N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Faire un point sur la situation [Hyûga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1611
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Faire un point sur la situation [Hyûga] Sam 26 Aoû 2017 - 22:11

Les entretiens pour faire le point de la situation dans laquelle les différents clans de Konoha vivaient en étaient – virtuellement – à leur moitié de fait. Et peut-être même un peu plus, si l'on voulait être pragmatique. Car pour le moment, les Aburame étaient restés silencieux vis-à-vis du courrier que Natsuki leur avait envoyé – un lien avec le moustique qu'il avait écrasé dans son bureau le lendemain ? - et pour ce qui était des Nara, il pouvait pour ainsi dire s'en occuper tout seul, sans nécessité de faire un entretien avec son chef de clan. Donc dans l'immédiat, il ne lui restait que la dernière tête des Grandes Familles de la Feuille à rencontrer : Hyûga Tatsuya.

Père d'un enfant en couche dont le sexe restait encore à déterminer et époux de son étudiante au sein de Matsudaï à ses heures perdues, il cumulait en plus aujourd'hui la casquette de représentant du leader de l'Oeil Blanc. Malgré que les hommes comme les femmes de ce clan pouvaient se vanter de dégager un charisme indéniable et une beauté certaine, Natsuki avait du mal avec eux, essentiellement parce que dans leur majorité, ils jouaient des coudes avec les Hayashi dans le haut du classement des plus hautains et guindés. Au moins, Tatsuya n'avait pas trop assimilé ces traits de ses ainés. Il n'en restait pas moins difficile pour Natsuki de ne pas ne serait-ce que penser à une blague consanguine chaque fois qu'il prononçait le mot '' Hyûga ''. Fort heureusement, il savait garder son sérieux et une attitude convenable en toutes circonstances.

Il en fit la démonstration lorsqu'il reçut Tatsuya dans son bureau.


« Avant toute chose, merci d'avoir prit la peine de m'accorder un peu de votre temps. Je sais qu'un récent bonheur vous tient bien occupé. Comment se porte votre enfant par ailleurs ? Je suis tellement prit par mes nombreuses obligations en ce moment que je n'arrive même plus à prendre des nouvelles de Leika depuis son accouchement. J'espère qu'elle se remet bien, elle aussi. »


Natsuki toussa dans son poing, avant de reprendre.


« Je m'égare, je n'ai pas requis votre présence pour seulement discuter de légèretés de la sorte. Je vais donc en venir au fait une fois que je vous aurais proposé à boire. »


Ce qu'il fit.


« Comme le disait la lettre que j'ai envoyé, j'aimerai faire avec vous le point sur la situation des Hyûga vis-à-vis de Konoha. Quatre ans maintenant que le Village a été bâtit, mais cela fait bien peu pour s'habituer pleinement à vivre au sein d'une communauté aussi hétéroclite je pense. Surtout pour un clan avec une culture et un mode de vie aussi marqués. Alors tout d'abord, Konoha répond-il aux attentes qu'en avaient les Hyûga à la fin de la révolte ? Il était question que le titre et les conditions des vôtres ne soient pas altérés. »


Cela faisait une question.


« Et en prenant la question dans l'autre sens, vous sentez-vous intégré au sein de la communauté du Village de la Feuille ? Sentez-vous libre de me répondre autant en tant que représentant de votre clan qu'en tant que vous-même. Il y a forcément des disparités d'avis au sein d'un clan – surtout le votre -, même si ce ne sont que des opinions minoritaires. Je ne peux hélas pas me permettre de recevoir tout le monde, mais puisque je vous ai en face de moi, autant en profiter pour recueillir deux points de vue s'ils sont différents. »


Il se tût donc et écouta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Faire un point sur la situation [Hyûga] Dim 3 Sep 2017 - 1:58



Depuis la naissance de notre fille, notre temps libre avait grandement diminué, c’était un peu devenu ce qu’on pourrait appeler une denrée rare. Nous n’en avions déjà pas beaucoup avec notre métier aux horaires assez flexible et imprécis. On pouvait passer un moment dans le village sans avoir aucune mission, puis recevoir une missive le lendemain qui nous envoie loin du pays pendant plusieurs semaines. Chaque métier avait ses propres défauts et celui-ci était peut-être celui du nôtre, en dehors du pourcentage de mortalité qui était assez élevé selon la difficulté de notre mission. Quand on y réfléchit cinq minutes, nous n’avions pas le meilleur métier au monde pour construire une famille, mais nous l’avions tout de même fait en connaissance de cause. Voyons le bon côté de chose, cela nous donnait une motivation supplémentaire de revenir vivant au village. En tout cas, le peu de notre temps libre était principalement consacré à Misaki. Les nuits étaient devenues longues et difficiles, elle avait toujours besoin de quelque chose. Boire, manger, un peu d’attention… ou bien pire. Vous devez sans doute savoir à quoi je faisais allusion, non, petit indice c’est assez désagréable pour le nez. C’est horrible, croyez-moi ! Je comprends mieux pourquoi certains nobles font appel à des domestiques pour ce genre de… travail.

Vous l’aurez compris, nous n’avions que très peu de temps pour nous-mêmes. J’aurais pu avoir quelques minutes de pause bien méritée, mais j’avais reçu cette convocation l’autre jour et je devais me rendre dans le palais de notre Hokage. L’écriture et la signature n’étaient pas celle de Mi… Ayumi, navrée, j’ai encore quelque difficulté à m’y habiter, tout comme ma compagne qui m’appelle encore parfois Ryo. Il n’est pas toujours facile de s’adapter au changement, mais pour l’instant, les choses évoluent bien. J’avais quitté le nid familial à toute hâte, laissant ma fille entre les mains de ma délicieuse compagne alors que je me rendais vers le bureau du parrain de cette petite. La raison de cette convocation décrite dans la lettre était à la fois précise et incertaine. Cela concernait mon clan ainsi que son avis sur le village de la feuille, notre chef devait être trop occupé pour que cette demande soit envoyée à ma personne. Bref, il n’était pas question de refuser. Je connaissais le chemin par cœur étant un ancien élève de la Nidaime. Je saluais l’homme devant moi avec beaucoup de respect avant de prendre place sur l’une des chaises devant le bureau. Avant le sujet sérieux, il voulait des nouvelles de son élève, normal vu les circonstances.


- Notre enfant se trouve être une fille, vous voilà donc parrain d’une magnifique petite fille. Elle va très bien, je vous remercie, elle ressemble beaucoup à sa mère, vous savez. D’ailleurs Leika se porte bien également, du moins aussi bien que puisse l’être une jeune maman…


Le sommeil était un véritable cauchemar pour de jeunes parents comme nous, je ne sais pas si c’est notre fille qui pleure beaucoup ou alors que chaque parent doit passer par cette étape difficile, mais nous n’avions plus droit à nos huit heures de sommeil paisible. Bref, nous n’étions pas ici pour discuter de cela, je buvais la boisson qu’il m’avait poliment proposée puis écoutait sa demande au sujet des Hyûga.


- Les Hyûga sont entièrement satisfaits du village pour l’instant, à l'instar des précédents dirigeant de l’ancien Empire déchu, le village de Konoha respecte ses engagements et ses promesses envers notre clan. L’empire nous avais promis des terres et j’en passe en échange de notre puissance, mais au final nous n’étions qu’un outil pour eux, un moyen de parvenir à leurs fins. Nous sommes honorés de faire partie de ce village. Cependant, certains membres ont encore quelque réticence à travailler en symbiose avec d'autres clans du village, mais ce n’est qu’une question de temps avant que ce souci soit totalement résolu. D'autres exigent également plus de pouvoir et réclament une meilleure position sur la direction du village, mais ce sont des gens avides de pouvoir qui en demanderont toujours plus.

Je buvais une nouvelle gorgée à ma boisson avant de répondre à la deuxième question qui m’était adressée.


- Dans l’ensemble, je suis assez satisfait de ma situation actuelle si cela est votre question. Je n’ai pas à me plaindre, j’ai un travail, j’ai une femme et aussi une fille à présent, tout cela, je le dois en grande partie à Konoha. Comme je vous l’ai dit, tous ne pensent pas comme moi, mais il y aura toujours des éternels insatisfaits. Les nobles sont très exigeants par nature, vous l’aurez sans doute déjà remarqué n’est-ce pas ? Bref, je pense que dans l’ensemble nous sommes satisfaits du village de Konoha même si certain en demande davantage.


À mes yeux, le clan mérite un bien meilleur capitaine enfin de remettre certain dans le droit chemin, mais chaque chose en son temps.


- Voilà, j’espère que mes réponses vous satisferont et vous rassurons vis-à-vis du clan de l’œil blanc. Sinon, avez-vous d’autres questions ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1611
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Faire un point sur la situation [Hyûga] Mar 5 Sep 2017 - 22:21

Natsuki fronça les sourcils pendant un moment, ayant du mal à mettre la similarité évoquée avec l'Empire et Konoha en contexte avant de comprendre après quelques secondes. Enfin, il croyait avoir comprit l'idée, même si mal formulée/mal interprétée. L'instar l'avait perdu à l'instant, mais en passant finalement il finit par faire fi et reprendre le cours de la conversation. Et il se dérida, car ce n'était pas bon pour le visage.

« Personne ne peut hélas prétendre parvenir à satisfaire l'unanimité : trop souvent, un chef doit savoir se contenter de la majorité, tout en s'assurant que des scissions ne se créées pas. Car à force de diviser, il ne reste plus grand chose à maintenir en harmonie, et là n'est ni le but des clans, qui partagent une forte culture et une histoire commune, ni l'objectif d'un Village, dont l'union vise avant tout la sécurité de chacun par la mise en commun des puissances. A l'origine en tout cas. Car je vous avoue que si c'est '' grâce '' à l'Empire que nous nous sommes associés, je ne veux pas que ce soit uniquement par peur d'un ennemi plus fort que nous que nous restions ensemble maintenant. J'ai à souhait qu'à terme, nous parvenions à fonder une nouvelle base d'échange et d’entre-aide, qui ne se limite pas à de la puissance militaire mise en commun, mais à une harmonie d'ensemble. »


Un projet qui demandera bien des années encore, mais qui était plutôt bien partit, si Natsuki se référait à ce qu'il avait déjà entendu au cours des différents entretiens réalisés.


« Concernant le souhait de certains des Hyûga de disposer de plus d'autorité au sein de la direction de Konoha, j'imagine qu'il doit y avoir un fond d’amertume avec cela. Le monde est après tout divisé en deux, ceux qui ordonnent, et ceux qui exécutent, n'est-ce pas ? Et en tant que noblesse, j'imagine que le droit de gouverner découle de source, et devrait s'hériter naturellement. »


Natsuki afficha une moue.


« Je serai vraiment navré d'apprendre que c'est la vision du monde qu'ont les vôtres, mais vous me rassurez en me disant qu'ils ne sont qu'une minorité. N'hésitez pas à leur faire savoir à l'occasion, si le sujet devait revenir sur la table, que les postes de fonctionnaires au sein du Palais du Hokage ne sont réservés pour personne : il suffit d'être compétent à la position demandée, et de continuer de l'être pour évoluer. »


Jusqu'à illustrer le Principe de Peter, comme tout le monde. Sauf peut-être celui qui est tout au sommet, vu qu'il n'y a plus nulle part où aller ensuite.


« Et puisque l'on parle politique et gestion des pouvoirs, du côté des Hyûga, sentez-vous que notre Hokage respecte bien le droit de Tenso de gérer son clan, et se garde d'intervenir dans la politique interne aux vôtres ? Nous essayons de bien faire la part des choses entre la puissance militaire que vous mettez à disposition de Konoha – et qui tombe sous les ordres du Hokage - et la politique intérieur à chaque clan, mais il suffit parfois d'une maladresse pour qu'elle soit considérée comme de l'ingérence. Y-a-t-il à redire de ce côté là ? »


Il espérait que non.


« Vous me disiez tout à l'heure que les Hyûga avaient en partie du mal à travailler en symbiose avec d'autres clans. Pensez-vous qu'il y a une raison particulière à cela ? Et des clans avec qui le contact ne passe vraiment pas ? »


L'on ne pouvait pas se trouver des atomes crochus avec tout le monde, et parfois, les différences de croyance et d'opinion étaient telles que le choc culturel était rude à l'impact...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Faire un point sur la situation [Hyûga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Palais de l'Hokage-