N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Dim 14 Jan 2018 - 23:50


Traques criminelles

CONTEXTE

    Chitan, demi-frère assassin du Daimyo de Taki no Kuni, s'est échappé de prison depuis que la grande prison de Ame No Kuni ait été attaquée par un groupe de mercenaire. Sachant qu'il reviendrait poyr se venger, le Daimyo issu du clan Kinzoku demande alors à son conseil d'imprimer rapidement une annonce pour chasseur de tête. Une prime serait offerte à quiconque répondrait à cette annonce en venant rencontrer le Daimyo en personne dans son palais. Les villages Shinobi ont donc rapidement eus vent de cette terrible nouvelle et c'est pour cette raison que vous êtes envoyés à Taki no kuni. Il s'agit là probablement d'une chance pour votre nation de nouer des contactes diplomatiques avec cette puissance militaire qu'est le pays des cascades, mais aussi pour vous de se remplir les poches. Rendez-vous au palais du Daimyo, dans la capitale, où il vous attend afin de vous faire part de ses directives.


RÈGLES



    ¤¬ Pour ceux qui participent à une traque commune et qui sont donc en compétition vs une autre équipe pour retrouver un criminel, veuillez inscrire vos postes sous "Hide" afin de garder confidentiels les choix que vous ferez. Au début de chaque tours suivant (les tours seront toujours lancés simultanément entre les deux équipe) le tour précédent verra ses balises "Hide" être effacée. Les joueurs du forum pourront donc suivre votre évolution avec un tour de décalage afin d'éviter la triche.

    ¤¬ Les Criminels que vous traquez ne sont pas tous de simples criminels, ils sont des criminels endurcis et peuvent avoir des capacités spéciales ou des Kinjutsu adaptés  à leurs ps. Ce sont des "boss", des shinobis plus dangereux que la moyenne. Il se peut donc que queleus-uns d'entre eux aient des talents hors du commun. Si vous éprouvez le moindre problème, discutez-en avec votre animateur.

    ¤¬ Veuillez utiliser l'indicateur de chakra afin de suivre le fil de vos dépenses chakratiques.

    ¤¬ Toutes les traques demanderont un temps de réponse de 72 heures maximum (3 jours) de la part des joueurs. Si vous ne répondez pas durant ce laps de temps, vous serez rejetés de l'événements, sans discussion. Si vous ne pensez pas pouvoir respecter cette règle, ne vous inscrivez pas. Une pénalité de 100 pi sera déduit de votre bourse si vous abandonnez l'événement / êtes expulsés. (Un délais supplémentaire de 24h pourrait être alloué en cas d'urgence.)

    ¤¬ Aucun ordre de poste précis est établis. Vous postez dans l'ordre que vous voulez.

    ¤¬ Veuillez résumer toutes vos actions en ajoutant un "Spoiler" à la fin de votre poste. Vous devez aussi y afficher toutes les techniques utilisées. Seules les techniques Validées seront acceptées.

    ¤¬ Faites bien attention à vos actions, celles-ci auront une répercussion directe sur votre environnement. Les traques sont chronologiques et pourront donc affecter la trame de plus ou moins loin.

    ¤¬ Sauf exception, une petite pénalité sur votre gain pourra être déduit de son total si le criminel est tué et non capturé.


    ØParticipants :-@Jisetsu Hiyori, @Hoheinheim Van & @Gekei Mahiro (Team Iwa)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Mar 16 Jan 2018 - 20:02

Une nouvelle était récemment parvenue jusqu'au village de la roche. Celle-ci faisait mention de l'évasion de plusieurs criminels notoires, suite à l'attaque orchestrée sur la prestigieuse prison d'Ame no Kuni par un groupe de mercenaires. Dés lors plusieurs Pays s'étaient simultanément mis à offrir des récompenses en échange de la capture de ceux qui selon eux, reviendraient pour se venger. Voilà comment et pourquoi en découvrant le nom du Daimyo de Taki parmi les missives adressées à Iwa, Van s'était rué sur l'occasion d'y participer. Malgré les années et la chute de l'Empire, le Lumineux s'était toujours juré de récupérer son Temple à Taki un jour où l'autre. Cette mission aurait donc un double enjeu pour lui, puisqu'il s'agira du premier pas vers la rencontre du dirigeant actuel des Cascades.

Assurer la sécurité du Daimyo serait le parfait moyen de l'aborder où du moins d'amener le sujet du Temple lors d'une conversation. Pour l'heure, l'escouade envoyée à Taki se dirigeait encore vers les frontières du Pays de la Terre et se trouvait bien loin de sa destination...

Au nombre de trois, Van fut désigné chef de l'équipe qui se chargerait d'appréhender le criminel Chitan. L'équipe se composait de Jisetsu Hiyori et d'une femme au teint pâle et à l'allure noble. Van n'avait pas douté un seul instant qu'il retrouverait son compagnon lors de cette chasse. Après tout Hiyori partageait avec lui certains intérêts communs et plus notamment au sujet de Taki.
Pour ce qu'il en était de la Kunoichi, Van ne la connaissait pas et ne l'avait encore jamais vu au sein du village. Il ne connaissait pas ses motivations en se joignant à eux. Peut être était-elle une kunoichi envoyée personnellement par Kazuya afin de tenir les deux impérialistes à l’œil.

Van ~ " Et bien nous sommes chanceux Hiyori San ! Une charmante dame nous accompagne, bien que je ne connaisse pas encore son nom... Et nous faisons route vers le Pays des Cascades ! En tout cas cette occasion est véritablement un cadeau du ciel n'est-ce pas ? "

Ils continuèrent leur route en discutant de temps à autre sans oublier de garder une allure soutenue afin d'espérer êtres les premiers sur place. En effet si Iwa avait entendu parler de ces primes offertes pour la capture de tous les criminels, il ne faisait plus aucun doute que les autres nations et villages en auraient également entendu parler. Une fois à Taki, la prudence serait donc de rigueur. Déclencher un incident diplomatique attirerait bien trop l'attention sur le Pays. Pour le moment leur principale objectif était de rencontrer le Daimyo. Par la suite il se mettraient en quête d'informations au sujet de ce Chitan puis partiraient à sa chasse.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Jeu 18 Jan 2018 - 19:09



Lorsque l’oiseau s’est posé au rebord de la fenêtre, le Ninja l’a un instant observé pour mieux étudier le battement d’aile qui annonçait son nouveau départ. Mais devant l’insistance du volatile à faire du surplace, le shinobi d’Iwa finit par se pencher et remarque la petite note enroulée autour de la serre gauche. S’y prenant délicatement, il finit par récupérer le message avant que le piaf ne retrouve la liberté des airs. Sous un sourire discret, l’homme balafré sur tout un côté du visage porte enfin son attention sur la petite note qui lui est adressée. Il s’agit de Senji, un jeune homme rencontré au Temple d’Ao au Pays des Cascades lors d’une mission précédente. Depuis déjà quelques temps, ce garçon du site sacré lui envoie des informations en temps et en heure selon leur importance et leur urgence. Une véritable aide, qui s’est déjà montrée utile lors de certaines missions, notamment lors de contrôles aux frontières.

Cette fois-ci, le message est pourtant tout autre, et d’une gravité bien plus marquée. Depuis peu, Taki est agité par de sombres évènements ! Suite à une évasion qui relève du western, l’un des principaux opposants à l’autorité seigneuriale des Cascades se retrouve de nouveau dans la nature, et menace derechef le pouvoir en place. Sans grande surprise, le Daimyo a déjà envoyé plusieurs missives à travers le Monde de l’Ombre, espérant quelque renfort de la part des plus puissants. Mais grâce à ce contact privilégié et en bon lieu situé, le combattant aux pupilles dorées tient en main une information cruciale et qui ne peut que lui servir !
Récupérant rapidement quelques éléments qui trainent et lui seront utiles, Hiyori laisse son lourd manteau de combat retomber sur ses épaules pendant que la porte claque.


Après avoir contacté les bonnes personnes, et les avoir informé des évènements, une équipe a rapidement été montée et envoyée vers la frontière, afin de rencontrer au plus tôt le Seigneur Masataka. Pour l’équipe d’Iwa, c’est littéralement une course contre la montre. Il s’agit d’un pays aux frontières, longtemps lié à l’Empire, et dont les relations se sont naturellement dégradés au fil du temps, des combats et de la décadence impériale. Cette traque devient alors une occasion unique de repartir sur de nouvelles bases, et de se lier avec un pays voisin dont on peut attendre beaucoup !

Il était évident que, malgré son statut de Chef de l’Avalanche, Hiyori ne pourrait pas diriger cette équipe. Son passé était encore trop encombrant aux yeux de l’administration, et ses talents restaient à démontrer sur le grand terrain. Certainement ici une occasion de prouver sa valeur ! A la place est finalement choisi un homme déjà bien connu par le Jisetsu : Van Hoheinheim ! dont le passé – tout aussi brillant – a déjà maint fois étalé ses capacités et la confiance que l’on peut placer en lui ! Voilà déjà une bonne nouvelle pour cette aventure aux données encore inconnue … .

La marche est longue, mais les trois voyageurs ne se perdent pas. Tentant quelque approche pour créer un véritable lieu au sein de l’équipe, les deux hommes doivent encore connaître la jeune femme qui les accompagne, afin de mieux l’intégrer à leur entourage et à leur stratégie future. En ce qui le concerne, Hiyori préfère rester silencieux et attentif pour en apprendre le plus possible. Comme à son habitude, il n’a pas révélé toute son identité : il a pris l’habitude de se faire appeler « Hiyori », évitant ainsi de crier sur tous les toits une partie de ses capacités claniques.

Au bout d’un temps, le Balafré se décide néanmoins à souligner quelques éléments en sa possession. Hiyori a pris quelques mesures de sécurité avant le départ, et maintenant que la frontière est proche, il est temps d’arrondir certains angles avant le sérieux de cette affaire.

» J’ai contacté Senji à nouveau. D’après sa réponse, la demande du Seigneur Masataka a été envoyé aux plus grandes puissances Ninja, et on peut s’attendre à de la concurrence. Il faudra prendre garde à ne pas tomber dans un piège … . En attendant, aucune trace ou rumeur dans le pays sur les agissements de ce « Chitan ». Certains disent qu’il compte prendre le pouvoir et attaquera donc bientôt. D’autres disent qu’il préfère fuir la prison et se retrancher dans un pays voisin … .

Ces données sont assez vagues, mais le Chef de l’Avalanche – section Informations et Traque – a déjà avancé ses pions. En dehors de cet informateur local, il a également pris contact avec l’un de ses nouveaux atouts : un moine itinérant, qui gambade dans les régions du Nord et le tiendra informé s’il remarque quelque chose de suspect dans les alentours … .
Maintenant que l’aspect « actualités » est revu, il faut aussi prévoir les prochaines étapes ! Et n’étant pas chef de groupe, Hiyori peut – pour une fois !! – reposer sur les décisions d’un autre !

» Van-taichou, quelle est notre prochaine destination une fois arrivés à la frontière ? La capitale ? Ou verrons-nous un envoyé du Daimyo ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Lun 22 Jan 2018 - 1:04

@Gekei Mahiro est expulsé de l'événement pour ne pas avoir respecté les délais imposé.

L'événement se poursuivra donc sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Lun 22 Jan 2018 - 14:55



Animateur

L'arrivée au pays des cascades, jusqu'à sa Capitale, se fit sans encombre. Taki était, malgré la réputation de son gouvernement très militarisé, un pays calme. Les rivières qui parcouraient le pays, suivant une certain dégradation entre ses plateau du Nord au Sud, offraient non seulement cette sensation paisible au voyageur qui les longeaient, mais offrait aussi un moyen de transport rapide entre Marutagoya et le reste du territoire. De petits bateaux adaptés pour les rapides les descendaient constamment, transportant soit marchandises ou soldats d'un bout à l'autre du territoire sans trop de problème. Il était facile de croire en quoi il était difficile de prendre ce pays...avec un déplacement aussi rapide de leurs troupes.

Hors, là n'était pas la raison de notre aventure ici, aujourd'hui. La raison qui devait nous mener à Taki était de nature criminelle...et venait directement d'une annonce écrite de la main du Daimyo en personne, Kinzoku Masataka-Sama et c'était à son palais que celui-ci attendait de recevoir les mercenaires qui voudraient prendre part à cette chasse à l'homme contre nul autre que Kinzoku Chitan...son demi-frère.

Devant les portes de Reisui, les gardes procédèrent à un contrôle des nouveaux arrivants qui affluaient vers ses murs. Marchands, hommes politiques, noblesse des villes voisinnes...tous y passaient, même les iwajins venant offrir son aide au Daimyo. D'ailleurs, ceux-ci purent remarquer une présence accrue des autorités locales autour d'eux lors de la vérification de son identité...probablement dûe à leurs bandeauc. Quelques-uns d'entre-eux semblaient même surpris de voir des Shinobis de l'un des trois villages venir offrir leur soutient, mais ils laissèrent passer sans nécessairement poser plus de questions que nécessaire. Après tout, s'ils allaient voir le grand dirigeant de Taki, mieux vallait ne pas le faire attendre.

Escorté par un duo bien armuré, les iwajins furent amenés vers un petit domaine privé qui devait probablement servir de résidence secondaire au Chef politique des Takijin. Des palissades de fer forgée, hautes de trois mètres environ, encerclaient toute la zone. À l'intérieur de celles-ci, des statues faites du même matériel étaient dressées à l'image de tous les chefs Kinzokus ayant déjà existé d'un côté et de l'autre...tous les chefs vaincus par ces mêmes Kinzoku...en hommage aux combats qu'ils ont livrés contre l'illustre clan des manieurs du fer. Comme quoi les Kinzoku étaient dotés d'un réel sens de l'honneur dans la bataille.

Enfin, arrivé devant le Daimyo et désarmé pour l'occasion, les représentants du pays de la terre s'identifièrent devant l'homme assis sur sa grande chaise. Autour d'eux, tout n'était que flammes et metal forgé. La lumière des multiples torches et chandelles réfléchissaient sur les différentes décorations qui ornaient la pièce dont la plus imposante de celles-ci, suspendue au plafond tout juste au dessus du siège sur lequel était assis le patriarche de la nation. Un grand dragon de fer, dont la gueule brûlait d'une flamme vive, faisant sortir sa fumée de ses narines et de sa grande gueule dentée. Une image qui allait de paire avec l'expression sévère sur le visage de l'homme que venait rencontré le Hoheinheim et le Jisetsu. Malheureusement...ses traits semblaient aussi couvrir la maladie, enlevant à son prestige l'impacte qu'il pouvait avoir. Peut-être était-ce la raison pour laquelle il faisait appel à une aide extérieur?




-Kinzoku Masataka
Bienvenu à vous Iwajins. Il m'est plaisant de voir que le Tsuchikage semble prendre la menace qu'est mon demi-frère au sérieux. Dit-il en premier lieu, avant de mettre quelques choses au clair avec ses invités.
Sachez que ma position, étroitement liée à ce qu'était l'empire, n'a rien à voir avec mes pensées personnelles sur l'alliance que vous entretenez avec les autres villages Shinobi. Iwagakure, Konohagakure, Sunagakure...Taki no kuni...l'empire perdu de Kakeshuou. Nous nous battons tous pour nos propres idéaux et il serait hypocrite que de ressentir de l'hostilité envers ceux qui font exactement ce que nous faisons nous-même.

Comme quoi l'homme n'avait que faire des querelles et hostilités du peuple. Il paraissait donc être un guerrier, un vrai. Un homme qui ne faisait la guerre que pour ce qu'elle représentait dans sa quintessence. Un débat armé, une joute qui opposait simplement les idéaux de chacuns, à un niveau physique. Rien de personnel.

Se levant donc de sa chaise, prenant une canne afin de l'aider dans ses mouvements, il se dirigea vers la petite table tout juste à côté de lui afin d'en prendre quelques raisins qu'il commença à manger, tout en lançant une petite grappe envers chacun de ses invités. Suite à quoi il donna de plus amples informations sur son frère.


-Kinzoku Masataka
Chitan...il est un féroce adversaire je dois avouer. Comme moi et notre autre frère, il maîtrise l'art clanique du Kinton...mais est aussi un combattant de front très doué. Il vous faudra être plus malin que lui pour le vaincre, et non plus puissant. Il est rusé, mais bien trop souvent, sa fierté l'emporte sur sa raison. Et capturez le si possible...il doit répondre de ses actes envers la fami...!!!

Mais, à peine avait-il eut le temps de prononcer son dernier mot qu'un soldat blessé au ventre venait d'entrer dans la salle, ployant le genoux. S'avançant, il ne prit pas la peine de se présenter et alla directement au but:

Les enfants du Daimyo venait d'être enlevés. Chitan fuyait et avait emprunté la sortis Ouest, emportant avec lui les deux jeunes enfants du Daimyô. Personne ne l'a vu entrer dans la ville, pourtant tous les gardes étaient au poste. Le regard du Daimyô s'assombrit et aussitôt, il ordonna que l'on contrôle les frontières du pays. Puis, il se tourna vers les iwajins.


-Kinzoku Masataka

Rattrapez-le. Ramenez-moi mes enfants. Nous parlerons de votre récompense à votre retour. Ne le tuez que si nécessaire...je le veux à genou devant moi!

Gardes!! Escortez-les jusqu'à la sortie qu'à emprunté Chitan!


La panique venait de prendre le ton de la conversation. Décidément, ce Chitan devait être une réelle plaie pour cette famille s'il était capable de s'en prendre à des enfants.

Sans attendre une seconde de plus, le garde en charge des équipement des iwajins rappliqua aussi vite que possible en leurs rendant leurs biens puis, avec eux, se dirigea vers les porte Ouest


-Soldat
Suivez la route en direction sud! Nous avons envoyez une patrouille à la poursuite de Chitan, mais ce ne sont que de simple genins, ils ne pourront le suivre bien longtemps. Il y a une intersection plus loin. S'ils ont perdu sa trace il s'agit là du point de ralliement, ils pourront vous fournir les informations sur la direction qu'a pris Chitan. Foncez!


lancé de dés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Lun 22 Jan 2018 - 19:39

Le voyage jusqu'à Taki se poursuivit donc sans que le moindre incident ne vienne perturber la progression des trois Iwajins. Venant de l'Ouest, Van, Hiyori et Mahiro passèrent par Itabeï avant de longer la rivière à destination de Reisui la capitale. Là-bas se trouvait le Palais du Daimyo, lieu dans lequel ils devraient rencontrer le dirigeant du Pays afin d'en apprendre plus sur le sujet de leur mission. Sur le trajet, Hiyori rapporta quelques informations utiles à propos des intentions de ce Chitan. Il s'agissait apparemment du demi frère de Masataka. Un Kinzoku donc, qui saurait à coup sûr leur donner du fil à retordre. En attendant et pour l'heure, les seules autres données dont ils pouvaient disposer étaient encore d'imaginer quelles pourraient être ses intentions une fois de retour à Taki. A savoir chercher à prendre le pouvoir à son frère ou bien au contraire à rester caché.

Van ~ " Si Masataka en est venu à réclamer l'aide d'autant de mercenaires pour se défendre, alors je pencherais plutôt sur la probable prise de pouvoir. Quoi qu'il en soit, cette occasion est une chance en or et unique d'établir une relation de confiance avec le Pays. Nous devons impérativement capturer ce Chitan en premier ! "

L'évidence était limpide aux yeux du vieux Quinquagénaire. Pour le Jisetsu cette vérité devait l'être tout autant. Par contre Mahori, qui elle ne connaissait rien des petits secrets des ex-impériaux était certainement la seule à l'ignorer. A présent que les choses étaient claires, le Lumineux ne manqua pas de répondre à la dernière question posée par le chef de l'Avalanche.

Van ~ " Nous irons directement à Reisui. Le Palais du Daimyo s'y trouve et nous n'avons reçu aucun communiqué exprimant le besoin de le rencontrer ailleurs... "

Après plusieurs heures à arpenter les merveilleux paysages des Cascades, le trio arriva finalement devant les portes de la Capitale. Dés leur arrivée, les gardes postés aux portes procédèrent à une fouille complète du groupe. Ils trouvèrent sur le marionnettiste plusieurs rouleaux de parchemins éparpillés un peu partout dans ses poches. On l’interrogea brièvement sur ses prothèses, suspectant tout d'abord avoir déniché une arme cachée.

Enfin ils passèrent les portes et furent accompagnés par des gardes en armures jusqu'à la résidence secondaire de Masataka. Toutes leurs armes furent retirées, du moins toutes celles qu'il avait été possible de voir depuis l'extérieur. En effet le Lumineux ne pouvait se permettre de remettre l'intégralité de ses bras et jambes qui elles, étaient véritablement truffés de pièges et d'armes ninjas.

Mahiro elle, préféra attendre à l'extérieur. Après tout et si la raison de leur présence ici lui était déjà connue, celle-ci jugea plus utile de faire un tour dans le village afin d'interroger les passants. Van et Hiyori donc se rendirent seuls face au Daimyo de Taki. Celui-ci les accueilli vraisemblablement à bras ouverts. Van fut agréablement surprit de découvrir que l'homme auquel il aurait à faire, puisse se montrer si courtois et ouvert d'esprit. Le Daimyo néanmoins ne paraissait pas au mieux de sa forme. Il semblait souffrir d'une maladie, à moins que cela ne soit uniquement dû à la vieillesse.

Van ~ " Mes hommages, Daimyo Dono ! "

Masataka livra par la suite quelques informations complémentaires au sujet de son demi frère. Selon lui Chitan était un guerrier féroce et rusé. Cependant et comme tout guerrier, Chitan était également un homme empli de fierté parfois même au delà de la raison. Mais avant même que la conversation ne se termine, un garde fit subitement son entrée. Il vint confier au Daimyo que ses enfants venaient d'être enlevés par Chitan et que ce dernier avait prit la fuite par la sortie Ouest de la ville.

Dans la précipitation Masataka confia ses ordres et commanda au garde de conduire les deux iwajins auprès de la sortie. En chemin Van et Hiyori purent récupérer leurs armes. Ils se dirigèrent aussitôt vers la porte Ouest tout en écoutant les dernières indications données par le garde.

Van ~ " Yare yare... Toute cette agitation n'est vraiment plus de mon âge ! " Fit le vieil homme tout en débutant la composition d'une série de mudras. " Rattrapons ces Genins Hiyori San ! Et vite ! "


Un scorpion de taille humaine venait d'apparaître sous le Lumineux. Depuis toujours, Hoheinheim n'avait jamais été très bon en endurance. Aujourd'hui encore et dans sa condition extravagante, marcher était déjà bien laborieux. Alors courir...

Van ~ " Gardons le cap Hiyori ! Je vais me servir de ma détection pour tenter de les repérer... "

Puis sans tarder davantage, Hoheinheim ferma les yeux afin de se concentrer davantage. Toujours assit sur sa monture, il laissait le soin à cette dernière de maintenir sa vitesse au même niveau que celle d'Hiyori. Le Paysage défilait à vive allure autour des Iwajins.

Van ~ " Tout droit ! " Fit-il en rouvrant les yeux, une fois la signature de quelques chakras repérés.


Spoiler:
 

Lancé de dés



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Mer 24 Jan 2018 - 19:37


Le voyage est rapide, et les moyens de transport établis par le Pays des Cascades sont assez efficaces pour épargner à l’équipe de longues journées de marche ! En peu de temps, les voilà à Reisui et prêts à agir ! La jeune Mahiro est malgré tout laissé au point de contrôle, pendant que les adultes ont rendez-vous avec le Daimyo. Je vous passe la rencontre, vous en avez déjà eu deux versions et je rentre d’un concours avec sept heures d’écriture, maggle ! Quoi qu’il en soit, le Jisetsu balafré reste en retrait sans faire preuve d’irrespect. Il a conscience que, dans la partie du jour, il n’est que l’un des combattants, pendant que le rôle de la tête pensante est donné à son aîné. Il salue donc respectueusement le Seigneur des lieux, mais n’ajoute pas un mot, et préfère rester de côté. Prêtant malgré tout attention à tout ce qui est dit pour ne manquer aucun élément.

Le brusque retournement de situation change considérablement la donne ! D’une traque, on passe à une course ! Très tôt, les deux hommes sont menés par deux accompagnateurs qui les mettent sur la voie. Ce n’est pas le même point de contrôle qu’à l’entrée : dommage, car il n’est plus temps de prévenir Mahiro pour que la jeune Gekei puisse suivre ! Mais le temps presse, et il est impensable de rester sur place. Il faut avant tout rattraper le temps perdu, et retrouver la trace des fugitifs et des captifs.
Pendant leur course, les deux hommes se contentent de suivre la première route indiquée. Il est possible que la cible ait décidé de couper par les bois afin d’échapper à toute poursuite, mais la présence militaire est suffisamment forte pour qu’il soit repéré au prochain contrôle prochainement. A ce titre, mieux vaut se fier au chemin tracé. Par ailleurs, s’il faut retrouver des soldats de base avant toute chose, rien n’indique qu’il faille changer de direction. Cela laisse d’ailleurs du temps au Jisetsu pour faire part de ses premières impressions.

» Étrange comme début de mission, non ? On venait traquer un fugitif, et il se serait donné le mal de pénétrer le camp ennemi tout ça pour attraper deux gamins ? Difficile d’imaginer qu’il ait agi sans aide … .

La course ne cesse pas, et le Balafré prend soudainement un point de côté ! Un bref appui pour s’habituer à la douleur et complètement l’ignorer, et maintenir le rythme tout en continuant sur sa réflexion.

» … Et je trouvais le seigneur mal en point … . On peut s’inquiéter des plans de ce frère, mais il y en a un autre. Mieux vaut être méfiant sur le dénouement de cette histoire. Et sur la route à suivre !

A cette remarque, le Lumineux fait appel à ses dons sensoriels pour localiser les deux Genins sensés être plus avant. En les retrouvant plus rapidement, ils seront plus à même de tomber sur le kidnappeur et de faire d’une pierre deux coups : libérer les enfants et neutraliser la menace.

Après une course d’une bonne dizaine de minutes, le duo repère enfin deux silhouettes éreintées au milieu du chemin. Ne stoppant leur sprint qu’une fois à leur hauteur, Hiyori appose sa main sur le plus proche. Son regard doré se plonge dans les prunelles de son interlocuteur. En espérant qu’il ait des informations à lui fournir !

» Vous étiez les deux hommes en charge de la poursuite de Chitan ?! Est-ce que les enfants vont bien ?? Et dans quelle direction est-il parti !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Ven 26 Jan 2018 - 13:25



Animateur


Erreur:
 

Aussitôt arrivé aux portes Sud de la ville, il était facile de voir que le criminel avait bel et bien dû avoir de l'aide pour faire son sale coup. Même si le chemin qu'il fallait emprunté pour le rejoindre avait été clair, il n'en demeurait pas moins que Chitan n'était même pas visible de cette position, ce qui veut dire qu'il avait déjà une bonne avance. Heureusement, des troupes pouvaient êtres aperçues dans les vergers autour de la capitale et aux lisières des forêts un peu plus loin, prouvant donc qu'il empruntait bel et bien la route commerciale du Sud. Aller à l'intersection était donc bel et bien le bon choix à suivre.

Coursant contre la montre, ou le traître dans ce cas-ci, les iwajins finissent par voir apparaître un petit groupe d'environ trois combattant au loin. Il leurs fallu arriver un peu plus près pour constater que le chemin s'y divisait à cet endroit même d'ailleurs, démontrant là l'intersection dont ils avaient été informé. Ces hommes devaient donc être les genins parties à la poursuite du kidnappeur.

Approchant du trio, les étrangers tentèrent tout de suite de s'informer auprès d'eux, mais remarquèrent que quelque chose clochait.

*Jet de dé réussit*

Ces soldats possédait bien l'armure du corps militaire Takijin, mais elle semblait avoir été enfilée à la vas-vite. Quelques pièces manquait sur un ou l'autre des gardes. Les protèges poignets pour l'un, le casque pour un autre, et les protèges-tibia pour le dernier. Aussi, la morphologie de leur visage et le teint de leur peau différenciait un peu de celles des Takijins. L'on avait bien l'impression qu'ils n'étaient pas de la région...mais ce qui était le plus frappant, c'était leur manque de discipline et d'organisation pour des soldats devant être en plein devoir. En urgence même. D'ailleurs, lorsque les Shinobis s'approchèrenr d'eux, ils ne firent que le regarder sans même lui demander de décliner son identité. Ils étaient trop calmes...et parlaient bien trop vites.

-Gardes takijins
"Eh! On a essayé de le rattraper, mais il était trop rapide. Mais il est partis vers l'Est! Vers heeuuu...le temple."

[i] Disait-il vrai? Peut-être n'avaient-ils pas eus le temps de correctement mettre leur armure avant de partir et n'avaient fait que le stricte minimum? Peut-être que le fait d'être Genin ou soldat de bas rang expliquait ce manque de discipline dans leur attitude?

Ou était-ce qu'un leurre?

Une décision était à prendre.

1.Les croire et aller vers le temple.

2.Y voir une supercherie et prendre la route au sud.

3.Ou sacrifier du temps pour mettre les pendules à l'heure avec ces trois individus?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Dim 28 Jan 2018 - 15:18

Van ~ " En effet ... Je doute qu'un homme enfermé dans la prison d'Ame depuis si longtemps ait pu mettre en place un tel plan seul et sans informateur. Bien que l'état de santé du Daimyo reste mystérieux et préoccupant pour l'instant, nous devons néanmoins nous concentrer sur la véritable raison de notre présence à Taki à savoir ce Chitan ! "

Toujours élancés à la poursuite du petit groupe de Gardes partit en trombe à la poursuite du criminel, Hiyori et Van ne tardèrent plus à les rattraper. Une fois à leur niveau, il fut bien évident de remarquer qu'aucun n'avait su enfiler sa tenue correctement. Étrangement, leur couleur de peau était bien différente de celles de habitants locaux de la région. Sans connaître ni Van, ni Hiyori, ces derniers n'hésitèrent pas une seconde à leur délivrer les informations. L'un d'eux évoqua l'Est, puis se reprit en mentionnant le Temple. Hoheinheim supposa que le garde devait pensé au Temple d'Ao' qui lui se trouvait au Sud de Reisui et donc de leur position.

Van ~ " De quel Temple parles-tu ?! Le seul dans les environs se trouve au Sud de Reisui et non à l'Est ! " Fit-il en attendant le nom du dit Temple.

Le vieux Quinquagénaire connaissait Taki pour y avoir vécu pendant plus de vingt ans. Son Temple s'y trouvait et avait été construit lors des premiers instants de l'Empire. Bien entendu cela faisait quatre ans que Van avait rejoint le village caché de la roche des suites de la mort de l'Empereur et du Shukaï. Il ne disposait plus désormais du même réseau d'informateurs, et peut être qu'un autre Temple avait bel et bien été construit durant ces dernières années sans qu'il n'en ait entendu parler. Finalement tout ce que Van attendait des gardes négligés était le nom du Temple. Cela aurait au moins la valeur de confirmer ou de réfuter sa pensée mais aussi de prouver si ces gardes étaient effectivement biens des Takijins ou non.

Van ~ " Nous n'avons pas de temps à perdre alors pressez-vous de nous fournir des informations utiles et fiables ! Je constate que vous n'êtes pas fatigué c'est bien ! Avoir un cerveau est aussi utile. " Fit-il le visage ferme et strict. " Hiyori San je te laisse partir devant ! Transporter deux enfants doit être laborieux pour un seul homme. Si tu les rattrapes fais moi parvenir un signal pour que je te rejoigne au plus vite. Je vais resté ici et prendre le temps de démêler tout ça avec ces gardes incompétent ! Si tu ne vois aucun signal de ma part alors c'est que tu es dans la bonne direction. "


Une stratégie plutôt basée sur une maigre intuition mais qui leur assurerait au moins un minimum de 50% de réussite sans perdre trop de temps. En restant sur place Hoheinheim pourrait peut être trouver un indice dans les éléments du décors qu'aurait pu laisser l'un des enfants, ou même Chitan en les transportant. Une trace, un morceau de vêtement, peut être un jouet où même un tétine qu'ils n'auraient pas vu dans la précipitation. N'importe quoi suffirait à confirmer la bonne direction.

Ses capacités sensorielles toujours actives, Van espérait par ailleurs trouver un chakra éloigné ou une simple odeur. Le regard aux aguets, il faisait un rapide état des lieux tout en patientant le temps d'entendre sa réponse. Réponse qu'il ne manqua pas de réclamer avec une certaine impatience.

Van ~ " Quel est le nom du Temple Messieurs ?! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Mer 31 Jan 2018 - 2:15



Ayant activé son Kinnegan, Hiyori espère bien pouvoir lire dans les souvenirs et le passé proche de l’homme avec qui il discute pour confirmer les propos de ce dernier. Mais rien. Pas la moindre information intéressante ! A la place ne subside qu’un grand vide ; notre Jisetsu ne maîtrise donc pas totalement les affinités de son Dôjutsu légendaire. Une situation bien pénible, à laquelle il faudra remédier pour user pleinement de ses talents … .
Devant cet échec, il se détache de ses interlocuteurs alors que ceux-ci apportent leurs explications. Pendant ce bref monologue, l’Iwajin en profite pour jeter un œil autour de lui. Un embranchement, normal qu’on les attende là. Un territoire forestier qui permettra au kidnappeur de quitter la route quand il le souhaitera et de disparaître sans laisser de traces ! A l’heure actuelle, seule la sensorialité du chef d’équipe autorise les deux Ninjas à traquer leur cible décemment.

Lorsque la première erreur de diction et de logique survient dans le récit du combattant, le sourcil d’Hiyori s’arqueboute. Pardon, de quoi ? Son attention jusqu’à maintenant centrée sur le paysage et le retour de sa respiration, est maintenant déportée sur les trois lascars ! Pas si fatigués pour des gens sensés avoir couru après un fugitif ! Et après avoir vu ce croisement, et sachant par où il était parti, pourquoi ne pas s’être séparé pour continuer à suivre sa trace ?? Plus il y accorde du temps, plus le Balafré note les incohérences qui s’accumulent. Ces gars-là sont pas nets !

D’ailleurs, le capitaine de mission s’en rend rapidement compte ! Ces guerriers comprennent-ils seulement leur erreur de base ? Se mettre à dos quelqu’un comme Van Hoheinheim, quelqu’un qui porte le nom légendaire de Scientifique Fou, est l’une des plus grandes erreurs de l’Humanité ! D’ailleurs, l’ancien commence à s’impatienter. Ayant pris un peu de recul, le Jisetsu est désormais sur ses gardes au cas où un piège viendrait à les perdre au dépourvu. Sa main sur sa ceinture, près à dégainer et à combattre si cela est nécessaire, il préfère pour l’instant ne pas prendre trop d’initiatives. D’autant qu’il n’est pas sûr de la meilleure stratégie à adopter.

Lorsque Van lui donne l’ordre de suivre les indications des trois idiots, Hiyori fait une légère grimace. Se rendre, seul, dans cette direction, revient soit à se jeter volontairement dans un piège ; soit à diviser inutilement les forces. Le trentenaire est plutôt réticent à ce nouveau plan ! Mais lorsque le capitaine d’escouade dévoile ses raisons, il n’est plus temps de discuter. Chaque seconde où le binôme fait « une pause », les enfants s’éloignent avec leur ravisseur-pédophile-fétichiste-éleveur de lamas ou je ne sais encore quelle horreur.

» C’est noté ! S’ils ont menti, gardez-m’en un pour passer mes nerfs !

Sans plus attendre, le corps penché en avant et les bras ballants, l’ancien Impérial se jette dans la direction donnée et accélère le pas. Il doit impérativement trouver le frère du Daimyo afin de limiter la casse, et remplir cette mission au mieux ! D’autant … qu’il y voit aussi ses propres intérêts ! …


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Jeu 1 Fév 2018 - 16:18



Animateur

Bien bête serait le malheureux qui aurait tombé dans ce piège grotesque. Un pays comme celui des cascades ne se permettrait jamais d'avoir dans ses rangs des maillons aussi faibles que ces faux gardes et le Iwajin visait juste avec ses réflexions sur la discipline du trio qu'il avait devant lui. Aussi, ayant lui-même vécu dans ce pays, il était à même se reconnaître que le seigbeur Kinzoku ne permettrait jamais à sa garde d'avoir l'air aussi désordonnée. Le Kinzoku hors-la-loi n'avait probablement pas pu tout faire seul et ces trois là avaient biens le profil idéal pour êtres des espions ou des fauteurs de troubles tentant de couvrir la trace du criminel.

Malheureusement pour eux, le Hoheinheim était loin d'être un con et savait bien que tout ceci n'était que supercherie. Aussitôt eut-il proposé à l'un d'eux de nommer le temple en question, qu'ils se regardèrent d'un air perplexe. Aucun d'eux n'avaient la réponse...et ils se savaient piégés.

Voyant l'autre partir à la poursuite de Chitan, deux d'entre eux s'avancèrent pour bloquer son chemin, mais le troisième leva seulement la main pour leur en empêcher.
Décidément, il n'avait pas l'intention de commencer les hostilités.


-Criminel
"OOH!! Calmons nous d'accord? On gagnera rien à nous battre pour ce genre de conneries.

Écoutez...nous on a empoché l'argent sans poser de question hein, on fait ce qu'on nous a dit de faire et c'est tout.

Le gars, il est partie vers le Sud, vers le forum sur l'île. Il nous a simplement dit de prendre la place des gardes patrouilleurs et de dire à ceux qui partiraient à sa poursuite qu'il se rendait vers le temple. Mais j'vous jure, on en sait pas plus. On a accepté ce boulot pour le fric et c'est tout. On savait pas vers où il s'en allait avec ce truc.

Il a prit le chemin, il a prit le pont plus loin et veut se rendre à Shiomizu au Sud. Y'a des gens au forum d'arts martiaux, ils pouront ptete vous dire vers où il est allé ensuite...mais il nous a clairement dit de nous réunir là-bas, à Shiomizu, et qu'il nous y donnerait le reste de notre paie. Laissez-nous partir, on veut pas plus d'ennuis."

Et cette fois-ci, l'absence d'arrogance et même de fierté dans leurs visages indiquaient bien qu'ils avaient compris qu'il valait mieux pour eux de ne pas mentir. Probablement avaient-ils vus les enfants et ne s'attendaient pas à ce genre de travail sale après tout? Cela expliquait aussi comment Chitan pouvait avoir obtenu de l'aide aussi rapidement: il avait simplement payé des laquais sans rien leur dire de ses plans. Des gens sans réels attachements envers lui, qui ne risqueraient pas leurs vies pour quelqu'un qui ne faisait que leurs donner de l'argent...à moins de tomber sur de véritables zélés.

Alors, que choisirait de faire les Iwajins? Passer les ponts et se rendre directement à Shiomizu?

Ou s'arrêteraient-il au forum d'arts martiaux sur l'île d'abord?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Sam 3 Fév 2018 - 13:57

Finalement, une seule question du vieux Quinquagénaire suffit à démêler le vrai du faux et à rendre flagrante l'évidence. Les gardes ne connaissait rien de Taki, ni même le nom du Temple qu'ils avaient eut dans l'idée d'évoquer pour fausser la piste des Iwajins. Hoheinheim avait donc prit la bonne décision en intimant Hiyori de poursuivre malgré tout sur sa lancée. Tout ce qu'il lui restait à faire à présent était de le rattraper au plus vite afin qu'il ne manque pas le fameux passage menant jusqu'au pont.

Van ~ " Voilà une sage décision... " Fit le Lumineux visiblement bien mieux satisfait par ces aveux là. " Maintenant fichez moi le camp et que je ne vous revois plus trainer dans nos pattes ! "

Puis sans demander son reste, le vieux scientifique tapota par deux fois le flanc de sa monture aux allures biens singulières afin de lui indiquer de poursuivre sa course vers le Sud. Le scorpion s'élança aussitôt en ne laissant plus qu'une trainée de poussière derrière lui.

De nouveau les cheveux aux vents, Van profita de ces quelques brèves minutes de réflexions pour repenser à l'endroit où auraient dû se retrouver les gardes et Chitan. A son sens, un voleur d'enfants et ancien prisonnier n'aurait aucun intérêt à respecter sa parole et à payer des hommes qui finalement, n'auraient servi qu'à mener ses poursuivants sur une fausse piste. Pourquoi prendrait-il le risque de les retrouver plus tard et de leur donner le nom de l'endroit où il se rendait ? Le Lumineux imaginait bien mal celui ayant kidnapper les deux enfants du Daimyo, prendre un tel risque. A sa place, sa seule idée, serait de quitter le pays au plus vite où bien de rejoindre un endroit plus sûr.

Ce n'est qu'après dix minutes de courses intenses que Van fini par rattraper Hiyori. Il n'avait finalement eut qu'à suivre la trace de son chakra grâce à sa sensorialité pour remonter jusqu'à lui. Le rattraper fut sans aucun doute le plus difficile, mais le Scorpion su se montrer suffisamment rapide pour y parvenir.

Van ~ " Enfin je te rattrape Hiyori ! " Fit-il une fois à sa hauteur afin de l'interpeller. " Les gardes ont finalement avoués n'être que des mercenaires engagés pour fausser notre course. D'après eux, Chitan se dirigeait vers le forum Kusajin et a prétendu vouloir les retrouver à Shiomizu pour les payer... Je pense que nous devrions suivre sa trace la plus récente et ne pas chercher à rejoindre directement Shiomizu. D'après moi Chitan n'aurait aucun intérêt à tenir sa parole. Tout comme eux ont bien fini par le comprendre d'ailleurs... "

Ils approchèrent du fameux premier pont, et chemin qui les mèneraient jusqu'au forum. Une rivière entourait complètement cette parcelle de terre isolée à Taki, ce qui obligeait finalement à traverser les ponts de chaque côté pour traverser l’ilot de terre. Le Forum après ça ne sera plus très loin ce qui leur permettra de glaner quelques informations auprès des résidents locaux.

Van ~ " Le forum se trouve de l'autre côté continuons par là ! "

Le doigt pointé vers leur destination, le Lumineux n'était finalement parvenu à ressentir aucun chakra susceptible d'attirer leur attention. Ce Chitan était rapide pour avoir su tenir la distance jusqu'à présent. Néanmoins et si ce dernier était bel et bien passé récemment par le forum, alors Van ne doutait pas que quelqu'un l'aurait bien vu accompagné des deux enfants.
Ils suivirent ainsi le sentier menant jusqu'au campement Kusajin. Le Lumineux ne connaissait que trop bien cet endroit et le style de vie mené par ses résidents. Ici la force physique de chaque homme et femme était égale à celle d'un véritable colosse. Un idéal et une volonté défendus autrefois par celui que l'on surnommait le Guerrier Rouge...

Van ~ " Essayons de ne causer aucun incident lorsque nous serons au forum... Ces Takijins sont originaires de Kusa et aiment confronter leur force régulièrement. Crois moi tu n'aimerais pas recevoir un coup de n'importe lequel d'entre eux. Tâchons tout de même de récolter suffisamment d'indications concernant la route emprunté par Chitan ! "





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Lun 5 Fév 2018 - 10:53



Ayant maintenu la course sans ralentir, Hiyori passe d’arbres en arbres, évite les chemins sans pour autant les perdre de vue, avance prudemment mais rapidement en direction du Temple. Pour l’heure, il n’y a pas à être inquiet ; aucune bifurcation ne peut le faire douter du chemin qu’il a pris. Mais c’est là où le Jisetsu sait qu’il fera bientôt face à une difficulté. D’ici quelques kilomètres supplémentaires, il se retrouvera sur un carrefour et devra alors choisir soigneusement sa destination. Car s’il se trompe, la cible s’échappera avec les enfants, et il sera alors bien plus difficile de mettre fin à cette traque … .

Le fait qu’il soit pressé et qu’il pompe sur ses réserves pour retrouver le fameux Chitan le plus vite possible l’épuise peu à peu … . Fort heureusement cela joue à son aventure ! Ralenti dans sa course, il est bientôt rejoint par son compagnon d’armes qui l’informe du changement de route et reprend les rennes de la poursuite. Grand serviteur impérial, Van Hoheinheim a pendant longtemps été un membre actif de la gestion de ce territoire sous l’Ere impériale. Il en connaît ainsi les routes, les chemins et les trajets les plus rapides pour arriver à destination ! L’avoir choisi pour cette mission délicate relève d’une décision intelligente prise par la hiérarchie … .

Exposant au Balafré les progrès faits dans la situation, les deux hommes font chemin vers le Forum de Taki, autrefois établi par le Guerrier Rouge de Kusa. Autre grand personnage impérial, il avait fait de ces lieux un espace d’entrainement, de force et de charisme, où les plus puissants guerriers ont pour coutume de s’entrainer et de vendre leurs services. Pendant un temps, les forces légitimistes de Taki ont eu fort à faire pour conserver un contrôle sur cet espace impérial après la mort de l’Empereur-Dieu. Mais récemment, une forme de cohabitation et de coopération militaire permet un équilibre astucieux entre liberté et déploiement de force.
Mais c’est ce même point qui incite notre Chûnin à revoir la situation. La possibilité entre le port et le forum montre ici deux choix qui révèlent des stratégies complètement opposés ! L’homme se rendant au port cherche à fuir ! Tandis que celui se rendant au forum cherche à … .

» Van-taichou, je pense que c’est une prise de pouvoir !

Le Balafré sort de son silence et fait quelques pas plus accélérés pour revenir à la hauteur de l’imposant scorpion, et pour être audible pour le Chef d’équipe. Il ne perd pas la route des yeux, mais s’assure que ses idées sont bien comprises par son interlocuteur.

» L’enlèvement des enfants suite à une évasion ressemble à une assurance afin de fuir le pays. C’est un choix tout à fait logique, et nombre de navires permettraient à Chitan de fuir clandestinement sans être inquiété … . Mais le choix d’enlever des enfants … et de se rendre par la suite au forum, ce qui revient à pénétrer plus loin dans les terres et à s’exposer plus longtemps au danger d’une traque ne peut avoir qu’une seule motivation ! Il va certainement essayer de recruter des hommes au Forum qui l’aideront à prendre le pouvoir, avec la menace de la vie des enfants comme arme !

Le binôme fait son arrivée au forum. Ils restent un temps à l’entrée pour remettre les pendules à l’heure et dessiner leur stratégie. Van met en garde son collègue sur les dangers que représentent les lieux. De toute évidence, venir ici revient à obtenir une sécurité à toute épreuve ! Mais la cervelle bouillonnante d’Hiyori ne peut décidément pas s’empêcher de tourner à toute allure. Recruter des hommes ?? Mais avec quel argent ?? De quels fonds bénéficie-t-on lorsqu’on vient de s’évader de prison ? On n’est pas dans un Monopoly !

» Je n’ai pas de technique sensorielle comme vous. Je vais tenter de pénétrer les lieux et de me présenter comme mercenaire, cherchant du travail. Avec un peu de chances, je parviendrai à me rapprocher de notre cible. Je vous recontacte aussi tôt que possible … .

Sur ces mots, l’homme se sépare de son équipe et s’avance au cœur du forum. Il commence par porter un œil à droite et à gauche, et observe les lieux et ses passants. L’endroit est immense ! Il doit bien faire la taille d’un stade de foot ! Cà et là sont disposés quelques magasins afin de vendre le minimum nécessaire pour des missions futures ; quelques bars pour apporter un peu d’ambiance. Des crieurs, des clients, des mercenaires, bref. Ce joyeux décor témoigne d’une activité qu’on ne soupçonnerait pas dans un pays aussi calme que celui des Cascades !
Hiyori fait le choix de se diriger vers un stand d’offres d’emploi. Après quelques minutes, il parvient enfin à se frayer un chemin et à poser son regard sur l’immense panneau proposant plusieurs contrats. Ses yeux naviguent d’une affiche à l’autre, sans vraiment trouver dans l’immédiat ce qu’il recherche. Mais ce n’est sans doute pas aussi simple … . Si Chitan souhaite vraiment prendre le pouvoir, il ne risque pas de poster une annonce du style « A tous ceux qui veulent défoncer des gueules et boire le vin du seigneur, inscrivez vous pour un putsch valant son pesant d’or ! » … .

» ‘Y a des missions intéressantes ? Qui ne consistent pas à protéger une chèvre ou à quitter le pays pour marcher pendant des milliers de kilomètres ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Ven 9 Fév 2018 - 22:24



Animateur

Il n'y avait donc plus aucun doute, mieux valait poursuivre le chemin et laisser ces misérables mercenaires derrières. Ne détenant vraisemblablement aucune informations supplémentaire, les laisser à eux-même valait mieux que s'acharner plus longtemps sur leur sort...d'autant plus que le temps était une chose importante au vu de la situation actuelle. Chaque minute perdue à bavarder et tenter de recueillir de l'information signifiait une minute de plus pour le criminel qui semblait bien prêt à quitter le pays par les voies du Sud-Est. Néanmoins, avancer à l'aveuglette n'était pas non plus une option très avantageuse. Bien que petit en tant que pays, perdre un homme se faisait bien plus facilement que l'on pouvait le penser. Après tout, il pouvait tout aussi bien avoir prit un tout autre chemin à la dernière minute...et c'est pour cela qu'il fallait trouver un équilibre entre foncer le plus vite possible et poser les bonnes questions au bon moment.

Et jusqu'ici les Iwajins ne semblaient pas s'être trompés dans leurs choix. Après quelques minutes de courses, leurs yeux aperçurent le pont que devait avoir emprunter Chitan pour traverser l'île qui habritait le fameux Forum. Quelques toitures étaient d'ailleurs perceptibles au travers des arbres un peu plus au centre de cette masse boisée au centre de deux cours d'eau. C'était probablement là leurss trouveraient les informations qu'ils cherchaient. Un sentier après le pont semblait biffurquer en cette direction d'ailleurs.

Suivre ce sentier menait à l'entrée du domaine consacré aux arts martiaux. Une fois le chemin de terre emprunté, le duo se sépara en laissant soin à Hiyori de prendre les devant vers la zone marchande et commerciale de l'ère. À l'entrée, une arche taillée dans le marbre s'élevait, comme pour inviter les curieux à s'y rendre et sous cette arche...un groupe de personnes accompagnant une petite fille en pleure. Les gens, tous vêtus de pantalons larges et d'un haut traditionnel aux pratiquants des arts de combats, se mirent rapidement entre les nouveaux arrivés et la gamine, mais les Shinobi purent facilement remarquer à quel point elle jurait dans le décors: ses habits nobles, bien que tachés par la boue, ne laissait aucun doute sur son identité. C'était probablement la fille de Kinzoku Masataka...alors où se trouvait son frère...et Chitan?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Sam 10 Fév 2018 - 19:28

Pensif, Hoheinheim prend note de la réflexion faite par Hiyori en chemin, au sujet d'une plausible prise de pouvoir au Pays des cascades. Il était en effet plus que probable que Chitan cherche à faire chanter son demi frère en le privant de ses enfants. Cela lui permettrait entre autre de s'assurer de la pleine collaboration de son frère, quitte à lui imposer même de lui offrir Taki sur un plateau d'argent. Néanmoins le Lumineux devait bien reconnaître avoir du mal à croire, que les Kusajins du Forum puissent s'abaisser à venir en aide à un tel criminel. Ceux qui vivaient là étaient sensibles à l'honneur et à ces autres valeurs. Les imaginer prendre parti d'un voleur d'enfants, au risque de se faire chasser du Pays des Cascades était pour Van tout simplement inconcevable...

Lorsqu'ils arrivèrent devant le forum, Hiyori décida sans perdre de temps de rentrer dans le campement afin d'y partir quérir des informations. De nouveau seul, Van n'eut pas à attendre très longtemps avant de voir un groupe d'hommes accompagnés d'une jeune fille. La fillette était en pleure et portait une tunique noble tachée de boue. Au vue des circonstances, Hoheinheim n'hésita pas une seconde de plus à se diriger vers eux.

Van ~ " Messieurs, je me nomme Hoheinheim Van et je suis ici mandaté par le Daimyo de Taki, à la recherche de ses deux enfants. Le kidnappeur serait semble-t-il passé par le Forum en transportant avec lui un garçon et une fillette. Si vous me le permettez, j'aimerai vous poser quelques questions ainsi qu'à cette jeune demoiselle en train de pleurer derrière vous. "

S'approchant d'elle avec un aplomb des plus déterminé, le Lumineux prit tout de même soin de descendre de son scorpion géant afin de ne pas effrayer l'enfant. Déposant l'un de ses genoux à terre, il tenta de lui regarder les yeux en lui balayant les mèches du visage, du bout de son doigt mécanique.

Van ~ " Quelle est ton nom ma grande ? Souhaiterais-tu que je te vienne en aide ? Dis moi tout ce qui a causé ce si grand chagrin... "

Hoheinheim était habile de ses mots et savait s'y prendre avec les enfants. La voir si jeune lui rappelait Misaka, lorsqu'elle n'était encore qu'une petite fleur fragile. En tout cas et si la fillette était aussi facile à convaincre, Van ne tarderait plus à entendre ce qu'il s'était passé et si oui ou non il s'agissait bien de la fille du Daimyo.

Pendant ce temps Hiyori devait encore être en train de mener sa propre enquête au sein du campement. Peut être reviendrait-il avec une information utile et qui permettrait de connaître la position ou du moins la direction prise par Chitan.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Dim 11 Fév 2018 - 3:16



N’ayant pas obtenu d’informations intéressantes au panneau de renseignement, Hiyori scrute rapidement les différentes indications, mais ne trouve aucune offre pouvant correspondre au profil attendu. L’affaire commence à prendre une tournure de plus en plus chaotique ! Le seigneur renégat souhaite certainement s’emparer du pouvoir et faire pression sur son demi-frère par le biais d’otages. Ca, c’est relativement ok dans sa tête. Mais par la suite, proposer un rendez-vous au port tout en se dirigeant vers le Forum – à l’extrême opposé ! –, tout cela perd de plus en plus l’idée d’une logique suivie. Ici, l’homme pourrait certes trouver des mercenaires qui lui serviraient d’escorte ! Mais peut-il avoir assez de fonds pour cela en sortant de prison ? Et les passants du Forum seraient-ils vraiment du genre à bosser pour un kidnappeur d’enfants ? Les incohérences sont de plus en plus nombreuses, et il devient difficile de savoir dans quelle direction chercher.

Cette situation devient encore plus loufoque lorsqu’apparaît une gamine, couverte de boue et en larmes. L’escorte qui l’encadre est d’autant plus stupéfiante, car il serait difficile de croire qu’ils sont là pour la raccompagner chez ses parents ; un seul d’entre eux aurait certainement suffi ! Est-elle la fille du Daimyo, l’un des deux enfants enlevés ? Pour le coup, cette situation est difficile à démêler, car en souhaitant s’approcher de trop près, les deux Iwajins pourraient être vus comme de potentiels agresseurs. Dans le même temps, s’il s’agit d’un piège, les hommes ne tarderaient sans doute pas à se retrouver face à un groupe puissant cherchant à lui nuire. L’opération est délicate, car il est de plus en plus pressant de trouver des informations qui permettront la capture du salopard ! A chaque minute passée sans surveillance, notre lascar est bien capable de rassembler des troupes, de trouver du matériel, de se faire des alliés ou de fuir le pays ! Chose à éviter à tout prix … .

Observant du coin de l’œil la réaction de son chef d’équipe, Hiyori remarque ainsi l’avancée confiante et téméraire du Scientifique Fou vers le fameux groupe. Ne voulant pas se faire remarquer, le Jisetsu reste à distance ; mais il passe de groupes en groupes, afin de se rapprocher et de rester à portée de voix et d’action. Dans ce genre de situation, la solution est toute trouvée ! Si ça tourne au grabuge, il intervient avec l’avantage d’être sous le coup de la surprise, et viendra en aide à son compagnon ! Un plan de bataille inscrit dans tous les manuels … .

Dans le même temps, il tente toujours de résoudre le mystère de la gamine laissée derrière. Deux enfants auraient été trop compliqués à faire voyager ? Certes mais pourquoi relâcher la fille et non le garçon ? Simple préjugé sexiste ou calcul politique dans le souhait de conserver l’héritier tant désiré de la nouvelle famille de dirigeants ? Décidément, toute cette affaire prend une tournure complexe, et ne propose aucune alternative qui propose un heureux déroulement. Même si en fin de compte, on peut s’avouer soulagé : avec un enfant libéré, plus qu’un seul à libérer. Et si cette gamine est bien la fille du Daimyo, on ne peut qu’espérer que le kidnappeur ne fera pas de mal à son trésor, sans quoi il perdrait sa monnaie d’échange et son avantage tactique.

Vite, des infos, qu’on court après cet enfoiré !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Sam 24 Fév 2018 - 6:34



Animateur

La situation était critique et si la posture défensives des pratiquants d'arts-martiaux s'était d'abord montrée totalement justifiée et avait pu faire monter d'un cran les tensions déjà palpable entourant l'arrivée du nouveau venu et de son intérêt pour la gamine, les paroles qu'il prononça réussirent vraisemblablement à calmer le jeu et à attirer la sympathie des utilisateurs du forum. L'un deux, un gaillard grisonnant mais toujours au top de sa forme, s'approcha même afin de prendre la parole et simplement expliquer la situation au chasseur de prime engagé par le Daimyo...dont la fille semblait maintenant en toute sécurité.

-Gaillard
Que les divins soient loués...je ne sais pas si ce que vous dites est vrais, mais si tel es le cas vous n'avez rien à craindre pour la petite. Je l'ai retrouvé moi-même il y a quelques minutes à peine, pleurant sur le bord de route et j'ai vite reconnu là la petite demoiselle de Masataka-Sama. Ne vous inquiètez pas...elle m'a tout racontée et je me suis assuré moi-même qu'elle n'avait rien...

Katane-chan...peux-tu dire au brave homme ici ce qui t'es arrivé. N'aie pas peur...il est là pour ramener ton frère...enfin je l'espère.

Ces dernière paroles, beaucoup moins tendre sur le ton que le reste des mots qu'il avait prononcé à la petite, étaient bels et bien une menace voilée à l'encontre du Hoheinheim. Bien qu'il voulait bien le croire, lui octroyer une totale confiance serait un peut sot et probablement que le Iwajin pouvait bien le comprendre. Hors...dans l'urgence des événements, mieux valait peut-être ne pas poser de questions et simplement le laisser continuer sa traque avec le plus d'information possible.

Faisant donc un simple petit "oui" de la tête, la fillette tourna son regard noisette vers l'illuminé et lui dit simplement de sa voix enfantine, un petit et court récits de sa mauvaise aventure.


-Kinzoku Katane
Oncle Chitan a utilisé les vieux tunnels secrets de la ville pour nous sortir de notre chambre à ni-chan et moi! Il disait qu'il fallait partir, que Papa nous attendrait...mais il nous a menti! Il est partie avec Ni-chan parce que je courrais pas assez vite et que je ne faisais que pleurer. Je n'aime pas oncle Chitan il est méchant...il veut partir loin avec Ni-chan et Ni-chan lui aussi veut aller avec lui. Il dit que Papa ne veut pas lui apprendre ce qu'il voudrait apprendre et que seul Oncle Chitan lui a promit de lui apprendre à être un vrai combattant...mais moi je le vois! Je ne suis pas stupide comme Ni-chan...je vois que oncle Chitan lui fais pas de vrai promesse! Il ne fait que dire de mauvaise choses sur papa et Ni-chan le croit juste parce que papa est sévère avec lui!

Puis, pendant qu'elle croisait les bras et affichait une moue boudeuse, l'homme à la barbe grise et aux cheveux poivres et sels reprit la parole, énonçant alors les faits importants sur ce que lui aurait dit la fille du Daimyo quand il l'avait trouvée sur la même route d'où venait le scientifique.

-Gaillard
Nous avons déjà envoyé un de mes disciples aller chercher un soldat de Masataka-Sama pour qu'il la raccompagne à la capitale. De ce que la petite m'a dit, Chitan aurait prit le pont à l'Est et se dirigeait vers Shiomizu. Mais...maintenant que j'y repense et que tout est beaucoup plus claire dans mon esprit je vous déconseil de prendre ce pont. Contournez le...et passez directement par la rivière. Si vous êtes un Shinobi vous n'aurez pas de difficulté à la traverser. Je vous le dits parce que je veux vous faire confiance...mais il y a deux hommes que je ne connais pas qui trainaient autour du pont. Un d'eux faisait le guet alors que l'autre se glissait en dessous. Je les surveillais jusqu'à ce que j'entende la petite pleurer...cela m'étonnerait pas que ce serpent de Chitan ait bien planifier sa fuite. Nous avertirons aussi la garde de bien vouloir vérifier le tout.

Oh et dernier point...il y aura une intersection après le pont...plus loin qui ira vers le Nors et le sud. Vers le Sud vous irez à Shiomizu, mais il y a souvent des voyageurs qui s'y arrêtent pour se reposer. Les gens du coins connaissent bien Chitan et sa mauvaise réputation. S'ils l'ont vu passés, ne vous gênez pas de dire que vous êtes à sa recherche, ils vous aideront assurément.

Puis, indiquant au Shinobi le sentier à prendre pour se rendre à la rivière sans passer trop près du pont en question, il lui souhaita ensuite bonne chance en toute sincérité.

choix:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Sam 24 Fév 2018 - 15:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Dim 25 Fév 2018 - 13:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa] Mar 20 Mar 2018 - 8:49

Citation :
Alors, j’ouvre cette parenthèse dans le RP pour présenter mes excuses. Il y a eu de petits changements dans l’équipe de narration et actuellement, je tombe en charge de cette traque. Le temps d’attente que vous ayez subit est inacceptable et je veux m’en excuser. Après ce poste, considérez que vous êtes libres de RP ailleurs. Je suis en train de discuter avec le Staff pour voir comment on va gérer la situation après coup.
Tsugeku Getaku

Les deux Iwajins traversaient la distance en approchant du pont. Le pont est planté sur de solides fondations de pierre supportant sa structure en bois. Malgré la rivière calme, les eaux profondes provoquent un remoud en passant en-dessous. Le chemin continue plus loin à travers un boisé peu dense, composé principalement d’arbre aux troncs minces. Le son de la rivière est lentement remplacé par celui des feuilles qui s’agitent sur les branches maigrelettes, mais en santé des arbres. Il vous près de une heure, même en courant, pour traverser la forêt. Rien ne semble suggérer le passage récent d’un individu, mais la terre meuble et les capacités de votre proie y sont certainement pour quelque chose. Le vent semble devenir de plus en plus important alors que vous sortez du creux légèrement boisé.

En ressortant des bois, vous pouvez embrasser du regard de grandes plaines vertes. Ces dernières semblent s’étendre à perte de vue et le chemin les traversent en se dirigeant vers le Nord. Van peut ressentir la présence d’un homme un peu plus, il ne semble pas en mouvement. Après plusieurs minutes, vous pouvez apercevoir un groupe de voyageur. Un d’eux est assis. Ce dernier est sur le rebord de la route. Il porte plusieurs blessures ses avant-bras, visiblement fait par une lame. Utilisant sa lame planter dans le sol pour poser ses mains, il reprend son souffle en grimaçant parfois de douleur. Alors que vous approchez, l’homme lève les yeux vers vous, un peu méfiant. Son sang goutte doucement sur le sol, mais malgré la présence du liquide vermeille, il ne semble pas en danger.

En approchant de lui, il saisit son sabre, sans le relevé du sol, visiblement méfiant. Il vous fixe, quelques secondes, sans rien dire. Seul le souffle du vent qui fait s’agiter les hautes herbes de la plaine viennent troubler ces quelques secondes de silence. Dès que vous vous adressez à lui, il se détend brièvement, hochant la tête malgré son souffle court.

- « J’ai été attaqué par un homme… Il traînait avec lui un enfant… J’ai essayé… Mais son clone a suffi… À me ralentir et me blesser. Il a essayé de s’en prendre aux voyageurs. »

Fréquemment, il interrompt ses phrases pour reprendre son souffle. En parlant du clone, il pointe un peu plus loin devant lui. La terre porte les traces de plusieurs pas et un combat entre deux personnes à visiblement eu lieu. Évidemment, il y a un peu de sang, mais aucune trace d’une arme ennemie ou autre chose. Rien d’inhabituelle si son ennemi était bien un clone. Il finit par se relever de sur son rocher, sans attendre, il répond à vos questions et accepte de vous donner quelques informations.

- « Il est parti vers le Sud-Est. Je ne pense pas qu’il va vers le Nord. Il avait l’air sacrément pressé. J’imagine avec un enfant… mais… je n’en sais pas plus. »

L’homme semble sincèrement désolé. Il refuse votre aide et se contente de fouiller dans une de ses sacoches. Il sort des bandages et les enroulent sur ses avant-bras en vous souhaitant la meilleure des chances. La nuit va tomber bientôt et la traque va devenir plus difficile sans connaître la destination finale de votre cible. Si au début la lueur orangée du soleil est largement suffisante, rapidement, la pénombre peut vous causer des problèmes, la nuit ce sera pire.

Pendant ce temps, le clone de Hiyori semble se diriger vers Shiomizu. Il a coupé en diagonale, se rendant directement vers sa destination. Il parcourt les distances, légèrement ralentis par l’absence de chemin, mais la ligne droite lui offre la chance d’approcher bien plus vite du point. De toute façon, pour vous, l’objectif était tout autre. Alors que la lumière du soleil fini de baisser, il fait une légère pause. Au loin, il peut apercevoir un homme, seul, qui se déplace rapidement. En plissant les yeux, le clone reconnaît le bandeau de Konoha. À regret, il pince les lèvres pour disparaître, faisant parvenir toutes ces informations à son créateur. Il semble que les Iwajins ont été devancé…

Citation :
Alors, comme mentionné, je vais discuter avec le Staff. Techniquement, la traque est terminée et malheureusement l’équipe de Konoha a l’avance. La traque va se continuer avec eux, mais je suis ouvert à suivre vos réponses. Techniquement, vous pouvez RP n’importe où, vous pourrez même rejoindre le topic de Konoha, mais laissez-moi le temps de faire le build up. Je vous MP à ce moment. Je tiens vraiment à m’excuser pour la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa]

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque criminelle commune: Chitan [Team Iwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Taki no Kuni-