N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Lun 11 Sep 2017 - 20:59


Tapis dans l'ombre


Contexte

La capitale de Suna, et plus largement Kaze, doit revoir son système de surveillance ainsi que sa sécurité : ce n'est pas le dernier assaut d'envergure au sein de Suna qui témoignera du contraire.

Détecter, identifier, analyser, sont tout autant d'aspects sur lesquels les shinobis de Suna doivent s'entraîner afin de renforcer l'efficacité des patrouilles et de leurs interventions.

Pour ce faire, un petit village a été crée par les manieurs de sable en plein milieu du désert afin de procéder à des simulations grandeurs nature. Sous l'encadrement de plusieurs gradés observant les lieux, des shinobis se voient confier la mission de détecter les fauteurs de troubles tapis parmi la foule.
Repérer les mouvements suspects et mettre en échec le plan d'action de leurs ennemis font partis de leur attribution.

Ces derniers, en revanche, font tout pour se camoufler et s'infiltrer parfaitement pour atteindre leur objectif tout en filant à travers les doigts des shinobis senseurs.

Village:
 

Règles

  • Le suspect se verra attribuer un objectif que lui communiquera @Ketsueki Yami . Il consacre son premier tour pour se préparer (choisir de se mêler à la foule sans se faire repérer ou bien se cacher ailleurs, etc... )
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible si applicable) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. Toutefois, il est a noté que le rang des shinobis n'est pas a prendre en compte dans cette simulation.
  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Ketsueki Yami


Ordre de passage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Lun 2 Oct 2017 - 23:56



Masao venait de recevoir une missive du palais, scellée à la cire rouge sang avec le cachet des hautes instances. Le blondinet était toujours content que malgré son statut de Genin il puisse aider sa ville d’accueil et sa nouvelle patrie. Il s’agissait d’une mission d’entraînement, pour que les shinobis de Suna devienne des meilleurs surveillants et éviter les intrus et d’autres parts entraîner les capacités d’infiltration et de sabotage pour d’autres. Masao devait rejoindre un village de sable montait de toute pièce pour l’occasion, avec des civils, des gardes, quelques surveillants pour faire respecter les consignes et un « élément autre » la missive n’en disait pas plus. L’objectif de Masao était de voler une paire de Saï dans l’armurerie, l’élement autre était un inconnu qui devait arrêter le Asshu, il pouvait être n’importe qui, un Genin, un Chunin ou la Kazekage en personne.

Choisissant avec soin l’équipement qu’il allait utiliser Masao parcourait les tiroirs remplis d’accessoires en tout genre. Durant la formation des Asshus ils devaient apprendre tout les rudiments de l’infiltration, que se soit de force en passant par les toits, ou en se maquillant comme servants, courtier ou même l’assaut frontal. Mais une étude du terrain était toujours nécessaires, donc Masao pris de quoi faire. Quitte à ne pas tout utiliser ou en laisser sur place.

Il fallait faire un peu de routes dans le désert pour trouver le village qui était plus richement garnis que Masao pouvait l’imaginait. Sa première tâche était donc de repérer l’armurerie, les environs et tout ce qui pouvait l’aider à entrer ou sortir sans se faire voir.
Voyant une grand-mère poussant un magasin ambulant sous forme de charrette Masao se précipita à sa rencontre, il savait que ce genre de commerce était un parfait camouflage, ni trop rapide, ni trop lent, permettant de se déplacer partout et de justifier facilement sa place.

Bonjour Madame, puis-je vous aider un peu ? Votre charrette m’a l’air bien lourde, essayons de faire de bonne vente pour qu’elle devienne moins lourde et remplir votre bourse.

Bonjour, heu oui, oui merci … mais j’aurais pas beaucoup pour vous payer

Votre sourire et une pomme verte me sera suffisant comme salaire ne vous en faites pas.

Sans plus attendre l’enfant de Hai poussa la charrette dans la rue principale, vérifiant les alentours et les toits en même temps. Jouant le jeune coursier de marché Masao tendait l’oreille, la grand-mère faisait son tour habituel et personne ne prêtaient attention au garçon.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Mar 3 Oct 2017 - 13:30

Le village de Suna a toujours eu des problèmes au niveau du système de surveillance. C’est pourquoi Ayato avait reçu une missive du palais. Cette mission avait pour but d’entrainer les shinobis, quel que soit leur grade, à la surveillance, à l’infiltration ou tout ce qui s’apparentait à la surveillance. Afin d’exécuter cette mission, je devais rejoindre un village crée de toute pièce pour ce genre d’exercice. J’avais la chance de pouvoir m’exercer à des exercices de surveillance, moi qui ne maitrisait pas encore la sensorialité.
Je n’avais aucune information concernant mon adversaire, ce qui ne me faciliterait pas la tâche, je devrais donc faire un état des lieux. La seule indication présente sur la missive était que le prétendu suspect devait voler quelque chose et que c'était un ninja de Suna.

La préparation avant chaque mission ou exercice est primordial dans la vie d’un ninja, il ne fallait rien laisser au hasard. Une erreur pouvait amener à l’échec de la mission si on n’avait pas pris le strict nécessaire pour survivre. Mes papiers seraient ma force majeure quant à la surveillance, effectivement ils m’aidaient énormément pour ce genre d’exercice malgré le fait que je ne comprenais pas encore toutes les ficelles de détection. Ayato prit ce qu’il pensait nécessaire et prit la route pour le village.

Cela faisait un certain moment que je n’étais pas retourné à Kaze, cela remontait à ma tendre enfance avec mes parents et ma sœur. Ce n’était plus un lieu où la guerre avait fait des ravages, c’était devenu un désert silencieux. Tout semblait paisible, c’était un contraste choquant avec le passé. Venant d’arriver au village, je fus surpris par la beauté de ce village. Qui aurait-pu imaginer qu’en à peine une décennie, un tas de gravats allait se transformer en un village aussi bien structuré. De plus, le village avait l’air de bien vivre, de nombreux commerçants allaient et venaient, quelques spectacles, de nombreux rires, … C’était un village assez paisible malgré le fait que ce soit un village fait pour des exercices. Les villageois le savaient-ils ? Certains devaient être au courant, ils ne devaient avoir peur de ce genre d’exercice qui n’amenait que très peu souvent à des combats même jamais.

C'était une ville très ouverte, je ne savais pas par où commencer. Il y avait de nombreux lieux possibles ou un vol pouvait être perpétrer. Il y avait tellement de choses qui pouvait être voler mais rien ne me venait à l'esprit quant à la chose. Malgré le fait, qu'il y ait beaucoup d'inconnus quant à cet exercice, je ne devais pas abandonner de si tôt. Afin d'être sur d'avoir une vision globale, je pris la direction d'un toit. Personne ne semblait vraiment suspect, tout le monde était occupé à faire ce qu'il venait faire ici. N'étant pas un expert quant à la détection, je pris l'initiative d'invoquer de nombreux origamis. À l'heure actuelle, je ne pouvais ressentir que les auras qui étaient différentes des autres ou qui ressortait vraiment du lot. Je les déploya dans un certain périmètre autour de la grande place même s'il n'avait pas un rayon d'action conséquent, cela me permettrait de surveiller la zone. Au mieux, mon adversaire aura peur quant à l'apparition d'origami.
Même s'il aurait des indications envers mes capacités, il aura plus de méfiance, il ne sait pas si je peux le percevoir ou non. Je voulais jouer sur cette méconnaissance pour pouvoir le dissuader de faire quoique ce soit sans prendre des risques.
J'entrepris donc de récolter des informations auprès des villageois. Après quelques minutes de marche dans la foule, je vis un restaurant où de nombreux jeunes personnes étaient assises. Ne me faisant prier, je pris une chaise et m'assieds à côté d'eux.

« Salut ! Je suis nouveau dans la ville, quelqu’un pourrait m’aider à me faire découvrir ? » Ai-je dis tout en souriant.

Une fille sur la table ne semblait pas insensible à mon sourire, elle semblait timide.

« Bonjour, je veux bien t’aider ! Qu’est-ce-que tu veux voir ? »

Je tenais mon alibi pour découvrir la ville, je ne connaissais pas les lieux et puis c'est cool de découvrir une ville qu'on ne connait pas !

« Oh bah de tout et de rien, je voudrais bien découvrir en quoi cette ville peut être différente des autres. »

Elle me faisait visiter la ville tout en argumentant. Je n'étais pas spécialement intéresser mais j'étais bien obligé, je ne pouvais faire la fine bouche sur les informations qu'elles me fourniraient. Force est de constater qu'elle ne me donnait aucune indication précieuse, en tout cas, aucune ne me semblait très importante. Les plus grands lieux étaient l'armurerie, un espèce de palais, les remparts et un truc qui ressemblait étrangement à un corps géant. Chaque infrastructure était à des lieux différents, ce qui ne me faciliterait pas la tâche. Ayant fini son laïus, elle me proposa d'aller rejoindre ses amis qu'on avait quitté au restaurant, quelques minutes plus tôt. Je refusai poliment, je n'étais pas là pour m'amuser.

Il fallait que je prenne les dispositions nécessaires pour pouvoir couvrir un maximum de lieux. Je ne pouvais pas couvrir un lieu, le nombre d'origami que je peux produire n'est pas infinie sachant que plus ils sont divisés moins ils sont efficaces. Je choisis donc trois lieux à couvrir qui est le palais, l'armurerie et l'infrastructure bizarre. Le lieu de prédilection est toujours le palais, je me postais donc sur un toit caché derrière un grand poteau. Quant à mes origamis, ils seront autour de l'armurerie et de l'autre infrastructure.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Sam 7 Oct 2017 - 0:06



Lentement mais sûrement, voici le mot d’ordre de Masao. Il n’avait pas de temps limité pour cette mission. Mais il ne pouvait pas prendre 3 jours pour voler une simple arme et plus le temps coulé plus l’adversaire du blondinet pouvait se préparer.
Alors d’étal en étal Masao distribuait des denrées alimentaires et quelques étoffes tout en aidant la grande-mère qui avait cessé de se poser des questions et avait finalement accepté l’aide d’un jeune inconnu. Mais en réalité l’Enfant de Hai repérait chaque recoin de rue, chaque toit et chaque possibilité de fuite. Après quelques heures Masao avait fini par faire le tour du village, il avait noté mentalement beaucoup de chose et certains points devaient être approfondis.

