N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Dim 27 Aoû 2017 - 4:09

La pluie tombait toujours sur la capitale d’Ame tandis que le soleil qui s’élevait dans le ciel resté caché par les épais nuages. Loin d’être gêné par ce temps auquel il avait parfaitement l’habitude, Fujisawa marchait tranquillement dans les rues de Shoukou. La ville était particulièrement active ce jour-là et les routes grouillaient de passants tous plus pressés les uns que les autres. Cela faisait cependant quelques temps que le Sabakyô n’était plus dérangé par la foule, il avait fini par trouver une méthode plutôt original pour éloigner les gens en portant sur son épaule le cadavre d’un corbeau qui ne manquait pas de pousser un cri à chaque fois que quelqu’un s’approchait de trop près. Sans être une réelle habitude, il ne voulait pas se faire une mauvaise réputation non plus, il prenait un malin plaisir à contemplait la peur, le dégout et surtout la surprise dans les yeux de ceux qu’il croisait. La nécromancie était sa nouvelle passion, il avait encore besoin de temps avant de garder un minimum de contenance à ce sujet. Heureusement pour lui et les habitants de cette ville, ce besoin de tranquillité ne faisait généralement ressentir que lorsqu’il était en mission.

Il avait effectivement accepté un petit contrat très récemment auprès d’un homme ayant une bonne influence locale. Il n’avait pas vraiment besoin de l’argent de la récompense, mais avec les événements qui venaient de lui arriver et ceux à venir, il avait besoin de se dégourdir les jambes et d’essayer ses nouvelles capacités sur le terrain. S’il ne s’agissait que d’une mission de collecte de dettes, il n’était clairement pas dans un état d’esprit pacifique et n’était pas prêt à tolérer une coopération sans résistance de la part de ses cibles. C’était également pour cela qu’il avait choisi cette mission, se doutant qu’avec ce genre d’individu, cela ne risquait pas d’arriver. Le mauvais côté était qu’il allait devoir faire équipe avec d’autres shinobi, malgré l’inutilité d’une telle démarche. Le recruteur avait eu l’envie de faire plus sérieux en recrutant plusieurs personnes là-dessus, il n’était par conséquent pas en mesure de le remettre en question.

Il se dirigea donc directement jusqu’à l’entrée de la résidence de sa première cible avant de relâcher son corbeau qui s’envola pour survoler la zone en attendant d’être rappelé. S’installant sur un banc à une vingtaine de mètres de l’entrée, il se mit à attendre ses coéquipiers du jour.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Lun 28 Aoû 2017 - 3:08



Ame no Kuni ne cessait d’aussi bien porter son nom. Aujourd’hui encore, une pluie lourde et incessante continuait de tomber et de forcer les courageux habitants du pays à rester chez eux. Les épais et sombres nuages empêchaient tout rayon lumineux d’un éventuel soleil de passer, rendant parfois flou la perception du jour et de la nuit. Seuls quelques personnes assez téméraires acceptaient de sortir, se réfugiant dans des recoins à l’abri des averses, afin de vaquer à leurs diverses occupations. Toutes n’étaient pas saintes et personne ne devait vraiment s’en étonner tant l’historique du pays était entaché du sang et de l’argent sale. Ici, la corruption est une véritable gangrène dont la seigneurie et les grands groupes industrielles n’ont jamais pu se débarrasser. D’ailleurs, c’est bien eux qui avaient planté cette mauvaise herbe qui semblait à présent immortelle. La conséquence ? Des pots de vins à tout va et l’emploi de shinobi pour seul but de commettre des assassinats ! Peut-être bien qu’aujourd’hui encore, du sang allait couler...

