N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Event Prison] L'ombre de la bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2245
Rang : Par

Message(#) Sujet: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 13 Sep 2017 - 16:49


L’ombre de la bataille


Contexte

La prison d’Ame no Kuni était plus qu’une prison : c’était une institution. Regroupant les criminels de bas étages et les hauts impériaux ayant commis d’effroyables exactions, elle nourrit tous les fantasmes du monde tant l’intérieur est bien gardé secret. Même ceux ayant la chance d’en sortir un jour préfère garder pour eux ce qu’il se passe entre les murs de cette prison.

Elle n’en reste pas moins une machinerie impeccable, menée d’une main de maître et d’une poigne de fer par un homme important au sein du Pays de la Pluie : Sadahiro Kuhabara. Il a réussi en à peine trois ans à ériger la prison aussi haut que les entreprises et les usines du pays, si bien qu’il fait partie du monde huppé d’Ame, aux côtés des patrons d’usines chimiques, de charbon ou de métallurgie.

Cependant, un mystère reste entier : il est de notoriété publique que l’Empire avait enfermé les Sabakyô dans cette prison ; à sa chute cependant, rien ne fut communiqué sur ces emprisonnements. Aucune libération, aucune annonce de décès : le néant total. Là aussi les rumeurs et les secrets planent au-dessus de cela, mais tout cela reste bien souvent à l’état d’histoire ou de colportage, et personne n’y prête réellement attention.

Personne… Sauf Sabakyô Akumu, Le shinobi avait réussi à mener l’enquêter, à monter une petite armée et à échafauder un plan pour aller encore plus loin dans sa croisade pour la vérité. L’armée était séparée en trois escouades. - Akumu lui-même se trouvait aux côtés de deux autres shinobis. Restés dans l’ombre, ils attendaient le signal et le début du grabuge pour pénétrer dans l’enceinte de la prison et y découvrir ses plus sombres secrets…


Règles

  • Les techniques n’étant pas validées, vous pouvez jouer en simili-full RP : veillez néanmoins à ne pas être trop abusifs. Le maître du jeu se réserve tous droits de refuser vos techniques.
  • Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. Trois techniques par tour et par personne maximum
  • Vous n’avez pas de délai de réponse imposé : attention toutefois à essayer de privilégier ce RP pour faire avancer tout le monde
  • En cas de problème, contactez @Yamanaka Ayumi.
  • Le staff rappelle que c’est un évènement où la mort de votre personnage est tout à fait possible
  • Le premier tour est le début de votre assaut : racontez donc comment vous y arrivez et ce que vous y faites en premier.


Ordre de passage



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 13 Sep 2017 - 19:57



Alors que l'oiseau avait prit son envol et que la terre s'éloignait sous nos pieds, je laissai mon regard parcourir l'ensemble de mon clan, qui portèrent une attention bien particulière sur notre départ. Pour beaucoup d'entre eux, l'utilisation de l'encre de Tatsuo pour former un animal transporteur était un spectacle en soit. Après tant d'années passées sous terre, il ne fallait qu'un rien pour émerveiller une génération entière de Shinobi qui n'avaient jamais vu autre pouvoir que le leur. Moi-même, je fus fasciné devant une telle matérialisation du pouvoir de mon partenaire...chose que les gaz et acides Sabakyo ne nous permettaient pas de faire. Malheureusement, je ne pouvais réellement profiter du spectacle avec ce qui allait se produire bientôt...mon attention devait être entièrement dédiée à cette cause. C'est pour cela, qu'après avoir vu le monde rapetisser au fur et à mesure que nous prenions de la hauteur, que la seule cible de mon regard devint ce Mont de l'Est que nous devions atteindre alors que les équipes au sol allaient braver les marais.

À peine étions nous arrivé sur la face cachée de la montagne que l'oiseau disparu à quelques mètres du sol, juste assez pour que nous atterrissions sans dégâts. Mon imperméable flotta tel un étendard, dans ce bruit si distinctif qu'était celui d'un vêtement au vent...puis le son de nos bottes percutant le roc de la montagne arriva tour à tour. Moi, Tatsuo et finalement ce Zenko que je ne connaissais toujours pas. Le bras droit du blond que j'avais rencontré à la capitale. Je tournai donc la tête vers celui-ci, le regardant du coin de l'oeil au travers des verres fumés de mon masque. Je préférais bien me souvenir de son visage au cas où nous nous perdions dans les couloirs des établissements carcéraux. Il serait dommage de le prendre pour l'ennemi dans un élan de stresse.

Puis enfin, menant la marche, je guidai mes comparses au travers de sentiers inutilisés depuis des années déjà, mais que j'avais bien redécouvert lors de ma tentative passée. Nous allions mettre le pied sur la corniche que j'avais déjà repérée la dernière fois et nous allions attendre le signal de départ derrière les immenses rochers qui gisaient encore à son pied, tout près du mur arrière de la prison. Probablement venaient-ils du dynamitage intensif qu'ils durent faire sur la pierre de la montagne afin de bâtir les murs défensif et les tours. Deux choses qui n'allaient plus tenir bien longtemps si les équipes de front se débrouillaient bien...


Là...sous la corniche. Cachons nous derrière les rochers et attendons le moment opportun. Les murs sont facile à escalader et il y a généralement que deux gardes à l'endroit où nous escaladrons...et ils sont facilement distraits si ce sont les même. Avec de la chance, ils seront trop absorbés par les événements. Je vous conseil de brouiller votre chakra aussitôt que les attaques auront lieux...ils risquent fortement d'envoyer des senseurs pour quadriller le secteur. Attendons au moins une minute après les premières offensives avant de bouger....histoire de passer sous leur radar.

Le temps se compterait à la seconde près lorsque le premier des deux groupes de diversion livrerait la marchandise...et nous serions ceux qui en profiteraient le plus. Patience était notre vertu, le silence notre mot d'ordre et la réussite notre seul objectif. Ame entrait, dès maintenant, dans une nouvelle ère de son existence. Je le savais...j'étais le seul à le savoir...car cette opération n'était que la première carte sur table. Ma main en comptait encore plusieurs autre...et j'étais le seul a en voir les faces.



Résumé:
 



_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 13 Sep 2017 - 20:58

* * * Quelques années auparavant, un fort random * * *

Assis derrière un rocher ils attendaient patiemment alors que l’obscurité se renforçait toujours plus. Ils étaient en retard sur leur planning. De deux bonnes heures au moins. L’ennui était une chose, mais devoir constamment contenir la jeune femme en était une autre. Encore une fois le débat ressortait, et encore une fois il ressortait la même rengaine.

    - Non. Ils ne devraient plus tarder à arriver, tiens-toi tranquille. C’est trop risqué d’attaquer tant qu’ils ne regardent pas ailleurs.
    - Sauf s’ils se sont fait prendre.
    - Bien sûr que non ils ne se sont pas fait prendre.


Bien sûr que si en fait, il y avait veillé. L’occasion était trop belle. Sans diversion, ils ne pourraient pas s’infiltrer et donc le dignitaire impérial aurait tout le loisir de retourner au pays, en sécurité. Épiant par-delà les rochers où ils étaient cachés, il se retourna vers sa femme.
    - En attendant, t’as un jeu de cart...


Hein ? Où était-elle passé ? Se retournant en direction des murs, il put la voir courir… les gardes ?! Tous deux avaient tourné la tête ailleurs, et elle n’avait pas hésité, sachant pertinemment qu’il pourrait la suivre … Plissant les lèvres, irrité, hésitant, il ferma les yeux un instant le temps de lâcher un juron avant de composer quelques mudras. Il ne pouvait pas la laisser y aller seule. Devenant invisible, il se mit à courir en direction du pied de la muraille pour l’y rejoindre.

* * * Aujourd’hui, sous les remparts de la Prison * * *

    - À tout hasard, vous auriez pas un jeu de cartes non ?


Petit regard en direction de Zenko, le Sabakyô ne semblant même pas du genre à savoir jouer. En espérant que les autres nukenins recrutés ne leur feraient pas faux bond ou ne tenteraient pas de les poignarder dans le dos. Ça serait quand même sacrément chiant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 122
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 18 Sep 2017 - 16:55


J'étais couché sur la création de mon principal employeur. Je sentais le vent caresser mon visage et mes cheveux se mouvoir selon les trajectoires empruntées. J'avais les bras croisés derrière la tête, les yeux fermés. Ce n'était certainement pas un comportement idéal à l'approche d'une mission aussi importante, mais je me faisais royalement chier avec ces deux types, alors autant me reposer. Bien sûr, mes sens étaient aux aguets, je n'étais pas aussi inconscient que j'en avais l'air.

Soudainement, les paroles de Tatsuo attirèrent mon attention. Je jetais un bref coup d'œil à l'encontre du Sabakyo en espérant qu'il sorte un jeu de cartes de sa poche, mais il n'en fut rien. Déçu, je poussais un soupir. Fort heureusement pour moi, notre balade aérienne toucha à sa fin. Nous pûmes finalement fouler le sol et débuter concrètement notre mission, du moins, c'était ce que je pensais. En réalité, nous devions simplement nous cacher. Je n'aimais pas rester dans l'ombre, je préférais être au centre de l'action. Par conséquent, je ne brouillais pas mon Chakra, j'étais peut-être capable de le faire, je n'avais jamais fait ça auparavant, alors à moins que l'un de mes deux partenaires le fasse pour moi, on allait très certainement me repérer.

Le Hyô me connaissait, mieux que quiconque sur cette terre et il devait savoir que je n'étais pas fait pour les missions d'infiltration et que je n'allais pas suivre les directives d'un inconnu. Si on voulait m'ordonner quelque chose, il fallait être mon employeur et avoir passé un contrat avec moi, sinon, c'était même pas la peine de me parler.

Je restais derrière le blond et le masqué, prêt à découper tout objet non identifié. J'espérais que cette mission nous rapporte gros et que mon boss me rémunère comme il se devait. Je n'allais pas me salir les mains, gaspiller mon énergie et mon temps pour un mec dont je ne connaissais ni de Tenji, ni de Kaguya (premiers ninjas à maîtriser le Chakra), j'avais bien mieux à faire et d'autres contrats à exécuter.

De l'action, je voulais de l'action...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mar 19 Sep 2017 - 17:05



L'attente, en sachant exactement ce que nous devions faire et comment le plan avait été ficelé, devenait toujours quasi insupportable dans ce genre de situation où nous espérions toujours que le hasard ne s'en mêlerait pas. Du moins, c'était mon cas. Depuis déjà quelques minutes, après avoir rendu un regard transpirant "l'évidence" à mes partenaires concernant le jeu de carte, mes mains étaient déjà devenues moites. La nervosité montait, tout autant que mes sens s'aiguisaient. Et ce n'est que lorsqu'un bruit lourd, des cris de surprises et une sirène commencèrent à s'enchainer que cette nervosité se changea soudainement en une énergie incroyable. Mon cerveau commença à libérer un flux de pensées incroyable, le sang pompé par mon coeur fut envoyé au double de sa vitesse moyenne et mes muscles se raidirent aussitôt. C'était à nous!

Composant rapidement quelques mudras, je sentis un flux de chakra se diriger ensuite vers le haut de mon corps et mes iris s'illuminèrent pendant un bref instant d'une lueur phosphorescente avant de redevenir normaux. Malgré tout, ma vision changea et me permis de distinguer les deux sources de chakra qui devaient normalement appartenir aux gardes qui occupaient la même position que j'avais déjà infiltré quelques semaines auparavant. Aussi, s'il y en avait d'autres à proximité, je pouvais maintenant le communiquer à mes congénères...mais pour tout de suite, nous devions nous charger de celles-ci...en un mouvement éclaire. Les neutraliser donc. Un domaine dans lequel, je l'espérais, ils exceleraient mieux que moi.


Deux gardes devant, sur les remparts, à 20 degrés environ de notre position exacte. Une charge rapide devrait les mettre hors d'état de nuire et on progresse ensuite derrière le bâtiment principal. Notre objectif...l'établissement de haute sécurité. C'est probablement là qu'ils enferment ceux que nous cherchons.


Allez-y!!! Je vous suis!


Si nous étions chanceux, le bruit la diversion causée par les deux équipes du front attireraient le regard des gardes où nous étions...ne serait-ce que pour quelques secondes. La sirène tonitruante et si caractéristique des milieux carcéraux couvrirait les sons que nous pourrions émettre. La panique nous donnerait l'avantage dont nous avions besoin pour mener à bien le début de notre infiltration. Il ne nous manquait plus qu'à rester vigilant et garder la tête froide. Nous pouvions réussir...rien n'était impossible aujourd'hui.

D'ailleurs, prêt à toutes éventualités, mes deux mains restaient liées, prêtes à incanter les mouvements nécessaire à la formation de l'un de mes gaz hallucinogène au cas où le duo qui m'accompagnait ne réussissait à mettre k.o nos premières cibles, mmais mon regard restait surtout braquer en direction du bâtiment à sécurité maximal afin d'y déceler le moindre fuinjutsu propice à servir de système de défense ou de sécurité. J'avais bien confiance envers Tatsuo et ses talents, pour l'avoir déjà vu à l'oeuvre, mais son acolyte m'était totalement inconnu. S'il était aussi compétent que peu bavard et insouciant...alors je n'aurais pas à m'en faire. Mais jusqu'à ce que preuve soit faite...je préférais être prêt à agir à la moindre écharde dans nos pieds.



Résumé:
 



_____________________________________________________________


Dernière édition par Sabakyô Akumu le Jeu 12 Oct 2017 - 20:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 20 Sep 2017 - 18:45

Le feu vert était lancé. Le Sabakyô semblait comme en extase, et Zenko semblait tout aussi je-m’en-foutiste. Quelle fine équipe. Bah, comme on disait, les contraires s’attirent. Et puis, bon, ok, la nervosité d’Akumu était légitime. Le gamin avait attendu des années ce moment sûrement. Et voilà que l’instant fatidique approchait à grand pas. Qu’il jubile était normal.

    - Ok, suivez-moi de près.


Craquant son coup, il attendit que les gardes désignés regardent en direction de l’intérieur des remparts pour foncer en direction des murailles, sautant alors qu’ilé tait presque arrivé pour continuer sa course le long des remparts avant d’atterrir au sommet des remparts où les deux gardes se retournèrent. Un toucher c’était tout ce dont il avait besoin, et avec l’effet de surprise, il devrait être bon.

Paumes vers l’avant, il les abattit sur les visages des gardes tel un assassin d’une célèbre franchise. Activant immédiatement ses sceaux, des centaines de petits serpents sortirent de ceux-ci, ligotant au mieux leurs proies.

    - Zenko ?


Oui car là il était comme qui dirait occupé… Attendant que son sous-fifre finisse le travail – tuer deux gardes immobiles on avait vu plus dur-, le Nukenin resta accroupi et incita les autres à faire de même.

    - Si tes potes sont bien séquestrés ici, mon petit doigt me dit que le dispositif de sécurité ne doit pas être lambda. Plus un truc chakratique bien balèze, avec des gardes à même de se défendre contre ceux de ton clan. Cherche-nous ces protections chakratiques, ces gros gardes ou même si tu utilises ta fumée pour baliser le coin, toute absence de chakra à un endroit particulier. Qu’on tourne pas en rond.


Craquant l’un de ses doigts, il attendit la suite. Sans direction, ils n’iraient pas bien loin en y allant à l’aveuglette.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1477
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Dim 24 Sep 2017 - 16:07

L’alarme retentissait à des kilomètres à la ronde : l’occasion pour vous de vous faufiler à l’intérieur, le temps que les gardes, paniqués au déclenchement de l’alerte, se dirige vers la brèche ouverte par vos coéquipiers.

Les quelques gardes (deux en vérité) laissés en garnison, le fameux « dispositif sécurité intrusion », sont vite neutralisés, et vous pouvez vous rendre à votre destination : les quartiers de haute sécurité. Vous vous faufilez habilement entre les différentes salves de gardes qui se dirigent vers le tohu-bohu : votre plan se déroule pour le moment sans accroc, à la différence près que vous pouvez encore distinguer de nombreuses personnes autour des remparts sud : et pour cause, l’attaque à cet endroit n’est toujours pas déclenchée.

Mais puisque les regards sont dirigés vers le Nord et que l’obscurité joue en votre faveur, vous réussissez à vous approcher des quartiers, utilisant une technique de sensorialité qui vous indique qu’il n’y a aucun dispositif de sceau quelconque autour des entrées. Juste de simples portes.

Vous pouvez néanmoins sentir à l’intérieur de ces murs des traces de chakra. Elles ne viennent pas de sceaux ou quoique ce soit, non : elles viennent de personnes. Assez peu, de ce que vous pouvez voire, mais présentes tout de même.[/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 122
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 25 Sep 2017 - 10:53


Pourquoi était-il aussi excité ? On dirait un gamin qui allait avoir sa glace. Les rêves pouvaient mettre les personnes dans de sacrés états. Cette excitation, adrénaline pouvait vous offrir plus de force, d'envie, mais également vous rendre vulnérable, moins attentif à ce qui se passait autour de vous.

Je regardais cet inconnu dans un air lassé, moi qui ne possédait plus de rêve. Ma vie était certes mouvementée, mais seulement grâce aux rêves des autres et aux contrats que l'on me refilait. Je me sentais rarement concerné par les causes pour lesquelles je me battais, je le faisais juste pour l'argent.

Finalement, nous pouvions passer à l'action. J'avais l'impression que nous attendions depuis des heures, or ça ne faisait que quelques minutes que nous étions là. Si seulement Tatsuo avait eu un jeu de cartes avec lui, j'aurais pu lui (re)donner une leçon...

Bien que je semblais absent dans ma façon d'être, j'avais écouté les indications de celui qui nous avait embauché et suivais le blond lorsque ce dernier le demanda. Deux gardes ? Il n'y avait que ça ? Et nous étions deux pour les neutraliser. On se foutait de ma gueule!

Naturellement, Tatsuo maîtrisa sans aucun mal les deux "gardes", si on pouvait les appeler ainsi. Ils étaient tellement nuls qu'ils ne méritaient pas ce statut. Personnellement, j'aurais opté pour "glandeurs". Le pire était que mon boss ne les élimina pas, il se contenta de les immobiliser et de me laisser l'honneur (ou pas) de les achever. Je dégainais mon katana et trancha la tête des deux hommes immobiles. Deux corps inertes sans tête, ça en jetait et ça intimidait pas mal.

J'essuyais ma lame avant de la glisser dans son fourreau et suivre les deux autres pour infiltrer cette forteresse étrangement mal surveillé. Je pensais que les systèmes de sécurité seraient plus présents que ça, mais d'après les dire du Sabakyô, nous pouvions continuer notre route sans se soucier de quoi que ce soit. D'après lui, la source Chakra provenait uniquement de personnes, pas de sceaux, ni de dispositifs. Tout ça me paraissait trop simple...

D'un côté, ça m'arrangeait s'il y avait uniquement des gardes à buter, j'allais servir à quelque chose et je pouvais tester mes techniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 25 Sep 2017 - 16:27


Ils étaient doués! Deux comparses bien dangereux qui ne tardèrent pas, pour l'un, de mettre hors d'état de nuire les deux gardes alors que l'autre, sans même se poser la moindre question, s'assura que le silence des hommes s'éternise pour bon. Une technique meurtrière, fatale...qui envoya leurs têtes roulées sur le sol. Pendant un instant, je restais stoïque. Non pas parce que la scène me choquait, les limites de mes propres vices pouvant aller bien plus loin que la décapitation, mais surtout parce qu'il était toujours impressionant de voir un Shinobi former à l'assassinat et au combat pur et dur. L'homme était un véritable combattant, ce que j'admirais. Malheureusement, la nature ne m'avait pas donnée ce privilège et m'avait surtout orienté vers des talents plus cérébraux, plus subtil aussi...moins...dangereux. J'en venais parfois à regretter ne pas être aussi rapide et efficace que ces deux là...mais à chacun ses forces disait-on. À chacun son domaine...car après tout...j'excellais aussi dans le mien, aussi peu reconnu ou impressionnant pouvait-il être aux yeux des autres.

Aussitôt eus-je rejoins le dessus des murs pour constater de beaucoup plus près les dégâts qu'avaient subit les deux gardiens, je ne manquai pas de féliciter mes deux partenaires en rejoignant mes deux paumes ensemble, agrémenté d'un petit "excellent" bien discret, mais bien audible pour eux aussi. Cependant, si ma voix était dirigée à leur encontre, mes yeux eux avaient continués de scruter les environs tout comme le bâtiment qui nous intéressait tant. D'ailleurs, j'ouvris la marche jusqu'à ce dernier tout en prenant l'apparence de l'un des gardes que nous venions de mettre à mort. Rapidement, mes traits changèrent, tout comme mon imperméable en cuir noir qui se transforma en un uniforme de gardien. Je pris la peine de prendre les cartes d'identité du soldat, son calpin...ses clés s'il en avait aussi. Exactement comme la dernière fois...

Évitant d'attirer les regards vers nous, nous attendîmes que la plupart des gardes près de notre position eurent pris la direction du mur qui avait été attaqué par l'un des deux groupes. Une fois la zone moins couverte, se rendre jusqu'aux murs du bâtiment de haute sécurité ne fut pas trop problématique. Le reste serait probablement moins évident parcontre. Bien que je n'y détectais aucun piège ou système quelconque, il devait toujours y avoir des gardes à l'intérieur. Il nous faudrait donc être rapide et prudent à la fois. Fouiller la réception dans l'espoir de trouver le plan d'évacuation du bâtiment serait donc une bonne chose à entreprendre. Grâce à ce genre de document, les couloirs de cet édifice n'auraient plus de secrets pour nous.


-Akumu
Une fois à l'intérieur, j'essaierai de nous trouver un plan des lieux...un plan d'évacuation ou un truc du genre. On aura le champs libre pour... BAAAAAAAAANNNNNG

Sursautant sur place, couvrant mes oreilles de mes deux mains, je dûs ensuite faire un bon sur le côté afin d'esquiver quelques gravats qui retombaient sur notre position. Non loin de nous, un Kunai explosif venait de surgir de la seconde zone dont nos alliers devaient se charger, et celui-ci venait d'éclater tout juste sur le mur que nous venions de dépasser. Comme quoi l'?un des deux groupes avait décidé de faire à sa propre tête et ne pas suivre le plan original...


résumé:
 




_____________________________________________________________


Dernière édition par Sabakyô Akumu le Jeu 12 Oct 2017 - 20:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Sam 30 Sep 2017 - 12:11

    - Zenko, changes-toi.


Fit le Hyô en désignant l’un des deux corps. Le Monjara n’était pas du genre à faire dans la dentelle et ne possédait ni camouflage ni henge. Il allait donc devoir faire ça à l’ancienne. Les vêtements étaient un peu tâchés au niveau du cou -normal- mais bon, dans la panique du moment l’escroquerie pourrait passer. Quant à lui … attendant que Zenko se change sommairement, il sortit un parchemin de sa poche et en laissa échapper quelques petites tâches d’encre qui se dispersèrent au sol, avant de former une petite multitude de rongeurs qu’il laissa se disperser en direction du bâtiment principal.

Souris:
 

    - Autant couvrir le plus de terrain possible.


Car si ça se trouvait ce qu’ils cherchaient ne dégageait pas de chakra détectable. Les rongeurs mettraient certes du temps à arpenter le bâtiment -si jamais ils y arrivaient- mais qui sait … ils pourraient leur être utiles. Éventuellement même leur donner plus tard d’autres informations. Zenko habillé, il composa quelques mudras devenant ainsi invisible avant de se faire craquer son cou.

    - Après vous ...


Les suivant en direction du bâtiment de haute sécurité, un pan du mur explosa non loin d’eux alors qu’Akumu leur glissait quelques conseils.

    - Ils vont finir par nous tuer ces cons … Mais bon … au moins on a une entrée maintenant. Go. Akumu, cherche ton plan. Zenko …


Toujours invisible, il laissa les deux autres s’avancer à travers le trou avant de les suivre le temps que la fumée retombe un peu pour ne pas trahir sa position. Ne restait qu’à savoir ce qui les attendait de l’autre côté. Alliés ? Ennemis ? Sûrement ennemis en fait. Mais s’ils en choppaient un vivant, ils pourraient lui demander gentiment de leur indiquer les directions à prendre.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1477
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 4 Oct 2017 - 14:13


Les souris que Tatsuo envoie permette de ne voir qu’un quartier sombre et très très tranquille. Aucun bruit intérieur. En vérité, l’endroit est très… inquiétant. Il y fait froid, il y fait sombre, et on sent comme une présence inquiétante.
Vous voyez cependant des dizaines de cellules remplies, et vos souris permettent de déterminer que les gens qui y sont enfermés sont encore vivants. Mais ils ne bougent pas non plus. Malgré l’agitation, malgré le bruit, malgré les évènements. Ils sont comme… ailleurs.

Aucune autre information ne parvient à sortir. Vous réussissez à pénétrer facilement dans le quartier ; après tout, le reste des gardes s’étaient précipités sur l’entrée sud de la prison, elle aussi prise d’assaut. A l’intérieur, vous vous sentez frigorifiés, mais vous comprenez la sensation des souris espionnes : vous ne vous sentez plus au même endroit que l’extérieur. Vous faites abstraction du bruit et des explosions, sans comprendre vraiment pourquoi. La marche dans les couloirs fut courte, et aucun des détenus de fit attention à vous. Pour la plupart assis à même le sol, les bras entourant leurs genoux, ils étaient immobiles, le visage lugubre.

- Vous n’auriez pas dû…
-… venir ici.

Insondables, les voix semblaient venir de partout à la fois. Des murs, des plafonds, du sol. Elles étaient cristallines, fluettes, elles résonnaient comme si elles étaient dans la tête même de chacun des protagonistes.

- Pénétrer en ces lieux…
-… vous obligent à y rester.

Cette fois, la voix venait d’en haut. Sur deux espèces de proéminences de pierre, deux jeunes filles étaient assises, symétriquement et face à face. Elles se ressemblaient comme deux gouttes d’eaux, à la différence près que l’une était habillée en blanc et avec les cheveux de la même couleur, et que l’autre était vêtue d’un noir semblable à ses vêtements.



- Les Hommes ne comprendront jamais…
-… à quel point ils sont la cause de la folie de ce monde.

Elles soupirèrent de concert… Et disparurent. Mais vous sentiez un attrait irrésistible pour une cellule au fond d’un couloir. Vous aviez envie d’y aller, de vous assoir et de ne jamais vous relever.

Vous êtes un Homme, vous êtes un shinobi, vous êtes une horreur de la nature.

Allez-vous punir maintenant…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 122
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 5 Oct 2017 - 7:49


Je poussais un léger grognement quand mon boss m'ordonna de mettre les vêtements du garde que je venais de tuer. Si j'avais su, j'aurai été plus délicat afin de ne pas avoir tout ce sang au niveau du col. Enfin bref, je doute que cette nouvelle apparence me fasse passer inaperçu, sérieusement, vous aviez vu ma gueule ?

Quoi qu'il en soit, je m'exécutais et endossais ma nouvelle tenue. Je marchais aux côtés de mes deux compagnons sans me soucier de quoi que ce soit, je pouvais dégainer mon arme dans la millième de seconde qui suivait et puis bon, ils étaient senseurs mes coéquipiers, non ? Enfin, Tatsuo l'était, l'autre je n'en savais rien.

Nous avançâmes bien trop tranquillement selon moi, mais cette quiétude allait vite disparaître. En effet, une explosion vint créer une ouverture dans le mur du bâtiment de haute sécurité. D'ailleurs, notre cher ami le masqué sursauta lors de l'explosion alors que je n'avais pas bouger d'un pet. Était-il si serein et peu sur ses gardes pour être surpris de la sorte ?

Je posais ma main sur la garde de mon arme prêt à découper tout ce qui pouvait sortir de ce trou, mais rien ne fit son apparition. Nous pouvions sans autre profiter de ce passage pour continuer notre chemin et ce fut le cas. Dès que je mis un pas à l'intérieur, je sentis une atmosphère étrange, je me stoppais net.

      — J'ai besoin de pisser, je vous attends dehors.

Annonçais-je sans attendre une quelconque remarque de leur part. Néanmoins, je leur laissais un clone pour les rassurer, je ne voulais pas qu'un malheureux évènement ne leur tombe dessus pendant mon absence, je tenais bien trop à eux... Bon, trêve de baliverne, je vais pisser.

