N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Mer 21 Mar 2012 - 22:15

Quoi de mieux que d’aller dans un endroit calme lors d’une journée emmerdante ? Les montagnes de Kumo me semblaient être un endroit parfait pour passer une journée dans le silence complet comme je l’aime. Par contre, y rencontrer des Shinobis de Kumo n’est pas rare, mais ce n’est aucunement mon intention. J’arrivais devant ces imposantes montagnes après une petit voyage jusqu’à cet endroit et une idée me vint en tête. Je vais monter ces montagnes à l’aide de mes pieds seulement, ce sera mon échauffement du jour. Je choisis après quelques minutes une montagne assez imposante, mais très large. Concentrant mon chakra au niveau de ma plante de mes pieds, je commençai mon petit défi personnel complètement inutile mais vachement amusant. Je sautais de roche en roche, escaladant les murs plats qui me faisait face. Un sourire sans réel émotion apparu sur mon visage. J’avais à nouveau le sentiment d’être libre, errant dans la nature tout en cherchant « elle ». Personne pour m’avertir que je dois faire tel chose pour une telle cause. En devenant ninja de Kumo, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais réellement, mais cette vie me plait bien. Par contre, si jamais ce village m’empêche de gagner en puissance, je quitterais cet endroit pour retourner à la recherche à temps plein sur « elle » de nouveau.

Maintenant proche du sommet, je décidai d’arrêter ma petite course. Je marchais sans but parmi les centaines de roches que m’offrait la nature elle-même. En tournant le coin d’un mur de roche, je découvris un immense plateau d’herbe et de fleur. Je n’ai jamais vu un endroit pareil. Du moins, sur une montagne, qui plus est à Kumo. Je traversais harmonieusement l’étendu de pelouse pour arriver quelques secondes plus tard devant une falaise. Je ne pouvais plus continuer, la mort est ma prochaine destination si je pose le pied dans le vide. Mais quel vue magnifique. Ce n’est pas la meilleure que j’ai vue dans toute ma vie, mais elle donnait envie de regarder ce relief un bon moment. De plus, la bonne odeur des fleurs enrichissait cet instant et une légère brise caressait mon visage. Est-ce que les humains pourront détruire ce bel endroit si jamais ils le pourraient ? Non, ils le peuvent déjà, ils n’ont juste pas pensé à le faire. Qui ne peut pas aimer cet endroit, où le calme est maître… Par contre, j’ai entendu dire que les orages étaient assez fréquents, donc les montagnes de Kumo n’est pas toujours un endroit paisible. Cela devait faire une bonne minute que j’admirais la vue que me donnait la hauteur. Bon, je ne suis pas si haut que ça… Certes, ce fut un réel plaisir de passer un moment comme ça, les yeux fermés. Soudainement, un bruit attira mon attention. Des bruits de pas. Ah non, qui est venu me déranger pendant un tel moment ? Je me retournai lentement, tout à fait calme. Un adolescent se dirigeais vers moi et semblait seulement de me remarquer à l’instant. J’attendais une réaction de sa part. S’il est là pour admirer la vue tout comme moi, une petite discussion amicale s’imposera peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Jeu 22 Mar 2012 - 19:23

De temps en temps, il avait besoin de s'éloigner de la civilisation. Il lui arrivait d'avoir l'impression que les montagnes entourant le village constituaient plus une prison qu'une protection. Dans ces moments-là, il partait les explorer, cherchant toujours de nouveaux sommets où il pourrait s'isoler afin de profiter de la nature à l'état pur. En faisant cela, il se rappelait à lui-même l'immensité du monde qui l'entourait, et se rassurait en constatant que le relief n'était qu'un obstacle insignifiant qu'il pouvait surmonter sans aucune difficulté. C'était le cas ce jour-là ; il parcourait l'un des nombreux chemins naturels qui gravissaient les monts de Kumo afin de demander conseil à la solitude. Les arbres bordaient sa route et filtraient les rayons du soleil de leurs feuilles vertes et de leurs branches. Durant cette montée, le jeune homme en profitait pour réfléchir à sa situation actuelle vis-à-vis du village, désireux de régler cette question avant d'atteindre un lieu calme et propice à l'apaisement. Maintenant qu'il s'était vu attribuer, à sa sortie de l'académie, le bandeau de Kumo attestant qu'il connaissait et maîtrisait les bases des arts ninja, il faisait partie intégrante du village. Cependant, son comportement avec les autres était jusque-là plutôt froid, distant, peu enclin à la discussion. Il se méfiait trop. Mais, à s'y prendre comme ça, il n'avait qu'encouragé les gens à ne pas l'approcher, à le craindre, voire même à lancer des rumeurs de trahison sur son compte, en ce qui concernait les plus marqués par la guerre. Jusque-là, sa méfiance ne lui avait rien apporté de bien. Il était sûrement temps pour lui d'admettre qu'il devait s'ouvrir un peu plus aux autres. De toutes façons, s'il avait fait des efforts pour s'intégrer au village, ce n'était pas pour reprendre ensuite le même mode de vie que durant ces cinq dernières années. Il réalisait seulement maintenant qu'il devait accepter de mettre sa méfiance de côté, même s'il restait conscient qu'il devait tout de même rester sur ses gardes pour ne pas faire de mauvais choix.

Malgré cette conclusion, il restait toujours une part de lui-même qui réclamait la liberté. Même s'il avait accepté de suivre un village dans une direction qui lui semblait être la bonne, il ne s'était sûrement pas rapproché de la société pour en devenir l'esclave. Il était hors de question qu'on l'entrave de ce besoin qui pouvait le submerger à n'importe quel instant. Il fallait qu'il puisse, s'il le voulait, s'isoler dans la nature pour pouvoir respirer l'air pur, pour se faire bercer par le vent ; il voulait avoir le droit de sentir la vie le caresser. Et ce droit, personne ne le lui prendrait.