Un sugegasa sur la tête, l’ombre d’une silhouette inconnu surplombait de la plus haute tour la grande capitale industrielle du Pays de la Pluie. C’était celle de Tenbatsu K. Kurasa. Dépassant de son couvre-chef fait de paille, la longue chevelure noire de ce Nukenin volait au gré des puissantes rafales de vent, tout comme son long manteau noir, qui soufflaient dans chaque recoin de ce sinistre lieu. Ses yeux rouges contemplaient d’un regard hautain et menaçant la grande cité métallique, où les fumées des centrales encore actives polluaient un peu plus l’air de cette région du monde à la triste histoire. Cependant, pour le Kadoria, cet endroit du monde était le parfait exemple que l’Homme était fondamentalement mauvais et que tous ceux qui croyaient encore en une idéologie faite d’harmonie et de paix vivait dans un rêve. Le monde tel que le concevait le manieur de gravité était tout autre et, un jour, il comptait bien le faire savoir au Yuukan tout entier !

Ne venant en aucun cas perturber le rythme incessant de la pluie frappant les pavés et les toits faits de tôle, le déserteur se laissa tomber dans le vide, disparaissant ensuite complètement des hauteurs de la Capitale en un éclair, pour se fondre dans la nuée de bâtiments. La raison de sa présence ? L’existence d’un contrat qui lui semblait intéressant à accomplir. L’objectif était simple, la récompense juteuse et les intérêts à l’avenir peut-être prometteur. Si le Kadoria était venu seul, laissant quiconque aurait fait sa connaissances ces dernières semaines, le seul bémol de cette petite aventure résidait bien dans le fait qu’il n’allait pas pouvoir agir seul. En effet, deux autres shinobis était aussi sur l’affaire et tous ensemble, ils allaient devoir collaborer pour la mener à bien...

Finalement, voilà que le Nukenin réapparaissait, atterrissant silencieusement sur un toit proche de la résidence de sa première cible. Se redressant, ses yeux portant la couleur du sang scrutait les environs, faisant fi des gouttes qui coulaient des bords de son sugegasa, et analysait absolument tout ! Bien sûr, sa sombre allure s’accompagna de son habituel visage sans grande expression si ce n’est ce regard sévère. Les informations qu’on lui avait fourni étaient surtout portées sur ses cibles, omettant toute description ou nom de ses partenaires d’un jour...
Son regard se porta d’abord sur un corbeau qui survolait la zone. Etrangement, il sentit que leurs regards s’étaient croisés et que cela n’avait rien d’innocent. Ses yeux se plissèrent un peu. Kurasa concentra ensuite son regard vers la foule fluctuante. Seul un homme semblait ressortir de celle-ci et pour cause, lui ne bougeait pas. Là encore, leurs regards se croisèrent et en un instant, c’était comme si tous les deux avaient communiqués. Il en était sûr, la mission allait commencer très bientôt et avec elle du sang allait se répandre entre les fentes des planchers. Ne manquait plus que le troisième shinobi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Lun 28 Aoû 2017 - 23:05

Ordre de mission:
 

A dos de sa monture, le Yukimura s’arrêta à l’entrée de la ville de Shoukou, la capitale d’Âme no kuni pour contempler le paysage bien sinistre qui se présentait à ses yeux. C’était la première fois que le samouraï s’aventurait dans ce pays mais les rumeurs disaient vrais : c’était une cité vraiment calamiteuse. Keiji avait déjà pourtant foulé bien des villes et des pays dans l’accomplissement de ses devoirs mais jamais encore il n’avait mis les pieds dans une ville aussi désolante. Même Hai no kuni, son pays natal, lui paraissait plus agréable à vivre bien qu’il avait fui cette nation corrompue jusqu’à la moelle qui lui avait arraché sa mère et avait fait de lui un esclavage durant trois ans alors qu’il n’était qu’un enfant.

Yachiru, la jument que chevauchait Keiji se mit à hennir tout doucement.

- Moi non plus je n’aime pas cet endroit mais nous avons un devoir à accomplir, lâcha le Yukimura en réponse à la jument dont il arrivait à comprendre parfaitement le langage comme s’il s’agissait d’un être humain.

A l’image d’un Dôbustu, Keiji était parvenu à créer un lien si profond avec la jument dont il s’occupait depuis la naissance que les deux êtres arrivaient à se comprendre même dans le silence. Yachiru n’était pas un animal de compagnie mais une véritable compagnonne pour le samouraï. Ils formaient désormais une paire indissociable.

