N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Les prémices d'une Destinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Les prémices d'une Destinée Mar 5 Déc 2017 - 10:24

Les portes de Konohagakure no Satô se dressaient devant moi, immenses architectures construites pour protéger la cité, outre les remparts bien entendu.

Un frisson me parcourra l'échine... Pour la première fois depuis très longtemps je faisais le choix de mêler à la civilisation et pas n'importe laquelle non... Des Shinobis... Mon pauvre père devait se retourner dans son tombe.

Pourtant, avec mes années de errance au côté de Kaï, j'avais appris à mieux connaître ces individus. Comme dans toute caste, il y avait des bons et des mauvais... Cette pensée simpliste m'arracha un très léger rictus. Mais un tel résumé correspondait parfaitement à la réalité. Toute personne doté d'un pouvoir, d'une capacité unique se trouvait à la croisée de deux chemins... certains décidaient de mettre à profit ce don pour aider son prochain, d'autres pour leur intérêt propre et évidemment, un tel choix engendrait des conséquences plus ou moins importantes.

Pour ma part, j'avais donc décidé de faire le premier choix. Kaï m'avait enseigné le Kenjutsu et je souhaitais mettre au service des autres tout mon humble savoir. J'étais déterminé à me dévouer à cette tâche. Même si la violence me répugnait, certainement après avoir assisté au massacre de ma famille, je n'hésiterai pas à prendre les armes si cela s'avérerait nécessaire. Je partais du principe qu'il était toujours possible de gagner un combat sans qu'aucun coup ne soit porter... Le temps m'apprit qu'il n'en était pas toujours le cas malheureusement.

J'avais choisi de me présenter à Konohagakure pour deux raisons : sa notoriété qui n'était plus à démontrer. J'allais pouvoir aider tout en apprenant des excellents Shinobis qui œuvraient ici. J'espérais pouvoir intégrer une équipe et prouver ma valeur. La deuxième raison, bien sûr, était la distance qui séparait le Pays du Feu avec les vestiges de l'ancien Empire. Je ne pensais pas qu'ici la légende de Date Jubeï était conté dans les livres d'histoire.

« C’est donc ici que tu as décidé de te pervertir. Parmi cette population perfide ! Tu devrais avoir honte !! Je n’ai pas honte, j’œuvrerai pour un monde meilleur, pour préserver la paix. La paix ?!!? Parce que tu trouves que ce monde est en paix !!? Tu es aveugle et inconscient !! Ou tu te voiles volontairement la face. Les Ninjas n’ont aucun sens de l’honneur, ils ne sont que des assassins sans foi ni loi ! C’est faux... Tu le sais, tu l’as vu !! Tu en as été témoin !! Et aujourd’hui, tu ouvres les bras à ses monstres !? Assez... Pourquoi ?? Parce que tu as honte, tu te dégoûtes ? Tu devrais... Assez... Oui, je vois clair dans ton jeu Masamune ! Tu n’es pas assez fort, tu ne l’as jamais été ! Tu te réfugies chez l’ennemi parce que seul, tu périras ! J’AI DIT ASSEZ !!!!!!!!!!!........ »

L’écho de ma voix résonna un instant... Je haletais... j’étais épuisé de cette traque incessante... Devais-je subir ces reproches toute ma vie, sans pouvoir me débarrasser de cette voix à tout jamais... Avais-je attirer l’attention des gardes de la porte ? Comment allait-il réagir s’ils m’avaient entendu ?....... Peu importe, ma détermination n’était pas entaché, loin de là, Il ne me ferait pas reculer... pas maintenant !

J’avançais d’un pas confiant vers les portes, espérant que l’on me ferait bon accueil. Je dois dire que j’étais impressionné. La cité, vu de l’extérieur, paraissait immense, je ne m’attendais pas vraiment à cela, moi qui n’avait trouvé le gîte que dans de petits villages, et encore, seulement lorsque le temps ne permettait pas de dormir à la belle étoile.

Qu’allait penser les autres de moi ? Ferais-je bonne impression ? Plus j’avançais, plus les questions m’assaillaient... Au moins, l’autre en restait silencieux... Quelle paix...

Je stoppai ma course à quelques pas de l’entrée qui me faisait face. J’attendis alors patiemment que l’on daigne me recevoir... ou me renvoyer... J’allais être vite fixé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les prémices d'une Destinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Remparts-