Kaze arrêta toute réflexion. Il sentait le vent gagner en puissance, signe qu'il n'allait pas tarder à sortir de ce tunnel que constituaient les arbres. Quelques secondes plus tard, il était à l'air libre. Le vent était plus violent à cette altitude, surtout sur un plateau tel que celui qui s'étendait à présent sous les pieds du shinobi. Il entendait le bruit de l'herbe bercée par les bourrasques, ainsi que le doux murmure du vent qui lui parvenait aux oreilles. Il s'immobilisa, respirant à pleins poumons cette nouvelle atmosphère qui lui rendit immédiatement vitalité et bonne humeur. Cela dura une bonne minute, pendant laquelle il ne pensait qu'au bien-être qu'il ressentait. Après quoi, il reporta lentement son attention sur le lieu qu'il venait de découvrir. Il avança de quelques pas, et repéra immédiatement la présence d'une personne à l'autre bout du plateau. Un garçon, plus jeune que lui d'après les traits de son visage, se tenait à l'extrême limite de ce que les vents descendants caractérisaient comme une falaise tombant à pic. Kaze s'approcha un peu plus, et remarqua le bandeau aux gravures clairement reconnaissables. Un autre shinobi de Kumo, apparemment.


*Un autre Genin qui n'a rien à faire, hein... Quel genre de type peut-il être ?*

Le temps que cette phrase lui traverse l'esprit, le supposé Genin l'avait remarqué. Conformément à ses pensées précédentes, et sûrement grâce à l'environnement qui le mettait en confiance, Kaze – pour la première fois – n'hésita pas à ouvrir la bouche, pour parler d'une voix neutre mais assurée.


« C'est dangereux de se tenir si près du bord avec tout ce vent... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Ven 23 Mar 2012 - 22:03

Le mec commença la discussion en me disant qu’il est dangereux de se tenir si près d’une falaise avec ce vent, et il a parfaitement raison. Cet homme est légèrement plus grand que moi et semblait avoir proche de dix-sept ans sans plus, un jeune adulte en d’autre terme. Il avait bien sûr de lui et parlait d’une voix neutre, il doit avoir un peu la même personnalité que la mienne puisque je n’ai jamais entendu quelqu’un d’autre du village m’adresser de cette manière. Enfin, personne sauf moi. Mais ce type a utilisé une voix rassurante, chose que je ne fais jamais. M’enfin, je m’égarais. Je ne sais pas s’il veut un combat ou un truc du genre, mais je crois que tout peut bien se passer sans embrouille si nous nous entendons bien. Je ne suis pas en humeur de me jeter dans une bagarre et de plus, si loin du village, je ne sais pas lequel de nous deux pourrais sortir vainqueur d’un affrontement. Si jamais il y a un blessé, je ne suis pas sûr qu’un de nous deux aidera l’autre jusqu’à l’hôpital. Je pris la parole à mon tour, d’une voix neutre et paisible.

- Mmh. Mais ça vaut la peine de jeter un coup d’œil à ce paysage, ce n’est pas tous les jours que nous pouvons assister à un tel relief de la nature.

Je me retournai vers le paysage à nouveau pour regarder ce spectacle à nous, mais je fus interrompu par le vent qui prenait en puissance de plus en plus. Avant de risquer ma peau pour une cause qui me semblait perdu, je m’éloignais du bord de la falaise au cas ou la nature se retourne vers moi et me dirigeait en direction de mon camarade de profession. Son bandeau était clairement visibe, mais son grade était encore inconnu. Impossible de savoir si c’est un Chunin ou un Junin. Rare sont ceux qui sont Genin à cet âge, la plupart des ninjas commencent vers mon âge, encore plus bas. Mais bon, il y a un dicton qui dit : « Mieux vaut tard que jamais ». Donc, je n’ai aucun droit de critiquer un camarade du groupe d’âge des adultes qui est Genin. Certes, je m’étais perdu dans mes pensées pendant un court instant. J’arrivais à un bon trois mètre devant mon interlocuteur et je n’avais rien à lui dire de plus. Je crois qu’il est aussi calme que je le suis, chose qui me surprenait un peu. On m’a toujours dit que j’ai une attitude unique, voir rarissime. Voire quelqu’un de calme en ces temps est inhabituel pour des gens normaux puisque nous sortons quand même d’un long conflit. Malgré que cela fasse deux ans qu’une paix si fragile existe, les séquelles sont encore importantes. Une présentation ne ferais pas mal à aucun de nous deux et cela me permettrait de savoir à qui ais-je affaire. Pitié, pas un rageur de la vie, pas un autre Bakushô !

- Je me nomme Aisaka Kira. Puis-je savoir à qui ais-je affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Ven 23 Mar 2012 - 23:47

"Mmh. Mais ça vaut la peine de jeter un coup d’œil à ce paysage, ce n’est pas tous les jours que nous pouvons assister à un tel relief de la nature."
*En effet, le paysage vaut le coup... D'oeil, hein...* pensa-t-il, se perdant un instant dans ses pensées.

Alors que le shinobi s'approchait de lui, Kaze essaya de se faire une première impression en restant silencieux. Il fallait donc qu'il comprenne quel genre de personne c'était... Ca ne semblait pas aisé à première vue; cela dit, si ce n'était que la première fois qu'il se livrait à un tel exercice, il savait qu'il devrait s'y confronter à nouveau pour chaque personne qu'il rencontrerait. Alors, autant commencer à s'y habituer - et le faire bien, tant qu'à faire. Il examina donc de plus près son interlocuteur, avec plus d'attention pour les détails. L'adolescent n'avait pas répondu immédiatement, ayant préféré l'examiner un court instant avant de réagir, sûrement pour vérifier qu'à priori, il n'avait pas besoin de se méfier. En effet, Kaze voulait juste parler tranquillement. Mais il ne resta pas bloqué sur ce détail, c'était un comportement qu'il allait sûrement retrouver chez tous les shinobis qu'il rencontrerait. Tous avaient vécu la guerre... Il était impossible d'y avoir échappé. Lui-même restait prudent dans tout ce qu'il entreprenait, afin de s'assurer de ne pas faire de mauvais choix - mais ce n'était pas exactement de la méfiance.


"Je me nomme Aisaka Kira. Puis-je savoir à qui ais-je affaire ?"

