N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Sombres desseins (Eiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Sombres desseins (Eiki) Mar 9 Jan 2018 - 12:16

Kawaguchi Hana
Avant l'event : Tempête de Sable

Vêtue d'une longue robe crème, Hana avançait dans les rues de Suna les yeux clos. Non pas qu'elle aimait tester ses sens, mais elle était aveugle depuis une bataille jadis. Une chance que déjà elle s'était orientée vers la Sensorialité. La blonde, dont les fils s'agitaient au grès du vent, marchait comme si elle y voyait parfaitement. Saluant tour à tour les hommes, qui n'avaient de cesse de se retourner dès qu'elle passait dans les parages, ainsi que les Kawaguchi qu'elle croisait ça et là, elle se dirigeait vers le quartier commerçant.
Levant une main pour la poser avec délicatesse sur l'épaule d'un homme qui ventait ses exploits dans un bar, la jolie blonde sourit distraitement en lui glissant à l'oreille :

- De part votre notoriété bel ami, ne connaîtriez-vous pas une personne de confiance pour acheter un type de produit en particulier ? Ca ne se trouve pas comme ça... si vous voyez ce que je veux dire.

Elle s'était penchée vers lui, laissant soupçonner les courbes de sa poitrine pourtant parfaitement couverte par sa simple robe. L'homme avait eu du mal à déglutir et avait bafouillé une tonne d'excuses à la manieuse de sable.
Faisant chou blanc pendant toute la matinée, elle ne s'était adressée qu'aux hommes, peut-être son erreur, peut-être une bonne solution pour les laisser se parler entre eux et vouloir absolument rendre service à une jolie demoiselle, pour le coup, en détresse.

A midi tapante Hana se posa dans un petit restaurant de rue et commanda un plat de nouille sauté taï au poulet. Sirotant le temps de la préparation un verre d'alcool, elle tourna le visage vers la personne qui venait de s'installer à ses côtés.
A en juger par ce qu'elle ressentait et « voyait » il s'agissait d'un homme de bonne carrure. Ce dernier l'aborda et lui glissa un morceau de papier. D'un sourire, elle se pencha et lui susurra :

- Je suis aveugle cher ami... autant je peux vous percevoir, autant je suis incapable de lire autre chose que du braille.

L'homme se frotta visiblement la nuque et haussa les épaules.

- J'connais p't-être un moyen d'vous permettre de trouver l'type qui vous faut mam'zelle.
- Vous avez toute mon attention.
- V'nez au bar de la porte est quand vous aurez finit d'manger, j'vous attendrais là bas, en attendant j'vais faire passer l'mot.
- Merci trésor.

Un sourire et l'homme repartit tout guilleret faire son office. Après un repas ingérer lentement, Hana se leva après paiement et partit en direction du bar indiqué plus tôt par un homme qu'elle ne connaissait pas.
Pas à pas elle s'approchait du lieu de rendez-vous mais elle ne distinguait pas la silhouette de l'homme qui lui avait parlé au restaurant. S'approchant d'une table libre, elle s'y installa et en commandant un thé patienta. Elle avait laissé toute la matinée courir le bruit qu'elle recherchait un revendeur en particulier, mais c'était bien plus important que ça. Il ne fallait juste pas éveiller trop de soupçon. Une Kawaguchi qui cherche des liens sombre ferait de suite pensé à une révolte contre l'actuelle Seigneur du Vent. C'était vrai, mais il ne fallait pas tout faire de travers tout de même. Sirotant sa boisson, le blonde commençait déjà à trouver le temps long. Si cet homme lui avait mentit, elle promettait de le lui faire regretter très vite.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Jeu 11 Jan 2018 - 18:39

Contexte:
 

Les flammes du foyer m’ont ensorcelé. La riche damoiselle m’ayant contacté avait quitté la bibliothèque contenant des milliers d’œuvres, me laissant seul avec les quelques feuilles résumant la requête d’une âme esseulée. Son mari est porté disparu depuis un bon moment et, comme il baigne dans certaines de nos affaires, il vaut mieux ne pas ébruiter sa disparation. Donc, mes supérieurs ont expliqué à cette dame, mademoiselle Padma, qu’il valait mieux leur faire confiance que d’avertir les forces de l’ordre.

Ainsi, la feuille à la main, j’observe ce feu, seul. Je pense à ma libération et aux conditions auxquels je fais face : rapporter les crimes, trouver les têtes dirigeantes de l’empire criminel tout en accomplissant les devoirs d’un Ninja Sunajin.

*C’est un lourd fardeau.*

Je n’ai pas encore eu la chance de rencontrer ce Seigneur du Vent. Ce n’est qu’un de ses hommes qui m’a expliqué l’entente. J’ai demandé de le rencontrer et il m’a expliqué que ça se ferait lorsqu’elle le décidera. En attendant, je dois « me taire et obéir. » Je me souviens encore de la douleur lorsqu’il a brisé ma mâchoire quand je l’ai frappé.

*Me taire et obéir!? Moi!? Un Samuraï!? Un Bushi de Tetsu!? Un descend de la noble famille Buyuu!?*

Je soupire.

*À qui est-ce que je mens? La famille Buyuu n’est plus ce qu’elle était! Ils ont tenté de me tuer. Je me vengerai un jour,* songé-je, serrant la feuille. *Pour ça, j’aurai besoin d’une grande force de frappe et de puissance. Beaucoup plus de puissance.*

Je secoue la tête. Là n’est pas l’heure à la mélancolie ou à l’introspection! Je révise le résumé sur ma tâche, prend quelques notes mentales et jette le tout dans le foyer. Tout brûle rapidement. L’instant suivant, je déambule au Centre-Ville, revêtant un Kimono blanc orné de quelques symboles de couleur charbon. Le symbole Courage, tan'ryoku, est visible dans le dos. Même si mon nom signifie la même chose, il s’écrit différemment.

Comme d’habitude, les gens se retournent en ma présence. Les Shinobi me regardent parce que j’ai une très mauvaise réputation alors que les civils me dévisagent parce que je transporte beaucoup de sabres et d’épées. Cela m’importe peu; je ne suis pas ici pour me faire des amis.

« Haiiro! » hurle une voix derrière moi.

Inconsciemment, je passe une main sur ma gorge, m’assurant que je n’ai pas mon bandeau, et je me retourne. Un jeune homme souffrant d’un peu d’embonpoint vient me rejoindre. Je ne l’ai jamais vu. Aussitôt, je dépose une main sur le pommeau d’un de mes Katana et lui somme d’arrête de l’autre.

« Qui êtes-vous, que me voulez-vous? »

Il stoppe et pose ses mains sur ses genoux, reprenant pathétiquement son souffle.

« Vous… ARGHH… » dit-il avant de prendre une longue inspiration, de tousser et d’expirer encore plus longuement. « Vous connaissez Tachimoro, c’est ça? Bien, il m’a fait dire de vous dire qu’il faut que vous vous rendiez à Scorpioz, le bar près de la porte Est! »

Il éternue et tousse comme s’il allait mourir avant de reprendre. Je ne bronche pas durant tout son discours.

« Y’a une fille là-bas. Une aveugle ou je ne sais pas. Enfin, il la trouve mignonne et il veut que tu l’aides pour qu’il puisse se la faire ou un truc du genre. »

Je me détends.

« Je n’ai pas que ça à faire, » lui réponds-je.

Le trentenaire ventru crache au sol, faisant sursauter une passante.

« Ouais, il m’a dit que tu dirais ça! Alors, il a dit « c’est un ordre ». »

Je serre la mâchoire et détourne le regarde.

*Depuis que Nataro me l’a fait rencontré, il me prend de haut, ce Tachimoro,* me dis-je.

Mon attention revient au messager.

« C’est bon. Dites-lui que je m’en charge, » terminé-je, à contrecœur.

Sans attendre, je me rends à destination. Au bout d’environ une trentaine de minutes, j’entre dans l’établissement et demande à un des employés si une femme non-voyante se trouve dans le bâtiment. Il m’indique la personne en question du menton.

« Elle boit du thé là-bas, » dit-il.

Je le remercie vaguement, distrait, et la rejoint, bousculant une ou deux personnes en chemin.

