N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah] Dim 17 Sep 2017 - 13:52

Citation :
Un Genin n'est pas rentré de sa dernière mission qui consistait en une patrouille de routine dans la forêt bordant le Mont Gephei. Blessé ? Capturé par des brigands ? Fugue ? Vous devez le retrouver et mettre la situation au clair. Bien entendu votre objectif final est de le ramener à la Citadelle.


Dans le silence, seule demeure la vérité.

Mais où le trouver ? Telle est la question. Car on doit en effet se demander en quel lieu l'on peut découvrir le silence authentique ? La quiétude absolue, la tranquillité, où faut-il donc les chercher ? La question était de celles que l'on posait aux novices au début de leur incorporation, et rares étaient les aspirants qui avaient assez de jugeote pour s'approcher un tant soit peu de la réponse exacte. Beaucoup levaient les yeux vers les étoiles, et ils désignaient le néant. Là, c'est bien là, disaient-ils. Dans cette obscurité où l'air même n'a pas sa place se trouve le silence. Aucune atmosphère ne peut transmettre les vibrations du son, et il n'y existe nul passage pour les voix, les bruits, les cris. Les hurlements. Le néant, c'est le silence, disaient-ils.

Il fallait bien sûr corriger cette erreur. Car même là où il n'y a pas d'air à respirer, on peut toujours entendre le vacarme, le chaos puisqu'il faut bien le dénommer ainsi. Même là, sur des longueurs d'onde que les hommes ne pouvaient percevoir, régnaient le tumulte des radiations cosmiques et le grondement constant des grands moteurs stellaires de l'univers qui se mouvaient et vieillissaient peu à peu. Même l'obscurité avait un son si l'on disposait des oreilles adéquates pour l'entendre. La question demeurait donc. Où est le silence ? Ici. Je prononce les mots sans ouvrir la bouche. Il est là, en moi. J'effleure ma poitrine des deux mains, les paumes bien à plats, ongles tendus. A l'intérieur de mes pensées, derrière des paupières closes, au-delà du flux de sang dans mes veines, je m’efforce d'écouter et de trouver la tranquillité de ma propre essence. Car ce n'était qu'au sein du cœur humain que l'on pouvait trouver le silence le plus pur, cette paix que seul le mutisme pouvait susciter.

Mon visage gracieux et pâle se rembrunit peu à peu. Je ne parviens pas à l'atteindre. Alors même que cette pensée se forme en moi, je sus que je m'étais laissée aller. L'étreinte parfaite de la sérénité se desserre et je laisse échapper un soupir. Dans le calme étouffé de la forêt, le bruit de mon exhalation est comme le ressac se brisant violemment contre la côte, et je sens mes joue rosir. J’ouvre mes yeux brusquement et je cligne des paupières, mécontente de moi même. D'un infime mouvement de tête, mes cheveux noirs aux reflets pourpres, attachés en queue de cheval, se répandent sur les épaulettes de mon justaucorps de combat. Sous la souple protection que je porte en mission, des cuissardes rouges et des gants matelassés me recouvrent, des plaques de métal protégeant mes bras et une robe en tissus semblable à celle d'une prêtresse voile mes cuisses. Je perds ma concentration, désormais une mer démente dont l'écume sanguinolente tourbillonne follement, où des voiles de couleurs indicibles et inconnus s'agitent dans mon esprit. Tout n'est plus que rage, une rage infinie et constante. Mais là, dans cette forêt, un silence profond règne, un silence absolu.

Des ténèbres d'encre attendent de l'autre côté du sous bois et une pluie diluvienne picotent ma peau glacée. Alors que la pluie corruptrice s'abat et que le vent hurle sa fureur, j'avance tel le pèlerin aidé de son bâton parmi les arbres. Je me protège comme je peux pour éviter que la pluie n'arrive sous mes vêtements. Je commence à perdre la notion du temps, rares étaient les sons hormis celui de l'eau qui claque contre les feuilles mais j'émerge enfin devant ce qu'il me semble être une pierre, le lieu de rendez-vous. Je me fige sur place. Le regard vide rivé sur la pierre, je rengaine précautionneusement mon bâton d'aveugle télescopique. Par deux fois, il semble se coincer, m'obligeant à le retirer légèrement pour ajuster mon geste. Quand il se glisse enfin, je soupire de soulagement. En quelques instants, la froideur qui anime mes muscles commence à s'atténuer, comme un glaçon extrait des flammes. Et je me retrouve une nouvelle fois misérable. "Coincée entre l'eau et la pierre", songeai-je.

C'est ma première mission et je suis associée à deux ninjas que je ne connais pas. l'objectif est de ramener un Genin qui avait disparu dans cette forêt. Tué, perdu, enlevé, fuite volontaire, trahison ? Je ne le sais pas. Mais une chose était sûre, la prochaine étape est de le retrouver et s'il avait trahi, de mettre un terme à ses actes. Dans la mort si possible.

