N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Rassembler les générations [solo rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Rassembler les générations [solo rang B] Mer 10 Jan 2018 - 0:37

Mission:
 




Un ancien, voilà qui il devait aller chercher. Pas n'importe qui, même si son nom n'avait pas été fournis sur l'ordre de mission, il s'agissait d'un ancien Kawaguchi et donc un maître du Sunaton.
Levant les yeux vers le ciel étoilé et glacial d'un hiver dans le désert, Amano sourit. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pu avoir une relation avec un ancien du clan, surtout depuis la disparition de son vieux maître.
Une main dans la poche de son pantalon, une autre tenant la cigarette entre ses lèvres, il se laissait bercer par les mouvements du dromadaire qui le ballottait de gauche et de droite au rythme de son avancée. Il ne savait pas vraiment par où chercher, tout ce qu'il avait pu obtenir comme renseignement était que la dernière fois qu'on avait entendu parlé de lui c'était aux alentours du Mont Kaze.
Cette seule indication avait de suite rappelé les bons et parfois douloureux souvenirs avec son vieux maître. Doucement, le sourire du jeune Kawaguchi s'étira davantage et le laissa soupirer d'aise une bouffée de tabac. Cette mauvaise manie finirait par le tuer et ralentirait probablement ses capacités à la course. Plus tard.

Rabattant suite à une bourrasque sa cape contre lui, il se prit à songer à Akira et le fait qu'il l'aurait probablement serré contre lui pour le réchauffer. Une idée qui lui sembla idiote et réconfortante sur le moment. De combien de personne pouvait-il réellement dire qu'il se sentait proche, qu'il les connaissait au point de savoir ce qu'elles feraient en telle ou telle occasion ? Ses yeux touchèrent le pelage de l'animal alors qu'il continuait son chemin. Le pied du Mont commençait à poindre lorsque le soleil entama son ascension pour réchauffer le désert.

Une fois sur place, il libéra le dromadaire qui lui avait servit à économiser ses forces pour la recherche. Mais les choses ne se passèrent pas réellement comme prévu. Il aurait du fouiller partout, demander à tous les voyageurs, apprendre qu'il s'était fait kidnapper ou quelque chose de ce genre. Pourtant, la silhouette devant ses yeux ne pouvait pas le tromper. Il le connaissait trop bien.
Lentement et sans assurance, le jeune blond marchait dans le sable à sa rencontre. Un vieil homme, toujours habillé impeccablement, sans faux plis. Son costume noir voletait au gré de la brise matinale qui tira un frisson au plus jeune des deux Kawaguchi.
Lorsqu'il fut certain, le vieil homme se retourna, un sourire aux bords de ses lèvres. Il ne lui laissa pas le temps de parler que déjà le sable emportait son corps. Un clone.
La main tendue en avant comme pour le retenir, Amano eu grand peine à déchiffrer le message muettement prononcé du bout des lèvres par son vieux maître « Ne viens pas ». Le croyait-il si faible au point de ne pas pouvoir venir le sauver ? Certes son maître était plus puissant que lui, et s'il s'était fait capturer, rien ne prouvait qu'Amano était capable de le sortir de ce guêpier, mais il devait tout faire. C'était sa mission et s'il avait le moindre soucis, il pouvait appeler des renforts.
Le premier réflexe du blond fut de faire cinq clones.
Lorsque ceux-ci apparurent, il fit une mise au point avec lui-même et entama une bien étrange conversation de laquelle il sortit serein. Ca avait parfois du bon de se parler ouvertement, et quoi de mieux que des clones de soit persuadé d'être l'original pour ce genre d'exercice. Il devrait le faire plus souvent.
Le premier clone partit explorer les bases du Mont Kaze en commençant par là où ils se trouvaient tous, le lac. Le deuxième clone s'enquit de faire le tour en sens inverse mais aussi de la base. Le troisième et quatrième clone cherchèrent sur les hauteurs du mont jusqu'au milieu environ et le cinquième clone ainsi que l'original optèrent pour les sommets et donc les probables cavités, terrains plats, campements et tout ce qu'il pouvait se cacher.

Pendant des jours durant Amano et ses clones parcoururent le Mont Kaze de long en large jusqu'à finir par tous se retrouver à un même point. C'était le seul endroit plutôt inaccessible, le seul qui regroupait toutes les informations qu'ils avaient pu récolté chacun de leur côté.
L'entrée d'un tunnel, d'une grotte ou qu'en savait-il encore. Toujours est-il que des hommes postés en patrouilles à cet endroit rendait l'idée plutôt intéressante.
Le fils du désert opta pour laisser deux de ses clones en retrait quelque part dans les parages. Quand aux autres, ils s'approchèrent le plus silencieusement possible des hommes en faction.

Alors qu'il comptait préparer l'offensive, une voix retentit dans leur dos.

- Oh mais ne serait-ce pas l'un de ces curieux du clan Kaka ?

Une voix désagréable au possible et hautaine à souhait. C'était un jeune homme d'une quinzaine tout au plus mais avec des arguments convaincants. Il n'était pas seul, bien au contraire.

- Kawaguchi...

Siffla entre ses dents l'original. Un rire s'en suivit puis des dizaines de toutes les personnes présentes autour de lui.

- Oui... le clan de bon a rien même pas capable de savoir si leur grand dirigeant est encore en vie, même pas capable de garder la tête du pays... on sait combien vous servez à rien, illustres usurpateurs et pilleurs du désert.
- Et vous êtes ?
- Hm, suffit les questions.

A peine eut-il prononcé ces mots que des hommes vinrent bâillonnés Amano après l'avoir consciencieusement attaché par des liens de chakra.

- Je vais être aimable avec toi. Nous sommes des branches éloignées des Kawaguchi, nous n'avons que le nom et quelques uns d'entre nous peuvent de naissance manipuler le sable mieux que vous, pour les autres, c'est un entraînement quotidien et acharné, rien ne nous ai jamais tombé tout cuit dans le bec comme vous. Vous vous dites maîtres du désert, mais qu'est-ce que vous maîtrisez au juste ? Vous savez bouger le sable, oh bravo, mais le vent le fait tout aussi bien, la mer le charrie tout autant que vous et n'importe qui peut le prendre dans ses mains. Alors ce que vous êtes ? Rien de plus que des idiots se pavanant devant tout le monde et jouant à la guerre avec les manieurs de sang. Un ramassis de crétin. Et on compte bien tous vous exterminé.

Les iris dorés d'Amano s'enflammèrent mais il n'était pas temps de se défaire de ces liens. Patience pour pouvoir atteindre le cœur de cette structure et voir si son maître était le seul ancien à manquer à l'appel. Se laissant pousser et malmener gratuitement, le blond observa les tours et détours qu'ils lui faisaient prendre dans ce dédale souterrain.
Après une bonne dizaine de minute de marche ils tombèrent sur une grande salle avec suspendu par diverses manières à ses murs et plafond une dizaine d'hommes et femmes tous plus âgés qu'Amano et au premier coup d'oeil, tous connu du clan Kawaguchi pour être d'anciens combattants de la Grande Guerre.
On lui fit subir le même sort et ses mains furent suspendu au plafond, laissant à peine le bout de ses pieds frôler le sol en extension. On ne lui retira pas le bâillon et on le laissa là sans plus d'explication. A quoi leur servait une telle collection d'hommes et femmes du clan ?
Lorsqu'il perçu enfin la silhouette de son maître, un soupir de soulagement s'étouffa dans sa gorge.

Combien de temps passa ainsi sans qu'il ne puisse faire quoi que se soit ? Il fallait qu'il puisse parler, apprendre avant de tenter une évasion. C'était la seule raison qui le poussait à rester de marbre lorsqu'une patrouille passait et leur donner des coups de poings par plaisir.
Le lendemain à la première lueur de l'aube une immense et colossale silhouette avança entre les murs presque trop étroit de leur repère. Sa voix rauque et éraillée par le temps fit frissonner Amano tout autant que son regard gris acier.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rassembler les générations [solo rang B] Mer 10 Jan 2018 - 11:48




L'homme imposant
Kawaguchi Sen

Tous détournèrent le regard de cet homme, tous sauf Amano qui ne pouvait s'empêcher de plonger dans son regard assassin. Personne ne pouvait parler, tous les prisonniers avaient un bâillon.
L'homme avança vers son nouveau jouet et un rire sadique sortit d'entre ses lèvres. Quelque chose chez ce gamin l'amusait, quelque chose que tous les autres avaient perdu : l'esprit du guerrier. Lorsqu'il eu finit de rire il tira si fort sur le bâillon si bien attaché à la bouche du jeune Kawaguchi qu'un trait rougeoyant se forma sur chaque côté des joues de ce dernier. Une grande bouffée d'air, comme s'il en avait manqué et Amano ne moufta pas plus, observant son adversaire alors qu'il n'avait que peu de possibilité de se défendre. Sachant parfaitement qu'il ne lui ferait aucun cadeau, il se concentra sur ses jambes, les seules à peu près mobiles pour l'heure.
Pas assez vif.
Le coup de poing reçu en plein estomac lui coupa littéralement le souffle et manqua de lui tirer un cri douloureux. Les iris dorés se figèrent avec douleur sur l'homme en face de lui.

- Ha, le gamin m'amuse. Faites le descendre que ça en vaille la peine bande de bons à rien !

Sa voix résonna dans toute la salle et les couloirs environnants. Un long frisson de terreur saisit le dos d'Amano. Il avait déjà entendu cette voix quelque part. Souviens-toi !
La lueur dans son regard, ce corps colossale, cette voix trop rauque. Sur le champ de bataille dans les guerres de clans. Mais cet homme, il s'était battu à ses côtés. Lorsqu'on le détacha le blond tomba à genou au sol, accusant le coup dans son estomac. Se relevant avec peine, sa voix tonna mais son assurance n'était pas ébranlée pour autant.

- Pourquoi se battre contre les tiens Sen ?
- Tiens, le morpion connaît mon nom les gars. Serais-tu par hasard l'élève du vieux schnock ?
- Mon maître n'est pas présent ici, mais je vais te montrer ses enseignements !
- Ha, voilà un discours qui m'plait. Prépare toi à mordre la poussière gamin !

Les deux hommes se jaugèrent l'espace de longues et interminables secondes pour les spectateurs. Amano avait une certitude, cet homme était plus puissant que lui, alors il faudrait la jouer dans la finesse pour gagner ce duel et éviter de se refaire capturer par la suite. Ils avaient détruits ses clones présents avec lui, mais les deux supplémentaires, il avait une petite chance qu'ils soient encore présent.
Levant lentement un bras pour se mettre en garde, le plus jeune manieur de sable se trouva bien bête sans le sable contenue dans ses fioles.

- Voilà la différence entre toi et moi gamin. Le désert tout entier est mon terrain de jeu, toi tu ne t'appuie que sur le sable que tu porte et où ton chakra coule continuellement. Un enseignement débile. Le désert et nous ne faisons qu'un ! Sors tes tripes le bleu, sinon je tue les vioc un par un. C'est clair ?

Le regard jaune tourna autour d'eux pour compter le nombre de prisonnier et évaluer les dangers à se battre dans un tel environnement. Il ne fallait pas qu'ils soient blessés.
Inspirant une longue seconde et expirant de la même manière, il en appela au sable présent dans la grotte et ce dernier, avec beaucoup de mal, lui répondit malgré tout. Epousant le corps d'Amano, il en garda en lévitation entre ses mains puis fit en sorte de recouvrir l'un de ses poings avec.
Son adversaire avait été patient, il l'avait regardé faire amusé et lorsqu'il jugea que c'en était assez, fondit sur le jeune Kawaguchi à une vitesse dépassant les habitudes de ce dernier. Pourtant il parvint à se mettre en garde et seul un de ses bras reçut l'impact, craquant légèrement sous le coup. Quelle puissance ! Regardant la traîné laissée sur le sol par le recul, il pu déterminé l'écart de force entre eux et sourit. Non cet homme ne lui faisait pas peur, au contraire, il avait hâte de mesurer sa puissance face à la sienne.
Relevant son poing en profitant de la force encore en présence, Amano ramena son bras contre lui et vint lui décocher un uppercut. Malheureusement pour lui, sa main fut retenue par la droite du combattant lequel commença lentement à broyer les os qu'il tenait fermement. Le blond aurait du plier le genoux, hurler de douleur face à tant de force mais au lieu de ça sa jambe se redressa et frappa dans les côtes de son adversaire.
Ce dernier, surpris, relâcha sa prise et recula de quelques pas, observant la situation. Il avait une bonne allonge, ses jambes étaient longues et parfaitement rompu à la course et aux combats. Et de ce qu'il en voyait, c'était un entraînement solitaire qui l'avait amené à être ainsi. Parfait esprit.
Un sourire amusé se forma sur le visage de Sen puis il repartit à l'assaut du jeune manieur de sable sans lui laisser une seconde de répit. Esquive et frappe rythmèrent leur duel pendant deux longues minutes. Ce fut une nouvelle fois Amano qui termina leur échange en lançant sa jambe dans le visage de Sen sous les yeux admiratifs des anciens. Le Gamin avait bien évolué.

Leur souffle, rapide, leur corps, bouillant, les deux combattants souriaient. L'un et l'autre avait trouvé un adversaire digne de ce nom et aucun ne semblait vouloir abandonner. Se remettant en garde, ils repartirent de plus belle sauf que cette fois le blond changea la donne en invoquant des sphères de feu dans ses mains. Au lieu de les lancer comme il le faisait d'ordinaire, il les garda et les relâcha uniquement lorsqu'il frappa le grand châtain.
Obligé de retirer sa veste enflammée, son rire glaça l'atmosphère une seconde et il souleva la terre sous ses pieds, venant former diverses armes. A en juger par la salle, si Amano esquivait, les vieux souffriraient. Alors il faudrait détruire toutes les créations de terre. Une inspiration plus tard et le challenge débuta. Venant heurter de ses poings ou de ses jambes tout ce que dressait Sen devant lui, le fils du sable avançait en même temps, gagnant en rythme et en vitesse à chaque fois jusqu'à parvenir à décocher un coup de pieds monumental dans le plexus de son ennemi.
Du sang sortit de la gorge de l'homme. Il avait tapé très fort, beaucoup plus qu'au début de leur échange. Mais Amano était loin d'être à son maximum et un coup d'oeil à son vieux maître lui permis d'avoir l'autorisation.

Se reculant de quelques mètres, il souleva les manches de sa chemise et défis les bandes à ses poignets. Le bruit sourd et la vitesse de chute montrèrent les poids qu'il portait à son adversaire qui siffla d'admiration, encore plus lorsqu'il fit la même chose à ses chevilles.
Le vrai combat allait pouvoir commencer.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rassembler les générations [solo rang B] Lun 15 Jan 2018 - 23:40


Lorsque le gamin fut prêt, Kawaguchi Sen fit craquer les articulations de ses mains et de nouveau souleva de la terre du sol laquelle vint entourer l'un de ses poings. Dans un regard rempli de la joie de trouver un adversaire qui lui donnait du fil à retordre, l'aîné des deux manieurs de sable fondit sur son cadet.
Amano eu le temps de faire une rotation de poignet avant de voir le mouvement de Sen à son encontre, mais il se pencha en arrière, avec pour seul appui ses pieds, les genoux pliés à quatre-vingt-dix degrés. Le mouvement d'air du poing qui fusa au dessus de lui, il releva ses mains et attrapa le bras de son adversaire qu'il fit craquer sèchement. Un cri retenu s'étouffa dans la gorge de ce dernier qui baissa son regard. Il était souple malgré sa grande taille son cadet et vif, bien plus que quelques instants plus tôt.
Le bruit à peine entendu, Amano se trouva à côté de Sen en une rotation sur lui-même qui ne laissa pas le temps de réaction nécessaire à son aîné pour se protéger. Il vint lui décocher un bon coup de genou dans l'estomac et lorsqu'il se pencha en avant sous l'effet du choc, vint enquiller ses coudes dans sa nuque.
L'onde de choc qu'il reçu en retour de ses actions raviva la douleur à sa main dont les os n'avaient pas fière allure.

Reculant d'un bon de la porté de son aîné, Amano agita sa main pour se rendre compte de l'étendu de la gravité de sa douleur. C'était plus sérieux que ça en avait l'air. Il passera sans doute un certain temps avant de pouvoir la réutiliser normalement une fois rentré à Suna.
Alors qu'il pensait avoir mis KO son opposant, le blond entendit un râle de colère survenir du lieu où il se trouvait au sol et il l'observa se relever. Pire que les cafards, il faisait honneur au clan. Un sourire se figea sur le visage du fils du désert alors qu'il se remit en garde. Il avait déjà beaucoup puisé dans son chakra pour réagir aussi vite à chaque fois et porter des coups aussi violent, mais il en avait encore sous le coude et il comptait bien gagner ce duel pour sauver les anciens combattants et surtout, son maître.
Inspirant lentement, le jeune Kawaguchi fit fi de sa propre douleur et fatigue et engagea de nouveau les hostilités venant écraser son poing sur le sol en pensant atteindre Sen. Dans son dos, ce dernier vint écraser ses genoux au niveau de ses reins. Du sang vint abreuver le sol de la grotte et l'armure de sable tomba à même le sol. Une chance qu'il l'avait encore sinon il ne donnait pas cher de ses os. Sans avoir le temps de se relever, il sentit des mains venir enserrer son cou et ses bras supportèrent le poids de Sen, les genoux sur les coudes.
Une seconde, il fallait qu'il trouve une seconde de faiblesse, qu'il sente le relâchement pour se défaire de sa prise. L'air venait lentement à lui manquer et la seconde tant espéré arriva. Ses doigts bougèrent subrepticement, mais c'était suffisant. Un mouvement de tête en arrière déstabilisa la position de son tortionnaire, puis un mouvement de buste et il se défit complètement de sa prise, le laissant choir sur le sol pour lui se redresser haletant.
Une main glissant sur sa gorge par réflexe, le blond fronça les sourcils. Il était temps d'en finir. Ancrant ses pieds dans le sol le plus possible, le sable de la grotte s'éleva et répondit à son appel pour venir se muer en fouet dans sa main, lequel ne resta pas longtemps inactif. De son côté Sen se relevait tout juste et sentit la morsure du sable autour de son cou.

Le regard d'Amano avait changé, il était passé de l'admiration pour son adversaire à l'envie d'en finir maintenant. L'esprit tueur. Continuant son manège, il forma une sphère de feu dans le creux de sa main libre mais quelque chose l'arrêta net. Il se voyait le tuer, lui à qui il devait tout. Sa main tenant la sphère de feu trembla et le sable comme les flammes s'évanouirent.
Amano ne bougeait plus et Sen laissa un rire désagréable envahir la pièce.

- Ce gamin me plaît vraiment. Kenshin, tu as vraiment trouvé la perle rare tu sais. Je n'avais jamais vue homme plus à cheval sur l'honneur et le devoir que lui depuis bien longtemps. Qu'en penses-tu vieux fou ?

L'illusion tomba et les « anciens combattants » disparurent tous les uns après les autres, ne laissant que le vieux maître, Sen et Amano dans la grotte. Les liens fictifs disparurent également et le vieil homme s'approcha sourire aux lèvres.

- Je ne pensais pas qu'il mûrirait à ce point loin de mon enseignement. A croire que les fou n'engendre pas que des fou.
- Faut-il voir sa sœur.
- Je doute qu'elle soit fait du même sable qu'Amano. Voudrais-tu bien le délivrer de ton illusion Sen ?
- Oui maître.
- Oh en passant, il faudra le soigner, tu n'y a pas été de main morte.
- C'est vous qui m'avait demandé de ne pas me retenir. Ce gamin est costaud, vraiment, et le port de ces poids, je ne pensais pas qu'il en aurait autant.
- Moi non plus hahaha.

Le rire doux du maître résonna à son tour entre les murs alors que Sen conjura son genjutsu. Amano cligna des yeux et observa les deux hommes et écouta le rire du vieux maître. Un sourire doux se posta sur le visage du cadet du trio. Il reconnaissait la folie de son maître. Qui d'autre que lui-même pouvait demander à être retrouvé et donner une indication sur sa position ?
Bien qu'il aurait du s'en douter, le jeune blond s'était laissé convaincre ne serait-ce que parce que le nom du combattant de la Grande Guerre n'avait pas été inscrit sur son ordre de mission.

- Maître.

Fit révérencieux Amano, venant tout de même frotter sa main à moitié brisé.

- Amano, je suis fier de toi. Tu m'as prouvé que j'ai eu raison de te faire confiance.
- Maître... pourquoi avoir envoyé une demande à Suna si c'était uniquement pour me tester ?
- Pour faire valoir tes capacités bien sûr. Pourquoi donc ?
- Je ne recherche pas la reconnaissance.
- Je sais.

Le regard toujours identique du vieil homme laissa perplexe les deux élèves de ce dernier. Le plus jeune reprit.

- Maître, puis-je vous demander conseil ?
- Bien sûr, je suis un peu là pour ça.
- J'aimerais trouver un moyen beaucoup plus sûr de protéger le clan tout entier et de protéger Kaze et son peuple.
- Deviens Daimyo du Vent...
- Non, cette place... enfin, notre Seigneur du Vent me convient parfaitement. Je lui donnerais ma vie si cela permettait d'en sauver des milliers sans hésiter.
- Bien qu'elle soit Ketsueki ?
- Le clan a-t-il réellement une importance lorsque la personne en charge de ses responsabilités les mènent à bien ?
- Non en effet. Alors peut-être pourrais-tu gravir doucement les échelons. Que penses-tu de la politique de notre actuel chef de clan ?
- Il n'est... pas mauvais... juste que... je ne le trouve pas assez ouvert d'esprit.
- Que pense l'ensemble du clan de toi ?
- Je ne sais pas... les plus jeunes tout se passe bien, ils sont curieux et désireux de voir les changements, les plus anciens sont plus conservateurs et pourtant...
- Pourtant tu sens qu'ils pourraient te suivre ?
- Peut-être...
- Hey Gamin !

Coupa alors Sen en venant se planter devant son compagnon d'arme.

- Moi je serais prêt à te suivre. Ta volonté est impressionnante et tu ne te laisse pas abattre, j'aime ça. Je parlerais en ton nom.
- Je parlerais aussi en ton nom mon élève.

Les yeux grands ouverts, Amano les regarda tour à tour. S'il comprenait bien leurs mots, ils le voulaient à la tête de leur clan, à la tête des Kawaguchi. Et si le début de la solution se trouvait là ?
Après un échange sur quelques anecdote et le temps de prodiguer les premiers soins, les trois hommes se mirent en route vers Suna. Kawaguchi Kenshin allait enfin refaire parler de lui ainsi que Kawaguchi Sen.





>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Rassembler les générations [solo rang B]

Revenir en haut Aller en bas
 

Rassembler les générations [solo rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni-