N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vies fauchées [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 70
Rang : C

Message(#) Sujet: Vies fauchées [solo] Sam 26 Aoû - 23:12

Episode 1. Le départ pour la Guerre
An -2, Hi no Kuni


Le jour se levait une nouvelle fois dans le ciel rosé du matin du Pays du Feu. Comme toujours, le soleil allait régner en maître sur les vastes étendues de verdure de cette région du monde, obligeant la lune à battre en retrait après avoir été témoin des horreurs de l’humanité. Une fois de plus, la nuit fut perturbée par les bruits des combats qui éclataient aux frontières, où s’opposaient les troupes unifiées de Hi, comprenant de nombreux clans, face aux soldats de l’Empereur Samui Kakeshuou. L’on avait pu y entendre des détonations, mêlé aux pleurs des enfants, aux cris de panique ou encore aux appels des quelques shinobis qui avaient acceptés de porter la charge d’un rôle de leader. Sans oublier le bruits de pas rapides des médecins, dont le travail ne semblait jamais cesser. C’était une époque terrible à vivre pour tous. Et pourtant, ces trois foyers de révolte prêt à révolutionner le Yuukan n’avait vu le jour que depuis quelques mois...

L’un des combattants appartenant aux Hayashi avait obtenu le droit de passer la nuit dans le domaine de son clan plutôt que dans un des nombreux camps militaires situés au cœur de la foret San’Rin. Son nom était Ryuu. Un jeune brun aux yeux bleus qui se trouvaient au beau milieu de la vingtaine. Depuis tout petit, malgré le regard parfois méprisant que lui portait certains congénères, dû à la raison de sa naissance, son talent pour les arts ninjas étaient reconnus par tous dans sa large famille et son intégration immédiate au sein des rangs de l’armée de Hi ne fut que logique.
Ses yeux azur s’ouvraient enfin sous la lueur des rayons du soleil. Il n’avait pu profiter que de quelques heures de sommeil chez lui, ses obligations l’obligeant à retourner au front aussi vite que possible. Ses pieds foulèrent le plancher froid de sa maison. Il ouvrit la porte de sa chambre et tomba nez à nez avec sa petite famille. Son habituel sourire s’inscrivit sur son visage.

Son beau-père et son petit frère Daiki étaient déjà debout. Ce dernier n’était pas son véritable frère, les deux Hayashi n’ayant pas le même père, mais leur relation était si forte que c’était tout comme. Ryuu l’avait considéré comme telle dès sa naissance et passa l’essentiel de son temps à ses côtés. Jouant avec lui, le protégeant de tout combat de gamins et allant même jusqu’à l’entrainer personnellement. Avec les méthodes d’un enfant mais quand même ! Daiki était plus jeune de huit ans et pourtant il était déjà un prodigieux ninja dont l’avenir ne pouvait être rien d’autre que brillant. Lui aussi participait à la guerre. Cela ne plaisait pas à Ryuu qui aurait préféré le voir éloigné de tout ces affrontements sanguinaires, cependant il finit par se convaincre que cela n’aurait pas pu être autrement. D’ailleurs, il finit même par se rassurer voyant les prouesses quotidiennes au combat de son protégé. La matinée se déroula dans une rare sérénité. Celle-ci terminée, les deux combattants mirent les pieds en dehors de leur maison de bois...

« Mes fils, je suis désolé de ne pas pouvoir prendre part au combat. » dit le beau-père, posant une main sur chacun des visages des jeunes hommes. Devant ces excuses, ces derniers ne purent avoir rien d’autre qu’un sourire sincère sur leur visage. Cela fit même rigoler le cadet, Daiki.

« Haha ne t’inquiète pas Papa. On va leur botter les fesses à ta place ! »

« Compte sur nous... Père. Grâce à la flamme qui anime toute l’Alliance de Hi, nous mettrons fin à l’Empire ! »

De nouveau vêtus de leur attirail de shinobi. Un au revoir accompagné de sourires et de rigolades détendues et voilà le duo de frangins Hayashi de nouveau sur les routes de la guerre. Il leur fallut quelques heures pour rejoindre leur camp militaire, tantôt transporté dans une charrette, tantôt devant parcourir les reliefs du pays à pieds, selon les emplacements de bastions au service de l’Empereur. Aujourd’hui, ils étaient appelés à l’endroit de la frontière où les tensions étaient plus fortes ! Où la bataille était plus rude...
Ils y arrivèrent finalement. L’un se saisit de ses gants de combats, pendant que l’autre se saisit de ses tantos. Les deux frères partagèrent un dernier regard avant de repartir au cœur de la bataille. Le sourire de Ryuu était bien moins large et expressif que celui de Daiki, mais il n’en demeurait pas moins sincère. Leurs regards se refermèrent à mesure que leur esprit de combattant prenait le dessus. Ils étaient prêts à repartir dans une série de combats tumultueux, endossant l’espoir d’un Yuukan libre et débarrassé à jamais de l’ombre menaçante de l’Empire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 70
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vies fauchées [solo] Sam 26 Aoû - 23:16

Episode 2. La bataille s’enclenche !

Les six ombres bondissaient à travers les arbres, poursuivis par d’autres figures ténébreuses depuis déjà plusieurs minutes. Les combattants secouaient les branchages par leur appui et faisaient chavirer le bruit des feuillages par leur sauts. C’était la le rythme musical qu’offraient les shinobis dans cette pauvre forêt devenu une zone de guerre. Leurs mouvements étaient si rapide que pour un humain « normal », un civil non habitué aux prouesses physiques des ninjas, ils devaient être totalement imperceptible à l’œil nu en ce moment. Après tout, pour les concernés, c’était tout comme s’ils se retrouvaient au beau milieu de la jungle sauvage. Ici, seul le plus fort avait le droit de rester en vie et ainsi espérer donner une issue favorable pour son camp. Ce n’est que au cas où cette éventualité venait à survenir qu’ils pourraient retourner auprès des leurs, retrouver leurs familles et leurs maison. Malheureusement, ce salut n’était attribué qu’à peu de monde. Et aujourd’hui encore, le destin de la guerre, la faucheuse de vie, allait faire ses choix...

Finalement, les six ombres arrêtèrent leurs courses dès lors que la forêt se fit légèrement moins dense, leur offrant un terrain plus enclin à engager un affrontement. Autour d’eux, d’innombrables vieux chênes venaient les abriter du soleil, qui parvint malgré tout à transpercer les feuillages de plusieurs rayons lumineux. Sur la terre, de l’herbe à foison encore taché ici et là par le sang versé lors de récents combats. Plus loin, derrière la demi-douzaine de shinobis appartenant à l’Alliance de Hi, une interminable rangée de conifères venant signifier la fin de la zone de la forêt San’Rin et le début de la plus grande chaîne de montagnes du Pays du Feu. Il n’y avait plus de retour en arrière à présent. Un combat rude allait s’engager pour nos combattants qui comptaient parmi eux personne d’autre que les frères Hayashi, Ryuu et Daiki ! Face à eux, les figures ténébreuses mirent également fin à leur chasse, ils étaient une dizaine. Tous portaient l’uniforme de soldat de l’Empire...

« Ecoutez bien tout le monde. On a beau être en infériorité numérique, on est capable de le faire alors donnez tout ! »


« Ha ! Ne t’inquiète pas Ryuu, on va en faire une bouchée ! »

« Ouais, ces soldats de l’Empire ne sont rien comparés aux Hayashi ! »

En un éclair, les hostilités étaient sur le point de s’engager ! Chacun des Hijins devait gérer au maximum deux adversaires. Face à Ryuu, deux hommes d’une quarantaine d’années. L’un était blond, les cheveux un peu plus long que ceux de notre Hayashi et laissait sur son visage s’inscrire un large sourire qui ne cachait en rien ses intentions sanguinaires, alors qu’il agrippait fortement ses deux katanas. L’autre portait un bandana sur sa tête, accompagné d’une plaque métallique sur laquelle était gravé le symbole de l’Empire et était armé de gants aux longues griffes métallique. Contrairement à son acolyte, son visage restait inexpressif à l’exception de son regard rempli de détermination. Ils furent les premiers à bondir !