Kaze fut coupé dans ses pensées, et plus tôt qu'il ne l'aurait cru. Le dénommé Kira s'était arrêté, ils devaient être à moins de trois mètres l'un de l'autre, maintenant. Néanmoins, il ne fut pas déstabilisé par cette question, après tout, c'est quand même normal de se présenter.

"Moi, c'est Kaze."

Il se contenta pour l'instant de cela, car il était en fait entrain de penser à autre chose. La première phrase prononcée par Kira. Il disait qu'il n'avait pas tous les jours la chance de voir cela. Cela signifiait-il qu'il restait sans arrêt au village, qu'il n'avait jamais de temps libre, ou bien qu'il ne s'était pas encore habitué à pouvoir s'évader quand il le voulait ? Peut-être n'avait-il même pas pensé à cette dernière option ? Kaze réfléchit un moment à la question, laissant le silence s'installer. Un silence bercé par le vent, qui soufflait une douce mélodie à ses oreilles. Quelque chose d'apaisant. Cependant, lui qui avait pour habitude de s'isoler dans la nature ne pouvait comprendre ceux qui ne profitaient pas régulièrement de ses bienfaits; et même s'il n'était normalement pas trop du genre rentre-dedans, il lui demanda malgré tout d'une manière assez directe et qui manquait vraiment de subtilité à son goût.

"Tu as dit que tu n'as pas souvent l'occasion de venir dans des endroits comme celui-ci... Pourquoi en est-il ainsi d'après toi ?" demanda-t-il sur la même voix neutre, bien qu'un peu plus chaleureuse, comme pour s'excuser de son manque de style. Il ne voulait pas que Kira se sente agressé, il n'avait vraiment pas envie de combattre un shinobi de Kumo pour le moment. Ca, il le réservait pour les entraînements. Pas pour les moments de calme à la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Sam 24 Mar 2012 - 18:21

J’avais donc devant moi un certain Kaze. Je doute que ce soit son nom complet, mais je préfère m’en tenir à cela. Cet homme semblait en plein moment de réflexion pendant un court moment. J’ai dit quelque chose de mauvais ? Par pitié, pas une engueulade. Depuis que j’ai rencontré ce Bakushô à la con, j’ai peur des nouvelles connaissances. Le monde dans le village peut être si idiot que ça m’effraies… Il me posa une question dont je ne fis que froncer un sourcil. Il me demanda pourquoi, selon moi, que je n’ai pas toujours la chance de venir ici. Sur le coup, ça m’a un peu laissé perplexe. Je baissais légèrement la tête sur le côté droit, signe que je donnais un petit intérêt à la question. J’ai la réponse, mais comment y répondre. Je ne veux pas lui raconter des conneries et je ne veux pas trop en dire non plus. Finalement, en me repositionnant droit, je répondis d’une voix claire.

- Le manque de temps. Le village nous donne trop de travail et je n’ai jamais le temps de sortir comme aujourd’hui. C’est une grande conséquence que nous avons en tant que Shinobi, mais tout être doit s’attendre à ça. Lorsque tu deviens ninja d’un village, tu ne peux plus vraiment bouger comme avant à l’extérieur. Enfin, c’est mon cas.

Je n’ai pas été subtil et je m’en moquais. J’ai bien sous-entendu que je ne pouvais plus bouger comme avant, donc j’étais un errant. C’est facile à deviner sur ce point. À la suite de ma phrase, je me retournai et m’assis sur l’herbe frais, les jambes déplier pointant vers la falaise et les bras me supportant vers l’arrière. D’un signe de main, j’invitai Kaze à faire de même. Se mettre à l’aise dans une conversation est important pour moi. Dans cette situation, cela permet aux deux camarades de bien penser sans être en état d’alerte ou de se forcer à être debout alors que l’autre profite d’un moment de repos. Le vent gagnait en puissance et le perdait à tout moment. La force du vent est si imprévisible ici. Moi aussi, j’ai quelques questions à lui poser. Je commençai ma phrase sur un petit sourire pour qu’il ne se sente pas agressé, pas comme l’autre connard de Noy.

- Et toi, quand pense tu ? Et aussi, en me demandant quelque chose du genre, tu dois être quelqu’un qui aime beaucoup la nature, voir la liberté. C’est une hypothèse de mon cru. En ce qui me concerne, j’adore les deux.

Oui, en effet, j’adore ces deux concepts. Je ne peux pas vivre sans eux. J’ai passé ma vie à voyagé autour du continent tout en étant libre. Que quelqu’un me prive d’une de ses choses et je pète un câble. Je suis déjà sur le bout de ma patience avant de venir ici et ça ne fais que trois semaines que je suis au village. Je suis presque paranoïaque sur ce point, mais ça, je le garde pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Dim 25 Mar 2012 - 15:02

Le jeune Kira déclara que ses occupations étaient si nombreuses qu'il ne pouvait se rendre en des lieux paisibles comme celui-ci quand il le voulait. Par déduction, Kaze devina que le garçon était Genin. Sans compter sur l'âge, qui peut parfois être trompeur, il savait que les Jônin n'étaient pas si occupés que ça – et heureusement pour Kumo que l'élite de ses shinobis n'étaient pas réquisitionnée au complet sans arrêt -, mais aussi que les Chûnin ne se plaignaient en général pas trop du temps de travail qu'ils devaient consacrer soit aux missions, soit aux académiciens. En fait, seuls les Genin n'avaient pas l'habitude d'être occupés. Ils étaient donc forcément les seuls à penser qu'ils manquaient de temps. Certes, ce n'était pas une logique réellement solide, mais elle était complétée par le fait qu'il était capable de détecter si quelqu'un était dangereux pour lui. En l'occurrence, ce n'était pas le cas ; les deux jeunes gens devaient être à peu près du même niveau – même s'il était peu probable que Kira ait acquis la même expérience et la même maturité que Kaze durant la guerre.

"Manque de temps"... Cette raison paraissait quelque peu étrange aux yeux de Kaze. Même en étant significativement plus occupé que lui – que ce soit pour des missions ou pour tout autre chose -, il était toujours possible de venir s'entraîner, par exemple, dans les conditions peu propices qu'offraient les montagnes de Kumo. Un entraînement ici, avec le vent, le manque d'oxygène lié à l'altitude... Ca ne pouvait être que plus efficace qu'en bas. Kaze était persuadé que le garçon, peut-être sans s'en rendre vraiment compte, préférait en règle générale rester à Kumo plutôt que de s'aventurer seul dans les reliefs qui le bordaient. Ce qui le choqua le plus, cependant, dans le discours de son interlocuteur fut l'allusion à l'entrave que constituait le statut de shinobi. Lui-même, qui voulait absolument rester libre en permanence dans ses mouvements, n'avait pas eu la sensation que devenir un Genin rattaché à Kumo lui avait ajouté des chaînes ou des poids. Il suffit de savoir doser les choses que l'on fait pour avoir le temps de faire ce que l'on souhaite. Lui n'avait aucun mal à se trouver du temps pour s'évader, et ne comprenait pas comment il était possible de rester enfermé à Kumo si l'on avait envie de s'échapper de son enceinte qui pouvait parfois sembler menaçante. Il ne pouvait donc croire que Kira ne se rendait que rarement sur les hauts plateaux de ces monts uniquement parce qu'il manquait de temps. Ce n'était pas une excuse suffisante, en tous cas.

Lorsque Kira s'allongea dans l'herbe et lui fit un signe amical pour lui faire comprendre qu'il pouvait s'approcher, le jeune homme s'avança lentement, profitant de chaque souffle de la nature qui le traversait. Il arriva derrière son interlocuteur, mais préféra rester debout. Ainsi, il ressentait mieux tout ce qui pouvait être agréable à ressentir à cette altitude. Les deux jeunes gens étaient maintenant tournés dans la même direction, comme subjugués par le paysage qui s'offrait à eux, que ce soit au-dessus de leurs têtes, droit devant eux ou étendu sous leurs pieds.

La conversation avançait peu à peu. Kaze avait pour l'instant du mal à comprendre ce garçon. Peut-être était-ce dû au fait que la jeunesse est instable ? Mais, après tout, lui aussi était jeune ; comment pouvait-il être tout à fait sûr que ses pensées et ses objectifs à lui étaient stables et solides ? Parce qu'il réfléchissait sans arrêt à ce qu'il devait faire et penser ? Si cette raison pourrait ne pas sembler suffisante, elle l'était en tous cas pour lui. Il avait eu largement le temps d'y penser, d'y repenser, et de s'assurer que sa décision finale était la bonne, tout comme les moyens qu'il avait choisis pour y parvenir. Mais Kira avait l'air d'être un adolescent plutôt insouciant, sans réel but pour le moment. Kaze ne voyait pas d'autre réponse possible à ses questions sur le garçon que cette hypothèse. Mais peut-être était-elle fausse. Alors que son vis-à-vis commençait à lui poser une question dont la réponse serait sûrement très longue, Kaze commença à réfléchir à la manière de rebondir, dans le dialogue, sur ses autres questions. Bien qu'il fut surpris par la fin de la phrase, il ne s'agissait que d'une simple affirmation, et il décida donc de garder pour lui ce qu'il en pensait.


"Aimer beaucoup, c'est une expression qui ne convient pas vraiment... Sa voix prenait un ton plus doux, presque rêveur, bien que toujours aussi assuré. Pour simplifier ma vision des choses, disons que personne ne me prendra jamais ma liberté de mouvement, pour aucune raison. J'ai besoin de pouvoir m'isoler pour m'évader dès que j'en ressens le besoin. Et ce besoin d'évasion ne peut être satisfait que par la nature, et uniquement la nature. Les humains ont fait trop d'erreurs, sont trop imprévisibles... Je ne peux pas me sentir pleinement en paix tant que je peux percevoir d'autres personnes autour de moi. J'ai besoin de moments comme ça, et ce, le plus souvent possible."

Il avait fini sa phrase avec une certaine amertume dans la voix, qu'il aurait d'ailleurs préféré cacher. Mais il essaya de ne pas laisser à Kira le temps de relever ce détail qui ne valait rien, à part sûrement des questions inutiles et éventuellement de la méfiance, s'il s'avérait que le garçon lui ressemblait. Quoi qu'il en fut, Kaze enchaîna sur une nouvelle question sans rapport direct avec ce qu'il venait de dire, non pas pour se contenter de changer de sujet de discussion, mais plutôt parce qu'il commençait à s'impatienter. Il n'aimait pas se poser des questions sans obtenir de réponse.

"Toi aussi, tu es fraîchement sorti de l'académie, n'est-ce pas ? Sais-tu dans quel but tu as choisi d'en suivre les enseignements, ou avances-tu à tâtons sur le chemin de ton destin ?"

A ce stade de la conversation, Kaze se sentait légèrement supérieur à Kira. Même si la différence d'âge l'incitait à penser comme cela, ce sentiment se basait sur tout autre chose. Une impression générale, que ce soit sur la cohérence des paroles prononcées que sur la précision dans les idées... Ce n'était pas pour si peu qu'il allait prendre son interlocuteur pour un débile, non, sûrement pas... Disons plutôt qu'il était simplement pleinement conscient de la différence de maturité entre eux deux, à présent.

Mais il savait que, dans ce monde, la puissance pouvait suffire à déterminer une relation d'ordre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Dim 25 Mar 2012 - 16:44

Cela a prit a un instant pour que Kaze réponde à la question. Malgré qu’il parlait, des pensés défilaient dans ma tête. Je commençai réellement à me mentir à moi-même. Et ce, sur plusieurs points. Le manque de temps… Plus que j’y pensais, plus c’était des conneries. Enfin, pas au complet. Oui, je manque de temps, mais c’est entièrement ma faute. Je m’entraîne presque chaque jour pour devenir plus fort car mon objectif nécessite de la puissance. Je ne peux plus sortir comme avant. Ou plutôt, je ne cherche plus comme avant. Par le passé, je me suis promis de retrouvé « elle », mais maintenant, je ne pense qu’à devenir fort. C’est une chance que mon interlocuteur soit à mes arrières car il aurait vu mon visage crispé, les canines qui mordent ma lèvre inférieure. Bien, je dois dire, plus qu’il avance ses propos, plus je me vois faire les même erreurs dans le futur. Mon désir de puissance pourra-t-il être ma perte ? Alors que je pars d’une raison noble, puis-je finir en un tyran, comme ce cher Yugure qui me tue à chaque entraînement ? Je ne me reconnais plus, je m’isole de ce qui m’est cher à mes yeux dans les terrains d’entraînements et mon logement. Je baissais les yeux sur le sol lorsque Kaze a terminé son explication. Je pourrais dire que je suis du même avis, que les humains sont tous des imbéciles, mais j’ai trop honte. Je m’apprête à faire les mêmes erreurs… Je remarquais aussi que je devenais peu à peu arrogant. Je m’égarais trop dans mes pensées, mais cet homme m’a ouvert les yeux sur quelque chose. Je pris une grande respiration pour me calmer, je ne me suis jamais énervé sur moi-même, c’en est une bonne ça.

