N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Lun 11 Sep 2017 - 21:09


Vrai ou Faux ?


Contexte

La capitale de Suna, et plus largement Kaze, doit revoir son système de surveillance ainsi que sa sécurité : ce n'est pas le dernier assaut d'envergure au sein de Suna qui témoignera du contraire.

Pour ce faire, il est indispensable de renforcer les protocoles de sécurité, notamment par un remaniement des interrogatoires afin de les rendre plus efficaces et pertinents, permettant un meilleur contrôle des allées et venues au sein de la capitale.

Suna a donc rassemblé ses shinobis pour les former à déceler les mensonges à travers les divers tic de langage et comportement les trahissant.
Pour s'y entraîner, ils se retrouvent en salles d'interrogatoires du Ryodan face à des shinobis parfois excellents dans l'art de tromper la vérité, qui leurs dispenseront des conseils avisés tout en les mettant à l'épreuve.


Règles

  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Ketsueki Yami


Ordre de passage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mer 13 Sep 2017 - 16:00

Je n'ai pas le temps de découvrir le village et me familiariser avec cette nouvelle condition de Kunoichi fonctionnaire que, déjà, la nation se présente à l'aube de nouveaux conflits. Et au comble de l'ironie je me retrouve à devoir chapeauter une Yami plus affaiblie que jamais. Si me moquer de sa situation plus que précaire se révéla drôle dans les premiers instants, notamment à la vue de son humeur comme qui dirait légèrement plus effarouchée qu'à l’accoutumé, cela ne résolu en rien le problème initial. Heureusement, la première décision de notre bien aimée Seigneur est tout de même fort avisée même si je soupçonne un élan revanchard de la part de la concernée quant à mon rôle à jouer dans ce vaste plan de réforme sécuritaire. Me voici assignée pour la journée et celles de la semaine à venir pour former de futurs détecteurs de mensonges sur pattes. Il est vrai que la tromperie et la manipulation font en quelque sorte parties de mes adages, mais j'estime cependant valoir bien mieux que cela. Cette pensée me trotte dans la tête tandis que j'arpente les longs couloirs du quartier général du Ryodan, véritable fourmilière humaine où les allées et venues n'ont cessées de se multiplier depuis la série d'attentats sur la cité.

J'ai le dossier de mon hôte sous les yeux. Un petit genin venu de nulle part. Yami a réellement décidé de se venger. Je lâche un léger soupir en reconnaissant que tout ceci est de bonne guerre puis passe la porte de la salle d'interrogatoire et m'installe, seule. La pièce est petite, entièrement cloisonnée par des murs épais aux reflets pâles projetés par l'unique néon au plafond. Stérile et antipathique sont les deux mots qui me viennent en tête. De quoi faire céder les plus faibles d'esprits. Une caméra de surveillance est présente dans l'angle au plafond. Je sais que derrière de nombreux écrans, un groupe d'examinateurs analyse minutieusement chaque parole, fait et geste dans le but d'assigner des petits noms de Shinobis dans de grands dossiers destinés à êtres rangés dans des classeurs encore plus grands. Lunettes de soleil vissées sur le nez, j'attends, confortablement installée, les jambes croisées, la venue de ce cher petit Keito.

« Mes hommages Keito. Je suis Meïka A. Oniri, ravie de vous rencontrer. » Dis-je en me redressant brièvement depuis derrière mon bureau pour lui tendre poliment la main. « Comme vous le savez certainement l'exercice du jour consiste à former de futurs Shinobi censeur capable de discerner le mensonge de la vérité, capacité que l'on prête tout naturellement à une grande partie des membres du Ryodan. Souhaitez-vous en faire partie ? » Je marque une courte pause, le toise dans un sourire énigmatique avant de reprendre la parole sans réellement lui donner le temps de me répondre. « Normalement c'est plutôt à vous de me poser des questions. » Je relève mes lunettes de soleil sur mon front et plante mon regard d'ambre dans le sien, amusée. Il ignore très certainement que je suis déjà en train de le tester. « Mais nous ne procéderons pas ainsi aujourd'hui. Vous ne poserez aucune question et ne ferez que réagir à mes propos... »

Je suis naturellement plus exigeante que la moyenne. Mon but est de toujours tirer les autres vers le haut, à les inciter, à leur faire comprendre qu'ils valent mieux que cela et peuvent, par conséquent faire bien mieux. Ce Keito, qui qu'il soit malgré, ne fait pas exception. Et c'est dans cette ambiance de joyeux lurons, aussi austère qu'une pierre tombale cachée derrière une porte de prison, que le jeu commence.

« Voyez-vous... Je possède une sérieuse expérience pour tout ce qui attrait aux interrogatoires. » Dis-je en levant les yeux vers l'objectif de la caméra à ma droite. « Il m'a à plusieurs reprises été donné d'interroger divers suspect. J'en suis venu à utiliser fréquemment la torture et cela s'est rarement bien terminé. » Détournant mon regard, j'avise une nouvelle fois et avec insistance le jeune homme. «  J'ai, à de nombreuses reprises, été confronté à des criminelles, pour certain les pires de l'époque des guerres claniques. » Nouveau sourire, je m'adosse davantage contre ma chaise, mes mains forment alors une pyramide parfaite. « C'est ainsi, en les observant et en les imitant que j'ai appris à mentir. Aujourd'hui, c'est à vous d'en faire autant. Maintenant prenez le temps de me regarder et dites-moi... a quel moment ais-je menti dans mon récit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Dim 1 Oct 2017 - 17:21


Ma famille me manquait, j’avais mes petites habitudes avec eux et je ne m’ennuyais jamais. Tous les jours ma sœur nous racontait comment elle avait réussi à charmer un jeune homme, elle était douée pour desceller les mensonges et les vérités derrière les paroles. Elle avait appris de ma mère, c’était elle qui donnait toutes les informations à mon père quand il était encore en vie. J’étais incapable de reconnaitre un mensonge, j’étais naïf et je croyais n’importe qui. J’avais cependant un credo, si une personne me mentait et si je le remarquais, sa parole serait toujours remise en doute. J’étais dans l’action, mais je n’étais pas stupide pour autant, j’aimais analyser les situations ou les gens même si je manquais d’entraînement et d’expérience.

Je me promenais aux alentours du palais Seigneurial, j’aimais cet endroit, je le trouvais charmant. J’avais appris que certains shinobis pouvaient être formés à déceler les mensonges pour le bien du village. Je n’osais le dire à personne mais le futur de Suna ne m’intéressait pas, je n’étais pas attaché à ce village. Il me permettait uniquement d’approcher mon but, j’avais certainement des obligations envers la ville mais ça n’allait pas être mes priorités. Toutefois, apprendre à détecter les mensonges pouvait être utile dans plusieurs situations. Je me proposais en tant que genin débutant dans ce domaine.

Le rendez-vous se fit dans les salles d’interrogatoires du Ryodan. Si j’avais bien compris, cette unité spéciale était la police de Kaze, elle s’occupait principalement des interrogatoires et des enquêtes. J’ouvris la porte que l’on m’avait indiquée et fus surpris de me retrouver nez à nez avec une femme. Mon premier réflexe avait été de la regarder de haut en bas d’un coup d’œil rapide. Elle avait une certaine classe et avait un visage agréable à regarder. Elle entama les présentations avec quelques politesses en me tendant la main. Je lui serrai en lui répondant aussi poliment qu’elle l’avait fait. Elle me demanda si je voulais faire partie du Ryodan, ma lèvre supérieure se leva faiblement. La jeune femme continua sans me laisser le temps de répondre, ce petit geste que je venais de faire malgré moi devait lui suffire pour connaitre la réponse. Je m’étais renseigné avant de venir, les mensonges pouvaient être visibles à travers des habitudes ou des tics que chacun possédait.

Cette femme devait être une spécialiste, sinon elle n’aurait pas été assise là pour me former. Mes marionnettes n’allaient pas me servir, mon intelligence et mon esprit d’analyse en revanche étaient très importants. Je fus surpris par sa déclaration, je devais uniquement réagir à ses propos ? Je ne compris pas le but mais après tout c’était elle qui enseignait. Je remarquai sa cicatrice sur son œil, elle avait dû être sur le terrain plus d’une fois. Son récit le confirma, j’écoutais avec attention quand elle me demanda à quel moment elle avait menti. J’écarquillai les yeux, je ne pensais pas que l’entraînement avait commencé.

Je l’avais bien observé, elle avait détourné le regard au début du récit pour ensuite me regarder avec insistance une nouvelle fois. Elle avait souris avant de s’adosser à sa chaise, son histoire tenait la route mais il y avait un mensonge que je ne parvenais pas à détecter. Je devais réfléchir, trouver ce qui clochait. Inconsciemment je bougeais mes doigts de la main droite comme pour manipuler une marionnette invisible. C’était une habitude que j’avais prise quand il était question de résoudre des énigmes ou tout simplement utiliser mon cerveau.

Elle avait détourné les yeux pour me regarder quand elle avait parlé de tortures. C’était suspect et je n’avais rien d’autre.

« Vous avez menti quand vous avez parlé de la tor.. »

Je m’étais arrêté précipitamment, sa dernière phrase me revînt en mémoire. Elle m’avait incitée à la regarder et donc à analyser son comportement pour trouver le mensonge. C’était une professionnelle dans ce domaine, ce point-là était vrai j’en étais sûr, c’était logique. Il devait être facile pour elle de reconnaitre les habitudes de comportements générales des menteurs et donc de les reproduire. Je ne savais pas si je partais à l’opposé de ce qui était demandé mais il était possible qu’elle me manipule pour cacher la vraie information. Je fixais son regard comme si la réponse était présente dans ses yeux, je réfléchissais et je repassais dans ma tête tout ce qu’elle avait dit depuis que j’étais entré.

Je me mis à douter de tout, avait-elle réellement menti dans ce qu’elle avait raconté ? Comment est-ce que je pouvais le savoir sans parler avec elle pour détecter ses habitudes ? C’est alors qu’une hypothèse germa dans mon esprit. Je n’avais même pas imaginé ce cas quelques instants plus tôt, il était possible que je me trompe mais je devais quand même essayer.

« Je ne peux pas vous répondre. Je ne sais pas si votre histoire est vraie, il est impossible pour moi de détecter vos mensonges si je ne fais qu’écouter. Si je pars du principe qu’il y a plusieurs mensonges dans tout ce que vous avez dit, le plus gros serait surement le fait de ne pas poser de question. »

Je ne répondais pas à la question mais j’étais sincère. Je ne voyais pas comment faire, si j’avais tort elle allait me donner la réponse ou un indice. J’espérais ne pas paraitre pour un imbécile, je devais surement remercier mon père qui me répétait de ne faire confiance à personne.

« Je ne sais toujours pas si vous avez menti mais j’ai une question. Vous avez dit que vous utilisiez la torture, que faisiez-vous exactement ? A quelle fréquence et principalement contre qui? »

J'étais déterminé à réussir, cet entraînement était intéressant même si c'était difficile je n'allais pas baisser les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Jeu 5 Oct 2017 - 22:55

Le jeune homme semble plutôt hésitant. Je suis parvenue à donner le petit effet escompté, mais n'ai tout de même d'autre choix que de cacher ma déception face à son manque de réaction. Je n'ai pourtant pas l'impression d'y être allée si fort que cela dès le début. Le pauvre petit à fortement intérêt à faire bien mieux que cela, pour son confort, auquel cas il risque très certainement de ressortir de cette salle en pièce détachée en ayant, au préalable, laissé ce qui reste de son cerveau sur le bureau.

C'est ainsi que je le laisse, l'invitant à prendre tout son temps pour méditer sur la situation jusqu'à ce qu'il me sorte une nouvelle tirade, plus que défaitiste, comportant des aveux quant à son manque cruel de compétences. Durant un instant je me demande s'il a vraiment essayé de deviner où s'il ne s'est pas tout bonnement laissé intimidé par le contexte de cet entretien. Il parvient cependant à m'arracher un léger sourire en coin sur sa dernière réplique. Poser des questions ? Peut-être n'est-il pas si sot tout compte fait pour avoir eu le mérite de déjouer au moins l'un des nombreux pièges tendus par mon monologue.

Rapidement la situation s'inverse bien que le ton reste inchangé. Là encore j'espère le voir se démarquer au fil de cette conversation. Malgré son manque éminent de réaction, l'initiative et les questions qu'il me pose sont intéressantes. Elles m'offrent un large panel de possibilité. Dois-je commencer par dire la vérité ou bien mentir ? Je n'ai pas besoin de réfléchir plus d'une seconde qu'une nouvelle histoire lui est dès à présent contée.

« Il y a bien des années de cela je suis parvenue à capturer un criminel. Un individu troublant de nombreuses affaires, mais également détenteur d'informations cruciales concernant mes principaux ennemis. Il ne voulait pas parler. J'ai alors demandé à ce que l'on commence par lui administrer de nombreuses drogues, cela dans le but d'éviter qu'il ne perde conscience. J'ai ensuite demandé... à disons l'un de mes collaborateurs de s'occuper de lui. »

Je parle le plus naturellement du monde, avec autant de justesse que s'il est question de la pluie et du beau temps. J'essaie déjà de monter le niveau pour lui faire comprendre que les réponses qu'il cherche ne se trouvent pas forcément au bon endroit. Et comme si cela n'est pas suffisant, il y a bien évidemment un petit piège.

« J'ai été très précise sur les directives. J'ai demandé à ce qu'on le fasse écorcher vif. Morceau par morceau jusqu'à ce que la douleur lui délie la langue. Après quoi je l'ai fait crucifier sur la façade du bâtiment servant de repère à ses congénères. Le temps que le soleil se lève sur l'horizon les corbeaux avaient déjà commencé à se repaître de sa chair. A votre avis... Pensez-vous que le message soit plutôt bien passé ? »

Je me fends d'un nouveau sourire, bien moins naturel, beaucoup plus... énigmatique, mes yeux d'ambre plongé dans ceux du jeune homme. Et c'est sans gêne que je sors un paquet de cigarettes de ma sacoche, tapote le fond pour en faire ressortir le filtre afin de le coincer dans la commissure de mes lèvres. L'extrémité finit par s'embraser sous le joug des flammes du petit briquet soudainement apparu dans sa main. D'un simple claquement de doigt je fais directement apparaître un cendrier sur la table. La scène s'est déroulée avec une certaine mesure, consciente que je suis, de toujours donner l'impression que chacun de mes gestes est calculé à l'avance. Considérons cela comme la conséquence d'une éducation extrêmement stricte.

