N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Sam 18 Nov 2017 - 23:02

Refermant le dossier devant moi, je fus surpris de voir qu’il s’agissait en réalité du dernier dossier dont je devais m’occuper aujourd’hui. Aujourd’hui avait été une de ses journées productives où je n’avais pas vu le temps filer – l’après-midi était déjà commencé! – mais pendant laquelle j’avais travaillé à la vitesse de l’éclair. Satisfait de mon travail, je me reculai dans ma chaise et entrelaçai mes doigts au niveau de ma nuque pour une petite pause bien méritée. En même temps, j’essayais de trouver ce qui pourrait bien m’occuper pour le restant de la journée. Bien sûr la réponse la plus logique serait de continuer de travailler et de prendre de l’avance sur les dossiers que j’avais prévu m’occuper demain, mais honnêtement qui choisirait cette option? Il y avait toujours la possibilité de partir plus tôt et de rendre une visite surprise à mes parents, mais encore là j’ignorais s’ils allaient réellement être à la maison. Au fur et à mesure que je rayais les diverses solutions de sur ma liste mentale, je commençai à me rendre compte comment mon emploi occupait tout mon temps.

C’est à cet instant qu’un léger grattement me sortit de mes pensées et je vis alors Aka gratter faiblement la porte de mon bureau. Mes ninkens avaient probablement remarqué mon immobilité des dernières minutes et avaient devinés ce que cela voulait dire, ils en avaient aussitôt profité pour aller de l’avant avec leur propre agenda. Le message ne pouvait pas être plus clair : ils en avaient assez d’être enfermés ici. Comme si cela avait déclenché quelque chose en moi, je fus soudainement pris par la désagréable sensation que moi non plus je n’en pouvais plus d’être ici. Me levant subitement de mon chaise, je traversai mon bureau à grands pas et me dirigeai à la hâte vers l’extérieur. J’ignorais ce qui me prenait, mais il fallait que je me retrouve au grand air pour éclaircir mon esprit. Je pris plusieurs grandes inspirations jusqu’à ce que sentiment de malaise s’estompe. À ce point j’étais rendu loin du Palais et avec ce que je venais de vivre je rayai l’idée de retourner m’enfermer dans mon bureau. Non, il me fallait quelque chose pour me changer les idées et oublier ce mauvais épisode. Dans ces cas-là, il y avait qu’une chose à faire.

En quelques minutes, j’étais arrivé au terrain d’entraînement, prêt à enlever toutes ces pensées de ma tête. Quand je me sentais ainsi et que je devais me vider la tête, l’entraînement était la solution par excellence. J’étais tellement concentré sur moi-même et sur l’entraînement que j’en oubliais tout ce qui me préoccupait. Cela me permettait souvent de voir ensuite les choses d’un nouvel angle qui m’avait à plusieurs fois aidé devant de grands dilemmes. Une fois sur place, cependant, je vis que je n’étais pas le seul sur place et qu’un jeune homme s’entraînait déjà. Je le reconnus facilement pour en avoir entendu souvent parler par Shizu-chan : il s’agissait d’un de ses élèves, Masaru. Appartenant au clan Gekei, ce dernier partageait une très forte connexion avec les gorilles de ce que j’avais pu comprendre. Pour l’instant, ce dernier se contentait d’un entraînement taïjutsu classique sans faire appel à son pouvoir clanique. Je fis quelques étirements en retrait alors que le jeune Gekei complétait sa série et l’interpelai seulement une fois qu’il eut terminé.


- Désolé de te déranger, mais tu es bien Masaru, n’est-ce pas? Shizu m’a beaucoup parlé de toi, je t’ai tout de suite reconnu. Je suis Takeo, son… frère de clan.

J’étais aussi son chef de Meute, mais ce n’était pas quelque chose que je lançais à tout le monde. La plupart du temps, je me considérais comme un membre comme les autres et Shizu était l’une des membres les plus proches de la Meute. Elle m’avait souvent parlé de son équipe et de ses divers membres. En ce qui concernait le jeune Masaru, elle n’avait pas exagéré lorsqu’elle m’avait parlé de sa taille impressionnante. Il était peut-être quelques années plus jeune que moi, mais il était aussi grand que moi et avec des épaules bien plus larges; je n’osais pas imaginer de quoi il avait l’air sous sa forme animale. Elle m’avait également parlé de sa force et sa vitesse était étonnante pour un Genin et il ne faisait aucun doute à mon esprit après l’avoir brièvement observé qu’il avait beaucoup de potentiel. Une idée me traversa alors la tête.

- Nous avons également discuté de tes capacités et je dois avouer qu’elle a piqué ma curiosité. Ça te dirait un petit combat amical? J’aimerais bien te voir dans le feu de l’action.

Avec tout ce que Shizu m’avait dit sur lui lors de leur mission, je ne pouvais m’empêcher de vouloir voir de moi-même ce dont il était capable. Pour être tout à fait franc, je voulais également voir si j’allais être capable de faire face au mastodonte devant lorsqu’il déchaînerait la puissance animale en lui. Si je me cherchais quelque chose qui évacuerait toutes les pensées négatives, je venais de trouver ce qu’il me fallait. Rien de plus vivifiant qu’un combat intense contre une force de la nature, suffisait que ce dernier veuille bien accepter après l’entraînement qu’il venait de faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Lun 20 Nov 2017 - 22:08

Lorsque Masaru réveilla, le soleil illuminait déjà sa chambre de sa lumière blanche. Cela n’était pas dans ses habitudes, mais il ne se pressa pas pour se lever du lit. Ne se fiant à aucun type de cadran autre que lui-même, il devait sans doute y avoir une raison pour laquelle il avait dormi plus longtemps qu’à son habitude. Masaru s’étira longuement dans son lit puis se frotta les yeux avant de les ouvrir pleinement. Il resta quelques instants à regarder le plafond de sa minuscule chambre à coucher. Sa taille énorme n’aidait pas non plus, il fallait l’admettre. Le Gekei se leva finalement du lit, s’étirant encore une fois avant de franchir la porte pour entrer directement dans la cuisine. Tout comme sa chambre, et comme tout son appartement par le fait même, elle était petite. Elle ne comprenant que le strict nécessaire pour se faire à manger, mais il n’avait pas pas vraiment besoin de plus de toute façon. N’étant pas un très bon cuisinier, Masaru mangeait souvent au restaurant et très peu à la maison. Il savait toutefois comment se faire le petit déjeuner, rien de bien sorcier dans un tamago kake gohan. Il commença alors à mettre le riz sur le feu, alors qu’il sortait du réfrigérateur deux œufs, un petit pot de natto et quelques pots de tsukemono. Même si le Gekei aimait son petit déjeuner traditionnel, il ne pouvait pas cacher qu’il aimait aussi boire une bonne tasse de café avec ça.

Une fois le riz cuit, Masaru versa la double portion dans un immense bol et mélangea alors les deux œufs avec la sauce puis versa le tout sur son riz encore chaud. Une fois le tout bien mélangé, le Gekei fit une petite prière à Dame Nature avant de s’attaquer à son repas. Sa partie préféré du petit déjeuner était les
tsukemono, qu’ils soient macérés dans le sel, le vinaigre, le sake ou même dans du karashi. Le Gekei avait toutefois un penchant pour tout ce qui était vinaigré. Il garda la tasse de café pour la fin, buvant celle-ci en lisant un parchemin sur les affinités primaires et secondaire. C’était un sujet qui l’intriguait depuis sa rencontre avec son ami Hayashi, qui maniait le Mokuton tant réputé de son clan. Masaru était pour sa part habile autant avec le Doton que le Raïton, ce qui lui permettrait de créer le Kinton, l’élément di métal, si ce parchemin disait vrai. C’était la première qu’il entendait parler de cette affinité. Il y avait sans doute plus de recherches à faire à ce propos, des recherches qui attendraient toutefois à une autre fois, car la journée semblait trop belle pour rester le nez dans des livres. Le Gekei rangea sa vaisselle est ses condiments puis se dirigea vers l’évier de la cuisine, le seul du logement, puis se passa un peu d’eau au visage avant d’aller s’habiller. Malgré la température qui devenait de plus en plus fraiche, Masaru ne s’habillait pas plus différemment. Il enfila son chandail en camouflage miliaire avec un pantalon noir, rien de bien extravagant. Enfilant finalement ses sandales shinobi, le Gekei quitta son appartement en direction des terrains d’entraînement.

Le fond de l’air était assez frais, mais le soleil plombait sur le village de la Feuille. Masaru salua les quelques voisins qui le reconnaissait en chemin vers le terrain d’entraînement. C’était après tout un chemin qu’il empruntait encore assez souvent malgré son implication avec son équipe. Plusieurs de ses restaurants préférés se trouvait sur ce trajet. Il n’était toutefois pas là pour se régaler ce matin, après peut-être. Il arriva enfin au terrain pour constater qu’il n’était pas le seul à vouloir profiter de cette chaude journée qui était probablement l’une des dernières de l’année. Masaru se dirigea de son côté sans déranger qui que ce soit puis commença par quelques étirements. Une fois bien échauffé, il commença doucement avec quelques enchaînements sous sa forme humaine. C’était en maîtrisant ces enchaînements qu’il pouvait ensuite trouver le moment opportun pour y intégrer son animal totem, prenant son adversaire par surprise à pratiquement tous les coups.

Il enchaîna peut-être une dizaine de combo, certains dont il était l’auteur, d’autres lui venait de son père, avant de décider de passer aux choses sérieuses. Il fut toutefois interpellé avant de pouvoir reprendre l’entraînement par une voix qui lui était inconnu. Pourtant, cet étranger le connaissait de son prénom. Lorsqu’il se retourna, il reconnut aussitôt à qui il avait à faire. Il s’agissait du Chef de la Sécurité, Inuzuka Takeo-senpaï. Cela faisait du sens qu’ils se connaissent, étant issu du même clan. Lorsque l’Inuzuka mentionna les capacités de Masaru, il comprit aussitôt que c’était exactement ce dont ils avaient parlé. Il fallait admettre que ses capacités zoomorphiques étaient assez impressionnantes pour quelqu’un qui n’y est pas habitués. Ce fut alors que l’Inuzuka proposa un petit combat amical, histoire de voir lesdites capacités dans le feu de l’action. Cela tombait bien, puisque c’était justement ce que Masaru s’apprêtait à faire. Même que c’était toujours mieux avec un vrai adversaire qu’un simple mannequin en bois.


- Ce serait un honneur, Inuzuka-senpaï.

Masaru se plaça en position de combat puis attendit que l’Inuzuka en fasse de même. Une fois les deux shinobi fin prêt, le Jônin hocha la tête, signalant que le combat pouvait commencer. Comme il était si curieux de voir les capacités du Gekei, Masaru fut le premier à passe à l’attaque, lui fonçant dessus à toute vitesse pour lui envoyer un enchaînement d’une dizaine de coups de poing. Il transforma aussitôt l’un de ses bras en immense bras de gorille puis compléta son premier assaut avec un uppercut de son bras de gorille qui ferait décoller n’importe qui de terre à coup sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Mar 12 Déc 2017 - 1:02

Dès que je lui proposai un combat amical, je vis une petit étincelle briller dans ses yeux, m’annonçant avant même qu’il ne dise les mots qu’il embarquait. J’aurais aussi pu me fier à l’odeur musquée et forte en testostérone qui m’envahit les narines, un autre signe distinctif qu’il était plus que prêt à passer à l’action. Après tout, autant battre le fer pendant qu’il était chaud et le Gekei était justement assez réchauffé pour poursuivre l’entraînement. C’était certes improvisé, mais l’expérience de combat – même si elle était simulée – rapportait toujours plus de résultats que faire sans cesse les mêmes manœuvres. J’acquiesçai donc d’un air entendu lorsque ce dernier se dit honorer par la demande, son compliment une raison de plus pour moi d’hocher la tête. Les commissures de mes lèvres se retroussèrent lorsque j’entendis le senpaï que je n’avais pas souvent entendu, mais je repris rapidement mon sérieux pour me concentrer sur le combat qui allait venir. Masaru était peut-être un Genin, mais il ne semble qu’être de quelques années mon cadet donc il serait malavisé de le sous-estimer.

Lorsque nous fûmes tous les deux en position, j’hochai la tête de façon sèche pour lui signifier que la joute était commencée. Pendant quelques secondes nous restâmes tous les deux immobiles alors que je me contentais d’observer la posture du Gekei voir s’il n’y avait pas une faille à exploitée. Pas que je voulais m’en prendre à lui sans-merci, je voulais au contraire trouver les potentielles faiblesses sur lesquelles il pourrait travailler; c’était toujours bien mieux que cela soit moi qui les trouvent que son prochain adversaire! Cependant, notre guerre mentale prit rapidement fin lorsque Masaru-san fit le premier mouvement ou plutôt les premiers mouvements puisqu’il se jeta sur moi en abattant sur moi une pluie de coup. Je m’attendais certes à ce genre d’offensive, mais la rapidité et la force avec lesquelles il me tomba dessus me pris légèrement de court me forçant à prendre les premiers coups. Je m’adaptai toutefois rapidement à son schéma d’attaque, du moins jusqu’à ce qu’un immense poing noir apparaisse devant moi. Concentré à bloquer ses attaques, je ne l’avais pas vu métamorphoser son bras en celui de son animal totem et ce dernier me frappa de plein fouet. Même avec mes avant-bras pour amortir le coup, il m’envoya valser et j’atterris sur mes pieds quelques pieds plus loin.


- En tout cas, on ne peut pas dire que tu manques de punch!

Je lui offris un large sourire alors que je m’élançais à mon tour pour ma propre offensive. Bien que je ne mettais pas la gomme dès le départ, je devais tout de même bien installer le défi que représenterait ce combat. Il s’agissait bel et bien d’un combat amical et non d’un entraînement, même si le combat avait des buts formateurs mais je m’éloigne. Je fondis sur le jeune homme et, toutes griffes sorties, suivis avec une séries de coups de poing et quelques coups de griffes çà et là pour le surprendre un peu. Même si je n’étais pas à plein régime, je sentis tout de même le Gekei travailler fort pour garder le rythme et éviter de se faire ensevelir sous les coups. Une fois que j’eus l’impression qu’il commençait à remonter la pente je pris aussitôt une distance respectable avec lui afin d’être certain de ne pas être dans la portée de ses immenses bras. J’approuvai mentalement lorsque je le vis me suivre, même si pour l’occasion cela ne rendait pas les choses aisées. Réagissant par pur réflexe, j’esquivai sa prochaine attaque et couvrit aussitôt mon côté à découvert d’une couche rocheuse. Quelque chose me disait qu’il comptait en profiter de son avantage pour frapper fort, mais cela ne voulait pas dire que je n’étais pas préparé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Lun 19 Fév 2018 - 20:05

Une fois la joute commencé, Masaru passa aussitôt à l’action. Il était évident que l’Inuzuka possédait l’avantage entre eux deux, alors il n’avait que l’élément de surprise à son avantage. Le Jônin ne connaissait que son animal totem, mais rien de ses capacités. Le Gekei fonça donc sur son adversaire du moment et débuta avec un enchaînement de plusieurs coups de poings. Son poings se transforma alors en un puissant bras de gorille et l’envoya en plein sous le menton d’Inuzuka-senpaï. Le coup fit mouche, même s’il fut partiellement bloquer par le Jônin qui décolla tout de même du sol. Celui-ci se récupéra toutefois avec grâce d’un salto-arrière comme si de rien n’était. En ce qui attrait l’effet de surprise, le Gekei avait bien réussi. L’efficacité, quant à elle, laissait un peu plus à désirer. L’Inuzuka le complimenta sur sa frappe, affichant un grand sourire. Masaru vit alors le Jônin fléchir les genoux et changer son centre de gravité. Comme il s’y attendait, le gradé fut sur lui en quelques secondes armés de griffes. Contrairement à son adversaire, Masaru avait déjà vu ce qu’un Inuzuka était capable. Peut-être allait-il trouver le moyen d’en tirer profit.

Inuzuka-senpaï avait sans l’ombre d’un doute mérité sa place de Chef de la Sécurité, car il était un combattant hors paires. Celui-ci ne devait sans doute pas donner tout ce qu’il avait et pourtant, le Gekei peinait à suivre le rythme. L’Inuzuka alternait sans cesse entre les coups de poings et les coups de griffes, ce qui empêchait Masaru de savoir quels coups il pouvait se permettre de prendre ou non. Il dût alors combiné une protection de pierre avec l’esquive pour espérer avoir une chance contre son adversaire. La protection de pierre fut mise à l’épreuve assez rapidement, mais plus l’assaut perdurait, plus le Gekei semblait s’y habituer. Après un certain point, Masaru arrivait à esquiver presque tous les coups de l’Inuzuka. Celui-ci dut en venir à la même réalisation, puisqu’il choisit ce moment pour prendre ses distances. Sage décision, puisque le Gekei s’apprêtait justement à passer à l’offensive de nouveau. Ce n’était toutefois pas quelques mètres qui l’en empêcherait non plus.

Chargeant ses jambes de chakra, le Gorille franchit la distance qui le séparait d’un seul bond, transformant ses deux bras dans les airs pour les abattre sur l’Inuzuka, ou du moins là où il se trouvait il y avait une fraction de seconde plus tôt. Masaru sentait la présence de l’Inuzuka,il était tout juste à côté. Toujours avec ses bras de gorille, le Gekei envoya rapidement un coup de poing sur son adversaire. Celui-ci avait toutefois une longueur d’avance sur le Genin et c’était couvert d’une couche rocheuse, qui se détruit tout de même sous le coup du Gorille. Ce fut au tour de Masaru de prendre un peu de distance, mais pas pour les même raisons. Le Gekei était en sueur et devait prendre un peu son souffle. Se battre contre quelqu’un du calibre d’Inuzuka-senpaï lui demandait tout ce qu’il avait, mais il savait qu’au final c’était un bon investissement. Masaru regarda son adversaire non seulement parce qu’il fallait en tout temps garder un œil sur son adversaire en combat, mais parce qu’il était fasciné par le Clan Inuzuka, qui partageait des similarités autant au clan Dobutsu qu’au clan Gekei. Il se concentra toutefois sur son combat à nouveau, cherchant un nouveau moyen de surprendre le Chef de la Sécurité. Il avait justement la surprise parfaite. Leurs regards se croisèrent de nouveau et du même hochement de tête que tout à l’heure, le combat put reprendre. Masaru poussa alors un rugissement qui changea alors qu’il prenait sa forme de gorille. Il battit ses poings sur sa poitrine à plusieurs reprises, espérant jouer avec le mental de l’Inuzuka. Il fonça alors sur le Jônin puis se mit à tourner sur lui-même à toute vitesse alors qu’il approchait sa cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Dim 25 Fév 2018 - 21:39

Comme je l'avais anticipé, le Gekei me suivit aussitôt dans ma retraite d'un immense bond, pensant sûrement me prendre de court. Nous nous échangions des coups depuis quelques temps et mon instinct me disait que nous commencions à nous familiariser avec les attaques de l'autres; c'était donc le temps de changer le rythme des choses. Il devait être loin de s'imaginer que j'avais déjà vu venir son avancée. Même s'il s'agissait d'un combat amical, un combat restait un combat et l'une des meilleures façons de garder l'avantage était de penser à comment l'adversaire réagirait à l'avance. Le plus loin nous pouvions prévoir, le mieux c'était. Dès lors que je savais qu'une attaque venait, je pouvais donc facilement éviter l'attaque et c'est ce que je fis quand les poings s'abattirent au sol. Dans le même mouvement, j'avais recouvert mon point faible d'une couche rocheuse puisque je sentais venir l'attaque d'opportunité. Comme de fait, quelques instants plus tard je sentais les poings énormes de Masaru frapper la croûte rocheuse de plein fouet. Encore une fois, il suffisait de penser aux mouvements de son adversaire à l'avance.

Une chose que je n'avais pas calculé, toutefois, était la puissance de frappe d'un gorille: même si je ne reçus aucun dommage, je reculai de quelques mètres pendant que ma protection s'effritait et disparaissait. Le jeune homme en avait également profité pour remettre un peu de distance entre nous deux. Inconsciemment ou non, il devait avoir compris qu'il fallait qu'il réfléchisse un peu plus à sa stratégie. De mon côté, j'observais ses moindres faits et gestes afin de deviner ses intentions. Pendant plusieurs secondes nous nous observâmes tous les deux, avant que finalement nos regards ne se croisent. À ce moment, ce fut comme si un accord tacite venait de passer entre nous deux et le combat recommença. C'est alors que l'élève de Shizu décida de passer aux choses sérieuses et se transforma en son animal totem. Dans un rugissement qui gagna en intensité et en férocité à mesure qu'il se métamorphosait, il termina le tout avec de puissants coups sur son torse qui résonnèrent sur le terrain d'entraînement. Même si je savais qu'il s'agissait de Masaru-san et que ce dernier ne s'en prendrait jamais réellement à moi, je ne pus m'empêcher d'être intimidé par l'un des plus grands du royaume animal.

Je ne me laissai toutefois pas longtemps impressioner, s'il passait aux choses sérieuses je devais en faire de même. Nul doute que ma réaction était exactement ce qu'il avait recherché, lui donnant un court laps de temps qui pouvait faire toute la différence dans un combat. Il avait justement profité de mon moment d'hésitation pour se ruer vers moi, utilisant ses immenses poings pour tourner de plus en plus vite sur lui-même. La manoeuvre me fit aussitôt penser à mon propre Tsûga et je sus ce que je devais faire. Ne perdant pas une seconde – j'en avais déjà trop perdu en me remettant de ma surprise – je balançai mes bras avant de finalement me donner un élan et commencer ma rotation pour contrer celle du gorille. J'amassai rapidement de la vitesse alors que je restais sur place et laissait Masaru s'approcher puis finalement je m'élançai vers l'avant et allai à la rencontre de mon adversaire. Le choc fut brutal et comme je vibrai à cause de l'impact je sus qu'il en était de même pour le Gekei. Nos deux tornades s'entrechoquèrent pendant quelques secondes lorsque je commençai à sentir une drôle de sensation et compris ce qu'il allait se passer. Je me préparai du mieux que je pus et me laissai emporter par la force de Masaru, m'envolant à plusieurs mètres et atterrissant durement sur le sol bien que je roulai pour en amortir la chute. Malgré nos techniques qui auraient dû s'annuler, il avait amassé trop de vitesse et trop de force pour que j'ai le temps d'en faire autant. Je me relevai à peine après être tombé au sol et m'ébrouai comme un chien afin de me ressaisir.


- Pas mal, pas mal du tout! Allez, on continue; prépares-toi!

Un sourire passa sur mon visage alors que des étincelles s'embrasaient dans mes yeux et d'un sifflement court mes ninkens arrivèrent à mes talons, prêts à embarquer eux aussi. S'ils avaient été là plus tôt, sans doute qu'à trois nous aurions pus repousser Masaru-san. J'avais toutefois voulu commencer cela en solo et même si j'étais un peu plus endommagé, j'avais pus entrevoir le potentiel qu'il avait. Maintenant il était temps de voir comment il réagissait face à la pression. Sans que je n'ai besoin de leur dire, nous nous élançâmes tous en direction du gorille, prenant chacun une direction différente de sorte que nous finissions par l'encercler. C'était simple: il suffisait d'harceler le Gekei à tour de rôle le temps que chacun soit en position, ensuite nous pouvions faire ce que nous voulions de lui, frappant sans cesse dans son angle mort peu importe dans quelle direction il veut nous faire face. Enfin, ça c'était le plan, il arrivait souvent qu'en cours de route le plan subisse quelques changements. Espérions que cette fois-ci ne soit pas l'une de ces fois, quand bien même qu'une petite partie de moi le souhaitait simplement pour voir jusqu'où il pouvait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Lun 19 Mar 2018 - 20:43

Masaru vit dans les yeux de l’Inuzuka que sa stratégie avait fonctionné. Voir un gorille de tout son haut rugir était sans l’ombre d’un doute intimidant. Le shinobi expérimenté qu’était Takeo-senpaï ne mit toutefois pas grand temps à s’en remettre et passa lui aussi à l’action. Alors que le Gekei fonçait en tournant sur lui-même sur le Jonin, celui-ci se mit à en faire de même, formant à son tour une sorte de tornade lui aussi. Quelques instants plus tard, les deux tornades s’entrechoquèrent avec fracas. Masaru sentit l’impact de l’Inuzuka sur sa propre technique, mais il tint bon. Pendant plusieurs longue secondes, aucun des deux shinobis ne parvenait à prendre le dessus sur l’autre. Cela ne pouvait toutefois pas durer éternellement, un des deux ninjas prendrait finalement le dessus. Masaru tournait et tournait, chaque rotation ajoutant un peu plus à la puissance de sa frappe. Ce fut probablement le facteur décisif du face à face, car le Gekei cru sentir l’Inuzuka faiblir. Comme de fait, le Jonin bondit vers l’arrière et tenta du mieux qu’il put de réduire l’impact de ma tornade. Takeo-senpaï fut tout de même envoyé plusieurs mètres. Il s’agissait après tout d’une des techniques les plus redoutables du Gekei. Savoir qu’il faisait le poids face à l’un des shinobi les plus respecté du village faisait du bien pour le moral. Il n’avait toutefois encore rien vu.

L’Inuzuka se releva quelques secondes à peines après avoir fini de rouler puis s’ébroua le corps. Il n’avait pas l’air plus affecté par le coup qu’il venait de recevoir, malgré la force de l’impact. Masaru, quant à lui, commençai à sentir la consommation de chakra : de la sueur couvrait son visage, qui commençait à rougir par l’effort. Masaru prenait encore son souffle lorsque Takeo-senpaï ne l’invite à continuer de plus belle. Cette fois, par contre, Masaru devina que son adversaire cachait quelque chose, c’était trop évident. Lorsqu’il siffla un coup, il devina aussitôt ce que cela signifiait. Deux immenses ninkens arrivèrent aux pieds du Jonin et me fixèrent instantanément du regard. Bien que Yoi et Shira soient de très bon combattant, ces deux ninkens-là étaient une classe à part. Jamais Masaru n’avait vu de tel chien ninja auparavant. Celui à la droite de l’Inuzuka avait le pelage rouge vermillon et étaient couvert de tatouages. Il avait aussi quelques traits félins, dans son museau plus particulièrement. Le second était quant à lui un loup au pelage bien fournit dans les teintes de blanc et d’un vert grisonnant. Soudainement, Masaru se sentait beaucoup moins confiant. Il avait déjà eux de la difficulté contre Shizu et ses ninkens à elle, en plus il était épaulé de Ryuu. Il se trouvait maintenant seul contre un shinobi supérieur à sa senseï.Il était toutefois trop tard pour reculer, puisque le trio se mit aussitôt à l’action. À toute vitesse, les Inuzuka encerclèrent le Gekei, celui-ci n’ayant à peine le temps d’y faire quoi que ce soit.

Alternant son regard entre chacun de ses trois adversaires, Masaru tentait tant bien que mal de venir avec un plan. Une chose était certaine et c’était qu’il devait à tout prix se sortir de là. Il fut soudainement sortit de ses pensées par une douleur à la jambe qu’il s’aperçut être un coup de griffes porté à son mollet droit. Alors qu’il cherchait de qui était venu l’attaque, il reçut un second coup de griffes, cette fois sur le côté de la cuisse gauche. Les choses n’allaient qu’empirer s’il ne faisait pas quelque chose rapidement. Il eut alors une idée qu’il mit aussitôt en exécution. Changeant ses deux bras en bras de gorille, le Gekei le chargea de chakra doton puis frappa à plusieurs reprises sur le sol, créant un léger tremblement de terre sur la zone de combat. Profitant de l’effet de surprise, Masaru se rua sur le Chef de la Sécurité, couvrant son poing d’électricité avant de frapper le Jonin. Le Raïton ayant l’avantage sur le Doton, Masaru espérait faire mouche malgré la potentielle défense de Takeo-senpaï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Ven 23 Mar 2018 - 3:08

La patience était la meilleure arme du guerrier. Une fois que nous fûmes tous les trois en position, le Gekei comprit qu'il était pris au piège. Je voyais son regard alterne entre nous trois dans l'espoir de garder un oeil sur la situation, mais il devait sans doute lui-même savoir que c'était peine perdue. Malgré tous ses efforts, jamais il ne pourrait empêcher l'un de nous de l'attaquer pendant qu'il ne regardait pas. Pendant quelques minutes, nous tournâmes autour de lui en même temps de l'aiguilloner jusqu'à ce que l'un de nous passe finalement à l'action. Akamori frappa le premier avec un coup de griffes au niveau d'un de ses molets et Seimori profita aussitôt de la confusion que l'attaque avait créé chez Masaru-san pour enchaîner avec un autre coup de griffes sur la cuisse opposée. Cela créa encore une fois une réaction de la part du Gekei, même si quelque chose semblait différent. À peine avais-je cette pensée que les choses commencèrent à basculer.

Au début je pensai que quelque chose n'avait pas fonctionné puisque seulement les bras de Masaru prirent la forme de ceux d'un gorille. Ses intentions furent alors révélés lorsqu'il les leva haut dans les airs pour les frapper durement au sol à plusieurs reprises, créant alors une ondulation dans le sol sous nos pieds. J'essayai tant bien que mal de garder mon équilibre en repensant aux exercices que l'on faisait quand on était gamin pour contrôler le chakra dans nos pieds, mais ces quelques secondes furent tout ce qu'il fallut à mon adversaire pour retourner la situation et fondre sur moi à toute vitesse. Le voyant arriver seulement du coin de l'oeil – j'étais à ce moment-là très occupé à ne pas m'affaler de tout mon long sous la houle terrestre – aussi agis-je par réflexe et commençai à couvrir mon côté exposé d'une couche rocheuse. Je me rendis compte de mon erreur seulement au moment où je commençai à voir des filaments d'électricité se former dans son poing. Me maudissant sous mon souffle, il était trop tard pour que je puisse faire quoi que ce soit et je ne pus que me parer à l'impact. Ce dernier avait peut-être été amorti un peu par la surface rocheuse, mais la force de son coup en plus de ma prise de pied instable m'envoyèrent encore une fois à plusieurs mètres et je m'échouai au sol, sentant le courant électrique me traverser douloureusement le bras. Le doton étant faible contre le raiton, son attaque était donc passée comme un rien à traver mes défenses et alors que je restais quelques secondes sur le sol, je sentis le désagréable fourmillement que l'on a quand notre membre est engourdi. Il m'avait prit par surprise et avait très bien réagis devant la menace des ninkens; je n'en attendais pas moins de l'élève de ma soeur.

Cependant, il avait quelques trucs à apprendre de Shizu s'il voulait en venir à bout d'un Inuzuka. Sans crier gare, mes ninkens bondirent sur le Gekei le jetèrent au sol, le gardant fermement au sol avec leur poids combinés. Lorsqu'ils avaient vu Masaru se lancer vers moi, brisant le cercle que nous avions formé, ils avaient réagis sans attendre et avait attendu le moment où ce dernier terminerait son attaque pour le prendre de revers. En quelque sorte, cette fois-ci c'était moi qui avait servi d'appat pour mes chiens-ninjas. Évidemment ces derniers s'étaient bien gardés de le garder cloué au sol avec leurs griffes et leur crocs – cela restait un combat amical – mais leur présence était tout de même palpable quand bien même ils s'étaient retenus. J'étais peut-être un shinobi réputé, mais mes ninkens étaient des créatures de pur instinct et de puissance brute; c'était pratiquement pire de leur faire dos que de me faire dos. Difficilement, je me relevai et me massai le bras encore un peu endolori. Je vins les rejoindre, mais gardai néanmoins une certaine distance avec lui. Il semblait être dans une très mauvaise posture, mais cela ne voulait pas autant dire qu'il voulait en arrêter là.


- Même si je suis un adversaire redoutable, je ne suis pas le seul qui importe. C'est une bonne idée et même logique d'aller s'en prendre à la tête pensante du groupe, mais un ninken en colère est quelque chose que tu ne veux vraiment pas voir, dis-je à moitié en riant. Alors, tu te sens d'attaque pour continuer ou on s'arrête là pour aujourd'hui? Au moindre signal ils se retirent et nous pouvons continuer.

J'ignorais comment il voulait continuer – s'il voulait se défaire de l'emprise de mes ninkens par lui-même ou pas, s'il voulait même continuer de combattre ou non – mais peu importe sa décision je le suivrais. Mon bras était peut-être encore légèrement engourdi, mais rien qui m'empêchait de continuer et rien d'insurmontable. De toute façon, nous avions rarement le luxe de choisir nos blessures quand nous étions sur le terrain; cela ne faisait que rendre les choses encore plus réalistes. Attendant la réponse du Gekei je continuai de me masser le bras en même temps de rester sur mes gardes, m'attendant à moitié à ce qu'en guise de réponse il se transforme en gorille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Dim 1 Avr 2018 - 4:12

Il fallait l’admettre, Masaru ne réfléchissait pas très longtemps avant de mettre un plan en exécution. C’était l’un des défauts sur lequel il devait absolument travailler s’il voulait exceller, mais cette tendance à foncer faisait partie de lui. Lorsqu’il se vit encercler de toutes parts par les Inuzuka, il sut qu’il devait agir et vite. Il ne fut pas assez vite comparer aux ninkens, qui le prirent de court avec deux éraflures. Le Gekei sentait la pression et savait que sa fenêtre de manœuvre rétrécissait plus il attendait. Ne réfléchissant donc pas plus que cela, il déstabilisa ses trois adversaires momentanément puis fonça sur son premier adversaire, Takeo-senpaï, avec une attaque raïton. Il n’était pas si fou que cela : une attaque raïton pour percer la potentielle défense doton de son adversaire. Comme de fait, l’Inuzuka avait les pieds trop instables pour tenter une esquive et fut forcé de se défendre avec une technique doton qui, malheureusement pour lui, ne fut pas très utile. Elle absorba un peu de l’impact, mais pas assez pour protéger le Jonin qui fut projeté quelques mètres plus loin. Pendant quelques instants, se sentit fier d’avoir pris son senpaï par surprise. Il ne se souvint que trop tard qu’ils avaient maintenant de la compagnie.

Masaru eut tout juste le temps de se tourner qu’il était déjà plaqué au sol par les deux ninkens du Chef de la Sécurité. Le poids combiné des deux bêtes ainsi que l’effet de surprise furent assez pour venir à bout du Gekei, qui bascula vers l’arrière pour s’étaler à son tour de tout son long. Il savait très bien qu’en s’en prenant à Takeo-senpaï, il se rendait vulnérable à ses ninkens, mais le Gekei avait sous-estimé la vitesse des chiens ninja. Malgré leur taille massive, ils n’en restaient pas moins agiles. Ils devaient avoir réagi au moment où il avait lui-même décollé en directions du Jonin. Malgré sa propre puissance, Masaru se voyait incapable de délogé les deux bêtes, peu importe comment il s’y prenait. Takeo-senpaï s’approcha alors de lui, se massant encore le bras. Son idée de départ était bonne, s’en prendre au meneur du groupe, mais il ne fallait pas négliger les autres membres du groupe non plus, surtout lorsqu’il s’agissait de ninkens en colère. Il avait déjà vu ceux de Shizu-senseï en action et se souvenait encore très bien du résultat alors Masaru n’osait même pas imaginer ce dont ces deux ninkens étaient capable. Lorsque Takeo-senpaï lui offrit de continuer leur escarmouche, mais le Gekei était vidé. Il avait combattu à un rythme auquel il n’était pas habitué et avait déjà dépenser beaucoup de chakra simplement contre le Jonin, il se voyait donc mal suivre la cadence avec deux autres participants en plus. Définitivement, il n’était pas de poids face à l’Inuzuka.


- Malgré mon envie de poursuivre, je crois que je vais arrêter ici.

Les deux ninkens comprirent et se retirèrent aussitôt de sur le Gekei, qui se leva en se massant à son tour.

- Vous m’avez poussé à ma limite, Takeo-senpaï, cela fait du bien. Je n’avais pas eu d’entraînement aussi drainant depuis un bon moment. Arigatô, Takeo-senpaï. Je n’oublierai pas la leçon d’aujourd’hui.

Le Gekei salua son aîné puis se retira, retournant chez lui sans le moindre détour. Une fois chez lui, il prit tout juste de le temps de se doucher avant de s’endormir sur les couvertes de son lit, épuisé comme il l’avait rarement été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru] Dim 1 Avr 2018 - 21:55

Je restai au sol pendant quelques secondes, laissant le temps à ma vision de reprendre le focus. Ma longue roulade suite au coup de Masaru-san m'avait fait perdre mes repères et je sentais en même temps une légère douleur me traverser le bras, des restants de son chakra raiton. Une fois totalement disparu, ce dernier me laissa tout de même avec un désagréable fourmillement qui rendait n'importe quel mouvement difficile. Je restai immobile pendant encore quelques secondes avant de finalement commencer à me relever. Avec difficulté, je me mis sur un de mes coudes – l'autre étant complètement inutile – puis me relevai sur mes pieds. Le temps que je sois finalement debout, Akamori et Seimori s'était déjà occupé du Gekei et le retenait sous leur énorme poids. Le jeune homme avait certes une très large carrure, mais même lui ne pouvait rivaliser avec la force de deux ninkens combinés. S'il avait pris la forme de son animal totem les choses auraient peut-être été différentes, mais ces derniers l'avaient sans doute tellement pris par surprise qu'il n'avait pas eu le temps de rien faire. Même si on pensait avoir fait mouche, il fallait toujours rester conscient de son environnement; Masaru l'avait appris à ses dépends.

Je me masser le bras tout en fléchissant les doigts pour essayer de faire revenir une sensation normale tout en marchant la distance qui nous séparait. Je marchai rapidement pour séparer la distance qui nous séparait, je ne voulais après tout pas le faire attendre dans cette position plus longtemps qu'il ne le fallait, et lui donnai quelques conseils qu'il pourrait très certainement utiliser sur le terrain. Je lui demandai si ce dernier voulait continuer ou s'il voulait en arrêter là pour la journée et ce dernier choisit d'en rester-là. J'hochai la tête autant pour accepter sa décision que pour signifier à mes ninkens qu'ils pouvaient sauter de sur le jeune Gekei. Ce ne fut que lorsque mes ninkens revinrent à mes côtés et que Masaru se releva à son tour en se frictionnant les bras que je remarquai à quel point il semblait exténué. Comme de fait, ce dernier m'avouait que je l'avais vraiment poussé jusqu'à la limite ses capacités et qu'il ne se sentait que plus revigoré par cette sensation de vide que l'on avait après un très grand effort physique; je comprenais totalement ce qu'il voulait dire et un sourire s'afficha sur mon visage pour le démontrer. Effectuant le salut typique des Gekeis, ce dernier me remercia pour l'entraînement de la journée et me promit qu'il n'allait pas l'oublier.


- Le plaisir a été pour moi, Masaru-san, j'était moi-même curieux alors nous en sommes tous les deux ressortit gagnants. , dis-je en l'imitant dans son salut. Et tu as intérêt à t'en rappeler sinon Shizu va m'en parler!

Je ris de bon coeur pour faire comprendre au Gekei que je n'étais pas sérieux puis lui souhaitai une bonne journée avant de le regarder partir. Il n'y avait pas de doute que je l'avais vidé de ses forces et je fus momentanément pris de culpabilité en de demandant si le Jônin que j'étais n'y était vraiment pas allé trop fort. Je secouai aussitôt la tête pour chasser ces pensées de ma tête, ce n'était pas en les couvant qu'on les préparerait pour le terrain. Au contraire, si je le mettait dans de telles situations – qui on va se l'avouer ont beaucoup plus de chances de retrouver en missions – je leur montrais la réalité de notre métier et il pouvait ainsi mieux se préparer pour ce qui les attendait. C'était peut-être une manière forte de leur apprendre, mais dans un monde comme le nôtre on pouvait rarement s'offrir le luxe de la méthode douce. Raffermi dans mes convictions, je quittai le terrain d'entraînement et décidai que je rentrerais plus tôt au village Inuzuka aujourd'hui, cela faisait un moment que je n'étais pas allé rendre visite à mes parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les forces de la Nature se rencontrent [PV Masaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-