N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Examen et conclusion {Kumiko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 8 Nov 2017 - 17:48

    Le soleil se levait à peine à l’horizon. L’aube pointait le bout de son nez dehors tandis que je demeurais à l’intérieur, dans l’une des salles de l’hôpital mise à la disposition des ninjas ayant fait preuve d’aptitudes dans la médecine. Elle leur permettait d’aiguiser leur art, de poursuivre leurs recherches, ou de pouvoir traiter des patients.

    Dans mon cas, c’était un peu des trois. J’avais passé la nuit sur divers échantillons. Preuve en est la multitude de tubes à essai le long de la table de travail. Je cherchais à élaborer des venins, pour changer des antidotes. A force d’en soigner, j’espérais comprendre leurs origines et leurs recettes. Notamment pour pouvoir trouver les bonnes plantes permettant d’annihiler tout sentiment humain d’une personne. Mais également, dans un cadre plus pratique, de paralyser une cible sans avoir à la tuer afin d’améliorer mes capacités de capture ou de traque.

    Kumiko ne devrait plus tarder. Elle devait me rejoindre ici pour son bilan routinier. N’était-ce pas pour cette raison qu’elle avait dû rejoindre mon équipe ? Cependant, je devais avouer être parvenu à ralentir son mal, mais pas à l’endiguer. Mes recherches n’avançaient que lentement à son sujet : quoi de plus naturel étant donné qu’elle était malade depuis bien des années. Cependant, ses années étant comptées, il s’agissait d’une course contre la montre pour savoir qui sera le plus rapide : mes recherches ou son venin ?

    Cette fois, l’examen n’avait pas pour but de proposer un nouveau traitement. Uniquement de bilanter son état et de vérifier qu’elle n’avait pas commis d’actions pouvant aggraver sa situation plus rapidement que nécessaire. Hélas, la Saibogu avait encore un peu de mal avec la notion d’économiser sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Ven 10 Nov 2017 - 8:32


Kumiko ressentait comme perdre son temps à venir à l'hôpital pour des observations. Elle était persuadée qu'il n'y avait plus aucune chance d'être guérit, éléments mourrait sans doute dans peu de temps, alors à quoi bon tenter de s'économiser ? Parfois dans certaines missions, il était nécessaire de sacrifier une partie de sa personne, alors cela lui était venue naturellement qu'elle était dans une meilleure position pour faire cela. La shinobi ne cherchait pas à perdre la vie, elle prenait simplement la meilleure manière de réussir. Elle avait beau être malade, elle n'était pas suicidaire pour autant.

La rouquine se retrouva ainsi comme piégée dans une sorte de jeu entre un médecin sans doute intéressé d'une manière ou d'une autre, sinon pourquoi l'avoir prit dans son équipe ? Piruquoi chercher à la soigner ? Kioshi avait beau avoir le cœur sur la main, cela n'expliquait certainement pas tout. Ce fut ainsi que la Saibogu se retrouva une nouvelle fois à cet hôpital. Depuis l'accident pendant la guerre dans le camp rebelle, elle n'avait pas croisé la route d'un médecin plus que les doigts de sa main. Maintenant, elle se retrouvait à y venir encore et encore pour voir son chef d'équipe. Pendant que les autres malades venaient en faisant la tête, en traînant des pieds comme si la pitié allait les aider à guérir, Kumiko était souriante, joviale et pimpante. C'était à se demander si elle était vraiment malade au final.

« Bonjour ! Bonjour tout le monde ! Ne vous en faites pas, je connais le chemin ! »

Laissa alors dire la jeune femme avec un petit mouvement de main en passant devant l'accueil. Elle commençait à être une habituée des lieux, mais sans doute que l'on pouvait se demander pourquoi elle venait tout le temps. Était-elle visiteur de malade ou réellement malade ? Elle ne souhaitait pas que cela s'ébruite, sinon elle devrait sans doute être à la retraite ! Ce n'était vraiment pas de son âge.

Ce fut en chantonnant que Kumiko arriva dans la partie de l'hôpital pour les shinobis médicaux. Elle ne cherchait pas à être discrète à force de venir, tout le monde du coin devait le savoir de toute façon. Elle salua tout le monde, qui l'a remarquait avant de frapper à la porte.

« Kioshi ? Tu es là ? J'espère que tu n'es pas tout nu, par ce que je rentre ! »

Dit alors d'une manière joviale la chunin en riant doucement. Elle entra dans la pièce sous les regards intrigués des autres présents. Elle observa rapidement les installations actuelles, de nombreux tubes à essaie étaient présents. Cela sentait une drôle d'odeur d'ailleurs, elle frotta doucement sa joue avec un sourire en coin.

« On va finir par croire que l'on soit amant à force que je vienne te voir ainsi. C'est bien on pourra jouer au docteur comme ça. »

Dit alors très directement Kumiko en prenant une mine faussement malade. Elle se pencha légèrement davantage laissant son décolleté légèrement plongeant faire son effet, alors qu'elle prit une voix presque coquine.

« Docteur... J'ai très mal ici... »

Cependant, la Saibogu ne tint guère très longtemps, alors qu'elle montrait un sein de deux doigts. Elle éclata de rire en s'asseyant sur un siège, qui faisait face à Kioshi.

« Alors mon cher docteur, qu'est-ce que l'on va faire aujourd'hui ? Je le sens plutôt bien en tout cas. Mon cœur bat mes poumons respirent, et pour le reste cela doit être similaire. Ça doit être une bonne nouvelle non ? »

Prenant un petit peu plus de sérieux, Kumiko regarda alors davantage le ciel aux travers des carreaux des fenêtres.

« Lors de mes missions, j'ai croisées plusieurs jeunes intéressants. Cela me rassure sur l'avenir, mais ils manquent tellement d'expérience. J'ai l'impression de voir des enfants, mais c'est peut-être mieux ainsi. La guerre, cela ne fabrique pas de bons de bons camarades de beuverie. Il faudra les former comme il faut avant que le pire n'arrive. Enfin je dis ça, mais je ne suis pas si pressée que cela hein. J'essaie juste d'enseigner un manière de faire et d'être tant que je le peux. Ne va pas croire que je déprime, enfin peut-être juste pour y trouver quelqu'un d'aussi passionné que moi dans l'art Saibogu. Il faudra bien que je lègue mes recherches, mes plans, cela serait dommage que cela tombe dans l'oublie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Ven 10 Nov 2017 - 16:31

    « Tu sembles avoir plus d’humour aujourd’hui… »

    Non pas qu’elle n’en avait pas d’habitude. Mais elle me semblait plus taquine qu’à l’accoutumée. Je lui souris doucement en demandant alors :

    « Ca cache quelque chose ? Tu t’es encore trop dépensée, ou tu es particulièrement de bonne humeur cette fois ? »

    Et pourtant, les propos de la Saibogu ne semblèrent pas tout à fait empreints de joie. Kumiko était plutôt pensive. Elle qui disait avoir accepté son sort, commençait-elle tout de même à songer à sa fin ?

    « Allonge-toi sur la table je te prie. Je vais t’examiner. On va voir si tu as très mal ici… »

    Ainsi, elle s’installa à l’endroit indiqué et qu’elle connaissait bien tandis que je demeurais debout à côté d’elle, deux mains aux auras bleutées posées sur elle. Une au niveau de son front et l’autre sur son ventre.

