N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 L'Education d'une Fourmi [Ryuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1203
Rang : S

Message(#) Sujet: L'Education d'une Fourmi [Ryuu] Mer 3 Jan 2018 - 2:19

- Que se passe-t-il ?

Je tentais de comprendre le mal qui frappait mes fourmis. Avant la guerre, elles étaient capables de me renseigner la structure et le contenu d’un terrain au ver de terre près ou à la brindille près. Or dorénavant, elles semblaient avoir régressé à cette vieille époque où nous faisions à peine connaissance, et où nous cherchions à nous comprendre.

J’ai déjà présenté la problématique à notre chef de clan. Cette dernière disait que le problème venait sûrement de moi. Lorsque l’esprit est perturbé, nos insectes le sont tout autant. Peut-être avait-elle raison, peut-être avait-elle tort. Quel que soit la raison, la finalité était la même : j’avais des insectes qui ne se coordonnaient pas à moi, du moins pas en dehors du combat.

Par conséquent, j’en venais qu’à une conclusion : la concentration et le danger étaient un bon mélange pour une parfaite coordination. Or, voilà deux éléments que je ne retrouve pas forcément au quotidien, ou dans des missions peu périlleuses.

- Je dois refaire cette éducation, conclus-je au bout d’une demi-journée de réflexion intense.

Je devais commencer par de petites choses, comme différencier le comestible de l’empoisonné. Une fourmi a un sens de l’odorat extrêmement développé. Au sein du clan Aburame, mélangé au chakra, ces insectes voient ce sens décuplé, apte à faire la différence entre diverses choses, voire même identifier les sentiments d’autrui. En effet, selon notre sentiment, le vivant dégage une « odeur » spécifique, que seuls les insectes ou animaux à l’odorat sensible arrivent à détecter.

Malheureusement, je n’étais plus cette gamine qui avait du temps. Je devais être efficace et rapide dans cet apprentissage qui n’était qu’une répétition. Voilà bien des années que je ne m’étais pas posée la question de savoir si le champignon récolté en forêt était empoisonné ou non. Mes fourmis s’étaient toujours chargées de me communiquer cette information.

- J’ai besoin de l’aide d’une personne proche de la Nature.


Une demande. Une évidence. Hayashi. Et plus particulièrement Hayashi Ryuu.

Soudainement, j’étais un tantinet intimidée. Ou agacée. Je ne saurais nommer le sentiment qui me prenait aux tripes à l’idée d’avoir à toquer à la porte de ce coéquipier. En effet, je dois avouer que je n’ai guère l’habitude de trainer avec les membres de mon équipe en dehors des missions. Ainsi, je ne savais pas du tout comment les aborder en dehors, et surtout comment ils réagiraient à cette demande inattendue.

Rasant les murs, j’avance petit à petit et à tâtons dans les rues de Konoha. Je pourrais opter pour les toits, éviter cette foule quotidienne et ne pas être prise d’une énième phobie. Malheureusement, le médecin était clair : je dois me fondre dans la masse, je dois m’habituer à avoir autant de gens autour et surtout accepter le fait qu’un danger ne se dissimule pas « forcément » quelque part.

C’est donc le visage blême et le souffle court que je toque à la porte de Ryuu. Dès que je sentais sa présence – ou son chakra plutôt – et que j’ai la certitude qu’il m’entend, j’élève un tantinet ma voix incertaine.

- Ryuu, c’est Mira. J’ai besoin d’aide.

« De l’Aide. T’aidera-t-il ? Va-t-il être sourd à ta détresse comme cet autre homme ?». J’ignore les fenêtres qui ne font que refléter ma personne. Ou plutôt cette « autre », cette seconde voix, cette seconde personnalité, cette seconde entité que je craignais, admirais et haïssais à la fois.

- C’est très important, et c’est urgent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 90
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: L'Education d'une Fourmi [Ryuu] Jeu 25 Jan 2018 - 0:23

Le spectacle du cycle éternel du soleil se levant se répétait une fois de plus dans le ciel du Yuukan. L’astre solaire surplombait le vaste Pays du Feu et venait, au fil de la journée, apporter un peu de chaleur à la fois au corps et dans les cœurs des habitants de Konoha en cette nouvelle journée d’hiver. Si l’activité du village semblait être plongée depuis quelques temps dans une paisible somnolence, l’apparition, il y a de cela à peine quelques jours, de nombreux criminels ayant échappé à la redoutable prison d’Ame vint perturber cette agréable repos d’apparence. Un fléau immortel qui venait ainsi s’ajouter aux problèmes que rencontraient actuellement cette valeureuse équipe du village de la feuille dont la détermination restait tant bien que mal leur mot d’ordre.

En effet, l’équipe Kigai approchait peu à peu d’une possible zone de turbulence suite à leur dernière mission. Cette dernière les avait vu confronter au difficile choix de mettre à mort deux pauvres loups dont, semble-t-il, les vies était condamnées arbitrairement à cause du mal qui les avait, à l’heure actuelle, inexplicablement frappé. Pour l’heure, personne ne savait ce que la décision de l’équipe Shinobi menée par Inuzuka Shizu allait leur apporter comme lot de conséquence. La seule certitude qui traversait leur âme était le fait d’avoir chacun agit avec la conviction qui les animait et cette amour pour la nature que chacun chérissait différemment. Un amour qui, malheureusement, avait dû batailler contre la subordination au Hokage que leur statut de ninja leur imposait.

Quoi qu’il en soit, cette difficile aventure faisait encore l’objet d’un avenir prêt à être écrit. Un avenir que Ryuu attendait patiemment dans ce nouvel appartement qui l’accueillait depuis seulement quelques semaines. L’idée avait trotté dans la tête du Genin depuis un moment, depuis cette première mission au pays de Ta en compagnie de sa sensei, où il y avait rencontré le mystérieux Sunajin dont il n’avait pour l’heure pas recroisé le chemin, Yamada Kioshi. Finalement il avait franchi le pas et quitté le Domaine Hayashi qui l’avait accueilli depuis trente ans maintenant pour se mêler à la foule de shinobis qui peuplait son village et qui lui permettait de jour en jour de progresser !

Et pour la première fois, de rapides coups vinrent frapper la porte de sa petite demeure ! Le regard azur du brun se chargea alors d’une certaine expression de surprise face à cet inattendu invité alors que la voix de ce dernier retentissait dès lors qu’il s’apprêtait à tourner la poignet de sa porte.

- Ryuu, c’est Mira. J’ai besoin d’aide. C’est très important, et c’est urgent.

*Mira ?! Qu’est-ce qui peut bien l’amener ici... ?*

La surprise vint un peu plus envahir l’esprit du Hayashi. La jeune femme aux longs cheveux de braise et lui n’avait jamais vraiment communiqué en dehors des affaires qui occupaient leur équipe shinobi. Elle ne paraissait pas très sociable. Comme si quelque chose torturait quotidiennement l’esprit de l’Aburame. A cheval sur le fait de respecter les ordres venu des autorités du village, ce qui ne devrait pas l’étonner pour autant tant était-ce la moindre des choses que l’on attendait d’un ninja. Cependant, peut-être qu’à force de la côtoyer il parviendrait à desceller autre chose... Bref. Ryuu ne la fit pas attendre plus longtemps.

« Bonjour Mira-san. Qu’est-ce qui se passe ? Tu veux entrer deux minutes ? »

Le visage du Genin mélangeait à la fois la surprise de voir la jeune femme et l’inquiétude quant à cette demande aussi importante qu’urgente. Paraître détendu à cet instant et reprendre son sourire habituel paraitrait bizarre, seulement il ne voulait pas que l’ambiance reste aussi froide. C’est pourquoi il venait de faire un petit pas sur le côté, l’invitant dans son modeste chez lui, dont le l’ameublement et la décoration venait tout juste d’être terminé. Cependant, si cette affaire était aussi urgente que Mira le lui avait dit, nul doute qu’il n’aurait pas le temps de papoter et de prendre le thé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1203
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'Education d'une Fourmi [Ryuu] Dim 11 Fév 2018 - 23:46

La tête de Ryuu apparut, mêlant surprise et inquiétude. J’aurais sûrement dû être touché par cette attention mais nullement. A mes yeux, ce n’était qu’une hypocrisie : il est de ceux qui me sacrifieraient volontiers pour le bien-être et la sécurité du village. Alors, j’ignore cette fausse inquiétude et ne répond nullement par un sourire ou une parole gentille.

- Je ne veux pas rentrer. Je peux t’attendre dehors, si tu as des choses à faire ou à finir.

Je n’aimais pas entrer dans des lieux inconnus, sans que mes fourmis n’aient analysés les lieux et m’aient reportés toute anomalie ou danger au préalable. Cependant, par expérience, j’avais compris que cette inspection minutieuse menée par mes amies à huit pattes dérangeait considérablement les hôtes de la maison ou l’appartement. Alors, je m’abstenais tout simplement, attendant patiemment dehors ou m’occupant dans le village le temps que la personne se libère de ses obligations.

- J’ai besoin de tes connaissances en tant que Hayashi. Cela peut durer une journée entière. Rien de dangereux, si cela peut te rassurer.

Il n’avait pas à s’inquiéter, surtout que je sentais bien que sa réserve de chakra allait grandissant chaque jour. Un jour, peut-être sera-t-il plus puissant que moi. J’avais à le tenir à l’œil, car je refusais d’avoir plus fort que moi dans mon entourage. Ces derniers avaient tendance à m’inquiéter, et à me gêner considérablement.

- J’ai de nouvelles fourmis mais elles sont incapables de faire la différence entre une plante empoisonnée ou non empoisonnée. Autant dire, elles sont incapables de me trouver quoi que ce soit tout bonnement, indiquais-je calmement, quoique un tantinet irritée par cette vérité. Il semblerait que je me suis laissé aller récemment.

J’attendais la réaction à venir ; Allait-il rire à l’idée qu’il fallait éduquer des fourmis ? Allait-il afficher un air de dégoût en se disant qu’un Aburame avait sa petite culture d’insectes – donc comprenant larves et autres choses visqueuses en parallèle ? Ou alors allait-il faire preuve d’une certaine compréhension et accepter cette réalité comme un autre miracle – ou malédiction – parmi d’autres offert par le chakra ?

- Il me faut faire un inventaire des différentes plantes avec un Hayashi, savoir l’utilité de telles ou telles plantes et inscrire leurs odeurs dans l’esprit de mes fourmis. J’irais là où tu penses qu’on pourra remplir au mieux cette tâche.

S’il y avait une serre, j’irais. S’il y avait une herboristerie, j’irais. Et s’il fallait entrer dans cette habitation, je le ferais. Qu’importe le lieu, et qu’importe le propriétaire, je saurais convaincre qu’il faut laisser mes fourmis se promener librement un tantinet partout par la parole, ou par l’argent. Il faut admettre que le clan Aburame pouvait fournir ce genre de petits services pour ses membres, dans ce genre de situation. En effet, il était rare de pouvoir convaincre constamment les personnes de coopérer avec les insectes. Ces derniers avaient malheureusement une fâcheuse et mauvaise réputation.

Encore, j’avais comme compagne des fourmis. Certaines personnes avaient des moustiques, des mouches, des guêpes et mêmes des cafards. Ces choses-là étaient d’une gênante, et de deux très dégueulasses –même pour l’Aburame que j’étais.

- Et je ne peux pas attendre longtemps. Ma valeur se mesure à la capacité de mes insectes. Si elles sont incapables, alors je le suis tout autant.

En somme, et je ne pouvais être plus explicite, j'avais besoin d'aide. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: L'Education d'une Fourmi [Ryuu]

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Education d'une Fourmi [Ryuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-