N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mar 26 Sep 2017 - 15:04


Suite de "Une nouvelle rencontre"

Le combat contre le manieur de papiers avait produit chez moi un choc électrique, une excitation si importante que je ne pouvais tenir en place. J’avais envie de le combattre une nouvelle fois mais je savais que ce n’était pas une bonne chose, il m’avait blessé à la main et je l’avais atteint par chance. Je le regardais partir, il se dirigea vers la zone d’entraînement, peut-être que lui aussi voulait continuer. Comme il l’avait si bien dit, il pourrait devenir un ennemi comme un allié de choix. Je ne le connaissais pas mais je ne voulais pas devenir plus faible que lui, j’avais dorénavant une nouvelle source de motivation.

Je sortis le parchemin pour faire disparaitre ma marionnette, j’aimais bien la manipuler mais marcher avec cet objet attirait trop l’attention. Certaines personnes me prenaient déjà pour quelqu’un de bizarre, je ne voulais pas accentuer ce sentiment. Une fois cette tache effectuée, je commençais à rentrer tranquillement chez moi. Mon objectif du jour était de demander une mission mais je devais au préalable panser ma blessure. Il n’y avait pas grand-chose dans mon appartement, il n’était question que d’une pièce à vivre et une autre pour la toilette. Dans un petit coin, à proximité de mon lit se trouvait une boite contenant le nécessaire de soin. Il y avait surtout des bandages qui diminuaient de jour en jour. Après en avoir entouré sur ma main, je sortis à l’extérieur pour marcher en direction du bureau afin de demander une mission.

Le palais seigneurial était en vue, il était impressionnant et magnifique. J’avais rarement vu des édifices aussi grands, je n’avais pas fait le tour du monde mais j’imaginais que chaque pays shinobi possédait une structure de la sorte. J’obtins assez rapidement mon ordre de mission mais on m’informa qu’elle devait être effectuée en binôme. Sans une seule hésitation je savais qui allait m’accompagner, Hakushi Ayato. Une missive lui sera envoyée en temps et en heure, la mission devait débuter dans deux jours pour ne pas éveiller les soupçons. L’homme qui rodait autour du palais avait déjà été lourdement questionné et il ne fallait pas qu’il se doute de quelque chose. Au moindre changement un message nous serait transmis le plus rapidement possible.

J’avais deux jours pour me préparer correctement. Je devais réfléchir à un moyen de protéger mes mains lors d’une bataille, c’était une des plus grosses faiblesses des marionnettistes. Sans leurs mains ils ne pouvaient contrôler les pantins et étaient donc inutiles. J’avais pensé à des gants renforcé avec du métal ou tous autres matériaux résistants. Il y avait deux problèmes suite à cela, le premier c’était le prix. Je ne pouvais me permettre d’acheter un accessoire. L’autre inconvénient était le fait qu’en portant ces gants, mes doigts n’étaient plus aussi rapide. Je perdais en dextérité, ce n’était pas une grosse perte mais je le ressentais et me battre en n’étant pas à cent pourcent de mes capacités était hors de question.

C’est alors que me vint une idée, une idée si basique que je n’avais même pas pensé à la faire avant. J’allais me créer une nouvelle marionnette uniquement pour me protéger. En envoyant Yuu attaquer je restais sans défense, si l’adversaire avait des techniques à distance j’étais battu mais avec cette option tout pouvait changer.

Ces deux jours passèrent rapidement, il me fallut une journée complète pour construire Shana et une autre pour m’habituer à son maniement et modifier quelques détails. Elle n’était pas parfaite, combattre en utilisant deux marionnettes était compliqué mais cette mission était un bon entraînement. Je me dirigeais au point de rendez-vous que j’avais convenu avec mon partenaire, mes deux pantins étaient rangés dans les parchemins. Il était temps d’observer la situation et d’agir de manière réfléchi sans foncer tête baissée.



Dernière édition par Stein Keito le Dim 1 Oct 2017 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mar 26 Sep 2017 - 20:31

Deux jours étaient passés depuis ma rencontre avec le marionnettiste. Force est de constater que je pensais régulièrement à mon combat contre lui. Il était intelligent et je l'avais sous-estimer. C'est pour cela que pendant ces deux jours, je m'étais entrainé ardemment surtout au taïjutsu malgré que mes efforts n'avaient pas vraiment payé. Je ne savais si j'allais le revoir d'ici peu mais j'attendais cette nouvelle rencontre ardemment.

Alors je commençais à sortir de mon lit pour me préparer un petit déjeuner. Une missive arriva, il était notifié que j'étais en binôme pour une mission. Il était expliqué qu'un homme rôdait autour du palais seigneurial et qu'il avait été plusieurs fois réprimandé sans que cela ne l'empêcha de continuer. Une mission ? Effectivement, j'en avais besoin rien que pour me défouler un peu mais qui était mon binôme ? Le nom de Stein Keito apparût. Je fus surpris, effectivement je lui avais proposé un partenariat pour faire quelques missions mais il avait pris l'initiative très tôt ce qui ne me déplaisait pas. Je lui envoya rapidement un origami pour que nous nous retrouvions à un point de rendez-vous. Il était écris que nous devions surveiller cet homme sans qu'il nous remarque et l'appréhender si besoin. Une mission faites pour moi ! Je voulais m'entraîner à surveiller via mes origamis. Un excellent exercice pour cet aptitude que je voulais améliorer.

Je pris rapidement un petit déjeuner et alla me préparer. Ma première mission avec le marionnettiste. Il me semblait avoir créer un certain lien avec lui, je ne dirai pas qu'on est ami ou qu'on soit ennemi. Je n'avais pas d'amis à proprement parler enfin même c'était juste des connaissances. Alors que lui, il était différent. Je ne savais pas ce qu'il était mais cela m'allait très bien, il était ce qui ressemblait le plus à ma conception ''d'un ami''.
Je commença à me bander l'épaule malgré que ces senbons ne m'avaient pas fait d'énormes dégâts, je ressentais quand même une certaine douleur et une certaine honte. Ma blessure était la preuve que j'étais trop prétentieux et que je me croyais supérieur aux autres. Cet jeune homme me l'avait prouvé et cela m'énervait. Je pris une veste et sorti.

Il faisait bon, c'était rare à Suna qu'il ne fasse pas une chaleur démesuré. C'était le genre de jour où la vie semblait te sourire et que tu pouvais être toi même. À peine sorti, je remarqua que mon origami était revenu, il était écris un lieu de rendez-vous pour dans 2heures. Je décida donc de flâner dans la ville et d'aller chercher quelques armes. Les miens étaient soi usée soi complètement abîmée pour pas dire casser en deux. À part mes exercices de taïjutsu, je m'entrainais aussi aux lancers d'origamis en forme de flèche. J'avais encore du mal à le mettre en pratique mais j'arrivais déjà a à peu près toucher ma cible. Je fis donc le tour des stands qui proposaient quelques armes et profita pour acheter un kit de premier soin. Il fallait toujours se prémunir au cas où un problème arrive. On n'était jamais assez prudent et puis vu que c'était ma première mission avec l'autre, je ne sais pas si notre entente sera fructueuse. Après avoir fini mes achats, je remarqua qu'il me restait une bonne heure avant le rendez-vous.
Je n'avais rien à faire alors je pris la direction du point de rendez-vous. Arrivé au point de rendez-vous, je fis quelques mudras pour invoquer un origami. Le papillon s'envola dans les airs pour scruter les alentours afin que je puisse savoir quand le marionnettiste allait arriver.

Première mission et il était déjà en retard ... Pas très ponctuel quand même ... Même mon papillon ne détectait rien, cela faisait une bonne heure qu'il tournait. Cela m'épuisa de garder en activité une technique de surveillance, j'avais encore du mal à voir correctement avec mon origami, la vision n'était pas claire comme je l'aurai souhaite mais c'était parce que je ne savais pas encore comment l'utiliser correctement. Alors que je commençai à m'impatienter, je le vit arriver en courant. Je rompis ma technique et le regarda stupéfait.


« Je vais pas te réprimander parce que tu as une dizaine de minutes de retard mais essayes d'être moins en retard la prochaine, je suppose que ce sera déjà pas mal ! »

Pourquoi étais-je si heureux de le revoir ? Il y a peu, cela m'énervait qu'il soit en retard et puis la dernière confrontation aussi.

« Comme j’ai vu, tu as pris l’initiative de prendre une mission pour nous deux. Cependant, il est assez tôt car comme notifié dans la mission, la personne longe les murs du palais que pendant la nuit, alors je te propose de nous entrainer en attendant la nuit. Je ne parle pas de combat comme la dernière fois, je ne veux pas prendre le risque d’être épuisé si cela tournait mal ce soir. »

Je ne l'avais pas remercié d'avoir pris cette mission. Je voulais le faire mais je n'en ressentais pas le besoin comme si j'espérais qu'il comprenne que derrière cette désinvolture, je voulais le remercier de m'avoir donné une chance de le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mar 26 Sep 2017 - 23:43


Je prenais mon temps pour aller au lieu du rendez-vous, l'air était agréable et c’était tellement inattendu que j’avais préféré en profiter. Je marchais lentement, les mains dans les poches en regardant ce qu’il se passait aux alentours. Il n’y avait rien d’intéressant dans les rues, deux ou trois marchands avaient profité de la douceur de la température pour ouvrir leurs stands plus longtemps qu’à l’ordinaire. Ces derniers temps j’avais été tellement occupé par la conception et la maîtrise de ma nouvelle marionnette que je n’avais pas eu le temps de faire mon spectacle. Peu de personnes ont dû le remarquer mais j’espérais ne pas être oublié, disparaitre des esprits était très rapide, il ne suffisait que d’un petit nombre d’absence.

Je n’étais pas fier de ma création, le temps me manquait pour élaborer un spécimen original. Elle n’avait qu’un seul rôle, rester à mes côtés et me protéger des dangers. Je comptais l’améliorer avec l’argent de la mission, je n’avais pas encore d’idée mais mon instinct me disait que j’allais très vite le savoir. Mon regard se posa sur une grande horloge, l’heure annoncée venait de sonner, je pris la direction souhaitée en courant. Ce n’était pas dans mes habitudes d’être en retard mais l’excitation de la mission m’avait emmené dans les nuages.

A peine étais-je arrivé qu’une remarque fusa, je l’avais bien mérité et comme réponse je levais la main avec un air désolé. Ce geste était à la fois pour saluer et pour m’excuser mais Ayato ne revînt pas sur mon retard. Il avait dit ce qu’il avait à dire et était passé à autre chose, c’était une bonne chose. Je n’aimais pas le genre de personnes à tout garder pour eux et à critiquer plus tard. Je ne savais pas si j’avais bien interprété ses paroles mais il me respectait, du moins il respectait ma force. Il ne voulait pas prendre le risque d’être épuisé, autrement dit si nous nous battions le combat ne sera pas facile. Cette remarque me fit sourire.

« Je suis d’accord avec toi, notre combat d’il y a deux jours m’a permis de me rendre compte de mes faiblesses. J’ai envie de m’entraîner aux lancers de projectiles, si tu fais la même chose je pourrais te demander ton aide un peu plus tard. »

Je déroulais le parchemin afin d’invoquer ma marionnette Yuu. Je ne pouvais tirer avec Shana, je n’avais mis aucun dispositif pour lancer une quelconque arme de jet. Je regardais autour de nous, il y avait une vieille maison abandonnée et son mur était parfait pour l’entraînement. J’avançais dans sa direction, sorti un Kunai et dessina une grande cible ainsi que deux plus petites. Je continuais à en dessiner quelques-unes de plus en plus petites.

« La grande cible vaut un point, plus l’objectif est petit plus le score est élevé. Quatre projectiles maximum en simultanés, le premier à cent gagne ? »

Je n’avais pas parlé de récompense mais s’il était dans le même esprit que moi il allait tout faire pour ne pas perdre. Je connectais mes fils de chakra sur ma marionnette, pour cet entrainement j’avais décidé d’utiliser une seule main. Ce n’était pas dans le but de sous-estimer mon adversaire loin de là mais j’avais besoin de m’entraîner à contrôler mon pantin de cette façon. Je commençais par la grande cible, mes quatre senbon atteignirent l’objectif facilement. La taille était standard pour un entraînement à l’académie, il était simple de toucher le cœur.

Viser les autres cibles étaient particulièrement difficile, je ne tirais pas toujours à partir du même mécanisme, je changeais pour m’habituer à viser différemment. Je voulais viser dans l’un des plus petits endroits mais alors que mon senbon parti, il rencontra un projectile en papier. Je jetais mon regard sur le côté avec un sourire qui donnait l’air de quelqu’un qui l’avait fait exprès alors que ce n’était pas le cas. Jusqu’à ce moment je ne faisais pas attention à mon partenaire et si je l’avais touché c’était uniquement par chance. Pour compliquer l’entraînement j’avais décidé de déplacer mon pantin en même temps que je tirais. Mon ratio diminuait fortement, j’avais beaucoup plus de mal à toucher les cibles moyennes.

Nous faisions quelques pauses pour se reposer et pour que je puisse récupérer mes senbons, j’en avais une bonne réserve mais je ne voulais pas tous les abimer. A chaque déplacement je devais faire attention à correctement orienter Yuu, ce n’était pas encore un automatisme mais je commençais à prendre l’habitude. Je ne savais pas si Ayato continuait de tirer ou s’il était arrivé à cent points, pour ma part j’avais perdu le compte. J’étais tellement concentré sur les déplacements et l’orientation du pantin que j’avais oublié de comptabiliser mon score.

« Je ne sais pas si tu as terminé mais on peut passer à la deuxième étape maintenant ! On va se tirer dessus ! Pour éviter qu’on se blesse, on va tirer un mètre devant la cible et si on est dans la direction du projectile c’est comme si on était touché. Le but c’est d’esquiver et viser juste, mais ça sera plus difficile pour toi. »

Pendant que j’étais en train d’expliquer les règles je déroulais un autre parchemin, une deuxième marionnette apparu devant moi. Elle n’était pas terminée, un vulgaire pantin en bois que ma mère m’avait appris à faire étant petit. Elle était juste habillée d’un chemisier blanc avec une jupe rouge. J’avais trouvé ces habits déchirés dans une poubelle, je les avais arrangés pour Shana. Elle était beaucoup plus petite que moi, elle m’arrivait au nombril. Je l’avais construit avec l’idée qu’elle soit plus facile et plus rapide à manipuler.

« Je vais essayer de me protéger avec Shana et d’attaquer avec Yuu, prêt ? »

Je contrôlais Shana de ma main droite et Yuu de la gauche, ce n’était pas la première fois que je m’entraînais à manipuler deux marionnettes mais l’exercice restait difficile. Je devais me concentrer un maximum pour synchroniser mes mouvements avec mes pantins et le déplacement d’Ayato. Sur les quatre projectiles il n’y en avait qu’un qui était dans la direction où je visais. Vingt-cinq pourcent de chances de toucher sans compter sur l’esquive adversaire, c’était trop peu. Même si l’attaque était faible, la défense était un peu plus forte, je ne pouvais arrêter toutes les attaques mais j’arrivais soit à esquiver soit à interposer Shana dans la plupart des cas. Malheureusement dans un vrai combat j’aurais été touché plusieurs fois sans rendre coup pour coup.

La fatigue se fit sentir, je pouvais encore continuer mais je devais m’arrêter. Ayato l’avait dit quelques heures auparavant, il ne fallait pas être crevé pour ce soir. Il ne restait qu’une heure avant que le soleil ne se couche. Je signalais à mon partenaire que l’entraînement était terminé pour moi, j’en profitais pour faire disparaître mes marionnettes et m’allonger pour me reposer en reprenant mon souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mer 27 Sep 2017 - 0:51

Stein Keito, marionnettiste même âge que moi, Genin tout comme moi mais exaspérant ! Dès son arrivée, il me sembla béat ! Un simple garçon qui reflétait une certaine joie de vivre. Dès qu’il me salua, c’était la première impression qu’il me fit, il ressemblait un peu à ma sœur tout autant étourdie. Après ma proposition, je me retournai pour chercher un lieu où nous entrainait. Je savais qu’il n’allait pas refuser, il était devenu tout comme quoi accro à notre confrontation. Effectivement, il accepta et proposa de nous entraîner aux lancers de projectiles.

Lors de mes derniers entraînements, j’avais imaginé une technique qui pourrait m’aider à tenir les adverses à l’écart et faisant plus de dommages qu’un simple origami. Je n’avais pas encore réussi à la mettre en pratique, le papier se transforme comme on le souhaite mais l’imagination est une partie majeure de cela. Il fallait visualiser ce qu’on voulait et en faire une vraie forme, lui donner vie comme on donne vie à une marionnette. Pour moi, le papier était comme une extension de moi, c’était représentatif de moi-même.
À peine, avais-je acquiescé à sa proposition, Keito trouva un lieu où il alla machinalement dessiné plusieurs cibles de plus en plus petites. Il aimait bien les défis tout comme moi, je l’écoutais patiemment mais je n’avais qu’une envie c’était d’en découdre. La dernière fois, je ne pouvais pas dire si l’un de nous deux l’avait emporté, nous n’avions pas eu le temps de finir. Ce petit challenge allait enfin nous départager ou peut-être pas.
Il m’expliqua les règles et le but à atteindre. Cent points ? Je ne sais si j’aurai la force de tenir jusqu’ici, mes techniques de papiers consommaient une quantité de chakra assez importante surtout du fait que je ne savais pas infuser correctement mon chakra dedans. Je ne savais pas trouver le bon milieu pour qu’il soit autant réactif et puissant que je voudrais.

Il s’agita avec sa marionnette. Je fus surpris quand il ne prit qu’une main pour contrôler sa marionnette. Il continuait à réserver des surprises … Quant à moi, je commençai à visualiser ce que j’allais utiliser. Le papier devait être plus tranchant, plus rapide et surtout plus puissant que mes anciennes productions. Une flèche ? Cela possède un tranchant impressionnant, une puissance de frappe incommensurable si bien utilisé et une rapidité certaine pour aller droit à la cible. Après avoir formé quelques origamis, je me mis à l’exercice. Je les lança dans la direction de la première cible, ce n’était pas très concluant … Deux de mes flèches étaient parti dans la maison abandonné mais fit des trous assez conséquent.
Mon idée de créer des flèches n’était pas si mal tout compte fait. Je continuai donc l’exercice. Je n’arrivais pas à être bien précis avec celle-ci effectivement elles étaient plus lourdes et plus dure à manier.

Afin de réduire le poids, la flèche devait être moins imposante. J’ai donc réduit la circonférence de celle-ci. Les flèches fusaient à une vitesse folle malgré que les cibles étaient de plus en plus petites, mes flèches arrivaient dans la cible. La puissance n’était pas équivalente aux dernières mais son poids ayant changé, ma précision s’était amélioré.

Après de nombreuses pauses, j’étais exténué ! Je m’étais réfugié sous un arbre pour éviter le soleil tandis que Keito continuait à s’entrainer avec Yuu. Pour avouer, j’avais arrêté de compter depuis bien longtemps, j’étais plus focalisé sur comment trouver la meilleure façon d’utiliser ces flèches qui pourraient être potentiellement létale … Keito proposa une nouvelle étape où il fallait se tirer dessus, je ne savais pas si c’était vraiment judicieux de faire cela. Après m’avoir proposé ce nouveau jeu, il invoqua une nouvelle marionnette, je ne l’a connaissais pas mais elle était moins sordide que la dernière. Elle ressemblait plus à une poupée pour fille enfin si les filles aimaient les pantins en bois … Sa nouvelle « poupée » avait un but défensif, ce qui lui manquait réellement.
Le jeu continua, j’étais un peu à bout de souffle alors je ne pris pas la peine de former de nouvelles flèches. Je faisais juste en sorte de contrer ces senbons ou de les esquiver, et de rare fois à lui en lancer.

Il me fit signe d’arrêter, il était bientôt l’heure. Le crépuscule de nuit commençait, au large cela offrait un spectacle magnifique.

Je me reposai aussi, la mission allait bientôt commencer et on devait être sur nos gardes. Un homme tournant autour du palais n’était jamais de bon augure, il devait peut-être faire des repérages ou peut-être juste contempler l’architecture.
Le soleil était couché, je fis un geste de la tête à Keito pour lui annoncer que notre mission débutait.


« Je te propose un plan. Je vais envoyer un oiseau pour vérifier la zone, ce qui nous permettra d’être discret et de savoir ce qu’il recherche précisément. Quant à toi, je te propose de rester cacher jusqu’à que l’Homme en question fasse irruption et qu’on le prenne en flagrant de délit. »

Avant même, qu’il ne réponde, j’avais déjà déployé un oiseau afin qu’il scrute ce qu’il se passe …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mer 27 Sep 2017 - 12:09


Cet entrainement m’avait éreinté, en observant mon coéquipier je pouvais voir qu’il en était de même pour lui. Nous nous reposions tranquillement quand le soleil se coucha, Ayato m’indiqua son plan. Je ne savais pas qu’il était capable d’utiliser le papier pour surveiller les environs, avec cette donnée en plus la mission était parfaite. Il avait envoyé son oiseau avant même que je puisse lui répondre, de toute façon je n’avais rien à dire. Mon partenaire était concentré, cette technique ne devait pas être simple à exécuter, je ne savais pas si une petite distraction pouvait le perturber mais je restais silencieux.

Je continuais de me reposer pendant qu’il observait les alentours du palais. Il avait acquis une technique bien utile, lui seul aurait pu suffire pour effectuer la mission. Je ne comprenais pas pourquoi elle devait être faite en binôme. L’ordre n’était pas d’anéantir l’homme qui rodait, mais de faire un rapport sur son activité, était-il dangereux ? Etait-il seul ? Ces questions me mirent sur mes gardent, je devais guetter le moindre bruit suspect. S’il ne s’agissait que d’une mission de surveillance sans danger, le rang était trop élevé. A supposer que les informations étaient exact, nos adversaires étaient soit plus nombreux, soit plus fort que nous. Il y avait une toute autre option qui venait de s’imaginer dans mes esprits, et si la taille du groupe ainsi que la force des ennemis étaient inconnues ?

Ayato me décrivait ce qu’il voyait mais je ne l’écoutais que d’une oreille, j’étais trop concentré sur mes déductions. La mission ne pouvait être seulement rang C si nos vies étaient en danger, toutefois nous sommes peut-être là pour déterminer le vrai potentiel de la situation. Plus je réfléchissais et plus les hypothèses négatives s’accumulaient mais j’étais sûr d’une chose, il fallait faire notre rapport avec le plus d’information possible. Je sortis de mes pensées quand mon partenaire m’indiqua qu’un homme était arrivé, combien de temps s’était-il écoulé ? Trente minutes ? Une heure ? Je n’en savais rien.

Je commençais à marcher dans sa direction, à pied j’en avais pour quelques minutes à le rejoindre. J’avais opté pour invoquer Yuu en le laissant derrière moi afin de faire illusion d’un surnombre. Arrivé à sa hauteur je pris une grosse voix pour lui dire de partir. J’étais bref dans mes paroles, je voulais passer le moins de temps possible avec lui. Quelques échanges plus tard il partait dans une direction, je ne savais pas s’il s’agissait du même chemin par lequel il est arrivé. Cet individu n’arrêtait pas de se retourner, comme pour voir si j’étais toujours présent, j’eus la vague impression qu’il allait revenir, qu’il n’avait pas terminé ce pour quoi il était venu.

Je revins vers Ayato, je n’avais pas besoin de lui expliquer ce qu’il s’était passé, il nous surveillait. J’avais également remarqué les croix dessinée sur les murs de l’enceinte, c’était marqué à la craie de façon à s’effacer rapidement. Je lui fis part de mes découvertes et de mes doutes concernant la mission.

« C’est peut-être une fausse piste mais j’ai l’impression qu’il va revenir dans la nuit. On devrait attendre un peu mais repose toi, ta technique a dû utiliser une partie de ton chakra. Si tu peux, essaie de prévenir les gardes de ce qu’on a découvert ainsi que notre position, on ne sait jamais. Il vaut mieux être prudent quand il y a tant d’inconnu. »

J’observais le chemin où était parti l’inconnu, de notre position il était facile d’apercevoir une silhouette si quelqu’un décidait de venir. J’attendais ce moment pour prévenir Ayato pour qu’il puisse utiliser sa technique et le surveiller de plus près. Il fallait absolument découvrir ce qu’il manigançait, et un moyen de le suivre discrètement. Une heure passa sans aucun signe de vie, puis une ombre apparu sur le chemin menant au palais. Mon partenaire en profita pour utiliser sa technique, quelque chose n’allait pas. Il s’était fait repéré lors de sa première venue, pourquoi revenait-il sans même se camoufler ? A peine avais-je commencé à réfléchir qu’un bruit attira mon attention.

