N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1405
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Dim 15 Oct 2017 - 14:17


L'héritage d'une Guerre


Contexte

Il ne subsiste nulle trace des assaillants, si ce n'est les cadavres laissés dans leur sillage. Les méthodes de certains ont laissé deviner leur appartenance clanique mais rien ne permet encore de déterminer leurs identités. Ce dont tout le monde a été témoin, en revanche, c'est de leur synergie parfaite révélant une grande maîtrise.
«  Pourquoi ? » est désormais la question qui brûle les lèvres et assèche les gosiers : le Ryodan, l'unité spéciale de Suna, se l'est aussi posé.
Quelles sont les motivations de ces individus ? Les tracts peu élogieux dénigrants l'actuel Seigneur du Vent distribués à travers toute la capitale semble en donner la réponse.
Et qui pourrait souhaiter voir tomber une Ketsueki ? Si le champ des possibilité semble infini, il n'en reste pas moins que ceux le désirant plus que tout autre seraient sans nul doute les éternels rivaux de ces derniers : les Kawaguchi.
Vous êtes donc envoyés en renfort pour assister un membre du Ryodan afin de mener l'enquête sur ces suspects principaux.


Règles

  • Vous trouverez un résumé du contexte ici
  • Tous les Sunajins sont touchés par le malus lié au poison : soit la perte d'un rang de chakra.
    Rappel :
    Spoiler:
     
  • Résumez vos actions à la fin de votre RP, avec la balise spoiler.
  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Ketsueki Yami


Ordre de passage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Mar 17 Oct 2017 - 16:59

Contre toute attente, et pour le bonheur de tous, le jeune apprenti médecin réussi à faire face au stress sans précédant qui venait se poser sur ses frêles épaules. Une réaction mature et pour le moins étonnante quand on sait tous les enjeux mit sur la table. Plus tard je compris qu’une telle épreuve ne fut pas sans contrecoup pour Shin. Sur le moment il avait pu encaisser, mais le temps de l’opération et le stress constant avaient grandement affectés sa stabilité mentale. Et quelque part c’était de ma faute. Malheureusement le monde cruel dans lequel nous sommes n’offre en cet instant pas le moment de s’apitoyer. Tout au plus un câlin réconfortant mais entre nous, on sait parfaitement que ça ne suffira pas. Et cela nécessitera un soutien d’autant plus poussé une fois tout ce bordel désamorcé.
Mais faisons un rapide résumé de la situation. Avec les infos recueillis ici et là, nous savons que les responsables sont tous – ou du moins une majorité – des sunajins. Certains possèdent des technologies Saibogu, d’autres Ketsueki, d’autres encore Kawaguchi. En somme ils viennent de tous les clans du désert. Héhé, ce n’est pas chez les Kaguya qu’on verrait ça. Ils feraient bien d’en prendre tous de la graine, ces loosers !

Pardon, petit élan de patriotisme mal placé. Surtout pour un clan qui, à une époque, voulait ma mort … Ahah comme la vie est surprenante parfois. Si ça se trouve, ce n’est qu’une période cyclique. Chacun son tour. Les Kaguya et Mizu no Kuni en général est passé par là, maintenant c’est au tour de Suna. Il s’agit de comprendre le pourquoi. Pourquoi cette pseudo-guerre civile ? Pourquoi ce déchainement de violence en prenant en otage même des gens qui n’y sont même pour rien ? Quel est le but dans tout ça ? Il faut comprendre notre ennemi, comprendre ses motivations pour pouvoir triompher de lui. Nous savons déjà une chose, ce groupe quel qu’il soit souhaite la destitution de Yami. Les Ketsueki sont connus et réputés pour foutre la merde et remettre en question le pouvoir en place, tant que ce n’est pas l’un des leurs qui est à la tête du système. Ou quelque chose comme ça … Or Yami c’est une des leurs … Ça n’avait aucun sens.
Dans la courte période qui suivit, le Ryodan – cette unité que je rêvais de rejoindre – me contacta afin d’assister un de leurs membres dans la résolution de cette énigme. Par des murmures et rumeurs, je savais que d’autres étaient affectés à différentes taches. L’union fait la force, mais attention, l’ennemi peut tout aussi bien se trouver dans nos propres rangs, comme il s’est passé avec ces types sortit de nul part. Dans ce genre de situation, nous ne pouvons de toute façon nous fier qu’à nous-mêmes.

Une Saibogu avait également été affectée à cette mission, une certaine Yukiko. Un nom qui ne me disait absolument rien, et qui par conséquent créait irrémédiablement un voile de suspicion, autant sur elle que sur son passé et ses fréquentations. Restons sur nos gardes, sait-on jamais.
Une fois arrivée sur le lieu de rendez-vous, je saluai la troisième personne du groupe.