Sans que Keiji ait besoin de l’ordonner, Yachiru s’avança pour investir des ruelles aussi désolées les unes que les autres. La pluie s’était intensifiée mais les deux compères ne se pressèrent pas pour autant. La jument marchait lentement conformément au désir de son cavalier.

Les sens aux aguets, le Yukimura surveillait les alentours d’où des regards craintifs et parfois menaçants le suivaient dans son avancée. Il faut croire que les habitants n’avaient pas l’habitude de croiser un cavalier armé de deux lances se promener dans le coin. Même à Tetsu no kuni, la patrie des samouraïs, Keiji était un guerrier à part par le choix de ses armes. Alors que la plupart de ses camarades d’arme arboraient le célèbre daisho, lui avait fait le choix de troquer la traditionnelle paire de sabres contre deux lances jumelles.

Alors qu’ils approchaient du lieu de leur destination, les regards de Keiji et de Yachiru furent attirés par un corbeau qui sillonnait le ciel grisâtre. Fait que n’importe qui doté d’un minimum de sens d’analyse trouverait suspect mais le samouraï n’y prêta pas plus d’attention. L’animal ne semblait pas en avoir après lui. Ainsi donc, il poursuivit son chemin jusqu’à arriver devant un portail qui isolait une résidence où vivait l’homme qu’il était venu voir ou plutôt, qu’il était venu menacer afin que celui-ci payait sa dette envers un autre homme. Tâche vraiment ingrat que Keiji n’avait aucun plaisir à exécuter mais en tant que serviteur, il devait se plier aux ordres de son seigneur. Takeda Nigen, l’homme à qui il devait obéissance - du moins jusqu’à ce que le jeune Ryu, le vrai héritier des Takeda, ait l’âge de gouverner la contrée - lui avait envoyé ici afin d’aider un de ses amis qui était dans le besoin. Un certain baron qui tenait à récolter des grosses sommes d’argent qui lui revenaient de droit auprès des criminels locaux. Une mission digne des mercenaires et non d’un homme d’honneur comme le Yukimura mais les ordres étaient les ordres. D’ailleurs, on lui avait informé que le baron avait également engagé des shinobi errants pour cette quête. Ce qui signifiait fortement que les hommes qui refusaient de payer leurs dettes étaient des êtres dangereux.

Fin senseur, rapidement Keiji remarqua la présence de deux individus dont l’aura était bien plus menaçante que celle des êtres qu’il avait croisés depuis son entrée dans la ville. Un était perché sur un toit non loin et l’autre était assis tranquillement sur un banc juste devant l’entrée du domaine de la cible. Ces deux hommes étaient certainement les shinobi errants venus accomplir la même tâche que lui mais Keiji ne trouva pas la nécessité de s’en assurer auprès des concernés. Ils n’étaient après tout pas une équipe mais juste des hommes venus pour accomplir la même mission. De plus, le samouraï n’appréciait pas vraiment l’idée de devoir collaborer avec des shinobi même si ces deux-là étaient certainement des déserteurs. Malgré sa sociabilité qui avait forgé sa réputation dans son pays, le Yukimura, comme la plupart des samouraïs restés fidèle à leur patrie, n'appréciait pas vraiment les shinobi servant un Village Caché. Ces êtres étaient à l'origine de la mort des nombreux des leurs - dont son propre Seigneur qu'il vénérait comme un dieu - durant la Grande Guerre. Les shinobi, déserteurs ou pas, n’étaient d’ailleurs pas les bienvenues à Tetsu no kuni.

Sans descendre de sa monture et n’émettant le moindre mot, le Yukimura ferma les mains sur le milieu du manche des deux lances portées croisées dans son dos. Tout en dégainant les armes dans un geste rapide, exécutant une rotation à cent quatre-vingt degrés, il fendit verticalement le vide devant lui avec la partie acérée de chaque lance. Alors que le samouraï remit ses armes à leur place dans son dos, le portail, dont les gonds avaient été sectionnés nets, s’écroula dans un fracas, libérant ainsi le passage. Sans plus attendre, Yachiru galopa pour investir la propriété de la cible, toujours avec Keiji sur son dos.

