N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Looking for Rin [Jisetsu Hiyori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Message(#) Sujet: Looking for Rin [Jisetsu Hiyori] Mar 24 Oct 2017 - 14:00

Un moment de calme sur la ville. Une pause dans la frénésie urbaine. Depuis le balconnet de sa chambre, Ao voit la Citadelle s'étaler à ses pieds. Le murmure des bottes claquant contre les pavés à l'unisson, le bruit des discussion s'élevant dans l'air, l'incessante rumeur de la vie citadine lui parviennent nettement. Et pourtant, dans cette sorte de nid d'aigle, dans ce refuge au-dessus de toutes ces préoccupations, il se sent isolé de cette agitation qu'il abhorre. Sur un îlot de sûreté. Un nuage de paix, de tranquillité, de liberté factice. Une brise fraîche, une légère mélodie qui se distingue tant bien que mal de la masse sonore. C'est tout ce qu'il lui faut pour faire son bonheur. Il peut passer des heures à regarder la ville à ses pieds. Des heures à voit tous ces hommes s'agiter sans cesse, véritables fourmis en quête perpétuelle d'une occupation. Quel charme y a-t-il à s'exciter ainsi ? Pourquoi ne pas simplement s'arrêter, un instant, et regarder autour de soi ? Ecouter le vent, voir les autres. Leur sourire, pourquoi pas ...

Un moment de quiétude rare, et bien interrompu. Trois coups secs donnés à la porte de la chambre sortirent Ao de ses pensées et de sa léthargie contemplative. Il fronça légèrement les sourcils. Derrière la porte se tenait un Shinobi. Sans un mot, il lui tendit un rouleau, s'inclina, et disparut en un éclair.

"Et bonne journée ..."

Ao déroula le parchemin, et parcourut rapidement des yeux les quelques caractères qui y étaient inscrits. Il hocha de la tête. La mission était simple. Du moins dans son énoncé. Restait à voir ce qu'il en serait sur le terrain, mais, a priori, il devrait bien pouvoir réussir à attraper un garnement, aussi vif soit-il. D'autant qu'il serait accompagné. Le nom de son camarade était mentionné sur le parchemin. Jisetsu Hiyori. Un nom qui lui était parfaitement inconnu. Comment aurait-il pu en être autrement ? Il n'était arrivé que très récemment à Iwa, après tout, et les seuls noms qu'il avait en mémoire étaient ceux du Tsuchikage et ... Ce devait être à peu près tout. Peu importait, cependant. Le lieu de rendez-vous était également fixé sur le parchemin, de même qu'une heure. Ao avait une vingtaine de minutes devant lui. Il ceint à sa taille son attirail de kunaïs, shurikens et autres joyeusetés dont aiment à s'affubler les Shinobis, et sortit de la chambre.

Il se plongea dans le bain de cette foule qu'il avait tant aimé contempler depuis les hauteurs, mais qu'il redoutait lorsqu'il s'agissait de s'y mêler. Les gens, dans une aussi grande cité, avaient tendance à oublier les autres tant leur présence était imposante. Autrui devenait un objet, du mobilier urbain, au même titre que ces vieilles pierres et ces lampadaires. C'était simplement un obstacle à éviter sur son chemin, qui ne valait cependant pas la peine de s'excuser quand on en venait à le percuter par mégarde. Chacun avait les yeux baissés, ou braqués dans une direction. Et toute cette foule d'aveugles se remuait perpétuellement, sans cesse, sans jamais se lasser.

Ao sauta sur un toit. Le voyage serait bien plus agréable et rapide en se soustrayant à la masse. Il voleta un moment, de maison en maison, le pas léger et agile. Il commençait à connaître le plan général sur lequel la Citadelle avait été bâtie. Le lieu de rendez-vous vers lequel il se dirigeait était en plein coeur de la cité. Nul besoin d'être un génie pour s'y rendre: il lui suffisait de suivre le flot continu des passants, qui semblaient tous converger vers cette place forte de la ville, ce poitrail administratif et commerçant. Et il y arriva en quelques instants.

Il y avait foule. Si son partenaire de mission ne se distinguait pas de cette masse suffisamment distinctement, ils allaient passer un moment à s'ignorer. Et puis, peut être le jeune Rin était-il lui aussi caché parmi tous ces badauds ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Looking for Rin [Jisetsu Hiyori] Ven 3 Nov 2017 - 2:39


Lorsqu’Hiyori reçoit l’ordre de mission, plusieurs pensées lui viennent. Mais la première est de s’enquérir de l’identité de son compagnon d’arme pour cette mission de routine. Rapidement, on lui donne les caractéristiques physiques les plus classiques pour permettre une identification simple : jeune, cheveux blancs, teint laiteux. Genin. Merci bonne journée, au-revoir m’ssieurs-dames. Sachant qu’il doit se contenter de ça – autant dire de peu – le Jisetsu se résout à s’équiper sans trop se presser. Il range la bouteille qu’il avait en main dans le frigo, saisit son équipement qu’il arrange à sa taille et son lourd manteau qu’il envoie magistralement sur ses épaules, et referme la porte derrière lui.

La mission est d’une simplicité effarante. Mais elle n’apporte que mécontentement et circonspection sur le visage balafré de notre Chûnin. Pour dire la vérité, tout semble l’agacer aujourd’hui. Cette mission, pour commencer. Une rang C ? Depuis quand le charge-t-on du menu fretin ? De la police de proximité ? Du port de bagage pour vieille dame ? lui qui a connu les longues années de guerres impériales s’attend le plus souvent à être déployé sur d’autres terrains que celui-ci. Mais encore une fois, il n’a sans doute pas le choix. Être Shinobi revient à un conditionnement de l’être qui doit se transformer en une chose informe, indicible et invisible : une ombre. Et une ombre n’obéit qu’au soleil, et à personne d’autre.
Le but de la mission, ensuite ! Capturer un gamin qui fait des siennes ?? En vérité, une telle chose eut été impensable sous l’épopée impériale. La Loi était le ciment de toute chose, et quiconque faisait le main se serait vu si durement réprimandé que l’idée ne germerait plus jamais dans son esprit ! Bref, une mission qui ne devrait pas en être une … .

Le temps que l’homme revienne à lui, il est déjà en route pour l’académie ! Ayant pris le chemin machinalement, il ne s’est pas demandé une minute si cette réflexion était la plus judicieuse. Il est pourtant confiant. Il se dit qu’un petit chapardeur ne peut pas être un nobody comme les autres. S’il a échappé jusqu’à présent aux différentes forces de police, cela revient à dire qu’il est prédisposé à œuvrer efficacement, avec rapidité et intelligemment. Bref, certainement sur la base d’un entrainement Ninja.
Quelques minutes d’entretien avec l’administration suffisent pour largement encadrer le profil : Rin est bel et bien un jeune garçon, très turbulent et plutôt discret en classe, mais que l’on sait comme étant l’un des plus actifs quand il s’agit de commettre une nouvelle frasque ! C’est donc avec des moyens à la hauteur de sa réputation que l’ancien soldat impérial se rend sur le lieu de rendez-vous avec son partenaire du jour.

Au cœur d’Iwa, et au milieu d’une cohue grouillante et frémissante, le Balafré laisse trainer sn regard à la recherche du profil qu’on lui a décrit. Un bonhomme au teint laiteux. Pour le coup, ce n’est pas courant dans cette société certes mixte mais au teint très marqué par le soleil dur et au froid des montagnes ! L’homme doit facilement se distinguer au sein d’une foule, même aussi nombreuse. Il faut malgré tout bien une dizaine de minutes pour que les deux protagonistes de cette mission se retrouvent nez à nez – non sans s’être tournés autour pendant un bon moment !

» Salut, je suis Hiyori, Chûnin. Les présentations sont ainsi faites. Je pense que tu as reçu l’ordre de mission ; on doit retrouver un gamin fauteur de troubles, nommé Rin. Je suis parvenu à obtenir sa photo à l’Académie pour le repérer plus facilement.


Hiyori tend donc une petite photographie, dévoilant le faciès d’un gamin au regard boudeur, à la tignasse hirsute, et à la grimace mauvaise. C’est un gamin dans tous les sens du terme ! Et ses exploits laissent présager qu’il ne sera pas si facile que cela à neutraliser. Disons plutôt « arrêter » ; dans ce genre de mission, passer à tabac un enfant reste très mal vu, allez savoir pourquoi !

» Ca ne va pas être facile de le retrouver aujourd’hui, surtout dans cette foule … . En fait, je pense presque que la meilleure stratégie est d’attendre qu’il refasse des siennes pour le localiser et l’intercepter plus facilement. Des idées, de ton côté ?

Entrons dans le vif du sujet. Les deux hommes se connaissent peu ; et s’ils doivent faire plus ample connaissance, ce sera au travers de cette mission !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Looking for Rin [Jisetsu Hiyori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô-