N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 377
Rang : A

Message(#) Sujet: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Dim 10 Sep 2017 - 16:07

An -2, Automne
Hai no Kuni


Trois ans que Tenbatsu Kurasa avait débarqué sur la seule île qui composait le Pays de la Cendre en provenance de la grande archipel de l’Est, Mizu. Là-bas, il avait largement eu le temps de s’acclimater à son environnement, tant par la nature que par la vie à laquelle il était obligé de souscrire. Là-bas, l’odeur de l’humidité se mélangeait à celle du sang des cadavres, qui pullulaient dû au seul fait de l’existence de conflits incessants. Comme depuis de longues années, les Wazao se battaient contre les Batei pour mettre la main sur le semblant de pouvoir politique qui existait dans ce pays. Les quelques clans de mercenaires poursuivaient leurs vies faits de contrats où la finalité meurtrière n’était pas rare, tandis que le clan Kaguya profitait de toutes les facettes de ce système pour imposer, en vérité, leur suprématie sur l’île. Le Kadoria originaire du grand continent du Yuukan s’était donc conformé à une vie faite de mercenariat dont le seul but était de le faire devenir plus fort et, accessoirement, en découvrir un peu plus sur le côté sombre de la nature humaine. Assurément, il n’y avait pas besoin de la présence de l’Empire ou de tout autre étranger venu de l’Ouest pour créer une zone de guerre incessante...

Aujourd’hui, le Kaminarijin avait troqué son costume temporaire de mercenaire pour endosser celui de l’assassin qu’il était condamné à être pour le restant de sa vie. Il vivait dans un environnement dangereux dans lequel il ne pouvait faire confiance à personne, pas même ses employeurs ou ses pseudos camarades. A présent, il travaillait au nom de la puissante famille Inagawa dont l’influence et la renommé dans le trafic d’armes et d’informations n’est plus à faire dans le monde obscur du Yuukan. Kurasa s’était vu attribué à une branche spécifique qui semblait lié à l’Empire de Samui Kakeshuou et qui lui avait, par conséquent, fait visiter quelques recoins de ce vaste monde !
Cette longue quête à travers le monde devait le forger en le rendant plus dangereux, le changer en retirant sa zone de confort, en somme cesser l’existence de Kadoria Hiraku pour laisser pleinement place à Tenbatsu Kurasa ! Certes, sa condition « d’employé » au service d’une des célèbres familles mafieuse de Hai ne le satisferait qu’un temps, cependant il n’avait pas d’autres choix. L’heure de son ascension n’était pas encore arrivé...

La nuit avait pris place dans le vaste ciel de Hai, autrefois voilé par les épais nuages de cendres des chaînes de volcan aujourd’hui éteints. Parmi l’active foule de la capitale, s’affairant à ses diverses activités obscures, le son strident du souffle du vent se fit entendre alors qu’une silhouette ténébreuse bondissait à travers les bâtisses de Namina Oni. Passant tantôt par les toits, tantôt par de sombres ruelles, cette ombre prête à revêtir une nouvelle fois le rôle d’un Dieu de la Mort, à défaut d’être devenu un Dieu tout court, semblait tout faire pour passer inaperçu. Ce mystérieux individu n’était autre que Tenbatsu Kurasa. Une nouvelle fois, il se dirigeait dans le secret vers un lieu qui l’était tout autant, afin de recevoir un contrat qui mettrait une fois de plus son talent pour les arts ninjas et son goût du meurtre au service des Inagawa.

Comme à son habitude, il allait rencontrer le même commanditaire et comme à son habitude il se tiendrait derrière son bureau en compagnie de ses gardes du corps. Le Nukenin ne saisissait pas réellement toute l’étendue des responsabilités que pouvaient endosser chaque membre de la famille Inagawa qu’il rencontrait. Toute leur vie n’était faite que par le secret, la prudence et parfois la peur d’être trahi par plus proche que son ennemi. A Kaminari, les choses étaient beaucoup plus simple parmi les formations armées du clan Kadoria. Les leaders étaient simplement désignés grâce à leur force et leur rôle était seulement de diriger les troupes. Il fallait faire simple en tant de guerre ! Evidemment, même si un trafic existait entre la célèbre famille mafieuse et l’Empire, elle était loin d’être réellement concernée par toute cette agitation...
Il ne lui fallut que quelques minutes pour rejoindre de sa modeste cachette, qui lui servait d’habitation, une des bases bien cachée de la famille qui l’employait alors que seuls quelques lampions éclairaient au fur et à mesure le chemin qu’il devait prendre.

Portant toujours son fidèle sugegasa sur la tête et son long manteau noir, seuls les yeux de Kurasa et un peu de sa peau bien pale restait visible. Il avançait doucement, ne baissant à aucun moment sa garde, alors que ses pas résonnaient sur le chemin carrelé qui le menait à l’entrée de la demeure. Ses pupilles portant la couleur du sang se dirigèrent vers un élément nouveau et surtout imprévu. Une autre silhouette ténébreuse vint compléter le tableau. Celle d’un homme plus grand que lui, plus large, marqué au visage par une longue cicatrice et dégageant cette étrange odeur de brulé qui émanait probablement d’autre chose que de son simple cigare. Il ne semblait pas l’avoir suivi, seulement sa présence en ces lieux ne pouvait pas être le fruit du hasard. Le regard du déserteur se détourna de la silhouette, s’il venait à l’interpeller alors peut-être daignera-t-il réagir. Sinon, il continuerai simplement sa route...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 513
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Mar 26 Sep 2017 - 18:37

Haï no Kuni... Le vide, les cendres et la mort. Rien d'autres. J'appréciais mon pays, beaucoup plus que tous les autres. Ce pays ténébreux était aujourd'hui ma demeure, comme il l'avait toujours été. J'étais né ici. Au détour d'un volcan. La nuit était assez claire et je fumais mon cigare. Je rentrais d'une opération dans un petit village voisin où il avait malheureusement été questions d'argent en retard et donc - par un chemin tout tracé - de mort.

J'avais récupéré l'argent que cet homme nous devait, aux Inagawa et à l'Aveugle. Et comme les menaces ne venaient jamais seule et que l'Aveugle voulait faire respecter sa réputation... je m'étais servi chez cet homme... Sa femme avait passé un sale quart d'heure sous les yeux de son mari et ils étaient ensuite - tous les deux - aller rejoindre leur fils unique dans une marre de sang. J'avais laissé la marque des Inagawa bien en vue devant la maison afin que le voisinage comprenne : "Payez vos dettes ou mourez !". Rien d'autres.

Je me trouvais devant l'une des demeures de l'Aveugle. J'étais sortis afin de fumer et de me vider l'esprit. J'attendais ma prochaine mission... Mes prochains ordres. Mon regard était ensuite attiré par une silhouette mystérieuse avançant comme un serpent se faufilerait parmi les branches qui couvriraient le sol d'une forêt.

Ne reconnaissant pas cet individu, je m'avançais afin de lui faire barrage avec mon corps. Crachant une dernière fois la fumée de mon cigare, je plantais mon regard dans celui de l'homme en face. Grattant ma gorge une dernière fois, je lançais.

« Hep hep hep, qu'est-ce que tu fous-là ? » Disais-je d'un ton plus que sûr.

Créant un nuage de cendre autour de mon corps afin de faire comprendre à la personne en face de moi qu'elle n'était pas la bienvenue, je continuais de planter mon regard droit dans le sien.

« Tu ne dois pas savoir ce que tu fais... gamin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 377
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Ven 29 Sep 2017 - 1:08

Evidemment, le colosse ne resta pas silencieux sur le côté comme pouvait l’espérer le natif de Kaminari et vint plonger sa massive silhouette dans la faible lumière qui éclairait les lieux afin de lui barrer la route. Ce dernier cracha un dernier long nuage de fumée de son cigare puant et prit un air qui se voulait forcément menaçant. Très vite, la fumée ne se dégageait plus que de son cigare, mais enveloppait entièrement son corps, expliquant probablement l’odeur de brûlé qui venait jusqu’aux narines du Nukenin alors qu’il s’avançait vers l’inconnu. Peut-être était-ce là le fameux pouvoir héréditaire des Asshu, principal clan shinobi connu sur les terres volcaniques de Hai, dont il n’avait encore jamais pu être témoin. Etaient-ils seulement aussi redoutés que l’étaient les membres du clan Kadoria au coeur du Pays de la Foudre ? Ils devaient l’être suffisamment pour provoquer une certaine crainte du monde de la mafia, qui n’avait jamais vraiment accepté les ninjas dans leur monde d’affaires et de crimes obscures. Quoi qu’il en soit, cela piqua sa curiosité...

