N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Lust [Isoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 82
Rang : B

Message(#) Sujet: Lust [Isoshi] Sam 26 Aoû 2017 - 20:14

Au cœur même des quartiers rouges de Suna marchait lentement le jeune homme. Il ne s’était pas perdu et était là en toute conscience, sachant exactement ce qu’il voulait. Il ne cherchait pas un homme pour combler ses moindres fantasmes, du moins ce n’était pas encore le cas. Les femmes se pavanaient lentement en tenue légère. Elles posaient presque toutes leurs doigts sur leurs lèvres, essayant d’attirer le moindre client dans leurs filets. Certaines faisaient ça par nécessité, d’autres le faisaient pour le simple plaisir charnel et sentir la chaleur d’une autre personne. Dans les deux cas Seiji trouvait cela bien pitoyable de s’abaisser à de telles débauches.

Il soupira longuement alors qu’il continuait de refuser les demandes de nombres de femmes. C’était drôle, lui qui voulait au moins se rincer l’œil il croisait finalement beaucoup moins de prostitués hommes, à son grand regret. Les seuls qu’il croisait avait l’air totalement ailleurs, sûrement ayant pris des substances bien illégales et donc ils en devenaient peu intéressant. Certes ils avaient, certains, des corps à en tomber avec quelques muscles saillants, d’autres avec un torse plutôt maigre et formé juste comme il fallait. C’est bien ces quelques raisons que Seiji souriait doucement, finalement la vue ne le dérangeait pas plus que ça, peut-être qu’un jour il passerait de l’autre côté pour se laisser tenter par leurs douceurs.

Cela dit son ordre premier était de retrouver un homme plutôt réputé ici pour avoir quelques informations et doué pour dissimuler la vérité. Seiji avait été chargé de retrouver une personne employant plusieurs prostitués et ayant la réputation de baron de la drogue Neta, une drogue plongeant dans un rêve lucide les personnes en prenant. C’était quelque chose qui se répandait de plus en plus et il fallait donc tuer le mal à sa source même. Étant donné que ce « baron » aimait se cacher, il fallait utiliser d’autres moyens moins conventionnels et donc allez demander à des informateurs. Seiji avait donc était chargé de ce travail.

    « Répugnant » avait-il dit à une femme qui s’était accroché à son bras, seins à l’air lui demandant explicitement de lui faire du mal.

Il restait bien sûr froid à des demandes pareilles, quelle vulgarité et décadence. Seiji entra dans un établissement donc on lui avait donné l’adresse. En activant ses dons de senseur il se faufila au milieu des clients et employés tous très peu vêtu voir pas du tout. Le Monjara était presque une ombre qui ne trouvait aucun mal à se promener en plein milieu d’un bordel. Il avait eu une courte description de la personne : un homme d’une vingtaine d’année avec la peau foncée, un aspect féminin et des cheveux légèrement longs avec plusieurs mèches pouvant tomber sur son visage. Il était vraiment que cela restait plutôt mince pour la masse de personnes qu’il y avait.

En marchant encore un peu il croisa cependant quelqu’un qui ressemblait à un responsable, peut-être avait-il la réponse à ses questions. Seiji croyait encore en la bonté humaine en demandant à cette personne s’il n’aurait pas vu une personne appelée Isoshi. Cette personne ne répondit que non, peut-être était-il alors connu sous un pseudonyme ou tout simplement inconnu.

Le Monjara s’adossa sur un mur contemplant alors la scène de l’établissement tout en réfléchissant à comment faire pour trouver cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 111
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi] Sam 26 Aoû 2017 - 21:07



Installé sur un lit dans une chambre d'un hôtel douteux, je remettais ma chemise pendant qu'une jeune femme, derrière moi, se recoiffait en s'observant dans le miroir. C'était Taiga, une prostitué plutôt connue et appréciée. En même temps, elle avait un corps à faire chavirer un paquet d'homme. Une chute de reins magnifiques, une poitrine généreuse, des yeux à se faire damner et un visage d'ange. Mais je vous arrête tout de suite: il ne s'était rien passé entre elle et moi. Du moins pas ce jour là. J'avais bien du la payer et coucher avec, plusieurs fois, mais avant. A présent, je venais la voir, on faisait semblant, je passais devant la fenêtre en enlevant mon haut mais pour l'alibi. Maintenant, elle me parlait de ses clients, de ce qu'ils aimaient raconter pour se donner de l'importance. Et de là, Taiga me racontait tout. Contre de l'argent et une protection. Car oui, certains clients étaient violents, dans ce cas là, je leur rendais une petite visite de courtoisie...

