N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 En tournée d'inspection [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: En tournée d'inspection [Rang C] Ven 5 Jan 2018 - 5:32

Citation :
Depuis le passage de la caravane le pays renforce ses patrouilles le long de ses frontières. C'est la tâche qui vous a été assigné. Vous devez, avec trois autres shinobis, surveiller les mouvements des troupes de Taki à notre frontière.
Mission avec @Gekei Mahiro et @Hari Kenjin.


Les missions classiques se multiplient ces dernières semaines. Et quand on est régulièrement sollicité pour les petites œuvres, on en vient à se demander si on a vraiment choisi ce métier pour ça … . Regardez ce pauvre Mahiro ! Il a fallu aller le supplier sur les réseaux sociaux pour qu’il participe à une mission de rang C alors que ça le gonflait !! Hummm brouf-brouf bref, passons.

Pour le coup, le Chûnin qui se rapproche d’un avant-poste aux frontières des Cascades ne se pose pas vraiment la question. Disons plutôt qu’il ne se la pose plus. Il y a encore quelques mois, il se serait sérieusement demandé s’il devait continuer sur cette voie. Outre le fait qu’il serve une cause à laquelle il ne s’accroche guère – pas étonnant quand on est ancien impérial et qu’on connaît le rôle déterminant et trompeur d’Iwa dans la chute de l’Empire du Samui légendaire, c’était surtout le fait de contribuer à de si petites missions alors que ses capacités pourraient certainement être mieux exploitées. Mais depuis, les choses ont changés. Maintenant qu’il est à la tête de l’Avalanche – la secteur « Renseignement, Recherche, Traque », son rôle est de veiller aux procédures de base en ce qui concerne la sécurité et les renseignements aux frontières du pays. Aller patrouiller rentre donc dans une logique des plus classiques.

Pour cette mission banale, trois jeunes gens lui ont été assignés. Il connaît déjà l’un d’entre eux, le jeune Suzurane ayant effectué une mission avec lui dans la contrée voisine. Les deux autres sont encore inconnus, même s’il a obtenu leurs noms : un Seki, et un Gekei. Des recrues précieuses, si on se penche sur leurs parcours et leurs affiliations claniques ! Mais un don ne fait pas tout : celui qui ne sait pas s’en servir intelligemment ne vaut rien, et se prépare aux pires surprises.
En cette journée ensoleillée, les choses se feront de façon simple : observer les frontières, voir si le système officialisé il y a encore quelques semaines est efficace, et voir quelles sont les agitations sur les limites territoriales. Un jeu d’enfant, mais qui peut toujours réserver quelques mauvaises blagues. Et pour le coup, si on a envoyé un haut gradé et membre d’unité spéciale y jeter un œil, c’est pour une bonne raison … .

Se rapprochant de l’avant-poste, Hiyori adresse un signe de la main au garde civil qu’il aperçoit, sans prendre le temps d’aller faire la causette. Il a exigé que tous les membres de la mission soient présents à 8h, et il est lui-même en retard de 30 minutes ! Pas la super image, mais un bobard de çà de là sur une mission ultra-confidentielle prioritaire ou sur une convocation par le Kage lui-même le sortiront de ce mauvais pas. Rapidement, la petite troupe est localisée à l’ombre d’un arbre massif, et le quatuor s’officialise.

» Bonjour à tous ! Et navré pour le retard … . Bien, simple mission de surveillance et de contrôle aujourd’hui ! On part de des alentours de la Citadelle de Kurou, et on remonte jusqu’au Yangtze1. On progressera surtout en milieu boisé, donc nous composerons deux équipes : une au sol avec moi à sa tête, et une autre dans les airs, comme le veut le protocole de surveillance mis en place il y a déjà quelques mois.

Cela fait maintenant près de deux mois qu’Iwa, chargé par le Daimyo Tadayoshi, se préoccupe de surveiller les frontières du Pays de la Terre. Après réflexions, concertations et pratiques expérimentales, le Village de la Roche a fait le choix d’équipes en doublet reposant sur une inspection aérienne doublée de senseurs afin de localiser et d’intercepter toute intrusion étrange et hors-norme. De ce fait, les Seki se voient confier un rôle majeur dans cette première mesure de protection ; ce qui explique la présence de l’un d’eux aujourd’hui².

» Sachez néanmoins un élément supplémentaire. La raison pour laquelle nous opérons en sureffectif pour cette fois est en raison de mouvements étranges de la part des troupes de Taki. Nos pays ne sont pas en guerre, et n’ont pas de relations tendues particulières. Mais ces mouvements sont encore un mystère pour nous … . Il nous faudra donc observer ce qu’ils font, sans attirer l’attention. Et surtout, en toute circonstance, ne pas chercher les emmerdes. On n’en a pas besoin en ce moment. Tout est ok ?

1 Carte de Tsuchi
² Ce Rp mentionne le dispositif de Surveillance mis en place par le Village via ce Rp et peut donc servir pour de futurs besoins.


Dernière édition par Jisetsu Hiyori le Sam 17 Fév 2018 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Ven 5 Jan 2018 - 6:09

Cela faisait très peu de temps que le membre renégat du clan Gekei avait intégré les forces du village caché de la Roche que déjà plusieurs missions lui avaient été administrées. Ce n’était pas sa première et certainement pas sa dernière, mais pour le moment elle n’était chargée que de missions d’une importance minime. Après tout, elle commençait Genin, au plus bas rang de l’échelle. Ce qui pouvait être considéré comme une insulte envers la jeune femme qui avait tout de même des responsabilités importantes au sein du clan Gekei en tant que fille d’Akira et de Mimoto Gekei avait été reléguée au plus bas grade. Mais elle ne s’en offusquait pas, il était bien naturel que le Tsuchikage ne lui fasse pas confiance au premier abord. Il apprendrait les exploits qui lui seraient attribués et ainsi, pourrait se rendre compte de la loyauté de la jeune femme, envers la nation qui avait acceptée de l’accueillir en ses rangs. C’était donc avec détermination et une certaine ambition que la femme à la peau neige se préparait un matin, à partir pour un avant poste près de la frontière avec Taki no kuni.

En tant que Genin, elle avait été mise sous la responsabilité d’un Chûnin, un homme se nommant Hiyori du fameux clan des Jisetsu. Elle connaissait bien évidemment les capacités de ce clan, qui était presque aussi célèbre que celui du déchu Empereur : les Samui. Ils avaient le pouvoir de manipuler l’espace temps, un pouvoir formidable, mais qui était un affront pour Mère Nature. Cependant, Mahiro n’allait rien faire à l’encontre de cet homme, attaquer un gradé ne serait pas très bien vu et n’allait pas favoriser sa montée hiérarchique. Une fois sur place, elle se présentait à un garde qui lui demandait alors de se rendre vers huit heures du matin en dessous d’un grand arbre à X kilomètres de l’avant poste. Une heure matinale mais qui ne posait pas réellement de problèmes à la Veuve Noire. Le lendemain matin, elle fut sous l’arbre la première, adossée sur l’arbre, à la limite d’être horizontalement allongé sur celui-ci, les bras devant elle, attendant que les autres membres de l’équipe ne se présente.

Un jeune homme à l’air taciturne se présentait alors en second. Blanc de peau, cheveux noir, regard lunatique et apparence ténébreuse. Le jaugeant en quelques instants, elle ne dit mot et se contentait alors de continuer d’attendre le leader sans bouger, tournant de temps en temps légèrement la tête afin d’observer ce qui pouvait bien se passer au loin. Quelques mouvements, mais rien qui la concernait. Huit heures arrivait assez rapidement, un autre homme vint les rejoindre, mais ce n’était toujours pas ce membre du clan Jisetsu. Il était en retard, ironique pour une personne manipulant l’espace-temps. Une vingtaine de minutes plus tard, l’homme se présentait alors aux membres de son équipe, sans forcément donner son identité, mais il était clair que ce serait lui le chef de cette équipe improvisée. La jeune femme se contentait alors d’écouter les dires de l’homme, sans cligner des yeux, le jaugeant de haut en bas. Il avait l’air un poil nonchalant.

La mission consisterait d’après lui en une simple surveillance et contrôle des frontières. Le groupe allait partir de la citadelle de Kurou pour finalement remonter jusqu’au Yangtze avec une composition de deux équipes : une au sol et une dans les airs. Le terrain serait majoritairement boisé, ce qui permettait une telle composition. Elle permettait bien entendu de couvrir visuellement un champ plus large tant en hauteur qu’en largeur tout en prévoyant une attaque soudaine, car ils ne se trouveraient pas tous les quatre dans un même espace. C’était d’après l’homme le protocole de surveillance qui avait été mis en place quelques mois auparavant. Cependant, le Jisetsu avertissait les trois membres de l’équipe qu’il y avait eut un mouvement signalé et que ce n’était donc pas si banal que cela, il faudrait vérifier l’identité de la personne dans la charrette sans éveiller les soupçons ou même s’attirer des ennuis avec les forces de Taki. Rien qui annonçait une guerre à venir, ni même les prémices de mauvaises relations entre les deux pays, mais prudence était mère de sureté. Paraissait-il.

Alors que l’homme cherchait l’approbation des membres de l’équipe, Mahiro se contentait d’un simple signe affirmatif de la tête avant de se redresser légèrement, quittant l’arbre qui protégeait ses arrières pour s’apprêter à suivre l’homme qui prendrait certainement la tête de la mission. Il n’avait cependant pas encore donner les deux groupes, mais ce serait à voir dans une autre partie, déjà, il fallait se rendez à la citadelle avant de commencer la ronde. La Veuve Noire restait donc muette pour le moment et se contentait d’obéir aux ordres. Le plan établi ne semblait pas vraiment lui déplaire, elle n’avait dans tous les cas rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Ven 5 Jan 2018 - 18:58

Entité au contrôle: Gusha

Et voilà qu’on m’appelait de nouveau pour des missions bidon sans réel intérêt, j’étais monté en grade mais cela n’avait pas l’air de beaucoup les intéresser en haut de la pyramide. Mince, je m’étais levé du mauvais pied ce matin et ma tête pris le premier coup de la journée et sûrement pas le dernier. Allongé sur le sol comme une vraie larve, j’avais le sentiment que cette journée allait être très… pénible. Vous savez ce sentiment qui vous envahit alors qu’il est à peine 7h du matin et que la journée est déjà merdique. Pas le choix, j’avais rendez-vous à 8h et être en retard n’était clairement pas dans mes habitudes. Même si mon grade avait changé, je ne souhaitais pas m’arrêter là et comptais bien gravir les échelons un par un.

Vêtement et chaussures mises avec succès, je regardais l’heure et compris rapidement que je m’étais endormis entre les deux chaussures. Attrapant mon chapeau, je sortis en courant vers le lieu de rendez-vous.


* Merde merde !! Cette journée commence déjà à me les briser sérieux !!! *


Gusha était présent et prêt à tout défoncer sur son passage.

* J’espère qu’il y aura beaucoup d’action sinon ça va vite me saouler leur mission… Une belle femme à sauver et hop je passe une bonne soirée pour sauver cette journée qui commence si mal… *

Je cours plutôt vite pour être là-bas avec le moins de retard possible, avançant à vivre allure je constate que l’heure n’est pas la même pour tout le monde. J’étais le premier sur place alors que mon retard était d’au moins de 15 minutes. Regardant de nouveau l’heure, je ne pus que constater que ma montre était cassée et que les aiguilles n’avançaient plus. Me voilà de nouveau comme un âne, seul à attendre mes équipiers.

*… Je vais mourir aujourd’hui… je sais pas pourquoi, mais je sens que je vais crever putain…*

Je finis par m’endormir le long de l’arbre comme une vraie bouse pour être polie. Une première personne arriva ce qui me mit directement sur mes gardes, une sensation de déjà vu parcourut mon corps. C’était la fameuse kunoichi du pays du soleil, celle qui m’avait foutu les jetons d’un simple regard la dernière fois. Voilà que j’allais me taper toute une mission en sa compagnie, la journée ne pouvait pas mieux démarrer. Je gardais mes distances et ne dit pas un mot, elle fit de même ce qui n’allait pas animer la conversation inexistante. Une autre personne arriva puis voilà mon supérieur avec 30 minutes de retard.

Je ne l’écoutais qu’à moitié, encore une mission barbante avec aucune action. Vivement que la guerre reprenne qu’on casse des bouches et que mon corps subissent quelques souffrances, je commençais à être rouillé.


« On te suit grand chef… Mais si on m’attaque je riposte, ami ou pas… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Mar 6 Fév 2018 - 6:01


Les choses étant mises au clair, le quatuor se sépare en binômes : le Chef d’équipe et le Gekei se chargent du sol, tandis que le Seki et Kenjin empruntent la voie des airs. Avec ses invocations d’araignée, Mahiro sera certainement plus efficace au sol, et Kenjin pourra se servir de son soutien pour intervenir et frapper là où ca fait mal. Avec cette formation, les quatre hommes de la Roche sont sûrs de quadriller un espace plus large et de mieux repérer d’éventuels fraudeurs ou passeurs le long des frontières. Partant ainsi de la Citadelle de Kurou, l’équipe bien structurée commence sa patrouille par une petite course qui les mène sur une dizaine de kilomètres. Séparant d’une bonne centaine de mètres, l’équipe au sol se charge de courir vers le nord tout en observant brièvement les alentours. Déposer quelques pièges au besoin même s’il ne se fait pas sentir, s’arrêter sur une ou deux traces, pour n’identifier qu’un cerf ou un ours. Son travail est fastidieux et très physique ! Mais celui dans les airs est plus complexe ; dans un espace aussi densément boisé, repérer les rares éléments à côté desquels l’équipe au sol serait passée devient un véritable challenge. Chacun y met du sien, et l’exercice se montre assez fatiguant pour qu’à trois reprises en près de quatre heures, les deux équipes fassent une légère pause.

La mission est très demandeuse ; elle l’est d’autant plus que l’équipe n’est pourvue d’aucun élément doué en sensorialité, ce qui aurait grandement facilité la tâche. Et courir dans les bois reste une épreuve sportive exigeante ! Un entrainement idéal pour les plus jeunes, mais qui révèle déjà de précieuses informations sur la région. Dans un premier temps, si trafic il doit y avoir, ce dernier ne pourra être conséquent à moins d’y mettre les moyens adéquats. Et qui dit plus de moyens et plus d’hommes dit plus de chances de se faire repérer. Dans un deuxième temps, la traversée de ce paysage dense rappelle que le Pays de la Terre est une véritable forteresse naturelle, capable de résister à bien des dangers. La surveillance existante forme ainsi une barrière d’absorption des premiers chocs en cas d’invasion.

Mais la réflexion du chef d’équipe ne doit pas se limiter à cela. Il ne doit pas oublier la mission qui lui a été donné. Lors de la dernière pause, personne ne se parle vraiment. Si l’aventure semblait excitante et pleine de surprises, elle s’avère en fait être d’une banalité affligeante et d’un degré d’ennui rarement atteint jusqu’à présent ! Sauter, courir, observer, scruter, hausser les épaules, avancer : les six grandes étapes de la journée ! Tout indique finalement que la mission sera rapidement expédiée, et qu’il n’y a aucune raison de s’en faire en particulier. Refermant la gourde qu’il vient de vider, Hiyori rappelle les troupes afin qu’elles se mettent en position d’escadrilles, et les voilà repartis.

C’est après deux nouvelles heures que les choses prennent doucement une tournure inattendue. Ayant d’abord cru à un troupeau d’élans, l’équipe aérienne finit par repérer un groupe d’hommes non loin du fleuve Yangtze, et décide d’en alerter l’équipe au sol. Rapidement, le quatuor se regroupe et passe en mode furtif, afin de s’en rapprocher sans se faire repérer. Dans cette région, la distinction entre les territoires de la Terre et des Cascades est mince ; une simple erreur peut entrainer un conflit entre deux puissances régionales émergentes ! Ayant enfin le groupe en vue, le Jisetsu reste un instant méfiant et attentif. De ce qu’il voit de sa position, ces hommes sont des soldats. Leurs armures, leur organisation et leur parcours laissent supposer qu’ils sont eux aussi en patrouille. Mais cela replace la mission dans un nouveau contexte. Si cette petite équipe a été dépêché aux frontières, c’est en raison de ces mouvements de troupes ! Qu’ils soient là pour intercepter d’éventuels contrebandiers est une chose. Qu’ils soient ici en repérage pour une éventuelle invasion future en est une autre ! Cette position est donc délicate, et il est de la responsabilité du chef d’équipe de prendre la décision qui s’impose … .

Le Balafré finit par se retourner vers ses acolytes.

» Évitons tout danger sans pour autant les perdre de vue. Une approche directe sera plus à même de comprendre de quoi il retourne. Kenjin, tu m’accompagnes. Vous deux restez en arrière. S’il s’avère que nous sommes en danger, vous couvrirez notre retraite. On y va.

Se débusquant volontairement, Hiori fait alors claquer son épais manteau et fait les premiers pas, afin de donner l’exemple et de signaler sa présence aux étrangers. Ils sont certes de leur côté de cette frontière naturelle, mais le Yangtze est un fleuve paisible qu’il est possible de traverser pour des Ninjas expérimentés.
Bientôt localisés par les combattants des Cascades, les deux meneurs se saluent à distance d’un signe de tête. Muet, le bruit du courant couvrant d’éventuelles paroles, Hiyori tente de faire passer un message à son interlocuteur ; mais ce dernier semble manquer de moyens pour le comprendre. Quelques secondes de réflexion et de doute s’installent ; et le samouraï adverse finit par faire un signe d’invitation. Il propose donc que les deux hommes se rencontrent en face à face, et en mesure de parler ! Un geste plutôt ouvert. Accordant un regard à Kenjin l’encourageant à le suivre, le Chûnin d’Iwa applique une quantité suffisante de chakra pour pouvoir marcher sur l’eau, et ainsi aisément traverser le fleuve. En peu de temps, les hommes sont face à face.

» Hiyori. Ninja de la Roche.
» Masumane. Capitaine seigneurial de Taki.


Des présentations simples, mais qui laissent entendre une certaine tension.
Une voix innocente pourra-t-elle faire l’intercession ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Sam 10 Fév 2018 - 10:49

La mission commençait, me voilà donc embarquer dans une histoire que j'aurais bien voulu éviter. J'avais vraiment autre chose à faire que de jouer les surveillants de frontières, aucun combat, rien à se mettre sous la dent, autant dire que la journée s'annonçait ennuyante. J'étais en binôme avec un shinobis vraiment étrange, homme ou femme... Disons femme, mais elle n'était clairement pas mon style. Pour dire vrai, elle n'était le style de personne de tout à fait censé.

Pour finir, cette session de surveillance nous amena à rencontrer des shinobis pour le peu pacifiste, du moins pour l'instant. Nous aussi devions passer pour des pacifistes mais la rage était bien présente en moi, pas spécialement contre eux, simplement contre le fait d'être en mission. Heureusement, cette rencontre allait peut-être permettre d'amener quelques débats violents. Quelque chose qui pourrait me réveiller, me mettre l'eau à la bouche pour que j'évacue toute cette frustration.

Je devais l'accompagner, mes deux autres camarades restant à l'arrière pour nous couvrir. Comme si je pouvais avoir confiance en eux, si bataille il avait, je sauverais moi-même mes fesses. Mon supérieur s'avançait après plusieurs salutations de loin, un fleuve nous séparait, comme une sorte de barrière à ne pas franchir. Il se permit tout de même de faire plusieurs pas, un homme en face fis la même chose, pour se parler, c'était toujours plus pratique en face à face. Il fallait avouer que l'eau produisait un bruit de fond assez perturbant, cela me tapait dans les oreilles ce qui n'arrangeait pas mes affaires. D'un signe, je compris que moi aussi je devais faire partie de l'aventure, laissant parcourir mon chakra sous mes pieds, je suivais mon chef comme un chien vers son maître.

* Fais chier cette flotte… *

Les salutations orales étaient vraiment tendues, ni l'un ni l'autre ne souhaitait faire le premier pas, comme si un concours s'engageait entre celui qui allait craquer en premier. Ni une ni deux, je participais à la conversation, du moins, ce qu'il en était. M'avançant légèrement sur la droite de mon supérieur, je regardais avec un air assez hostile l'homme qui nous faisait face.


« Kenjin, genin du village et futur anarchiste en puissance, vous foutez quoi ici les rigolos ? Cherchez pas les embrouilles avec notre village où vous allez repartir rapidement d'où vous venez…

C'est un simple conseil, faites seulement mine d'être en position offensive et on vous défonce la gueule !!!! C'est clair les bouseux !!! »


Au moins les choses étaient dites, peu importe leur réaction, j'étais prêt à me battre. Un petit sourire narquois pouvait être décelé sur mon visage, la provocation restait ma principale qualité, ou défaut, ça dépendait d'où on se positionnait. Dans la vie tout est une question de point de vue, voilà pourquoi les hommes, qui sont tous différents, ne pourront jamais s'entendre à la perfection. J'attendais avec impatience leur réaction, préparé à toute éventualité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Sam 17 Fév 2018 - 20:09


A peine le fleuve traversé, voilà que l’intervention du jeune Kenjin change drastiquement les choses ! Avec sa petite tirade qui le compare à un gangster des bas-fonds de Violence-City dans J’temassacre-land, il cherche à s’imposer comme le chef, le preneur de décision ; l’homme aux couilles qui valaient trois milliards.
Un bon poing écrasé sur le sommet du crâne, tombant tel une lame de guillotine sur son cou pour le ramener à la raison met fin à l’instant de malaise et de silence glacial qui vient de s’installer entre les deux groupes. Très clairement, ce n’est pas le genre d’entrée en matière qu’espérait Hiyori et il rétablit rapidement la connexion avec l’équipe de Taki en démontrant que ce n’est pas le genre de relations qu’il veut privilégier. Ces paroles viennent même le confirmer.

» Pardonnez ce jeune crétin qui ne connaît pas de retenue. Les plus ambitieux sont souvent ceux avec le moins d’expérience.
» Nous avons les mêmes cas dans nos rangs.


Les excuses passent, il n’y aura pas d’affrontement. Le Jisetsu porte son regard sur le gringalet qui voulait la jouer Tarantino. Ses pupilles sombres émettent un message muet des plus clairs : « La prochaine fois, je te laisse te démmerder ! » ; du coup, le sourire qui accompagne ces paroles est tout sauf sincère ! Et pas de doute, le jeune Kenjin l’a compris.
Reprenant les devants de la discussion, Hiyori s’adresse directement au Capitaine Masumane, tout en venant chercher une gourde qui pend à l’arrière de sa taille.

» Nous avons été envoyé en patrouille suite à des informations de locaux. On nous a rapporté que vous multipliez les recherches sur vos frontières ? Il y a une raison particulière à ça ?

Ayant bu une rasade après cette question, le Chûnin de la Roche tend sa gourde en direction du capitaine de Taki. L’offre est clairement faite afin de ne montrer aucune hostilité dans cette question – qui pourrait être mal perçue. Après tout, Taki est bien libre de surveiller ses frontières comme elle l’entend ; et même si aucune raison particulière ne l’y oblige, le Pays des Cascades pourrait bien rêver d’expansion tout comme l’Empire l’a fait quelques années auparavant ! Non pas que cette possibilité inquiète ou choque particulièrement l’ancien impérial … .
Fronçant les sourcils un instant, le combattant accepte finalement l’offrande, et se dessèche le gosier par une ou deux grandes gorgées avant de s’essayer la bouche de ses grandes paluches, et de la rendre à son propriétaire.

» Ca fait quelques semaines … qu’un groupe de contrebandiers profite des frontières pour faire passer des marchandises en douce. On soupçonne notamment des biens de l’ancienne époque impériale dérobés chez des particuliers ou dans les anciens temples. On essaye de leur mettre la main dessus, mais le territoire est vaste, et on a d’autres priorités … .

Le Balafré opine du chef, pendant que sa main se dirige naturellement vers le jeune Hari et lui propose de boire à son tour. Une façon de faire passer la tradition, et de mettre tout le monde dans le même camp.

» Vous avez des indices ? Des informations qui vous orientent sur un lieu en particulier ?
» Les biens volés sont certainement pour des collectionneurs. Mais dans ce cas, ils doivent être loin, sinon nous surveillerions la frontière sud. Or, les derniers mouvements repérés seraient plutôt vers le nord-ouest, en direction de Tsuchi.
» Nous patrouillons la frontière à partir des airs. Un problème qui concerne du trafic sur les frontières et avec notre voisin et ami est aussi notre problème. Nous allons vous assister dans leur traque. Kenjin !


Son regard se porte soudainement sur le garçon qui l’accompagne ! Une deuxième chance qui se profile ! A la condition de ne pas la gâcher ! Car s’il faut qu’il y ait une nouvelle menace ou un mot de trop, il se pourrait bien que la prochaine frappe lui brise le crâne !

» On t’a confié la carte au début du voyage. D’après toi, quels lieux seraient les plus difficiles à contrôler, et donc les plus propices pour du passage en contrebande ?


Carte de Tsuchi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Mar 20 Fév 2018 - 15:03

Comme dit précédemment, j'étais prêt à toute éventualité concernant ma provocation gratuite, combattre n'était pas vraiment un problème. Pour dire la vérité, j'avais clairement envie de me décrasser les membres depuis quelques temps. J'étais un shinobis, pas un vulgaire surveillant spectateur des actions autour de lui. Malheureusement ma manœuvre n'avait servie à rien d'autre que de l'auto-humiliation. S'en suivie un poing bien frappé sur le haut de ma tête pour me faire comprendre que ce genre de scène, je pouvais l'imaginer mais jamais la dire à voix haute. Me tenant le haut du crâne, un léger frisson me traversa le corps lorsque je vis le sourire de démon qui s'affichait sur le visage de mon supérieur. Aucune chance qu'il oublie un tel affront, ma bêtise était telle que l'homme en face de nous ne prêta même pas attention à moi. Comme s'il savait déjà tout de moi, lui foncer dessus sans réfléchir n'était pas une solution évidente pour lui remettre les idées en place. Que cet homme ne se croit pas au-dessus de moi.

La suite de la conversation se fit sans moi, récolter des informations étaient la mission évident d'Hiyori, savoir la raison de leur présence. Etait-elle justifiée ? D'après ce qu'il disait, ça en avait tout l'air. Des contrebandiers sévissaient dans le coin, un lieu idéal pour eux avec une frontière aussi peu protégé. Des collectionneurs qui s'en mettaient plein les poches, pourquoi ne pas récolter une taxe sur chaque passage, cela renflouerait les caisses du village et nous éviterait de nous bouger pour rien. Tout le monde était gagnant, enfin sauf la population en face, mais l'égoïsme était parfois de mise pour s'assurer une certaine pérennité.

Attrapant la gourde d'eau, je bu moi aussi quelques gorgées histoire de montrer ma bonne volonté. Je ne voulais pas me reprendre un coup sur la tête, la situation ne me permettant pas de mettre ma fougue au service de mon village, cette histoire de contrebandier m'enjaillais au plus haut point. De la baston se profilait, je répondis donc calmement à la question de mon supérieur. Après tout, j'étais moi-même un voleur la plupart du temps, alors penser comme eux était facile.


« Personnellement toute la forêt dans le sud est propice à des échanges faciles, il suffit de passer la frontière pour se noyer à travers les arbres. Comme on a pu le voir, repérer quelqu'un avec toutes ces branches sans talent en sensorialité, c'est mission impossible. L'autre moyen que je vois, c'est par la voie maritime, une frontière invisible qu'il peut être si aisé de franchir avec un peu de jugeote ou bien grâce à la corruption. Tous les moyens sont bons pour survivre non ?
Les villes portuaires sont remplies de bateau en tout genre, ça ne serait pas étonnant que quelques marchandises illégales passent par là. Renforcer les contrôles ou bien simplement changer les contrôleurs de place et vous verrez les résultats. Bien entendu ça ne reste que mon avis, si j'étais doué en doton, je passerais sous terre, une galerie et on en parlerait plus haha !! »


J'avais donné différentes solutions, on ne pouvait pas dire que je leur avais appris grand-chose. Tout homme qui se respecte aurait pu en dire autant, mais au moins de cette façon, je ne pouvais pas me prendre un autre sermon de sa part… Enfin normalement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Lun 19 Mar 2018 - 2:06



Le plus insupportable chez un gamin est quand il ne se rend pas compte qu’il franchit les limites. Mais cela ne l’empêche pas de réfléchir et de faire preuve d’intelligence aux moments clés ! C’est d’ailleurs ce qu’on a d’ordinaire dans un établissement scolaire : un tas de boulets, mais aussi des petits futés. Et en vérité, c’est d’eux dont il faut se méfier. Les plus intelligents seront ceux qui comprendront la leçon, utiliseront ce qu’ils ont d’intelligence pour comprendre la frontière entre le « faire » et le « pas faire », entre le bien et le mal. Les plus sournois sont ceux qui tireront profit de cette intelligence pour manipuler leur monde tout en espérant s’en sortir à chaque fois.
A quelle catégorie le jeune Kenjin appartient-il ? Aucune idée ; et ce sera à vous d’en juger à l’avenir.

De son côté, pendant que le second expose les faits sur la carte, le Jisetsu observe d’un air sévère. Le gamin a relativement bien ciblé les différents éléments, et il a bien révisé sa leçon sur la contrebande. En vérité, malgré les différentes opérations qu’Iwa a dernièrement mené afin de mieux gérer les frontières du Pays de la Terre, il faut se rendre à l’évidence : le gruyère est encore rempli de trous. Et pour combler cela, il devient capital de relever ce genre de défi où tout porte à croire qu’ils ne s’en sortiront pas si facilement … .
Après quelques secondes d’intense réflexion, Hiyori porte un doigt sur différents points de la carte.

» Ils ne tenteront pas la mer. Le passage est trop connu, et même si la corruption peut aider parfois, cela peut aussi échouer. C’est prendre trop de risques pour peu d’intérêt. La mer ne sera pas une option envisagée … . Même s’il nous faudra prendre cette éventualité en compte à l’avenir. Il en va de même pour le souterrain : trop long à creuser, même avec un Ninja à bord ; et trop de danger en fonction des marchandises transportées … .

En gros, la forêt reste la seule option. Une forêt immense, à la densité étouffante, et où se repérer efficacement devient un véritable calvaire. Alors repérer du monde dans un espace si confiné, autant dire que ce serait une partie de plaisir ! Et là encore, Kenjin met le doigt où ça fait mal : sans expert en sensorialité, ils ont peu de chances de localiser leurs cibles.

S’il fallait apporter une image en comparaison, on put dire que le cerveau du Balafré est comme une cocotte-minute avec soupape. D’ici peu, si on n’y verse pas de l’eau, ca va péter ! Malgré cela, il est bien obligé de tout prendre en considération. Car pour arrêter des individus ayant l’avantage du terrain, il faut se montrer plus malin qu’eux ! La question tombe comme un cheveu sur la soupe … .

» Capitaine, existe-t-il le long de la frontière des villages assez importants localement mais pas assez régionalement pour ne pas être inspecté régulièrement dans les terres du Fer ?

L’homme fronce les sourcils, surpris par ce genre d’interrogation. Il hésite un moment à demander pourquoi ; puis se contente d’indiquer deux points peu éloignés l’un de l’autre sur la carte.

» Il y a deux villages dans cette région. Ce sont des éleveurs de porcs-traqueurs, qui profitent des bois voisins et de l’absence de patrouilles pour laisser pâturer leurs bêtes comme elles le souhaitent. On ne s’y rend presque jamais ! …
» Bien. Il y a de fortes chances que ces contrebandiers utilisent cette région pour mettre leur trafic en œuvre … tout du moins, j’espère. Ils ont besoin d’un lieu d’escale pour surveiller les environs, se reposer, … éventuellement stocker du matériel. Les paysans du coin ne doivent pas poser de questions et sont trop attachés à leur indépendance pour se mêler de quelque chose comme ça. C’est notre meilleure piste.


Il faut donc repartir vers la forêt de Youshigi, afin de repérer ces malfaiteurs. L’opération sera complexe, car il s’agira d’intercepter un groupe pouvant être sur place … ou absent ! Voire même déjà passé ! En fait, à ce rythme-là, tout ne dépend plus que de la chance … . La véritable question est de savoir si le capitaine de la Roche veut prendre ce risque … .

» Capitaine, dans les circonstances présentes, je vous propose que nous travaillions ensemble. Pour cela, nous nous posterons aux frontières non loin de ce village. Avec un peu de chance, nous interromprons leur trafic. Mais cela va nécessiter une pression de votre côté.
» Nous pouvons nous rendre au village après une journée de marche. Un contrôle inopiné devrait les persuader à accélérer le pas.
» … ou les fera paniquer, ce qui nous permettra d’intervenir chirurgicalement. Nous n’avons aucune autorité à intervenir sur les terres des Cascades. Si vous souhaitez les intercepter, vous feriez bien de prévenir une autre escadre afin de mieux les prendre en tenailles. S’ils viennent de notre côté, nous nous chargerons d’eux … et nous vous les remettrons ensuite.
» Vous aurez les effectifs nécessaires, de votre côté ?

» Un regard vers Kenjin. … Ca devrait aller, je suppose ? …

Car tout dépend aussi de l’efficacité et de l’investissement du reste de l’équipe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Sam 24 Mar 2018 - 11:22

Plus cette mission avançait dans le temps et plus j'étais saoulé, aucune action, des rencontres vraiment barbantes, faire une sieste serait bien plus agréable pour moi. Malgré ça j'essayais de rester poli, dans la mesure du possible, et je répondais avec sérieux à mon supérieur. Passer pour un abruti une fois me suffisait, l'écoutant sortir toute sa science, il s'amusait à me reprendre histoire que le plus jeune et inexpérimenté n'ai pas tout à fait raison.

Après son monologue, il reprit la discussion avec son interlocuteur tout en lui posant quelques questions. Il était fier d'être le chef, montrant que c'est lui qui prenait les initiatives, ne laissant pas nos opposants faire le travail. Finalement, pour mieux les manipuler, il leur proposait une alliance. Eux se rendent sur place pour faire peur au contrebandier, si possible ils les arrêtent et si ce n'est pas le cas, lorsqu'ils passeront la frontière, ça sera à nous d'agir. Se tournant vers moi, il voulait encore avoir mon avis mais cette fois dans un domaine bien particulier, la puissance.

Comment pouvait-il penser que je n'étais pas assez fort ? Comment croire qu'un shinobis tel que moi aurait peur de quelques contrebandiers ? Essayait-il de me rabaisser devant ces hommes ? Une punition de ce genre, je ne pouvais l'accepter. Réduire Gusha à l'état de déchet, incapable de se battre, voulait il déclencher une guerre ?! Je le regardais, lui, cet homme qui se prenait pour mon supérieur, celui qui ne voyait en moi qu'un vulgaire pion.


« Je suppose ? Ça devrait aller je suppose ? Vous voulez que je vous défonce tous en même temps pour vous prouver que ça pourrait aller ?!!!!!!

Arrêter de me traiter comme un putain de déchet si vous ne voulez pas finir au sol en train d'étouffer dans votre propre sang !!! Plus qu'un shinobis, je suis un guerrier !!! On n'insinue pas que je suis faible, on croit en mes capacités et c'est tout !!!

Laissez les passer qu'on rigole un peu et vous verrez si je suis aussi incapable que ça !!!! »


Après ma grosse gueulante, je regardais Hiyori avec un regard haineux, ne dédaignant même pas apercevoir nos pseudo alliés, je tournais le dos à toutes ces fourmis. On ne vivait pas dans le même monde eux et moi, comment pouvait il me comprendre. Je devais rester fort et tolérant, m'arrêtant quelques instants, mon regard devint plus doux et ma voix plus calme.

« C'est pas grave, un jour vous arriverez peut-être à me comprendre. »

Continuant ma sublime tirade, j'avançais doucement en attendant que mon « supérieur » veuille bien prendre la peine de laisser ces fourmis à leurs petits jeux. Nous avions d'autres choses à penser.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Mar 10 Avr 2018 - 2:21



La remarque recherchait davantage l’approbation et un signe de confiance qui démontre aux samouraï que cette nouvelle équipe serait efficace et prête à l’action. C’est finalement la petite rage personnelle du second membre d’Iwa qui est étalée au grand jour, engendrant dès lors deux réactions : premièrement, un volte-face agressif de la part d’un Ninja ayant encore quelque chose à prouver : deuxièmement, un face-palm qui vient claquer sur le front du chef d’équipe, assez violent pour couvrir un temps le bruit de l’eau à proximité. Bref, du balèze à tous les étages. Les défenseurs de Taki avaient certainement de quoi être méfiants !

Quelques secondes de silence ? Histoire de se mettre bien la honte ? Allez, on compte une minute ! Non, trente secondes, sinon c’est trop long ! Allez, on compte jusqu’à 10. …
… Vous la ressentez, là, la awkward-zone ? Le mal être au possible ? Pas facile, hein ?
Hiyori se décide finalement à en rester là et à couper court à cette rencontre aussi vite que possible.

» … Bref … . Il s’offusque rapidement, il a certainement oublié quelques comprimés chez lui. On se retrouve au point de rendez-vous fixé ?
» Entendu. Bonne chance à vous.


Les deux groupes se séparent, et les deux Ninjas retraversent le fleuve, afin de retourner en terre de la Roche. Le passage est extrêmement silencieux ! A croire que la punition ou que les reproches viendront plus tard. Mais en vérité, le Balafré est passé à autre chose. La mission prime sur tout le reste ; et il ne tient pas à perdre davantage de temps. Une fois la rive atteinte, les deux hommes rejoignent le groupe de base. Le plan est rapidement exposé, et chacun retrouve sa position et son rôle. L’objectif dans un premier temps est donc d’atteindre le village ciblé en espérant qu’il s’agisse du bon. Ensuite, l’équipe attendrait en embuscade, afin de voir ce qu’il se passerait de l’autre côté de la frontière. Celle-ci est assez fine, et représentée par la lisière à peu de choses près. Sur place, ne resterait donc plus qu’à … attendre.

Les deux premiers membres de l’équipe ont déjà pris leur envol. De leur côté, Hiyori et Kenjin restent un instant au sol. Le chef d’équipe fait le plein de sa gourde, pour le voyage à venir. En se relevant, il prend enfin en considération la présence du soldat de la Roche.

» On en a pour cinq heures de course, et à pas rapides. On fait ça vite, et on fait ça bien. Et dans le calme ! Parce que si tu n’accordes pas ta confiance à ton équipe, aucune mission n’ira jusqu’au bout. C’est parti.

La chevauchée est longue ! d’autant qu’il n’y a pas de chevaux … . Les quatre lascars sont en progression, en milieu forestier. C’est certes long, mais bien plus rapide que le reste de la journée ! En vérité, les Ninjas en déplacement sont déjà bien fatigués. Depuis ce matin, ils crapahutent à gauche et à droite, et maintenant font le choix de faire demi-tour ! Pourtant, bien qu’exténuante, la mission peut considérer être remplie ! Non seulement les Iwajins sont arrivés à une réponse à la question de troupes de Taki en mouvement, mais en plus ils sont sur le point de réguler la situation ! S’ils continuent sur cette lancée, ils pourront intercepter les brigands et régler ainsi leurs problèmes.

Les guerriers de l’Ombre sont sur place au bout de six heures. L’extrême fatigue commence à se faire sentir ; et ils ne peuvent pourtant pas se reposer là. Il faut désormais préparer l’étape suivante qui sera aussi pénible et exigeante que cette folle course. Les quatre hommes se rassemblent, reprennent leur souffle. Hiyori est allé observer de loin le fameux village : il y a de l’animation, mais rien de bien agité encore. En tout cas, il y a du monde ! Certainement plus que d’ordinaire. C’est plutôt bon signe.
De retour auprès de son équipe, il entame les préparatifs.

» Bon ! Étant donné la distance et la nécessité de renforts, on peut s’attendre à ce que les forces de Taki soient là d’ici demain matin à l’aube. A nous de ne pas être repérés, et d’être prêts à intervenir au bon moment. Mahiro pourra les ralentir avec son affinité arachnide ; de mon côté, quelques invocations et du Ninjutsu Dôton feront l’affaire. Les autres, vous prenez quel rôle ?

Un peu d’autonomie ! Que chacun se trouve un rôle à jouer, afin de mener tout ça vite et bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Mer 11 Avr 2018 - 15:14

Personne ne vint me répondre, mon supérieur m'étant un terme à la rencontre pour poursuivre la mission, sans doute qu'il ne voulait pas me corriger en public. Je n'acceptais pas qu'on me traite de la sorte, j'étais un shinobis et pas un vulgaire pion qu'on lançait chercher un os. J'avais beau me trouver dans ce village, seul la liberté me donnait envie, voilà pourquoi cette vie à Iwa me convenait pour le moment. Libre de pouvoir me balader, même si les règles étaient assez strictes, au moins je pouvais faire ce que je voulais.

Près d'une rivière, je le vois remplir sa gourde car lui savait qu'un long chemin nous attendait. Je n'étais pas spécialement doué en géographie, étudier ne faisait pas partie de mes principales occupations. Donc cinq heures de course à pas rapide... Je le prenais personnellement comme une punition, courir aussi vite pour aller attraper ces bandits qui, peut-être, vont arriver.

Il me fit une petite remarque, je devais donc faire confiance à mes coéquipiers pour avancer dans la vie. On avait littéralement une vision différente, les autres n'étant que des gêneurs pour moi, je préférais agir seul pour ne pas être dérangé. Je n'eus pas vraiment le temps de répliquer que nous étions en route, Hiyori menait la troupe et aucun repos ne pouvait être demandé. Suivant ce rythme endiablé, je commençais à puiser dans mes ressources. Les allers-retours devenant fatiguant, surtout que rien de bien motivant n'était à venir. Notre travail n'était que de recevoir les petits malins qui passaient la frontière, si de l'autre côté ils les capturaient, nous n'étions d'aucune utilité.

Une fois sur place, nous attendions le retour de notre chef pour savoir ce qu'il se passait réellement dans ce village. D'après lui il semblait très animé, de quoi promettre un peu de baston. Il finit par nous demander notre rôle dans tout ça, franchement, comme si j'avais que ça à faire que de répondre comme dans un cours. Voulait-il que je lève la main aussi ?


« Je prends le rôle du démolisseur, s'ils passent, je les défonce, ça devrait vous suffire j'imagine... En espérant que votre travail sera efficace, histoire que je ne sois pas dépassé par le nombre.»

Toujours aussi arrogant, j'avais quand même perdu pas mal d'énergie à courir de partout mais pas question de montrer ma faiblesse.

L'aube arriva rapidement et les unités de Taki commencèrent à faire le ménage, de quoi amener pas mal de commerçant illégal vers nos frontières. Les plus malins essayaient de se camoufler comme ils le pouvaient, les plus débiles couraient tout droit, tête baissée en pensant que personne ne les attendait. Comme il était seul, Mahiro et Hyori le laissèrent passé pour que je m'en occupe. J'avais pu me reposer quelques heures avant l'aube, de quoi me requinquer. Accélérant tel un lion sur sa proie, je lui infligeai un violent coup de poing raiton en pleine tête. On ne m'avait donné aucune indication sur la nature de l'intervention, devais-je tuer ou simplement mettre hors d'état de nuire ? Je préférais le laisser KO pour ne pas, encore une fois, me prendre un savon.


« Trop facile votre mission... ça m'ennuie déjà... »

A peine avais-je terminé ma phrase qu'une petite foule de personne avançait vers nous, certains étaient équipés d'arme blanche et ne semblait pas enclin à s'arrêter. J'allais avoir besoin de mes camarades pour m'en sortir, après ça, Hiyori ne pourrait pas dire que je ne leur fait pas confiance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Sam 28 Avr 2018 - 13:56


Le lendemain à l’aube, la région entre dans une grande tourmente. Arrivant avec des renforts, les effectifs de Taki sont réactifs et pénètrent dans la zone sans rencontrer de résistance forcenée. En peu de temps, les premiers malfaiteurs sont mis sur le carreau et appréhendés. Mais le tumulte de cette première intervention sonne le glas de toute arrestation dans l’ordre et le calme ; bientôt, tout bouge, tout s’agite, sans organisation ni unité. C’est une véritable débandade !
Et pourtant, dans ce fatras impossible à décrire, un semblant de structure ressort. Certains se précipitent en avant pour contenir la progression de la troupe des Cascades. D’autres se précipitent vers la lisière de bois ; pour se cacher ou pour sécuriser le terrain, allez savoir. D’autres enfin portent leur attention sur les quelques maisons et lieux de stockage où se trouvent les marchandises volées. Très clairement, c’est l’organisation bordélique qui prévaut ; mais elle est loin d’être inefficace !

Laissant un, puis deux premiers individus passer sans se faire remarquer, Hiyori reste calme et patient. La nuit lui a permis de se reposer brièvement, pour mieux exploiter ses capacités de combat pour cette intervention. Les deux premiers fuyards seront pour Kenjin ; lui espère avoir plus gros !
En observant les mouvements de la racaille, il parvient doucement à cerner leur logique et l’objectif d’évacuation. Bien que pris par surprise, les brigands ne comptent pas laisser sur place leurs marchandises si « durement » acquises. Pour cela, la première garde qui se défend contre les forces d’intervention de Taki semble bien opérer et parvient à gagner le temps nécessaire. Les contraindre dans leur plan serait une idée ! Avec son répertoire Kâton, le Balafré peut aisément incendier les lieux de stockage et ainsi briser l’organisation adverse. Mais ces biens appartiennent certainement à des membres de la population locale, voire à la caste dominante. Et dans ces conditions, impossible de les détruire … .

Puisqu’il faut intervenir, le Ninja d’Iwa fait une soudaine apparition au devant des adversaires en fuite, et frappe le sol de ses paumes. Le sol est soudainement bousculé, tremblant de tout son être, et projetant au sol un grand nombre de lascars. Sans plus attendre, Hiyori fonce dans les rangs. A intervalle régulier, ses poigs s’enfoncent dans les côtes, ses kunaïs viennent clouer ses potentiels adversaires au sol. En peu de temps il parvient à neutraliser temporairement ou définitivement un nombre important de cibles ! Sa présence est rapidement remarquée, et il devient vite sujet de préoccupation pour les bandits.

» Défendez le butin ! Arrêtez ce malade !
» Trop tard, désolé ! …


A l’instant où il prononce cette phrase, Hiyori brandit un poing enflammé qui s’abat en plein visage ! Le malheureux ainsi tabassé disparaît dans le mur d’une bâtisse dont il ne ressortira pas de lui-même. Un petit cercle s’agite bientôt et se forme autour de lui. Les coups pleuvent, le shinobi s’en prend quelques uns, mais il en rend davantage ! Après tout, il ne peut pas se prétendre infaillible ; et préfère se battre sans ses pupilles, histoire de lutter sans reposer ouvertement sur ses atouts. Bientôt, la mêlée devient générale ; et si les Takijins continuent de harceler la première vague de défense, il n’y a maintenant plus personne pour fuir les lieux. La marchandise est menacée, il faut la protéger à tout prix ! Ce qui signifie que les trois compagnons d’armes de l’ancien impérial n’ont plus besoin de se terrer dans les bois en attendant les fuyards !

» On enfonce leurs lignes et on coupe leurs ressources ! Lâchez vous mais évitez les morts !

Ordre accompagné d’un magistral poing dans la gueule ! Le combat s’est intensifié, mais si l’ensemble des Iwajins s’y impliquent, il sera rapidement réglé … .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Jeu 10 Mai 2018 - 9:20

Alors que je restais sage, arrêtant les premiers bandits qui essayaient de s'en sortir, mon chef, un homme de grande classe, sortie de son trou pour enfoncer les lignes arrières avec une vélocité impressionnante. Je n'étais pourtant pas un admirateur sur qui il pouvait compter, au vu de toutes les remontrances que j'avais reçu, je ne le portais pas haut dans mon cœur. Malgré ça je ne pouvais qu'être étonné de le voir défoncer les personnes sur son passage avec tant de facilité. Nous étions censé être fatigué par les kilomètres de course de la journée d'hier, lui savait se reposer et reprendre des forces rapidement. En le voyant nous faire signe d'avancer grâce à sa voix d'homme virile, je constatais tout le chemin qu'il me restait à parcourir pour pouvoir affronter des shinobis de sa trempe.

Durant un laps de temps très court, invisible pour tous mes camarades, concentrés à rejoindre notre capitaine, j'esquissais un léger sourire. Un fait rare pour moi qui ne jurait que par le combat, néanmoins, j'allais pouvoir m'en donner à coeur joie. Un seul détail me chagrinait, il voulait qu'on évite de les tuer. J'allais donc devoir contrôler mes pulsions meurtrières qui ne cesseront de monter au fil des secondes, un nouveau défi pour le grand Gusha !

Obéissant donc à l'appel d'Hiyori, je suivais mes camarades, cherchant avant tout à apercevoir où était réellement le danger. Eux voulaient à tout prix conserver leur matériel, c'était leur trésor, leur moyen de vivre si on pouvait dire. Pour nous, ce n'était qu'un autre objectif à atteindre, en réalité c'était le plus important.