Kurasa leva alors doucement la tête, son visage encore ombré par le sugegasa qu’il portait sur la tête, et plongea son regard à la couleur du sang dans celui de son indésirable interlocuteur. Lui aussi savait se montrer intimidant lorsqu’il le souhaitait. Il préféra demeurer silencieux le temps que l’Asshu finisse sa tentative d’intimidation verbal, après avoir déjà fait parler le physique. Le Tenbatsu était arrivé au Pays de la Cendre depuis déjà quelques années, mais sa volonté d’être un loup solitaire ne lui avait permis qu’à de rares occasion d’être accompagné d’un autre ninja lors de ses missions. Il n’avait pas rejoint les Inagawa pour cela, loin de là ! Son seul intérêt était de se confronter à de dangereuses situations, des pouvoirs qu’il ne connaissait pas et devenir plus fort ! Parcourir le monde faisait aussi parti de ses ambitions, car les terres inconnus qui lui reste à parcourir détiennent peut-être elle la chance pour lui d’acquérir un pouvoir qui lui permettra d’assouvir son objectif ultime ! Cependant, du fait de son caractère, il ne connaissait pas beaucoup de monde et quasiment personne le connaissait en dehors de ses employeurs mafieux. Cela expliquait probablement la situation dans laquelle il se trouvait en ce moment même, créant de la tension proche d’éclater entre deux shinobis...

« Quel genre de fou s’aventurerait ici, dans une de ces bases cachées et appartenant à l’Aveugle ? Tout le monde ici connait les Inagawa. Ou peut-être que tu es celui qui ne sait pas ce qu’il fait ?... Je te conseil de me laisser passer , l’homme qui m’attend à l’intérieur risque de ne pas être très content s’il m’arrive quelque chose. »

Son ton fut froid, son regard toujours aussi sinistre et à coup sûr aucun sourire ne vint marquer le visage du Nukenin malgré sa dernière phrase qui se voulait légèrement... provocatrice. Une fois de plus, bien que cela ne soit qu’avec des jeux verbaux et de regards, il tenait à montrer qu’il ne se laissait pas faire. D’ailleurs, tout comme son interlocuteur, Kurasa décida sans dire un mot et sans exécuter aucun signe de malaxer une certaine quantité de chakra en lui. Son interlocuteur le ressentirait forcément, mais c’était là une façon pour le manieur de gravité de montrer au mystérieux personnage qu’il était aussi un shinobi. Peut-être que cela ne se voyait pas sous ses tas d’habits sombres, mais son corps entier était marqué de tatouages qui se révélait en réalité être des sceaux Fuuin ! Son chakra en alerte, il n’hésiterait pas à utiliser de la force si jamais son interlocuteur de l’instant se présentait encore comme un obstacle sur son passage !
Bien sûr, le shinobi ne le souhaitait pas et fermant l’espace d’un instant les yeux, il reprit sa marche en avant, espérant que le colosse fumant lui cède le passage. Dans quel cas, un conflit risque bel et bien d’éclater ! Alors qu’il passait à ses côtés, le regard du Tenbatsu se porta sur le côté, en direction de l’inconnu... Il brisa le silence qui s’était de nouveau installé.

« N’es-tu pas également là pour recevoir un contrat ? Il est rare de voir encore des shinobis au service des familles mafieuses... »

Ainsi, si le colosse énigmatique le voulait bien, les deux silhouettes s’avanceraient maintenant dans les profondeurs obscures de la base de l’Aveugle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 513
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Mar 3 Oct 2017 - 16:46

Le chakra qu'avait créé mon interlocuteur ne s'estompait pas et cela confirmait mes pensées ; c'était lui aussi un shinobi. La tension était à son comble et ses paroles confirmaient au moins une chose. Il venait "en paix". Je décidais donc de répondre à mon interlocuteur.

« Si tu connais l'Aveugle... C'est que tu as ta place ici. » Lui disais-je.

Je marquais ensuite une légère pause avant de me retourner pour suivre cet homme. Il avait raison, j'étais moi aussi ici afin de récupérer un ordre de mission. Sans un mot, nous nous approchions de la bâtisse magnifique qu'était ce quartier général.

Les gardes à l'entrée nous laissèrent passer sans même nous adresser la parole, l'homme à mes côtés devait donc être lui aussi important pour ne pas être dérangé. Nous montions à l'étage là où nous attendais l'Aveugle et ses gardes personnels.

