N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1405
Rang : SSS

Message(#) Sujet: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Lun 11 Sep 2017 - 21:09


Vrai ou Faux ?


Contexte

La capitale de Suna, et plus largement Kaze, doit revoir son système de surveillance ainsi que sa sécurité : ce n'est pas le dernier assaut d'envergure au sein de Suna qui témoignera du contraire.

Pour ce faire, il est indispensable de renforcer les protocoles de sécurité, notamment par un remaniement des interrogatoires afin de les rendre plus efficaces et pertinents, permettant un meilleur contrôle des allées et venues au sein de la capitale.

Suna a donc rassemblé ses shinobis pour les former à déceler les mensonges à travers les divers tic de langage et comportement les trahissant.
Pour s'y entraîner, ils se retrouvent en salles d'interrogatoires du Ryodan face à des shinobis parfois excellents dans l'art de tromper la vérité, qui leurs dispenseront des conseils avisés tout en les mettant à l'épreuve.


Règles

  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Ketsueki Yami


Ordre de passage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1666
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mer 13 Sep 2017 - 16:00

Je n'ai pas le temps de découvrir le village et me familiariser avec cette nouvelle condition de Kunoichi fonctionnaire que, déjà, la nation se présente à l'aube de nouveaux conflits. Et au comble de l'ironie je me retrouve à devoir chapeauter une Yami plus affaiblie que jamais. Si me moquer de sa situation plus que précaire se révéla drôle dans les premiers instants, notamment à la vue de son humeur comme qui dirait légèrement plus effarouchée qu'à l’accoutumé, cela ne résolu en rien le problème initial. Heureusement, la première décision de notre bien aimée Seigneur est tout de même fort avisée même si je soupçonne un élan revanchard de la part de la concernée quant à mon rôle à jouer dans ce vaste plan de réforme sécuritaire. Me voici assignée pour la journée et celles de la semaine à venir pour former de futurs détecteurs de mensonges sur pattes. Il est vrai que la tromperie et la manipulation font en quelque sorte parties de mes adages, mais j'estime cependant valoir bien mieux que cela. Cette pensée me trotte dans la tête tandis que j'arpente les longs couloirs du quartier général du Ryodan, véritable fourmilière humaine où les allées et venues n'ont cessées de se multiplier depuis la série d'attentats sur la cité.

J'ai le dossier de mon hôte sous les yeux. Un petit genin venu de nulle part. Yami a réellement décidé de se venger. Je lâche un léger soupir en reconnaissant que tout ceci est de bonne guerre puis passe la porte de la salle d'interrogatoire et m'installe, seule. La pièce est petite, entièrement cloisonnée par des murs épais aux reflets pâles projetés par l'unique néon au plafond. Stérile et antipathique sont les deux mots qui me viennent en tête. De quoi faire céder les plus faibles d'esprits. Une caméra de surveillance est présente dans l'angle au plafond. Je sais que derrière de nombreux écrans, un groupe d'examinateurs analyse minutieusement chaque parole, fait et geste dans le but d'assigner des petits noms de Shinobis dans de grands dossiers destinés à êtres rangés dans des classeurs encore plus grands. Lunettes de soleil vissées sur le nez, j'attends, confortablement installée, les jambes croisées, la venue de ce cher petit Keito.

« Mes hommages Keito. Je suis Meïka A. Oniri, ravie de vous rencontrer. » Dis-je en me redressant brièvement depuis derrière mon bureau pour lui tendre poliment la main. « Comme vous le savez certainement l'exercice du jour consiste à former de futurs Shinobi censeur capable de discerner le mensonge de la vérité, capacité que l'on prête tout naturellement à une grande partie des membres du Ryodan. Souhaitez-vous en faire partie ? » Je marque une courte pause, le toise dans un sourire énigmatique avant de reprendre la parole sans réellement lui donner le temps de me répondre. « Normalement c'est plutôt à vous de me poser des questions. » Je relève mes lunettes de soleil sur mon front et plante mon regard d'ambre dans le sien, amusée. Il ignore très certainement que je suis déjà en train de le tester. « Mais nous ne procéderons pas ainsi aujourd'hui. Vous ne poserez aucune question et ne ferez que réagir à mes propos... »