Je surprenais des choses intéressantes au personnage derrière moi. Il parlait avec amertume à la fin, preuve qu’il doit haïr la race humaine comme moi je la hais pour ses guerres inutiles, les pertes de vies et leur immense idiotie sans fond. C’est quelque chose que j’aimerais basculer dans une autre dimension, nous ne sommes pas faits pour nous entretuer. Les animaux, eux, ne se battent pas pour une simple idée débile et ne font nullement la guerre. Nous pourrons prendre exemple sur eux car à ce stade, la race humaine est plus basse que le sol. Un autre point : il a commencé le sujet d’un ton rêveur, disant qu’il ne pourrait vivre sans la liberté et la nature. Pourquoi s’avoir inscrit dans les rangs d’un village, isolé entre les murs et les habitants du village, alors qu’on aime mieux l’extérieur que l’intérieur. A-t-il un but à suivre, tout comme moi, et il a besoin de ressources comme un village militarisé ? Si ce n’est pas le cas, le dialogue manque de cohérence. M’enfin, je m’abstenais de tout commentaires. Moi aussi, j’ai peut-être l’air étrange. Il me posa une question que personne ne m’a posée auparavant. Il voulait savoir mon but. Plus que je le regardais, plus je croyais qu’il me fait subit une sorte d’interrogatoire indirectement. Un étranger me demande mon but alors qu’on se connait seulement depuis cinq minutes. Soit, je vais répondre pour qu’il soit satisfait. J’employais le même ton qu’il a utilisé plutôt. En d’autres termes, je parlais d’une voix rêvasse.

- Tu vas peut-être trouver ça bizarre et con, mais tu veux le savoir, alors ne te plaint pas. La seule raison que je me suis embarqué dans la profession de Shinobi est pour accomplir mon objectif. Et cet objectif, c’est de protéger ceux qui me sont précieux… J’ai perdu trop de vies à cause de mon impuissance.

À la fin de phrase, Kaze pouvait facilement reconnaître l’amertume qu’il a employée dernièrement. Je ne voulais pas en arriver à cette conversation, il est temps de changé de sujet, sans lui laissé le temps de pensé quoi que ce soit sur ce qu’il vient d’entendre. J’enchaînais à la suite de ma phrase d’une voix neutre et curieuse.

- Et toi, quelqu’un qui aime la liberté et la nature certainement plus que moi, pourquoi t’être enrôler ? Suis-tu le destin comme beaucoup d’autres ou tu as un objectif précis à accomplir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Dim 25 Mar 2012 - 18:47

Apparemment, ça commençait à bouillir. Kaze ne savait pas vraiment comment interpréter l'expression, dont il pouvait deviner les traits, qui s'était dessinée sur le visage de Kira suite à ses questions. La seule chose qu'il savait, c'est que sa dernière phrase avait plongé le garçon dans une longue et profonde réflexion. Peut-être ce dernier n'avait-il jamais pensé à faire ça ? Se poser et prendre le calme et le temps nécessaires pour pouvoir penser pleinement à soi-même. Kaze, lui, y était habitué, et pensait que c'était une bonne chose s'il l'incitait à y réfléchir. Mais, maintenant, il attendait de savoir si les résultats allaient s'avérer concluants. Il serait quand même vachement chanceux d'avoir utilisé cette technique du rentre-dedans s'il s'avérait qu'elle marchait du premier coup... La vraie question était de savoir si, après cette phase de réflexion, il allait pouvoir comprendre le garçon par ses réactions, ses mots, etc... ou si, au contraire, celui-ci n'allait devenir que plus confus et embrouillé à ses yeux. Car les gens sont imprévisibles. Surtout les inconnus. Et encore plus en ce qui concerne les jeunes Genin fougueux et pleins de bonnes intentions. Mais Kaze coupa court à sa réflexion, remarquant que Kira allait répondre. Il allait enfin avoir sa réponse.

 « Tu vas peut-être trouver ça bizarre et con, mais tu veux le savoir, alors ne te plaint pas. La seule raison que je me suis embarqué dans la profession de Shinobi est pour accomplir mon objectif. Et cet objectif, c’est de protéger ceux qui me sont précieux… J’ai perdu trop de vies à cause de mon impuissance. »

Tiens... Ca alors... Un point commun vraiment intéressant, qu'il serait sûrement judicieux de creuser... Et il n'avait pas besoin du tremblement dans la voix de son interlocuteur pour en être sûr. Pour l'instant, Kaze réfléchissait à toute vitesse à propos de ce qu'il venait d'entendre, mettant cette nouvelle phrase en relation avec le reste de la discussion... Et le garçon venait d'éveiller son intérêt. Il y avait réellement quelque chose à récupérer à cet endroit là...
Malheureusement, Kira passa rapidement à autre chose, comme s'il ne voulait pas laisser l'initiative à Kaze dans ce dialogue. Il lui renvoya la balle, lui posant exactement la question à laquelle il venait de répondre, à propos des motivations à rejoindre un village et son objectif final. Mais lui, Kaze, n'était pas comme ça. Lui, il aimait les subtilités, les sous-entendus, les énigmes... La plus élémentaire des précautions est de ne pas laisser les autres lire en soi si l'on ne lit pas en eux. Dans la version du jeune homme, la confiance pouvait suffire, mais là, tout était encore trop trouble. Il n'allait pas se livrer à cœur ouvert au premier concitoyen qu'il croisait juste parce que celui-ci était, comme lui, un Genin qui voulait protéger des gens mais qui aimait aussi prendre l'air de temps en temps. D'ailleurs, ils ne se ressemblaient que sur la forme – sinon, Kaze aurait immédiatement compris l'intégralité du comportement et du mode de pensée de Kira. Mais dans le fond, il le savait, ils divergeaient sur de très nombreux points. Autant dire qu'il ne le connaissait pas, ou si peu. Il prit donc une voix interrogative, dans laquelle on pouvait décerner une pointe de surprise à peine faussée, pour répondre à la question par une autre question.