Je retournais dehors et m'approcha dans bord pour uriner. J'adorais pisser à une certaine hauteur, je trouvais ça drôle et si je pouvais pisser sur quelqu'un, ça l'était encore plus. D'ailleurs, ne serais-je pas en train d'uriner sur la tête d'un garde là en bas ? Je ne l'espérais pas, je ne voudrais pas que l'on nous repère à cause de moi. Il me suffisait de lui trancher la gorge pour éviter qu'il ne parle, mais je devais d'abord m'assurer qu'il s'agisse bien d'un garde, attendons de voir s'il y avait du mouvement.

    ******* Pendant ce temps-là, le clone...

Sérieusement, plus je m'engouffrais dans cette pièce et plus je me sentais étrange. Pourquoi l'original restait dehors et moi je devais accompagner ces deux types ? Nous pûmes observer des cellules, les mecs à l'intérieur semblaient être dans un autre monde, ils ne nous avaient même pas adressé le moindre regard. Soudainement, une petite voix ou plutôt deux attira mon attention. Il y avait vraiment des petites filles ici ? Je levais les yeux en direction du son et aperçus, l'espace d'un instant, deux gamines, mais ils avaient aussitôt disparu...

Mon comportement changea et malgré les avertissements des jeunes filles, j'avais comme une envie présente de me rendre dans la cellule en face de moi et d'y rester. Je savais que j'étais con de base, mais là, je l'étais encore plus, qui aurait envie de s'assoir sans aucune raison et d'attendre derrière ces barreaux ? Un truc clochait, mais je ne m'en rendais pas compte, je voulais juste rester ici.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 12 Oct 2017 - 19:50


Peut-être avais-je fais un peut trop confiance trop vite dans cet élan de recrutement aléatoire de mercenaires. L'explosion au dessus de nos têtes aurait facilement pu nous tuer, alors qu'ils savaient qu'il s'agissait là du bâtiment dans lequel nous nous infiltrions aussitôt les murs passés. Certes, nous avions fait vite, mais le message avait été claire pourtant: Ils se chargeaient des murs extérieurs pendant que nous nous occupions de l'intérieur. Hors, les voilà qu'ils improvisaient et nous nous trouvions avec le résultat vaseux de leurs actions irréfléchies. Peut-être était-ce la raison pour laquelle les "gros méchants" ne réussissaient jamais à parvenir à leurs fins finalement, comme nous le prouvait tous ces contes pour enfants. L'ego démesuré des "Mauvais garçons" finissait toujours par faire en sorte qu'ils n'en faisaient qu'à leurs têtes au lieu de simplement s'en tenir à ce qui avait été prévu. Tant pis...nous ferions avec. Et puis...nous étions encore vivants et entier, ce n'était pas plus mal...non? Hmhmhm!

-Akumu
Eh bien...voici notre porte d'entrée finalement...

Une réflexion qui avait été partagée avec l'un de mes partenaires qui fit la même remarque que moi.
L'autre, lui, défaisait la fermeture éclaire de son pantalon pour se tirer une pisse....dans un moment pareil. Décidément...une véritable bande de singe. Qui pouvait penser à ce genre de truc dans un moment pareil? Lui, apparemment. Ce qui n'était pas surprenant, à voir comment le stresse ou la concentration liée à celle-ci ne l'affectait pas du tout. Depuis le début, il restait calme, silencieux, voir même désintéressé. Comme s'il ne faisait partie de cette escapade que parce que ce Tatsuo lui avait demandé. Au moins, il avait bien prit soin de nous laisser l'un de ses faux-semblants. C'était déjà ça.

Sans perdre un instant de plus, et laissant mon opinion et mes réflexions sur cet individus bien au fond de ma caboche, nous grimpions déjà sur les parois abîmées du mur où nous étions pour enfin passer le trou. Derrière nous, au loin, un immense cercle de feu venait d'apparaître et des cris d'encouragement envahissaient l'intérieur des murs. La première équipe avait réussit à passer...les choses se déroulaient bien de leur côté. Toute cette scène allait nous offrir suffisamment de temps pour accomplir notre partie de la mission ici. Malheureusement...une étrange sensation me parcouru l'échine


-Voix féminine
- Vous n’auriez pas dû…

Une voix venu de l'intérieur, au centre de la pièce faiblement illuminée par la lumière qui s'infiltrait de l'extérieur par le trou béant qu'avait créée l'explosion. La poussière et la fumée de l'explosion envahissait encore les environs, si bien que l'image des deux jeunes femmes qui nous adressait la parole tarda un peu à nous venir. Là, tous les sons ambiants semblèrent diminuer alors que les paroles de deux filles se répercutaient sur tous les murs, toutes les surfaces de la pièce...même jusqu'au fond de notre crâne. Cherchant où elles étaient, ce n'est qu'après un moment que je réalisai qu'elles étaient en hauteur...mais il était trop tard. À peine mon regard porté sur elles, que je sentis mon esprit faiblir,
comme si toute la quête que j'étais en train d'accomplir n'était plus qu'un immense fardeau. Tout était si lourd, si stressant. Pourquoi avais-je décidé de me lancer dans cette...prison? Tant d'effort...pour quoi au final? Tout ce mal causé à ces gardes, qui ne faisaient que leur travail. Peut-être avaient-elles raisons? Ces actes ignobles perpétués contre d'honnêtes gardiens? Peut-être devrais-je m'asseoir un peu...afin de réfléchir à tout ceci. Il me fallait faire le point...me reposer un peu. Au fond d'une de ces pièces froides, avec les autres hommes, se trouvaient des bancs. M'asseoir ne me ferait pas de tort, le temps de tout remettre en place.

Puis, je me tournai une nouvelle fois vers les jumelles...mais je ne vis rien. Elles avaient disparues...mais pourtant...elles étaient encore là. Je détectais encore leur chakra. Qu'est-ce que ça signifiait? Pourquoi se seraient-elles montrées pour disparaître tels des fantômes? Elles étaient pourtant là, je pouvais les sentir. Mais pourtant, je ne pouvais sentir le chakra d'aucun de ces prisonniers autour de nous. Je l'aurais sentis de l'extérieur pourtant, nous étions tout juste à côté du mur et ils sont si nombreux. Ce ne pouvait être réel...impossible...ou sinon ces cages étaient doté d'un système de suppression du chakra. Si je m'y rendais, le mien serait scellé aussi. Et je ne pourrais sauver les miens.
Qui les sauveraient si j'y étais enfermé? Et lui...? Pourquoi y allait-il? Le clone aussi voulait aller au fond de la prison?


-Akumu
Je vois...


Les illusions n'avaient aucuns secrets pour moi, surtout lorsqu'elles étaient aussi piètrement utilisées.
Souriant derrière mon masque, je me concentrai à rétablir le flux de mon chakra qui avait été déboussolé, tout comme celui de mes congénères. Par chance, j'avais décidé d'user de mes capacités sensorielle afin de détecter le chakra et non la simple présence physique ou sonore de mes ennemis. J'avais pu voir que le flux de Tatsuo et du clone s'était déréglé aussitôt que nous avions mis les pieds à l'intérieur et il me devenait maintenant claire que nous avions affaire à une utilisatrice de Genjutsu...peut-être deux même. Cependant...elles devraient faire mieux...car je connaissais tout de cette capacité.


-Akumu
Demain n'est pas la veille où les apparences viendront me tromper gamines...

Puis, en me fiant à leurs positions respectives...toujours grâce à ma détection chakratique, je fis quelques mudras pour invoquer un gaz autour de chacune d'elle. Un véritable smog opaque qui commença à se diffuser dans l'air et à brouiller leur vision. Toute la pièce s'enfonça dans cette pollution visuelle...mais seulement pour elles, car en réalité...le gaz était incolore, mais s'attaquait à leur mental en leur faisant croire que leur vision devenait brouiller par la purée de poids qui s'était dispersée dans l'air. Elles pourraient toujours distinguer ce qui se trouve tout juste à côté d'elles, mais au delà de cela...elles ne verraient rien.

-Akumu
Essayez de nous trouver...maitenant. Tatsuo! Elle utilise les charmes mentaux, délivre toi!

Résumé:
 



_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Sam 14 Oct 2017 - 12:37


Pourquoi ne pas rester oui … Il en avait conscience depuis un moment déjà mais une part de lui avait depuis de nombreuses années eu envie de s’arrêter de se battre, de mener une double vie. Fut un temps où il n’aspirait plus qu’à s’éloigner de tous ces ennuis… seul… puis à deux. N’aurait-ce pas été une fin parfaite que de s’enfuir avec celle qui était tout pour lui à une époque qui lui semblait maintenant bien étrangère, de fonder une famille, d’explorer le monde sans attaches autre que celles qui les liaient. Mais son appât du gain avait été trop fort. Et l’idéalisme de sa dulcinée bien trop ancré. Et ils avaient plongé tous deux dans un monde en guerre, où chaque jour était une nouvelle épreuve.

Mais il existait des alternatives. Des alternatives qu’il avait jusqu’à maintenant balayé d’un revers de la main, pensant qu’il ne les saisirait jamais et continuerait à se battre jusqu’au bout, alimenté par son désir de faire ses preuves et dominer ses semblables. Cependant cette petite voix en lui qui grandissait en se nourrissant de la lassitude qu’il avait toujours repoussé dans un petit coin de sa tête, commençait petit à petit à le séduire. Les yeux ternes, plongé dans ses souvenirs, il fit un pas lourd devant lui. Puis un autre. Et encore un. Se reposer à l’écart du monde, repenser à une époque plus joyeuse, oui… pourquoi ne pas rester.

… Tatsuo! Elle utilise les charmes mentaux, délivre toi!

