N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #2 : La forteresse imprenable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1286
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe #2 : La forteresse imprenable Dim 25 Mar 2012 - 11:12

La tour de communication. Un lieu réputé imprenable puisqu'il ne se trouve qu'à quelques mètres seulement du QG du Misuto. En outre, la position géographique de ce lieu avantage clairement les défenseurs. Effectivement, la tour se situe en pente et les pièges sont nombreux. Malgré cela, les ennemies arriveront-ils à s'infiltrer ?

    Ordre de post :
    • Kyuusei
    • Sensoo Kiru (attaquant)
    • Tatsuki Ao


    Règles :
    • Respectez l'ordre de post.
    • Vous avez 48h après la dernière réponse pour poster.
    • Le premier tour est un tour d'introduction, aucune technique ne peut être utilisée durant ce dernier.
    • Prenez en compte le contexte et la description des lieux.


    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 374
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Dim 25 Mar 2012 - 13:03

L'homme se tenait accroupi devant moi et inclinait la tête en guise de marque de respect. Sa tenue blanche collait contre son corps et laissait entrevoir ses muscles saillants. Il dégageait une aura quasi féline qui amplifiait son charme sensuel. Son visage angélique se figeait en une moue solennelle plutôt mignonne. Oui il était franchement magnifique à la lueur du couché de soleil. La légère coloration rosâtre de ses joues laissait à penser qu'il ne se sentait pas à son aise en ma compagnie. A moins que ce soit la présence de ce lapin blanc qui le gène ? Je ne saurais le dire. Au bout de quelques secondes d'attente d'attente il releva la tête et prit la parole d'une voix légèrement tremblotante.

- Kyuusei-sama, digne dirigeante du village de Kiri, je viens demander votre main.

Je ne m'attendais pas vraiment à ce type de déclaration de la part d'un membre du misuto mais il faut avouer que ça me ravissait au plus haut point. Comme pour donner plus de poids à son discours l'homme sortit une bague composée de pétales de roses de sa poche. Il avait du mettre des jours à la confectionner ! Je sentis le rouge me monter au visage à mon tour. Sans plus réfléchir je pris son visage entre mes mains, l'invitant à se relever, et l'embrassa fougueusement. Ses lèvres avaient un goût légèrement mentholées qui me rappelaient celles de mon premier petit ami. Le cœur palpitant je m’apprêtais à accepter l'offre de ce valeureux ninja lorsqu'une sonnerie agaçante m'interrompis. Le lapin blanc sortit une montre à gousset de sa jaquette et prit un air contrit. Il déclara alors d'une voix nasillarde qu'il était l'heure pour Alice de quitter le pays des merveilles. Que voulait-il dire par là ? Et ce carillon qui ne cessait pas de sonner... Le monde tout autour de moi se décomposa brusquement avant de ne devenir qu'une masse sombre et calme.


J’abattis un point rageur sur le réveil qui venait de me tirer de ce rêve somptueux. Ce dernier fit entendre un léger grésillement avant de se taire définitivement. Pour une fois qu'il se passait un truc intéressant... Enfin bref. Il était l'heure de me préparer pour ma garde nocturne à la tour de communication. La lune infiltrait déjà des tâches argentées par les volets, envahissant ma chambre de sa douce lumière. M'extirpant avec difficulté de mon lit je pris la direction de la salle de bain afin de me refaire une beauté. Chienne de vie !

Les cheveux encore humides j'arpentais la petite avenue de peupliers qui menait au QG du misuto et bifurquais au dernier moment vers une pente menant à une tour plutôt sinistre. Une petite armée de fantômes, invisibles au yeux des gens, me suivaient en observant une certaine distance de sécurité. Mes gardes du corps invisibles ne me quittaient jamais. Enfin bon, garder la "forteresse" de Kiri, la nuit qui plus est, se révélait en général d'un ennui mortel. Du fait de sa promiscuité avec le QG personne n'osait s'en approcher sans une bonne raison. Les heures passaient donc lentement, rythmées par des tours de gardes aussi futiles qu’astreignant. Ceci dit il fallait bien assurer une défense en cas d'attaque surprise de la part d'un village voisin.

En grimpant la côte je fis un petit check point des pièges et vérifia leur bon état de fonctionnement. Je mis aussi à profit ce petit moment pour donner des consignes aux esprits qui m'entouraient et les répartis tout autour de la zone avec pour consigne de m'avertir au moindre mouvement suspect. A défaut de pourvoir regarder à 360 degrés comme les hyuga, je me montrais capable de surveiller plusieurs endroits à la fois. Une fois ces préparatifs terminés j'entrais dans la tour d'un pas vif. Avec un peu de chance il y aurait une autre personne de garde avec moi et on pourrait discuter. Et puis au pire je pouvais toujours jouer aux cartes avec un mort non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Dim 25 Mar 2012 - 17:36

    De nombreux changements avaient eu lieu depuis les catastrophes du Pays des Cendres. La modification la plus importante était le nouveau Mizukage, Kitase Shinichi, ancien Epéiste. Ce dernier avait déjà rendu visite à Konoha depuis le début de son règne pour ramener la paix, il avait également su donner des sépultures descentes à tous les mort au combat face à la dangereuse Makka et se lançait à présent dans un projet bien audacieux. Celui de tester son propre village dans le cas où une guerre, une invasion ou un conflit viendrait encore bousculer la paix fragile.
    Sensoo Kiru, Épéiste depuis quelques temps déjà, et forgeron connu de Kiri, avait été convié à une sorte de réunion secrète sur une des îles de l'archipel du Pays de l'Eau. Officiellement, on le croyait partis en reconnaissance pour Hai no Kuni. Sur place, il reconnut pas moins de cinq autres individus parmi le nombre conséquent de ninjas présents. Le mot d'ordre de ce rassemblement peu orthodoxe à une heure avancée de la nuit: l'invasion de... Kiri. Au début, Kiru croyait à une vaste plaisanterie pour détendre l'atmosphère mais il s'avéra bien vite que l'opération qui allait avoir lieu pour tous les individus présents à cet endroit était bel et bien l'attaque imminente de leur propre village. Les explications vinrent assez vite et tout le monde se calma rapidement. Il était question d'un exercice à grande échelle visant à vérifier ou à améliorer les points forts et faibles du village cachés de la Brume. Ainsi, tous les shinobis du village sauraient comment remédier aux problèmes présents et de savoir ou renforcer ou non les défenses du village. Le problème majeure, auquel la solution avait été cette réunion, résidait dans le fait que l'attaque devait paraître la plus réaliste possible. Tous les ninjas présents se retrouvaient donc comme étant les envahisseurs et ils attaqueraient le village sous de fausses identité face aux réelles forces défensives du villages qui ne se doute aucunement des faits à venir.
    Kiru trouva l'idée géniale dans le sens où elle permettrait aux principaux attaquants de se perfectionner et aux défenseurs, restés au village, de connaître leurs limites. Les unités de soutien, présentes dans les deux « camps » auraient l'occasion de connaître leur but en cas de réel conflit, en somme, c'était un exercice idéal pour tous les villages mais qui avait le seul point faible d'être vulnérable en cas d'attaques réelles. Peut-être était-ce pour cette raison que le Nidaime Mizukage avait renouer ses lins avec Konoha...

