N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Spécialiste des arcanes [Suzaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Spécialiste des arcanes [Suzaku] Dim 27 Aoû 2017 - 22:48

Cela fait maintenant quelque temps que j'ai renoncé à l'utilisation de mes armes et de façon plus générale à tout ce qui attrait à la technologie Saibogu. Je ne pensais pas un jour éprouver le moindre remord quant à mes actes, mais le fait d'être revenue à la réalité m'a fait ouvrir les yeux. Désormais, il m'arrive parfois de rêver de ces victimes innocentes, d'éprouver leurs cris en même temps que je les éventre. Puis je me réveille en sursaut parcourue de sueurs froides. Tout ceci n'était pas moi. C'est ce que j’essaie de me dire au quotidien... Je ne suis pas Saibogu Red, ou en tout cas je ne le suis plus. Raison pour laquelle je fais le nécessaire pour balayer tout ce qui a rapport à cette ancienne vie, et cela passe notamment par mes armes à feu et l'essentiel de mon équipement qui, aujourd'hui, reposent au fond de l'océan. J'ai beau fuir, parfois même renier ce qui a été, mais jamais à m'en détacher totalement. Je sais qu'elle est toujours là, au fond de moi. Le regard d'émeraude de Red me hante alors qu'elle arbore ce sourire perfide en coin, la cigarette coincée entre la commissure de ses lèvres.

Sa présence me pèse parfois, mais je m'étonne de constater qu'elle ne fait rien. Consciente de mes erreurs passées, je ne veux plus me laisser abuser par cette part sombre de moi-même qui, au départ, s'était présentée de bonne augure en me permettant de contrôler mes pouvoirs, puis ensuite elle m'avait rendue plus forte avant de finalement me rendre complètement folle. Que fait-elle aujourd'hui ? Que me veut-elle ? Qu'attend-elle ? Que je relâche ma vigilance ? Cela fait maintenant plusieurs années sans que rien ne se passe. Je me surprends lentement à espérer une vie paisible. Je sais qu'il s'agit d'une erreur, mais que puis-je y faire ? Je sais que je ne suis pas totalement guérie et ai la certitude que je ne le serais jamais. En attendant j'arrive à vivre en m’accommodant de sa présence. Toujours sur le qui vive, j'attends de voir comment ma situation évoluera, comment j'évoluerai.

Toujours est-il qu'en réciproque de mes nouveaux choix de vie, je me retrouve dans une situation assez délicate. L'essentiel de mes capacités combatives reposent encore sur mon arsenal Saibogu. Le tout, couplé à ma convalescence, me rend plus vulnérable que jamais. Raison pour laquelle je cherche à combler ce trou en faisant ce que j'aurai dû faire depuis longtemps, à savoir achever ma formation en fuinjutsu. D'ordinaire, la maîtrise de la technologie à des fins militaires ne nécessite qu'une faible connaissance de l'art des sceaux, notamment en raison du fait que l'encodage nécessaire pour faire fonctionner les mécanismes de mes armes sont singulièrement différents de ceux utilisés pour le fuinjutsu dit « classique ». Faute de temps et de volonté, j'avais délaissé cette partie de mon apprentissage. Il est donc temps pour moi de me rattraper.

Après une rapide discutions avec Yami, cette dernière m'a conduit vers un certain Suzaku, marionnettiste de son état et, de mon point de vu, illustre inconnu parmi l'ancienne Confrérie. Je n'ai, en tout cas, pas souvenir de l'y avoir rencontré. Toutefois, celui-ci cherche également à revoir sa maîtrise dans l'art des sceaux et, puisque deux cerveaux valent mieux qu'un, nous étions conviés à nous retrouver dans une section privée de la grande bibliothèque de Suna. Celle-là même dédiée aux Shinobi afin qu'ils s'exercent dans l'art des sceaux. Je suis installée dans un renforcement en forme d'alcôve. Les parois rugueuses des murs sont couverts d’inscriptions toutes reliées à un petit piédestal central. Il suffit de placer un sceau au centre pour faire réagir ceux dans toute la pièce. Ces derniers sont programmés pour calculer la configuration de la dite création afin de vérifier sa composition. Les marques sur les murs s'illuminent alors de différentes couleurs en fonction de la réussite ou des éventuelles erreurs d'encodage. Assise sur une table je feuillette un ouvrage. « Le fuinjutsu pour les nuls » écrit sur la couverture. Au-delà de son titre réducteur au possible, le contenu, s'avère plutôt intéressant. Après un bon quart d'heure de lecture je finis par lever les yeux. Le marionnettiste est là.