    « Former les jeunes… Fais-tu une remarque quant au fait que nous ne voyons plus Seiji depuis quelques temps et que Koko semble occupée ? Que je devrais prendre un autre élève sous ma tutelle ?
    Ou… Que tu devrais te mettre à enseigner toi aussi. S’il faut les former avant que le pire n’arrive, je te rappelle que ton grade te permet de choisir parmi ces jeunes intéressants pour les intégrer dans ton équipe. Peut-être ainsi pourras-tu léguer ton héritage et ta passion… Mais ça n’est pas encore l’heure. Ca n’est pas encore ton heure… »


    Bien qu’elle s’approchait indubitablement. Je ne pouvais dire le contraire. Hélas…

    « Kumiko… Ne devais-tu pas moins forcer ? Ton corps semble avoir quelques contusions qui n’étaient pas encore là lors du dernier examen. Pendant tes missions avec tes jeunes intéressants… Ne te serais-tu pas mise un peu trop en avant ? Que ce soit pour montrer l’exemple ou… pour les protéger ? »

    Je laissais s’échapper un soupir. C’était toujours la même chose. Je lui faisais la morale, elle se calmait l’espace d’un jour ou deux, puis elle reprenait ses mauvaises habitudes.

    « Ton corps est fragile. Tu dois apprendre à ne pas l’abimer et à économiser tes forces… Mais je suppose que c’est là mon rôle de chef d’équipe également… Soit. Rendons-nous sur un terrain d’entraînement que je t’explicite davantage mes propos… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Lun 13 Nov 2017 - 8:34

« Je peux faire la tête si tu préfères, mais ça va être bien moins drôle ! »

Dit alors avec un sourire la jeune femme avec un léger sourire au coin des lèvres. Elle ne cachait rien de spécial, et elle estimait qu'un docteur comme Kioshi serait capable de le voir si quelque chose n'allait pas. Kumiko leva alors ses mains comme se rendant en riant doucement.

« Je te laisse le découvrir, mais avant de me déshabiller totalement, tu vas devoir trouver une bonne excuse... »

Déclama alors dans un léger rire la Saibogu, qui n'avait pas grand chose à cacher à son chef d'équipe. Évidemment, elle avait donné beaucoup d'énergie et de son temps en nuit blanche pour l'avancée de ses recherches.

« Je dormirais quand je serais morte, mais oui, j'ai dû utiliser plus mon temps que je devrais. En général, j'ai tout de même beaucoup d'humour chef ! Je ne suis pas une personne triste. »

Cela faisait un moment que la chunin pensait à sa fin, elle en était consciente et elle ne se le cachait aucunement. Elle désirait plus que tout donner toutes ses recherches, ses plans et autres trouvailles. Elle ne désirait pas que tout soit perdu à jamais par de l'incompréhension. Kumiko s'allongea alors sur la table, le rituel qu'elle connaissait maintenant à mesure de côtoyer le jonin. Ses longs cheveux roux s'étala sur la table, alors qu'elle prenait son front d'une main pendant un instant. Elle ne réagit que peu aux attouchements du docteur sur son corps. Elle avait déjà expérimenté la douleur, la souffrance et son mal qui grandissait petit à petit en elle.

« Ho non non, je ne faisais pas référence à nos deux petits jeunes, ils sont en général si disparate à cet âge. Cela ne m'étonne pas tellement, mais le faut que jeunesse se passe dit-on. Certains sont simplement plus mûre que d'autres, mais ce ne serait pas des réflexions de vieux ? »

Dit alors avec un sourire en coin la jeune femme.

« En tout cas, peut-être qu'il serait temps de prendre d'autres jeunes, c'est possible oui. Je ne suis là que pour aider le temps de pouvoir tenir après tout. Ce n'est pas un bon plan de compter sur moi sur le long terme. Quoi qu'il en soit, j'y pense en effet à enseigner moi-même. Le seul souci est que je ne suis pas une personne d'avenir, alors à quoi bon ? J'imagine que je je trouverais pas quelqu'un exactement comme moi, mais je devrais trouver un autre Saibogu pour reprendre ma flamme, mais avant, je dois le former oui. »

Kumiko sourit légèrement en posant ses mains derrière sa tête en regardant le plafond.

« Ne crois pas que je sois si désespérée que cela, malgré tout ça, je pense que cela va plutôt bien. »

Kumiko était bien certaine que Kioshi était tenu par son rôle, mais c'était son métier qui voulait ça. Elle se gratta la joue en regardant ailleurs pendant que le médecin lui disait découvrir de nouvelles cicatrices sur son corps.

« Ce n'est pas de ma faute si je suis quelqu'un de maladroit. Mon corps se retrouve souvent dans la trajectoire des coups quand je suis avec d'autres personnes. Ce n'est vraiment pas de chance hein ? »

Commença à dire comme une excuse la kunoichi, mais est-ce que s'en était vraiment une ? Il était évident qu'elle préférait se prendre les coups à la place par exemple de Mareo, qui était un jeune homme très bien et plein d'avenir. Il méritait bien une protection adéquat. C'était donc plus par jeu qu'autre chose si jamais elle faignait l'innocence, mais il en était rien. Elle rit doucement en regardant Kioshi, se forçant à être j'en mauvaise menteuse.

« Je vais essayer d'y aller doucement, promis, sinon tu t'ennuierais si jamais je ne venais pas si souvent. Un terrain d'entraînement ? Vraiment ? Je croyais que tu parlais d'économie d'énergie ? »

Dit alors avec un sourire en coin Kumiko, tandis qu'elle se leva doucement de la table en remettant ses vêtements.

« Tu fais un chouette chef d'équipe, ne t'en fais pas. Tu seras sans doute dans le top cinq du prochain classement se popularité. Je suis sûre que tu auras le vote de pas mal de filles. »

Kumiko récupéra ses affaires, bien curieuse de découvrir ce que voulait dire Kioshi par une démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Lun 13 Nov 2017 - 9:17

    « Ce sera un bien pour un mal. Une dépense d’énergie pour une économie future. Tu verras bien. »

    Dis-je alors que nous quittions l’hôpital pour nous diriger vers le terrain d’entraînement le plus proche, non sans que je ne récupère quelques-unes des fioles sur lesquelles je travaillais.

    « Tu n’es pas une personne d’avenir, alors à quoi bon former une équipe ? Je suis un ninja. En tant que tel, j’ignore si je rentrerais en vie à chacune de mes missions. Ce sont les risques de notre métier. Tout comme toi, je ne suis pas une personne d’avenir. Aucun ninja ne l’est, par définition, car la mort peut surprendre à tout instant. Il est même possible que je parte avant toi…
    Est-ce que je m’interdis d’avoir une équipe pour autant ? »


    Certes nos situations n’étaient pas les mêmes, mais j’étais là pour la pousser vers le haut dans tous les cas. Vers la vie. Mais la Saibogu, comme à son habitude, se réfugiait dans l’humour. Seul moyen pour elle de ne pas prendre les choses au sérieux et donc de les reconnaître à leur véritable importance. De ne pas prendre la vie au sérieux, car elle s’était raillée d’elle. Peut-être devais-je entrer dans son jeu par moment ?

    « Parce que tu voteras pour moi ? »

    Mais nous arrivions sur le terrain d’entraînement. Sauf que la Saibogu ne savait pas encore à quoi s’attendre.

    « Ton corps se retrouve « maladroitement » sur la trajectoire des coups quand tu es avec d’autres personnes parce que tu réagis aux actions ennemis au lieu d’agir avant. Tu ne dois pas être dans l’action. Tu dois préméditer l’action à venir et ainsi avoir un tour d’avance sur ton adversaire.
    Je suppose que tu as deviné le but de notre venue ici à présent ? As-tu des questions avant que nous ne commencions ? »


    Je préférais, dans un premier temps, laisser la réflexion à l’élève. Que ce soit la théorie ou la pratique : qu’il indique d’abord ce qu’il sait ou croit savoir. Ainsi, je n’aurais qu’à corriger certains points si nécessaire ou à en préciser d’autres. Mais tout ce qui lui viendra d’elle-même, j’étais certain que ça lui restera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Ven 17 Nov 2017 - 8:25


Kumiko haussa les épaules en suivant docilement son chef d'équipe et docteur vers le terrain d'entraînement. Elle ne savait pas trop à quoi cela pouvait bien rimer, mais après tout pourquoi pas.