    Quoiqu'il en fut, le jeune sabreur de rang S fut bientôt à la tête d'une quinzaine d'homme. Pour sa part, il se métamorphosa en un tout autre homme. Celui-ci faisait sa taille et était également assez musclé. Sa peau était assez sombre et sa chevelure tombante jusque sa taille de couleur bleu et noire par endroits lui donnait un air mauvais au premier coup d'œil. Il ne portait rien en guise de haut et arborait une sorte de pantalon noire déchirée en divers endroit ainsi que le reste d'un autre habit trop abîmé pour être définit. De nombreuses cicatrices étaient visibles sur son torse. Clou du personnage, il portait deux katanas bien aiguisés, faute de pouvoir emmener son emblématique lame noire par soucis d'identité. Au moins, il pourrait quand même user de ses somptueux talents de manieur d'épée avec cela.

    Spoiler:
     

    Deux heures du matin sonnait à peine lorsqu'il arriva dans la zone réservée aux membres du Misuto avec son unité, l'endroit était plongé dans la pénombre à cause d'une lune absente masquée par les nuages de l'été. Sa tâche était l'une des plus complexe: atteindre la tour de communication et en prendre possession. En plus d'être bien gardée, de nombreux pièges sillonnaient le périmètre et une pente colossale empêchait presque toute attaque surprise. Via son génie stratégique, le Kiru transformé déploya ses hommes de part et d'autres de la coline au sommet de laquelle était furieusement surveillée la fameuse tour, sa tactique, attaquer sur plusieurs fronts pour déborder l'ennemi... enfin l'allié en l’occurrence.



----------

Citation :
RÉCAPITULATIF
Techniques utilisées: /

Situation actuelle:

Kiru s'est métamorphosé en un autre homme ayant un katana en sa possession et se trouve non-loin de la tour, étant encore hors de portée des pièges.
Note: il est aux commandes d'une quinzaine d'individus qui n'entreront pas en compte lors d'un éventuel combat entre nous puisqu'il est supposé que vous ayez aussi des troupes (disons d'égale quantité) qui aillent s'occuper d'eux. En clair, vous leur donnerez les bons ordres tout simplement quoi...

Blessures: /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 722
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Dim 25 Mar 2012 - 20:27

Ao était dans le village depuis maintenant un peu près un mois. Entre-temps, il n'a pas arrêté d’enchaîner les missions les unes après les autres, ce qui le fatiguait au plus haut point lorsqu'il devait retourner se coucher. Enfin, sa chambre n'était pour le moins pas désagréable et puis il arriva finalement à s'adapter à sa nouvelle vie, même si parfois un peu exténuante. Le jeune sabreur eût d'ailleurs l'occasion d'envoyer une lettre à son père adoptif pour lui donner des nouvelles et le rassurer en cas d'inquiétudes éventuelles.

Ce jour là, enfin plutôt cette nuit là, Ao serait chargé de faire un tour de garde au quartier du Misuto, comme une ronde nocturne en somme. De ce fait, on lui avait donné un jour de congé le lendemain pour qu'il puisse se préparer pleinement à sa mission. Ainsi, le shinobi avait décidé de ne pas dormir de la nuit et de profiter de sa journée actuelle et de la prochaine pour se reposer. C'est ainsi qu'à l'heure de 20 heures, une fois fini un plat de Takoyakis, il se coucha déjà en tenue pour être près à partir vers les environs de 01h00 et arriver à pied tranquillement au lieu de rendez-vous.

Je vous laisse devinez ce qui s'est réellement passé... Au lieu de se réveiller comme prévu vers les 01h00, Ao, le regard vague et la fatigue restant encore dans sa tête, il pût constater, avec une certaine stupeur, l'heure afficher sur son horloge.

"- 01h23... Je suis mal..."

Soudain, une poussée d'adrénaline fît un tour pas le cerveau de notre ami, qui sauta hors de son lit, complètement paniqué car il était en retard pour le rendez-vous. Il attrapa son katana et le plaça vite fait dans son dos avant de partir par la fenêtre de son appart sans prendre la peine de la fermer pour commencer à courir entre les toits. Il sauta de vive allure de toit en toit sans trop penser à sa mission ou autre chose, tout ce qu'il fallait, c'est qu'il devait se dépêcher. Arrivé un moment, il était bien obligé de ralentir tout de même, car des pièges rôdaient dans la zone afin d'empêcher les visiteurs indésirables de s'approcher.

C'est donc à pas prudent qu'il fît le détour des pièges tout en prenant bien soin de contourner les zones potentiellement dangereuse comme indiquaient les instructions que l'on lui avait communiqué. Cependant, alors qu'il marchait en plein milieu de la zone, il sentit comme une présence étrange dans son dos. Elle devenait de plus en plus pesante, ce qui fît accélérer le pas au sabreur. Cependant, cette présence était toujours là, on aurait dit un fantôme qui hantait notre jeune sabreur.

"- Les fantômes n'existent pas. Les fantômes n'existent pas. Les fantômes n'existent pas..."

Cependant, une fois sorti de la zone où les pièges en masse étaient réparti, le Shinobi passa du pas rapide à la course, prît de panique, et se dirigea à vive allure au vers la tour. Arrivé sur place, il prît le temps de reprendre son souffle avant d'observer autour de lui et vît une dizaine, voir plus, de ninja patrouillant tout autour du bâtiment. Pensant que la personne ayant la plus grosse autorité ici serait à l'intérieur du bâtiment, et donc décida de s'y aventurer.

Une fois à l'intérieur, Ao ne pût voir qu'une jeune fille aux cheveux roses, d'un peu prêt la même taille que lui, faisant dos au jeune Ao. Il rompît le silence en interpellant la jeune femme.

"- Heu, Excusez-moi de mon retard, fît Ao en se courbant en avant puis en se relevant. Je suis vraiment désolé de ne pas être arrivé à l'heure. Je suis Tatsuki Ao, rang Genin. J'attends vos instructions."

Ao attendit une réponse de sa part, qui il l'espérait ne serait pas faite de remarques désagréables...

(HRP : la présence pesante que je parle est l'un des esprit de Kyuusei, qui m'a dit qu'ils risquaient de me traquer.)


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.


Dernière édition par Tatsuki Ao le Mar 3 Avr 2012 - 20:44, édité 2 fois (Raison : Changement du temps d'arrivé d'Ao au village pour une concordance avec les missions ^^")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 374
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Dim 25 Mar 2012 - 22:58

Les minutes s'égrenaient lentement, très lentement. Dans la salle de contrôle les détecteurs et les pièges se taisaient. Seul le tic toc monotone de la pendule murale rompait le silence pensant de la tour. Il ne se passait rien. Absolument rien. Peu à peu, une douce torpeur saisit mes membres tandis qu'un brouillard venait chasser les pensées qui encombraient mon esprit. Je glissais vers un sommeil sans rêve lorsqu'un fantôme me tira des bras de Morphée en me parlant de sa voix d'outre-tombe. De toute évidence je n'avais même plus le droit de dormir pendant ma garde. Irritant mais justifié. Le fusillant du regard je pris la décision de faire un énième tour de garde afin de m'occuper quelques minutes et de prendre l'air. Si je ne voulais pas dormir il fallait absolument que je m'occupe. Me mouvant avec lenteur pour ne pas que ma ronde ne se termine trop rapidement je pris la direction des salles annexes. Rien de suspect et aucune action ici non plus. Des gardes y dormaient dans une mi-pénombre, un air béat sur le visage. Une folle envie de leur hurler dessus pour les réveiller eux-aussi me taraudait mais je ne céda pas à la tentation. Je ne pouvais pas vraiment leur en vouloir de profiter de la nuit pour se reposer. Les dirigeants de Kiri nous accablaient de mission pour la plupart et les postes de surveillance la nuit nous apparaissaient comme des moments pour décompresser.
Je m’apprêtais à retourner au poste de contrôle lorsqu'un esprit chargé de garder le périmètre vint à ma rencontre. Un jeune homme arborant le bandeau du village arpentait la pente qui menait à la tour. De toute évidence il connaissait les pièges et les zones à risques vu qu'il les évitait avec une facilité déconcertante. Cependant pourquoi arrivait-il avec autant de retard ? J'ordonnais d'un mouvement de la main à mes esprits de se tenir prêt à l'intercepter au moindre geste suspect. L'envoi d'un assassin ou d'un kamikaze par un clan ennemi n'était pas à exclure. Finalement au bout de quelques minutes il franchit la porte de la tour, entourée par une escouade invisible, et s'identifia comme un simple genin. Il s'excusa pour son retard et s'inclina poliment. Je ne l'avais encore jamais vu à Kiri mais l'épée dans son dos laissait à deviner qu'il appartenait au groupe des sabreurs. Poussant un soupir de lassitude autant que d'amusement devant sa petite mine je ne put m'empêcher de le dévisager un minimum pour la bonne forme. Des cheveux d'une couleur plutôt atypique et une silhouette assez fine. Pas de quoi casser trois pattes à un canard mais il était assez mignon.

- T'es en retard... T'a de la chance d'être tombé sur moi je suis assez laxiste en terme de discipline donc tu t'en tirera sans aucun blâme. Mais la prochaine fois fait attention à bien mettre ton réveil à la bonne heure.

D'un signe de la main je lui désigna la porte menant aux salles annexes et renvoya en même temps les esprits mener leur surveillance tout autour du périmètre. Le pauvre garçon était pâle comme un cachet d'aspirine. De toute évidence il avait du sentir que l'on venait de l'escorter étroitement.

- Si tu souhaites finir ta nuit tranquillement c'est par là. Ne t'inquiète pas pour les ronde je veille au grain. Et si t'es pas fatigué tu peux venir dans la pièce des ordis avec moi.

Lui adressant un sourire poli j'attendis sa réponse, espérant secrètement qu'il soit trop affolé pour avoir envie de dormir. Un compagnon avec qui discuter sa changeait pas mal de la compagnie relativement froide de mes amis les morts. Saisissant un verre qui trainait non là sur l'évier je le remplit d'eau et le lui tendit. Courir entouré par des fantômes sa dessèche généralement le gosier. Aussi soudainement que la première fois un esprit apparut et me signala la présence d'un adversaire. Suivi de peu par un autre esprit. Puis par toute ma petite armée. Les détecteurs de la salle des commandes s’affolèrent et signalèrent la présence d'inconnus. Que... Une attaque ? Pressant le bouton d'alarme non loin de moi je me mis à hurler comme une damnée pour réveiller les dormeurs dans la pièce d'à coté. Redéployant les esprits afin qu'ils identifient les ennemis je mis en service les pièges principaux. Il fallait tenir la position le temps que les membres du misuto arrivent. Et s'ils trainaient trop il faudrait nous débarrasser des ennemis nous même. Toutes les lumières à l'extérieur de la tour s'allumèrent et illuminèrent les lieux. Une quinzaine de ninjas nous entouraient. Voir plus. Le principal risque était une attaque provenant de tout les cotés. Si une brèche se formait dans la ligne de défense les chances de nous en sortir diminuaient grandement. Bref il fallait prendre une décision rapidement.

- Toi le bleu reste à côté de moi. J'ai déjà assez de morts dans mon harem et j'ai vraiment pas envie d'en posséder plus. Si tu veux te rendre utile surveille leur position et active les bombes à chaque fois qu'ils approchent. N'hésite pas à faire feu je préfère que tu gaspillent nos munitions et que tu les tiennes à distance quelques minutes plutôt qu'ils viennent jusqu'à nous. Surtout pas d'action héroïque. Les héros dans le coin ils ne vivent jamais vieux.

Mon cœur battait la chamade et je me sentais un peu démunie. Mais je ne devais absolument pas le laisser paraître. Faire preuve de faiblesse à un instant critique revenait à s'exposer à des tentatives de rebellions dans les rangs. Saisissant le poste radio non loin de moi je fis passer un message d'alerte sur tout les canaux. Je ne connaissais pas l'ampleur de l'attaque mais le fait que les ennemis arrivent dans un point aussi reculé était vraiment très mauvais signe. Composant quelques mudras je me concentrais sur les esprits qui m'accompagnaient. Aussitôt je pu partager avec eux leur vision et en profita pour observer les envahisseurs. Aucun d'eux ne mettais familier ou n'appartenait au bingobook. Cependant l'un d'eux se détachait du groupe et semblait passer des consignes. De toute évidence leur chef. Il me fallait l’abattre rapidement. Le terrain m'avantageait nettement et je devait en profiter pour causer un maximum de dommages. Un des esprits s'approcha doucement du dirigeant adverse et s'insinua, presque tendrement, à l'intérieur de son corps. Il allait pouvoir gouter aux affres de la possession en exclusivité.


Citation :

Résumé:
Les esprits préviennent Kyuusei que des adversaires s'approchent. L'alerte est donnée et les ninjas ont rejoint leur poste. Une première série de pièges explosifs commandables à distance protègent les premiers pans de la cote et servent à tenir à distance. La chuunin profite de l'avantage du terrain pour lancer un sort offensif sur le chef adverse (Kiru).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Lun 26 Mar 2012 - 13:31

L'assaut avait été lancé silencieusement et les Kirijins sous les ordres de Kiru attaquaient leur propre tour de communication tout en cachant leur réelle identité. Il pensa tristement qu'il était plus simple d’appartenir à l'autre camp dans ces circonstances, eux au moins, allaient se donner à fond pour tenter de tuer leurs opposants. L’Épéiste et son groupe devait tout faire pour être plausible mais éviter d'infliger des blessures trop grave à leurs alliés, tâche relativement complexe.
Par soucis de réalisme, le jeune sabreur avait décidé de faire comme s'il ne connaissait pas la position des pièges et ce fut d'ailleurs la cause du déclenchement des hostilités. De nombreuses détonations se firent entendre ainsi que quelques cris de surprises, la petite armée du forgeron jouait son rôle à merveille. Pour sa part, Kiru arbora une tactique de combat mise au point dans le cas où il serait réellement à la tête d'un commando d'attaquant en cas de réelle guerre. La manœuvre consistait à déployer deux clones consistants pour les envoyer dans chaque groupe de son unité de façon à pouvoir commander sans micro et ainsi éviter toute tentative d'interception d'informations, étant donné que l'attaque se déroulait à l'endroit rêver pour cela, la tour de communication. Rapidement des bruits d'affrontement se firent entendre et il était difficile de croire que personne n'allait mourir en cette nuit sombre. Soudain, il eut comme un petit moment de vertige lorsqu'un flash en provenance d'un clone lui montra la future zone d'affrontement et quelques hommes qui était passé au-delà de la limite imaginaire du périmètre piégé. Quelque chose était arrivé à un clone, quelque chose d'étrange. L'adversaire était-il déjà là?
Il ne pourrait le dire avant d'avancer plus mais ce qu'il savait était que l'une des personnes présentes pour garder la tour avait été suffisamment observateur pour savoir que son personnage était suffisamment important pour être éliminer en premier, un bon point pour les défenseurs Kirijins. Cela ne changea pas ses plans et il put ordonner aux troupes d'avancer tous en même temps, lui aussi allait devoir progresser en même temps que son clone de peur de se faire repérer trop facilement... Il attendrait le bon moment pour se lancer véritablement dans un combat, il avait hâte de voir de quoi il était capable avec deux lames au lieu d'une. Pour le moment, il décidé de créer trois clones supplémentaires qui se répartirent rapidement sur la zone. Lui et tous ses semblables firent alors simultanément les mêmes signes incantatoires pour pouvoir lancer de nombreux projectiles de métal sur la zone et ainsi définir l'emplacement des pièges ou toucher les quelques ennemis malheureux.


----------

Citation :
RÉCAPITULATIF
Techniques utilisées:

> Kage Bunshin (rang B), création d'un ou plusieurs clones d'ombres consistants.
> Koogeki no Haiiro (ang C), lancement d'une dizaine de billes métalliques

Situation actuelle:

Spoiler:
 

Kiru a d'abord créé deux clones pour pouvoir diriger toutes ses troupes en même temps sans utiliser le moindre micro. L'un d'eux s'étant fait détruire, il parvient à la conclusion simple d'être devenu l'une des cibles prioritaires de l'ennemi. Il profite alors du moment où on le croit mort pour créer trois autres clones et lancent à eux cinq une attaque de faible ampleur mais qui pourrait se révéler dévastatrice en si grand nombre.

Blessures: /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 722
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Lun 26 Mar 2012 - 22:59

Ao, faisant face à celle qu'il considérait comme gérante de la zone, se faisaient du soucis pour rien. En effet, la jeune demoiselle qui arborait un regard émeraude semblait ne pas être une psychorigide, par chance pour notre sabreur. Cette dernière l'invita à rejoindre la salle de repos afin de discuter un peu, étend donné que le monde dehors était déjà en train de patrouiller à leurs places et que la relève n'était pas pour tout de suite. Ainsi, le jeune homme suivi Kyuusei qui lui servît un verre d'eau avec un sourire sympathique, qui fît rougir Ao, laissant son visage plonger dans son écharpe. Cependant, alors que le bretteur attrapa le verre, sa partenaire changea d'expression, semblant regarder autour d'elle alors qu'il n'y avait rien. Puis soudain, l'alarme retentit!

Le couple sortit alors de l'intérieur de la tour pour pouvoir observer ce qu'il se passait. Ils virent alors qu'une troupe d'ennemis dangereusement du Sud de la tour. Le seul moyen de les ralentir était d'activer les pièges qui se trouvaient dans la zone. La kunoichi ordonna à Ao de rester près d'elle lors de l'opération et de tenter de les garder le plus éloigné possible de la tour sans pour autant partir à leurs rencontre.

Ao s'exécuta donc et commença à observer les zones stratégiques à attaquer en premier. Il semblerait q'une vague d'ennemi arrivait de par l'ouest, mais il préféra laisser les autres gardes les intercepter pour se concentrer sur l'assaut venant du Sud, Sud Ouest. Il mit donc à découvert des parchemins qui étaient planqués sous la poussière du sol. Selon les instructions que l'on lui avait indiquées, ces dernières, en insufflant une dose moyenne de chakra, activaient des parchemins explosifs disséminés plus loin, qui avaient pour but de ralentir l'ennemi en causant des éboulements.

"- On nous a dit en cas d'extrême Urgence... Ao s'agenouilla et posa deux doigts sur le parchemin à ses pieds. Je crois guère qu'on ai le choix... Il plaça son autre main face à lui, deux doigts levés, concentrant son chakra dans le parchemin. Explosion!"

C'est alors que l'on entendit trois détonations qui provenaient de la zone où l'attaque était la plus concentrée. Les parchemins détruisirent ainsi les bâtiments environnants, créant un éboulement en chaîne qui ensevelit, ou au moins bloqua l’ascension de quelques ennemis qui allaient s'en prendre à la tour. Les autres ayant passé l'éboulement se firent intercepter par les autres membres de la garde qui restaient aux alentours.

Le jeune sabreur pensait alors que s'en était fini pour l'instant, mais remarqua alors que trois personnes avaient réussi à passer sans ne subir aucune blessures ou difficultés. Ce qui étonna Ao, ce n'était pas le fait qu'ils aient pu esquiver assez facilement, mais que les trois personnes étaient identiques en tous points : Longs cheveux bleus sombres, le torse nu avec des vêtements noirs en lambeaux et un Katana en chaque main. Surpris au premier abord, il Interpréta ce phénomène par le fait qu'il s'agissait tout simplement de clones. Cependant, une question subsistait : l'original était t-il parmi eux? Ao n'attendit pas d'avoir la réponse que les trois bretteurs fondirent en direction de la tour pour attaquer. Il décida donc d'appliquer toujours les ordres de Kyuusei et tenta une manoeuvre de diversion.

Pour ce faire, Ao sortit six kunais, tous reliés à des parchemins explosifs et grimpa sur la tour en concentrant son chakra dans ses pieds pour rester adhéré à la tour.Une fois assez haut, il lança en deux slaves les kunais vers chacun des clones, tâche difficile car ils attaquait sur des flans différents. Le but était simple, une fois les slaves envoyées, Le Shinobi pensait attirer leurs attentions sur les explosions des kunais pour les esquiver et ainsi enchaîner avec une attaque Suiton. L'explosion de la première slave alors qu'Ao commença sa série de müdras pour son Jutsu. Une fois les signes incantatoires faits, la seconde vaque explosive se fit entendre. Ao prit son élan et relâcha le chakra dans ses pieds pour sauter et "planer" sur la zone de combat.

" Suiton! Suibakudan no Jutsu!"

Le sabreur cracha donc 5 projectiles qui se dirigèrent en direction des différentes cibles. Ao espérait juste que ces adversaires n'avaient pas compris son plan, et qu'ils soient atteint avant que Ao ne retombe sur le sol.

Citation :
Récapitulatif :


Technique utilisée :

Suibakudan (Bombe Aqueuse)
[Ninjutsu][Suiton][Rang C]
Crache 5 Boules d'eau (taille d'une balle de baseball), allant à la vitesse d'un Shuriken et explosant au moindre contact.

Situation Actuelle :

Suite à l'emploi d'une série de puissants explosifs, les explosions causèrent une chaîne d'éboulement des bâtiments qui bloquèrent les troupes se trouvant au Sud, ne laissant passé que les trois clones de Kiru.
Ao grimpa sur la tours et lança des Kunais explosifs pour tenter de les distraire avant de faire un saut, "survolant" la zone de combat et lançant sa technique. Il est en l'air et en train de tomber après ça.

Blessures : /

EDIT : Suite à un MP de Kiru, je change la situation de combat > La plupart des hommes ont aussi passé l'éboulement, mais sont interceptés par les PNJ alentours; Les clones sont plus dispersés, mais facilement repérables. Dsl de ce Mini-GB


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 374
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Mer 28 Mar 2012 - 20:56

Je sentais que cette bataille se complexifiait de minute en minute. Ma technique se déroulait à merveille jusqu'à ce que... Pouf. Le ninja qui semblait diriger l'assaut se dissipa en un nuage de fumée. Laissant échapper un mot plutôt grossier je me concentrais sur ma respiration pour calmer les battements frénétiques de mon cœur. Je venais de faire une erreur en me montrant trop impatiente. En plus de dévoiler une technique de mon répertoire à un inconnu je venais de gaspiller une quantité de chakra non négligeable. Heureusement le clone avait rapidement explosé, laissant ma réserve d'énergie à un assez haut niveau. Il fallait absolument que je cesse d'agir imprudemment. Doucement je sentis mon rythme cardiaque s'apaiser jusqu'à adopter une allure normale. L'adrénaline qui coulait à flot dans mes veines m'électrisait et me permettait de réfléchir plus rapidement. Il nous fallait un plan de bataille pour survivre. Déjà nous devions isoler les ennemis en de petits groupes pour les éliminer plus facilement. S'ils agissaient comme des électrons libres ils risquaient par finir de passer les défenses. En groupe ils seraient plus simple de les canaliser et de les tuer. Mais comment faire ?

Comme s'il lisait dans mes esprits le jeune genin se mit en action et déclencha plusieurs salves de pièges. L'explosion obligea les ennemis à zigzaguer entre les flammes et, à fortiori, de se regrouper légèrement. Des éboulements dus à l'effondrement des bâtiments prirent le relais des flammes et finir le travail entamé. Un merveilleux coup, vraiment. Les défenseurs de la tour s'élancèrent alors et s'engagèrent dans un combat à mort pour intercepter les ennemis. Son coup aurait pu être parfait si trois ninjas ne s'étaient pas échapper de son enchaînement. Trois hommes identiques qui ressemblaient trait pour trait au clone que je venais de détruire. Mon instinct me soufflait que le vrai devait se cacher parmi eux mais pour le débusquer il faudrait réussir à tous les frapper au moins une fois. Ao me prit encore de vitesse et lança quelques bombes d'eau. Je doutais que ce fut suffisant pour le toucher et décida donc de rajouter une couche à sa technique. Deux esprits se formèrent non loin de moi et se jetèrent sur l'adversaire en poussant des hurlements sinistres. Même s'il réussissait à éviter les boules d'eau il ne pourrait pas éviter mes fantômes.

Il y avait cependant un point qui me chagrinait. Le genin ne savait pas voler et se retrouvait donc en position défavorable en cas d'attaque. Un fouet d'énergie spirituelle apparut dans ma main et s'enroula le long de mon avant-bras. D'un geste sec du poignet j'envoyais l'arme saisir le jeune homme au niveau du tibia et tira d'un coup sec pour le ramener au sol. La chute allait être brutale mais il fallait mieux quelques bleus plutôt qu'un kunai planté entre les cotes non ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Ven 30 Mar 2012 - 14:18

La cinquantaine d'objets métalliques ne servirent à rien puisque qu'aucun résultat ne se fit voir sur le terrain. Toutefois, il était temps pour Kiru et ses quatre clones d'avancer réellement. Leur attaque commune précédente n'avait été qu'une sorte de signal pour se lancer à l'assaut. Les troupes avancèrent mais furent rapidement arrêtés par l'activation des nombreux pièges sur la zone. Le ninja en chef des opérations ne prit pas le temps de regarder derrière lui, il savait que les individus qui l'accompagnaient sauraient se débrouiller pour ne pas se faire démasquer, quitte à fuir discrètement en se faisant passer pour mort. Pour sa part, le sabreur déguisé et ses clones n'eurent pas trop de mal à ne pas tomber dans les différents pièges qui s'activaient à leur passage mais un jeune homme fit son apparition et usa d'une technique semblable à celle de Kiru mais avec des projectiles aqueux d'une taille respectable. Pour pouvoir bien coordonner l'évitement des pièges et celui des boules d'eau, l'Epéiste usa d'une technique d'accélération qui lui permettait de bouger deux fois plus vite qu'à la normale. Les trois Kiru qui semblaient s'être fait repérer usèrent de la même technique pour poursuivre leur tactique de confusion et ce fut alors que d'étranges choses vinrent à l'affrontement en plus des troupes Kirijins soudainement déployés face aux ninjas sous les ordres de Kiru. Ce dernier comprit qu'il s'agissait de sorte d'esprit et avait déjà entendu parler d'une kunoichi capable de cela. Ce devait être elle qui était à la tête de la garde en cette soirée chamboulée. Un clone fut détruit et un des deux Kiru repérés décida d'user du même jutsu de métal pour se permettre d'échapper à cette bien belle manœuvre. Les dix billes fusèrent et n'eurent presque aucune difficulté à atteindre les âmes. A présent un bien gros problème se posait pour le sabreur. S'il ne se montrait pas plus agressif envers les personnes dirigeantes de la défense, sa crédibilité en tant que méchant du jour deviendrait nulle. Fronçant les sourcils, il décida d'y aller franchement cette fois. Les deux Kiru qui faisait face à la fille aux cheveux roses et au garçon qui semblait être aussi manipulateur d'épée rangèrent leurs lames pour faire des signes incantatoires semblables.

Les deux Kiru repérés: « Katon, Metsuboo! »

Un boule de feu de taille moyenne apparut dans l'une des mains des deux hommes. L'un d'eux lança la boule droit vers leurs cibles principales. L'autre garda la boule avec lui au cas où ils arriveraient à s'en sortir. La sphère brûlante fusa, elle était simple à éviter mais s'avéra être une véritable bombe lorsqu'elle arriva aux niveau des deux ninjas. Une explosion retentissante eut lieu et rasa tout dans une déflagration de flamme sur un périmètre d'une quarantaine de mètres. Lors de l'explosion, les Kiru non-repérés continuaient leur avancement pour prendre la tour et réussir leur objectif final.


----------

Citation :
RÉCAPITULATIF
Techniques utilisées:

> Sokushin (rang B), technique de boost de vitesse permettant de doubler cette dernière
> Koogeki no Haiiro (rang C), lancement d'une dizaine de billes métalliques
> Metsuboo (rang A), une boule de feu de vingt centimètres de diamètres à la base. La boule peut être lancée ou être maintenue dans la main. Elle brûle l'ennemi assez fortement pour finalement exploser littéralement causant des dégâts encore plus important. Si l'adversaire évite l'attaque sans s'en éloigner correctement, il peut être touché par le souffle de l'explosion. (zone d'effet de l'explosion: quarante mètres dans un rayon de 260°, épargnant l'utilisateur si la boule est tenue en main)

Situation actuelle:

Il y a une erreur sur le site hébergeur d'image, je mettrais un plan dès que possible... (mais ça reste le même que vous avez eu par MP à part un point en moins pour le clone éliminé et le déplacement d'un autre point sans grande importance...)

Les trois Kiru repérés usent d'une technique de boost de vitesse lui permettant d'éviter soigneusement les pièges et les boules d'eau. Suite à cela, l'un d'eux réutilise le lancement de projectiles de métal pour venir à bout des âmes. L'un des clones est détruit et les deux restants mettent le paquet avec des techniques très dangereuses consistants tout simplement à détruire les adversaires. (vous quoi...^^)
Note: je me suis appliqué à écrire « les trois Kiru repérés » ou autre truc du genre pour que vous ne puissiez pas connaître la position de l'original. Ne vous en faîtes pas je ne suis un GB et j'ai arrêté la position du véritable Kiru sur l'un des clones restants depuis le début. Juste que vous manquez de chance en ne touchant pas le bon... xD. Après le MP envoyé à chacun de vous, j'espère que vous aurez compris que les Kiru repéré sont les trois devant vous sur le plan.

Blessures: /

Niveau de chakra restant: Faible (après l'utilisation de la deuxième boule)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 722
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Sam 31 Mar 2012 - 16:04

Ao était en train de chuter, alors que les ennemis avaient réussi à esquiver son attaque avec faciliter. Mais le jeune sabreur n'avait pas le temps de se dire qu'il avait foiré son coup, car il était encore en train de tomber juste sur la position d'un piège. Il pensa d'abord d'essayer d'utiliser un suiton pour amortir sa chute, mais il n'avait pas de technique assez puissante. Soudain, il sentit quelque chose agripper sa jambe, mais quand il regarda pour voir ce que s'était, il ne vit rien. Cependant, il vît Kyuusei pointant le bras dans sa direction, comme si quelque chose en main, mais là pareil, il ne vit rien. C'est alors que cette dernière ramena son bras en arrière de manière violente, et qu'Ao se retrouva tiré par son pied vers la fille en direction du sol.

"Whoooo, attendez une mi- BLAM! son visage percuta le sol avant qu'il ne puisse finir sa phrase. Il se releva alors tranquillement en frottant son visage. Itai itai itai... c'était quoi ça?"

Il se mit à regarder en direction de Kyuusei qui semblait être concentré sur leurs adversaires. Après observation, Ao pût remarquer qu'il ne semblait rester que deux clones, sans doute qu'elle avait réussi avec une attaque à en avoir un. Enfin, pour l'instant, ce n'était le moment de s'en préoccuper. Ao se releva donc après s'être assuré de ne pas avoir de blessures trop importantes pour faire face à nouveau aux adversaires. Alors qu'il n'en restait plus que deux en face d'eux, ils se mirent soudain à faire chacun les mêmes müdras rapidement avant de tendre la main pour faire apparaître une grosse boule de feu chacun dans leurs main. A vu de nez, elles semblaient assez dangereuse au contact.

Soudain, l'un d'entre eux balança sa boule de feu dans la direction de nos deux protagoniste. Elle allait à la vitesse d'un shuriken lancer par un amateur, mais elle n'en restait pas moins dangereuse. Ao cria "Attention" aux autres membres dans la direction de la sphère et sauta sur le côté pour les esquiver. Il réussit à s'éloigner d'environ 30 mètres de l'explosion, mais se fût trop tard.

La sphère de feu explosa tout d'un coup, causant une déflagration sur une large zone devant elle, emportant tous ceux qui se trouvaient dans le périmètre de l'explosion, y compris Ao, dans un souffle de feu dévastateur. Le shinobi fût alors propulsé contre le mur d'un des bâtiments, le percutant de pleins fouets sur le dos avant de retomber sur le sol. Après une petite perte de conscience, Ao se réveilla, le bras gauche meurtri par des brûlures causées par l'explosion et une forte douleur au dos à cause de la réception. Il se releva tant bien que mal pour pouvoir observer la scène de combat.

La tour était entièrement en feu, avec les gardes aux alentours en train de lancer leurs suiton ou tout simplement de l'eau afin d'éteindre l'incendie. Il ne voyait plus les adversaires qu'il avait auparavant en face de lui ou même son supérieur, qu'il espérait s'en être sorti. Cependant, il pût voir qu'il y avait un autre attaquant qui s'approchait rapidement de la tour. Cet homme ressemblait lui aussi aux deux autres clones de tout à l'heure. Alors qu'il s'approchait que trop rapidement, Ao qui était essoufflé évaluait la situation.

" - Il faut que je m'occupe de celui là aussi, il doit être aussi puissant que les autres. Mais l'incendie continue de plus belle, il faut s'en occuper! Après quelques secondes d'analyse, le shinobi se mit droit, concentra son chakra avant de commencer une longue série de müdras.
Cette technique va me coûtait énormément de chakra, mais je dois faire quelque chose! Il concentra son chakra dans son œsophage et sa bouche, malgré la douleur qui parcourais son corps. Suiton! Suiryûdan no Jutsu!"


Un énorme dragon d'eau sortit de la bouche d'Ao, il grandit grandement avant de faire une hauteur de 150 mètres de long. Il fondit alors en direction de la tour. Le but de cette attaque? Faire d'une pierre 2 coups! Le dragon pourrait en même temps répandre de l'eau aux environ pour éteindre les flammes, et aussi bien surprendre l'assaillant par derrière. Le dragon fondit donc en direction de l'homme s'approchant de la tour avant de percuter la zone où se trouvait le clone et ainsi causé une grande explosion aquatique qui éteignit plusieurs flammes aux alentours. Après cette attaque, Ao était essoufflé, et dégaina son sabre pour pouvoir parer l'éventualité d'une autre attaque surprise.

Spoiler:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 374
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Mer 4 Avr 2012 - 2:31

La soirée ne semblait pas vouloir se terminer. Les combats se déchainaient tout atour de moi et ne paraissaient jamais se terminer. Les ninjas enchaînaient technique sur technique pour repousser l'inépuisable l'envahisseur. A ce rythme la tour allait bientôt se retrouver complètement submergée par la vague offensive. Il ne me restait donc plus beaucoup de solution: il fallait que ma prochaine attaque balaye le chef ennemi tout simplement. Mais comment savoir s'il ne s'agissait pas encore d'un clone ? Déjà deux avaient été détruits et il en restait encore au moins deux autres si ce n'est plus. Il aurait fallu que mes esprits scrutent le terrain mais à vrai dire je n'avais pas vraiment l'occasion de les envoyer se promener. Ils ne pouvaient pas me protéger et frapper cet inconnu en même temps. Ce qui se révélait bien dommage. Enfin bref. Je me reconcentrais rapidement sur le champs de bataille en poussant un soupir d'exaspération et de fatigue mêlées. Pourquoi n'avais-je pas été affectée à une mission extérieure ce soir ? Enfin j’interpellai mon coéquipier d'une voix rendue âpre par la fumée aux alentours.

- Sa va gamin pas trop de casse ?

