N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C+

Message(#) Sujet: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Sam 11 Nov 2017 - 1:50

Plus personne n'habitait dans ce quartier résidentiels, jadis si agréable, il n'était aujourd'hui qu'un sinistre lieux de banditisme et de criminalité. Secteur regroupant différentes bandes de renégats qui vivent sans foi ni lois, les attentats de Suna n'avait pas arrangés la situation et un groupe avait émergé du lot pour prendre la tête d'un réseau de petit trafiquant et criminel en tout genre, il était connu sous le nom de Maraudeurs du Sablé. De nombreux vols, racket, et même meurtre avaient été recensés dernièrement, il fallait mettre un terme à cette folie...

D'un pas décidé, la toute fraîche et dernière équipe de Genin de Sunagakure pénétrèrent dans ces ruelles sordides, à quelques mètres d'eux, et dans une ambiance de western, l'entrée de ce qui devait être le repère de cette bande organisée, avec à l'intérieur, la présence des dirigeants de ce groupe qui ne cessait de grandir de jour en jour. Le vent soufflait et la poussière se levait dans cette rue, le soleil commençait à se coucher petit à petit, ils avaient eu pour ordre d'agir de préférence en début de soirée afin de ne pas terroriser les quelques villageois qui empruntaient encore ces rues. Kumezu jeta un rapide coup d’œil à sa partenaire. Il était glacial ce soir-là, encore plus que d'habitude. Non pas envers elle, bien au contraire il appréciait étrangement sa compagnie, mais le contexte de cette mission lui était bien trop familier, ça lui remémorait des souvenirs bien trop sombres. Il repensait aux instructions qui leur avait été confiées.


**FLASHBACK**

Dans le bureau du responsable de mission, les deux Genins étaient tout à fait excités de recevoir enfin leur première mission. Il s'agissait d'une mission de rang C, qu'ils allaient exécuter sans l'aide de leur tuteur car ce dernier se trouvait apparemment en renfort pour le Seigneur du Vent. Mais cela ne signifiait pas pour autant que cette mission était sans risque non, bien au contraire.

"Soyez prudent vous deux, ne prenez pas de risques inconsidérés... Kumezu, tu es le plus âgé, je compte sur toi pour évaluer la situation comme il se doit. Profite des compétences de Yae pour être efficace, tu commences à la connaître à présent. Sachez que si nous vous envoyons seuls aujourd'hui, c'est parce que nous n'avons pas le choix, mais en réalité, cette mission nécessite la présence d'un grade B, alors au moindre danger, n'hésitez pas à vous replier pour venir chercher du renfort. Un enfant a perdu ses parents la nuit dernière, pour quelques bijoux... Il faut stopper ces criminels et vite. Je veux leurs têtes, morts ou vifs, c'est bien clair ?"

D'un hochement de tête, les deux shinobis indiquèrent que les instructions fut bien comprises par chacun d'eux. Une mission bien plus compliquée qu'elle n'en avait l'air, mais les paroles du responsable avait glacé le jeune Monjara. Deux parents morts, laissant leur enfant orphelin, simplement pour dérober quelques bijoux probablement d'une faible valeur, cela lui rappelait beaucoup trop son histoire, il voyait déjà rouge, ces brigands allaient le payer, ça c'était sûr.

**FIN DU FLASHBACK**

"Yae je te préviens... Je n'en laisserai aucun survivre."

La voix de Kumezu semblait encore plus grave que d'habitude, mais pire encore, il avait appelé sa partenaire par son prénom, ce qui était très loin d'être dans son habitude, lui qui la surnommait régulièrement l'avorton ou l'ingénieuse. Il prenait cette situation très au sérieux, et avait clairement l'air de vouloir en découdre avec ces criminels. D'ailleurs il enleva sa cape noire qu'il posa délicatement sur une caisse qui traînait dans la ruelle, et les fils de son avant-bras droit commençaient déjà à se retirer au fur et à mesure que les secondes passaient, il n'attendait plus que le feu vert de sa coéquipière, et l'action pouvait commencer.

____________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Dim 12 Nov 2017 - 22:33

C'était une première pour tous les deux et tu n'arrivais pas vraiment à exprimer ce que tu ressentais au fond de toi. Dès la convocation par le responsable des missions afin de vous expliquer ce qui allait se passer et ce que vous alliez devoir faire, tu avais commencé à ressentir cette tension au creux de ton estomac.

À présent, vous vous promeniez tous les deux dans les l'uns des quartiers impactés par ces actes odieux et la tension devenait de plus en plus intenses. Désormais, vous vous connaissiez un peu mieux ton partenaire était de plus en plus au fait de tes capacités, mais surtout de tes faiblesses. Une façon pour vous de compenser l'ensemble.

Tu venais d'activer les sceaux encrés à l'intérieur de ton poignet afin de libérer un arc et un carquois remplis de flèches que tu portais à présent sur ton dos. L'une des flèches encochait dans l'arc, mais maintenu vers le bas, tu restais sur tes gardes et tu avançais en silence jusqu'à ce qu'il se mette à te parler.
Son ton était très différent de ce que tu avais l'habitude d'entendre de ta part. Et puis il t'avait appelé par ton prénom… Cela t'obligea à te poser des questions. Les bonnes questions :

"Ça va ? "

Tu n'étais pas sûre qu'il soit en état d'assurer cette mission. Certes, vous aviez le droit de ramener les malotrus morts ou vif, mais cela n'était pas une raison suffisante pour toi pour ôter la vie à une personne. Cette idée te semblait inconcevable, voir même difficilement acceptable.

"Il vaudrait mieux les ramener vivants, tu sais… Non seulement, ils pourraient nous fournir des informations importantes et puis ils se sont peut-être justes… Égarés?"

Dire cela te coûtait et tu savais très bien qu'elle serait la réaction de ton coéquipier. Il allait s'énerver, mais il fallait savoir réagir avec discernement parfois et aujourd'hui, il semblait que cela soit ton rôle. Tu soupiras d'inquiétude avant de continuer à avancer doucement en le suivant. Les ruelles devenaient de plus en plus étroites et de plus en plus sombres… Comment alliez-vous procéder pour tenter de les retrouver. Peut-être que :

"On devrait se mettre en embuscade ? Peut-être en hauteur ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Lun 13 Nov 2017 - 5:37

Si ça allait ? Oh que oui il allait bien, même terriblement bien, il pouvait aujourd'hui faire justice dans son village pour la première fois, et régler leur compte à une bande de délinquants sans scrupule. Il ne pouvait que bien se sentir à merveille. "Il vaudrait mieux les ramener vivants, tu sais… Non seulement, ils pourraient nous fournir des informations importantes et puis ils se sont peut-être justes… Égarés?" La colère laissée petit à petit place à l'excitation, et la mission pouvait commencer, mais comme il le craignait, sa partenaire faisait un peu trop de diplomatie à son goût. Des brebis égarées disait-elle ? Il ne croyait pas à cette histoire...

"Ta bonté te perdra l'avorton... Nous garderons le chef en vie et nous le ferons parler grâce aux unités spécialisées. Pour ce qui est des autres, je n'aurais pas la moindre pitié. C'est à prendre ou à laisser, ça te va ?"

Couper la poire en deux, c'est ce qu'avait finalement décidé Kumezu. Il pouvait comprendre que sa partenaire n'était pas prête à tuer, pas encore, elle était sans doute trop jeune pour ça. Elle s'était armée de son arc et de son carquois de flèches, ce qui indiquait qu'elle était sans doute prête à agir. Elle suggéra de se mettre en embuscade en hauteur pour prendre les premiers brigands par surprise. Ce n'était pas si bête. D'un hochement de tête, il indiqua son accord avec sa stratégie et chacun bondis de son côté.

"Essaye de faire une diversion pour faire sortir un garde ou deux, d'accord ?" lui avait-il dit avant de se diriger vers son côté.

Le jeune Monjara s'était positionné au dessus du bâtiment supposé être le QG de la bande, face à lui dans la pénombre se trouvait sa partenaire. Il attrapa un kunai avec chacune de ses mains dans sa poche arrière, et commença à défaire les sutures de ses bras afin d'avoir une distance d'attaque avec son arme largement amplifiée. La discrétion, il connaissait, la mobilité de ses mains armées n'y était pas pour rien, sans le moindre bruit de mouvement il pouvait poignarder quelqu'un situé à quelques mètres de lui. Il fit un signe de la tête à sa partenaire pour lui signaler qu'il était prêt, et il patienta l'arrivée d'un garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Jeu 16 Nov 2017 - 20:18

Ta proposition ne fut pas acceptée. Mais elle ne fut pas non plus refusée en bloc. Malgré tout, tu te sentais un peu amère vis-à-vis de ce que venait de t'annoncer Kumezu. L'idée de tuer quelqu'un n'avait toujours pas fini son chemin dans ton esprit et pour l'instant, c'était bien évidemment une solution que tu n'envisageais pas un seul instant. Ton regard croisa le sien et tu soupiras pour chasser non seulement ton angoisse, mais aussi ta lassitude vis-à-vis du comportement puéril de ton coéquipier. C'était à se demander lequel des deux était le plus âgé. Malgré tout, tu n'avais pas spécialement envie de te disputer. Tu essayerais de l'arrêter le moment venu s'il devenait trop "violent".

Cette idée même te fit frémir, mais tu repris bien vite contenance pour te consacrer à un seul but, accomplir ta mission du jour.

Finalement, ta seconde idée fut acceptée et tu le suivis, bondissant contre des murs pour grimper au sommet d'un bâtiment tout proche, en face de celui ou Kumezu avait lui-même grimpé.
Vous restiez alors attentif à votre entourage, toi-même tu naviguais paisiblement sur le toit avant de trouver un coin couvert par l'ombre où tu pourrais te dissimuler. Malgré tout tu observais et tu réfléchissais a comment t'y prendre pour faire diversion comme le disait ton partenaire.
Une diversion donc … Autant ne pas faire dans la demi-mesure non ? Le but était de les faire sortir et pour cela, tu fouillas dans ton carquois à la recherche de la flèche que tu espérais, ferait l'affaire pour résoudre cette histoire. Tu ne tardas pas à en trouver une dont le bout bombé rappellerai sans nul doute de bon souvenir à ton coéquipier. Ton regard croisa le sien et tu lui souris avant d'encocher la flèche conte la corde de ton arc.

Quelques secondes te suffirent pour te rapprocher du bord de l'immeuble, te pencher par-dessus ce dernier, viser et tirer sur un container à déchets en contrebas.

La déflagration n'est pas longue à se produire et le fracas que fait la poubelle en explosant à sans nul doute alerté tout le quartier. Du coin de ta cachette, tu lèves ta main et tu forme un rond avec ton pouce et ton index en direction de ton partenaire. Tu as bien rempli ta mission et déjà, les portes de plusieurs entrepôts s'ouvrent dans un grand fracas. Maintenant, c'est au manieur de fil de jouer et à toi de t'assurer qu'il n'aille pas trop loin non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Ven 17 Nov 2017 - 16:51

Chacun à son post, le Monjara avait lancé le signal pour que sa partenaire face une diversion, il ne s'était pas concerté pour cela, alors elle allait devoir improviser. Il la vit sortir une flèche de son carquois, elle avait le bout bombé, il savait ce que cela signifiait, il connaissait cette arme. Elle le regarda avec un sourire avant de l'encocher, puis l'envoya sur une poubelle qui se situé juste à côté de l'entrée de ce qui devait être le repaire. Une déflagration puissante en résultait, et rapidement le voisinage commençait à s'alerter, plusieurs portes aux alentours s'ouvraient, ce n'était pas eux qui intéressaient Kumezu, lui il voulait se retrouver confronter à la bande de malfrats responsable d'actes criminels depuis plusieurs semaines maintenant.

Deux personnes sortirent du bâtiment sur lequel il était installé, affolés, sans attendre la moindre seconde, il envoya ses deux mains sur eux, par derrière, et les fils qui les reliaient aux membres s'enroulèrent autour de leur cou. Avec force, il les ramenaient à côté de lui en faisant revenir ses fils. L'étranglement était tel que l'un d'eux qui était paniqué, était déjà sur le point de perdre connaissance. L'autre visiblement plus calme, tentait en vain de se débattre pour sortir de l'étreinte, mais c'était inutile. Le détenteur du Jiongu approcha son visage de se dernier en plongeant son regard dans le sien avec une telle agressivité, il voulait lui faire peur, absolument, pour la réussite de la mission il allait devoir jouer de son apparence parfois terrifiante pour obtenir des renseignements.


