N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Réveille-toi... ! [Rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Message(#) Sujet: Réveille-toi... ! [Rei] Dim 3 Sep 2017 - 2:58

La nouvelle était vite parvenue à mes oreilles, tout comme à d'autres : il y avait eu plusieurs attentats un peu partout au sein même du Pays du Feu. J'en ignorais l'origine et les causes, seulement je savais que certains ninjas ont été blessés durant les différentes opérations menées afin de protéger le pays. Et dire que lorsque c'est arrivé, j'étais trop occupé à subir le courroux de mon père, parce que je n'avais pas été capable de supporter son entraînement beaucoup trop... compliqué. Une nouvelle fois, mon corps avait eu le droit à de nouvelles blessures et tortures, dont certaines resteraient sans doute gravées sur ma peau pour encore longtemps. Au fond, j'aurais préféré apporter mon aide plutôt que de me faire torturer. Après, si j'aurais été utile... c'est une toute autre affaire, ça.

Cependant, je ne m'en plaignais pas vraiment, me disant qu'il y avait sans doute d'autres personnes qui étaient un peu plus à plaindre. Je pensais plus aux différents blessées et victimes de cette série d’événements. Parmi eux, il y avait quelqu'un que je connaissais : Senritsu Rei. Connaître était peut-être un bien grand mot, étant donné que je ne l'ai côtoyé que lors de notre rencontre avec la Hokage et Nozomi, mais il restait tout de même un membre de mon équipe. Et puis, même si je ne le connaissais pas encore très bien, il s'était montré sympa avec moi, lorsque j'ai paniqué lors de cette même journée. Il avait réussi à me calmer à l'aide de sa musique, alors qu'il n'y était pas obligé. Grâce à lui, j'avais pu reprendre un peu d'assurance, ou du moins assez pour parvenir à garder mon calme, et mettre mon stress de côté.

Peut-être que son initiative avait été mal perçue par les autres, mais pour moi, je lui en étais reconnaissant. Il n'était pas une mauvaise personne, malgré son côté... assez flippant, il faut le dire. Lorsqu'il s'est énervé contre Nozomi, j'ai bien cru que j'allais détaler en courant en ressentant ce chakra à la fois froid et puissant qui avait émané de lui. Il était un garçon plein de mystères, et il était mon coéquipier à l'heure actuelle. Toujours est-il que lorsque j'ai appris pour lui, je n'ai pas bien réfléchi longtemps, et je suis parti lui rendre visite. Il était, d'après mes informations, dans une chambre d'hôpital, après avoir été mêlé à cette affaire. Il aurait apporté son aide, jusqu'à se mettre lui-même en danger ? Je ne pouvais qu(être admiratif, mais à la fois inquiet à son sujet.

Avant d'aller à l'hôpital, je passais chercher quelques pâtisseries, pour lui, en espérant qu'il se réveille. Au pire, s'il ne se réveille pas rapidement, je les offrirais à d'autres patients, bien que je préférais ne pas songer à cette éventualité. Une fois mon détour de fait, je me rendais donc à l'endroit où il était. C'est troublé que j'entrais dans la chambre dans laquelle il résidait.

▬ Rei-san... ?

J'entrais doucement dans la chambre, le voyant alité sur son lit d'hôpital, inconscient. On m'avait prévenu en arrivant qu'il n'avait pas retrouvé connaissance depuis son entrée à l'hôpital, mais le voir était autre chose. J'étais inquiet pour lui. Allait-il se réveiller ? Non mais qu'est-ce que je raconte, bien entendu qu'il allait se réveiller ! La question était plutôt de savoir quand est-ce qu'il allait retrouver ses esprits. Parce que bon... le voir ainsi ce n'était pas rassurant.

Sans faire de bruit, par respect, je m'installais sur la chaise à côté de son lit, et je l'observais. Malheureusement, je ne pouvais pas faire grand-chose pour l'aider à revenir parmi nous, je ne disposais pas de telles capacités. Néanmoins, j'étais concentré sur la fluctuation de son chakra, et je me rassurais en réalisant que celui-ci était tout à fait stable, bien que plus faible que dans mes souvenirs. On dirait presque qu'il dormait paisiblement, alors que la réalité était toute autre. J'espérais qu'il se réveille vite, et qu'il se sorte de là. Déjà, pour me rassurer, pour lui, mais aussi parce que j'avais des questions à lui poser mine de rien, concernant ce qu'il lui était arrivé. Rester dans l'ignorance ne me plaisait pas, je ne savais pas à quels dangers il avait pu être exposé. Et puis, nous faisons maintenant partis de la même équipe, bien que je ne le connaissais pas encore trop bien.

▬ Réveille-toi...

Je ne cessais de marmonner cette phrase. Cela faisait déjà un bon moment que j'étais ici, peut-être une heure ou deux. Je me sentirais coupable de partir, maintenant que j'étais ici. Cependant, cette situation avait quelque chose d'angoissant.

Les heures passaient, et la nuit commençait à tomber. Je n'avais pas informé mon père que j'étais ici, mais ce n'était pas très grave. Il y avait des jours où plus je me tenais loin de lui, et mieux j'allais. Et ces jours, c'est sept jours sur sept. Heureusement, les médecins qui prenaient en charge Rei étaient compréhensifs, et m'ont autorisé à veiller à son chevet pour cette nuit, et m'ont même fourni en draps et oreillers, si je voulais me reposer. Je les remerciais, puis ils nous laissèrent tous les deux seuls, dans cette chambre obscurcie par la nuit. Me calant sur le fauteuil, je m'installais confortablement, veillant encore un peu, toujours avec l'espoir qu'il nous revienne.

Parfois, je me retrouvais à marmonner une nouvelle fois cette même phrase, attendant avec impatience son réveil. Je n'étais pas vraiment tranquille, non. Je me surprenais tout de même à me préoccuper d'une personne que je ne connaissais que très peu encore. Sa bienveillance envers moi m'avait touché, et puis nous étions liés par notre équipe maintenant.

Alors que je commençais à m'endormir, après avoir attendu toute une après-midi, soirée et une bonne partie de la nuit à son chevet, je ressentais quelque chose d'anormal. Son chakra eut une légère fluctuation, qui devenait répétitive, alors qu'il était resté stable tout le long. Est-ce que par hasard... ?

Je le regardais, me frottant les yeux à cause de la fatigue, et je voyais sur son visage qu'il commençait peu à peu à reprendre ses esprits ; il bougeait légèrement, et ses yeux se plissaient. Puis, il se réveilla bel et bien, visiblement un peu perdu tout de même.

▬ Rei-san, tu es réveillé !

Un sourire aux lèvres, je me redressai légèrement sur mon fauteuil, afin de me tourner vers lui.

▬ Je suis soulagé, c'était stressant de ne pas te voir revenir... ça va ? Comment tu te sens ? Tu as besoin de quelque chose ? Si tu veux, je peux aller demander aux infirmières si y a besoin d'un truc, il doit bien y en avoir qui font service de nuit.

Je ne m'en rendais pas compte, mais j'étais peut-être un peu... oppressant avec toutes mes questions, mais c'était aussi ma façon à moi d'évacuer toute cette pression qui s'était accumulée. Et aussi un peu la fatigue sans doute. Toujours souriant, je m'abaissais sur le côté gauche de mon fauteuil, afin d'attraper le panier de pâtisseries que je lui avais acheté.

▬ Tu as faim ? Je t'ai apporté quelques pâtisseries... après je connais pas tes goûts, donc j'espère que ça te plaira !

Il est vrai que je ne savais même pas s'il était friand ou non de pâtisseries. J'aurais bien l'air con sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réveille-toi... ! [Rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-