N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Surveillance et bienveillance [ Mission Rang C ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 62
Rang : C

Message(#) Sujet: Surveillance et bienveillance [ Mission Rang C ] Mar 21 Nov 2017 - 13:54



« Surveillance et bienveillance »


Nuiito avait fait une demande de mission aux QG, il s'attendait à quelque chose de passionnant, sauver une princesse d'un vilain bandit. Malheureusement, au vu de ses capacités, il eut droit à la surveillance du village. Ce n'était peut-être pas la mission souhaitée, mais un ninja ne choisissait jamais ses missions, de plus la sécurité du village était aussi importante que n'importe quelle mission héroïque. Nuiito était du genre à respecté les règles, et à trouver du bon n'importe où. Pour lui, cette mission était aussi l'occasion de faire ce qu'il faisait le mieux, apaiser les esprits qui s'échauffent, adoucir le mal-être. Le Monjara était fin prêt à commencer sa ronde, surveiller les rues, faire en sorte que rien ne puisse déranger la paix des konohajins. Nuiito préféra commencer par les ruelles sombres qui se trouvaient derrière les quartiers civils, là ou des choses pouvaient se faire sans que personnes ne puissent voir quoi que ce soit. Même si Konoha était un village sécuriser et paisible, les konohjins restaient des être humains, ils leur arrivaient de s'échauffer. Les enfants,beaucoup trop malin pour leurs âges étaient aussi susceptible de faire des blagues douteuses. Nuiito connaissait justement deux jumelles Akimichi, aussi drôles que ruser.

Marcher dans ses ruelles sombres, ombrager par les toitures des commerces et des habitations. Nuiito était peut-être le personnage le plus effrayant dans ses ruelles, pourtant il était là pour surveiller, protéger. Vue d'un regard extérieur, la menace aurait lui, un homme portant un long manteau noir, surplomber par une tête aussi énigmatique qu'effrayante. D'une démarche nonchalante, il continuait d'arpenter ces rues, regardant autour de lui, examinant tout ce qui l'entourait. La monotonie de la surveillance était quelque chose que Nuiito n'appréciait pas trop, mais sa bonne volonté et son envie de bien faire lui faisait tenir le coup, il continuait donc son inspection. Il saluait les gens sur qui il tombait, demandant de temps en temps s'ils avaient vu quelque chose qui sorte de l'ordinaire, leurs réponses étaient souvent : « La seule chose qui sorte de l’ordinaire, c'est vous... ». Ils ne disaient pas ça pour le blesser, s'était juste réellement le cas, Konoha était vraiment un village paisible, uniforme dans ses couleurs, son paysage, ses habitants.

En revenant sur la rue principale, la ou les gens passaient devant les boutiques, ou les touristes faisaient leurs marché. Nuiito constata qu'il y avait des haussements de voix à la boutique de beignet, il décida d'aller jeter un œil. Arrivé devant la boutique, il reconnut deux voix, des voix qu'il connaissait bien... Trop bien. En coulissant la porte avant même d'avoir aperçu quoi que se soit le Monjara dit : « Hana' ... Bara ... Je peux savoir s'que vous faite toutes les deux ?! ». Le patchwork avait reconnu très distinctement les voix des deux filles Akimichi, qui étaient aussi les enfants de Toro, son ancien sensei à l'académie. Les deux filles faisaient preuve d'une intelligence redoutable quand il était question de se remplir l'estomac, et pour remplir ces deux estomacs, il en fallait, beaucoup ! Les deux filles sursautèrent quand la voix de Nuiito retenti, elles savaient toutes les deux que ruses habituelles n'allait pas fonction avec la présence du Monjara. Les deux filles parlèrent en même temps presque à l'unisson « Oh... Nuiito-sempai! ... On faisait juste des emplettes pour notre goûter, rien de plus ... » L'homme derrière ses friteuses écoutait les deux filles mentirent sans cligner des yeux, il n'en revenait pas. D'une voix forte teintée de colère, il dit à Nuiito: « DES EMPLETTES ! MON OEIL ! Ses deux renardes, on essayé de m'escroquer avec leurs sourires d'ange ! Sa fait bien dix bonnes minutes qu'elles mangent mes beignets ! Et maintenant elles parlent d'en acheter deux pour leur goûter sans payer ceux qu'elles ont déjà mangés » Pour Nuiito cette situation sentait le déjà-vu ... Mais il avait de l'expérience maintenant, il n'était plus question de se faire avoir par ces deux petits démons. Avant qu'il n'ait le temps de dire quoi que se soit les soeurs Akimichi rétorquèrent au marchand : « Vous ne nous avez jamais dit qu'il fallait payer, nous on pensait que s'était pour goûter avant d'acheter, s'est bien pour ça que l'on vous prend deux beignets ! ». Le Monjara et le commerçant étaient abasourdis par les deux petites, elles étaient vraiment... Machiavélique ! Beaucoup trop rusé, fourbe même. Le marchand ne savait plus quoi dire, en essayant, il ne fit que bafouiller des choses incompréhensibles. Nuiito se racla la gorge pour attirer l'attention, pour ensuite enchaîner sur : « Vous savez pertinemment qu'il faut toujours payer pour ce que l'on consomme dans une boutique, rien n'est gratuits dans la vie ! Donc payer ce pauvre homme, qui travaille dur pour gagner sa vie ! Sinon... Je vais chercher votre père. » Nuiito n'était vraiment pas sure que cette menace serve à quelque chose, Toro-sensei gâtait beaucoup trop ses filles et ne les disputaient jamais. Le Monjara en avait été témoin, il avait dû garder ses deux petits monstres plus d'une fois. Heureusement pour lui, il connaissait une ou deux combines pour gérer ses deux petits démons. Les deux filles faisaient la moue espérant que le marchand et Nuiito cèdent, mais voyant le visage de Nuiito qui en avait vu d'autre avec elles, les deux cédèrent et sortirent leurs portes monnaies, a l’unisson elles dirent « Boooon... D'accord... On a compris, tenez, pour vous monsieur. Vos beignets étaient délicieux. Nuiito-sempai, vous n'êtes vraiment pas drôle...» Les jumelles n'avaient pas un mauvais fonds, elles étaient justes trop malines pour leurs âges. Nuiito posa chaleureusement ses mains sur leurs têtes et sorti de la boutique avec elles. Une fois dehors, les deux petites tirèrent la langue et partirent en courant tout rigolant. Le Monjara irait certainement toucher deux mots à Toro-Sensei, sur ces deux petits " anges ".



