N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 [Event Prison] L'ombre de la bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mar 28 Nov 2017 - 12:10



Les pauvres...ils avaient l'air vidés, complètement arrachés à leur propre conscience et à leur propre corps qui devait à peine leur répondre. Ces deux folles les avaient mal menés, ils en avaient bavés et malheureusent, je n'avais pas le temps nécessaire pour les délivrer immédiatement. Sur le chemin du retour donc...si la tournure des événements nous le permettrait. Sans donc aucun mot, sans rajouter quoique ce soit, je me retournai vers mon coéquipier qui semblait exaspéré de devoir sortir et aller vers un autre bâtiment afin de continuer les recherches. Une chose était sûre maintenant; nous devions nous séparer. Une idée qui ne me plaisait guère d'ailleurs...vu mes faibles talents en autodéfense. Et faible était un faible mot justement. Mes capacités en la manières étaient pratiquement nuls. Des civils...ça allait...mais d'autres Shinobis entrainés? Sans façon...

Heureusement, le cracheur d'encre avait plus d'un tour dans son sac et il créa une silhouette bien capable de combler ma faiblesse. Bon...elle serait facilement tuable...mais c'était bien mieux que rien. D'ailleurs, si elle devait à être repérée et visée par un ennemi, je profiterais tout simplement du temps qu'il y perdrait pour disparaitre dans les ombres et rejoindre le blondinet ou simplement lui faire appel grâce à ces parchemins qu'il me tendait là. L'art des sceaux était un art bien intéressant, un art que j'étais bien tenté d'apprendre, mais qui au final n'avait rien de préférable au ninjutsu à mes yeux. Disons seulement qu'avoir un allier potent dans ce domaine me suffirait.

Faisant simplement un léger signe de tête à mon partenaire d'affaire, je le laissai se diriger vers les archives...puis je me retournai vers son invocation pour lui dicter les premiers ordres à suivre. Des ordres qui laisseraient tout le temps nécessaire à Tatsuo de fouiller les archives en attirant le maximum d'attention ailleurs.


-Akumu
Hmhmhm...allez...fait-moi sauter les vérous de ces cages. Montre moi à quel point ce katana est tranchant et garde bien un oeil aux alentours pendant que j'escalade le mur. On ira à l'étage supérieur...il doit y avoir d'autres cellules...et d'autres trucs intéressant.

Ils étaient peut-être faibles et à moitié légumes, mais une promesse était une promesse. Ils seraient maintenant libre de leurs choix, libres de leurs actions et un beau trou créait une brèche dans le mur du bâtiment...mais du périmètre de sécurité extérieur aussi. Ils n'avaient qu'à courrir et saisir la liberté à deux mains. Elle était à leur disposition maintenant.

-Akumu
Allez...hmhmhm! Volez petits oisillons de malheurs.

Puis, affochant un sourire derrière mon masque, je disparue de la vue de tous, me rendant totalement invisible après avoir eut le temps de souffler un peu entre ce moment et le combat que nous avions mené. Le stresse avait laissé place à ma concentration habituelle...et j'escaladais maintenant les paroies irrégulière de ces murs endommagés par la technique suicidaire de la dernière jumelle...en quête d'autres cellules ou quelconques bureaux du staff carcéral qui pourraient me fournir des documents utiles, une carte, ou encore d'autres éléments importants.

résumé:
 



_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 29 Nov 2017 - 20:53


Alors que tout semblait encore calme autour de vous, une pierre termine sa course sur le sol et le brouhaha des soldats et du combat à l'extérieur se fait enfin entendre vous rappelant bien vite que vous n'aurez probablement pas toute la nuit devant vous pour parvenir à vos fins.

Dans le quartier de haute sécurité, alors que la partie effondrée semble instable, le gardien qui avait pour ordre de rester ici quoi qu'il arrive vient jeter un œil aux dégâts sans avoir vue ou entendu quoi que se soit de votre discussion. Il se penche en avant et manque de tomber avant de soupirer.

- Enfin, ces deux pestes ne me martyriseront plus jamais... Y'a plus qu'à brûler leur bureau pour tout effacer... Mais que...


Alors qu'il se parlait tout seul il venait de s’apercevoir que les portes des cages des prisonniers spéciaux des jumelles étaient ouvertes car l'un d'eux venait de prendre le risque de sortir, apeuré comme un môme qu'on abandonnerait à son triste sort dans un univers inconnu.

- Tu f'rais mieux de retourner dans ta cage si tu veux pas que les démons te dévorent !

Hurla-t-il au prisonnier qui avait eu un peu de courage. Ce dernier recula et retourna au fond de sa prison, s'asseyant sur le sol et se reposant les questions qui avaient bercés ses jours et ses nuits depuis un temps qu'il ne pourrait chiffrer.

- Pauv' con.

Un murmure alors qu'il faisait tourner un trousseau de clés entre ses doigts malhabiles. L'une d'elle devait bien correspondre au bureau des jumelles. Bureau qui était étrangement simple et impeccablement ranger. Deux beaux meubles de bois massifs et sombres sur lesquels reposaient le même cahier parfaitement refermé. Dans ce carnet quelques notes et sur la dernière de couverture une suite de chiffre différent d'un cahier à l'autre ainsi que deux symboles, celui du rat et celui du tigre.

---------------------

Personne ne remarque la course invisible, alors il est aisé de se tenir devant les portes du bâtiment administratif. Les archives, complexe parfaitement organisé et régit par le directeur, dispose d'un système de surveillance particulièrement efficace. Il ne faudrait pas que n'importe qui puisse entrer sans se faire connaître.
Au moment où vous vous trouvez devant la porte un garde l'ouvre, sans doute pour renforcer l'équipe tout autour de l'arène de feu ou aller enquêter sur le bruit entendu et l'effondrement du bâtiment de haute sécurité. Toujours est-il que c'est votre ticket d'entrée pour rester invisible.

Le bureau du directeur, comme indiqué sur le plan que vous trouvez face à vous sur un petit tableau de bois, à côté du guichet de « bienvenue », se trouve un peu plus loin dans le couloir qui vous fait face. D'un autre côté, la salle des archives, verrouillée et surveillée, se trouve au fond du couloir sur votre gauche.

Grâce à votre ouïe bien aiguisée, vous pouvez compter jusqu'à quatre garde présents sur votre gauche et deux devant vous. Un cri au loin, provenant du couloir en face de vous vous fait savoir que le directeur est bel et bien présent. S'en suit une porte qui claque et un garde qui approche de votre position sans pouvoir vous voir ou vous sentir, la main frottant sa joue et son menton.

- Purée il n'y est pas allé de main morte cette fois...

Il cracha au sol et ce fut du sang.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 29 Nov 2017 - 23:30



Pauvres hommes.

Ils étaient brisés, complètement ravagés par toutes ces années de tortures mentales et physiques. Ils avaient devant eux la liberté dont ils avaient tant rêvés, mais ne savaient plus comment la saisir. Ils ne réalisaient pourtant pas la force et le poids dont ils disposaient maintenant que leur cage était ouverte; celle du nombre. Lui...était seul.