Il y avait trois grands bâtiments dans le village, trois points que l’adversaire de Masao allait sûrement surveiller, et donc deux points pouvant servir de diversion. Le premier allait être beaucoup surveiller par les gardes naturellement placés devant, le palais était vraiment beau et bien gardé pour une construction éphémère, y réaliser une diversion allait être compliqué. Le second choix de Masao aurait pu se porter sur l’armurerie elle-même mais faire une diversion si proche de lieu d’attaquer était un pari risqué, ou il fallait jouer en double, faire croire une diversion, puis attaquer autre part puis attaquer de nouveau l’armurerie. Masao se souvenait des multiples tactiques de diversion qu’il avait appris avec les membres de son clan durant l’Éducation et apprentissage du Code.
Il restait un genre de squelette visitable servant sûrement de cimetière ou de temple moins gardé mais avec plus de civil et donc de dégâts collatéraux en cas de diversion « explosives »

Dégustant sa pomme verte durement mérité Masao vagabondait dans les rues l’air de rien pour élaborer son plan et choisir la meilleure tactique. Etant joueur Masao voulait bien tenter de faire une vrai fausse attaque sur l’armurerie, pour voir son adversaire et avoir un œil dessus. Et pour faire baisser sa vigilance sur ce lieu.

provoquer un incendie ou stimulait l’activité sur l’armurerie, envoyer une attaque rapide sur le palais…. Non sur le temple plutôt pour faire penser à une diversion à l’armurerie. Et profiter de la confusion post incendie pour entrer et repartir.

Visitant le temple avec quelques fleurs en offrandes Masao regardait avec soin les détails du temple, quel objet pouvait bien être susceptible d’être volé. Et la statuette du chacal doré qui trônait au milieu de l’autel était le parfait candidat, beaucoup de monde allait le remarquer et s’agiter à cause de sa perte, elle avait une grande valeur.

Masao créa un clone à l’abri des regards, il lui demanda de changer de vêtements pour qu’il ressemble à un shinobi, avec des habits noirs et quelques kunais apparent à la ceinture et lui explique son plan. Il devait attendre dix sept minutes exactement pour saisir la statue et l’emporter sous sa cape. Le tout en utilisant une grenade fumigène pour bien faire croire à une attaque de shinobis et provoqué une panique. Cela laissait le temps à Masao de provoquer une attaque sur l’armurerie et laisser fausser le jeu.
Sans plus tarder vu que son temps était compté le blondinet se dirigea vers l’armurerie, il regarda un détail qui n’y était un à son premier passage, un origami planait au dessus de l’armurerie, même quand le vent posait dans l’autre sens. Un sourire se dessina sur le visage angélique du garçon

adepte des origamis pour surveiller des lieux, plus discrets d’un clone ou qu’un troisième œil. Dommage qu’un origami dans ce genre d’environnement ne soit pas le plus adapté.

D’un geste vif Masao projeta des kunais sur les origamis volant et insuffla une grande quantité de cendre par la fenêtre pour faire croire à un incendie. Aussitôt Masao se retira dans batiment juste en face de l’armurerie et laissa faire le reste. Les gens allait sûrement sortir en criant au feu à cause de la présence de cendre, une panique allait sûrement se former puis un attroupement de personnes pour maîtriser le soit disant feu. Et quelques minutes plus tard le clone de Masao devrait faire agir et provoquer le désarroi chez l’ennemi. Double attaque ou diversion ? Comment allait réagir l’adversaire de Masao









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Dim 8 Oct 2017 - 16:56


Cela faisait déjà plus de une heure que j’attendais. Mon adversaire du jour n’était toujours pas apparu malgré que mes origamis survolaient les zones, je ne ressentais aucun chakra à proprement parler. Mon père m’avait toujours dit de patienter et d’attendre le bon moment, qu’il ne fallait pas que je m’emporte sans quoi ma cible pourrait s’enfuir. Je savais être patient, je savais me remettre en question mais d’une certaine façon dès lors que je ressens de la pression sur mes épaules, tout à tendance à s’effacer. Il fallait que je réfléchisse à mon plan d’action si mon adversaire se montrait. N’ayant aucune information sur lui, je devrais sûrement l’éviter voir même le laisser croire que j’ai abandonné. Tandis que j’étais toujours caché derrière mon poteau afin d’observer tous les mouvements près du palais, je voyais quelques personnes qui faisaient des tours de la ville. Par toute logique, ces différentes personnes devaient être soit des voyageurs n’ayant jamais visité cette ville ou alors l’un d’eux était un potentiel voleur. En temps normal, je ne m’inquiéterait pas d’un vol ou de quelques choses d’aussi futile.

« Ils sont peut-être trop nombreux pour que je les suive tous, il faut juste que je vois leur visage rapidement ou retenir comment ils sont habillés. » Pensai-je haut.

Ne pouvant tous les suivre, j’entrepris donc de retenir comment ils étaient tous habillés et si possible de voir leurs visages mais c’était plus compliqué. Après avoir suivi, près d’une quinzaine de personnes parmi elles, j’ai pu remarquer que certains ressortaient vraiment du lot.
Il y avait un homme avec une longue veste et un chapeau, je ne le suivais pas mais c’était mon principal suspect. Un autre était vêtu d’un voile de couleur blanche qui formait une capuche et une cape. C’est ceux-là était des possibles suspects du fait qu’il cachait leurs visages. Ils avaient les mêmes mimiques ou en tout cas, ils semblaient faire des tours et regardaient les différentes infrastructures. Reprenant ma place près du palais, j’avais une vue magnifique de la ville et surtout une vue globale de ce qui se passait dans les alentours. Me concentrant sur mes origamis, je sentis une fluctuation de chakra, ou en tout cas quelqu’un qui utilisait son chakra. Pourquoi faire ? Je ne savais pas mais je devais me rapprocher de cette source de chakra.