"Qu'est-ce qui te fait penser que je me suis enrôlé ? Pourquoi ne ferais-je pas partie d'un des clans fondateurs de Kumo no Kuni ? Il laissa un court instant de silence, puis reprit d'une voix un peu plus mystérieuse, comme voilée d'incertitude ou de mensonge.  Mais tu as bien raison, je me suis enrôlé récemment... Pourquoi ? Eh bien, la réponse est simple... L'académie sert à former des ninja, non ? Je suis venu pour ça. Jusque-là, je n'étais qu'un jeune samouraï qui essayait de survivre tant bien que mal à chaque nouvelle scène d'horreur, chaque nouveau combat, chaque nouvelle épreuve que la guerre lui imposait. Et cette guerre, si elle a pu avoir une utilité, aura servi à montrer au monde que ce sont les shinobis qui décident de ce qui s'y passe. Ce sont les êtres les plus puissants du monde, chaque village nouvellement créé en forme des armées qu'il peut lancer sur n'importe quel territoire, des héros dont les idéaux sont ceux des dirigeants et non ceux de son peuple sont acclamés... C'est ainsi que la guerre a commencé à ronger le monde... Et qu'elle n'en a laissé qu'un noyau à partir duquel nous sommes obligés de reconstruire ce qui a été détruit, en essayant de ne pas refaire les mêmes erreurs. Et ce « nous » est pour tous les shinobis. Eux seuls on ce pouvoir. C'est pourquoi je me dois d'apprendre leur art ; ce qui fait leur force ; ce qui fait leur influence sur le destin du monde. Ne serait-ce que pour pouvoir être capable de se protéger soi-même. Aujourd'hui, il faut apprendre le Ninjutsu et ses dérivés pour survivre. C'est primordial. Sans ça, tu n'es même pas pris en compte."

Le jeune homme fit une petite pause. Il trouvait son petit monologue très bien pensé. Alors que Kira semblait se faire l'illusion d'avoir obtenu une réponse à sa question, Kaze enchaîna avec la suite, comme un petit test pour la vivacité d'esprit du garçon. De toutes façons, il ne pensait pas vraiment risquer grand chose en révélant malgré tout quelques petites informations sur lui. En prévision du jour où il serait devenu utile, il pouvait toujours planter cette graine dans la tête des gens qu'il rencontrait. Leur faire une forte impression, puis leur révéler son but. Et après... Il pourrait peut-être même sauter une étape sur son chemin...

"Pour ce qui est de mon objectif... Je n'en ai pas vraiment, désolé de te décevoir. Mais je peux quand même répondre à ta question, si tu me permets de la reformuler. Je pourrais te répondre si tu me demandais quelle est ma motivation. Et ma réponse serait simple. La paix. Les hommes se sont suffisamment battus comme ça. Il fit une longue pause, le temps d'évaluer ses derniers mots, puis ajouta, comme pour s'excuser :  Cela dit, ça doit quand même vraiment faire le mec vaniteux de dire ça à la sortie de l'académie..."

Un léger sourire releva le coin droit de sa lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Dim 25 Mar 2012 - 22:02

Il semblerait que cet homme soit mon héros pour m’avoir ouvert les yeux à la fois d’être le mec dont je méfierais toujours. Il tente de me cerné et sa façon de faire n’est pas subtil. Après un moment que j’lui pose la même question, il commence à me dire qu’est-ce qui me fait dire qu’il s’est enrôlé, qu’il n’est pas plutôt un dirigeant. Voyons voir… Aucun dirigeant ne porte le bandeau de Kumo no kuni et je doute fortement qu’un haut placé s’aventure ici, à Kaminari, sans protection. Donc, tout ce que je lui fis pendant un moment, c’est un regard qui voulait dire : je le sais, c’est tout. Contente-toi de répondre. Bon, pas aussi méchant que ça, mais proche ! À la suite de mon regard il m’avoua qu’il s’était enrôlé depuis peu et il commence à me faire un dialogue super long sur notre monde. Je sais déjà tout ça, mais pas la peine de faire un discours, merde. Par contre, je sens le mystère à plein nez. Mais bon, je vais faire comme si je ne suis au courant de rien. Il me parla ensuite de son objectif, ou sa motivation, devrais-je dire. Il veut un monde de paix. La guerre a suffisamment duré, et j’en suis d’accord. Bon, il est temps d’y répondre. Mais je ne veux pas montrer d’émotions sur ce coup-là. Seulement du neutre, je n’aime pas quand les gens essayent de me lire comme livre, ça m’énerve… Seulement, si je fais ça, il va bien s’en rendre compte. Je pars de neutre, ensuite à gentil et de nouveau au stade neutre. Enfin, voyons voir comment cela va évoluer.

- C’est une bien noble cause, mais comment compte tu t’y prendre ? Tant que ce monde sera sourd, il n’y aura pas espoir pour une vraie paix. Néanmoins, je garde espoir qu’une telle chose peut se produire. J’ai bien hâte de voir la méthode que tu pourrais employer pour amener la paix car il y aura toujours des obstacles qui sont pour la guerre.