« C'est vrai que quelque part j'ai un avantage, je sais que je vais mourir, uniquement pas encore trop quand. Nous devons être des armes aiguisées sans sentiment, ce n'est pas cela que l'on apprend aux jeunes à l'académie ? »

La jeune femme se frotta l'arrière des cheveux en lâchant un soupir.

« Oui enfin... Ne mélange pas nos situations, si tu venais à mourir avant, ce serait parce que j'ai mal fait mon travail. Mais je comprends ce que tu veux dire à propos de former une équipe. Je vais y réfléchir... »

Laissa alors dire la kunoichi sans vraiment répondre par la positive ou la négative se gardant du temps. Elle était loin de se cacher la vérité par l'humour, mais c'était tout de même plus agréable ainsi. Ce n'était qu'une façon de garder la tête haute dans de nombreuses situations. Le sourit légèrement presque surprise de voir que Kioshi se laissait aller à ses boutades, mais elle y répondit alors avec une constante humour.

« Je dois bien avouer que tu es mignon, tu as une bonne situation et tu es plutôt sympa, alors pourquoi pas ? »

Laissa filer alors Kumiko avant de rire une main devant sa bouche souriante. Elle croisa ses bras derrière sa tête avec un petit sourire alors qu'ils se retrouvaient sur le terrain d'entraînement.

« Alors ça... C'est vraiment petit... »

Argumenta simplement la Saibogu tandis que Kioshi l'accusait faussement sur son manque de préparation. Elle savait bien que ce n'était que pour amener sa rhétorique là où il voulait. Elle commençait à voir à quoi pourrait elle être entraîner.

« Je me demandais si les fioles que tu as pris sont si tu as peur de t'ennuyer ou pour tester quelque chose... »

Commenta simplement la jeune combattante en marchant lentement en direction du milieu de terrain toujours les mains dans les poches. Elle s'étira doucement comme si elle sortait d'une longue sieste. Elle éveilla son énergie dans son corps, le chakra relevant de nombreux sceaux de chakra partout sur son corps. Elle se frotta la base du nez avec un petit sourire.

« Bon alors tu veux me frapper pour éviter que je me blesse plus tard ? C'est très avenant se ta part ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Ven 17 Nov 2017 - 23:46

    « C’est pour cela que je n’enseigne pas à l’académie… »

    Des armes aiguisées sans sentiment ? Ce sont les sentiments qui changent le monde et qui permettent aux gens de se surpasser. Que ce soit en bien ou en mal. Et je ne cachais pas mon avis sur cette question. La Seigneur de Kaze le savait pertinemment elle aussi. D’ailleurs, elle avait avoué à demi-mot qu’elle aurait répondu la même chose à sa propre question. Elle aurait choisi la voie des sentiments aux ordres et à la discipline si un proche se faisait capturer. Alors pourquoi inciter les jeunes à ignorer leurs émotions ? N’était-ce pas hypocrite comme façon de faire ? Voilà pourquoi je ne prônerais jamais ce chemin pour aucun de mes élèves. Si Kumiko venait à trouver un compagnon et qu’elle préférait abandonner la vie de ninja pour profiter de ses dernières années, je l’encouragerais dans son but sans hésitation. Être un ninja n’était pas une vie…

    Mais jusque-là, mon rôle était de la garder en vie le plus longtemps possible. Et ceci passait par ce terrain d’entraînement, malgré les boutades de la Saibogu. Bien que je devais malgré tout relever l’une de ses remarques :

    « Les fioles ? Plutôt pour tester des choses oui. Pourquoi serais-tu la seule à apprendre ? »

    Dis-je avec le même sourire moqueur qu’elle empruntait pour ses petites provocations.

    « En réalité, c’est parce que je souhaite m’exercer dans un autre domaine… Connais-tu la différence entre la médecine défensive et la médecine offensive ? La réponse est à la fois simple et étrange. Lorsque j’opère un patient sur la table d’opération, mon incision est une médecine défensive. Mais si je tranche un tendon d’une personne sur le champ de bataille, ça devient de la médecine offensive…
    Prenons un autre exemple. Si je t’administre un anesthésique avec ton accord, c’est de la médicamentation, du traitement. Si, par contre, tu es en désaccord, on appelle ça une attaque, un empoisonnement…
    Certes, il est plus difficile d’appliquer la médecine offensive, mais elle demeure la même que la défensive dans sa technicité. Aussi, si j’apprends à sectionner des tendons efficacement ou à paralyser correctement une cible, c’est toujours mieux que de réduire son cœur en cendre. Que ce soit pour lui ou pour ma propre conscience…
    Et aussi, ça signifie que mes attaques ne sauront que t’infliger des dégâts que je saurais soigner. Et on en vient donc à toi : tu vas devoir éviter mes attaques. Mais le sujet du jour n’est pas d’esquiver simplement, vu que ça ne résoudrait pas la problématique pour laquelle tu prends des coups, étant donné que tu n’es pas la cible initiale…
    Mais tu devras préméditer l’assaut pour y réagir au mieux. Ainsi, tu pourras à la fois t’interposer et bloquer l’attaque, au lieu de l’encaisser avec ton corps.
    Il s’agit donc d’anticipation. Le mot est bien joli, cependant, as-tu une idée de comment procéder ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Lun 20 Nov 2017 - 17:11

Kumiko sourit légèrement en entendant Kioshi dire que c’était justement pour ce genre de petites phrases mesquines qu’il n’enseignait pas à l’académie. Elle croisa les bras derrière sa tête en s’en amusant.


« C’est vrai que cela ne donne pas envie, mais je dois bien avouer que je prefere les enfants un petit peu plus grand. Trop petit, je pense que cela aurait tendance à m’agacer. »



Répondit alors la jeune femme avec un petit mouvement de main presque dédaigneux. C’était toujours bien sans doute de chercher à pousser les jeunes à respecter son village, à suivre les ordres, à être fidèle et à agir selon un devoir plus ou moins chimérique, mais la rouquine ne pouvait croire que l’on pouvait se donner à fond sans pouvoir réfléchir ou au moins pouvoir donner son avis.



« J’ai toujours tendance lors de mes missions de demander aux genins ce qu’ils pensent de mes décisions. Cela en choque plus d’un d’ailleurs, mais je ne manque pas de choisir moi selon ma conscience et ce qu’ils m’ont dit si cela s’avère probant. »



Commenta alors Kumiko en haussant les épaules. Elle ne s’était pas posée la question de comment pouvait penser ceux qui dirigeaient le pays ou au moins le village caché ninja. Elle n’était pas très portée sur les relations avec les puissants, son côté rebelle sans doute. Elle préférait presque trouver un grand amour, quitter la vie de ninja et se concentrer sur sa vie d’inventeur, mais il restait toujours sa maladie. Une vie de souffrance valait peut-être mieux avec une personne de cœur à ses côtés sans chercher à tuer les autres ?



« Je commençais à m’inquiéter si jamais j’allais devoir rester des trucs étranges …. Mais bon, tu seras toujours là pour me soigner, c’est déjà ça. »



Dit alors amusée la jeune femme, ce ne serait pas vraiment un problème à ses yeux.



« Je vois bien le principe entre soigner ou détruire, après tout, cela peut s’avérer dans tous les domaines. Tout ce qui permet de construire, aide à savoir de comment détruire. Cela peut-être la vie, comme le mental ou quoi que ce soit d’autre. Après tout, je ne vois pas pourquoi un médecin devrait se contenter uniquement de soigner. »



Argumenta la rouquine en haussant les épaules, dans le Yuukan, ils étaient loin du serment d’hyppocrate. Le fait qu’un médecin et surtout un shinobi tenterait d’apprendre à tuer était pour Kumiko totalement normal.



« L’art de tuer est toujours en développement, pour cela, je ne m’inquiète pas. L’homme trouvera toujours une manière de tuer ou de neutraliser. Et puis après tout, il vaut mieux que cela soit de notre côté que d’un autre. »



La Saibogu leva un sourcil.