Je pris le chemin en direction du temple, à peine arriver, je vis celui que j’avais vu auparavant. Cet homme avec un drap blanc qui s’éclipsait de l’autre côté à toute vitesse. Je ne savais pas ce qu’il faisait mais il fallait que j’essaie de le suivre au cas où qu’il se passe autre chose quelque part. Certains de mes origamis placés au Palais, le suivirent en restant derrière lui. Une prise de précaution nécessaire. Me rapprochant du temple, je ne vis rien de très important, je m’étais peut-être trompé quant à la sensation que j’ai eue. Des cris étaient en train d'affluer du côté de l'armurerie ? Je ne savais pas ce que c'était mais par soucis, je laissa les différentes personnes sur place s'en occuper. Je ne pouvais pas m'occuper de chose à tous les endroits. Je devais continuer à suivre mon instinct qui me disait que quelqu'un avait fait quelque chose ici. Cela faisait déjà bien plus de 10 minutes que j'attendais.
J'entendis un bruit de fumigène, je ne m'étais donc pas trompé, il se passe bien quelque chose ici. Alors que la fumée se dissipait, je vis une ombre se détachait de la fumée. N’ayant pas le choix, je lançai quelques kunais dans sa direction, à ma grande surprise j’avais lancé trop tôt. En restant derrière lui, il ne pouvait pas voir mes compétences. Je ne pouvais pas rassembler mes origamis en un point car les autres étaient censés surveiller les zones aux alentours des terrains que j’avais choisi. Je formai donc quelques origamis, je les transformai rapidement en flèche et les lançai sur la personne, qui tenait quelque chose sous sa cape. Mes origamis le touchèrent, à ma grande surprise, c’était un clone. Une statuette était en chute libre, je le pris donc et le rendis rapidement au temple en prétextant que c’était un malentendu.
De l'autre côté, l'incendie semblait avoir été maîtrisé, il fallait quand même que j'y aille pour avoir un rapport.

« C’est quoi ce bordel ? Pourquoi deux problèmes apparaissent en même temps ...  »

Mes origamis avaient perdu la trace de l'homme en question. Il avait disparu dans la foule. Quelqu'un d'aussi soucieux du travail avait sûrement fui en essayant de laisser aucune trace ou justement il avait dû rester dans la foule afin d'observer comment j'allais réagir. Ce n'était que des hypothèses mais il fallait que je l'ai prenne en compte. Cela faisait bien une trentaine de minutes que l'incident en question était arrivé. Mes origamis survolaient la zone afin de pouvoir reconnaître le chakra ayant provoqué cela. Étant arrivé sur les lieux, je demanda certaines informations quant au problème. Je fis ma propre enquête, je remarqua que la masse par terre était une matière bizarre.

« Vous savez ce que c’est ? Ça ressemble beaucoup à du ninjutsu, cela doit surement être un ninja qui a du faire cela … »

« La matière que tu vois, c'est des cendres. Je ne sais pas ceux qui utilisent cela mais ils doivent avoir une implication avec le problème intervenu au temple. »

C'était donc un utilisateur d'un élément de cendre ? Je ne connaissais pas du tout les spécificité de cet élément. Je ne pouvais pas prendre le risque de laisser quelqu'un d'autre rentrer dans l'armurerie. Ayant réussi à stopper le voleur du temple, je pouvais d'or et déjà éliminé le temple comme une cible potentielle. L'armurerie avait été attaqué mais rien n'a été volé d'après les premiers compte rendus. Ce n'était pas normal, peut-être qu'il attendais pour se faufiler dans l'armurerie et volait ce qu'il voulait ? Sinon voulait-il me faire venir à l'armurerie pour voler quelques choses au palais ? Trop de questions se bousculaient dans ma tête.
Les origamis qui recherchaient l'homme furent réquisitionnés pour aller surveiller le palais. Quant à moi, il fallait que j'aide les personnes travaillant dans l'armurerie. Je devais sûrement être surveiller mais je ne pouvais voir personne dans cette masse de personne. Je dois les éparpiller ! Si l'homme en question m'observe, il ne sera pas à l'aise si les personnes devaient partir.

« Votre attention ! Le problème a été réglé. Veuillez partir et reprendre vos activités. »


Je fixais les différentes personnes s'en allaient une par une. Certains étaient restés et proposés leurs aides que je refusai ponctuellement. Je ne pouvais pas faire rentrer n'importe qui dans l'armurerie. Alors que la foule se dissipait et que mes yeux se promenaient sur les différentes personnes. Il devait sûrement être parti, il n'y avait personne de suspect ni l'homme que j'avais vu à l'armurerie.
Malgré que ce soit un exercice, maintenant je dois me taper le rangement de l'armurerie et faire un état des lieux ... C'est quand même beaucoup pour un simple exercice, il n'a pas peur de faire des grabuges lui. La nuit était tombé et je n'avais pas progressé à part que la personne en face de moi maîtrisait les cendres et que c'était un homme avec un voile blanc ... Et puis, je n'avais aucune garantie que ce soit lui, il avait peut-être vu le visage de celui qui a effectué cela ? Si c'était le cas, je devais le trouver pour obtenir des informations.
Afin de pouvoir récolter des informations, je descendis dans la ville. La ville était joyeuse et vivante, il y avait pleins de personnes et beaucoup de chaleurs émanaient de cette ville. Arrivé dans une ruelle bondée de personnes, je demanda à différentes personnes s'ils avaient vu un homme portant un voile blanc. J'étais sûr de moi, il pourrait m'aider à découvrir le criminel ayant perpétrer ces crimes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Mar 10 Oct 2017 - 16:53