« Vous voilà enfin... Vous tombez bien tous les deux. » Nous disait-il en plantant ses yeux vides de lueur et d'iris dans les nôtres. Il se raclait la gorge avant de reprendre. « Vous allez devoir collaborer pour cette mission. »

D'un regard interloqué, je me tournais vers l'être inconnu à mes côtés afin d'essayer de lire un semblant de réaction en lui.

« Les Yokohama prennent un peu trop de pouvoir sur nos terres... Faites le ménage, reprenez nos qui nous appartiens. » Vous avez cartes blanches. Et ! Il marquait une nouvelle pause. « Allez voir Raiga pour les instructions plus précises. Maintenant, du vent ! »

« Entendu ! » Répondais-je.

Je me tournais ensuite vers mon nouveau coéquipier.

« On va devoir travailler ensemble, alors autant savoir nos noms. Seiichi. » Lui disais-je en lui tendant ma main droite.

J'attendais de sa part un minimum de collaboration. Nous ne serions peut-être jamais amis, mais cela ne devrait jamais interférer sur nos missions respectives, les résultats du groupe avant les personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 377
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Dim 8 Oct 2017 - 12:13

Comme il l’avait prévu, le simple fait de mentionner l’Aveugle avait fait la différence et mit rapidement un terme à ce début de conflit entre les deux Nukenins. Cependant, ce que ce mystérieux shinobi ne savait pas, c’est que le Kaminarijin allait en réalité rencontrer le chef de la famille mafieuse pour la toute première fois ! Jusque là, tout ceux qu’il avait côtoyer n’étaient que des lieutenants essentiellement liés aux affaires secrètes menées avec l’Empire, et qui avait donné l’occasion à l’assassin de visiter une grande partie du monde. Cela s’était arrêté depuis peu lorsque trois foyers de révoltes se manifestèrent, grâce à l’unification des clans, au Pays du Feu, du Vent et de la Terre. Le voilà alors en train de continuer son chemin vers les profondeurs du quartier général Inagawa, passant devant l’inconnu, tandis que ses nombreux tatouages Fuuin cachés sous son amas de vêtement et s’étant mis en alertes quelques secondes plus tôt retrouvaient leur état normal.

Tout deux traversèrent les étages de cet immeuble à l’allure froide et aux éclairages parfois défaillants, afin d’arriver finalement jusqu’à la pièce occupée par ce fameux Inagawa Wo Zi, surnommé l’Aveugle, dont Kurasa ne savait absolument rien. Il était assis là à son bureau, comme tous les hommes qu’il avait précédemment rencontré, en compagnie de quelques insignifiants gardes du corps à l’arrière. Ses yeux rouges fixait le dirigeant de cette formidable organisation, le dévisageant presque. Il se demandait quel pouvoir se cachait derrière ces yeux aveugles et s’il serait à la hauteur de du rôle qu’il incarnait ou s’il n’était qu’un vulgaire homme d’affaires obscures incapable de se défendre face à un ninja. Le Kadoria n’avait aucunement l’intention de s’en prendre à lui, mais ses nombreuses années passées à Mizu avait laissées des traces et il jaugeait sans vraiment s’en rendre compte chaque personne qu’il croisait du regard. Bref. Demeurant silencieux, le Nukenin écouta attentivement les dires de cet homme, se retenant alors de claquer la langue lorsqu’il apprit qu’il allait devoir collaborer avec le colosse à ses côtés !

Son regard se dirigea vers l’homme qui se présentait sous le nom de Seiichi. Il n’avait pas manqué de remarquer sa réaction lorsqu’il apprit, en même temps que lui, leur collaboration et semblait presque être le plus agacé des deux ! Malgré tout, le voilà qu’il tendait la main vers le Kaminarijin, qui acceptait de la lui serrer même si cela fut un peu à contre cœur. Non pas à cause de leur altercation essoufflé d’il y a tantôt, mais ce n’était juste pas dans les habitudes de ce ninja solitaire, venu du Nord. Il n’était clairement pas là pour se faire des amis. « Kurasa. » se contenta-t-il simplement de répondre...
Aussitôt les ordres données et les courtes présentations terminées, les deux shinobis pouvaient à présent quitter le bureau de Wo Zi et se mettre en quête de retrouver ce fameux Raiga. D’un simple hochement de tête, le Tenbatsu fut le premier à prendre la marche -une fois de plus-, quittant la bâtisse pour rejoindre le cœur de la nuit. « Nous ferions mieux de nous mettre en route rapidement. N’oublions pas, l’Aveugle veille. » dit-il. Assurément, son coéquipier d’une fois ne pouvait pas voir le semblant de sourire provocateur caché derrière son long manteau noir...

