N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 14 Jan 2018 - 23:51


Traques criminelles

CONTEXTE

    Chitan, demi-frère assassin du Daimyo de Taki no Kuni, s'est échappé de prison depuis que la grande prison de Ame No Kuni ait été attaquée par un groupe de mercenaire. Sachant qu'il reviendrait poyr se venger, le Daimyo issu du clan Kinzoku demande alors à son conseil d'imprimer rapidement une annonce pour chasseur de tête. Une prime serait offerte à quiconque répondrait à cette annonce en venant rencontrer le Daimyo en personne dans son palais. Les villages Shinobi ont donc rapidement eus vent de cette terrible nouvelle et c'est pour cette raison que vous êtes envoyés à Taki no kuni. Il s'agit là probablement d'une chance pour votre nation de nouer des contactes diplomatiques avec cette puissance militaire qu'est le pays des cascades, mais aussi pour vous de se remplir les poches. Rendez-vous au palais du Daimyo, dans la capitale, où il vous attend afin de vous faire part de ses directives.


RÈGLES



    ¤¬ Pour ceux qui participent à une traque commune et qui sont donc en compétition vs une autre équipe pour retrouver un criminel, veuillez inscrire vos postes sous "Hide" afin de garder confidentiels les choix que vous ferez. Au début de chaque tours suivant (les tours seront toujours lancés simultanément entre les deux équipe) le tour précédent verra ses balises "Hide" être effacée. Les joueurs du forum pourront donc suivre votre évolution avec un tour de décalage afin d'éviter la triche.

    ¤¬ Les Criminels que vous traquez ne sont pas tous de simples criminels, ils sont des criminels endurcis et peuvent avoir des capacités spéciales ou des Kinjutsu adaptés  à leurs ps. Ce sont des "boss", des shinobis plus dangereux que la moyenne. Il se peut donc que queleus-uns d'entre eux aient des talents hors du commun. Si vous éprouvez le moindre problème, discutez-en avec votre animateur.

    ¤¬ Veuillez utiliser l'indicateur de chakra afin de suivre le fil de vos dépenses chakratiques.

    ¤¬ Toutes les traques demanderont un temps de réponse de 72 heures maximum (3 jours) de la part des joueurs. Si vous ne répondez pas durant ce laps de temps, vous serez rejetés de l'événements, sans discussion. Si vous ne pensez pas pouvoir respecter cette règle, ne vous inscrivez pas. Une pénalité de 100 pi sera déduit de votre bourse si vous abandonnez l'événement / êtes expulsés. (Un délais supplémentaire de 24h pourrait être alloué en cas d'urgence.)

    ¤¬ Aucun ordre de poste précis est établis. Vous postez dans l'ordre que vous voulez.

    ¤¬ Veuillez résumer toutes vos actions en ajoutant un "Spoiler" à la fin de votre poste. Vous devez aussi y afficher toutes les techniques utilisées. Seules les techniques Validées seront acceptées.

    ¤¬ Faites bien attention à vos actions, celles-ci auront une répercussion directe sur votre environnement. Les traques sont chronologiques et pourront donc affecter la trame de plus ou moins loin.

    ¤¬ Sauf exception, une petite pénalité sur votre gain pourra être déduit de son total si le criminel est tué et non capturé.


    ØParticipants :-@Nara Natsuki (Team Iwa)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Lun 15 Jan 2018 - 12:30

Après que la nouvelle soit arrivée sur leur bureau, et qu'ils en aient discuté très longuement, il avait été établit par les trois Intendants de Konoha qu'il y avait là une excellente opportunité pour reprendre contact avec le Pays des Cascades. Ce Pays qui a autrefois accepté sans lutter de s'acoquiner avec l'Empereur se retrouvait aujourd'hui dans une position assez affaiblit par les nombreux conflits qui ont résulté avant et surtout après la chute de Kakesuhou. Le Pays du Feu ayant fait parti des rebelles, et ayant activement participer aux raids pour éradiquer les vestiges de l'Empire sur les terres des Cascades, l'on ne pouvait pas dire que les relations entre les deux Pays étaient des plus cordiales. Est-ce que l'on avait forcément envie d'avoir en allié une Nation pro-Empire qui a ouvert grand les bras à l'idéologie de l'Empereur ? Peut-être pas, mais il valait mieux avoir des amis que des ennemis.

Et s'il fallait garder ses amis près de soi, il valait mieux garder ses ennemis encore plus près...

L'occasion donc de reprendre contact dans des circonstances favorables se présentait aujourd'hui, sous la forme d'un avis de recherche. Un criminel de la famille du Daimyo était une fuite, et il y avait de bonnes chances pour que ce dernier tente de s'en prendre à la tête pensante du Pays. Probablement que si cela n'avait pas été le cas, le concerné ne se serait pas donné tant de peine... Compte tenu des circonstances, il apparaissait qu'il serait mieux que ce soit l'un des trois Intendants de Konoha qui mène à bien cette traque.

Ayant perdu à la courte paille, ce fut Natsuki qui se mit en route le matin suivant.

Vêtu comme à son habitude pour les longs voyages, il avait enfilé un ensemble bleu nuit à la fois léger et chaud, dont la cape sans signe distinctif l'enveloppait et semblait refuser de flotter au vent dans sa course. Débarrassé du plâtre au bras droit qu'il avait dû longtemps porter, il s'assurait de garder les doigts au chaud à l'aide d'épais gants de cuir. Ses seuls et uniques bagages semblaient tenir dans sa sacoche de ceinture et son gilet tactique de combat à poches multiples.

Compte tenu de l'annonce, il n'eut pas trop de mal à passer la frontière. Il pénétra ainsi dans le Pays des Cascades, qui contrairement à d'autres n'était pas très différent de celui du Feu, que ce soit en terme de climat ou de topographie. Pas de quoi se sentir dépaysé, surtout qu'il ne séjournera pas très longtemps ici. Le temps du voyage, celui de trouver et de neutraliser le criminel recherché, celui de discuter politique avec le Daimyo, et celui de rentrer. Il estimait le tout à deux semaines.

Il était important d'être optimiste dans la vie.

Finalement arrivé à destination, ce fut désarmé et présentable qu'il fut conduit à la rencontre du Daimyo. N'étant clairement pas son égal, il s'inclina respectueusement, et s'abstint de regarder l'homme directement dans les yeux.


« Je vous présente mes respects, Seigneur Kinzoku. Je m'appelle Natsuki, du clan Nara, et je me rends devant vous au nom de Konoha, où j'occupe le rôle d'Assistant du Hokage. Nous avons reçu votre demande ouverte pour traquer l'individu nommé Chitan que vous cherchez à neutraliser, c'est pourquoi j'ai été envoyé en espérant pouvoir être la solution à votre problème. »


Il marqua un instant de pause. Il savait que tous les regards étaient sur lui, à guetter le moindre geste suspect. Ils avaient raison de le faire.


« Je sais que les relations entre nos deux Pays ne sont pas les plus amicales qui soient compte tenu de nos Histoires respectives, mais c'est justement pour tenter de faire table-rase de ce passé que je suis ici aujourd'hui. Pour tendre une main ouverte plutôt qu'une lame vers un voisin dans le besoin, et transformer cet événement épineux en la première marche vers des relations moins hostiles entre nos deux Nations. »


A chaque problème son opportunité.


« Concernant la traque de Chitan, afin de la garantir, je souhaiterai pouvoir être informé de tout ce que vos archives savent sur lui : ses capacités, ses faits d'armes, un profil psychologique, ses habitudes, et le dernier lieu où il a été aperçu. »


Mieux l'on est préparé, et moins il y a de surprises : elles sont en générales peu appréciées dans le monde shinobi, car trop souvent mortelles... Et puisque l'on parlait de cela.


« Il y a aussi une dernière zone floue que je souhaiterai lever : préférez-vous que Chitan soit éliminé ou incarcéré ? Sans que la notion de récompense entre en ligne de compte, j'entends. »


Considérant la traque comme un objectif secondaire vis-à-vis de son assignation principale, il préférait avoir le Daimyo de bonnes conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Lun 22 Jan 2018 - 14:46



Animateur

L'arrivée au pays des cascades, jusqu'à sa Capitale, se fit sans encombre. Taki était, malgré la réputation de son gouvernement très militarisé, un pays calme. Les rivières qui parcouraient le pays, suivant une certain dégradation entre ses plateau du Nord au Sud, offraient non seulement cette sensation paisible au voyageur qui les longeaient, mais offrait aussi un moyen de transport rapide entre Marutagoya et le reste du territoire. De petits bateaux adaptés pour les rapides les descendaient constamment, transportant soit marchandises ou soldats d'un bout à l'autre du territoire sans trop de problème. Il était facile de croire en quoi il était difficile de prendre ce pays...avec un déplacement aussi rapide de leurs troupes.

Hors, là n'était pas la raison de notre aventure ici, aujourd'hui. La raison qui devsit nous mener à Taki était de nature criminelle...et venait directement d'une annonce écrite de la main du Daimyo en personne, Kinzoku Masataka-Sama et c'était à son palais que celui-ci attendait de recevoir les mercenaires qui voudraient prendre part à cette chasse à l'homme contre nul autre que Kinzoku Chitan...son demi-frère.

Devant les portes de Reisui, les gardes procédèrent à un contrôle des nouveaux arrivants qui affluaient vers ses murs. Marchands, hommes politiques, noblesse des villes voisinnes...tous y passaient, même le Konohajin venant offrir son aide au Daimyo. D'ailleurs, celui-ci pu remarquer une présence accrue des autorités locales autour de lui lors de la vérification de son identité...probablement dûe à son bandeau. Quelques-uns d'entre-eux semblaient même surpris de voir un Shinobi de l'un des trois villages venir offrir son soutient, mais ils laissèrent passer sans nécessairement poser plus de questions que nécessaire. Après tout, s'il allait voir le grand dirigeant de Taki, mieux vallaiy ne pas le faire attendre.

Escorté par un duo bien armuré, le Konohajin fut amené vers un petit domaine privé qui devait probablement servir de résidence secondaire au Chef politique des Takijin. Des palissades de fer forgée, hautes de trois mètres environ, encerclaient toute la zone. À l'intérieur de celles-ci, des statues faites du même matériel étaient dressées à l'image de tous les chefs Kinzokus ayant déjà existé d'un côté et de l'autre...tous les chefs vaincus par ces mêmes Kinzoku...en hommage au combats qu'ils ont livrés contre l'illustre clan des manieurs du fer. Comme quoi les Kinzoku étaient dotés d'un réel sens de l'honneur dans la bataille.

Enfin, arrivé devant le Daimyo et désarmé pour l'occasion, le représentant Konohajin s'identifia devant l'homme assis sur sa grande chaise. Autour d'eux, tout n'était que flammes et metal forgé. La lumière des multiples torches et chandelles réfléchissaient sur les différentes décorations qui ornaient la pièce dont la plus imposante de celles-ci, suspendue au plafond tout juste au dessus du siège sur lequel était assis le patriarche de la nation. Un grand dragon de fer, dont la gueule brûlait d'une flamme vive, faisant sortir sa fumée de ses narines et de sa grande gueule dentée. Une image qui allait de paire avec l'expression sévère sur le visage de l'homme que venait rencontré le Nara. Malheureusement...ses traits semblaient aussi couvrir la maladie, enlevant à son prestige l'impacte qu'il pouvait avoir. Peut-être était-ce la raison pour laquelle il faisait appel à une aide extérieur?




-Kinzoku Masataka
Bienvenu à vous Konohajin. Il m'est plaisant de voir que l'Hokage semble prendre la menace qu'est mon demi-frère au sérieux. Dit-il en premier lieu, avant de continuer sur les paroles de son invité.
Sachez que ma position, étroitement liée à ce qu'était l'empire, n'a rien à voir avec mes pensées personnelles sur l'alliance que vous entretenez avec les autres villages Shinobi. Iwagakure, Konohagakure, Sunagakure...Taki no kuni...l'empire perdu de Kakeshuou. Nous nous battons tous pour nos propres idéaux et il serait hypocrite que de ressentir de l'hostilité envers ceux qui font exactement ce que nous faisons nous-même.

Comme quoi l'homme n'avait que faire des querelles et hostilités du peuple. Il paraissait donc être un guerrier, un vrai. Un homme qui ne faisait la guerre que pour ce qu'elle représentait dans sa quintessence. Un débat armé, une joute qui opposait simplement les idéaux de chacuns, à un niveau physique. Rien de personnel.

Se levant donc de sa chaise, prenant une canne afin de l'aider dans ses mouvements, il se dirigea vers la petite table tout juste à côté de lui afin d'en prendre quelques raisins qu'il commença à manger, tout en lançant une petite grappe envers son invité. Suite à quoi il répondit au reste des questions.


-Kinzoku Masataka
Chitan...il est un féroce adversaire je dois avouer. Comme moi et notre autre frère, il maîtrise l'art clanique du Kinton...mais est aussi un combattant de front très doué. Il vous faudra être plus malin que lui pour le vaincre, et non plus puissant. Il est rusé, mais bien trop souvent, sa fierté l'emporte sur sa raison. Et capturez le si possible...il doit répondre de ses actes envers la fami...!!!

Mais, à peine avait-il eut le temps de prononcer son dernier mot qu'un soldat blessé au ventre venait d'entrer dans la salle, ployant le genoux. S'avançant, il ne prit pas la peine de se présenter et alla directement au but:

Les enfants du Daimyo venait d'être enlevés. Chitan fuyait et avait emprunté la sortis Ouest, emportant avec lui les deux jeunes enfants du Daimyô. Personne ne l'a vu entrer dans la ville, pourtant tous les gardes étaient au poste. Le regard du Daimyô s'assombrit et aussitôt, il ordonna que l'on contrôle les frontières du pays. Puis, il se tourna vers le Konohajin.


-Kinzoku Masataka

Rattrapez-le. Ramenez-moi mes enfants. Nous parlerons de votre récompense à votre retour. Ne le tuez que si nécessaire...je le veux à genou devant moi!

Gardes!! Escortez-le jusqu'à la sortie qu'à emprunté Chitan!


La panique venait de prendre le ton de la conversation. Décidément, ce Chitan devait être une réelle plaie pour cette famille s'il était capable de s'en prendre à des enfants.

Sans attendre une seconde de plus, le garde en charge des équipement du Konohajin rappliqua aussi vite que possible en lui rendant ses biens puis, avec lui, se dirigea vers les porte Ouest


-Soldat
Suivez la route en direction sud! Nous avons envoyez une patrouille à la poursuite de Chitan, mais ce ne sont que de simple genins, ils ne pourront le suivre bien longtemps. Il y a une intersection plus loin. S'ils ont perdu sa trace il s'agit là du point de ralliement, ils pourront vous fournir les informations sur la direction qu'a pris Chitan. Foncez!


lancé de dés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Lun 22 Jan 2018 - 23:06

Il y avait des raisonnements que Natsuki ne comprenait pas toujours. La volonté d'un homme par exemple à vouloir maintenir en vie quelqu'un pour un procès où chacun sait qu'il se conclura par une peine de mort. Mais parce que chaque culture était différente, parce que chaque individu pensait à sa manière, il avait apprit à respecter même ce qu'il ne comprenait pas.

Un Seigneur qui préférait garder la vie plutôt que d'autoriser librement la mort méritait le respect.

Natsuki n'avait jamais particulièrement apprécié tuer, mais avait bien conscience que c'était une réalité du métier. De la même manière, ménager son adversaire signifiant bien souvent creuser sa propre tombe, lui avait prit l'habitude de se battre sans retenu, et de laisser au combat la conclusion qui s'écrivait d'elle-même au fur et à mesure. Combattre imposait de réfléchir uniquement à l'instant, pas à l'avenir

Pas si l'on voulait en avoir un.

Une irruption dans la salle du Seigneur l'informa d'une bonne et d'une mauvaise nouvelle. Chitan n'était pas loin, mais il avait avec lui des otages de marque. A quoi cela rimait de revenir à proximité de sa prison juste pour s'enfuir à nouveau ? S'assurer une sécurité après avoir eu vent de la prime sur sa tête ? C'était avoir une confiance bien optimiste dans la moralité de l'intégralité des mercenaires de ce monde.

Mais cela fera un handicap de poids en ce qui concernait Natsuki, ce dernier en avait bien conscience. S'attaquer à quelqu'un était une chose, lui faire face alors qu'il a des otages en était une autre. Plus que jamais, il était claire que ce n'était pas de front qu'il allait trouver une issue favorable à cette histoire.

Déjà, il fomentait à vive allure différents plans d'attaque théoriques tandis qu'il récupérait son équipement et s'élançait avec un soldat en direction de la Porte Ouest. Le regard qu'il posa vers l'horizon lorsque l'on lui indiqua la route du sud avait déjà changé. Il était éteint, froid, et calculateur. La mission venait de commencer, et il n'y avait plus de place pour quoi que ce soit d'autre dans son esprit.

Mécaniquement, il enregistra les informations essentielles : les genin à la poursuite de Chitan, l'intersection, le point de ralliement. Puis il pressa le pas, favorisant la vitesse à une endurance qu'il avait à revendre pour tenter de combler l'avance du criminel. Si ce dernier avait des otages, le temps était compté.

Surtout qu'il n'était peut-être pas seul...

http://www.shinobinohattan.com/t23045p75-lancers-de-des#191471
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Ven 26 Jan 2018 - 13:18



Animateur


Erreur:
 

[i]Aussitôt arrivé aux portes Sud de la ville, il était facile de voir que le criminel avait bel et bien dû avoir de l'aide pour faire son sale coup. Même si le chemin qu'il fallait emprunté pour le rejoindre avait été clair, il n'en demeurait pas moins que Chitan n'était même pas visible de cette position, ce qui veut dire qu'il avait déjà une bonne avance. Heureusement, des troupes pouvaient êtres aperçues dans les vergers autour de la capitale et aux lisières des forêts un peu plus loin, prouvant donc qu'il empruntait bel et bien la route commerciale du Sud. Aller à l'intersection était donc bel et bien le bon choix à suivre.

Coursant contre la montre, ou le traître dans ce cas-ci, le Konohajin finit par voir apparaître un petit groupe d'environ trois combattant au loin. Il lui fallu arriver un peu plus près pour constater que le chemin s'y divisait à cet endroit même d'ailleurs, démontrant là l'intersection dont il avait été informé. Ces hommes devaient donc être les genins parties à la poursuite du kidnappeur.

Approchant du trio, l'étranger tenta tout de suite de s'informer auprès d'eux, mais remarqua que quelque chose clochait.

*Jet de dé réussit*

Ces soldats possédait bien l'armure du corps militaire Takijin, mais elle semblait avoir été enfilée à la vas-vite. Quelques pièces manquait sur un ou l'autre des gardes. Les protèges poignets pour l'un, le casque pour un autre, et les protèges-tibia pour le dernier. Aussi, la morphologie de leur visage et le teint de leur peau différenciait un peu de celles des Takijins. L'on avait bien l'impression qu'ils n'étaient pas de la région...mais ce qui était le plus frappant, c'était leur manque de discipline et d'organisation pour des soldats devant être en plein devoir. En urgence même. D'ailleurs, lorsque le Shinobi s'approcha d'eux, ils ne firent que le regarder sans même lui demander de décliner son identité. Ils étaient trop calmes...et parlaient bien trop vites.

-Gardes takijins
"Eh! On a essayé de le rattraper, mais il était trop rapide. Mais il est partis vers l'Est! Vers heeuuu...le temple."

[i] Disait-il vrai? Peut-être n'avaient-ils pas eus le temps de correctement mettre leur armure avant de partir et n'avaient fait que le stricte minimum? Peut-être que le fait d'être Genin ou soldat de bas rang expliquait ce manque de discipline dans leur attitude?

Ou était-ce qu'un leurre?

Une décision était à prendre.

1.Les croire et aller vers le temple.

2.Y voir une supercherie et prendre la route au sud.

3.Ou sacrifier du temps pour mettre les pendules à l'heure avec ces trois individus?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Ven 26 Jan 2018 - 14:37

Emporté par sa course, Natsuki n'en restait pas moins attentif à son environnement, cueillant là il le pouvait des informations. La route étant très empruntée au quotidien, il ne risquait pas d''apprendre quoi que ce soit du sol, mais les alentours eux avaient de quoi le renseigner. La présence d'hommes d'armes impériaux entre autre, en chasse tout comme lui.

Il demeura le premier de ceux parti en même temps que lui à arriver à l'intersection qui lui avait été indiquée, avec sur place, trois soldats de l'armée régulière équipés. Ils avaient donc été semés, déduisit Natsuki en freinant sa course à leur hauteur.

Il n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche, sentant tout de suite que quelque chose clochait avec les trois individus qui lui faisaient face. Une sonnette d'alarme tira un premier lien avec ce qu'il pu observer dans la capitale : Chitan n'était vraisemblablement pas seul.

Le temps pressant, l'un des gardes l'informa de la situation sitôt qu'il fut devant eux. Et bien qu'il écoutait, Natsuki observait aussi, à la recherche de ce détail qui lui triturait l'esprit sans parvenir à mettre le doigt dessus.

Les soldats n'étaient pas à l'aise. Quelque chose dans leur comportement laissait place à un doute qui ne faisait que se renforcer au fil des secondes. Et ce que l'on pourrait mettre sur le compte de la pression et de la gravité de la situation n'avait pas lieu d'être ici. Ces hommes n'étaient pas des plus jeunes, si bien que même s'ils n'étaient qu'équivalent à Genin, ils avaient connu au moins la Grande Guerre d'Indépendance : la gestion du stress devait donc les connaître.

Surtout que, fier de son armée et jamais pris à la légère par ses voisins, le Pays des Cascades formaient ses soldats très jeunes afin de leur inculquer la discipline essentielle à tout corps armé. Des valeurs profondes marquaient ces hommes fier de porter les couleurs de leur armure. Aucun n'oserait la porter comme les trois individus que Natsuki avait devant lui. Aucun militaire, compte tenu du climat régnant dans le pays avec la menace d'attaque de Chitan, ne serait pas parfaitement équipé en permanence pendant sa permanence. Aucun, sinon eux trois.

Et personne ne lui fera croire qu'ils avaient été prit de court.

Le temps pressait, mais Natsuki connaissait parfaitement la différence entre vitesse et précipitation : mieux valait perdre quelques minutes ici que plusieurs heures ailleurs. Sans un mot, il composa une succession de mudra dont la rapidité d'exécution trahissait l'habitude d'y recourir, et aussitôt, son ombre se divisa en trois branches qui ruèrent les hommes à porté. Normalement immobilisés et forcés d'imiter les gestes du Nara tatoué, ce dernier leur croisa les bras et leur porta un regard lourd de menace.


« Vous êtes trois, alors je n'ai pas l'intention de vous prendre à la légère, aussi je vous suggère d'en faire de même. »
expliqua-t-il d'une voix si froide qu'elle gèlerait la langue de celui qui se risquerait à la goûter. « Vous n'êtes pas des soldats du Pays des Cascades, et je ne suis pas un imbécile, ce sont deux faits établit. Nous allons donc aller directement aux points clefs : Où est Chitan, et que planifie-t-il ? Je veux des réponses courtes, et claires. »

Soulignant les deux derniers mots importants de sa phrase, Natsuki leur imposa de dégainer leur arme. Sans aucune lame entre les mains, il ne risquait pas grand chose contrairement aux trois hommes dont le tranchant acéré posé sur leur front leur laissait le loisir de loucher sur leur propre reflet.


« Je ne suis pas en nécessité de vous tuer, mais je me chargerai de couper court à l'excédant. »
prévint-il d'un ton qui annonçait davantage une réalité qu'une menace sans fondement.

Acculer l'ennemi était une chose, mais il était essentiel qu'il se dise toujours qu'il avait plus à gagner que à perdre dans un échange si l'on voulait arriver à quelque chose. En l'occurence, garder la vie sauve plutôt que de goûter à la morsure glacée de sa propre lame devrait converger vers un bon arrangement.

A condition qu'ils se pressent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Jeu 1 Fév 2018 - 16:05



Animateur

Bien bête serait le malheureux qui aurait tombé dans ce piège grotesque. Un pays comme celui des cascades ne se permettrait jamais d'avoir dans ses rangs des maillons aussi faibles que ces faux gardes et le Konohajin visait juste avec ses réflexions sur la discipline du trio qu'il avait devant lui. Le Kinzoku hors-la-loi n'avait probablement pas pu tout faire seul et ces trois là avaient biens le profil idéal pour êtres des espions ou des fauteurs de troubles tentant de couvrir la trace du criminel.

Malheureusement pour eux, le Nara employa une technique dont ils avaient aucunes raisons de soupçonner l'utilité, ni même les effets. Ignorant tout simplement l'ombre qui se déplacait au sol et qui se divisa en trois filament, ils affichèrent d'abord un sourire confiant et arrogant en avançant vers le Konohajin, kunais à la main. Mais cette assurance, relevant surtout de la bêtise, se transforma bien assez tôt en surprise, voir en inquiétude.

Voyants que leurs jambes ne leurs répondaient plus, ils posèrent les yeux sur celles-ci et purent enfin remarquer la tache sombre qui les liaient jusqu'au traqueur, et si leurs yeux écartés démontraient un sentiment de stupéfaction, le reste de leurs traits changèrent rapidement vers la peur et la confusion en voyant leurs bras lever leurs armes jusqu'à leur pomme d'adam d'abord...tout en remontant le visage jusqu'à ce point entre les deux sourcils. Leurs jambes tremblaient...ils ne s'attendaient pas à ça.


-Criminel
"OOH!!...oooh!! Ok ok! Calme toi d'accord...on va parler, on va parler. On veut pas plus de problème que ça.

Nous on a empoché l'argent sans poser de question hein, on fait ce qu'on nous a dit de faire et c'est tout.

Le gars, il est partis vers le Sud, vers le forum sur l'île. Il nous a simplement dit de orendre la place des gardes patrouilleurs et de dire à ceux qui partiraient à sa poursuite qu'il se rendait vers le temple. Mais j'vous jure, on en sait pas plus.

Il a prit le chemin là, il a prit le pont plus loin et veut se rendre à Shiomizu au Sud. Y'a des gens au forum d'arts martiaux, ils pouront ptete vous dire vers où il est allé ensuite...mais il nous a clairement dit de nous réunir là-bas et qu'il nous y donnerait le reste de notre paie. Laissez-nous partir, on veut pas plus d'ennuis."

Et cette fois-ci, l'absence d'arrogance et même de fierté dans leurs visages indiquaient bien qu'ils avaient compris qu'il valait mieux pour eux de ne pas mentir. Cela expliquait aussi comment Chitan pouvait avoir obtenu de l'aide aussi rapidement: il avait simplement payé des laquais. Des gens sans réels attachements envers lui, qui ne risqueraient pas leurs vies pour quelqu'un qui ne faisait que leurs donner de l'argent...à moins de tomber sur de véritables zélés.

Alors, que choisirait de faire le Konohajin? Passer les ponts et se rendre directement à Shiomizu?

Ou s'arrêterait-il au forum d'arts martiaux sur l'île d'abord?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Ven 2 Fév 2018 - 11:37

L'effet de surprise lui profitant, Natsuki n'eut pas de mal à piéger les trois hommes, ni à les mettre dans une position qui invitait à lui communiquer ce qu'il voulait savoir. Et alors que les trois larrons l'informaient de la véritable direction qu'avait prit Chitan avec les deux enfants du Daimyo, il se montra très attentif sur leur discours et leur manière de l'exprimer. Le ton avait changé, tout comme leur assurance s'était évaporée au contact de leur propre arme. La peur s'était installée dans leur regard, là où eux ne pouvaient voir qu'une absence de remord et de sentiment dans celui de leur tortionnaire. La certitude que Natsuki n'aurait aucune hésitation à aller jusqu'au bout de ce qu'il avait annoncé.

L'argent était le nerf de beaucoup de choses, mais certainement pas celui de la fidélité. Et si l'on pouvait recruter pour faire n'importe quoi à partir d'une somme donnée, il ne fallait cependant pas s'attendre à être couvert par ses acolytes en cas de problème. Natsuki arriva donc à deux conclusions : la première était la quasi certitude que l'on ne lui mentait pas, et la seconde que Chitan avait probablement suivit un raisonnement similaire. Pour avoir fomenté un tel plan que de s'introduire dans le Palais du Daimyo et réussir son kidnapping, il devait être très loin d'être stupide : il avait forcément envisagé que ses collaborateurs se fassent pincer.

Quoi de mieux pour donner de fausses informations que d'avoir quelqu'un persuadé de dire la vérité ?

Si cela se trouvait, personne n'attendait ces trois hommes à Shiomizu. La piste la plus proche restait le forum d'art martiaux de Kusa. L'île ne constituait pas un détour en soi, mais si la destination finale était vraiment Shiomizu, alors ce choix empêcherait Natsuki de prendre de l'avance pour surprendre Chitan et lui couper la voie.

Calculant les risques, il évalua qu'il valait mieux prendre la direction du forum : il avait suffisamment confiance en ses capacités pour parvenir à rattraper un homme encombré de deux enfants. Et en l'absence de capacités de senseur très développées, il ne pouvait se fier qu'à son sens de l'observation et de la réflexion.

Les criminels n'avaient pas répondu à toutes ses questions, mais tout aussi bien, ils n'en savaient pas plus. Natsuki s'en contenta donc. D'un rapide geste du bras, il força ses trois victimes à le singer : deux furent frappés en pleine tempe par leurs acolytes de gauche, un coup avec le manche du kunaï destiné à les assommer. Le troisième eu à peine le temps de réaliser son geste que l'Emprise des Ombres le relâcha. L'instant d'après, Natsuki l'avait déjà chargé comme un bœuf et renversé avant de continuer sa course.

Faisant suite à ses réflexions, il prit donc la direction du forum de l'île de Kusa. Si Chitan était un shinobi, alors il ne devrait avoir aucun mal à se dissimuler sous une autre apparence. Cependant, Natsuki doutait que le criminel parvienne à imposer sa métamorphose avec les deux enfants. Ainsi, quand il arrivera au forum, il devra faire deux choses. Premièrement, repérer si Chitan a pu forcer son entrée quelque part, ou s'il a limité le risque d'attirer l'attention en passant par la porte. Deuxièmement, trouver ceux dont la tâche est de laisser trainer leurs yeux partout, et leur demander s'ils n'ont pas vu quelqu'un de très pressé avec deux enfants terrorisés ou endormies avec lui/elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Ven 9 Fév 2018 - 21:51



Animateur

Il n'y avait donc plus aucun doute, mieux valait poursuivre le chemin et laisser ces misérables mercenaires derrières. Ne détenant vraisemblablement aucune informations supplémentaire, les laisser à eux-même valait mieux que s'acharner plus longtemps sur leur sort...d'autant plus que le temps était une chose importante au vu de la situation actuelle. Chaque minute perdue à bavarder et tenter de recueillir de l'information signifiait une minute de plus pour le criminel qui semblait bien prêt à quitter le pays par les voies du Sud-Est. Néanmoins, avancer à l'aveuglette n'était pas non plus une option très avantageuse. Bien que petit en tant que pays, perdre un homme se faisait bien plus facilement que l'on pouvait le penser. Après tout, il pouvait tout aussi bien avoir prit un tout autre chemin à la dernière minute...et c'est pour cela qu'il fallait trouver un équilibre entre foncer le plus vite possible et poser les bonnes questions au bon moment.

Et jusqu'ici le Konohajin ne semblait pas s'être trompé dans ses choix. Après quelques minutes de courses, ses yeux aperçurent le pont que devait avoir emprunter Chitan pour traverser l'île qui habritait le fameux Forum. Quelques toitures étaient d'ailleurs perceptibles au travers des arbres un peu plus au centre de cette masse boisée au centre de deux cours d'eau. C'était probablement là qu'il trouverait les informations qu'il cherchait. Un sentier après le pont semblait biffurquer en cette direction d'ailleurs.

Suivre ce sentier menait à l'entrée du domaine consacré aux arts martiaux. Au dessus du chemin de terre, une arche semblait dessiner une porte en pleine nature, comme pour inviter les curieux à s'y rendre et sous cette arche...un groupe de personnes accompagnant une petite fille en pleure. Les gens, tous vêtus de pantalons larges et d'un haut traditionnel aux pratiquants des arts de combats, se mirent rapidement entre le nouvel arrivé et la gamine, mais celui-ci pu facilement remarquer à quel point elle jurait dans le décors: ses habits nobles, bien que tachés par la boue, ne laissait aucun doute sur son identité. C'était probablement la fille de Kinzoku Masataka...alors où se trouvait son frère...et Chitan?




Sorey:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 10 Fév 2018 - 17:27

Natsuki laissa les hommes de mains derrière lui, et poursuivit sa course vers le forum. Il n'était pas là pour assurer la justice dans ce pays, mais pour rattraper Chitan et sauver les deux enfants du Daimyo : maintenant qu'il avait pu extraire les informations nécessaires des trois criminels, il n'avait que faire de leur devenir. Intérieurement toutefois, si son esprit était en état de se focaliser sur autre chose que sa mission et de s'encombrer de sentiments superflus pendant, alors il aurait ressenti une sorte de soulagement que '' l'entretien '' se soit aussi bien passé. L'effet de surprise ayant joué, il n'était pas certain qu'autrement, à trois contre un, la conclusion serait tombée aussi rapidement et avec si peu de dégâts.

Toujours pressé par le temps, il continua de fendre le vent à vive allure, avalant les kilomètres sans grand ménagement. Et pourtant, aucune trace de Chitan ou des enfants kidnappés à l'horizon. Natsuki commençait à croire en une fausse piste, mais n'ayant malheureusement rien d'autre à creuser, il poursuivit dans la direction du forum.

L'immense domaine réservé à la pratique des arts martiaux trônant sur l'île fini par se dessiner au loin. Natsuki traversa le premier pont, et gagna l'entrée du territoire. L'architecture était impressionnante, mais il n'avait guère le temps s’attarder son regard dessus. Du moins, pas pour l'admirer. Le pas vif, il repérait en même temps les lieux et les personnes les plus indiqués pour le renseigner. Ce furent cependant ses oreilles et non ses yeux qui lui donnèrent le premier signe d'alerte : il perçu des pleurs d'enfants.

Un forum d'arts martiaux n'était pas exactement le genre d'endroit d'où l'on s'attendait à en entendre. Natsuki fila donc dans leur direction, jusqu'à trouver sous une arche plusieurs personnes et une jeune fille. Leurs vêtements respectifs ne laissaient pas beaucoup de doute quant à ce qu'ils étaient : des pratiquants d'arts martiaux d'un côté, et une noble de l'autre. La fille du Daimyo... Que faisait-elle ici ? Chitan l'avait-il abandonné car trop encombré, parce qu'il n'avait besoin que d'un seul otage, ou parce qu'il s'agissait d'un piège ? Il fallait qu'il tire cela au clair. Avec un peu de chance, la fillette avait peut-être même quelques réponses à lui fournir. Mais alors qu'il avançait d'un pas décidé, le groupe d'individus qui entourait la demoiselle fit barrage au Nara tatoué en le voyant arriver.

Étant un combattant lui-même, Natsuki s'arrêta à trois mètres d'eux, fixant ainsi avec les autres artisans martiaux la zone de menace laquelle quiconque mettrait le pied sera perçu comme hostile par le parti opposé. Certains codes se retrouvaient partout.

Chacun jaugeant l'autre du regard, Natsuki ne se prêta pas au jeu très long temps. Du moins, pas silencieusement.


« Messieurs. »
s'adressa-t-il à eux d'une voix neutre.

Mesdames ?


« Vous n'êtes peut-être pas sans savoir que la jeune fille derrière vous a très récemment été kidnappée, et que je suis responsable de la ramener chez elle, en plus de traquer son agresseur. J'ose donc croire que c'est mon apparence prêtant à la méfiance et le désir de protéger cette enfant que vous venez de trouver qui vous fait tenir la position dans laquelle vous venez de vous mettre devant moi. Si tel est le cas, sachez que votre attitude défensive n'a pas lieu d'être. Vous serez peut-être même en mesure de me renseigner sur ce qu'il s'est passé avec cette fille qui n'a dû arriver que très récemment, avec un homme portant un autre garçon avec lui. Où sont-ils ? »


Natsuki ne pouvait que croire, pour que tout se finisse rapidement et positivement, qu'il n'avait pas affaire à d'autres individus payés par Chitan dont le plan était bien préparé. Lui-même n'inspirait peut-être pas la confiance de prime abord, mais la situation présentée ainsi pouvait lui laisser au moins le bénéfice du doute. Et pour lever ce dernier sans perdre de précieuses dizaine de minutes, il suffisait de forcer un peu la direction.


« Le temps presse, aussi si vous ne savez pas, je vous serai gré de me laisser examiner la jeune fille : elle a peut-être les informations dont j'ai besoin pour sauver son frère. »


Ou une bombe cachée dans ses vêtements.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 24 Fév 2018 - 6:19



Animateur

La situation était critique et si la posture défensives des pratiquants d'arts-martiaux s'était d'abord montrée totalement justifiée et avait pu faire monter d'un cran les tensions déjà palpable entourant l'arrivée du nouveau venu et de son intérêt pour la gamine, les paroles qu'il prononça réussirent vraisemblablement à calmer le jeu et à attirer la sympathie des utilisateurs du forum. L'un deux, un gailard grisonnant mais toujours au top de sa forme, s'approcha même afin de prendre la parole et simplement expliquer la situation au chasseur de prime engagé par le Daimyo...dont la fille semblait maintenant en toute sécurité.

-Gaillard
Que les divins soient loués...je ne sais pas si ce que vous dites est vrais, mais si tel es le cas vous n'avez rien à craindre pour la petite. Je l'ai retrouvé moi-même il y a quelques minutes à peine, pleurant sur le bord de route et j'ai vite reconnu là la petite demoiselle de Masataka-Sama. Ne vous inquiètez pas...elle m'a tout racontée et je me suis assuré moi-même qu'elle n'avait rien...

Katane-chan...peux-tu dire au brave homme ici ce qui t'es arrivé. N'aie pas peur...il est là pour ramener ton frère...enfin je l'espère.

Ces dernière paroles, beaucoup moins tendre sur le ton que le reste des mots qu'il avait prononcé à la petite, étaient bels et bien une menace voilée à l'encontre du Nara. Bien qu'il voulait bien le croire, lui octroyer une totale confiance serait un peut sot et probablement que le Konohajin pouvait bien le comprendre. Hors...dans l'urgence des événements, mieux valait peut-être ne pas poser de questions et simplement le laisser continuer sa traque avec le plus d'information possible.

Faisant donc un simple petit "oui" de la tête, la fillette tourna son regard noisette vers le bras droit de l'Hokage et lui dit simplement de sa voix enfantine, un petit et court récits de sa mauvaise aventure.


-Kinzoku Katane
Oncle Chitan a utilisé les vieux tunnels secrets de la ville pour nous sortir de notre chambre à ni-chan et moi! Il disait qu'il fallait partir, que Papa nous attendrait...mais il nous a menti! Il est partie avec Ni-chan parce que je courrais pas assez vite et que je ne faisais que pleurer. Je n'aime pas oncle Chitan il est méchant...il veut partir loin avec Ni-chan et Ni-chan lui aussi veut aller avec lui. Il dit que Papa ne veut pas lui apprendre ce qu'il voudrait apprendre et que seul Oncle Chitan lui a promit de lui apprendre à être un vrai combattant...mais moi je le vois! Je ne suis pas stupide comme Ni-chan...je vois que oncle Chitan lui fais pas de vrai promesse! Il ne fait que dire de mauvaise choses sur papa et Ni-chan le croit juste parce que papa est sévère avec lui!

Puis, pendant qu'elle croisait les bras et affichait une moue boudeuse, l'homme à la barbe grise et aux cheveux poivres et sels reprit la parole, énonçant alors les faits importants sur ce que lui aurait dit la fille du Daimyo quand il l'avait trouvée sur la même route d'où venait le Konohajin.

-Gaillard
Nous avons déjà envoyé un de mes disciples aller chercher un soldat de Masataka-Sama pour qu'il la raccompagne à la capitale. De ce que la petite m'a dit, Chitan aurait prit le pont à l'Est et se dirigeait vers Shiomizu. Mais...maintenant que j'y repense et que tout est beaucoup plus claire dans mon esprit je vous déconseil de prendre ce pont. Contournez le...et passez directement par la rivière. Si vous êtes un Shinobi vous n'aurez pas de difficulté à la traverser. Je vous le dits parce que je veux vous faire confiance...mais il y a deux hommes que je ne connais pas qui trainaient autour du pont. Un d'eux faisait le guet alors que l'autre se glissait en dessous. Je les surveillais jusqu'à ce que j'entende la petite pleurer...cela m'étonnerait pas que ce serpent de Chitan ait bien planifier sa fuite. Nous avertirons aussi la garde de bien vouloir vérifier le tout.

Oh et dernier point...il y aura une intersection après le pont...plus loin qui ira vers le Nors et le sud. Vers le Sud vous irez à Shiomizu, mais il y a souvent des voyageurs qui s'y arrêtent pour se reposer. Les gens du coins connaissent bien Chitan et sa mauvaise réputation. S'ils l'ont vu passés, ne vous gênez pas de dire que vous êtes à sa recherche, ils vous aideront assurément.

Puis, indiquant au Shinobi le sentier à prendre pour se rendre à la rivière sans passer trop près du pont en question, il lui souhaita ensuite bonne chance en toute sincérité.

choix:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 25 Fév 2018 - 1:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Mar 20 Mar 2018 - 9:59

Citation :
Alors, bonjour Natsuki. Il y a récemment eu de gros changements dans l’équipe de narration, ce qui explique les délais, mais ne les excuses pas. Je tiens personnellement à te présenter mes excuses pour la situation, je dois récupérer cette traque et je vais tenter de faire de mon mieux. S’il y a la moindre question, n’hésite pas à me MP. Je vais essayer de mettre un point d’honneur à accélérer les choses, parce que je crois que tu as été largement assez patient. Je te présente mes excuses.
Tsugeku Getaku

Le Nara lança ses clones partout à travers le pays. Au fur et à mesure, pour ces 5 clones et l’original, le temps défilait. Parcourir la rivière fut fait avec une facilité déconcertante. Les eaux profondes et calmes n’opposant guère de problème pour le Shinobi. Une région boisée entourait la zone, mais en moins de une heure, elle s’ouvrait sur des plaines vertes et fertiles de Taki no Kuni. La petite équipe éphémère continuait son chemin, le plus rapidement possible alors que le soleil baissé, baignant le monde d’une couleur orangée. Seul le vent qui faisait onduler les grandes herbes des plaines troublait le silence, outre les pas du guerrier de Konoha.

Le premier clone resta longuement près de la fillette. Bien que le Nara original ne sût pas ce qui se passait, visiblement aucun des deux gardiens n’avait eu besoin de disparaître. La situation, du moins de ce côté, semblait sous contrôle. Les deux clones disparurent après quelques heures, transférant finalement les informations. Des gardes du Daimyô, visiblement de véritable garde cette fois, était venu rejoindre Katane. C’est avec méfiance qu’il avait vu l’homme, puis reconnaissant l’homme de Konoha, ils écoutèrent son histoire. Heureux de trouver cette fillette, peut-être certains l’avait même vu grandir, ils la ramenèrent, après l’avoir enroulé dans une couverture malgré ses protestations. Visiblement, la petite, malgré sa mésaventure, avait un caractère bien trempé.

Les clones jumeaux suivirent la route alors que l’original coupait à travers plaines et boisés. Sa vitesse de progression était légèrement ralentie par l’absence de route, mais la ligne droite qu’il décrivait vers Shiozumi lui assurait une avance certaine. Les clones arrivèrent à une intersection ou plusieurs voyageurs se trouvaient. L’un d’entre eux était blessé, ses avant-bras sanguinolents, mais les blessures étaient loin d’être fatale. Il portait un sabre qui avait visiblement servie, mais aucune trace de sang sur le sol ou sur sa lame. L’homme enroula des bandages sur ses avant-bras, expliquant rapidement la situation : il avait protégé un groupe de voyageur contre des agresseurs, un homme avec un enfant, mais ces deux « agresseurs » avaient disparus. Des clones eux-aussi visiblement, mais vu ses blessures, ils étaient bien tangibles.

Immédiatement, l’original compris qu’il se dirigeait bien dans la bonne direction. La ville de Shiozumi bordait le début d’une grande forêt de Taki no Kuni. Les arbres était certainement moins imposant que ceux de Konoha, mais elle était dense. Malgré des troncs moins larges, les feuilles denses empêchaient le soleil d’atteindre les fondations. Au moment où tu regardes le terrain qui t’entourent, tu aperçois la silhouette d’un homme, traînant une plus petite silhouette. Malgré la pénombre, tu peux reconnaître un enfant, tenu fermement par le bras et peinant à suivre. L’homme traverse les premiers bâtiments qui forment la bordure de la ville dénuée de protection et pénètre dans les rues. Couvrant rapidement la distance entre lui et vous, le suivant dans les rues, tout en évitant de te faire remarquer. Il semble se diriger vers une espèce de place dans la ville, une zone vide, entourée de bâtiments, une espèce de place marchande inoccupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Mar 20 Mar 2018 - 19:54

Citation :
Il n'y a guère de raison de s'excuser. Vous faites un travail de bénévolat, et vous le faites quand vous pouvez. Nous avons plutôt à vous dire merci de faire vivre le forum ^^.


Progressivement, Natsuki recevait des informations de ses doubles, même si certaines arrivaient tardivement compte tenu des distances qu'ils avaient tous à parcourir ou des moments qu'ils avaient à attendre avant d'avoir quelque chose à communiquer. N'importe comment, les données les plus importantes arrivèrent les premières, celles concernant Chitan et l'enfant dont il ne s'était pas encore débarrassé.

Le criminel avait bien fait un détour par la route principale, même si la raison pour laquelle il s'en était prit à des voyageurs dépassait Natsuki. Pendant un instant, il suspecta les victimes en question d'être Chitan métamorphosé, mais il était très difficile de forcer une métamorphose sur quelqu'un d'autre : cela avait beau être une technique élémentaire pour les shinobi, l'on n'y arrivait pas sans un entrainement préalable. Jamais son jeune neveux aurait réussit ce tour de force, surtout pas après avoir été trimballé toute la journée au rythme de marche forcée.

Non, il s'agissait de clones, finit-il par apprendre alors que les informations se déroulaient dans son esprit. Le plan de Chitan devint alors un peu plus clair à ses yeux. Il avait envoyé des doubles pour fausser les pistes. Les voyageurs agressés devaient servir de témoins de son passage, et indiquer une mauvaise direction aux poursuivants. Il n'avait probablement juste pas prévu qu'un homme d'arme capable de le blesser serait parmi le groupe. Tout comme Natsuki, il avait donc dû couper la route pour aller à Shiomizu.

Et alors que la ville se dessinait au loin pour se rapprocher progressivement à mesure de ses pas, Natsuki pu aussi entre-apercevoir deux silhouettes : celles qu'il cherchait à rattraper depuis de nombreux kilomètres. Ce jeu du chat et de la souris était toutefois loin de toucher à sa fin, car la traque sera aussi compliquée derrière les murs de la ville que dans le pays tout entier. L'espace était restreint, mais les cachettes plus nombreuses, et se faire semer plus aisé. Quant à un affrontement en milieu civil entre deux militaires d'expériences...

Le plus simple était encore de guetter l'opportunité parfaite, même si le timing risquait d'être serré au vu des nombreuses incertitudes qu'il y avait encore. Qu'est-ce que cherchait Chitan ici ? Avait-il des renforts qui l'attendaient ? Natsuki n'avait qu'une mince marge de manœuvre dans un territoire habité par des civils, et il devait faire vite.

En pareil contexte, il opta pour une filature aérienne, métamorphosant son corps aux couleurs du ciel pour davantage de discrétion. Il pouvait ainsi garder en vue presque tout le temps Chitan, jusqu'à repérer le moment fatidique. Un territoire vide, dégagé, et sans civil. Presque à croire que le criminel s'attendait à être suivit encore maintenant, et cherchait le meilleur endroit pour se débarrasser de son agresseur.

C'était maintenant ou jamais.

Natsuki réduisit son altitude, et s'arma d'un kunaï tiré de son étui. La lame commença rapidement à luire d'un éclat paradoxalement sombre, et gorgée de chakra, elle fila droit sur la cible qui lui était désignée. Tout allait se jouer en une poignée d'instants.

Natsuki avait insufflé deux propriétés dans son kunaï. La première paralysait quelques instants tout individu qui se retrouvait avec son corps ou son ombre planté par la lame. La seconde garantissait d'atteindre la victime ciblée en la poursuivant sans relâche jusqu'à ce qu'elle se plante dans quelque chose.

En procédant ainsi, Natsuki espérait s'ouvrir une brèche dans la garde de Chitan, et le séparer de son otage pour l'extraire. Une fois qu'il aura mit l'enfant à l'abri, il pourra s'atteler à un plan pour mettre le frère du Daimyo de ce pays hors d'état de nuire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Jeu 22 Mar 2018 - 1:03

Bien sûr qu’il attendait dans une zone dégagé. Il tenait fermement l’enfant collé à lui, le jeune homme se débattant, mais assez faiblement. Il scrutait visiblement à hauteur des chemins d’éventuels poursuivant, faisant dos à un bâtiment qui semblait servir vaguement de maison pour les pauvres âmes du coin. Malgré la décrépitude des lieux, des fenêtres barricadés, on pouvait apercevoir la silhouette de d’humain qui se trainait mollement au deuxième étage. Chitan se tenait là, avec une barbe qui mangeait ses joues, malgré le visible entretien. Il portait des vêtements simples, mais orné de quelques ornements qui faisaient un rappel constant à son statut et sa position. Il regardait à gauche, puis à droite, puis une nouvelle fois à gauche. Le projectile, bien plus visible que toi dans le ciel parcourait la distance et se dirigeait vers les deux cibles. À la dernière seconde, le Chitan tourna les yeux, faisant un mouvement pour traîner hors de la trajectoire le petit et lui. Malheureusement, l’arme se figea dans son nombre, l’immobilisant immédiatement.

Cherchant tout d’abord à se dégager, ta cible se contenta de trembler. Le noble guerrier tentait visiblement de faire des efforts pour sa dégager. L’arme avait touché l’ombre superposée des deux cibles. Il regardait directement dans ta direction, ton camouflage n’ayant visiblement pas permis de se cacher de son œil attentif, maintenant qu’il avait pu voir venir l’attaque.

- « Je vous ordonne de me libérer… Je ne retournerai pas dans une de ces prisons dont mon frère a le secret. Il ne fera pas taire une nouvelle fois la voix du véritable protecteur de ce pays. Surtout pas en le bradant comme un lâche à ceux qui sont les ennemis de l’héritage de paix Impérial. »

En parlant, il tremblait en tentant de briser la paralysie, sans grande force. En approchant de sa proie qui restait seulement à cueillir, le Nara pouvait voir que l’enfant aussi déployait le peu de force physique dont il disposait pour se libérer, beaucoup plus silencieux que son kidnappeur.

Malgré tous les efforts déployés, il te fixait avec une grande haine. Pour ce grand guerrier du passé, soustrait à l’histoire du monde par les prisons des Impériaux, malgré la trahison des propres membres de sa famille, les Shinobi représentait un objet de haine bien plus grand. Soudainement, il était plus facile de comprendre comment en si peu de temps il avait pu autant couvrir sa fuite. L’argument Impérial devait y être pour quelque chose au final, dans ce pays dont les chefs se différenciaient tant de ceux de Konoha qui avait agi pour se rebeller. Pourtant, malgré ses sentiments, tes deux proies semblaient calmes, malgré les efforts faites pour se libérer. À moins que justement ta paralysie ne soit la cause de ce calme. En quelques secondes, ils avaient à peine eu le temps de bouger de quelques centimètres. Aux fenêtres des bâtiments désaffecté, les silhouettes fugaces de curieux jetant un œil se voyait, mais ils repartaient nerveusement, probablement pour retourner à leur « activités ».

- « J’imagine que vous avez combattu pour cette fameuse liberté que vous défendez… Continuez donc au lieu de vous laisser envoyer par des dirigeants loin du peuple qui ne cherche qu’à faire taire ceux qui divergent. Ce garçon, même lui, a vu son père sous son vrai jour. Pourquoi pensez-vous qu’il a fallu autant de temps pour réapparaître hors des prisons même avec l’annihilation du précédent Empire ? »

Le ton était rempli de mépris. Malgré sa mâchoire serrée, le ton de sa voix était chaud, presque enveloppant et une certaine douceur, voir sincérité transpirait malgré toute sa frustration. Comme son frère rencontré plus tôt, il semblait faire preuve de la même compréhension, voir noblesse envers ses ennemis, mais avec une intransigeance qui le différenciait vu les actes qui avaient menées à sa traque. Malgré son immobilité, il te suivait des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 24 Mar 2018 - 23:07

Le Daimyo n'avait pas mentit au sujet de son frère : il était un guerrier vif, et aux sens aiguisés. Dans l'ultime instant, il capta le danger du kunaï et l'évita. Une esquive qui lui aurait évité tous les désagréments suivants, s'il n'avait pas eu à faire face à un Nara. Sitôt qu'il fut prit, Natsuki se posa à sa hauteur, reprenant son apparence d'origine.

Chitan, bien que de mauvaise humeur, était toutefois très loquace. Une méthode comme une autre pour gagner du temps là où Natsuki n'en perdait pas. Sans un mot, il surveilla davantage l'attitude que les paroles de sa victime alors qu'il dégageait le fils du Daimyo de sa paralysie.


« Je vais vous ramener à votre père. »
expliqua-t-il d'une voix vide et plate sans quitter des yeux Chitan.

Mécaniquement, il tira sur le côté l'enfant plutôt que de le mettre en protection derrière lui, car les paroles de Katane résonnaient encore dans son esprit : il ignorait encore à quel point l'enfant avait été séduit par les belles paroles de l'oncle en cavale.

Par des paroles, ou des illusions.

Lors de ses missions, Natsuki était pour sa part loin d'avoir la langue pendue. Il faisait ce pourquoi il avait accepté de travailler, ou ce dont il était convaincu que cela profiterait à son Village, sans se perdre en dialogues ou actions superflues. L'argumentation de Chitan, pour ainsi dire, ne l'intéressait pas. Plus encore qu'être un mercenaire en quête de sa paye, Natsuki était un politique, et le but de sa mission allait essentiellement en ce sens : s'associer avec le pouvoir en place. S'il devait gérer des intrigues avec ou contre, c'était avec le Daimyo, et non des minorités lorgnant sur la prise du Pays.

Il s'aligna alors pour ajuster son ombre avec le kunaï qu'il avait jeté et composa ses signes avant que l'Ombre Assassine ne se dissipe. La main d'ombre qui apparu serpenta rapidement en direction de la gorge de Chitan. Une asphyxie partielle et la perte de connaissance qu'elle entrainera devait assurer le calme du criminel quelques heures durant.

Encore fallait-il qu'il se laisse faire...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Mar 27 Mar 2018 - 23:29

En observant ton ennemi qui parlait, le Shinobi de Konoha se contenta de tirer le garçon pour l’éloigner de son ravisseur. L’enfant résista faiblement après la paralysie, un bref instant, à moins que ce ne soit simplement la peur ou les restes de l’ombre. Il leva des yeux vers toi, pendant un bref instant, avant de les baisser subitement. Visiblement, il était terrifié par la situation, trimballé entre des hommes plus ou moins inconnus qui l’enlevaient depuis le début. Devant ton silence, ta cible se contenta de te suivre des yeux tant bien que mal. Un léger retroussement des lèvres se dessina, remplie de mépris. Les mûdras que tu décrivis étirèrent ton ombre vers sa gorge.

Pendant ce temps, le garçon te suivait docilement, presque absent, mais conscient qu’il n’avait pas trop le choix. Il avait largement compris depuis son enlèvement qu’il valait mieux ne pas contrarier les hommes impliqués. Alors que tu étendais ton ombre, il posa la main sur tes vêtements et tira faiblement. Il semblait regarder dans le vide devant lui, le poids de son bras retenu à tes tissus. Soudainement, le garçon se déforma, de l’air semblant prendre de l’ampleur en sifflant dans un bruit de déchirement écoeurant. Le souffle de vent se transforma en un sifflement strident qui vrille tes tympans, allant jusqu’à donner une impression de vibrations dans ton crâne. La peau se déchire une ultime fois, achevant l’enfant qui disparait dans un nuage de fumée avec un faible souffle soulevant la poussière.

La cible que tu essaie d’étrangler subit le même processus, quelques secondes après l’enfant, à distance plus éloignée de toi. Le son est toujours audible, particulièrement douloureux, mais sans cette impressionnant sentiment de vibrations qui résonnent jusque dans tes dents.

- « Je t’ai laissé une chance…

Une ombre légèrement à ta droite est perceptible. Un éclat sur une lame finie d’attirer ton attention. Pourtant, elle s’arrête subitement, agitant ses bras comme tu viens de le faire pour tenter d’étrangler ton adversaire. Une éclaire te cible directement avec un claquement sec qui résonne quelques secondes dans l’air. L’attaque est directe, mais puissante, une forte odeur d’ozone restant dans l’air.

- « Alors, soldat décérébré, tu vas accomplir ta mission ? Comment tu vas faire sans l’enfant ? »

Un sourire cruel se dessine sur ses lèvres. En regardant autour de toi, tu peux en effet remarquer l’absence de l’enfant. Malgré ses paroles continuelles, l’ennemi est visiblement agité, une main tenant un kunai entre son pouce et son index, pour pouvoir dessiner des mûdras. Son autre main se porte sur son sabre épais encore dans le fourreau. Les jambes légèrement écartées planté dans le sol, prête à prendre appuie, à environ 10 m de toi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Jeu 29 Mar 2018 - 10:37

Le monde se divisait généralement en deux : ce que l'on voulait faire, et ce qui se faisait réellement. L'écart entre les deux se nommait '' la réalité ''. Par exemple, dans ses expectations, Natsuki était parvenu à ferrer sa cible, alors que la réalité des faits lui en offrait une toute autre version. Il n'avait perdu de vue le criminel que pendant quelques secondes au cours de la filature, mais comme chacun le savait dans leur métier, c'était quelques secondes de trop : elles avaient été suffisantes pour permettre à Chitan de permuter avec des doubles, et de mener le Nara tatoué exactement là il le voulait.

Et comme Natsuki n'apprenait jamais sa leçon, il se fit piéger de la même manière que neuf mois plus tôt, même si les conséquences immédiates furent moins fâcheuses.

Outre la difficulté évidente d'étouffer quelques chose qui ne vivait pas vraiment, ce fut le fils du Daimyo qui offrit la première vision d'horreur à ses spectateurs. Les déformations macabres de son corps prêtèrent à croire en une explosion soudaine, mais Natsuki eu beau plonger pour se mettre à couvert, les véritables dégâts vinrent du son. Un sifflement strident terrible à vriller les tympans, et à redéfinir les lois du monde.

Un monde qui tanguait désormais.

Le décors tournait en plus d'être devenu légèrement flou, et bien que l'image se stabilisa très vite, Natsuki eu toutes les peines du monde à retrouver ses appuies. Même l'information '' c'était des clones '' eu du mal à se frayer un chemin jusqu'au cerveau à travers le sifflement qui se maintenait dans ses oreilles bourdonnantes.

Sur ses pieds mais plus courbé que debout, il s'efforça de faire ce qui s'imposait dans ce genre de situation. Premièrement, essayer de repérer les environs à la recherche d'une autre menace, et secondairement, se demander comment allait-il retrouver la piste de Chitan. Heureusement ou hélas selon le point de vue, ses deux objectifs virent à lui d'eux-même presque immédiatement après.

Une voix, un éclat, une lumière.

Incapable de s'écarter du trajet de l'éclair à cause de son équilibre encore précaire, l'assaut électrique le frappa de plein fouet dans le buste, et le jeta en arrière dans deux * bang * sonores. Le premier * bang * vint de l'arc électrique se déplaçant, et lui martela douloureusement les oreilles. Le second résultat de son impact contre le mur le plus proche, lequel eu la décence de réceptionner le Nara tatoué afin qu'il ne s'écroule pas à nouveau.

Le corps fumant, Natsuki gratta son torse au vêtement partiellement troué, la blessure ne semblant pas encore avoir gâchée sa journée. Pour son humeur par contre, cela restait encore à déterminer.

Il composa rapidement trois signes de la main, et apposa le sceau qui en résultat à l'endroit de sa blessure. Puis profitant de l'appuie que lui offrait le mur pour rester à peu près stable, il releva la tête en direction de Chitan, les yeux plissés par l'effort.


« Il va falloir venir me parler de plus près, je n'entends plus très bien. »
glissa-t-il dans un sarcasme qui ne ressemblait pas au Natsuki habituellement connu.

Il risquait de ne plus être très communiquant pendant très longtemps encore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Ven 30 Mar 2018 - 19:47

Malgré la zone relativement délaissée, sauf pour les rejets qui se cachaient dans les bâtiments, l’endroit restait dans une village. L’éclair avait provoqué un claquement bruyant et les visages ou les yeux se rassemblaient derrière les planches de bois barricadés pour regarder ce qui se passait. Le quartier était adjacent au grand moulin à bois qui travaillaient à proximité de la ville pour exploiter la forêt. À cause du boucan qui devait régner de jour, le quartier était abandonné, en apparence seulement, car les quelques laissés pour contre avait élu domicile. Quel étrange spectacle de voir, soudainement, deux hommes se battre. Un théâtre bien saugrenu pour un duel qui opposait un traître de la famille la plus noble du pays et celui du Clan des Cerfs.

Chitan faisait quelques pas en décrivant un cercle, sans s’approcher, jaugeant la situation. Il comprenait mieux à quel genre de combattant il avait à faire, mais la situation ne l’arrangeait pas. L’attaque frontal l’avait touché, mais il semblait bien moins affecté qu’il ne l’aurait dû. Les ombres représentaient un risque important. Approcher pouvait réduire son temps de réaction, se coller à lui pouvait lui faciliter la tâche, attaquer à distance était une option. Par contre, la maîtrise du son serait difficile à utiliser pour se prévenir de l’ombre. En plus, son adversaire jouait sur la défensive… Parfait.

Chitan dégaina son sabre lentement en le levant devant lui. La lame séparant son adversaire en deux du point de vue de son utilisateur. Il serra brièvement les dents, séparant ses mains en écartant le sabre pour le garder légèrement devant lui, juste au cas où. De l’autre main, il décrivit des mûdras et d’un mouvement de la tranche de la main projeta une lame de vent. La légère ondulation dans l’air était visible. Le projectile de Ninjutsu traça rapidement sa route vers sa cible, soulevant légèrement de poussière, mais sans produire aucune ombre sur le sol. Alors que le projectile fonça droit sur toi, les mûdras continuèrent immédiatement. Il gonfla alors sa poitrine et souffla un grand souffle sur le sol. Le vent n’était pas suffisamment puissant pour repousser un adversaire, mais soulevant un nuage de poussière d’à peine un mètre de haut.

- « Tu n’es pas bavard ! Je déteste ça ! »

La poussière soulevée rendait difficile de voir le sol, mais pouvait difficilement aveugler un adversaire, elle permettrait toutefois de rendre le sol inégal. Entre la poussière au ras du sol et le balayage, peut-être que l’ombre serait plus difficile à manipuler. En tout cas, une chose était certaine, s’il parvenait à contrôle les objets avec l’ombre, il pourrait difficilement le faire avec la lame de vent. Profitant de la mauvaise audition de son adversaire, les mains assez basses dans la poussière, il décrivit d’autres mûdras. Cette technique était plus discrète, mais lui offrait au moins une porte de sortie en cas de problème. En attendant, son sabre se redressa directement, déplaçant la poussière dans son sillage, alors qu’il avançait au contact de son adversaire encore affecté par la technique des clones sonores, le son de ses propres bas légèrement plus « clinquant ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 31 Mar 2018 - 11:42

Le point positif de la situation était que Chitan se décidait finalement à avancer en constatant que le ninjutsu et autres attaques à distance n'affectaient pas grandement Natsuki. Ce n'était pas excessivement vrai, mais l'important était qu'il le croit. Le point négatif, en opposé, était que le Kinzoku n'était pas bête : comme toute supposition, il la vérifiait d'abord plutôt que de tirer des conclusions hâtives. Et ces vérifications commençaient par de nouveaux assauts en moyenne porté.

Une lame de vent tout d'abord, que Natsuki n'évita même pas. Premièrement parce qu'il ne tenait à peu près droit que grâce au mur contre lequel il s'appuyait lourdement pour ne pas chanceler. Bouger rapidement ne reviendrait qu'à choir lamentablement au sol, et il n'était pas certain de retrouver assez rapidement le compliqué enchainement de mouvements nécessaire pour se remettre debout. Et en second, c'était pour continuer de maintenir l'illusion de son corps invincible, le subterfuge tenant dans le sceau d'absorption qu'il avait apposé sur sa poitrine.

Ensuite vint un nuage de poussières soulevé par Chitan, destiné à occulter la vue du sol. Probablement de quoi laisser augurer une attaque en souterrain. Mais alors que renvoyer tout ceci au visage de l'expéditeur semblait être un plan de choix, les oreilles encore sifflantes de Natsuki empiétèrent sur sa réflexion, le rendant incapable de se souvenir du juste enchainement de signes pour lever le vent.

Il opta donc pour une autre stratégie.

Le mur offrant toujours un support solide pour le retenir, il libéra ses mains gardées en appuie et composa ses signes. Viser précisément n'était pas évident, aussi il compta large lorsqu'il repoussa le sol de la place devant lui. Plusieurs mètres² de terrain reculèrent brusquement en arrière, comme un tapis que l'on tire pour faire tomber celui qui se tient dessus. Si le sol était camouflé, la surprise devait être parfaite pour Chitan qui dû profiter du goût de la terre. Et s'il ne bougeait plus, il n'y avait plus à craindre d'attaques sournoise. Ne restait qu'à lui offrir un cercueil de pierre pour s'assurer de sa tranquillité.

Viser une cible immobile était bien moins compliquée.


« Je déteste que l'on parle plus que moi. »
répondit Natsuki

C'est entre autre pourquoi le Nara tatoué ne jugea pas utile de prévoir un trou dans son sarcophage pour laisser passer l'air : Chitan avait de la réserve, il ne mourra pas si vite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Lun 2 Avr 2018 - 20:03

La lame de vent le frappa de plein fouet. Chitan fronça les sourcils un instant malgré la poussière qui retombait déjà. Dans le bâtiment derrière toi, tu pouvais entendre les gens qui se dégageaient du mur pour observer d’ailleurs ce qui se passait. Il en était presque sûr, ça avait touché. Pendant ces quelques secondes de flottement, le Shinobi en profita pour faire des mûdras. Il y avait des chances pour que la poussière ne le protège pas de son ombre, dans ce cas, il valait mieux arrêter sa progression. Il n’eût pas le temps d’y penser plus longtemps, le sol trembla légèrement. Il arrêta immédiatement sa course. Il fit quelques signes avant de se laisser glisser le sol pour amortir sa chute, roulant dans la poussière. En relevant la tête, il croisa le regard du Nara.

Si rien ne l’affectait, pourquoi se tenait-il au mur ? Voilà la question qui traversa l’esprit du combattant kidnappeur dans sa tête. C’était cette question qui fit briller ses yeux un instant avec malice, à moins que ce ne fut l’ombre de la terre qui cherchait à l’avaler. La masse de terre bloqua la vue, le ciel. Un bref instant, la poussière encore dans les airs fouetta son visage avant que la masse de pierre ne le plaque au sol, bloquant la ligne de vu entre lui et son adversaire. Sans un cri, il se retrouva sous la masse de terre impressionnante, non sans avoir tenté de s’échapper en décrivant quelques mûdras avant d’être enterré vivant.

Seul le silence restait et le son de quelques objets qui tombaient sous l’effet de la terre quoi avait tremblé. Si le Nara n’avait pas été en partie sourd et étourdit, il aurait probablement entendu le son des gens qui s’agitaient dans les bâtiments. Après quelques secondes, dans un bâtiment en face, la porte s’ouvrit pour laisser apparaitre un curieux en loques, suivi d’un curieux qui laissait voir sa tête dans l’embrasure. De petits cailloux roulaient de la motte de terre, les quelques pavés restants glissant. La tête du Nara sonnait légèrement à cause de l’effet du son, l’étourdissement restait légèrement, nuisant au mouvement. Une légère diminution des effets se faisaient sentir, bien que l’ouïe ne revînt pas immédiatement. Tout ça, c’était moins d’une minute.

Soudainement, des éclats de pierre furent projetés. Le bruit grinçant, mais endurable, fit sursauter les badauds curieux qui se jetèrent d’où il venait. Quelques secondes plus tard, une multitude de pics métalliques percèrent la surface du tombeau, plusieurs se dirigeant directement vers toi. À chaque déplacement, ils semblaient se réajuster dans ta direction, bien que de moins en moins précisément. Ces plus petits pics s’infiltraient profondément dans la matière, contrairement au pic principal, faisant tomber des morceaux de briques du mur et soulevant légèrement le sol où ils touchaient. À chaque contact, des pointes qui allaient un peu moins loin naissaient, comme une éclosion de fer.

Une main s’agrippa au rebord du tombeau en tentant de se redresser pour se relever malgré la terre. Elle avait été partiellement broyée par cette puissante technique. Il se releva, la sueur faisant coller la terre sur son front en pointant directement ton regard vers toi. Visiblement, il savait où tu étais. Il sembla murmurer des mots, mais dans le bruit et avec les oreilles abîmées, il était difficile de les comprendre. Sa poitrine se soulevait et s’abaissait, difficile de dire si c’est le cours manque d’air ou l’épuisement qui causait cet essoufflement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Mer 4 Avr 2018 - 12:18

Une premier mur sépara la ligne de vue entre Natsuki et Chitan. Trois autres barrèrent les issues aussitôt. Puis le couvercle du cercueil sur mesure se scella avec son hôte. De l'extérieur, le sépulcre à la hauteur de son premier pensionnaire gisait, immobile, dans un silence de mort enfin retrouvé. La pierre continuait toutefois de travailler, se mouvant à l'intérieur pour combler les espaces vides et durcir jusqu'à écraser celui qui était enfermé. Les secondes s'écoulèrent ainsi comme l'air chassé des poumons de Chitan, avant que ce dernier, dans un élan de force, ne brise la sépulture qui le retenait docile.

Nouvel assaut de l'un, nouvelle position précaire de l'autre. Natsuki sentait que le tambour de l'essoreuse dans laquelle l'on l'avait mit commençait à diminuer dans les tours, mais le cycle n'était pas encore tout à fait terminé. Le monde tanguait encore un peu trop pour qu'il parvienne à faire plus que vaguement voir les épines de métal l'assaillir. Esquiver une multitude pareille sans des appuies solides et une vision clair relevait d'un exploit que Natsuki ne se sentait pas de tenter. Alors quand l'on ne pouvait pas esquiver, il fallait bloquer. Surtout qu'il avait toujours sa réputation de Man of Steel à assurer.

Pas forcément très utile face à un Kinzoku, cela dit.

Il ne broncha même pas devant les pieux qui le menaçaient, serrant simplement les dents, bandant les muscles et protégeant son visage derrière ses bras levés en croix. Son épiderme, en réponse à l'impact imminent, devint une nouvelle fois extrêmement dense en prenant des teintes violacées sombres. Les uns après les autres, les projectiles percèrent ses vêtements avant de s'écraser contre son armure naturelle. Certains à la pointe écrasée tombèrent tout autour de lui, tandis que d'autres se plantèrent sans parvenir à perforer l'épaisseur de sa protection corporelle.

Les poings serrés, il les sentait trembler au bout de ses bras. Ce n'était pas bon signe. Il savait que plus il puisait dans son énergie primaire, et plus il y avait un risque qu'il perde son sang froid pendant la bataille. Et pourtant... Avec le temps, il avait finit par accepter ce qu'il était vraiment. Que ceci était une part de son pouvoir dont il avait largement les capacités de ne pas y succomber. Que ce qu'il avait considéré comme une faiblesse contre laquelle il devait lutter était une force dont il lui fallait accompagner le mouvement pour mieux l'orienter.

Une pulsion dévorante commença à se déverser sous sa peau. Un instinct qui poussait à la violence et réclamait que du sang soit versé. Une colère qui prenait le pas sur toute autre sensation.

Natsuki contracta ses muscles bouillants, et expulsa les quelques épines d'acier encore plantées dans sa peau avant de tourner son regard vers Chitan. Lui aussi le voyait, et assurément, les deux considéraient que ces enfantillages avaient assez duré. Le pied du Nara tatoué s'ancra solidement dans le sol, comme s'il avait décidé de fixer la réalité elle-même en ce point, et se propulsa vers l'avant sans tituber, droit sur le criminel.

Puis en une fraction de seconde, il arrêta sa course devant Chitan pour s'élancer au-dessus de lui dans une pirouette acrobatique. Un demi-pivot sur lui-même l'amena à faire face au dos de son adversaire à la réception, et sans perdre de temps, il profita de son élan pour le ceinturer et le projeter par-dessus lui en suplex, tête la première dans le sol.

Le crâne de Natsuki cogna lui aussi contre la terre, bien que moins fort, et lui rappela sur le coup combien son équilibre précaire n'allait pas s'arranger s'il continuait de la sorte. Il tituba légèrement pour se relever, et chassa les petites Yami dansantes devant ses yeux en secouant la tête.

Il s'inquiétera de ses vertiges plus tard, lorsqu'il sera assuré que Chitan ne bougera plus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 7 Avr 2018 - 4:10

Alors que la poussière de la terre tâchait son visage, collée à cause de la sueur, il plissa les yeux. À l’endroit où son cadavre aurait dû se trouver épinglé il n’y avait presque pas une goutte de sang. Il se contentait de tout encaisser sans réagir. Une attaque de cette force aurait pu anéantir une troupe entière sans protection. Contre un seul homme… C’était encore plus dérangeant. Le seul signe que son attaque avait fait mouche était quelques pointes de métal tâché de rouge, mais c’était à peine perceptible. Tellement que Chitan dû plisser les yeux pour être certain. Ces quelques secondes de troubles dans son esprit avaient été suffisante.

Le Konohajin dévora littéralement la distance qui le séparait de son adversaire. Ce dernier réagit en prenant appui sur ses jambes, laissant tomber son sabre pour utiliser une nouvelle stratégie, à moins que ce ne soit pour se préparer plus rapidement au choc ? Il fit un geste pour frapper de la main son adversaire, mais ce dernier bondit au dernier instant au-dessus de lui. À peine avait-il commencé à se retourner que le Nara le ceintura entre ses bras et d’un geste le souleva en se courbant. C’est à ce moment que son adversaire remarqua probablement son poids un peu plus élevé que ce qu’il aurait dû être ou peut-être la texture métallique de son corps. Mais ce n’était pas assez pour l’empêcher de le soulever et de le renverser pour l’écraser au sol.

Sa tête frappa durement le sol, son corps s’écrasant. Contrairement à ce que son adversaire pensait toutefois, malgré une demi-seconde de ramollissement, Chitan se ressaisie, se forçant à ne pas sombrer dans l’inconscience. Ses mains ouvertes, il s’appuya de toutes ses forces et se projeta sur ses pieds. Il fit un pas à l’impact, ses esprits revenants rapidement. L’armure qu’il avait utilisé avant le sarcophage l’avait finalement sauvé. La poussière du métal tombait sur ses épaules, maintenant brisée par le choc de la technique du Konohajin. La sueur qui le couvrait et sa poitrine qui se soulevait annonçait qu’il arrivait à bout de force. Il eut un regard à l’endroit où tu avais abandonné les épines de métal. Il gonfla alors sa poitrine pour parler fort, afin d’être audible et de permettre à quiconque alentour de l’entendre.

- « Bien joué ! Mais maintenant tu fais face à un problème. Sois-tu me laisse partir et retrouve le fils de l’imposteur, soit tu continus et je transperce l’enfant avec l’acier que tu as laissé… »

En parlant, il désigna du menton, reportant son attention sur les épines de fer laissée par sa précédente technique. Ces dernières se trouvaient en suspension, semblant pointer vers la fenêtre juste à l’endroit où des briques étaient tombées. Visiblement, si sa technique n’avait pas broyé le mur, il y avait une bonne raison. À quelques mètres de toi se trouvait un enfant, plus près encore ta cible, dont le souffle court trahissait sa grande fatigue après ce déchaînement. Par les fenêtres, les pauvres qui s’étaient mis à couvert un peu plus tôt n’avait rien manqué de la discussion et se regardaient entre eux. Visiblement, eux aussi attendaient le dénouement final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 8 Avr 2018 - 23:06

'' Dans une compétition, c'est normal, mais au cours d'un combat dans lequel ta vie est en jeu, tu ne dois jamais ménager ton adversaire. '' Ce conseil comptait parmi les plus importants qu'ait reçu Natsuki de la part de son père. D'abord, évaluer la force de son adversaire. Ensuite, sa faiblesse. Et enfin, frapper pour tuer. Si l'adversaire survit, tant mieux pour lui, sinon tant pis.

Natsuki avait toujours suivit scrupuleusement ces recommandations, bien conscient que prendre un adversaire à la légère revenait à creuser sa propre tombe : un coup de poignard, qu'importe qu'il soit porté par un paysan, un juge ou un soldat, faisait toujours mal à celui qui le recevait. Et c'était d'autant plus vrai lorsqu'il s'agissait d'un soldat ayant empilé plus d'un cadavre face à un petit garçon de la haute cours.

Souvent, c'était pour cela que les méchant gagnaient : ils manquaient d'éthique et de scrupules. Cela ne les dérangeaient donc pas de prendre un otage ou forcer quelqu'un à sélectionner un choix tordu entre deux mauvaises options. Exemple, sauver la femme que l'on aime ou une quinzaine d'étudiants.

Respirant bruyamment sans quitter des yeux Chitan, Natsuki était ce quelqu'un aujourd'hui.

Sur le plan professionnel, il n'était pas garant de la sécurité de l'enfant, mais sur le plan éthique, ce serait dérangeant qu'il meurt. Sur le plan des Bisounours, si Natsuki rendait les armes, Chitan prendra la fuite et le fils du Daimyo sera sauf, remettant la poursuite à une autre fois. Sur le plan de réalité, si Natsuki rendait les armes, Chitan prendra la fuite après avoir blessé gravement son otage afin de s'assurer sur son poursuivant soit immobilisé.

Tous les choix semblaient mauvais, ce qui résumait plutôt bien la vie. Aussi Natsuki fit ce que l'on lui avait apprit dans ce genre de situation : il ouvrait de nouvelles possibilités.


« Il n'y a que trois mètres qui nous séparent. »
annonça-t-il d'une voix évoquant un cercueil. « La seconde que vous prendrez pour le tuer me laissera tout le temps nécessaire pour vous éliminer. Mais soit, je me rends si vous partez maintenant. »

Posant sa main gauche sur son épaule droite, Natsuki contint un grognement entre ses dents lorsqu'il planta ses doigts à travers le vêtement. Un bruit spongieux accompagna la première giclée de sang lorsque dans un écho de viande humide déchirée, le Nara tatoué s'arracha le bras. Les ligaments furent les derniers à résister vainement, avant de lâcher sous le grondement rageur de Natsuki.

Le souffle court, il jeta son bras amputé avec la manche sur le côté avant d'appuyer de la main sur la plaie béante pour contenir l'hémorragie.


« Voilà... »
respira-t-il difficilement dans une position de faiblesse. « Je ne suis plus en mesure de lancer des techniques... ou de vous poursuivre.... Vous pouvez laisser votre neveux... »

Même Chitan devait avoir conscience que s'il tuait le fils du Daimyo, c'est une armée entière qui se lèvera pour le venger, et qu'il ne connaîtra pas la paix tant qu'il n'aura pas sa tête plantée au bout d'une pique.

Il avait plus intérêt à le garder vivant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Jeu 12 Avr 2018 - 3:07

Un silence pesant planait dans la place improvisée par les construction des bâtiments aujourd’hui pauvre. Pour une ville dont l’économie se basait sur le bois, la situation pouvait sembler incongrue. Les années de guerre n’avaient pas épargné sa population qui vivant dans ces bâtiments abandonnés. Pourtant, à part le bruit de certaines personnes maladroite régnait un silence de plomb. Chitan ne lâchait pas des yeux son adversaire, surveillant particulièrement l’ombre. Sa poitrine se soulevait régulièrement, mais par grande inspiration profonde, relâchant brusquement son air. Natsuki réfléchissait, Cihtan aussi, chacun essayant de juger ses options et la situation. Finalement, la voix du Nara brisa ce silence.

Son discours provoqua un hochement de tête de son adversaire qui fut rapidement interrompu par le geste extrême du Konohajin. Ses yeux s’arrondir de surprise en le voyant arracher son propre bras. Le sang giclait entre ses doigts. Chitan se contenta de regarder une fraction de secondes le bras, puis reporta son attention, reprenant son esprit.

- « Il y a encore de l’honneur… Mon frère vous a probablement menti, mais il y en a aussi chez moi. Ce pays m’appartient par le sang, autant qu’à lui. J’ai déjà obtenu tout ce que j’avais besoin. »

D’un geste de la main, il fit tomber les épines de métal au sol. Elles clinquèrent sur le sol. Il fit quelques pas en reculant, sans te tourner le dos. Il porta la main à son sabre, la sueur perlant sur son front, puis il porta la main gauche sur sa poitrine et s’inclina doucement, mais pas complètement, te gardant toujours à l’œil, visiblement méfiant. Visiblement, ton rôle de guerrier invulnérable avait fait son effet et il se méfiait toujours de toi. En relevant la tête, il hocha simplement.

- « Ce garçon… Il sait que j’ai raison. Mon frère croit que la rébellion à venir est un serpent. Il pense lui couper la tête. Il se trompe. Il le sait. Quand il t’a envoyé, tu t’es demandé pourquoi j’étais là, depuis aussi longtemps ? Je te conseille d’y réfléchir. ET VOUS AUSSI ! »

La dernière phrase, il la prononça d’une voix forte en regardant les bâtiments autour. Visiblement, elle ne s’adressait plus à toi, mais à ceux qui observaient, tapis dans les masures. Il reporta une nouvelle fois son attention sur toi et hocha la tête avant de faire miner de s’éloigner encore de quelques pas. Il s’arrêta un instant et pointa du doigt le bâtiment, probablement pour signaler la position de l’enfant. En entrant dans l’endroit, Natsuki trouverait un enfant, visiblement inconscient, retenu aux mains et aux pieds par des bracelets de prisonniers. Probablement une blague de mauvais goût. L’enfant était inconscient, mais ne semblait pas blessé, à part quelques bleus sur ses poignets et un point rouge provenant d’une injection dans son cou. Chitan s’éloigna, bondissant rapidement sur les toits avec un regard dans ta direction.

Citation :
Je te conseille d’attendre un peu avant de poster ta conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha]

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Taki no Kuni-