Je suis naturellement plus exigeante que la moyenne. Mon but est de toujours tirer les autres vers le haut, à les inciter, à leur faire comprendre qu'ils valent mieux que cela et peuvent, par conséquent faire bien mieux. Ce Keito, qui qu'il soit malgré, ne fait pas exception. Et c'est dans cette ambiance de joyeux lurons, aussi austère qu'une pierre tombale cachée derrière une porte de prison, que le jeu commence.

« Voyez-vous... Je possède une sérieuse expérience pour tout ce qui attrait aux interrogatoires. » Dis-je en levant les yeux vers l'objectif de la caméra à ma droite. « Il m'a à plusieurs reprises été donné d'interroger divers suspect. J'en suis venu à utiliser fréquemment la torture et cela s'est rarement bien terminé. » Détournant mon regard, j'avise une nouvelle fois et avec insistance le jeune homme. «  J'ai, à de nombreuses reprises, été confronté à des criminelles, pour certain les pires de l'époque des guerres claniques. » Nouveau sourire, je m'adosse davantage contre ma chaise, mes mains forment alors une pyramide parfaite. « C'est ainsi, en les observant et en les imitant que j'ai appris à mentir. Aujourd'hui, c'est à vous d'en faire autant. Maintenant prenez le temps de me regarder et dites-moi... a quel moment ais-je menti dans mon récit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Dim 1 Oct 2017 - 17:21


Ma famille me manquait, j’avais mes petites habitudes avec eux et je ne m’ennuyais jamais. Tous les jours ma sœur nous racontait comment elle avait réussi à charmer un jeune homme, elle était douée pour desceller les mensonges et les vérités derrière les paroles. Elle avait appris de ma mère, c’était elle qui donnait toutes les informations à mon père quand il était encore en vie. J’étais incapable de reconnaitre un mensonge, j’étais naïf et je croyais n’importe qui. J’avais cependant un credo, si une personne me mentait et si je le remarquais, sa parole serait toujours remise en doute. J’étais dans l’action, mais je n’étais pas stupide pour autant, j’aimais analyser les situations ou les gens même si je manquais d’entraînement et d’expérience.

Je me promenais aux alentours du palais Seigneurial, j’aimais cet endroit, je le trouvais charmant. J’avais appris que certains shinobis pouvaient être formés à déceler les mensonges pour le bien du village. Je n’osais le dire à personne mais le futur de Suna ne m’intéressait pas, je n’étais pas attaché à ce village. Il me permettait uniquement d’approcher mon but, j’avais certainement des obligations envers la ville mais ça n’allait pas être mes priorités. Toutefois, apprendre à détecter les mensonges pouvait être utile dans plusieurs situations. Je me proposais en tant que genin débutant dans ce domaine.

Le rendez-vous se fit dans les salles d’interrogatoires du Ryodan. Si j’avais bien compris, cette unité spéciale était la police de Kaze, elle s’occupait principalement des interrogatoires et des enquêtes. J’ouvris la porte que l’on m’avait indiquée et fus surpris de me retrouver nez à nez avec une femme. Mon premier réflexe avait été de la regarder de haut en bas d’un coup d’œil rapide. Elle avait une certaine classe et avait un visage agréable à regarder. Elle entama les présentations avec quelques politesses en me tendant la main. Je lui serrai en lui répondant aussi poliment qu’elle l’avait fait. Elle me demanda si je voulais faire partie du Ryodan, ma lèvre supérieure se leva faiblement. La jeune femme continua sans me laisser le temps de répondre, ce petit geste que je venais de faire malgré moi devait lui suffire pour connaitre la réponse. Je m’étais renseigné avant de venir, les mensonges pouvaient être visibles à travers des habitudes ou des tics que chacun possédait.

