N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Jeu 12 Avr 2018 - 22:04

A quelques mètres de là, derrière les battisses entourant la zone de combat, Hoheinheim et Hiyori venaient tout juste d'arriver depuis quelques minutes à peine. Telles deux ombres cachées derrières les murs d'une petite maisonnette, leurs regards n'avaient rien manqué des derniers instants du combat dantesque qui venait de se produire ici. A bonne distance tout de même, tous ce qu'ils purent observer furent les silhouettes dansantes et combatives des adversaires se faisant face.

Van ~ " Nous arrivons trop tard ... "

La voix du vieux marionnettiste s'était adressée à son compagnon d'une tonalité grave et désabusée. Ils avaient traversé la moitié du pays des cascades et ce à un rythme plus que soutenu afin de rattraper Chitan et les enfants. En vain.
Se retrouver donc face à un combat déjà terminé su arracher un grincement de dents sonore et empli de colère de la part du Directeur.

En entendant les mots prononcés par celui qui était manifestement Chitan, le Lumineux en vint à s'interroger sur la version des faits que leur avait fourni le seigneur Daimyo, son demi frère. De ce qu'il laissait comprendre, Chitan avait parfaitement décelé la présence des deux iwajins restés en retraits et en profita même pour leur faire part de sa propre version. Il ne les connaissait pas, mais pourtant Chitan n'hésita pas à évoquer la menace d'une plausible rébellion contre son frère.

En l'apprenant, le vieux scientifique remonta cette fois simplement ses lunettes. Cette information ne tomberait pas dans l'oreille d'un sourd, ni d'un homme sénile. Si tel était le cas alors, les plans de Van n'étaient peut être pas tous perdus en fin de compte...
Après quoi et aussitôt ses révélations faites, Chitan se dirigea d'un bond sur les premiers toits qu'il put atteindre. Il semblait vouloir prendre la fuite et ainsi s'éviter de retourner côtoyer les geôles de son frère...

Van ~ " Pourrais-tu créer un nouveau bunshin doton Hiyori ? L'enfant ne semble pas être avec lui, mais il serait bienvenu de parvenir à savoir où se rend Chitan. "

Calmement, Hoheinheim espérait bien voir son camarade capable de reproduire sa technique de clonage. De cette façon, le clone partirait à la poursuite de Chitan et le filerait jusqu'à trouver son repère.
Pour le reste et l'homme resté au sol qui venait de perdre son bras, Van s'interrogeait encore sur la réelle nécessité de lui venir en aide. En y accordant un peu plus d'attention, le Lumineux remarqua la présence de deux tatouages en forme de crocs sur ses joues. Cette marque lui rappela immanquablement un clan de dresseur de chiens originaires du Pays du Feu. En faisait-il parti ? Non... Il n'avait pas de chien.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 14 Avr 2018 - 19:02



La traque est terminée pour les deux Iwajins. Malgré leurs espoirs, le fait de vouloir s’assurer de ne rien louper a fini par jouer contre eux ; voilà les deux hommes en pleine course en direction du Nord, mais sans grande conviction ! Le clone précédemment détruit a permis au Balafré d’apprendre la présence d’un autre pisteur en provenance de Konoha, d’après son bandeau. Non seulement les deux vétérans impériaux sont battus, mais ils sont en plus devancés par un camp adverse. Un échec sans pardon possible … .
Est-ce la Foi ou la détermination qui poussent les deux hommes à accélérer le pas ? Allez savoir. Sans doute l’espoir de s’immiscer dans un combat et d’en voler les lauriers ; stratégie de fourbe, qu’à condition qu’elle soit un échec ! Dans tous les cas, les deux hommes arrivent bientôt dans les faubourgs de Shiomizu et se mettent rapidement à la recherche d’un éventuel combat.

Lorsqu’ils le trouvent, ce dernier est déjà plié ! Certes de façon étrange, mais qui leur laisse encore la possibilité d’intervenir d’une façon ou d’une autre. Restant embuscés, les deux Iwajins préfèrent en apprendre davantage avant de se lancer dans la mêlée. De toute évidence, leur camouflage n’est pas une franche réussite puisqu’ils ne parviennent pas à dissimuler leur présence. Qu’à cela ne tienne, de toute façon, la situation est plus préoccupante et complexe qu’elle ne pourrait l’être. Le Konohajin est blessé, l’enfant n’est pas loin et la cible s’échappe. Dans le meilleur des cas, cette mission n’est donc que partiellement remplie. Autant se le dire, il faut maintenant déterminer quelles seront les priorités, en sachant qu’elles auront de toute façon un impact considérable pour l’avenir pour ce Pays.

Suivant son capitaine d’équipe, Hiyori quitte sa position et rejoint la scène de théâtre sans rien dire dans un premier temps. Les deux hommes se rapprochent du Konohajin, sans clairement faire comprendre s’ils sont ses alliés ou non. A l’ordre de Van, le vétéran impérial compose quelques premiers signes.

» On va procéder autrement. La priorité semble d’abord être notre comparse de la Feuille et l’enfant … .

Posant un genou à terre et frappant le sol de sa paume, un léger nuage invocateur fait apparaître un petit reptile de la taille d’une main. Couleur verte, yeux exorbités, agitant la tête de toute part pour rapidement comprendre de quoi il s’agit.

» Kimiléo, il y a un homme vers le nord que tu pourras facilement sentir et repérer. Suis le aussi longtemps que possible … .

» ₪ﬓﭪגםؼ



La créature se retourne et détale à grande vitesse, disparaissant rapidement dans le décor. La bête se fond rapidement dans la terre et le sable, et elle n’est bientôt plus visible. De son côté, le Summoning Master se relève et se dirige vers le bâtiment indiqué plus tôt par le fameux Chitan. Ouvrant la porte d’un coup de pied fracassant, il note la présence de l’enfant, saucissonné et inconscient. Plaçant rapidement deux doigts sur sn cou, il s’assure de son rythme cardiaque et prend rapidement note de son état de santé : quelques blessures, et une trace d’injection. Rien de rassurant, sans que les choses soient alarmantes.
Prenant l’enfant dans ses bras, il se dépêche de sortir du bâtiment.

» Van ! Cet enfant a besoin de soins ! Et avec ce Ninja, mieux vaut trouver un hôpital proche histoire de les soigner tous les deux ! On ne pourra pas les ramener au Seigneur sans être certains de leur bonne santé !

Spoiler:
 


Dernière édition par Jisetsu Hiyori le Sam 12 Mai 2018 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Mer 18 Avr 2018 - 20:12

Natsuki fit son pari, mais hélas, tout ne se passa pas comme il l'espérait : la mise lui échappa avec l'échappée de Chitan qui préférait se retirer plutôt que de se lancer à l'assaut d'un infirme pour récupérer son otage de marque. L'honneur était décidément un facteur qu'il n'avait pas prit en compte face à un adversaire comme lui...

Tant pis.

Alors que Chitan s'adressait à la plèbe avant de prendre la fuite, Natsuki relâcha la pression sur sa blessure à l'épaule. La plaie avait déjà cessé de saigner, laissant un moignon violacé et rugueux couvert de quelques filaments sanglants. La tête lui tournait encore un peu pour le sang qu'il avait perdu, mais il s'en remettra : n'importe qui d'autre se serait déjà entièrement vidé sur une blessure pareille.

La priorité était d'assurer la sécurité du fils du Daimyo – ou plutôt, de s'assurer qu'il était bien là où Chitan le lui avait indiqué. Mais alors qu'il se baissait pour ramasser son bras arraché, deux nouvels arrivants débarquèrent sur l'aire de bataille. Mécaniquement, il les analysa du regard : posture, armes, nombre, position, emblème. Une seconde d'attention était suffisante pour comprendre qu'il avait affaire à d'autres ninja, probablement sur le même contrat que lui. Difficile donc de déterminer s'ils allaient se contenter de poursuivre Chitan immédiatement, ou de d'abord faire taire les témoins pour s'assurer de leur prime. Et comme ils ne daignaient pas se présenter, analysant comme lui la situation, Natsuki décida de prendre les devants.


« J'ai fini mes affaires avec Chitan. Je vous le laisse si vous le voulez. »


Et sur ces mots, il se retira. D'un bond, il gagna la position du fils du Daimyo. Où était déjà l'un des deux shinobi d'Iwa, avec l'enfant dans ses bras. Natsuki campa immédiatement sa position sur le chemin de sortie de l'individu, lui imposant de s'arrêter aux deux mètres règlementaires. Visiblement, il n'y avait pas que la prime sur la tête de Chitan qui intéressaient les nouveaux venus. Quelques zones d'ombres se devaient d'être éclaircit s'il désirait que cette histoire se termine bien. Au moins pour lui.


« En l'absence de plus amples présentations, je crains de ne pas concevoir de vous laisser repartir avec cet enfant sans mon accord. Et certainement pas sans moi. Si vous êtes mandatés par le Seigneur des Cascades pour la chasse, il n'est pas votre cible. »


Si l'attitude n'était pas hostile, sa position avec un pied plus en avant et les genoux légèrement fléchis dans les manches de son pantalon révélait qu'il était prompt à réagir au besoin. Surtout en sachant qu'il y avait un autre adversaire potentiel dans les environs.


« En individus civilisés que nous sommes, nous allons trouver un accord. »


Assurément, il n'était pas au mieux de sa forme, mais il savait donner le change jusque dans sa respiration. C'était peut-être même la seule carte qu'il lui restait à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 21 Avr 2018 - 13:16

Plutôt qu'un clone, Hiyori décida finalement d'invoquer l'un de ses précieux Kuchyoses afin de se lancer sur les traces du fuyard. Il s'agissait de Kimiléo, un petit caméléon très discret et capable tout comme ses plus gros congénères, de se servir de ses incroyables capacités de dissimulations naturelles pour se cacher de la vue de tous. Un choix somme toute assez judicieux puisqu'il permettrait à coup sûr de suivre les déplacements du demi frère du Daimyo de Taki, sans se faire repérer...

Ceci fait, il restait encore à résoudre la délicate situation dans laquelle les deux iwajins s'étaient imposés malgré eux. En face se trouvait l'un des deux combattants toujours blessés, mais également debout. Ce dernier avait semble-t-il tenu à ramasser son bras perdu au cour du duel, espérant sans doute parvenir à le recoudre ou le rattacher plus tard. Il était à noté que cet homme témoignait d'une extrême tolérance à la douleur et d'une incroyable résistance physique en demeurant conscient. N'importe qui à sa place aurait déjà perdu connaissance à cause de la douleur principalement.

Malgré tout et par la suite, l'individu vint se placer devant Hiyori afin de lui barrer la route. Le Jisetsu venait en effet de récupérer le fils du Daimyo dans un bâtiment et d'en sortir. Tout comme l'état de santé préoccupant de l'héritier du pays des cascades, le combattant aurait également très vite besoin de soins pour ne pas perdre définitivement l'usage de son bras. Le transporter à l'air libre n'était pas la meilleure solution pour le préserver d'une bactérie ou d'un virus. Son état se dégraderait rapidement et peut être même n'aurait-il pas suffisamment de temps pour atteindre un centre médical suffisamment compétant afin de le lui recoudre.

Van ~ " Nous saurons assurément où se rend Chitan, n'ayez crainte... Pour l'heure il nous apparaissait plus logique de vous venir en aide. "

Remontant simplement ses lunettes, Hoheinheim se rapprocha d'Hiyori et du shinobi sans la moindre hostilité à son égard. En le découvrant d'un peu plus près, Van eut désormais la certitude de son appartenance au Pays du Feu. Ainsi et tout comme pour les deux iwajins, le Daimyo de Taki avait fait appel à Konoha pour la traque de son demi frère. Il apparaissait maintenant évident que le konohajin avait agit seul jusqu'à présent. Une raison supplémentaire de redouter les capacités encore biens trop méconnues du ninja qui leur faisait face...

Van ~ " Nous sommes d'Iwa ! Mon nom est Van Hoheinheim et voici Hiyori. "

Souhaitant avant tout désamorcer la moindre bombe susceptible d'exploser à tout moment, le Lumineux privilégia les ébauches d'une plausible discussion entre eux plutôt qu'un combat. Il était pertinemment inutile de se lancer dans un nouvel affrontement. L'enfant était toujours en vie, du moins pour l'instant. Combattre ne ferait que retarder l'heure de ses soins et le ramener mort ne servirait à rien.

Van ~ " Vous avez vu juste, le Daimyo nous a tout comme vous mandatés sur cette traque et dans le but de lui ramener ses enfants. " Farfouillant à l'intérieur de la poche de sa blouse de scientifique grise, le Lumineux en ressortit un petit parchemin qu'il fit rouler, fermé, jusqu'aux pieds du Konohajin. " Prenez ce rouleau pour sceller votre bras à l'intérieur. Je ne suis pas médecin, mais le transporter de cette façon vous garantira de le retrouver dans le même état une fois que vous l'en libérerait. "

Encore une fois le vieux quinquagénaire espérait parvenir à démontrer au shinobi que leurs intentions envers eux n'étaient pas hostiles. La mission semblait terminé et au final ils n'auraient même pas eut à combattre.

Van ~ " Déroulez simplement le parchemin et poser votre bras par dessus la rune. "


Dans le cas ou l'homme n'aurait pas eut confiance, Hoheinheim décida de lui en faire une brève démonstration avec l'un des siens. Ainsi il se saisit d'une simple pierre sur le sol et vint la poser sur un petit parchemin similaire à celui qui se trouvait aux pieds du Konohajin. Il n'eut qu'à déclencher le Fuinjutsu pour que la pierre, se retrouve scellée à l'intérieur du rouleau qui se referma aussitôt après l'avoir reçu.

Van ~ " Permettez nous de vous raccompagner jusqu'au Palais du Daimyo sains et saufs. Il serait malvenu que l'enfant ne meure sur le temps du voyage jusqu'à la capitale. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 22 Avr 2018 - 5:47

L’homme n’avait pas détecter la présence des nouveaux arrivants. En s’adressant à voix haute, il s’adressait à la population témoin de ce combat. Son adversaire, probablement un Nara, avait certainement pu reprendre l’enfant, mais il avait eu le dessus, démontrant au monde qu’un nouveau Daimyô pouvait venir. Qu’importe la vérité ou le mensonge à leurs yeux, ce qui était important c’était le doute, une fissure dans laquelle il pourrait échapper de cette prison dans laquelle il avait fui en fuyant celle de l’Empire. Hiyori avait bien raison, vu son état de fatigue, leur arrivée pouvait facilement renverser la situation. Le lézard se contenta de le suivre.

Chitan tentait de s’éloigner de la ville, se dirigeant vers les bois, probablement où il pourrait facilement être perdu de vue. Malgré tous les pièges tendus auparavant, il semblait qu’il n’avait pas prévu que deux groupes puissent aussi rapidement l’atteindre. Rapidement, il fit une pause, semblant particulièrement attentif. Après de longue minute, il se contenta de se laisser glisser contre un arbre, reprenant visiblement son souffle. Ses blessures n’étaient pas importantes, mais il était évident que le combat l’avait profondément affaiblie, le laissant presque à bout de force. Après plusieurs minutes, toujours inconscient d’être suivi, il marcha plus lentement dans la forêt, avec détermination, mais en essayant d’économiser ses forces.

Hiyori pu rapidement comprendre que malgré un pouls relativement faible, il était stable. L’enfant ne semblait pas en danger, mais il avait été gravement affaibli par son aventure. Plusieurs blessures à son poignet et une marque à son cou était visiblement. Son teint blafard qui avait inquiété s’expliquait rapidement. Il semble que pour le rendre docile, on avait préféré lui retirer du sang. Les tâche sur son épaule en témoignait. Toutefois, les blessures n’étaient pas dangereuses pour sa santé et avait été fait avec une certaine maîtrise. Il semble qu’on avait voulu l’affaiblir sans le tuer. Il était maintenant inconscient, mais sa poitrine se soulevait facilement, indiquant qu’il avait probablement perdu conscience à cause de l’affaiblissement et des… émotions. Les Shinobis commencèrent à discuter et les gens aux alentours sortaient. Ils ne s’approchaient pas curieux, mais se contentaient de regarder nerveusement, puis de longer les murs pour sortir de la zone.

Citation :
Alors, je n’ai vraiment pas grand-chose à ajouter, vous pouvez continuer. Comme vous avez compris, le Chitan s’éloigne, mais il n’est clairement pas en état. Donc, vous pouvez continuer à RP comme Van l’a fait, ça me va très bien, je vais intervenir pour le retour ou lors des interaction avec votre cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Jeu 26 Avr 2018 - 19:42

Sans aller jusqu'à dire qu'il relâchait sa garde, Natsuki se montra moins tendu après que le dénommé Van ait prit la parole. Surtout qu'il avait déjà bien assez à faire pour garder contenance pendant que son organisme surnaturel était en pleine effervescence pour compenser les pertes suite au premier combat.

« En ce cas, il m'est fort aise de rencontrer des confrères plaçant des valeurs nobles au-dessus de la prime de leur mission. »


Tous ne le ferait pas, et dans un contexte similaire, Natsuki ne se serait probablement pas arrêté pour eux s'il ignorait la présence du fils du Daimyo. Surtout dans une mission qui avait d'autres enjeux que simplement de l'argent. Mais peut-être bien que ce garçon était la clef de tout, justement.


« Je me nomme Natsuki, du clan Nara de Konoha. »


Il ne poussa toutefois pas la présentation jusqu'à sa fonction, espérant ne pas être aussi connu à l'étranger que la Hokage : cela pouvait donner de mauvaises idées vu son état. Et l'on était toujours sur la défensive lorsque l'on se retrouvait dans son état. Attitude qui dû d'ailleurs encore se ressentir dans les précautions qu'il prit pour ramasser et dérouler le sceau qui lui était proposé.


« Vous excuserez mes manières, nous savons tous trois que notre métier impose des précautions en pareille situation. »


Pas d'affront personnel donc, du moins pas désiré. Et effectivement, Van ne cherchait pas à le tromper : Natsuki s'y connaissait assez en fuinjutsu pour savoir reconnaître un sceau de stockage lorsqu'il y en voyait un. Et le sceau en question n'avait pas les branches nécessaire pour propulser son contenu ou le transférer ailleurs : il s'agissait véritablement de la base de ce que l'on apprenait.


« Vous êtes bien urbain. »
sourit-il en coin en guise de remerciement après avoir rangé son bras et le sceau.

Son bras, il l'avait surtout ramassé pour que quelqu'un d'autre ne puisse pas le faire, et découvre quelle monstruosité se cachait sous les tissus de son membre ganté. Qu'il pourrisse ou s'infecte lui était bien égal, au contraire même : plus vite il s'en sera débarrassé avec l'assurance que personne ne pourra mettre la main dessus, et mieux ce sera. Si seulement Van savait ce dont il en retournait exactement... Natsuki préférait que non. Il profita donc du changement de sujet pour rebondir.


« Je crains ne pas être en mesure d'arriver au Palais du Daimyo avant la tombé de la nuit. J'ai parcouru le Pays de long en large en près de dix heures aujourd'hui, battre le record dans mon état me semble compliqué. »


Déjà que retenir sa sueur de perler abondamment pour minimiser son teint maladif demandait suffisamment d'efforts comme cela. Mais garder l'assurance qu'il était toujours un danger potentiel relevait de la survie : même s'il renvoyait la garantie d'une victoire assurée, cela ne voulait pas dire qu'elle sera sans dégât pour celui qui voulait tenter sa chance. Dans leur métier, les apparences comptaient bien plus que la réalité.


« Cependant, je sais que des hommes du Daimyo sont en chemin pour le Forum des Arts Martiaux. Il a certainement fait envoyer des soldats en qui il a une totale confiance. »


Et donc, pas des shinobi, qui avaient l'exclusivité sur les déplacements à vitesse ridiculement élevée.


« Avec des chevaux ou en barque, vu l'heure qu'il est, ils devraient arriver dans deux ou trois heures. S'il n'y a pas de médecin compétent ici, il y en aura forcément un au Forum, vu que les blessures sont assez courantes là-bas. A mon sens, c'est le meilleur endroit où se rendre. Je suis capable d'aller jusqu'à cet endroit au moins. »


La nuit tombera ensuite, de toute façon. Ce n'était pas cela qui allait les arrêter, mais le fils du Daimyo allait avoir besoin de repos lui, à un moment ou à un autre : être balloté de bras en bras n'était pas ce que l'on pouvait appeler de plus reposant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 28 Avr 2018 - 11:23



Ayant récupéré l’enfant, Hiyori le plaçe sur son dos, afin qu’il ne recouvre pas immédiatement ses esprits. Être embarqué aussi violemment par son oncle et réaliser un tel voyage pour se voir privé de son sang l’a certainement épuisé. Inutile de le réveiller sans qu’il comprenne ce qu’il se passe. D’autant que, malgré cet « enlèvement », rien ne garantit qu’il sera heureux de voir ces étrangers s’occuper de lui. La meilleure solution est donc effectivement de rejoindre les autorités compétentes représentant le Daimyo dans cette contrée. Une fois face à eux, l’enfant sera rassuré.

Rejoignant le binôme en pleine discussion, percevant le nom de l’étranger de Konoha, le Balafré émet un mouvement de recul l’espace d’une seconde, avant de reprendre une marche lente et calme. Un Nara ! Clan excessivement puissant, considéré comme l’un des principaux gardiens du Pays du Feu ! L’un des clans qui a posé le plus de problèmes à l’Empire lors de sa tentative de conquêtes du Pays des forêts … . Cet homme est certainement un excellent combattant, bien qu’en état de faiblesse prononcé. Et sa position démontre assurément qu’il sait être méfiant. Mieux vaut la jouer fine, et ne pas risquer de conflit malgré l’opposition idéologique qui se crée entre eux.

La réflexion du Konohajin est douée de bon sens. C’est par cet angle que le membre du clan Jisetsu rentre dans la conversation.

» Vous risquez de souffrir de déséquilibre pendant ce voyage, si court soit-il … . N’hésitez pas à demander de l’aide si vous avez du mal à voyager. Inutile d’ajouter plus de problème à notre échec d’aujourd’hui … .

Le constat est sacrément froid ! Il faut dire que Hiyori n’est pas homme à faire dans le sentimental, le voyager et le lyrique. L’analyse des faits est un trait de sa personnalité, et le trio, bien qu’en état, est contraint de le reconnaître : la mission donnée, celle d’intercepter un homme en fuite, se solde par un échec. Avec un peu de chances, son invocation Caméléon pourra suivre la cible et lui permettre de le retrouver plus tard … . Mais rien n’est vraiment garanti.

» Au moins, nous avons les deux enfants ! Si nous nous rendons au Forum, nous retrouverons certainement la fille cadette du Daimyo, et nous pourrons alors expliquer que nous avons prioriser leur sécurité plutôt que l’arrestation de Chitan. On doit bien en avoir pour … trois bonnes heures ! Et ce sera en fonction de votre état de santé ! Mieux vaut limiter les mouvements trop exigeants en effort, je suppose … .

Un regard vers son supérieur lors de cette mission. On est ici dans une situation délicate, où il importe certes de compléter certains aspects de la mission ; mais trop en révéler sur notre répertoire de techniques pourrait poser problème à l’avenir. A ce titre, suggérer au Scientifique Fou d’invoquer l’un de ses Scorpions pour servir de transport serait un manque de réflexion absolu sur la condition du Ninja. Un léger hochement de tête, et une proposition.

» Nous sommes encore en ville. Je pourrais tenter de louer un transport, ou des chevaux ? Histoire d’accélérer notre déplacement sans nécessairement trop nous fatiguer ? Car j’ai du mal à imaginer que nous puissions être au Forum dans trois heures avec un allié blessé, un enfant dans le cirage et nous deux exténués pour notre course … .

C’est une autre possibilité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 29 Avr 2018 - 1:45

Bien que la situation puisse paraître délicate pour tout le monde, le Nara accepta sans de trop hésiter l'aide offerte gracieusement par le duo de la Roche. Il apparaissait évident qu'il ne pourrait poursuivre efficacement et seul la suite de sa mission, sans prendre le risque de l'échouer. Il venait après tout de livrer un duel difficile contre Chitan, de perdre son bras, mais également de retrouver le fils du Daimyo inconscient.
Comme solution, Natsuki proposa par la suite de se rendre jusqu'au camp Kusajin plutôt qu'à la Capitale. L'endroit était effectivement bien plus près de Shiomizu, environ trois heures de marche. Ils pourraient y retrouver aussi la fille du Daimyo et probablement un médecin capable de prendre en charge son jeune frère plus rapidement.

Van ~ " Vous avez certainement raison. Dans ce cas allons au campement. " Répondit-il simplement afin de manifester son accord.

Hiyori entreprit dés lors de porter le garçon sur son dos pour le reste du trajet. Il l'avait placé de sorte à pouvoir le transporter pendant le voyage, sans que cela ne le gêne durant sa course. L'ex-impérial exprima également son mécontentement et sa déception de ne pas avoir accompli l'intégralité de la mission. A ces mots, Van ressentit le même sentiment que lui et savait que leur échec allait manifestement retarder leurs projets communs pour Taki.

Pour l'heure et puisque leur priorité consistait avant tout à ramener le plus rapidement possible le fils du Daimyo saint et sauf, Hiyori eut l'ingénieuse idée de se servir de la proximité de la ville et de la présence plus que probable, d'une écurie dans les alentours. A coup sûr les chevaux leur permettraient de se déplacer rapidement et d'atteindre le campement plus vite.

Van ~ " Comme le suggère Hiyori, des chevaux seraient bienvenus. Si mes souvenirs sont bons nous devrions parvenir à trouver notre bonheur un peu plus bas. Suivez-moi. "

Ouvrant la marche, le vieux scientifique accompagné d'Hiyori et Natsuki n'eurent pas longtemps à attendre avant d'apercevoir les premiers destriers dans leur enclos. Un homme était justement en train de les nourrir et de nettoyer l'écurie. Van s'empressa aussitôt de se rapprocher de l'homme et de discuter avec lui. Il lui expliqua avoir besoin de trois chevaux et paya la note, qu'il ne manquera pas de faire remonter aux frais du Tsuchikage.

Enfin ils entreprirent d'emprunter la grande route et débutèrent le trajet jusqu'au camp. Par précaution le vieux Quinquagénaire veillait régulièrement à toujours garder un œil sur le Konohajin. Le village n'avait pas pour habitude de collaborer avec d'autres nations, il s'agissait d'une première. Konoha ne faisait pas parti des alliés de la roche, ni de ses ennemis. Mieux valait encore se montrer vigilent jusqu'à la fin de cette mission et voir par la suite, comment cette collaboration allait bien pouvoir se conclure pour en connaître l'issue. Se rapprochant du niveau du Konohajin, le Lumineux tenta une approche afin de lui soutirer quelques informations au sujet de Chitan.

Van ~ " Pardonnez la curiosité du vieil homme que je suis Natsuki mais... Seriez-vous disposé à partager avec nous les informations que vous avez obtenu lors de votre combat contre Chitan ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 90
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Mer 2 Mai 2018 - 5:09

Déguerpir de l’endroit ne devenait pas urgent, il semble que ces quartiers soient quasiment abandonné. Il neferait aucun doute que ceux qui représentaient l’autorité ici finirait par venir jeter un œil, mais les Shinobis, après leur brève discussion, préférait quitter l’endroit. Après tous, les enfants étaient libérés, mais le Chitan continuait sa route lente. L’invocation caméléon d’Hiyori le suivait et leur proie ne remarquerait rien, mais ils avaient préféré veiller sur les enfants. L’idée d’utiliser les chevaux semblait plutôt bonne, elle leur permettrait de reprendre des forces et de transporter les deux enfants plus facilement.

Le responsable des écuries les jugea dura quelques instants, avant de parvenir à un accord avec le vieux scientifique, estimant qu’il pouvait bien leur louer les cheveux. Il avait des connaissances près du forum qui accepterait de prendre ses chevaux quelques temps, du moins, le temps qu’il puisse les récupérer. C’était des bêtes plutôt costaudes, fait pour traîner de lourdes charges plutôt que pour la course, mais les bêtes semblaient être dociles. Elle servait probablement à transporter les troncs de l’activité forestière. La route était beaucoup plus tranquille maintenant, les Shinobis étaient venus à bout de la plupart des obstacles. L’enfant repris connaissance pendant le voyage, semblant au début paniqué, mais apathique. Quelques mots suffirent pour lui faire comprendre la situation. Il se contenta de hocher la tête, conscient que même si on lui mentait, que pouvait-il y faire au fond ?

Son humeur sembla devenir moins méfiante en voyant sa sœur en ville. Rapidement, les enfants purent être ramené dans la ville. En arrivant, les gardes vous regardèrent avec surprise, voyant qu’aucun des hommes n’avait le prisonnier tant recherché. Masataka parlait avec plusieurs hommes, certains semblant le conseiller, mais il les ignorait superbement. Des militaires lui parlaient parfois, il semblait leur prêter une attention plus particulière. En vous voyant, il leva les yeux vers vous. D’un signe de main, il chassa les gens qui s’éloignèrent en silence, seul les gardes en fonction restèrent, immobiles.

- « Où est-il ? »

Ses paroles étaient autoritaires, mais, surtout pleine de colère. Visiblement, elle ne vous visait pas directement, mais était plutôt empreint d’agacement. Il eut pourtant un regard vers ses propres enfants et, pendant un instant, son visage s’adoucit quelques secondes. Il hocha doucement la tête, ses sourcils se détendant pour le rendre sévère. Fier, mais aussi soucieux de reprendre contenance, il ouvrit légèrement les bras, comme un signal pour que ses enfants le rejoignent. Après quelques secondes discrètes, il écouta votre rapport et ce que vous aviez à dire, mais non sans vous faire signe de prendre place, alors qu’il faisait signe à un des soldats de s’approcher, lui donnant quelques ordres pour s’occuper de sa descendance, avant de revenir à vous, sa colère s’étant calmée.

Citation :
Alors, j’ai un peu accéléré le truc. Si ça vous pose problème, vous me dites et je modifie. Pour moi la traque est terminée, sauf si vous voulez vous relancer pour rattraper Chitan, mais je pense que ce serait plutôt étrange. Je ne connais pas exactement les limites de ton Kuchiyose, mais voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 6 Mai 2018 - 2:27


Récupérer les chevaux fut un jeu d’enfant, et en moins de deux heures – vive la vitesse ! les trois combattants de l’Ombre sont de retour au forum. Ils arrivent en meilleure forme qu’ils ne sont partis de Shiomizu. Les blessures ont été nettoyées et minimisées pour faciliter les soins à l’avenir ; l’enfant est resté silencieux après quelques explications ; et il n’y a eu aucun problème sur le retour. Bref, en soi, l’affaire se solde par un bilan mitigé, mais pas catastrophique. Bientôt, les deux gamins kidnappés sont réunis, et ils se rassurent l’un l’autre, donnant à cette aventure une image de « happy ending ».

Mais pour l’observateur extérieur, les trois Ninjas sont mal en point. La fatigue se lit littéralement sur leurs visages ; la course d’une journée complète, sans même parler de combat, est exténuante, sans même mentionner le stress du kidnapping et les choix complexes à faire. S’ils se retrouvent dans une situation de combat, il y a fort à parier que ces trois-là ne parviendront pas à s’en tirer. En soi, il n’y a rien à craindre ! La terre des Cascades est un voisin précieux, et un allié de la Roche dans la gestion de ses frontières et dans ses progrès commerciaux. Mais l’insatisfaction d’une mission de haute importance en échec pourrait bien faire pencher la balance au point de non-retour … .

A l’approche du Daimyo – qui a fait le déplacement spécialement en cette occasion jusqu’au forum ! – le ton semble donné. L’urgence de voir son ennemi politique et familial défait, son absence marque clairement un tournant dans l’avenir du pays. Si cette menace ne disparaît pas, que pourra-t-il arriver après ses enfants ? Leur vue permet justement de calmer un peu son ardeur, et de se détourner de sa mission initiale. Une fois les avoir chéri, puis remis à un homme de confiance, son attention revient vers le petit groupe.
Hiyori jette un œil derrière lui. Van Hoheinheim et l’homme de Konoha sont éreintés. L’un doit s’occuper des chevaux ; l’autre trouver un moyen de remettre son bras en place avant de perdre tout usage de façon définitive. Il va devoir sortir de sa place de second, et jouer les intermédiaires. Son poing droit vient à la rencontre de sa paume gauche, pendant qu’il s’incline légèrement devant le seigneur féodal.

» Seigneur Masataka … nous devions intercepter votre frère Chitan avant qu’il ne quitte le pays ou ne soulève de forces contre vous. Il avait également enlevé vos enfants ; et après une longue course à travers le pays, nous sommes parvenus à retrouver sa trace à Shiomizu … .

Un simple constat des faits dans un premier temps. La volonté du représentant de la Roche est de rendre un exposé aussi clair et précis que possible, afin de : limiter les dégâts dans le relationnel entre les deux pays ; démontrer que les autorités d’Iwa restent compétentes ; et que le Daimyo pourra dès lors maintenir sa confiance en eux.
Pour la suite de son récit, le Balafré baisse davantage la tête en signe d’excuses.

» Malheureusement, les connaissances de Chitan sur le pays, et la prise en otage de vos enfants ont rendu nos actions plus complexes à mener. Nous avons du faire un choix entre libérer les deux enfants et l’intercepter définitivement. Le Ninja de Konoha a fait le choix de perdre un bras ; quant à nous, nous avons privilégié la santé de votre progéniture … . Et Chitan en a profité pour s’éloigner considérablement … .

C’est un aveu d’échec. Certes, les enfants sont saufs ; mais ils resteront éternellement menacés si la menace « Chitan » n’est pas définitivement écarté. Et cela ne sera que plus difficile si le Daimyo de Taki se décide à mettre Iwa sur la touche. Aussi, pour le persuader, Hiyori rétablit le contact visuel cette fois.

» Néanmoins, j’ai placé un traqueur sur sa piste, qui saura nous tenir informé régulièrement de ses agissements … . Du moins, pendant un temps. Si vous nous accordez votre confiance, nous sommes prêt à nous relancer en chasse au plus tôt, peu importe où la cible a pu trouver refuge. Iwa ne saurait rester en dette envers vous sans l’honorer … .

C’est un coup de poker. Soit on l’emporte, soit on perd toute la mise !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 12 Mai 2018 - 10:45

Alors, comment expliquer que Natsuki faisait aussi bon ménage avec les animaux que les envies d’expansion de feu l’Empereur avec la liberté des shinobi des pays voisins ? Comment dire que sa simple présence provoquait, au mieux, une peur panique chez l'ensemble de la faune qui ne portait pas de plume dans son pelage ? Le mieux, peut-être, était encore de ne pas avoir à le faire. De juste discrètement asséner un coup entre les deux yeux des canassons : assez assommés pour ne pas comprendre ce qu'ils leur arrivent, et pas trop pour qu'ils parviennent encore à avancer quand même. Natsuki, à force de pratique, avait nommé ceci '' le syndrome licorne ''.

C'est donc plus tard qu'ils se retrouvèrent tous les sept sur les routes, laissant l'occasion au plus âgé des Iwajin de tenter une approche. Subtile, Natsuki commença par répondre d'un demi-sourire en coin, le sourcil gauche haussé.


« Est-ce la curiosité d'un vieil homme que je dois pardonner, ou le pragmatisme d'un shinobi expérimenté ? »


Il ria ce que son état général lui permit, puis tira un peu plus sa cape de voyage sur sa plaie pour mieux la cacher le temps de reprendre contenance.


« Bien sûr que je peux vous en parler. La chasse est fini pour moi, et je ne veux pas laisser d'autres engagés reprendre le travail derrière moi sans les informations que j'ai pu collecter juste par orgueil. Qu'elle soit aérée de fer ou en bois hermétique sous terre, la place des criminels est dans une boite. »


Cela permettait à la fois d'entretenir le commerce, et le travail : avocat, procureur, juge, geôlier, architecte, ferrailleur, shinobi, et même les intrigues, puisque cela laissait l'opportunité de s'échapper.


« Chitan s'est montré très agile dans le maniement de l'acier. A ce titre, il mérite bien son nom de clan. Je ne sais pas ce qu'il vaut avec un sabre, mais à en juger par la manière dont il posait sa main dessus, je suis à peu près certain qu'il ne le porte pas juste pour la décoration. L'art des Kinzoku n'est cependant pas la seule corde qu'il compte à son arc. Dans une moindre mesure, il m'a fait démonstration de sa maîtrise du vent. Et si l'on associe cette information à ses capacités à manipuler le son, je pense que vous n'aurez pas de mal à déduire sa seconde affinité élémentaire. Pour ma part, je n'ai pas été témoin de davantage, si ce n'est de ses clones hurleurs capable de vous assourdir sévèrement. »


Le sens de l'équilibre lui était revenu maintenant, mais il avait passé un sale quart d'heure à se cramponner aux murs pour ne pas tanguer sous la houle qui menaçait de le faire chavirer. Il fallait sérieusement qu'il songe à un moyen de contrer cela.

Le voyage s'acheva finalement au Forum d'Arts Martiaux, en la présence du Daimyo lui-même Hiyori s'octroya le droit de parler au nom de tous, et s'appropria presque autant l'échec que la victoire du Nara tatoué, ce que ce dernier ne goûta guère. Surtout la fin, qui acheva de tirer les honneurs vers les Iwajin. En tant que victime, Natsuki était bien évidemment en colère, même si en tant que professionnel, il ne pouvait que applaudir le coup de maître : le métier fonctionnait ainsi. Les Iwajin avaient été plus rapides que lui sur ce coup, ouvrir la bouche pour contester maintenant ne ferait que le discréditer et le couvrir de honte. Il opta donc pour le silence, contenant pour lui un regard noir à l'attention des Iwajin qui n'avaient dans le fond qu'ajouté des problèmes à son histoire plutôt que d'en solder, et se retira de l'assistance du Daimyo dès qu'il en eu l'occasion, prétextant la nécessité de voir un médecin.

Il préfèrerait même prendre congé de tous et retourner directement à Konoha, mais son état général ne le lui permettait pas cette fantaisie – pas jusqu'au bout en tout cas. Il opta donc pour trouver d'abord un endroit au calme afin de prendre un peu de repos, et surtout, brûler le sceau qui contenait son bras arraché. A lui seul, le membre serait difficile à réduire à l'état de cendres, mais en étant scellé sur un parchemin, l'affaire devint beaucoup plus simple.

Pour ce qui était de faire repousser les morceaux manquants, Natsuki préféra attendre : si les deux Iwajin restaient dans les parages, il valait mieux leur éviter le spectacle d'une guérison miraculeuse. Chacun avait des petits secrets que l'on voulait garder pour soi. Surtout quand c'était ces derniers qui contribuaient grandement à la survie et la victoire. Il garda donc le lit que le l'on lui avait attribué dans le local de soin du Forum, après avoir refusé toute forme d'auscultation ou de soin.

Plus vite il récupérera un minimum, et plus vite il pourra partir d'ici. La mission était de toute façon un échec sur toute la ligne, alors il n'y avait pas de raison de s'attarder davantage en ces lieux où il se sentait vulnérable.

Il en avait déjà assez de jouer les handicapés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin - Chef d'Avalanche
Messages : 208
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Dim 20 Mai 2018 - 3:19



Le Seigneur de Taki prend note des informations qui lui sont apportées. Il n’a pas de quoi être pleinement satisfait des résultats, car la menace principale s’est échappée : son frère pourra manœuvrer dans son dos jusqu’à ce qu’il le retrouve ! Une situation difficile, qui pourrait mettre en péril l’avenir du Pays. Mais dans le même temps, il ne peut pas nier les efforts et les sacrifices du trio de Ninjas qu’il a engagé dans cette affaire. Et quelque part, il s’en veut presque de les avoir mis dans une situation de rivalité : en oeuvrant ensemble, sans doute auraient-ils triomphé. Pour l’heure, la sécurité et la bonne santé de ses enfants est le principal. Le reste, il devra s’en charger plus tard.

Suite au départ de l’escorte seigneuriale, le duo d’Iwa peut enfin souffler ! Aucun doute sur la suite : ils resteront sur place au moins pour une nuit afin de se reposer ! Tout échec que ce fut, les deux anciens impériaux n’ont pas vécu une telle course depuis bien des années ! Et à ce titre, ils méritent un repos lourd et réparateur. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls ! Bien que meurtri, dans la chair comme au mental semble-t-il, le Konohajin ne tient pas à rester plus longtemps. Une situation certainement compréhensible, mais que notre Jisetsu ne tient pourtant pas à résumer à cela !

Il a pu noter, pendant le voyage, les informations que l’homme de la Feuille leur apportait sur la cible désormais bien loin. Un manipulateur du Kinton, digne d’un membre de son clan, et des affinités avec le Fûton. Pour rendre un combat futur plus complexe, il parait utiliser le son ; et s’il a des prétentions en combat rapproché, cela fait grosso-modo de lui un combattant émérite et largement capable, n’est-ce pas ? En fin de compte, se couper un bras n’était peut-être qu’un moindre mal pour récupérer l’enfant … . Néanmoins, le Balafré note l’absence de retenue d’informations de la part du traqueur expérimenté. C’est un homme droit et honnête, qui se donne pleinement à la tâche, et porte un sens aigüe de la justice. Pour cela, il mérite des louanges.
Et de ne pas sortir ainsi de cette mission périlleuse !

Avant qu’ils ne se séparent, l’ancien impérial se permet un pas dans sa direction. Il ne compte pas le plaindre, mais tient quand même à établir ici un contact. Même plus que cela ; un contrat de confiance entre les trois protagonistes, même si on est loin d’une alliance entre deux villages ninjas.

» Natsuki Nara … je ne me suis pas présenté plus tôt. Je me nomme Iyo, membre d’Iwa. J’ignore si cela vous intéressera, mais nous comptons bien finir cette traque plus tard. Aussi, si nous détenons des informations sur Chitan à l’avenir, nous nous chargerons de vous contacter afin d’achever cette tâche ensemble, puisqu’elle nous a été ainsi confié. J’espère avoir l’occasion de travailler avec vous à l’avenir …

En terminant sa phrase, le balafré vient placer son poing droit dans sa paume gauche, signe de salut dans les traditions de son Clan.
Il est rare que les Ninjas de contrées éloignées puissent travailler ensemble. Leur mode de vie et leurs obligations les amènent plus souvent à s’opposer plutôt qu’à coopérer … . Mais encore peut-on espérer d’un avenir sans conflit entre la Pierre et la Feuille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha] Sam 2 Juin 2018 - 22:36

Natsuki avait bien des projets dans sa vie, mais les deux qu'il avait en priorité dans l'immédiat, à savoir du repos et une séparation avec les Iwajin, semblaient lui être refusés. S'il y tenait vraiment, il allait devoir décaler son emploi du temps, car l'un des shinobi d'Iwa vint à sa rencontre peu de temps après qu'il se soit retiré. Cette journée commençait à le fatiguer sérieusement, mais malgré sa condition, il prit sur lui et se montra cordial avec son interlocuteur.

Parce que c'était la politesse et qu'il avait été bien éduqué, diront certains, parce qu'il avait réussit son jet de volonté, affirmeront d'autres.


« Iyo, c'est bien cela ? »


Outre le fait que l'individu avait omit de mentionner son nom de famille – ce que faisait surtout les membres de clan, Natsuki connaissait son sujet là-dessus pour faire exactement la même chose à longueur de temps – le Nara tatoué passa surtout un moment à se demander si la première lettre du prénom était un L sans majuscule, ou un I avec. L'un dans l'autre, cela importait peu.


« J'étais pourtant certain que votre compagnon vous a appelez à plusieurs reprises Hiyori. Un diminutif, du coup ? »


Il haussa les sourcils, puis s'efforça de sourire : la fatigue le rendait piquant, et il valait mieux qu'il évite de se montrer moqueur, voire pire, insultant si c'était mal prit.


« Votre offre est très sympathique, surtout compte tenu du contrat, mais comme je l'avais dit plus tôt, la chasse est terminée pour moi. Vous avez visiblement un moyen de retrouver Chitan où qu'il soit, et repartirez sans doute plus rapidement que moi : même après une bonne nuit de sommeil, aussi frais que je serai à mon réveil, il me manquera toujours un petit morceau essentiel à notre profession. Aussi, si vous avez vraiment la possibilité de mettre la main sur cette cible, ne vous sentez pas obligé de m'inclure dans la traque juste parce que j'ai perdu une partie de moi contre cet homme. Je ne me sentirai personnellement pas offusqué. J'apprécie toutefois le geste, mais mon rôle dans cette histoire s'arrête aux informations que j'ai pu vous fournir. »


Peut-être un peu aigri sur les bords, mais qui ne le serait pas après une auto-mutilation – et une mission échouée - ?


« Le monde change, et les frontières évoluent. Je suis certain qu'à l'occasion, nous aurons l'opportunité de nous rencontrer à nouveau, malgré nos bannières différentes. Et je me permets d'espérer que ce sera dans un contexte propre à la sympathie. Ou à défaut, avec une haine non dirigée entre nous. Et avec tous mes morceaux, de préférence. »


Morceaux qu'il aurait déjà retrouvé sans l'intervention impromptue des Iwajin. Mais il ne pouvait blâmer personne, il savait que les événements attendus de la vie ne se passaient jamais comme espéré, et qu'il fallait s'adapter. '' S'adapter ou mourir '' la philosophie Aburame. Donc s'il n'était pas encore mort, c'était qu'il ne s'était pas trop mal adapté à la situation.


« N'importe comment, je ferai remonter à qui de droit à Konoha nos interactions. Ne soyons pas présomptueux au point de nous afficher comme voix et référence de nos Villages respectifs, mais je saurai signifier votre geste et votre valeur pour ce que vous avez fait pour moi au détriment de votre mission. Une première dalle pour établir de bonnes relations entre la Pierre et la Feuille, maintenant que notre plus grand ennemi commun est tombé il y a de cela cinq ans. »


Quoi de mieux pour unifier les peuples qu'un dirigeant commun puissant ? Un ennemi commun puissant.


« Si cela ne vous dérange pas par contre, je vais avoir besoin de me reposer un peu. La journée a été longue pour tout le monde, les bras m'en tombent. »


Il imita à moitié le salut d'Hiyori, la moitié manquante correspondant à ce qu'il n'avait physiquement plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha]

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque criminelle commune: Chitan [Team Konoha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Restes de l'Empire :: Taki no Kuni-