Le blond attaqua de front et tenta de mettre fin le plus vite possible à la vie du Hijin grâce à ses deux katanas ! Si Ryuu était parvenu à s’en défendre aisément en bloquant et luttant contre les lames grâce à deux kunais, il devait vite se rendre compte que la véritable attaque venait de derrière ! En un coup de vent, le brun à la faux apparu dans son dos et s’apprêtait à lui ôter la tête ! D’une série rapide de mûdra, Ryuu fit naître dans son dos et au devant de son torse une nuée de pointes en bois qui ne manquèrent pas d’érafler ses deux adversaires ! De peu, leurs corps auraient été transpercés ! Cependant, cette petite seconde de déconcentration avait malgré tout permis au manieur de sabre de l’entailler au niveau de l’épaule. Le deuxième round commençait et le brun aux yeux bleus devait s’assurer que ce serait le dernier ! Il ne fallait pas hésiter à tout donner. C’était la guerre !

Le Hayashi exécuta rapidement une série de mudra ! Puis, alors qu’il plaça ses bras en croix devant son torse, un crépitement se fit d’abord entendre au niveau de ses mains. Ensuite, ce fut l’apparition de deux ou trois étincelles autour de celle-ci ! Enfin, en un clin d’œil, dix senbons entièrement fait d’électricités naquirent entre les doigts de ses poings fermés ! Aussitôt formés, il les envoya puissamment en direction de ses adversaires ! N’ayant pas le temps de former une défense, ces derniers n’eurent d’autre choix que de bondir chacun de leur côté ! C’était tout ce qu’il fallait pour que Ryuu se saisisse d’un fumigène caché dans une de ses sacoches accrochée à sa ceinture ! Il disparut alors dans un nuage de fumée. Il n’en fallu pas plus pour que le manieur de bois se mettent à exécuter une nouvelle série de mûdra. Cette fois-ci, ce fut un amas d’électricité qui entourait le bras du spécialiste en Ninjutsu et en un éclair, il bondit en direction d’un de ses ennemis et lui saisit le crâne avant de le fracasser contre le sol ! Le coup fut fatal, le cerveau ne supportant pas la charge foudroyante...

Ses yeux bleus se dirigèrent vers le cadavre encore chaud. Frappant le sol, le bruit métallique de la faux accompagna le dernier souffle de son ex-détenteur. Ryuu n’aimait pas tuer, cependant il savait que c’était les circonstances qui l’obligeait à agir de la sorte. Son regard se tourna alors vers son dernier adversaire. La peur instillé chez lui, suite à la mort de son camarade, allait lui être fatal alors que le Hayashi se retrouvait certainement galvanisé par son offensive couronné de succès. En deux temps trois mouvements, le piètre maître des lames se retrouva lui aussi au sol, sans vie...

Finalement, débarrassé de ses ennemis, Ryuu dirigea son regard azur autour de lui afin d’analyser la situation de ses camarades ! Daiki avait lui aussi réussi à se débarrasser de ses opposants et s’apprêtait à aider ses coéquipiers. Le combat semblait se diriger tout droit vers la victoire !
Seulement, pris par leur désir de fuite afin de trouver un lieu plus adapté à leur style de combat, les deux frères et leur cousins de clan ne firent pas attention à la ruse que leur avait préparés les défenseurs de l’Empereur. En effet, ces derniers avaient fait attention à leur positionnement et les avaient soigneusement amenés là où ils souhaitaient. Tout à coup, surgissant de tous les côtés, une multitude de soldats ayant prêté allégeance à Samui Kakeshuou firent leur apparition ! Dès lors, la panique s’empara des rangs de l’Alliance et en un instant la situation tourna au désastre !

« Daiki !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 70
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vies fauchées [solo] Sam 26 Aoû - 23:17

Episode 3. Tragédie

Le sang giclait de tous les côtés sous les yeux écarquillés du brun aux yeux bleus. Terrifié par l’issue qui se profilait pour lui et ses amis, il sentait son corps tout entier complètement pétrifié ! Incapable de bouger d’un centimètre alors que cela devenait une question de vie ou de mort ! S’il ne le faisait pas, lui aussi subirait le courroux de la défaite. Pourtant, pendant l’espace d’un instant où il avait pu échanger avec son frangin un simple sourire, la victoire avait semblée si proche. Cependant, la faucheuse de vie en avait décidés autrement. Le destin de la guerre se joua de leur semblant de succès pour les frapper en plein cœur et anéantir leurs espoirs de retrouver leurs familles. Du moins, pas pour tous. Seulement l’un d’entre eux allait devoir porter le fardeau de ce souvenir tragique de l’An -2. Pour le survivant, ce moment dramatique lui paraîtrait être sans pareil et pourtant, c’était un sentiment que beaucoup de familles allaient ressentir au cours de la guerre. Celui de porter l’ultime souffrance...