« Bonjour à vous, Kaguya Milly. J’ai été dépêchée afin de vous aider à résoudre le sac de nœud de la situation. Et si vous le permettez, je proposerais de commencer dès à présent par un listing clair de nos ennemis, afin de trouver un lien potentiel entre tous. »

Une toux plutôt violente clôtura l’initiative, malgré ma main devant la bouche. Il était urgent, vraiment urgent de trouver un antidote à ce putain de gaz de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Sam 21 Oct 2017 - 12:17

Au final, elle n'avait rien trouvé de concluant. L'homme qu'elle avait choisi de poursuivre, un simple civil, s'était cassé la jambe et était mort. Quand au tract qu'elle avait ramassé, elle l'avait conservé dans l'espoir d'y déceler un quelconque indice. En effet, les reproches qui y étaient faits pouvaient peut-être pointer dans une direction particulière.

Vais-je vraiment pouvoir en tirer quelque chose?

Elle toussa violemment. Yukiko avait eu de la chance jusqu'à ce moment, n'ayant pas été dès le départ exposée au gaz, mais il semblait qu'elle en était à présent affectée.

Et dire que des Saibogu seraient impliqués...

Elle préférait ne pas y penser, mais cette idée lui revenait sans cesse en tête. Ce seraient même ces bombes qui auraient rendu tout le monde malade. Elle avait pu voir l'étendue de ces dégâts en traversant la ville, alors qu'elle se rendait à l'endroit assigné par le Ryodan. En effet, on lui avait demandé de collaborer à l'enquête.

L'attaque était de grande ampleur, organisée... Peut-être n'est-ce que du matériel qui a été volé et utilisé...

Encore ces bombes. Il fallait qu'elle les chasse de son esprit. Qu'elle soit plus objective. Sinon elle ne servirait à rien. Yukiko n'était pas particulièrement friande de politique, mais l'idée que son clan soit impliqué dans de tels événements l'agaçait. Son oncle s'était battu pour le pays du Vent, avec les Saibogu, durant la guerre, alors que des Saibogu soient...

Arrête de penser à ça...

Ses pas s'arrêtèrent au point de rencontre. Il semblait qu'elle soit arrivée avant Kaguya Milly, une autre shinobi qui enquêterait avec eux. Son nom ne lui disait rien. Enfin, elle se ferait bien une idée de qui elle était quand elle la verrait. Cette dernière ne tarda d'ailleurs pas à arriver et à se mettre au travail.

- Bonjour, je suis Yukiko, répondit-elle à la nouvelle arrivée lorsqu'elle eut terminé de parler. Les gens impliqués dans cette histoire ont l'air de provenir de différents horizons. Il y a...

Une quinte de toux l'interrompit, mais elle se reprit.

-... les bombes, qui peuvent remonter à des Saibogu. La fumée à des Sabakyô. Des civils agissant de manière très synchronisée, pouvant référer à un pouvoir de contrôle assez puissant, comme marionnettiste, mais ça pourrait être autre chose. Et il y a ça.

Elle sortit le tract qu'elle avait conservé.

- Vous l'avez lu? Ils ont été jeté dans les rues en grande quantité. Des insultes à l'encontre du Seigneur du Vent. Cela pourrait amener à des ennemis personnels ou à, plus généralement, des Kawaguchi. C'est une attaque à large échelle, mais diversifiée. Donc je ne dirais pas que c'est un clan particulier, mais bien un regroupement d'individus. C'est tout ce que j'ai pu constater jusqu'à présent. D'autres pistes? finit-elle, la gorge visiblement irritée d'avoir tant parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1405
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Mer 25 Oct 2017 - 0:16


PNJ : Makoto, membre du Ryodan

Makoto n'avait pas sorti son nez des dossiers de toute la nuit. Il avait beau étudié les rapports dans les moindres détails, quelque chose clochait. Les éléments étaient flous en plus d'être rares et l'enquête tournait en rond. Les suspects principaux étaient la noble famille des Kawaguchi qui détestaient les Ketsueki certes, le Seigneur actuel en était une certes aussi, mais vouloir nuire à toute la capitale et plus largement la nation en l'affaiblissant alors qu'eux même avaient des placements financiers importants dans tout le pays... Ils disposaient même d'un fief s'étendant sur l'est du territoire, ce n'étaient pas n'importe qui et leurs motivations dans l'attentat semblaient vraiment peu concluantes...

C'était donc l'esprit embrumé par ce constat que le membre du Ryodan quitta finalement son bureau pour s'offrir un café et s'acheter une boîte de beignets dans la cafétéria des locaux, bon nombres du personnel mangeant sur place pour poursuivre leurs investigations tout en rechargeant leurs batteries.
Il prit soin d'en prendre une boîte pleine pour la partager avec ses partenaires du jour : des shinobis de la capitale.