Masao avait reçu beaucoup d’enseignement sur l’art de la guérilla, diviser pour mieux régner était le mot du jour. Il fallait toujours brouiller les pistes et devenir imprévisible et il était sur la bonne voie. L’attaque du temple avait était plus ou moins un echec. Il n’avait pas attiré l’attention comme son invocateur le voulait. Mais quand un jeune garçon se précipita sur l’armurerie, fit des signes à des origamis volants et avant de questionner tout le monde, il était évident que Masao avait plus ou moins réussit ton coup. Certes il n’avait pas réussi à voler la paire de sai du premier coup mais au moins il avait mis un visage sur son adversaire.


Il y a une famille, un clan spécialisé dans la maîtrise des origamis dans le Yuukan ? Un peu comme les Asshu et les cendres ? j’irai m’informer à leur sujet après du shinobi ou de la bibliothèque une fois de retour à Suna.

Tout en restant dans la foule Masao concocta un nouveau plan. Son adversaire était resté près de l’armurerie et les origamis étaient encore plus présents qu’aux débuts.
Dans le désert la nuit tombée vitre, plus vite qu’en ville, car il y avait moins d’éclairage et moins d’activités, mais la ville restait vivante malgré tout.

Seconde vague, Blitzkrieg ! Cette fois c’est lui le méchant, j’ai l’avantage de connaître sa tête et sa dernière position.

profitant d’être dans une ruelle sombre et peu fréquenté Masao forma un nouveau clone et lui ordonna de se rendre immédiatement au temple, il allait de nouveau voler un objet précieux là-bas.
Durant ce temps Masao lui allait se rendre devant l’armurerie pour se présenter à un garde.

Bonsoir, Masao Ashhu, je suis à la recherche d’un homme ayant fait désordre dans le village. On ma rapporté qu’il est venus ici porté un coup de main. Cet individu est connu pour avoir le syndrome du samaritain. Il créer des problèmes, les résous et voler au passage. Je dois inspecter les lieux et la liste des fournitures.

Bonsoir. D’accord mais pouquoi venait vous si tard ? Un homme est venu nous aider en pleine journée

Il y avait un autre incident au temple. Je devais récolter des témoignages et des preuves. C’est un jeune garçon assez agile, je peux pas rentrer à la maison sans avoir mis la main dessus… j’aimerais finir sa au plus vite.

mmhh 5 10 minutes pas plus, je vais vous escorter jusqu’aux lieux d’incendie.

Souriant Masao entra avec le garde. Il était facile de se faire passer pour un agent de sécurité, avec la tenue de Masao, le voile ouvert et avec la médaille de son clan en évidence les gens confondait souvent avec les emblèmes des milices ou les institutions de Suna. Cependant le garde suivait Masao comme son ombre alors que celui-ci avait posé les yeux sur les fameuses sai, qui étaient posées sur un râtelier d’arme. Par chance l’équipe de nettoyage avait laissé un peu de cendre dans la fine couche de sable qui recouvrait la plupart des lieux publics. Se penchant au sol non loin du râtelier Masao questionna de nouveau le garde

Le garçon est venus après que la cendre soit retombé ? Car elle elle ….. . Masao fit exprès d’éternuer pour soulever un peu de sable et de concentrer son chakra dans les ses cendres restantes pour le projeter discrètement dans les yeux du garde qui se retourna immédiatement pour ne pas en recevoir plus. Il profita de cet instant pour se placer face à lui et mettre les deux sai à sa ceinture, sous son voile.

Excusez-moi, cette cendre sent le soufre, j’y suis sensible … mais les supérieurs s’en fiche un peu. Je vais pas abusez de votre temps plus longtemps. Il est tard, et il n’a rien dérober ici.
Toujours en restant face à lui pour cacher le trou dans le râtelier, Masao suivit l’air de rien le garde jusqu’à la sortie et lui fit un signe de tête.

Regardant à droite puis à gauche l’enfant de Hai ne savait pas où était l’autre shinobi ? Avait t’il accourut au temple pour stopper de nouveau le clone ou avait t’il attendu dans les parages. Une chose était sûr il ne devait pas garder la preuve sur lui et la faire sortir du périmètres. Il avait l’habitude de faire se genre de chose car à Hai les contrôles des milices de Kenichi étaient très fréquents.

Hey mamie ! interpella la grand-mère qu’il avait aidé plus tôt Désolé d’avoir disparus, ma famille avait besoin de moi, je ne pouvais pas la déçevoir. faisant une accolade chaleureuse, Masao profita pour glisser les deux sai de son dos jusque que dans les textiles qui étaient sur la charrette.

Je vous rejoins à l’entrée de la ville demain matin, au même endroit que ce matin. Bonne soirée.