Le Yukimura n’avait pas joué sur la discrétion pour pénétrer chez « l’ennemi » car celui-ci devait certainement s’attendre à ce qu’on vienne le dénicher. Les mercenaires pourraient donc profiter de son entrée fracassante qui avait attiré toute l’attention pour tenter de rentrer avec discrétion. Après tout, l’infiltration était le domaine des ninjas alors que le face à face était celui des samouraïs …




Dernière édition par Yukimura Keiji le Ven 15 Sep 2017 - 0:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Dim 3 Sep 2017 - 16:29

Assis tranquillement sur son banc, Fujisawa fixa du regard son corbeau, vérifiant ainsi que sa création ne repérait rien d’intéressant. Un léger mouvement de la tête de sa part lui suffit à transmettre l’information, le Sabakyô tourna alors sa tête pour croiser le regard de Kurasa qui se trouvait sur le toit d’un bâtiment proche. Non sans se demander ce qu’il foutait là-haut, il en conclut naturellement qu’il allait être un de ses équipiers du jour. L’arrivée du troisième ne fut pas aussi discrète, chevauchant une jument tout en portant des armes d’une taille impressionnante, il était difficile de ne pas le repérer.

Alors que Fujisawa allait se lever pour aller à la rencontre de ses deux équipiers, histoire de se préparer un peu avant d’aller au contact de la cible, il fut surpris par l’initiative du nouvel arrivé qui décida d’attaquer directement l’entrée du bâtiment avant de charger sur son cheval à l’intérieur. Se levant subitement, il se mit à marcher dans la même direction en criant pour que les deux autres puissent l’entendre.

- Ça vous buterait de dire bonjour putain ?! C’est pas parce que vous êtes des mercenaires que vous êtes dispensés d’un minimum de politesse. Et oui, t’as raison ! Pas la peine de se préparer ! Autant foncer directement vers la cible ! C’est tellement plus efficace !

Plus exaspéré que vraiment en colère, Fujisawa commençait déjà à regretter d’avoir accepté cette mission. D’un autre côté, si le cavalier avait l’intention de se précipiter à accomplir cette mission le plus rapidement possible, il allait soit finir par mourir soit par faciliter le travail aux deux autres, ce qui n’était pas une mauvaise chose. La récompense n’allait pas être au prorata du travail effectué, il n’allait donc pas non plus l’empêcher d’agir ainsi.

Pénétrant donc dans la propriété, Fujisawa effectua une technique de clonage avant d’envoyer ses cinq clones tout autour de la résidence. Il n’était pas question de laisser leur cible s’échapper.

- Minoru ? Ishikuno Minoru ?! On sait que tu es à l’intérieur alors sort sans faire d’histoire, ce serait con que tu finisses en dommage collatéral, on a un contrat à remplir nous. Franchement, ça vaut pas la peine de mourir pour si peu !

Toujours en criant, Fujisawa tentait tant bien que mal d’appeler leur cible à la raison. S’il n’avait pas le moindre soucis à massacrer chacune des personnes à l’intérieur, il n’avait pas envie de se fatiguer pour rien et il espérait que ce Minoru qu’ils recherchaient allait se rendre compte que ses potes ne pouvaient faire le poids face à trois mercenaires de haut niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Mer 6 Sep 2017 - 15:04

Le moins que l’on puisse dire était que le shinobi manquant ne semblait pas vouloir rater son arrivée sur la scène. Sur sa jument, le voilà en train de foncer dans le domaine de la cible, après avoir préalablement découpé la porte grâce à ses deux immenses lances ! Il est clair que ce genre de méthodes n’étaient en rien approuvé par le Nukenin qui observait toujours la scène du haut de son toit ! Cet inconnu avait-il seulement pris le temps de repérer les alentours ? Ou, au minimum, d’avoir repérer ses camarades de mission ? D’ailleurs, une telle entrée en matière avait de quoi faire douter le « Tenbatsu » sur la véritable appartenance de cet homme, aux allures de samourai, à leur mission. Soit. Le mal était fait et qu’il fasse ou non partie de son escouade n’était au fond qu’un détail car ce naïf fracas était une opportunité pour les deux autres mercenaires de se fondre dans la demeure et agir efficacement.