Cette femme devait être une spécialiste, sinon elle n’aurait pas été assise là pour me former. Mes marionnettes n’allaient pas me servir, mon intelligence et mon esprit d’analyse en revanche étaient très importants. Je fus surpris par sa déclaration, je devais uniquement réagir à ses propos ? Je ne compris pas le but mais après tout c’était elle qui enseignait. Je remarquai sa cicatrice sur son œil, elle avait dû être sur le terrain plus d’une fois. Son récit le confirma, j’écoutais avec attention quand elle me demanda à quel moment elle avait menti. J’écarquillai les yeux, je ne pensais pas que l’entraînement avait commencé.

Je l’avais bien observé, elle avait détourné le regard au début du récit pour ensuite me regarder avec insistance une nouvelle fois. Elle avait souris avant de s’adosser à sa chaise, son histoire tenait la route mais il y avait un mensonge que je ne parvenais pas à détecter. Je devais réfléchir, trouver ce qui clochait. Inconsciemment je bougeais mes doigts de la main droite comme pour manipuler une marionnette invisible. C’était une habitude que j’avais prise quand il était question de résoudre des énigmes ou tout simplement utiliser mon cerveau.

Elle avait détourné les yeux pour me regarder quand elle avait parlé de tortures. C’était suspect et je n’avais rien d’autre.

« Vous avez menti quand vous avez parlé de la tor.. »

Je m’étais arrêté précipitamment, sa dernière phrase me revînt en mémoire. Elle m’avait incitée à la regarder et donc à analyser son comportement pour trouver le mensonge. C’était une professionnelle dans ce domaine, ce point-là était vrai j’en étais sûr, c’était logique. Il devait être facile pour elle de reconnaitre les habitudes de comportements générales des menteurs et donc de les reproduire. Je ne savais pas si je partais à l’opposé de ce qui était demandé mais il était possible qu’elle me manipule pour cacher la vraie information. Je fixais son regard comme si la réponse était présente dans ses yeux, je réfléchissais et je repassais dans ma tête tout ce qu’elle avait dit depuis que j’étais entré.

Je me mis à douter de tout, avait-elle réellement menti dans ce qu’elle avait raconté ? Comment est-ce que je pouvais le savoir sans parler avec elle pour détecter ses habitudes ? C’est alors qu’une hypothèse germa dans mon esprit. Je n’avais même pas imaginé ce cas quelques instants plus tôt, il était possible que je me trompe mais je devais quand même essayer.

« Je ne peux pas vous répondre. Je ne sais pas si votre histoire est vraie, il est impossible pour moi de détecter vos mensonges si je ne fais qu’écouter. Si je pars du principe qu’il y a plusieurs mensonges dans tout ce que vous avez dit, le plus gros serait surement le fait de ne pas poser de question. »

Je ne répondais pas à la question mais j’étais sincère. Je ne voyais pas comment faire, si j’avais tort elle allait me donner la réponse ou un indice. J’espérais ne pas paraitre pour un imbécile, je devais surement remercier mon père qui me répétait de ne faire confiance à personne.

« Je ne sais toujours pas si vous avez menti mais j’ai une question. Vous avez dit que vous utilisiez la torture, que faisiez-vous exactement ? A quelle fréquence et principalement contre qui? »

J'étais déterminé à réussir, cet entraînement était intéressant même si c'était difficile je n'allais pas baisser les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1666
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Jeu 5 Oct 2017 - 22:55

Le jeune homme semble plutôt hésitant. Je suis parvenue à donner le petit effet escompté, mais n'ai tout de même d'autre choix que de cacher ma déception face à son manque de réaction. Je n'ai pourtant pas l'impression d'y être allée si fort que cela dès le début. Le pauvre petit à fortement intérêt à faire bien mieux que cela, pour son confort, auquel cas il risque très certainement de ressortir de cette salle en pièce détachée en ayant, au préalable, laissé ce qui reste de son cerveau sur le bureau.