Oui, je ne crois pas à quelque chose comme une paix permanente, mais je garde espoir qu’un jour, ce rêve pourrais se produire. Je suis curieux comment ce Kaze est motivé pour faire amener la paix dans le monde. C’est une belle motivation, plus jeune, je l’aurais suivit dans ses actes. Aujourd’hui, je te dis bonne chance. Après avoir vu ce qu’a fait la guerre à mon village et les autres dans le continent, je te dis bonne chance, honnêtement. Lorsque tu vois des gens prendre plaisir à tuer, tu te demandes si nous pourrons vivre un tel évènement dans notre monde. Certes, cela dépend aussi comment cette paix est… Je ne me plierais jamais sur une paix forcé ou basé sur des mensonges. Plutôt vivre dans un monde en chaos qu’un monde de paix basé sur que dalle. M’enfin, fini la réflexion sur la paix. Un moment de silence s’interposait entre nous deux et semblait ne pas finir. Ce mec doit penser que je joue avec lui ou un truc du genre. Pour ma part, je restais silencieux, curieux d’entendre sa méthode. Je regardais le ciel qui commençait à être envahis de nuages, signe qu'une tempête viendrait peut-être gâcher notre discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Lun 26 Mar 2012 - 0:19

Il cherchait les signes distinctifs de la réussite de son effet. Le garçon avait l'air légèrement troublé ; peut-être se considérait-il encore trop jeune pour ce genre d'interrogatoire ? C'était en partie justifié, mais... Kaze lui-même se croyait à l'abri de tout conflit, à l'abri même du malheur, à une époque. Malgré tout, il avait été frappé par la guerre à un âge bien plus jeune que celui que devait avoir Kira ce jour-là. Malheureusement, la guerre peut frapper n'importe qui, n'importe quand... Et être un Genin de Kumo impliquait déjà une certaine responsabilité, bien qu'encore limitée. Il percevait une attitude de défi dans les gestes de son vis-à-vis, mais n'en tint pas vraiment compte ; c'était un simple réflexe de défense primaire, lorsqu'on ne se sent pas totalement à son aise, comme lorsque l'on parle à un inconnu, par exemple. Peut-être était-ce aussi dû à la volonté de Kira qui souhaitait avoir l'air d'un shinobi sérieux ? Qu'importait, ce n'était pas un comportement réellement significatif. Kaze reporta son attention sur les paroles que le garçon allait prononcer.

"C’est une bien noble cause, mais comment compte tu t’y prendre ? Tant que ce monde sera sourd, il n’y aura pas espoir pour une vraie paix. Néanmoins, je garde espoir qu’une telle chose peut se produire. J’ai bien hâte de voir la méthode que tu pourrais employer pour amener la paix car il y aura toujours des obstacles qui sont pour la guerre. "

Kaze fut frappé par la justesse de ces paroles. Une bien noble cause, en effet. Cependant, il semblait que la subtilité du mot motivation ait échappé à son interlocuteur, qui pensait réellement qu'il oeuvrait avec acharnement pour l'instauration de la paix dans le monde. Non, ce n'était pas ça... C'était quelque chose de bien plus indirect, de bien plus progressif. C'était tout un processus dont les étapes étaient déjà pensées. Mais tout pouvait encore changer ; il n'avait de chemin que tant qu'il s'avérait qu'il n'avait pas fait d'erreur. De toutes façons, il allait sûrement se contenter d'éluder cette partie de la question. En revanche, il allait probablement se lancer dans de grandiloquentes phrases sur la surdité du monde face à l'atrocité et la bêtise de la guerre. Sur ce point, il partageait totalement le point de vue de Kira. Le monde était sourd. Sourd au point de ne pas entendre les désirs de ses habitants. En revanche, la dernière phrase restait dans l'esprit borné du « qu'est-ce que tu vas faire ? », et il répondit donc comme il avait prévu de le faire, d'une voix assurée, tout en soupirant à moitié.

"En effet, bien que les obstacles soient infinis, il faut commencer par garder espoir. Comme tu l'as dit, ce monde est sourd. Eh bien, mon but, c'est avant tout de lui déboucher les oreilles !... Mais je ne réussirai peut-être jamais à faire quoi que ce soit par moi-même. Ce qui est important, c'est l'esprit... Il faut qu'il survive. Et alors, peut-être qu'un jour..."

Il se perdit dans ses pensées l'espace d'un instant. Mais revint rapidement à la réalité. Il apercevait les nuages noirs s'agglomérer derrière les montagnes, comme une sombre armée préparant son attaque imminente sur la ville. Il n'allait pas tarder à y avoir un orage, sûrement assez violent d'après les vents froids qui commençaient à gagner en puissance. Il devait leur rester quoi, dix minutes avant de se prendre la foudre sur le coin de la tronche. L'atmosphère s'humidifiait, et il n'y avait nul besoin d'expérience pour sentir le choc climatique arriver. Kaze s'adressa à nouveau à Kira, essayant de lui faire comprendre qu'il serait sûrement mieux pour lui de se relever avant de se faire agresser par les forces célestes. Cependant, il restait calme et assuré en parlant. Tout cela ne restait qu'un orage.

"Soit on redescend rapidement, soit on cherche un endroit où se poser le temps que ça se calme, mais pour ma part, j'aime pas trop être à un endroit où les éclairs aiment tomber. Tu te décides ?"

Ils avaient encore largement le temps de trouver un abri dans la paroi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Lun 26 Mar 2012 - 2:22

Garder espoir… J’ai toujours gardé espoir et je crois que je le garderais toujours. Retrouvé ma sœur malgré que je ne sais pas si elle est encore en vie en ai une preuve. Oui, il faut continuer à garder espoir et un jour, quelqu’un viendra nous donner une paix permanente, j’en suis sûr. En fait, non. Les dirigeants de Kumo no Kuni ont beau nous dire qu’ils veulent la paix, mais ils ne font que limiter le nombre de conflits présent dans le monde. Et j’ai entendu dire que c’est le cas pour les eux autres villages : Konoha et Kiri. Pour ce qui est du nouveau, Suna, je n’en ai pas la moindre idée. Ce monde sera toujours rempli de guerres tant que les humains ne pourront tous se comprendre mutuellement et ce, sans avoir recours à la violence. Ce jour ne viendra pas aujourd’hui, c’en ai certain. J’aime garder espoir car c’est ma détermination qui me permet à ne pas sombrer dans les ténèbres les plus profonds, c’est ma façon de vivre. Mais bon, pas question de crever tant qu’aucun de mes objectifs soit accomplis ! En tant qu’être humain, je me dois de croire qu’un jour, nous pourrons tous vivre sans la crainte qu’une nouvelle guerre éclate. L’acte de terrorisme qu’il a eu lieu à Kumo il y a quelques semaines en est un bon exemple. Me coupant en plein milieu de réflexion, Kaze me fit part de l’orage qui allait bientôt éclater. C’est vrai que le grondement se faisait de plus en plus fort et que l’attaque de la foudre soit un danger. Je me levai en prenant appuis sur mon genou gauche et me frotta un bras, signe qu’il commença à faire froid. Je me sentais un peu engourdi, la position dans laquelle que j’étais étais plutôt confortable.