La mort apporte le silence, là est ma vérité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 198
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah] Dim 17 Sep 2017 - 17:08

    La mort apporte le silence. Là est la seule vérité.

    Cette pensée traverse l'esprit du Jinmenju l'espace d'une seconde, puis s'enfuit aussitôt. Faut-il préciser que son attention est toute absorbée par les hanches aguicheuses des donzelles qui se pavanent entre les plateformes d'Iwagakure ? Ce paysage généreux ne lui permet certainement pas de nourrir des pensées existentialistes, qu'il devrait pourtant travailler de temps en temps pour bien faire. Matérialiste. Il siffle sa dernière bière puis se dévisse de sa chaise, avant de quitter la terrasse de cette brasserie depuis laquelle il aime à voir le "décors".

    Sur le chemin, il se grille une clope et ses yeux, cette fois, se posent sur autre chose. Un bout de papier. Ses lignes disent quelque chose de très clair : un Genin disparu doit rentrer au bercail. Mort ou vif. Et pour cela, il sera assisté par deux compatriotes : une certaine Matsuho et un certain Noah. Inconnus au bataillon, mais qu'importe. Le Jinmenju n'en est pas à sa première expédition. Et pour cause, sa cheffe d'équipe, Yu, lui a d'ores et déjà reproché de trop en faire, négligeant par trop souvent son entraînement, qu'il se doit d'entériner. Mais Ryöhei est bien trop proche de son argent pour se calmer. Qui est-ce qui va payer le bistrot s'il arrête ses missions ?

    Il faut avoir le sens des priorités, songe-t-il.

    Et pour le coup, ses priorités se déclinent sous trois formes : des culs, des bières, des clopes. Le reste ne l'intéresse guère, du moins pour le moment. Il faut profiter de la vie avant que la mort l'emmène. Beaucoup se demandent d'ailleurs s'il existe une vie après la mort. Plus pragmatique, Ryöhei se pose la même question à l'envers : y a-t-il une vie avant la mort ?
    Soudain, une nouvelle pensée le traverse. Récemment, il s'est dit qu'il constituerait bien une sorte de gang au sein de la citadelle, de manière officieuse du moins. Peut-être ces deux rencontres qu'il s'apprête à faire sont opportunes et vont en ce sens ? Qui sait, peut-être devra-t-il coopérer avec deux lascars en puissance, un peu comme lui ? Cela, seul le destin le lui dira.

    Pour l'heure, il prend ses cliques et ses claques et entame la route vers la forêt méridionale, de sorte à approcher le Mont Gephei et atteindre le point de rendez-vous avant l'heure du soir. Il est en train de se goinfrer avec un sandwich quand ses yeux se posent sur une petite brune en robe large. Diantre. Ce n'est pas aujourd'hui qu'il gâtera son instinct de mâle, à fortiori. Néanmoins, autre chose l'interpelle. Il pressent quelque chose d'étrange émanant de la religieuse. Elle est inhabituelle. C'est bien la seule idée qu'il parvient à se faire d'elle, et cela résume tout.

    Cela résume tout. Intrigué, il grille une nouvelle clope et l'observe sans dire un mot.

    Résumé:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah] Dim 17 Sep 2017 - 19:18

Les feuilles grinçant sous ses pieds, le murmure du vent, les cris sporadiques d'une faune furtive, notre jeune aventurier avait tout ses sens aux aguets. Ce n'était pas tant le fait de sortir du village qui le stressait, après tout il avait suffisamment traîné sa bosse avec sa famille pour ne plus craindre les aléas du voyage. Cependant aujourd'hui il était seul, enfin, tant qu'il n'aura pas trouvé ses alliés.

Pour ceux-ci, la mission commencerait sûrement une fois qu'ils seraient réunis, seulement, pour un aveugle, trouver deux personne qu'il n'avait jamais entendu en pleine forêt n'était pas une mince affaire. Certes ils avaient fixé un point de rendez-vous, et dans le pire des cas il pourrait faire appel à ses talents de senseur, mais gaspiller son chakra dès le début serait un peu ridicule. D'autant plus que vu la mission, il devra donner de sa personne. Sérieusement, il avait peu d'espoir que ce genin ce soit simplement perdu. Dans le meilleur des cas, ils tomberaient sur un shinobi suffisamment mauvais pour se blesser seul en forêt. Mais le titre de ninja se méritait, et il serait étonnant qu'un agent de l'ombre se foule une cheville, ou glisse entre deux sauts de branche.
M'enfin, malgré la ride d'inquiétude qui déformait son visage, le Senritsu ne manquait pas de motivation. Il avançait d'un pas mesuré, profitant de la solitude pour tenter quelques riffs sur une gamme pentatonique. Oui, il emmenait sa guitare en mission, et non il n'avait pas peur d'attirer l'attention. Il était encore suffisamment proche du village pour ne pas craindre une attaque, et quand bien même, le son qu'il produisait ne rendait que plus visible son environnement.

Après une bonne heure de marche, enfin en théorie, puisqu'il n'avait aucun moyen de suivre l'avancée du temps, notre héros arriva au lieu dit. Il se fiait à la carte mentale qu'il avait fait en scannant l'endroit, mais une petite vérification ne ferait pas de mal. Toutefois, alors qu'il s'apprêtait à activer son sonar, un léger crépitement attira son attention. Il lui fallut quelques secondes pour identifier l'horreur du tabac, et alors qu'il replaçait sa guitare dans son dos, ses mains glissaient déjà vers sa réserve d'armes.

Kik

Il produit un son sec et aigu, percevant par l'écho les deux inconnus situés juste à côté de lui. Décidément, il avait encore beaucoup de progrès à faire en matière d'écholocation. Qui savait depuis combien de temps ces gens le suivaient? Peut-être était-ce les génins qu'il était sensé rencontré? Dans l'ignorance, un kunaï apparut dans chacune de ses mains, et il écarta légèrement ses jambes afin d'assurer ses appuis.

"Hum, je suis Senritsu Noah, enchanté. Vous devez sûrement être mes partenaires du jour. Alors, quelqu'un en sait plus à propos de ce Suruzane?"


Il n'avait jamais été question d'un des berserks de la roche dans leur mission, et Noah le savait pertinemment. Cependant il n'avait pour l'instant aucun moyen de confirmer l'identité de ces étrangers. Ceux-ci connaissaient son nom, et l'insigne d'Iwa présent sur sa capuche suffisait à montrer son appartenance au village. Si l'un d'eux se montrait plus observateur, il verrait sûrement que son bandeau de shinobis était posé sur ses yeux.
S'il s'agissait de ses alliés, ils le corrigeraient sa méprise, sinon, ils avaient plutôt intérêt à justifier leur présence en ces lieux, où ses kunais iront tendrement embrasser leur gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Aspirante
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah] Mar 19 Sep 2017 - 16:51

La première chose qui me frappe est l’odeur. Cette pestilence inattendue est abjecte, semblable à celle d’une combustion suintante. Je sens la fumée âcre descendre de mon nez jusqu’à mes poumons. Le seul qui pouvait émettre une telle insulte à mes sens était Kazuya et je suis certaine qu’il ne participe pas à la mission. Jeune enfant, dans mon village, j’avais survécu à une épidémie de nécrose pulmonaire, et avait été parmi les rares survivants à avoir assisté à l’arrivée d’un couvent de prêtres mortuaires depuis la cité de Ta. En l’espace d’un seul jour, ils avaient érigé un grand bûcher pour assainir le village, avant de disperser les cendres des morts sur le désert. L’odeur de ce bûcher funéraire ne m’avait jamais quittée, et venait à présent de refaire surface, me forçant à mobiliser toute ma volonté pour ne pas étouffer sous les relents de cette chose. Je me retourne vers ce qui me semble être l’origine de cette fumée et ressens également une autre présence qui s’approche de moi.

Son attitude est méfiante, mais il se présente rapidement comme étant Senritsu Noah. Je l’identifie comme étant un de mes partenaires pour la mission. Je me rapproche également de la personne qui fume afin de faire plus ample connaissance. Les présentations furent brèves, j’annonce mon nom et mon grade ; et les saluent. Le contact est poli mais froid, et conclu en quelques secondes.
    : Mon nom est Satsuki Matsuho, Aspirante.

Senritsu Noah avait mentionné le nom de Suruzane pour identifier le ninja disparu. Cela m’intrigue puisque son identité n’avait été fait mention nulle part et encore moins sur l’ordre de mission. Soit mon équipier possédait des informations dont lui seul avait accès, soit le bureau des missions s’était cruellement foutu de sa gueule. Mais je n’allais pas remettre en doute sa parole puisqu’il était clair que les autorités d’Iwa faisaient montre d’une incompétence flagrante en dissimulant l’identité du disparu. Peut-être que cela cachait autre chose. La fenêtre de départ était fixée à l’heure où le soleil se lèverait au-dessus des montagnes, ce qui ne laissait pratiquement pas le temps pour de quelconques préparatifs, au-delà des strictes nécessités. Je me lance donc dans un rapide briefing afin d’être au même niveau d’informations.
    : Notre mission est de retrouver un Genin disparu dans cette forêt. La pluie a sans doute effacé ses traces, il faudra donc chercher un autre moyen de le localiser. Je suis aveugle, ma progression sera donc lente mais je pourrai vous suivre. Dans les cas de disparitions, le temps joue toujours contre nous.

La pluie tourbillonne tel un vortex miniature au-dessus de nos têtes, les éléments se déchainaient et se comportaient d’une manière de plus en plus chaotique. Il était peu prudent de s’éterniser ainsi à découvert, alors qu’approchait cette titanesque tempête. Je ralentis mon souffle et déploie mes sens. L’obscurité reste pour moi comme une seconde demeure après toutes ces années passées à y guetter les faibles et les coupables derrière mes yeux clos. Le doute, le regret et l’hésitation étaient des faiblesses dont d’autres pouvaient souffrir, mais pas moi. Ma respiration devient plus profonde et je commence à marcher vers les ténèbres de la forêt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 198
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah] Sam 23 Sep 2017 - 19:21

    Il écrase sa clope mouillée avec un brin de nonchalance. Expéditif.

    Il fait la moue mais personne n'est là pour le voir. Il remarque à présent toute l'étendue de son pétrin. Aveugles. Les deux autres émissaires sont en quête d'un disparu mais ne peuvent pas voir. Ryöhei analyse la chose comme une vaste fumisterie. Râle. Qu'est-ce donc que cette histoire ? Visiblement, l'administration militaire d'Iwagakure aime lui refourguer les missions les plus loufoques et irréalisables. Ses doigts se palment autour de son menton tandis qu'il réfléchit à son sort. Cela n'a pas de sens en apparence. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Il aurait sans aucun doute plus de confort à faire le travail seul, mais pour le coup, cette association n'est peut-être pas si anodine.

    Hasard.

    Est-ce vraiment dû au hasard ? Comment peut-on devenir un ninja en l'absence de vue ? En considérant bien la difficulté sensorielle de cette tare, il est de bon aloi de présumer que ses deux compagnons ont remplacé leurs yeux par d'autres yeux. Mais alors, comment voient-ils ? Face à la tâche complexe du pugilat, et la nécessité de réagir au plus vite dans bien des cas, comment faire ?

    Autant de questions qui ne trouvent aucun écho dans l'attitude de ses comparses. Le seul élément remarquable reste encore la guitare que porte l'encapuchonné. Pour le reste, rien ne saurait trahir le secret des deux aveugles. Sous la pluie battante, Ryöhei observe ceux qu'il estime déjà comme un boulet à chaque pieds s'offrir les premières paroles. C'est en jetant un regard à la demoiselle qu'il décide de répondre, tandis qu'au fond de lui son congénère, Hei, éveille sa curiosité, tentant de comprendre de la même manière le sens caché de cette rencontre pour le moins extraordinaire. Le plus apparent des deux frères, Ryö, lui fait :


      "Enchanté pour tous les deux. Je suis Ryöhei, Genin du village. On fera avec, t'inquiètes pas, l'aveugle. Mais ne sois pas remontée contre moi si je prends un peu d'avance. Tâche juste de ne pas crever entre mes pattes et tout ira bien."



    Puis il se tourne vers l'autre et, avec un ton tout aussi pragmatique, lui lance :


      "Franchement, j'ai pas cherché à savoir, mais merci de m'apprendre que c'est un Suzurane. J'aime pas les lascars dans leur genre. Ca me donne une raison supplémentaire de lui casser les dents, à ce sous-fifre."



    Il présente dès lors toute l'impertinence notoire qui dégouline de ses paroles, affirmant sa place de mauvais élève. Est-ce un mal ou un bien ? Il l'ignore mais ne se formalise pas pour pour autant - pire, il ne s'en préoccupe pas plus. Tout ce qu'il désire à présent, c'est faire son travail dans les règles de l'art et décorer ses phalanges avec un collier de dents. Il n'a encore aucune collection dans le modèle Suzurane, aussi cette mission lui semble-t-elle être une aubaine rare et inestimable de dépouiller un gibier précieux. Si tenté qu'il soit forcé de le faire, puisque l'objet de la mission n'est pas réellement précisé dans le courrier : aussi le roux redoute-t-il de ne pas avoir la liberté juridique de faire ce qu'il a à faire. Cela serait des plus navrants, songe-t-il, bien qu'il existe toujours des biais de complaisance pour pouvoir faire le sale travail sans se faire sermonner.

    Il ajoute :


      "Je suis d'accord avec vous, la flotte n'est pas là pour aider, mais c'est pas ça qui va nous retenir, hein ? Je pense que dans un premier temps, il serait bon d'emprunter le chemin qu'il a dû suivre pour faire sa patrouille. Sait-on jamais, on trouvera peut-être un indice... enfin, à "voir", n'est-ce pas ?"



    Conclut-il sur le ton de la moquerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Bring Home or Bring Death [Mission][Jinmenju Ryöhei & Senritsu Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Forêts méridionales-