Sans plus explications Masao disparu dans la foule, il voulait récupérer son butin le lendemain, la grand-mère n’allait pas fouiller sa charrette le soir même et personne allait porter le doute sur une habitué des lieux qui traverse la ville toute la journée pour se faire quelques pièces.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Sam 14 Oct 2017 - 18:20


J’étais toujours à la recherche du personnage possédant un voile blanc. Personne ne le connaissait, ce qui m’étonnait guère, il était tout comme moi, un étranger dans cette nouvelle ville. Je commençai à perdre patience, je ne trouvais rien à son propos, il était comme un fantôme comme-ci personne ne l’avait vu. J’étais sur le point d’abandonner quand une vieille femme m’accosta.

« Bonsoir je crois que j’ai vu l’homme dont vous parlait ! Il a des problèmes ? » C’était une vieille femme qui vendait de nombreux produits et qui trainaient une charrette. Son regard était bienveillant.

« Bonsoir … Hé bien … Pas vraiment, enfaite je souhaiterai pouvoir le contacter pour lui demander des informations quant aux différents accidents qui sont arrivés lors de cet après-midi. Vous le connaissez ? » J’avais sûrement trouvé la bonne personne pour faire avancer mes investigations.

« Il m’a aidé à porter mes produits en début de journée. Je ne l’ai pas revu depuis mais il est très gentil, je ne pense pas qu’il soit mêlé à cette affaire »


Je la remerciai avec un grand sourire, elle a dû avoir peur rien qu’à voir sa tête. Je ne savais pas sourire, je ressemblais plus à un pervers qu’à autre chose. Afin de dissiper tous problèmes et surtout pour la remercier, je lui achetai un produit et partit en direction des toits. Il y a très peu de chance mais il fallait que je suive cette vieille personne, peut-être que l’homme, que je cherchais, reviendrait la saluer. La filature était tout un travail, il fallait rester dans l’ombre et ne pas se faire remarquer, quand bien même c’était une vieille femme, il serait possible que l’homme en question me surveillât ou essayait de me localiser. Dans le deuxième cas, ce serait problématique mais il fallait quand même essayer le tout pour le tout.

« Elle ne fait que vendre des produits mais je ne dois pas abandonner et surtout ne pas me disperser comme la dernière fois. »

Mes origamis survolaient différentes zones, ils étaient surtout là pour intimider le voleur. Je ne sentais que peu de chakra voir même aucun mais j’avais l’avantage du nombre. Alors que je suivais toujours à la trace la vieille femme, j’entendis des gardes s’affolaient. Ils parlaient d’un nouveau vol au temple. Ils étaient bien une dizaine alors ils seraient bien capables de contenir ce nouveau voleur.

« Nouveau voleur ? Je pense que c’est plutôt le même que la dernière fois. En me basant, sur ce qui s’est passé, je pense que c’est une nouvelle diversion »

Cependant, une nouvelle diversion mais pour aller où ? Je ne savais pas, j’avais délimité les trois zones pouvant être touché mais si je partais à un endroit et qu’il volait l’objet à l’autre, ce serait littéralement une grande perte. Je ne pouvais pas être à deux endroits en même temps sachant qu’à l’exercice de clonage, j’étais loin d’être le meilleur.
La vieille femme continuait à avancer et à vendre ses produits, ce n’était pas bien intéressant mais elle semblait bien s’amuser, à vrai dire, elle avait l’air d’être connue. C’était un bon point, tout le monde semblait toujours lui adresser la parole par conséquent il y aura quelqu’un de suspect qui viendra lui parler. Je ne savais pas si le problème au temple avait été réglé mais d’un côté cela n’aurait conséquence même si le voleur volait quelque chose, ce ne serait sûrement pas ce qu’il recherchait.
Alors que la vendeuse s’arrêta, je me concentrais sur mes origamis qui tournaient autour de l’armurerie. Je sentis une légère brise de chakra, pour expliquer cela ne devait sûrement pas être une attaque mais quelqu’un avait manipulé du chakra dans les environs de l’armurerie. Malheureusement, je ne pouvais pas aller vérifier et puis cela pouvait être n’importe qui faisant un spectacle autour.
Le temps passait et moi j’étais toujours en train de suivre une vieille femme. Rien ne s’était passé d’intéressant à part quelques grabuges dans les stands entre des bourrés. Mais ma patience avait payé alors que je commençais à fatiguer, un homme avec un voile approcha de la grand-mère. Je n’entendais pas ce qu’il se disait mais il ressemblait trait portrait à celui que j’essayais de trouver. Effectivement, cette femme avait l’air d’être aimé de tout le monde, l’homme lui fit une accolade.
Cependant, il fit un geste assez bizarre, il déposa quelques choses dans la charrette de la personne âgée et qui provenait de sous son voile. C’était peut-être un cadeau ? Enfin sa semblait trop gros pour l’être à part si elle aimait quelque chose qui ressemblait à une arme ou à une statue ? Je n’avais pas entendu ce qu’ils se disaient mais ils partirent chacun d’un côté différent. Afin de ne pas perdre la trace de la vieille femme, j’envoyai mes origamis la suivre de près et a contrario moi j’allais suivre l’autre. Il essayait de se fondre dans la foule mais avec le fait que je sois en hauteur, il ne pouvait m’échapper.
Il était assez rapide et prenait toujours des chemins sans broncher comme s’il connaissait la ville. J’étais sûr d’une chose, il était étranger à la ville comme moi mais sa façon de se déplacer n’était pas donné à tout le monde. Il fallait que je l’interpelle avant que je le perde. J’attendais qu’on soit dans une rue un peu déserte. Le moment était venu et je descendis de mon perchoir pour arriver en face de lui.