Les yeux rouges de Kurasa se dirigèrent vers l’autre homme qu’il pensait aussi être son coéquipier du jour. Là encore, il se contenta de l’observer avec un visage paradoxalement marqué par une absence d’expression. Il ne se permit même pas de soupirer vu l’amorce de cette mission. Ah, le voilà qu’il se mit à bouger. Le brun se leva finalement, commença à se diriger lui aussi en direction de la demeure et ne manqua pas de partager ce qu’il pense de cette entrée en matière. Il paraissait clair qu’il aurait préféré faire les choses dans les règles, se présentant d’abord avant d’établir une stratégie pour le bon accomplissement de cette mission. Mais entre un asocial silencieux comme Kurasa et un fougueux samourai, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’avait pas de chance ! Au moins, pour le Kadoria, voilà la confirmation que ce mystérieux individu faisait bien parti des shinobis engagés par le baron. Ce dernier fut le deuxième à entreprendre une action faisant ainsi apparaître à ses côtés cinq répliques de lui même, qui ne tardèrent pas à se disperser dans l’enceinte de la bâtisse...

C’était au tour du dernier Nukenin d’agir. Certes, il ne connaissait pas tout l’étendue des capacités des deux autres mercenaires. Néanmoins, son expérience en tant qu’assassin lui donnait malgré tout une idée d’offensive qui, lorsque le moment sera venu, leur donnera un avantage considérable. En réalité, si son plan venait à fonctionner, à moins d’une mauvaise surprise, plus personne ne pourra s’opposer à eux et l’espace de cet instant, ils pourront alors agir de la manière qui leur convient pour procéder à la « collecte » auprès de leur cible.
Ainsi, celui qui se faisait nommer Tenbatsu Kurasa décolla de son toit et s’immisça à son tour dans la demeure d’Ishikuno Minoru, sa cible. Il décida d’abord de rejoindre le brun qui s’était précédemment montrer mécontent, au moins allait-il faire l’effort de lui toucher deux mots avant de commencer son plan d’attaque.

« Je vais infiltrer la demeure et y mettre une multitude de sceaux. Vu l’entrée en scène du samourai, les hommes de main de notre cible vont vite rappliquer, ça me laissera peut-être le champ libre. Ainsi qu’à tes clones.

Essayez de les rassembler à un endroit. On se chargera d’eux à ce moment là. »


Kurasa maintint son regard rouge quelques secondes, attendant une quelconque approbation de son camarade avant de s’en aller exécuter son plan, espérant que le brun veuille bien suivre son idée et surtout que le samourai ne leur cause pas plus de soucis qu’il ne l’avait déjà fait. Le Kadoria exécuta à son tour une série de mûdra et fit apparaître dans un petit nuage de fumée cinq répliques de lui même qu’il allait également envoyer à travers la bâtisse. Le but n’était pas de perdre du temps, Ishikuno Minoru n’était que la première de leur cible ! Ainsi, il se préparait naturellement à se battre, mais surtout à parsemer les lieux de sceaux aux pouvoirs Kadoriens ! Nul doute que la présence des mercenaires n’allaient certainement pas faire plaisir au maître des lieux et à ses sous-fifres ! Seulement, tous allaient bientôt se sentir lourd, très lourd...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Ven 15 Sep 2017 - 0:53

Galopant à vive allure, Yachiru se rapprocha rapidement de la porte principale de la demeure d’Ishikuno Minoru devant laquelle s’étaient attroupés quelques hommes s’apprêtant à accueillir le mystérieux cavalier. Situation qui prouvait que la cible s’attendait à des visites indésirables.

