N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 La forêt apporte ses soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : B

Message(#) Sujet: La forêt apporte ses soins Mar 19 Déc 2017 - 14:01

A nouveau, le soleil s’élevait dans le vaste ciel du Pays du Feu et venait réchauffer les habitants de Konoha qui voyait la saison hivernal avancée à grands pas. La veille, Hayashi Ryuu avait eut la rare occasion d’être témoin de ce qui devait être la première négociation entre deux pays depuis la chute de l’Empire et la formation des villages ninjas. Demeurant silencieux après avoir brièvement présenté la délégation Sunajin à une des plus hautes autorités de Konoha, le Genin observa l’échange de ces deux shinobis qu’il savait bien plus puissant et important que lui dans leur village respectif. Déplorant peut-être, au passage, qu’un tel service soit encore soumit à des échanges d’intérêts alors que de nombreuses vies pouvaient encore être en danger dans les terres arides de Kaze no Kuni. Probablement, Ryuu ne saisissait pas encore tous les rouages du système et son envie de paix le maintenait encore dans une innocente naïveté. Un élément à corriger, ou du moins mettre à niveau si l’avenir voulait bien de lui dans les étages supérieurs de la hiérarchie Konohajin.

« Bonjour Oniri-san, Ayato-san. J’espère que vous avez pu vous reposer convenablement de votre voyage et des négociations de la veille. Le temps vous presse je crois ? Dirigeons nous dès maintenant en direction du Domaine Hayashi, je vous y présenterai le chef de clan, Hayashi Kihran. Il est médecin et certainement le plus apte à vous aider dans la quête d’un remède. »

Le brun se permit d’ouvrir la discussion alors que le binôme du désert sortait à peine de cet établissement devant lequel il avait attendu quelques minutes. Son sourire restait une constante sur son visage et la réussite des négociations, marquant un pas de plus vers une alliance ou au moins des relations paisible entre Suna et Konoha, n’était qu’une raison de plus. Finalement, depuis leur accueil aux Grands Remparts du village, Ryuu allait finalement pouvoir illustrer ce pourquoi il avait sûrement été choisi dans la composition de cet escorte qui l’avait placé aux côtés du puissant Hyûga, Bankichi, et de la jeune agitatrice Aizawa Izumi ! C’est ainsi que l’inhabituel trio se mit une nouvelle fois en marche...

« Peut-être que vous le savez déjà, mais mon clan n’est pas connu pour être très ouvert. Je dois même vous prévenir, certains de ses membres pourraient même voir d’un mauvais œil que le village et moi-même ramène de complet étrangers dans le domaine. Mais sachez que Kihran-sama soutient une vision plus ouverte de ce que doit devenir notre clan.

Malheureusement, je ne pourrais pas vous aider autrement qu’en étant un simple lien entre vous et mes semblables. Mes capacités sont encore limités et je ne suis en aucun cas spécialiste en matière de médecine. Cependant, je vous invite à communiquer un maximum d’informations sur le poison qui a frappé vos terres. Kihran-sama est une personne de confiance. Nous ferons notre maximum pour vous aider. »


Voilà les dernières paroles que Ryuu prononça avant de pousser les portes du fameux Domaine Hayashi. Comme prévu, les têtes se tournèrent vers lui et ces deux shinobis que personne ici n’avait jamais vu. En tous les cas, à en croire les regards que le Genin identifiait facilement comme étant les plus conservateurs de son clan, la nouvelle faisant état de la présence de Sunajins au sein du village était rapidement arrivé jusqu’à leurs oreilles. Tentant de ne pas prêter attention à ces personnes dont l’attention et le rejet avait longtemps compté pour Ryuu, son regard azur et sa marche restait fixé sur son objectif. Très vite, le trio pénétra la bâtisse qui accueillait le chef Hayashi...

« Bonjour Kihran-Sama. Je vous présente Meika Aozora Oniri et Hakushi Ayato, la délégation Sunajin qui requiert notre aide. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1140
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Lun 1 Jan 2018 - 17:41










« ... »
« Ils n’ont rien à faire ici. Leur place est dans les dunes. »
« L’ordre vient d’en haut, nous ne pou… »
« Mon allégeance ne va pas à Konoha. Mes bras servent le Grand Arbre. »
« Qui a dit que le Grand Arbre voudrait de toi ? »
« Ça suffit. Ma décision est prise. »



Les portes coulissantes de la bâtisse s’ouvrirent soudainement pour laisser place aux groupes venus du Sud. Kihran fut le premier à incliner sa tête en signe de respect avant de se relever en affichant un sourire discret, le regard fermé.