Il les reçu d'ailleurs peu après, les menant vers une salle habituellement réservée aux interrogatoires pour être plus tranquilles et parler des éléments à leur disposition pour tenter d'arriver à en faire quelque chose.
Makoto n'était évidemment pas le seul homme sur le coup, tout le Ryodan était en effervescence suite aux attentats mais son cas se penchait principalement sur les Kawaguchi et leurs mobiles.

« Bienvenue au sein du Ryodan. Tout d'abord merci de votre renfort, ce ne sera vraiment pas de trop. Je suis Makoto. »

Commença-t-il en préambule de politesse avant d'ouvrir la boîte de beignets sur la table.

« Servez vous. Nous aurons besoin d'énergie pour tenir. »

Car un long et harassant travail les attendaient : c'était aujourd'hui qu'aurait lieu les interrogatoires des manieurs de sable.

« Le listing est une bonne idée Milly-san, mais hormis quelques pistes nous montrant que plusieurs clans, majoritairement de Kaze, sont impliqués, nous n'avons rien. Séjournent-ils entre nos murs ? Sont-ils des renégats ou des personnes n'ayant jamais suivi leurs clans vers Suna à sa construction suite à la fin de la guerre contre l'Empire... ? Aucune idée. Quant à leur motivation... Ce rassemblement de membres de tout horizon laisse suggérer une organisation mais dans quel but ? Vu leurs tracts distribués à travers toute la ville ils en ont visiblement après notre Seigneur mais pourquoi vouloir s'en prendre à l’entièreté de la capitale et de ses habitants dans ce cas ? Surtout pour ne rien faire ensuite puisque depuis cet affaiblissement général par le poison c'est silence radio de leur côté alors que ce serait le meilleur moment pour passer à l'offensive... »

Le membre du Ryodan était en pleine réflexion, encore... Ce discours, il se l'était répété des centaines de fois depuis des jours et rien de concluant n'en ressortait. Il espérait que cette aide extérieure, apportant une autre vision des choses, lui permettrait d'y voir plus clair et de trouver le maillons manquant reliant tous les autres.

« Pour être plus précis, nous avons recensé la présence d'Akuzu, de Marionnettistes, de Saibogu, de Ketsueki, de Sabakyo, de Hakushi et de Senritsu... Il y a peut être d'autres clans impliqués mais rien pour permettre de l'affirmer. Ce mélange clanique est aussi bizarre parce que la plupart de ces membres étaient en opposition lors de la guerre clanique de Kaze opposant principalement les Kawaguchi et les Ketsueki. Les Akuzu, Marionnettistes et Saibogu étaient plutôt des partisans des Kawaguchi à cette époque. Que viennent faire des Ketsueki là dedans ?... »

Il soupira.

« Quoi qu'il en soit, nos principaux suspects sont les Kawaguchi car ils sont ceux le plus susceptibles d'en vouloir à notre Seigneur Ketsueki, sans compter que les clans ralliés à leur cause à l'époque font partie du lot. Si des Ketsueki veulent s'en prendre à l'une des leurs c'est aussi qu'ils veulent la voir tomber et donc pourquoi pas se servir du coup de massue que leurs ennemis de toujours veulent lui porter en profitant de cet objectif commun. »

Son regard se porta sur ses coéquipières du jour avant de s'attarder sur la Saibogu :

« C'est effectivement un regroupement d'individus, venus de plusieurs horizons mais possédant un passif commun : la Guerre des clans de Kaze. Nous devons interroger le chef des Kawaguchi aujourd'hui. Préparez les questions que vous trouver pertinentes de lui poser, nous allons ensuite les mettre en commun avant l'interrogatoire pour dégager notre axe de recherche. D'autres membres du clans seront interrogés en même temps au sein du Ryodan pour qu'ils n'aient pas la possibilité de se préparer a l'avance sur ce qu'ils pourraient répondre. Les différentes équipes, dont la notre, se regrouperont ensuite pour faire leur rapport et voir si des éléments coïncides, ce que ça peut nous apporter. »

Nouvel échange de regard tour à tour avant de poursuivre :

« Vous avez des questions ? »

Il était temps de se mettre au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Jeu 26 Oct 2017 - 20:34

La Saibogu était déjà là, et elle ne manqua pas un instant pour se faire bien voir, en exposant ses idées concernant les faits établis sur les divers clans possiblement actifs de tout ce bordel. Était-ce là une tentative de lever les doutes sur sa propre participation ? Sur sa responsabilité et celle de son groupe à travers elle ? Oula faudrait que je fasse attention à virer parano non plus … Essayons de garder un esprit détaché, ce sera le meilleur moyen pour élucider tout ça rapidement.

« … Et il y a ça. » Poursuivit-elle en sortant un bout de papier. « Vous l'avez lu ? Ils ont été jetés dans les rues en grande quantité. »

Il s’agissait de tract de propagande, diffusés à grande échelle à travers la ville, où la Seigneure du Vent était dénaturée, insultée et rabaissée. Des messages appelant à la révolte et à la guerre civile contre le régime en place. Mais pourquoi ? Qu’à bien pu faire Yami pour être ainsi traitée ? Certes c’est loin d’être une sainte, mais de toute manière pour arriver à ces strates de la société, il ne vaut mieux avoir des crocs.
Mais loin de vouloir obscurcir plus que nécessaire la situation en enchainant, le ninja que nous assisteront nous proposa à toutes les deux des beignets, dans une boite fraichement acquise. Proposition que je déclinai poliment de la main et d’un mouvement de tête, avant de le suivre jusqu’à ce qui devait servir de salle d’interrogatoire habituellement. Une pièce hermétique, neutre, avec pour seul mobilier une table métallique au centre et une chaise de part et d’autre. Un choix judicieux quand on sait que l’ennemi se cache dans notre propre camp.

L’homme nous remercia de notre présence et se présenta sous le nom de Makoto. Puis le briefing commença. L’idée de faire une liste des clans ne lui semblait pas être une mauvaise idée, mais hélas restait irréalisable. Trop de facteurs inconnus dans l’équation. Non pas uniquement leur nombre, mais aussi le passé de chacun, leurs habitudes et il ne valait mieux pas se contenter des « à ce qu’on dit ». La réputation de certains clans n’est sans aucun doute plus à faire, pour autant nous avons besoin de faits. Et rien ne nous dit non plus que ce ne soit pas des extrémistes ayant autrefois appartenu à quelconque clan, et qui aujourd’hui agiraient en totale indépendance du groupe.

« Et nous devons faire attention à ne pas incriminer non plus tout un groupe. A l’image de mademoiselle ci-présente … » petit indication du regard vers Yukiko « … rien ne dit que tous les "artisans" Saibogu participent à ce bordel. Encore moins que tous soient d’accord avec les actes perpétrés. Cela doit très certainement être la même chose avec les autres clans. »

En soi ma tirade n’apportait rien de plus à notre problème. Ce n’était qu’une confirmation globale, suivit d’un avertissement. Et l’agent relevait un détail troublant également, l’absence de nouvelles depuis que les gaz toxiques avaient été rependus.

« … c'est silence radio de leur côté alors que ce serait le meilleur moment pour passer à l'offensive. » Fit-il au milieu de sa réflexion. « Pour être plus précis, nous avons recensé la présence d'Akuzu, de Marionnettistes, de Saibogu, de Ketsueki, de Sabakyo, de Hakushi et de Senritsu … »

Punaise ça fait un sacré paquet ! Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde ! Même s’il n’y en a probablement qu’un ou deux par groupe, un tel brassage ethnique reste rare. Et puis il y avait des trucs bizarres, le jeune homme le spécifiait aussi. Tous semblaient être contre l’idée que Yami, qu’une Ketsueki, soit au pouvoir. Pour autant ils ne s’empêchaient pas se s’en prendre à toute la population, y compris aux civils, qui eux – rappelons-le – n’y sont pour rien.

« Excusez-moi, ça va peut-être vous sembler bizarre. Mais ça ne vous rappelle pas quelque chose, un tel regroupement de membre clanique que tout devrait opposer ? » Un coup d’œil à l’un puis à l’autre. « Si je vous dis Kyomu, ça vous parle ? Un groupe de gens, bien que de faible force opposante, reste étrangement très semblable à notre situation. Des membres de clans provenant d’un peu partout, indépendamment des conflits claniques. Des membres plutôt extrémistes … Je ne dis pas qu’ils s’agiraient d’eux, loin de là, mais ce groupe pourrait servir d’exemple pour nos recherches. On aurait un plan sur lequel tabler. »

Il y avait quelque chose à creuser. Cette histoire de Kyomu m’était à l’époque tombée dans l’oreille alors que je trainais plus que nécessaire à la salle de sport. Et vous me connaissez, voulant me faire bien voir j’ai bossée à fond le sujet, croyant que ça augmenterait mes chances d’entrer au Ryodan. Mais rien. Qui s’intéresserait à un groupuscule du passé ? Pas grand monde à l’évidence … Restons concentrée, ce n’est pas le moment de partir en monologue.

« C’est le principe d’une guerre, que de s’en prendre à tout le monde. Réfléchissez, imaginons que nous sommes ces gens qui en veulent, ou qui semblent en vouloir à notre dirigeante. Nous somment bien trop peu nombreux et puissants pour espérer lui faire quoi que ce soit, même avec toute sorte de pouvoirs héréditaires à portée de main. Du coup comment faire ? S’en prendre au plus grand nombre. A ceux qui non seulement ne pourraient pas répliqués, mais qui en plus de ça ont très certainement des liens avec ceux qui protègent la Seigneure. Ou peut-être même mademoiselle Yami elle-même. Passer par des moyens détournés, ça permet également de brouiller les pistes. »

Comme dit le dicton, connaitre son ennemi pour triompher de lui. Et souvent il s’agit de se mettre dans la tête des cibles. Makoto voulait qu’on aille interroger le chef du clan Kawaguchi sans tarder. Une bonne idée, de toute manière nous manquions cruellement d’informations. Une liste de questions à poser, mmh voyons voir …
Deux doigts pianotant sur le menton, le mode réflexion intense était enclenché.

« Nous pouvons commencer par les questions classiques. Connaissez-vous des personnes qui pourraient en vouloir au système en place ? Que pensez-vous de Ketsueki Yami et du régime, vous-même ? Ou encore, qu’est-ce que vous pensez de ce qui s’est passé, de la population, des méthodes employées ? » Là encore je cherchai du regard l’avis de l’entourage. « Ça peut être un bon début. Le but étant, non seulement d’avoir les réponses, mais surtout de lire les messages entre. Sur le ton employé, les mimiques du visage et du corps. On peut parfois en apprendre plus sur une personne simplement en l’observant. Parfois … »

J’haussai les épaules, telle une marque qui permettrait de clore la proposition et passer la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Lun 30 Oct 2017 - 15:13

Refusant les beignets et remerciant Makoto pour ce geste, Yukiko s'efforça d'être aussi attentive que possible à ce lot d'informations qui ne tarda pas à pleuvoir de part et d'autres. Le membre du Ryodan et Kaguya Milly semblaient en connaître un rayon sur les différents clans de Suna et sur les liens complexes qui les unissaient.

- Et nous devons faire attention à ne pas incriminer non plus tout un groupe. A l’image de mademoiselle ci-présente, rien ne dit que tous les "artisans" Saibogu participent à ce bordel. Encore moins que tous soient d’accord avec les actes perpétrés. Cela doit très certainement être la même chose avec les autres clans, dit Milly.

Ce à quoi la Saibogu donna son assentiment en hochant la tête, silencieuse. Ce n'était pas une question de clan, mais bien une question d'individus. Et Makoto, en plus d'ajouter à la liste déjà diversifiée des possibles opposants, mentionna que ce qu'ils pouvaient avoir en commun, c'était la guerre des clans de Kaze.

La guerre...

La Saibogu se remémorait les discours parfois enflammés que lui faisait son oncle à propos de ces guerres auxquelles il participait activement. Enfin, elle se remémorait qu'elle n'écoutait qu'à moitié ce qu'il disait, car cela ne l'avait jamais particulièrement intéressée. Et ce savoir aurait tellement pu lui être utile aujourd'hui!

Yukiko avait la furieuse envie de retourner à ses machines et à ses recherches le plus rapidement possible. Toute cette enquête qui virait au complot politique lui demandait de tourner ses réflexions dans une direction dont elle ne connaissait rien, et cela l'agaçait. Difficile, en effet, pour quelqu'un qui ne se mêlait pas habituellement à la vie même de Suna, de s'y retrouver dans ces alliances, ces rancunes et ces hypocrites amitiés ou franches inimitiés... Reste que pour retourner à ses affaires, maintenant qu'elle était shinobi de Suna, elle se devait de participer activement. Au moins, quand on le lui demandait...

Stoppant net le cours de ses pensée, elle en revint à ses collègues du jour, tâchant de rattraper la conversation où elle en était rendue. Mais c'était difficile de se concentrer avec toutes ces informations qui ne semblaient pas coller entre elles.

- Donc si je comprends bien, dit-elle, l'objectif aurait été d'ébranler le Seigneur du Vent, car ceux qui lui en voudraient pensent qu'elle ne devrait pas occuper ce poste.

Puis revenant sur ce que Milly avait dit :

- Pour atteindre cette cible, les assaillants s'en seraient pris à la ville et aux habitants qui ne peuvent pas riposter eux-mêmes, même s'ils sont des gens de Suna. C'est possible. Mais il se pourrait aussi que ce soit des gens qui en veulent à Suna, à ce qu'elle est aujourd'hui, et qui se retrouvaient dans le camp de ceux qui ont perdu lors des guerres claniques. Attaquer le Seigneur du Vent en l'insultant, cela viserait à faire croire qu'elle est la cible, alors que ce serait tout Suna qui serait visé.

Cela pourrait être logique, si des Ketsueki se retrouvaient également du côté des attaquants. Perplexe et consciente d'être peut-être partie un peu trop loin dans ses idées, elle décida de se recentrer sur ce qu'ils auraient à faire sous peu : interroger le chef des Kawaguchi. Il fallait donc réfléchir aux questions qui seraient pertinentes à lui poser. Les suggestions de Milly se révélèrent effectivement classiques, comme elle l'avait mentionné, mais tout à fait appropriées. Makoto en avait certainement d'autres en banque.

Des questions... l'objectif de l'attaque... clans opposés qui s'allient... pourquoi... À qui cela profite?

Un détail la frappa.

- Le port, murmura-t-elle en fronçant les sourcils. Le port était vide, non? C'était peut-être pour mettre de la marchandise et du personnel à l'abri? Qui fait beaucoup d'affaires dans le port, mais peu dans le centre-ville?

Car le centre-ville avait été durement touché, à ce qu'elle avait pu comprendre...

- On pourrait lui demander si le comportement d'un ou de plusieurs membres de son clan a changé récemment, ou bien qui est insatisfait de sa situation actuelle et profiterait de ce genre d'événement... S'il a vu ou entendu quoi que ce soit qui sorte de l'ordinaire, mais si cela semblait anodin sur le coup...

Ses idées encore plus ou moins confuse, elle se tut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1405
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Ven 3 Nov 2017 - 15:22


PNJ : Makoto, membre du Ryodan


Makoto écouta d'une oreille attentive les propos de ses coéquipières du jour. Peut-être que l'une de leurs informations ferait écho a celles que lui même détenaient et qu'il trouverait enfin un axe plus précis sur lequel orienté ses recherches.

L'index plié sur la bouche et le pouce sous le menton, il réfléchissait à toutes les questions qu'elles proposaient pour constituer l'interrogatoire du chef du clan Kawaguchi. Certes cela restait assez classique dans l'ensemble mais c'était une bonne base plutôt fournie.
Peu de temps après, il rassembla ses notes et invita les kunoichi à en faire de même ainsi qu'a le suivre : il était l'heure.

Sur le chemin vers la salle d'interrogatoire, il leur adressa les dernières consignes.

« Vous pouvez bien entendu assister à l'entretien mais laissez moi poser les questions. »

Un interrogatoire n'était pas qu'un échange de questions et de réponses. Il y avait toute l'atmosphère lourde autour à instaurer. Chaque mot avait son importance et en soi, Makoto espérait bien qu'assister à l'un d'entre eux puisse apprendre tout autant que servir les jeunes femmes.

« Je vais lui poser toutes les questions que nous avons mis en commun. Une fois qu'il y aura répondu, nous nous isolerons le temps de débattre de ses réponses avant de retourner le voir si besoin est. »

***

Installés tous les trois à une table face à un suspect présumé, l'interrogatoire débute tandis que le Kawaguchi affiche un visage inflexible.

« Vous savez pourquoi vous êtes ici, Shaffuru-san. Vous savez aussi que vous vous trouvez dans une sale position tant que vous ne nous prouverez pas le contraire ! Alors soyez coopératif et tout le monde pourra rentrer plus vite chez soi. »

L'interrogatoire se déroule sans encombre bien que le Kawaguchi affiche librement une mine las de tout ce manège.
Voici le bilan que vous avez dresser avec ses réponses :

Citation :
Connaissez-vous des personnes qui pourraient en vouloir au système en place ?
Vous voulez dire : qui ne lui en veut pas ? Mettre une Ketsueki à la tête du pays j'appelle ça du suicide.

Que pensez-vous de Ketsueki Yami et du régime, vous-même ?
Je préférerais la voir morte. Elle et tout son clan de détraqués. Réfléchissez un peu ! Si les Kawaguchi étaient les responsables de cet attentat, jamais nous ne nous serions mêlés a ces buveurs de sang. Plutôt mourir. Plus ils sont loin et mieux je me porte.
Les Kawaguchi sont des enfants du désert, nous désirons le protéger au péril de notre vie, pas de nous en prendre à lui.
Quant au régime politique actuel je n'ai pas grand chose a y redire. Un noble à la tête du Pays cela a toujours été ainsi mais il n'y a jamais eu d'attaque de ce genre lorsque c'était un Kawaguchi qui était en place.


Qu’est-ce que vous pensez de ce qui s’est passé, de la population, des méthodes employées ?
Je pense que c'est d'une lâcheté sans nom que de s'en prendre à des innocents. Il y a eu des morts par centaine ! Et du poison ?! Pourquoi vouloir affaiblir toute la capitale sans en profiter ensuite ?! Vous pouvez me dire où se trouve votre Seigneur désormais ? Qui l'a vu empoisonné ?!

Vous possédez de nombreux investissements dans la capitale et notamment via l'import/ export de marchandises. En avez vous reçu le jour de l'attaque ?
Nous en recevons toutes les semaines. Je ne sais plus s'il y a eu un arrivage ce jour là mais j'imagine que non sinon la panique serait remontée à mes oreilles par mes transporteurs.
J'ai, comme vous le dites, des investissements dans la capitale. Pourquoi chercherai-je à l'affaiblir alors que ce n'est clairement pas bon pour les affaires ?


Avez vous remarqué des changements bizarres de comportement au sein de votre clan dernièrement ?
Pas plus que d'habitude. Il y a des dissidents partout. Nous avons beau partagé le même sang nous ne sommes pas tous fait dans le même moule.

Avez vous entendu quelque chose qui sorte de l'ordinaire au sein de votre clan ou ailleurs dernièrement ?
Non pas que je sache.
Ah ! Attendez ! Cela remonte à quelques mois ! Lorsque l'on m'a annoncé qu'une Ketsueki reprenait les rênes du Pays pour remplacer mon père !


Penchez tous les trois au dessus de cette feuille de papier dans une pièce isolée, vous donnez vos impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Dim 5 Nov 2017 - 17:56

« Donc si je comprends bien, » fit la Saibogu en pleine réflexion, « l'objectif aurait été d'ébranler le Seigneur du Vent, car ceux qui lui en voudraient pensent qu'elle ne devrait pas occuper ce poste. »

J’approuvai d’un mouvement de tête, attendant de voir où elle voulait en venir, et cela valait le coup car oui nous avons oublié un détail dans tout ça. Le port ! Pourquoi le port habituellement si bondé et plein de vie, était à ce moment-là totalement vide et désert ? Alors qu’en centre-ville, là où le coup a été le plus violent, il y avait encore tout le monde. Ça n’avait aucun sens. De ce fait, Yukiko proposa de demander dans le clan du chef Kawaguchi, s’il y avait eu un ou plusieurs membres qui auraient eu des comportements étranges dernièrement.
Le seul homme de l’équipe approuva et nota tout ça sur son carnet, avant de nous mener à l’étape suivante. L’interrogatoire. Ah mais parce qu’il est là le big boss des manipulateurs de sable ? Et bé, moi qui pensait qu’il nous fallait aller jusqu’au siège. Tant mieux, oui tant mieux. Makoto précisa sur le chemin menant à la salle où était installé la personne, que nous pouvions assister à condition de ne pas interférer. Avec joie, quoi de mieux pour apprendre, que de voir en live, en direct, un habitué faire son travail ?

Les minutes suivantes furent comme attendues, très instructives. Nous ne faisions finalement pas face au chef du clan mais à son représentant. Mouais, ça ne changeait pas grand-chose. Quoi que, si on cherche des personnes internes à divers clans, mais qui restent suffisamment discrets pour ne pas attirer l’attention, plus on est proche du pouvoir tout en restant dans l’ombre charismatique, mieux c’est.
Le dénommé Shaffuru monta ainsi d’un cran sur l’échelle des suspects. Notre mentor n’en fit rien et remplit sa fonction avec brio. Les questions étaient précises, claires, sans hésitation. Cet air neutre affiché pour ne pas perturber notre interlocuteur était très intéressant. Et les réactions en face ne tarissaient pas d’indices potentiels.
Au terme de cette entrevue, nous nous réunîmes tous les trois à l’extérieur afin de débriefer, tout en s’appuyant sur les notes prises.

« Il est très clair qu’il n’aime pas notre dirigeante. C’était certain mais je ne m’attendais pas à une telle animosité … Il a clairement dit qu’il préférait la voir morte, ce n’est pas rien. Pour autant ses propos concernant l’innocence de son clan a du sens … Pour peu que l’idée de s’en prendre à toute une population d’innocents pour atteindre une seule personne ait du sens. »

Je commençai à faire les cent pas devant la porte, le regard fixé sur le sol. Il était clairement contre le fait de s’attaquer aux civils, mais il estimait son clan bien trop prioritaire sur le trône. Si on met de côté les querelles entre Kawaguchi et Ketsueki, il sous-entendait clairement que les siens valaient mieux que quiconque. Et ça, pour une gamine venant d’ailleurs comme moi, ça ne fait pas franchement plaisir.

« En imaginant qu’il dise la vérité sur son écœurement concernant les attaques sur la population, et sur son commerce au port, j’aurais tendance à dire qu’il est innocent, et qu’il ne sait pas si effectivement des "enfants du désert" comme il dit, seraient impliqués dans l’attaque. Cependant, au risque de passer pour une paranoïaque … ça fait un moment que j’y pense et l’attitude lassée de notre invité, c’est un art de mentir pour les politicards. Et rien ne nous prouve qu’en sous-main il ne dirige pas un petit groupe d’extrémistes. Nous n’avons que sa parole. Il est là pour représenter le chef de clan, c’est un poste très important, idéal même pour quelqu’un qui voudrait manipuler tout en étant au courant de tous les détails, et à l’abri. »

Attention à ne pas aller trop vite dans les conclusions non plus. Si nous n’avons rien contre lui, ça marche aussi dans l’autre sens. Dans tous les cas il y a trop de faits, de preuves tangibles sur lesquelles s’appuyer.

« Je ne sais pas comment faire, je n’ai pas l’expérience pour ça, mais il faudrait trouver un moyen de s’assurer qu’il dit la vérité. Qu’il n’omet aucun détail. Avons-nous un moyen ici ? J’aimerais savoir s’il ne se sert pas de sa position pour nous emmener sur une fausse piste … mais comment formuler ça ? »

Ah bon sang ce manque d’inspiration ! Je ne sais pas, je ne sais vraiment pas … Ah mais … mais bien dur ! Je mis un genou à terre, venant me mordre le bout du pouce, je commençai à dessiner un sceau sur le sol.

« J’ai oubliée un détail, j’ai quelqu’un pour ce rôle. Je vous présente mon fidèle compagnon, Benkei. »

Le jeune renard apparu dans un petit nuage de fumée, visiblement dérangé durant sa sieste. Je pris quelques secondes pour lui expliquer la situation et savoir si sa sœur lui a fait un débriefing de ce qui s’était passé au sein de la ville. Une fois chose faite, l’animal tourna la tête vers Makoto, son regard signifiait qu’il était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 173
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre Mer 8 Nov 2017 - 17:39

Tout au long de l'interrogatoire, Yukiko était demeurée de marbre, ne laissant paraître aucune émotion sur son visage. Elle avait tenté de noter tout comportement suspect, mais en vain. L'attitude du Kawaguchi collait parfaitement avec le peu qu'elle savait de ce clan, c'est-à-dire qu'il détestait profondément les Ketsueki. Pour les reste, les réponses étaient si vagues qu'il était difficile d'en déduire quoi que ce soit.

De retour dans la salle pour qu'ils se consultent sur les réponses obtenues, la kunoichi laissa d'abord la parole à Milly. Les propos de cette dernière correspondaient en majeure partie à ce qu'elle pensait, aussi hocha-t-elle la tête en signe d'approbation à plusieurs reprises. Toutefois, Yukiko ne trouvait pas particulièrement étrange qu'il en veuille à mort à Ketsueki Yami. Si, par sa présence au poste de Seigneur du Vent, elle l'avait empêché d'atteindre ses propres objectifs personnels ou ceux d'un proche, il ne pouvait que lui en tenir rancune. Aussi, elle formula sa pensée à voix haute.

- S'il lui en veut tant, c'est peut-être parce qu'elle lui a causé du tort. Nous pourrions lui dire qu'il semble en vouloir personnellement au Seigneur du Vent actuel, et ainsi lui demander pour quelle raison. Après tout, c'était un Kawaguchi qui était Seigneur du Vent avant Ketsueki Yami.

Milly aborda ensuite la question du port. Là encore, Yukiko était d'accord avec elle, mais un commentaire qu'elle avait entendu dans Suna alors qu'elle se rendait au Ryodan lui revint en mémoire.

- J'ai entendu dire qu'on avait vu un bateau s'éloigner du port lors de l'attaque. Je n'en sais pas davantage... En avez-vous entendu parler? Si c'est le cas, il est forcément au courant de ce qu'il contenait et de la raison pour laquelle il était à l'eau à ce moment précis...

Elle n'était pas certaine de la véracité de l'information, n'ayant pu la confirmer de ses propres yeux, mais mieux valait n'ignorer aucune piste.

Ainsi donc, l'air las du Kawaguchi aurait été une technique utilisée pour mieux leur mentir? Ce n'était absolument pas venu à l'esprit de Yukiko, mais maintenant que l'interlocutrice le mentionnait, c'était tout à fait possible. Reste qu'elle n'était pas versée dans cet art, aussi se dit-elle qu'elle tâcherait de porter une plus grande attention à ce genre d'action la prochaine fois. Et comment être certain qu'il dirait la vérité, de toute façon?

Les enquêteurs ont un boulot sérieusement fastidieux...

C'est alors que Milly leur présenta Benkei, un jeune renard qui serait leur détecteur de mensonge. Yukiko regarda avec intérêt l'animal. Elle savait que certains pouvoirs permettaient d'invoquer et de travailler de concert avec des animaux, mais elle n'en avait que rarement vus.

Cela va faciliter les choses...

- Bonne idée. Grâce à Benkei, nous en apprendrons certainement davantage.

Elle prit quelques instants pour réfléchir, puis lança une autre question potentielle. Même si elle était vague, elle était assez claire pour que le renard détecte s'il y avait oui ou non omission d'information, que le Kawaguchi soit coupable ou non.

- Nous pourrions lui demander s'il sait quelque chose sur ce qui s'est passé qui pourrait se révéler utile à notre enquête.

En manque d'idée, elle se tut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tempête de Sable 2.5 - L'héritage d'une Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: QG du Ryodan-