- Tu as raison. Il est temps de dégager d’ici.

En descendant la montagne en sautant sur les parois, suivis du jeune adulte derrière moi, je pensais à ce qu’il m’avait plutôt. Il souhaite la paix à n’importe quel prix. Il considère ça comme une motivation et non un but. Il semble qu’il s’est trompé quelque part. S’il est temps motiver que ça, il devrait plutôt appeler ça un « but ». M’enfin, peu importe. Arrivé au pied de la montagne après une courte descente vite fait, j’attendis que mon camarade pose le pied sur le sol puisqu’il était légèrement derrière, j’ai eu un petit rire. Il me rappelait moi dans ma jeunesse. Oui, lorsque j’étais jeune. Je voulais la paix par-dessus tout, mais j’ai bien vite changé d’avis après avoir vue la face du monde, peu après le décès de ma famille et la destruction de mon village. Je ne sais pas si cet homme me fait chanter ou tente quelque chose d’autre, la discussion était amusante bien qu’elle ait été un peu trop courte à mon avis. Surpris, je remarquais que la pluie commença à tomber. Je vais être tout mouillé… Cela me dérangeait, mais je ne l’affichais pas. J’ai plus été stupéfait de la rapidité de l’orage ait arrivé sur les lieux, je pensais pouvoir atteindre le village avant que la tempête commence. Il est maintenant temps de me séparer de ce mystérieux Genin de Kumo.

- Il est temps pour ma part que je rentre au village, ce fut un plaisir d’avoir fait la conversation avec toi. J’espère que nous allons nous revoir. Entre temps, prend soin de toi, Kaze.

En me retournant, je fis un micro sourire subtil. Ouais, j’ai bien hâte de savoir plus sur toi et de ravoir la chance de te parler et ce, sur d’autres points que notre monde chaotique. Nous ne savons presque rien sur la personne auquel que nous avons côtoyé dans l’après-midi, alors il serait bien d’en avoir un peu plus sur ce mec. Je fis un signe d’au revoir en marchant dans la pluie abondante sans me retourné, me dirigeant à nouveau vers Kumo. Notre première rencontre fut amicale car nous avons trouvé un point dont j’importe un intérêt particulier et lui, semble y mettre tout son cœur. Mais qu’en est-il des autres sujets ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi] Mer 28 Mar 2012 - 17:15

La conversation arrivait clairement à son terme. Pas évident de continuer à partager leurs réflexions sous un ciel aussi inhospitalier ; il était évident que l'orage qui approchait allait les empêcher de s'entendre, en plus de perturber leur calme en les obligeant à se déplacer sous peine de se prendre la foudre en pleine tronche. Kaze en avait suffisamment appris pour la journée, et il allait pouvoir cogiter sur ce dialogue pendant quelques heures encore. Première tentative, premiers résultats... Il se devait d'analyser tout ça. Mais plus tard. Pour l'instant, il se contentait de suivre le garçon sur le chemin qui descendait la montagne. A peine les deux Genin avaient-ils atteint la portion couverte par les arbres que la pluie commença à tomber. Au bruit des gouttes d'eau s'écrasant au sol, Kaze remarqua que ce qui semblait être une pluie légère au premier abord s'était en fait transformé, en quelques secondes seulement, en un véritable déluge qui n'allait pas tarder à dévaler la montagne, à la poursuite des shinobis. Ce fut le moment que Kira choisit pour prendre congé de lui, avec des mots que le jeune homme allait garder en mémoire pendant encore un bon bout de temps.

Une fois que son interlocuteur eut disparu de sa vue, bifurquant en direction d'un raccourci pour atteindre le pied de la montagne avant de se faire engloutir par un torrent enragé, Kaze fit demi-tour. Il ne l'avait suivi que pour pouvoir constater son comportement au moment de prendre congé – ce à quoi il n'était plus vraiment habitué. Lui n'ayant rien dit, il se demanda si cela avait été mal vu par le garçon. Mais il n'y pensa pas plus longtemps. Il remonta la pente sur une courte distance, avant d'atteindre un endroit qu'il avait repéré lors de la descente. Un renfoncement dans la paroi rocheuse, comme une sorte de terrasse en pierre envahie par une végétation inattendue, lui offrait son hospitalité. Il avait déjà eu l'occasion plus tôt de constater qu'un humain avait largement la place de s'asseoir à cet endroit ; peut-être ce relief n'était-il pas naturel ? En tous cas, le jeune homme l'avait repéré uniquement grâce à l'étrangeté avec laquelle cet élément se fondait dans un tel décor ; inhabituelle sensation qui l'avait incité à s'en approcher.

Le bruit de l'eau frappant le sol, rebondissant sur les cailloux qui parsemaient le chemin et commençant à dévaler la pente naturelle à toute vitesse le fit réagir; rejoignit l'abri d'un saut qui témoignait de sa rapidité. Après quoi, le Genin s'avança de quelques pas dans le renfoncement, avant d'admettre qu'il était obligé de s'asseoir s'il voulait pouvoir être un minimum à son aise pour réfléchir. Il finit par se mettre en tailleur, après une courte hésitation. Il tendit à nouveau l'oreille. L'orage venait d'éclater en haut de la montagne. Kaze ne pensait pas que l'endroit était assez près et exposé pour être atteint. Et puis, de toute façons, il était à l'abri. Ce n'était qu'un détail. Il repensa à Kira. Puis il recommença à penser à lui-même.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi]

Revenir en haut Aller en bas
 

Regardons un peu ce que nous offre la nature... [PV Kazeshoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-