Mission Solo, Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 62
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Surveillance et bienveillance [ Mission Rang C ] Ven 24 Nov 2017 - 22:57



« Surveillance et bienveillance »


Nuiito qui venait tout juste de s'occuper des deux fillettes Akimichi, n'avait toujours pas fini sa ronde. Il était maintenant temps pour lui de se remettre à sa mission, celle de patrouiller dans les rues des quartiers civils. Il devait faire en sorte que rien ne puisse venir déranger le calme ambiant, que ce soit deux petits " anges " rusé comme des renards à des conflits un peu plus grave. Nuiito espérait toutefois ne pas avoir à stopper un de ses conflits, car ils pouvaient vites tourner aux vinaigres, dégénérer. Son envie de bien faire était une qualité appréciée, elle était née, ou plutôt avait grandi, depuis son recrutement a Matsudaï. L'envi de faire ses preuves, de prouver qu'il était digne de faire partie de l'équipe du bras droit de l'hokage, enfin du nouveau hokage. Le village était maintenant dirigé par un trio de ninja, aussi coloré que puissant, pour des raisons " compliqué ", le village en était venu à choisir trois hokages pour diriger. Il était hors de question pour lui, de faire honte à l'un de ses " hokages ". D'ailleurs Nuiito pu constater que ce nouveau grade avait donné encore plus de travail à Natsuki-sensei, heu sama, dono ? ...Il était difficile pour lui de savoir comment réagir avec son sensei dorénavant.

Nuiito s'était littéralement perdu dans ses pensées et n'avait même pas remarqué qu'il venait de bousculer un groupe d'hommes dans l'une des ruelles sombres qu'il venait d'emprunter. Les trois hommes étaient aussi grands que larges , mais ne semblaient pas faire partie du clan Akimichi, le symbole du clan n'étant présent sur aucun de leurs vêtements et aucune marque colorer sur le visage n'était apparent. D'une voix rauque l'un d'eux dit à Nuiito en l'attrapant par le col de son manteau noir : « Tu peux pas faire attention où tu marches enfoiré ! Je vais te réduire en charpie ! » Nuiito se montra impassible, ni soucieux ni même effrayer. Il se contenta de regarder l'homme droit dans les yeux. Après un court instant Nuiito afficha un grand sourire, tirant visiblement un peu trop sur ses points de suture, pour enfin dire: « Je suis désolé de vous avoir bousculé, vous et vos amis. Il semblerait que j'avais la tête ailleurs. Maintenant pourriez-vous me lâcher, s'il vous plait ? Il n'est pas bon de déranger le calme qui règne à Konoha »L'homme regarda le Monjara comme si il avait affaire à un extraterrestre, il devait croiser que rarement des gens aussi " particulier ". D'une voix grave, toujours aussi rauque, il lui répondit avec un sourire malveillant: « Oui... Ta tête ! Va bien être ailleurs, quand je l'aurais arraché et balancer dans la forêt avec le reste de ton corps ! » Nuiito venait de créer lui-même une situation qu'il était censé prévenir ou stopper. Malheureusement pour l'homme Nuiito ne devait absolument pas échouer dans sa mission, surtout une mission aussi simple, tout juste de rang C . Le Monjara fit sortir des fils de son corps, d'un peu partout. En voyant cette scène aussi étrange que terrifiante, le gros ours lâcha Nuiito et recula vers ses amis. Ces hommes semblaient ne jamais être tombés face à un Monjara, la situation serait peut-être réglée plus facilement que prévu, la surprise, la peur comme ultime solution. Nuiito jouant son role de monstre effrayant dit aux hommes « Si vous ne souhaitez pas finir ficelé comme un rôti, je vous conseille de ne jamais déranger la paix, le calme qui règne à Konoha. Que je ne vous reprenne pas à vous comporter comme des sauvages, vous risqueriez de tomber face à plus sauvage, plus monstrueux qu'vous. Maintenant, partez... Il faut que je me calme avant de faire une bêtise, RRRRRRaaaawwwrr ! »Le Monjara se montra étonnamment doué pour jouer la comédie, son rôle de monstre, il le jouait à la perfection. Les hommes effrayés et finalement pas très courageux partirent en courant sans un mot, mais blanc comme des linges. Une fois les hommes disparus au loin, Nuiito explosa de rire, lui qui se montrait toujours bienveillant, semblait tout de même avoir un coter taquin.





Mission Solo, Rang C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Surveillance et bienveillance [ Mission Rang C ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-