Une voix lointaine parvint à ses oreilles. Que lui voulait-elle. Tatsuo… Le mot était familier. Tatsuo…

* ... voulez-vous prendre pour époux Tatsuo …*

Son prénom… Clignant des yeux, son cerveau se concentra malgré la lassitude à comprendre le sens de la suite de mots qui avait succédé à son prénom. Que ... Charmes mentaux ? Mais pourquoi ne pas succomber et les écouter… Pourquoi ne pas repenser à sa seule période où il avait été heureux … avait été … oui, tout était fini. À quoi cela servirait de ressasser des souvenirs, bons comme mauvais, ils ne changeraient pas le présent ni le futur. Et le futur serait sien, il l’avait décrété.

S’apercevant qu’il n’était plus invisible depuis qu’il était entré dans le genjutsu, il activa à l’aide d’un kai un sceau au niveau de sa nuque. Reprenant soudainement ses esprits, il constata que le clone du Monjara n’était lui pas sorti du genjutsu. Activant un orvet à son poignet, il tira une munition sur le clone. S’il avait échoué, autant qu’il ne les gêne pas pour la suite. En espérant que la cible était bonne. Tirer des rayons mortels entouré d'alliés face à des illusionnistes n'était pas réputé pour être une bonne idée. Et ces gamines avaient l'air de maîtriser leur sujet...

    - Vous avez du potentiel, gamines. Que diriez-vous de rejoindre mes rangs ? Quel gâchis d’utiliser un talent comme le vôtre pour une tâche si ridicule et vous cloîtrer entre quatre murs !


S’exprimant fort, il écouta avec attention la répercussion de sa voix sur son environnement, se fiant plus à son ouïe qu’à sa vue. Combattre un utilisateur du genjutsu n’avait jamais été une partie de plaisir à ses yeux. Mais au moins le Sabakyô était dans son élément.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1477
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 25 Oct 2017 - 16:16


- Vos tours de passe-passe…
-… ne changeront rien à la finalité.

Elles réapparurent, à peine perturbée par l’épais brouillard qui les entouraient désormais. Au même endroit, une jambe bringuebalante toujours dans le vide, leurs dos posés contre le mur. Elles fixèrent les deux protagonistes – ou du mois de là où provinrent leurs voix, le troisième ayant disparu. L’ambiance était devenue moins lugubre, moins froide avec la disparition des illusions, mais l’endroit restait sinistre. Ces deux petites filles n’avaient rien de bien communs, et elles le firent de suite de nouveau remarquer en lançant chacune un genjutsu de rang B aux deux personnes présentes ici. Ils ne sentirent rien, et pour cause, il allait être actif que bien plus tard.

- Ne croyez pas que nous gâchons notre pouvoir ici…
-… car personne ne nous oblige à rester.

Elles eurent un rire cristallin qui se répercuta sur les murs autour. Le silence était remarquable : malgré les combats engagés et les dizaines de prisonniers, on entendait l’humidité couler des murs dans des flaques. On ressentait le silence. On l’entendait, on l’écoutait.

Elles se levèrent, calmement, gracieusement, dévoilant par la même leur taille de très jeune adolescente. Toujours sans un mot, sans une expression faciale, elles inclinèrent la tête vers la gauche, dans un mouvement parfaitement synchronisé. A peine un léger sourire s’esquissa sur leurs lèvres que leurs yeux virèrent à un rouge profond, sanglant, démoniaque. Elles composèrent quelques mûdras, toujours en parfaite harmonie, et un vent glacial prit place dans la prison.

- Vous qui pensiez pouvoir nous vaincre…
-… tremblez, car votre temps est compté.

Une fois de plus, le rire cristallin se fit entendre, mais il fut rapidement suivi d’une espèce de hurlement d’harpie, un cri d’outre-tombe, pendant que, de derrière elle, une ombre se présentait. Une ombre qui allait du sol au plafond, et qui inspira une terreur sans nom aux autres protagonistes de la salle. Une terreur effroyable qui les cloua sur place sans qu’ils aient l’occasion de faire quoique ce soit : et pour cause, la première action des deux jeunes filles avait été de faire en sorte que les démons qu’elles invoqueraient inspireraient une tétanie léthargique totale à ceux les voyant.

Spoiler:
 

Quelques cris se firent entendre dans les cellules à l’apparition de ce démon. Son souffle rauque et les ténèbres qui l’entouraient réveillaient d’horribles cauchemars aux captifs de la prison.

Puis, le démon entra en scène. A l’ennemi le plus proche, il l’emprisonna dans un Genjutsu qui lui ôta toute envie de vivre et qui l’amena à prendre une seule et unique décision : le suicide, sur le champ. A l’autre, il lui lança également un genjutsu, qui le rendit aveugle…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 26 Oct 2017 - 4:20



La question que venait de poser le borgne lui valu un regard en sa direction. Sous mon masque, mes sourcils s'étaient froncés et mes dents venaient de se serrer. Mes yeux affichaient un sentiment de reproche...ce n'était tout simplement pas le temps de s'amuser à recruter n'importe qui. Elles nous avait déjà plongés dans une illusions qui aurait bien pu faire de nous les nouveaux prisonniers de cette cage impériale. Elles n'étaient pas là par obligations...elles étaient l'ennemi et non seulement se contentait-il de négocier en une heure aussi critique, mais il ne faisait rien de plus pour se préparer à une réponse pourtant logiquement hostile de leur part.

Trop lent pour enchainer, je sentis déjà que quelque chose n'allait pas. Les murs...la pièce...elle se refroidissait. Quelque chose changeait alors qu'elles réapparaissaient en laissant leurs camouflages se dissiper. Puis des cris stridents et horrifiant percèrent la conversation que mon nouveau partenaire avait avec elles, suite à leurs refus catégorique de coopérer. Je le savais...ces garces ne nous laisserait pas de répis. Nous allions être les proies de leur influence encore...cette luminescence sanguine dans leur iris ne faisait que le confirmer...tout comme cette incapacité à me mouvoir qui venait de me percer le corps...et le coeur. L'ambiance était devenue si lourde et effrayante qu'il m'était impossible de bouger le moindre de mes membres. Je sentais, au travers de mon esprit, une puissante oppression.


Tatsuo...bordel

Un reproche sifflé entre mes mollaires biens resserées les unes sur les autres, mes lèvres ayant peines à bouger...alors que mes yeux eux ne pouvaient s'empêcher d'êtres spectateurs du cauchemare vivant qui naissait dans la salle et qui laissait les prisonniers hurler de terreur. Une ombre géante, attachée à une créature infernale. Ces petites ne plaisantaient pas...et avaient définitivement la capacité de nous faire croupir au fonds des sous-terraina de cette prison si nous ne nous en sortions pas vainqueur.

J'aurais voulu bouger, mais mon corps ne voulait plus me répondre. La panique me clouait sur place...jusqu'à ce que les yeux de la bête viennent à croiser les miens. Son regard était si incandescent, si terrifiant que l'impression de me noyer dans la nuit m'envahit l'esprit. Je sentais toujours mes paupières bien ouvertes...mais un rideau noire d'ébène s'était levé sur mon champ de vision, faisant disparaitre ce monstre de mon esprit par la même occasion. J'étais devenu aveugle...

Tout comme elles devaient l'êtres aussi.

Comment avaient-elles fait alors pour nous atteindre si elles ne pouvaient nous voir? Cette lueure dans leurs yeux, ces cris...étaient-ce la source de ce châtiment qu'elles nous infligeaient? Car mon coéquipier ne parlait plus lui non-plus...d'ailleurs seul le son d'une lame ressortant d'un foureau me vint de ma droite. Que faisait-il? Comment arrivait-il à bouger alors qu'il m'était impossible de le faire. Je sentais, parce qu'il était à côté de moi, qu'il bougeait de peine et de misère...ce qui nous retenais venait toujours d'une puissante force mentale. Tous les signes y étaient encore une fois. Le son, la vue...mais oui. Elles étaient peut-être aveuglées...mais il nous suffisait de les voir elles ou leur satané démon pour nous envoûter. Ces cris, puis cette paralyzie et enfin cette lueure dans leurs yeux et mon aveuglement. Tout étaient liés et elle ne faisaient pas d'efforts pour cacher leur jeu. Elles pouvaient bien êtres puissantes...mais elles comptaient beaucoup trop sur cette puissance et oubliaient les principes mêmes de l'illusionisme et des enchantements; être subtils et rendre la supercherie imperceptible.

Cette fois-ci, cependant, mon talent d'illusioniste ne serait pas mon seul outil afin de me sortir de ce merdier. Plongé dans l'obscurité la plus totale, je profitai de ce vide visuel pour faire appel à tous mes autres sens. J'allais appeler mon esprit à délier les liens psychiques qu'avait créé ce démon et tranquillement, la vue me revint. Je sentis tout mon chakra se déferler dans l'entièreté de mon corps tel une force spirituel incroyable. Mon touché, mon odorat, mon ouïe...tous mes sens se décuplèrent l'espace d'une fraction de seconde et enfin...ma vue me revint...juste à temps pour voir Tatsuo, à peine un mètre à côté de moi, commencer à soulever mon arme. Sa lame, pourtant, ne pointait pas vers l'ennemi. Cet enchantement était puissant...si bien qu'elles réussissaient à lui suggérer une fin aussi fatale et tragique.

En un instant, une seconde vague de chakra se déferla en mon corps afin de libérer mon esprit de toutes entraves et me redonner le contrôle de mon corps. Ces petites misaient tout sur leur capacitée à manipuler les esprits de leurs victimes, et s'il devenait épuisant de forcer mon chakra à me libérer ainsi de leurs maléfices, au moins cela nous faciliterait la tâche pour mettre fin une bonne fois pour toute à leurs terrifiantes techniques. Malheureusement...si me déliverer de leurs techniques avait jusqu'ici été possible...faire la même chose pour mon compagnon de mésaventure sans y verser plus que de la simple sueur devenait improbable. Son mouvement serait plus rapide que mes techniques si je les appliquaient sur lui...et il ne me restait donc plus qu'un seul choix.

Fermant les yeux, je lâchai un long soupire alors qu'au tranchant de sa lame...s'écoulait une longue coulisse de sang chaud...et Tatsuo pu enfin revenir à lui.

Aussitôt ses envies noire passée, donc libéré des envoutements des deux jumelles et de leur démon, le combattant borgne aurait tout le loisir de me remercier après avoir enlever son katana de mon épaule et s'être occupé des deux catins débiles qui se cachaient derrière ces illusions meurtrières. Mes dents, serrées, etouffaient un rire jaune empreint de la douleur qui me traversait le corps...mais j'allais bien survivre à ce coup.


Hm Hm Hm...là tu...(putain ce que ça fait mal)...va arrêter de négocier et me faire le plaisir de leurs arranger le portrait. Et si ton copain pouvait se bouger le cul aussi...ce serait bien. Elles ne vous voient pas là...et pensent que ca vait le coup pour tout le monde. Profitez en avant qu'elles percent à jour ma technique.

Lui chuchotai-je en me laissant tomber tranquillement vers l'avant, mettant un genou à terre et laissant le blondin préparer sa riposte. Mentalement...je me préparais déjà à sentir le fer de la lame ressortir de ma chaire...

Résumé:
 




_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Dim 5 Nov 2017 - 10:50

Les mains tremblantes, il regarda le poignard, qu’il avait invoqué, planté dans le corps du Sabakyo qui avait annulé les illusions subies. Le flot d’idées sombres qui avaient parcouru sa psyché continuait de le hanter. Cette mission commençait à devenir réellement compliquée pour sa santé mentale. Et tout ça pourquoi ? Pour un soutien à Ame no Kuni ? Vendre le Sabakyô aux Daimyô ou à la Grande Grue aurait été plus rapide et rentable sur le court terme…

    - ZENKO TU VAS ME RASER TOUT CA OU QUOI BORDEL ?!


En colère, énervé d’avoir paru si faible, d’avoir été mis dans une telle position de faiblesse, l’Hyô bouillonnait contre les deux gamines qui l’avaient jusqu’à maintenant bel et bien dominé tout en l’envoyant promener. Akumu ne se sentait plus non plus pisser, à la sauver et lui donner des directives. A se révéler si vulnérable et mal en point à chaque fois, nul doute que le sabakyô commençait à le considérer comme son égal. Il n’en était rien… Laissant son serpent mordre Akumu afin de limiter l’écoulement de sang, il composa un mudra afin d’aiguiser l’ouïe qu’il avait perdu, ne voulant toujours pas se fier à ses sens sans sensorialité.

    - Reste à ta place. On va s’occuper du reste.


Dans tous les sens du terme. Il n’était qu’un petit illusionniste assoiffé de pouvoir, qu’il ne l’oublie pas. Zenko n’était toujours pas là. Il allait lui fracasser la tête contre le mur et le saigner comme un goret. Quel était l’intérêt d’avoir un larbin s’il n’était pas là pour faire le ménage ? Nouveaux mudras, deux volatiles s’élevèrent de son corps, formés de l’encre associée à sa jambe droite et son épaule gauche. Les projectiles filèrent à toute vitesse vers leur cible respective identifiée par les sens de l’Hyô alors qu’ils frôlaient le plafond dans leur vol pour contourner les gamines et leur nouvel invité et s’abattre sur elles. Dans la foulée, le serpent tira son projectile sur la cible restante, quand à lui … Il était temps d’activer en amont une petite protection au cas où les envies suicidaires reviennent au grand galop.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1477
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mar 14 Nov 2017 - 19:17

Il allait sans dire que devant la fin, les Hommes avaient cette faculté répugnante à tout tenter pour rester vivant et continuer leur massacre. Les jambes dans le vide, sans voir ceux qui se cachaient derrière le nuage de poix dont la puanteur leur rappelait la nuisance de l'être Humain, leur rire retentit de nouveau. Les mots de l'un confirmait qu'il vivait et donnait surtout sa position aux fillettes qui semblaient ne pas vouloir bouger pour l'heure de leur promontoire.
Il y avait donc un troisième homme, et ce n'était probablement pas ce misérable qui s'était laissé enfermer dans la prison en se tenant la tête entre les jambes.

Décidées à mettre un terme à la vie de ces Hommes, les demoiselles bougèrent leurs jambes dans le vide, restant pourtant assises, mais pas que. Elles en avaient assez de ne pas voir ces hommes qui visiblement ne souffraient pas de cette purée de poix. Et jugeant qu'elles seules devaient en être les victimes, car leur démon n'avait eu aucun mal à attaquer ses cibles, elles optèrent, sans se concerter, pour un Kai.

Elles ne virent néanmoins pas les projectiles les contourner, mais chacune d'elle pu voir l'arme venir dans le dos de son miroir juste à temps et chacune d'elle bougea, juste de quoi ne sentir leur chair transpercée qu'au bras. Une fine gouttelette de sang glissa le long de leur bras, sans un cri, sans un geste comme si la douleur physique n'était pour elles qu'insignifiante. L'une cependant se rendit à l'évidence, son bras serait plus lent à réagir, il était profondément touché. L'autre avait ressentit une éraflure, une gêne, une douleur mais légère.
Quand au démon il pouvait bien perdre une tête sur les deux, un bras ou qu'importe, tout ne faisait que retourner d'où il venait.

- Vous ne devriez pas croire...
- … pouvoir vous en sortir vivant.

Les yeux rouges luisaient telles deux Lunes malveillantes alors que leur rire se propagea de nouveau dans toute la pièce, comme si elles pouvaient être partout et nulle part à la fois. Et cette envie de venir se perdre entre les crocs et les griffes des démons, cette envie de s'abandonner à la mort pour tout oublier était si prenante. Faire taire les souffrances en laissant sa vie se terminer, en abandonnant son âme à ces démons pour qu'ils la dévore, ce serait tellement plus simple, si simple.
Alors que cette envie vous saisit, les jumelles composent et au loin derrière vous se dresse les démons qui vous conduiront à une mort certaine.

Spoiler:
 

Ils n'étaient pas plus haut qu'un humain lambda, mais lorsqu'ils hurlent à la mort, une seconde mâchoire s'étire et présente une nouvelle rangée de dents plus solides et destructrices que la première, prête à déchiqueter peau, chair, tendons et os sans la moindre distinction.

- Rassasiez-vous...
- … de leurs âmes abjectes.

Les démons mineurs s'avancent vers leurs futures proies, puis lorsqu'elles furent à bonne distance, sautèrent chacun sur l'un d'entre vous.



hrp:
 


Dernière édition par Narrateur le Mer 15 Nov 2017 - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 15 Nov 2017 - 16:42




La douleur était lanscinante, mais loin d'être incapacitante. Je sentis la lame du blondinet se retirer de mon épaule rapidement, prouvant belle et bien qu'il était revenu à lui-même suite à cet assaut sournois de ces deux petites pestes qui se plaisaient maintenant à balancer leurs petites jambes dans le vide. La tâche devenait plus ardue que je ne l'aurais cru...surtout depuis que la tierce partie de notre trio avait décidée de rester à l'extérieur pour...simplement ne rien faire apparamment.

Comprenant que la situation devenait dangereuse et que le temps n'était plus aux plaisanteries, le borgne envoya un serpent mordre ma plaie et y injecter un venin coagulant. Si une grimace aurait pu être vu sur mon visage (merci au masque) un bref signe de tête fut envoyer vers mon partenaire en guise de remerciement lorsque je compris enfin les effets curatifs de sa technique. Et je fus doublement heureux de voir que la suite de ses pensées s'étaient noircis envers les jumelles de la terreur. Sans même attendre, il fit disparaitre le grand démon qu'elles avaient invoquées grâce à un projectile plutôt efficace, suivis d'un autre qui alla toucher une seconde cible. Je devais alors réagir rapidement si je voulais pouvoir être utile à autre chose que de simplement nous sortir du pétrin chaque fois qu'elles ouvraient la bouches. Car elles pouvaient bien être aveuglées par ma technique...mais elles restaient aptes à la parole et leur rire énervant n'avait de cesse de nous plonger dans ses illusions...

...et c'était le cas une fois de plus.

Alors que les deux s'amusaient à faire apparaître deux autres démons, plus petits cette fois-ci, l'écho de leurs rires se percutaient sur les murs, nous amenant encore vers une série de sentiments et d'envies illogique...irrationnelle...mais cette fois j'y étais bien préparé. Pendant que mes jambes me guidaient vers ces horribles bêtes et que cet état second m'ordonnait de me jeter dans leurs bras, je laissai un flot de chakra se concentrer dans mes mains et je la déposai sur l'épaule de mon partenaire en premier, votant que lui aussi se sentait "appelé" à se jeter dans la gueule du lion. Aussitôt, il fut libérer de l'enchantement...encore...comme s'il s'agissait là du seul talent dont je pouvais mettre à profit durant cette bataille.

Lorsque vint le temps de le faire à mon tour, néanmoins, je n'eus le temps d'éviter l'assaut de la bête et ses longues griffes déchirèrent mes vêtements...et ma peau...au moment même où l'envoûtement se dissipait. Serrant les dents une nouvelle fois, ressentant les armes naturelle de ce démon me percer l'épaule au même endroit où le serpent avait tenté de me soigner, je me retrouvais là dans le même état que je ne l'avais été tout juste avant son intervention. Il était donc temps pour moi de disparaître... et faire ce que je savais faire de mieux...

Soufflant au travers de mon masque, laissant s'échapper un gaz odorant par les trous que représentent les "narines" au dessus de mon bec de corbeau, je me mis à essayer de distancer la bête qui m'attaquait...répendant donc une odeur d'humidité dans toute la salle.

Courrant jusque derrière Tatsuo, prenant bien soin de passer dans le champs de vision de celle qui avait reçu l'hirondelle du Shinobi, j'en fis apparaître une seconde tout juste devant lui...et elle fila à vive allure vers la petite une seconde fois pour se retransformer en pointe de flèche juste avant l'impacte, offrant ainsi une chance à mon partenaire de profiter d'une ouverture sur soi l'un...ou l'autre. Après l'impacte de la première hirondelle...les dégâts causées par celle-ci pourrait presque lui arracher le bras si elle se la prenait, elle n'aurait d'autre choix que de se défendre, sachant maintenant qu'elle la suivrait où qu'elle aille. Ou du moins...c'est ce qu'elle croirait jusqu'au moment où elle verrait que ses défenses étaient inutiles...

-Akumu
Je fatigue...leurs illusions sont puissantes et nous sortire de celles-ci, tous les deux, me demande énormément Tatsuo. Achève les...il faut faire vite.

Continuant mes mudras, tentant de courser le démon et sortant donc de l'ombre de Tatsuo, je finis simplement par disparaître des yeux de tous au moment où je passais derrière un gros morceau de mur qui s'était écroulé...près du trou béant qur nous avions emprunté pour entrer ici. Là, à l'abris des regards et assuré que mon gaz avait envahit les lieux, j'activai son pouvoir sur la deuxième soeur...celle qui n'était pas visée par mon mimic et des racines détruirent la brique et sortirent du mur sur lequel elle était appuyée pour venir lui prendre les bras en tenaille, l'empêchant donc de partir ou encore de bouger les bras...ou du moins...c'est ce qu'elle pourrait croire. Mes illusions avaient toujours l'air de véritables Ninjutsu afin de tromper mes cibles.

Assis, immobile, invisible, je tentais de me reposer, épuisé mentalement de tous ces efforts qui, en apparence, paraissaient simple...mais qui, en réalité, me drainaient presque entièrement.





Spoiler:
 



_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 16 Nov 2017 - 21:50

La nouvelle illusion le frappa de nouveau de plein fouet, ses sens et ses émotions continuant de fluctuer intensément à lui en donner des vertiges. Les deux petites gardiennes d’Azkaban se nourrissaient visiblement de leur mal être et volaient tout espoir et toute envie de vivre à leurs victimes. Et vu ce qui avait hanté ses pensées ces cinq dernières minutes, il allait devoir réfléchir intensément au sens de sa vie et à ses aspirations une fois leur escarmouche terminée… S’il en avait l’occasion. Dieu, qu’il détestait cela d’avance …

    - Merci.


Fit-il, glacial en se craquant le cou. Zenko s’en prendrait une quand ils en auraient fini ici. Sorti de l’illusion, il tendit son poignet où trônait le petit serpent blanc en direction du « loup » cauchemardesque qui esquiva un peu trop facilement le projectile alors qu’il se jeta sur lui. La créature se jeta donc sur lui, se heurtant à sa protection le temps pour lui de s’éloigner d’un petit saut alors qu’il composait son lot de mudras, pour qu’une fois encore sa chemise se soulève pour en faire sortir une nouvelle créature.

    - Très bien. Tant pis pour la finesse. Si certains de tes amis se trouvent devant, tu pourras t’en prendre qu’à elles ...


L’invocation à peine créée arrosa d’une multitude de projectiles d’encre la zone devant. Laissant le serpent blanc le quitter pour aller mordre le Sabakyô, Tatsuo anima le serpent rouge dont le tatouage ornait son autre bras avant de libérer deux nouvelles créatures. L’une d’entre elle voleta rapidement jusqu’au faucon afin d’orbiter autour de lui alors que l’autre se plaçait à un endroit stratégique, le battement frénétique de ses petites ailes paraissant invisible à un œil non entraîné.

Armant son bras en direction de la gamine la plus amochée, il laissa son serpent nouvellement créé tirer son projectile.

    - Ne t’en fais pas, tu pourras rendre visite à ta sœur dans l’autre monde de ce que j’comprends…


Fit-il, amer. Leurs yeux ne trompaient pas. Connasses de Mamoru… Quel genre de prison était-ce pour se munir de telles geôlières ? Le Gardien de la prison avait assurément trouvé les bonnes recrues pour surveiller ses cachots. Mais cela en disait long sur la finalité de l’endroit…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1477
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 20 Nov 2017 - 23:35

C'était à croire que les Humains étaient pire encore que les cafards. Plus on les écrasait, plus ils revenaient à la charge. Maudits soient-ils, créatures infectes et inutiles. Alors qu'elles observaient le spectacle des démons mineurs, la course de l'homme masqué ne leur échappa guère. La demoiselle en blanc se leva de son promontoire, suivit de près par son opposée et elle leva un bras en direction de ce qui fusait sur elle. Cette même technique, inutile.
Pourtant au même instant, puisque l'homme sans masque était sortit à son tour du pétrin, elles allaient avoir un tout autre sport.

Forgeant autour d'elles une fragile protection de terre, une fente légère leur permettait de voir ce qui allait arriver vers elles. Mais l'illusion pris et la jumelle blanche battit l'air d'un bras pour se défaire de ce projectile qui s'était introduit dans leur cocon protecteur avec l'espoir de l'éloigner d'elle.
De son côté, la jumelle noire se sentait prise au piège dans des lianes tout droit sortit de son dos, la laissant en proie à une totale incapacité. Sa sœur la voyait se débattre dans le vide, sa sœur la voyait les bras collés le long de son corps sans savoir pourquoi.
Elles entendirent les cris des démons qui se faisaient détruire par l'attaque d'un des humains.

- Assez...
- … vermines !

Leur voix s'éleva et leurs yeux rougeoyèrent davantage. Il était temps de montrer à ces créatures qui était le maître des lieux. Mais, comment ? Activant l'une de leurs capacités, les demoiselles remarquèrent avec aisance la situation dans laquelle l'autre se trouvait, mais un peu trop tard. À se détourner de son ennemi, on finit toujours par le regretter.
Le cri de la jumelle en blanc tétanisa la seconde en noire. Le sang coula derechef, mais surtout, quelque chose de plus désagréable arriva. Il avait réussit à faire passer son attaque par la seule mince anfractuosité qui leur permettait de voir. Non seulement son bras était hors d'usage, mais le poison finirait lentement par avoir raison d'elle. Elle ne pouvait plus faire qu'une chose, laisser la colère de son miroir s'abattre sur celui qui avait fait ça. Tendant son dernier bras valide vers sa jumelle empêtrée, elle la libéra du genjutsu faisant d'elle une prisonnière.

- Enseveli les...
- … qu'ils ne voient plus jamais la lumière du jour.

Oui, mais l'un d'eux avait filé se mettre à l'abri et était hors de leur champ d'action. Vil scélérat.
Peu importait. Voyant sa sœur souffrir, elle jeta un regard noir à l'homme qui restait avec son encre. Un sourire se dessina sur le visage imperturbable de la fillette, déformant ses traits pour ressembler plus à un démon qu'à un être humain, si tenté qu'il pouvait voir son visage puisque tant que sa sœur était vivante, elle tenait cette protection de terre.
Les mains se levèrent et le plafond trembla ainsi que les murs tout autour. Quitte à mourir pour rejoindre son unique raison d'être, autant le faire avec élégance et emporter avec elle qui elle pouvait. Ses mains s'agitèrent, rapides et silencieuses. Elle continuait, oubliant toute la panoplie d'invocations qu'avait fait son adversaire présent devant elle.
Les murs cessèrent de trembler lorsqu'elle eu finit, et au lieu de l'habituel rire cristallin, un cri sortit d'outre tombe se propagea. Sa colère, sa douleur, il allait le sentir.
Son cri était un puissant, suffisamment pour faire croire qu'il paralysait. Et alors qu'elle continuait ses mudras, les murs cédèrent et l'aspect du plafond changea se parsemant de piques mortels. Suite à l'absence des murs, le plafond s'écroula sur toute la scène. Certes, il n'était pas recouvert de piques sur toute la surface, il y avait quelques anfractuosités, mais il fallait une chance extrême pour s'y trouver. Restait à sortir vivant de l'ensevelissement.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 22 Nov 2017 - 0:15

L’ambiance avait changé, il le sentait, faisant un pas en avant prêt à aller achever ces deux sales gamines horripilantes malgré les relents d’effroi qui continuaient de lui remonter dans l’échine, il fut soudainement stoppé dans sa course par un cri de fureur qui le tétanisa dans son action, le faisant s’effondrer au sol. Que… Encore un genjutsu. Il était cependant tout seul cette fois, et il avait beau essayer de visualiser une concentration de chakra, il comprit bien vite que le niveau de la technique était tout autre. Ce n’était pas avec les réserves qu’il semblait lui rester qu’Akumu serait bien utile. Zenko ? Autant l’oublier. Il avait l’impression de l’avoir attendu 72h, voire plus… sans réponse.

Immobilisé au possible, il concentra néanmoins autant de chakra que possible alors que la salle commençait à s’agiter. L’effort bien que rapide lui sembla surhumain, les relents de peur hantant de nouveau ses pensées alors qu’il se voyait déjà échouer. Mais il restait tout de même d’un autre niveau et la quantité de chakra à peine réunie, il se libéra de l’illusion, se retournant sur le dos alors qu’il activait le sceau sur sa poitrine tandis que plusieurs piques s’abattirent sur lui, suivies du reste du plafond.

L’impact passé, sous les décombres, les yeux et la bouche fermés pour éviter que les débris ne s’infiltrent et le coupent alors que son armure avait cédé, il bougea difficilement ses doigts, la pression alentour heurtant tout son corps pourtant largement musclé. Le sceau au sein de sa paume droite s’activant alors pour absorber les débris et lui permettre enfin de respirer.

    - Un peu d’aide ? Quelqu’un ?


Se relevant difficilement, il saisit la main qu’on lui tendit, s’époussetant dans un grognement. Petites connasses.

    - Hmpf, merci.


La seule invocation qui lui restait était le petit orvet enroulé autour du poignet du Sabakyô qui venait de nouveau de cracher son coagulant dans les plaies de l’instigateur de l’escarmouche. Dans un élan de bonté, il posa sa main sur les plaies quasi cicatrisées de son acolyte sans grande délicatesse et y déversa le contenu de l’un de ses sceaux, reprenant au passage son orvet.

    - Elles sont mortes, c’est sûr ?


Exfiltrant son encre de l’amas de débris, il laissa ses tatouages reprendre leur place initiale, attendant la réponse de son comparse tout en se craquant le cou dans un bruissement sonore avant de regarder au-dessus de lui. Elles n’avaient pas lésiné sur les moyens …

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 879
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 22 Nov 2017 - 13:24




Pauvres gamines. Elles qui croyaient être de véritables terreur, venaient de se faire avoir au jeu des supercheries. Non seulement elles s'étaient crues intouchables, mais elles agissaient et parlaient comme tel...tant pis. Qu'elles souffrent et qu'elles crèvent. L'hirondelle que j'avais recopiée fonça droit vers l'affaiblie qui, empoisonnée, avait sentie que la fin était proche. Si l'assistant du directeur et le chef de la garde ne s'étaient pas présentés, c'est qu'ils étaient occupés avec les autres dehors...et donc que personne ne viendraient lui venir en aide. Quelle triste histoire que de mourir devant les yeux de sa jumelle qui, clairement, n'avait rien pour la sauver d'une technique aussi vicieuse. Peu importe...elle mourrait non seulement dans la souffrance de se sentir souillée jusque dans ses veines, mais aussi dans la panique la plus totale alors que ma copie du moineau de mon coéquipier ne cessa de l'harceler.

L'autre, n'eut le temps de rien faire autre que de voir sa soeur tenter de la "protéger" avec ce cocon de pierre qu'elle invoqua, mais pour elle aussi il était trop tard. Les liens que j'avais créés dans son subconscient s'affairaient déjà à la maintenir en place...pas assez à mon gout, mais suffisament pour lui permettre de voir le triste sort de sa jumelle. Le désespoir et la terreur dans son visage me fit rapidement comprendre que nous avions déjà gagné cette bataille. Et tel l'enfant qu'elle était, elle piqua sa crise. Elle perdit toute concentration, toute logique...et se laissa aller dans un élan de rage pure. Son cri fendait l'air, et je regardais la scène, j'étais inutile pour Tatsuo maintenant. Il lui faudrait s'en sortir seul.

Le plafond se transforma en une série de stalagtite et il s'effondra sur le blondin...et sur la folle esseulée. Fruit de tout les hasards, ou simplement de l'ultime chance qui me suivait toujours, mes actions passées m'avaient menés jusqu'à un point qui restait intouché par la tentative suicidaire de la gamine...ce qui me permit de réactiver mes sens afin de pouvoir déterrer le borgne si jamais il avait survécu à ce bordel. D'ailleurs, son orvet toujours actif sur mon poignet me le confirmait bien...puis je commençai à voir son chakra au travers de la pierre. Il semblait bien en un seul morceau...excellent!

Sautant sur le tas de pierre, scrutant rapidement les lieux en m'assurant de ne plus sentir la signature des jumelles, j'allai là où le cracheur d'encre avait été ensevelis pour, tranquillement, pousser et faire rouler les cailloux au dessus de lui, histoire de le sortir de ce pétrin. Se faisant...je ne quittai cependant pas des yeux notre prochain objectif: les cellules. Les prisonniers qui y étaient enfermés et qui avaient hurlés à l'arrivée du démon des petites devaient avoir survécu à la chute du plafond grâce à ces cages en acier. Ils pourraient me renseigner sur le chemin à prendre pour rejoindre les Sabakyô enfermés ici...


-Akumu
Hmhmhm...on a eu chaud, mais oui je crois qu'elles sont bien mortes. Petites putes impériales...

Libérons les prisonniers ici avant de continuer. Ils ont dû survivre grâce à leurs cages de fer...et ils pourront me dire où sont les autre. Avec les explosions et le bruit à l'extérieur, je vois qu'on a encore le temps de mener à bien notre mission.


Puis, en me tournant vers les cages, je tentai de me faire entendre par les prisonniers survivants...s'il y en avait. Élevant un peu la voix, sans nécessairement crier, je tentai d'attirer leur attention tout en énonçant mes intentions envers eux.

HEEE! Mes amis...dites moi oùje peux trouver les Sabakyô enfermés ici et je vous offre votre liberté.

Vous m'entendez?





_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1477
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 23 Nov 2017 - 23:42

Sous les décombres le sang des deux jumelles Mamoru s'écoule et offre quelques reflets vermeille sur le sol.

Les prisonniers, vivants grâce à leur cage, ne bougent pas plus qu'avant, mais l'un d'eux, tout au fond, à côté du lieu où le clone de Zenko s'était dirigé, s'agite et balbutie quelques mots incompréhensibles au premier abord. En tendant une oreille sûr ou en s'approchant, ces mots deviennent un peu plus intelligibles :

- Pas ici...la porte scellée... la carte...les archives... Pas ici... la carte... les archives... la porte scellée....


Plus ou moins dans le bon ordre, il n'avait de cesse de se balancer de gauche et de droite, un sourire béa sur le visage et complètement ailleurs. Il ne répondra à aucune autre questions et les autres prisonniers donnent l'impression d'être une coquille complètement vide.

Il vous faut rassembler vos forces et décider de la meilleure marche à suivre pour retrouver la trace des Sabakyô.

A l'extérieur le combat fait rage contre les autres gardiens qui tiennent têtes aux assaillants, démontrant avec fierté que leur rang n'est pas une simple décoration. L'arène de feu brillera encore un bon moment et semble attirer tous les regards.
La chute des murs du quartier ou vous vous trouvez cependant ne passera pas longtemps inaperçu.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3536
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Dim 26 Nov 2017 - 0:21

Normal que ces gueux semblaient tous aussi végétatifs qu’avant. Vu la torture mentale que les gamines avaient dû leur faire subir depuis des jours, de semaines, des mois voire des années car il leur avait fallu quoi … cinq minutes à tout casser pour que lui se mette dans tous ses états et finisse à deux doigts de se passer la corde au cou ? L’un des prisonniers semblait pourtant gigoter un peu, balbutiant une ribambelle de mots sans grand sens. Enfin si … Et ce qu’il en comprenait ne lui plaisait pas des masses.

    - Génial … Une porte scellée… Les archives c’est c’qu’il y avait dans l’autre bâtiment c’est ça ? Super … Hmmm.


Réflexion sur leurs effectifs, il pouvait déjà enlever Zenko de l’équation. S’il n’avait pas répondu c’était qu’il était soit mort soit trop obnubilé par ses propres combats. Cet abruti n’était pas un grand malin, aussi attentif qu’un gamin de cinq ans, il fallait constamment le garder à l’œil. Manque de pot, il n’avait pas fait la baby-sitter pour cette fois…

Composant une série de mudras, sa chemise se souleva rapidement, une tâche d’ombre formant une silhouette à ses côtés, qu’il laissa un moment comme ça le temps de faire les présentations. Quelques mudras et une tape dans le dos de son gosse ninja et il se tourna à nouveau vers son partenaire.

    - J’te présente ton escorte. Je vais aller solo aux archives… et éventuellement tailler bavette au dirlo si j’ai la chance de le croiser dans son bureau pour chopper cette « carte » ou avoir les accès à cette porte. Si en effet elle est scellée, ça doit être un truc un peu trop puissant pour que j’puisse briser la serrure en deux-deux. Toi juste démerde toi pour trouver cette fameuse porte et une fois fait, contacte moi, et vraiment au besoin écris moi quelques mots doux et j’apparaîtrai comme par magie.


Fouillant dans sa poche, il en sortit un carnet dont il arracha une page avant de la tendre vers le Sabakyô. Il avait déjà expliqué le mécanisme à la préparation de l’opération, il comprendrait sûrement. Le sceau de téléportation derrière était un petit bonus qu’il avait montré à la fin de sa tirade. Craquant son cou, son invocation à ses côtés devint alors invisible, il se tourna avec un petit sourire vers le Sabakyô alors que son orvet retournait à sa forme de tatouage autour de son bras.

    - Ah oui, j’ai oublié de te dire, il est invisible. J’te conseille de l’être aussi. Niveau affrontement, vu tes prouesses martiales, vaut mieux pas que tu te retrouves face à face avec un autre duo du genre. Ton escorte peut one-shot un mec discrètement au besoin mais un choc et pouf, tu te retrouveras solo. Toi, obéis lui. Et toi … J’espère que tes potes sont vraiment encore vivants et qu’ils sauront se montrer redevables …


Dernière apostrophe alors qu’il composait sa propre série de mudras pour disparaître et commencer à courir pour ressortir par là où ils étaient rentrés, en direction du bâtiment administratif.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Event Prison] L'ombre de la bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ame no Kuni :: Ancienne Prison Impériale-