« Suzaku j'imagine ? Enchantée de faire votre connaissance. » Dis-je en me levant pour aller lui serrer la main. « Je ne crois pas avoir déjà eu le plaisir de vous rencontrer. »

En même temps je ne suis à Suna que depuis quelques semaines. Mais cela m'étonne. En effet le dossier de ce Suzaku témoigne d'un certain niveau dans l'art du Kugutsu, chose assez rare pour un individu n'ayant pas appartenu à la Confrérie.


Dernière édition par Meïka A. Oniri le Dim 5 Nov 2017 - 20:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Spécialiste des arcanes [Suzaku] Mer 1 Nov 2017 - 23:48

Tranquillement, les pas de Suzaku fendaient les sols de la ville du désert. Parler Fuinjutsu et se remettre à niveau avec quelqu’un – voilà un programme dont il ne savait que penser. Le fait qu’il s’agisse là d’une nécessité était indéniable, mais utiliser quelques Genins comme cobayes était une tout aussi bonne idée, tout au mieux cela leur aurait servi d’entraînement également et il est de mauvais augure de cracher dessus. Il soupira lourdement alors qu’il adressait un signe de tête discret en guise de salutation à… Pfff, il ne savait même plus qui était-ce. Un compagnon d’un soir dans une période d’ébriété ? Une connaissance de mission ? Il ne l’avait pas marqué il faut croire, quel que soit son domaine de « compétences ». Retenant un rire frivole qu’il laissa finalement s’échapper, le brun s’étira langoureusement alors qu’il approchait de sa destination. Peut-être que toutes ces idées n’étaient que folies douces après tout, et la fameuse Oniri s’avérerait être quelqu’un de moins inintéressant que la masse vulgaire qui peuplait le pays et – pire encore – se multipliait. Personne n’avait entendu parler de contraception ? Il ne manquait pas grand-chose au Marionnettiste d’empoisonner le monde entier afin de le rendre stérile, mais quelque part il se disait que cela serait probablement mal vu. A condition que l’on sache que c’était lui.

Soudain, il secoua la tête, comme pour se débarrasser de ces pensées qui n’avaient que faire ici. Décidément, l’ennui lui jouait d’importants tour et laissait trop le sadisme et la perversion innés se manifester dans son train de penser et s’il s’en rendait compte, c’était que la situation était tragique. Oh qu’il lui manquait les maîtresses violentes et impulsives que certains pays avaient à offrir. Depuis son retour, il ne s’était presque qu’heurté à de viles chagasses prêtes à tout pour toucher à sa bourse – qu’importe le sens du terme que l’on choisisse dans le contexte. Etait-il misogyne ? Non, un constat de la réalité ne pouvait guère le réduire à cela, surtout qu’il y avait également des représentantes de la gente absolument phénoménales, ne serait-ce que la Ketsueki à la tête du pays. Traversant rapidement la bibliothèque, il arriva au point de rendez-vous, n’ayant guère le temps d’en placer une que déjà on l’accostait, attirant son attention.

Il s’empêcha de rouler les yeux et adressa plutôt un petit sourire à l’intéressée. Etait-elle vraiment si rigide que cela, ou s’était enfoncé un Fuinjutsu dans le postérieur pour le paraître ? Poliment, Suzaku hocha la tête en guise de bonjour.

« J’en déduis que tu es Oniri ? Nous ne nous sommes jamais croisé non, mais j’ai bien eu vent de quelques rumeurs te concernant. Comme tout le monde dans ce village je pense ? »

S’il laissa planer quelques doutes vicieux sur ce qu’il pouvait avoir entendu, espérant provoquer ne serait-ce que la moindre réaction de son interlocutrice, il n’en montra pas moins son détachement absolu de la situation, haussant vulgairement les épaules avant de se tourner dos à elle, comme pour jeter un regard d’ensemble à la salle tandis qu’une de ses mains terminait sur ses hanches dans un geste de théâtralité certaine qu’on ne pouvait que lui accorder.

« Enfin, ce n’est pas comme s’il n’en courait aucune sur moi. Ni comme si elles changeaient quoi que ce soit à qui je suis. »

Se retournant de nouveau pour faire face à Oniri, il lui adressa un léger sourire.

« Tutoyons-nous ? Ce sera plus simple comme ça. On commence par quoi du coup ? Pas de la lecture j’espère. »

Il toisa le livre qui demeurait non loin de cette dernière et haussa un sourcil, interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Spécialiste des arcanes [Suzaku] Jeu 9 Nov 2017 - 23:28

En réciproque, j'ai à mon tour un haussement de sourcil à son égard, intriguée l'espace d'une fraction de secondes des soi-disant rumeurs courants à mon encontre avant que mon cerveau ne fasse l'addition des sommes en présences soustraites à l'air détaché et pseudo théâtrale du parti qui me fait face. En effet, n'ayant posé le pied dans ce village pour la première fois que depuis récemment, il est assez peu probable que de quelconques rumeurs circulent à mon encontre, si ce n'est, éventuellement le fort le lien de sympathie que j'entretiens avec Notre-Bien-Aimée-Seigneurie-Du-Vent. Il ne m'en faut guère davantage pour comprendre que j'ai en face de moi un petit joueur, qui, visiblement et cela d'entrée de jeu, s'éprend d'une allégresse malsaine à vouloir jouer au rodéo avec mes synapses. Chose qu'il, dans un sens, a parfaitement réussi à faire. Toutefois, bien au-delà de toutes ces frivolités assaisonnées de simagrées, l'agacement arrive et pointe les extrémités de deux aiguilles vers mes tympans.

« Je pense que nous allons en rester au vouvoiement dans un premier temps. » Dis-je sobrement, que l'hardiesse de son humeur se fracasse contre la froideur de mes propos. « Ce n'est pas comme si nous avions guerroyés ou encore étudiés le fuinjutsu ensemble. Tachons de régler ces points-là avant d'envisager les choses plus simplement. » Continué-je en fermant mes propos par un sourire en coin.

J'ai comme le sentiment que cet entraînement ne va pas être de tout repos avec pareil individu. Par chance, je sais parfaitement tenir mon mal en patience et celui des autres en laisse. Il n'est pas le premier à tenir ce genre d'allure devant et me rappelle maladroitement et désagréablement un certain Nihilem. Dès lors il ne me reste plus qu'à espérer que le Marionnettiste ne soit pas aussi aliéné que le Jinmenju qui a jadis côtoyé et servi Red.

« Mais rassurez-vous, j'ai déjà effectué une partie du travail. » Poursuivis-je cette fois-ci avec davantage de courtoisie en désignant les nombreux parchemins dépliés sur la table. « Sceau d'absorption, de renvoi et barrière fuinjutsu, des valeurs aussi sûre qu'académique. Néanmoins, ces derniers sont limités en puissance et ne peuvent atteindre un niveau supérieur qu'en ajoutant un encodage adapté par-dessus. Le concepts est assez générique. A savoir condenser davantage de chakra pour en optimiser l'efficacité, mais tous nécessitent d'être ajusté en raison des particularités qui leurs sont propres. Si l'on prend l'exemple des sceaux d'absorption du niveau supérieur il est généralement admis que d'avantage de catalyseur de chakra sont nécessaires afin de stocker les techniques d'envergure, ce faisant la complexité du cryptage s'en voit renforcé presque de façon exponentielle. L'on parle généralement de sceaux d’absorption supérieur à partir du moment où c'est dernier contiennent aux moins quatre branches servant à catalyser le chakra. Autant vous dire que tout un monde d'encodage le sépare d'un sceau d’absorption à trois marques. »

A ces mots je lui présente mon plus beau sourire crispé et ce dans le but de lui faire comprendre que nous allions passer beaucoup de temps à griffonner des sceaux sur du papier afin de saisir toute la logique et les subtilités inhérentes à ce concept.

« Comprenez-donc que oui, beaucoup de lecture nous attends. »

Ce à quoi je me saisis d'un ouvrage que je fais glisser le long de la table de sorte à ce qu'il s'arrête à sa hauteur. Après quoi un silence de mort finit par s'installer dans l'alcôve. Je finis cependant par le briser non loin d'une heure plus tard, quelque peu las de ce travail fastidieux que j'entreprends depuis bien longtemps avant l'arrivé de mon homologue. L'on aura beau dire ce que l'on veut, malgré ma santé dégradée, je ne suis pas faite pour jouer la bureaucrate, assisse derrière un pupitre à griffonner sur des parchemins.

« Et puis-je savoir quel genre de rumeurs courent à votre sujet ? Vous me semblez être quelqu'un d'assez excentrique, faite donc-moi part de vos belles histoires avant que la lassitude ne finisse par écrasser nos esprits sous ces monticules d'ouvrages. » Dis-je en levant brièvement le regard dans sa direction avant de le replonger au milieu de lignes de sceaux gravées au fil de mon marqueur.

Je pose cette question par intérêt. Car si l'opinion d'autrui à mon égard exulte en moi un profond sentiment d'indifférence j'aime, à contrario, savoir quel genre de personne j'ai en face de moi.


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Spécialiste des arcanes [Suzaku]

Revenir en haut Aller en bas
 

Spécialiste des arcanes [Suzaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Palais Seigneurial-