Soupirant, plus par pitié que par réelle compassion, je continuai donc simplement mon chemin en direction du bureau, ne chuchottant que quelques paroles au moment même ou nous passions tout juste aux côtés du garde, toujours couverts d'un voile d'invisibilité. Ces mots, peut-être eut-il le temps des entendre, mais il était déjà trop tard pour lui. La créature qui m'accompagnait se tenant déjà dans son dos, derrière moi...derrière lui.


-Akumu
Tue-moi ça...Hmhmhm!

Et pendant que je continuais d'avancer, ceux de notre gardien mal engueulé cessèrent leur mouvement. Une pointe solide et froide s'était frayer un chemin dans sa nuque, laissant une tache d'encre à l'endroit où elle avait frappée, alors que le sang coulait sur sa gorge, tout juste sous son menton. Une fin rapide, silencieuse, inattendue. Quelle sensation étrange que d'avoir cette puissance entre les mains. De n'avoir qu'à dire un simple mot pour que les mouches ne tombent. C'était là quelque chose à laquelle je n'avais jamais été habitué. À laquelle je n'avais jamais aspiré non plus car, en fait, jamais une personne n'avait encore périe sous la commande de mes mots. Aucun autre meurtre n'était réellement lié à moi, ni au premier, ni au deuxième degré. Au troisième? Si...l'une de ces deux jumelles que nous venions tout juste de rencontrer...mais Tatsuo en avait fait tout le travail.

Là...c'était différent. L'invocation venait bien de lui, certes, mais l'ordre venait de moi directement. Je ne m'étais donc toujours pas sali les mains, mais cette sensation de puissance qui venait avec "le pouvoir décisionnel de vie ou de mort" avait éveillé quelque chose que je n'avais jamais connu, ni espérer. Un genre de...satisfaction? Étrange...hmhmhm...mais si agréable.

Rouvrant les yeux, m'échappant de cette brève transe afin de rediriger toute mon attention sur le reste de ma mission, je marchai en direction du bureau où je pris le carnet tout en l'étudiant très brièvement. Le pouce sur la première page, le livre incliné vers le bas, je laissai défiler les pages les une après les autres en effectuant une petite pression sur le rebord des feuilles. Il y avait là un paquet de notes, mais rien de plus intéressant que ce qu'il y avait sur la quatrième de couverture. Sentant l'importance de ces chiffres et de ces mudras, je décidai donc tout simplement de prendre le calpin tout en écrivant les informations qui s'y trouvaient à l'endos du parchemin que m'avait donné le blondin. Ainsi, si je venais à perdre le bloc-note...les chiffres restersient bien inscrit quelque part.

Rebroussant donc chemin, jugeant que je devais avoir là les informations les plus importante à trouver, je repassai près du corps du garde. Sans même le regarder, je me penchai à sa droite pour prendre, de la main gauche, le trousseau de clé qu'il s'était bien amusé à faire tournoyer dans les airs, mais aussi ses cartes d'identifications. De l'autre, j'aggripai le col de sa chemise de guardien tout en me dirigeant vers le trou béant qui donnait à l'étage inférieur et d'où il avait ordonné aux prisonniers de retourner dans leurs cellules. À cet instant, si le masque que je portais avait ou sourire, son rictus aurait probablement touchés les lobes de mes deux oreilles. Seul un gros *Boom* bien lourd se fit entendre chez nos voisins du bas...qui remarquèrent qu'un autre de leurs tortionnaires venait de passer de "l'autre côté". Puis je réapparu devant eux.


-Akumu
Vous feriez mieux de saisir votre opportunité. Je ne vous aiderez plus si vous restez là.

Courrez, sortez par ce trou...ce sera votre seule chance de sortir d'ici vivant. Hm hm hm...car quand je libèrerai mes frères...mieux vaudrait ne pas trainer dans les environs.


Puis, leurs tournant une dernière fois le dos, je
pris l'apparence du gardien et commençai à me diriger vers les archives du bloc administratif, toujours accompagné de cette ombre d'encre tout particulièrement utile. Il était temps de rejoindre Tatsuo et de porter le coup de grâce à ces vestiges impériales...mais aussi le coup d'envoie de la prochaine étape qui metterait en place les bases d'un nouvel ère pour ce pays.


Résumé:
 




_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Sam 2 Déc 2017 - 10:25

Ouvrant délicatement la porte des archives, il délaissa son invisibilité, son ouïe toujours aux aguets. Il avait eu une chance inouïe de pouvoir rentrer dans le bâtiment sans éclats. Dans le hall, visiblement de retour du bureau du directeur, un garde témoignait de la présence du bonhomme. Un point l’inquiétait néanmoins quelque peu : la violence exercée sur le garde. Etait-ce réellement causé par le directeur ? Était-il un ninja ? Mais chaque chose en son temps.

Dispatchant ses souris dans la salle des archives, il se dirigea tout d’abord en direction de ce qui devait être la section des prisonniers, afin de chercher tout registre commençant par « S » … comme Sabakyô… Les quelques feuillets qu’il sortait et qui ne correspondaient pas à ses recherches semblaient étrangement indiquer tout le même chose : aucun prisonnier n’était jamais sorti de prison. Que se passait-il réellement ici ? Tous les prisonniers étaient-ils tous à l’image de ceux dans le quartier de haut sécurité, drainés de leur envie de vivre ?

Interpellé par ses invocations qui avaient, elles, trouvé quelque chose de plus consistant, il s’approcha du coffret. Hmmm le mécanisme semblait piégé … Hésitant à l’ouvrir quand même en misant sur sa chance, il se retint finalement.

Réintégrant ses souris, il tapota un instant du doigt son menton avant de réfléchir à la suite. Son carnet vibra un instant : des nouvelles d’Akumu. Le bonhomme avait semblait-il trouvé quelque chose… Mais rien de très transcendant pour le moment. Génial.

    *Dans les archives, vais dans le bureau du directeur.*


Ecrivit-il tout en se rapprochant du mur où le plan à l'accueil avait indiqué la jonction la plus proche entre les archives et le bureau du directeur. Atteignant l’extrémité de la salle, un sourire se dessina sur son visage. Quelques séries de mudras plus tard, une grosse mygale se matérialisa à hauteur de son cou et ses mains se gorgèrent de chakra. Il était temps de rendre visite à son hôte. Découpant le mur comme s’il coupait dans du beurre, il déposa la pierre délicatement dans le sol des archives, enjamba le trou pour se retrouver dans ce qui s’annonçait être un placard avant de redécouper le mur avec plus de rapidité et moins d’expertise, les blocs de pierre tombant alors qu’un filet noir fut propulsé de celui-ci en direction de la silhouette qui faisait les cent pas jusqu’à maintenant.

    - Yo dirlo, j’ai quelques questions !


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 4 Déc 2017 - 20:54

Le gardien des clés entendit les paroles au moment où son corps lui sembla froid et lourd. Sa vie était déjà partit quand il s'effondra. Jeté comme un linge sale par dessus les débris, de nouveau, l'homme qui avait pointé son nez hors de sa cage refit courageusement la même démarche, relevant ses yeux d'un vert pomme étrangement vif vers Akumu leur représentant de leurs libérateurs. Ils avaient bien eu conscience qu'il y avait eu plusieurs hommes contre les jumelles un temps plus tôt. L'homme leva sa main droite et la posa sur son cœur en le regardant partir sous les traits du gardien tué un instant plus tôt.
Le prisonnier libre rattrapa le Sabakyô en se postant devant lui.