« Je vais affaiblir leurs forces !!! Suit moi spider-woman !!! »

Un surnom que je trouvais sympa mais qui n'allait pas vraiment pour une femme, si c'était un homme, le terme de Spider-Man serait bien plus approprié. Bref, le travail d'équipe était la clé pour une réussite rapide, voilà pourquoi j'essayais de montrer ma bonne volonté en l'appelant. Elle allait pouvoir les bloquer pendant que je m'occupais des plus récalcitrants.

Je n'avais jamais vraiment fait attention, mais les toiles des araignées étaient robustes, les bandits pris dans ces filets ne faisaient que tomber les uns après les autres. Alors qu'elle les bloquait, je m'occupais de les frapper pour les affaiblir. Mon envie de sortir un kunai pour trancher leur gorge était bien présente mais après tant d'effort, il serait dommage que tout cela se finisse sur une fausse note. Alors que la progression se faisait rapidement, je dû arrêter mon avancé pour venir la protéger. Il faut dire que notre tactique fut rapidement comprise par nos adversaires, ils s'étaient tous regroupés autour d'elle pour la bloquer. Laissant parcourir mon chakra raiton dans mes pieds, je fonçais vers ces hommes qui avaient eu le courage de m'ignorer.


« Pauvre fou... »

Défonçant le premier qui me tournait le dos, j'attirais de nouveau l'attention et constatais que ma camarade s'était réfugié dans un cocon se protégeant aisément de toutes les attaques ennemis. Moi qui m'inquiétais pour elle, j'esquivais les coups, laissant mon chakra anticiper les mouvements et répliquant tout de suite après.

Le nombre diminuait à vue d’œil et s'était plutôt une bonne nouvelle car la fatigue commençait à peser sur mes épaules. Je ne pouvais pas m'arrêter de frapper sous peine de m'étaler au sol comme un papillon sans aile. Pas question d'avoir l'air ridicule dans une situation comme celle-là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Ven 11 Mai 2018 - 5:19


Le combat progresse dans le bon sens. Bien que plus lentement que prévu, les rangs samouraï enfoncent les premières lignes de défense montées à la hâte par les brigands. Certains représentants de l’ordre font enfin irruption dans le village et repoussent progressivement les malfaiteurs. Ceux-ci, pris de panique, perdent peu à peu leur organisation, et quelques uns détalent comme des lapins ; tombant ainsi dans les pièges les plus basiques tendus par les secours ninjas.

De son côté, Hiyori a semé une belle pagaille ! Le fait de s’être aussi dangereusement rapproché du lieu de stockage du butin en a rendu certains agressifs et un brin téméraires ! Le combat fait rage, et le Balafré ne gagne pas davantage de cicatrices que grâce à son Kinnegan qu’il s’est décidé à employer face à tant d’adversaires ! Il n’aime généralement pas dévoiler ses principaux atouts ; mais dans ces circonstances, la réussite de cet assaut prime avant tout. Les coups se multiplient, notre homme s’applique à limiter le Ninjutsu ! S’il en vient à utiliser le Katon, il aura du mal à en contrôler les flammes. Et s’il déploie son Doton, il pourrait retourner le village comme une crêpe ! et surtout aux dépens de ses alliés. Non, mieux vaut s’en tenir au corps-à-corps !
Et soudainement, Hiyori en vient à regretter son ordre de limiter les morts ! Viser les tendons, blesser aux membres sans porter le coup fatal : un exercice bien assez complexe comme ça ! Mais maintenant qu’il s’est posé comme chef, difficile de lancer le contrordre ! Et puis, à quoi ça ressemblerait ?? « Bon finalement, défoncez leur la gueule sans retenue et jusqu’à ce que mort s’en suive ! » ?? Mouais … .

Dans un affrontement déterminant et qui s’éternise, la fatigue arrive rapidement. Le Jisetsu n’a pu éviter un coup qui est venu l’entailler au bras et un coup robuste porté à la jambe gauche, mais le nombre d’ennemis diminue drastiquement. Il n’a même plus besoin de son Kinnegan. Les forces de police de Taki, qui investissent en force le petit village frontalier maîtrisent bientôt la situation. Haletant, l’ancien impérial reprend sa respiration. Il s’éponge le front et porte la main sur sa blessure du bras. Ce n’est pas important, mais l’adrénaline le quittant, la douleur se fait plus claire !

C’est donc dans le feu de l’action qu’il entrevoit tout d’un coup une ombre se glisser hors de l’une des maisons du village. L’individu, placé juste derrière un homme de faction, lève les bras, prépare son arme, est prêt à frapper ! Réagissant à l’instinct, Hiyori s’empare d’un shuriken et le lance ! L’arme blanche se plante dans la gorge de la cible, ne laissant aucun doute sur la conclusion de cet ultime acte de violence. Le Ninja vient de sauver un allié … et d’aller à l’encontre de ses propres règles ! …

» Et merde … !

Il se redresse, souffle un instant, puis marche dans ce qu’il reste du village. Ses yeux se promènent pour observer la même scène. Les hommes de Taki lient les intrigants, forment des groupes de surveillance, récupèrent le butin pillé. Une belle opération qui se solde par une belle réussite ! Pour Iwa, et pour les relations avec ce pays voisin ! En continuant à scruter les lieux, le Jisetsu retrouve enfin l’homme qu’il recherchait ! Se rapprochant de lui, il affiche un sourire de satisfaction à ce guerrier en armure rouge qu’il a rencontré la veille.

» Masumane ? Belle intervention. Vous avez la situation sous contrôle.
» Les hommes de la Roche nous ont été bien utile cette fois-ci ! Grâce à vous, on a pu tout récupérer, et minimiser les pertes et les blessés. C’est rare dans ce genre d’affrontement !
» Que comptez-vous faire, maintenant ?
» Il nous faudra remonter la filière … . On en a prit un bon nombre, mais ils ne sont sans doute pas tous présents. Et on veillera à mieux surveiller nos frontières pour éviter que ce genre d’incident ne se reproduise. Avec votre coopération, si la Roche est prête à s’engager ! Nous en réfèrerons à notre Daimyo.
» Très bien. Iwa vous tiendra informé selon vos intentions. Capitaine, c’était un plaisir et j’espère que nous travaillerons de nouveau ensemble. Restons en contact si un jour besoin se fait sentir.
– Les deux hommes se serrent la main avec sincérité. Je vais retrouver mes propres hommes, et nous vous laisserons finir le nettoyage ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Lun 14 Mai 2018 - 18:25

Mes poings s'élançaient sans cesse pour essayer de frapper mes adversaires, plus les secondes passaient plus je sentais la fatigue peser sur mes épaules. Finalement les hommes en face de moi diminuaient à vue d'oeil, mais ce n'était pas une raison pour me laisser aller. Ma camarade elle s'était finalement décidée à passer à l'action, même si sa particularité de bloquer les bandits étaient naturellement un avantage pour moi. Je devais lui faire confiance, voilà sans doute ce que dirait mon chef d'équipe. Pour une fois je l'écoutais sans broncher, si problème il y avait je pourrais toujours lui mettre sur le dos, après tout il était là pour endosser les responsabilités.

Après différents mouvements et coups, notre duo finit par sortir vainqueur de cet affrontement. En réalité beaucoup avaient fini par fuir, sans duite apeuré de voir autant de shinobis prêter main forte aux hommes de Taki. Iwa avait fait son travail, le reste n'était plus vraiment de notre ressort, nous n'étions pas dans notre territoire après tout.


« Fiou... Des lâches pareils... Si j'en avais la force j'irais bien à leur poursuite... Mais laissons ça à nos potes de Taki... »

Je restais fière mais ne pouvait clairement pas cacher toute ma fatigue, courir, se prendre des coups et frapper en retour. Une mission aussi épuisante, cela faisait longtemps que Gusha n'avait pas finit dans un état si pitoyable. S'asseyant quelques secondes au sol, il regardait les bandits s'enfuir et pensait à la finalité de tout ça.

« Au final nous n'avons fait que détruire leur repère, ils reviendront construire leur commerce à un autre endroit et la même chose se passera. Si nous les avions éliminés, tout ceci se serait terminé ici... Ce n'était qu'une perte de temps... »


Les pensées noires du jeune shinobis refaisaient surface, tuer n'était pas spécialement quelque chose qu'il aimait mais il voyait ça comme une finalité. Laisser les gens responsables d'actes de banditisme envie n'était en rien un acte héroïque, ce n'était que de la pitié. Même si les ordres étaient les ordres, il avait du mal à rester neutre vis-à-vis de son supérieur. Il finit par se relever pour partir vers sa direction, même si la mission semblait terminé il avait encore quelque chose à lui dire. Parcourant les quelques mètres, il venait de terminer son dialogue avec notre nouvel ami de Taki. Poussiéreux et le visage bien amoché, je venais lui dire ce que je pensais de tout ça.

« Pourquoi nous avoir empêché de les tuer ? Ils vont finir par revenir, peut-être pas ici, mais quelque part et nous devrions refaire le travail... Pourquoi est-ce si mal de tuer des bandits ? Ils ne respectent pas les lois, soit on essaye de les changer soit on les élimine. Leur donner un simple avertissement ne changera en rien leur mentalité... Expliquez-moi la finalité de notre action ? J'ai besoin de savoir pourquoi... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Mer 16 Mai 2018 - 20:57


La bataille a pris fin, c’en est fini de cette mission. Courte dans le temps, elle a pourtant été demandeuse et éprouvante. Mais en cette fin de matinée, sur un soleil battant son plein, l’équipe d’Iwa peut s’en retourner avec le sentiment du devoir accompli. Ayant échangé les banalités avec les représentants de l’autorité sur place, Hiyori s’intéresse maintenant à l’état de son équipe, avec une certaine satisfaction en tête ! Il a tissé une nouvelle relation avec un homme de Taki ; certes ce n’est qu’un simple capitaine, mais qui sait où cette nouvelle relation pourrait bien mener ! Avec un peu de chances, cela ne fera qu’étoffer le réseau de renseignement que le chef de l’Avalanche tente peu à peu de mettre en place … .

Lorsqu’il approche de la Gekei et du Hari, le Balafré se voit adressé une remarque jouant à la slackline avec la déception, le constat et le reproche ! Hé béh, pour un combattant initié aux arts Suzurane, celui-ci sait surtout se plaindre ! Alors qu’on eut pu penser qu’un combat saurait faire office de détente ! Lourde erreur apparemment. Pourtant, la réflexion est compréhensible, et le Jisetsu note que toute l’équipe est attentive, en quête de réponse. Non pas qu’ils soient prêts à réfuter les ordres ; mais lorsqu’on est jeune, on a encore du mal à concevoir pleinement la mission du Ninja, ainsi que les implications géopolitiques et stratégiques que certains choix peuvent appliquer.

» Ok, prenez un peu de forces et de repos pendant que je vous explique … .

La team forme un cercle ; chacun souffle un instant, boit un peu d’eau, s’éponge le front et les bras pour se débarrasser du sang et de la sueur. Quelques pansements pour les blessures occasionnelles. Pendant ce temps, le Balafré s’étire comme pour libérer ses muscles et attend que tous aient fait leurs petites affaires pour entamer quelques explications.

» Nous étions en mission pour surveiller nos frontières, surtout parce que des patrouilles du côté de Taki semblaient plus importantes. Suite à la rencontre d’hier, nous avons pu nous assurer dans un premier temps que ces patrouilles ne constituaient pas une menace pour le Pays de la Terre, et nous avons pu établir des relations avec les autorités sur place … . C’est grâce à notre travail commun qu’on est parvenu à neutraliser un problème qui nous concernait tout autant qu’eux.

Ca, c’est la base. En soi, énoncer ça ne devrait qu’énerver davantage les jeunes qui doivent croire qu’on les prend pour des crétins. Sauf que notre ami y va par étape ! Et il lui paraît important de rappeler les faits avant de clairement souligner les tenants et les aboutissants de cette mission.

» Mais les choses ont changés à partir du moment où nous sommes intervenus sur le territoire de Taki. Certes, les éliminer aurait été une solution de facilité. Mais ça n’aurait pas nécessairement régler le problème comme tu le penses, Kenjin. La mort et la peur peuvent avoir deux effets : ils peuvent terroriser … ou inciter à se soulever davantage ! Et même si le pays se reconstruit peu à peu autour des Kinzoku, il faudra encore du temps pour mater toute velléité de rébellion … .

De toutes les provinces impériales, Taki est certainement celle qui a le plus souffert des affres du temps. A la mort de l’Empereur-Dieu, la société entière se trouve morcelée, alors que les anciennes conquêtes volent leurs indépendances, et que les forces se réduisent à peau de chagrin. Bientôt, le pays se retrouve pris de révoltes, le plongeant dans un chaos dont seuls les Kinzoku parviennent peu à peu à l’en sortir. Mais il a fallu bien des sacrifices, et le travail est loin d’être achevé !
C’est dans ce contexte bien particulier que cette mission revêt un sens bien particulier.

» Si des Ninjas étrangers commencent à faire leur loi ici, Taki se sentira menacé dans sa souveraineté. Et nous devons à tout prix éviter la guerre. Par ailleurs, même si je comprends votre frustration, sachez que les Kinzoku ont une volonté de fer et une justice implacable. Je ne doute pas un instant que les sanctions seront exemplaires, pour ne pas dire sanglantes ! … Mais nous ne pouvons pas nous substituer au pouvoir local …

L’explication est donnée sur un ton calme, et bas. Non pas que des samouraï à proximité pourrait entendre la conversation – ca n’aurait même pas d’importance ; mais après cet affrontement, calmer les esprits est tout aussi important. Maintenant que cette mission est menée à bien, il est temps de la conclure.

» Nous resterons 48heures de plus sur les frontières, en retrouvant notre rythme de patrouille, afin de nous assurer que les éléments de Taki sont moins nombreux sur nos frontières. Si le problème principal est réglé, nous pourrons rentrer rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C] Mar 22 Mai 2018 - 11:01

Assit, j'écoutais soigneusement les propos de mon chef d'équipe, même si j'étais fatigué, je me devais de rester éveillé, après tout c'est moi qui venais demander des réponses.

Alors que son discours parvenait à mes oreilles, j'enlevais toute la sueur sur mon corps, il faut dire que le combat avait été intense. Quelques minutes de plus et je m'écroulais sur le sol. Détachant mes chaussures, je laissais respirer mes pieds, peu importe l'odeur, j'en avais ras le cul d'avoir les oreilles défoncées.

Mon attention était maintenant pleinement sur Hiyori, un homme d'expérience qui ne laissait rien au hasard, si nous avions procédé de cette façon c'était pour une bonne raison. En effet je n'avais pas pris en compte le territoire sur lequel nous sommes. Nous ne pouvions pas faire n'importe quoi et encore moins dans un lieu qui n'était pas acquis à notre village. J'imagine que nos camarades de Taki n'auraient pas râlé s'il y avait eu quelques morts, après tous nous étions en train de les aider.


* Encore et toujours de la politique... J'en ai marre de faire du social pour avancer... *

En effet, je préférais agir au lieu de parler, même si ce n'était pas toujours la bonne solution, cette partie de moi n'était pas là pour faire du social. Malgré ça je pouvais sentir que mon supérieur avait connu bien plus de batailles que moi. La peur était-elle plus utile que la mort elle-même ? Il pouvait avoir raison à ce niveau-là, je n'avais pas vraiment la tête à faire de la psychologie mais à ce moment je me rendis compte à quel point cela pouvait être utile.

« Très bien, j'ai compris votre point de vue, ça me suffit. »

Autant arrêter là, je voulais juste rentrer au village et me reposer après tant d'efforts. J'allais être déçu car nous devions patrouiller encore 48h pour être sûr que tout se passait bien. Disparaître comme ça n'était pas professionnelle, je prenais donc sur moi et notre groupe partis patrouiller.

---

Finalement tout se déroula comme prévu, la mission accomplie, il était temps de rentrer au village pour faire notre rapport. La prochaine fois, je ferais en sorte d'être mieux préparé, Hiyori étant un homme bien plus sévère qu'il n'y paraissait.

* Pff je suis mort... Impossible que ça puisse se reproduire... Et j'ai même pas utilisé mes sceaux... Aucune douleur... C'était vraiment une bonne mission de merde... *


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: En tournée d'inspection [Rang C]

Revenir en haut Aller en bas
 

En tournée d'inspection [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Forêts méridionales-