« Bonsoir, je m’appelle Hakushi Ayato. Je suis actuellement à la recherche d’un homme ayant fait quelques dégâts cette journée. Cependant, lors de mon intervention au temple, je vous ai vu déguerpir rapidement du temple. Ainsi, je souhaiterai vous poser quelques questions. Ceci pourrait faire avancer mes investigations et découvrir l’identité de la personne en question. »


Il semblait être surpris de ma présence, m’avait-il déjà vu ? Avait-il remarqué que je le suivais ? Il ne fallait pas que je le laisse partir, il était une source d’information trop importante alors j’enchainais directement après ma demande.

« Je souhaiterai vous demandez ce que vous faisiez au temple lors de cet accident ? Je trouve cela assez suspect qu’un accident arrive quelques instants après que vous soyez partis. De plus, pouvez-vous me dire ce que vous avez mis dans la charrette de la vieille femme ? »

J’étais allé droit au but mais je n’avais pas le choix, je devais dévoiler toutes mes cartes. Il avait un certain ascendant sur moi mais j’avais confiance quant à mes capacités.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Mar 17 Oct 2017 - 23:23



Le vol était commis, personne n’avait rien vu. Le garde était retourné à son poste, le grand-mère n’avait rien vu et allait garder les sai toute la nuit pour Masao. Il fallait maintenant pour lui disparaître, faire profil bas et garder un œil sur ce second shinobi. N’ayant pas l’objet du crime sur lui l’enfant de Hai n’avait pas de soucis de se faire … ou presque. Mais malgré les précautions du blondinet le shinobi « ennemi » avait réussi à retrouver sa trace en lui suivant par les toits. Sans surprise le garçon interpella Masao dans une ruelle insolée, le blond lui fit genre qu’il était étonné mais il n’en était rien.

 Bonsoir, je m’appelle Hakushi Ayato. Je suis actuellement à la recherche d’un homme ayant fait quelques dégâts cette journée. Cependant, lors de mon intervention au temple, je vous ai vu déguerpir rapidement du temple. Ainsi, je souhaiterai vous poser quelques questions. Ceci pourrait faire avancer mes investigations et découvrir l’identité de la personne en question.

Masao sourit intérieurement, le garçon était vraiment direct, au moins il pouvait maintenant mettre un nom de clan sur l’art secret de manipuler le papier sous forme d’origamis comme il a pu le faire autour du palais de l’armurerie et du temple. Sa méthode de présente ressemblait à celle des milices, de la police ou du Ryodan.
Sans laisser le temps à Masao de se présenter le garçon reprit.

Je souhaiterai vous demandez ce que vous faisiez au temple lors de cet accident ? Je trouve cela assez suspect qu’un accident arrive quelques instants après que vous soyez partis. De plus, pouvez-vous me dire ce que vous avez mis dans la charrette de la vieille femme

Cette fois ci Masao sourit réellement, il montra ce petit sourire, sans être narquois et pris la parole sans aucune agressivité. Il savait jouer le jeu du chat et de la souris, jouer l’hypocrite. Dans l’onsen de ses parents il devait sourire à être agréable devant des gens qui voulaient la mort de son clan sans vraiment le savoir.

Bonsoir Hakushi Ayato, je m’appelle Asshu Masao. C’est une drôle de façon d’interpeller les gens. Quel genre de personne est tu pour courir sur les toits ? Effectivement, il y a eu un vol de commis dans le temple peu après mon départ. j’en est entendu parlé. J’étais au temple pour déposer des offrandes, comme je le fais toujours pour moi et ma famille, peut importe ou je suis. La religion est une chose qui me tient à coeur, tout comme ma famille. Pour preuve je la porte autour du coup à chaque instant.

pour illustrer ses propos Masao montra la médaille de son clan qu’il portait au coup. Évidement il avait retiré son bandeau de ninja de shinobi pour ne pas dévoiler sa nature. Puis à la manière de son interlocuteur le blondinet repris tranquillement sans montrer signe d’énervement ou de stress.

Si je peux vous être utile, j’essayerais de faire de mon mieux. En ce qui concerne la vendeuse ambulante, je les aidait une bonne partie de la journée car elle me rappelle ma grand-mère et une bonne action ne fait jamais de mal. J’ai rendu à cette dame ce que je lui avait empruntée durant la journée, des tissus propres pour aller au temple. Je ne voulais pas me rendre au Sanctuaire avec mes habits de ville. Je me suis donc couverts avec. Puis je les est rangez et rendu sans les salir.
Je n’allais pas lui balancer ça dans les bras non pliés. J’ai une eue éducation et un respect pour le Culte. Parlons de vous . Vous cherchez quoi exactement ou qui ? J’ai traversé toute la ville avec cette grand-mère j’ai peut-être vu quelque chose.


Dans ce flot de parole Masao essayé de noyer son adversaire. En dire assez mais pas trop. Donner des raisons valables et prendre les trains de quelqu’un de généreux, agréable et plutôt pieux. Si l’homme se montrer plus agressif et oppressant, Masao pouvait facilement faire le mec agacé et qu’il n’avait rien à voir, voir même rejoindre la rue et utiliser la populace contre lui, utiliser les écarts sociaux et idéos était l’une des facettes stratégique qu’on apprenait chez les Asshu. Par exemple pour distraire la milice d’un noble ou les gardes d’un riche marchand, rien de mieux que quelques villageois furieux de comprendre qu’ils se faisaient abusés et trompés.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Dim 5 Nov 2017 - 21:15

L’attente était palpable, nous nous toisions comme pour voir si l’un ou l’autre allait réagir. Mon visage froid était souvent critiqué car je ne savais pas exprimer ce que je ressentais mais dans ce genre de situation, cette expression était la meilleure pour que la personne en face ne sache pas à quoi je pense. Je n’avais pas été formé dans une spécialité, on m’a toujours dit de rester moi-même et d’improviser. Je ne faisais pas toujours les bons choix comme donner mes raisons directement à mon interlocuteur mais pourquoi perdre du temps quand un tiers peut récidiver.

Comme prévu, ma façon de parler ne lui avait pas spécialement plût de plus, parler de façon désinvolte surprenait toujours les gens. Beaucoup m’aurait instantanément frappé pour mon manque de politesse mais mon interlocuteur de ce soir semblait être à l’aise comme s’il connaissait ce genre de comportement. Quant à son nom, je ne le connaissais pas malgré tous les livres que j’avais lu. Cela ne m’aidait pas spécialement et puis même si c’était celui qui avait causé tous ces grabuges, je n’avais aucune preuve quant à la véracité de mes propos. J’avais juste vu son entrevue avec la vieille dame. Son explication semblait tout à fait crédible et puis son allure générale pouvait ressembler à quelqu’un de religieux, il m’avait pris de court, je pensais pouvoir détecter un mensonge ou quoique ce soit mais j’étais devant une impasse.

Alors que j’étais en pleine réflexion, Asshu Masao continua. Bizarrement, il n’hésitait même pas dans sa déclaration alors que si ça aurait été moi à sa place, j’aurai beaucoup hésité tout simplement car résumé sa journée est toujours difficile mais mettons cela sur sa sociabilité. S’il était le voleur que je cherche, il est tout simplement d’un niveau de complexité incroyable mais plus il parlait plus je me persuadais qu’il deviendrait plutôt un indic.

« Hummmm … Votre déclaration semble tout à fait claire. Qu’est-ce-que je cherche ? Je dirai un homme qui aurait fait des grabuges dans différentes zones de cette ville, je trouve cela dommage qu’un homme ose faire ce genre de choses surtout où le peuple se promène. Je serai lui, je me sentirai responsable de la panique générale et du souci que je cause aux citadins. »

Malgré que je fusse quasiment sûr de son innocence, il fallait que je voie si mon interlocuteur réagirait à cela. Tout dépendra de la réponse qu’il fournira et surtout de la gestuelle qu'il adoptera, si j'ai appris quelque chose à Suna, c'est bien que les personnes ont des mimiques lorsqu'ils mentent ou même cherche à dévier de sujets pour cacher leur culpabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1 Mar 14 Nov 2017 - 23:59



Masao souriait intérieurement, son interlocuteur n'avait pas eu les résultats espéré. Ce garçon n'était pas la première personne à traquer un Masao et surtout un Asshu, mentir était dans leur nature, surtout pour se protéger et se cacher de la tyrannie du Daimyo de Hai. Spontanément le Asshu avait pris le rôle du pèlerin un rôle qui lui allait à merveille de part sa tenue et sa réelle attache à la religion. Et quand on parle au nom de la Religion, on ne remet pas en cause les paroles et Masao savait bien qu'on ne pouvait que dans la populace faire un scandale à un moine était très mal vue.

L'art de la guérilla avait porté ses fruits, le Hakushi était d'enlever les soupçons sur l'autre shinobi, mais il n'en était pas débarrassé pour autant, il avait repéré la grand-mère et il devait récupérer les Sai et quitter la zone avant que l'autre shinobi ne remarque la supercherie. Avoir un coup d'avance n'était pas suffisant pour se permettre de faire n'importe quoi, il fallait remonter une petite diversion pour s'assurer que son adversaire ne soit pas entrain de surveiller la grand-mère pour reprendre le colis.
Alors que Ayato conclu de l’authenticité du récit il décrit le genre de personne qu'il recherchait. Il cherchait ne personne qui n'avait pas de scrupule à mettre en danger les habitants et causer des dégâts dans la ville.

Les gens qui causent des dégradations et importunes la population seront rattrapés par leur mauvais Karma. J'espère que vous allez retrouver ce bandit qu'il puisse répondre de ses actes. S'attaquer à un temple reste assez honteux. Il se fait tout de même tard. Je vais vous laissez à moins que vous ayez d'autres questions ?

Durant son discours Masao avait utilisé la gestuelle que l'on retrouve dans les temples, comme le signe d'une roue incomplète signe de le cycle du Karma est brisé. Et les mains jointes pour saluer et prendre congés, signe qui porte chance à l'interlocuteur avant de le laisser.

Masao allait rejoindre une taverne pour passer la nuit et élaborer un plan pour distraire ou endormir le shinobi adversaire. Un nuage de cendre dans un quartier tel que l’armurière ou le palais devrait suffir. Mais il devait surtout savoir où était Ayato et le diriger dans une direction opposer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1

Revenir en haut Aller en bas
 

[Aptitude de Surveillance] Tapis dans l'ombre - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni-