N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Réintégration difficile[Monjara Nuiito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Mer 11 Oct 2017 - 1:41

Alors que la vie suivait son cours pour les civils du pays du feu, le village caché de Konoha lui était dans une constante agitation normale en temps de chaos. Au cœur de l'immense forêt au centre du pays, la crème des shinobi s'activaient pour tenter d’amenuiser l'impact des évènnements récents, certains autre devaient lutter contre des ennemis plus... communs, mais ceux-ci se donnaient à leur tâches avec un acharnement résolu.

Parmi ces épreuves, Setzu, récemment retourné de son exil forcé essayait tant bien que mal de se faire réintégré dans les forces actives de Konoha. Seulement sa tâche n'était pas facile entre les preuve de diplomation, les enregistrements et tous les autres inconsistances entre la personne qui a été kidnappée et celle qui est retournée, les bureaucrates constituaient son premier obstacle quant à la progression de sa nouvelle voie.

"M. Moritake, vous savez bien que les victimes de prises d'otages sont toujours considérées mortes après un mois. De plus, il est impensable que vous ayez été capturés en bordure du villages! nos mesures de sécurité sont au plus haut point!" répéta le commis de l'académie d'une voix monotone.

PEU. IMPORTE. Je ne veux pas votre avis, je ne veux qu'une preuve de mon passage à l'académie!! Lança le ninja débutant en tentant tant bien que mal de contenir son impatience.

En effet dans le cours de son départ, l'homme avait passé d'un genin absorbé dans la fiction à un féroce pyromancien dôté d'une maîtrise parfaite des flammes. C'est en grande partie ce qui causait problème, il n'avait jamais démontré une aptitude exceptionnelle en ce qui avait rapport au Ninjutsu.

Le Moritake sentait les flammes lui lécher l'intérieur de la gorge. Il lança les mains en l'air pour signifier son exaspération et retraita vers l'extérieur où il espérait rencontrer une épiphanie sur le trottoir.


Spoiler:
 


Dernière édition par Moritake Setzu le Dim 15 Oct 2017 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Mer 11 Oct 2017 - 5:29



« Réintégration difficile »


La présence de Nuiito avait été demandé au centre de formation, des rouleaux d'anciennes missions achevés avait été réclamé, sans doute pour montrer aux jeunes étudiants le coté administratif du métier de Ninja. L'administration demandait donc de vieux rouleaux de missions, chose que le jeune Monjara accepta volontiers. Malheureusement ses premiers rouleaux n'était pas remplis de manière professionnel, il avait donc prit de son temps pour les corrigés. Il est vrai que ce n'était pas professionnel de sa part, qui plus est se n'était vraiment pas son genre de ne pas remplir convenablement ses rapports de missions. Même Nuiito qui ce voulait irréprochable faisait parfois des erreurs et oubliait des choses importes, l’administration le connaissant un peu avait été sympathique en lui laissant un petit délais, mais il était maintenant temps de leur apporté.

La route jusqu’à l'académie fut tranquille, le vent soufflait légèrement apportant un peu de fraîcheur, le soleil avait tendance à taper dur à cette période de l'année. Sautant de toit en toit pour aller plus vite, Nuiito pouvait contempler la vu et voir avec une pointe d'émotion que le village avançait, malgré un chaos passé et un avenir encore incertain. C'était à la nouvelle génération de faire aussi bien si ce n'est mieux que leurs prédécesseurs, faire en sorte que cet paix encore bancale persiste, et faire en sorte de mettre en place des fondations durable pour que la paix devienne quelque chose d’acquis pour les générations futurs. L'énorme bâtiment que formait le centre de formation et de recherche se dessinait au loin, le Monjara était bientôt arrivé.

Le bâtiment aux six étages était maintenant face à lui, composé de deux ailes, une pour l'académie et l'autre pour la recherche. Il se dirigea vers la première aile qui n'était autre que l’académie, la ou il avait longuement étudier pour devenir aspirant ninja et recevoir son bandeau, il était maintenant genin et possédait une certaine expérience. Pour les étudiants il devait dorénavant montré l'exemple ,suivre le code du shinobi et faire les choses biens. En avança vers l'aile de l'academie il entendit de l'agitation à l'entrée, justement là ou il devait remettre ses rouleaux. Quelqu'un semblait contrarié, on pouvait entendre distinctement: « PEU. IMPORTE. Je ne veux pas votre avis, je ne veux qu'une preuve de mon passage à l'académie!! ». En continuant d'avancer Nuiito pu constater qu'un membre de l'administration essayait de gérer un jeune homme dont les demandes ne semblait pas avoir été accepté. Cette personne était exaspérer et faisait de grand geste pour le montrer. Arriver à leur hauteur Nuiito ne puis s’empêcher de se mêler de se qui ne le regardait certainement pas. « Bonjour ! Il y a de l’ambiance ici, c'est rare. Je peux savoir quel est le problème ? Vous semblez tout deux... énerver.» Nuiito regarda le jeune ninja qui semblait si exaspérer et lui dit d'une voix calme et posé : « Tu sembles sur le point d'exploser, calme toi, respire calmement . Explique moi donc ton soucis avec cette homme, qui ne fait que son travail il ne faut pas l'oublier. Oh oui c'est vrai, je me présente Monjara Nuiito. » Nuiito cherchait à calmer le conflit, tout en trouvant une solution pour les deux parties. Le Monjara n'était que bienveillance mais son apparence pouvait une fois encore lui faire défaut. Il n'y avait plus qu'a espérer que le jeune Ninja, accepte l'aide de celui-ci, malgré cet apparence morbide et sa façon de se mêler des affaires des autres.



Monjara Nuiito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Jeu 12 Oct 2017 - 3:51

Le ninja colérique ne fit pas long chemin avant d'être abordé par une des rares âmes à passer par les bureaux de l'académie alors qu'ils n'étaient pas en session, Setzu tentait tant bien que mal de réprimer un éclat de colère qui pourrait se montré dévastateur.

Bonjour ! Il y a de l’ambiance ici, c'est rare. Je peux savoir quel est le problème ? Vous semblez tout deux... énerver.

C'était jusqu'à ce point évident. Le jeune homme temblait tellement son impotence vis-à-vis la bureaucratie l'importunait. Sans même avoir le temps de placer quoi que ce soit dans la conversation la personne encahaîna:

Tu sembles sur le point d'exploser, calme toi, respire calmement . Explique moi donc ton soucis avec cette homme, qui ne fait que son travail il ne faut pas l'oublier. Oh oui c'est vrai, je me présente Monjara Nuiito.
C'est alors que Setzu s'enflamma:

AARRRFF ... Il ne veut pas me donner une preuve comme dequoi que j'ai reçu mon diplôme pour réintégrer les forces PARCE QUE J'AI DISPARU TROP LONGTEMPS!!
lança-t-il avec la dernière partie adressée vers le comptoir.

Le commis haussa les épaule sans répondre ce qui frustra encore plus la torche humaine. l'air se réchauffait autour de Setzu, le point d’ébullition s'approchait dangeureusement. c'est alors qu'il posa un bon regard sur l'étrangé qui l'avait abordé.

L'homme avait le teint clair... trop clair. En même temps, par endroit la peau était foncée. Presque morte d'apparence. C'était étrange... son apparence était ce qu'on pouvait voir parfois dans ces publications d'horreur. La colère qui grandissait en lui se remplaça peu à peu par la curiosité. Mais comment approcher le sujet qui devait certainement être sensible pour l'autre konohajin une fois on l'avais déjà nargué pour ses grands yeux de fou, il ne pouvait pas imaginer qu'on l'avait laissé vivre sa condition en paix. Avant tout, il crut bon de se présenter.

Bonjour Nuiito-san, je me nomme Moritake Setzu si vous me permettez,
qu'est-ce qui..comment...euhm? qu'est-ce qui vous apporte à l'académie?
rattrapa-t-il.

Il n'aimait pas brusquer l'intimité de quelqu'un et c'est pourquoi il avait difficilement réussi à ne pas poser de questions désobligeante. Il passa ses mains sur son torse par réflexe afin de repassé son habit, malgré le fait qu'il ne friperait probablement jamais.



Dernière édition par Moritake Setzu le Dim 15 Oct 2017 - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Jeu 12 Oct 2017 - 13:35



« Réintégration difficile »


Nuiito qui venait d'intervenir une nouvelle fois dans une situation qui ne le regardait pas, ne pouvait s’empêcher de se demander si il avait bien fait. Surtout dans se cas précis ou la personne semblait frustré et énerver, voir quelqu'un arriver comme ça et se mêler de ses affaires, pouvait en énerver plus d'un. Il n'y avait plus qu'a espérer que ce ne soit pas le cas du jeune homme face à lui. Les mots utilisés par le Monjara ne semblait pas l'avoir calmé, s'était très certainement le contraire car il lui répondit d'une voix forte, empreint d'une certaine rancune: « AARRRFF ... Il ne veut pas me donner une preuve comme quoi j'ai reçu mon diplôme, pour pouvoir réintégrer les forces Konohjins. PARCE QUE J'AI DISPARU TROP LONGTEMPS!! ». S'était belle et bien un problème administratif qui avait crée se conflit, l'administration ne pouvant pas lui fournir cette simple preuve de son passage à l'académie, ni même son certificat de de shinobi de Konoha. Plus le temps passait plus les règles administratives devenaient compliqués, en voulant toujours faire plus simple on fini trop souvent avec le résultat inverse . Une contradiction qui menait des gens à s'énerver contre des gens qui faisaient simplement leurs travailles. La situation présente était tout de même compliquer, le jeune homme disait avoir disparu pendant longtemps, dépassant certainement la date limite de la sauvegarde de ses documents. Il fallait espérer que les documents n'aient pas été détruits.

Après une petite pause ou l'homme prit le temps de dévisager Nuiito de la tête au pied, il se présenta enfin. Il se nommait Moritake Setzu, il était à priori un Ninja des forces Konohajins, qui se sentait dépasser par les événements qu'il avait vécu et par cette suite d'ennuis avec l'administration. Nuiito pouvait comprendre son exaspération, quand on perd le contrôle tout semble chaotique et une suite de mauvaise chose semble susceptible de continuer à s'abattre sur nous. Setzu continua sur ça lancer en demandant, bégayant légèrement, par manque d'assurance ou par hésitation: « Si vous me permettez,
qu'est-ce qui..comment...euhm? qu'est-ce qui vous amène à l'académie? »
. Nuiito se mit à sourire largement, montrant ses dents mais aussi ses greffes de peau suturés les une aux autres. Son sourire étant un peu trop large pour cette peau fragile, les points de suture furent à deux doigts de sautés. Ce visage monstrueux allait certainement effrayer l'homme prénommé Setzu, enfin allait ... Ce n'était pas comme si son apparence morbide n'avait pas été remarquer par celui-ci. Le Monjara leva le bras pour gratter l'arrière de son crane et dit d'une voix douce, comme à son habitude : « Vos problèmes semble bien plus compliqué qu'un simple soucis administratif. Cependant je peux comprendre aisément votre exaspération dans pareil situation, mais ne vous inquiétez pas trop pour ça, je connais deux trois personnes qui seront ravi de régler se " petit problème administratif ". » Nuiito fit une légère pause pour pouvoir déposer ses rouleaux de missions à l'accueil, cela ne pris qu'une minute. Il se retourna et fit de nouveau face à Setzu.« Je suis venu comme vous pouvez le voir, pour déposer quelques rouleaux de missions, ils serviront certainement à montrer aux étudiants de l'académie, qu'être Ninja n'est pas qu'une question de Ninjutsu mais aussi d'un peu de bureaucratie. Vous savez, vous pouvez parler librement avec moi, si vous avez quelque chose à dire, dite-le, je ne mords pas. » Le Monjara avait bien remarquer que le jeune homme lui parlait avec des pincettes, malgré son tempérament qui semblait explosif. Se qui démontrait une forme d'empathie que Nuiito appréciait, étant lui même du genre empathique.



Monjara Nuiito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Ven 13 Oct 2017 - 4:20

Setzu ne pouvait cacher son malaise, il n'avait jamais été doué pour faire de nouvelles rencontres. Les seuls amis qu'il avait vraiement faisaient partie de l'univers imaginaire ce qui rendait la relation plutôt facile pour lui. Pour quiconque dans la réalité, l'épreuve restait entière.

Alors que celui-ci fit de mouvements simple empreint d'une désinvolture certaine ainsi que d'une serénité écrasante, la tête brûlée ne pu s'empêcher de contorsionner son visage en préparation que ceux-ci lâchent sous la pression. Compréhensif, il dit:

« Vos problèmes semble bien plus compliqué qu'un simple soucis administratif. Cependant je peux comprendre aisément votre exaspération dans pareil situation, mais ne vous inquiétez pas trop pour ça, je connais deux trois personnes qui seront ravi de régler se " petit problème administratif ". » .

le Genin de la feuille sentait la tempête de colère se calmer. Finalement quelqu'un semblait sensible à ses soucis. Sans même avoir besoin de passer par quatre chemin ou de se mettre à suer, le Moritake soupira et confia à son collègue:

En effet, je suis las de tout ces dédales administratifs. j'aimerais seulement qu'on me laisse retourner à mes occupations. En ces temps troubles, j'aurais cru que la feuille accueillerait à bras ouverts toutes personne ayant l'entrainement et le désir de se battre pour elle.
Nuiito se dirigea finalement vers le comptoir qui protégeais les bureaucrates et y déposa plusieurs rouleau dont le contenu était jusque là inconnu de l'élémentaire. Il se demanda alors quelles circonstances pouvaient endommagé un épiderme de la sorte. Il avait regardé des photos de grands brûlés depuis qu'il avait découvert sa capacité, mais rien de ce qu'il n'avait vu ressemblait à ce que le Monjara portait. Il ne semblait pas souffrir, même si les balafres et les points de suture suggérait une tout autre conclusion.


« Je suis venu comme vous pouvez le voir, pour déposer quelques rouleaux de missions, ils serviront certainement à montrer aux étudiants de l'académie, qu'être Ninja n'est pas qu'une question de Ninjutsu mais aussi d'un peu de bureaucratie. Vous savez, vous pouvez parler librement avec moi, si vous avez quelque chose à dire, dite-le, je ne mords pas. »

Là-dessus, il ne s'était pas trompé, son interlocuteur était bel et bien un ninja. Venait-il d'un clan? avait-il été victime d'expériences saugrenues? Setzu ne savait pas par quoi commencer. Il se frotta nerveusement la nuque et continua d'examiner le visage de Nuiito. D'un côté il ne souhaitait pas être invasif de la vie de l'homme mais sa nature refit surface rapidement.

Maintenant que vous le mentionnez... Je ne voudrais pas sembler désobligeant, mais... Que vous est-il arrivé? j'ai l'impression que certain n'oseraient même pas sortir de cehz eux avec une mine comme la votre.

Setzu se frappa soudainement le village pour signifier le malaise qu'il sentait qu'il venait de créer. Ce qui se voulait n'être qu'une simple question tourna selon lui en une insulte à cet homme qui ne souhaitait que l'aider.

Pardonnez moi, ce que je veux dire c'est que j'admire votre courage.

Parfait, maintenant il s'était mit les pieds dans un autre plat. Il pensais maintenant que Nuiito allait prendre insulte à la forme utilisée du courage. comme s'il était lourdement handicapé.

AAAAH. Désolé je n'arrête pas de me mettre les pieds dans les plats!!!



Dernière édition par Moritake Setzu le Dim 15 Oct 2017 - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Ven 13 Oct 2017 - 14:11



« Réintégration difficile »


Le Monjara observait attentivement son interlocuteur, un jeune ninja tout comme lui, avec des espérances et des idéaux. Il ne pouvait qu’éprouvé de l’empathie et de la sympathie à son égare. Lui venir en aide n'était donc que plus facile, aider un collègue dans le besoin cela faisait très certainement partie des règles de base du ninja. Les mots de Nuiito semblait avoir calmé le jeune homme dont les traits du visage s'était finalement relâcher, même si son exaspération était toujours visible. Setzu qui semblait avoir un tempérament de feu était un homme comme les autres après tout, qui ne se sentirait pas soulager quand une main lui es tendu pour aider. Les paroles qu'il prononça juste après ne fit que confirmer cela: « En effet, je suis las de tout ces dédales administratifs. j'aimerais seulement qu'on me laisse retourner à mes occupations. En ces temps troubles, j'aurais cru que la feuille accueillerait à bras ouverts toutes personne ayant l'entrainement et le désir de se battre pour elle. » Nuiito ne pouvait qu'être d'accord avec ses dires, lui qui en arrivant à Konoha eut un accueil plutôt mitigé au début. Vouloir aider est une chose, que les gens acceptes cette aide en est une autre, malheureusement. Néanmoins si l'on est assez patient pour voir les choses évoluer, on ne peut être qu'ébloui par la bonté de l’âme humaine. Qui avance serte à sa vitesse mais qui au final, fini très souvent par nous éblouir de sa lumière. Bien évidement qui dit lumière dit ombre... La noirceur est elle aussi disséminé un peu partout et s'est bien pour cela que des Ninjas comme Nuiito finissent par émerger.

Le ninja prénommé Setzu semblait hésitant, son visage de crispant par la réflexion. Il se frottait nerveusement la nuque tout en contemplant le jeune Monjara, son apparence semblait l'intriguer. Sa curiosité le poussant certainement à se posé tout un tas de question, mais son savoir vivre et sa gentilesse lui empechant de décrocher le moindre mot. Se combat intérieur que menait l'homme ne pouvait que faire sourire Nuiito qui avait l'habitude de sa troupe de jeunes amis, qui eux ne prenaient aucune pincette et parlaient franchement sans vraiment se soucier de lui. Se combat intérieur que menait Setzu semblait sur le point de durée une éternité jusqu'au moment ou la barrière sauta et les mots sortirent d'eux mêmes : « Maintenant que vous le mentionnez... Je ne voudrais pas sembler désobligeant, mais... Que vous est-il arrivé? j'ai l'impression que certain n'oseraient même pas sortir de chez eux avec une mine comme la votre. » . Nuiito était légèrement déçu, l'homme s'était tout de même restreint à demander quelque chose de banal, à mille lieux de la curiosité et du franc parler des enfants qu'il gardait, sa petite bande curieux qui ne le ménageait jamais.

Chose étrange Setzu se frappa le visage gêné par sa question, celui-ci trouvant peut-être cela offensant, bien qu'il n'y avait rien de bien méchant la dedans. Il ne pu s’empêcher de s'excuser : « Pardonnez moi, ce que je veux dire c'est que j'admire votre courage. » Allant même jusqu’à essayer de le flatter, se jeune homme réfléchissait beaucoup trop. Nuiito voulu répondre mais son collègue continua avec ses excuses: « AAAAH. Désolé je n'arrête pas de me mettre les pieds dans les plats!!! ». Ah se moment là s'en était trop pour le jeune Monjara , il se mit à exploser de rire, à deux doigts de faire sauter ses sutures. Il n'avait encore jamais entendu quelqu'un s'excuser autant pour si peu, mais la manière dont tout cela avait été dit, le contexte. Un fou-rire s'empara de Nuiito qui était tout de même toucher par la gentillesse de Setzu. Entre deux rires il essaya tout de même de lui répondre de manière compréhensible: « Détendez-vous ! * Ah ah ah * Sa faisait longtemps que je n'avais pas autant ri ! Alala vous alors, je suis effectivement un puzzle humain, un vrai patchwork vivant. D'ailleurs certain membre de mon Clan mon surnommé Boro ! Le boro qui est un style traditionnel de patchwork, je vous le rappel.» Nuiito repris ses esprits et essaya de répondre aux questions que chacun se pose en le voyant, car il était évidant que le Setzu n'oserait pas . « Mon visage porte les stigmates de la haine, de la vengeance, mais aussi celle de l'amour, de l'empathie ! Mon cœur préfère garder ses bons sentiments, je n'ai donc pas à me cacher. Cette amour et cette empathie que j'ai moi aussi fini par éprouver pour tout être vivant, ce sont eux qui parfois me font porter un masque ou me camoufle auprès des autres. Si vous voulez connaitre des choses plus technique, comme les techniques ninjas employés pour faire tenir se puzzle de peau, je ne pense pas pouvoir vous l'expliquez, cela dépasse de loin ma compréhension.»



Monjara Nuiito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Sam 14 Oct 2017 - 6:33

Le visage du ninja rapiécé se tordit soudainement dans un éclat de rire. Comme le jeune enflammeur n'était pas très famillier avec les usages, mais il ne pouvait s'empêché d'éprouver de la confusion à la réaction du Monjara.

Cependant, il était tout de même heureux de ne pas avoir insulté cet être pour qui la vie n'avait certainement été facile.

« Détendez-vous ! * Ah ah ah * Sa faisait longtemps que je n'avais pas autant ri ! Alala vous alors, je suis effectivement un puzzle humain, un vrai patchwork vivant. D'ailleurs certain membre de mon Clan mon surnommé Boro ! Le boro qui est un style traditionnel de patchwork, je vous le rappel.»

Il le prenait certainement du meilleur angle possible. Non seulement il s'acceptait dans son entièreté, mais il en préférait même pour s'y identifier, sans honte! C'est bien vrai ce qu'on dit, c'est plus important de s'accepter que de craindre pour toujours l'opinion des autres. Il était véritablement courageux.

Le fou rire du patchwork se calma et il continua son point:

« Mon visage porte les stigmates de la haine, de la vengeance, mais aussi celle de l'amour, de l'empathie ! Mon cœur préfère garder ses bons sentiments, je n'ai donc pas à me cacher. Cette amour et cette empathie que j'ai moi aussi fini par éprouver pour tout être vivant, ce sont eux qui parfois me font porter un masque ou me camoufle auprès des autres. Si vous voulez connaitre des choses plus technique, comme les techniques ninjas employés pour faire tenir se puzzle de peau, je ne pense pas pouvoir vous l'expliquez, cela dépasse de loin ma compréhension.»

À ces mots, Setzu sourit. Le patchwork était débordant d'empathie et cela faisait chaud à son cœur de solitaire. Il ne savait pas trop rajouter à cet émouvant discours, n'étant encore pas trop sûr de la voie à suivre dans la situation.

Il appris également que son apparence était bel et bien due à des expériences Ninjas. Il se considéra chanceux que sa capacité ne soit pas résultante du fruits de plusieurs têtes d’œufs traficotant les mécanismes complets du corps humain. Quoi qu'ils avaient tout deux une chose en commun, leur habileté spéciale allait bien contre la nature elle même.

Et bien Boro, je serais mal placé pour vous demander d'expliquer votre fonctionnement détaillé, je ne connais pas complètement le pouvoir qui m'habite... Désolé de mes faux-pas, je ne suis pas très habile avec mes paroles. Je dois dire que votre témoignage parle de votre sagesse! Si nous sommes ce que l'on est à l'intérieur, je suis ne suis certainement pas le genre de personne à fréquenter!

En effet, depuis la découverte de son pouvoir, il avait fait quelques avancées, mais rien d'assez concluant pour dire qu'il savait ce qu'il faisait. il regarda ses mains d'un air penseur et serra les poings. Ses poings s'allumèrent jusqu'au coude, mais aucune trace de brûlure ni même de combustion, ses bras n'étaient que flammes. Après quelques secondes il laissa les flammes s'évanouir. S'il ne parvenait pas à réintégrer les forces militaires de Konohagakure, toute cette puissance destructrice qui sommeillait en lui ne pourrait pas pas être livrés au ennemis de la justice.

Peut-être que... Le Monjara pouvait l'aider avec son problème? il l'avait déjà suggérer auparavant, mais il n'avait pas agit quant à ce sujet puisque la curiosité l'avait gagné.

Je suis désolé de repasser sur le sujet, mais tu disais que tu pensais pouvoir m'aider avec ma situation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Sam 14 Oct 2017 - 14:14



« Réintégration difficile »


Nuiito en avait peut-être trop dit sur lui, le jeune homme face à lui était encore un inconnu, bien que faisant partie de Konoha et connaissant son nom, le Monjara ne savait rien de lui. Les ninjas devaient gardé leurs secret, parler le moins possible et agir. Cependant la façon d'être de Nuiito allait à l'encontre de tout se qu'on avait pu lui enseigner, il ne voulait pas devenir l'un de ses êtres insensibles qui faisaient tout sans se soucier des formalités pour accomplir leurs missions. Le monstre de foire voulait être un ninja différent, tout aussi doué mais utilisant des méthodes plus humaine, allant à l'encontre de son apparence monstrueuse. Setzu semblait trouvé que le Monjara possédait une certaine sagesse, chose à laquel le monstre n'avait jamais pensé. Sa vision de la vie, ça façon d'être était vraiment empli de sagesse ? Ou bien d'un égoïsme prononcé, voulant absolument être bon et gentil, venir en aide aux autres pour se sentir mieux. Pensait-il aux autres ou bien à cette sensation qu'il ressentait quand il venait en aide à quelqu'un. Un droguer par la bienveillance ...Possible. Les mots de Setzu était particulier: « Si nous sommes ce que l'on est à l'intérieur, je suis ne suis certainement pas le genre de personne à fréquenter! ». Le jeune garçon que Nuiito venait de rencontrer, semblait lui aussi épris au doute et au questionnement. D'ailleurs le garçon se mit à faire flamboyer ses avants bras. Pensait-il que se pouvoir ne pouvait servir qu'a une chose ? être une arme destructrice, porteur de souffrance. Ce don était une chose que le Monjara n'avait encore jamais vu. Sans même réfléchir il lui répondit : « Nous sommes se que l'on veut être, s'est pour cela que l'être humain est si complexe. Le feu bien que destructeur, peut aussi servir de lumière dans le noir. Tout comme servir d'outil pour le cuisinier, pour préparer des mets délicieux. Pouvant aussi fournir chaleur dans le froid. ».

Avec tout se déballage de " sagesse " et de bienveillance, le Monjara en avait oublier qu'il devait aider Setzu à retrouver son certificat prouvant qu'il avait bien fait ses études à l’académie, mettant donc en lumière le fait qu'il soit un vrai shinobi des forces armée de Konoha . L'idée de Nuiito pour lui venir en aide, était de faire appel à certain des parents de son groupe d'amis, amis qui était tous beaucoup plus jeune que lui, Nuiito faisant office de mentor, de grand frère et parfois de nounou. Certain de ses parents travaillaient à l'académie et d'autres dans les bureaux des admissions, il ne faisait aucun doute que chacun d'entre eux étaient capables de venir en aide à Setzu. D'ailleurs le jeune homme flamboyant rappela au patchwork qu'il lui avait proposer de l'aider: « Je suis désolé de repasser sur le sujet, mais tu disais que tu pensais pouvoir m'aider avec ma situation? ». Nuiito se mis une petite claque sur le front et lui dit :
« Oh mais oui ! bien sure ! Quel tête en l'air je suis parfois. S'est très simple je connais des gens qui travaillent à l'académie, ils seront certainement capable de retrouver ton certificat ! Dans le pire des cas je connais aussi des gens aux admissions, ils ont forcément une preuve de ton passage ici, par contre faire en sorte qu'ils nous donne cette preuve ... Sa sera peut-être un peu plus compliquer. Enfin bref ! Nous devons aller au bureau qui se trouve au premier étage .» Sans rien ajouter de plus Nuiito se dirigea vers les escaliers au font à droite prêt de l'accueil. Direction le bureau du Sensei Akimichi Toro.

Arrivé devant la porte ou était graver sur une plaque Akimichi Toro, le jeune nuiito s'exclama: « Alors je te préviens ... Monsieur Toro es »Avant qu'il n'est eut le temps de dire quoi que se soit, une énorme masse ouvrit la porte et attrapa Nuiito. L'Akimichi était gigantesque et sa masse l'était tout autant, il riait de vive voix et demanda: « *Ahaha*
Mais s'est le gentil Boro qui s'occupe si bien de mes fifilles qui vient me dire bonjour ! *HAHAHA*»
. L'Akimichi serrait le Monjara très fort dans ses bras pour le salué , il remarqua alors qu'il n'était pas seul. Il déposa Nuiito au sol et demanda : « Oh oh oh, tu n'es pas venu seul on dirait ! Qui est se jeune homme avec toi ? mmmh tu es qui mon garçon ? Un nouvelle étudiant ? oh oh je sais un livreur de ramen ! ohhhh * sluuurrp * ». Akimichi Toro, impressionnant par son physique mais d'une gentillesse incommensurable, un vrai ours en peluche, certainement encore pire avec ses filles, qui le rendait complètement gaga .



Monjara Nuiito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Dim 15 Oct 2017 - 20:52

Setzu se comptait chanceux d'être tombé sur un être si empathique que Nuiito. Quel nombre de gens n'auraient que passé leur chemin à la rencontre d'une tête brûlée avec si peu de manière en public? Beaucoup ça c'est certain. Bien que ce n'était pas lui qui avait initié la conversation il continuait de voir en cette situation un signe que la chance commençait à tourner en sa faveur.

Le patchwork humain était beaucoup plus près de son humanité qu'il l'était lui même c'était une occasion pour lui d'arrêter de craindre ses sautes d'humeur et d'exprimer ses idées sans pour autant partir en crise.

« Nous sommes se que l'on veut être, s'est pour cela que l'être humain est si complexe. Le feu bien que destructeur, peut aussi servir de lumière dans le noir. Tout comme servir d'outil pour le cuisinier, pour préparer des mets délicieux. Pouvant aussi fournir chaleur dans le froid. ».

Encore une fois, Boro faisait étalage d'une maturité marquée malgré son...Jeune âge? Il était difficile pour le Pyromancien de déterminer son âge exact vu l'état de son épiderme. Sans en faire plus de cas, il fit un point de lui demander plus tard quand les circonstances seraient plus propices.

Mais il avait raison! depuis qu'il avait découvert sa flamboyante spécialité, il n'avait jamais considéré les autre application qu'avaient le feu. pour la plupart des civils, la pensé du feu les transportaient dans une rêverie d'une pièce douillette éclairée d'un feu de foyer. Le confort et l'utilité qu'il avait dans la vie de tous les jours. Pour la plupart des shinobi, le feu représentait violence et destruction. Pour le Moritake, celui-ci rappelait des souvenirs encore plus sombre.

Le Monjara se frappa le front comme il l'avait fait il y avait quelques secondes. Quel duo de têtes en l'air ils faisaient! Dès que Setzu avait rapporté sa situation sur la table, Il n'avait pas hésité à réaffirmer les connections qu'il avait à l'intérieur de l'académie. La curiosité le gagna une fois de plus, mais il prit note, une fois de plus, de l'interroger à ce sujet plus tard.

« Oh mais oui ! bien sure ! Quel tête en l'air je suis parfois. S'est très simple je connais des gens qui travaillent à l'académie, ils seront certainement capable de retrouver ton certificat ! Dans le pire des cas je connais aussi des gens aux admissions, ils ont forcément une preuve de ton passage ici, par contre faire en sorte qu'ils nous donne cette preuve ... Sa sera peut-être un peu plus compliquer. Enfin bref ! Nous devons aller au bureau qui se trouve au premier étage .»

Les deux Genins se dirigèrent vers les escaliers près de l’accueil afin de monter au premier étage, là ou les instituteurs avaient leur bureau. Le Monjara se dirigea sans soucis, Le Moritake le suivit malgré le regard que le commis lança vers eux. Il n'était pas à l'aise de déambuler librement dans l'académie on aurait dit qu'il avait encore peur des avertissements dispensés par les professeurs.

« Alors je te préviens ... Monsieur Toro es »


Mais celui-ci n'eut pas le temps de finir sa phrase. Un homme imposant jaillit hors de son bureau, le genre qui peut craqué un thorax avec une facilité déconcertante, celui qu,on ne cherche pas si on tient à sa vie. Mais si on connaissait l'homme, on savait que tout ça n'était qu'apparences. Setzu avait été dans la classe de M. Toro, il savait un peu à qui il avait affaire.

« *Ahaha*
Mais s'est le gentil Boro qui s'occupe si bien de mes fifilles qui vient me dire bonjour ! *HAHAHA*
».

Cela éclairait la question du pourquoi il avait de connections avec M.Toro.