Minoru avait préparé le terrain afin d’accueillir comme il se doit ceux qui étaient venus lui réclamer de force ce qu’il devait au baron. Chose à laquelle Keiji s’attendait. Voilà pourquoi, il avait attiré l’attention sur lui afin d’offrir aux deux autres la possibilité de rentrer discrètement tels des ninja – ce qu’ils étaient - mais sa stratégie se révéla être un échec. En effet, au lieu de jouer sur la discrétion comme il l’avait silencieusement espéré, les mercenaires, enfin un en particulier, fit une entrée presque aussi bruyante et voyante que la sienne. Voilà ce qui arrivait quand on jouait en solo au lieu d’élaborer une stratégie d’équipe. Keiji était bien conscient de ce fait. La possibilité que sa manouvre échouerait à quatre-vingt-dix pour cent lui avait effleuré l’esprit avant même qu’il ne passait à l’action mais il avait préféré miser sur le dix pour cent de possibilité de réussite au lieu de collaborer avec ces supposés coéquipiers qui étaient des shinobi, des êtres avec qui il préférait ne pas avoir affaire si possible.

Il était à présent trop tard pour faire marche arrière. L’alerte avait été donnée et les hommes de main de l’ennemi s’étaient déployés pour tenter de les arrêter. Il ne restait plus qu’à espérer que leurs actions personnelles porteront leur fruit.

Alors que les deux shinobi avaient déployés chacun des clones qui se dispersèrent dans chaque recoin du domaine, Keiji quant à lui continua tout droit, en direction des hommes qui protégeaient l’entrée principale de la maison. Lorsque qu’il ne fut plus qu’à quelques mètres de ses cibles, d’une adresse à ne plus prouver, le Yukimura s’accroupit sur le dos de Yachiru qui continuait de galoper à vive allure. En équilibre sur ses jambes, le samouraï dégaina de nouveau ses lances, puis, lorsque les hommes de main de Minoru furent à sa portée, Keiji sauta à terre, au beau milieu de la « horde » alors que Yachiru changea brusquement de direction vers la gauche et poursuivit sa course jusqu’à disparaître, laissant son cavalier se débrouiller seul.


Avec ses armes, Keiji déploya tout son art en enchainant des attaques mais, fidèle à son principe de ne jamais tuer gratuitement, il évitait de toucher les points vitaux de ses ennemis. Le samouraï se contentait d’infliger des blessures de façon à mettre en hors d’état de nuire ses cibles mais jamais définitivement.

Sans surprise, les sous-fifres ne firent pas barrage bien longtemps face au samouraï qui, malgré sa réticence à tuer, attaquait sans retenue tant il tenait à boucler cette affaire qu’il trouvait fort barbante rapidement.

Comme il s’y attendait, aussitôt avoir franchi la porte dont il venait de libérer le passage, d’autres hommes se précipitèrent et bientôt Keiji se retrouva encerclé.

- Je ne tiens pas à me battre contre vous alors laissez-moi passer ! … Je veux juste discuter avec votre chef !

Tout en laissant échapper ces quelques mots, le Yukimura avait rangé ses armes dans son dos pour prouver aux hommes de main de Minoru sa bonne foi mais n’étant pas un naïf, il resta cependant sur ses gardes ; s’apprêtant à passer à la défensive à la moindre attaque. Keiji ne croyait pas que les sous-fifres céderaient à sa requête mais le samouraï se disait qu’il ne perdait rien à essayer …


Dernière édition par Yukimura Keiji le Mar 6 Fév 2018 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Mar 6 Fév 2018 - 12:35

Rôdant à toute allure à travers les couloirs de la grande bâtisse, le shinobi déserteur de la nation de Kaminari et de son noble clan Kadoria combattaient en compagnie de ses cinq répliques les faibles forces de ce criminel de bas rang. Leurs yeux écarlates transpiraient d’ores et déjà d’envie de meurtre, qui contrastait pourtant avec l’expression neutre de son visage et ses assauts qui s’appliquaient à être non létal. L’heure n’était pas encore venu pour une telle démonstration de force. De plus, de tels adversaires n’avaient pas de quoi offrir une distraction satisfaisante à cet être cherchant à devenir « Dieu » ! Tous continuaient de tomber l’un après l’autre sous les coups ravageurs du shinobi qui faisait là clairement face à des êtres lui étant inférieurs. Rien que cette mission semblait dénigrer les ambitions mégalomanes de celui qui se faisait appelé depuis quelques années maintenant « Tenbatsu Kurasa » !

Ainsi, il poursuivait malgré tout son chemin, laissant à chaque coin du domaine un clone qui malaxait d’ores et déjà une puissante quantité de chakra. Jetant de temps en temps un regard en direction de la grande place où le Samourai avait foncé tête baissé en compagnie de son fidèle destrier quelques minutes. Lui aussi s’était attentionné à n’ôter la vie à aucun Hommes d’Ishikuno Minoru, qui, cependant, commençait peu à peu à l’encercler. Armes à la main, le regard menaçant, ils étaient prêt à répondre par la force à l’entrée en scène qui s’était voulu tonitruante de ce non-shinobi que le Kadoria avait pour compagnon l’espace d’une mission ! Cette dernière avait très vite allumé la mèche de tensions entre les deux camps ! Mais survivre était bien son affaire. Certainement pas celle de Kurasa qui voyait le monde à travers les yeux de la loi du plus fort...

Une vision qui le suivait depuis de nombreuses années. Depuis qu’il comprit que ce monde de shinobi ne pouvait se sortir du cycle infernal de la violence. Que le Yuukan était condamné à voir toutes ses puissances émergeantes s’affronter dans une guerre perpétuelle tant que l’un d’eux ne s’élevait pas au dessus de toute la meute ! Tant qu’un Dieu ne parvenait pas à surgir des abysses de la haine que ce système engendrait, prêt à finir et porter plus loin le projet qu’était autrefois celui de Samui Kakeshuou ! Mais plus encore, depuis qu’il eut ce déclic en ce sombre jour de l’An -9. Un jour marqué par la mise en lumière du laxisme d’une certaine partie du clan. Où l’éternel groupe craignant le pouvoir divin des Kadoria frappa de nouveau. Emportant un village dans les flammes ! Emportant la vie de sa mère... Des flammes qui continuaient à ronger son cœur et transpirait de haine dans ses mystérieux yeux rouges. Pendant ce temps... ses quatre clones étaient maintenant posté au chaque coin de la bâtisse. L’heure de frapper était venu.

« Fûinjutsu, Shishi Enjin »

Comme un symbole. Dans un crépitement brûlant. Une immense barrière de flammes pourpres naquit du sol et emprisonna en son sein toute la bâtisse ! Une prison ardentes, comme celle dans laquelle était enfermé l’esprit de son créateur, appelant à la mort quiconque oserait la franchir ou y faire face ! Coupés du monde. Livrés à eux mêmes. Les yeux de ces pauvres brigands comprirent rapidement qu’échapper à cette place grande place où ils s’étaient stupidement tous agglutinés leur était dorénavant impossible ! Tout comme le voulait, et l’avait imaginé, le Tenbatsu...
Ce dernier apparaissait maintenant tout en haut du bâtiment principal. En compagnie de son dernier clone. Le regard hautain. Sinistre. Tout les regards se dirigeaient maintenant sur lui. Même celui de son compagnon Samourai, alors que l’autre ne donnait plus aucun signe de présence. La voix lourde, prit la parole.

