N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 ¤ La bataille du détroit ~ [Hoheinheim Van/Jisetsu Hiyori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2004
Rang : SSS

Message(#) Sujet: ¤ La bataille du détroit ~ [Hoheinheim Van/Jisetsu Hiyori] Mer 6 Sep - 15:45

An -1.

La guerre faisait rage à Tsuchi no Kuni, où la coalition rebelle se battait sans relâche pour repousser l'occupation impériale. C'était une époque troublée, violente et propre à susciter ou raviver les émotions les plus vives, et pourtant au coeur de ces tumultes apparemment sans fin, un homme demeurait invariablement stoïque jusqu'à l'excès. Ryûga du clan Samui, commandant de la plus large force armée organisée de la rébellion, faisait frapper le marteau de ses stratégies et de son savoir faire en matière de combat pour mettre à mal les forces de l'Empire. Et ce jour là, dans le détroit lové entre les montagnes à l'ouest de la Citadelle Jisetsu investie par les troupes du Kamui, se joua l'un des tournants de la guerre sur le territoire de la Terre. C'est en effet là que se déroula l'une des plus grandes batailles ouvertes de l'Histoire.

De toute part, les bataillons armés foulaient le sol rocailleux pour aller rejoindre le front. Les cris, les bruits de métaux entrechoqués et de chair tranchée se mêlaient à un tumulte plus grand encore, comme si un bourdonnement indescriptible recouvrait les kilomètres carrés qui servaient présentement de champ de bataille aux armées rebelles et impériales. Les nuages en cette fin d'après-midi se faisaient noirs et menaçants sur le détroit, qui était comme recouvert de l'ombre de la montagne à l'est, mais c'était le cadet des soucis de tous ces hommes et femmes dont la vie était jetée en pâture au destin. Ryûga, lui, faisait ce qu'il savait faire de mieux et récitait son Taijutsu au coeur de ce maelström : épée droite à la main, il virevoltait en tout sens pour asséner coup sur coup des attaques fatales aux soldats impériaux, prenant le temps de composer quelques mudras à la moindre occasion pour manipuler la terre tout autours de lui et donner un avantage conséquent aux rebelles qui le suivaient. Sur son visage se lisaient l'effort et la concentration, ainsi que la banalité du devoir rempli.

Comme il l'avait prévu, grâce à la disposition de ses troupes en dents de scie, il avait offert un avantage conséquent à son armée en brisant la formation standard impériale sur toute la ligne de front. Un stratagème qu'il n'avait eu aucun mal à mettre au point, grâce à ses années de service au sein même des forces de l'Empire dont il connaissait tous les codes. Non seulement cela, mais il avait tiré au mieux parti des clans alliés qui participaient à la reconquête en dispatchant les talents particuliers aux endroits charnières. L'armée rebelle avait donc avec elle la fureur de vaincre, d'une part, mais également l'organisation et la préparation d'une armée professionnelle. Et lorsque le moment fut venue, Ryûga décida qu'il était temps de forcer l'avantage. Ses mains s'entremêlant rapidement dans une succession de signes incantatoires, le Samui plaqua sa paume droite sur le sol. Dans un impressionnant nuage de fumée, un serpent géant et majestueux apparut alors sur le champ de bataille, le commandant accroupi sur sa tête.

Frappant de peur les soldats impériaux de la première ligne et au delà, le regard reptilien du serpent fixa un bref moment la scène devant lui. Sans piper mot, il asséna un large balayage de sa queue gigantesque aux soldats de l'Empire sur sa droite, tandis que Ryûga de son côté crachait un torrent de flammes sur la gauche. Dans les faits, il était à présent difficile d'imaginer une défaite des rebelles, mais le Samui gardait son esprit à l'affut de la moindre évolution, du moindre soubresaut, afin d'éviter des morts inutiles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1156
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: ¤ La bataille du détroit ~ [Hoheinheim Van/Jisetsu Hiyori] Mer 6 Sep - 19:37

L'atmosphère était lourde et les diverses tensions palpables sur le champ de bataille du Pays de la Terre. Partout où les regards se posaient de nombreux shinobis perdaient la vie à chaque instant. Dans le plus parfait des anonymat, les nouveaux corps inanimés rejoignaient ainsi ceux de leurs ennemis et camarades tombés juste avant eux. Il était bien rare en effet - après la guerre - que les hommes se souviennent de ceux qui avaient payés de leur vie la lutte pour la victoire. Chacun était pourtant prêt à se battre et déterminé à défendre son idéal jusqu'à la mort. Aucun ne se voyait non plus un seul instant renoncer à tout ce en quoi il pouvait croire... Du moins jusqu'à ce que la plupart d'entre eux ne finissent inéluctablement par rendre leur dernier souffle.