« Oh oh oh, tu n'es pas venu seul on dirait ! Qui est se jeune homme avec toi ? mmmh tu es qui mon garçon ? Un nouvelle étudiant ? oh oh je sais un livreur de ramen ! ohhhh * sluuurrp * »

Le visage de Setzu se tendit légèrement pour laisser paraître l'énervement qu'il ressentait à l'égard de l’excentrique professeur. Il savait qu'il ne laissait pas grand impression sur les gens et qu'il avait passé à l'académie à son ouverture, mais il était toujours un peu énervé de toujours devoir se présenter à chaque fois qu'il quittait le regard des autres.

M. Toro, je m'appelle Mortiake Setzu, j'ai été dans votre classe il y a de cela 3 ans. Je ne vous blâme pas de ne pas vous souvenir de moi, vous avez dû avoir plusieurs élèves au courant des années.

Setzu pensait voir où Nuiito voulait en venir. Avait-il besoin de contourner la voie officielle pour obtenir ce qu'il voulait? C'est vrai qu'entre sa politesse extrême et son tempérament de feu, il n'avait pas pensé à passé par les canaux officieux.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Lun 16 Oct 2017 - 19:19



« Réintégration difficile »


Nuiito qui avait subit une fois encore l’étreinte affectueuse d'Akimichi Toro mis du temps à reprendre son souffle, la force de se Sensei était connu de tous, de ses ennemies autant que ses collègues et malheureusement de ses élèves qui en faisaient le plus souvent les frais. Ce personnage singulier ne connaissait pas sa force, mais il en était tout excusé car sa gentillesse faisait oublier ses maladresses. Se membre singulier du clan Akimichi était un professeur unique en son genre, possédant une pédagogie bien à lui. Une chose est sure, s'est que tout ses anciens élèves l'appréciaient. Comment ne pas aimer un gros nounours comme lui, par contre ses deux jumelles étaient de vrai petit démon, Nuiito en avait vu de toute les couleurs avec elles . Mais tout comme leur père , elles étaient doté d'une grande gentillesse, même si beaucoup trop malignes pour leurs ages. Le Monjara avait su avec le temps les canalisés, il était certainement le seul à les supportées... De nombreux ninjas avant lui s'étaient cassés les dents à essayer, sans compter les quelques cottes cassés reçus du père qui appréciait et remerciait un peu trop que l'on s'occupe de ses deux trésors. Le seul survivant était donc Nuiito, quel chance il avait ...

Nuiito fut étonné de savoir que Setzu était aussi un ancien élève du professeur Toro, lui qui semblait si renfermer, c'était étonnant. Nuiito regardait son collègue qui semblait toute fois déçus et énerver que l'Akimichi ne le reconnaisse pas, allant même jusqu’à lui demander si il était livreur de ramen... Il n'y a pas a dire Toro-Sensei était un homme a part, même pour le Clan Akimichi. Setzu lui répondit avec une pointe d'énervement: « M. Toro, je m'appelle Moritake Setzu, j'ai été dans votre classe il y a de cela 3 ans. Je ne vous blâme pas de ne pas vous souvenir de moi, vous avez dû avoir plusieurs élèves au courant des années. ». On pouvait clairement ressentir l'amertume qu'avait causé l'oubli de Toro-Sensei. Deux de ses anciens élèves étaient face à lui, mais il ne se souvenait que d'un. Setzu qui était du genre à tout garder pour lui, allait finir par se transformer en boule de nerf. Il devait extérioriser ses pensés et son ressenti, surtout que l'akimichi n'était pas particulièrement connu pour sa mémoire, c'était même un exploit qu'il retienne le prénom du Monjara. Nuiito baissa les yeux en se posant une main sur la tête,gêner par son sensei et son coté beaucoup trop atypique . Au moment ou Nuiito voulu expliquer sa leurs venus ici, le grand nounours pris la parole et d'une voix joyeuse répondit à Setzu: « OHOHOH ! Tu as bien grandi ! Tu semble toujours aussi sérieux ! AHAHAH Alors que me veulent mes deux anciens étudiants préféré ? ». L'akimichi qui ne se souvenait même pas de Moritake il y a de sa cinq minute, insinuait maintenant que nuiito et lui étaient ses élèves préférer. Le Toro-sensei que le monjara connaissait ne changerait jamais, il était resté le même malgré les années.

Le Monjara qui était toujours géné par l'attitude déconcertante de son ancien professeur pris toute fois la parole: « Toro-sensei... Vous ne changerez jamais... Nous sommes là pour Setzu, qui est à priori un ancien élève à vous, lui aussi. D'ailleurs vous pouvez le confirmer non ? Setzu est bien un ancien élève diplômé de l'académie ? » Si l'Akimichi se souvenait de Moritake, il en serait fini de tout ses problèmes administratif, son collège flamboyant pourrait reprendre du service et être celui qu'il a toujours été, un ninja de Konoha. Néanmoins avec se professeur il fallait s'attendre à tout... Il était capable de dire que non alors qu'il y a à peine deux seconde il disait que Setzu était un de ses élèves préféré! L'Akimichi se gratta la tête, surement étonner par de tel question, mais il répondit : « Ce garçon dit que je suis un ancien professeur à lui et étant donné que je suis doué dans mon métier, il est forcément diplômé HAHAHA ! » Toro-sensei n'en manquait pas une comme à son habitude... Il était loin mais alors très loin de répondre aux questionnement de Nuiito, très loin de donné une preuve à Setzu pour régler son problème. Étrangement s'est Nuiito qui blanchissait de plus en plus, jetant de petit coup d’œil discret à Moritake, certainement pour voir ses réactions après autant de ... bêtise . Le Monjara repris la parole et dit:
« Sensei... Ce n'est pas la question... Je voudrais savoir... Souvenez-vous de Setzu-kun ? Avez vous d'anciens exercice à son nom par exemple ? Une preuve qui montre sa scolarité ici ? » Toro semblait toujours plus étonné par ses questions étrange, cela ne l’empêcha pas de répondre « Je me souviens d'un enfant chétif qui restait dans son coin, et qui portait le nom Moritake oui ! Vous voulez de vieux exercice à vous ? Il est vrai que je suis du genre nostalgique HAHAHA pas vrai mon petit Monjara ! AHAH...Mais je ne garde pas vraiment la paperasse ... » Comment cet homme était-il devenu professeur à l'académie, chose à laquelle même Nuiito ne pourrait répondre. Il semblait se souvenir de Setzu, cependant il ne possédait aucune preuve écrite ... Car monsieur ne gardait pas la " paperasse " . Malgré tout Toro-sensei restait un bon professeur, il aimait ses élèves pour preuve les petits trophées d'anciens et de nouveaux élèves qui ornait son bureau. De vieux kunai avec le nom gravé d'anciens élèves dessus, des dessins, des maquettes en papier, des livres de remerciement offert. Nuiito se tourna vers Setzu et lui dit d'une voix basse, gêner : « Je suis désoler ... Je ne suis pas sure que les vagues souvenirs du professeur puisse faire office de preuve, de ton enseignement ici. On pourrait peut-être ... » Le monjara se tut et se mit à réfléchir ...


Spoiler:
 


Monjara Nuiito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Mar 17 Oct 2017 - 6:26

« OHOHOH ! Tu as bien grandi ! Tu semble toujours aussi sérieux ! AHAHAH Alors que me veulent mes deux anciens étudiants préféré ? »

le visage de Setzu s'étira, il n'avait ni le temps ni l'envie de jouer à quel souvenir son les bons et quels autres ne sont que mémoire modifiée. Setzu se rappelait précisément pourquoi il ne se rappelait plus de L'akimichi, ceux-ci avaient des personnalités complètements aux antipodes. Un léger filet de fumée s'élevait de sa tête.

« Toro-sensei... Vous ne changerez jamais... Nous sommes là pour Setzu, qui est à priori un ancien élève à vous, lui aussi. D'ailleurs vous pouvez le confirmer non ? Setzu est bien un ancien élève diplômé de l'académie ? »

La gêne était visible sur le visage meurtri de Nuiito, mais celui-ci ne lâcha pas prise sur l’excentrique sensei et redoubla d'efforts pour tenter de lui tirer quelque information utile. Peut-être qu'il connaissait Toro mieux que Lui-même ne le connaissait?

« Ce garçon dit que je suis un ancien professeur à lui et étant donné que je suis doué dans mon métier, il est forcément diplômé HAHAHA ! »

Sur ce point, il allait devoir accepter de ne pas être en accord avec l'imposant personnage. Toro-Sensei était tout ce qui lui avait déplu de l'académie. Les contacts humain, la rigidité de l'enseignement, les leçons interminables sur les cent-milles cas à couvrir... Il avait toujours préféré essayer de lire ses Manga de manière discrète en classe pour éviter la monumentale barre qu'était les cours de base.

« Sensei... Ce n'est pas la question... Je voudrais savoir... Souvenez-vous de Setzu-kun ? Avez vous d'anciens exercice à son nom par exemple ? Une preuve qui montre sa scolarité ici ? »

En effet, c'est bien par les canaux officieux que Nuiito voulait le faire passé. Il fallait seulement espérer que Boro avait un plan... Setzu était lui aussi à sec en terme de bonnes idées pour raviver la flamme de sa passion.

« Je me souviens d'un enfant chétif qui restait dans son coin, et qui portait le nom Moritake oui ! Vous voulez de vieux exercice à vous ? Il est vrai que je suis du genre nostalgique HAHAHA pas vrai mon petit Monjara ! AHAH...Mais je ne garde pas vraiment la paperasse ... »

Quoi que Setzu ne pouvait lui en vouloir de ne pas vouloir s'encombrer de tout un tas de papier inutiles, IL ÉTAIT HORS DE LUI. Le Moritake tremblait visiblement même si il luttait bec et ongles pour garder son visage dans une étrange grimace entre l'énervement et l’impassibilité. Une autre possibilité envolée en fumée. Setzu commençait à envisager les possibilités comme devenir un Justicier... ou peut-être lancer son propre buffet Barbecue? il pouvait économiser sur les frais de combustibles?

« Je suis désoler ... Je ne suis pas sure que les vagues souvenirs du professeur puisse faire office de preuve, de ton enseignement ici. On pourrait peut-être ... » Le monjara se tut et se mit à réfléchir ...

Le regard du monjara passa alors de manière distraite sur la variété d'objets sur le bureau du tonitruant personnage. Plusieurs artefacts laissé derrière par certains élèves appréciés particulièrement par le sensei. De vieux outils engravés, des yo-yo... Le regard de Setzu balaya la pièce et remarqua derrière le bureau un étagère pleine de volumes colorés disparates qui en garnissaient les tablettes. c'est alors qu'une idée balaya ses sombres idées.

OUI, BORO, PATCHWORK DE GÉNIE! SENSEI, VOUS N'ÊTES PAS DU GENRE À LIRE DES MANGA NON?

L'énervement qui habitait le Genin avait tourné en fébrilité. Il ne pouvait pas espérer mieux. Setzu se rappelait de chaque série qu'il avait lu et de chaque volume qui lui manquait. Il détestai dépenser de l'argent pour quelque chose qu'il avait déjà acheté.

*HA HA HA*Tu me connais bien jeune homme! J'ai commencé à essayé d'en lire, je veux dire, si tous les jeunes en lisent il doit bien y avoir un attrait. Mais c'est vraiement pas mon trucs! J'étais justement entrain de lire celui-ci, À propos d'un homme singe qui combat des aliens Je l'ai confisqué à... voyons voir... il l'a dédicacé Moritake Setzu. C'est étrange ce nom me dit quelque chose!

Le Moritake sursauta, L'Akimichi sourit

*HA HA HA* Je vous taquine, je rappelais bien que c'était ton nom!!

Monsieur Toro, avez-vous un album? je me rappelle qu'on prenait une photo de toute la classe à la graduation? j'y figure surment?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Mar 17 Oct 2017 - 14:52



« Réintégration difficile »


Nuiito qui était plein de bonne volonté, devait se rendre à l'évidence. La bienveillance, vouloir venir en aide au autre avait certaine limite. Même avec toute la bonne volonté du monde, il arrive parfois que l'on ne puisse pas aider comme on le voudrait certaine personne. Les raisons étant varié, multiple, le Monjara se posait tout un tas de question. Comment pouvait-il aidé Moritake si il était incapable de trouver une simple preuve de son passé au sein de l'académie, le professeur bien qu’extrêmement gentil ne semblait pas d'une très grande aide. Le Monjara ne pouvait que constaté l'énervement sur le visage de son collègue, celui-ci était certaine d'un tempérament de feu, mais cette colère constante qu'il avait en lui dépitait quelque peut Nuiito. Il ne savait pas vraiment sur quel pied dansé avec lui, bien qu'il lui ait donné deux ou trois conseils, il ne pourrait certainement pas l'adoucir en une journée. Surtout que la situation ne prêtait pas au calme, mais à tout le contraire. Les yeux de Nuiito se posait sur tout les souvenirs de Toro Akimichi, son regard vide embrumé par les idées, la recherche de solution pour son collègue Setzu. La brume dans ses yeux disparu quand il entendit la voix forte, puissante de son collègue qu'i hurla presque: « OUI, BORO, PATCHWORK DE GÉNIE! SENSEI, VOUS N'ÊTES PAS DU GENRE À LIRE DES MANGA, NON? ». Nuiito fut pour le moins surpris, entendre son collègue utiliser des surnoms pour le désigner. Avait-il finalement craquer ? La colère venait-elle de prendre le dessus sur la gentillesse de celui-ci. Le Monjara n'était pas sure de comprendre ou voulait en venir Setzu avec cette question, pourquoi parlait-il de manga maintenant. Finalement Nuiito compris ou son collègue voulait en venir quand son ancien professeur répondit : « Tu me connais bien jeune homme! J'ai commencé à essayé d'en lire, je veux dire, si tous les jeunes en lisent il doit bien y avoir un attrait. Mais c'est vraiment pas mon trucs! J'étais justement entrain de lire celui-ci, À propos d'un homme singe qui combat des aliens Je l'ai confisqué à... voyons voir... il l'a dédicacé: Moritake Setzu. C'est étrange ce nom me dit quelque chose! ». Nuiito était abasourdi, le professeur Toro possédait depuis le début une preuve du passage de Setzu à l'académie. Le patchwork humain n'en revenait pas, lui qui s'était donné t'en de mal a question son professeur... Celui-ci possédait une preuve évidente depuis le début.

C'était un bon début pour monté un dossier solide sur la scolarité de Moritake Setzu, mais un simple nom sur un livre et les vagues souvenirs d'un professeur ne suffirait peut-être pas... Il avait besoin d'une preuve plus évidente que ça. Une preuve qui mettrait tout le monde d'accord, le plus important dans tout ça était que Nuiito et son collègue Setzu étaient sur la bonne voie. Pendant que Nuiito continuait à réfléchir pour trouver comment exploiter au mieux ses minces preuves qu'ils possédaient, Moritake continua son excellent travail d'enquête, certainement plus proche du détective que du Ninja sur ce coup là. Il demanda au professeur : « Monsieur Toro, avez-vous un album? je me rappelle qu'on prenait une photo de toute la classe à la graduation? j'y figure surement? ». Quel idée de génie, le monjara était impressionné par son collègue qui finissait par trouvé les solutions par lui même. La preuve de sa graduation, immortalisé sur du papier glacé. Comment Nuiito n'y avait pas pensé, il possédait une photo de sa graduation chez lui, comme souvenir de son arrivé et de son évolution au village... Le professeur Toro répondit à Setzu d'une voix joyeuse: « Oh mais oui ! Haha ! La photo de classe ! Des souvenirs précieux ! Je les gardes toutes ! ». L'Akimichi se leva et se dirigea vers un casier en fer qui se trouvait prêt d'une fenêtre derrière le bureau, il l'ouvrit et là on pouvait voir des milliers de photo empiler. Certaines étaient des photos ratés, tandis que dans un coin bien ranger se trouvait de nombreuse pochette. Avec ses grosses mains l'Akimichi fouilla se casier, sur les pochettes cartonnés était écrit les dates, il semblait en rechercher une avec une date précise. Il poussa un léger petit cris quand il tomba sur une pochette en excellente état, avec la date qu'il semblait rechercher.

Ne prenant même pas la peine de fermer l'armoire il se retourna vers Setzu et lui dit d'une voix douce, sérieuse avec une pointe de nostalgie : « Voilà pour toi, quand on regarde cette photo, on peut voir à quel point tu as grandi. Mais n'oublis pas une chose, ne grandi pas trop trop vite, les enfants comme vous devraient sourires plus souvent. J'ai été heureux d'être votre professeur à tout les deux. Sa me fait plaisir que vous soyez venu me rendre une petite visite dans se contexte là. Bien que je n'sois plus votre professeur maintenant, si vous avez le moindre problème, venez m'en parler. Je serais toujours là pour vous. ». Nuiito était toucher par le discours remplis d'émotion de son professeur préférer , Akimichi Toro. Cette homme représentait la simplicité mais aussi la bonté , la bienveillance, de nombreux trait que Nuiito prône et souhaiterait réellement posséder. Le Monjara regardait son collège Setzu avec l'enveloppe cartonné entre ses mains, enveloppe qui contenait très certainement sa photo de classe. Le monjara ne pu s’empêcher de dire: « Les souvenirs vont finalement résoudre ton problème, grâce à cette photo tu redeviendras se que tu as toujours été, UN NINJA DE KONOHA ! » Le Monjara semblait avoir été inspiré par les mots de son Sensei, lui aussi voulait donné de sa touche dramatique. Néanmoins ses mots avait été dit avec le cœur, pour preuve le professeur Toro essuyait une ou deux petites larmichettes.



Monjara Nuiito
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Jeu 19 Oct 2017 - 3:39

Le jeune ninja était à bout de nerfs. Il espérati tellement que l'instituteur avait au moins conservé "cette" paperasse.

« Oh mais oui ! Haha ! La photo de classe ! Des souvenirs précieux ! Je les gardes toutes !»

OUI! Setzu célébrait déjà dans sa tête à la pensée de retourner dans les rang des shinobis actifs. il ne pouvait pas attendre de se frotter à toutes les tâches ingrates qu'il n'avait jamais penser regretter. Il pensait a toutes les missions de Rang D qu'il avait accomplies... Les chats perdus, les livraisons, l'aménagement paysager... cela semblait s'être passé il y avait plusieurs siècles déjà...

L'Akimichi farfouilla dans une des armoire, près de la fenêtre. Setzu détourna le regard, car il ne souhaitait pas être indiscret. Il souhaitait seulement que l'Akimichi ne s'était pas trompé d'élève encore une fois. Le Sensei s'approcha de lui avec une pochette de photo sur laquelle la date de sa graduation était écrite. Le coeur de la torche manqua un battement.

« Voilà pour toi, quand on regarde cette photo, on peut voir à quel point tu as grandi. Mais n'oublis pas une chose, ne grandi pas trop trop vite, les enfants comme vous devraient sourires plus souvent. J'ai été heureux d'être votre professeur à tout les deux. Sa me fait plaisir que vous soyez venu me rendre une petite visite dans se contexte là. Bien que je n'sois plus votre professeur maintenant, si vous avez le moindre problème, venez m'en parler. Je serais toujours là pour vous. »


Le discours improvisé qu'avait livré l'akimichi était très émouvant, les larmes montaient aux yeux du Moritake. Bien qu'il réussi à ne pas en verser une seule, avec tout ce qui lui était arrivé au cours des derniers mois, ça réchauffait son coeur d'avoir fait ces deux rencontres aujourd'hui. Il ne pouvait s'empêcher de sourir malgré tout.

« Les souvenirs vont finalement résoudre ton problème, grâce à cette photo tu redeviendras se que tu as toujours été, UN NINJA DE KONOHA ! »

Si tu savais Nuiito, à quel point ces mots me rendent heureux! dit-il avec une pointe d'émotion dans la voix qui ne lui était pas caractéristique.

Il regarda finalement la photo que l'homme lui avait apporté et c'était bien la photo à laquelle il pensait! On y voyait Toro-Sensei, le sourir fendu jusqu'au oreilles, du haut de toute sa fierté d'avoir formé une vingtaine d'aspirants-Ninja. Parmis les initiés, on pouvait reconnaître quelques figures qui avaient déjà accomplie de grandes choses, quelques un qui faisaient les clowns, certains autre affichaient leur fierté et un seul jeune homme, de noir vêtu, légèrement en retrait du groupe fixant l'objectif d'un air sérieux avec de grands yeux ronds.

Tu vois? C'est moi! entre ce moment et aujourd'hui, je peux dire que je ne suis plus vraiement la même personne. Je vivais au travers de mes livres dans un monde de fiction. Malheureusement, j'ai eu un éveil assez brutal et je comprends maintenant que ces situations tordues n'arrivent pas que dans les histoires et que Toro-Sensei ne voulait que notre bien de porter attention à ses leçons.

Le visage de Setzu s'allongea, il pensa à cette sombre pièce dans laquelle il était né un deuxième fois. Malgré tous les maux qui en ressortait, cette expérience devait servir à quelque chose. Il devait en faire le mieux et utiliser ses habiletés pour protéger l'univers des injustices comme il avait vécu.

Mais bon, comme tu as dis qui nous étions dans le passé n'as pas d'importance, c'est ce qu'on devient qui importe.

Il se tourna vers son ancien Sensei, qui essuyait une larme du revers de sa manche. Il se sentait coupable de ne pas avoir porté une plus grande attention à ses enseignements et d'avoir pensé qu'il n'était jamais sérieux à propos de rien. le personnage massif se souciait grandement de ses élève autant qu'il aimait les nouilles.

Toro-Sensei, je ne vous remercierai jamais assez de ce que vous avez fais pour moi ajourd'hui. Toi non plus Nuiito tu m'as réintroduit au calme et à la raison. Je suis très contrarié depuis quelques semaines et je te prie de m'excuser si je t'ai froissé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Jeu 19 Oct 2017 - 5:14



« Réintégration difficile »


Le Monjara qui comme à son habitude s'était incrusté dans une histoire qui ne le regardait pas, ne pouvait que se félicité d'être comme il est. Grace à lui un ninja de konoha qui semblait en avoir vu de toute les couleurs ses derniers temps , allait enfin pouvoir récupérer sa vie. Etre ninja de Konoha, aussi difficile que sa pouvait être, était une vocation. En ça Nuiito et Setzu en étaient la preuve vivante. Le Monjara fut ému par les mots de son ancien professeur de l'académie, bien qu'il connaisse très bien Akimichi Toro, il ne pouvait qu'être admiratif et ému par son sensei, il représentait pour lui se qu'un professeur devait être, ou plutôt se qu'un ninja devait être. Setzu ne semblait pas indifférent non plus, son visage montrait clairement son émotion face à cet homme massif, mais qui avait le cœur sur la main, quand bien même était-il excentrique. Un sourire se dessinait sur le visage du patchwork humain, son collègue aussi colérique qu'il était changea un instant grâce a des mots qui venaient du fond du cœur. Le soulagement, la gratitude tout ça pouvait se lire sur le visage de son collègue. Les mots qu'il prononça en était la preuve: « Si tu savais Nuiito, à quel point ces mots me rendent heureux! » De la joie empreint de nostalgie se ficha sur son visage quand il regarda sa vieille photo de classe, conservé avec amour par l'Akimichi. Il était amusant de voir que tout homme réagissait de la même façon face à des souvenirs du passé, de la nostalgie avec une pointe de regret. Il n'y avait cependant pas que ses émotions là pour son collègue Setzu, lui semblait aussi éprouvé une certaine tristesse, colère à l'égard de son passé, qui se semblait pas si lointain. Ses mots en était une fois encore la preuve: « Tu vois? C'est moi! entre ce moment et aujourd'hui, je peux dire que je ne suis plus vraiment la même personne. Je vivais au travers de mes livres dans un monde de fiction. Malheureusement, j'ai eu un éveil assez brutal et je comprends maintenant que ces situations tordues n'arrivent pas que dans les histoires et que Toro-Sensei ne voulait que notre bien de porter attention à ses leçons. ». Il était maintenant évidant que le jeune homme avait vécu des choses horribles, qu'il avait du grandir plus vite que prévu. Transformant un jeune rêveur en un garçon au tempérament bien trempé qui faisait face à la réalité de se monde. Monde qui était malheureusement envahi par la noirceur de l’âme humaine, bien que certaine personne comme Nuiito et Setzu face en sorte d'annihiler cette noirceur, chacun à sa manière.

L'Akimichi eu une de ses réactions bien à lui quand son ancien élève Setzu se mit à le remercier lui et Nuiito : « Toro-Sensei, je ne vous remercierai jamais assez de ce que vous avez fais pour moi ajourd'hui. Toi non plus Nuiito tu m'as réintroduit au calme et à la raison. Je suis très contrarié depuis quelques semaines et je te prie de m'excuser si je t'ai froissé. ». L'Akimichi laissa tout juste son ancien élève finir de parler pour venir le soulever et le prendre dans ses bras, le plaquant contre son épaule gauche tandis qu'il attrapa Nuiito qui ne si attendait pas du tout de sa main droite, il le plaqua lui aussi contre son épaule, la droite cette fois-ci. Il serra fort ses deux élèves en pleurant à chaude larme, tout en essayant de parlé, il était presque impossible de comprendre se qu'il disait: « mheur....heuher... *pleure* ...HAAAnemani ohmaheu !...*reniflement* ... Mes ...* renifle* ... précieux élèves ! ». L'homme massif pleurait à chaude larme et reniflait toute les deux secondes, laissant couler ses abondantes larmes sur ses élèves qui allaient bien finir tremper. Les larmes de ce géant était aussi énorme que lui, un vrai geyser. Nuiito qui était toujours plaquer contre son ancien professeur essaya lui aussi de dire quelque mot: « Je crois...que ...je vais mourir...étouffer * bruit d'étouffement*... Au-faite...de...rien ... de rien Setzu... Se fut un honneur ... de te connaitre... *étouffe*... » Les mots de Nuiito sonnait comme des adieux, il se voyait déjà succombé à l'étreinte d'ours de son Sensei. Lui qui avait aidé son collègue allait finir étouffé par un ours un peu trop émotif, son camarade Setzu lui aussi n'allait même pas pouvoir montré les preuves de son apprentissage à l'académie. Il restait juste a montré cette photo au bureaucrate de l'académie, pourtant ils ne vivraient peut être pas assez longtemps pour le faire.


Spoiler:
 

Monjara Nuiito

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Ven 20 Oct 2017 - 4:40

L’étreinte subite de l'akimichi pris le Moritake par surprise. Malgré 3 ans d'expériences dans les arts ninja rien ne pouvait sauver un ninja d'un de ces Akimichi qui décidait de vous attraper pour vous faire du mal. Bien que cette fois-ci elle ne cachait pas de malice, elle en restait tout autant dangereuse. Setzu qui était à distance très rapprochée fut attiré contre l'épaule gauche de l'émotif Sensei.

Bien qu'il était complètement enfoncé dans la stature de Toro, il entendit des paroles étouffées, comme si on les avaient dites à travers une épaisse couverture. la respiration se faisait difficile, mais il n'arrivait pas à en faire du sens... l'air commençait à se faire rare dans ses poumons, il voyait déja la fin arriver. son esprit vogua jusqu'à la cabane dans les bois.

mon seul regret est de ne pas avoir réduit cet endroit en cendres quand j'en avais la chance...

C'était la prise parfaite, de la manière que Setzu était placé, il ne voyait rien, ses oreilles étaient bouchées par les immenses mains du sensei et les conduits prévus pour la respirations étaient remplis du tissus des vêtements du sensei.

Il commença à gigoter un peu pour laisser le sensei savoir qu'il n'était pas comfortable, mais comme il s'en doutais, cela n'eut pas l'effet escompté. Il se demandait pourquoi Nuiito ne réagissait pas, mais il devait également être pris dans la prise du faucheur de l'académie.

Il n'allait jamais pouvoir faire un immense brasier des injustices de ce monde. on se rappellerait de lui comme un imposteur qui essaie de se faire passer pour un ninja débutant pourquoi... les avantages? le commis vivrait toute sa vie en pensant qu'il avait raison et... c'était une raison suffisante pour survivre!

Setzu fit chauffer l'ongle de son pouce droit au rouge et le planta dans sa pochette ninja le long de sa jambe dans l'espoir que l'odeur du cuir brûlé évoquerait une odeur de nourriture pour son agresseur, étant bien au courant de son appétit intarissable

Tien! ça sent la nourriture! Est-ce que c'est déjà l'heure du goûter? *Sluuuurp*

l’étreinte se relâcha légèrement. La mascarade avait marché! Setzu put tourner la tête

....TORO-SENSEI....AIR! COMMIS...PROUVER

Toro lâcha soudainement son emprise sur les deux débutants et Setzu tomba assis sur le sol.

Je me considère chanceux d'être dans le même camp que vous Toro-sensei votre force est... effrayante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réintégration difficile[Monjara Nuiito] Ven 20 Oct 2017 - 10:28



« Réintégration difficile »


Nuiito qui était habitué aux explosions d'émotion de son sensei, n'était cependant toujours pas habituer à ses étreintes d'ours. Sa force surhumaine était un don formidable dans certain cas, bien que dans se cas-ci Nuiito aurait préférer être étreint par une mouche. Les larmes abondantes de Toro avait trempé le haut de son pull, comment un homme pouvait pleurer aussi abondamment. Nuiito fut toute fois soulager quand l'ours relâcha légèrement son emprise, son collègue Setzu semblait avoir trouvé le moyen de le faire lâcher prise. Il semblait avoir utilisé son don bien à lui, il chauffa le boue de ses doigts pour chauffer le cuir de sa pochette ninja, Toro qui restait un akimichi s'exclama:« Tien! ça sent la nourriture! Est-ce que c'est déjà l'heure du goûter? » . Le géant pouvait être un génie en mission, en combat... mais son penchant pour la nourriture le rendait étonnamment simplet, une drôle de situation qui était la signature de cette excentrique énergumène. Setzu parvient à lui faire comprendre qu'il serrait trop fort et les lâchas soudainement. Nuiito respira à plein poumon, reprenant son souffle comme il pouvait, il inclina la tête pour remercier son collègue de se sauvetage in extremis, car le Monjara était à deux doigts de tourner de l’œil.

Une fois que Nuiito et son collègue prirent le temps de reprendre leur souffle, chacun récupéra un peu de couleur, leurs sangs circulant a nouveau correctement. Une tel situation était vraiment tout droit sortie d'un film comique, avec un tel professeur il fallait s'attendre à tout. Setzu pris par l'émotion et le soulagement s'exclama: « Je me considère chanceux d'être dans le même camp que vous Toro-sensei votre force est... effrayante! ». Il est vrai que l'on ne pouvait que plaindre les ennemies de l'Akimichi, il ne ferait qu'une boucher d'un ninja essayant de s'en prendre aux gens qu'il aime. Nuiito aussi fut soulagé d'être dans le même camp que son sensei, lui offrant aussi une certaine protection en s'occupant de ses deux petits monstres, même si Nuiito ne la cherchait pas. Les jumelles avaient hérités de l’excentricité de leur père et de la malice de leur mère. Le Monjara tout en tapotant ses vêtements froissé dit d'une voix toujours un peu essouffler: « Merci beaucoup Toro-Sensei ! Vous êtes un homme bon, j'espère qu'un jour je serais la moitié de l'homme que vous êtes. Je pense que moi et Setzu allons partir maintenant, nous devons encore régler deux trois petites choses. En tout cas merci beaucoup pour ... l'accueil chaleureux, peut-être un peu trop . Setzu nous devrions peut être disposer maintenant, il faut que l'administration vois cette photo pour que tu puisses récupérer ton rang de ninja.» L'akimichi regarda ses deux élèves avec bienveillance, on pouvait voir une certaine fierté dans ses yeux, voir ses deux élèves s'entraider ne pouvait que lui réchauffer le cœur, bien qu'il connaisse le caractère bienveillant du Monjara. Toro-sensei inclina la tête et répondit avec une petit sourire: « Je suis fière de vous deux, vous semblez avoir retenu la plus part de mes enseignements. Je ne vous retiendrais pas plus longtemps, vous semblez avoir beaucoup à faire. Je vous souhaite bon courage pour la suite! Si vous avez besoin de moi prévenez, je me porte garant de tout mes élèves ! L’administration .... tsss *grognement* » L'Akimichi lui non plus ne semblait pas porter l'administration dans son cœur, connaissant son caractère fantasque il n'y avait aucune surprise la dedans, mais il respectait tout de même les règles, il était professeur à l'académie après tout, il ne pouvait faire autrement.



Monjara Nuiito

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réintégration difficile[Monjara Nuiito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre de Recherches & de Formation-