- Vous cherchez les autres comme vous ? J'ai entendu parfois, les soirs sans bruits, des cris dans le bâtiment principal... Et on ne voyait ces gens là passer qu'une fois... la journée ils n'étaient pas dans les quartiers... ni dans les quartiers hautement sécurisé...

Avec le vacarme assourdissant des combats et les cris des soldats spectateurs ou en mouvement, il pointa tout de même du doigt le plus grand bâtiment, les prisons lambda.

- Il doit... y avoir quelque chose là bas que personne ne peut voir...

Derrière eux doucement les autres prisonniers libres s'avancent. Des années de tortures et de servitudes, que devaient-ils faire maintenant ? On leur avait tout pris, ils n'avaient plus vraiment de vie.

- Pour y entrer ça sera pas simple malgré le grabuge. Il reste toujours des patrouilles présentes à l'intérieur pour éviter toute évasion.


Les prisonniers inclinèrent tous leurs têtes et commencèrent une marche lente vers le bâtiment principal. Il fallait aider ceux qui leur offrait une nouvelle chance, et s'il la perdait, ils auraient au moins eu leur revanche sur les diablesses.



Les gardes n'avaient pas plus vue qu'entendu l'Hyo pénétrer dans le bâtiment, pas plus que dans la salle si précieuse des archives. Il n'y eu que le directeur qui eu le loisir de voir l'un des intrus. Il voulu crier, mais puisqu'il criait sans cesses sur ses employés, qui viendrait ?
Son regard gris acier se porta sur l'homme d'où était sortit cette étrange toile qui l'entravait.

- Qui diable êtes-vous et que voulez-vous ? Vous ne trouvez pas que j'ai assez de problèmes à gérer pour en plus venir me déranger ?! Je n'ai pas le temps pour vous !!

De sa main gauche quelque chose de lourd tomba sur le sol, sans brillance, mat et avec quelques traces de sang pour les fois où il s'énervait réellement.
Sans vraiment savoir ce que ce type voulait, il observa son placard commun avec les archives complètement détruit et au travers du trou l'emplacement du coffret garder précieusement.

- Vous tomberez avant de pouvoir faire quoi que se soit.

Son calme était étrange, à crois qu'il avait l'habitude de se trouver en présence de shinobi hostiles.

- Avec le vacarme que vous faites il va sûrement tout brûler...

Un rire à glacer le sang s'échappa de sa gorge alors que ses poches montrent une légère boursouflure, laissant comprendre qu'il possède plusieurs choses peut-être intéressantes.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 4 Déc 2017 - 22:23



Sans regarder par dessus mon épaule, menant mes pieds jusqu'à l'orifice qu'avait causé le kunai explosif de l'un de ces mercenaires qui avait bien voulu participer à notre marche de santé, je fus rapidement interpellé par cet homme qui avait rebroussé chemin quelques instants auparavant. Derrière ce masque, derrière ces lunettes fumés dont la teinte verdâtre masquait bien les reflets semblable de mes pupilles, mes paupières se refermèrent tranquillement, ne laissant qu'une petite fente entre elles...faisant naître cet air vicieux sur mon visage. L'homme avait reprit de l'assurance, et avait entraîné les autres prisonnier dans son élan de bravoure. Une bonne nouvelle...qui risquait bien de déplaire à ceux qui avaient été leurs tortionnaires depuis bien trop longtemps déjà.

Retournant donc sur moi-même, prêt à écouter ce qu'il avait enfin à me dire, c'est avec stupéfaction que j'appris qu'il était beaucoup plus informé qu'il n'en avait l'air. Appuyant la pointe de ma canne sur le sol, refermant ma paume gauche sur sa tête et la paume droite au dessus de l'autre, j'attendis bien silencieusement qu'il eut terminé de me livrer ces informations cruciales avant de prendre la parole.


-Akumu
HmHmHm! Ce que tu me dis là change la donne. Ce sont là des informations cruciales à la réussite de notre entreprise. Merci...Dis-je alors en détournant le regard, fixant le bâtiment principal de la prison au travers d'une fenêtre cassée. Pour ce qui est du reste...je ne vous obliges rien Hehehe. Que ceux qui veulent partir partent, que ceux qui veulent aider aident...mais sachez que ce n'est que le début ici. Le pays au complet aura des comptes à rendre ensuite...ou du moins...ceux qui ont fait de cette terre un abysse d'asservissement. Je ne vous demanderai qu'une chose; lorsque le temps sera venu en dehors de ces murs...battez-vous pour que les choses changent, car nous en sommes là aujourd'hui; choisir notre destin.

Puis, prenant une nouvelle fois les items que m'avait laissé mon nouveau "partenaire d'affaire", j'allai y inscrire les nouvelles informations que je venais tout juste de recevoir, sans changer les informations précédente. J'allais le rejoindre...et lui ramener son laquet d'encre par la même occasion.

Lorsque vous y serez, ceux qui restent ainsi que toi-même devront vous emparer des couloirs. Si vous voyez un garde, foncez dessus. Profitez du fait que vous êtes nombreux pour faire de la casse et nous permettre d'entrer sans trop de problème mon ami et moi-même. Libérez les prisonniers plus "normaux" là-bas et ensuite...partez. Allez dans les ruines de l'ancienne capitale. Une personne y vit, seule...dites lui que vous venez de ma part. Lui aussi porte un masque...plus simple que le mien. Ce n'est pas un Sabakyô, mais il partage bien des choses que vous avez vécu ici. Il saura vous aider pour la suite.

Et toi...
Dis-je à l'invocation invisible qui avait reçu l'ordre de m'obéir au doigt et à l'oeil. Continue de me suivre. Si jamais quelqu'un réussit à voir au travers de mon déguisement,
tu t'en débarasse.


résumé:
 



_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 6 Déc 2017 - 23:10

    - Tututu, j’ai dit que c’était moi qui avais des questions…


Un doigt sur sa bouche, il se rapprocha du bonhomme, jetant un coup d’œil au poing américain. Les cadres sérieusement, de vrais bouchers. Pas sûr que ses sous-fifres accourent pour lui sauver la mise du coup. Et c’était tant mieux. L’araignée tournée vers la porte, celle-ci guettait la moindre interruption pour cracher sa toile.

    - On va jouer un jeu, ça te dit ? J’appelle ça « Bobo ou vérité ». C’est simple, je pose les questions, tu y réponds ou je te coupe … disons la main.


Sortant le couteau à sa ceinture, il appuya délicatement la lame sur la main du directeur.

    - On commence ? On va commencer par un truc facile, dis-moi comment ouvrir la fameuse porte scellée pour accéder à ton troupeau de Sabakyô.
    - Pour que vous alliez entacher la réputation de la prison ?! Croyez bien que si vous me tuez... vous pourrez jamais y entrer…


La lame fusa, tranchant l’indexe de l’homme alors qu’il criait soudainement de douleur.

    - Tututu, je n’aime pas l’insolence, mais écoute c'est parfait mon mignon on va y aller ensemble alors ... mais d'abord, ta porte, elle est où ? et qui va brûler quoi ? Et attentiioooooooooon *sourire radieux* ne cherche pas à mentir.


Conclua-t-il en agitant le couteau.

    - La porte scellée ? j'en sais rien et je m'en contre fou... faites moi perdre une seconde de plus et je vous fait trancher la tête.


Air de défi.

    - Le scientifique brûlera tout... question de principe. Pas de preuves...


Poussant un soupir légèrement blasé, il passa sa main sur la bouche de sa victime avant de couper deux autres doigts.

    - Question de principe aussi. Ne bouges pas, on va y aller, tu seras sûrement plus loquace en chemin quand tu réaliseras que tu préfèreras ne pas finir comme tes larbins.


Laissant son araignée museler le directeur avec un nouveau jet d’encre et projeter son filin pour tirer le directeur au sol et le traîner sur le chemin dans son cocon d’encre, Tatsuo s’agenouilla un instant le temps de fouiller le directeur, rapidement le bureau puis retourner au coffret après avoir identifié la clé qui correspondait à la serrure. Le scientifique brûlera tout ? Pas de preuves pour quoi ? Au moins ils étaient sûrs d’une chose maintenant : les Sabakyô étaient bel et bien là. Et la carte qu’il venait de trouver dans le coffret semblait indiquer la même chose. Nul doute qu’Akumu n’allait pas apprécier lire l’intitulé des sous-sols où se trouvait sa marmaille … Sortant son calpin il lui confirma sa présence dans le bureau du directeur, appuyant le fait qu’il allait avoir besoin d’assistance pour se rendre au bâtiment principal vu le paquet qu’il allait devoir se trimballer …


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Ven 8 Déc 2017 - 20:12

Les mots du Sabakyô trouvèrent échos dans le cœur de certains prisonniers dont la lueur dans les yeux ressembla plus à une lueur vivante que morte. Ils avaient reçut une mission qu'ils comptaient bien mettre à profit et le plus tôt serait le mieux. Malgré tout, la colonne de flamme qui lentement s'élevait au loin ne leur présageait rien de bon.
Ils avaient laissé l'homme masqué déguisé en garde partir de son côté et eux, tous ensemble pour le moment, se rendaient vers les prisons basiques. Trop mauvais, choses immondes, raclures de la pire espèce, tels avaient été les mots entendu à mainte reprise dans leur tête sous le joug des jumelles.
Poing fermé, le groupe alla jusqu'à son objectif et en poussant les portes, la garde fondit sur eux. Le sang coula dans les deux camps, mais leur cri, unique et singulier, suffit à mobiliser la garde vers eux. Ils se séparèrent en deux groupes, un petit qui irait ouvrir les cellules, un autre, mené par l'homme aux yeux vert, qui rentrerait dans le lard des gardes. La milice de la prison, dernier rempart contre les prisonniers ici.

C'était la cohue, mais bientôt ils ne seraient plus seul, bientôt le destin de cette prison allait changer une bonne fois pour toute. La première cellule s'ouvre mais le chakra est bloqué et le shinobi captif ne peut rien faire. Les bracelets semblaient incassable, du moins sans chakra.

Le combat contre le garde du feu de l'autre groupe se termine, en témoigne la tornade de feu géante, un suicide somme toute, comme l'attaque désespéré de la dernière des jumelles.

Sur la route personne ne semble porter la moindre attention au garde déguisé qui s'avance d'un pas rapide vers le bâtiment administratif. Le combat, bien que semblant terminé, au centre de l'arène de flamme attire tous les regards.
Croisant le seul garde qui en était sortit, celui-ci fit juste un signe rapide envers son « collègue » qu'il laissa tout naturellement entrer. Sans doute venait-il faire lui aussi son rapport sur la situation au directeur, sans doute lui aussi aurait droit à la colère de ce dernier.


Le directeur laissa mourir des cris plaintif à mesure que ses doigts tombaient. Il ne voulait rien dire, il ne devait rendre de compte à personne après tout. Lorsqu'il fut à terre et muselé, il s'en voulu presque de ne pas avoir répondu correctement aux questions. Il n'avait pas peur des shinobis, non, mais sans les bracelets il n'avait aucun pouvoir sur eux.

Vous vous retrouvez sans encombre. Personne n'a, semble-t-il, voulu lever le petit doigt sous les cris du directeur. Il criait tellement que personne n'avait prêté l'oreille. Chaque garde à son poste, il vous est facile de sortir en masquant la présence du « paquet » que vous transportez.
Personne ne distingue le subterfuge concernant l'apparence d'Akumu.
En sortant le groupe qui a combattu le gardien d'élément feu ne se trouve plus à sa place.

Quelques rares gardes fuyants les lieux du combat, donc la prison, se laissent encore voir, la plupart jonchent le sol.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mar 12 Déc 2017 - 14:00



Comme il était intéressant de constater ce que la rage issue de plusieurs années de détention et de maltraitance pouvait accomplir. Ces hommes qui, il n'y a que quelques minutes à peine, semblaient si faible et misérables, avaient retrouvés une énergie qui allait au-delà de mes espérances. Ils avaient, comme je l'avais demandé, chargés les couloirs du bâtiment principal et se débarassant de tout ce qu'il pouvait y avoir dans leur chemin, nous facilitant ainsi l'accès à cette maudite porte que nous recherchions tant. Ou plutôt...que je recherchais tant. Il ne fallait pas se drapper dans les illusions, Hmhmhm...ce Tatsuo ne le faisait probablement pas de gaieté de coeur ni même dans le but de m'aider directement. Néanmoins je lui en serais grandement redevable...

Traînant d'ailleurs le poid du directeur (Dont j'avais rendu le corps imperceptible) avec son aide, traverser ces couloirs et enjamber les cadavres jusqu'à la dite porte n'était pas une mince affaire. Heureusement, nous étions aidés par le plan recueillit par mon partenaire...nous n'avions donc pas à fouiller toutes les pièces sur notre chemin. Non...c'était un allé direct, sans même prendre le temps de nous arrêter où que ce soit, ni même aider qui que ce soit en chemin. En fait, ce serait mentir que de formuler cela ainsi, il y a bien un petit arrêt que nous dûmes effectuer avant de continuer. Laissant tomber la partie du sac que je trainais, je m'empressai de me pencher et de prendre la chemise et les identification d'un garde mort juste à côté de nous...et les lancer à mon coéquipier.
Met-ça...dépêche...avant que quelqu'un n'arrive. Mémorise son nom, je l'ai fais aussi au besoin. Et ce fut tout. Plus aucune attention à ce qui nous entourait ensuite ou pas plus ni moins que le nécessaire. Ces prisonniers, à l'heure actuelle, avaient payés la dette qu'ils me devaient et étaient maintenant libre de quitter. Je n'étais plus garant d'eux...ils étaient libres et ne méritaient donc plus aucune attention de ma part.