Un homme arriva en face de nous, il marchait tranquillement dans notre direction un sourire aux lèvres. Je le reconnus sans effort, il s’agissait de l’inconnu qui était venu une heure plus tôt. Il nous avait donc repérés, il sortit un kunai prêt à se battre.

« Je vais essayer de gagner le plus de temps possible, je te protège ! Toi surveille l’autre individu, découvre ce qu’il fait et comment le suivre. »

J’avais murmuré de façon à ne pas être entendu, mes paroles donnaient un semblant d’ordre mais j’avais agis dans la précipitation. En aucun cas je voulais commander qui que ce soit, nous aurions pu le combattre en deux contre un mais ce cas de figure comportait un risque. Si nous avions fait cela, l’autre personne pouvait agir comme bon lui semblait. Ces inconnus était organisé, ils connaissaient la ronde des gardes et venaient quand il n’y avait personne ou le moins de monde possible.

Mon opposant couru dans ma direction et lança quelques kunai sur moi ainsi que sur Ayato. J’empoignais mes parchemins par réflexe et invoqua précipitamment mes deux marionnettes, je dirigeais Shana le plus rapidement possible pour la placer devant mon partenaire. Le kunai se planta dans le bras du pantin, il s’en était fallu de peu. Mon plan était déjà écrit, j’allais attaquer avec Yuu et défendre Ayato avec Shana. J’allais rester sans défense mais je n’avais pas le choix.

Le combat ne dura pas longtemps, il était beaucoup plus fort que moi. J’avais réussi à arrêter chaque projectile avec ma marionnette, en revanche je ne l’avais touché aucune fois. Sa rapidité et son agilité étaient impressionnantes, j’étais complètement battu. D’un geste que je ne devinai pas, il me prit au dépourvu et m’enfonça son pied dans le ventre. Le coup fut si fort que ma respiration se coupa, il en profita pour me frapper avec un uppercut du droit, ce qui me fit tomber au sol. Mon adversaire avait gagné, il était au-dessus de moi, kunai à la main prêt à me le planter dans le crane. Au moment fatidique il fut interrompu par les gardes, ils avaient reçu notre message et ils voulaient s’entretenir avec nous.

L’homme mystérieux s’enfuya rapidement, il n’avait pas été attrapé mais j’avais été sauvé. Je venais de subir une terrible humiliation, je serrais mon poing de toutes mes forces, maudissant mon manque de force. Je ne savais pas ce qu’avait découvert Ayato mais j’espérais qu’il avait eu plus de chances que moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mer 27 Sep 2017 - 14:12

Mon oiseau s'envolait doucement dans la direction des murs, il faisait nuit et donc il fallait que je me concentre. Je jeta un coup d'oeil à Keito qui semblait perplexe, il ne semblait pas à l'aise comme si quelque chose le gênait. Pourtant la mission ne semblait pas trop difficile, il fallait juste faire un rapport sur les faits et gestes de cet homme. Rien de bien dur et en somme possiblement aucun combat.
Il est vrai que la nécessité d'être en binôme pour cette mission n'était pas de bon augure ou simplement il voulait que deux genins puissent valider correctement la mission alors qu'il s'il était seul, il aurait pu complètement annihilé la mission et des tensions auraient pu être créer entre le pays et un homme ou plusieurs ? Cette dernière réflexion me laisse perplexe, il me semblait qu'un homme était réprimandé à de maintes fois, revienne soir après soir qui plus est à la même heure.

Mon oiseau était en place alors je bloqua mes pensées pour pouvoir me concentrer sur la surveillance. Ayant pris le contrôle de mon oiseau, je lui fis faire de nombreux tours afin de pouvoir surveiller les murs. Grâce à cette technique, je pouvais entendre chaque bruit et voir tout ce qui se présentait dans sa vision. Je n'avais malheureusement pas une possibilité d'avoir un champ de vision énorme du fait que cette technique était encore en phase d'essai. Mon oiseau fit des allers retours sans cesse, j'écoutais toute sorte de bruit mais rien d'alarmant.
J'essayais d'expliquer ce que je voyais et entendais à Keito. Ne l'entendant parler, cela me permis de me concentrer. Après plusieurs vadrouilles avec mon oiseau, j'aperçu quelqu'un s'approcher, ce n'était qu'un garde qui faisait sa ronde habituelle. L'heure était passée, bizarrement l'homme ne s'était pas encore pointé. Cela me rappela le retard du marionnettiste. Alors que je pensais que l'homme n'allait pas venir, j'entendis un bruit à quelques mètres d'où mon oiseau s'était posté, l'homme en question était accolé au mur. Bizarre que je ne le vois que maintenant ? J'avais pourtant bien quadriller la zone et fait de nombreux tours pour ne pas permettre cette éventualité d'arriver. Je le notifia instantanément à Keito qui s'empressa d'aller parler à l'homme en question.


Pendant qu'il faisait semblant d'être garde avec Yuu, je m'appliqua à regarder à quoi ressembler l'homme et ce qu'il faisait sur le mur. J'aperçu des traces de craies blanches mais à peine visible dû à la nuit. Je ne comprenais à quoi cela pouvait servir. Alors l'homme commençait à partir, je pris l'initiative de le suivre mais après quelques mètres, je perdis rapidement sa trace. Avait-il remarqué qu'il était suivi et surtout est-ce-qu'il avait remarqué mon oiseau ? C'était fort possible, je ne savais pas encore cacher ma présence.
Keito venait de revenir et m'indiqua ses impressions. Il avait raison, je m'empressa de faire revenir mon oiseau et d'écrire un mot dessus. Il s'envola en direction des soldats, Keito avait raison, ma technique de surveillance était gourmande en chakra. Je pris un peu à manger pour retrouver des forces et me reposa quelques instants. Je n'étais pas inquiet, le marionnettiste prit le tour de garde et me préviendrait si quelqu'un approchait.

Une heure passa facilement, suffisamment de temps pour que je reprenne un peu d'énergie. Keito m'indiqua la direction d'une personne approchant des murs alors j'activa de nouveau ma technique. Mon oiseau s'envola rapidement en direction du mur tout en laissant une distance de sécurité de 5 mètres avec la personne venant d'arriver. Keito sembla agiter et m'ordonna de surveiller l'autre personne pendant qu'il me protégeait. Je m'exécute et donc lui laissa s'occuper du problème.
Mon oiseau restait toujours à la même distance de la personne suivie. Il portait une capuche, ce qui cachait son visage et portait une veste assez ample. Je ne pu savoir si c'était un homme ou une femme. Cette personne avait emmené une espèce de lampe avec une ampoule de couleur différente, elle semblait violette. Après quelques mètres, elle s'arrêta vers la position où on avait repéré la personne juste avant que Keito aille l'appréhender. Les traces de craies avaient déjà disparu comme si elles étaient faites pour disparaître rapidement. À quoi pouvait leur servir de faire des croix qui disparaissaient instantanément ?
La réponse apparût très vite. La personne alluma sa lampe et à ma stupéfaction, de nombreuses croix étaient dessinés de parts et d'autres du mur. Était-ce des points susceptibles d'être détruit, des failles du murs ? La lampe à la main, la personne fit un trait à côté de la dernière croix comme pour indiquer que tous les points faibles avaient été marquées.

À ce moment-là, j'entendis des bruits de combats. Cela devait surement être Keito qui devait se battre contre quelqu'un. Je fis abstraction des bruits mais la personne déguerpis rapidement et je devais la suivre à tout prix.
Je laissa mon oiseau suivre la personne mais si la distance continuait d'évoluer, je perdrais sûrement sa trace. Je me releva et me retourna. Les gardes étaient autour de Keito et lui demandait s'il allait bien. Le marionnettiste semblait sur les nerfs, ce n'était pas très bien pour la suite de la mission mais je ne pouvais pas continuer la mission tout seul vu que je n'étais pas capable de me battre.

« Oh le retardataire ! Réveille-toi, je sais pas ce qui est pas arrivé mais je ne t’ai jamais vu aussi abattu. Lorsqu’on s’entrainait et que tu étais épuisé, je te voyais continuer avec une détermination incroyable. Ma technique n’a pas une portée infinie alors relève-toi et on va les suivre via ma technique. Je pars sans toi si tu n’arrives pas à me suivre. »

J'avais réussi à réduire l'écart entre moi et la personne cachée. Elle avait pris des sentiers peu fréquentée en évitant soigneusement les lieux fréquentés. Mon oiseau me permettait de la suivre sans prendre trop de risque, dans le pire des cas, elle détruisait mon oiseau mais je ne recevrai aucun dommage. Keito avait réussi à me rejoindre, il était remonté ce qui me déplais quelque peu mais je devais lui fournir un rapport de ce que j'avais vu alors qu'il me protégeait.

« Tout d’abord, calme-toi. Si on est en chasse, il ne faut pas que tes ressentiments ressortent d’un seul coup. Cela pourrait nous faire courir un grand péril non nécessaire à la mission. Souviens-toi, nous avons juste pour but de fournir un rapport et non de nous battre à part si cela semble nécessaire. Bref pendant ton combat, j’ai pu avancer. J’ai remarqué que la personne qu’on est en train de traquer, avait une lampe qui lorsqu’elle l’allumait faisait apparaître toutes les croix qu’ils avaient faites. Je me doute que toi aussi, tu avais remarqué que la croix que l’homme que tu avais appréhendé, commençait déjà à disparaître. La personne que je surveillais fit un trait à l'extrémité de la dernière croix. Je pense que c’était une façon de dire que le plan était fini et qu’ils allaient bientôt passer à l’action. On doit collecter des informations, j’espère que tu as demandé de l’aide aux gardes, on ne réussira pas à s'en sortir seulement nous deux. »

Après que mon laïus fut terminé, je remarqua que la personne avait bifurqué dans une maison abandonnée pas loin des murs de la ville. On était arrivé sur les lieux et j'avais du mal à respirer, j'étais épuisé. Je pris donc le luxe de manger une pilule énergétique et en proposa une à Keito. Elle allait nous permettre de retrouver notre chakra mais en contre partie on devra se reposer pendant un certain moment. Mon oiseau continuait à suivre la personne dans cette maison ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mer 27 Sep 2017 - 15:55


La colère s’empara de moi, je ne pensais qu’à ça. Je rejouais le combat des dizaines de fois dans ma tête mais à aucun moment je ne voyais l’ombre d’une chance. Je ne pouvais rester aveuglé par l’envie de prendre ma revanche, c’était le meilleur moyen de perdre ou de mourir. J’étais dans mes pensées mais ce qu’avait dit Ayato me donna un coup de fouet. Une nouvelle vigueur qui me permit de me lever de le suivre. Je remerciai les gardes qui m’avaient sauvé et j’avais demandé de l’aide. Ils m’ont répondu qu’ils allaient établir un périmètre de recherches et qu’une fois la tache effectuée ils viendraient nous aider. J’acquiesçai puis je partis, je n’étais pas au top de ma forme, je me faisais facilement distancer mais j’essayais de ne pas perdre sa trace.

Je retrouvai mon partenaire, il m’attendait pour me faire son rapport sur ce qu’il avait découvert. Me faisait-il un sermon ? Je ne savais pas comment le prendre mais je faisais mon possible pour me calmer. Il avait raison, si je me laissais emporter par mes émotions je pouvais nous mettre en danger. Ainsi les croix n’étaient visibles qu’à travers une certaine lumière, je devais reconnaitre que c’était astucieux, mais que signifiaient-elles ? J’avais au préalable pensé que ces symboles indiquaient les endroits où le mur était le plus fragile mais si en réalité c’était une forme de code ? Mon père n’arrêtait pas de dire qu’il y avait plusieurs vérités dans une seule réalité. Je ne compris pas de quoi il parlait quand j’étais jeune, mais je pensais avoir trouvé une piste. Ces croix pouvaient signifier n’importe quoi, un emplacement, un message, une heure, un ordre et bien des choses. Je n’étais pas assez qualifié pour le deviner, il fallait vite acquérir les dernières informations et retourner faire notre rapport.

Notre cible s’était faufilé dans une maison qui semblait abandonnée, on était arrivé à la planque de nos ennemis. Ayato me proposa une pilule énergétique, j’acceptais volontiers mais ne la mangeais pas immédiatement. Je n’en avais jamais utilisé, mais il était souvent dit qu’il y avait un gros contrecoup. Je ne savais pas combien de temps elle faisait effet, dans l’ignorance j’ai préféré attendre d’en avoir vraiment besoin plutôt que de tomber à cours de chakra au mauvais moment.

« Merci ! Pour la pilule mais aussi pour tes paroles, je suis calme à présent. Réussissons cette mission rapidement. Les gardes arriveront dans une dizaine ou une vingtaine de minutes, ils recherchent l’homme qui nous a attaqué. Je compte sur toi pour retenir le maximum d’information ! »

Je lui en étais reconnaissant, j’avais retrouvé mon calme et ma concentration. Nous étions en territoire ennemi, les minutes paraissaient des heures. Il m’indiqua en annulant sa technique qu’il avait récolté toutes les informations nécessaires, il était temps de rentrer. Nous nous dépêchions pour laisser ce lieu derrière nous mais une silhouette nous bloqua la route. Je le reconnu instantanément, c’était l’homme qui nous avait attaqué, celui qui m’a infligé la pire honte que j’avais connu.

« N’interviens pas, laisse-moi m’en charger » Avais-je dit d’un ton ferme et froid.

J’avais lancé à mon partenaire un regard discret et j’avais dans mes mains un senbon. Nos vies étaient en jeu, il n’était pas question de les risquer à cause d’une fierté mal placée. Je ne savais pas s’il avait compris mon message, tout ce que je voulais c’était occupé mon adversaire pour qu’il puisse profiter d’un moment d’inattention pour lui envoyer un projectile. Nous n’allions pas le tuer de cette manière mais le ralentir suffisamment pour s’échapper.

Jouant mon rôle de coléreux ne cherchant que revanche, j’invoquai mes deux marionnettes et m’empressai d’avaler la pilule que m’avait donné Ayato un peu plus tôt. Mon esprit était calme, par un moyen astucieux j’éloignais l’adversaire de mon partenaire. Je devais prendre toute son attention dans le but que le manieur de papier puisse se déplacer pour lui tirer dessus. Je ne me fis pas avoir par la même technique, son pied rencontra Shana qui malheureusement se brisa en plusieurs morceaux. J’activais les mécanismes de Yuu pour lancer mes senbons, mon opposant recula d’un saut pour esquiver l’attaque. C’était le moment que j’attendais, l’instant où il allait poser le pied au sol était le plus vulnérable pour lui. Il était temps de savoir si Ayato avait compris mes allusions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Mer 27 Sep 2017 - 18:31

La pilule énergétique fit immédiatement effet malgré le coup amer que cela me laissait dans la bouche. J’étais requinqué, il ne me fallut pas plus de temps pour me concentrer directement sur le chemin que suivait la personne en question. Pendant que Keito rangeait la pilule, je me focalisé sur le fait qu’il ou elle ne devait pas s’apercevoir de ma présence ce qui était compliqué au vu de ce que j’avais fait avant. Le marionnettiste m’indiqua que les gardes allaient arriver d’ici sous peu, ce qui me rassura, je ne pense pas que nous serions capable de se battre contre ces deux personnes. Au vu des blessures de Keito, je me doutais que notre adversaire était plus coriace qu’il en avait l’air.

Mon origami suivait patiemment la personne jusqu’à arriver dans un grand salon rénové. Même si je ne ressentais pas les sensations, je pouvais m’imaginer dedans. Une cheminée avec un très joli canapé où je pourrais me reposer lors de journée difficile … Je devais me reprendre, je devais collecter des informations comme m’avait précisé mon binôme. J’inspectais le salon via mon origami qui était de petites tailles donc le risque qu’il fasse un bruit était minime. Il comportait beaucoup de portraits de beaucoup de personnes que je ne connaissais pas, chacun des portraits étaient soignés ce qui me dit que cela devait être de la famille de la personne dont je suivais. La personne posa sa lampe et enleva sa veste ample. À ma grande surprise, c’était une femme avec une corpulence normale, plus grande que moi mais dont le visage était marqué par la tristesse. Un plan était posé sur la table, c’était l’architecture du mur. Des croix étaient dessinées dessus, cela devait sûrement être le positionnement des croix qu’on avait auparavant. Cette femme était d’un calme incroyable alors qu’elle avait entendu des bruits de combats et qu’elle avait surement senti ma présence.
Mon oiseau se rapprochait doucement du plan pour voir les écritures et peut-être leur plan. La pièce n’était pas très éclairée à part par le feu de cheminée. Il me fallait attendre que la femme s’en aille pour que je puisse lire mais elle ne semblait pas presser. Ainsi le temps passa, la femme notait quelques trucs sur le plan sans que je puisse voir ce que c’est.

J’entendis une théière sifflé et la femme se leva. C’était ma chance ! Mon origami se précipita sur le plan pour y lire les écrits. Je ne saisissais pas tout ce qui était écris surtout par le fait que le temps presser. J’avais compris l’essentiel, il était notifié plusieurs personnes et l’emplacement où il devait aller. Par déduction, il s’agissait sûrement d’un plan d’attaque sur le palais seigneurial. Cependant, le nombre de « participants » n’étaient pas bien important, cela pourrait être une petite attaque. En tout cas, ce ne serait pas avec un effectif aussi réduit qu’il pourrait détruire le palais ou quoique ce soit. J’avais les informations qu’on voulait, je rompis ma technique et mon origami disparu dans le feu de cheminée.

« On peut partir, je ne pense pas qu’elle a remarqué ma présence alors profitons-en. Je te donnerai toutes les infos sur le chemin du retour. »


Je le laissai prendre de l’avance sur moi, après seulement quelques mètres, il s’arrêta net. Au vu de son comportement, cela devait être son agresseur. Nous nous approchâmes de lui. Nous étions en face à face.
Keito m’annonça qu’il voulait s’en occuper seul d’un ton résolu. Je comprenais qu’il voulait se venger mais ne m’avait-il pas écouté ? Ce n’était pas le moment que l’un de nous deux se blesse sans raison ou même pire …
Il me regarda d’un air calme mais je ne comprenais pas, il venait de se faire battre par cet homme-là, il n’a jamais été autant abattu. La colère serait-il son canalisateur ? Il invoqua Yuu et sa poupée.
Il ne cherchait pas à se venger, effectivement contre moi, il était bien plus rapide ce qui me surpris sur le moment. J’avais compris ! Il utilisait exactement la même tactique que j’avais utilisé contre lui. Le but étant de détourner l’attention afin que quelques choses ou quelqu’un puisse intervenir. Son air calme était justificatif, il avait une idée en tête et je pense avoir compris. Notre adversaire commençait à prendre le dessus, il arrivait à parer tous les coups et même fracassa la jambe de la poupée. Quant à moi, je n’étais pas seulement spectateur, je préparai une flèche pour pouvoir le toucher le moment opportun. J’étais dans l’angle mort de l’homme, la marionnette sortie des senbons qui fit reculer l’homme. Je choisi ce moment pour lancer mon origami, il ne pouvait le voir arriver ou en tout cas le remarquerai sûrement trop tard.

La flèche toucha sa cible, il s’était planté dans son bras gauche. Je l’avais sous-estimé, il avait des réflexes incroyables. L’homme mets un genou à terre mais son regard trahissait son envie de meurtre. Il retira la flèche, il se leva et commençait à s’approcher de nous. Nous étions prêts à nous battre mais combien de temps pourrait-on tenir contre un colosse ?
J’eu à peine le temps d’ouvrir la bouche que j’entendis les gardes arrivé et formé un cercle autour de l'homme. Il abandonna, ce qui me soulageais.
Je donnai les informations concernant la localisation de la maison aux gardes. Après avoir arrêté l’homme, ils partirent en direction de celle-ci. Keito m’attendait sur le côté, je m’assieds à côté de lui.

« Eh bien, tu as dû écouté ce que je disais aux gardes du coup je n’ai pas besoin de t’expliquer ce que j’ai vu. Je ne sais toujours pas les intentions exactes de ces deux personnes ni de leurs congénères mais tout ce que je peux dire, c’est que cette mission a été très enrichissante. Je pense que tu es un bon partenaire, je ne dirai pas que j’ai entièrement confiance en toi mais je connais tes capacités ce qui me suffit pour l’instant. »


J’étais fatigué mais surtout affamé. Il me sembla entendre des gargouillements venant de Keito, il fallait fêter notre première mission réussis.

« Keito ! Je te propose qu’on aille manger un bout ensemble ? Je connais un bon restaurant, pas ton échoppe toute miteuse. Je sais que tu n’as pas d’argent en ce moment alors je te propose de te le payer pour fêter notre réussite dans cette mission. On ira faire notre rapport demain, cela ne presse pas, on doit prendre un peu de repos. Je pars devant, si tu veux m’accompagner, rejoint moi sinon on se reverra demain pour notre rapport. »


Malgré ces étourderies, j’appréciais bien le personnage dans son ensemble. Après tout, il m’avait choisi comme binôme cela devait la preuve qu’il m'appréciait tout autant.
Je pris donc la direction du centre-ville sans me retourner. Je rêvais déjà des plats que j’allais commander.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 17
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato] Dim 1 Oct 2017 - 18:10


Ayato avait effectivement compris mon plan, comme je n’avais rien dis notre adversaire avait été surpris et était tombé dans le piège. La fierté n’a pas sa place dans une mission, l’objectif est de la réussir, peu importe les moyens pour cela. Malheureusement le shinobi était plus entraîné que ce qu’on avait imaginé, la flèche s’était plantée dans son bras gauche. Il était certain qu’on allait passer un sal moment s’il venait à nous vaincre. J’étais à bout de souffle, cet adversaire était beaucoup trop fort pour nous, surtout dans notre état. Toutefois, il était hors de question d’abandonner et de baisser les bras à cause de cette excuse. Je me positionnai de façon à me défendre contre une charge de l’ennemi quand les gardes arrivèrent pour encercler la cible. Il avait qu’il ne pouvait rien faire, il se rendit mais afficha un sourire de satisfaction. Je ne compris pas son geste, il devait manigancer quelque chose, est-ce que c’était en lien avec le plan qu’avait découvert Ayato ?

Mon partenaire expliqua ce qu’il avait vu ainsi que l’endroit où se situait la maison. Je m’écroulais au sol en essayant de reprendre une respiration calme, j’écoutais ce qu’il disait et affichai un sourire sincère. Je me voyais bien former un bon duo avec lui, je pouvais avoir confiance. J’étais perdu dans mes pensées quand un bruit me remmena, il s’agissait de mon ventre. Je ne savais pas quelle heure il était mais j’avais une faim de loup. Il me proposa de m’emmener dans un bon restaurant et en plus c’était lui qui invitait. Cette proposition me fit plaisir, j’allais enfin manger autre chose que de la soupe.

La soirée se déroula dans la bonne humeur, la mission avait été difficile nous avions profité de ce repas pour relâcher toute la pression accumulée. Je n’étais pas habitué à l’alcool et quelques verres m’ont suffi à faire n’importe quoi, mais Ayato était dans le même état que moi. C’était agréable d’avoir un ami, nous nous séparâmes pour regagner nos chambres.

Le lendemain matin était difficile, j’avais un mal de tête comme jamais j’en avais eu. Je me passais de l’eau sur le visage pour avoir l’air présentable puis je rejoignis mon partenaire pour faire notre rapport. Se déplacer demandait beaucoup d’effort, l’alcool de la veille ajouté à la pilule militaire ne faisaient pas un bon mélange. J’aurais voulu rester allonger mais nous étions obligé d’aller faire notre rapport, nous avions suffisamment attendu.

Nous étions entré dans la salle ou j’avais accepté la mission, nous commencions à raconter tout ce qu’il s’était passé. Tout ce qu’il se disait était noté sur un parchemin, nous avions averti sur les faiblesses du mur qui était indiquée par des croix visibles grâce à une certaine lumière. Il était question d’une attaque ou d’une infiltration d’un groupe. La femme qui se trouvait dans la maison avait été attrapée, elle devait connaître le plan au complet, il n’y avait plus qu’à espérer qu’il n’y avait pas de plan de secours.

Une fois la démarche effectuée, j’informais Ayato que je devais rentrer chez moi car je ne me sentais pas bien. Je le saluai de la main et pris la direction de l’appartement. A peine avais-je ouvert la porte que je m’écroulai sur mon lit. Je ne pouvais plus bouger un seul doigt, il me fallait du repos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato]

Revenir en haut Aller en bas
 

Notre première mission ! [PV: Hakushi Ayato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Palais Seigneurial-