Il fallut bien quelques heures au duo de Nukenin pour traverser la sombre capitale, mais aussi une bonne partie du pays, pour rejoindre le lieu où se trouvait leur informateur. Ainsi, les voilà enfin arrivé à Jitensha, une des plus grandes villes portuaires du pays dans laquelle, depuis maintenant de nombreuses années, la famille Inagawa avait fait transité un nombre incalculable d’armes vers le grand continent et leur principal client, l’Empire. Il ne leur restait qu’à se rendre au lieu gardé secret par les mafieux pour mettre la main sur Raiga et le complément d’ordre qu’il détenait.
A vrai dire, ce fut surtout lui qui les alerta de sa présence, sortant des ombres de cette base pour apparaître devant eux. C’était un homme aussi âgé que l’Aveugle, aux longs cheveux bleutés et dont l’allure ne se rapprochait ni des mafieux, ni des shinobis, ajoutant par conséquent un nouveau personnage intriguant à cette aventure. Il prit la parole...

« Seiichi, Kurasa, l’Aveugle m’a prévenu de votre arrivée...

Le port de Jitensha est un endroit clé pour le trafic d’armes et depuis peu les Yokohama se sont permis d’en prendre entièrement le contrôle, tuant certains de nos hommes et en capturant d’autres. Retrouvez les, puis donnez une bonne leçon aux hommes des Yokohama pour leur faire bien comprendre que ce port nous appartient ! Allez-y.

L’Aveugle veille. »


Il ne restait plus qu’à commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 513
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Dim 8 Oct 2017 - 22:07

Simple. Efficace. Sans chichis. Les présentations s'étaient déroulées dans la plus grande des conformités. Nous n'étions pas forcément fait pour nous entendre après tout. Nous prenions la route et celui qui se faisait appeler Kurasa était devant.

La route fut longue et ennuyeuse, presque aucunes paroles fut échangées entre nous. Juste des politesses et des questions basiques. Nous devions retrouver Raiga à Jitensha, l'un des ports principaux pour le transfert de nos armes vers le grand continent.

Le lieu de rencontre était tenu secret, Raiga nous attendait, dans toute sa splendeur. Ses cheveux bleus et ses allure insignifiante n'en faisait vraiment pas le stéréotype du mafieux. Pourtant, nous n'avions pas le choix, il fallait travailler avec lui.

Nous devons, en quelques sortes, reprendre le contrôle du port de la ville. Contrôle qui nous avait été enlevé par les Yokohama. D'après l'informateur, nous pouvions nous contenter de mettre une raclée au Yokohama afin qu'ils comprennent. Mais nous sommes dans un monde de shinobis mafieux. Pour nous faire comprendre, il fallait faire couler le sang.

J'acquesçais lorsque Raiga terminait sa phrase et je répondais.

« L'Aveugle veille. »

Nous sortions tous les deux - et cette fois-ci c'était moi qui ouvrais la voie - et rapidement nous prenions la direction du port.

« Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je ne pense pas que s'asseoir autour d'un thé les feras changer d'avis. Nous devons frapper, et fort. » Je marquais une pause avant de continuer. « Il nous faut trouver leur quartier général dans cette ville, le mettre à sac. Tuer tous ses occupants. Les shinobis se font rare à Haï de nos jours... Avec un peu de chance ils n'en n'auront pas ici. »

Nous marchions quelques minutes dans la ville, écoutant les ragots, s'engouffrant dans les bars les plus piteux afin d'entendre l'information que nous recherchions : l'emplacement des Yokohama. Après quelques bonnes heures de recherche, nous tombions enfin sur un groupe de trois Yokohama dans un bar. Nous nous asseyons à la table d'à côté, parlant femmes et alcool comme le ferait n'importe quel poivrot. Écoutant les conversations.

« Les Inagawa... On les a pas encore vu ! Haha ! »

Disait un.

« C'était trop facile. »

Répondait l'autre qui était un peu plus sobre. Le troisième balançait enfin l'information recherchées. Ou plutôt, nous invitait chez eux.

« On doit reprendre notre service dans cinq minutes les gars. Faut qu'on y aille ! »

Je lançais un regard satisfait a Kurasa.

« Amusons-nous. » Disais-je, un sourire satisfait affiché bien grand.

Nous les suivions ensuite durant quelques secondes avant de voir au loin le bâtiment qui leurs faisait office de quartier général. Je me cachais au coin d'une rue et lançais à Kurasa.

« Une objection ? » J'affichais cette fois un sourire malsain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 377
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Dim 15 Oct 2017 - 18:19


Kurasa laissa aisément son acolyte de la nuit répété, seul, la phrase fétiche de la famille Inagawa qu’avait prononcé Raiga le messager quelques secondes plus tôt. « L’Aveugle veille » devait sonner comme un rappel à la soumission des membres de cette mafia envers cette homme dont l’handicap n’empêchait cependant pas la possession d’un incroyable pouvoir sensoriel, disait-on. En réalité, la notion de veiller devait plutôt sonner comme une mise sous surveillance constante de ses agents. Mais le Kaminarijin n’avait jamais accepté de se soumettre à ce personnage et par conséquent à cette pratique non plus, marquant alors une grande différence qu’il avait avec le dénommé Seiichi. Au fond, le Nukenin savait bien qu’il n’était là que de passage. Il était arrivé depuis les îles humides et brumeuse de l’archipel de Mizu de son plein gré et il repartirait avec tout autant de liberté ! Bien sûr, il se doutait bien que cela amenait de la méfiance chez ses employeurs, qui ne pensait pas à attenter à sa vie uniquement parce qu’il remplissait ses contrats sans autre forme de rébellion. Pour une fois, ce fut le colosse fumant qui ouvra la marche.

« Hm, rassure toi. Je ne suis pas non plus venu pour discuter avec eux. S’ils n’ont pas idée de prendre un shinobi dans leurs rangs, je me ferais un plaisir de rappeler aux Yokohama et à la Seigneurie pourquoi nous sommes redoutés...

N’oublions pas non plus les Inagawa capturés, il faudra s’en occuper... »


Ainsi, sur ces derniers mots, les deux comparses s’engouffraient une nouvelle fois dans l’obscurité de la nuit, laissant derrière eux leur messager afin de partir en quête d’informations sur l’emplacement du quartier général des Yokohama au sein de cette ville portuaire. Et visiblement, Jitensha n’était pas exempt des habitudes criminels qui gangrénaient l’île de Hai, puisqu’on pouvait entendre ou être témoin ici et là de vils personnages s’abandonnant aux crimes et aux péchés divers et variés. Cela n’empêcha pas les Nukenins de vagabonder à travers le port, les ruelles et surtout les bars, guettant la moindre discussion qui pourraient être susceptible de les intéresser. Le Kadoria se fondait alors dans la masse en compagnie du colosse, enveloppé de son manteau noir et son sugegasa toujours visé sur le crâne. C’est lorsque Kurasa et Seiichi furent assis à la table d’un bar, deux thés chaud en face d’eux, qu’ils mirent enfin la main sur ce qu’ils recherchaient ! Les yeux rouges du Tenbatsu observaient ce groupe de trois personnes, quand l’information voulu tomba enfin. Des sbires des Yokohama, ils ne pouvaient pas rêver mieux. L’homme au cigare ne se priva pas de montrer sa satisfaction...

Discret, se fondant dans l’ombre des bâtiments, avançant à pas silencieux, le redoutable duo remonta la seule piste qu’ils avaient et tombèrent finalement sur le quartier général de leurs victimes à venir ! Là où il se trouvait, il ne pouvait être sûr du nombre d’Hommes se trouvant à l’intérieur, cependant tous deux se doutaient bien qu’une quantité conséquente avait dû être mobilisée pour mettre à mal les forces des Inagawa. Un sourire malsain vint s’inscrire sur le visage de Seiichi alors qu’il demandait à Kurasa s’il avait quelque chose à dire avant qu’il ne passe à l’attaque. La tête de ce dernier hocha doucement, alors que ses yeux se fermaient marquant un peu plus son acquiescement. Bien que le Tenbatsu ne montrait pas plus d’excitation que cela, il avait lui aussi hâte ! Hâte de passer à l’action, de mettre à profit ce pourquoi il était bon : Tuer ! Hâte aussi de voir quel genre de pouvoir cachait son camarade !

Laissant un temps d’avance à son camarade, le Kaminarijin était sur le point de se rendre lui aussi au cœur de l’action, prêt à se mettre en danger face aux troupes mafieuses soumises à Yokohama Linda ! Mais son attention se portait dans un premier temps sur Seiichi. Lui laisser quelques secondes afin d’allumer les premières braises indiquerait sûrement à Kurasa la meilleure marche à suivre. Profiterait-il du raffut causé par son camarade pour s’infiltrer et partir à la recherche des Inagawa ? Ou bien participerait-il lui aussi à la fête sanglante qui s’annonçait déjà ? Quel que soit la réponse, la chaleur de son chakra commençait déjà à se propager à travers tout son corps alors que ses pas suivaient ceux de son acolyte...
Au loin, son regard portant la couleur du sang voyait déjà deux Hommes, auxquels s’en rajoutait un troisième, le plus saoul de ceux qu’ils traquaient auparavant, garder la porte du bâtiment transformé en quartier général. D’un son strident, une lame que saisit le Nukenin vint glisser de sa longue manche...

Les hostilités pouvaient commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 513
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Sam 4 Nov 2017 - 22:10


Come my lady, come come my lady, you're my butterfly, sugar baby.

Cette chanson raisonnait dans ma tête de la même manière que le faisait les cendres que déjà, je dégageais. Je n'avais pas envie d'attendre, pas envie de faire attention. Juste de tuer. Rapidement, un nuage aussi sombre que la nuit s'avançait vers nos adversaires en même temps que ma marche mortuaire. D'un pas lent, je suivais mon nuage mortel. Étant cette fois-ci assez proche pour être vu, le colosse que j'étais écartait les bras afin de me faire remarqué des trois hommes qui gardaient la porte d'entrée.

« Aaaaah qu'est-ce qu'on est bien chez soi ! » Lançais-je dans le vide.

Leur attention était cette fois porté sur moi, je pouvais le voir. Ils se redraissaient un peu histoire de se montrer plus fier, mais au même moment mon nuage faisait son travail. D'un claquement de doigts celui devenait incendescent et dans une comptine magnifique leur vie s'arrêta. Les autres n'allaient pas tarder, la mort des trois gardes n'avaient pas été discrète et celle-ci allaient forcément déclancher l'alerte.

Mais moi, je continuais mon chemin. J'étais prêt à tous les tuer les uns après les autres s'il le fallait. Et ils arrivaient. Les uns après les autres. Que ce soit d'un pique de terre, d'un nuage de cendre incandescent ou même d'un coup de poing bien placé, ils tombaient tous. Les uns après les autres. Comme dans les récits héroiques des meilleurs compteurs de notre temps. Sauf qu'ici, j'étais plutôt les ténèbres, le dieu du mal. L'archange cendré. Oui. Sur cette pensée je créais à partir de mes épaules de gigantesques ailes d'anges. Elles ne servaient à rien, juste à faire peur.

Et cela continuait. Kurasa devait certainement lui aussi s'amuser. Je ne savais pas trop où il se trouvait, l'euphorie de se massacre m'ayant fait oublier mon coéquipier. Je profitais d'un gentil retour au calme pour me repérer un peu mieux et de rechercher les Inagawa capturés ainsi que l'homme aux yeux carmin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 377
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi] Lun 6 Nov 2017 - 19:30

Son camarade plongea sur ses adversaires sans éprouver la moindre crainte, s’avançant d’un pas lent et déterminé, suivant le menaçant nuage de fumée noir qu’il venait de créer, avant de finalement écarté les bras pour signaler sa présence aux sbires de la famille Yokohama. De là où il se trouvait, Kurasa ne pouvait voir l’expression de satisfaction et de sadisme qu’affichait le visage de Seiichi, tandis qu’il lança les hostilités d’une phrase qui se voulait évidemment provocatrice ! Tout à coup, le nuage mortuaire se transforma en une nuée de lumière incandescentes ! Cet arrogant colosse avait bien caché son jeu et la réalité éclatait aussi puissamment que les flammes qui ôtait maintenant la vie de leurs adversaires. Il était comme le Kadoria. Un homme qui s’était mêlé, peut-être, malgré lui aux affaires de la famille Inagawa. Un homme plongé dans les réseaux de la Mafia. Un homme qui s’efforçait de cacher sa véritable nature au monde obscur de Hai. Cet homme était un Shinobi !