Sans qu’ils n’aient eu le temps de comprendre, une quinzaine de soldats de l’Empire, armés jusqu’aux dents et portant une expression toujours plus sanguinaire les uns que les autres, avaient fait leur apparition de tous les côtés. Certains semblaient être venus du ciel, d’autres sortaient de l’ombre crée par la dense forêt. Une véritable embuscade ! Tous, sans exception, étaient tombés dans ce piège ne leur laissant aucun échappatoire possible, et si les combattants Hijins avaient malgré tout réussi à se débarrasser de quelques uns d’entre eux quelques secondes plus tôt, leur chances de survies se retrouvaient bien amoindri maintenant. Les premiers à tomber furent les camarades des deux prodiges et frères, Ryuu et Daiki. La gorge tranché par une longe lame aiguisée, le cœur transpercé par la pointe d’un kunai ou encore le corps entièrement gelé par ce qui semblait être un ninja appartenant au clan Samui, les morts furent aussi diverses qu’horribles !

« Ryuu derrière toi ! »

Alors que pendant un instant tout lui avait semblé silencieux, le rythme de son cœur battant avec des intervalles immenses, comme si tout tournait au ralentit, ce fut tout ce que l’ainé eut besoin pour subir un déclic ! Pour son esprit, le temps reprenait sa vitesse normale. Finalement, ses jambes se remettaient à bouger et s’exprimèrent par un puissant bond vers l’avant. Le Hayashi se retourna et vit effectivement la menace contre laquelle son petit frère le mit en garde grâce à un cri salvateur ! Ici, tout se jouait en quelques fractions de secondes. Le moindre souffle, le moindre appui était important. Ryuu se prépara alors à la riposte et parvint à repousser son assaillant pour au moins quelques secondes. Daiki fit de même avec le sien, ce qui lui permit une nouvelle fois de s’adresser à son demi-frère. Dans le fond, l’un des soldats de l’Empire retirait sa lame de glace d’un énième cadavre dont il était la cause...

« Reprends toi Ryuu ! A deux on peut encore les b... ! »

Une fois de plus, le silence. Le souffle coupé. Ses yeux couleur azur écarquillés. Son regard tremblant. Une colère qu’il ne comprenait même pas encore grandissait en lui. Le cerveau en ébullition, ne voulant pas comprendre ce qu’il avait pourtant bien sous les yeux. Ses pupilles étaient fixés sur ces nombreuses, trop nombreuses, gouttes de sang coulant du torse et de la bouche de son frère. Une fois encore, ce fut une technique Samui qui fut la cause. Une lance de glace. Étrangement, dans son esprit, il avait l’impression d’entre l’impacte de chacune d’entre elles sur le sol, comme s’il se trouvait au beau milieu d’une grotte où aucun autre bruit ne pouvait filtrer. Ce qu’il voyait lui semblait irréel et pourtant, Daiki se retrouva bien à genoux la seconde d’après, son corps tombant lourdement au sol à la suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 70
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vies fauchées [solo] Sam 26 Aoû - 23:19

Episode 4. Aveuglé par la vengeance

Le pire était bien sur le point d’arriver. Un scénario dont Ryuu ne pouvait admettre l’écriture ! Sous ses yeux se trouvaient à présent d’innombrables corps sans vie, baignant dans leur propre sang. Certains d’entre eux étaient ses camarades, les autres des adversaires qu’il venait de combattre. Toute la folie de la guerre était représentée dans ce tableau si morbide que ça en devenait insupportable. Petit à petit, son cerveau comprenait la gravité de la situation et le drame qui se profilait. Dès lors, cette colère qui bouillonnait en lui et qu’il ne comprenait pas plus quelques fractions de secondes plus tôt le fit rentrer dans une rage folle ! Et cela ne fit qu’amplifier lorsque le brun aux yeux bleus vit derrière le corps tombant de son frère, le visage de son bourreau, tâché d’un sourire diabolique de satisfaction. C’était la goutte qui fit débordé le vase.

Brisant le silence comme on le ferait avec un miroir en un milliers de morceaux, un cri mélangeant le désespoir et la plus grande colère qui soit se fit entendre à travers la forêt ! C’était celui d’un frère désemparé par la situation et dont la vision du cadavre de son protégé lui fit perdre la raison ! Le Hayashi ne s’en rendait pas compte, mais pendant quelques instants, il allait rentrer dans un état d’esprit qu’il détestait pourtant. Celui d’un être sanguinaire, dont les actes n’étaient nourris par rien d’autre que l’envie de se venger ! Seulement, le brun n’était même pas en état d’y réfléchir. Une explosion de chakra sorti de son corps au même moment où sa rage se fit entendre. La plupart de ses adversaires savaient que cela n’annonçait rien de bon et tous eurent le petit reflexe de faire un pas en arrière. Seul le meurtrier de son frère garda son terrible sourire, s’imaginant déjà rajouter un autre Hijin à sa liste de morts.

Cependant, malgré sa confiance, il ne s’attendait probablement pas à voir son dernier adversaire, en la personne de Ryuu, se dépasser autant ! En étant rentré dans cette folie, c’était comme si ce dernier était devenu plus puissant que jamais ! Le voilà en train de bondir de tous les côtés, exécutant de multiples séries de mûdras, variant les techniques floral, de bois et d’électricité, parvenant de manière étonnante à se battre contre plusieurs adversaires !
Au début, de multiples pousses de bois à pointes naquirent du sol un peu partout dans le zone de combat, manquant de peu d’empaler directement ses adversaires ! Mais ce n’était qu’une question de temps. Il chargea la seconde d’après, apparaissant devant sa première future victime, le bras remplit d’électricité, il lui fracassa le crane contre un arbre ! Le deuxième reçu un puissant coup de pied en plein torse et l’envoya s’embrocher contre une de ces pointes mentionnés plus tôt. Puis, deux soldats de l’empire sautèrent en sa direction ! Une tentative vaine puisqu’ils reçurent tout deux une lance en bois projeté par Ryuu. Un assaillant suffisamment téméraire l’attrapa par derrière ! Une erreur fatale. Une dizaine de branches aiguisées poussèrent dans le dos du Hijin et transpercèrent son adversaire ! Le massacre continua ainsi... Le Hayashi résistait du mieux qu’il pouvait, éliminant ses adversaires au compte goutte, mais les éliminant quand même !

Leur nombre diminuait à mesure que la réserve de chakra de Ryuu se vidait. De plus d’une quinzaine, ils étaient réduits à dix, puis à sept, puis à cinq et enfin jusqu’à ce qu’il en reste trois. Si pour certains le tableau précédent faisait état d’un véritable massacre, cette fois-ci, ces mêmes personnes tourneraient certainement de l’œil ! Le brun bondit de nouveau, prêt à commettre un nouveau crime nécessaire ! Ce fut le moment pour que le Samui meurtrier daigne entrer en scène et mettent fin à la folie meurtrière de l’unique survivant ! D’un coup de pied bien placé dans le dos, il projeta violemment le résistant contre un arbre. Le coup ne fut pas fatal, mais il avait sérieusement endommagé le corps du Hayashi, qui ressentait tout à coup la fatigue de sa trop grosse consommation de chakra ! Malgré tout il se releva et tenta de repartir à la riposte. La seconde d’après, le manieur de glace venait lui trancher les côtes d’un coup de lame, le faisant alors tomber à genoux à son tour...

Le regard du combattant de l’Alliance de Hi semblait lourd... et vide. Il ne tentait même pas de se relever, posant ses mains, poings fermés, sur ses genoux. Comme le ferait un condamné à mort. Ryuu pouvait à peine apercevoir les pieds de celui qui avait tuer son demi-frère et qui s’apprêtait sûrement à lui ôter la vie aussi. D’un point de vue de guerrier, il avait accompli sa tâche en combattant jusqu’au bout, tuant un maximum de vermines sous les ordres de Samui Kakeshuou. Mais en tant que frère, il ne put se défaire de l’idée qu’il avait échoué en le laissant mourir. Finalement, il leva un peu la tête, portant ses yeux bleus sur celui qui allait le tuer. Ce dernier leva sa lame. S’apprêta à frapper, quand soudain ! Soudain ! Il fut balayer !

« Tiens bon ! On est là pour te secourir ! »


Vidé de toute énergie et ayant abandonné tout espoir de survivre, les lourdes paupières du Hayashi se refermèrent. Il n’était pas encore l’heure de mourir pour Ryuu...



Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vies fauchées [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-