« Vous aimeriez-vraiment que je mente n'est-ce pas ? » Je recrache la fumée de ma cigarette, trahit d'une expression perfide qui n'est sûrement pas sans évoquer celui d'un félin jouant avec une souris. « Malheureusement pour vous il s'agit de la pure vérité. La vie de Shinobi est ainsi faite. ». Mon index tapote l'extrémité de ma cigarette pour en détacher les braises avant de reporter le tout à ma bouche, l'air soudainement plus désinvolte et détachée. « A moins que vous parveniez à deviner si je mens ou pas. »


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Lun 13 Nov 2017 - 20:56

J'attends, le sourire au bord des lèvres, la cigarette également, la réponse de mon cher petit protégé. Toutefois, et ce contre toute attente, ce dernier ne fait preuve d'aucune réaction à l'égard de mon discoure, il demeure ainsi, durant de longues secondes, les yeux grands ouverts, le visage totalement inexpressif. J'ai comme soudainement l'impression de me retrouver en face d'une marionnette. Mes sourcils se fronces circonspect, moi qui me demande sur l'instant si ce gamin n'est pas en train de se jouer de moi. D'un geste détaché je commence à claquer des doigts à hauteur de ses mirettes dans le vain espoir de le faire réagir. C'est alors que le jeune homme disparaît brusquement dans un nuage de fumée pour laisser place à un nouveau protagoniste désormais installé sur la chaise à la place du genin. Mes yeux s'écarquillent, je manque de laisser échapper ma cigarette de surprise.


« Docteur.Goodenough !? »

« Oui c'est bien moi ! Vous semblez plutôt surprise Oniri-san. »

« C'est que... Je ne m'attendais pas à vous voir ici même.  A quoi rime toute cette histoire ? Ne suis-je pas censée entraîner de nouvelles recrues à détecter les mensonges ? »

Le front cerné, la moue quelque peu agacée, je fais mon possible pour garder patience sans pour autant réussir à m'ôter l'idée que l'on est très certainement en train de se jouer de ma personne. Serait-ce l'une des manigance de Yami pour chercher à se venger des nombreuses brimades auxquelles elle a été sujette, et ce venant de ma part, vis-à-vis de sa condition plus que précaire qui l'avilie à l'état de simple combattante académique ?

« Bien évidemment, mais avant cela le Ryodan a jugé bon de tester votre valeur en tant que Kunoichi. Ni voyez là aucun mal, mais comprenez que nous devons être à même de pouvoir juger la qualité de nos effectifs d'autant plus si ces derniers étaient étranger à notre village il y a encore quelques semaines de cela. Nous désirions également mesurer l'étendue de vos capacités ainsi que de votre implication. Ce sont les raisons pour lesquelles l'ont m'a envoyé ici. Et si je dois admettre vous considérer comme une exceptionnelle menteuse, vous faites, en revanche, une bien piètre senseuse, incapable d'avoir pu distinguer le subterfuge qui vous a été tendu, mais n'y voyez là aucun mal... Hum... Oniri-san ? Est-ce vous m'écoutez ?

Distraite ses mots parviennent à recentrer mon attention sur la situation présente.

« Excusez-moi, vous avez quelque chose de coincé entre les dents... »

« Ho ! Excusez-moi, c'est sans doute la salade d'épinards qu'ils nous ont servit ce midi à la cantine. »

« C'est assez piégeux en effet. Si je puis me permettre, j'ai remarqué que le garde de la salle cent-vingt-sept avait un cure-dent dans la bouche. Peut-être en a-t-il d'autres sur lui. »

« Voilà qui est fort avisé de votre part, mais nous nous éloignons du sujet. Ma mission étant terminé le monde à besoin de moi ailleurs. Je vais vous laisser avec votre véritable apprentie cette fois-ci. »

« Ce fut un honneur Docteur. Au plaisir de vous revoir. »

« Plaisir partagée ma chère » Dit-il dans un sourire, après quoi, le voici qui disparaît le plus simplement du monde, comme tout le monde l'aurait fait, à savoir en passant par la porte.

Le temps de me remettre à mon avantage, la voici qui rouvre seulement une poignée de seconde plus tard. Cette fois-ci je déploie ma sensorialité afin de m'assurer qu'il ne soit question de quelconque fourberie de la part de l'administration. Il s'agit d'une jeune femme doté d'un regard écarlate qui m'est étrangement familier. Quelque chose me dit que cette rencontre promet d'être aussi intéressante que la précédente.

« Mes hommages ! Je me nomme Meïka Aozora Oniri, enchantée de faire votre connaissance. » Dis-je en écrasant le mégot de ma cigarette dans le cendrier posé sur la table avant de me lever pour lui serrer la main. « Vous n'êtes pas sans connaître les raisons de notre présence ici. C'est pourquoi je vous invite à ouvrir le bal dès à présent. L'initiative est votre mademoiselle. » Terminé-je dans un sourire énigmatique. Malgré cet étrange interlude, je n'en démords et demeure toujours prête à tester et éprouver la nouvelle génération.


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mer 15 Nov 2017 - 14:35

Tu étais convoquée par l’administration de ton village pour un interrogatoire afin d’améliorer tes compétences dans le dépistage de mensonges. Te passant une main dans les cheveux, tu poussas un léger soupir devant cette idée stupide qui avait put travers l’esprit des hautes autorités.

Suite aux derniers évènements, le village avait décidé d’améliorer ses aptitudes. Il n’était jamais trop tard après une attaque, car au vu des évènements qui se profilaient à travers le monde, la prochaine ne saurait tarder. Cependant, plutôt que de construire des barricades ou des choses plus intelligentes avec la certitude de leur utilité pour améliorer la défense du territoire, ils avaient décidé de faire passer des entretiens. C’était tout de même amusement de voir une telle chose, employer plusieurs dizaines de gradés pour améliorer la formation des jeunes pousses. Ils n'étaient même pas sûrs des résultats. Avec de la chance, tout le monde en ressortira grandi. Sinon, tout le monde aura perdu de son temps.

C’était une preuve que ton petit village souffrait d’une trop grande présence d’imbéciles, au point qu’il était devenu nécessaire de faire quelque chose en toute urgence. Le plus ironique était sans doute le fait que tu étais toi-même invitée. Toi qui passais ton temps à manipuler ton entourage, toi qui passais ton temps à mentir. Cette idée de jouer le rôle de l’andouille douce, naïve et innocente qui ne disait que la vérité te faisait doucement sourire. Plutôt que de voir cet entretien comme une besogne à accomplir, autant la passer comme un jeu pour faire passer le temps. Tu n’avais de toute façon pas le choix, car tu étais une gentille fille docile à la botte de tout un système complexe dirigé par des cerveaux idiots.

Passant la porte de la salle d’interrogatoire avec un visage serein, tu mis discrètement en place une petite illusion pour duper l’examinatrice qui t’attendait dans la pièce. Dés l’instant où tu la saluas poliment d’une poignée de main, elle était sous ton emprise. Tu lui adressas un sourire naturel pour lui donner une bonne image de toi.

« Enchantée. Genin du village, mon nom est Ketsueki Tsubaki. »

C’était un jeu pur et simple. Admirant sa belle silhouette, tu commençais déjà à l’analyser sur ses capacités. Une présentation fort simple, mais à quoi d’autres pouvais-tu t’attendre ? Ce village ne comportait que de ces personnages fades et sans imagination. Elle avait une certaine prestance qui se mélangeait à l’ambiance silencieuse de la salle, cela ne faisait nul doute. Il restait juste à découvrir si le sourire énigmatique sur ses lèvres était réel ou juste une allure qu’elle se donnait.

« Très bien. Dans ce cas, devrais-je commencer à poser des questions ? Et je devrai dire si vos réponses sont exactes ou si ce n'est que des mensonges. Cela vous irait ? Commençons. Quel est votre âge ? Quels sont vos passe-temps ? Quel est votre plat préféré ? Parlez-moi de vous dans la globalité, demandas-tu tout en conservant ton visage plein de gentillesse. Et.. Savez-vous mentir ? Vos réponses à mes questions sont-elles la vérité ou des mensonges ? »

Tu étais entrain de la juger. Tu feignais l'ignorante derrière ces questions débiles, alors que ton regard guettait discrètement chacun de ses mouvements. Les réponses t'importaient peu, c'étaient ses réactions qui comptaient. Soit elle était une personne banale choisie par pur hasard pour cet interrogatoire, soit elle avait quelque chose à t'enseigner dans l’art de la tromperie. C’était ce que tu allais découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mar 21 Nov 2017 - 14:41

La petite nouvelle semble ô combien motivée. Ce comportement est à mes yeux porteurs d'espoirs, en espérant qu'elle ne soit pas à son tour remplacée par une soudaine et indésirable intervention du Docteur.Goodenough. Cette demoiselle est donc une Ketsueki comme son nom de famille l'indique et comme son regard le confirme. Ironie doucement amer que le sort me dévoue, moi dont le pragmatisme cherche continuellement à m'interdire toute forme d'empathie à l'égard des membres de cette race tout en me liant, paradoxalement, avec leur représentante la plus éminente au point de paraître telle une sœur légitime à ses yeux. Autant dire que j'ai eu largement le temps d'apprendre à comprendre et apprivoiser ces créatures.

Dans un sens les Ketsueki sont tous les mêmes. Soit ils assument ouvertement leur digression malsaine, soit il les caches derrières de belles paroles. Tous autant qu'ils sont, qu'ils cherchent à se leurrer eux-même ou leur monde, ils ne peuvent renier cette part deux-même. Oui les Ketsueki sont tous des monstres ; et je les méprise autant que je les aime pour cela, parce que les monstres sont ma spécialité. Et c'est non sans éprouver un plaisir coupable que je m'apprête à la tester à son tour. Sereine, les jambes croisées sous la table, les mains formant une pyramide parfaite, je la toise allègrement alors qu'elle me juge à son tour comme elle doit si bien savoir le faire. Elle me sourit, j'en fais de même. Malheureusement ce genre de petit jeu ne prend pas avec moi et j'ai tôt fait de percevoir les infimes modélisations de l'espace à même de trahir la présence d'une illusion.

Et c'est de façon parfaitement contre-intuitive que je décide de faire fi de la situation en ne cherchant à aucun moment à briser le genjutsu, me contentant simplement d'aiguiser encore davantage mes sens afin d'étendre mon champ de perception au-delà de l’irréel. C'est ainsi que j'acquiesce devant sa suggestion sans rien laisser paraître afin qu'elle se considère maîtresse de la situation avant d'écouter les questions qu'elle me pose une à une. Pour y répondre comme il se doit, il me suffit d'adapter mon allure au contexte, en prenant en compte le facteur illusion pour obtenir un résultat somme toute approprié à la situation.

« J'ai vingt-huit ans. Mes passe-temps sont le sport et la lecture. Mon plat préféré ? Dorade cuite à la vapeur assaisonnée aux légumes et aux herbes avec un zeste de citron. Je suis une Kunoichi tout ce qu'il a de plus banale. Spécialisée dans l'assassinat et l'infiltration ; et en plus d'être une ancienne membre de l'ancienne Confrérie des Marionnettistes je suis également une démone. »

Terminé-je dans un premier temps par un sourire neutre empreint d'une pointe d'allégresse. Le plus intéressant étant qu'au fil de mon discours, je ne me suis donnée l'occasion de mentir qu'à deux reprises tout en m'efforçant autant que possible de paraître la plus sincère et la plus honnête au monde. Je comprends alors que les deux questions qui suivent servent avant tout à me piéger, cela m'amuse en même qu'elle commence à attiser mon intérêt. En effet, j'ai beau émettre une certaine réserve quant aux individus de sont espèces, je ne peux nier la puissance du don héréditaire qui la caractérise, couplé à la maîtrise des illusions, capacité que cette nouvelle génération tend à raréfier, confère un potentiel plus que prometteur. La question est toujours de savoir si cette Kunoichi est à même de l'exploiter, détail que je compte clarifier au cours de cet entretien. Ainsi, n'est-ce qu'après avoir allumé une nouvelle cigarette et tiré dessus que je daigne finalement répondre.

« Oui, je suis une fieffée menteuse assermentée. » Dis-je tout en donnant, par le paraître, l'impression d'en être effectivement une ; sous-entendant ainsi que le fait de prétendre savoir mentir est précisément un mensonge. « Il n'y a que des mensonges dans mes dires. » Conclue-je avec des mots dont l'intention et le ton semblent venir de la bouche de Maskine en personne.


Rikin


Dernière édition par Meïka A. Oniri le Dim 26 Nov 2017 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mer 22 Nov 2017 - 18:19

Ses dernières paroles semèrent le doute dans ton esprit.

N’ayant aperçu jusqu'à présent aucune réaction particulière venant de sa part, tu continuais à croire qu'elle était une gentille fille douce et naïve. Qu’elle n'avait à peine remarquée la présence de l'illusion dans laquelle elle se trouvait prisonnière. Tu étais convaincue de la tenir enfermée entre tes doigts comme un vulgaire petit oisillon en cage, de la voir danser dans la paume de ta main comme une stupide marionnette privée de sa liberté. Insouciante. Ignorante. Impuissante. Mais qui était la véritable personne prise au piège ?

Tu étais certaine d'être celle qui avait l'avantage dans cette discussion ridicule. Tu hochais de la tête à chacune des informations qu'elle te donnait avec un léger sourire affiché au coin de la lèvre. Tu te donnais l'air de converser dans le cadre le plus naturel possible et toutes les questions tournaient elles-mêmes dans ce sens. Tu essayais de te faire passer pour une débutante dans le domaine du mensonge, mais tout cela n'était que dans le but d’endormir la méfiance de ton interlocutrice. Derrière ton paisible visage, tu te léchais les papilles de sa stupidité, n'écoutant que d'une demi-oreille attentive ses réponses qui ne t'intéressaient pas le moins du monde.

Cependant, tu eus comme l’instant d’un doute lorsqu’elle répondit à ta dernière question. En apparence, tu ne laissas transparaître aucune variation sur ton masque faciale, mais intérieurement, tu commençais à hésiter sur le sens de ses mots. Qui était la véritable personne prise au piège ? Ses paroles étaient incohérentes. Elles étaient contradictoires à la réalité, ce qui rendait toute cette discussion absurde. Cette hésitation qui s'installait dans ton esprit était sans doute ce que la jeune femme avait cherché à produire. Une petite voix te chuchotait doucement à l'oreille de rester sur tes gardes.

« Une fieffe menteuse assermentée vous êtes ? Si vous me dites qu'aucun de vos mots n’est la vérité, cela va me rendre la tâche difficile, répondis-tu avec une pointe d’ironie. Dois-je également considérer votre dernière réponse comme un mensonge ? »

Tu laissas planer un instant de silence. Soit elle était stupide. Soit elle se jouait de toi. Dans le premier cas, la discussion sera vite terminée. Dans le deuxième cas, la discussion ne faisait que commencer. Tu ignorais jusqu’à quel point ses paroles pouvaient être véridiques, ainsi il était plus sage de les analyser une à une. Tu décidas de rester sur tes gardes par prudence afin de ne pas te laisser berner par son image. Tu pouvais voir cette discussion en sa compagnie comme bonne chose. Elle t'offrait l'occasion idéale de t’exercer à détecter les mensonges. Avec de la chance, en ressortant de la salle tu auras appris de nouvelles choses et tu n'auras pas perdu de ton temps.

« Vous avez vingt-huit ans, vous êtes donc mon aînée. Vous avez trois années de plus que moi. Vous paraissez encore fort jeune. Avez-vous beaucoup voyagé durant votre existence ? Aimez-vous visiter les terres inconnues ? Les daurades ne sont pas des aliments que nous croisons souvent dans nos marchés et les cuisiner n’est pas une de nos spécialités. Pour ma part, j’avoue n’avoir jamais pu en goûter, mais il est probable que je puisse apprécier. Nous partageons le même passe-temps concernant la lecture. Quelles sont vos œuvres littéraires préférées ? Et vous possédez une fort belle silhouette, quel sport pratiquez-vous ? »


Dernière édition par Ketsueki Tsubaki le Ven 8 Déc 2017 - 7:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Lun 27 Nov 2017 - 23:07

Je dois bien reconnaître chez la petite, cette qualité à masquer son ressenti quant à la situation. En effet, son visage blême ne laisse à aucun moment trahir son émoi, aussi inconstant puisse-t-il être. J'ignore donc le résultat de mon jeu de duplicité sur son âme inexpérimentée, mais elle n'est pas la première du genre à me faire face dans un contexte plus ou moins similaire. C'est pourquoi j'agis comme je le fais toujours : en suivant mon instinct. Tout est une question de rythme, à savoir celle d'entre nous qui sera la plus à même de l'imposer à autrui. Dans ce genre de discussion il est davantage question de percevoir entre les lignes que de mots judicieusement choisis. Et j'avoue éprouver un certain plaisir, somme toute belliqueux, à éprouver ses compétences de la sorte. Cigarette dans le coin des lèvres je l'observe et l'écoute dans ce qui semble être une maladroite tentative pour conserver son équilibre dans ce jeu de funambule. Et en belle artiste que je suis, je prends un malin plaisir à secouer la corde sous ses pieds.

« Allez-savoir ? Cela vous faciliterait grandement la tâche si je ne faisais que mentir depuis le début, sauf à cet instant précis. Hors si je mens en prétendant mentir cela signifie que mes précédents dires ne sont que pure vérité et si tel est le cas, il est fort probable que mes tresses servent à cacher mes cornes. » J'expire lentement par la bouche. L'épaisse volute de fumée qui s'en dégage vient chatouiller le néon au-dessus de nos têtes. Une mimique douce et amer s'affiche sur mon visage ; et c'est dans un geste délicat que j'appose mon majeur sur l'une des montures de mes lunettes de soleil, jusqu'alors poser sur mon front, pour faire redescendre le tout sur mes yeux. « Voulez-vous vérifier ? » Attention, la prestation n'offre aucun filet de sécurité ni parachute. En cas de geste brusque entraînant une chute, la maison rejette toute responsabilité quant à d'éventuelles lésions sur votre ego.

Après quoi je demeure attentive en écoutant la suite de son interrogatoire. Je fais alors mine de hausser un sourcil, passablement outrée, par-dessus la monture de ma lunette, en message implicite de désaccord. Ainsi parais-je à ses yeux, tout du moins comme elle le prétend, encore fort jeune.

« Merci. Je prends cela pour un compliment. Enfin... Je crois ? »

La suite de son interrogatoire mérite cependant davantage d'intérêt. Elle continue de travailler sur ses précédentes questions, dans l'espoir d'entrevoir une éventuelle brèche dans laquelle plonger. Admirative devant tant d’implication je m'en vais sous peu lui en offrir une.

« J'ai en effet longuement voyagé à travers le continent, cela avant tout grâce à mon travail en tant que Kunoichi, c'était avant la création des villages. Je rêve également de pouvoir prendre le temps de visiter mon pays d'origine qu'est Yuki. »

Dis-je d'un ton détaché bien que faisant preuve d'une sincérité profonde. Toutefois, la justesse de ces paroles est profondément mise à mal par mon allure, typiquement relative à tout enfant du désert, dont ma peau mate qui en est la plus belle preuve. Mes connaissances culinaires quant-à-elles sont dans la plus pure tradition des terres du sud de Kaze ; et l'ignorance de la jeune buveuse de sang dans le domaine m'étire un sourire amusé en rien provocateur, mais assurément compatissant.

« Cela se voit que vous ne vous y connaissez pas. Ce genre de plat a toujours été présent au sein de notre ancienne capitale portuaire Feu Odaichi, et récemment renommée Suna. Mais je ne peux vous jeter la pierre. Après tout, vous êtes une Ketsueki et avez certainement vécue recluse dans la Cité du Crépuscule jusque il y a peu. »

Sereine, je love ma cigarette dans la commissure de mes lèvres, tire dessus lentement avant de reprendre la parole.

« J'avoue avoir un petit faible pour les œuvres traitant de philosophie naturelle notamment celle rédigée par Hiruzen Matawa. Ce derniers ses spécialisés dans les origines des attributs héréditaires liés au plus clan Shinobi. Saviez-vous que, selon ses recherches, il se pourrait que les premiers Ketsueki n'étaient pas totalement humain. De quoi ravir notre déité primordial s'il en est. Et merci de votre compliment. Je m'entretiens régulièrement, notamment en pratiquant activement la chasse au dauphin à dos de phoque.

Une dernière réponse somme toute à la hauteur de la question.


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Jeu 30 Nov 2017 - 21:05

« Hiruzen Matawa est également un philosophe que j'apprécie énormément. Ses écrits enseignent effectivement beaucoup de choses sur notre monde. Les premiers membres de notre clan seraient des enfants de Jashin, le Dieu de la destruction et des basses calamités. Mais c’est devenue une légende répandue. C'est sans doute elle qui est à l'origine de toutes les rumeurs qui circulent autour de notre clan. Les personnes pensent qu'il existe un gène malfaisant et criminel transmis par le sang jusqu’aux descendants d'aujourd'hui. Mais cela ne fait-il pas de nous des pêcheurs dés notre naissance ? Il est joli d'y croire, car nous possédons des origines divines, mais beaucoup tendent à croire que ces origines sont plutôt malfaisantes. Certains considèrent notre clan comme une famille de monstres assoiffés de sang. » Expliquais-tu avec une pointe de tristesse lisible dans ton regard.

En réalité, tu n'appréciais pas tant que cela cet auteur, car tu te fichais pas mal des dieux, des légendes et des prophéties. Tu aimais les lire, mais tu croyais pas à ces suppositions absurdes que tout le monde répétait autour de toi. S'il existait réellement une puissance supérieure à l'origine de ce monde, il n'était ni à craindre, ni à respecter. Seul un sombre imbécile aurait pu créer un tel monde ressemblant à un cristal brisé. Parmi toutes littératures, tu préférais les tragédies classiques où toute la beauté de la mort était mis en avant. Cependant, il n'était pas question de tes goûts dans cet entretien.

« De la chasse aux dauphins à dos de phoque ? Vous possédez un passe-temps plutôt original, c'est la première fois que j'entends parler d'une telle activité. Je n'ai pas eu beaucoup d'occasions de rencontrer de tels animaux, les phoques nagent-ils plus vite que les dauphins ? » Demandas-tu avec un léger rire narquois.

Intérieurement, tu lisais clairement à travers son petit tour de manège. Elle avait laissé échapper plusieurs indices dans ses propos et dans son apparence. Néanmoins, tu préférais feindre l'ignorante afin de ne pas dévoiler toutes les cartes que tu possédais entre tes mains. Si tu étais plutôt confiante au début de la conversation, tu commençais à devenir légèrement plus méfiante. Derrière ses allures naturelles, elle cachait bien ses intentions derrière ses mots. Au fur et à mesure que la discussion avançait, ses paroles venaient embrouiller ton esprit d'une brume épaisse à partir de tes doutes et de tes incertitudes.

Si tu réfléchissais trop longtemps, tu risquais de t'enfoncer dans le néant sans pouvoir trouver la sortie de ce brouillard. Tu ne saurais dire si elle était douée en mensonge, mais elle savait parfaitement berner son interlocuteur de la même façon qu'un enfant changeait ses réponses afin de faire disparaître la vérité. Les informations les plus simples devenaient les plus complexes. Ce qui ressemblait à la vérité était en réalité un mensonge et ce qui ressemblait à un mensonge pouvait probablement se révéler être une vérité. La solution la plus prudente était de soupçonner chacune de ses paroles. Il valait mieux laisser filer une vérité plutôt qu'un mensonge.

« Il est toujours plus prudent de vérifier pour être sûr. Si vous me le proposez vous-même, je ne vais pas le refuser. Et il est plutôt rare de croiser une démone en toute liberté dans les ruelles de notre village, annonças-tu avec une pointe d'ironie apparente. Montrez-moi à quoi ressemblent vos fameuses cornes, Mademoiselle la Démone. »

Tu avais la sensation que cette conversation devenait de plus en plus divertissante. Était-elle réellement une démone ? La raison de l'homme pouvait le forcer à douter de ces propos, mais toi, tu doutais d'avantage de ses précédentes paroles. Étrangement, tu avais le sentiment qu'il s'agissait de la pure vérité ou du moins, tu pensais qu’il en était tout à fait probable. N’existait-il pas plus de choses sur terre et dans le ciel que ce que la philosophie ne pouvait l’en imaginer ? Te redressant sur ton siège, tu croisas tes deux mains avant de plonger ton regard à travers les deux verres teintés de ton interlocutrice. Tu n'attendais pas de voir ses réactions cette fois-ci, mais d'assister à un spectacle. Ta curiosité était à son comble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Lun 11 Déc 2017 - 20:09

J'avoue me sentir quelque peu déçue de manque d’adaptabilité à la situation dont fait preuve la Ketsueki. Si je ne peux que reconnaître et apprécier sont habiles dévouement à ne pas perdre la face dans une situation qui la dépasse totalement. Je l'entends et le comprends. La pauvre a totalement perdu le fil de la conversation. Elle ne sait plus vraiment sur quoi m'interroger et semble vouloir gagner du temps en se cachant derrière quelques rires sarcastiques et autres questions pleines de non sens. Je ne suis cependant pas faite du même bois qu'elle et me montre totalement hermétique à sa détresse. Ainsi, toujours cachée derrière mes lunettes de soleil, ce n'est qu'une total omission à ces questions que j'offre à la demoiselle, le tout bien entendu entouré dans un joli ruban de sourire en coin.

« Navrée de vous décevoir, mais tous ceux qui ont été à même de me voir sous mon véritable jour n'ont pas vécu assez longtemps pour le rapporter à qui que ce soit. Dans de telles états je suis comme qui dirait... D'un tempérament sauvage capable de faire passer le plus aliéné des Ketsueki pour un poussin. Et j'éprouve bien trop d'empathie à l'égard des équipes de nettoyage passant après les entretiens. Le sang tache, je ne vous apprends rien, et le votre ne ferait pas exception.... »

Dis-je sur un ton mielleux, tout en paraissant plus transparente que jamais. Qu'elle puisse lire en moi comme dans un livre sans jamais avoir la certitude de quoique ce soit. Cependant, ais-je beau prendre un plaisir malsain à faire tourner la tête de cette petite demoiselle, il n'en demeure pas moins que l'entretien suit son petit cours et que nous approchons rapidement de son terme.

« Hors, comme vous le savez, si nous sommes réunies aujourd'hui, ce n'est pas non plus pour donner davantage de travail à nos médecins légistes, mais bel et bien pour vous former. A présent dites-moi ce qu'il en est vraiment. Je veux que vous fassiez un récapitulatif, de tout ce que j'ai pu dire jusqu'à présent, en faisant à chaque fois la part entre mensonge et vérité. »

Parce que je ne suis pas non plus un monstre je lui ai volontairement laissé plusieurs pistes durant cet entretien afin de l'aider à deviner juste, encore reste-t-il à savoir si elle saura en définitive les exploiter ou non. Toujours est-il que, quand bien même la Kunoichi ne s'est pas montrée aussi habile que ce que j'aurai espéré, je ne peux nier en elle ce potentiel certain pouvant potentiellement lui permettre des sommets. Si je ne puis naturellement m'empêcher de faire la comparaison avec Yami, Tsubaki semble se démarquer de sa consœur par sa fourberie plutôt que par son audace ; caractéristiques auxquels je suis plutôt réceptive en ma qualité d'ancienne assassin de la confrérie.


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mar 12 Déc 2017 - 0:41

« Je vois. Je suppose que vous n'étiez pas tout à fait sérieuse lorsque vous aviez proposé une petite démonstration. À présent que vous repensez à tous les problèmes que cela pourrait engendrer, il est effectivement plus sage de ne rien commettre d'imprudent qui puisse abîmer les locaux de cette salle. Quand j'y réfléchis moi-même, il est vrai nous nous trouvons actuellement dans le quartier général du Ryodan. » Constatas-tu avec un léger rire.

Visiblement déçue face au refus de ton interlocutrice, tu te contentais de hocher la tête en signe de compréhension. Intérieurement, tu n'étais que plus curieuse de connaître la forme démoniaque de la jeune femme. Ton intérêt pour ses cornes dissimulées ne faisait que croître au fil de votre discussion. Tu étais fortement intriguée de savoir à quel point cette créature qui se cachait en elle pouvait se révéler ravageuse et destructrice pour être décrite comme encore plus dangereuse que les personnes de ton espèce.

Si tu pouvais observer un joli spectacle, tu offrirais volontiers de ton sang pour peindre de rouge les murs de cette pièce. Cependant, tu avais comme le sentiment que peu importe l'insistance que tu pouvais montrer, elle n'allait pas te dévoiler l'ombre de ce deuxième visage. Il s'agissait également d'un risque pour elle aux yeux du village, bien que pour l'heure, tu ne pouvais pas confirmer l'authenticité de ses paroles.

Peut-être disait-elle vrai ? Ou peut-être essayait-elle de cacher son mensonge en refusant toute performance ? Tu avais une étrange intuition qui te disait que tu n'allais pas tarder à connaître la réponse à toutes ces questions. Si ce qu'elle venait de dire était bien la vérité, il te suffisait de rester attentive pour entendre d'autres échos dans le futur à ce sujet. Les monstres assoiffés de sang avaient souvent du mal à rester discret trop longtemps. Il venait forcément un moment où ils finissaient par se révéler d'eux-même.

Te reposant contre le dossier de ta chaise, toute l'excitation que tu avais pu ressentir venait de s'envoler en l'espace d'un instant, faisant redescendre toute l'adrénaline montée en toi. Au cours de cet entretien, elle avait pu confirmer sa capacité à mentir, mais aussi sa capacité à refroidir toutes tes pulsions.

« Cependant, même sans posséder de cornes, vous êtes restez une personne effrayante. Je ne pense pas qu'être une ancienne membre de la Confrérie des Marionnettistes spécialisée dans l'assassinat et dans l'infiltration fasse de vous une kunoichi banale comme vous vous décrivez. Je trouve même que cela fait de vous une personne exceptionnelle. »

Sans même que tu ne t'en rendes compte, l'heure continuait à avancer. C'était dommage alors que tu commençais à éprouver un véritable plaisir à converser avec elle. Pourtant, c'était toujours ainsi que se terminaient les plus grands moments de bonheur. Tu finis par pousser un léger soupir comme si le jeu venait de prendre fin.

« Très bien. Terminons avec un petit récapitulatif, bien qu'il soit fort dommage que la situation ne nous permette pas de faire une petite performance de votre facette démoniaque. Je ne peux malheureusement pas confirmer si ces paroles sont vraies ou fausses, prononças-tu avec une once d'ironie pour l'inciter une autre fois à te le dévoiler.

J'ai pu analyser vos précédentes réponses. Peut-être me suis-je trompée et si tel est le cas pardonnez moi, mais je ne pense pas que vous soyez sportive. Je pense que vous préférez d'avantage la cuisine, ai-je tord ? Vous m'avez l'air de connaître un large panel sur la cuisson de la daurade, un poisson originaire de notre pays que vous semblez bien connaître. Vous possédez une fort belle peau pour une immigrée du Pays de la Neige. Avez-vous répondu cela pour cacher un autre mensonge ? Je pense que ce sont les deux principales incohérences relevées car vous possédez une incroyable capacité à mentir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mar 12 Déc 2017 - 23:52

Voici qu'à présent elle me désigne comme une personne effrayante de part mon ancien passif de Kunoichi. Je ne vois pourtant en elle aucun signe de peur, bien au contraire. Qu'elle soit maladroite ne l'empêche pas de faire preuve d'une certaine sérénité dans le dialogue. Si confusion il y a, elle n'est point mut par ma prestance que la modestie m'empêche de qualifier.

« Vous m'en voyez flattée, seulement tout ceci en supposant que j'en ai réellement été une. » Dis-je sereinement tout en écrasant un énième mégot de cigarette dans le cendrier.

La Ketsueki s'avance t-elle un peu trop ? Où alors dois-je comprendre que je l'ai quelque peu sous-estimé ? Dans le second cas cela signifie que cette Tsubaki est encore plus intéressante qu'elle n'y paraît. Décidément, elle commence vraiment à attiser mon intérêt. Et c'est avec ce même intérêt que j'entends son verdict tomber. Et quelle n'est pas ma surprise ainsi que mon amusement en constatant qu'elle est tombée dans la plupart des pièges que je lui ai tendu si bien que je ne manque pas de lui faire comprendre en étirant un petit sourire bienveillant.

« Je ne suis point une sportive, seulement une Kunoichi spécialisée, à mon initiative, dans le taijutsu. Il donc n'est pas nécessaire d'aller plus loin. Le sport et ma profession sont intrinsèquement liés à l'un mes domaines de prédilection. Pour ce qui est de la cuisine je suis plus habile à la dégustation qu'à la préparation. S'il m'est arrivé de cuisiner, je suis guère amatrice de recettes aussi complexe que variées. Et quand bien même ma peau ne soit diaphane, votre erreurs de jugement s'adresse aux profanes. Je suis en effet issue des neiges et il vous sied d'être tombée dans ce piège. »

Annoncé-je finalement, un index posé sur la tempe, que j'envoie redresser mes lunettes de soleil au-dessus de mon front, laissant ainsi à la Ketsueki tout à loisir de contempler mes iris ocres.

« Vous allez devoir faire bien mieux que cela, si vous désirez m’impressionner et ainsi valoriser vos compétences aux yeux de l'administration du village. »

Autant le souligner, en cet instant précis, je n'ai que faire des divagations bureaucratique de ces individus assis sur des chaises, derrières un écran, à épier chacun de nos faits et gestes. Nulle doute qu'ils sont à se demander quelle étrange tournure prend cette interrogatoire, et cela est bien évidemment sans aucune importance. Non, cela se joue, et ce depuis un moment déjà, entre moi et elle.

« Ais-je vingt-huit ans ? Suis-je une ancienne assassin de la Confrérie des Marionnettistes ? Et pour finir, suis-je véritablement une démone ? »

L'ultime question piège s'il en est. A savoir si elle sera enfin à même de délier le mensonge de la vérité. Dans tous les cas, ma décisions et déjà plus ou moins prise. Reste à constater si elle sera à même de briller à mes yeux et ce en toute franchise.


Rikin


Dernière édition par Meïka A. Oniri le Jeu 21 Déc 2017 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Mer 13 Déc 2017 - 22:39

Toutes tes suppositions venaient d'être contredites une à une, ne laissant derrière que deux possibilités. Soit elle continuait à mentir malgré ton insistance. Soit tu te trompais dans tes propos à force de mélanger la vérité et l'imposture. Les deux éventualités semaient le doute dans ton esprit. Il était toujours plus facile d'avoir la certitude de la véracité des mots de son interlocuteur lorsque ce dernier avouait tout après que les faits soient exposés en face de lui.

Néanmoins, la jeune femme semblait également le savoir, ce qui pouvait l'encourager à continuer son mensonge pour ne t'accorder aucune certitude. Dans les deux éventualités, elle ne rendait pas la tâche facile à persister de la sorte. Était-ce pas une invitation envoyée à ton égard pour tu en fasses de même ? Tu te contentas de hocher de la tête avec un léger sourire tracé sur tes lèvres.

« Vraiment ? Pourquoi pas ! Vous pouvez bien pratiquer du sport, il est même dit que c'est bon pour la santé et avantageux pour nos activités de shinobi. Même si je doute que vous ayez pratiqué ne serait-ce qu'une seule fois de la chasse aux dauphins à dos de phoque. Les dauphins sont plus rapides que les phoques, c'est ce qui me laisse douter de votre passe-temps. Vos origines m'ont l'air plus proches du Pays du Vent, plutôt que du Pays de la Neige, mais ne voyez pas de mal dans ce jugement. Si je me base sur votre apparence, c'est bien parce que je ne peux me fier à votre parole. »

En effet, c'était la seule façon pour toi de discerner le mensonge dans cet entretien. Il était probable qu'une grande partie de ses mots ne révélaient aucun fait, mais qu'il ne s'agissait que d'une imitation fausse de la vérité. Pour cela, tu devais te concentrer sur les premières impressions et les apparences pour cette dernière question.

« Mh, vous tenez réellement à ce que je vous réponde sur votre nature de démone alors que vous m'avez refusé toute démonstration.. » Dis-tu tout en cherchant la réponse dans son regard.

Contrairement à d'autres personnes qui pouvaient ressentir de la peur face à la prestance de la jeune femme, tu ressentais plutôt un sentiment d'admiration, d'adoration, d'idôlation. C'était ce regard envoûtant qui lui donnait cet air effrayant. C'était cette aura mystérieuse qui lui donnait cet air énigmatique. Leur combinaison donnait tout le charme de la jeune femme. Derrière ton visage angélique, ton regard parcourait discrètement les courbes de sa silhouette, la longeant depuis ses épaules jusqu'à ses belles jambes élancées.

« Cela vous paraîtrait-il étrange si je vous disais que oui, je crois que ces trois faits sont bel et bien la vérité..? Et.. Pourquoi ne me la dévoileriez-vous pas de vous-même ? »

Sur ces dernières paroles, tu effectuas à l'abri des regards la série de mudras nécessaire pour lancer ton illusion. Tu fis apparaître dans l'esprit de la cible comme un sentiment qui l'encourageait à révéler d'elle-même la vérité depuis sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Sam 16 Déc 2017 - 15:56

Je me fends d'un léger gloussement retenu en l'entendant insister sur mes origines.

« Ma chère, vous semblez si innocente à me dire cela. Pourtant, toute Kunoichi qui se respecte se doit de savoir qu'il ne faut jamais se fier aux apparences. L'on ne le répétera jamais assez ! »

Sa maladresse m'amuse, c'est un fait. Mais voici qu'elle semble faire une soudaine fixation sur ma prétendue nature démoniaque. Est-ce son sang de Ketsueki qui attise à ce point son engouement pour ce genre de fable ? Elle qui peut tout aussi bien faire fausse route pour ce qui semble être, par la plus pure des évidences, une simple fabulation ne méritant, tout au plus, qu'à être tournée en dérision. Mais elle continue de perdre son temps et son énergie, dans un détail sans importance. Le doute ne m'est malheureusement plus permis. Si elle avait été à même de lire dans mon esprit elle ne serait pas tombée dans chacun des pièges que je lui ai tendu. Cela signifie donc qu'elle avance à l'aveugle vers un autre chemin semé d’embûches tendues par mes soins. Et c'est dans une ultime moue, un rien moqueuse, que je mène cet entretien à son terme.

« Vous faites encore une fois erreurs. Si je suis bien une ancienne membre de la Confrérie des Marionnettistes, mais mon âge n'est pas vingt-huit ans, en réalité j'en ai simplement vingt-six. »

Je lui laisse un moment pour digérer le fait que nous avons pratiquement le même âge, mais qu'un gouffre nous sépare l'une de l'autre. Je veux qu'elle comprenne que, aussi présente soit son orgueil de Ketsueki, elle n'est rien comparé à moi, elle n'est rien aux yeux de cette nation et de ce monde, pour l'instant tout du moins.

« Et entre nous... Comment avez-vous fait pour me croire lorsque je vous ai dis que je suis une démone ? » Dis-je amusée, tout en secouant lentement la tête de droite à gauche.

Mais elle ne répond pas ma question. Cette obsession semble implantée en elle si bien qu'elle cherche à présent, et ce par tous les moyens, d'avoir le dessus sur la situation. Elle n'est cependant pas assez discrète, tout du moins pas suffisamment pour échapper à ma vigilance. Mes sens toujours aussi aiguisé me permettent d'anticiper l'illusion avenir. Consciente que celle-ci m'est adressée, je m'y prépare tout en la laissant volontairement s’immiscer en moi. J'éprouve, en effet toujours cette volonté de la tester. Et je ne tarde pas à comprendre où est-ce qu'elle veut en venir. Je me serais très certainement faite avoir si je n'avais pas deviner à l'avance ses intentions. Ce sentiment qui s'insinue en moi, n'a rien de naturel. Il contredit mon état d'esprit actuel. Ma propre volonté vient alors s'opposer à celle de Ketsueki et sans doute s'étonne-t-elle de m'entendre garder le silence. De mon côté je reste parfaitement sereine et finit par lever index et majeur afin de former le signe du tigre ; et me libérer ainsi directement des deux illusions. Dès lors je perçois toutes les infimes variations de changement atmosphérique me confirmant que je suis bel et bien de retour dans la réalité.

« Bien essayez... Malheureusement il faudra apprendre à faire bien mieux que cela... » Je marque un nouveau silence avant de me lever lentement de ma table. « Ce sera tout pour cette fois. Que je sache nul ne nous fera parvenir les résultats de cet entretien, mais attendez vous tout de même à être contactée dans les jours qui vont suivre. » Dis-je sournoisement tout en rabattant mes lunettes de soleil devant mes yeux. « A une prochaine fois, Ketsueki Tsubaki... »

Dis-je en disparaissant la première derrière la porte, la laissant ainsi seule dans la pièce. Mais comme je tiens à la récompenser pour sa performance, car assurément talent il y a, j'ai eu la gentille de lui laisser un petit quelque chose, une longue trace de griffure, en rien humaine, sur le pupitre en face duquel elle est assise.


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2 Dim 17 Déc 2017 - 19:57

Sans comprendre la signification de ses dernières paroles, tu te contentas de la saluer avec une légère révérence de la tête avant qu'elle ne disparaisse derrière la porte, te laissant seule au milieu de la pièce devenue aussi silencieuse qu'une tombe.

Une spécialiste sensorielle. Laissant ta tête retomber lourdement sur tes épaules, tu te mis à observer le plafond d'un air songeur comme si ton esprit était plongé dans une profonde réflexion. Cette information était pourtant évidente, mais tu n'avais pas tenu compte d'elle et cela t'avait mené sur une mauvaise décision. Tu pouvais toujours essayer de le nier, mais tu n'avais pas fait preuve de lucidité et tu avais avancé des suppositions sans analyser la situation comme tu aurais dû le faire.

« Cette information est pourtant évidante. Évidente, oui. »

Posant ton regard sur sa chaise, tu remarquas une trace de griffure rappelant l'image d'une créature démoniaque et inhumaine. Brusquement, tu te mis à éclater de rire, si fort que ton estomac se tordait dans tous les sens. Tu étais tombée sur une adversaire de taille contrairement à ce que tu t'attendais au début de cette discussion. Elle était parvenue à animer cet entretien qui s'annonçait pourtant ennuyant. Cependant, derrière cet air amusé, tu te sentais légèrement irritée.

Tu étais meilleure que cette femme. Tu étais supérieure à cette femme. Tu n'avais rien à lui envier. Elle n'était pas différente de toutes ces personnes qui vous observaient derrière la vitre de la salle. Ce fut cette même pensée qui t'avait amené à ta perte. Tu avais trop confiance en tes talents. Présomptueuse. Orgueilleuse. Hautaine. Tu possédais en toi toutes les qualités ainsi que tous les défauts qui déterminaient l'image de votre clan. Tu étais une de ces personnes dont la fierté n'avait d'égale que son orgueil. Une de ces personnes qui refusaient d'avouer la défaite même face à la mort.

Malgré ton visage qui continuait d'afficher un calme apparent, tu te sentais comme énervée. Posant ta main sur la table, tu la brisas en mille morceaux dans un bruit de fracas par la simple pression sanguine qui coulait en toi. Irritée. Agacée. Frustrée. La colère envahissait ton corps, te rappelant chacun de ses sourires, chacun de ses visages. Sa gestuelle. Ses maniques. Son regard. La sorcière s'était moquée de toi du début jusqu'à la fin. Pas un seul moment elle ne fut sous ton emprise, c'était toi la véritable victime tombée dans le piège du mensonge.

Elle était une assassin, tu le savais. Elle te l'avait elle-même annoncé. La sensorialité était sa spécialité, tu le savais, mais tu ne t'étais pas douté un seul instant qu'elle était sur ses gardes dés ton arrivée. Cette différence déclara le vainqueur et le perdant. Tu l'avais sous-estimée et ce fut ta principale erreur. Inspirant une grande bouffée d'air, tu finis par te relever de ta chaise pour te diriger à ton tour calmement vers la sortie de la pièce. Tu remercias les gardiens avec un visage angélique d'avoir organisé cette entretien plaisant et enrichissant. Tu étais impatiente de la recroiser. La prochaine rencontre, tu seras également sur tes gardes. C'était la première et dernière fois que tu te laissais faire de la sorte. 


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2

Revenir en haut Aller en bas
 

[Aptitude de Surveillance] Vrai ou Faux ? - Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: QG du Ryodan-