N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Tempête de Sable 2.9 - L'Alliance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Tempête de Sable 2.9 - L'Alliance Dim 15 Oct 2017 - 14:33


L'Alliance


Contexte

Le poison touchant l'intégralité des Sunajin n'a pas pu être clairement identifié mais la capitale dispose de suffisamment d'informations pour savoir qu'il s'agit d'une toxine ancienne et particulièrement tenace. Si elle n'a pas pour effet la mort de sa victime, elle draine en revanche son énergie, la laissant sacrément affaiblie...
Kaze ne peut pas se permettre de conserver cet handicap plus longtemps ! Il faut trouver un remède et les Hayashi en connaissent un rayon sur la flore.
C'est dans ce but que vous êtes envoyés sur les terres Hijins, au sein du village militaire de Konoha, pour rencontrer les hautes instances et obtenir leur sollicitude.


Règles

  • Vous trouverez un résumé du contexte ici
  • Tous les Sunajins sont touchés par le malus lié au poison : soit la perte d'un rang de chakra.
    Rappel :
    Spoiler:
     
  • Le premier tour est consacré à votre voyage pour arriver à destination
  • Résumez vos actions à la fin de votre RP, avec la balise spoiler.
  • Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
  • Si soucis ou interrogations, contactez @Ketsueki Yami


Ordre de passage


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 48
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.9 - L'Alliance Sam 21 Oct 2017 - 18:18

Depuis quelques temps, je me fatiguais plus rapidement qu’avant. Des recherches ont été faites pour découvrir ce qui avait atteint tous les Sunajins. La réponse était un poison dont on ne connaissait pas les particularités, c’est pour cela que de nombreuses équipes de Sunagakure ont été appelé pour pouvoir trouver un remède pour tous nous soigner.
Effectivement, cette toxine, nous affaiblissait tous et nous ne serions sûrement jamais prêt s’il y avait un conflit ou si nous devions affronter quelqu’un. Les nombreuses équipes dépêchées avaient pour mission par exemple de récolter des informations, de synthétiser un remède ou même de trouver les particularités génétiques de la toxine.
Quant à moi, ma missive était portée sur le fait de récolter des informations et si possible de trouver un remède. Je n’avais pas réussi toutes les informations mais je savais qu’on devait aller à Konoha pour pouvoir trouver un certain clan qui connaissait de nombreuses choses. Cela n’était que des espoirs mais nous devions nous y accrocher sinon on ne pourrait continuer à survivre.


Un départ à Konoha ? Je n’étais jamais sorti en dehors du pays du vent. Pas que je n’étais pas à l’aise à cette idée mais mon rang et même mon niveau ne me permettait pas de partir aussi loin. Au vu des nombreux risques que cela pouvait entraîner, j’avais toujours préféré rester cloîtrer dans Suna pour ne pas être attaquer ou perdu dans les immensités de ce monde. Afin de préparer mon départ, j’avais acheté un sac la veille pour pouvoir mettre quelques objets qui me seront sûrement utile lors de ce périple. Cela pouvait être aussi bien une bouteille d’eau que des armes, on n’était jamais sûr. Afin de pouvoir me protéger des intempéries, je pris donc successivement un chapeau, une veste à capuche et un grand manteau noir au cas où qu'il faudrait s'infiltrer quelque part ou autre.
Quant aux personnes qui m’accompagneraient, j’avais entendu dire que j’étais ma nouvelle senseï et que je devrais accomplir cette obligation avec elle. Il est vrai que cela ne me réjouissait pas vraiment mais je savais que je progresserais pendant ce voyage. À première vue, j’avais remarqué qu’elle se donnait un genre de gentille mais ces différentes cicatrices prouvaient qu’elle avait vécu de nombreuses choses dans sa vie. De plus, ces mots semblaient faux et elle semblait cacher quelque chose derrière sa personnalité. C’était surtout cela qui m’inquiéter m’enfin c’était trop tôt pour pouvoir me prononcer.