Un rictus vint s’inscrire l’espace d’un instant sur les lèvres du Kaminarijin. Ses yeux brillaient encore de leur éclat écarlate, alors que sa silhouette sortait finalement de l’ombre de cette ruelle faisant face au bâtiment ciblé. Il était lui aussi prêt à fondre dans le tas et amener avec lui la mort par la lame qu’il venait de dégainer quelques secondes plus tôt. Impatient de voir ce que les Yokohama avaient à lui offrir. Cependant, il n’en oubliait pas la deuxième tâche que leur avait transmis Raiga. Retrouver les Inagawa capturés par le clan ennemi ! Une tâche qui masquait cependant bien d’autres obligations funestes...

Alors, profitant du chaos initié par celui qui se révélait finalement être un Asshu, le Kadoria se fraya un chemin telle une ombre à travers les nombreuses attaques qui ne cessaient de valser maintenant. Kurasa surgit tout à coup du dos de Seiichi, analysant en une fraction de seconde, de son sinistre regard, la zone de combat ainsi que ses futurs victimes. Il se lança sans plus tarder dans la bataille, faisant danser sa lame à travers ses innombrables adversaires, rendant le nombre de cadavres toujours plus grand !

Ainsi, il se projeta en direction de sa première victime, ne lui laissant même pas le temps de se rendre compte que sa gorge venait d’être tranchée. Le deuxième ? Il eut à peine le temps de dégainer son arme que la lame du Nukenin vint lui transpercer le cœur. Toutefois, Kurasa se débarrassa vite de cet arme, préférant la balancer en direction d’un adversaire plus loin, lui perçant la cage thoracique alors que son corps tout entier était à présent clouer au mur ! Son regard rempli d’incompréhension n’eut le temps que de regarder le sang couler le long de son corps, avant qu’il ne rende finalement son dernier souffle...

Une autre menace survint alors ! Un groupe de renforts se présentèrent à lui, surgissant d’escaliers menant probablement aux sous-sols de la bâtisse. Armés, tous, ils s’apprêtaient à descendre leur bourreau ! Cependant, le Kadoria n’était pas en reste et si Seiichi se présentait à eux comme l’archange apportant la mort, le Tenbatsu était tout aussi prêt à leur apporter son châtiment. L’un de ses bras se tendit en leur direction et tout à coup, les voilà aspirés vers lui sans pouvoir opposer aucune résistance ! Puis, dans un soudain mouvement de bras, le shihobi annula sa technique gravitationnelle et envoya tout le groupe de sbires se fracasser le crâne contre un mur !

Un nombre démesuré de corps jonchaient le sol. Personne ne pouvait s’ opposer à lui. Personne ne pouvait résister son pouvoir héréditaire. Personne ne pouvait contester un Dieu !

Cependant, un sentiment assez paradoxal vint emplir tout son être. S’il aimait habituellement ce genre de moments, l’opposition à laquelle il faisait face en ce moment même ne lui provoquait rien d’autre qu’un profond ennui. Ces pauvres mafieux se rendaient peut-être compte de leur médiocrité trop tard. De l’écart qui les séparait des shinobis ! Car oui, aux yeux du ninja assassin...

« Vous autres n’êtes que des êtres inférieurs. » dit-il d’une voix si lourde et glaciale. Sa part du combat venait de s’achever...


Très vite, le Nukenin s’aventura dans les sous-sols d’où étaient venus les Yokohama plus tôt, échappant alors aux regards de ses ennemis et de son camarade d’une nuit. Ses pas pouvaient retrouver leur lenteur naturel. Ici, dans ce réseau de sombres couloirs, seul le bruit de gouttes s’échappant des quelques pipelines venait accompagner le son lugubre du vent. Les chemins n’étaient éclairés que par quelques torches enflammés. Au moins, personne ne semblait garder les lieux alors que Kurasa pouvait dès à présent entendre le bruit des renforts arrivés plus haut. Il s’imaginait déjà ô combien l’Asshu s’amuserait à les réduire en cendres. Quand tout à coup...

« Eh ! Y'a quelqu’un ?! On est là ! Aidez nous ! »

Finalement, au bout de quelques mètres, alertés par les cris provenant de l’arrière d’une porte, le Kadoria retrouva la trace des Inagawa disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Collaboration brûlante [Inagawa A. Seiichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-