Le jeune Ao se remettais juste de sa chute et se relevait avec peine. J’espérais ne pas lui avoir fait trop mal en le ramenant brutalement sur le plancher des vaches. Il aurait surement des bleus demain matin. S'il était encore en vie du moins... Les deux ennemis en faces profitèrent de ce court laps de flottement pour composer quelques signes incantatoires et riposter. Des boules de feu d'apparence plutôt anodines apparurent dans leurs mains respectives. Seul le rayonnement qu'elles émettait trahissait leur dangerosité mortelle. Si nous encaissions ne serait-ce que l'une des deux de pleins fouet nous étions surement cuits. L'un des deux adversaire lança sa bombe miniature tandis que l'autre gardait la sienne, probablement pour nous achever dans un second temps. Une retraite forcée s'imposait donc. Le genin à mes cotés du se faire la même réflexion vu qu'il prit les jambes à son cou sans se retourner à un seul moment. Décidément il avait de l'avenir chez les troupes de Kiri ce gamin. Composant rapidement quelques mudras je prit à mon tour la poudre d'escampette. Une impulsion soudaine stimula mon système nerveux et me permit de parcourir rapidement les quelques mètres qui me séparait d'une crevasse protectrice dans le sol. Une explosion retentit dans mon dos alors que je me jetais dans cette faille inespérée et un souffle brulant me projeta plus vite que prévu à terre. Mon bras émit un craquement sordide lors de l'atterrissage et me tira une grimace de douleur. Je me mordis la lèvres inférieure jusqu'au sang pour retenir un cri et des larmes coulèrent de leur propre chef de mes yeux. La situation venait de prendre un point critique. Avec cette fracture je me retrouvait incapable de combattre au corps à corps et l'usage de mes techniques se compliquait dramatiquement. L'absence de médecin ne me facilitait vraiment pas la tâche. Enfin si je ne voulais pas crever il fallait continuer de me battre. Je sortit de mon trou et admira une fois de plus le lieu de la bataille. Des flammes dansaient de partout sur le terrain ravagé et le genin avait disparu. Il avait pris de l'avance en cherchant à esquiver la boule de feu mais avait-il trouvé un abri ? Soudain un dragon d'eau géant surgis et vint s'abattre sur la tour, éteignant le feu et frappant une large zone. Pourvu que ce soit lui qui ripostait... Puis un mouvement à ma gauche me tira de mes pensées. Ah oui c'est vrai il restait un clone avec une boule de feu... Si je ne l’arrêtais pas il allait surement refaire une petite dévastation. Perspective qui ne m'enchantait guère. Composant des mudras j’utilisais mes dernières réserves de chakra pour le neutraliser avant qu'il ne puisse agir. Une vague d'énergie sortit de ma main et traversa rapidement la distance qui nous séparait, frappant au passage un ennemi qui passait. Je n'avait pas vraiment calculé pour faire du deux en un mais cela m'arrangeait bien. Une douce sensation envahie rapidement mon corps. Je prenait des inspirations profondes, régulières tandis que ma tête se mit à tourner doucement. Aurais-je trop tiré sur la corde ? Mes jambes perdirent toute force et je fus obligé de m'allonger. Mon esprit se mit à dériver vers des images qui m'échappaient pourtant. Je voyais la lune m'observer avec son sourire narquois. A moins que ce ne soit un assaillant ?

Citation :



Résumé:
J'évite la boule de feu à l'aide d'une technique pour me déplacer plus rapidement mais subit le souffle de l'explosion de plein fouet, me cassant un bras à l'atterrissage. Je profite ensuite de la diversion occasionnée par le dragon d'Ao pour lancer une attaque sur le second Kiru (avec l'autre boule). Enfin je m’effondre et sombre dans un état de mi-conscience.

Etat de santé:
Chakra faible, une fracture au bras droit, de multiples brûlures dans le dos, presque inconsciente et complètement décoiffée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Jeu 5 Avr 2012 - 15:02

    L'explosion eut plus d'ampleur que prévu, Kiru avait mal calculé les dégâts engendrés par sa technique de feu. La tour de communication était en flammes mais d'après ce que le sabreur put voir, il s'agissait des zones futiles du bâtiment, vides la plupart du temps. Cette petite erreur ne devait en rien compromettre son identité et alors qu'il allait lancer son deuxième projectile mortel, un dragon d'eau fit son apparition. Heureusement, celui-ci était surtout dédié à éteindre l'incendie causé par Kiru. Le forgeron détenant la dernière boule fit alors un bond pour lancer sa dernière offensive mais il fut percuté sur tout son flanc gauche par une technique presque invisible. Secoué et surpris, l'individu tomba au sol, révélant ainsi qu'il n'était pas un clone. Aucune blessure n'était visible sur le Kiru déguisé mais il sentait comme des centaines de coupures à l'intérieur de son bras et sur une bonne parti de sa jambe. L'auteur de l'acte n'était personne d'autre que la fille aux cheveux roses. Le sabreur la regarda avec son regard faussement haineux et se mit en position pour balancer la boule de feu pour en finir avec elle. Son bras fit le geste du lancer vers elle mais la boule disparut tout simplement de sa main au moment décisif.
    Il se redressa alors et commença quelques applaudissements, ceux-ci furent renchéris par les hommes qui composaient ses troupes au grand étonnement des Kirijins. Une certaine tension se créait et ce comportement aurait pu paraître comme étant provocateur mais Kiru préféra rectifier les choses et repris son apparence normale. Après quelques secondes de silence, il parla d'une voix calme et autoritaire.


    Kiru: « Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le Chef Épéiste Sensoo Kiru. Ce qui vient de se passer était un exercice militaire dans le cas d'une attaque éclair d'un quelconque ennemi. Le but de cet exercice: voir vos compétences pour la défense du village ou d'éléments importants, comme cette tour, ou encore de tester les notre en tant qu'attaquant. Ce n'est que par pur soucis de réalisme que nous avons caché nos identités et que nous préparer l'assaut dans le plus grand secret, sans quoi, la situation aurait été totalement différente. »

    Il se tut et fit quelques pas en avant. On pouvait voir qu'il traînait légèrement sa jambe gauche et que son bras était immobile, comme paralysé par une douleur intérieur que le ninja s'efforçait de cacher à ses interlocuteurs. A présent, son rôle était de faire le point à chaud avec toutes les personnes présentes.


    Kiru: « L'attaque a été bien mené et ce n'est pas pour me congratuler que je le dis. L'idée d'une attaque simultanée sur plusieurs front est le point faible de cette zone. Toutefois, la défense a été réactive et a su nous tenir en échec malgré une différence certaine de niveau. Je vous félicite, défenseurs de la nation. »

    Une nouvelle fois, le chef de la fausse invasion s'engouffra dans un petit silence. La douleur de la seule attaque subie était supportable mais plus pour très longtemps. Ainsi, il terminerait son discours dans une dernière tirade.


    Kiru: « Passons maintenant à l'analyse de la situation, comme si tout était sur pause. A l'heure actuelle, j'aurais encore pu détruire la tour ou tuer le principal commandant des défenses présentes, de plus, un autre clone -montre le dernier clone encore non-repéré en arrière- aurait pu passer quelques défenses et prendre possession de la tour. Cependant, et il faut le souligner, dans la réalité les choses aurait été différente, pourquoi? Simplement parce que la tour de communication ne peut pas être prise par surprise par d'autres individus que des Kirijins eux-mêmes. Aussi, il faut dire que la défense s'est vaillamment battu avec tous ses moyens et que vos prestations, Kyuusei et Tatsuki Ao seront prises en compte par moi-même dans mon rapport au Nidaime Mizukage. Encore une fois je vous félicite. »

    De nouveaux applaudissements eurent lieux. Après cela, quelques médecins apparurent sur la zone de combat ravagée pour s'occuper des différents blessés. Des équipes spécialisées dans la mise en place des pièges reprenait déjà leurs activités pour restaurer l'endroit et le réarmer. Kiru était assis et deux médecins s'occupaient de lui. Il était assez satisfait du résultat de ce raid lancé en situation réelle. Kiri avait encore de beaux jours devant elle si le village pouvait se défendre à ce niveau et attaquer avec une telle puissance que Kiru avait essayer de démontrer.


[HRP: épisode terminé pour ma part, avec l'accord des autres acteurs du groupe.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 374
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Ven 6 Avr 2012 - 11:53

Citation :
Je prend la place d'Ao avec son accord vu que je vais bientôt partir en vacances (et donc ne plus pouvoir Rp pendant une petite semaine.