"Dis-moi où se trouve le chef des Mauraudeurs du Sablé, vite, ou je tue cet homme. Dépêche-toi il semblait déjà entrain de me claquer entre les fils."

Pour le coup ses sommations était claires, il lança un rapide regard à sa partenaire pour voir si elle ne courrait aucun danger. Elle était toujours dans sa cachette, mais deux autres gardes sortirent rapidement du bâtiment. Ce devait bien être leur repaire pour que tant de personnes soit aux aguets à cette heure-ci. Combien pouvait-il être ? Kumezu n'allait pas pouvoir s'occuper de tout le monde, sa partenaire allait devoir mettre la main à la patte elle aussi, même si elle déteste employer la force, il n'y a que ça qui fonctionne avec ce genre de personne. Il lui fit un signe de tête pour lui indiquer que les deux gardes en contrebat l'avaient repérés. Toujours occupé, elle devrait se débrouiller seule cette fois-ci.

**Je sais que tu peux le faire l'avorton, ne te retiens pas ils n'en valent pas la peine...** pensa t-il.

Son attention revint sur ses deux prises, ils tentaient toujours de se débattre, peut-être qu'il n'allait rien pouvoir en tirer. Le premier visiblement inexpérimenté, commençait petit à petit à tomber inconscient, le visage entièrement rouge, l'autre devait accepté de parler s'il ne voulait pas que son camarade meurt ici, sur ce toit, de cette manière. A nouveau, il s'approcha de son visage pour n'être plus qu'à quelques centimètres de lui, serrant les dents, il n'était pas patient aujourd'hui, pas avec ces gens là, cette vermine.

"PARLE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Sam 25 Nov 2017 - 8:08

Suite à ta diversion, les évènements s'enchaînèrent tous très rapidement. Un groupe d'individus sortis d'une porte et ils furent rapidement happés par ton partenaire qui les hissa jusqu'à sa hauteur sous ton regard curieux. Tu ne pus cependant pas prêter très longtemps attention à cette scène, car de ton côté aussi, les choses commençaient à bouger.
Tu vis d'abord une porte s'ouvrir sur le toit du bâtiment, puis une autre un peu plus en contrebas. Deux hommes s'avançaient vers ta cachette et ils ne tardèrent pas à te repérer. Faisant preuve de calme (chose plutôt rare) tu essayas d'agir avec une logique froide. Tu encochas rapidement une première flèche dans ton arc et visa l'homme le plus proche. La flèche le heurta au milieu du thorax, mais au lieu de le blesser, elle se déploya en un immense filet qui cloua l'homme au sol le privant de pouvoir se déplacer. La deuxième, suivit rapidement et alors que tu l'as décochée d'un geste habile, elle tomba au sol, proche de l'homme qui s'approchait lui aussi de toi. La encore, un ingénieux petit mécanisme se déploya et enroula autour de lui une épaisse chaîne pour le maintenir au sol. Te voilà débarrassé de tes deux adversaires et Kumezu ne semblait visiblement pas en mauvaise poste non plus. Tu observas alors la porte par laquelle l'un des deux individus venait de te rejoindre. Cela menait au cœur même de l'entrepôt. Peut-être pouvais-tu t'approcher pour y jeter un coup d'œil ? La décision fut prise aussi rapidement que la réflexion qui en découla. Tu t'avançais furtivement vers cette porte et te glissais à l'intérieur en frôlant les murs tel un agent secret en filature.

Tu arrivas alors sur une imposante structure de fer qui semblait faire le tour de l'entrepôt par les hauteurs. Un point de vue idéal. En contrebas, il y avait un peu d'agitation. Ta flèche explosive avait fait mouche apparemment. Tu fis quelques pas en arrière pour revenir sur le toit ou Kumezu, dans sa hargne et son empressement à vouloir obtenir des réponses avaient fini par étouffer l'homme qu'il interrogeait.
Tu l'interpellas :

"Psssssstttttt !"