C'est ainsi que je le laisse, l'invitant à prendre tout son temps pour méditer sur la situation jusqu'à ce qu'il me sorte une nouvelle tirade, plus que défaitiste, comportant des aveux quant à son manque cruel de compétences. Durant un instant je me demande s'il a vraiment essayé de deviner où s'il ne s'est pas tout bonnement laissé intimidé par le contexte de cet entretien. Il parvient cependant à m'arracher un léger sourire en coin sur sa dernière réplique. Poser des questions ? Peut-être n'est-il pas si sot tout compte fait pour avoir eu le mérite de déjouer au moins l'un des nombreux pièges tendus par mon monologue.

Rapidement la situation s'inverse bien que le ton reste inchangé. Là encore j'espère le voir se démarquer au fil de cette conversation. Malgré son manque éminent de réaction, l'initiative et les questions qu'il me pose sont intéressantes. Elles m'offrent un large panel de possibilité. Dois-je commencer par dire la vérité ou bien mentir ? Je n'ai pas besoin de réfléchir plus d'une seconde qu'une nouvelle histoire lui est dès à présent contée.

« Il y a bien des années de cela je suis parvenue à capturer un criminel. Un individu troublant de nombreuses affaires, mais également détenteur d'informations cruciales concernant mes principaux ennemis. Il ne voulait pas parler. J'ai alors demandé à ce que l'on commence par lui administrer de nombreuses drogues, cela dans le but d'éviter qu'il ne perde conscience. J'ai ensuite demandé... à disons l'un de mes collaborateurs de s'occuper de lui. »

Je parle le plus naturellement du monde, avec autant de justesse que s'il est question de la pluie et du beau temps. J'essaie déjà de monter le niveau pour lui faire comprendre que les réponses qu'il cherche ne se trouvent pas forcément au bon endroit. Et comme si cela n'est pas suffisant, il y a bien évidemment un petit piège.

« J'ai été très précise sur les directives. J'ai demandé à ce qu'on le fasse écorcher vif. Morceau par morceau jusqu'à ce que la douleur lui délie la langue. Après quoi je l'ai fait crucifier sur la façade du bâtiment servant de repère à ses congénères. Le temps que le soleil se lève sur l'horizon les corbeaux avaient déjà commencé à se repaître de sa chair. A votre avis... Pensez-vous que le message soit plutôt bien passé ? »

Je me fends d'un nouveau sourire, bien moins naturel, beaucoup plus... énigmatique, mes yeux d'ambre plongé dans ceux du jeune homme. Et c'est sans gêne que je sors un paquet de cigarettes de ma sacoche, tapote le fond pour en faire ressortir le filtre afin de le coincer dans la commissure de mes lèvres. L'extrémité finit par s'embraser sous le joug des flammes du petit briquet soudainement apparu dans sa main. D'un simple claquement de doigt je fais directement apparaître un cendrier sur la table. La scène s'est déroulée avec une certaine mesure, consciente que je suis, de toujours donner l'impression que chacun de mes gestes est calculé à l'avance. Considérons cela comme la conséquence d'une éducation extrêmement stricte.

« Vous aimeriez-vraiment que je mente n'est-ce pas ? » Je recrache la fumée de ma cigarette, trahit d'une expression perfide qui n'est sûrement pas sans évoquer celui d'un félin jouant avec une souris. « Malheureusement pour vous il s'agit de la pure vérité. La vie de Shinobi est ainsi faite. ». Mon index tapote l'extrémité de ma cigarette pour en détacher les braises avant de reporter le tout à ma bouche, l'air soudainement plus désinvolte et détachée. « A moins que vous parveniez à deviner si je mens ou pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1666
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Lun 13 Nov 2017 - 20:56

J'attends, le sourire au bord des lèvres, la cigarette également, la réponse de mon cher petit protégé. Toutefois, et ce contre toute attente, ce dernier ne fait preuve d'aucune réaction à l'égard de mon discoure, il demeure ainsi, durant de longues secondes, les yeux grands ouverts, le visage totalement inexpressif. J'ai comme soudainement l'impression de me retrouver en face d'une marionnette. Mes sourcils se fronces circonspect, moi qui me demande sur l'instant si ce gamin n'est pas en train de se jouer de moi. D'un geste détaché je commence à claquer des doigts à hauteur de ses mirettes dans le vain espoir de le faire réagir. C'est alors que le jeune homme disparaît brusquement dans un nuage de fumée pour laisser place à un nouveau protagoniste désormais installé sur la chaise à la place du genin. Mes yeux s'écarquillent, je manque de laisser échapper ma cigarette de surprise.


« Docteur.Goodenough !? »

« Oui c'est bien moi ! Vous semblez plutôt surprise Oniri-san. »

« C'est que... Je ne m'attendais pas à vous voir ici même.  A quoi rime toute cette histoire ? Ne suis-je pas censée entraîner de nouvelles recrues à détecter les mensonges ? »

Le front cerné, la moue quelque peu agacée, je fais mon possible pour garder patience sans pour autant réussir à m'ôter l'idée que l'on est très certainement en train de se jouer de ma personne. Serait-ce l'une des manigance de Yami pour chercher à se venger des nombreuses brimades auxquelles elle a été sujette, et ce venant de ma part, vis-à-vis de sa condition plus que précaire qui l'avilie à l'état de simple combattante académique ?

« Bien évidemment, mais avant cela le Ryodan a jugé bon de tester votre valeur en tant que Kunoichi. Ni voyez là aucun mal, mais comprenez que nous devons être à même de pouvoir juger la qualité de nos effectifs d'autant plus si ces derniers étaient étranger à notre village il y a encore quelques semaines de cela. Nous désirions également mesurer l'étendue de vos capacités ainsi que de votre implication. Ce sont les raisons pour lesquelles l'ont m'a envoyé ici. Et si je dois admettre vous considérer comme une exceptionnelle menteuse, vous faites, en revanche, une bien piètre senseuse, incapable d'avoir pu distinguer le subterfuge qui vous a été tendu, mais n'y voyez là aucun mal... Hum... Oniri-san ? Est-ce vous m'écoutez ?

Distraite ses mots parviennent à recentrer mon attention sur la situation présente.

« Excusez-moi, vous avez quelque chose de coincé entre les dents... »

« Ho ! Excusez-moi, c'est sans doute la salade d'épinards qu'ils nous ont servit ce midi à la cantine. »

« C'est assez piégeux en effet. Si je puis me permettre, j'ai remarqué que le garde de la salle cent-vingt-sept avait un cure-dent dans la bouche. Peut-être en a-t-il d'autres sur lui. »

« Voilà qui est fort avisé de votre part, mais nous nous éloignons du sujet. Ma mission étant terminé le monde à besoin de moi ailleurs. Je vais vous laisser avec votre véritable apprentie cette fois-ci. »

« Ce fut un honneur Docteur. Au plaisir de vous revoir. »

« Plaisir partagée ma chère » Dit-il dans un sourire, après quoi, le voici qui disparaît le plus simplement du monde, comme tout le monde l'aurait fait, à savoir en passant par la porte.

Le temps de me remettre à mon avantage, la voici qui rouvre seulement une poignée de seconde plus tard. Cette fois-ci je déploie ma sensorialité afin de m'assurer qu'il ne soit question de quelconque fourberie de la part de l'administration. Il s'agit d'une jeune femme doté d'un regard écarlate qui m'est étrangement familier. Quelque chose me dit que cette rencontre promet d'être aussi intéressante que la précédente.

« Mes hommages ! Je me nomme Meïka Aozora Oniri, enchantée de faire votre connaissance. » Dis-je en écrasant le mégot de ma cigarette dans le cendrier posé sur la table avant de me lever pour lui serrer la main. « Vous n'êtes pas sans connaître les raisons de notre présence ici. C'est pourquoi je vous invite à ouvrir le bal dès à présent. L'initiative est votre mademoiselle. » Terminé-je dans un sourire énigmatique. Malgré cet étrange interlude, je n'en démords et demeure toujours prête à tester et éprouver la nouvelle génération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 404
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mer 15 Nov 2017 - 14:35

Tu étais convoquée par l’administration de ton village pour un interrogatoire afin d’améliorer tes compétences dans le dépistage de mensonges. Te passant une main dans les cheveux, tu poussas un léger soupir devant cette idée stupide qui avait put travers l’esprit des hautes autorités.

Suite aux derniers évènements, le village avait décidé d’améliorer ses aptitudes. Il n’était jamais trop tard après une attaque, car au vu des évènements qui se profilaient à travers le monde, la prochaine ne saurait tarder. Cependant, plutôt que de construire des barricades ou des choses plus intelligentes avec la certitude de leur utilité pour améliorer la défense du territoire, ils avaient décidé de faire passer des entretiens. C’était tout de même amusement de voir une telle chose, employer plusieurs dizaines de gradés pour améliorer la formation des jeunes pousses. Ils n'étaient même pas sûrs des résultats. Avec de la chance, tout le monde en ressortira grandi. Sinon, tout le monde aura perdu de son temps.

C’était une preuve que ton petit village souffrait d’une trop grande présence d’imbéciles, au point qu’il était devenu nécessaire de faire quelque chose en toute urgence. Le plus ironique était sans doute le fait que tu étais toi-même invitée. Toi qui passais ton temps à manipuler ton entourage, toi qui passais ton temps à mentir. Cette idée de jouer le rôle de l’andouille douce, naïve et innocente qui ne disait que la vérité te faisait doucement sourire. Plutôt que de voir cet entretien comme une besogne à accomplir, autant la passer comme un jeu pour faire passer le temps. Tu n’avais de toute façon pas le choix, car tu étais une gentille fille docile à la botte de tout un système complexe dirigé par des cerveaux idiots.

Passant la porte de la salle d’interrogatoire avec un visage serein, tu mis discrètement en place une petite illusion pour duper l’examinatrice qui t’attendait dans la pièce. Dés l’instant où tu la saluas poliment d’une poignée de main, elle était sous ton emprise. Tu lui adressas un sourire naturel pour lui donner une bonne image de toi.

« Enchantée. Genin du village, mon nom est Ketsueki Tsubaki. »

C’était un jeu pur et simple. Admirant sa belle silhouette, tu commençais déjà à l’analyser sur ses capacités. Une présentation fort simple, mais à quoi d’autres pouvais-tu t’attendre ? Ce village ne comportait que de ces personnages fades et sans imagination. Elle avait une certaine prestance qui se mélangeait à l’ambiance silencieuse de la salle, cela ne faisait nul doute. Il restait juste à découvrir si le sourire énigmatique sur ses lèvres était réel ou juste une allure qu’elle se donnait.

« Très bien. Dans ce cas, devrais-je commencer à poser des questions ? Et je devrai dire si vos réponses sont exactes ou si ce n'est que des mensonges. Cela vous irait ? Commençons. Quel est votre âge ? Quels sont vos passe-temps ? Quel est votre plat préféré ? Parlez-moi de vous dans la globalité, demandas-tu tout en conservant ton visage plein de gentillesse. Et.. Savez-vous mentir ? Vos réponses à mes questions sont-elles la vérité ou des mensonges ? »

Tu étais entrain de la juger. Tu feignais l'ignorante derrière ces questions débiles, alors que ton regard guettait discrètement chacun de ses mouvements. Les réponses t'importaient peu, c'étaient ses réactions qui comptaient. Soit elle était une personne banale choisie par pur hasard pour cet interrogatoire, soit elle avait quelque chose à t'enseigner dans l’art de la tromperie. C’était ce que tu allais découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: QG du Ryodan-