« Le cœur en cendres ? Vraiment ? Remarque pourquoi pas, j’imagine qu’avec un poison … »



Kumiko hocha la tête en commençant par s’étirer afin de se préparer. Elle n’était pas une spécialiste de corps à corps, mais elle se rappelait tout de même de ses cours de taijutsu à l’académie.



« J'en ai pas l'air comme cela, mais je commence à me dire que je devrais m'entraîner sérieusement au corps à corps, mais commençons déjà par l'esquive. Il faut bien commencer par quelque chose, j'imagine que l'attitude, la direction du regard et la réaction corporelle de mon ennemi peut-être un indice. »



Kumiko se plaça alors à quelques mètres de Kioshi en faisant de petits ronds avec ses poignets et chevilles afin d'être bien chaude comme il fallait. Elle ne doutait pas que son processeur de médecin ne manquerait pas de quelques conseils, mais elle était davantage du style à apprendre sur le tas et l'expérimentation. Ce n'était pas une science appliquée ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 22 Nov 2017 - 9:56

    « Il vaut mieux que ce soit de notre côté que d’un autre. Hélas, avec cette philosophie tout le monde cherchera encore plus loin dans ce domaine, sans frein aucun. Mais c’est ainsi que ce monde tourne n’est-ce pas ? Malheureusement…
    Quant au cœur en cendres, je ne faisais pas référence à mes poisons mais à mon regard qui tue. Après tout, j’ai les yeux revolver… »


    La Saibogu me présentait ses premières pistes pour parvenir à réussir l’exercice. L’attitude, la direction du regard et la réaction corporelle de l’ennemi. Il s’agissait d’un bon début. Hélas, il y avait un hic. Je repris donc la parole tout en marchant lentement dans sa direction.

    « L’anticipation n’a rien de bien surprenant. Lorsqu’un combat s’éternise, il arrive que l’adversaire reproduise le même schéma d’attaque et donc que tu t’attendes naturellement à la suite. Simplement parce que tu l’as déjà vu faire. L’anticipation, lorsqu’elle requiert du chakra, n’est pas juste une analyse de ton ennemi par rapport à lui-même. Tu te mets à comparer tous les mouvements que tu as déjà pu observer de tout le monde. Ainsi, tu devineras que telle posture sert à telles possibilités de mouvements, possibilités que tu élimines rapidement suivant la situation dans laquelle tu te trouves, et tu finis par aboutir sur la bonne réponse car il s’agit d’une réflexion qui devient instinctive et qui se produit à chaque instant du combat, du moment que tu poursuis la consommation en chakra.
    Mais en effet, les trois aspects que tu as cités sont des pistes te permettant de formuler ces diverses hypothèses d’avenir. Cependant… »


    Subitement, j’accélérais la cadence tandis que ma main s’aiguisait dans une lame bleutée, celle-là même qu’utilisent les chirurgiens ninjas pour découper allégrement la chair de leur patient. Et, tandis que je regardais le cœur de la Saibogu et que mon corps de profil convergeait dans cette direction, main coupante la première, mon bras laissé derrière était la véritable attaque : une main tranchante également qui attaquera la cuisse de Kumiko de bas en haut.

    « La vitesse du combat met en défaut ta tactique, car tu laisses le temps à ton adversaire de faire des feintes en lançant son corps et son regard dans une fausse direction. Certes, sa précision en sera atténuée, mais si tu ne prévois pas l’attaque qui suit… En combattant rapidement, tu lui donnes moins le temps à la réflexion et il agira simplement par habitude de combat. Et alors tu pourras anticiper ses schémas d’action. Ou sinon, c’est autre part qu’il te faut regarder… Mais où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Lun 27 Nov 2017 - 8:18

« Je crois que pour cela, l'homme cherchera toujours plus loin sans aucune limite, c'est dans la nature de l'homme que d'aller voir encore un peu plus loin, d'aller chercher ce qu'il n'a pas. »

Dit alors philosophiquement la Saibogu avec un léger sourire en réponse à son chef d'équipe. Elle ne pensait pas possible de pouvoir réfréner quoi que ce soit à part grâce à la force, ce qui n'était pas envisageable. Cependant, elle ne put s'empêcher d'éclater de rire en entendant Kioshi parler de ses yeux révolvers. Elle s'essuya le coin d'un œil avec le revers de sa main.

« Non mais je suis vraiment désolée, mais ce n'est pas un peu usé comme expression ? Cela marche vraiment avec les filles en général ? »

Dit alors amusée la jeune femme, qui n'était pas très réceptive visiblement à ce genre de charme ou expression tout du moins. Cependant, il était grand temps de se concentrer sur quelque chose de plus sérieux, l'entraînement. Décidément, cet examen médical était de plus en plus étrange.

« Il y a toujours un peu les mêmes manières d'attaquer de toute manière, l'élément change, mais la forme peu. Après tout, les personnes ont mes mêmes influences plus ou moins. Pour le corps à corps, j'essaie d'éviter pour le moment, mais je me doute que je ne pourrais pas tout le temps. Il faudrait que je sentes ce qu'il va se passer, je pourrais aussi utiliser du chakra afin d'augmenter mes réflexes, ma compréhension et tout ce qu'il va avec. »

Kumiko était plutôt d'accord avec Kioshi à propos de sa manière de voir le combat. C'était une personne assez expérimenté après tout dans ce genre de choses. Elle remarqua alors ce qu'elle estimait être une sorte de scalpel de chakra, capable de couper quasiment n'importe quoi. Elle eut alors le réflexe de se reculer vivement, La Saibogu n'avait pas tellement envie de se faire découper en rondelles, surtout avec ses attaques à distance.

« A moins que je ne deviennes moi également plus rapide ! Mais je comprends ce que tu veux dire. Je n'ai pas forcément pour le moment l'intérêt de rester au contact de mes adversaires, mais cela peut-être un schéma de mouvement trop simple à déceler. Très bien essayons alors... »

Proposa alors la jeune femme en formant un signe afin de mieux diluer l'énergie dans tout son corps. L'intérêt était de permettre à son corps d'être plus rapide grâce au chakra, c'était un épuisement continu, mais bien nécessaire.

« Si je dois accélérer aussi vite que mon adversaire, je devrais moi également réagir instinctivement, grâce au chakra, j'aurai un temps d'avance. »

Kumiko posa sa main sur son bras gauche et elle fit sortir dans un petit nuage de fumée un pistolet assez classique. Elle sourit doucement au médecin en haussant les épaules. Il n'allait pas lui en vouloir alors qu'il allait attaquer lui aussi. Les multiples sceaux de fuinjutsu partout sur son corps était bien visible maintenant. Elle espérait être prête à le recevoir en le regardant pleinement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 29 Nov 2017 - 16:52

    « Si ça marche avec les filles ? Je l’ignore : ça n’était pas mon but. Il faudrait interroger Marc Lavoine pour obtenir la réponse. N’en as-tu jamais entendu parler dans tes écouteurs Saibogu ? »

    C’était certes une référence désuète qui datait encore de l’époque de l’Empire, mais il s’agissait malgré tout d’un petit classique en son temps. Mais revenons plutôt à l’entraînement.

    « La vitesse est une bonne chose, mais encore une fois ce n’est pas ici notre affaire. Méfies-toi à ne pas confondre vitesse et précipitation. Car si tu réagis rapidement face à une feinte, tu te retrouveras piégée contre la vraie frappe.
    Quant à l’utilisation de chakra, ce sera évidemment une nécessité, comme dans tout combat entre des ninjas. C’est un peu comme la nécessité de respirer pour vivre. Cependant, en user d’accord, mais pour faire quoi ?
    Tu as deux pistes. Le centre de gravité ou les points d’appui au sol. La répartition du poids sur ses pieds, et notamment sur les orteils ou la voûte plantaire, t’indique la direction qui sera prise. D’autant plus si ton adversaire, comme moi, ne porte pas de chaussure… Quant au centre de gravité, il donne à la fois plus d’informations mais est plus complexe à évaluer et à analyser. Mais nous allons voir ça très vite… »


    Appuyé sur mes deux jambes, j’avançais une nouvelle fois vers la Saibogu armée de son pistolet. Une main avec l’aura bleutée du scalpel, la seconde s’empara d’une fiole qu’elle garda précieusement. Puis je courus vers la Saibogu sans détour ni feinte, enchaînant simplement les frappes de ma main bleutée tandis que l’autre attendait l’action du pistolet pour lancer la fiole. Sur une cartouche ou sur la dite arme. Une décoction des plus risquées…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 6 Déc 2017 - 12:09


Kumiko se frotta la tempe doucement à l'aide de deux doigts en grimaçant. Elle haussa les épaules un peu gênée.

« Heuuu non, je dois bien l'avouer que je n'ai pas entendu parler de ce type, mais tu sais, e suis plus musique métal. Il ne faut pas m'en vouloir, c'est un chanteur de ton époque ? »

Ajouta alors espiègle la Saibogu, juste pour l'embêter un petit peu, alors qu'ils n'avaient pas une grande différence d'âge. Il n'était même pas certain qu'il y avait une génération entre eux, c'était dire. Peut-être était-ce un moyen de motiver le médecin dans ses attaques, juste pour jouer ? Qui pouvait bien le dire ? Se rapprocher du danger n'était pas quelque chose de naturel pour la rouquine, loin de là.

« Il s'agit alors d'être prudente hein ? Tellement dépendant du chakra, s'en est amusant quelque part. Cela peut aider à améliorer ses réactions, au cerveau à analyser la situation. Je me fais confiance pour toujours trouver une solution pour m'en sortir pas trop blessé. Je n'ai pas davantage à rester au corps à corps. J'aime bien l'idée d'analyser le centre de gravité, cela me semble logique en effet. »

Pour une scientifique, cela lui semblait logique, un centre de gravité de n'importe quel objet était facile à déceler à ses yeux. Elle remarqua alors le mouvement dans sa direction assez rapidement en se reculant rapidement, mais elle devait arrêter un coup. Le premier était un scalpel de chakra que presque tout le monde connaissait. C'était une attaque de au corps à corps. L'autre en revanche était une simple fiole, mais elle s'en méfiait comme de la peste. Qui pouvait vraiment savoir ce qu'il pouvait y avoir, surtout que Kioshi avait parlé de faire des tests. Cela pouvait bien être une feinte comme il avait dit, mais une fiole pouvait être une arme dangereuse à distance, alors pas question de prendre de risque.

Elle concentra un peu de chakra afin de sauter en l'air la tête vers le bas pour viser avec son pistolet. Son regard était plongé dans celui de Kioshi alors qu'elle visait sa tête pour le moment. Elle sourit légèrement et connaissant son arme, elle décala à peine le canon du fusil au dernier moment pour exploser la fiole dans la main du docteur. Elle avait prévu d'utiliser son aile volante par la suite pour décoller dans les airs et ne pas retomber sur Kioshi et son scalpel de chakra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 6 Déc 2017 - 17:55

    La Saibogu choisit les airs pour esquiver. Une mauvaise idée car cette voie diminuait ses options quant à l’attaque suivante, mais j’ignorais qu’elle était capable de s’envoler et donc de se mouvoir aussi bien dans les airs qu’au sol. Avant cela, elle tenta de tirer sur la fiole que je tenais en main. Je tentais de me dérober peu avant l’impact, mais des débris de verre vinrent cisailler ma main et quelques gouttes se mirent à grignoter ma chair. La balle n’atteignit jamais le sol : elle disparut avant, dévorée par l’acide que j’avais concocté.

    Je me souvenais encore du jour de cette trouvaille, tandis que je recherchais un moyen pour attaquer les nerfs moteurs afin de rendre la victime immobile. Heureusement que je testais toujours mes produits sur un clone avant de l’appliquer en situation réelle, car à ce moment-là le résultat escompté fut au rendez-vous : le clone ne bougeait plus. Sauf qu’un trou béant avait remplacé sa gorge et que c’était la mort qui le paralysa. J’avais mélangé divers produits qui avaient bel et bien une action sur le système nerveux, mais j’avais omis de vérifier la teneur en ion d’hydrogène et d’équilibrer ensuite le mélange…

    Produit qui m’attaquait certains doigts à présent, mais je me devais d’abord de profiter de la situation : Kumiko était juste au-dessus de moi. J’attendais pour la réceptionner mais elle s’envola plus haut.

    « De bons réflexes. Mais voyons voir ce que tu sauras faire face à ça… »

    Une nouvelle fiole, un nouveau produit. Celui que je désirais créer quand j’étais tombé sur l’acide corrosif. Je déversais le liquide dans les airs bien que la Saibogu était trop loin pour l’atteindre. Mais un courant d’air aérien ne tarda pas à venir frapper le liquide qui s’élança comme une pluie en direction de Kumiko. Un vent tailladant et un venin qui ne demandait qu’une petite plaie pour pénétrer son organisme afin de paralyser lentement l’ensemble de ses nerfs moteurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Jeu 14 Déc 2017 - 8:46


Kumiko avait l'air d'avoir la tête en l'air, d'être légère et sans penser à quoi que ce soit, mais elle était bien plus que cela et ne faisait jamais rien par hasard. Elle s'était envolée pour éviter au maximum des dégâts, mais ce n'était pas que par peur. Elle avait bien fait de tirer avec son pistolet pour éclater la fiole. On avait pas idée de s'entraîner avec ce genre de liquide si dangereux ! Elle en fut vraiment très étonnée en voyant l'acide rongé la chaire de la main meurtrie du médecin. En tant que chimiste et inventrice Saibogu, elle connaît ce genre de produits très dangereux. Si ce type de liquide était extrêmement efficace, cela restait également son souci majeur pour l'utilisateur. La puissance du dissolvant était telle que la balle qu'elle venait de tirer était entièrement digérer sans souci.

« Tu devrais t'entrainer avec de la peinture à la place ! Ou alors il faut mieux préparer ton produit dans une Grenade ou une mine ! »

Commenta alors la jeune femme à son partenaire, tandis qu'elle posa sa main contre le sceau détenteur de son aile de vol. En très peu de temps, elle put alors se poser sur cette étrange invention et filer dans le vent en évitant de retomber sur son adversaire. Bien vite en tournant de manière concentrique autour de Kioshi, elle se releva sur ses pieds en reprenant bien en main son pistolet. Ce n'était sans doute pas du jeu de rester loin, ce n'était pas comme cela que mon pouvait s'entraîner de manière optimale. Elle pourrait bien aider le médecin ravaleur de façade à l'acide à trouver d'autres produits intéressants. Elle avait en effet une collection impressionnante de divers produits chimiques, pour différents usages. Elle réfléchissait à toute allure comment aider le jeune médecin un peu fou dans sa tête. Elle avait bien de quoi aider cet homme, même si ce n'était pas pour ce genre de cas qu'elle avait fait cette préparation. Elle déroula un parchemin en regardant Kioshi, dont sa main devait chauffer d'une manière drastique.

« Un acide est un produit qui dégage du sel et de l'eau, il faut une base solide et efficace pour neutraliser l'acide, alors mets ça sur ta main. »

Kumiko sortit alors du parchemin un sac qui contenait de la poudre blanche. C'était du carbonate de sodium, largement efficace en moussant contre de l'acide. Cela aidait normalement à la fabrication de verres divers actuellement, sauf que le clan Saibogu pouvait bien lui trouver d'autres intérêts et utilités. Peu de temps plus tard, Kioshi n'était pas enclin à laisser l'entraînement se stopper pour une blessure qui pouvait s'avérer tout de même dangereuse. Il sortit à nouveau une fiole et il fallait bien avouer que la rouquine ne comprit pas bien au départ où il désirait en venir. Elle se sentit très bien au départ à l'abri dans les airs, mais c'était sans compter l'ingéniosité du médecin. Cependant, elle comprit bien rapidement sa maîtrise en voyant le liquide commencer à voler dans les airs dans sa direction d'une manière menaçante. Elle eut à peine le temps de prendre trois petites sphères de métal et les jeter en forme de triangle dans la direction. Cela forma alors un mur de chakra pour se défendre, sauf qu'elle n'avait pas vraiment eu le temps de peaufiner sa défense. Alors elle frémir légèrement en sentant des dommages dans sa main gauche, qui devait avoir procéder à un mauvais lancé dans la précipitation de la préparation de la défense. Elle sentir alors sa main s'engourdir. Sans doute que dans un véritable combat important, elle n'aurait pas hésiter à se trancher la main pour minimiser la progression du poison. À la place, elle se doutait que son propre sang allait convoyer le poison, et ce même si ce n'était qu'une petite dose, cela allait devenir problématique très rapidement. Elle posa un genoux contre son aile volante pour s'economiser au maximum et de garder son calme. C'était important pour la suite, quand bien même elle n'avait aie des notions de premiers secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Ven 15 Déc 2017 - 17:01

    « Hélas la peinture ne me permet pas de connaître l’efficacité de mon produit face à un adversaire qui se défend, ni la quantité nécessaire pour que cela lui soit handicapant dans le combat. Quant à la grenade ou à la mine, je n’ai point les prédispositions nécessaires pour en posséder. A la limite quand nous sommes ensemble, par le biais d’une technique combinée, mais il faudra mieux nous connaître pour cela.
    Et pour le produit, je te rappelle que j’ai été médecin avant de me tourner vers la concoction de ces poisons. J’ai appris à les soigner avant de les fabriquer. Mais merci pour ton intention. »


    D’ailleurs, j’appliquais pourtant son produit à elle tandis que je possédais les moyens de me guérir. Mais je souhaitais découvrir son produit et sa méthode : peut-être découvrirais-je ainsi de nouveaux outils ou procédés ?

    Cependant, la Saibogu se fit avoir par le prochain assaut. Certes la blessure était légère, mais ce n’était pas là le but de mon attaque. Ce n’était donc plus qu’une question de temps avant que le poison ne se propage dans son corps. Mais pourquoi n’avait-elle pas réussi à se défendre correctement dans les temps ?

    « Faisons une pause pour le moment. Descends que je puisse t’examiner et retirer le produit de ton corps. Je ne voudrais pas que cela facilite la propagation de ton mal.
    Mais surtout : tu ne sembles pas avoir la bonne approche pour réussir ton exercice. Qu’essaies-tu de faire ? Tu réagis, c’est-à-dire que tu réponds à une action. Mais lorsque tu anticipes, tu ne dois plus réagir, simplement agir. Ainsi, tu obtiens le temps qui te manquait pour parfaire ta défense, voire ta riposte.
    Evidemment, tu ne peux réussir l’exercice du premier coup. Mais il ne me semble pas que tu observes beaucoup ou que tu fasses davantage attention que dans un combat normal. Or, si tu souhaites obtenir cette technicité via un entraînement, il va falloir accentuer tes actions, ou ta narration, sur la description d’une anticipation, et donc surtout et avant tout sur l’observation de ton adversaire pour préméditer son prochain assaut. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 20 Déc 2017 - 8:27


« Je ne fais que proposer ! Mais je pense que tu peux trouver mieux qu'une simple seringue ! Ça fait un peu le médecin fou. »

Dit alors Kumiko amusée en imaginant Kioshi dans un mauvais film d'horreur de série B. Elle n'eut guère le temps par la suite de réussir à se protéger totalement de l'attaque du médecin dans sa direction. Sa main avait été touchée, et elle savait bien ce que cela voulait dire en question de poison. Elle n'était pas médecin, mais c'était largement suffisant. Kioshi proposa de faire une pause, et elle se doutait bien du pourquoi. Ce n'était que pour la soigner sans doute du poison ou de l'autre produit qu'il avait eu en tête de créer.

Sans résister ou l'envie de poursuivre pour le moment me combat dans ces conditions, la Saibogu descendit à l'aide de son aile de vol jusqu'à lui. Elle laissa son aile de vol au sol et elle s'assit sur un gros caillou. La rouquine était consciente que c'était en faisant le moins d'effort possible qu'elle pouvait limiter ma propagation du poison dans son corps. Ce ne serait que plus facile pour lui de la soigner sans doute.

« Tu es adorable. »

Dit alors avec un léger sourire Kumiko en tendant sa main vers Kioshi, alors qu'elle commençait à se sentir comme entourée de coton. C'était sans doute les effets du poison.

« Les mauvaises habitudes sans doute, mais oui, tu as raison, j'essaie de réagir et pas d'anticiper le danger. Un instinct naturel sans doute. »

Kumiko se releva doucement suite au soin du gentil docteur, et ce qu'il lui avait dit ou sans doute la manière dont il avait parlé était sûrement de trop. Elle avait eut l'impression d'être de nouveau un enfant, et elle était agacée. Était-ce véritablement par ces dires ou parce qu'elle avait fait une faute grossière ? Elle garda tout cela pour son chapeau de toute manière. La Saibogu rangea alors son aile de vol en posant sa main sur le sceau de fuinjutsu correspondant. Elle n'en aurait pas besoin, car c'était bien une manière d'éviter les blessures. Elle devait réussir à anticiper les dangers, pas seulement éviter d'être blessée.

« Très bien, alors viens, je t'attends ! »

Kumiko resta alors droite en fixant son adversaire des yeux glissant ses mains dans ses poches. On put voir les sceaux de fuinjutsu sur son corps apparaître, elle venait sans doute de monopoliser un peu de chakra pour s'aider dans sa tâche. Elle commença alors à observer la réaction physiologique de Kioshi. Ses sens affûtés, la jeune femme fit attention à la moindre information que pouvait lui donner le regard de ce dernier, le type d'attaque qui allait approcher. Elle devait alors deviner ainsi par où et comment l'attaque allait venir. Elle devait donc agir avant que le coup ne part, ce qui était assez original pour elle. Kumiko avec son expérience du terrain devait imaginer avec le plus petit indice la manière d'attaquer, car il n'y en avait pas cinquante non plus. Elle était assez sérieuse pour une fois, plus de petit sourire en coin. Elle rangea son pistolet à la ceinture pour sortir son fusil sniper. Si Kioshi la voulait sérieuse, elle prendrait la mesure. Elle engagea une balle de faible puissance doté d'un sceau dans la cartouchière du fusil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Jeu 21 Déc 2017 - 9:47

    Heureusement pour la Saibogu, sa main étant le point d’entrée du venin, il ne sera pas indélicat de ma part de la soigner. Après tout, n’oublions pas que nous nous trouvons sur un terrain d’entraînement public. Mais ici, il me suffisait de lui tenir la main de mes paumes enveloppées d’une aura bleutée afin de retirer peu à peu le liquide empoisonné de son corps. Il n’y en avait qu’une faible quantité, mais ça signifiait uniquement qu’il aurait mis plus de temps à agir. Je devais avouer qu’une part de moi aurait été curieuse de voir la propagation des effets en situation de combat, et notamment les moyens mis en œuvre par les victimes pour se défendre malgré tout. Sans doute parce que je m’expérimentais à la médecine offensive tandis que l’inverse m’était déjà acquis : la guérison de ce mal.

    Finalement, nous reprîmes l’entraînement et Kumiko semblait déjà plus concentrée sur sa tâche. Peut-être pouvait-on accélérer le rythme en ce cas ? Joignant mes mains, je fis apparaître cinq répliques totalement identiques à mes côtés. Ainsi, la Saibogu allait avoir six fois plus d’informations qu’elle pouvait analyser tandis que de mon côté je pouvais amasser plus d’expérience dans l’application de la médecine en situation de combat.

    « Il semblerait que tu te sois décidée à ne plus prendre ça pour un jeu ? »

    Voyons voir ça. Les clones partirent par vague. D’abord deux attaquant chacun de ses flancs, mains aiguisées tel un scalpel prêt pour la découpe. Puis deux autres : devant et derrière. Et enfin moi par au-dessus. Le dernier disparut dès qu’il eut l’occasion d’être dans l’angle mort de la Saibogu. Il n’était là que pour servir de future diversion au prochain assaut. Je ne comptais pas le blesser grièvement : je ne visais que certains tendons pour entraver ses mouvements et sa mobilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mer 27 Déc 2017 - 8:36


Il valait mieux que Kioshi vise bien au moment de son poison, car si la jeune femme n'était pas vraiment très gênée en quoi que ce soit, cela pouvait être différent pour le médecin. Qu'est-ce que l'on dirait à le voir faire des choses étranges ? Kumiko se disait qu'il devait être bien au-dessus de cela. Après tout, il l'avait déjà vu toute nue à leur première rencontre, mais elle n'avait pas couché ! Jamais le premier soir avait dit maman. Naturellement, elle était venue cherché des soins auprès du médecin au sujet d'un poison, elle n'avait pas plus réfléchi à l'expérimentation dans son état is projet de Kioshi. Cela pouvait bien s'avérer nécessaire par contre de procéder avec une personne seine pour savoir à quel point le poison était foudroyant. Dans un combat de shinobi, c'était bien une obligation d'avoir une arme rapide, à moins de procéder à de petits assauts consécutifs.

Lorsque la rouquine vit apparaître les clones du médecin, la première chose qu'elle eut comme réflexe fut de sortir un parchemin capable de procéder à une attaque de masse d'une faible puissance pour s'en débarrasser. Cependant, elle eut un moment de doute et elle le rangea de nouveau dans une sacoche pour plus tard. Elle venait de comprendre que ce n'était qu'à l'avantage des deux pour l'entraînement, mais sans doute que dans un affrontement classique, elle l'aurait fait. L'exercice risquait d'être plus compliqué, mais ce n'était pas ainsi que l'on apprenait bien plus aisément ? Elle sourit légèrement à la petite phrase de contentement de Kioshi à prendre cela sérieusement. Avait-elle l'air de toujours prendre tout à la rigolade ? C'était possible, comme si elle était une éternelle adolescente à s'amuser avec des jouet.

Kumiko serra alors les poings en attendant au corps à corps les clones, qui étaient heureusement plus faibles que l'original. Elle en vit arriver en premier deux, c'était un bon début. Comme elle s'y attendait, ils allaient attaquer sur les flancs, c'était tout à fait ce que la rouquine aurait fait si jamais elle était capable de cela. Elle avança rapidement au milieu de la mêlée afin d'éviter les attaques en les prenant de vitesse. Si on y réfléchissait vraiment, ce n'était pas une bonne idée, mais c'était un jeu bien plus intéressant. Celui qui attaqua derrière fut dépassé par son mouvement, et elle tira sur celui d'en face en pleine tête afin d'éviter de se faire découper en morceaux. Ce n'était pas comme si elle était incapable de frapper au corps à corps. Elle ne pouvait pas savoir qui était le vraie, alors elle espérait que c'était bien un clone ! Cependant, pas le temps de se reposer, car elle ressentit une présence au-dessus d'elle. Une décharge d'adrénaline plus tard, Kumiko plongea vers l'avant en catastrophe afin d'éviter l'attaque foudroyante. Elle ne vit pas le clone devenir invisible, mais lorsqu'elle roula légèrement sur le sol avant de se rétablir, elle s'aperçut qu'il n'y avait pas le bon compte.

« Bon... Je ne vais pas te faciliter la vie plus que ça quand même. »

Dit alors amusée la chunin en faisant apparaître plusieurs mines qu'elle déploya partout autour d'elle dans le sol. La jeune femme n'allait pas être prise dans les explosions, mais les assaillants allaient devoir réfléchir à comment approcher sans encombre. Elle allait gagner du temps, et c'était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Elle commença alors à imaginer les différentes possibilités, c'était bien pour cela qu'elle se trouvait là non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Jeu 4 Jan 2018 - 11:20

    Un seul clone en moins et des mines posées dans le sol. Certes, Kumiko me compliquait la tâche, mais se pensait-elle en sécurité pour autant ? En agissant de la sorte, elle s’était piégée elle-même.

    « Et pourtant, tu m’empêches peut-être d’avancer mais tu limites aussi tes propres mouvements. »

    Après quelques mudras, une brise se leva en soufflant sur la surface du sol, provoquant ainsi un nuage de sable obstruant la vue de tous et à chacun.

    Alors la Saibogu se retrouva encerclée de ses explosifs au milieu d’un chaos visuel ne lui permettant pas de repérer ses adversaires. Nous non plus ne pouvions pas la voir. Cependant, nous pûmes encercler le nuage de poussière dans lequel elle se trouvait, en demeurant à l’orée de son périmètre miné.

    Nous étions quatre, mes clones et moi, et nous enduisîmes quelques kunais d’une nouvelle mixture. Evidemment, il ne s’agissait pas d’acide cette fois, sinon le projectile en lui-même perdrait de son efficacité. Ni la potion paralysante que j'avais combinée à un courant Futon auparavant. Il s’agissait d’un médicament, mais qui devient un poison lorsque la cible n’est pas consentante et selon les circonstances, comme je l’avais exposé dans la différence de la médecine offensive et défensive.

    Mais revenons au médicament à la fois simple et efficace : un laxatif puissant. De quoi paralyser momentanément le plus grand des éléphants. Si toutefois un kunai parvenait à ne serait-ce que l’effleurer. Sachant que tant qu’elle ne parvenait pas à s’échapper de cette disposition, les armes continueront de choir sur elle en provenance de quatre directions différentes.

    Retirera-t-elle le nuage de sable ? Auquel cas je pourrais la cibler avec plus de facilité encore. S’enfuira-t-elle par les airs encore une fois ? Alors, lorsqu’elle quittera la poussière, elle sera de nouveau prise pour cible également. Comment réagira-t-elle donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mar 9 Jan 2018 - 8:25


« Va savoir ! »

Dit alors avec un sourire la Saibogu en répondant d'une manière énigmatique en tapotant son pistolet contre son bras.

« Ne me force pas à sortir mon fusil, ça ferait de plus gros trou. »

Laissa alors dire d'une manière espiègle la jeune femme qui n'était pas prête à faciliter les choses pour son opposant. Elle ne se sentait pas plus en danger que cela pour le moment. Alors qu'elle le regardait faire des mudras, la rouquine s'attendait à tout de sa part en se demandant ce qu'il allait faire pour contrer sa position. Elle pencha la tête légèrement dur le côté comme presque déçue de ce choix. Quoi qu'il en soit, à part poser la main sur un parchemin venant d'une sacoche de sa ceinture, Kioshi ne vit rien de plus avant que Kumiko soit avaler dans la poussière de la technique. Elle plaça cependant des lunettes de protection sur ses yeux, mais elles étaient bien plus que cela. C'étaient des lunettes capables de lutter contre ce genre de techniques d'obstruction de la vision et une sorte de tempête de sable n'y faisait pas exception. Les lunettes corrigeait au maximum de leur capacité afin de pouvoir discerner ses cibles.

La chunin avait donc tout son temps pour regarder autour d'elle, les clones ne bougeaient pas. Ils restaient en périphérie, sûres et certains que la Saibogu allait sortir de ce piège visuel. Elle aurait très bien pu localiser ses cibles à l'aide de sa détection de chakra également, mais il n'en était rien. Un coup de feu retentit malgré la tempête declancher. Un clone disparut dans de la fumée atteint dans un tir parfait en faisant parfaitement comprendre qu'elle maîtrisait la situation.

« Je me suis dis qu'une bombe aurait été moins amusant ! »

Kumiko leva un sourcil en regardant la préparation des clones et du véritable adversaire, ce n'était certainement pas bon. C'était logique comme manière de faire après tout, il n'allait pas se risquer à s'approcher. Qu'est ce que cela puisse être, elle n'était pas très motivée à faire office de cible. Les kunais allaient voler, c'était une évidence. Sa première réaction fut alors de vouloir créer un mur de chakra partout autour d'elle pour se protéger, mais c'était une occasion trop belle passer à côté de s'entraîner encore. La rouquine en soupirant longuement afin de se concentrer sur la situation. De trois directions différentes allaient venir le danger, elle devait observer les gestes de chacun afin de deviner les trajectoires. Un premier jet de plusieurs kunais risquait de la traverser, elle réussit à anticiper les attaques en se positionnant de la meilleure manière, mais elle ne fut pas blesser. Elle avait enfin réussi à éviter les assauts en utilisant le plus de sens possibles et son analyse du combat. Elle se retourna un bref instant pour tirer une balle sur le dernier clone dans son dos. Si Kioshi pensait que c'était un hasard la première fois, il avait de quoi penser un petit peu plus.

« Je pense que j'ai compris le principe, mais la prochaine fois, j'ai une chance sur deux de t'avoir, je te préviens ! Trouve vite quelque chose ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mar 9 Jan 2018 - 11:18

    Deux tirs et deux clones abattus. Kumiko avait dû faire appel à des dons de sensorialité. Dans ce cas-ci, ma stratégie était-elle la bonne ? Je pourrais lui asséner des attaques de zone de toute part pour être sûr de l’atteindre. Mais ça n’irait pas vraiment dans le sens de son apprentissage. Et d’un autre côté, du mien non plus : il n’existait pas de technique atteignant plusieurs cibles dans la médecine offensive. Pas à ma connaissance tout du moins. A part si l’on passait par un gaz empoisonné, mais c’était réservé à quelques clans particuliers, ou lancer un poison en l’air pour le véhiculer via un vent Futon, comme auparavant. Une combinaison que je comptais bien garder précieusement dans un coin de ma tête.

    Je souriais aux propos de la Saibogu. Elle semblait certaine d’avoir pris l’avantage simplement parce qu’elle avait réussi à éliminer quelques clones ? D’ailleurs, comment aurait-elle réagi si ça n’avait pas été un clone ? Mais là n’était pas la question.

    « Tu sembles avoir oublié quelque chose, Kumiko. Une chance sur deux, ou sur trois ? »

    La Saibogu verra un clone surgir du sol, juste devant elle. Probablement celui qui avait disparu au départ ? Il viendra lui toucher le front avant de disparaître dans une volute de fumée. Un sceau se formera alors sur la tête de la demoiselle, mais à ses yeux uniquement, et elle ne pourra plus faire usage de son chakra.

    Pendant ce temps, je formais d’autres mudras pour demander au vent d’évacuer le nuage de sable afin de rétablir la visibilité à tout le monde.

    « Je te présente le but ultime de tout utilisateur de médecine offensive, bien qu’il puisse s’agir d’un rêve chimérique pour la plupart. Nous pouvons trancher des tendons, des vaisseaux, des muscles et des os. Cela, un chirurgien dénué de chakra en est capable également. Mais pour ce qui est d’un ninja : son ambition est bien souvent de pouvoir couper la circulation du chakra…
    Et maintenant, que comptes-tu faire ? Devons-nous arrêter ici ? Je pense que tu as acquis les bases. Il ne te restera plus qu’à les appliquer dans tes prochaines missions. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Ven 12 Jan 2018 - 11:31

Kumiko fut totalement surprise en voyant un Kioshi sortir du sol juste sous ses yeux. Elle eut le réflexe de se pencher en arrière, mais il était bien trop tard. Elle avait sans doute manqué de jugeote en ne pas comptant le nombre de clones. Elle eut juste le temps de se demander pourquoi un clone toucherait son front, mais elle n’était pas capable de voir le sceau. Elle put voir alors le vent chasser le nuage de sable tranquillement.

« Tu retires ta propre technique ? Je trouve que c’est une dépense de chakra un peu trop élevé dans un véritable duel. Et tu m’as fait quoi encore ? »

Dit la rouquine en se frottant le front énergiquement, comme si cela pouvait aider à quoi que ce soit, mais c’était surtout moral. Elle plissa les yeux en entendant le discours du médecin en tapotant sa main sur son autre bras.

« J’imagine qu’en effet, cela peut-être utile dans un combat, mais cela demande de venir au corps à corps. Tu peux me retirer ce machin s’il te plaît ? Je pense que pour l’entrainement, on peut s’arrêter là pour le moment, sinon tu vas devoir me masser pour me détendre et je vais tousser mes poumons avec les efforts. »

Kumiko marcha doucement alors en direction du médecin en rangeant ses armes et regardant le ciel avec un sourire béat.

« Tu sais … je me doute que ma vie de ninja est plutôt derrière que devant. Je vais devoir prendre ma retraite plus ou moins rapidement avant qu’un malheur arrive. Je ne pourrais plus aller en mission, cela risque de me manquer un petit peu, mais ce sera une autre vie. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1996
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko} Mar 16 Jan 2018 - 11:03

    « Cela demande de venir au corps à corps oui. Mais c’est bien pour cela que je me suis penché sur la maîtrise du taïjutsu. Couplé au ninjutsu, je puis me débrouiller à distance comme de près.
    Attends, je te retire ce sceau immédiatement. Tu t’es plutôt bien débrouillée. Mieux que ce à quoi je m’attendais. Vois les choses venir en avance. Regarde et anticipe. Ainsi tu reviendras des missions plus en forme. Et ainsi, tu pourras peut-être poursuivre ce métier un peu plus longtemps, qui sait ?
    Mais je ne suis pas certain que ta vie de ninja se trouve derrière toi. Tout d’abord parce que je n’ai pas encore abandonné, même si je n’ai pas vraiment trouvé de méthodes probantes pour te soigner, pour le moment. Mais aussi parce que le métier de ninja ne consiste pas uniquement à être sur le terrain : tu peux garder des lieux ou des personnalités dans Suna, aider dans l’administration, apporter ton soutien et tes connaissances à l’académie, faire avancer les recherches actuelles, soutenir l’hôpital, …
    Il existe bien des voies différentes des missions de terrain sans que tu ne perdes le titre de ninja pour autant. Mais cela, c’est à toi de les parcourir, et surtout de choisir.
    Je vais te laisser à présent. Mais Kumiko… Ne te surmène pas trop je t’en prie.
    A bientôt. »


    Quant à moi, pas de repos dans l’immédiat. Je me dirigeais de nouveau vers l’hôpital. J’avais pu faire quelques tests sur certains produits en pratique. Je devais trouver un contenant moins explicite qu’une fiole pour entreposer mes poisons. Peut-être une bille ? Ce qui ressemblerait alors à un médicament ? Le venin paralysant avait fait ses preuves, couplé à une technique fûton. Mais je devais encore et toujours plancher sur le liquide qui annihilerait toute émotion, ne serait-ce que temporairement. Il était aisé d’en donner une : un simple genjutsu le permettait. Mais les retirer toutes… Peut-être qu’en instillant une illusion dans le liquide ? Ce ne serait pas suffisant. Un simple kai guérirait le malade. Peut-être ne devrais-je pas me limiter aux plantes de Kaze qui sont plutôt rares ? Il était grand temps de s’intéresser à la flore des pays frontaliers…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Examen et conclusion {Kumiko}

Revenir en haut Aller en bas
 

Examen et conclusion {Kumiko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre-Ville-