N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Un jour de désespoir [PV : Stein Keito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Un jour de désespoir [PV : Stein Keito] Dim 1 Oct 2017 - 17:27


Il y a plus d’une décennie, Suna n’était qu’un lieu de guerre où de nombreux groupes se battaient pour le contrôle de ces terres. De nombreux ninjas ont perdu la vie et d’autres ont obtenu une gloire sans précédent. Parmi ces groupes, on retrouve la Confrérie des Marionnettistes qui ont participé à la dernière grande bataille avant de disparaître après une sombre histoire en lien avec le village. De nombreux noms ressortaient de ce conflit qui dura longtemps. Des noms connus de tous, des noms craint de tous, des noms qui forçaient le respect.
J’étais un rat de bibliothèque, j’adorais m’instruire sur l’histoire de mon village, sur ces traditions, sur les héros du village. Pas pour m’en inspirer mais pour connaître l’immensité de ce monde. Des Hommes capables de faire de telles prouesses comme faire pencher une guerre à leurs avantages, sacrifier leurs vies pour le bien de leurs ambitions, c’était une idée que je me faisais de comment réussir ce qu’on entreprenait. Certes, je ne voulais pas suivre leurs destins funèbres mais je souhaitais ne pas être oublier dans ce monde encore bloquer par la méritocratie. Un système oligarchique où le monde est gouverné par un petit groupe de personne qui forment en quelques sortes une classe dominante. Nous étions tous sous leurs ordres, nous devions les respecter voir les vénérer, nous étions dans un monde où les plus forts dominaient les plus faibles. Ce rêve de créer des villages afin de pouvoir oublier le passé, de supprimer les rancœurs entre les familles, apporter une stabilité aux futures générations, … Tout ceci était une utopie. Ce monde est voué à s’entretuer, à se détruire après tous les grandes puissances se battaient sans cesse à une époque pour pouvoir contrôler ou étendre les terres.

La bibliothèque était un réservoir de connaissances où le savoir devient sacré, où le silence est roi. On pouvait trouver des livres en tout genre, de toutes époques. Pour les rats de bibliothèques, cela pouvait ressembler à leur paradis. Malgré la doctrine de certains auteurs qui dépeignent le monde comme étant sombre ou funeste, nous pouvons nous donner une idée du monde extérieur. Outre les terres de Sunagakure ou du désert, je n’avais pas connu le monde, je ne savais pas comment était fait les paysages à l’extérieur du pays du vent. Il n’était pas rare de trouver des dessins de paysages extérieurs mais je ne me fiais jamais à un dessin, l’auteur pouvait déformer le dessin à cause de sa vision, personne n’était objectif dans ce monde.
Je feuilletais feuille après feuille, je changeais de livre des dizaines de fois.

Je n’arrivais pas à m’arrêter, je venais à peine de pouvoir me relever après la dernière mission avec le marionnettiste. Les pilules que j’avais reçu et qu’on avait consommé, m’avait complètement rendu stone, j’étais resté dans mon lit pendant quelques journées. J’étais épuisé, je ne sentais plus mes muscles ni mes membres. Malgré cela, aujourd’hui, je venais de retrouver la forme alors j’avais décidé d’aller à la bibliothèque pour me défouler un peu. De nombreux livres étaient sur ma table : « L’art du combat », « L’histoire de Suna » en édition de poche, « Le système féodale », « Les héros de guerre », …
Tous ces livres me permettaient de me considérer comme étant un vrai Sunajin, j’avais l’impression de faire partie de ce village tout en lisant ces livres. La lecture était un de mes passe-temps préféré, effectivement cela me permettait de m’évader, d’oublier tout ce qui se passait, être en paix avec moi-même, être dans un monde où personne ne pouvait m’atteindre.
Alors que sa faisait quasiment une demi-journée que j’étais cloué dans la bibliothèque, j’attendais le marionnettiste pour voir s’il s’était remis et pour qu’on s’entraine un peu. J’avais besoin de reprendre des sensations, j’avais l’impression d’être rouillé. On avait juste pris le temps de manger ensemble une fois et on était reparti chacun de notre côté sans nous donner des nouvelles depuis. Je ne m’étais pas spécialement inquiété pour lui mais je voulais surtout qu’on s’entraine, de toute façon, je lui avais déjà déclaré que je m’en servirai comme d’un partenaire.

Lors de notre première rencontre, il m’avait montré sa première marionnette et puis lors de notre mission, il m’avait montré sa deuxième marionnette que je nommais respectivement Yuu et la poupée.
Ils avaient chacun une fonctionnalité différente, l’une plus axé sur la défense et l’autre plus axé sur l’attaque. J’avais acquis de nombreuses informations quant à ses techniques de combats, ce qui me permettrait sûrement de pouvoir me battre avec un certain avantage. Auparavant, je lui avais envoyé un origami afin qu’on se donne rendez-vous à la bibliothèque, je n’allais pas l’attendre encore des heures sur le terrain d’entrainement.

« J’ai hâte de pouvoir me confronter à lui, il se peut que dans un avenir proche ou lointain, nous formions une bonne paire ensemble. » Pensai-je.

Je notais de nombreuses informations dans un de mes cahiers pour ne rien oublier, je notais beaucoup de choses, telles que les aptitudes que je voyais, les techniques que je voyais, les différentes stratégies que je pouvais lire, …
Alors que j’étais concentré sur mon carnet, quelqu’un s’approcha de ma table. Je ne levais pas la tête mais je me doutais que c’était Keito qui venait d’arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un jour de désespoir [PV : Stein Keito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-