Aujourd'hui, elle m'avait parlé de drogue et du fournisseur, disant ce qu'elle savait après avoir eu un de ses livreurs comme client. Un lieu de rendez vous, l'argent que le livreur touchait et bien d'autres trucs intéressants. J'avais deux autres prostitués à voir, les deux ayant surement des choses à me dire, je savais par exemple, que l'une d'elle voyait souvent un politicien. La dernière avait des clients de divers horizons. Taiga me dit alors que plusieurs autres filles avaient des soucis, qu'elles avaient changé de mac. Ce qui m'intrigua. Mais mon heure était terminé. Je me levais doucement du lit, me passant de l'eau sur le visage pour donner l'impression d'avoir eu chaud après des ébats charnels.

"Tiens moi au courant pour cette histoire de drogue.
Et pour tes copines qui ont des soucis. D'accord ?"


Elle hocha la tête, me fila un papier. Le nom de plusieurs filles... Ok, j'irai voir par moi-même. j'augmenterai alors peut-être mon nombre d'yeux et d'oreilles, qui sait? Elle ouvrit la porte de la chambre, afficha son sourire de satisfaction. Je lui collais une petite fessée, tout en souriant bêtement, jouant le rôle du mec content de sa performance sexuelle.

"On remet ça bientôt poupée !"

Je pris la direction de l’escalier pour descendre. Il faisait une chaleur horrible dans ce bâtiment, sans vent et avec bien trop d'âmes à l'intérieur. En bas des marches, il se dirigea vers le comptoir pour commander à boire. S'asseyant sur un tabouret tout en levant la main pour appeler le barman.

"Une bière. Et tu sais si Aya est disponible?
-Elle est pas venue travailler aujourd'hui."

Mon regard et mon expression se figèrent. Aya, absente? Certes, elle avait pas mal de clients et pouvait vouloir se reposer, mais... D'ordinaire quand elle prenait un congé, j'avais droit à un petit mot. Faudrait que je passe la voir après. Vérifier que tout va bien. Le serveur posa ma bière, juste en dessous, il y avait un papier, posé discrètement. Je le tournais lentement pour lire: un type a demandé après toi. Relevant les yeux, je croisais le regard du serveur, qui m'indiqua d'un coup d’œil la position du curieux...

Un type, adossé au mur, blond, chemise large et ouverte. Plutôt joli, bon d'accord plutôt beau gosse même si je ne suis pas trop de ce bord. Après, je n'ai jamais essayé, donc qui suis-je pour juger? Reste qu'il ne semblait pas bien vieux. Ninja ou mercenaire? Et que pouvait-il me vouloir? Mettant une main dans ma poche, m'assurant que mon bandeau y était toujours et qu'il ne dépassait pas. Inutile qu'on sache que je suis un shinobi. Enfin, le serveur le sait, mes filles aussi. Les autres, n'ont nullement besoin de l'apprendre. Ni ce petit curieux qui me cherche j'ignore encore quoi.

Je me tournais, m'adossant au comptoir, posant mes yeux sur l'inconnu pour l'observer de façon insistance. Jusqu'à ce qu'il me remarque. Là, je lui ferai signe pour qu'il comprenne de venir à moi. Était-ce lié à l'histoire de drogue? Ou du changement de propriétaire de certaines filles? Je n'aimais pas trop ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 82
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi] Sam 26 Aoû 2017 - 22:17

Il sortait un paquet de cigarette de sa poche, en tirant une pour l’enfiler directement dans sa bouche. Il claqua une seule fois de ses deux doigts pour créer un peu d’électricité de par son affinité et ainsi allumé sa clope. Il tira une première fois puis souffla en laissant sa tête se détendre contre le mur pour regarder le plafond. Finalement Seiji pouvait bien comprendre pourquoi les gens venaient ici, c’était un autre univers où toutes les insouciances partaient, seul l’amusement prônait. La luxure en soit, tout simplement le plaisir avant les priorités. Certaines personnes en avaient même des dettes.