« Bon je vais devoir faire de mon mieux, ce serait dommage que je ne puisse pas devenir celui que je veux. »

Cela faisait un certain moment que je n’avais pas été autant déterminé, effectivement la vie semblait morose à Suna. Toutes les personnes semblaient s’occuper et vaquer à leur vie quotidienne. Il ne me déplaisait pas de ne rien faire mais quelques fois, il m’arrivait de me dire que je préférais être en train de m’amuser ou même de combattre. Certes, ma pensée est quelque fois enfantine mais il faut toujours se dépenser afin qu’on ait les idées claires. C’était dans cette optique que je partirais en direction de Konoha.

Le point de rendez-vous était aux remparts, ces immenses murs qui semblaient infranchissables et qui tenaient depuis plus de quatre bonnes années. Ce n’était peut-être pas une architecture digne des meilleurs mais le résultat était là.
Les différents shinobis étaient sûrement partis plutôt que nous, les rues semblaient désertes comme si on était devenu une ville fantôme, cela n’arrivait que très peu à Suna, c’était toujours une ville animée même si les cris d’enfants étaient insupportables. Après quelques minutes de marche, j’étais enfin arrivé au check-point. Il ne semblait avoir personne à m’attendre alors j’entrepris de m’asseoir sur un banc en attendant le ou les autres prétendants à la mission.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.9 - L'Alliance Dim 22 Oct 2017 - 0:05

« Non ! Tu restes-ici ! »

Répétais-je pour la énième fois tout en attrapant l'animal de manière à le reposer dans son panier. Il reste alors quelques secondes à me fixer l'air bêta avant de revenir à la charge en se frottant contre mes pieds. A deux doigts de perdre patience je laisse échapper un soupir las avant de rouler les yeux en direction de ma pile d'affaires pour le voyage. Celle-ci relève davantage d'une armurerie ambulante que du véritable nécessaire de survie en milieu rural. Je finis par m'envelopper dans ma cape avant d'enrouler le turban autour de ma tête. Enfin prête je m'apprête à partir, mais suis rapidement rappelée à l'ordre par le léopardeau qui continue de me traîner dans les pattes. Depuis notre rencontre lors de mes retrouvailles avec Yami le félin s'est comme qui dirait entiché de moi si bien qu'il ne me lâche plus. Si de manière générale sa présence est plus confortante que dérangeante, le bât blesse à partir du moment où cette boule de poile s'interpose avec mes obligations professionnelles.

« Allez ! Fil je n'ai pas de temps à perdre. Ne t'en fais pas je reviens bientôt. »

Résignée je finis par claquer la porte de ma chambre derrière, l'enfermant ainsi à l'intérieur avec pour seule échappatoire une fenêtre ouverte qu'il n'aura sans doute aucun mal à franchir. Seulement, a peine ais-je le temps de faire quelque pas qu'une boule d'angoisse se forme dans ma poitrine. J'entends ses griffes gratter le bois ainsi que son sifflement de désapprobation teintée de panique qui, pour une raison inexplicable, m'empoigne le cœur. J'ai une sensation de vertige, comme un malaise teinté d'une profonde empathie. J'ai soudainement l'impression de me voir dernière cette porte à racler le mobilier dans l'espoir irrationnel de retrouver ma maîtresse. C'est presque mécaniquement que je reviens sur mes pas, retournant dans ma chambre pour attraper l'animal et le placer à hauteur d'yeux.

« Rikin n'est-ce pas ? »

Il répond par un regard : deux immenses perles noires en guise d'yeux. Le voici qui s'éprend à ronronner comme un petit moteur.

« T'es un malin toi... »

J'ignore pourquoi, mais c'est sans plus de sommations, ni de réflexions, que j'abdique en plaçant le félidé en pleine croissance sur mes épaules. Après quoi je reprends ma route vers la sortie du palais. C'est en cette fin d'après-midi qu'il m'est donné rendez-vous, bien plus loin, aux portes de la capitale pour une mission de la plus haute importance. Et moi je me retrouve avec un chat sur les épaules et un imposant parchemin attaché en bandoulière dans le dos. A ce moment-là je me dis que le voyage commence plutôt bien. Je me dis également qu'amener une bestiole pareille en mission diplomatique est une très mauvaise chose, mais l'idée de revenir sur ma décision ne m'effleure même pas l'esprit. Sans être capable de le décrire précisément, j'éprouve comme un besoin viscéral de l'avoir en ma compagnie. Ce faisant, je mets cela sur le compte d'être restée seule trop longtemps. Cela qui m'amène à ressasser un autre point important du voyage.

En effet, voici bien longtemps que l'augure, dans sa personnification la plus abstraite, n'est venue à ma rencontre pour me gratifier d'une telle offrande ; un doux présent brûlant avec autant d'ardeur que le zénith crépusculaire qui targue l'horizon maritime de ses couleurs chatoyantes. Si je n'en perds pas moins de vu mes obligations, ma santé plus avili que jamais par le poison étant là pour me rappeler à chaque seconde que les Kami font de ce monde, je me vois tout de même ployer sous le joug d'une certaine impatience à l'idée de retrouver mon aimé et ce après tant de temps passé loin de lui.

Ce n'est qu'après un bon quart d'heure de marche et de réflexion que j'atteins finalement ma première destination. Ayato est déjà en présent ainsi que, espérons-le, l'ombre d'un troisième voir quatrième participant. Dans tous les cas ma réaction reste la même. Je m'incline alors brièvement en guise de salut.

« Mes hommages cher(s) élève(s). Nul doute que vous êtes déjà au courant de ce qui va nous emmener au Pays du Feu »

C'est plus ou moins à ce moment-là que je réalise, trop tardivement hélas, que je n'ai pas pensé à emporter mes lunettes de soleil afin de cacher mes cernes.

« Néanmoins je me permets un rappel afin de rafraîchir la mémoire à ceux qui, éventuellement, dorment dans le fond. »

Mon regard neutre s'attarde un instant pour balayer l'assemblée. Rikin émet ce qui s'apparente à une sorte de miaulement.

« La capitale à récemment subit l'attaque de ce qui semble être un groupuscule de Shinobi encore non-identifié à ce jour. Ces derniers sont parvenus à concevoir et à déverser une puissante toxine qui s'est répandue à travers toute la ville, affectant l'intégralité de ses habitants. Vous l'avez très certainement remarqué, votre niveau de chakra a considérablement faibli. Plusieurs équipes ont alors rapidement été dépêchée par Sa Bien Aimée Seigneurie du Vent, Ketsueki Yami. Si certains groupes sont chargés d'enquêter sur le groupuscule, d'autres ont pour tâche d'aider à trouver un remède. C'est précisément là que nous entrons en scène. Il réside a Konoha un clan, celui des Hayashi, spécialisé dans la culture de plante médicinale unique en leurs genres. Notre rôle consistera à nous en procurer aux termes de négociations. »

Je m'interromps brièvement le temps de me fendre d'un sourire aussi bienveillant qu'énigmatique car, bien sots seraient ceux qui osent croire que je ne compte pas mettre à profit cette expédition pour prodiguer conseils et leçons à l'égard de mes protégés. Autant le dire, ce voyage ne sera certainement pas de tout repos, mais assurément riche en expérience.

« Voici comment va se dérouler le voyage. Nous allons prendre la route pour Koawa et ferons une seule et unique halte à la Mégalopole de Kawa no Kuni. Après quoi je compte sur vous pour faire honneur à votre nation ainsi qu'à votre senseï aux yeux des habitants de Hi et notamment des Konohajin. Gardez à l'esprit que notre image à l’international dépendra de notre tenue là-bas. »

Bien entendu, il n'est pas nécessaire d'être très intelligent pour comprendre que je suis parfaitement à même d'accomplir ce genre de mission toute seule sans éprouver la nécessiter de m'encombrer les pattes avec davantage de chatons, mais ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ?

Spoiler:
 


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Tempête de Sable 2.9 - L'Alliance

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempête de Sable 2.9 - L'Alliance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Remparts-