Le sifflement lui fit tourner la tête et tu fis un petit geste de la main pour lui indiquer que tu avais trouvé un passage intéressant pour poursuivre votre exploration.
Sans attendre qu'il te rejoigne, tu retournas dans le bâtiment et, t'accroupissant au bord de la structure de fer pour être moins visible, tu comptas les individus en contrebas. Lorsque le jeune homme te rejoint, tu avais fini ton comptage et tu chuchotas :

"Ils sont une trentaine en contrebas. La plupart sont en train d'emballer des trucs là-bas !"

Tu désignas un amas de palettes ou une quinzaine d'hommes s'affairer :

"Il y a de la lumière dans ses bureaux aussi !"

Tu indiquas une fenêtre en hauteur dans le bâtiment, mais légèrement plus bas que la passerelle ou vous vous trouviez. Le reste des hommes semblaient surveiller les lieux.

"Qu'est-ce qu'ils font à ton avis ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Dim 26 Nov 2017 - 23:39

L'individu avait finalement préférer se laisser mourir que de donner des renseignements sur le chef du groupe, quel courage. Pitoyable, voilà ce que pensait le Monjara, comment pouvait-on préféré donner sa propre vie pour une personne dont on ne sait même pas si elle va survivre ? Il ne parvenait toujours pas à comprendre ce genre de raisonnement, pour lui rien n'était plus important que sa propre vie. Il jeta un œil du côté de sa partenaire, elle se débrouillait bien, plutôt même très bien, elle était parvenu à neutraliser deux adversaires sans même les blesser. Il la trouvait définitivement trop tendre, même avec ce genre de criminels. Soudain, elle lui fit un signe, visiblement elle avait trouvé une entrée dans ce repaire qui devait être intéressante, c'est là-bas qu'aller se poursuivre les choses. Il l'a rejoint sans plus tarder, et entrèrent dans ce qui semblait être un entrepôt, avec tout un tas de palette, de carton, des hommes qui faisaient des allers-retours.

"Bien joué l'avorton."

Elle avait compté une grande partie des personnes présentent, trente environ, cela faisait du monde, pas sûr qu'ils puissent s'en sortir vraiment indemne si tous se jetèrent en même temps sur eux. Une chose était sûre, ils allaient devoir se battre un peu plus sérieusement. De leur hauteur, ils pouvaient voir des bureaux avec des lumières allumées, il y avait du mouvement aussi à l'intérieur. Que pouvait-il bien préparer ? Sans doute un nouveau crime. Kumezu avait sa petite idée de ce que pouvait être tout ce bazar en bas. Il chuchota à sa partenaire:

"Ils sont sans doute entrain de trier de la marchandise volée, pour ensuite l'expédier ailleurs, mais je ne pensais pas qu'il pouvait y avoir un tel stock et surtout autant de monde dans le coup... Les choses vont se compliquer l'avorton."

Pour une fois il semblait plus sérieux que jamais, si ces personnes possédaient des facultés shinobis, la mission allait se corser sérieusement. Ils avaient été avertis au départ, leur tâche n'était pas si simple qu'elle n'y paraissait. Le tout à présent était d'éviter d'y laisser des plumes et de ramener un maximum de renseignements possible. L'attention des deux Genins fut attirée par un bruit de porte provenant des bureaux observés précédemment. Un homme était sorti, accompagné par deux colosses, il s'adressa à haute voix au reste des personnes présentes. Toujours camouflés, ils pouvaient entendre distinctement ce qu'il disait.

"Deux personnes se sont introduit dans nos locaux ! Ils vont sûrement tenter de nous mettre des bâtons dans les roues. Je les veux mort vous m'entendez ?!!"

Ce devait être lui, le chef du réseau, il venait sans doute d'être alarmé pour l'intrusion des deux compagnons dans l'entrepôt, et avait donné pour ordre de les éliminer le plus rapidement possible. Kumezu jeta un regard à sa partenaire avant de lui dire:

"Si tu as un plan n'hésites pas car ils vont vite nous retrouver."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 97
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae] Jeu 21 Déc 2017 - 11:37

Et après cette question, rien ne se passa comme prévu. Comme pétrifiée, de peur ou peu importe de quoi, Kumezu pouvait voir sa partenaire immobile, paralysée. Ne bougeant plus, ne donnant même plus l'impression de respirer, de vivre, il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Alors quoi ? Elle venait de faire une crise cardiaque ? Là, maintenant ? Non, impossible. Il ne pouvait pas le croire. Peut-être était-ce un coup de ces hommes en bas qui venaient de partir en chasse ? Devait-il stopper la mission maintenant ? La prendre sous son bras et repartir d'où ils venaient ? Le soucis était qu'il y avait potentiellement des hommes qui les attendraient devant le repère.

« Oh eh l'avorton ! Qu'est-ce que tu me fais là ? Bouge-toi un peu ils arrivent on va se retrouver dans la merde... Tu m'entends ou quoi ?!! »


Rien. Aucune réaction. Bien que ce soit sa première mission, ce n'était pas le genre de la petite d'être apeurée pour si peu, d'autant qu'elle se doutait bien que le jeune Monjara la protégerait à coup sûr, mais encore fallait-il qu'elle se défende un minimum. Il ne savait pas quoi faire, les quelques mètres de distance qui les séparaient ne lui permettait pas de la secouer de manière discrète. Tous les hommes étaient à leur recherche, et le boss des opérations ne semblaient pas vouloir rigoler. Ce groupe de criminels semblaient sans foi ni loi, et les deux Genins allaient sans doute en faire les frais aujourd'hui.

« Fais chier... YAE réveille-toi !! »


Cria t-il après avoir perdu patience. Très grosse erreur. De un, ça n'avait eu aucun effet sur la demoiselle, toujours absente, et de deux, il entendit rapidement des bruits de pas venir de derrière. Ils étaient repérés, les ennuis allaient donc sérieusement commencé. A peine il tenta de faire un mouvement, que plusieurs katanas se retrouvèrent devant et derrière lui. La petite Saibogu était prise en otage, et lui sur le point de se faire découper. Il n'avait rien vu venir, ces hommes n'étaient pas de simples brigands, ils devaient être entrainés c'était clair.

« Bouge pas le balafré ou je te découper la gueule, pigé ?! Emmène la petite au boss toi. Il saura sûrement quoi faire avec elle, il aime quand c'est encore bien serré. Ahahahahahah ! »


Ce discours était dégueulasse, digne des plus grands pervers pédophile de ce monde. Vraiment ? Ils allaient l'emportée, la livrer à leur chef pour lui faire subir des ce genre de choses ? Kumezu n'avait pas vraiment conscience de l'impact psychologique que pouvait avoir ce genre d'actes, en revanche il refusait de la laisser souffrir ainsi. Alors que deux des cinq hommes empoignèrent la gamine pour l'emporter, le Monjara tenta de bouger, mais se fit immédiatement planter un katana en plein dans le ventre. Transpercé de part en part, l'homme à la grande gueule n'avait pas plaisanté ni même hésité.

« Je t'avais dis de pas bouger, tocard ! Allez les gars, coupez lui donc sa sale tronche qu'on en finisse avec ses conneries. Avec un peu de chance le boss me laissera y goûter aussi. »


C'était trop. Alors que les deux sbires s'apprêtaient à en finir avec lui, l'héritié du Jiongu entra dans une rage folle, et la peau de son tronc fut comme entièrement découpé par des centaines, voir milliers de fils en forme de pic qui vinrent planter les trois hommes présents autour de lui. Un véritable hérisson, une défense de corps à corps qu'il n'avait encore jamais utilisé auparavant. Les trois étaient mort sur le coup, et lui, était presque paniqué, complètement essoufflé. Il venait de cramer beaucoup de chakra quand bien même de manière inconsciente.