Cela faisait presque un an que la guerre avait commencé et que les fronts se multipliaient à travers toutes les terres impériales. Quand bien même les hommes de Kakeshuou étaient habitués à côtoyer la mort de prêt; jamais aucune armée n'avait réussi à s’immiscer aussi loin chez eux que celle qu'ils affrontaient aujourd'hui...

Au beau milieu de tous ces hommes et femmes en train de lutter, l'un des plus anciens partisans de Kakeshuou était également en train de livrer bataille. Armés de ses nombreux pantins, le vieux marionnettiste qu'il était devenu n'avait rien perdu de sa superbe d'antan. Il tuait les membres rebelles à tour de main et n'avait aucune once d'hésitation à chacune de ses attaques. Il savait que la défaite de cette bataille porterait un grand coup à l'Empire et sa domination. Quelque chose que lui même ne permettrait pas tant qu'il lui resterait la force de se battre.

Finalement un Kuchyose gigantesque vint rompre la monotonie du paysage. Il s'agissait d'un serpent géant sans doute invoqué par le camp adverse. Ce dernier apporta mort et désolation sur son passage en anéantissant les troupes impériales d'un vulgaire coup de queue. Son Maître quant à lui trônait fièrement sur la tête du reptile et réduisait en cendres tous les opposants à son courroux...

Aussitôt et après l'avoir aperçu au loin, Van s'élança dans la direction du serpent géant. Il composa dés lors une brève série de mudras dans sa course puis frappa le sol afin d'invoquer son propre Kuchyose.
Ein apparu subitement et surplomba le champ de bataille de part sa taille colossale. Le scorpion géant faisait maintenant face au serpent de l'ennemi en faisant claquer ses pinces. Placé sur la tête de son plus fidèle compagnon, le quinquagénaire était toujours entouré par ses quatre pantins.

Van ~ " N'imaginez pas qu'il vous sera aussi simple de remporter la victoire... Je ne le permettrais pas ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 117
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: ¤ La bataille du détroit ~ [Hoheinheim Van/Jisetsu Hiyori] Jeu 12 Oct - 0:29


La bataille est une telle mêlée qu’il est difficile de discerner quoi que ce soit. De toute part, on s’agglutine, on transperce, on massacre, on s’enfuit. Même si deux camps farouchement opposés s’affrontent sur ce champ de bataille improvisé, il est délicat de les distinguer les uns des autres. Ce sont tous d’anciens frères d’arme. Des hommes et des femmes ayant combattu côte à côte. Dont les proches sont morts, pour un grand Idéal. Aujourd’hui, ils s’entredéchirent au nom d’idéologies, de chefs, et de convictions personnelles. Un triste spectacle, qui n’en perd pas moins son ardeur et son tranchant.
Hiyori Jisetsu, en la matière, n’est en rien différent des autres. Il se bat comme un fidèle missionnaire impérial, sa Foi en l’Empereur absolue et sans faille, son chef demi-dieu tout désigné, ses convictions profondes et impérialistes. Il ne fait pas marche arrière et tranche dans le vif sans la moindre hésitation. Même s’il croise des connaissances.

Il se trouve pour l’instant en retrait. Utilisant son Ninjutsu pour venir en soutien, il n’intervient que de façon éclaire, et est chargé d’observer l’avancée constante des rebelles. Il aimerait penser que ces vermisseaux indignes de fouler ces terres sacrées devraient toujours retourner à la terre ; mais il n’éprouve guère de colère ou de haine pour ces ennemis-là. Il en connaît certainement plusieurs, et est bien conscient que les convictions de l’Empereur-Dieu ne sont partagées que par quelques élus bien inspirés par ses actions. En revanche, il est un homme à qui il est prêt à en vouloir sans la moindre réserve ! Et c’est pour mieux le repérer qu’il reste à cette distance, attendant le meilleur moment pour agir.