« Bonjour, » dis-je d’une voix sobre. « Je me nomme Haiiro. Je fais partie de la bande de Tachimoro. J’ai ouï-dire que vous pourriez avoir besoin de moi. Puis-je prendre place? »


Dernière édition par Buyuu Eiki le Mar 16 Jan 2018 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Dim 14 Jan 2018 - 21:10

Kawaguchi Hana
Avant l'event : Tempête de Sable

Relevant tout doucement la tête de sa tasse par moment, la Kawaguchi commença à tapoter de son index gauche la table à laquelle elle se trouvait. Vite, elle n'avait pas que ça à faire après tout, et si on la voyait trop longtemps ici on saura qu'il se passe quelque chose.
Il fallait dire que ça commençait enfin à se bouger les fesses dans son clan et ses parents doucement se laissaient bercer par ses mots un peu trop envoûtant. Elle devra remercier Zeshin en temps et en heure, peut-être en lui offrant une progéniture pourquoi pas.

Quelques minutes à peine ; il fallait croire le temps passait plus lentement dans la tête d'une jeune femme qu'il ne passait en réalité ; suffirent pour qu'une personne vienne l'accoster à sa table suite à ce qu'elle avait échangé avec un type au restaurant de rue un peu plus tôt. Hana ne su cacher un sourire satisfait lorsqu'il se présenta.

- Je vous en prie installez-vous donc.

Fit-elle en levant juste les yeux sur l'homme qui était venu, le suivant d'un mouvement de tête jusqu'à ce qu'il s’asseye. Terminant son thé, la blonde se redressa sur sa chaise et tout en croisant les mains sur la table commença.

- J'ai besoin d'un homme de confiance et qui n'a pas froid aux yeux. Il y a des choses qu'un ami et moi avons besoin et qu'il est impossible de se procurer dans le commerce traditionnel. Serez-vous cet homme là ?

Deux précaution valait mieux qu'une, et sitôt sa question posée, ses doigts s'agitèrent imperceptiblement pour déclencher un jutsu et percevoir si oui ou non il lui dirait la vérité.

- Pardonnez mes manières, mais je ne peux prendre aucun risque.

S'il ne l'avait pas vue, il savait maintenant qu'elle venait de faire quelque chose, et s'il l'avait vue, et bien tant mieux, ainsi elle le courroucerait moins.

Attendant d'avoir un peu plus d'assurance concernant les capacités de celui qui s'était présenté à elle sous le pseudonyme d'Haïro, l'aveugle fit un geste au serveur et lui susurra deux mots avant de lui glisser quelques pièces.

- Nous n'aurons pas d'oreilles trop indiscrètes...

Non loin d'elle, masquant sa présence, Zeshin veillait au grain. Il avait besoin de la manieuse de sable pour que ses plans fonctionnent, alors autant la garder en vie pour l'instant. Le moment venu il la fera tuer.

- Bien... il me faudrait de quoi concocter un poison, inodore, sans saveur, ainsi que de l'équipement de guerre. Pouvons-nous faire affaire ?

A peine eut-elle posé la question qu'elle déposa une petite bourse sur la table, pleine.

- Si vous acceptez de traiter avec nous, je serais votre seule intermédiaire et ceci sera notre acompte.


Si elle avait pu le fixer avec l'intensité que jadis elle avait dans les yeux, nul doute que ses mots auraient eu plus de poids. Pour l'heure, elle ne pouvait compter que sur sa manière de s'exprimer, sans trembler.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Mar 16 Jan 2018 - 18:53

Il est vrai que cette dame est particulièrement jolie. D’où je viens, pratiquement toutes les femmes – ainsi que les hommes, maintenant que j’y pense – ont les cheveux noirs. La famille Buyuu est une exception, comme il y en a plusieurs, mais la grande majorité des Tetsujins ont cette caractéristique. C’est sûrement pourquoi j’ai toujours été attiré vers les gens ayant des cheveux plus colorés.

Elle accepte que je m’assoie, ce que je fais, puis s’informe aussitôt de mes compétences. Je fronce les sourcils.

