N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Acquérir le savoir de mon village d'accueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 88
Rang : C

Message(#) Sujet: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Dim 1 Oct 2017 - 13:06

Konoha... ce village est vraiment bizarre à tes yeux. Il y a tant de chose que tu as vu ici, que tu ne connaissais pas dans ton village. Il faut dire que ton village, en plus d'être totalement inconnu dans le monde, n'avait guère évolué avec le temps. Là-bas, le 90% des gens travaille dans une ferme, élève des animaux ou fais pousser des céréales. Le 10% restant, c'est des marchand ou des spécialistes dans la fabrication d'outil pour l'agriculture. Du côté des femmes, c'était plus s'occuper des gosses, coudre des habits pour le village ou préparer à manger. Des mœurs qui ne t'ont jamais trop plus il faut dire, même si tu te sentais bien là-bas. En tant que fille, tu étais destinée à des fonctions qui ne te correspondaient pas vraiment. Tu étais plus à vouloir faire des métiers physiques d'homme. Mais bon, si le destin t'avait laissé là-bas, tu aurais fini par t'y accommoder.

Quoi qu'il en soit, quand tu es arrivée ici, et que tu as vu la diversité des métiers qui existaient, tu n'en es pas revenu. Hormis ceux qui combattaient, qui t'avait accueilli il y a une année de cela, ce fut une année remplie de découverte, tant au niveau des mœurs des gens, que de la technologie trouvé et de la diversité des fonctions. Tu t'es sentis un peu perdue les premiers jours, mais finalement c'était fascinant de faire un bon dans l'évolution aussi grand. Tu ne connais pas encore tout, tu as beaucoup de chose à découvrir, qui pour les habitants du village de la feuille sont tout à fait banal, mais tu as le temps maintenant que tes problèmes ici et dans ton village sont réglés.

Arrivée dans ce village tu t'était surtout attelée à te former à l'art du sabre. C'est la raison principal qui t'as amené ici, loin des tiens. Tu as intégré l'académie afin d'y acquérir les bases du combattant lambda, et en parallèle, tu t'entraînes avec Riku, le plus agé du trio de ninja qui t'avait recueilli, pour acquérir les fondamentaux du bon samouraï. Il est très patient avec toi pour t'expliquer les mots techniques, et tu le lui rends bien en étant une élève appliquée et volontaire. En une petite année, tu savais déjà placé quelques coup précisément. Et c'est ce que tu essayes encore d'améliorer dans ce camps d'entraînement où tu passes une majorité de ton temps libre.

Sabre en main, regard concentré et défilement dans mon esprit de toutes les explications de Riku, tu t'acharnes contre une installation en bois, afin d'affiner ta technique. Tu ne prends pas de pause, tu veux progresser rapidement. Des perles de sueur décorent ton front, mais tu ne fais que les essuyer d'un revers de main et tu continues. Pas question de repartir d'ici avant d'être satisfaite du progrès quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 400
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Dim 1 Oct 2017 - 16:12

J’avais presque perdu la notion du temps, depuis que la capitale du pays avait finie en feu et qu’il s’était avérée qu’une folle fanatique de l’empereur en était la cause, j’étais contrains à y aller plus doucement. Le problème avait été que je m’étais retrouvé blessé, non par le feu car se serait vraiment une honte, mais dans le combat contre elle. Une étrange shinobi qui avait la faculté de se transformer en vent ou tornade, je ne savais pas vraiment d’où venait cette faculté, mais elle était plutôt puissante.

La garce ne m’avait pas loupé, les coupures à mon torse n’avaient toujours pas guéris, bien que c’était sur la bonne voie. Il fallait que je fasse preuve de patience en ce moment, ce n’était pas une chose simple. Je me baladais dans ma tenue classique à travers Konoha, gardant toujours mes deux katana dont l’un avait dû être réparé par un forgeron et je peux vous dire que trouver un forgeron suffisamment compétent pour réparer votre valeureux katana n’était pas une chose aisée. À croire qu’il n’avait que des paysans qui s’occupaient à ferrer les chevaux…

Je fumais ma pipe, c’était toujours un bon moyen de se changer un peu les idées quand on s’emmerdait royalement et que l’on devait attendre que son corps guérisse des blessures. Je laissais la fumer s’échapper de ma bouche alors que je me dirigeais vers le terrain d’entraînement. Ce n’était pas mon endroit favori, j’y allais le soir ou quand il n’avait pas grand monde pour m’y entraîner, bien que je préfère de loin m’entraîner en pleine nature.

Puisque je n’étais pas en état de réellement entraîner, encore que nous pourrions largement discuter sur ce fait. J’avais pris la décision d’y aller, peut-être allais-je pouvoir observer quelques shinobi s’entraîner et en apprendre un peu plus sur leurs compétences étranges. Après tout, le meilleur moyen de vaincre son adversaire était de le connaître, non ?

Je ne tardais pas à arriver sur le terrain et je pouvais apercevoir une jeune femme qui s’entraînait avec un katana, chose qui n’était pas le plus courant ici à Konoha. Le style me faisait penser à celui d’un samourai, mais d’un autre côté elle ne semblait pas être la meilleure. Ce qui laissait sous-entendre qu’elle avait encore un niveau bas, une élève ? C’est une idée, je me contentais de l’observer pour quelques minutes, me contentant de voir sa technique avant de me rapprocher d’elle. Je haussais la voix pour qu’elle puisse m’entendre.


Hoy, Tu ne serais pas une samourai par hasard ? Ton style m’y fait penser.


Je la regardais, tirant sur ma pipe avant de recracher la fumer de ma bouche.


Tu as débuté quand ta formation ?


J’étais plutôt directe, mais ça allait me permettre de savoir mieux juger son niveau. Si elle l’avait débuté il a quelques années, il ne fallait pas s’attendre à une maître d’arme ; à moins qu’elle ne soit une génie. En soi, ce n’était pas une façon pour moi de l’humilier, après tout nous passons tous par cette phase où l’on était faible et que l’on avait beaucoup choses à apprendre. Il était presque du devoir des plus forts de former les plus faibles pour les diriger vers la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 88
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Dim 1 Oct 2017 - 21:28

Un coup après l'autre, tu sentais ta technique gagner en précision. Les explications de Riku était plutôt clairs et du coup, tu t'en souviens facilement. Tu n'es juste pas habituée à un entraînement si intensif. Dans ton village, c'est les garçons qui faisaient des choses difficile physiquement, pas les filles. Bon toi, tu essayais quand même parce-que t'étais bien têtue, mais c'était pas intensifs. Du coup, cette année à Konoha est bien fatiguante.

D'ailleurs, après une bonne demi-heure d'entraînement en solitaire, tu commences à ressentir quelques courbatures. Tu as déjà assisté au cours du matin, et là tu continues. Quand tu as vraiment trop mal tu t'arrêtes une minute puis tu reprends. Pendant cette manœuvre, alors que tu t'acharnais encore et toujours sur ta structure en bois, tu sursautes légèrement quand quelqu'un t'interpelle. Tu te stoppe et détourne la tête. Tout en essuyant le nouveau paquet de sueur qui coule sur ton front, tu remarques un homme habillé en rouge et fumant quelque chose que tu as déjà vu, mais dont tu ne te souviens plus du nom. Tu affiches un petit sourire moqueur quand il te pose la question sur la catégorie de combattant que tu es.

Nan je suis bucheronne professionnelle.

Ce n'était pas dit méchamment, juste pour provoquer. Il te demanda encore depuis combien de temps tu t'attelais à devenir une combattante. Tu commences à deviner que ton entraînement va devoir attendre un peu. C'est pas plus mal finalement, car tu commences à avoir sérieusement mal aux bras. Tu ranges donc ton sabre dans le fourreau que tu as au dos, puis lui réponds.

Depuis une année environ. C'est aussi à ce moment que j'ai débarqué ici. D'ailleurs, ce que vous fumez m'échappe. C'est comment son nom déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 400
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Lun 2 Oct 2017 - 21:55

Voilà que cette femme avait l’âme d’une comique, bon pourquoi pas hein ! Moi je pensais être face à une guerrière, mais parfois les apparences étaient trompeuses. Comme on disait, chacun avait son rôle dans la société et si le vôtre était de faire le bouffon pour divertir les gens, ma foi pourquoi pas…

Je vois, ça explique ta technique de frappe.

Je pouvais également jouer à ce jeu, non pas qu’il m’intéressait spécialement mais si on me cherchait, on me trouvait. Malheureusement pour elle, je n’étais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds et ce, peu importe la personne devant moi. On pouvait néanmoins considérer sa réponse comme un oui à ma question, bien que je me demandais en quoi c’était difficile de le dire. J’imagine qu’il a des gens qui aiment se compliquer la vie !

Au moins elle s’était prise la peine de me répondre correctement, ce qui en était presque un miracle. Je m’attendais davantage à une deuxième blague stupide, ou remarque idiote, je vous laisse choisir. Elle était donc jeune dans l’art du combat, ce qui m’amenait à me demander pourquoi elle était ici et non pas à Tetsu. Peut-être avait-elle comme sensei un ronin ou ancien samourai qui avait quitté tetsu no kuni pour ce pays et se retrouvait avec une élève. Aujourd’hui les samourai n’étaient plus ce qu’ils pouvaient être à une époque et j’attendais le jour où ils allaient devenir aussi faibles d’esprits que les shinobi.


Je retirais ma pipe de la bouche en la regardant.

Ça ? Eh bien c’est un kiseru, pourquoi ? Il permet de fumer du kizami tabako.


Voilà pour les termes plus techniques, je ne sais pas si c’est ce qui l’intéressait mais bon, un peu de culture générale n’allait pas lui faire du mal non plus.

Une samourai qui se fait former ici à Konoha, je suis plutôt étonné…. Pourquoi n’êtes-vous pas à Tetsu no kuni pour devenir samourai ?


Voilà une question existentielle, bon elle avait sûrement une bonne explication. Néanmoins j’étais quand même curieux de connaître la sienne, parfois il fallait bien sociabiliser question de connaître un peu les gens… Surtout lorsqu’ils étaient samourai en fait. D’un autre côté, c’était l’occasion de voir ce qu’elle savait déjà. Je tirais à nouveau sur ma pipe ou kiseru, recrachant une belle quantité de fumée.


Je pourrais peut-être t’aider dans ton entraînement, surtout si l’on t’enseigne du kenjutsu de shinobi… Tu ne sauras jamais devenir une vraie samourai.


Je considérais le kenjutsu de shinobi inférieur à celui des samourai, certes cela ne retirait en rien la valeur d’un shinobi au combat car après tout, un coup de katana d’un samourai ou d’un shinobi allait toujours faire mal et faire beaucoup de dégâts… Mais la qualité de la technique allait différer ! Je continuais de la fixer, fumant toujours mon kiseru. Fort heureusement qu’elle ne voyait pas sous mon haut les bandages, quoi que, ça ne ferait que montrer ma valeur de guerrier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 88
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Mar 3 Oct 2017 - 16:24

Ta petite blague ne le fait pas rire du coup, mais ce n'est pas ça qui comptait. Tu l'as juste placé pour éviter de répondre bêtement "oui" après tout t'as un sabre et tu t'entraînes avec, le lien est relativement évident. Tu te rapproches de lui alors qu'il te donne le nom de son engin à fumer. Tient c'est bizarre, c'est pas celui que tu as appris. Tu te permets d'ailleurs de lever un sourcil un instant, avant de le redescendre. Il y a peut-être un autre nom.

Pour rien, je demande ça parce-que vous êtes pas le premier que je vois avec depuis que je suis à Konoha, et vu que ça à l'air courant ici, je voulais savoir ce que c'était.

Tu abandonnes l'idée de retrouver le nom que tu avais appris. Il finira bien par revenir, tu allais l'entendre ou Riku allait te rafraîchir la mémoire. L'homme partit quant à lui sur un autre sujet. Apparemment il n'était pas habituel de se faire former ici quand on désirait être samouraï. On devait aller dans un autre village que tu ne connaissais pas. Tu hausses les épaules.

J'en sais rien. Quand j'ai demandé à Riku de m'apprendre l'art du combat, c'est ici qu'il l'a fait. Je ne me suis pas posé plus de questions.

La suite de son discours te fit légèrement sourire. Il voulait t'aider à devenir une "vraie" samouraï. D'après lui, l'enseignement ici ne suffisait pas à bien se battre. Etait-il allé dans son village machin chose pour te dire ça ? Probablement, sinon il ne t'aurais pas dit que c'était étonnant de s'entraîner à Konoha. Sauf que toi, ce n'est pas spécifiquement la catégorie du sabre qui t'intéressait, mais le fait de savoir te battre. Tu risquais de le décevoir, mais tu t'en foutais.

Si vous avez des conseils pour ma technique, je prends volontiers, mais vous savez, mon objectif n'est pas de devenir la meilleure des samouraï. D'ailleurs, j'ai choisi cet art un peu par défaut, parce-que j'ai échappé à la mort grâce à lui et ceux qui se battaient paraissaient très puissants. Mon unique but en venant ici est d'être assez forte pour protéger mon village, et pourquoi pas ce Konoha qui m'a accueilli. J'aurais pu prendre n'importe quelle spécialisation que ça aurait fonctionné aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 400
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Mer 4 Oct 2017 - 19:06

Cette femme était plutôt étrange, c’était la moindre des choses que l’on pouvait dire. J’en arrivais à me demander qui avait seulement le courage de la former sans lui en coller quelques unes en pleine figure. Elle me parlait même d’un certain Riku dont je n’avais aucune idée qui cette personne était, bon il était clair qu’elle devait être son sensei mais en dehors de ça… Je n’en n’avais aucune idée. Bon, ceci dit ce n’était pas spécialement important non plus, mais j’étais plutôt étonné que ce fameux Riku était un samourai qui avait envoyé son élève se faire former ici à Konoha. Le village n’était pas connu pour être un village de samourai, mais plutôt de shinobi.

Il était donc pour moi clair que cette personne n’avait rien d’une samourai et c’est bien ce qui se confirmait dans la suite de ses paroles. Il fallait la voir comme une shinobi qui utilisait un katana pour avoir l’air d’une samourai, au mieux elle n’avait que de nom le terme samourai mais vidé de sens. Le monde devenait bien triste, les shinobi si pitoyables qu’ils étaient dans leurs arts devaient voler ce qui était glorieux et honorable pour le détourner à leur sauce pour en faire quelque chose de mauvais.


En même temps, les dirigeants même de Tetsu no kuni avaient décidés de libérer les samourai pour n’en faire que des rônins qui allaient se mettre aux services de shinobi et pire encore, leur enseigner leur art. Ainsi, l’art du bushido allait progressivement être perverti par ce monde pourri et corrompu par les shinobi pour ne devenir qu’un art comme un autre pour les shinobi. La chose était d’une telle vulgarité que je n’en trouvais même pas les mots pour exprimer la chose.

Je crachais à nouveau la fumée de ma bouche avant de soupirer à cette situation.

Quelle déception… Tu n’es rien de plus qu’une vulgaire shinobi avec un katana. Tu n’es samourai que de nom et tu ne connais probablement rien à cette voie. Tu ne fais qu’usurper et traîner dans la boue la notion même de samourai.


Même si initialement j’étais venu à Konoha pour pouvoir faire la guerre et même si je voulais en profiter de mieux connaître le monde shinobi. Plus ma connaissance sur ce monde qui m’était étranger grandissait et plus je ressentais du mépris pour ces gens. Ils étaient, de mon point de vue, des êtres pitoyables et sans grande valeur morale. Ils n’étaient au final que de bons combattants mais leur valeur, à mes yeux, s’arrêtait là. Je me posais de plus en plus la question de ma place dans ce stupide village car au final que fait un homme comme moi ici ? Je suis quelqu’un qui ne recherche que gloire et honneur, je me fiche du village, de son sort, de ses gens… Peut-être est-il temps de retourner à Tetsu no Kuni et d’y remettre de l’ordre pour en faire une nouvelle et puissante nation sans les faibles qui la dirigent. L’idée restait à creuser.