« Ishikuno Minoru. Tu n’as plus d’autre choix que de te montrer maintenant. Ne nous fais pas perdre plus de temps. »

Un silence s’installa quelques secondes, tandis que de l’ombre, apparaissant maintenant une imposante silhouette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa) Lun 12 Fév 2018 - 11:52

Du feu encercla soudain la bâtisse et fit lever du brouhaha chez les hommes de main de Minoru. Les sous-fifres se demandaient ce qui se passait mais, bien que la plupart paniquaient sérieusement, aucun ne défila. Ils restèrent là à encercler le Yukimura qui ne fit rien non plus de son côté bien qu’il aurait pu profiter de l’effet de surprise provoqué par le feu chez ses ennemis pour les attaquer.

La scène étonna Keiji lui-même alors qu’il savait parfaitement de quoi était capable ces shinobi que certains habitants de Tetsu associaient à des sorciers à cause de la maîtrise étonnante des éléments par certains d’entre eux. Le samouraï ne montra cependant aucun signe de panique, sachant que le feu était l’œuvre d’un des deux mercenaires et que les flammes avaient certainement pour but d’empêcher celui qu’ils cherchaient de s’échapper. La possibilité que celui qui jouait au pyromane eût décidé de le sacrifier - lui le faux co-équipier - avec les ennemis traversa également l’esprit de Keiji qui avait si peu de confiance en ces ninjas mais un tel acte serait condamné également Minoru sans avoir accompli la mission. En effet, il était improbable que l’auteur du feu eût réussi à le capturer en si peu de temps or leur mission était de le forcer à rembourser ses dettes, chose qu’un cadavre serait incapable d’exécuter.

Le doute du Yukimura fut rapidement balayé alors que celui qui était vraisemblablement à l’origine du feu se manifesta tout en haut du bâtiment. Naturellement, comme tous les autres, le regard de Keiji se leva en direction du « pyromane » qui proférait des paroles menaçantes, invitant Minoru à se manifester. Menace qui fonctionna car le chef du lieu ne tarda pas à se montrer. C’était un homme vraiment imposant d’un âge assez avancé et au faciès qui miroitaient tous les vices du monde. Son regard poussait à la méfiance et pourtant il n’était pas celui dont Keiji se méfiait le plus. En effet, au vu des deux êtres qui se tenaient aux côtés d’Ishikuno Minoru, l’instinct du samouraï le poussa à se mettre en garde alors que ses mains se fermèrent sur ses lances, s’apprêtant à les dégainer à tout moment. Même un seigneur samouraï choisissait souvent comme gardes rapprochés les meilleurs des combattants à son service alors il était tout à fait naturel qu’un chef des malfrats qui ne savait sans doute même pas manier correctement une arme s’entourait de ses meilleurs éléments lui-aussi.

Les deux gardes de Minoru dégageaient une aura aussi sinistre que leur patron. Keiji pressentait que leur puissance n’avait rien avoir avec celle des sous-fifres qu’il avait combattus jusque-là. Le premier était un géant qui dépassait largement l’Ishikuno, aussi bien en hauteur qu’en largeur. Un combattant qui devait miser sur la force brute pour gagner contrairement au second qui était une jeune femme au visage aussi agréable à regarder que le reste de son corps bien élancé.

- Allez-y !

Tels des chiens qu’on venait de donner l’ordre d’attaquer, le colosse fonça sur Keiji alors que la jeune femme jeta un kunai en direction de Kurasa. L’arme ninja se planta dans le plancher où se tenait le nukenin puis explosa. Elle jeta ensuite un second kunai en direction du mercenaire dont elle avait réussi à voir la trajectoire. La jeune femme n’avait pas visé le Tenbatsu pour éviter que celui-ci n’esquive mais avait lancé l’arme ninja de sorte que celle-ci passe par-dessus sa cible. Puis, en un instant, grâce à une technique de téléportation via le sceau gravé sur le kunai qu’elle avait lancé, la beauté fatale se retrouva au-dessus du jeune nukenin, les deux bras levés et les mains fermées sur un autre kunaï, s’apprêtant à perforer Kurasa.

- Sayonara !

Un sourire victorieux accompagna le mot d’adieu alors qu’elle enfonça son arme dans le ventre du Tenbatsu …


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa)

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bon criminel récolte toujours ses dettes. (Keiji & Kurasa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ame no Kuni-