Tous les fils rentrèrent à nouveau dans son corps, et celui-ci repris une apparence sommes toute normal, bien que sa blessure au ventre ne s'était pas résorbée. Il perdait du sang, c'était rare, il n'avait pas souvent vu son sang couler étant donné que son organisme n'en possédait que très peu. Mettant sa main sur la plaie, il commença à marcher avec difficulté dans la direction qu'avait prit les deux autres larbins avec sa partenaire. Il devait faire vite, elle était sûrement déjà entre les mains de ce vieux pervers, et dieu seul savait ce qu'elle allait subir dans les minutes à venir.

** Tiens bon Yae, j'arrive. **


Accélérant la cadence, il se retrouva tout de même assez vite devant la porte du bureau qu'ils avaient pu observer quelques temps auparavant. Cette dernière était gardée par les deux hommes qui avaient kidnappés la jeune Saibogu. Les rideaux de la pièce était tirés. Que pouvait-il se passer à l'intérieur ? Il craignait le pire et se rua immédiatement sur les deux hommes qui ne devaient pas s'attendre à le revoir. Les attrapant à la gorge, il appliqua toute sa force dans sa poigne, les étouffants à vitesse grand V. Sa colère était trop intense, il n'avait aucune envie de leur laisser la vie sauve, cependant il entendit comme des sortis de cris à l'intérieur du bureau. Il balança ses deux prises sur le côté, ils avaient de toute manière leur compte, et il défonça la porte d'un grand coup de pied dans lequel il avait insufflé de son chakra affinitaire Doton. Pénétrant dans la salle, il pu apercevoir Yae, ligotée sur une chaise avec une sorte de tissu sur la bouche et les yeux bandés. Le salaud, il était à deux doigts de passer à l'acte.

« Tu commences à me les briser mon ami. Viens prendre ta baffe, que je puisse m'occuper de la petite. ALLEZ RAMÈNE-TOI !! »


Le boss asséna un grand coup derrière la nuque de Yae qui tomba au sol, elle semblait inconsciente, totalement KO. Sans attendre, Kumezu se jeta sur lui pour engager une lutte au corps à corps. Mais à sa grande stupéfaction, il faisait face à un criminel qui visiblement possédait un grand talent dans ce domaine. Alors c'était un shinobi ? Une telle maîtrise de Taijutsu ne pouvait qu'être liée à un art ninja. Perturbé par cela, il encaissa de nombreux coups de la part du malfrat. Coups de poing, coups de genoux, il était même dominé et se retrouva au sol, face contre terre, avant de se faire littéralement piétiné le crâne. Trop sûr de lui, la situation c'était complètement retournée contre lui, ils auraient mieux fait de rebrousser chemin lorsqu'il était encore temps. Il allait mourir là ? Sans rire. Il eût un temps de répit lorsque le chef du groupe se retourna pour attraper un sabre qui se trouvait quelques mètres plus loin. La fin semblait proche si le Monjara ne se bougeait pas. Endolorit, et c'était rare, il se releva péniblement en projetant sa main dans le dos de son adversaire, il allait tenter de l'attraper. SLASH ! Son membre tomba au sol, tranché avec une précision impressionnante. En plus de cela il était un sabreur ? Si des renforts n'arrivaient pas dans les secondes qui allaient suivre, alors la situation allait vraiment commencer à se gâter.

Pris d'une vive douleur dans les fils qui venaient d'être coupés, il essayait de relativiser. Il pourrait recoudre sa main plus tard, encore. Pour l'heure, il devait venir à bout de cet homme, il n'avait pas le droit d'échouer, pas le droit de mourir. Dans une sorte de second souffle, les fils de son membre tranchés formèrent une sorte de pic qu'il propulsa vers son ennemi à une très vive allure, le regard meurtrier, et il transperça l'homme en plein dans son épaule droite. Le faisant tomber au sol au même titre que le katana, Kumezu prit un instant pour récupérer son souffle, il était exténué, lorsqu'il entendit retentir une alarme dans l’entrepôt. Qu'était-ce ? Jetant un regard à son adversaire, il vit se dernier qui avait appuyer sur une sorte de buzzer situé prêt de son bureau. Il venait d'appeler à l'aide, et dans un instant, une foultitude d'hommes de mains allaient débouler pour le secourir.

« Butez-le ! Vite il est dangereux ! »


Lança l'homme qui était à présent blessé aux sbires qui avaient déjà investis les lieux. Une dizaine de chiens-chiens se ruèrent à leur tour sur le jeune Monjara avec inconscience. De manière encore incontrôlée, cette défense de fil se déclencha, empalant les dix amateurs sur place, les tuant sans aucun doute sûr le coup.

« Putain mais t'es qui toi à la fin ?! »


Il semblait effrayé, cette démonstration de rage du Monjara lui avait glacé le sang. Le sien ne coulait pas encore comme ses anciens compatriotes, mais il sentait que son heure allait venir, et il se doutait qu'il ne serait pas épargné. En revanche, cette nouvelle défense, lui avait consommé la quasi-totalité du chakra qui lui restait, et lorsque les fils réintégrèrent son corps, il s'écroula sur les genoux. Son adversaire en profita, malgré la douleur, pour attraper avec sa main disponible le katana qui se trouvait au sol, et tenta de porter un coup mortel à Kumezu. Non. Il ne mourrait pas aujourd'hui, pas ici. Sa main gauche fut propulsée à la gorge du criminel, et les fils s'enroulèrent autour de son cou, pratiquant une étreinte dont il n'allait pas pouvoir se défaire. Personne ne pourrait l'aider, car toutes les personnes aux alentours étaient mortes ou inopérantes. Il tomba inconscient assez rapidement, mettant un terme à toute cette situation. L'héritier du Jiongu le laissa tomber au sol, avant d'à son tour tomber face contre terre. Il tourna la tête vers sa partenaire, toujours inconsciente, mais belle et bien vivante. Elle ne semblait pas avoir subit le moindre sévisse, finalement.

Il lui fallut quelques minutes pour se remettre sur pieds. Il se demandait bien comment il allait pouvoir emmener à la fois sa partenaire, et à la fois le chef de ce groupe de criminel. Devait-il le tuer sur place et se contenter de sa tête ? Non, Yae lui avait demandé de l'épargner, afin qu'il paie pour ses crimes, il allait devoir se débrouiller pour le ramener au chef de mission. Utilisant le peu de chakra qui lui restait, des fils sortaient de son dos, le divisant en deux. Une partie de la masse filaires se dirigea sur Yae, et l'emballa. Elle se retrouva alors comme dans un cocon. Il la plaqua contre son dos, et fit de même avec le deuxième corps, plus lourd, qu'il se contenta donc de traîner au sol. Il quitta le bureau par la porte arrière, ramassa sa main au passage, qu'il ne pouvait pas recoudre dans l'immédiat, étant dépourvu de chakra.

Se retrouvant dans les rues de Suna, il se dirigea vers le QG des missions, où il livrerait le corps du criminel pour qu'il réponde de ses actes. Le temps lui paru long, et à de nombreuses reprises, il eut comme l'impression de tomber, mais sa volonté d'en finir avec cette mission était bien trop grande. Poussant la porte du bureau, le responsable eut l'air d'être surpris de le voir, surtout dans cet état, et il lui demanda de s'expliquer rapidement.

« Mission accomplie... Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. Je vous livre le chef du réseau criminel qui était beaucoup plus grand que nous le pensions. J'ai laissé sur place beaucoup de morts, vous devriez envoyer du monde, avant que le ménage ne soit fait. Keuf... Keuf... J'ai aussi Saibogu Yae dans mon dos, elle a besoin d'être transporté à l'hôpital rapidement. Ne vous occupez pas de moi, je saurais me débrouiller seul... Keuf... Keuf... »


Laissant au sol sa prise, puis un peu plus loin sa partenaire, l'intégralité des filss réintégrèrent son corps, lui redonnant un peu d'énergie. Il mit sa main sur la plaie qu'il avait au ventre, elle n'était toujours pas résorbée, et il ne pouvait toujours pas la suturer lui même, d'autant que s'occuper de sa main semblait plus urgent. Il tenta d'user de son chakra pour la rafistoler à son avant-bras, mais il n'avait pas encore récupérer, et tomba au sol lui aussi, inconscient, mais en sécurité. Maintenant c'était aux autorités du village de gérer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Mauraudeurs du Sablé [Mission rang C - w/Saibogu Yae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-