« Vous êtes pardonné, » lui dis-je sans réellement comprendre ce qu’il y a à pardonner. « Je n’ai jamais raté un contrat et, dans mon domaine, la parole est d’or. Je peux certainement trouver ce dont vous avez besoin. »

Semblant satisfaite – c’est difficile à dire, elle ne semble pas particulièrement expressive – la blonde demande à un des serveurs de la rejoindre et lui murmure quelque chose avant de m’assurer que nous ne serons pas dérangé, ce que je trouve plus étrange que tout le reste puisque je n’ai jamais eu de problème à discuter de mes affaires en public. Habituellement, nous ne faisons que faire attention aux mots que nous utilisons. Toutefois, je dois avouer qu’il s’agit d’une méthode encore plus professionnelle pour échanger.

L’instant suivant, elle m’explique quelle sera ma tâche : de trouver les ingrédients pour un poison indétectable par l’odorat ou le goût et de l’équipement de guerre. Je sors aussitôt mon carnet et note en vitesse.

« Bien, » dis-je poliment, regardant la minuscule bourse tomber sur la table non sans caché une certaine déception. « Il me manque plusieurs détails pour pouvoir livrer efficacement la marchandise. Je vous en fais la liste, ne m'interrompez pas je vous en prie. »

Je m’appuie plus confortablement au fond de la chaise.

« Donc, pour la première partie de la tâche. Quelle quantité avez-vous besoin et quelle forme ou état voulez-vous que ça l’ait? À moins que vous ne vouliez que des ingrédients pour vous occuper vous-même de la production. Si tel est le cas, j’aurais besoin de savoir lesquels vous désirez et, encore, en quelle quantité. Si vous ne savez pas exactement ce que vous voulez, j’amènerai quelque chose, mais si ça ne convient pas, ma partie du contrat sera quand même complétée. »

Je prends une inspiration avant de continuer.

« Pour ce qui est de la seconde partie. Vous avez besoin de quoi exactement et quelle quantité. Si c’est pour une armée, pour une escouade ou pour une poignée de personne, ça change le prix ainsi que le temps, spécialement pour bouger beaucoup d’équipement subtilement. Si vous ne savez pas ce que vous voulez, dites-moi ce que vous voulez accomplir et je pourrai vous apporter l’équipement nécessaire. Encore, si vous n’avez pas de détail, j’emporterai ce qui me semble suffisant, mais si ça ne convient pas, ma partie du contrat sera quand même complétée. »

Je retire un parchemin d’une poche et l’ouvre sur la table. C’est un papier blanc sur lequel est écrit : "Haiiro, sur son honneur, promet de compléter sa part du contrat." Plus bas, il y a un espace blanc sous lequel est inscrit que le signataire n’agira pas à l’encontre du contractuel en révélant leur relation à l’ordre établit ou autrement.

« Dépendamment de ce que vous voulez, cette bourse me semble très légère. En attendant de recevoir plus ample compensation, il vous faudra signer ce contrat de votre sang. C’est ainsi que nous procédons, » lui expliqué-je.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Mer 24 Jan 2018 - 19:36

Kawaguchi Hana
Avant l'event : Tempête de Sable

Elle aurait aimé voir son visage plutôt que ressentir sa présence, mais peu lui importait. Tout ce qui l'intéressait pour l'heure était de voir Ketsueki Yami plus bas que terre et par la même occasion ce chien qu'était son frère encore plus bas pour le seul principe qu'il la soutienne... C'était inconcevable qu'un Kawaguchi pactise d'une quelconque manière avec un Ketsueki, et encore moins cette traînée !
Sans se départir de son visage presque impassible, elle sondait son vis-à-vis à chaque mots qu'il utilisait depuis qu'il était installé devant elle. La blonde aurait du sourire lorsqu'il parla de parole d'or et du fait qu'il n'échouait jamais. Mais elle resta telle qu'elle était depuis le début, un simple hochement de tête approbateur suffit pour lui faire comprendre qu'elle le croyait.