« C’est un honneur. »

La salle était grande, spacieuse et très traditionnelle faite de tatami et de bois. Tous les membres du conseil étaient assis sur des chaises japonaises face à des tables basses. À gauche de l’entrée se trouvait Hayashi Yûto, chef des guérisseurs, avec à ses côtés Hayashi Fujimi, cheffe des gardiens. Face à eux, à droite de l’entrée, Hayashi Majira, cheffe des agriculteurs, était suivie d’Hayashi Akihiro, chef des bâtisseurs. Enfin, en centre et face à l’entrée, le chef du clan, Hayashi Kihran. Tous les regards étaient posés sur leurs invités et plus particulièrement les Sunajins, même si Ryu avait eu le droit à de brefs regards accusateurs de la part de la gardienne. Cependant, après un signe de tête de Kihran, tous les conseillers prirent congé, tous sauf un.

« Je vous présente Hayashi Yûto, le chef des guérisseurs. »

« Enchanté »

«J’ai cru comprendre que vous peuple souffrait et que vous étiez ici dans l’espoir de trouver un remède... »

Il fit signe aux invités de prendre place face à lui et à Ryu à ses côtés face à Yûto tandis que d’autres membres s’empressèrent à servir du thé avant de s’éclipser. Droit, le regard posé sur celui qui semblait appartenir à la plus gradée des deux, il reprit la parole d’un ton calme.

« Comme convenu, le clan Hayashi apportera son assistance. Mais pour cela, il nous faut toutes les informations que vous disposez. »

Le jeune chef semblait vouloir aller droit au but et non pas s’étaler sur des banalités diverses. Il imaginait ces invités pressés. Il n’était pas d’humeur à faire de plus amples connaissances, même si les autres cultures l’avaient toujours intrigué.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Lun 1 Jan 2018 - 21:53


Elle se tient présentement face à Hayashi Ryu, le shinobi l'ayant accueillit elle, ainsi que son élève aux portes du village. Ce dernier se montre toujours aussi avenant. L'ancienne Saibogu éprouve une certaine sympathie à l'égard de l'individu qui du haut de son modeste grade, allie avec justesse courtoisie et modestie. Et c'est dans un sourire accommodant qu'elle le genin.

« N'ayez crainte. Je saurais faire honneur à vos aînés. En espérant que tout ceci soit également le premier pas vers une collaboration vertueuse et prolifique. Et je vous remercie en ma personne de toute la bienveillance dont vous faites preuve à notre égard. »

Ainsi le groupe se met en marche. S'il est arriver à la chasseresse d'admirer à de nombreuses reprises les somptueuses forêts de Ki, il n'y a rien qu'elle n'ait contemplé dans sa jeune et farouche existence de plus beau, somptueux et raffinés que la fioriture qui ornes chaque aspect de l'enceinte du clan Hayashi. Pour une jeune femme née dans les confins des terres glacées de Yuki et élevée au sein même du désert de Kaze, il n'est de spectacle plus envoûtant pour elle que ces parures de fleures exposées le long de cette allée.

Elle se sait incapable de donner de nom, ni même clairement définir les couleurs de ces innombrables variétés parsemées avec justesse autour d'elle. Quand ce n'est pas le vrombissement des insectes venu butinés, le chant des cigales disséminées dans les fourrés, c'est le son cristallin d'un petit ruisseau, dont la clameur, empreinte de calme et de charme vient sublimer avec douceur la beauté d'un paysage façonné des mains de ceux-qui-savent. Les quelques ornements qui subsistent, seul symbole de civilité, par de-là le subtile mélange d'agencement méthodique et d'ordre naturel, sont d'un parfait accord avec l'esprit conservateur que l'ont dépeint des Hayashi.

La Kunoichi ne peut que ployer devant tant de magnificence. Ce jardin intérieur est une ode aux sens sur tous leurs aspects et les quelques senteurs florales agitent avec volupté l'odorat développé de la chasseresse. Chose qui est également à l'attrait de Rikin, qui, jusqu'alors reposait docilement sur ses épaules, s'éprend de curiosité devant cette myriade de sensations qu'il m'est échoir de refouler en saisissant la petite bête avant qu'elle ne s'élance dans le parterre de fleure. Un simple soubresaut réprobateur de l'âme suffit à toucher la conscience du léopardeau qui cesse dès lors ses divagations pour retourner à sa place, affalée sur la nuque de la kunoichi, la queue ballottant dans le vide.