Je me sentais comme bercée entre terre et ciel. J'avais la nette impression de me trouver sur un bateau qui prenait la mer. La tête me tournait horriblement et ne me permettait pas de me concentrer plus de quelques instants sur ce qui se passait tout autour de moi. Il me vint l'image d'un frêle esquif balloté par les flots, incapable de résister. Je m'immergeais totalement dans cet océan imaginaire et me laissais porter par ce remous incessant. Les seules sensations que je parvenais vraiment à percevoir me venaient de mon corps. Une douleur sourde irradiait de mon bras et remontait le long de ma colonne vertébrale m’empêchant ainsi d’exécuter tout mouvement. Le souffle de l'explosion avait du m'amocher plus que je ne le pensais. Le battement de mon cœur semblait résonnait à l’intérieur de ma boîte crânienne. Boom. Boom. Chaque coup devenait plus implacable, plus fort que le précédent. Une douce sensation envahie mon corps tandis que je prenais des inspirations profondes, régulières. Allais-je m'évanouir ? Je voulus hurler pour demander de l'aide mais seul un gargouillement rauque s'échappa de ma gorge. C'est alors qu'un crépitement lointain prit place dans mon esprit. Je me trouvais incapable de dire d'où il pouvait bien venir mais il était là. Ce bruit m'évoquait vaguement... Des applaudissements. Aurions-nous réussi à sauver la tour contre l'envahisseur ? Ou était-ce l'ennemi qui s'auto-congratulait de sa victoire éclatante ? J'étais incapable de le dire. Depuis combien de temps pouvais-je bien gésir à terre en priant pour ne pas perdre pied...


Doucement mais surement ma conscience perdait en intensité et je me sentais happée par un trou noir. J'éprouvais de plus en plus de difficulté pour enchaîner des pensées cohérentes. Soudain je sentis une main puissante m'assoir contre une surface froide et humide. Un hoquet de douleur agita mon torse et manqua de me faire chuter à terre une nouvelle fois. Une odeur douçâtre d'herbe médicinale envahit mon nez tandis qu'on me glissait une mixture âpre dans la bouche. J'eus envie de tousser et de tout recracher mais on me bloqua la mâchoire, me forçant ainsi à avaler. Les secours venaient donc d'arriver... Une personne m'ouvrit l’œil droit et m'obligea à observer une petite loupiote. La lumière vive m'éblouissait, tranchante et insupportable, tandis que des vagues de douleurs me martelaient le crâne. La brillance dorée s'insinuait entre mes paupières que je ne désirais que fermer. J'eus la désagréable sensation de n'être qu'un poisson en train de me débattre, transpercée par un crochet. Mais ce n'était que le fruit de mon imagination. En réalité j'étais parfaitement immobile au sein de ma crevasse, entourée par des médecins. Puisant au fond de moi même je réussi néanmoins à prononcer une dernier soupir.

- Comment va... Le gamin ?

Mais je n'eut jamais la réponse. Un voile écarlate se leva et enfin, je perdis connaissance. Seule une sensation de fierté m'envahissait maintenant. J'avais accompli mon devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 722
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 : La forteresse imprenable Dim 8 Avr 2012 - 21:35

Ao tenait à peine sur ses jambes, son souffle était lourd, la sueur dégoulinant sur son front et son bras gauche brûlé par l'explosion précédente. On pouvait dire que la situation était délicate pour notre jeune ami. Le dragon aqueux lancé auparavant l'avait pas mal épuisé, ce qui fait qu'à un combat au sabre, Ao serait pas mal handicapé. Qui plus est, il espérait aussi que l'attaque avait aussi atteint sa cible, à savoir le clone de l'ennemi se rapprochant de la tour par l'Est. Si jamais il avait pût échapper au dragon, il aurait sans doute fondit sur le jeune sabreur après avoir déduit d'où venait l'attaque.

Ce que redoutai le sabreur arriva cependant. Alors que la fumée et vapeur s'évaporaient dans l'air suite aux incendies éteints, une silhouette sortit de cette fumée et fondit sur Ao. Il s'agissait bien de l'attaquant qui avait réussi à esquiver l'attaque. Il arrivait, ses deux sabres en mains, près à faire un duel de Kenjutsu. Ao était épuisé, mais il devait passer lui aussi à l'offensive. Prenant son courage à deux mains, il prit lui aussi le chemin vers l'affrontement pour tenter un seul et unique coup. Les deux ennemis s'approchaient de plus en plus, il ne restait que 20 mètres de distance entre eux. Cependant, les coups d'épées ne purent rugir.

En effet, alors qu'il courrait à vive allure, de la fumée jaillit du clone lui-même, ce qui fit Ao s'arrêter dans sa course par la surprise. C'est alors qu'apparu une tout autre personne. Mais qui était-elle se posait notre héros. Puis, il entendit des applaudissements venant de toutes part, mais essentiellement de l'avant de la tour. Ao se précipita donc dans cette direction afin de voir ce qu'il se passait. Il semblerait que tous les attaquants se trouvaient aussi là-bas, et ils étaient tous en train d'applaudir. Que faisait-il donc, de la nargue ? Alors, celui qui ressemblait aux autres clones s'avança et se présenta comme étant le chef des épéistes de Kiri.

Tout ceci n'était en réalité qu'un exercice d'entrainement. Le but était de voir quelles seraient les capacités défensives des Kirijins tout en testant celles des attaquants. Ao rangea son sabre et s'approcha un peu plus, tout en prenant son bras gauche parsemé de brûlures. Le chef des épéiste reprit alors la parole en disant que l'attaque a été rondement menée, car non seulement ils ont pût réussir à aller jusqu'à ce point, mais qu'en plus, l'un des clones avait réussi à atteindre la tour sans problème. Le jeune shinobi était vraiment déçu de sa performance plus que déplaisante, car il n'avait pas réussi à battre un seul des ennemis. Enfin, étant donné que son adversaire était le chef des épéiste, le combat était perdu d'avance. Cependant, Ao n'en tenait pas compte et savait très bien qu'il avait encore fait preuve d'impuissance comme à son combat face à Yoru.

Une chose surprit cependant ce dernier, et cette chose fût l'une des phrases de Kiru : "Aussi, il faut dire que la défense s'est vaillamment battu avec tous ses moyens et que vos prestations, Kyuusei et Tatsuki Ao seront prises en compte par moi-même dans mon rapport au Nidaime Mizukage..." Comment était-ce possible se disait le jeune sabreur, lui qui avait lamentablement échoué à la défense du village selon ses propos Enfin, une fois le discours terminé, les unités médicales se précipitèrent en direction des blessés afin de leur fournir les premiers soins. Ao fût conduit à un banc afin qu'un Ninja puisse l'ausculter et ainsi fournir les premiers soin.

"- Vous avez étez très impressionnants à ce qui paraît, fît l'infirmière en souriant.
- ...
- C'est sûr que vous avez perdu contre eux, mais pour pouvoir s'en sortir face à Kiru-Taichou, même si le combat était une simulation, cela relève du miracle!
- ...ou de la pitié vu comment j'ai été impuissant... fît Ao d'une voix basse, le regard dans le vide.
- Hum? Vous avez dit quelque chose?
-... Non, tout va bien..."



Tout va bien... Hein?


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #2 : La forteresse imprenable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Episodes Kiri :: Episode #2 : La fausse attaque-