N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 895
Rang : A+

Message(#) Sujet: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Lun 15 Jan 2018 - 0:00


Traques criminelles

CONTEXTE

    L’ombre de la destruction ne semblait pas finir de se propager à travers les vastes territoires du Yuukan. Peu de temps après la libération de nombreux criminels suite aux événements ayant frappé Ame no Kuni et sa grande prison, les bruits de détonations vinrent semer le désordre et la panique en plein cœur du Pays de la Roche, rappelant aux shinobis que la menace était toujours présente ! Mais les coupables n’avaient rien à voir avec les bêtes enragées longuement enfermées dans la sinistre prison. Non. Les coupables n’étaient autres que des Iwajins ! Deux jumelles Bakusho, Itari et Ikaru, avaient commis ce massacre. Succombant une fois de plus à leurs pulsions pyromanes et destructrices, réduisant en cendres leur propre domaine familiale avant de déserter sans éprouver le moindre doute le grand village d’Iwa.

    Cependant, bien qu’elles aient disparu pendant un temps, le rythme des explosions vint rappeler à tout le pays leur existence. Un témoin les aurait même aperçu quittant une zone dévastée. La nature explosive des dégâts ne laissent alors que peu de doute sur l’identité de ses auteures...

    Ce qui relevait alors de la rumeur vint à se confirmer peu de temps après. De nouvelles détonations, de nouveaux pillages et toujours plus de cadavres s’empilaient sur leur funeste chemin qui semblait avoir trouvé son cœur de cibles dans la chaîne de montagnes séparant le Pays de Shimo et celui de Kaminari ! Dès lors, plus aucun convoi ne parvenait à franchir le courroux sadique et gratuit de l’impétueux duo, mettant à mal la grande réunion commerciale sensé se dérouler dans pas moins d’une semaine. Dos au mur, l’élite marchande de ces deux pays en appelle à l’aide et à la responsabilité d’Iwa.

    C’est ainsi qu’une équipe shinobi est au plus vite dépêchée dans la capitale du Pays du Givre. Là-bas, ils y rencontrent le président de la réunion commerciale qui leur explique la situation. En attendant les renforts Iwajins, les autorités Shimojins ont mis en place un campement aux deux extrémités de la zone et se chargent d’intercepter les marchands, qui souhaitent se rendre d’une nation à l’autre, pour des raisons de sécurités évidentes. Il faut faire au plus vite, la rencontre de cette coalition commerciale entre Shimo et Kaminari doit tenir place dans trois jours ! Nul doute qu’aucune des deux nations n’oublieraient un tel service en cas de succès...



RÈGLES



¤¬ Pour ceux qui participent à une traque commune et qui sont donc en compétition vs une autre équipe pour retrouver un criminel, veuillez inscrire vos postes sous "Hide" afin de garder confidentiels les choix que vous ferez. Au début de chaque tours suivant (les tours seront toujours lancés simultanément entre les deux équipe) le tour précédent verra ses balises "Hide" être effacée. Les joueurs du forum pourront donc suivre votre évolution avec un tour de décalage afin d'éviter la triche.

¤¬ Les Criminels que vous traquez ne sont pas tous de simples criminels, ils sont des criminels endurcis et peuvent avoir des capacités spéciales ou des Kinjutsu adaptés  à leurs ps. Ce sont des "boss", des shinobis plus dangereux que la moyenne. Il se peut donc que queleus-uns d'entre eux aient des talents hors du commun. Si vous éprouvez le moindre problème, discutez-en avec votre animateur.

¤¬ Veuillez utiliser l'indicateur de chakra afin de suivre le fil de vos dépenses chakratiques.

¤¬ Toutes les traques demanderont un temps de réponse de 72 heures maximum (3 jours) de la part des joueurs. Si vous ne répondez pas durant ce laps de temps, vous serez rejetés de l'événements, sans discussion. Si vous ne pensez pas pouvoir respecter cette règle, ne vous inscrivez pas. Une pénalité de 100 pi sera déduit de votre bourse si vous abandonnez l'événement / êtes expulsés. (Un délais supplémentaire de 24h pourrait être alloué en cas d'urgence.)

¤¬ Aucun ordre de poste précis est établis. Vous postez dans l'ordre que vous voulez.

¤¬
Veuillez résumer toutes vos actions en ajoutant un "Spoiler" à la fin de votre poste. Vous devez aussi y afficher toutes les techniques utilisées. Seules les techniques Validées seront acceptées.

¤¬ Faites bien attention à vos actions, celles-ci auront une répercussion directe sur votre environnement. Les traques sont chronologiques et pourront donc affecter la trame de plus ou moins loin.

¤¬ Sauf exception, une petite pénalité sur votre gain pourra être déduit de son total si le criminel est tué et non capturé.

La récompense liée à la capture de votre criminel est égale aux gains d'une mission classique de même rang. Les gains d'une traque commune sont calculés selon la charte des mission Versus et enfin, un bonus de 20 pi sers versé à ceux qui réussiront à capturer le criminel.
L'équipe à se rendre la première à un criminel et qui échouera à le vaincre/capturer échouera donc sa mission, ne recevant que la moitié des pi en guise de prix de participation. La deuxième équipe, qui normalement était perdante, aura une chance de 30% d'être capable de rattraper le criminel avant qu'il ne s'enfuit suite à son combat. Si le hasard le veut, elle affrontera donc un criminel affaiblis...et pourra empocher la prime de capture. Cependant, leurs points resteront réduits de moitié puisqu'ils ont tout de même perdu la traque face à l'autre équipe.



_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Lun 15 Jan 2018 - 18:55


Il y a de cela quelques jours, ils avaient appris par voie de courrier qu'ils feraient partie d'une expédition officielle pour la traque de deux criminelles Bakushô. Ils devinèrent sans mal que derrière le déploiement d'une équipe de "chasseurs", la Citadelle avait la ferme intention de prendre ses responsabilités face aux débordements des deux jumelles et d'annihiler la menace humaine et politique que représentaient les explosives. Après un entretien avec la Sentinelle qui leur révéla plusieurs informations sur le contenu de leur expédition, ils prirent la route en compagnie de Len et Yuichirô, qu'ils connaissaient d'ores et déjà, ce qui ne pouvait qu'augurer le meilleur.
Ils avaient été missionnés pour des raisons qui leur semblaient évidentes. Le duo Ryöhei, divisé en Ryö et Hei, était on ne peut mieux placé pour bien comprendre la manière dont pouvaient fonctionner une paire de frangines, puisqu'il formaient une paire également. Sans l'ombre d'un doute, le choix d'employer un siamois était stratégique : il n'y avait rien de mieux pour détruire une menace que d'utiliser le même genre de menaces. Accompagnés de deux autres combattants, les Jinmenju étaient en totale confiance, d'autant que le niveau de dangerosité des deux jumelles était évaluée au même degré qu'eux-mêmes.

Ils avaient l'avantage, du moins sur le papier.

Le voyage fut relativement calme et rapide. Quand ils arrivèrent à destination, ils apprirent des autorités commerciales qu'il ne leur restait que trois jours pour régler le problème des deux impétueuses. Trois jours seulement pour les trouver et les capturer - ou, à défaut, les détruire. Trois jours au cours desquels leurs actions influenceraient directement la relation entre Shimo et Kaminari no Kuni - et, indirectement, la complicité diplomatique qui marquerait au fer rouge la relative entente qu'ils pouvaient entretenir avec Tsuchi. Trois jours pour briller sous le soleil des pays de l'Est.

Ryö n'y allait pas de main morte quand il fallait exprimer à ses confrères l'importance de leur mission. Bien que sous l'autorité de Len, il n'en demeurait pas moins libre et fort de sa propre opinion, se considérant émancipé de toute forme de subordination.

"C'est des gonzesses Bakusho. C'est pas comme si ça nous inquiétait. On a la même puissance de frappe et on les connait déjà sans les avoir rencontré. On sait de quoi elles sont capables, puisqu'on utilise les mêmes armes. Moi je dis qu'il faut frapper fort et vite : on les trouve, on les fume, on rentre au bercail. Iwa nous attendra avec un beau tapis rouge !"

Tandis qu'autour d'eux le petit campement se réorganisait, accueillant caravanes sur caravanes, le Jinmenju affûtait ses kunais avec un air prédateur. Les yeux rivés sur son travail, il ne négligeait pourtant pas ses deux collèges.

"J'espère juste qu'elles sont aussi connes que tous les Bakushô que je connais."

Fit-il sur le ton de la provocation, attendant les instructions que prodiguerait, en théorie, son comparse et chef d'équipe Len. Il fallait concéder qu'en terme de repérage, le Jinemnju était bien mal outillé : ce travail revenait au borgne, de droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 186
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Lun 15 Jan 2018 - 20:55

Un bouteille de whisky bien entamé a mes côtés, me voilà en train d'éplucher les documents concernant les jumelles Bakushô qu’il m'a été demander d’arrêter. Itari et Ikaru hein ? Des criminels issus de mon propre clan, bien que la gravité de leurs crimes restent peu grâce le pays de Kiminari nous ont demandé de partir à leur rencontre et de les arrêter une bonne fois pour toutes. Leurs crimes le plus important reste d’avoir explosé leurs propres domiciles avant de s’enfuirent je ne sais pas vraiment comment appréhender une telle mission, les arrêter et revenir en héros pour l’une partie de mon clan ? Ou bien laisser couler et me dire qu’après tout, elles font ce qu’elles veulent. Comment leurs en vouloirs d’avoir pris la fuite quand moi je peux voir ce que notre clan devient avec les années. Quitte à ce qu’elles soient arrêter vos mieux que cela vienne d’un des nôtres et ainsi laver les erreurs de notre clan entre nous.

En buvant une gorgée du contenu du verre poser à ma gauche, je lis les différents chefs d’accusation, Pyromanie, Rébellions, Anarchiques, Hystérique. Cela me fit sourire, me rappelant l'époque pas si lointaine ou nous étions encore dans notre petit village près des mines, entre nous. La moitié des membres de ce clan, c’étant depuis pas mal ramolli avaient ce genre de pathologie. Moi-même j’ai eu ma période anarchique à exploser tout ce qui me passait sous la main, ce qui m'a valu pas mal de problèmes, fort heureusement je ne suis pas allé jusqu’à détruire mon propre toit, et je n’avais rien d’un fils de haut gradés Bakushô. J’éteins la lumière, demain sera le jour ou je me lancerais à la quête de ces deux demoiselles, ce sera ma première réelle responsabilité en tant que Chûnin.

~ ~

Le point de rendez-vous était à l’aube devant les portes du village d’Iwa. Me voilà donc lever dans les temps la gorge complètement asséchée comme chaque jour depuis bien 1 an. Préparant tranquillement mon paquetage pour les jours qui vont suivre, la route sera longue jusqu’au pays de la foudre cela ne fait aucun doute. Quelques Kunaïs et tout autres objets habituels d’un Shinobi, un peu de nourriture et pour finir une bouteille de vodka, pour les nuits glaciales de Kaminari me dis-je comme excuse à mon alcoolisme de plus en plus présent. Un bâillement me rappelant à quels points je ne suis pas encore totalement réveillé et me voilà parti au point de rendez-vous. Pour l’occasion j’accroche mon bandeau Iwajin sur ma ceinture afin de tout de même rappeler que nous sommes envoyer du pays de la terre, depuis la remise de mon bandeau ça doit être une des premières fois que je l’utiliserais. Tu passes tous tes concours pour l’avoir et une fois que tu l’as, tu ne le mets pas, quelle idiotie.

Nous nous retrouvons alors au lieu prévu avant de prendre la route vers le pays de la foudre, pays ayant pratiquement la même particularité météorologique et démographique que notre beau pays d’origine. Sur le dos de mon fidèle bouc d’argile, j’avance en compagnie de mes deux coéquipiers pour cette mission, qui eux marchent comme de vulgaires ploucs ! Notre arrivée se passa au mieux, le voyage fut calme bien que mon coéquipier de toujours profite de ce temps pour m’envoyer bon nombre de pics, je ne connais pas le troisième membre de notre équipe, mais une chose et sur il ne m’a pas l’air très confiant. Une fois arriver au campement, nous pouvions apercevoir plusieurs marchants légèrement paniqué pour certains quand ils aperçurent des bouches sur les paumes de mes mains, mais rien de bien méchant. Enfin à pars Ryö déblatérant contre diverses insultes sur mon clan tout allait pour le mieux.

« Bien qu’elles soient des criminels elles n’en restent pas moins des membres de mon clan. Un peu de respect enfoiré. » Cette mission me met à cran, je ne sais pourquoi. Mais j’ai comme de l’empathie pour celles qui fut un temps vivait dans la même communauté que moi. « Ça n’aura rien de simple de les arrêter, elles sauront sûrement, prendre les aires, les dégâts provoqués par l’argile et sans égale. Il nous faudra être attentif à leurs moindres mouvements une erreur et on finira en poussière. »

Tout ça me stress, l’idée de devoir affronter les miens. Être responsable de la vie de ces deux-là. Il faut que je me calme si je ne veux pas mettre la vie de mes coéquipiers en danger. Ma main gauche qui était alors en train de modeler de l’argile finit par laisser sortir cinq colibris qui chacun parti dans des directions différentes afin d’essayer de les trouver au plus vite.

« Plus qu’à espérer qu’ils trouvent quelque chose. »


Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Lun 15 Jan 2018 - 23:56

Une chance ? Je n'en n'étais pas tout à fait certain, je voyais plutôt cette mission comme un malheur de la part de mon destin. J'ignorais quel cerveau au sein de cette administration complexe avait pu songer à un lardon comme moi pour cette traque, mais il devait sans doute être ivre, sinon il avait de la rancune à mon égard. Livrer sans regret un pauvre petit genin sans défense au sens propre du terme sur un champ de bataille parsemé d'explosion, c'était immoral. Il ne pouvait que vouloir ma mort.

J'avais essayé de formuler une demande pour refuser cette mission, mais il fallait croire que celle était passée à la trappe. J'étais condamné à effectuer ce travail par obligation, punition, condamnation.. J'espérais tomber sur de bons coéquipiers afin de me rassurer et de savoir que j'avais des alliés sur qui m'appuyer. Seulement, dés lorsque je vis le nom de mes deux charmants partenaires, j'eus un sentiment d'angoisse naître en moi.

Ryöhei. J'avais déjà pu le rencontrer au cours d'un autre travail de surveillance au sein du village. J'avais déjà connaissance de son fort caractère indomptable et intérieurement, je pouvais déjà être certain que cette mission en sa compagnie n'allait pas s'avérer facile. J'espérais seulement que le deuxième membre de la petite escouade, mais aussi le chef de cette petite équipe, puisse canaliser le vieux lion.

Cependant, son nom ne m'inspirait déjà rien de bon. Il y avait trop de désespoir inscrit dans un seul ordre de mission. Poussant un soupire, je finis par glisser ce parchemin dans ma sacoche. Cependant, il fallait essayer de voir le bon côté des choses, Len était chûnin, il devait posséder beaucoup d'expérience de quoi pouvoir me rassurer. Néanmoins, cette pensée datait de plusieurs jours avant le début de la mission.


À présent que je le voyais en face de moi, je n'étais plus du tout confiant. De ce que j'avais cru comprendre, les deux rouquins étaient de la même équipe, mais je n'avais pas tellement cette impression. Je sentais clairement de la provocation dans leurs paroles, j'avais le sentiment que le vieux lion le menaçait de son regard, qui par sa froideur me donna des frissons dans le dos. Essayant de m'imposer timidement entre les deux, je tentai de calmer l'atmosphère déjà difficile à vivre à cause de la difficulté de la mission.

« Pourquoi ne pas se calmer un peu.. hein..? Parce que bon, nous sommes une unité et nous allons devoir traquer une cible importante, ça ne va pas être facile si nous n'arrivons pas à nous entendre, hein.. HaHa.. »

Intérieurement, je me demandais si j'allais réellement revenir vivant avec ces deux partenaires. Une petite voix me chuchotait à l'oreille qu'un tel espoir était impossible. Ce n'était qu'un rêve idéaliste, triste réalité. Nos adversaires étaient également des membres de ce clan explosif, un clan maudit. Je ne connaissais que trop bien leurs capacités, surtout l'effet de recevoir une explosion en pleine figure pour l'avoir vécu moi-même plusieurs dizaines de fois.

Je finis par pousser un soupire au fond de moi. Mère, merci pour toute la tendresse dont vous avez fait preuve pour m'avoir élevé jusqu'à présent. Je savourerai le dernier repas que vous m'avez donné avec respect. Je pouvais paraître serein et faire preuve de professionnalisme extérieurement, alors que derrière cette apparence, je tremblais comme une feuille espérant rentrer au pays en courant à toutes jambes, mais je ne pouvais pas.

« Vos colibris perçoivent-ils quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 34
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Ven 19 Jan 2018 - 22:34

Dispersés dans le vaste ciel, survolant la chaîne de montagnes à la recherche du moindre indice... de la moindre trace explosive permettant à la troupe Iwajins de débuter leur importante quête, les colibris d’argiles ne furent témoins que de la panique qui régnait au sein du campement. Tour à tour, les marchands partant de l’Ouest vers l’Est se faisaient arrêter brusquement par les autorités Shimojins, tandis que de l’autre côté de la chaîne de montagnes, l’opération inverse se répétait. Tous prenaient alors connaissance du danger qui rôdait dans les environs et du niveau de menace qu’incarnaient les redoutables jumelles pyromanes. L’inquiétude les prenait alors à la gorge, conscient que le risque de traverser cette longue et périlleuse route conférait à leur insignifiante vie. Un sentiment qui ne fit que grandir lorsque tous levait finalement les yeux au ciel... perturbés et craintif face aux petites bêtes ailée qui semblaient les observer...

Tout à coup, le son strident de quelques éclairs fendant les airs se fit entendre, précédant l’imminente collision entre cette technique Raiton venu de nulle part et les colibris de l’Iwajin. L’impact eut lieu et s’accompagna alors de petites explosions qui ne manquèrent pas de créer la panique et le mouvement de la foule situé plus bas ! Des détonations qu’ils assimilèrent tous très rapidement aux informations qui leur avait été communiqué quelques minutes, ou heures pour certains, plus tôt par les autorités Shimojins ! Les jumelles s’étaient-elles déplacées ?! Quittant leur cachette au cœur de cette chaîne de montagne pour venir s’attaquer directement aux groupes de marchands et les piller avant de mettre à feu et à sang toute la zone ?! Tout comme elles l’avaient fait dans ce lieu dévasté de Shimo où elles signèrent leur retour. C’était là une riposte tout à fait envisageable. Cependant...

Jaillissant de la foule. Une petite escouade Shimojins fit son apparition devant les trois shinobis venus de Tsuchi. Dégainant leurs armes, leurs regards menaçant plongeaient dans ceux de leurs vis à vis qui à cet instant devait être immergé dans une certaine confusion. Ceux qu’ils devaient se trouver face à eux, l’arme à la main et prêt à engager le combat si tôt que l’un d’eux opéraient un mouvement qui pouvait leur paraître un tant soit peu suspect. La cause de ce quiproquo ? Sans l’ombre d’un doute, la présence de ce trio encore inconnus aux autorités dirigeants le campement et la présence de ces oiseaux dont la matière d’argile convenait parfaitement aux Bakusho que tous en ces lieux redoutaient ! Ainsi les sauveurs étaient devenus des suspects contre toute attente.

Finalement, dans une apparition digne des ninjas, un nouvel individu fit son apparition devant la troupe du pays du Givre. Un tantô à la main. Le regard tout aussi méfiant que ses acolytes, il fit un signe de la main mettant une halte aux mouvements des Iwajins, mais aussi ceux des soldats à ses côtés. C’était Yusuke Mori, le chef du campement...

« Shinobis ! Vous vous trouvez actuellement dans un campement qui se trouve être sous autorité Shimojin. Veuillez déclinez votre identité sans quoi mes hommes se chargeront de vous éliminer immédiatement. »

Bien sûr, il avait aperçu les bandeaux Iwajins qu’arboraient les trois inconnus. Yusuke avait également connaissance qu’une équipe ninjas venus de Tsuchi devait les aider, mais leur identité ne fut pas révélé. Les colibris d’argiles envoyés par le Bakushô quelques secondes plus tôt ne fit qu’augmenter le sentiment de suspicion que le chef du campement éprouvait à leur égard à cet instant. L’un d’eux appartenait donc au même clan maudit que celles qui menaçaient leurs vies.

Nul doute que décliner leur identité, mais aussi celle du président de la réunion commerciale, Ichiro Bantou, aiderait à calmer les tensions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Sam 20 Jan 2018 - 17:42

Aussitôt, je levai les bras en l'air comme pour me déclarer inoffensif. C'était charmant comme accueil. Une attention aussi généreuse de leur part me faisait légèrement pâlir et leur douce convivialité me donnait presque envie de pleurer. Ce n'était pourtant qu'un simple malentendu, mais ils avaient tous une expression grave dessinée sur le visage.

En réalité, je n'étais pas tellement surpris car j'avais déjà prédit la possibilité d'une telle situation. J'étais une personne maudite par les manieurs d'argile, chaque rencontre avec un membre de ce clan me causait toujours un malheur. J'étais plutôt étonné de n'avoir croisé aucun obstacle durant le trajet, mais ce n'était qu'une question de temps.

« N-Nous sommes les shinobis envoyés par le Village de la Roche à la demande d'Ichiro Bantou, le président de l'élite marchande. Nous avons été mis au courant de la menace des deux sœurs jumelles et de l'enjeu de cette réunion commerciale qui aura lieu dans quelques jours, c'est pourquoi nous avons été envoyés pour vous aider à capturer ces deux criminelles, alors.. Pourriez-vous baisser vos armes chers amis du Pays de la Givre..? » Demandais-je, légèrement gêné.

Ce n'était pas très intelligent de ma part d'avoir dévoilé tous les détails de la mission sans attendre l'autorisation de notre chef d'escouade, mais il fallait calmer le jeu. Si j'étais resté silencieux, je me serais fait saigner avant même d'avoir pu prononcer le moindre mot.

« N'empêche, vous nous avez foutu une de ces frayeurs ! On a cru en l'espace d'un instant que les deux jumelles venaient de lancer une attaque surprise, HaHa ! »

Un temps de silence s'écoula. J'essayais de détendre l'atmosphère avec un joli sourire collé à mon visage, mais peut-être que cela ne leur avait pas plu. Ne voyant aucune réponse devant ma petite tirade, je repris un visage sérieux pour m'incliner face au commandant de l'armée du Givre.

« Toutes nos plus plates excuses pour n'avoir pas décliné notre identité à notre arrivée. L'apparence de nos colibris a dû semer le trouble parmi vos hommes et je m'en excuse sincèrement. Néanmoins, sachez que nous ne sommes pas du côté de ces deux criminelles. Certes, elles proviennent d'un clan appartenant à notre village, mais ce sont désormais deux désertrices qui n'ont aucun droit de se dresser sous la bannière de la Roche.

Nous ne sommes justement là aujourd'hui pour les capturer. C'est notre façon d'assumer leurs conséquences, c'est pourquoi je vous demanderai de ne pas nous voir d'un mauvais œil à cause de ces deux semeuses de trouble,
dis-je avant de relever la tête. Enfin, ce serait stupide de se taper dessus à cause d'un léger malentendu alors que notre véritable ennemi se profile à l'horizon, n'est-ce pas ? HaHa.. »

C'était difficile de paraître serein à cause de la multitude d'armes qui pointaient sur nous, nous menaçant de nous empaler au moindre geste suspect. Puis, ce n'était pas seulement la réaction de l'armée de la Givre qui me faisait peur, c'était surtout la réaction de mes partenaires. Je ne m'inquiétais pas pour notre chef d'équipe. Il était bien plus expérimenté, il savait comment garder son calme, normalement. Cependant, celui qui m'inquiétait le plus, c'était le vieux lion à l'esprit fougueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Dim 21 Jan 2018 - 13:58


Et pour cause.

Aussitôt que les colibris d'argiles furent secoués par les attaques raiton, le trio devint un quatuor. Le duo Ryö/Hei se scinda pour mieux évoluer dans ce contexte de panique. Ils auraient dû y réfléchir avant : ces petits colibris d'argile étaient certainement trop proches de ce que pouvaient faire les jumelles Bakushô. La crise était somme toute évidente.

Quand l'escouade arriva, les vieux Jinmenju déployèrent tout leur arsenal, dégainant plusieurs shurikens pour chaque mains, prêts à les envoyer. Ils adoptèrent une posture de combat qui ne laissait guère de doutes sur leur propension à en découdre. Qu'un seul passe à l'attaque, et les jumeaux riposteraient avec fougue.

Puis le chef Shimojin arriva comme une ombre. Immédiatement, il somma au quatuor de décliner son identité. Comme si cela n'était pas évident, songea Ryö en réajustant le bandeau Iwajin qu'il avait noué autour de son bras droit. Mais plus encore, Ryö venait d'avaler les paroles du chef Shimojin de travers. Les éliminer ? Qu'ils osent !

Il avança droit vers Mori, tenant fermement ses shurikens entre chaque doigt. Il le défia du regard un long moment, tandis que Yuichiro tentait d'étouffer le compromis. Ryö n'en avait cure. On venait de le provoquer, et il n'avait pas peur de répondre à la menace. Il resta là, de marbre, provocateur, malgré toutes les saintes paroles du jeune Jisetsu.

Qu'est-ce qu'ils voulaient, au juste, ces poltrons ? S'il était là, c'est que ceux qui lui faisaient face à présent n'étaient pas capable de se débarrasser de ces deux gamines. Que pouvaient-ils faire contre une troupe Iwajin comme la leur ? Pas grand chose, songea-t-il. Sinon, les filles seraient déjà mortes.

Il ne se gêna pas pour le leur faire savoir, à sa manière, une fois que Yuichirô eut fini son speech. Loin d'être pacifiste, il n'avait aucune intention de laisser passer la remarque, quitte à mettre le feu aux poudres.

"Bien mal avisé qui croit pouvoir nous éliminer si facilement. Si nous sommes ici, c'est parce que vous ne savez pas éliminer vos adversaires, justement."

Et il demeura ainsi, fixant son vis-à-vis. L'ambiance était électrique.



Hei était bien plus mesuré. Une fois séparé de son frère, il avait foncé aux côtés de Len. Il faisait écran entre le chef d'équipe et l'escouade Shimojin. S'il y avait quelqu'un à défendre, c'était bien le Bakushô. Sa posture de combat manifestait clairement son intention de protéger son ami.

Mais il ne pouvait s'empêcher de se remémorer, en observant les visages des Shimojin, à l'opération Tabula Rasa. Avec son frère et Onizuka, ils avaient mis à mal les derniers Impériaux retranchés dans un fort. De nombreuses têtes étaient tombées à cause d'eux. Il ne voulait pas répéter un tel carnage. Surtout pas avec innocents. Alors, il adressa quelques mots à Len, voyant le comportement provocateur de son frère et l'attitude diplomatique de Yuichirô.

"Chef, nous avons deux solutions : régler le problème, ou fuir. Je n'ai pas l'impression que Ryö envisage cette seconde perspective. Et Yuichirô a bien démarré la première. Je pense qu'il serait plus sage de confirmer ses propos. Mais je peux me permettre, à l'avenir, si tu as d'autres coups de génie du genre, préviens-nous."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 186
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Dim 21 Jan 2018 - 16:09

Nous voilà approchés par une troupe de type armée jusqu’aux dents, n’apprécient guère que nous n’ayons pas pris la peine de mon présenter avant. Intéressant, ils pensent pouvoir nous tenir tête, qu’ils sont mignons, vouloir s’attaquer à ceux qui ont pris la peine de faire trois jours de marche pour leur venir en aide. Quelle bande d’idiots, si ça ne tiendrait qu’à moi je ferais demi-tour direction la maison. J’en ai clairement rien à foutre qu’ils se fassent atomiser par des gamines de mon clan. À... fais chier que je sois Chûnin est que cette mission soit sous mon commandement, faire marche arrière où les calmer aurait été une vraie satisfaction.

Celui que je connais le moins dans ma petite escouade prend alors rapidement l’initiative de prendre la parole. Il m’a l’air de maîtriser parfaitement le politiquement correct. Mais j’avoue avoir du mal avec le fait qu’il s’écrase à moitié face à cette bande de vieillards incapables de se défendre eux-mêmes. Nous menacer de nous éliminer... Il n’y a pas à dire cela reste coincé en travers de ma gorge.

Ryohei quant à lui, retranscrit bien ma penser de l’instant. Sont-ils déficient mental pour nous provoquer alors que nous sommes envoyés pour capturer celles qui leur font tant de dégâts ? J’en sais rien et je n'en ai rien à foutre, l’envie de leur faire manger la poussière est insoutenable, mais malheureusement j’ai une mission à accomplir et par moments il faut savoir faire des concessions... Je tape alors sur l’épaule de Hei alors positionner à mes côtés comme pour lui dire qu’il n’y a aucune raison d'être sur nos gardes. J’ai asse confiance en mes capacités et en celles de Ryohei pour savoir que l’on risque rien face à ces pseudos guerriers.

« J’aimerais bien vous montrer du respect, c’est indéniable... Mais apparemment vous n’êtes pas sans reproche de votre côté non plus niveau politesse. Vous savez très bien ce qui nous amène ici... Vous avez un problème avec le fait que je sois moi-même un Bakushô ? Très bien je suis prêt à faire marche arrière avec mes coéquipiers... Mais venez pas vous plaindre si votre pseudo armée se fait écraser par les Jumelles. »

Pfiou... Ça fait du bien de vider son sac maintenant passons aux choses sérieuses.

« Bref... Mon nom est Bakushô Len, Chûnin du village d’Iwa. Village qui nous envoie enfin de régler le souci des deux jumelles qui s’amusent à vous attaquer. Afin de régler cela au plus vite, nous avons besoin d’un maximum d’informations concernant les lieux où elles ont étaient aperçus... Même une simple rumeur, j’ai besoin de la connaître. Vous souhaiter tout comme moi, que tout ceci se finisse rapidement n’est-ce pas ? Alors soyez coopératif, nous ne sommes aucunement là pour vous attaquer. »

Je pense avoir été assez clair, déjà que cette mission me dérange asses. N’étant pas fan de l’idée d’affronter est capturé des membres de mon propre clan. Mais bon j’ai déjà fait trois jours de marche, et ce n’est pas pour me battre avec des types surestimant leur capacité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 34
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Jeu 25 Jan 2018 - 0:21

La tension régnait et ne cessait de grandir au sein du campement, dans lequel tous les regards se concentraient maintenant sur l’imminent choc auquel semblait se préparer les deux troupes shinobi. L’inquiétude et le doute commençait peu à peu à gagner le cœur de ces marchands que les autorités Shimojins étaient censé protéger et qui, à leur yeux, venait peut-être d’avoir vu leurs rangs aussi facilement percés par l’ennemi ! Des complices appartenant à la cause destructrice des jumelles ? C’est en tous cas ce que laissait penser la situation et les malheureux colibris détruits quelques secondes plus tôt par cette charge Raiton. Une technique d’argile née des mains du Bakushô qui fut malgré lui la cause de ce grand malentendu ! Un quiproquo qui s’envenimait un peu plus dès lors que le trio devint quatuor, lorsque le Jinmenju se sépara en deux individus bien distinct et que le premier d’entre eux s’avançait maintenant vers Yusuke Mori...

Le regard sombre du shinobi du Givre plongeait dans celui tout aussi électrique de l’Iwajin s’étant avancé jusqu’à sa hauteur. La main sur le manche de son tantô était prête à dégainer à tout instant la lame parfaitement aiguisée qui sommeillait encore dans son fourreau à cet instant précis. Tout deux avait la ferme envie de mettre à terre l’autre si les doutes ou menaces qui nourrissaient leur esprit tendaient à se confirmer. Finalement, un des Iwajins réussi à calmer les tensions, affirmant ne pas être en lien avec les jumelles qui terrorisait la vie de ces pauvres et inoffensif marchands, prononçant le nom magique d’Ichiro Bantou. Les paroles vénéneuse prononcées tour à tour par le Ryohei et Len ne vint fort heureusement par perturber ce qui allait suivre. Le silence s’installa l’espace de deux secondes, alors que Yusuke jeta un dernier regard envers tous les protagonistes de cette scène.

« Sachez d’abord que le rôle de mon escouade n’est pas d’éliminer les jumelles Bakusho. Elle en va de votre responsabilité et de celle de votre village. Nous nous contentons simplement d’arrêter les marchands qui souhaitent traverser cette chaîne de montagne et rejoindre Kaminari. Tout comme s’applique à le faire les shinobis du Pays des Nuages de l’autre côté. » Dit-il d’un ton ferme, faisant parler à son tour son ego de ninja. Mais cette réaction vint vite s’éteindre lorsque, se redressant, il fit un simple geste de la main à ses coéquipiers afin qu’ils ôtent leur garde et baissent ainsi leur arme.

« Nous nous excusons pour cette accueil. Les tensions sont vives parmi le campement depuis quelques jours dû au fait que cette importante réunion commerciale doit se tenir dans seulement trois jours et que le menace des jumelles rôdent encore parmi nos terres.

Vos colibris d’argile ont immédiatement suscité la crainte parmi nos troupes. En tant que chef de ce campement, je dois m’assurer d’éliminer quelque menace que ce soit, mais aussi m’assurer de votre identité. Si vous avez vu Ichiro Bantou, alors tout va bien. Quoi qu’il en soit, nous nous réjouissons de votre arrivée.

Suivez moi, je vais vous donner toutes les informations que nous possédons. »


Entamant la marche, le haut gradé Shimojin se dirigea en direction d’une grande tente aménagée pour l’occasion. Finalement, le calme reprit peu à peu sa place et chacun des marchands s’attelaient à l’occupation qui était la leur depuis quelques temps et qui se limitait surtout à de la patience ou au contraire de l’impatience ! Bref. Maintenant que tous les protagonistes de cette dangereuse traque était réunis, l’heure était à la délivrance d’informations. Et il y en avait plusieurs qui devaient trouver la connaissance des Iwajins !

« Bien.

Malheureusement, nous ne savons pas précisément où se cachent les deux jumelles. Nous pensons qu’elles se trouvent au cœur de la chaîne de montagne et qu’un ou plusieurs passages doivent sûrement exister pour pouvoir transporter les marchandises qu’elles pillent et qui sont nécessaire à leur survie. Rien n’est venu confirmer cette information et l’escouade qui en avait pris la charge à tenté une approche en ce sens pas plus tard qu’hier. Mais ils ne sont pas revenus et nous nous doutons que les explosions que nous avons entendu n’y sont pas étranger...

Autrement. Nous savons qu’avec l’aide de puissant explosifs contrôlés à distance, elles sont capable de mettre hors d’état n’importe quelle caravane passant dans leur sillage. L’une d’elles est une experte du combat au corps à corps et se charge d’attaquer si tôt que sa sœur, qui se charge de surveiller les environs, lui en donne l’indication.

Vous devez restez sur vos gardes à n’importe quel instant. Il est quasiment impossible de les approcher sans qu’elles le sachent. Faites attention, comme l’on peut s’attendre de jumelles aussi redoutables, leurs mouvement sont bien coordonnés et la moindre erreur pourrait vous coûter cher !

Si cela vous convient, je vous suggère de piéger leurs viles envies de pillage et de destruction en envoyant une caravane de marchandise qui sera en réalité un leurre. Vous serez sans aucune doute attaqué par l’experte en Taijutsu. Le camouflage est maigre, mais c’est à ce moment là que vous devrez profiter de votre nombre et vos capacités pour la prendre à défaut.

Je laisse la suite entre vos mains, shinobis Iwajins. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Jeu 25 Jan 2018 - 9:50


L'ambiance avait gonflé, gonflé, gonflé, puis s'était dissipée aussitôt. Plutôt que d'éclater comme une bulle, elle fut littéralement percée par le Jisetsu. La mauvaise ambiance se vida de son air sans bruit. Autrement dit, Yuichirô avait été le parfait artisan d'une réconciliation entre les forces Shimojin et Iwajin.

Ryö, toujours face au chef, écouta les arguments de ce dernier avec une attention presque méconnaissable : cette réponse conditionnait la suite. Elle pouvait être salvatrice ou destructrice. La première option fut prise. Yusuke Mori s'avisait qu'il valait mieux étouffer les différentes crispations, et fit baisser les armes de ses compatriotes. Ryö, quant à lui, mit les mains dans les poches, sans pour autant lâcher ses shurikens : il ne croyait pas un mot à toute cette histoire. Il se concédait lui-même victoire, pour dire vrai. Convaincu d'être parvenu à intimider toute la petite troupe, il songea que le chef Shimojin avait trouvé une excuse de dernière minute pour justifier son incapacité à mettre la main sur les jumelles. Pas crédible pour un sous.

Mais le deuxième frère Jinmenju, Hei, accordait volontiers ce crédit aux paroles de Yusuke Mori. Il songea que l'escouade pouvait effectivement régler le problème des jumelles. Mais comment, dès lors, protéger les autres ? En fait, c'est la nation qui manquait de moyens pour éradiquer la menace. Pas cette escouade. C'est du moins ce qui germa dans son esprit.

Nerveux.

Le deuxième Jinmenju était résolument nerveux. Tous ces souvenirs de l'opération Tabula Rasa lui trottaient dans l'âme comme une musique circassienne redondante, infiniment dérangeante. Ces têtes coupées, ces poumons à l'air, ces entrailles dispersées. Ils étaient responsables d'un carnage, et auraient très bien pu le reproduire. Quel était son rôle dans tout ça ?

Ils suivirent le chef Shimojin et récoltèrent toutes les informations offertes par ce dernier. L'idée de la caravane plaisait bien au duo Ryö/Hei, et pour cause, Ryö, se sentant en rivalité avec Yusuke Mori, décida de prendre la parole à son tour. Il voulait être plus stratégique que le shinobi du Givre.

"Je propose de bourrer la caravane avec l'argile de Len. On les attire avec des clones, elles approchent, on fait tout péter. Il nous suffira de ramasser leur tête pour l'offrir aux Shimojins."

Mais, autour de la table, un autre ninja réfutait cette machinerie. Il s'agissait de son propre frère.

"Niet. Leur duo repose sur un principe très simple : elles ont l'oeil, et l'arme. Elles manipulent l'argile également. Elles le sentiront venir comme on peut nous-même flairer la présence d'un autre Jinmenju. Non, Ryö. On a en fait deux possibilités, mais je ne préfère pas révéler ce plan en présence de shinobis du Givre. Ce serait compromettre la confidentialité des forces Iwajin. Sauf votre respect, chef Yusuke, nous nous concerterons entre shinobis de la Roche. Merci pour toutes vos informations, elles nous seront précieuses. Quel itinéraire devons-nous emprunter, alors ? Y a-t-il un lieu particulier où elles aiment à tendre leur embuscade ?"

A la fin de leur discussion avec le chef Shimojin, les trois ninjas de la Roche se mirent en route, avec une caravane traînée par une mule offerte par leurs hôtes. Ryö, dans son splendide pelage d'arrogance, niait son frère : il avait détesté que celui-ci le contredise devant les autres. Quand ils furent un peu plus loin du campement, Hei révéla néanmoins son plan, sans s'attarder sur la frustration passagère de son jumeau.

"Voilà donc la première possibilité. Si l'une d'entre elles est experte en Taijutsu, elle viendra nécessairement au corps-à-corps. Ryö en profitera pour s'assimiler à elle, aussi sûr qu'il tentera de lui décocher quelques coups de poings. L'un d'entre vous pourra en profiter pour la sceller, avant qu'elle ne parvienne à se défaire de mon frère. Si ce plan fonctionne, nous aurons donc un otage. Le deuxième plan consiste à abattre l'experte au corps-à-corps dès le début : les jumelles sont fortes parce qu'elles sont jumelles, un peu comme nous, les Jinmenju. Que l'une d'entre elles meurt, et l'autre sera tout de suite moins problématique."

Après avoir expliqué son plan, Hei observa Len et Yuichirô, comme pour chercher une forme d'approbation. Peut-être l'un d'eux aurait une autre idée ?

Dans les cas, ils poursuivirent la route. Len devait prendre une décision : les Jinmenju l'exécuteraient aussitôt.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 186
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Sam 27 Jan 2018 - 9:57

Tout le monde finit par retrouver son calme, du moins en façade, bien que peu convaincu quant à leurs argumentaires comme quoi «ils sont là pour protéger les marchands et non s’attaquer aux jumelles» je décide de ne rien dire de plus, finalement cette situation qui n’a guère commencé de la meilleure des façons mais c’est désamorcer sous les dires de mon coéquipier à lunettes, sa preuve de sang-froid fut remarquable bien qu’incompréhensible pour moi qui ai pris ceci trop personnelle au lieu d’agir en véritable professionnelle.

Ayant accepté de nous donner toutes informations qu’ils possèdent, j’écoute le débriefe avec attention. L’une des deux jumelles serait axée sur le corps-à-corps, quant à la seconde nous pouvons en déduire qu’elle serait plus dans la sensorialité, dû à son rôle de tour de contrôle pour sa sœur. Un duo complémentaire cela ne fait aucun doute, les affronter ne devrait pas être d’une facilité déconcertante, surtout que d'après les différents rapports, nous ne sommes pas supérieurs dans nos capacités actuelles.

Une fois que la réunion prit fin, nous attendions quelques mètres avant d’avoir une discussion stratégique sur la suite des événements, près de notre charrette censée attirer notre proie, Hei prit la parole afin de discuter de nos différentes possibilités. Étant le responsable de cette mission, ils attendent sûrement que je donne mon aval.

« L’ordre de mission est assez clair, à moins que ce soit notre dernier recourt nous devons les ramener au village afin qu’elles soient jugées pour leurs crimes. Avoir l’une des deux en otage et notre meilleure option, elles n’ont sûrement aucune idée que nous devons les ramener en vie, la seconde se montrera bien plus docile, surtout qu’elle ne pourra aucunement utiliser explosifs si elle souhaite garder sa sœur intacte. »

De la supposition dans les faits, sachant que je n’ai aucune idée de comment réagit une personne quand cela touche son frère ou sa sœur, moi-même étant fils unique j’ose croire que des jumelles ont un lien « Spécial » surtout qu’elles sont en cavale ensemble, qui laisse croire à une certaine complicité. Calme et fort de quelques expériences où le danger était bien réel, je réfléchis à la meilleure façon d'agir, nos solutions sont limitées car si mes doutes sont réels se promener déguiser en marchand ne serviras à rien, elles sauront que nous ne sommes pas de simples civils.

« N’oublions pas qu’elles seront sans doutes que nous sommes des Ninja, mais la fierté et l’inconscience d’on fait preuves une bonne partie de mon clan devrait les poussées à nous attaquer sans prendre les précautions nécessaires. Je compte sur toi Ryohei pour t’occuper de l’experte en Taijutsu, mais si je m’occupe de l’immobilisation je serais moi-même hors combat. »

D’un calme olympien le binoclard n’a pas l’air d’être étranger à ce genre de situation. Je peux me tromper mais avec la diplomatie dont il a fait preuve plus tôt et le fait qu’il a su faire des choix réfléchis et dénouer de sentiments personnels j’en viens à penser qu’il est possiblement le plus expérimenter de nous trois, mais du coup pourquoi n’est-il pas Chûnin ? Aucune idée, une possible erreur comme celui avec qui je partage la même couleur de cheveu.

« Bien ! Si Yûchirô est en accord avec notre plan, vérifions une dernière fois notre équipement avant d’y aller. »

Une fois que tout le monde fit un dernier check up, nous prenons alors le chemin qui nous était indiqué faisans mine que nous sommes de simples civils accompagnés de leurs caravanes de marchandise.

Recap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Dim 28 Jan 2018 - 15:46

« Hein ? Euh.. Si je suis en accord avec le plan ? Eh bien, je pense que prendre l'une des deux jumelle en otage est la meilleure solution, mais je ne sais pas si l'immobiliser sera une tâche aisée. Elle est une experte au corps-à-corps, elle ne se laissera pas faire aussi facilement. Même si on réussi à lui entraver les jambes pendant ne serait-ce que deux secondes, elle pourra s'en libérer instantanément avec seulement sa force brute. HaHa.. »

Malheureusement, je n'avais aucune technique de sceau permettant d'immobiliser une personne. Peut-être devrais-je les prévenir de mes faiblesses avant qu'ils ne placent de trop grands espoirs en moi ?

« Et c'est un peu risqué de parier sur une supposition basée sur l'image d'un clan, Haha.. Plutôt que de croire en une soit fierté incertaine qui les pousserait à nous attaquer sans prendre de précautions, pourquoi ne pas nous préparer au pire des cas en prenant nous-même nos précautions ? Sa sœur n'est peut-être pas tendre comme nous l'imaginons, ce sont deux guerrières après tout. Il n'est pas improbable qu'elle nous attaque même avec sa jumelle en otage entre nos mains. Admettons, Ryöhei. Que ferais-tu, Ryö, si Hei était en otage dans les filets de l'adversaire ? N'attaquerais-tu pas tout en faisant confiance à ton frère ? Vous vous êtes entraînés ensemble, tu es le premier à connaître sa force. »

Je n'avais pas de frère, je n'en savais rien, mais c'était ce que j'avais cru comprendre en voyant la dernière fois leur entraînement à deux.

« Et si cette dernière se libère de ses entraves, elle fera pencher instantanément la balance de leur côté. Le moyen le plus sûr pour la garder en otage reste de lui faire perdre connaissance. Plutôt que de t'assimiler à elle, pourquoi ne pas simplement l'assommer ? »

Prenant une branche, je commençais à tracer des cercles sur le sol pour illustrer notre plan d'attaque avec Len en arrière et Ryöhei devant.

« Nous suivons la proposition de Ryöhei et je l'assisterai contre la jumelle A. Je me chargerai d'immobiliser ses jambes pour limiter ses mouvements et Ryöhei l'attaquera au corps-à-corps pour la prendre par la vitesse. Pendant ce temps, capitaine, vous surveillerez les environs si jamais les fracas alertent sa sœur.

Je pense que c'est la meilleure solution car il nous faut être sur nos gardes si jamais nous nous faisons attaquer à cause des bruits de fracas. Or, vous êtes le seul à pouvoir tenir tête face à ses capacités sensorialité, vous êtes le seul à pouvoir assurer nos arrières, vous êtes à la tête de notre escouade vous devez coordonner nos mouvements. Bon, ce n'est qu'une proposition car je ne pense pas être capable de protéger nos arrières, qu'en pensez-vous ?
»

D'un revers du pied, j'effaçai le schéma au sol. Intérieurement, je sentais mes jambes se ramollir.

« B-B-B-B-Bon, p-p-partons... Pour ma part, je possède des parchemins, des kunaï et des fumigènes. Je peux aussi invoquer des armes grâce à mes sceaux, mais je me tiens à distance de mes ennemis, HaHa.. »



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 34
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Ven 2 Fév 2018 - 15:12

Yusuke avait finalement terminé son speech pour lequel le trio, voir quatuor, si l’on prenait en compte la double identité du Jinmenju, avait volontairement laissé place au silence. Yusuke avait finalement terminé son speech pour lequel le trio, ou quatuor, si l’on prenait en compte la doublure identitaire du Jinmenju, avait volontairement laissé place au silence. Toutes les informations en possession des autorités Shimojins furent délivrées à ceux qui devaient devenir les sauveur d’un jour et qui s’attelaient dès maintenant à discuter de la tactique proposée. L’idée leur convenait. Et si le plus électrique des Iwajins proposa sa belliqueuse idée, cette dernière fut vite rejetée par son inséparable alter-ego, qui se chargea vite d’imaginer une intelligente alternative. Une proposition qu’il voulait cependant préserver dans le secret des shinobis de la roche et dont ils allaient bientôt avoir l’occasion de discuter.

« Comme je vous l’ai dit, je laisse la suite entre vos mains. Vous connaissez certainement les capacités de chacun d’entre vous et êtes les plus à mêmes de savoir la meilleure stratégie à adopter. Peut-être ressentez-vous le sentiment de vous engager dans un affrontement juste pour une réunion commerciale, pour des intérêts économiques qui ne vous concernent pas.. Mais n’oubliez pas que vous vous battrez également pour votre pays et les morts que ces jumelles ont causées. Le Pays du Givre et des Nuages n’oublieront pas votre engagement. » Inclinant la tête une dernière fois, le Mori se dirigea en direction de la charrette qui attendait les Tsuchijins...

A présent, tous s’apprêtaient à faire face à la menace que représentaient les jumelles Bakushô, prenant conscience de la difficulté que cette mission imposait à ceux qui allaient devoir répondre à leurs actes au nom de leur pays ! Répondre aux détonations ayant rythmées le parcours de ces criminels, depuis le grand pays ayant autrefois accueilli le Shûkai, jusqu’à cette chaîne de montagnes marquant la frontière entre la Nation du givre et de la des Nuages. Répondre au chemin destructeur de ces, désormais, Nukenin ayant semé la mort de trop nombreuses et qui, pas plus tard qu’hier avait frappé une troupe Shimojin. Des pertes sur lequel le chef d’escouade, posté proche de la caravane servant de leurre en compagnie du reste de son escouade, voulait revenir une dernière fois...

« Iwajins, voici le chemin que vous devrez empruntez. Puis-je vous demander un dernier service ? Si jamais vous trouvez trace de l’escouade disparue, veuillez m’en faire part à votre retour. Ils étaient cinq à être parti à la poursuite d’Itari et Ikaru Bakushô... Bon courage. »

C’est avec ces dernières paroles et cette dernière requête que la troupe Iwajin débuta sa marche...

***

La charrette avançait lentement, mise en difficulté par cette route rocailleuse qui devenait de plus en plus difforme et scarifié par les explosions au fur et à mesure que l’équipe shinobi progressait. Comme s’ils avançaient lentement vers le cœur de la bataille. Autour d’eux, le silence aurait pu régner si la vie ne poursuivait pas son cours malgré la présence de ces deux dangereuses prédatrices ayant élu domicile il y a peu en ces lieux. Le cri des rapaces chassant leur proie, guettant le moindre signe funeste d’un être encore vivant. Le menaçant craquement de la roche qui s’amusait parfois à se détacher et chuter en direction de la route ! Le hurlement du vent venant glisser sur les reliefs toujours plus grands de cette chaîne de montagnes. Rien ne venait apporter un semblant de réconfort pour les Iwajins qui avaient cependant décidés de s’arrêter l’espace d’un instant. Esseulés et certain de garder pour eux quelque secret que ce soit, ils décidèrent de faire un court arrêt stratégique...

Au loin, alors que les rafales de vent soufflaient toujours, ces derniers faisaient voler au vent, comme ils savaient si bien le faire, la longue chevelure noire de deux ombres guettant leurs proies. L’une d’entre elles possédaient une longue vue, tandis que l’autre demeurait silencieuse. Elles se tenaient là, patientes, immobiles, cachées dans les hauteurs des montagnes et l’ombre que leur procuraient les roches. Cela faisait maintenant plusieurs jours, depuis que les campements furent établis de part et d’autres de la chaîne de montagnes, qu’elles n’avaient pas vu passer une chance comme celle qui se présentait sous leur sillage. En manque de nourriture, d’eau, mais plus que tout... En manque d’explosions ! Leur pulsions pyromanes n’étaient pas satisfaites. Assoiffées de sang et de flammes. A cet instant c’était à se demander lequel des deux camps traquaient l’autre !

_ Nee-san. Une charrette arrive et semble remplie. Mais... je ressens une importante quantité de chakra chez ceux qui la transportent. Ce sont des shinobis. Dit la première de ces deux ombres. S’il n’y avait pas eu de question dans ses paroles, son ton léger et ses yeux innocents, accompagnant le mouvement de son visage vers son acolyte, demandait presque ce qu’il fallait faire...

_ Hmm... Laisse les avancer pour le moment. Lorsqu’ils seront arrivés, nous passerons à l’action. Répondit la deuxième. Elle, en revanche, avait un ton bien plus ferme et un sombre regard comme seuls les criminels sans remords en possédaient ! Tous deux disparurent de nouveaux dans les ténèbres, attendant le moment opportun pour frapper...

L’équipe shinobi venu de Tsuchi continuait son périple vers l’avant, avançant de plusieurs centaines de mètres alors qu’ils devaient maintenant approcher de la frontière invisible séparant les nations de Shimo et Kaminari. Paisible jusque là, leur parcours prenaient maintenant une tournure plus glauque et dramatique alors que se présentaient devant leurs yeux un triste spectacle...
Des cratères toujours plus nombreux. Quelques armes ninjas dispersées ici et là. L’apparition de cette odeur frappante de la mort qui remontait maintenant jusqu’aux narines des Iwajins. Un, puis deux, et un troisième cadavre ! La panique gagnait alors la mule, restée calme jusque là, mettant ainsi en danger la charrette qu’ils étaient censés transportés !

Ce n’était pas tout. De longues traces de sangs gisaient sur la route qui ne ressemblait plus à ce qu’ils avaient pu apercevoir jusque là ! Celles-ci semblaient continuaient le long du chemin, comme si la victime s’était traînée quelque part...

Une chose est sûre. Le nid de la bête était proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Dim 4 Fév 2018 - 14:43


Ryö avançait en tête du convoi. Il savait ce que cela signifiait : il serait le premier protagoniste à être pris à parti par les bombes des jumelles. Cela ne faisait aucun doute dans son esprit : il se livrait à l'adversaire en y mettant de la bonne volonté. Son frère, à l'arrière de la charrette, surveillait leurs arrières. Il n'était pas impossible qu'ils tombent dans un piège, et que les jumelles en profitent pour les prendre à revers, bien planquées dans leurs petites montagnes. Rien n'était sûr sur ce chemin macabre et tortueux.

Après une petite halte passagère au cours de laquelle Ryö ne cacha guère son mécontentement, considérant que les choses pouvaient aller plus vite, ils reprirent la route cabossée et inhospitalière qui menait de Shimô à Kaminari no kuni. Sans aucun doute, ils s'enfonçaient de plus en plus profondément dans le nid des jumelles, et sentant l'heure fatidique venir à eux, le premier Jinmenju commença à accuser une petite pointe d'adrénaline, liée à une certaine forme d'anxiété. Ce coup-là, on ne jouait plus : ils allaient en découdre une bonne fois pour toutes.

Mais alors que l'atmosphère se faisait de plus en plus significative, comme si son instinct lui dictait qu'il approchait de plus en plus des prédatrices, il remarqua ces traînées de sang dispersées là sur le sol, glissantes, se répandant de cratères en cratères. Ryö se retourna pour voir que l'âne était agité : il avait lui aussi senti cette odeur de mort et de putréfaction, mélangée à celle de l'hémoglobine et à quelque chose de nauséabond qui ressemblait à du souffre. C'était la signature visuel et olfactive des jumelles. Pas besoin d'être un senseur pour le comprendre.

Il ne se préoccupa pas davantage de l'âne. Il considéra plutôt ses acolytes : il avait en visuel le jeune Yuichirô et son frère jumeau. Après un signe d'approbation, il poursuivit la route. L'approbation du Jisetsu était certainement celle de Len également : ils ne pouvaient faire l'impasse sur cette piste de sang. Peut-être retrouverait-il les victimes que Yusuke Mori avait évoqué ? Peu de chances qu'ils soient vivants au demeurant... mais leur choix avait été fait. Ils devaient au moins s'assurer des dépouilles. Qui sait si cela ne les conduirait pas droit vers les jumelles ?

A l'autre extrémité du convoi, en retrait par rapport aux autres, le deuxième Jinmenju semblait sceptique. Et pour cause. Son esprit était absorbé par la tournure des évènements. Il était lui aussi gonflé d'adrénaline, mais cela ne l'empêchait pas de réfléchir. Il songea qu'ils auraient pu demander à Len de s'élever dans les airs, de sorte à pouvoir étudier l'ensemble du paysage avec plus de confort - mais c'était trahir leur métier de ninja et mettre leur chef aux premières loges d'une possible exécution. Hei envisageait encore que les jumelles n'avaient peut-être pas flairé l'arnaque, même s'il y avait peu de chances que celle-ci fonctionne : ils dégageaient probablement tous trop de chakra pour ressembler à de simples marchands. Il avait alors songé à aux autre chose : envoyer Ryö en éclaireur. Mais le perdre était un trop grand risque : sa puissance de frappe était un atout non négligeable pour éliminer les jumelles, et il était probablement, parmi toute cette petite confrérie, le plus téméraire. Cela aidait à garder le morale, à se rassurer : la psychologie était un aspect important pour la réussite de la mission. Il fallait rester en confiance, surtout dans un contexte où l'embuscade semblait presque inévitable.

Il continua de réfléchir. Ces nombreux cratères, ces traces de sang... Il était facile pour les jumelles de ralentir un convoi. Au vu des dégâts, c'est comme si elles avaient pris les airs et lâché des obus sur toute l'escouade. Un bombardement. Simple mais efficace. Les Iwajins savaient à quoi s'attendre. Ou du moins, ils croyaient le savoir. Car cette piste de sang laissait présager autre chose.

Et si les jumelles avaient choisi de laisser des survivants pour qu'on envoie quelqu'un les secourir ? L'idée germa en lui comme un traquenard logique et vicieux. S'il avait été un Bakushô, voilà ce qu'il aurait fait :

"Psst !"

Lança-t-il à Yuichirô en tentant de rester discret. Puis il poursuivit, sans monter la voix, comme s'il chuchotait :

"Je sens la mauvaise blague arriver ! Restons à distance des cadavres si tu veux bien ! Ce sont des chasseuses et j'ai peur d'une chose : qu'elles aient laissé des survivants pour les remplir d'argile ! On n'est à l'abri de rien, donc restons sur nos gardes !"

Puis il recula pour reprendre ses distances avec le convoi. Le message irait-il jusqu'à Ryö ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 186
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Mar 6 Fév 2018 - 9:03

Nous prenons la formation qui nous semble la plus optimale, tout en avançant vers droit vers, on l’espère, les jumelles Bakushô. Bien que je ne sache guère à quoi m’attendre, je garde mon calme, peut-être un peu trop certains diront, mais depuis que j’ai affronté le taré du temple Gobi, les combats ne me stressent plus, ou du moins de moindre façon. D’après les informations que je dispose, le Yôgan était plus puissant que les Jumelles, et moi à l’époque était bien plus faible qu’aujourd’hui. J’ose penser que mes coéquipiers seront jouer un rôle important en ce jour, et surtout qu’ils seront gardés leurs sangs froids.

Plus nous avançons, plus le terrain est difficilement praticable. Pour être honnête les deux frangines ont dû bien s’amuser ici-même. Ce terrain de jeu grandeur nature était un de mes rêves dans mes plus jeunes années. La seule différence entre elles et moi, c’est que dans mon cas les conneries je les ai fait bien plus tôt et que j’en ai payé le prix. Il aurait été plus raisonnable, d’attendre comme elles on l’air de l’avoir fait. J’ai peut-être raté une carrière des plus palpitantes, en tant que terroriste. Ça a l’air marrant ....

Puis l’odeur du sang viens jusqu’à mes narines, bien qu’expérimenter quand il s’agit de trouver des cadavres cette odeur reste toujours autant insupportable. Une épaisse trace de sang est sur notre chemin, il est peu probable qu’un blesser se soit traîner le long d’une grande route. Il à sûrement fais un arrêt quelque pars, au moins pour se cacher de ses agresseurs. Il nous faudra sûrement faire un détour afin de retrouver sa trace. Si j’avais un minimum de bon sens je me contenterais de notre objectif principal sans faire de bifurcation, mais que voulez-vous, j’ai envie d’en savoir plus ...

« Je veux à tout prix savoir ce qu’il se cache là-bas... » Dis-je instinctivement avant de trouver la première excuse qui me passe par la tête. « Ouais, enfin... Pour retrouver l'escouade disparue dont le vioc nous à parler ! »

Me rapprochant de l’avant et ainsi de Ryo, je regarde les traces et essaye de voir ou cela nous mènerais. À première vu il va falloir ce faire violence si on souhaite retrouver un éventuel survivant, les trace son sur le chemin principal, mais pour combien de temps ? Devrions-nous nous séparer afin, que deux d’entre nous attendent près de la charrette, les deux autres iront donc à la recherche du survivant, mais se séparer semble la pire idée, nous perdrions l’avantage du nombre... Vos mieux éviter celle-ci ! Ils nous restent donc la dernière solution et la seule valable, y aller ensemble et savoir ce qu’il en est.

« Bon, allons-y ! Il paraît que notre rôle de Shinobi est de venir en aide à ceux qui en ont besoin. Restons sur nos gardes, j’envoie des colibris en éclaireurs dans le périmètre à fin d’éviter de mauvaises surprises. »

J’envoie alors une nouvelle fois mes oiseaux en tant qu’éclaireurs l’un suivant les traces de sang pendant que les autres couvrent les alentours à la recherche des jumelles possiblement en embuscade. Je reprendre alors ma place près de la charrette, attendant des informations de la part de mes colibris. Comme n’importe qui, j’ai la désagréable impression que nous allons dans un piège, mais il faut bien prendre des risques !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Mer 7 Fév 2018 - 19:56

Il fallait prendre des risques pour espérer obtenir des retours. Cependant, c'était plus facile à dire qu'à faire. Intérieurement, j'étais mort de peur. Poussant un léger soupire, je levai les yeux vers le ciel d'un air désespéré pour observer cette lumière chaleureuse du soleil éclairer mes derniers instants avant que je ne disparaisse dans un profond gouffre de ténèbres.

En apparence, je paraissais incroyablement calme derrière ce visage stoïque, mais en réalité, je tremblais comme une feuille. Mes jambes se ramollissaient au fur et à mesure que l'on se rapprochait de notre destination, mes maux d'estomac devenaient de plus en plus forts à mesure que l'on s'enfonçait dans cette aura lugubre, et cette odeur nauséabonde qui empestait dans les airs me donnait la nausée.

J'avais le sentiment d'avancer tout droit vers le fin fond des enfers où deux démons m'attendaient la gueule béante pour que je vienne me livrer de moi-même. C'était comme si je mourrais torturé par mes pensées avant même d'être arrivé sur les lieux. Peut-être nous avaient-elles déjà remarqué ? Peut-être nous observaient-elles depuis un moment ? Peut-être qu'il s'agissait d'un piège ? Tant de questions, de doutes, d'incertitudes.

« De l'argile dans l'estomac prêt à exploser à n'importe quel moment.. C'est quand même un peu trop barbare pour être vrai, non..? HaHa.. Mieux vaut rester prudent, oui.. »

Les paroles de Hei, le plus rationnel des deux frères, étaient loin de me rassurer. Mon visage pâlit en repensant à ses mots. Cependant, par un vif mouvement de la tête, je finis par chasser ces sombres pensées de mon esprit. De toute façon, j'étais destiné à mourir, je devais simplement me contenter d'accomplir mon devoir en tant que petit soldat. Abaissant ma capuche jusqu'à mes yeux pour cacher mon malaise, je repris la voix du parfait jeune homme au sang-froid imperturbable quelle que soit la situation.

« Suivons les ordres du capitaine. Après tout, notre rôle de Shinobi est de venir en aide à ceux qui en ont besoin.. »

Même si mon cœur se fendait en deux à ces mots. C'était malheureusement bien notre rôle. J'invoquai discrètement deux chaînes autour de mes avant-bras afin de me tenir prêt à toute éventualité de combat. Pendant que le chef d'escouades envoyait ses éclaireurs, je me tenais près de la charrette à ses côtés restant aux aguets si jamais une explosion venait à détonner.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 34
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Dim 11 Fév 2018 - 12:10

Une fois de plus, cinq colibris d’argiles nés des mains redoutables d’un Bakushô, gagnèrent les airs afin d’observer les alentours et, surtout, poursuivre cette longue et inquiétante trace de sang qui s’était présentée à l’escouade Iwajin. Pour plusieurs d’entre eux, le premier instinct, qui leur tordait l’estomac et envahissait petit à petit leur esprit, leur dictait que suivre cette piste était une mauvaise idée. Qu’un mauvais piège les attendait au bout, comme celle d’un corps défunt et rempli d’argile ! Cependant, l’autre aspect de leur personnalité, dominante chez certains, les poussaient à respecter la voie qu’ils avaient tous choisit d’emprunter. Celle de shinobis devant apporter secours au nécessiteux ! Bien sûr, à la vue de ces cadavres, le quatuor avait aisément fait le lien avec les dernières paroles de Yusuke Mori. Sans aucun doute, l’horrible spectacle qui se présentait à eux était le fruit de cette bataille déséquilibrée entre l’équipe Shimojin et les deux jumelles criminelles !

Ainsi, ce petit oiseau remontait par la voie du ciel cette allée sanglante qui entachait cette route rocailleuse. Petit à petit, la plaie que l’on pouvait imaginer sur le corps de cette pauvre victime semblait s’aggraver, augmentant un peu plus la largeur et la quantité de sang que l’on pouvait observer au sol. Sans l’ombre d’un doute, et alors que toutes ces informations parvenaient à l’esprit de Len, cette dernière n’avait pas survécue. Finalement là voilà ! Adossé contre une énorme roche bloquant quasiment le passage, condamnant quiconque passerait par là à subir le courroux des meurtrières Bakushô, le corps d’un quatrième shinobi ! A côté de lui, marqué dans un dernier effort grâce au sang qui s’échappait de son abdomen, inscrit du bout des doigts, un dernier message pour ces braves qui auraient accepté cette traque : FUYEZ.

_ Maintenant ! Réduisons les en cendres !

A cet instant précis, les cinq colibris commencèrent à s’agiter follement et volèrent dans tous les sens à cause de la menace qu’ils avaient détectés chacun de leur côté ! En une fraction de seconde, ils explosèrent tous, disparaissant quasiment de leur plein gré afin de transmettre cette nuée de données à leur créature comme l’annonce d’une alerte générale ! A leur côté, parfaitement cachés au cœur des reliefs montagneux et se mêlant directement à la nature rocheuse du terrain, une multitude de pièges explosifs y avaient trouvés nids ! Mais était-ce trop tard ? Probablement, la charrette avait suffisamment avancée et les quatre shinobis venus d’Iwa n’avait pas le temps de faire demi-tour !

Une chaîne d’explosion se provoqua alors, créant à chaque détonation une impressionnante chute de roches en direction des nouveaux ennemis d’Itari et Ikaru ! Derrière eux les premières fois, la chute de roches se faisaient de plus en plus proches, menaçaient d’un instant à l’autre à les écraser et réduire en bouillie, forçant ces derniers à courir le plus rapidement possible en direction de ce chemin sanglant, qu’ils avaient pourtant préférés éviter quelques minutes plus tôt ! Très vite, l’avalanche rocailleuse arriva au niveau du convoi dont les chances de sauvetages était proche de l’impossible. Obligeant les Iwajins à l’abandonner, lui et l’animal qui se voyait réservé un terrible sort. Seulement, pour les ninjas, c’était ça ou leur mort et celle de leur chance d’accomplir avec succès cette importante mission !

Au bout de cette course effréné, un chemin condamné. Le quatuor. Ce cadavre dont le message aurait dû être inscrit bien plus en retrait sur cette route pour être efficace. Un nuage de poussière comme marqueur de fin de cette successions de pluie rocheuse. L’escouade se retrouvait à présent coincé entre une monticule de pierre d’un côté, créée de toute pièce par cette multitudes d’explosions, et de l’autre cette énorme pierre marquée du sang de ce pauvre mort. Se pourrait-il qu’ils que les shinobis venu du grand pays de Tsuchi soient d’ores et déjà condamnés à attendre comme des proies que les deux prédatrices se montrent ? Alors que cette idée pouvait effleurer leur esprit... un souffle glacial vint leur caresser le visage. Creusé dans la montagne, leur seul salut, un sombre tunnel.

Leur parcours ne s’arrêtait pas là...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Lun 12 Fév 2018 - 20:31


Le mauvais pressentiment de Hei avait bien lieu d'être, puisqu'après une progression laborieuse, le quatuor se trouva face à une menace de taille. Comme si le ciel leur tombait sur la tête. Et pour cause : fruits d'explosions immanquables, d'immenses blocs de terre se détacherent des falaises, roulant droit vers les quatre ninjas de la Roche. Les petits colibris, s'ils avaient accompli leur devoir, ne pouvaient empêcher l'inévitable : les émissaires d'Iwagakure s'étaient bien fourrés dans un traquenard, dès lors qu'ils avaient accepté de pister les jumelles sur leur propre terrain de chasse. Avantage non négligeable dans ces circonstances, qui dépassait sans doute les possibilités qu'on accorde d'ordinaire à un Chunin accompagné de Genin.

Toute la solidarité du groupe fut brisée face à la catastrophe. Les quatre shinobis se mirent à fuir à grandes foulées, conscients que la lenteur était l'épouse de la mort dans ce genre de situations. Ils negligèrent la mule sans éprouver lamoindre forme de scrupules : dernier du lot, Hei le regarder s'effondrer sous les roches roulantes, son crâne explosant sous le tonnage impitoyable de ces boules de la mort.

Tous se précipitèrent vers ce cul-de-sac, seul abri de fortune pour échapper aux roches meurtrières. Ryo fut le premier à se tirer d'affaire : se plaquant contre la paroi rocheuse, il reprit ses esprits et se dépoussiera, voyant arriver à sa suite Len et Yuichiro. Puis il attendît son frère, qui n'arrivait pas. Le stress commença à grimper en lui, d'autant que les boules s'écrasaient à présent, formant un monticule de pierres trop lourdes pour pouvoir être séparées., couvert par un nuage de poussière.

Puis il le vit. La tête sanguinolente, Hei sortait de la poussière épaisse, l'air éprouvé mais bien vivant. Il se dépoussiera de la main gauche, sa dextre restant collée contre sa tête, à l'endroit d'où semblait couler un liquide chaud et rougeâtre.

"J'ai failli y passer ! Pfiou ! Un débris est tombé sur ma tête ! Plus de peur que de mal, heureusement !"

Un sourire s'invita sur son visage, comme pour rassurer ses coéquipiers. Ryo fut le premier à réagir à cette remarque.

"Tant mieux. Je comprends mieux le message maintenant. Pas étonnant que les autres aient rendu l'âme."

Fît-il en pointant le message laissé par l'hémoglobine du dernier survivant, donc la carcasse gisait là, tout près d'eux. Il jeta ensuite un oeil au tunnel qui semblait être leur unique porte de sortie.

"Sachant que les Bakusho sont réputés pour vivre dans les mines, je ne pense pas que ce tunnel soit la meilleure idée. Ça pue encore le traquenard. Qu'est-ce qu'on fait, Len ?"

Il observa le chef avec des yeux tourmentés. Il était dépassé par les événements.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 186
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Mar 13 Fév 2018 - 19:32

Mes colibris se trouvèrent étonnamment actifs pourtant si peu de temps après leurs créations. Le premier disparu en me donnant quelques informations, l’homme est donc mort et nous à laisser un petit mot ensanglanté «Fuyez». Cela a l’avantage d’être clair et concis. Sauf qu’il est trop tard pour reculer à présent, surtout quand les autres colibris détectèrent le piège dans lequel nous nous sommes fourré. À peine les informations parvenues, il est déjà trop tard, les explosifs situer sur les parois détonnent créant un éboulement infernal. Plus le temps d’avancer prudemment il nous faut faire à présent preuve de rapidité si nous ne souhaitons pas que cette montagne soit notre tombeau. Je cours alors suivant de près Ryo, ne sachant aucunement si nous sommes suivis par le reste de la troupe.

Les crie de la mule voyant ses derniers instants arriver se trouve effroyable, mais malheureusement pour elle notre chemin était bien trop osé, nous savions que le risque était présent, au moment même ou cette route fut prise. La poussière se soulève dans cette hostile zone. Me retournant je pus voir arriver mes deux autres coéquipiers, Heï se trouve dans un bien sale état, le fait qu’il était le dernier du convoi lui a desservi sur ce coup-ci. J’en viens à penser qu’elles savent qui nous sommes, elles sont apparemment intéressées par le contenu des charrettes cette fois-ci elles en ont détruit une. Leurs objectifs ne sont pas la marchandise, mais bien nous.

Le cadavre dont je reçus l’image quelques secondes auparavant se trouve à présent, à nos côtés. Quelle image funeste, je ne sais quoi faire face à ceci. Contemplant le message, puis le cadavre. J’essaye de réfléchir à une solution, j’affronte mes congénères, il me faut penser comme-elles. Je tourne la tète vers le tunnel semblant être notre salut, ce genre d’endroit est parfait pour ceux de mon espèce. Je le sais et elle le savent, l’ont-elles piégé ? Elles peuvent très bien envoyer un clone dans le tas pour tout faire péter une fois que nous sommes à l’intérieur. Dur à dire...

« Honnêtement, nous sommes dans une sacrée merde ! Le tunnel est à la fois notre meilleur et notre pire solution... Soit nous avançons et nous risquons d’être ensevelis. Soit nous restons ici et nous prenons le risque qu’elles détruisent notre seule solution de sortie... »

Une réaction un brin alarmiste, mais fort réaliste. Nous qui sommes venue les chasser, voilà que nos rôles se sont inversé, nous sommes leurs proies. Tournant mon regard vers Ryo et Hei, je pouvais observer à quel point notre situation est merdique, l’un se retrouve avec le visage ensanglanté avant même le début du combat, et Ryo ne semble pas forcément confiant quant à la suite des opérations. Je sais inexorablement que c’est bien à moi de trouver une solution de donner les directives, de faire mon rôle de capitaine. Même si je n’ai pas l’esprit à rire, je pense que ça ne fera pas de mal de détendre un peut l’atmosphère.

Je mis alors une tape dans le dos de mon coéquipier de toujours, masquant mon inquiétude par un sourire.

« Faut se déstresser, ce n'est pas en faisans une tête d’enterrement que la situation s’arrangera. Rester ici mènera à rien, autant avancés et voir ce que l’avenir nous réserve. J’ouvre la marche au moindre signal de ma part, revenez sur vos pas le plus rapidement possible. »

Il est temps pour moi de prendre mes responsabilités de capitaine. J’expire un bon coup avant de me concentrer sur ce qu’il m’entoure comme rarement je le fais. Afin de ne pas tomber sur un piège ou autres joyeusetés dans le genre. Une fois que nous serons tous prêts, nous irons.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur] Mar 13 Fév 2018 - 21:02

Une détonation. Un éboulement. Silence.

Ouvrant lentement les yeux, je vis un énorme nuage de fumée formée au dessus de ma tête avec de petites étincelles scintiller au milieu. C'était un spectacle sombre et sinistre qui s'offrait à mes yeux. Ce brouillard noir couvrait tout espoir de revoir un ciel bleu. Peut-être étais-je mort dans cette explosion ? Peut-être que mon corps se trouvait actuellement inerte sous les débris ? Cependant, une violente toux me ramena à la réalité.

Alors que j'essayais de reprendre mon souffle pour regagner ma respiration, la poussière dans l'air s'infiltrait dans mes poumons et me faisait tousser de plus en plus fort jusqu'à en perdre haleine. C'était bien une preuve que j'étais encore vivant et que mes souffrances ne faisaient que commencer, triste réalité. Mes yeux extrêmement sensibles s'irritaient jusqu'à en devenir rouge.

« HaHa.. Ça va, je sais que je encore en vie, Kof Kof.. »

Lorsque ma toux se calma enfin, je pus aller rejoindre mes coéquipiers quelques pas plus loin, légèrement amoché par la poussière. Les deux rouquins semblaient encore en bonne forme, mais je remarquai que le jumeau siamois qui était placé derrière la troupe se trouvait salement amoché par cette embuscade. Je ne pus effacer le malaise présent sur mon visage, c'était en quelque sorte de notre faute de ne avoir suivi ses recommandations.

Désormais, il était trop tard : on venait de refermer la porte derrière nous, il ne nous était plus possible de rebrousser le chemin. Seules deux options s'offraient à nous, mourir de la main des deux pyromanes, survivre en emportant la bataille. Intérieurement, j'aurais sans doute préféré mourir de faim en restant parmi ces éboulements, mais ce n'était pas une solution car il fallait avancer.

Devant la décision du capitaine, je hochai silencieusement la tête pour approuver son choix. Remarquant l'inquiétude du vieux lion qui pourtant ne craignait jamais rien, je ressentais toute la gravité de la situation. À présent, nos vies étaient réellement en jeu et il ne tenait qu'à nous de déterminer notre mort ou notre survie.

« Très bien, avançons. Néanmoins, capitaine, laissez-moi vous apposer un sceau de protection. Bien qu'il n'est pas très résistant, il saura peut-être protéger d'une attaque surprise, on ne sait jamais. »

Effectuant une série de mudras, je fis apparaître depuis un parchemin un sceau que je collai discrètement dans son dos, caché par son écharpe. Les préparatifs étaient maintenant terminées : en route pour aller affronter le tunnel, tenant autour de mes deux mains les chaînes que j'avais invoqué quelques instants plus tôt.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Traque criminelles: Jumelles Bakushô [Event animateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Kaminari no Kuni-