C'est alors, en entrant dans le bâtiment principal, que tous deux sont témoins de la manifeste méfiance à son encontre, sans nul doute suscité par la dissonance que créé sa seule présence face au cadre ambiant. Elle qui à tout de l'étrangère avec sa peau mate, ses cheveux blancs noués en d'innombrables et très fines tresses descendante jusqu'au milieu de son dos. De ses vêtements amples couleur ivoire, brodé d'or et d'argent aussi léger et ouvert que le vent. C'est ainsi qu'il émane d'elle ce sentiment, propre au souffle du désert telle une puissance intouchable maintenue sous contrôle. Alors elle s'incline à son tour, ne laissant rien paraître, si ce n'est un fin et élégant sourire aux bords des lèvres.

« Mes hommages honorables Hayashi. Je me nomme Meïka Aozora Oniri et suis honorée de faire votre connaissance. Il n'est de mot pour exprimer la gratitude que je ressens à votre encontre, ni celle qu'éprouvera Kaze en connaissant le dénouement de cette histoire que j'espère heureux. En attendant sachez que le Vent n'oublie jamais ceux à qui il doit. »

Son accent est à peine perceptible dans sa voix. A aucun moment elle ne semble présenter de mal-être face aux regards tantôt médisant, tantôt intrigué, tantôt neutre de l'assemblée. Il n'est que peu de choses en ce monde qui puis encore l’impressionner et ces individus, aussi austères et vénérables puissent-ils, n'en sont rien de plus que parmi tous ceux à qui elle a déjà eu affaire. Toutefois, la majorité du conseil finit par s'éclipser ne laissant pour place que deux membres. Un dénommé Yûto, guérisseur, que la Kunoichi prend le temps de saluer à inclinant la tête, ainsi que l'actuel chef de Clan, Kihran. C'est alors qu'elle est invité, le temps que le thé refroidisse, à faire part de toutes les informations qu'elle possède au sujet du mal qui ronge actuellement Suna.

« Vous n'êtes pas sans savoir qu'un groupuscule de terroriste non-identifier s'en est récemment pris à Suna par le biais d'une succession d'attentat coordonné, l'un d'eux visant à déverser un poison dans tout le village. » Tandis qu'elle parle, la voici qui sort un document de sa sacoche qu'elle offre au guérisseur. « Ce dernier semble directement s'attaquer au système circulatoire du chakra de manière à l'obstruer. Vous avez là tous les rapports de nos laboratoires et des recherches qui ont été effectué à ce sujet. Notre objectif actuel consiste à réussir à synthétiser un remède. Dans cette optique nous avons espoir que vous, membre du clan Hayashi, puissiez nous aiguiller dans nos recherches. La renommée de vos plantes médicinales n'est en effet plus à faire et nous espérons que l'un d'elle pourrait contenir les agents actifs que nous recherchons. »


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1140
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Sam 6 Jan 2018 - 16:38



Le clan Hayashi avait quelque chose de très ironique. Il était l’un des clans les plus sectaires et pourtant les plus différenciés. Il existait des membres de tout type de peau et de toute taille. Seules leur religion, leur coutume et leur façon de vivre étaient communes. C’était le Grand Arbre qui avait appelé ses élus du monde entier pour leur confier une mission en échange de leurs dons claniques. Le Grand Arbre les avait réunis… jusqu’à finir par les séparer du reste du monde pour le protéger. À cette époque, sans doute que la Sunajin aurait été la bienvenue. Maintenant, il était difficile d’effacer des siècles de rancune…

Pourtant ils étaient là. Leur foyer encerclé par les autres et avec une femme venant de contrées lointaines face à eux. C’était une progression majeure pour le jeune chef de clan, il redoutait simplement qu’elle soit trop rapide. Mais peu importe, cela n’était pas le sujet du jour.

« S’il existe une plante sur terre pouvant aider votre peuple, nous la trouverons. Comptez sur nous. »

Il inclina doucement sa tête comme pour accompagner sa promesse avant de jeter un regard sur ses deux acolytes. Ils allaient avoir du travail. Mais avant cela, ses yeux émeraude se reposèrent une nouvelle fois sur l’envoyée du désert.

« Permettez-moi une question indiscrète, Aozora-san. Quelle est l’étendue des dégâts causés par le poison ? De combien de temps disposons-nous… ? »

Bien évidemment, si Kaze s’était retrouvé dans l’obligation de demander l’aide à l’un de ses voisins, il imaginait bien que la situation était catastrophique et urgente. Il souhaitait simplement savoir à quel genre de monstre il avait affaire. Y avait-il des victimes ? Combien ? Ce n’était pas le genre d’informations que la chasseresse était obligée de communiquer.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Lun 8 Jan 2018 - 17:11

La chasseresse se satisfait de l'implication du chef des Hayashi malgré l'apparente rigidité qui semble le caractériser, lui ainsi que ses comparses. Avec tout ceci, il y a davantage d'espoir quant à la guérison de son village, même si en soit, elle ne nourrit qu'une inquiétude somme toute relative quant à l'avenir de la capitale ainsi que de sa nation. Elle a parfaitement foi dans les capacités des Shinobi du Vent et sait qu'il ne peut y avoir qu'un seul dénouement possible à cette histoire. Toutefois, et la grande surprise de la Kunoichi, son interlocuteur se montre soucieux du sort de la capitale ainsi que de ses habitants.

« Il m'est difficile de vous répondre précisément. L'on a dépêché des équipes sitôt la suite d'attentats perpétrés dans le but de trouver un remède, si bien que j'ignore actuellement l'état d'avancement des recherches, bien que je ne doute pas un instant que celle-ci s'avérera fructueuse. Mais si vous désirez quelque détail, sachez que la majeur partie de résident de la capitale sont affectés par le dit poison ce qui nous rends particulièrement vulnérable contre d'éventuels prochains assauts de la part de ce groupe terroriste »

Là encore, elle ne lui apprend rien de particulier. Les nouvelles vont vite à travers le continent et ce genre d'incident ne peut passer inaperçu. Seulement en l'état, Kaze redoute bien plus une attaque venant de l'intérieur, que de l'extérieur. Actuellement aucune nation n'a intérêt à s'en prendre au désert, en plus de ne pas y être préparé. Contrairement à ce fameux groupuscules terroristes. Naturellement la paranoïa incite à la plus grande prudence, tout ceci peut effectivement être fomenté depuis l'extérieur. Les terroristes n'étant alors que de simples mercenaires engagés par l'une des grandes puissances. Seulement l'instinct, et le semblant de savoir faire, propre à la confrérie qui semble caractériser les méthodes de ces individus tendant à faire penser le contraire pour la Kunoichi.

« Nous ignorons quand ils s'apprêteront à frapper, mais ils le feront assurément. Leur objectif ne semble pas être la suppression de la capitale, mais plutôt sa domination. Le but du poison n'étant de nous éliminer, mais de nous affaiblir. Toutefois la capitale à eut à déplorer de nombreuses pertes civiles et Shinobi des suites de ces attentats. Nul doute que d'autres vies innocentes tomberont si nous leur laissons le temps de nous attaquer à nouveau. Comprenez-donc l'urgence de la situation. »

C'est assez bas de la part de la Kunoichi, faire comprendre au Hayashi qu'ils ont potentiellement la vie d'innocent entre leur mains, tout dépendant de leur implication et l'aide fourni dans cette affaire. Mais il s'agit de la stricte vérité.

« Naturellement, que votre aide puisse nous êtres bénéfiques ou non, s'il advient que nous parvenons finalement à synthétiser un remède, alors ce dernier sera offert a Konoha afin de prévenir toute future menace, et ce que afin que ce puissant poison ne puis plus causer de tort à qui que ce soit. »


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Mar 16 Jan 2018 - 0:19

Très vite, les rapports détendus que Ryuu s’était appliqué à instaurer entre lui et la délégation Sunajin volèrent en éclats au moment de pénétrer la pièce qui accueillait celui qui allait prendre la charge de la requête Sunajin, Hayashi Kihran. Disparu au profit d’un sérieux qui lui rappelait facilement la rencontre entre Oniri, Ayato et un des shinobi les plus puissant du village, le bras-droit du Hokage et une des tête de proue du triumvirat qui dirigeait depuis peu le grand village de la feuille. Un regard du rouquin suffit d’ailleurs pour que chacun prenne place et que le Genin quitte ainsi quelques minutes son rôle d’accompagnateur pour se tenir auprès des deux membres de son clan encore présent dans la pièce. La discussion avait commencé et pourtant l’esprit de Ryuu semblait ailleurs. Fixant le sol de ses yeux bleus.

Au moment de pénétrer la pièce, il avait vu les quelques regards sévères et froid se tourner à l’égard du trio qui ne faisait que témoigner du rejet que certains membres de ce conseil dégageait pour leurs invités d’un jour. Pas seulement, les Sunajins. Ryuu en avait aussi subit le courroux. Probablement parce qu’il avait accepté de mener jusqu’au bout la mission qui lui avait été donné et de mener ainsi les étrangers dans le domaine Hayashi. Un regard qui ne vint que confirmer l’aveuglement que leur conservatisme infligeait à leur âme. Si seulement il pouvait voir au-delà. Peut-être alors aurait-il reçu la même reconnaissance dont Oniri avait fait part à Ryuu lors de leur retrouvaille en ce début de matinée !

En un instant, le Genin fut témoin de ce qu’il redoutait au moment de franchir le domaine Hayashi et dont le conseil en avait pris l’entière incarnation pendant quelques secondes. Ce n’était pas faute d’avoir prévenu ses camarades d’un jour et pourtant...
Pourtant le trentenaire était resté immobile quelques instants refusant de se saisir des poignets de cette porte qui paraissait si lourde au moment de la franchir. En tête du cortège, Ryuu était probablement le seul à percevoir les quelques murmures animant l’arrière de cette porte où se tenait le redoutable conseil Hayashi. Certes, aujourd’hui les souvenirs de son enfance et du rejet de son clan, de sa propre mère, ne remontait plus jusqu’à son esprit. Il avait dépassé ce qui avait longtemps été un traumatisme et ce grâce à ce que Konoha avait su lui apporter. Une famille. Une famille qu’incarnait parfaitement les habitants du village de la feuille, mais surtout les camarades qui l’accompagnaient à longueur de journée au sein de l’équipe Kigai !

Seulement, un tel rejet de l’autre ne pouvait l’empêcher de ressentir du dégout. Une pointe dans son cœur qu’il aimerait voir disparaître à jamais ! Etait-ce là le bon sentiment à avoir pour autant ? Le visage du brun s’était discrètement tourné sur le côté. Portant son regard sur son supérieur clanique. Une fois de plus, ce dernier s’était employer à asseoir l’autorité qui lui fut donné depuis le décès du précédent chef et ainsi de poursuivre la vision d’ouverture cher au feu Hayashi Ryoichiro. Il se rappela alors ô combien il devait prendre exemple sur lui et à quel point il s’était promis de ne pas le décevoir ! Son dégout devait se transformer en détermination ! Tout comme le nom que portait l’équipe à laquelle il appartenait fièrement.

Ryuu revint à lui lorsque tout à coup le regard de Kihran s’était dirigé sur lui, succédant à celui porté sur Yûto, le chef des guérisseurs. Le Genin fut quelque peu surpris de cet attention porté l’espace d’un instant. Lui qui n’avait aucune compétence en médecine allait pourtant devoir suivre de près ce dossier dont il apprenait à l’instant les causes ! Un poison déversé par un groupuscule terroriste en plein cœur de la capitale Sunajin et dont l’effet obstruait le chakra de quiconque se voyait touché. Affaibli, en proie au danger, c’était de telles raisons qui avaient poussé Suna, sans l’ombre d’un doute sous la directive de la Seigneur du Vent, à requérir l’aide de Konoha ! Et visiblement, le temps pressait et la responsabilité pour le clan Hayashi de mettre au point un remède se faisait haute.

« Kihran-sama. Je sais que le peuple Sunajin n’a rien à voir avec nous et que s’occuper de cette affaire attisera un peu plus l’animosité des conservateurs à votre égard. Cependant, de nombreuses vies pourraient être mise en péril si jamais nous ne parvenons pas à trouver de remède et une possible chute de Suna pourrait ébranler l’équilibre que le Yuukan à quelque peu trouvé depuis la disparition de l’Empire. Nous devons les aider. » Se permit-il d’intervenir.

Pour une fois, Ryuu n’avait non seulement laissé parlé ses émotions, mais aussi un sens diplomatique qui lui semblait important. Cela trottait dans sa tête depuis que cette mission lui fut attribué. Au bout d’un tel service, c’était peut-être un début d’alliance entre deux nations qui se profilait et le Genin, aussi modeste son grade soit-il, aurait joué une part dans cet événement souhaité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1140
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Mar 16 Jan 2018 - 12:10


En silence, l’inquiétude se répandait dans l’esprit du rouquin. Cette attaque avait touché et affaibli une des plus grandes capitales du Yuukan, gardée par des centaines de shinobis. Il osait à peine imaginer les dommages que cela aurait peu engendrés si le poison avait été… différent. Cet aspect le préoccupait. Pourquoi s’être arrêté là ? Ses paupières se fermèrent. Il devait être soulagé, heureux qu’ils n’avaient pas eu d’autres ambitions. Cela ne servait à rien, pour l’heure, de se poser des questions sans réponse. Ils avaient d’autres choses à faire. Et son lointain cousin à ses côtés semblait partager cette pensée en tentant de le convaincre. L’effet fut immédiat. Un sourire au coin, presque amusé, se dessina les lèvres du chef de clan.

« Il n’a jamais été question de rester les bras croisés. »

Il avait prononcé ces paroles sur un ton plus amical, plus rassurant. Il préférait lever tous les doutes existants sur son implication dans cette affaire. Oui, ils allaient les aider. Aussi, son regard se glissa sur le guérisseur qui venait de finir d’étudier brièvement les documents transmis.

« Réunis tes collègues immédiatement et faites les recherches nécessaires à l’Hôpital. Préviens-moi lorsque vous avez quelques choses. »

Yûto hocha sa tête avant de prendre congé auprès de leurs invités et de s’éclipser à son tour. La main de Kihran s’était en attendant saisie de sa tasse pour profiter d’une gorgée de son thé encore tiède.

« Malheureusement, nous ne pouvons pas faire de miracle, les recherches peuvent prendre quelques jours. Surtout qu’il faudra vous fournir une quantité suffisante à l’élaboration de vos antidotes… En attendant, je vous invite à vous reposer. »

Il avait bien conscience que cela était pratiquement impossible dans la situation actuelle, m’enfin. Un nouveau sourire, plus amical s’afficha sur ses lèvres.

« Hayashi Ryuu restera votre…guide et assistant durant votre séjour à Konoha. Il vous tiendra informé de la progression des recherches. Cependant, n’hésitez pas à venir directement me voir si besoin. Vous me retrouverez plus facilement à l’Académie. »

Avec ses responsabilités, Kihran n’avait pas le loisir de rester au sein de son quartier très longtemps. Et cela même si un petit garçon attendant impatiemment le retour de son père et de sa mère à la maison. Heureusement, la famille aidait à le garder. Il se releva lentement de sa place avant d’ouvrir les portes coulissantes sur les jardins du clan.

« Le Yuukan est dans une ère de changement… Le clan y comprit. J’espère que vous ne tiendrez pas rigueur du comportement de ses membres, des siècles de préjugés et de rancunes ne s’oublient pas facilement. Cependant, soyez rassurés. Vous êtes les bienvenues. »

Assura-t-il tout en s’adossant au cadre de la porte, les yeux sur l’horizon. Bien évidemment, les sunajins étaient libres de rester ou de s’en aller. Kihran, bien que dans ses pensées, restait tout à fait disposé, pour l’heure.




ps:
 









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Ven 26 Jan 2018 - 22:26

Plusieurs jours ce sont écoulés depuis mon entretient avec le chef du clan Hayashi qui est certainement le Konohajin m'ayant laissé la meilleur impression de lui depuis mon arrivée. Tout du moins après Natsuki, mais ça c'est une autre histoire. Les nouvelles n'ont visiblement eux aucun mal à circuler et c'est sans surprise que l'un des messagers finit par me retrouver au domicile du Nara pour me remettre une missive. J'y séjourne depuis mon arrivée dans le village et même si je reconnais que j'aurai certainement préféré que tout ceci se passe dans un cadre plus officieux, j’admets ce plaisir coupable qui a été d'apprécier ces moments passé avec mon aimée avec une certaine insouciance et ce en dépit de la gravité de la situation.

S'il y a bien une chose qu'il m'a apprit c'est à lâcher du leste. Le devenir de la capitale n'est plus directement de mon ressors d'autant plus qu'il m'est impossible d'aller au-delà de mon domaine de qualification dans cette histoire. Je ne déroge néanmoins pas à mon devoir en apprenant que, à ma grande satisfaction, les Hayashi ont honoré leur promesse et sont finalement parvenu à trouver un début de remède. Le temps de me préparer convenablement, consciente que toujours représenter ma nation à l'étranger, je rejoins l'enceinte du clan Hayashi accompagné de Ryu qui n'est autre que le messager m'ayant apporté la missive.

Dehors nous profitons d'une belle, mais fraîche journée divers dont l'air et les quelques bourrasques échouent en voulant m'arracher le moindre frémissement. Même en cette saison le jardin floral appartenant au noble clan reste un délice pour les yeux. Je retrouve alors Kihran au même endroit que je l'avais laissé quelque jours précédent. Le thé nous est une nouvelle fois servit.

« Mes hommages Kihran-sama. Heureuse de vous retrouver d'autant plus en étant accompagné de ce qui semble être de bonnes nouvelles. » Dis-je dans un sourire amical, assurément plus avenante et détendue que lors de notre premier entretiens.

Suite à quoi je m'installe à son initiative à genoux devant la table basse. Ryuu m'accompagne toujours, mais simplement en tant que garde. Le conseil n'est pas présent, ce qui à tôt fait d'alléger l’atmosphère.

« Qu'avez-vous à me montrer ? Je sais que nous n'en sommes encore qu'à les prémices d'un remède, mais je tiens à vous témoigner toute notre gratitude. Suna n'oubliera pas ce que Konoha et plus précisément le clan Hayashi a fait pour eux. »

Je ne suis pas totalement au fait de la politique de Suna, mais je sais que Yami prendra la bonne décision. Quant à moi j'ai pour principe de toujours honorer mes dettes.


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1140
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins Lun 5 Fév 2018 - 16:29



« Oniri-sama, une joie de vous revoir. J’espère que votre séjour ici se déroule convenablement. En effet, les nouvelles sont bonnes, très bonnes. »


L’Hayashi portait un sourire également plus détendu et rassurant qu’à leur première rencontre. Aussi, il l’invita sans attendre à se mettre à l’aise avant d’en faire de même. Il fit ensuite signe à Ryuu d’aller chercher l’objet qui les amenait ici. Il s’agissait d’une plante dans un pot, tout ce qu’il y avait de plus simple et banal, au premier abord.

« Voici la plante qui vous aidera à sauver votre peuple. Il s’agit d’une cousine du Mélilot… souvent utilisée pour les traitements des problèmes circulatoires veineux. Celle-ci est l’une des rares plantes à s’occuper du système circulatoire du chakra… mais surtout devrait agir efficacement contre le poison. En effet, nous avons fait plusieurs tests en laboratoire, en reprenant les principes actifs détectés du poison. Parmi, une petite sélection de plantes, c’est la seule à résister et lutter efficacement contre ces derniers sans avoir d’effets secondaires trop dangereux. »

Oui, des effets secondaires.

« Malheureusement, comme sa cousine, celle-ci est déconseillée pour les personnes ayant des problèmes de foie. Si une telle personne devait utiliser ce remède, il faudrait d’abord s’occuper de son foie. Et bien sûr, il faudra trouver le bon dosage lors de la conception du remède pour que cette dernière ne cause pas de dommage tout en soignant les victimes. »

Il marqua une pause afin que la Sunajin prenne connaissance de toutes ces nouvelles informations. Informations qui avaient été soigneusement écrites dans un rapport qu’il lui tendit.

« Nos agriculteurs et nos médecines sont en train de vous préparer une grande quantité de fleurs séchées pour votre retour. Nous vous donnerons également un sac de graine avec les indications nécessaires, au cas où. »

En espérant que Suna possédait une serre adéquate pour espérer les faire pousser. Mais cela n’était qu’une assurance de plus, si la quantité donnée n’était pas suffisante.


« Cependant, je fais confiance à vos médecins, mais si problème y avait, vous savez où nous trouver. »

Assura-t-il simplement et amicalement.














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: La forêt apporte ses soins

Revenir en haut Aller en bas
 

La forêt apporte ses soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-