Je n’ai pas envie d’enseigner mon art aux shinobi, je ne l’enseigne qu’aux gens qui en valent la peine, des gens valeureux, glorieux et honorable. Peut-être lorsque tu te comporteras comme une vraie samourai, j’envisagerai de t’enseigner des techniques ou même de te donner des conseils. Tu n’as même pas un quelconque dévouement pour la voie, ton art que tu as choisis.


Je tenais toujours d’une main mon kiseru alors que l’autre se posait sur le manche de l’un de mes katana. Bien sûr que je me baladais toujours avec deux katana, un part flanc. La chose n’avait pas été laissé au hasard mais avait un but bien précis que les malchanceux découvraient en combat.


Pourquoi ne prendrais-tu pas un art shinobi ? Se serait certainement plus simple pour toi. Tu pourrais simplement faire du taijutsu ou du ninjutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 88
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Sam 7 Oct 2017 - 17:53

Drôle de vision des choses. Apparemment ce mec devant toi te voyait comme un déshonneur juste parce-que t'avais choisi la catégorie des sabres sans conviction autre que savoir se battre. Tu trouvais ça juste débile. ça veut dire que les garçon de mon village qui allait élever des animaux sans vraiment avoir envie, ils étaient pas des "vrais fermiers" alors qu'ils ramenaient une grande partie de la nourriture à tout le village ? Tu regardas le jeune homme en face de toi avec une certaine incompréhension avant de sortir ta franchise légendaire.

Ah ouais je souille votre groupe ? Et c'est avec un panneau "je suis un vrai samouraï" que vous allez vous battre ? Qu'Est-ce qu'ils en ont à foutre les ennemis qu'on aie choisi ça par conviction ou pas ? Le but c'est de pouvoir les battre nan ?

Il continua de te critiquer, expliquant entre les lignes que tu ne valais pas la peine d'être entraîné tant que tu n'aurais pas "l'âme d'une samouraï", ajoutant plein de terme d'honneur et de gloire. Tu ne pus t'empêcher de rire à ce discours. Tu te retins de faire une remarque irrespectueuse, mais cependant, tu lui fis bien comprendre ce que tu pensais de tout ça.

Ben dis donc, on a un philosophe par ici. Que les choses soient clair. Je m'entraîne aux sabres parce-qu'il y a des connards qui soumettent les faibles, et à ceux-là, j'aimerais bien pouvoir leur montrer ma façon de penser. D'ici quelque temps, vous verrez que je ne plaisante pas en voulant devenir une combattante. À mon avis, c'est mieux que de s'entraîner pour être le meilleur et pouvoir faire le gland en disant "je suis un vrai samouraï, vous avez vu ???"

Tu t'éloignas un peu.

Je me passerai donc de vos conseils... c'est pas grave, Riku me suffit.

Il te posa une dernière question qui te stoppa dans tes pas et afficha un évident sourire moqueur sur ton visage. Il était plutôt provocant. Tu te retournas et lâchas.

Parce-que ça vous ferait trop plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 400
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Mar 10 Oct 2017 - 22:11

La situation en devenait ridicule et même pire, plus j’en apprenais sur les konohajin et plus je me disais que ce village était ridicule. Ils vivaient dans un idéalisme à vomir, ils ne pensaient qu’à la paix et à défendre les autres comme ils disaient, ils étaient bien trop gentils. J’en arrivais à me demander comment ils avaient réussis à gagner la guerre, probablement parce que l’ennemi était incompétent.

Je ne donnais pas cher à l’avenir d’un tel village s’il continuait à avoir un tel esprit. La guerre n’offrait pas la place pour les abrutis idéalistes qui sont incapables de prendre une décision importante, mais qu’importe, l’avenir du village et de ces gens ne m’intéressaient pas. La question était plutôt de savoir si j’avais encore réellement envie d’offrir ma vie et mon arme pour un village remplis de gens dont la philosophie me gonflait.

Tu prétends appartenir à un groupe que tu méprises et que tu ne désires même pas apprendre à connaître. Tu es juste répugnante comme personne.

Voilà qui était dit, je ne comprenais pas cette logique mais peut-être était-ce parce que j’étais un samourai et non pas un shinobi. Le pire c’est qu’elle se montrait insolente, insultante et ne faisait preuve d’aucun respect envers les samourai. Je posais une main sur mon katana, le pouce sur la garde tout en continuant de l’observer.

Les faibles ne sont qu’un fléaux pour la société. Si on veut la grandeur d’un groupe, il faut que les forts survivent. Dans un combat seul le fort survie. Tu ne seras probablement jamais une vraie combattante, tu ne seras que misérable. Un samourai s’affirme par ces actes, pas par la parole mais je n’attends pas d’une simplette de comprendre la complexité de la voie du bushido. Contente-toi donc de ta condition de bûcheronne de Konoha.

Mon pouce poussait la garde pour commencer à dégainer le katana, laissant sortir le « Clic » typique. Je retenais la lame de se rengainer complètement avec mon pouce.

Néanmoins ton arrogance, ton insolence commence à m’agacer alors écoute bien mes paroles. La prochaine fois que tu te comporteras de la sorte avec moi, je me contenterai de te tuer en séparant ta tête creuse de ton corps. Que tu sois une konohajin ou non ne m’intéresse pas, mais je ne supporte pas les gens qui ne respectent pas la voie du bushido.

Je relevais mon pouce pour que ma lame se rengaine de nouveau, retirant le kiseru de ma bouche pour cracher au sol. L’heure était pour moi de partir, cette personne ne méritait pas mon temps et pour être sincère, je n’étais plus très intéressé à lui parler. J’avais vue ce qu’elle valait, ce qu’elle était et ça me suffisait amplement pour que je ne sois plus intéressé par cette personne. Ainsi donc je me retournais pour quitter les lieux, continuant de tirer sur mon kiseru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 88
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil Dim 15 Oct 2017 - 19:03

Lorsque le drôle de type te traite de répugnante personne tu ne fais qu'hausser les épaules. Tu t'en fous de ce qu'il pense finalement, et puis vu sa vision des choses, il va pas être facile à raisonner. Comme on dit, on ne fais pas boire un âne qui ne veut pas boire... Tu n'as aucune raison de te fatiguer à expliquer ton point de vue, et à entrer dans des débats chiants et inutiles. Qu'il retourne à son honneur... heureusement que tu ne l'as pas comme mentor, tu ne ferais pas long à Konoha et tu serais déjà barré depuis belle lurette... qu'il aille se faire. Il prétend même que tu seras faible éternellement, ce qui t'énerve un peu, mais tu laisses couler, de tout façon, il verra bien de quoi tu es capable, et dans quelques année, il verra ton vrai potentiel, et là, il fermera sa bouche.

Néanmoins, tu entends le clic de son fourreau, et tu fronces les sourcils en lui faisant dos. Il ne va quand même pas t'attaquer parce-que tu lui as simplement jeter au visage ta vision des choses ? en plus d'être prétentieux, il serait susceptible ? Tu te retournes pour vérifier, prête à te défendre et tu ne reçois que des nouveaux mots. Cette fois c'est des menaces de morts. Oula, il prend la mouche, tu ne l'as pas insulté que tu saches... certains se diraient sûrement qu'ils sont allé trop loin, mais toi tu étais autrement plus têtue, tu ne supportes pas ce genre de mec qui se croient tout permis. Tu ne te gênes donc pas, quand tu le vois partir de lâcher encore.

Hey, je t'ai pas agressé ni insulter que je sache, on se calme avec les menaces de mort là...

Puis tu soupires, et retournes vers ton bout de bois pour t'entraîner, non sans sussurer.

Enfoiré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Acquérir le savoir de mon village d'accueil

Revenir en haut Aller en bas
 

Acquérir le savoir de mon village d'accueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-