Pour l’heure, le combat semble égal. Mais peu à peu, la vapeur s’inverse. Les rebelles bénéficient d’un soutien de poids qui facilite leur avancée. Ils pénètrent les rangs, bousculent les stratégies habituelles, entrent dans un conflit dont ils sont les maîtres. Ils se dévoilent comme de bien impétueux adversaires ! Ils seront difficiles à vaincre, encore plus à mater. Quand un chien se sent acculé, il saute à la gorge !
Mais c’est une image qui va dans les deux sens. Le regard confiant, accroupi sur un petit sommet, le Balafré « au nom de l’Empire et du Tout-Puissant » jette un œil au dessus de son épaule et observe ses frères d’armes en stand-by.

» Il est temps, on peut y aller maintenant !

Quelques instants plus tard, le principal frondeur et maître d’armes de cette bataille fait son entrée. Profitant d’une percée, le Samui – ancien fidèle du Kamui – frappe un grand coup pour briser les lignes de front, en même temps que le moral de l’ennemi. Un fin tacticien, aucun doute là-dessus ! Mais ce serait penser que cela suffirait. Certes, les pertes en un instant sont énormes. Mais une bataille ne peut être unilatéral ; sans quoi, ce n’est qu’une boucherie sans nom ni honneur.
Dans le même élan, une nouvelle créature monstrueuse vient faire face au Serpent géant, agitant ses gigantesques pinces et menaçant ouvertement le meneur de la Rébellion. Trônant fièrement sur son sommet de son invocation, un vieux blondinet assisté de pantins mécaniques n’hésite pas à faire face à la menace ouverte. De loin, Hiyori reconnaît l’individu et comprend bien de quoi il s’agit. Rébellion contre Empire. Deux Maîtres Jedi, invocateurs l’un comme l’autre. C’est le tournant de l’épisode V qui s’annonce. Pourvu que Van ne soit pas son père … .

Dans le face à face, tout n’est plus rien. Il n’y a que le futur vainqueur et le futur cadavre. Celui imposera son idéologie et sa vision du monde. Celui qui mettra le coup de boule bien placé, laissant l’autre avec un nez mickael-jacksonien. Même le champ de bataille qui les entoure n’existe plus à leurs yeux.
Ils ont pourtant tort.

» Au Kamui !!
» Uooooooooh !!!



Le cri de guerre résonne dans le détroit alors que le flanc gauche semble littéralement exploser ! L’assaut fracassant de la Rébellion se voit pris sur le côté, par une quinzaine d’individus appuyés par des troupes fraiches. Entre les rangs, ces pupilles scintillent comme des étoiles dans la nuit, lisant les mouvements adverses, déchiffrant les stratégies, frappant là où ca fait mal. Les Jisetsu entrent au cœur de l’action, et permettent dans les premières secondes une véritable poussée qui semble changer le cours de la bataille ! Mais rapidement, les effectifs qui les accompagnent perdent de leurs membres et de leur élan, et la contre-vague s’étend sur la plage pour se mêler aux remous de l’océan guerrier. L’affrontement reprend de plus bel ; moins à sens unique, mais toujours sanglant et sans conclusion hâtique.

Le Balafré n’est pas particulièrement un meneur d’hommes. Il n’est pas chef de Clan. Il se distingue sans doute par sa proximité avec l’Empereur, et à la vénération qu’il lui voue sans faille. Mais il ne fait pas équipe, même au combat. Usant de ses pupilles, il a profité de cette frappe surprise et du choc des rebelles pour se glisser entre les rangs, et se mêler au duo initial. Composant en chemin les signes invocateurs traditionnels, il tape sur son épaule … et fait apparaître un petit caméléon sur son épaule. Sourcils froncés, langue fouettante, il est prêt à passer à l’attaque comme les deux autres !!

» … et même si je rejoins le seigneur Hoheinheim sur ce point, je veux savoir ce qui est arrivé à l’un des meilleurs hommes de l’Empire pour trahir un homme de son propre sang !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

¤ La bataille du détroit ~ [Hoheinheim Van/Jisetsu Hiyori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-