Le Monjara pouvait comprendre pour le sexe, c’était avant tout le plaisir le plus primordial et lui même aurait bien aimé se laisser tenter plusieurs fois mais jamais la drogue ne semblait quelque chose de correctes. Déjà par le prix mais surtout les effets, la dépendance à quelque chose qui est totalement futile. Vous pourriez me dire que c’est pareil pour la cigarette, heureusement Seiji ne fumait pas assez pour en être dépendant, c’était que quelques rares fois où il s’ennuyait ou encore pour se fondre encore plus dans le décor. Dans notre cas, c’était les deux. Le garçon était un peu trop tendu et ne paraissait pas forcément à l’aise.

Ainsi il fumait pour relaxer ses muscles, imaginant qu’on l’embrassait lentement et longuement dans son cou. C’était des sortes de frissons personnels qu’il se donnait pour calmer sa respiration cardiaque et ses gestuels qui pouvaient trahir. Il fallait toujours s’apprêter à mentir et à « paraître ». De sa chemise ouverte, dont il avait l’habitude de la porter tout le temps, il arrivait à se fondre dans la masse. Après tout il en restait pas moins qu’un beau garçon, très jeune certes, mais assez bien formé et élégant pour s’afficher clairement. Mais s’il était possible d’éviter les femmes c’était un petit plus.

Son regard vint croiser celui d’un homme présent au bar. La description énoncée plus haut correspondait parfaitement à cette personne. Seiji avait bien fait exprès de s’énoncer auprès d’un responsable. Ici tout le monde parlait, tout le monde voyait. Si on voulait quelque chose il fallait l’énoncer clairement et les choses viendraient presque naturellement. S’il avait voulu jouer la discrétion il aurait juste continuer son camouflage sensoriel et fouiller l’établissement de partout mais cela aurait prit beaucoup trop de temps. Et comme voulait la devise sa famille : le temps c’est de l’argent.

    « Salut. »

Il restait calme une fois proche du garçon. Prenant place à côté de lui au bar et commandant un cocktail qui semblait plutôt fort en alcool, il agissait avec assurance. Seiji sentait bien que Isoshi avait quelques doutes, son attitude n’était pas sereine et sa façon de faire non plus. Le Monjara lui décidait d’adopter toujours une attitude cool mais à la fois très sérieuse dans ses gestes. Il avait aussi prit la décision de la jouer fine en cachant son identité jusqu’au bout pour comprendre au mieux la situation.

    « Mon patron est au courant que t’essaies d’obtenir des infos sur son buisness, il veut juste que tu saches qu’il pas trop ça et que ça serait dommage de mal finir. »

Seiji adopta un regard froid voir meurtrier. En y pensant plus, il trouvait ce Isoshi très mignon et en concordance à ses goûts. Un côté un peu fragile pouvant cacher bien des choses, de beaux cheveux et une couleur de peau plus qu’agréable et qui semblait aussi douce. Enfin bon, là n’était pas le sujet.

    « Isoshi, c’est ça ? Tu devrais juste rester dans ton coin, c’est un conseil comme un autre. »

Il continuait de boire sa boisson alcoolisée qui lui donnait extrêmement. La scène ne devait pas durer trop longtemps, le Monjara ne tenait guère l’alcool. Toute cette histoire inventée était pour voir les réactions de son voisin de bar. Il ne s'était même pas présenté, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 111
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi] Dim 27 Aoû 2017 - 16:08



Le jeune homme s'approcha de moi, d'un pas assuré et cigarette en bouche. Un petit caïd hein? Intéressant... Il s'installa à coté de moi, commanda un cocktail pour montrer que c'était pas n'importe qui et qu'il avait de bons gouts. Le genre à se donner des airs, à vouloir paraitre important. Typique des petites frappes ou de ceux essayant de dissimuler leurs identités. Il m'avait salué de façon décontracte également. Je l'observais, un peu amusé de le voir commander son cocktail, ici généralement, c'était les clients qui payaient ça aux prostitués pour tenter de négocier les tarifs... Je bus une longue gorgée de bière pour me rafraichir. Putain, je serai bien sorti prendre l'air, ici il faisait tellement chaud ! Et pourtant, je n'avais qu'une chemise légère et un pantalon en tissus.

Il prit de nouveau la parole, me disant que son patron savait que je me renseignais sur son business. Qu'il n'aimait pas trop ça et qu'il serait dommage que ça se termine mal. Ainsi c'était l'un des hommes de mains de ce nouveau baron de la drogue? Il me lança un regard froid, se voulant surement meurtrier ou intimidant. Mais bon, qu'espérait-il me faire ici? Au milieu d'un bordel avec tellement de témoins qu'il faudrait raser le quartier pour éviter que ce qu'il pourrait se passer ici ne fuite trop vite. Une bagarre ici, attirerait en un instant les maques ainsi que leurs hommes de mains. L'endroit paraissait décontracte, prompte à l'ambiance festive, mais tout le monde était surveillé. Il me conseilla alors de rester dans mon coin, donnant mon prénom pour appuyer ses dires ainsi que son intimidation.

Après une dernière gorgée de bière, je posais le verre sur le comptoir. Souriant toujours. Je posais mon visage dans mes mains, accoudé au bar tout en observant cet inconnu.

"Je savais qu'il recrutait des prostitués pour son petit business. Mais pas qu'il recrutait à la maternel pour ses hommes de mains. Et donc, ton patron avec son armée de gamins et de putes, me menace ? Je vais pas suffisamment vite pour lui trouver des filles pour écouler ses stocks ou mes infos ne lui conviennent plus ? Tu lui diras qu'on avait un arrangement..."

Levant la main pour commander une autre bière, lançant un regard derrière moi pour observer les gens présents. Quelques serveuses, des prostitués ainsi que des clients. J'avais repéré deux ou trois gardes également. Bon, je prônais le mensonge pour obtenir la vérité, je me demandais juste si ça fonctionnerait. Après tout, ce type, que savait-il vraiment des plans de son patron ? Autant y aller au bluff pour voir ce que je pouvais tirer de lui. Et si ça s'avérait inutile, j'irai voir ce point de rendez-vous dont Taiga m'avait parlé, dire ce que je pense à ce type qui recrute dans mes cibles pour sa drogue. Genre je vais lui laisser pourrir mon business pour le sien ?

"Tu lui diras que le prix de mes renseignements, grâce à toi, viennent de doubler."

Le barman posa ma bière sur le comptoir, me faisant un sourire cordial auquel je répondis. Buvant une gorgée, je reposais le verre, tournant la tête vers l'inconnu et adoptant une attitude de surprise.

"T'es encore là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 82
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi] Dim 27 Aoû 2017 - 20:10

Il était vrai que Seiji restait plutôt inconfortable dans cette position, il n’avait jamais vraiment simuler la vulgarité ou la domination. Le garçon avait toujours été une personne très douce et calme, lui qui avait toujours cherché à rester le plus discret possible. Qui plus est beaucoup de choses le trahissaient : tout d’abord ses manières de jeune bourgeois, sa façon de boire était très classieuse mais montrait aussi un certain dégoût de boire de l’alcool de basse qualité. N’allez pas croire que Seiji était hautain, cela faisait juste parti de son éducation et de ses habitudes. Il arrivait certes à jouer le jeu mais on remarquait facilement ces indices si on lui donnait un peu d’attention. En plus, comme l’avait mentionner Ioshi, Seiji avait l’air d’un enfant faisant le boss au milieu de tout cet univers qui lui était presque inconnu.

Le Monjara soupira lentement à la remarque de son voisin. Il essayait de lancer quelques pics pour essayer de le provoquer mais le garçon avait une patience en or et son sérieux en était de même. Il souriait donc de façon plus gentille à son partenaire de conversation. S’il devait être un enfant, autant avoir l’air d’une gentille personne. Cependant alors que Ioshi finissait de parler, Seiji avait compris que dans tout cela quelque chose n’était pas vrai. C’était les quelques dernières phrases, quelque chose sonnait bien faux et c’était sûrement le fait qu’il était déjà en relation avec ce fameux « patron ». Il se la jouait aussi sûrement pour éviter tous les ennuies.. Si Seiji était vraiment lié à ce patron Ioshi serait dans de beaux draps et devraient sûrement allez se cacher très vite.

Son verre finit, Seiji s’approcha du garçon qui venait de lui faire une remarque sur sa présence, quelque chose qui signifiait qu’il voulait que le blond parte le plus vite possible. D’un air totalement arrogant, Seiji attrapa le menton de Ioshi pour que leurs têtes soient face à face.

    « La première erreur c’est de sous-estimer la personne qui nous oppose. »

Il serra ses doigts un peu plus fort sur son menton. En réalité, Seiji était extrêmement mal-à-l’aise et ne savait plus trop où se mettre mais cela ne se voyait que par quelques tremblements dans sa main libre. Le blond n’avait jamais prit de telles initiatives et avalait lentement sa salive en choisissant ses mots avec précision pour ne pas brûler sa couverture.

    « La deuxième c’est de lui mentir. Je sais que tu mens, tu ne connais pas vraiment mon patron. »

Un sourire malicieux apparaissait de nouveau sur son visage, lui qui croyait avoir une « certaine » supériorité alors que Ioshi le dominait en tout point et quand il le voulait. Le Monjara libéra le menton de son opposant et ne savait plus trop quoi faire, s’il allait trop loin il allait aussi montrer qu’il mentait… Qui plus est, Ioshi était le genre d’homme à avoir beaucoup d’informations et des réseaux de partout donc il devait avoir des détails très importants et si Seiji se trompait dessus tout était fichu..

    « Pourquoi essayer de mentir ? Des choses à cacher ? »

Il s’approchait encore un peu plus de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 111
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi] Dim 3 Sep 2017 - 1:22



Que penser de lui? Il ne semblait pas trop dans son élément ici, mais il n'en était pas pour autant mal à l'aise. Jeune recrue? Ou un mec qui cherche à glaner des informations? Allez savoir... Et j'avais pas envie de jouer aux devinettes. Surtout qu'il m'attrapa le menton pour m'obliger à le regarder dans les yeux, me disant que la première erreur, c'était de le sous estimer. Il avala sa salive, cherchait-il la confiance au fond de lui? Le courage? Je souriais alors qu'il disait que je mentais, que je ne connaissais pas son "patron". Et lui, sérieusement? Il le connaissait? Qui appelait son patron ainsi sans jamais le personnifier? Il libéra mon menton, souriant comme s'il était content de lui. Me demandant pourquoi mentir, qu'est-ce que j'avais à cacher.

Mon pauvre... Si tu savais. Tu vois le serveur? Il travaille ici car sa mère est une prostitué et il garde un œil sur elle. Il est gay également, mais n'ose pas le dire. De ce que j'en sais, il a déjà pensé à vendre son corps mais n'a pas encore franchit la limite entre servir des verres et servir son corps. Le garde derrière: il est amoureux d'une des catins et la moitié de sa paye part pour elle. Un politicien vient ici trois fois par semaine... Quoi d'autre...? Ah oui, le nom du nouveau baron de la drogue, Taiga venait de me le dire.

Je posais mon doigts sur les lèvres du mec, le repoussant doucement car il semblait aimer me coller d'un peu trop près. Et personnellement... J'aimais avoir mon espace vital. Je bus une autre gorgée de bière pour finalement soupirer de satisfaction. La bière ici, était délicieuse.

"Donc reprenons. Première erreur: sous estimer les autres. J'en prend note. Mais sois mignon mon gars. Applique des conseils que toi même tu tiens. Car la seconde erreur, me semble tu es en plein dedans. Non?"

J'inclinais la tête sur le coté, plongeant mon regard dans le sien tout en affichant un sourire mêlant amusant et sadisme. Mes doigts glissant lentement sur le bord de mon verre, jouant avec une goutte d'alcool.

"Je pense que ton... Patron? J'en connais plus sur lui que toi. D'ailleurs, ton patron comme tu dis, il a un nom? Ou tu vas me sortir un prétexte que t'as pas besoin de me le dire?"

Je regardais machinalement l'heure. Le rendez-vous que Taiga m'avait parlé était pour bientôt. Je devais me débarrasser de ce gamin étrange, mais amusant, rapidement. Si au moins, il arrêtait de tourner autour du pot et qu'il disait clairement qu'il a besoin d'information...

"Si j'ai des choses à cacher hein? Me semblais tu savais qui j'étais. Cacher des choses pour les revendre, c'est mon métier. Sur ce, tu m'excuseras. Mais j'ai justement affaire avec le mec que tu fais croire qu'il est ton boss."

Et là, c'était un demi mensonge. Je comptais bien aller voir ce trafic, m'y intéresser. Voir ce que ces dealeurs foutaient avec les filles et avoir plus de renseignement sur la drogue. Peut-être botter quelques culs aussi... Qui sait?

Je terminais mon verre, me levant. Saluant le serveur en disant je payerai plus tard, comme d'habitude. Je lançais un regard à l'autre individu, lui laissant une dernière chance de m'amuser encore un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 82
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi] Lun 4 Sep 2017 - 2:39

C’était dur, peut-être que pour une fois Seiji c’était surestimé pour une mission qu’on lui avait donné. Qui plus est on lui avait la remarque que s’il voulait il pouvait la refuser et qu’ils trouveraient quelqu’un d’autre. C’était sûrement par principe de fierté qu’il l’avait accepté mais il semblait évident que le garçon n’était pas encore très doué en parlementaire, d’un côté c’était un entraînement en plein cœur du sujet donc Seiji ne pouvait rêver de meilleures situations. Par contre, qu’est-ce qu’il détestait qu’on le prenne pour ce qu’il n’était pas, c’est à dire un enfant. Il est vrai, cela faisait à peine quelques mois qu’il était majeur, pourtant il avait dû grandir de force bien avant alors qu’on le torturait mentalement et abusait de lui physiquement.

Il détesta quand Isoshi plaça son doigt sur ses lèvres pour le faire reculer. D’un côté, Seiji l’avait cherché, ayant été le premier à s’approcher du garçon de façon presque érotique. En écoutant les paroles du garçon qui lui faisait face Seiji avait bien compris qu’il avait sous-estimer son adversaire et que lui aussi était capable de savoir quand on lui disait des choses vraies ou non. Bien sûr le premier sentiment du Monjara était une grande frustration d’avoir été démasqué en si peu de temps. Certes il n’était pas du milieu mais tout de même, il aurait quand même pu faire beaucoup mieux et il s’en voulait déjà.

Isoshi avait désormais les cartes dans ses mains pour jouer comme il voulait avec le blond qui se retrouvait bête sur son siège de bar. Bien sûr le visage de Seiji restait lui plein de confiance pour éviter de perdre totalement la face. Cela dit il soupirait intérieurement essayant de trouver une solution. Il est vrai qu’il ne pouvait se conforter dans le mensonge mais d’un côté il se devait de réagir et ne pas laisser filer l’informateur qui pouvait avoir quelques informations précieuses. Une fois qu’il ne fut plus en face, Seiji bougea lentement ses doigts de sa main droite et alors que Isoshi s’apprêtait à partir, des fils d’une finesse extrême lui barrèrent la route. La pièce était remplie des fils du Monjara qui étaient presque invisible. Il souriait alors de nouveau.

    « J’aurais essayé... »

Il regarda Isoshi et pointa son doigt vers le barman puis vers d’autres prostitués. Chacune de ces personnes avaient des fils autour de leurs cous. De part leur finesse et légèreté ils ne les sentaient pas du tout sur leurs peaux. Seiji fit très bien comprendre au jeune homme qu’il lui suffisait alors d’une poigne pour égorger toutes les personnes présentes autour. Cette fois-ci, grâce à ses dons de senseur, il avait réussi à masquer ses émotions pour ne laisser place qu’à du sérieux et une détermination inébranlable. Il se leva à son tour de son siège pour rejoindre Isoshi. Il le regarda une nouvelle fois dans les yeux avec un visage serein, son visage naturel de bienfaiteur.

    « Même si je les tuais tu me dirais que tu as d’autres personnes à ta disposition, n’est-ce pas ? »

Il relâcha alors sa main et tous les fils disparurent autour des personnes qui n’étaient à présent plutôt menacées. Il n’en restait pas moins un Shinobi de Suna qui se devait de respecter les règles et puis.. il n’était pas de ceux qui tuaient sans considération, encore moins des innocents. Il avait bien compris que Isoshi aimait avoir son espace à lui et c’est bien pour cette raison qu’il attrapa une de ses mèches de cheveux pour jouer avec et très vite la relâcher.

    « Suis-moi. »

Il sortit le premier du bordel.

    « Il va y avoir une réunion dans dix minutes, je connais le lieu, pas les participants à part notre connaissance commune. »

Il dévoilait complètement son jeu sans pour autant dire qu’il était engagé par l’état.

    « Seiji, au fait. »

Il y allait bientôt avoir un meeting pour décider des nouveaux prix de cette drogue, Seiji avait bien été mis au courant par les autorités de renseignements mais le plus important était en fait de savoir s’il y allait avoir beaucoup de monde, pour ainsi prévoir le nombre de personnes nécessaires.

    « Tu sais quelque chose sur cette réunion, toi qui aimerais bien garder tes informatrices en sécurité ? »

Bien sûr, Seiji en savait beaucoup aussi de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Lust [Isoshi]

Revenir en haut Aller en bas
 

Lust [Isoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-