Empruntant une cage d'escalier, descendant les marches une à une, je dû donner un coup de genou dans le côté du sac pour avertir notre cher ami à l'intérieur d'arrêter de bouger s'il tenait à ne pas être plus amoché qu'il ne l'était déjà. L'adrénaline avait descendu et il sentait probablement l'étendue de ses blessures à la main...mais quelque chose me disait que son égo et son orgueil lui faisait toujours croire à sa "supériorité" sur nous. Je me doutais bien de la suite des événements, de ce qu'il se passerait lorsque nous allions arriver devant la porte scellée...de comment il réagirait. D'ailleurs, ce n'était pas pour rien que j'avais décidé de rester silencieux depuis notre réunion, Tatsuo et moi. Non...ma caboche était trop occupée pour parler. Trop occupée à savoir comment on allait le maintenir conscient après ce que je lui réservais s'il ne nous aidait pas. Ou peut-être...n'aurait-il pas à endurer quoique ce soit physiquement...Hmhmhm!

Empruntant un autre couloir, tournant donc sur la gauche au bout de celui-ci, je fus surpris de rencontrer un duo de gardes qui étaient venus se cacher ici. Vraisemblablement, soit ils gardaient l'accès à ce qu'il y avait derrière eux
..soit ils tentaient de fuir le carnage en haut. Quoiqu'il en était, il fallait passer coûte que coûte.


-Akumu
VITE VITE DÉGAGEZ ON EN A EU UN, ON DOIT L'ENFERMER AILLEURS. IL N'Y A PLUS RIEN DE SÛRE EN HAUT. LE DIRECTEUR A DIT "DE LE LAISSER TOUT BRÛLER". ON VA LAISSEZ CETTE PUTE BRÛLER EN PREMIER ALORS. Dis-je simplement en tirant le sac refermé tout en laissant pendre ma carte d'identité à mon cou, histoire qu'elle soit bien en vue. Le maximum est complètement anéantie...ils ont tués les jumelles et ont ouvert les cages. On ne peut plus rien, alors...vous avez le choix messieurs. Fuir...ou les retenir pendant qu'on va *le* libérer Hojo et moi...et qu'il crâme tout. Si j'dois crever...aussi bien crever en héro et leurs en foutre plein la gueule.

Allaient-ils se laisser prendre au piège? Allaient-ils se laisser influencer par cette ruse en ce moment de pure panique? Car après tout...la prison était déjà presque condamnée...

résumé:
 



_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Dim 17 Déc 2017 - 12:13


    - Ah enfin… même si notre bon hôte n’était pas très bavard, ses papiers en ont dit plus long sur ce que nous cherchons. Il semblerait que tes potes soient connus ici sous l’intitulé « expériences ». Entre les jumelles creepy et ça, on peut dire que l’ambiance semble pas hyper fun ici.


Faisant craquer son cou, il constata avec satisfaction que son ninja était toujours vivant, bien. Il en avait sa claque de perdre ses invocations toutes les trente secondes, la plupart à cause d’une connasse de gamine qui avait voulu l’emporter dans la tombe avec elle et sa catin de sœur. Rha qu’il détestait les enfants… Tous des petits cons. Mais bon, à la réflexion, les jumelles Mamoru pouvait aussi bien avoir plusieurs centaines d’années grâce à leurs pouvoirs chelous. Suffisait bien de vendre son âme au diable pour ça non ?

    - Il va falloir le traîner jusqu’au bâtiment principal, apparemment monsieur est vital pour l’ouverture de la porte scellée… J’espère pour lui qu’il n’a pas menti. Mais va falloir se dépêcher, il parlait d’un bonhomme qui allait tout cramer… pas moyen de savoir s’il parlait de toute la prison ou juste de tes potes.


Fit-il en lorgnant sur le prisonnier saucissonné par la toile d’araignée d’encre. Laissant Akumu rendre le cocon imperceptible, il avança à ses côtés avant de se changer rapidement à la demande de l’illusionniste. Ugh il commençait à en avoir sa claque de se plier aux conseils du Sabakyô.

Laissant le Sabakyô parler, Tatsuo s’arma de l’arme qu’il avait chourré sur le cadavre, indiquant par tous ses gestes qu’il ne visait pas leurs interlocuteurs et regardant la mêlée entre gardes et prisonniers. Qu’Akumu se bouge le cul, il ne fallait pas rester dehors sinon il devrait déboîter quelques crânes.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Sam 23 Déc 2017 - 11:02

Le directeur ballotté dans son cocon d'encre commence à trouver le temps long, et bien que plutôt décidé à être coopératif pour espérer avoir la vie sauve, les mots des deux mercenaires qui l'ont fait prisonnier ne l'incite guère à la confiance. Mais il avait cessé tout mouvements sous le coup supplémentaire. La douleur dans sa main ne l'inquiétait pas, oui c'était horrible, oui il aimerait avoir un peu d'anesthésiant mais il savait qu'il n'en avait plus pour longtemps avant d'avoir une chance de s'enfuir. Les deux hommes auraient besoin de lui après tout, il était leur clé de passage.

Les gardes qui faisaient face au duo armé de leur cocon sursautèrent sous l'injonction d'Akumu. Leurs yeux paniqués se tournèrent vers leurs collègues d'apparence. Un sourire de soulagement sur le visage de l'un d'eux et ils écoutèrent bouche bée la volonté de ceux retenant un prisonnier. L'un des deux pris la parole en faisant un pas tremblant en avant.

- Nous allons nous fondre dans la masse des prisonniers et fuirent... vous... devriez faire comme nous... merci pour les infos... on croyait que tout était perdu...

Pas un seul regard insistant envers le prisonnier. Il semblerait que le nom des deux gardes les avait fait pâlir. A croire que quelques rares élus connaissaient l'existence de ce passage et y amenait en compagnie des gardiens les prisonniers que réclamait ce « Il ».
Rapidement ils prirent leurs jambes à leur cou, mais là haut, la foule enhardie les intercepta dans un élan contigu de fureur.

Enfin seul, le directeur toussa dans son cocon et gigota encore un peu.
Sans avoir à trop le malmener, il vous donne la série de mudra qui permettra à la porte de s'ouvrir et d'arriver sur une salle trop sombre et sans anfractuosité. Il vous explique aussi que cette série équivaut à une grosse technique et que les gardiens l'exécutent toujours en duo. Il ajoute également ne jamais avoir mis les pieds plus loin que cette porte. Il n'avait fait qu'élaborer avec le Scientifique la complexité de la sécurité de la porte.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mar 2 Jan 2018 - 16:55

Le Scientifique. C’était donc le titre du bonhomme qu’il leur restait à affronter ? Il s’était fourré dans un pétrin bien plus ficelé que ce dans quoi il s’était initialement engagé. S’aventurant à pas mesurés dans le sous-sol alors que son araignée suspendait le directeur au plafond à l’entrée avant de le rejoindre sur son épaule, il regretta de n’avoir aucune invocation qui fasse torche, se promettant de remédier à ce problème sitôt qu’ils sortiraient d’ici. Akumu avait tous ses sens aux aguets, en toute logique ils n’auraient aucune surprise.

    - C’est pas possible putain ...


Souffla-t-il, frustré de ce piège si grossier alors que la pièce entière résonnait et que la faible lueur en face qui se projetait sur les murs de la pièce démontrait que ceux-ci se rapprochaient d’eux.

    - Eh bonhomme, recule. Toi, détruis le mur.


Sa première apostrophe s’adressant au bonhomme visiblement blessé et/ou mal en point (peut-être était-ce dû à une visite des Sœurs Terreur), il s’était tourné ensuite vers son soldat invisible qui arma son katana et découpa la paroi, Tatsuo dans un élan de grâce essayant de faire en sorte que les blocs tombent vers eux et non pas de l’autre côté. Passant par le trou, il arma son poignard.


    - Akumu ? C’est un de tes potes ? Toi là, où est le Scientifique ? Et qu’est-ce qu’il se passe ici putain.


L’araignée sur ses épaules agitait ses petites mandibules tandis que l’invocation du petit enfant les avait également rejoint de l’autre côté du mur. Être dans un espace confiné en présence de Sabakyôs n’avait rien pour lui plaire compte tenu de leurs aptitudes à enfumer toute une pièce de toutes sortes de merdes. Déjà se tenait-il prêt à ingurgiter un antipoison ou tout autre pilule curative qui lui servirait à neutraliser les effets de l’un de leurs hôtes …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mar 2 Jan 2018 - 20:04



Hmhmhm...faire coopérer des gardes n'avait jamais réellement été un problème pour moi, c'était même plutôt facile en ayant les bons outils comme on pouvait le contaster. Cependant, leur réaction laissait un goût amer dans la bouche, au sens figuré. Quelque chose de pas très net devait se cacher dans les entrailles de cette prison et plus l'on en entendait parler, plus mes inquiétudes à ce sujet se renforçaient. Il n'en sortait rien de bon en ce qui concernait les miens qui avaient été enfermés ici et plus nous avancions dans notre quête, plus il me devenait claire que j'avais plongé ce Tatsuo dans un nid de frelon. Nous ne pouvions pas voir les guêpes, nous ne ressentions pas encore leurs piqûres, mais il ne saurait tardé...je le sentais. Faire tant de chemin pour retrouver les miens qui avaient été enfermés dans une pièce secrète et recluse n'avait aucun sens. Ils ne devaient clairement pas n'être qu'enfermer ici. On s'était servis d'eux et je commençais à en avoir la certitude.

Après que les deux gardes eux décidés qu'il était probablement mieux pour eux de déguerpir au plus vite, je regardai Tatsuo en arquant un sourcil, quand bien même ne pouvait-il le voir à cause de mon masque. J'haussai donc les épaules, comme si de rien n'était tout en laissant le directeur nous dévoiler la série de mudras à effectuer pour ouvrir le sceau...et nous recopiâmes ceux-ci de concert afin de découvrir une pièce sombre à l'ambiance morbide. Des plaintes, des murmures semblables à ceux de gens à l'agonie...une véritable scène d'horreur qui nous était impossible de voir. Sauf pour un seul élément: Une lueure, faible mais toujours dansante, venant d'un petit orifice.

Approchant la lunette de mon masque de celui-ci, je vis un Sabakyô à l'intérieur. Il n'y avait pas de doute qu'il en était un...et aussitôt que je fis signe à Tatsuo celui-ci s'empressa d'ouvrir la porte...qui se referma aussitôt que nous l'avions franchit par la suite. Faisant volte-face, tentant d'attraper la poignée avant qu'elle ne se referme, mon manque de rapidité nous condamna à la suite de nos mésaventure. Les murs crissèrent entre eux alors qu'ils semblaient se rapprocher. Bien que je ne pouvais rien voir directement de ce qu'il se passait là, je composai quelques mudras rapides pour réactiver ma détection chakratique afin de déceler la présence d'autres individus que nous si tel était le cas. En même temps, je me rapprochai du Sabakyô enchaîné sur la chaise grâce à sa signature chakratique, puis je posai ma main gantée sur son épaule.


-Akumu
J'ai sacrifié beaucoup pour te retrouver, on va te sortir d'ici...mais tu dois nous répondre. Où est le reste des nôtres, et qui vous a fait ça? Il est toujours ici?

Pour les murs, je ne pouvais malheureusement me fier que sur Tatsuo. Ce genre de situation m'était impossible à gérer avec les facultés que j'avais. Je ne possédais ni la capacité, ni les outils nécessaire à la destruction de ces murs. Le moins que je pouvais faire était d'attendre la réponse de ce "frère" depuis trop longtemps enfermé, tout en continuant de scanner les environs afin de nous éviter de tomber dans bien pire merdier que ce que nous étions déjà. Néanmoins, il y avait bien quelque chose que je remarqua avant que la bougie ne s'éteigne et pendant que je regardais la silhouette du gamin découper l'un des murs. Sur celui du fond, il y avait une porte qui devait bien mener ailleurs. Et, comme pour approuver ma nouvelle découverte, notre nouvel ami bien amoché ne nous répondit qu'en pointant vers celle-ci.

Prenant le dessinateur d'encre par l'épaule, je le tournai vivement vers cette nouvelle issue...avant de tourner la poignée et de pousser sur celle-ci.


Il est là-dedans.





_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Mer 3 Jan 2018 - 17:39

Le Sabakyô, à peine en mesure de bouger, pointait pourtant une porte dans son dos alors qu'il avait vue le mur devant lui se faire découper, l'autre salle laisser les murs finirent l'un contre l'autre avant de retourner à leur position d'origine. Il savait qu'il venait de là, il savait qu'il n'en aurait plus pour longtemps à moins d'avoir des soins, mais plus que sa survit, c'était la mort de l'autre qu'il souhaitait. Le Scientifique.
Ecoutant d'une oreille distraite les questions qu'on lui posa, un souffle rauque quitta son masque mais rien de plus. Il ne pouvait pas parler, il ne pouvait plus le faire depuis toutes ces expériences sur son corps. Une chance pour les autres qu'il ai été résistant, il avait du épargner plus d'un Sabakyô tant qu'il lui était encore utile.
Observant au travers de son masque l'homme et son confrère, il laissa sa conscience s'endormir pour prendre un repos plus que mérité au même moment où les deux protagonistes s'approchent de la porte qu'il avait désigner.

En l'ouvrant un léger souffle glacial s'infiltre sous la moindre parcelle de tissu et un rire peu engageant se laisse entendre.


S'offre à la vue un long couloir parsemé de multitudes de cellules toutes occupées par des Sabakyô, certains plus vivants que d'autres. Un seul individu par cellule et plusieurs croisements avec plusieurs autres dizaines de cellules. Les sous-sols paraissaient terriblement grand au vue du nombre de prisonniers.

https://imgur.com/6yU3PwD

Un peu plus loin, toujours tout droit, une silhouette en blouse blanche redresse des lunettes sur son nez et observe la porte ouverte ainsi que les deux individus. Il n'attendait personne.
Rangeant une seringue dans l'une des poches de sa blouse, il ramasse un petit bloc note et le range tout aussi soigneusement dans une poche de son pantalon avant de faire mine de s'enfuir. Une main dans sa poche, il observe par dessus son épaule les deux hommes, prêt à lâcher le « feu ».



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Dim 7 Jan 2018 - 21:57

Regardant le bonhomme qui venait de sombrer dans l’inconscience après avoir tenté de s’exprimer dans quelques gargouillis, Tatsuo suivit du regard la direction qu’il pointait. Cette porte… Détenait-elle véritablement les réponses qu’il souhaitait obtenir ? Amorçant quelques mudras, une tâche d’encre grossissant commença à descendre le long de son bras qu’il maintint un instant au-dessus du bonhomme.

    - Laisse le, on reviendra le rechercher plus tard, quoiqu’il y ait derrière cette porte, ça ne présage rien de bon.


Miséricordieux envers le prisonnier, il laissa l’encre couler telle une gelée sur le Sabakyô. Il avait fait tant d’effort, c’était pour espérer récompense. Et un mort sans le sous n’avait que peu à lui offrir pour repayer sa dette. Une armée de Sabakyôs cependant … Des tentacules s’étendant depuis la forme visqueuse qui recouvrait une partie du corps du blessé, il laissa sa technique prendre soin sommairement de l’homme avant de se diriger vers la porte.

L’ouvrant, un frisson le parcouru. De peur ? Pas vraiment. Plus d’excitation … de satisfaction … et de jalousie. Ils étaient, ceux qu’ils avaient cherché. Et au bout du couloir, l’homme qui était responsable de leur condition. Il avait eu la chance de jouer avec eux tout son saoul. Qu’avait-il trouvé d’intéressant dans ses travaux ? Que faisait-il ici ? Pouvait-il le reproduire ? Il devait savoir, il devait le voir de lui-même, il devait expérimenter lui aussi…

    - … Qu’as-tu fait ?


Mais le ton n’était aucunement accusateur. Son ton surexcité, enjoué, emporté, était clair : il voulait que ce Scientifique lui livre ses secrets, ses trouvailles. Se munissant de sa propre seringue, il s’injecta le produit dans une veine, l’adrénaline agrandissant subitement son iris alors qu’une nouvelle force l’envahissait. Prenant appui sur le sol, il fonça à travers le couloir un sourire névrosé sur son visage. Au diable les Sabakyôs.

Mais le couloir était trop long, il l’avait vu foncer vers lui malgré sa vitesse soudaine. Le début d’un brasier s’opposa à lui. S’arrêtant sur ses appuis, il composa rapidement quelques mudras, tendant sa main arborant un nouveau sceau en direction de la source de l’explosion de flammes… En espérant que ce soit suffisamment pour sauver les quelques travaux qu’il pouvait espérer lire ici.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Lun 8 Jan 2018 - 22:34




Le pauvre homme en avait bavé, en avait souffert et ce pour la cause commune. Dans son geste, dans sa façon de se tenir sur cette chaise...dans le lamentable état qu'il pouvait être...il y avait dans son mouvement et dans son regard une once de fierté qui lui était resté malgré tout. Cette fierté, je la connaissais. Je la ressentais chaque jour, chaque instant de sa vie...car c'était celle des hommes qui ne reculaient devant rien et j'étais forgé du même caractère. De ce même caractère qui avait fait que les Sabakyô, les miens...les nôtres, avaient préférés se faire sauter avec les troupes impériales à leurs talons afin de sauver quelques-un d'entre-eux qui avaient eut le temps de se réfugier hors d'atteinte de la déflagration et des gaz toxiques qui avaient envahient une partie du pays. Les Sabakyô avaient tous cette hargne au tripes, cette manie de se rebeller de tout ce qui tentait de les faire s'agenouiller. Impétueux jusqu'à la moëlle...quel beau portrait de clans! Et pourtant...on en voyait la preuve aujourd'hui. Qui aurait pu réussir à réunir tant de gens puissants dans le seul et unique but de faire éclater le symbole de notre disparition aux yeux du monde. Moi...un Sabakyô.

Mettant donc simplement une main sur son épaule, je partageai momentanément cette fierté avec ce frère perdu. J'étais bel et bien venu ici dans des intérêts personnels d'abord et avant tout...mais devant une telle résilience de la part de l'un des miens, je ne pouvais qu'éprouver un sentiment d'honneur. Le sacrifice de cet homme faisait en sorte que mes ambitions personnels rejoignaient les sienne: grâce à lui je libèrerais une partie de mon clan qui me serait à jamais redevable! Un appuie politique incommensurable...et une force militaire non-négligeable dans ce qui allait devenir le "nouveau-Ame". Hmhmhm...!

Je lâchai donc son épaule en me dirigeant vers la porte maintenant entre-ouverte et d'où s'échappait un rire dément. Au bout de la pièce, un homme en sarot blanc commencait à détaler, quittant son bureau en sortant une fiole de l'intérieur de ses habits...mais mon attention ne s'y portait même pas. Les engrenages de mes pensées avaient déjà toutes analysés les possibilités de ce geste, et le sens. Il brûlerait ses recherches. Il anéantirait les preuves de ses expériences afin que nous ne trouvons rien sur celles-ci...hors c'était sans compter la rapidité de Tatsuo. Je savais qu'il avait de bons réflexes...j'en avais été témoins lors de notre rencontre. Et puis...ma priorité se situait ailleurs aussi, sachant très bien que je ne pouvais réagir à temps.

M'approchant des prisons enfermant le reste de mes accolytes de clan, je me concentrai à trouver un moyen d'ouvrir leurs cages...il était l'heure de retourner à la maison.


-Akumu
Aucun empire ne vous gardera plus jamais...allez...on a un pays à reprendre...et je ne le ferai pas sans vous.




_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1511
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 11 Jan 2018 - 10:33

S'il lui était permis de vivre, il aimerait presque mieux mourir pour ne plus avoir à se rappeler ce rire, ce même rire qu'il perçu malgré son inconscience lorsque la porte s'ouvrit, un rire qui avait hanté ses jours et ses nuits jusqu'à maintenant, un rire qu'il voulait voir hurler de douleur.
Mais quelque chose le ramena vers la conscience, quelque chose qu'il n'aurait pas pensé recevoir, des soins et surtout, oui surtout, cette main sur son épaule, celle de son comparse, celle d'un membre de son clan.
Ouvrant un œil, il se ravisa en se sentant recouvert par une quelconque substance. S'il lui était donné de pouvoir sourire encore, il l'aurait fait avec plaisir pour donner du baume au cœur à ce duo improbable. Puissent-ils arriver à leur fin.

Un œil avisait remarquera cependant que plus loin encore que toutes les cellules regroupant les Sabakyô, d'autres clan, d'autres pouvoirs étaient présents. Passant par les manipulateurs de cadavres aux manipulateurs d'insectes, il y avait d'étrange regroupement. La plupart était mort, seul subsistait quelques enfants de ces différents clans, terré au fond de leur cachot, recroquevillés sur eux-même. Ils ne connaissaient rien d'autre que ces expériences, rien d'autre que ces lumières. Ils ne pourraient décemment pas vivre en dehors.

Alors que le Scientifique fui sans donner l'impression pour autant d'avoir peur de ses ennemis, il a emmené l'essentiel avec lui, l'aboutissement de ces recherches ici. Etaient-ils arrivés trop tard ? Aurait-il fallu l'arrêté un an plus tôt pour ne pas qu'il trouve enfin ce qu'il cherchait ici auprès de toutes ses victimes ?
Le feu sembla raviver quelques peurs tout autour bien qu'il ne dura que peu de temps. Des cris s'élevèrent des cellules avoisinantes puis se calmèrent lorsque les flammes disparurent.

Des clés étaient suspendu ça et là à intervalle régulier au mur entre les cellules. Rien de bien sorcier peut-être pour la première fois. Après tout, le scientifique n'avait pas besoin de les ranger sur un trousseau et de les éloigner, ses prisonniers étaient pieds et poings liés et pas un ne pouvait user de ses capacités à moins qu'il ne leur enlève les menottes. La clé pour les menottes anti-chakra était rougeoyante sur la table d'opération que venait de quitter le Scientifique.

Alors que l'un des leurs se tenaient là, prêt à les faire sortir, les Sabakyô vivants se levèrent mais ne purent approcher les barreaux de leurs cages, les chaînes les en empêchaient. Pourtant, l'envie de voir leurs sauveurs les démangeaient.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 910
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Jeu 11 Jan 2018 - 12:05




Le son des barrières de fer qui crissaient contre le plancher, après que j'eus insérer la clé dans la serrure de la cage Sabakyô, fut s'élever de nombreux regarda envers moi. Sans la moindre hésitation, mais sans non plus donner l'impression de me jeter à eux, j'avançai dans leur enclos afin de les défaire de leurs chaînes. Malheureusement...l'item qui servait à ouvrir leur cage n'était pas celle qu'il me fallait pour ouvrir les liens qui les retenaient là. Tournant la moitié supérieur de mon corps sur la gauche, je fis signe à mon comparse qui venait d'éteindre le feu et qui s'affairait maintenant à sauver les notes qu'il avait pu rassembler. Décidément, à voir comment il était bien concentré sur sa tâche, j'en devinais qu'il venait de tomber sur des informations bien croustillantes. Information que je voudrai bien boir une fois sortis de ce trou d'ailleurs.

-Akumu
Ça me semble bien intéressant tout ça...mais tu ne verrais pas la clé des meno-...

Sans même me regarder, il empoignant un trousseau sur la table et le lança dans ma direction. Bien que je dû faire deux pas sur la droite, je réussis à attraper les fameuses clés pour enfin me retourner vers les autres gens masqués. Les voirs là me faisait presque pitié. Ils s'étaient tous regroupés, rassemblés devant moi...tendant leurs poignets. Ils réalisaient que leur espoir perdu revenait vers eux...et un simple petit "clic" alors que j'insérais l'objet dans leurs gardes-poignets suffit à leurs couper le souffle.

Pendant au moins cinq longues secondes, ils restèrent muets comme des tombes, en fixant les menottes qui venaient de tomber sur le sol poussiéreux de leurs cages puis, l'un d'eux se mit à hurler. Il cria de toute ses forces, pratiquement à en arracher ses cordes vocales puis il tomba à genoux, en sanglot. Il était enfin libre...et dans son cri...se libéra de toutes ces années de souffrances. J'aurais voulu ne pas être ému par un tel spectacle, mais aussi vile et croche pouvait être mon âme, voir cette scène venait de m'emplir d'une profonde fierté. J'étais peut-être égoïste, mais mes actions m'auront permis au moins une fois de faire ce qui était juste...peut-être.

Faisant donc volte-face, je me dirigeai vers Tatsuo afin de ramasser le reste des trucs qu'il ne pouvait emporter...puis je fis signe aux miens. Il était temps de partir pour de bon.

-Akumu
Gardez votre salive et votre joie pour quelques heures encore. Il faut sortir maintenant. Reprenez vos esprits, soyez vigilants. Usez de vos dernières forces pour garder la cadence...on rejoint le reste du clan.

Et les corporatifs auront à répondre de leurs actes immondes et de leurs crimes envers Ame. Venez...on perd pas de temps.

Tatsuo...on y va. Merci, je te le revaudrai.


[i]Puis, ouvrant la marche, j'empressai le pas vers la sortie...des dizaines de Sabakyô suivant ma trace. À l'extérieur, le reste de nos alliés avaient déjà fuis la zone de combat au sud. Le nord tenait encore, parcontre. Une brèche avait été faite et la tour était sous leur contrôle. Ce Kadoria avait tenu parole...et je lui en devais une maintenant. Un clan pour un clan...c'était quelque chose qui se valait en mon sens.





_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille Dim 14 Jan 2018 - 11:45

Frustré. Oui, c’était ce qu’il était. Frustré de ne pas avoir de réponses immédiates. Frustré que l’homme se soit enfui. Le feu éteint, il se mit à fouiller les notes laissées. Une injection. Différents clans, Sabakyô, Aburame, Nécromancien … Qu’est-ce que tout cela signifiait. Interrompu par Akumu, il lui balança les clés nonchalamment. Il avait obtenu ce qu’il voulait, qu’il le laisse un peu respirer … Mais il allait être difficile de rester ici bien longtemps, le fracas des combats en haut continuait de résonner. Autant sauver ce qui pouvait l’être le plus rapidement possible.

Sortant un rouleau, il entreprit de sceller toute note ou travaux de recherches qu’il pouvait trouver avant de rejoindre le Sabakyô en train de délivrer sa marmaille. Tous les gamins n’étaient pas Sabakyô, et donc tous n’avaient pas à être immédiatement revendiqués par Akumu. Revenant de son scellement collectif alors qu’il finissait de libérer tout le monde et de donner des consignes, l’Hyô se pencha rapidement vers l’autre avant de lui murmurer quelques mots.

    - Comme convenu tu peux récupérer tes Sabakyôs. Cependant je prends les autres. Donc dis aux plus valides de transporter les gamins d’autres clans, je m’occuperai d’eux en temps et en heure.


Se tournant vers la populace miséreuse, il haussa alors le ton dans un soupir mécontent.

    - Les grands blessés venez vers moi histoire de vous rafistoler le temps de la fuite. Les autres, souffrez encore un peu si ça peut attendre.


Préparant ses tatouages de petites méduses, il laissa les quelques prisonniers lever une main fébrile avant de s’avancer difficilement vers lui. Son invocation d’enfant ninja, elle, escorta Akumu en début de file pour détruire le passage de pierres qui s’était refermé. Prendre le passage secret était trop risqué. Il était sans aucun doute piégé. Mais même, s’ils le connaissaient avant, tout aurait été tellement plus simple … Les premiers soins donnés à contrecœur, il se dirigea vers les cellules, scellant quelques cadavres, espérant qu’ils lui fourniraient avec ce qu’il avait pris toutes les informations qu’il souhaitait obtenir. Sa besogne terminée, il retrouva le groupe, fermant la marche de celui-ci.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Event Prison] L'ombre de la bataille

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event Prison] L'ombre de la bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Ame no Kuni :: Ancienne Prison Impériale-