Puis a son tour il commença, lui demandant attention et interdiction de le couper jusqu'à ce qu'il termine. Arquant un sourcil malgré elle, Hana fut patiente et écouta. Tapotant légèrement son index sur la table pour marquer la dizaine de seconde écoulée. Elle n'aimait pas perdre son temps, vraiment pas, et même si tout était pour aller au plus vite, la blonde avait l'impression de tourner en rond.
Lorsqu'il déroula le parchemin elle afficha un sourire amusé. Stoppant son tic nerveux, la demoiselle détacha une seconde bourse de sa ceinture qu'elle lui lança. Elle était un peu plus conséquente et pleine également.

- Je sais exactement ce que je veux.

Fit-elle alors, laissant un temps de repos avant de reprendre sans porter plus d'attention que ça au parchemin. Elle avait sentit le mouvement hors en revanche, elle était incapable de lire ce qu'il s'y trouvait à moins d'user de son chakra, chose qu'elle ne désirait pas.

- Avant de faire quoi que soit avec ce morceau de papier, voyons voir... Pour le poison il faudrait qu'il soit volatile de préférence. Un Gaz ou de la Poudre... ce qui vous parait le plus simple et pour les ingrédients, temps qu'il peut être lent et affaiblir... vous avez carte blanche. Pour la quantité, disons pour un village...

Un sourire sadique déforma ses traits le temps de quelques secondes. Elle voulait, non seulement s'en prendre à Yami mais aussi à tous les Ketsueki, et s'il y avait des dommages collatéraux, peu lui importait.

- Pour l'équipement c'est pour une armée et plutôt pour une embuscade... mais une chose est certaine, il me faudra arcs et flèches...

Elle avait une armée à elle, oui, tous les partisans de son clan, tous ceux qu'elle avait charmé, et elle avait aussi tous les hommes de son compagnon Zeshin. Ils ne soupçonnaient pas encore leurs mouvements, ils étaient habiles et pas un seul homme n'était au courant du grand projet, ils les suivaient, c'est tout ce qu'ils pourraient dire. Ils avaient un rôle à jouer, embusquer, traquer, déverser quelque chose, fabriquer quelque chose...

- Quand a votre bout papier je vous serais gré de me lire ce qu'il y a dessus... et peut-être le signerais-je avec de l'encre. Quoi qu'il en soit, si vous manquez de ressources financières contactez moi, je vous fournirez ce que vous voulez pour mener cette mission a bien. Plus vite vous commencerez, plus vite vous aurez le paiement final. D'ailleurs, vous nous donnerez votre tarif à ce moment.

Elle vint finalement porter la tasse à ses lèvres et terminer sa boisson.

- Avez-vous besoin d'autres choses ?

Son visage se détendit lentement à mesure qu'elle buvait.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Mar 30 Jan 2018 - 18:36

Écoutant attentivement ma cliente, je note en détail toutes les précisions. J’ajoute un point sous le poison : commander des masques à gaz à Mag. Ne sachant pas si son armée tentera d’attaquer Suna, il est préférable de ne pas risquer d’être sans défense si jamais la situation se présente.

Lorsqu’elle spécifie qu’elle signera avec de l’encre, je tique.

*Pour qui se prend-t-elle,* me dis-je, levant un sourcil pour observer son visage l’espace d’un instant avant de revenir à mes notes.

Je toussote lorsqu’elle termine ses explications.

« Tout dépend du nombre de militaires et de la qualité, » expliqué-je, « mais l’armement devrais être environ… »

Je laisse planer le mystère, le temps de terminer mon calcule.

« Environ quatre-vingt mille Ryôs par tête pour l’équipement de base, » énoncé-je, observant par la suite la bourse. « Vous pouvez donc faire le calcul selon le nombre d’homme que vous avez. Si on dépasse la centaine, je pourrai couper de dix pourcent. Au-dessus de mille, je pourrai couper vingt pourcent du prix. »

Je m’accoude sur la table et y dépose mon carnet.

« Pour ce qui est des ingrédients, je devrai me référer à un spécialiste, mais j’ai quelqu’un en tête. Donc, j’aurai un prix dans les jours qui suivent. Maintenant, » dis-je, glissant le parchemin vers moi. « Ce contrat stipule que moi, Haiiro, j’accomplirai ma part du contrat et que vous payerez la somme entendue à la réception du service et de l’objet requis. Dans notre cas, il s’agit d’une livraison plus conséquente, mais le contrat fonctionne tout de même. »

Je glisse derechef le papier vers elle, tapotant du bout de l’index la section où les gens signent, habituellement.

« Sauf que ce contrat est signé avec le sang. Une signature avec de l’encre m’est complètement inutile. Il est facile de signer avec l’encre et ensuite de fuir ou de ne pas payer et ça me demande des efforts additionnels non rémunérés. Non, grâce au sang, nous avons des moyens de retrouver les gens pour s’assurer qu’ils complètent leur part du contrat. »

J’expire longuement, la fixant avec intensité malgré l’absence de regard.

« Vous me demandez de prendre de grands risques et je crains qu’il y ait peu d’hommes, ici, à Suna, capable de subvenir à vos besoins. Je n’abdiquerai pas; c’est ainsi que nous faisons affaire. Soit vous signez de votre sang, soit nous terminons cet entretient, » conclus-je, sérieux, montrant la façade la plus menaçante que j'arrive à produire.

Je laisse ma main glisser sur la table alors que je m’adosse à nouveau. Elle tombe sur le pommeau de mon sabre. Dans mon domaine, tout peut se passer en une fraction de seconde. Elle pourrait décider de m’attaquer, maintenant, et, dans ce monde, il y a des gens qui ont les capacités de monstres, qui peuvent tuer quelqu’un simplement en le pensant.

*Qu’elle essaie,* pensé-je, les sourcils froncés, prêt à l’action, comme pratiquement toujours.



Prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Dim 4 Fév 2018 - 15:36

Kawaguchi Hana
Avant l'event : Tempête de Sable

Tout en sirotant son thé et en écoutant le prix qu'il estimait pour les hommes, elle fit un rapide calcul dans sa tête. Une chance alors pour eux deux que l'argent n'était pas un soucis. Qui sait, avec un peu de chance elle pourrait même piocher dans le coffre personnel du clan en prétextant le besoin de protéger les leurs ou une énormité dans ce genre. Les hommes sont si facilement manipulables.
La question maintenant été : devait-elle prévoir plus pour brouiller les pistes ?

D'un geste ample de la main elle fit appeler le même serveur que tout à l'heure et lui glissa un mot à l'oreille discrètement. Ce dernier se sauva pour revenir un peu plus tard avec une plume et de l'encre pour s'éclipser tout aussi vite.

- Cher ami, comprenez moi, je n'ai qu'une parole.

Sa voix fut ferme et interdisait toute contestation.

- Je ne suis pas femme à me cacher de mes obligations, sachez le. Nous vous laisserons un moyen sûr de pouvoir communiquer avec nous autant de fois que nécessaire pour mener à bien votre projet.

Trempant la plume dans l'encrier, un sourit moqueur étira ses lèvres.

- Quant à ce que vous dites, je sais bien que tout n'est pas vrai, mais je choisis tout de même de traiter avec vous. Gardez votre anonymat, laissez-moi signer ce contrat à l'encre et vous aurez toute l'exclusivité sur toutes nos opérations. Maintenant... si vous voulez une garantie...

Elle se leva doucement, ses mains à plat sur la table et se pencha en avant pour s'approcher d'Eiki qui lui s'était reculé.

- Je ne suis pas là pour vous attaquer, écoutez-moi simplement...

Sa voix se fit plus suave et elle tenta de s'approcher un peu plus encore avant de lui souffler son nom.

- Mon gage de bonne fois est mon nom : Kawaguchi Hana.

Après ces mots elle revint à sa place, la plume toujours dans l'encrier.

- Puis-je signer ?

Parfois elle aimerait que ces hommes revoient ses beaux yeux bleus, comme avant, qu'ils se perdent dedans et qu'elle en joue, qu'elle voit mieux leur réaction. Hana se souvenait approximativement de la place de la feuille et de l'endroit où elle devrait apposer sa signature. Elle y posa le bout de la plume, attendant l'autorisation de son vis-à-vis pour le faire.
Avec ce qu'elle venait de lui dire et faire, elle se doutait qu'il avait comprit qu'elle avait usé d'une technique de senseur pour déceler en lui le mensonge et sans doute même le sens de son excuse du début de leur entretien.

Toujours à son poste, veillant sur elle, Zeshin observait. Ce n'était initialement pas prévue qu'elle donne son nom mais ce n'était important non plus. A partir du moment où elle ne donnait le sien, Zeshin ne la tuerait pas et elle le savait.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Jeu 8 Fév 2018 - 18:10

L’expression de mon visage ne change que l’espace d’une seconde, surprise par les propos de la dame.

*Elle l’a donc deviné,* pensé-je en joignant mes doigts jusqu’à mon menton. *À moins que ce soit un autre de ses tours de Ninjas auxquels je ne comprends rien…*

Mes sourcils se froncent lorsque je réalise pourquoi cette femme demandait pardon il y a quelques minutes. Un furtif sourire apparaît pendant un bref instant.

*Ah, voilà, c’est donc un truc de Shinobi,* me dis-je, cherchant son fonctionnement.

Cette Kawaguchi Hana semble honnête. Dans ce monde de Serpents, d’Araignées et de Rats, il est difficile de faire confiance et dangereux de se tromper sur une personne. Il m’est complètement impossible de savoir si cette Hana me ment outre que de faire confiance à mon intuition.

*Quoi qu’il en soit, la solde sera incroyable, assez pour me hisser hors des rangs de simple laquais à la botte de Tachimoro,* conclus-je intérieurement.

J’inspire et repositionne le parchemin près d’elle.

« Soit, » déclare-je. « J’accepte vos termes. »

Je croise les bras, la regardant signer. Cette fois-ci, je surveille ses doigts. Je ne comprends pas encore comment fonctionne leurs pouvoirs, mais je sais qu’il faut effectuer des mouvements spéciaux.

« Dans l’optique de la franchise, je tiens à vous dire que j’ai calculé mon paiement directement dans le prix que je vous ai mentionné. À la sortie, je contacterai certaines personnes clés de mon réseau, mais j’aurai besoin de l’argent rapidement – du moins, d’un premier versement. Pour éviter trop de regards suspects, je suggère de diviser le montant en plusieurs versements. »

Je marque une pause durant laquelle je reprends mon calepin. Je note le nom et l’adresse d’un bar où je termine régulièrement mes soirées. Malgré mon jeune âge, j’y suis accepté de par mes liens avec la bande de Tachimoro. En fait, je suppose que c’est pour ça; ça n’a jamais été officialisé. Il faut dire que je dépasse en grandeur la quasi-totalité des Sunajins. Il est fort possible qu’ils pensent que je suis un adulte.

Je pousse la note sur la table.

« Je suppose que vous avez des gens qui travaillent pour vous, si vous avez autant d’argent. Voici l’endroit où vous pouvez me contacter. Il s’agit du Tigre d’Or. Je n’y suis pas toujours, mais j’y vais assez régulièrement. Vous ou les vôtres pourrez me trouver sur la terrasse à l’étage, » continué-je, tapotant la note du doigt. « Comment puis-je vous contacter? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Lun 12 Fév 2018 - 15:48

Kawaguchi Hana
Avant l'event : Tempête de Sable

C'était un jeu d'usure, et bien qu'elle n'était pas la meilleure, elle avait eu quelques cours particuliers avant d'entamer cette démarche. Alors il fallait attendre, rester calme et surtout ne pas sembler fébrile. Et elle ne l'était pas pour la simple et bonne raison qu'elle avait plus d'une corde à son arc, en plus de ses capacités de Senseur.
De longues et interminables secondes avant qu'il ne lui réponde sur la positive. Elle aurait presque soufflée de soulagement si elle n'était pas encore dans son jeu de séductrice. Après tout, même si ce morceau de papier scellait leur accord, qu'avait-elle comme preuve elle qu'il ferait tout ce dont elle aurait besoin, même si par la suite elle offre un partenariat exclusif de ses services au clan.

Sortant la plume de l'encrier en retournant à sa place, elle griffonne, sa signature officielle bien sûr, et son nom de sorte qu'il n'ait aucune doute de plus sur elle.
Puisque l'accord était conclu, elle relâcha son chakra et s'autorisa un léger sourire posé, sans arrière pensée. Hana écouta encore la voix de son contact maintenant. Il lui parla de franchise, bien que depuis le début de leur échange il n'en ai pas toujours fait preuve, elle savait comment fonctionnait ce milieu.
Lorsqu'il mentionna le fait de diviser le paiement, elle étira son sourire puis hocha la tête.

- Pour qui avez-vous peur Haiiro-san ?

Reposant la plume dans l'encrier, la blonde écouta encore et observa ce qu'il lui tendait comme note par la suite, expliquant qu'il s'agissait du moyen de le contacter. Saisissant le bout de papier, elle se pencha et releva un côté de sa robe jusqu'à sa cuisse où une sangle tenait une petite sacoche. De là, elle sortit un parchemin où trônait un sceau.

- Ecrivez dessus ce qu'il vous faut et où. Quelqu'un viendra, et on vous redonnera le même parchemin jusqu'à la finalité de l'opération. Je les ai conçu spécialement, donc c'est par moi que tout passera, même si je ne viendrais pas toujours en personne.

Puis elle réfléchit une seconde.

- Pour le premier versement, disons... maintenant.

De cette même sacoche elle sortit un tout autre parchemin, le papier était noir et le sceau doré. Une petite fantasy qui lui permettait de toujours savoir. L'encre différente ne laissait pas la même sensation sous les doigts, le papier était plus ou moins épais en fonction de son utilité.
Elle le posa sur la table et fit un signe. Un coffret apparu et ce n'était plus des pièces qu'il contenait comme les bourses qu'elle lui avait donné, mais des billets.

- Haiiro-san... au plaisir de traiter avec vous.

Elle se leva lentement en replaçant sa robe puis rejeta sa chevelure derrière ses épaules, attendant qu'il lui donne l'accord de partir, que tout était entendu.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 395
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki) Mer 14 Fév 2018 - 18:26

La jolie femme, Hana, s’empare de la note. Elle glisse ensuite sa main le long de sa cuisse, me montrant par le fait même un peu de sa peau en apparence douce et légèrement basanée - ce qui me fait hausser un sourcil par intérêt - avant qu’elle ne découvre d’une pochette d’où elle retire un parchemin.

*Je comprends mieux Tachimoro,* me dis-je tout en remémorant qu’il la convoitait, *mais quelque chose me dit qu’elle n’est pas dame à accepter n’importe quel malfrat sortant tout droit des ruelles!*

Après avoir compris l’utilité du rouleau, je le prends et le range avec mon carnet, murmurant « compris, » alors qu’elle en retire un second de la même sacoche. En un mouvement, elle l’utilise pour faire apparaître ce qu’elle considère être le premier versement. Je l’ouvre du pouce et souris.

« C’est très bien, ce sera suffisant pour bien entamer les discussions avec les fournisseurs! » dis-je, un peu trop enjoué.

Je glisse le coffret jusqu’à moi, laissant mes doigts s’insérer pour valider la valeur et la véracité des billets.

Cette Kawaguchi se lève, prête à partir, et exprime poliment le plaisir que c’est de faire affaire avec moi. Mon sourire réapparaît. Je sais pertinemment que c’est faux; les gens, spécialement les Sunajins, n’aiment pas ma présence, mais je ne relève pas.

« S’il-vous-plaît, » dis-je en me levant aussi, lui tendant la main par réflexe. « Vous n’êtes pas obligée d’utiliser de titres avec moi, Hana-san. Je vous contacterez bientôt à l’aide du parchemin, » continué-je en replaçant ma main sur ma hanche, réalisant qu’un aveugle ne peut pas remarquer cette politesse. « Merci de votre confiance. »

Respectueusement, je m’incline légèrement, attendant qu’elle sorte pour me réinstaller à la table et finir de compter l’argent. Je sors mon calepin et, suivant mon code servant à brouiller les pistes au cas où quelqu’un me le vole, je transcris les nouvelles informations et je commence à noter mes prochaines actions : les personnes à contacter, les négociations à faire et les gens à payer. Ce sera une grande tâche grâce à laquelle je vais m’élever dans les rangs!

*Et, me rapprocher plus près, toujours plus près, de mon but!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Sombres desseins (Eiki)

Revenir en haut Aller en bas
 

Sombres desseins (Eiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-