N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Traque criminelles: Sobek [Event Animateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Dim 14 Jan 2018 - 23:50


Traques criminelles

CONTEXTE

    Une patrouille Sunajin est revenue au rapport avec de graves nouvelles. Deux hameaux au Nord du pays ont été mis à feu et à sang par un criminel s'étant échappé de la prison impériale de Ame No Kuni. D'après les témoins, cette "chose" qui les auraient attaquer serait d'une taille inpressionante pour un humanoïde et sa tête ressemblerait à celle d'un crocodile. Il se serait présenté à eux comme étant Sobek, héritier divin des étendue désertique de Kaze. Il se dirigeait vers l'Est en suivant les frontière du pays et semblait être en route vers une autre région habité. Selon quelques anciens, il y aurait bien une légende parlant d'une ancienne menace Kazejin s'étant présenté sous l'apparence d'un demi-dieu reptil aux écailles d'émeraude. Lui et ses armés avaient été bani du territoire par une alliance des clans Kazejin originaux avant qu'il ne soit rattrapé par les impériaux et enfermé dans la grande prison d'Ame. Il vous faudra donc mettre un terme à cette menace en vous rendant d'abord vers le dernier endroit où il aurait été vu. Faites vite...avant que ses massacres ne touchent des régions plus habités.


RÈGLES



    ¤¬ Pour ceux qui participent à une traque commune et qui sont donc en compétition vs une autre équipe pour retrouver un criminel, veuillez inscrire vos postes sous "Hide" afin de garder confidentiels les choix que vous ferez. Au début de chaque tours suivant (les tours seront toujours lancés simultanément entre les deux équipe) le tour précédent verra ses balises "Hide" être effacée. Les joueurs du forum pourront donc suivre votre évolution avec un tour de décalage afin d'éviter la triche.

    ¤¬ Les Criminels que vous traquez ne sont pas tous de simples criminels, ils sont des criminels endurcis et peuvent avoir des capacités spéciales ou des Kinjutsu adaptés  à leurs ps. Ce sont des "boss", des shinobis plus dangereux que la moyenne. Il se peut donc que queleus-uns d'entre eux aient des talents hors du commun. Si vous éprouvez le moindre problème, discutez-en avec votre animateur.

    ¤¬ Veuillez utiliser l'indicateur de chakra afin de suivre le fil de vos dépenses chakratiques.

    ¤¬ Toutes les traques demanderont un temps de réponse de 72 heures maximum (3 jours) de la part des joueurs. Si vous ne répondez pas durant ce laps de temps, vous serez rejetés de l'événements, sans discussion. Si vous ne pensez pas pouvoir respecter cette règle, ne vous inscrivez pas. Une pénalité de 100 pi sera déduit de votre bourse si vous abandonnez l'événement / êtes expulsés. (Un délais supplémentaire de 24h pourrait être alloué en cas d'urgence.)

    ¤¬ Aucun ordre de poste précis est établis. Vous postez dans l'ordre que vous voulez.

    ¤¬ Veuillez résumer toutes vos actions en ajoutant un "Spoiler" à la fin de votre poste. Vous devez aussi y afficher toutes les techniques utilisées. Seules les techniques Validées seront acceptées.

    ¤¬ Faites bien attention à vos actions, celles-ci auront une répercussion directe sur votre environnement. Les traques sont chronologiques et pourront donc affecter la trame de plus ou moins loin.

    ¤¬ Sauf exception, une petite pénalité sur votre gain pourra être déduit de son total si le criminel est tué et non capturé.


    ØParticipants : @Yamada Kioshi @Kinzoku Kasuga

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Lun 15 Jan 2018 - 22:14

    Mes clones et moi parcourrions toujours Kaze, de Suna vers le nord, en direction de Taki no kuni, en traversant tous les hameaux sur le chemin et en interrogeant toutes les âmes que je croisais. Ou plutôt, que nous croisions, mes sosies et moi-même.

    Pourquoi cette croisade des Kioshi ? Pour cela, il faut remonter plusieurs jours en arrière : mon frère Tetsui et moi-même avions été mandaté à la bibliothèque impériale de Taki no Kuni afin d’essayer d’y trouver un remède sur le poison qui ronge tout Suna. Dès que nous trouvâmes une piste : Tetsui s’empressa de retourner à la capitale pour leur apporter la nouvelle tandis que je restais pour essayer de certifier notre piste au maximum.

    Hélas, le clone que j’avais envoyé accompagner Tetsui avait disparu avant la limite de la portée inhérente à la technique du clonage. Et une fois de retour à Suna, personne n’avait vu Tetsui rentrer. Il avait été enlevé, voire tué. En tout cas, il lui était arrivé quelque chose.

    Et c’était ainsi, qu’aussitôt, j’avais quitté Suna en prévenant mère et le chef de clan. Depuis, je me dirigeais doucement vers le point où mon clone avait disparu, en parcourant tous les villages sur le chemin dans un large rayon balayé par mes clones et moi-même afin d’interroger un maximum de personnes, avec toujours les mêmes questions : s’ils avaient vu une personne répondant à la description que je leur donnais de Tetsui, s’ils avaient vu des types louches ou des événements étranges, et je terminais en leur annonçant que le premier homme dont je parlais était mon frère disparu, au cas où l’empathie délierait leur langue.

    Je n’avais rien appris concernant mon frère pour le moment. Mais pour ce qui était des types louches ou des événements étranges, on me mentionna quelques hameaux plus au nord, mis à feu et à sang. Encore un coup des empoisonneurs ? Selon les rumeurs, il s’agirait d’une bête reptilienne qui se dirigerait vers l’Est en suivant la frontière. Il se retrouvera donc sur mon chemin pour retourner au point où l’escorte de Tetsui avait disparu, et donc lui aussi, probablement. Peut-être que ce reptile saura me donner plus d’informations sur la situation de mon frère ? Alors j’ajoutais quelques questions le concernant à mon interrogatoire habituel, afin de m’assurer de ne pas passer à côté de son sillage destructeur à l’approche de la frontière Nord-Est.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Mar 16 Jan 2018 - 16:54

Plus le temps passe et plus la guerrière bascule vers le monde shinobi. Si pendant quatre années, elle n’avait rien produit au sein de l’armée du pays, les derniers événements lui ont permis de mieux assimiler ce nouvel environnement. L’aide lors de l’attaque du Palais, son intégration dans une équipe, sa première mission en duo… tous ces éléments ont élargi la vision de Kasuga du monde.

L’entraînement lui permet de se tenir prête à d’éventuelles attaques ou menaces. Elle réserve également son temps en cas d’attribution de missions spéciales, puis s’il n’y en a pas, se consacre à l’aide aux citoyens. Si le combat est toujours sa passion, elle aura au moins une autre raison de vivre : protéger Suna. Une dévotion forte, autant pour le village, que pour la Seigneur du Vent, Yami Ketsueki.

Pendant ces diverses interventions auprès des citoyens sunajins, une rumeur inquiétante circule, n’échappant pas à l’oreille de la rouquine. Une bête sèmerait le chaos et aurait déjà fait des victimes. Intriguée, la Genin ne peut s’empêcher d’en apprendre plus. Après plusieurs conversations, cette bête serait une sorte de reptile qui est apparu au nord de Kaze, se dirigeant vers l’est du pays. Heureusement, cela se déroule loin de Suna, pourtant le territoire est en danger et qui sait si ce monstre ne finira pas par venir au village. Prenant la menace au sérieux, elle prépare ses affaires : armes, armures, parchemins… Un affrontement approche. Du moins ce ne sera qu’une reconnaissance au départ, n’ayant reçu aucun ordre officiel. Fermant son sac, elle va en direction de la gare, afin d’y prendre le train pour l’Est, c’est-à-dire la ville Kazemori, au bord de la frontière. Lors de son passage, un message d’alerte signale aux passagers du danger qui parcourt Kaze en ce moment. Cela est suivi d’un message pour les shinobis : ordre de capturer la menace. Maintenant, Kasuga sait qu’elle n’y aura aucun problème si elle croise la cible. Prenant comptes des informations officielles des autorités, elle connaît le nom de sa proie…

- Sobek… Voyons ce qu’un croco aura à dire après avoir été entaillé.

S’installant dans un wagon, le train démarre et se dirige vers Kazemori, le possible lieu de rencontre avec Sobek.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Mer 17 Jan 2018 - 0:01



Animateur

Le vent était sec à Kazemori, beaucoup plus qu'il ne pouvait l'être à Sunagakure. Les dunes du désert, à cet endroit, commençait tranquillement à laisser place à des zones plus rocheuses sans nécessairement être des montagnes. Sous la mince couche de sable roulant au gré des bourrasques Kazejins, l'on pouvait apercevoir quelques bouts de pierres tirant sur l'orangé, comme si la chaleur du soleil n'avait pas eux assez de dorer les grains de la nappe jaune qui recouvrait le reste du pays. C'était donc dans ce décors qu'avait été construite la ville de Kasemori, qui se présentait à l'horizon tant pour le Yamada en quêtes de réponses sur la disparition de son frère...que pour la Kinzoku qui se trouvait là à regarder le village glisser devant elle, au rythme effrené de la locomotive qui la transportait.

Malheureusement...le spectacle qui s'offrait à eux-deux n'avait rien de si réjouissant, si bien que la machine à vapeur freina brusquement en voyant s'élever une colone de fumée de sa prochaine destination. Les freins bien enclanchés, les morceaux de fer dont elle était fabriquée crissèrent entre eux, attirant l'attention du Yamada qui passait non loin de là. Les gens, dans le train, furent alors pris de paniques et tous se dirigèrent vers les fenêtres pour observer l'affreux spectacle qui se déroulait au loin.

Des centaines de gens étaient déjà sortis de la ville alors que des Shinobis locaux tentaient de contenir les flammes grâce à quelques jutsu Suiton de faibles puissances. D'autres tentaient de mobiliser les gens qui avaient tentés de fuir le carnage, mais à en voir le résultat...ils ne devaient pas être plus que de simples Genin assignés à cet endroit en "renfort". Peut-être y avait-il un ou deux Chunin dans le tas, mais l'état d'urgence devait les maintenirs biens occupés ailleurs.

Enfin, dans la locomotive, le personnel annonçait déjà que par mesure de précaution et jusqu'à nouvel ordre, il faudrait attendre avant de continuer vers Kazemori.

Ce ne fut donc que quelques minutes plus tard qu'un envoyé de la gare vint avertir le conducteur de la Locomotive qu'il pouvait continuer jusqu'à Kazemori, que les événements étaient déjà passés dans la ville et que la situation était "sous contrôle." Et bien assez tôt, la Kinzoku pu voir les rails défiler sous elle et son moyen de transport jusqu'à destination.

À son arrivée, le Yamada et elle-même furent interpellés par les Shinobi présent, voyant qu'ils étaient eux aussi membres du village caché de Suna.


-Shinobi Sunajin
"Oh!!! Toi! T'es une Kunoichi de Suna à en voir ton bandeau non? Viens, notre chef d'unité à demander de réunir tous les effectifs possibles!

Toi aussi le blondinet! C'est urgent!"

Et, guidant les deux personnes vers la gare, il les firent entrer afin de les présenter à la personne en charge des opérations de nettoyage dans la ville, mais aussi de la protection de cette partie de Kazemori. Un Chunin à en voir son uniforme. Si le Yamada avait des questions, cet homme saurait probablement lui donner les réponses qu'il cherchait. Pour ce qui en était de la Kinzoku...elle apprendrait bien assez tôt quelle était la cause de tout ce remus-ménage, mais déjà, une discussion entre deux genins pouvait lui donner un semblant de réponse:

Un crocodile bipède et géant aurait attaqué la partie Est de la ville avant de s'enfuir vers le Sud-Est.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Mer 17 Jan 2018 - 11:02

    De la fumée s’élevait de la ville, mais elle ne semblait pas gagner en intensité, signe que les conflits étaient probablement passés. Mais était-ce dû au fameux reptile, ou au groupe de criminel qui avait empoisonné Suna ? Les deux étaient-ils liés ? Il était risqué de se diviser sur plusieurs fronts, mais Suna pouvait-elle laisser ses villes se faire attaquer sans sourciller ? Mais, était-ce mon devoir de les aider tandis que mon frère avait disparu ?

    Peut-être en apprendrais-je plus ici ? Je pouvais toujours me décider ensuite. Mes clones continuèrent leur investigation dans les alentours, et notamment en questionnant un maximum de personnes sur Tetsui, tandis que je me rendais dans la ville saccagée.

    Là, on me mena jusqu’à la gare, auprès du responsable de Kazemori.

    « Yamada Kioshi, Chûnin de Suna.
    Que s’est-il passé ici ? Le fameux reptile qui aurait attaqué deux autres hameaux déjà ? Que savez-vous de lui ? Son identité, son but, ses intentions, ses capacités, … ? Agissait-il seul ? Portait-il l’emblème du scorpion sur lui ? Celui-là même du groupe de criminel qui avait attaqué Suna ? Et, avez-vous vu un homme me ressemblant dans les parages ? Il est porté disparu depuis quelques jours déjà. Il s’agit de mon frère. »


    C’était la seule piste qui sortait de l’ordinaire jusqu’à présent. Mais me mènerait-elle auprès de Tetsui pour autant ? Rejoindre Suna il y a de ça quatre ans était-il vraiment une bonne idée ? Je ne demandais pas le nombre de victimes ni les dégâts causés dans Kazemori. Des informations superflues qui n’avaient pour seul but d’attiser la haine et d’étouffer la raison. Or, je ne voulais pas détourner mon esprit de Tetsui pour le moment. Pas d’héroïsme empathique envers le reste de la population. Pourquoi les sauverais-je si je ne pouvais sauver mon propre frère ? Il importait. Il devait vivre. A tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Jeu 18 Jan 2018 - 18:15

C’est la première fois que Kasuga utilise ce moyen de transport. Elle porte plus d’intérêt à se déplacer à pied, pour travailler son corps comme à son habitude. Cependant le temps presse, surtout si un criminel se balade sur les terres de Kaze. A prendre le train, elle découvre les joies des wagons bondés. Impossible de trouver une place assise, bien qu’elle ait laissé la sienne à une vieille dame. De plus, quatre jeunes provoquent à raffut incroyable à rire et crier entre eux.

Supportant les points négatifs du voyage pendant un petit moment, l’arrivée commence à apparaitre à l’horizon. Alors qu’un sourire devrait s’afficher sur les lèvres de la Kinzoku, c’est la colère qui prend le dessus. De longues colonnes de fumées montent dans le ciel… Elle arrivait trop tard. Aussitôt le train se stoppe brusquement, créant la panique des passagers regardant alors le même spectacle que la demoiselle. Tous les wagons respiraient la peur à présent, si bien qu’aucun bruit n’était audible, même des quatre jeunes.

Le train repart, finissant enfin son voyage à la gare de Kazemori. A peine descendue, la Genin se fait interpeller par un confrère sur les lieux. Au même moment, elle y aperçoit qu’un autre shinobi arrivait en même temps, un shinobi déjà rencontré. Yamada Kioshi, présent lors de l’attaque au Palais, libérant la guerrière d’une illusion. Etait-il là pour la capture lui aussi ? Si ce n’était pas le cas, ça le deviendra, car tous les soldats sont appelés en ce moment. Les deux arrivants suivent donc cet homme afin de se retrouver face au gestionnaire des opérations, un Chûnin.

Kioshi prend les devants en posant ses questions. Au départ, cela a un rapport avec le criminel Sobek, puis au fur et à mesure, cela dévie vers un autre sujet, le frère de Kioshi. Surprise, Kasuga ne prête pas attention à la réponse car pour elle il est évident que le reptile est responsable. Elle se tourne alors vers son précédent guide, avec qui elle aimerait discuter.

- Je ne me suis pas présentée mais je suis Kinzoku Kasuga, Genin de Suna. Peux-tu m’en dire plus sur les événements ? Je présume que Sobek y est pour quelque chose non ? S’il faut, je suis là pour l’arrêter et je ne pense pas être la seule.

- Sobek ? Je ne sais pas de qui vous parlait mais c’était… Un monstre ! Un reptile de grande taille et une mâchoire énorme ! D’un coup de bras il a semé la pagaille partout. Il est d’abord apparu par l’Est avant de se diriger le Sud-Est.

D’un signe de tête elle remercie son camarade puis retourne vers les deux gradés.

- Désolé si je vous interromps, mais j’aimerais savoir quelle est la priorité actuellement ? Est-ce que la ville est suffisamment sécurisée ? Avez-vous déjà crée une escouade prête à intervenir ? Si c’est le cas je voudrais y être intégrée, car c’est pour cela que je suis venue, pour arrêter les agissements du criminel.

Si son action peut paraître impolie, la guerrière s’en excusera, mais la situation peut rapidement empirer si personne n’agit contre la menace.

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Jeu 18 Jan 2018 - 23:43



Animateur

Aussitôt furent-ils arrivés devant l'homme en question que celui-ci s'approcha d'eux afin d'entendre ce qu'avait à dire celui qui se présentait également comme un Chunin. Déjà, en entendant prononcer son nom, le jeune homme sembla être soulagé de voir qu'il avait finalement des renforts suite à l'attaque, mais ravisa rapidement sa position en se rendant compte que sa présence ici, dans le contexte actuel, était simplement dû à un fruit du hasard, tout comme la Kunoichi. Certes...ils chassaient la créature, mais leur mission n'était clairement pas d'aider à remettre de l'ordre dans ce chaos. Il aurait donc à attendre le prochain train.

Néanmoins, malgré cette petite pointe de déception, il était tout de même heureux d'apprendre que quelqu'un était en route pour mettre fin à la terreur que causait ce crocodile monstrueux dans la région nord du pays. Avant eux, un hameau à l'Ouest avait été attaqué selon les rumeurs et de la même maniére. Ce qu'il savait, il le partagerait...au risque néanmoins de décevoir le Yamada en ce qui concernait son frère. Ça, il n'en avait aucune idée et était bien trop peu au courrant de cette confrérie étrange pour pouvoir lui fournir la moindre information autre que ce que tout le monde savait déjà.




-Chunin
"Woah...tu ne perds pas ton temps toi!" Dit-il en faisant allusion à la vitesse à laquelle le blondin lui lançait ses questions, bien qu'il comprenait bien l'urgence derrière celles-ci.
"Eh bien, malheureusement je ne sais rien en ce qui concerne ton frère, désoler.

Et sinon, nous nous sommes fait attaqué par un Gekei...un crocodile humanoïde de plus de deux mètres de haut. La créature est arrivé depuis l'Ouest avec quelques hommes...une demi-douzaine environ. Ils ont complètement ignorés nos directives et avertissements et une fois à distance de représailles, le reptile s'est approché de notre seul Jonin et lui a instantanément arraché le bras...je n'avais jamais vu une telle rapidité...et nos Kunais ne lui faisait strictements rien. Ses hommes ont ensuite couvert son avancée en faisant s'élever des défenses autour de lui jusqu'à ce qu'il atteigne le coeur du village...là il s'est mis à creuser pendant que les autres tentaient de nous tenir à distance. On a réussit à en tuer la moitié, mais aussitôt que leur chef eut terminé se creuser, ils ont continués leur route vers la chaine de montagne séparant le Mont Kagan à Kawa, de Kaze. Je ne sais pas ce qu'il cherchait, mais il ne l'a pas trouvé ici et à ce qu'on dit, il a fait la même chose dans le hameau avant nous."

En disant ça, le Chunin alla chercher une carte dans ses affaires personnels afin de la déplier devant les deux shinobis, laissant son collègue terminer d'expliquer la même histoire à celle qui lui posait des questions. Aussi, eut-il le temps de lui préciser que des renforts étaient en route de Suna et que s'ils étaient pas à bord du train dans lequel elle était, ils seraient probablement à bord du prochain.

Une fois la carte dépliée, démontrant un plan complet de Kaze avec tout ses petits hameaux, ses oasis et les habituels camps nomades. Là, il glissa son doit quelque part entre Sunagakure et Kazemori, suivant la ligne des frontière séparant Suna des pays à l'Est. Et il tappota du doigt sur un cercle représentant une petite zone habitée


-Chunin
"Si Sobek continue d'attaquer le villages de Suna, ce sera le prochain. La seule chose que je ne peux expliquer, c'est la raison pour laquelle il aurait décidé de passer par le flanc des chaines de montagne entourant le Mont Kagan à Kawa no kuni. Une chose est sûre, c'est qu'il n'attaque pas au hasard, il cherche définitevement quelque chose de bien précis...ce qui expliquerait son détour...peut-être pensait-il le trouver là-bas. Mais ce qu'il cherche semble avoir bien de la valeur...pour lui du moins, sinon je ne vois pas pourquoi il se donnersit autant de mal.

Enfin...si vous décidez de le suivre, faites bien attention. Il est puissant, très puissant même. Et...ce n'est pas pour la sous-estimé que je dis cela mais...il est probablement aussi fort que notre dame de Suna. Sérieusement, j'espère que vous avez une idée de ce que vous faites en le traquant...car lui il sait très bien ce qu'il fait."

Puis, refermant la carte, il la tendit vers Kioshi afin de la lui remettre, se disant qu'elle lui serait bien plus utile à lui qui devait partir dans le désert à la poursuite du criminel. Ensuite, il s'excusa tout simplement avant de retourner à l'extérieur de la garre afin de retourner aider la population locale à se remettre de l'attaque.

Deux options se présentaient maintenant à notre duo d'infortune;

Se rendre directement au prochain hameau indiqué par le Chunin, ou suivre le crocodile à la trace...


____________________________

**-Pendant ce temps-**

Ses griffes raclèrent le sol sous ses pieds, alors qu'il escaladait quelques rochers en bordure de la chaîne de montagne. Ses écailles d'émeraude luisaient sous le soleil plombant de Kaze, réfléchissant sa lumière sur les dunes du désert tel un miroir bien polis. Bien qu'il hissait son énorme corps reptilien au dessus des paroies rocheuses, cela ne semblait lui demander un quelconque effort. Le son de sa respiration était bien audible, oui, mais il s'agissait là du même son guttural que produisait les animaux de son espèce. Un espèce de sifflement suivit d'un grondement terrifiant.

Derrière lui, ses hommes avaient peines à suivre sa cadence, mais il ne s'en souciait guère, il continuait d'avancer jusqu'à ce que sa patte droite eut atteint la surface plane qu'il cherchait. Il était enfin arrivé.

À quelques mètres du sol, en hauteur, une grande corniche lui permettait de se tenir debout, face à un mur de pierre différent des autres. Celui-ci avait été travaillé et comportait quelques inscriptions runiques. Mettant sa patte griffue sur sa surface, un rire gras s'échappa de sa gueule, laissant dévoiler une série de crocs ressemblant à des poignards placés de manière chaotique autour de sa gueule. Et sa voix, à la fois sifflante et gutturale, s'adressa à l'un de ses hommes de main.


-Sobek
SSSrrRrRRr~~...Ouvre moi ça...SsSRrrRr...

HhaAAHaAahAaa...il est temps de RrRendRrRe visite à une vieiille connaissance...

...Tu pensais pouvoir te cacher ici et trRrromper ma vigilance vieil homme...quelle naïveté...


Et, suite à une série de mudras de la part de son homme de main, le mur commença à glisser vers le sol en tremblant sur lui-même, laissant découvrire une vieille grotte...et un vieillard qui se tenait devant lui, l'air à la fois furieux et inquiet...

Jamais il ne repensait voir ce visage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Dim 21 Jan 2018 - 17:55

Kasuga revient dans la conversation des gradés au moment où la carte est sortie. Le responsable récapitule le trajet de Sobek, puis pointe un petit recoin habité, se trouvant sur la route prise par le monstre. S’il attaque plusieurs villages, c’est qu’il serait à la recherche de quelque chose. Qu’est-ce que ça peut être ? Une arme pour se venger de sa capture et dominer le pays ? Bien possible, car celui-ci s’était fait capturer en plein élan par les impériaux. Toujours attentive, elle se retient d’intervenir suite à sa remarque sur la Seigneur du Vent. Entendre que cette bête peut tenir tête face à elle lui donne des pulsions. Ce n’est pas pour autant qu’elle sous-estime le criminel, elle sait très bien que l’affronter sera un challenge, mais dire qu’il est aussi puissant que la grande Ketsueki Yami est un affront. Une femme si forte et dominatrice transformerait en sac à main ce pauvre crocodile.

Ayant terminé ses explications, le gérant sort de la gare afin de régler la situation de Kazemori. Il ne reste donc que les deux arrivants, les seuls shinobis pouvant se charger de la capture actuellement. Deux options se révèlent : soit poursuivre de suite Sobek sans réelle préparation, soit se rendre au prochain hameau est préparer le terrain. Si la tentation de courir après lui est forte, sauf la Kinzoku voit plus large en pouvant attaquer plus efficacement après une préparation minutieuse du lieu. De plus des renforts seront sûrement sur place ou arriveront sous peu. Se diriger vers la prochaine destination lui semble donc le plus cohérent. Pourtant elle n’a pas réellement son mot à dire, son grade ne lui permet pas de prendre de solution seule. Elle sera donc assistante de Kioshi, le seul gradé du groupe. Se mettant devant lui, Kasuga commence à suggérer sa vision.

- Enchanté Kioshi-san. Je suis Kinzoku Kasuga, nous nous sommes vus lors de l’attaque du Palais. Je vois que seuls nous deux pouvons capturer ce monstre pour le moment. Ne pouvant pas partir seule à sa recherche, je suivrai donc vos directives à la lettre. Pourtant, permettez-moi d’émettre mes idées. Je ne pense pas qu’il soit judicieux de partir à sa poursuite directement. Un affrontement direct nous donnerait plus de fil à retordre. Ainsi, nous devrions aller au prochain lieu et préparer le terrain à notre avantage. Bien entendu, c’est vous qui décidez, je ne suis que votre assistant dans cette traque.

Elle n’espère pas avoir les bonnes fortunes de Kioshi après ça, elle connaît simplement sa place et qu’elle doit respecter la hiérarchie shinobi. Si elle veut monter les échelons, elle n’a guère le choix que de se plier aux ordres. Néanmoins, elle ne se laissera jamais marcher sur les pieds et n’agira que s’il le faut avec une action intelligente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Lun 22 Jan 2018 - 18:47

    Hélas je n’obtins aucune information concernant mon très cher frère disparu. A contrario, il y eut pléthore de détails sur Sobek, dont plusieurs qui aboutissaient à de nouvelles interrogations. Le reptile serait accompagné de six personnes dont la moitié aurait été éliminée. Ainsi, ils n’étaient pas totalement intouchables. Alors, même s’ils s’avaient ce qu’ils faisaient, s’étaient-ils vraiment bien organisés ou agissaient-ils avec empressement ? Des pertes après qu’ils eurent réglé le compte du plus haut gradé de la ville ? Voilà qui était curieux. Soit ils n’avaient pas trouvé de meilleure solution, ou ça ne s’était pas produit comme ils l’espéraient, soit ce qu’ils recherchent à une très grande valeur à leurs yeux. Au point de se sacrifier pour le récupérer. Un plan, une arme, un pouvoir ? Serait-ce… un Ancien Trésor ?

    Le Chûnin annonça que Sobek devait être du niveau de Yami. Et pourtant ses sbires durent ériger des défenses autour de lui… Soit il était diminué et cherchait à retrouver son pouvoir, soit c’était pour économiser ses forces. Soit on le surestimait… Dans tous les cas :

    « Ne t’inquiète pas. Notre dame de Suna… fut mon élève. Je suppose qu’il est encore trop tôt, mais avez-vous tiré quelque chose des trois suivants de Sobek que vous avez abattus ? Et aussi, peux-tu nous fournir des chameaux pour nous déplacer plus rapidement dans le désert tout en économisant nos forces je te prie ? »

    Le Chûnin accéda aimablement à ma requête avant que la Kinzoku ne se présente à moi. Je l’écoutais en acquiesçant, tout en nous rendant à l’endroit indiqué par le Chûnin pour y récupérer nos montures.

    « Tu as raison, Kinzoku Kasuga. Mais surtout parce que la chaîne de montagne ne nous intéresse en rien : notre devoir est de protéger nos concitoyens. Il nous faut donc défendre le prochain hameau, et pour cela nous devons nous y rendre sans détour.
    Tu dois être une Genin je suppose ? Si ce qu’il nous a dit est vrai : tu ne devras pas t’approcher de Sobek. Il semblerait qu’il soit un spécialiste du taïjutsu d’un rang plutôt élevé. Cependant, nous ne savons rien du niveau des trois autres qui le suivent encore. Hormis qu’ils usent probablement de ninjutsu s’ils ont créé des défenses autour de leur chef.
    Tu devras donc prendre garde. Si Sobek est aussi puissant qu’il le dit : je ne pourrais peut-être pas l’affronter et te protéger en même temps. Ce n’est pas une mission d’entraînement et tu peux y perdre beaucoup. Si tu préfères faire demi-tour, je ne t’en voudrais pas et n’en ferais aucun rapport.
    Choisis en ton âme et conscience. Ce n’est pas une honte d’avoir peur. »


    Pour ma part, je ne pouvais faire demi-tour. Tout d’abord parce qu’il était ma seule piste qui sortait de l’ordinaire pour retrouver Tetsui, et peut-être aussi savait-il quelque chose sur les Anciens Trésors ? Alors j’irais jusqu’au prochain hameau à l’aide d’un chameau. Kasuga était libre de me suivre ou de se mettre à l’abri.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Mer 24 Jan 2018 - 19:52



Animateur

Sans la moindre surprise, le groupe arriva au hameau avant l'arrivée du reptile géant. Voyager à dos de chameaux leur avait sauver énormément de temps, assez même pour que quelques heures puissent s'écouler déjà et que le doute vienne à être semé dans leur esprit. Étaient-ils bien sûr que le crocodile viendrait se présenter ici? Car oui, la logique voulait qu'il s'y dirige...mais après tout s'ils s'étaient dirigés vers les chaines montagneuses, peut-être était-ce parce qu'ils y trouveraient ce qu'ils cherchaient?

Ou peut-être pas...

Car au loin, se dessinait la silhouette de plusieurs hommes, dont un qui dépassait tous les autres de plusieurs tête.

Son corps énorme, faisant plus de deux mètres de hauts, brillait d'un éclat intense sous le soleil du désert. Sa longue queue fouettait l'air à chacun de ses trois pas, prouvant l'excitation qui lui parcourait l'échine au fur et à mesure qu'il approchait de la cité qu'il venait détruire. Plus il approchait, plus le duo Sunajin était témoin de ce qui se présentait réellement devant eux. Cette chose n'était pas humaine. Son simple souffle devenait de plus en plus bruyant, tel un véritable grognement propre aus reptiles dont il avait la moitié de l'apparence. Un grondement et un sifflement inquiétant...mais le plus impressionant restait cette peau écailleuse de couleur émeraude. Elles n'étaient brune, ni verte foncée, ses écailles,comme la plupart des animaux de son genre, non. Elles étaient lisses, pointues, à la fois minérales et organiques, comme une armure scintillante sans nécessairement en être une. Une particularité si étrange...inhabituel....unique. Il était maintenant facile de comprendre pourquoi une telle créature avait pu être considérée comme étant de sang divin. Même que...à sa simple vu, l'on commencait sérieusement à se le demander.

À ses côtés, trois hommes lui tenaient compagnie. Trois hommes qui semblaient bien peu impressionant pour leur part, surtout aux côtés d'un tel chef. Ils étaient des combattants, cela se voyait, mais étaient très loin du niveau du Yamada. Leur simple réaction en voyant le duo qui les attendaient le prouvait bien. Ils s'avancèrent, pas même méfiant, simplement prêts à se battre et à foncer tête baissée, à se jeter dans la mêlée sans même se questionner. Et le regard de leur chef voulait tout dire. Lui-même avait porté un rapide coup d'oeil envers ses laquais, et laissait se dessiner un rictus au coin de ses lèvres.

De la chaire à canon...simplement. C'était probablement là les pensées qu'il en avait. Et eux, semblaient si fier de se ranger aux côté d'un monstre tel que lui. Comme quoi tous les humains n'aspiraient pas à être des pièces maîtresses de leur propre destin. Certains, décidément, étaient nés pour se faire gouverner par les plus forts, les plus féroces. N'était-ce pas là la loi de la jungle après tout? Manger ou être mangé?

Aussitôt furent-il à près d'une cinquantaine de mètres des limites du village, le crocodile s'arrêta, serrant les poings qui reposaient de chaque côté de son corps titanesque. Les breloques d'or sur son corps lui donnait l'air d'un conquérant devant sa prochaine conquête, l'illuminant sous la lueure chaude du désert. Sa queue, derrière lui, semblait flotter de droite à gauche, pendant que son sifflement devenait de plus en plus bruyant, perçant même le bruit du mouvement de l'air qui faisait rouler les grains de sable sur l'immense mer jaune qu'était le territoire Kazejin. Ce son...l'on pouvait l'entendre à des kilomètres à la ronde...

Puis enfin, il se mit de profile et commença à faire les cents pas devant le duo, pendant que ses hommes avançait d'une dizaine de mètre maintenant tout en se séparant d'environ deux mètres entre chacun d'eux, formant un rempart humain devant leur maître reptilien. Puis sa voix, à lui, s'éleva.



(Ses écailles sont émeraudes et non grises, ses yeux sont d'un jaune très pâle.)
-Sobek
~SSssSRrRr...

Qui, d'entre les fous de sS~ce monde, ose sSse mettre entre SsSobek et SsSon dû.

HMmrHMmrHMrrrr!!!...Écartez-vous...hommes...ou vous subirez le même SsSort que tous les autres. Je SsSuis d'humeur clémente...je ne vous tuerai pas...

...pas aujourd'hui.

SSssRrRrss~...


Et, toujours de sa position, le crocodile attendit la réponse des défenseurs Sunajins. Il leur laissait donc le choix: Partir ou mourrir. Là étaient les seules options qui s'offraient aux Kazejins.


Info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Jeu 25 Jan 2018 - 10:33

    Heureusement, le village semblait intact lorsque nous nous en approchâmes, Kasuga et moi. Soit nous étions arrivés avant le reptile, soit il avait décidé de ne pas passer par ici. Mais pour quelqu’un qui fonçait droit sur un hameau pour le détruire, était-ce vraiment dans son état d’esprit d’éviter le conflit ?

    « S’il passe bien d’abord par les chaînes de montagnes, il devrait arriver par ce flan-ci du hameau… Reste là et prépare le terrain si tu sais poser quelques pièges. Aussi, fais sonner l’alerte dès que tu le verras pour que je te rejoigne au plus vite. Surtout ne l’affronte pas seule !
    Pendant ce temps, je vais tâcher d’évacuer les civils dans la direction opposée et voir si je pourrais trouver d’autres ninjas dans le coin. »


    Alors, tandis que Kasuga faisait le guet en préparant le terrain, mon petit groupe de clones et moi-même sillonnâmes le hameau en prévenant tout le monde que le danger qui avait détruit plusieurs villages précédents se dirigeait par ici, qu’ils devaient fuir, que les hommes capables de se battre et d’user de chakra rejoignent le flan où se trouvait Kasuga, et j’interrogeais également sur le cas de Tetsui. Je ne perdais pas mon objectif principal de vu…

    Une fois l’information transmise aux quatre coins du hameau, la nouvelle se répandait d’elle-même avec le flot de civils qui quittaient leurs demeures. Je leur avais dit de partir se réfugier à Suna : c’était l’endroit le plus sûr malgré l’attaque que nous avions écopé plus tôt. Et ils ne devront revenir que lorsque nous le leur dirons : car nous ignorions si nous pouvions contenir le reptile ou non. Je laissais au responsable du hameau les bons soins de diriger l’évacuation pour que je puisse retourner auprès de Kasuga avec mes différents clones.

    Lorsque le fameux Sobek arriva, j’ignorais si l’évacuation était déjà terminée et si nous avions des combattants en renfort de notre côté. Parce que je n’osais détourner mon regard du grand reptile qui approchait ou parce que la réponse était détenue par un animateur ? En tout cas, il ne fallait pas oublier sa façon de procédé précédente : foncer à grande vitesse et arracher le bras du Jonin. Et bien qu’ils s’arrêtèrent à une cinquantaine de mètres, on pouvait remarquer le charisme bestial qui se dégageait du reptile. Ses sbires se mirent entre lui et nous, comme des gardes du corps. Ils semblaient sûrs d’eux. Pourtant trois de leurs camarades avaient péri lors de leur assaut précédent. Alors quoi ? Mourir pour Sobek était un honneur ?

    Ce dernier s’exprima et, dans sa grande mansuétude, nous offrit de nous épargner. De notre côté, nous formions deux groupes : deux clones et moi plus en avant, et Kasuga était entourée de trois clones dans le cas où il faudrait la protéger.

    A l’avant, mes deux clones et moi-même levâmes l’index. Ce qui faisait trois doigts de levés.

    « Trois questions d’abord, ô grand Sobek.
    Où est Yamada Tetsui ?
    Que sais-tu des Anciens Trésors ?
    Que cherches-tu ? »


    Chaque question fut posée par une entité différente, avant que les trois ne reprennent à l’unisson :

    « Je suis d’humeur clémente. Réponds à ces questions et je ne te tuerais pas… Pas aujourd’hui. »

    Le sous-estimais-je ? Non. J’ignorais si je pouvais le vaincre : notamment avec ce venin qui m’affaiblissait. Mais si je tressaillais en apparence, il sauterait sur l’occasion pour m’anéantir aussitôt. Tandis que si je faisais face, stoïque et fier devant la bête, peut-être hésitera-t-elle ? Ou au moins ses suivants. Sobek risquerait plutôt de s’énerver et de foncer dans le tas. Ce qui ne serait pas pour me déplaire non plus. L’ensemble de mes clones et moi-même joignîmes vivement nos mains ensemble pour procéder à une suite de mudra au bout de laquelle nos pupilles s’éveillèrent : le reptile du désert contre les descendants du soleil.

    Cependant, avant les mudras nécessaires à éveiller l’iris solaire, il y avait là les prérequis d’une puissante illusion qui visait le grand reptile. Celui-ci se retrouvera dans un monde en tout point identique à celui-ci, où le combat aura bel et bien lieu et où il vaincra. Sauf qu’il poursuivra sa victoire dans son illusion tandis qu’en réalité il restera sagement immobile. Lui qui semblait si sûre de l’emporter comprendra-t-il le piège ? C’était peu probable. Le trio à l’avant s’exclama :

    « Ne comptes-tu pas m’arracher le bras de ton attaque éclaire ? J’attends ! »

    Sauf qu’il était immobilisé par l’illusion… Quant aux trois sbires, il y avait deux possibilités : soit mon apparente confiance en moi et l’inaction de Sobek les feront douter et perdre courage, soit l’immobilité du reptile leur fera supposer une entourloupe. Et plus le temps passera, plus sa paralysie penchera vers une illusion ou un sceau.

    Cependant, ils s’étaient avancés d’une dizaine de mètres par rapport à Sobek. Alors, s’ils chercheront à faire demi-tour pour le toucher afin de le libérer de l’illusion : l’un ou l’autre de mes clones aura tout le loisir pour bloquer leur approche. En créant un mur ou un dôme Futon autour de Sobek par exemple. Ou bien en attaquant directement le sbire. Car ils n’étaient pas les seuls adeptes du Ninjutsu…

    « Rien ? Alors je m’adresse à vous trois à présent. Rendez-vous et il ne vous sera fait aucun mal ! Dans le cas contraire, vous connaitrez le même sort que vos trois autres compères. »

    Tandis que nos regards solaires balayaient nos ennemis, une main se posa sur le pommeau de l’un des deux sabres qui cinglaient ma taille, non loin de l’autre main au cas où le Ninjutsu me serait utile. Hélas, j’espérais ne pas devoir dégainer. Ces sabres, je les portais depuis la guerre contre l’Empire, et j’avais pour coutume de les prendre uniquement en mission. Parce que lorsque je m’en sers, cela signifie que je vais probablement devoir tuer quelqu’un. Tuer ou être tuer. La cruelle réalité de tout ninja. Mais il ne fallait jamais laisser paraître ce dilemme : toute guerre ou combat se gagnait d’abord sur le plan psychologique. Et pour cela, il faut demeurer fort et droit. Au moins d’apparence.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Sam 27 Jan 2018 - 18:54

La Genin prend en note la mise en garde de son supérieur. Si son aventure dans le monde shinobi lui a appris quelque chose, c’est bel et bien de ne pas sous-estimer les gens. Par contre, elle ne va pas se décourager pour si peu. Depuis le début elle avait pris la résolution de lutter jusqu’au bout, hors de question de faire demi-tour alors que l’ennemi est proche.

- Je ne vais pas fuir, ce serait contraire à ma venue ici. Je suis déterminée à protéger notre pays, même contre un monstre géant. Sinon comment pourrais-je me dire shinobi de Suna ?

Après cela, le groupe ne perd pas de temps, se mettant en route pour le prochain hameau, le futur lieu de combat. Les chameaux fournis sont de grandes utilités, permettant un voyage rapide à travers le désert aride de la région. Aussitôt arrivés, le groupe commence leur intervention. Kioshi s’occupe de prévenir le village et entame l’évacuation tandis que Kasuga fait le guet. Elle aimerait préparer quelques pièges pour prendre par surprise l’ennemi, mais son talent en Fûinjutsu laisse trop à désirer.

Le temps passe et toujours aucune vision sur le reptile. Inquiète, la demoiselle se questionne sur leur choix. Pourquoi avait-il pris le chemin de montagne ? Etait-ce là qu’ils auraient dû aller ? Le doute s’installe pendant que l’évacuation continue. Le Yamada revient à ses côtés avec cinq clones, permettant à une rapide discussion.

- Je tiens à vous dire que je suis axée combat corps à corps. Si je ne peux pas m’approcher de Sobek, j’essaierai au moins de vous laisser la place en m’occupant de ceux qui l’accompagnent. Je veux pouvoir vous soutenir au maximum, n’hésitez pas à me donner des ordres pour cela.

A la minute d’après, des silhouettes se dresse à l’horizon. Il arrive, le contact est imminent. On y aperçoit le fameux monstre, pouvant observer alors son incroyable physique. Les rumeurs à son sujet ne sont pas démenties. Un corps imposant, des écailles fabuleuses et un souffle complètement animal. Il mérite son titre de demi-dieu à ce sujet. Ensuite, trois hommes se positionnent à ses côtés, sûrement des malfrats ayant suivis le criminel dans sa fuite de la prison. En tout cas, leur attitude ne correspond en rien à celle d’un shinobi, seulement des combattants. Ça tombe très bien, Kasuga était elle-même une combattante par le passé. Un moyen de prouver qu’elle a changé depuis le temps de Taki no Kuni.

Arrivés à proximité du hameau, le monstre s’arrête pour donner le choix aux deux Sunajins : partir et vivre ou rester et mourir. Une question bête qui ne fait trembler personne. Kioshi intervient alors, posant d’abord ses questions. Laissant le temps de répondre, il enchaîne ensuite les mudras et démontre le fameux pouvoir des Yamada, leurs célèbres pupilles. La puissance de l’homme se fait sentir. Se positionnant en retrait avec trois clones, la Genin attend le bon moment pour agir contre la garde de Sobek. Le poison touche encore le pays, il faut donc que le Chûnin économise un maximum de force pour affronter le plat principal. Elle crée d'avance une épée, pouvant charger si jamais les sbires refusent la proposition de Kioshi.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Lun 29 Jan 2018 - 16:46



Animateur

De toute sa grandeur, le crocodile resta de marbre face aux avertissements de son prochain adversaire, car oui il le deviendrait, ce n'était qu'une question de temps. Son sourire carnassier s'élargissa à l'entente des menaces qu'il lui retournait, comme s'il répondait à celle-ci par la moquerie. Il était donc évident que l'hybride ne ressentait rien d'autre que de l'amusement vis-à-vis cette situation. Ses traits animales avaient bien beau rendre ses expressions faciales limités, il n'était néanmoins pas si difficile de déceler une pointe d'énervement aussi dans son regard. Le grand lézard n'aimait pas voir son autorité être mise à l'épreuve...il se sentait bien au dessus de tout cela. De tour ces "mortels".

Seul un grognement s'échappa donc de sa gueule, alors que ses écailles commençaient à se couvrir d'une couche de glaise de plus en plus épaise. Cette boue grise et compacte se solidifia par la suite tout en se contractant sur elle-même, lui offrant l'apparence d'une véritable statue vivante, une gargouille reptilienne sans ailes, mais toujours aussi effrayante. Puis, sans le moindre mot, il chargea vers l'avant à une vitesse folle, faisant se soulever le sable sous ses pieds en une grande onde de choc. Sous cette armure devenue pierre, ses muscles se bombèrent au moment de l'impacte, laissant ses phalanges pointues, griffues, lui traverser le corps. Le misérable homme venait de se faire empaler avec une aise déconcertante. Ses clones disparurent...et la petite femme qui l'accompagnait ne bougeait plus, totalement paralyzée par la peur. Un effet qui accompagnait souvent le charisme tyranique du monstre émeraude.

Laissant s'échapper un rire gras et profond, si creux qu'il semblait venir du fond d'une caverne, le géant balança le cadavre du Shinobi à bout de bras, le laissant percuter le mur d'une maison. Puis, confiant, il se tourna vers ses hommes de mains.


-Sobek
HmrHMRhmR!!! Pers~onne ne s~e mettera s~ur mon chemin...Kazejin. Ta grande gueule aura eut quand même l'amabilité de me faire croire que tu valais la peine de faire apparaître mon armure...microbe.

Vous, res~tez alerte! Mieux vaut ne pas traîner.


Puis, prenant son élan, le criminel fit un grand bond vers le hameau, afin d'aller écraser ses deux pieds près du grand puits d'eau, craquant le sol autour de celui-ci. Sans attendre, il plongea en son centre et nagea jusqu'au fond, bien que ses épaules frottaient partout sur les paroies de pierres autour de lui. Puis, une fois eut-il atteint le "sol pierreux", il le détruisit d'un grand coup de poing...

...mais rien ne se produisit.

Donnant un deuxième coup, usant de sa force brute, il tenta à nouveau de percer la pierre, mais quelque chose ne semblait ne pas aller. Il devait pourtant y être! Ce qu'il cherchait! Le vieil homme lui avait même remit les plans et la clé! Il ne pouvait y avoir d'erreur

...puis...ses crocs se resserère de chaque côtés de sa gueule béante. Ses yeux reptilien s'écartèrent...

_________________________

Les trois guerriers accompagnant le titan en écailles restèrent près à l'action. Tous en alerte, ils observèrent l'homme qui osait leur faire face, n'attendant que le signal de leur maître pour enfin attaquer, mais quelque chose n'allait pas. Le maître ne bougeait pas, n'attaquait pas...ne faisait rien. Hors, ils savaient qu'il n'aurait jamais laissé le temps à ce kazejin de lui répondre ainsi, quelque chose avait dû se passer. Puis...une armure de pierre apparue soudainement autour du corps du lézard alors que, pourrant, il était resté immobile, n'avait rien engagé encore, ni rien dit. Quelque chose clochait!

Ne perdant pas plus de temps, le plus expérimenté du trio fit une série de mudras, faisant apparaître un deuxième "lui", qui a son tour enchaina des mudras en se dirigeant vers leur maître. Aussitôt son clone fut-il apparut, que l'original se chargea d'effectuer une autre série de gestes de la mains, faisant apparaître un grand demi-dôme de pierre devant leur chef. Puis, il ordonna aux deux autres de charger. Choses qu'ils firent sans la moindre retenue.

Le premier était donc senseur en plus d'utiliser le Ninjutsu, à en faire le lien entre la rapidité à laquelle il avait comprit qu'il y avait bien quelque chose qui clochait et à voir comment il pouvait ériger des défenses autour de son patron.

Les deux autres? Bougeaient avec une bonne vitesse et frappaient sans retenue...de purs combattants.


info tech:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Lun 29 Jan 2018 - 18:58

    Sobek n’avait toujours pas bougé, signe que le piège que je venais de lui tendre fonctionnait. Sans doute m’avait-il déjà tué dans l’illusion ? Comme il avait tué le Jonin dans le hameau précédent. Mais, combien de temps ce subterfuge durera-t-il ? Avait-il seulement les aptitudes nécessaires à s’en départir ? L’un de ses sbires semblait avoir compris de quoi il en retournait et il envoya un clone vers le reptile tandis que ses deux autres camarades nous attaquèrent.

    L’un visait un clone du trio à l’avant, et l’autre ciblait l’original. Celui qui s’en prenait au clone le détruisit aisément malgré une esquisse de parade. Quant à l’autre, j’évitais ses deux assauts consécutifs tandis que deux clones dans le trio à l’arrière formaient déjà des mudras et poussèrent chacun un soupir. Deux fois le même Genjutsu, un pour chacun des deux assaillants qui poursuivront le combat dans un monde parallèle, alors qu’en réalité ils resteront immobilisés ainsi que mes clones qui venaient d’utiliser cette technique.

    J’étais donc à l’avant, accompagné d’un clone opérationnel, face à deux ennemis paralysés dans une illusion. Derrière, Kasuga était avec un clone encore mobile et les deux auteurs des genjutsu. Celui avec la Kinzoku lui indiqua :

    « Priorité au clone ennemi : ils ne doivent pas atteindre Sobek. Si tu n’es pas assez rapide, veille sur les deux ennemis proches. Au moindre signe qu’ils quittent l’illusion, tue les avant qu’ils ne retrouvent leurs esprits. »

    Tout en parlant, il composait une suite de mudra afin d’augmenter la température autour de l’adversaire qui avait invoqué le clone. La chaleur insupportable autour de la boîte crânienne le forcera à faire un choix entre : endurer et mourir ou succomber à l’inconscience pour que la douleur ne l’achève pas.

    Pendant ce temps, les deux Kioshi encore en course à l’avant se mirent à courir vers Sobek. Le clone se mit même à composer des mudras en voyant le sosie ennemi contourner le demi-dôme qui protégeait le reptile : il forma un mur Fûton pour obstruer son chemin et le forcer à faire un détour supplémentaire tandis que je jetais plusieurs shurikens dans sa direction : s’il s’agissait d’un clone classique il suffisait d’une touche pour le détruire, et peut-être que le demi-dôme sur son côté et le mur fûton qui apparaîtra de nulle part le déstabilisera suffisamment pour l’atteindre ?

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Mer 31 Jan 2018 - 20:25

Le combat commence enfin dira Kasuga. Les longues tirades sont telles des somnifères. Pourquoi questionner quand il suffit de frapper pour obtenir ce que l’on veut ? Surtout que des brutes n’écouteront jamais les paroles d’un sage. Autant foncer pour soumettre. Si son intégration dans sa nouvelle équipe lui avait appris quelque chose, c’est bien cette idée.

Sobek est immobile, ne fronce même pas les sourcils face à Kioshi, sûrement responsable de cet état. Ce n’est pas pour déplaire la guerrière qui va pouvoir passer à l’action contre les trois hommes. Pourtant une première partie se déroule sans elle, de par une offensive uniquement concentrée sur le Chûnin et un clone. Aucun problème pour le Yamada qui esquive pour enchaîner les mudras et agir contre chaque ennemi. Les rumeurs sur sa force ne sont pas mineurs, encore moins fausses. On sent l’expérience des combats qui lui donne une si grande aisance à agir. Mais aucune raison d’être jalouse, Kasuga aussi a de l’expérience sur les champs de batailles.

La Kinzoku ne perd pas une miette, elle observe de derrière toutes les actions, réfléchissant à une attaque stratégique. Les ordres du supérieur étant donnés, elle concentre son chakra dans ses jambes pour invoquer le Fûton. Sa vitesse de déplacement est suffisamment améliorée réussir à rattraper le clone du senseur. Prenant position, elle s’élance pour mettre un coup horizontal sur les jambes d’un des combattants piégés dans une illusion avant d’arriver sur sa vraie cible. Profitant de la diversion crée par Kioshi, elle se place à l’opposé pour effectuer un bon coup d’épée, chargé lui aussi en Fûton pour améliorer le tranchant de la lame.

La rouquine recule un peu de par sa proximité de Sobek. S’il ne montre aucun signe d’activité, il n’en demeure pas moins dangereux. Une épaisse armure le protège en ce moment, doutant que sa simple arme puisse la briser facilement. Elle jette un regard au chef du groupe, essayant de voir si de nouveaux ordres arrivent. En attendant, elle se tient prête à intervenir dès qu’il y aura du mouvement.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Jeu 8 Fév 2018 - 17:34



Animateur

À demi cachée par sa paupière inférieur qui remontait tranquillement ainsi que par le froncement de ses sourcils imberbes, le reptile avait peine à cacher sa colère. Sa langue claqua à deux reprise sur son palet avant qu'un sifflement guttural s'allonge sur quelques secondes, signe qu'il réfléchissait bien à sa situation. Il était tout bonnement impossible que le vieillard lui ait mentit...son shinobi senseur le lui avait confirmé et la loyauté de ses hommes n'était pas à remettre en question. Ils l'avaient attendu depuis des années, et aussitôt s'était-il échappé de ces cachots Amejins qu'ils avaient accourus à son appel. Il n'y avait donc qu'une seule option: la chose qu'il cherchait s'y trouvait bien...c'était indéniable. Le problème venait de lui, de ce que l'on tentait de lui faire croire.

Élargissant son sourire carnassier, le crocodile comprit à quoi il avait à faire: un manipulateur d'illusions. Voilà pourquoi il avait eut tant de facilité à le tuer, et pourquoi ce "protecteur Sunajin" avait eut cette attitude condescendante à son égard. S'il avait remporté l'initiative sur le combat...il était hors de question pour le seigneur de guerre de se laisser avoir une seconde fois. Au moins, il se savait hors d'état de nuire jusqu'ici. Aucune douleure...il était encore bien vivant...ses hommes devaient avoir érigés les défenses autour de lui pour le protéger. Son second n'était pas un cancre, probablement avait-il vu qu'il se situait dans une position étrange.

Fermant les yeux, concentrant son chakra, Sobek entra dans un bref combat mental et spirituel contre lui-même. Laissant ses sens le guider, il régula son chakra avec une facilité déconcertante, chose qu'il était le seul à pouvoir percevoir, puisque toujours caché derrière ce dôme de terre. Ce fut la première chose qu'il eut en vu d'ailleurs, lorsqu'il revint à la réalité. Dans l'ombre, il réfléchit rapidement à la suite des événements, à ce qu'il lui faudrait faire. Il entendait le son des escarmouches entre ses hommes et les autres. Un clone venait d'éclater, son général criait au meurtre...et tout juste derrière le mur un coup avait retentit, suivis d'un éclatement de clone encore.

Puis sa pupille reptilienne brilla d'un éclat dorée, incandescente, accompagnée d'un sourire vicieux. Formant trois mudras biens simple et reculant de quelques pas, il fit apparaître un double de lui-même tout juste devant lui, avant de continuer sur une autre série. Le double, accroupis, fit de même, appelant à lui les connaissance du Ninjutsu affinitaires qu'il partageait avec son créateur et, aussitôt qu'il eut terminé, il grogna puissament délivrant toute la charge de chakra qu'il avait accumulé durant ses mouvements, tandisque l'autre, l'original...il disparut derrière lui, comme avalé par le sol dont chaque grains de sables vint rapidemement remplacer le trou par lequelle il s'était évaporé.

___________________________

Si les combattant du crocodile étaient rapides, ceux au front, leur ennemi principal n'en restait pas moins un adepte du Taijutsu tout autant qu'eux et il n'hésitait pas à valser entre les coups reçu de la part de l'un d'eux. Le clône, lui, n'eut pas la chance de suivre la cadence de son maître et se laissa plutôt anéantir par son ennemi, probablement dans le but de ne pas dépenser les forces de l'original plus qu'il ne le fallait.

Son poing, traversant la matière non-organique du clone, continua sa course au point de le débalancer un peu, mais il se rattrapa d'une pirouette avant, se servsnt de cet élan comme d'un ressort afin de charger vers un autre ennemi...ou du moins c'est ce qu'il croyait. Dominé par le même genre de rêve qui avait plongé son seigneur dans l'inconscience, il resta figé sur place...le regard vide.

Ailleurs, un peu plus loin, le bras droit du combattant "divin" venait tout juste de terminer sa barrière lorsque, soudainement, la chaleur qu'il ressentait commençait à augmenter. Plissant les yeux, serrant les dents, tentant de rester concentrer, ses sens commençèrent néanmoins à lui faire défaut et bien rapidement, le sombre voile de l'inconscience le gagna, laissant son corps tomber au sol, inerte. N'ayant pas le temps de riposter, il n'eut le temps que de lâcher un soupire pendant que son clône, qui tentait de délivrer leur maître du maléfice, disparu sous le coup d'épée de la rouquine qui accompagnait le Yamada. Une action qu'elle avait aussi initiée sur l'un des deux combattants immobilisé...soit celui qui n'était pas devant l'autre Sunajin.

Là...le combat en entier semblait être suspendu. Tous les adversaires étaient immobiles...sauf ce qui se cachait derrière le demi dôme de terre et dont les combattant adverses avaient perdu de vue. Mais, Sobek devait toujours être perdu dans son subconscient...non? Il ne serait pas resté derrière cette demi-lune de pierre sans rien faire sinon...

_____________________

Plaquant ses deux mains griffues contre le sable, celui-ci se souleva sous la charge de chakra qui fut délivrée dans le sable, puis dans la pierre et la terre sous celui-ci. Le sol, partout devant la créature hybride et sur des dizaines de mètres vers l'avant, se mit à trembler et à craquer et rapidement d'innombrables pics de pierres pointus s'élevérent sur toute la surface de combat, embrochant tout ce qui s'y trouvait. Le demi-dôme éclata, les alliers du crocodiles poussèrent des cri de douleurs et tous les ennemis du crocodiles allaient devoir réagir sous peine de se retrouver avec de bonnes blessures aux jambes.

Pendant que le nuage de sable retombait, le corps du Crocodile réapparaissait entre les décombres de la protection Doton, son sourire carnassier aux sur sa gueule dentée. Décidement, celui-ci pouvait se sortir lui-même des maléfices de son adversaire...pas de chance.

Et si ses alliés se trouvaient maintenant bien amochés, ils étaient néanmoins sortis de cette misère qu'étaient les Genjutsu du Yamada...sauf un...le combattant qu'avait attaqué l'alliée de ce dernier. Lui...avait succombé de ses blessures.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Ven 9 Fév 2018 - 0:23

    Le senseur sombra dans l’inconscience à cause de la douleur et son clone fut intercepté par Kasuga avec brio, qui se recula aussitôt pour ne pas rester trop près de Sobek. Elle n’était que Genin mais semblait savoir se débrouiller sur le champ de bataille. Finalement, ce n’était peut-être pas une mauvaise idée qu’elle ait choisi de poursuivre la traque. Je n’avais pas peur qu’elle soit un fardeau. J’avais simplement peur pour sa sécurité. Même si nous avons choisi cette vie mortelle, la mort n’en demeurait pas plus agréable pour autant.

    Tous les sbires étaient hors d’état de nuire. Il ne nous restait plus qu’à bien les attacher, eux et leur chef reptile. Le clone n’avait pas atteint ce dernier : il devait donc encore se trouver sous l’emprise de l’illusion. Mais comme il était toujours dissimulé par le demi-dôme, la prudence était de mise. Mon duplicata et moi-même poursuivions notre marche vers la fameuse divinité lorsque le sol se mit à trembler.

    Un vers des sables géant ? Quelqu’un manipulait une nappe phréatique plus bas ? Ou directement le sol ? Un bref regard vers Kasuga : elle n’avait formé aucun signe. Alors qui ? Et quoi ? Aucun ennemi ne bougeait sauf… Sobek ? On ne pouvait le voir à cause du dôme ! Le reptile se déplaçait-il sous nos pieds ?

    « Éloigne-toi des secousses ! »

    Des pics surgirent du sol un peu partout sur le champ de bataille. Ce n’était pas Sobek lui-même. C’était du Ninjutsu ! Ici et là, des volutes de fumée apparurent pour remplacer mes clones. Je bondis aussitôt : mais contrairement aux autres je ne retombai pas. Je flottais dans les airs grâce à mon affinité Futon et je pris un peu de hauteur pour observer l’ensemble du terrain.

    Il y eut plusieurs cris de douleurs : Sobek attaquait même ses alliés sans distinction. Mais au moins, son attaque ne semblait pas mortelle : Kasuga devait s’en être sortie dans tous les cas. Je n’avais pas eu le temps d’éviter l’attaque et de m’occuper d’elle, hélas. Mon regard se posa là où se trouvait le demi-dôme un peu plus tôt : le reptile avait bien retrouvé sa mobilité. Son armure semblait moins épaisse qu’avant : sans doute pour améliorer sa mobilité ? Il maîtrisait donc le Taïjutsu, le Ninjutsu, et une spécialité le permettant de se départir des illusions. Pourtant je ne voyais nulle trace d’un quelconque sceau. Etait-il un Senseur ou un illusionniste lui-même ? En tout cas, il semblait être un combattant parfaitement équilibré entre le corps à corps et la distance… Doton. Maîtrisait-il d’autres affinités ? Je devais me méfier : je ne le pensais pas capable d’user de Ninjutsu étant donné que ses acolytes dressaient des défenses autour de lui.

    Si Sobek attaquait tout le monde sans distinction, Kasuga était en danger en restant ici. Mais si je lui disais de s’écarter, il saura pouvoir m’atteindre en l’attaquant elle… Et s’il gardait ses distances alors que sa pratique habituelle était de foncer pour tuer rapidement, c’était qu’il avait cessé de me sous-estimer. Je devais renverser la tendance : diminuer sa concentration tout en attirant son attention.

    « Tu as pris le temps de réfléchir à ce que je vois ! Alors Sobek ? Tu as finalement décidé de répondre à mes questions pour avoir la vie sauve ? Je suis toujours sur ton chemin et… Oui, il me semble que je respire encore. Ta divine prédiction se serait-elle fourvoyée ? »

    Toujours dans les airs, j’envoyais un simple shuriken sur le grand reptile. Rien de dangereux pour lui. Etant donné sa carapace, ça ne lui fera probablement rien du tout. Mais cela l’énervera peut-être ? Comme ce geste de la main qui l’incite à s’approcher ?

    « Je t’attends ô grand Sobek. Terreur parmi les terreurs. »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Ven 9 Fév 2018 - 22:51

Le combat a rapidement tourné en faveur des Sunajins. Tous les ennemis sont tombés sous le contrôle ou les attaques du duo protecteur. La fin paraît proche. Trop proche. Une sensation dérange Kasuga, sans pouvoir mettre le doigt sur l’élément. Un affrontement facile n’en est jamais un à la fin. Surtout dans la situation ou un monstre supposé divin se trouve être l’adversaire. Si l’absence de bruit annonce une victoire du groupe, la vérité est que le plus dur reste à faire. Positionnée en retrait en posture défensive, la rouquine sent fortement les secousses venant du sol. Le malaise ressenti venait de là, de cette énorme attaque préparée dans l’ombre du dôme de pierre, protégeant le géant écailleux… Celui-ci sort de derrière le mur en défigurant le terrain de grands piques de terre.

La zone touchée englobe tous les combattants, alliés et ennemis. Personne n’est épargné. On reconnaît bien le caractère d’un souverain, d’un être se servant des autres pour ses buts. Ses hommes ne sont que de la chair à canon depuis le début. Pourtant pas le temps de penser à eux, la protection de sa propre vie est essentielle et Kasuga le sait. Le temps de malaxer son chakra et le Kinton s’enroule autour d’elle pour former une armure totale sur son corps, une armure plus résistante que celle présente habituellement. Positionnant ses puissants avant-bras devant son corps, elle encaisse les colonnes de terre qui lui charge dessus. Par-dessus ses boucliers, elle aperçoit le Yamade se déplaçant par les airs. Une technique assez intéressante et efficace dans la situation qui donne de futures idées à la femme.

Quand le désastre est terminé, la Genin en profite pour récupérer un peu son souffle. Le poison ayant réduit sa réserve de chakra, l’utilisation de son armure demande beaucoup d’énergie. Si elle est encore en fonction pour le moment, elle ignore combien de temps elle la gardera si les attaques s’enchaînent. En clair, c’est une course contre le chakra pour la guerrière. Si elle arrive à la fin, Kioshi se retrouvera seul à combattre contre le criminel. Elle n’aura pas d’autre choix que de fuir pour ne pas mourir. Une honte pour une native de Taki no Kuni. Un Kinzoku meurt fièrement au combat s’il le faut. Pourtant, elle doit éviter de terminer son aventure ici, pas avec les objectifs encore à poursuivre. Mettant de côté son conflit interne, elle observe la scène entre le colosse et le Chûnin. Un petit pic envoyé à Sobek, sûrement en retour à son attaque. Kioshi ne recule pas, il va même provoquer le reptile. Tactique pour déstabiliser ou attirer l’attention sur lui plutôt que la Genin ? Les deux certainement, surtout qu’il avait déjà mis en garde la demoiselle avant de partir en voyage.

Le second round peut commencer. Sobek semble prévoyant, ne voulant certainement pas retomber dans une illusion. Attendant la réaction du monstre, Kasuga envoie à son tour 6 shenbons auxquelles elle ajoute la force du Fûton pour améliorer leur puissance. Ses cibles : les deux combattants blessés. Il ne faut pas qu’ils importunent Kioshi. C’est la seule action qui est assez utile actuellement, au vue de la puissance de Sobek. Ce qui lui pose problème contre lui, c’est son armure Dôton, sa grande vitesse de déplacement et sa force énorme. Trop de problèmes au final. La guerrière aimerait poser un sceau sur son corps, pour obstruer quelques-uns de ses mouvements. Malheureusement la communication est impossible en ce moment, sous peine de dévoiler tout à l’ennemi. Situation complexe qui doit à tout prix être en faveur du duo Sunajin pour arrêter le criminel…

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Ven 23 Fév 2018 - 21:30



Animateur

[i]Sous la terre, ses yeux s'illuminèrent d'une lueure dorée, intensifiant son regard reptilien qui fouillait maintenant la surface grâce à ses dons sensoriels. Tel un prédateur, il se déplacait en toute discrétion pour venir se situer directement dessous le Yamada, tel un grand requin blanc dans les profondeurs de l'océan  s'apprêtant à remonter sur sa proie. La terre bougeait autour de lui, lui laissant libre passage vers la surface. Sa tête commença à apparaître...mais il était déjà trop tard pour s'y fier. Sa vitesse était fulgurante, complètement hallucinante...et le bond qu'il fit fut prodigieux. Sa queue était la source de toute cette puissance, et c'était là une technique de chasse propre aux crocodiles qui attrapaient parfois les oiseaux planant aux dessus des marais dans lesquels ces monstres amphibiens se cachaient souvent.

Mais ça, seul le Yamada pouvait le voir, car tout juste autour de lui, un cyclone s'était formé et semblait aspirer tout ce qu'il y avait en son centre...vers le bas...là où la gueule béante du crocodile s'ouvrait vers lui.

______________________

Ignorant les paroles de l'interlocuteur, le clone se contenta simplement de relever les mains après qu'il les aient abattu sur le sol afin d'en faire sortir ses pics. Les clones avaient tous disparus et maintenant, ne restait que les deux réels Sunajin.

Pendant que l'un flottait au vent, l'autre décida simplement de le charger...mais sa frappe était si lente et misérable qu'un grand sourire carnassier illumina son visage. Un petit rire se fit entendre pendant que le reptil ne faisait qu'un simple pas de côté pour laisser l'attaque passer près de son flanc sans le toucher. Puis, ignorant presque entièrement la petite, ses mains se lières suite à une série de mudras pendant que son accolyte, malgré la douleur au jambes, composait ses mudras aussi. Le senseur fit donc apparaître

D'abord, un grand cyclone commença à se former autour du blondin volant, le coupant totalement de la vue de sa collègue tant le sable et la poussière se mélangeait aux vents turbulants, formant un cône d'énergie en pleine dépression, partant du haut jusqu'en bas.

Mais, c'est une vision qu'elle n'eut le temps que d'entre-apercevoir puisqu'elle devait tout d'abord s'occuper des attaques qui la visait.

________________________

Au centre de l'oeil du cyclone, les choses se corsaient pour le Shinobi volant. L'énergie des vents dépressifs qui tourbillonaient sur eux-même donnaient l'avantage sur le crocodile qui attaquait tel un véritable requin des sables. Propulsé par sa queue qui agissait tel un ressort mais aussi guidé par une vitesse inhumaine, il alla refermer sa gueule sur le Yamada...rafermissant tous les muscles puissants dont elle était fait pour l'immobiliser

Et si il avait bien été pris au piège dans cette technique, il saurait que ce n'était que le début d'une longue agonie car aussitôt seraient-ils tous deux retombés au sol que le sens du mot "souffrance" lui viendrait à l'esprit...et au corps pendant que le rire gras et sadique du combattant écaillé lui traverserait les os

Comme ses crocs.

info tech:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Sam 24 Fév 2018 - 23:20

    Ma provocation sembla porter ses fruits : le crocodile ne se concentra que sur moi. Cependant : je ne m’attendais pas à une tornade. J’espérais une approche plus directe de la part du dieu reptile. La tornade me ramenait vers le sol : je regardais donc là en m’attendant à voir un pic Doton pour m’empaler, mais je vis Sobek lui-même fendre vers moi malgré les vents descendants. Pourtant il était bien trop loin. Comment ? Son apparence… Celui-ci semblait plus volumineux : une armure plus épaisse l’enveloppait. Celle-là même dont Sobek s’était pourvue au début de l’affrontement. L’autre était une illusion ? Non. Il avait provoqué la tornade, et auparavant les pieux de terre… Du Ninjutsu ! Un clone peut-être ? Et celui-ci serait le vrai ?

    Sobek ouvrit sa gueule, laissant présager de son but tandis que j’étais ramené vers lui. La tornade m’empêcherait d’éviter son assaut, mais je pouvais toujours m’en protéger. Pourtant : sa position m’offrait une opportunité inespérée de l’avoir à son propre jeu. Je me recroquevillais légèrement : tentant de préserver mes organes vitaux du mieux que je pouvais et me préparant à encaisser le choc. Sa mâchoire pénétra ma chair sans grande difficulté, m’arrachant un cri étouffé entre mes dents. Mais j’étais encore conscient et bien en vie. Avais-je choisi la bonne option ? Il fallait savoir faire des sacrifices, et surtout savoir souffrir en étant ninja.

    J’étais donc pris dans la bouche du crocodile qui s’était tourné dangereusement vers le sol comme pour indiquer qu’il ne comptait pas en rester là. Je ne devais pas le laisser mener la danse trop longtemps ou je le regretterai. Sobek arborait une armure plutôt solide, mais elle ne protégeait pas tout son corps. Elle ne recouvrait pas l’intérieur de sa cavité buccale, là où je me trouvais justement. Sauf que ses dents m’empêchaient de me mouvoir et de lui asséner le coup décisif.

    Un courant tailladant s’expulsa de mon corps pour me libérer de son emprise et, ignorant la douleur des crocs, j’envoyais le membre le plus près de l’intérieur plus profondément encore, entouré d’un vent Fûton très puissant dans le but d’infliger suffisamment de dégât à Sobek pour le rendre inapte au combat. Je ne visais pas le fond de sa bouche, et donc le cerveau, mais plutôt vers le bas. Je ne voulais pas le tuer, mais le remettre en vie aux autorités de Suna afin qu’il puisse répondre à mes questions plus tard. Mais je ne devais pas me retenir pour autant, car lui ne s’offrirait pas ce luxe. Médecin, je ne devais pas m’inquiéter de le blesser grièvement : je pourrais très bien le maintenir en vie au moins assez longtemps pour qu’il puisse me répondre. S’il méritait sa réputation.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Mar 27 Fév 2018 - 20:32

La rage commence à prendre la jeune femme, voyant son attaque si facilement esquivée. Ne peut-elle rien faire face à ce monstre ? Doit-elle compter que sur Kioshi pour le capturer ? Elle savait dès le départ qu’il y aurait du challenge, mais voir ses efforts devenir vain ne peut que la rendre furieuse. Cette colère a déjà jaillis en elle, c’était pour la rencontre avec son ancienne équipe, un sentiment qui venait de la connaissance de ses propres faiblesses. Aujourd’hui encore, elle apprend qu’elle possède trop peu de compétence pour égaler les plus hauts. Pourtant, elle se doit de continuer, pour son camarade se battant, pour Kaze qui est en danger. Se mettant en posture, elle se prépare à en découdre à tout moment.

Sobek semble ricaner, ne prenant pas au sérieux la Genin. Son attention est portée à nouveau sur le Chunin flottant actuellement. Un détail qui énerve encore plus la rouquine. Cependant elle n’a pas tellement le temps d’être spectatrice, le senseur semble capable de continuer le combat lui aussi. Elle aurait dû se débarrasser de lui dès le départ, des trois sous-fifres, c’est celui qui a le plus compliqué la tâche. Les mudras s’enchaînent et voici qu’un pic de pierre fonce droit sur la guerrière. Elle aimerait bien détruire ce morceau de rocher, mais Sobek, bien qu’attirer par Kioshi, souhaite se débarrasser des trouble-fêtes. Pas étonnant, Kasuga avait prévu de faire la même chose pour que son supérieur puisse agir sans encombre. Mais au final, il a dominé les ennemis quasiment seul, utilisant nombreuses techniques et donc du chakra. Ne bougeant pas, la queue du reptile se rapproche rapidement dans le dos de la rouquine pour l’envoyer droit vers le pic.

- Pour quelqu’un censé soutenir son supérieur, je suis bien pittoresque…

La combattante saute par-dessus l’attaque du monstre puis se fait toucher par celle du senseur. L’impact l’a fait reculer mais rien de plus, son armure tient encore debout, c’est tout ce qui importe. Serrant les dents, elle utilise le peu de chakra restant pour avancer rapidement vers la cible principale et enchaîner sur une puissante charge. La rage déborde dans ses yeux, une lueur rouge, la même couleur que ses cheveux.

- A ton tour de déguster, SOBEEEEEK !

Elle ignore dans quelle situation se trouve Kioshi, elle n’essaie même pas de comprendre pourquoi il n’est pas en train de l’aider en ce moment. Tout ce qui l’importe et la tête du crocodile. Elle veut à tout prix en finir avec lui, en finir avec ses faiblesses…

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Jeu 22 Mar 2018 - 10:13

Citation :
Alors, j’ouvre cette parenthèse dans le RP pour présenter mes excuses. Il y a eu de petits changements dans l’équipe de narration et actuellement, je tombe en charge de cette traque. Le temps d’attente que vous ayez subit est inacceptable et je veux m’en excuser. Après ce poste, considérez que vous êtes libres de RP ailleurs. Je suis en train de discuter avec le Staff pour voir comment on va gérer la situation après coup.
Hari Kenjin


Animateur

La mâchoire d'un crocodile est dotée d'une puissance qui dépasse l'imagination, pouvant déchiqueter n'importe quelle proie, une fois pris à l'intérieur il était impensable de pouvoir s'en dégager. Alors qu'il voyait enfin le moment de terminer ce combat, il refermait sa grande gueule sur le sunajin. Sentant la chair fraîche de son adversaire au niveau de ces longues dents, il savait qu'il n'était plus dans un genjutsu et que cette fois-ci, son action avait atteint sa cible. On pouvait presque déceler un grain de folie dans son regard à cet instant précis, tel un chasseur venant d'attraper sa proie.

S'imaginant déjà au sol en train d'en finir avec cet arrogant shinobis, qu'elle fut sa surprise lorsqu'il sentit sa gueule se faire taillader de tous les côtés. Relâchant prise par réflexe, il comprit rapidement que sa position de force d'il y a quelques secondes allait se retourner contre lui. Aucune chance qu'un adversaire comme celui-là laisse une opportunité pareille. C'est donc avec un timing presque parfait que les deux combattants lancèrent un assaut des plus dévastateurs.

D'un signe rapide, un puissant vent de lame d'air sortie de la bouche de la bête, même si celui-ci était puissant, la réalité aurait dû être tout autre. En effet pris par le coup de son opposant, il ne put déverser toute sa puissance dans cette attaque. La suite allait être une chute indécise vers le sol, tombant en entraînant avec lui sa tornade. Celle-ci s'estompait en même temps que sa chute.


___________________________

Il riait sans se douter de ce qu'il se passait réellement dans cette tornade, lui n'était là que pour s'occuper des déchets. Son arrogance était telle qu'après son coup de queue il tournait le dos volontairement à son adversaire, qui dans sa tête restait une fourmi. Ne cherchant pas à savoir si son action avait atteint sa cible, il ne vit pas arriver la charge rapide de la kunoichi. Par chance pour lui, il avait deux camarades prêts à tout pour le sauver, même si au final il s'agissait d'un clone. Limité dans ces déplacements il comprit tout de même rapidement que la cible de ces shinobis était leur maître.

D'un plongeon olympique vers Sobek, il se mit devant lui pour le protéger du sable. Son faible corps ne put qu'être spectateur de la puissance du coup laissant place à une giclée de sang qui vint finir sa course sur le dos du crocodile et sur le visage de la sunajin. Le cri qui suivi était son dernier.

Tournant la tête en attendant son camarade souffrir dans une agonie rapide, il continuait de rire sans se soucier du reste. Son armure d'écaille l'avait protégé de la fin de l'assaut, elle ne pourrait plus lui servir pour ce combat mais il ne s'en rendait pas vraiment compte. Fixant la jeune combattante, il perdait patience.


Tu peux dire adieu à ta SsSuperbe armure ma jolie !

Formant une longue épée de terre, il vint frapper avec une certaine lenteur mais une grande puissance, la femme qui se trouvait en face de lui. Un assaut qu'il voyait comme le dernier.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Jeu 22 Mar 2018 - 13:09

    Sobek méritait bien sa réputation : alors qu’il aurait dû être surpris que je m’échappe à son emprise au lieu de me tordre de douleur sous ses crocs, il parvint à répliquer en même temps que moi. Sitôt que je sentis les premières douleurs de son attaque, je renforçais le mouvement de mon pied d’un courant d’air supplémentaire afin de parader son assaut. Cependant, j’avais évidemment un temps de retard par rapport à lui et je ressentis une blessure aussi vive que sa précédente morsure.

    C’était ainsi que nous tombâmes tous deux dans l’œil du cyclone qui se désagrégeait doucement. Je me retrouvais allongé sur le côté, fronçant les sourcils pour voir le reptile au milieu de tout ce sable que le cyclone avait remué. Lui était tourné vers moi, sa gueule ensanglantée prête à me mastiquer. Tout du moins, c’était ce que je pensais, mais il ne dit rien. La douleur l’avait-elle sonnée ? Nous étions dans la même position que lorsqu’il m’avait pris dans sa mâchoire, à moins d’un mètre l’un de l’autre. Je me redressais rapidement, retombant lors de mon premier essai. La jambe que j’avais utilisée pour l’attaquer était balafrée d’une large plaie comme si un poignard s’y était planté. Peut-être même avais-je l’os fracturé ? Qu’importe, ce n’était pas le moment de m’en préoccuper. Sobek pouvait passer à l’attaque d’un instant à l’autre. Il demeurait une lueur dans ses yeux : il était encore conscient après ma frappe ?

    Je roulais rapidement sur le côté pour me rapprocher de lui et posais une main sur sa gueule. Pas trop loin pour ne pas risquer une nouvelle morsure. Juste à l’entrée : sur la gencive. Là, j’augmentais vivement sa température avant de la diminuer tout aussi brusquement, mimant ainsi les effets d’une syncope provoquée lorsque l’on entre dans de l’eau froide après avoir été exposé au chaud. En plus intense, évidemment. Et s’il était véritablement un crocodile, un animal au sang-froid, il devrait être encore plus sensible au changement de température.

    Allongé sur mon côté sain, la main supra-latérale au contact de Sobek, mes pupilles solaires fixaient les siennes pour vérifier son état de conscience. J’étais sur mes gardes et avais conscience que cette approche était risquée. Mais je ne pouvais pas laisser passer l’occasion après notre échange précédent. Il était véritablement dangereux et il fallait s’occuper de lui au plus vite. Pas étonnant qu’il avait détruit plusieurs hameaux de Kaze avec aisance.

    Le cyclone s’était dissipé, et avec lui le sable retombait lentement. Si ses sbires voyaient leur chef à terre, peut-être abandonneront-ils le combat ? Ils verraient en tout cas que Sobek n’était pas un dieu mais qu’il était vulnérable comme tout mortel. Sinon, pourquoi étais-je parvenu à le mettre dans cet état ? Si Sobek tombait inconscient, il me faudrait alors me redresser et faire fi de la douleur. La garder à l’intérieur et arborer un sourire confiant pour montrer à ses suivants qui était le plus fort. Et ce ne sera qu’après le conflit que je pourrais faire tomber le masque et m’occuper enfin de mes blessures.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 307
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Sam 24 Mar 2018 - 13:17

Animé par la rage, la guerrière y met toute sa force pour asséner un puissant coup à ce monstre. Le reptile semble surpris de voir la rouquine encore debout. Il ne s’attendait sûrement pas tomber sur un soldat aussi féroce. Mais le combat doit finir maintenant, sinon il sera trop tard et elle ne pourra plus continuer. Arrivant à pleine vitesse, que ne fût pas la surprise pour Kasuga que de voir un des sbires se mettre sur le chemin vers Sobek. Aucun moyen d’esquiver, elle charge donc sur l’homme pour terminer sur son ennemi principal. La charge terminée, elle remarque les giclures de sang sur son visage et le dos du crocodile. Malheureusement, ce sang appartient à celui qui a fait office de bouclier humain. Résultat : un combattant mort et une armure brisée pour le criminel. Un seul mot pour décrire le sentiment de la jeune femme : déception. Malgré ses efforts, tout ce qu’elle a pu faire, c’est briser une armure. Même pas une plaie ou une égratignure. Le contrecoup de la grosse utilisation de chakra se fait sentir. Une attaque et elle aura utilisé toute sa réserve.

Le « Dieu » affiche toujours son sourire, un sourire narquois. Rien de tel pour énerver un adversaire plus faible, comme l’est Kasuga en ce moment. Finalement, il tourne à nouveau son attention sur elle, choisissant d’en terminer pour de bon. Face à face, les deux guerriers se fixe dans les yeux. D’un côté se trouve un monstre en pleine possession de sa puissance, de l’autre une kunoichi pris par la fatigue et presque sans défense. Dans ce monde, le plus fort domine et les plus faibles meurent ou sont soumis. Pour la Sunajin, hors de question de se soumettre à lui. Elle se tient donc, prête à subir une attaque, ce que compte faire Sobek. S’armant d’une épée de terre et prononçant une dernière phrase, il envoie l’arme directement sur Kasuga qui positionne ses énormes avant-bras de l’armure devant afin d’encaisser le choc.

Incompréhension. Tel est le cas quand la rouquine voit s’effriter le corps du reptile. Une technique ? Bizarre, surtout s’il crée une épée juste avant pour donner le coup final. Quand le mouvement du bras prend fin sur l’armure de la rouquine, elle se détruit instantanément. Tombant au sol, Kasuga reprend rapidement une posture de combat. Devant elle, un spectacle surprenant. Sobek ne bouge plus, disparaissant petit à petit en poussière. Qu’est-ce que ça signifie ? C’est une victoire ? Non, quelque chose ne va pas et elle le sent. Cherchant des réponses aux alentours, croisant du regard le senseur ennemi par la même occasion, elle aperçoit son supérieur avec Sobek. Deux Sobek… Comment et pourquoi ? Avec un peu de recul, la situation devient claire. Elle était depuis le début de son combat contre un clone. La rage monte en elle, voyant qu’elle n’était qu’un grain de sable pour le monstre. Le regard noir, elle se dirige vers le senseur encore là. Si Kioshi s’occupe du vrai Sobek, alors elle va s’occuper des autres et en profiter pour déverser sa colère.

- Hé toi le sous-fifre ! Ramène-toi ! Je vais vous montrer ce que ça fait de s’attaquer à Kaze. Tout comme l’autre homme, tu vas finir en charpie.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur] Sam 24 Mar 2018 - 17:40


Animateur

Le combat prit fin d'une manière assez étrange, étalé sur le sol après ce puissant coup de pied, la bête était encore sonnée, consciente mais dans l'incapacité de vraiment se débattre. Sa vue, elle, était floue, néanmoins il reconnaissait son adversaire, lui aussi sûrement sonné par ce choc.

Malgré cela le plus fort des deux réussis à prendre l'initiative, agissant le premier, le sunajin se rapprochait du monstre et d'un geste pourtant anodin, lui attrapais la gencive. Sobek ne comprenait pas où il voulait en venir, n'ayant plus la force, sur le moment, de fermer sa longue mâchoire, il était devenu un pantin. Une forte chaleur parcourut son corps pour chuter tout aussi rapidement, ce changement de température lui fit d'abord tourner la tête pour finir par tomber inconscient. Les Yamada avaient des ressources bien à eux, se voir trop grand trop vite l'amena à sa perte. Au final, le grand Sobek était devenu une proie et les sunajins des chasseurs aguerris.


----

Son clone finit lui aussi par disparaître en poussière, s'effritant juste avant de porter un dernier coup à son adversaire. Au final, aucun des deux sunajins n'avaient pu être vaincu et le Dieu redevint une simple bête.

Montrant tout son courage, celle qui semblait le plus en forme n'hésitait pas à provoquer le dernier survivant de cet affrontement. S'apercevant que son maître était inconscient voir mort et que son adversaire, le chef de ce magnifique duo, était debout, il prit peur et disparut dans un courant de sable. Une technique très simple qui ne lui donnait que quelques mètres d'avance, son avenir n'était guère glorieux, blessés aux jambes il essayait tant bien que mal de courir droit devant lui.

Plus qu’une simple victoire, c’est la vie de nombreuses personnes qui venaient d’être sauvés. Une légende venait de tomber, peut-être qu’une autre venait de s’écrire, en la personne de Kioshi et de sa camarade Kasuga.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Sobek [Event Animateur]

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque criminelles: Sobek [Event Animateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni-