N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Chef du clan Sabakyô
Messages : 911
Rang : A+

Message(#) Sujet: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 15 Jan 2018 - 0:03


Traques criminelles : Le Traitre

CONTEXTE
    Les déserteurs quittant un des nouveaux Villages Cachés sont toujours en danger, il est rare qu’un village tolère que leurs secrets s’éparpillent. Il y a toutefois des gens qui se font exilés des leurs et ils ne sont guère plus en sécurité. L’ordre de mission disait ceci :

    Citation :
    Un homme est recherchés pour haute trahison envers Iwa. Zugaikotsu est un ancien soldat ayant trahit. Ses comportements dangereux et extrêmes lui ont valu la prison, même auprès de ceux qui avait été desservis par sa trahison. La fin de l’Empire a causé l’abandon de certaines de leur prison. Zugaikotsu semblait résider dans une de ces prisons et il s’est enfuit. Il a récemment été aperçu à Shu dans le Pays de l'eau. Iwa met sa tête à prix. L’homme est dangereux et ne doit pas être laissé en liberté.

    Les responsables de vous donnent quelques informations supplémentaires. Des informations qu’ils ne désiraient pas voir s’éparpiller. Un des membres du Clan Suzurane est présent et vous parle. Malgré ses allures de brute, vous comprenez rapidement qu’il éprouve un certain malaise. Zugaikotsu est un ancien Suzurane, ayant trahit les siens au profit de l’Empire. Heureusement, le Clan a remporté cette bataille. L’Empire, croyant que leur très récent allié les avait à dessin le fit enfermer dans la prison. Il s’est libéré récemment. Il aurait pu disparaître et resté caché encore longtemps, comme il l’a fait ces dernières années. Cependant, il a éventré un Shinobi du pays des Vagues en l’honneur de son Clan. Un Clan qui l’a exilé et qui ne désire pas être associé à lui.

    Vous êtes envoyés dans la ville de Shu pour enquêter dans l’auberge où il a été vu. Les lieux s’appellent La Bruine du Sud. La ville de Shu est une ville portuaire importante, elle semble être la voie d’accès de la plupart des gens pour l’Archipel. Le village est construit pour faire face à la petite baie et de nombreux bateaux de pêches sont visibles aux alentours. L’auberge est une petite bicoque dans un quartier peu fortuné. Beaucoup de pêcheurs en déplacement semble avoir établi le coin comme le lieu de rendez-vous. L’auberge est assez tranquille, visiblement, l’établissement subit les contre-coups de l’accident.


RÈGLES

¤¬ Les Criminels que vous traquez ne sont pas tous de simples criminels, ils sont des criminels endurcis et peuvent avoir des capacités spéciales ou des Kinjutsu adaptés à leurs PS. Ce sont des "boss", des shinobis plus dangereux que la moyenne. Il se peut donc que quelques-uns d'entre eux aient des talents hors du commun. Si vous éprouvez le moindre problème, discutez-en avec votre animateur.

¤¬ Veuillez utiliser l'indicateur de chakra afin de suivre le fil de vos dépenses chakratiques.

¤¬ Toutes les traques demanderont un temps de réponse de 72 heures maximum (3 jours) de la part des joueurs. Si vous ne répondez pas durant ce laps de temps, vous serez rejetés de l'événements, sans discussion. Si vous ne pensez pas pouvoir respecter cette règle, ne vous inscrivez pas. Une pénalité de 100 pi sera déduit de votre bourse si vous abandonnez l'événement / êtes expulsés. (Un délai supplémentaire de 24h pourrait être alloué en cas d'urgence.)

¤¬ Les joueurs postent en premiers dans l’ordre souhaité. Profitez-en pour introduire vos personnages et poser les premières actions.

¤¬
Veuillez résumer toutes vos actions en ajoutant un "Spoiler" à la fin de votre poste. Vous devez aussi y afficher toutes les techniques utilisées. Seules les techniques Validées seront acceptées.

¤¬ Faites bien attention à vos actions, celles-ci auront une répercussion directe sur votre environnement. Les traques sont chronologiques et pourront donc affecter la trame de plus ou moins loin.

¤¬ Sauf exception, une petite pénalité sur votre gain pourra être déduit de son total si le criminel est tué et non capturé.




_____________________________________________________________
'''-*Akumu Theme*-'''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 15 Jan 2018 - 15:10

Me voilà à la tête d'une équipe, ma première mission de la sorte et je n'allais pas être déçu du devoir à accomplir. J'avais été rapidement brifée par l'un de mes supérieurs avant de rejoindre mes deux camarades au niveau des remparts. Un lieu de rendez-vous classique pour une mission qui allait nous emmener vers le pays de l'eau. Quelques affaires à mettre dans mon sac et me voilà prêt à affronter les responsabilités d'un chef d'équipe. Je n'avais guère l'habitude de suivre les ordres de mes supérieurs, voilà que maintenant je devais en donner. Malgré cela je savais comment agir, j'allais rester moi-même un point c'est tout. Peu importe la manière, l'important était de réussir la mission.

Une fois au niveau des remparts je saluais mes compagnons d'un signe de la main et rentra directement dans le vif du sujet. Nous n'avions pas de temps à perdre dans les présentations, je connaissais déjà l'un d'eux et on m'avait rapidement décris l'autre.


« On est pressé donc je vais faire vite. Je suis Kenjin, votre chef pour la mission qui va suivre. Un homme dangereux pour le village est en liberté, il a été vu la dernière fois dans une auberge au pays de l'eau. On va là-bas, on le capture si possible et on rentre. Autant vous dire que ce n'est pas un enfant de chœur… Mais c'est pas le seul donc on va bien s'amuser haha !!! »


Finalement je n'arrivais pas à rester sérieux pendant plus d'une minute, j'avais essayé de faire le chef prêt à tout pour sauver ces compagnons, ce chef modèle qui protège les autres et dit des phrases trop classe… Impossible.

Alors que je terminais mon résumé de mission un homme arriva derrière nous, il était accompagné d'un ninja supérieur du village. Voilà qu'on venait nous donner des informations de dernières minutes histoire de ne pas avoir certaines surprises durant notre mission. Assez costaud, on voyait une certaine gêne dans sa voix. Alors comme ça notre cible était un Suzurane… J'en tremblais intérieurement… Voilà que j'allais pouvoir affronter un homme de mon clan et même le tuer si la capture était trop dangereuse. Avec de la chance j'allais même pouvoir apprendre de lui. Le seul problème que je voyais à travers cette nouvelle information était que mon pouvoir allait être montré aux yeux de mes deux camarades, je n'allais pas avoir le choix, j'allais devoir leur parler de mon clan pour que le combat ne soit pas un carnage.

L'homme en question quitta les lieux après ces importantes explications. Le village et principalement le clan Suzurane ne voulait pas être associés à ce criminel, cela devait donc rester entre nous. Avant de quitter le village, je repris la parole pour expliquer rapidement les pouvoirs de notre adversaire.

« Avant de partir, sachez que je suis moi-même un Suzurane, je connais donc très bien de quoi ce criminel est capable. Expert en fuinjutsu sûrement et en taijutsu. Il va se nourrir de vos attaques, chaque souffrance procurée par l'une d'entre elle lui sera bénéfique. Je sais que vous n'êtes pas des amateurs, mais si vous lancé une attaque puissante sur lui, faites en sorte qu'elle soit fatale sinon on ira vers de gros ennuis…

Je n’ai pas encore poussé mon pouvoir à ces limites mais j’imagine les dégâts qu’un homme de sa trempe peut provoquer si jamais nous ne le capturons pas rapidement… Si jamais vous avez des questions, on aura le temps de discuter jusqu’au pays de l’eau. En route ! »


------

Voilà plusieurs jours que notre mission avait commencés, j'avais essayé de donner le maximum d'informations à mes camarades sur mon clan. L'effet de surprise pouvait être dévastateur face à un homme de son niveau, certes nous avions l'avantage du nombre, mais il n'était pas rare que la puissance d'un Suzurane mette KO un shinobis surpris. La défense serait le point le plus important et ce n'était clairement pas mon point fort.

Une lourde sonnerie en guise d'arrivé, la ville de Shu nous accueillait bruyamment ce qui avait le don de m'énerver. Je ne pouvais pas faire n'importe quoi maintenant que je représentais le village et que j'avais des responsabilités, mais l'envie de défoncer cette sonnette était bien présente. Descendant du bateau le premier, je regardais dans les alentours pour retrouver l'auberge où nous devions commencer notre enquête. Zugaikotsu avait été vu là-bas pour la dernière fois et avec les quelques jours passés depuis notre départ, il pouvait à présent être n'importe où. Malgré ça nous avions un point de départ et c'était mieux que rien.

Au vu de la population, je compris que les ports étaient un lieu de circulation important dans le pays de l'eau. Tout le monde avait comme seul moyen de locomotion que ce vieux bateau moisie à la sonnette beaucoup trop forte.


« Bon, faut qu'on cherche cette auberge maintenant, ne vous faites pas remarquer les gamins on n'est pas chez nous ici… Le premier qui la trouve je lui paye à boire ! »


Il fallait bien motiver les troupes, certes il ressemblait à des enfants, et en était peut-être, mais un peu de rhum n'avait jamais tué personne.


Spoiler:
 




Dernière édition par Hari Kenjin le Mer 17 Jan 2018 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 241
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 15 Jan 2018 - 17:05

Enfin ! La voilà sa première mission !

En recevant l’ordre de mission, notre jeune héros n’en crut pas ses yeux. Il faut dire qu’il commençait sérieusement à désespérer et il pensait qu’il allait croupir dans ce village jusqu’à la fin de ses jours. Mais non ! Ils avaient décidé de se servir de ses capacités afin de réaliser une mission qui pouvait s’avérer extrêmement délicate. Le Sairyo se prépara donc du mieux qu’il le put et s’équipa de son pantalon noir et de sa veste à capuche qui faisait aussi imperméable. On lui avait signifié qu’il devrait se rendre dans le pays de l’eau… Hors de question d’attraper un rhume ! Il préférait sortir couvert. S’équipant de son attirail ninja, il fourra plusieurs paquets de bonbons dans son sac et claqua la porte… En route pour l’aventure !

Rejoignant Kenjin et Jotaro sur les remparts, Hiko s’aperçut bien vite que le Suzurane allait prendre les rênes de l’opération. Il sourit à ses deux alliés du jour, et leur glissa ces quelques mots en guise d’introduction.

- Salut les gars ! Trop content d’enfin pouvoir quitter ce village ! J’espère qu’il en vaut vraiment le coup…
Lâchant quelques rires, l’enfant aux cheveux blancs reprit son sérieux lorsqu’un shinobi supérieur arriva sur les remparts et débriefa avec Kenjin. Ce dernier repartit aussi vite qu’il était arrivé, laissant alors le trio face à leur destin. Et avant même de partir, le Suzurane reprit la parole.

Apparemment la cible allait être un membre de son clan qui le surpassait en puissance. C’était intéressant, et cela fit sourire Hiko. La dernière fois qu’ils s’étaient croisés, Kenjin avait révélé une partie de son pouvoir au gamin. Cette fois ci, il n’aurait pas le choix et Hiko découvrira l’étendue de ce pouvoir apparemment basé sur la souffrance. Et alors qu’ils s’apprêtaient à partir vers leur destination, l’enfant aux cheveux blancs lâcha une petite pique à l’attention de Kenjin.

- Vu que c’est un membre de ton clan, on te laisse faire de toute façon Kenjin… Après tout c’est toi le chef ah ah ah !
Et c’est sur ces notes gaies que le trio partit en direction du pays de l’eau.

***

Ça n’avait pas loupé, le climat était vraiment détestable dans cet archipel. Hiko y avait déjà été pendant la guerre pour soutenir les forces rebelles, et la météo qu’il avait en tête était la même… Exécrable. Mais bon, ils étaient pas venus pour faire bronzette après tout ! Kenjin, en bon chef de mission, demanda aux deux adolescents de trouver l’auberge…

Apparemment, il n’était pas seulement fou, il était aussi aveugle. Car à peine avaient-ils posé le pied par terre qu’ils aperçurent l’auberge dont il était question. Alors oui, ça peut vous paraître facile à trouver, mais bon… Une auberge qui a l’air d’être à l’abandon dans une ville portuaire, ça se remarque tout de suite. Et c’est aussi une façon de ne pas passer un tour de post à chercher une auberge alors que le plus important est à venir.

- Elle est là ton auberge chef !
Tout en s’ouvrant un paquet de bonbons acidulés, l’enfant aux cheveux blancs se dirigea alors vers le gîte sans demander l’autorisation, et avec un pas guilleret. Ses sens étaient en alerte, et il restait sur ses gardes… Juste au cas où. Mais son attitude, d’un point de vue extérieur, était tout ce qu’il y avait de plus décontractée. Bref, il rentra dans l’auberge et observa qu’elle était quasiment vide. Seuls deux hommes discutaient dans un coin, à la lueur d’une chandelle. Et l’autre personne se trouvant dans l’auberge était le tavernier qui essuyait un verre avec un chiffon crasseux. Pas très glamour je vous l’accorde, mais bon, il fallait rester dans le cliché.

Sans aucune gêne, Hiko porta ses mains autour de sa bouche avant de déclarer avec une voix forte pour que chacun puisse bien l’entendre.

- Salut ! On est ici à la recherche d’un dénommé Zugaikotsu ! On doit le ramener avec nous, du coup on a besoin de votre aide pour le retrouver ! Chaque information sera gracieusement rémunérée par mon chef, lui !
Souriant, Hiko pointa du doigt Kenjin. Oubliez l’approche douce, ce trio allait mettre les pieds dans le plat à tous les coups !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mer 17 Jan 2018 - 23:29

Que ne fut pas ma surprise lorsqu'un messager Iwajin vint m'apporter une missive de la plus haute importance. Le contenu de cette dernière indiquait un ordre de mission très particulier et dangereux. Un grand traître d'Iwa qui a profité de la faiblesse de l'Empire pour s'échapper de la geôle où il était enfermé. Le bougre aurait montré sa tête dans la ville de Shu au sein du Pays de l'eau. Cet homme est considéré comme très dangereux et c'est pour cela que sa tête est mise à prix afin de capturer l'aliéné. Une mission de traque qui me convenait parfaitement ! Pas forcément sur l'aspect criminel, homme dangereux tout ça tout ça, mais bien sûr la partie enquête, repérage et tout ce qui va avec. Enfin la possibilité de mettre à l'œuvre et à l'épreuve mes capacités sensorielles. C'est un domaine que je trouve passionnant et je regrette de ne pas avoir de réelles prédispositions, car après tout, un assimilateur du feu qui se spécialise dans le camouflage et le repérage… On dirait plutôt le début d'une mauvaise blague qu'autre chose.

Dans tous les cas, le jour J était arrivé et mes affaires étaient prêtes. Des vêtements quelconques, mais chaud au vue de notre destination ainsi que quelques armes de jet pour parer à toutes éventualités. La route allait être sûrement longue et heureusement pour moi, j'avais parfaitement dormi. Sans plus attendre, je rejoignais mes alliés pour cette mission. Je reconnaissais directement ce cher Hiko à qui je fis un sourire amical. L'autre personnage m'était inconnu, mais vu qu'il prit la parole en premier, je me doutais que ce fût notre chef. Le jeune homme semblait serein dans ses propos et son attitude, ce qui me rassura. Les chefs hésitants, on en déjà assez comme ça. Il ajouta quelques précisions à notre mission comme la dernière localisation de ce Zugaikotsu.

« Bien reçu Kenjin-sama ! »

Des individus s'ajoutèrent temporairement à notre trio afin d'apporter des informations complémentaires. Le renégat serait un exilé du clan Suzurane ayant trahi son clan au profit de l'Empire. Il aurait récemment tué, de manière peu conventionnelle, un shinobi du pays des vagues pour son clan. De ce fait, les Suzurane ne veulent pas être associé à cet odieux personnage et Iwa de même. Cette petite conversation était d'une utilité importante. La connaissance des capacités de l'ennemi ôtait l'effet de surprise que ce dernier pouvait avoir. Surtout qu'un Suzurane… Ce n'est pas un ennemi agréable à affronter pour moi. Enfin, j'ai confiance en mes alliés. Le chef prit d'ailleurs la parole indiquant qu'il était lui aussi un Suzurane. Il affina les informations précédentes précisant qu'il imaginait très bien ce qu'un shinobi de son envergure pouvait faire et ce n'était pas très rassurant. D'habitude, j'aurais sûrement baissé les yeux, mais pas là. J'étais beaucoup trop excité. En route, mauvaise troupe !

___

Le voyage fut relativement long, mais très agréable. Malgré le temps pluvieux, j’avais rarement eu l’occasion d’être en mer de la sorte. J’observai les vagues se fracasser sur la coque de notre bateau, me laissant bercer par les écumes. J’étais bizarrement très attiré par l’élément que je crains le plus. Nous arrivions finalement à la ville portuaire de Shu. Il y avait un brouhaha assez désagréable entre les bateaux, les différents marins, les cargaisons s'entrechoquant. La mer était ironiquement plus calme que cette ville. Je suivais Chef-sama qui ouvrait la marche. Il nous indiquait, à Hiko et moi, que nous devions trouver rapidement l’auberge sans se faire remarquer. D’un grand signe de la tête, je lui répondis.

« Très bien chef ! Nous allons faire tout notre possible pour trouver l’auberge et surtout, rester discret. Vous pouvez compter sur… »

Apparemment, le Saryo venait tout juste de trouver l'auberge. La structure semblait… Incertaine. Pour être franc, j'avais un peu peur de rentrer là-dedans. La toiture était limite sur le point de tomber. Enfin, il faut bien prendre des risques pour retrouver ce criminel. Aller Jotaro, prends sur toi ! Le bois semble vraiment humide et vieux quand même… Prenant une grande respiration, je suivis Hiko dans ce taudis tout sauf rassurant. Le boui-boui était quasiment vide. Un tavernier et deux hommes dans un coin. Peu de perspective de gain d'information, mais nous allons essayer. Le but est de faire profil bas dans un premier temps puis…

Non Hiko ! Alalala… Ça ne va pas là ! Notre chef va nous engueuler et notre couverture est directement grillée. Non là ça ne va pas du tout. Qu'est-ce qu'il faut faire ? Vite… VITE !

La mission n'a pas vraiment commencé et il est déjà aussi stressé… Pitoyable. Enfin, ce n'est pas plus mal pour la mission que je sois sorti de mon sommeil. D'ailleurs, il fait soif !

« Tavernier ! Un verre de saké et plus vite que ça ! J’ai pas toute la journée ! »

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 75
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Ven 19 Jan 2018 - 14:28

Les terres de Mizu no Kuni ont échappées à la surveillance à l’avarice de la plupart des forces politiques ayant des vues expansionnistes depuis quelques décennies, voir siècles. Avec son territoire principalement maritime, le pays est avantagé sur le plan naval dans la plupart des cas. Le morcellement de son territoire en fait aussi un endroit compliqué à prendre. Si son territoire est divisé, c’est aussi le cas de sa population, les clans dirigeants les îles qui le composent, mais pas toujours selon le même esprit. Dans les îles du sud, c’est le clan Batei qui dirige avec parcimonie les activités. Comme on peut s’y attendre dans cette saison, le pays est sous une pluie fine et froide. Dès le matin, l’eau est un constant bruit de pluie qui tombe. Les sons forts des bateaux brisent cette monotonie visuelle en rappelant que malgré les apparences, le pays des Vagues est en activités. En après-midi, avec le réchauffement quotidien, c’est une brume qui vient donner sa teinte grisâtre au pays. Pour les plus imaginatif du groupe, on peut presque percevoir les mystères de la brume et se perdre dans un territoire qui semble ne jamais vouloir s’arrêter sans les connaissances maritimes adéquates.

L’auberge était sur les quais. Rapidement, les Iwajins envoyés en repérage finirent par tomber dessus. Elle se trouvait dans une petite rue longeant l’accès principal au port. Un bruit continuel de voix et de cris rauques de marins est audible à cette heure. Sa façade est principalement composée de carreaux, qu’on pourrait croire crasseux, mais qui sont en faites givrés. Malgré les poutres solides à l’intérieur, la toiture plate semble légèrement pliée en son centre. Des filets sont suspendus et l’éclairage est assuré par quelques lumières sur des imitations de lampes de bois supposés porter des chandelles. Les coins plus sombres sont éclairés par des chandelles qui dégagent une odeur aigre de graisse et de suif.

Lorsque le dénommé Hiko entre dans le bâtiment, personne ne se tourne vers lui. Au moment où il fait sa déclaration, c’est les deux clients surpris qui se retournent à moitié de voir un ahuri troubler la quiétude crasse des lieux. Le gros tavernier, un homme gras aux joues molles et flasques, rappelant presque un de ces gros poissons des profondeurs, lève les yeux sombre et petit, presque porcin. Lorsqu’il passe la guenille qu’il utilisait pour essuyer son verre, les deux éclaireurs peuvent remarquer des bras très musclés.

- « Ici, je sers à boire. Alors si vous voulez faire votre merde, vous allez sortir d’ici et fi ça. J’ai pas envie qu’on vienne me ré-emmerder avec des conneries ! »

L’homme en parlant pose son verre bruyamment, avec agacement, mais sans colère. Puis il tend pointe du doigt l’enthousiaste des deux compères en le fixant dans les yeux sans détourner le regard. Sans remarquer le deuxième compère qui approche, du moins, jusqu’à ce qu’il commande un verre. À ce moment, il semble se suspendre légèrement entre deux états, avant de se tourner vers Jotaro. Il reste quelques secondes sans rien dire, avant de hocher la tête avec un peu plus de politesse.

- « Je vous fais ça, m’sieurs. Chaud ? »

En parlant, il se tourne pour remplir la commande. Pendant ce temps, dans la salle, vous remarquez que les 2 gaillards qui n’avaient qu’été surpris regarde votre échange avec le barman. En même temps, il n’y a pas grand chose à voir maintenant que vous avez troublé la quiétude des lieux. Le silence semble perdurer quelques minutes, seul le craquement des chandelles et le ronronnement des ampoules se fait attendre quand le plancher ne craque pas sous les pas du barman derrière son comptoir. On perçoit faiblement, vers l’arrière, les grognements plutôt enthousiastes et les soupirs d’une demoiselle. Mais à part ça, rien ne semble bouger jusqu’à ce que le barman pose le verre devant Jotaro et tend la main pour recevoir son paiement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Sam 20 Jan 2018 - 14:20

Je ne le savais pas encore mais j'avais avec moi deux énergumènes bien particulier avec qui j'allais devoir être sévère. Quelques secondes après notre sortie sous cette fine pluie, le plus enfantin des deux trouva l'auberge et partie sans même nous attendre. Il faut dire que sa taille n'était qu'une facette, je le savais bien plus fort que moi, comment les dirigeants voulaient que je me fasse obéir dans ce cas-là ? Iwa était tombé bien bas, sans doute qu'aucun ninja n'était disponible, ou bien peut-être que personne au village ne pouvait être à sa mesure, dans ce cas on envoyait quelqu'un au hasard et c'était tombé sur moi. Bref, j'allais devoir faire avec. Par chance mon autre compagnon semblait plus raisonnable, je ne connaissais que très peu de choses à son sujet mais au moins Len l'avait bien éduqué.

Pénétrant à l'intérieur de l'auberge, je ne pensais qu'à le réprimander avant qu'il ne recommence une bêtise de la sorte. Bien entendu à peine étais-je rentré que j'entendais sa voix dire d'autres bêtises, il faut dire que niveau discrétion, c'était perdu. Alors que je pensais que nous avions atteint le fond en terme de travail d'équipe et de cohésion, voilà que celui que je pensais le plus calme des deux demandait à boire avec un aplomb sans précédent. Plusieurs choix s'offraient à moi, mais la meilleure solution était encore de les ignorer, s'ils voulaient faire les caïds, ils assumeraient jusqu'au bout.

Le tavernier avait l'air lui aussi assez agacé par leur comportement, nettoyant ces verres avec un torchon bien crasseux, je ne lui commanderais rien, ou en tout cas rien dans un verre. Remplissant le verre de Jotaro, on ne pouvait que constater que cette auberge avait bien besoin d'une remise à neuf. Pour ma part, j'étais plutôt concentré sur la dernière phrase qu'il avait prononcée. Alors qu'il se retournait pour déposer le verre, j'essayais de lui délier la langue.


« Excusez mes deux camarades, la fougue de la jeunesse, vous avez sans doute connue sans vous aussi haha !!

Dites-moi, que voulez-vous dire par être ré-emmerder ? Une personne en particulier vous a-t-elle causé des ennuis ? Nous cherchons une personne qui pourrait éventuellement être assez… brutal dans sa façon de faire. Des infos ? »


Je préférais être direct avec ce genre de personne, s'il avait vu quelque chose il me le dirait rapidement. Il avait sans doute compris que nous n'étions pas des enfants de chœurs, la rigolade ça allait deux minutes mais nous avions une mission à accomplir. Fixant l'homme dans les yeux, je lui montrais que nous donner de fausses informations lui coûterait chère.

Spoiler:
 




Dernière édition par Hari Kenjin le Sam 20 Jan 2018 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 241
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Sam 20 Jan 2018 - 16:02

Bon… Le moins que l’on puisse dire, c’était que les lieux n’étaient pas vraiment très habités. Lors de leur entrée en fanfare, les trois shinobis n’avaient que peu briser le silence qui était vite retombé. Hiko ne s’attendait pas trop à ça. À vrai dire, il espérait susciter ne serait-ce qu’une petite réaction de la part du barman ou des deux inconnus assis à une table. Tandis qu’Hiko était légèrement déçu, il vit que Jotaro s’était avancé afin d’avoir un verre. Mais il était trop jeune pour boire non ? C’était bizarre !

M’enfin, ce n’étaient pas ses affaires après tout. Il était venu ici afin de s’occuper de ce criminel recherché par Iwa. Car s’il réussissait sa mission avec brio, nul doute qu’on lui donnerait la permission de s’en aller plus rapidement ! Et ce fut pour cela que l’enfant aux cheveux blancs se concentra sur son environnement. L’auberge n’était pas d’une première jeunesse, mais rien de particulier n’était pas à noter. On n’entendait quasiment rien, à part le crépitement des flammes des bougies, ainsi que le bruit des ampoules qui semblaient sur le point de lâcher. Puis, si on prêtait l’oreille un peu plus, on percevait des grandes personnes,- on espère-, en train de faire crack crack…

- Beurk…
Cette remarque était plus pour lui que pour la partager avec les autres. Mais Hiko venait de noter deux choses qui semblaient bizarres. La première concernait les paroles de l’homme, qui sous-entendait que ce n’était pas la première fois qu’on venait l’emmerder, pour reprendre ses propres termes. Il y avait donc une piste à creuser de ce côté-là.

L’autre chose troublante, était que le tavernier remuait légèrement. Et lorsqu’on fait le poids qu’il fait, cela devrait se sentir et jouer fortement sur le plancher. Or, Hiko n’avait rien entendu du tout. Vu l’état de l’auberge, cela faisait longtemps qu’elle existait et le plancher ne devait donc pas être de première jeunesse. Cependant, aucun craquement n’a été entendu lorsqu’il s’était déplacé pour servir un verre au Gogyou. Étrange hein ? Deux idées traversèrent alors l’esprit du jeune garçon aux cheveux blancs. La première, et la moins probable car il venait de poser bruyamment un verre sur le comptoir, était qu’ils étaient plongés dans un genjutsu. Il estimait cette probabilité à une hauteur de près de 20%... Il n’allait donc pas s’arrêter sur cette piste, pour le moment.

L’autre hypothèse, celle qui semblait la plus probable, était que l’homme dissimulait quelque chose sous son plancher au niveau du bar. Et ce n’était certainement pas du vide, sinon ses pas auraient résonné. Non… Il devait sûrement avoir une cachette secrète, et cela pourrait donc aider le trio dans leur enquête. Car bien que cela ne concerne pas forcément leur enquête, ils pourraient s’en servir comme d’un moyen de pression sur le barman.

Juste avant de se diriger vers les deux hommes à la table qui n’avaient dit mots depuis leur arrivée, Hiko passa derrière Jotaro, et lui glissa ces quelques mots sur son analyse de la situation.

- Je vais voir ce que les deux ont à nous dire. Concernant le gros barman, je sais pas si t’as remarqué mais il a fait aucun bruit… Plutôt louche non ?
Puis, sans attendre, Hiko se dirigea vers les deux hommes qui devaient maintenant avoir compris que l’enfant se dirigeait spécifiquement vers eux. Il y allait d’un pas déterminé, et il arrivait avec un grand sourire. Sans se faire prier, il chopa un tabouret à la table voisine et se plaça entre les deux hommes qui étaient face à face. Il joignit ses mains sur la table, puis il prit la parole, tout en restant sur ses gardes.
- Salut ! On vient d’Iwa et on est à la recherche d’un fugitif qui serait passé par ici il y a pas si longtemps. Vous auriez pas quelques informations contre une petite rémunération ?
Sortant sa bourse de sa poche, Hiko était en train de ferrer le poisson avec son appât. Restait plus qu’à voir s’ils allaient mordre à l’hameçon !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mar 23 Jan 2018 - 1:33

Quel début de mission incroyable ! Le chef de cet escouade devait être énervé à un point inimaginable et c’est ce que j’aime ! Ahah on se marre bien ici ! Enfin, pas pour tout le monde. Le barman avait poussé sa petite gueulante comme un bon chien chien. S’il savait qu’en quelques secondes, nous pourrions l’éventrer et répandre son sang sur le comptoir. Enfin, je m’égare. D’habitude, juste pour ce manque de respect, j’aurais cramé sa boutique, mais disons que je vais faire passer la mission en priorité histoire de pas me faire taper les doigts par les hautes instances d’Iwa et des Suzurane. Quoi ? L’autre il me demande si je veux mon saké chaud… Quel affront pour un Gogyou du feu !

« Bien sûr que je le prends chaud ! Brûlant même ! »

En plus d’être dans une auberge dégueulasse puant la mort à tous les niveaux, le service laisse à désirer ! Par contre, les deux clodos dans le fond qui nous dévisage, je leur conseille vivement d’arrêter très vite, sinon il vont goûter à la fougue de la jeunesse comme le dit si bien Kenjin. Notre chef était bien trop sérieux à mon goût et je sentais que je devais calmer mes ardeurs et me concentrer sur la mission. Le lieu peu hospitalier pouvait offrir bon nombre d’information si on y prête assez attention.

Le tavernier me servit un saké bien chaud comme je l’aime. Je pris rapidement une gorgée avant de me mettre dos au bar et observer rapidement les lieux pendant que notre chef continuait de discuter avec le barman. L’endroit était vraiment lugubre et délabré. Chaque pas engendré provoquait des craquements horribles sur le planché vieux et rongé par le temps. L’endroit était assez restreint en taille, rendant ainsi le passage assez limité. La clientèle devait être assez varié aux vus de l’emplacement de l’auberge, mais il est fort probable qu’un gars comme Zugaikotsu soit remarquable et remarqué. Qui plus est, l’autre énergumène a bien précisé dans son plaidoyer qu’il ne voulait pas être emmerder de nouveau. Malgré nos jours de voyage, l’événement reste assez récent et bien marqué dans l’esprit de l’aubergiste. Il y a de grande chance que ces problèmes soient liés au criminel que nous traquons. Cependant, au vue de notre entrée en matière, le barman risque de ne pas être coopératif. Enfin, il en existe des moyens de faire parler une personne non consentante après tout…

Hiko s’approcha pour me faire parvenir quelques informations. Il allait s’occuper des deux traines savates, mais il trouvait louche qu’une homme du gabarit du barman ne fasse pas de bruit quand celui-ci se déplace. C’était un détail bien vu de la part du jeune bambin et je lui fis un simple signe de tête pour lui montrer que je prenais notes. Il était temps de reprendre part à la conversation et de surveiller le gérant. Je me tournai délicatement, sortant quelques pièces pour payer mon saké.


« Tenez mon brave, voilà de quoi payer le saké. »

Je posais l’argent sur le comptoir avant de sortir une bourse plus conséquente. Ce pauvre Jotaro avait prit pas mal d’argent sur lui, il allait être surpris. Je posais cette dernière non loin des quelques pièces avant d’observer Hiko qui optait pour la même technique. Il faut croire que nous étions sur la même longueur d’onde.

« Et voilà un petit supplément pour la qualité du service ! Un pourboire généreux qui j’espère vous fera plaisir. Après tout, c’est important d’entretenir de bonnes relations avec ses clients, n’est-ce pas ? »

Un sourire au lèvres, je pris une gorgée de saké et je me sentais détendu… Trop détendu…

Un liquide chaud coula le long de ma gorge et je ne pus me retenir.

« Aaaaaah ! C’est chaud ! C’est super chaud ! Je crois que je me suis brûlé la langue ! »

Tous ces cris étaient accompagnés de quelques gesticulations des plus déplorables...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 75
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mer 24 Jan 2018 - 1:07

Citation :
Puisque plusieurs se passent en simultané, je vais essayer de vous répondre en divisant un peu ce qui se passe pour être sûr que tout soit clair. Et Jotaro, tu as techniquement 72 heures pour répondre, donc tu n’as pas besoin de claquer ton joker. Razz
______________________________________________________
@Hari Kenjin et @Gogyou Jotaro
Alors que tu t’excuse pour le comportement de tes deux compagnons, le barman termine de servir un verre de saké chaud à Jotaro. Devant la politesse d’Hari, il se tourne. Malgré ses allures grasses et grotesques, il semble être moins crispé par ce comportement qui l’agresse bien moins que celui de l’enfant. Alors que le chef des Iwajins parle de la jeunesse, il se contente de sourire en coin, presque rêveur pendant une fraction de seconde avant de hocher la tête vaguement. Soudainement, l’accalmie de son caractère se brise dès que les questions sur les évènements visiblement récentes de son auberge viennent sur la table. Il reste un instant silencieux, à te fixer, fronçant légèrement les sourcils. Nerveusement, il regarde par-dessus ton épaule dans une direction qui pourrait correspondre à celle d’Hiko.

- « Vous parlez de ça ? Non, je ne sais pas qui il était, sauf qu’il hurlait avoir fait ça pour les Sussures-à-Nez. J’ai rien compris. Il se battait, comme ça arrive souvent avec les saoulons. Soudainement, il a sorti un couteau de sa ceinture. C’était presque un canif tellement il était ridicule. Ça lui a suffi pour éventrer le pauvre type qui s’est vidé de ses tripes ici et a pissé le sang. Le type est mort le temps que les secours arrivent… »

En parlant, l’homme désigne un endroit près du comptoir. Un tapis recouvre le sol, mais on peut voir dépasser des coins une tâche sombre dans le bois. Visiblement, le lavage n’a pas suffi à éviter que le combat laisse des traces. L’homme se tourne vers Jotaro quand il commente le service et laisse une généreuse donation en ryôs. Le barman les prend et allait les glisser dans son tablier. Il se retourne vers Kenjin. Il ouvre la bouche pour ajouter quelque chose, mais le cri de surprise de son client, malencontreusement brûlé par du saké le surprend. Il sursaute tellement qu’il en échappe les billets. Il jette un regard, encore une fois par-dessus l’épaule de Kenjin.

- « Vous devriez foutre le camps, je n’en peux plus de ces conneries ! DÉGAGEZ ! »

En disant cela, il n’est pas agressif, mais semble presque suppliant. Un silence dure quelques secondes, interrompu par les deux hommes près de Hiko. En vous retournant, vous voyez la table renversée et Hiko qui semble avoir mis en rogne ses deux interlocuteurs. Jotaro, tant qu’à lui, semble réagir légèrement au ralenti, comparativement à Kenjin.
______________________________________
@Sairyo Hiko

Tu t’approches des deux hommes pendant que tes deux compagnons Iwajins parlent avec le barman. Alors que tu t’assois, l’un des deux regarde dans la direction du gérant de l’établissement, visiblement curieux de ce qui s’y passe. Il fronce les sourcils en secouant la tête avant de baisser la tête vers son verre. Il ne la lève pas pendant que tu lui parles avant de longue seconde. L’un est mince et porte un bandeau de tissu noir sur son œil. Les cicatrices visibles indiquent qu’il doit être bien abîmé ou ne plus en rester grand-chose, mais qu’elles datent de longtemps. Le dernier qui reste penché sur son verre après t’avoir jeté un bref regard à des cheveux hirsutes et se tient voûté. Il porte des vêtements sales qui, même compte tenu du lieu, semble particulièrement crasseux. Le borgne se met alors à parler.

- « Je n’ai rien à dire et vous allez foutre le camp. »

Sans prévenir, le plus voûté des deux poussent un cri hargneux en se relevant, renversant la table entre Hiko et lui. Sans attendre, le borgne décrit des mûdras et gonfle sa poitrine pour souffler un grand cône d’air. La technique ne semble pas faire de dommages sérieux, mais le souffle est assez puissant pour reverser la table d’Hiko et pourrait bien t’emporter à quelques mètres d’eux. Il dresse alors ses deux mains, comme s’il tenait de petites baguettes invisibles. L’autre te fixe en serrant les dents, sa voix sifflante et menaçante.

- « Vous allez tous m’écouter. Vous dégagez d’ici et vous ne revenez pas. Sinon, on vous ouvre et on va vous frotter la peau comme du poisson… »

Les deux hommes restent là, immobile, leur démonstration pour repousser Hiko (avec succès ou pas), ayant tenu compte de l’avertissement. Hiko peut remarquer du coin de l’œil le barman qui se jette à plein ventre derrière le comptoir, visiblement surpris, mais surtout terrifié par ce qui risque d’arriver. On entend plus un son dans la taverne, sinon le sifflement d’une bougie qui finit par éteindre sa flamme dans sa propre cire. Un instant de flottement se produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mer 24 Jan 2018 - 11:27

La tension montait au fil des minutes dans cette piteuse auberge, le barman semblait assez réactif à cette jeunesse. Il devait se remémorer des souvenirs, de bon souvenir, voilà qui allait le calmer et être un peu plus coopérant avec nous. Pendant ce temps-là Hiko partie dire bonjours aux deux autres personnes derrière nous. Ils étaient peut-être des habitués, qui sait s'ils étaient là ou pas durant les derniers jours.

Comme nos informations nous le disaient, le suzurane en question avait bien été vu ici et il avait fait pas mal de grabuges. Juste un mort selon ces propos, au final le fait qu'il n'ait pas eu de résistance était une bonne nouvelle. Si les secours devaient venir, c'est que notre homme a pris la fuite avant leur arrivée. Au final nous étions retournés au point de départ, certes il avait eu un désaccord dans cette auberge mais ça ne nous disait pas par où il était partie.

Alors que je m'apprêtais à reprendre la parole pour l'interroger, il semblait vouloir que nous dégagions d'ici et en vitesse. Son regard portait de nouveau au-delà de mon épaule, je n'avais pas fait attention à ça lors de sa prise de parole de tout à l'heure, mais cette fois-ci j'étais intrigué. Mon camarade à côté de moi faisait encore le pitre avec son saké bien trop chaud, encre un gamin qui voulait se prendre pour un caïd à boire des choses bien plus vieux que lui.


« On boit pas pendant le serv… »

La table derrière nous se renverse, voilà que mon deuxième énergumène faisait des siennes, qu'avait-il bien pu leur dire de méchant pour que leurs réactions soient aussi vives ? Je me retourne assez naturellement, pour moi le danger n'était pas vraiment important. Hiko était assez grand pour se débrouiller tout seul, je savais de quoi il était capable.

Un vent assez puissant sort de la bouche de l'un des deux perturbateurs, pour ma part cela ne m'affecte que très peu vu que je suis déjà contre le bar. Je mets simplement ma main sur mon chapeau pour que celui-ci reste à sa place.

Voilà que maintenant ils devenaient menaçant, le barman s'était réfugié sous son bar comme si cette technique pouvait lui sauver la vie. Il fallait croire que ce n'était pas la première fois qu'il prenait cette position, le pauvre, sa vie semblait être un véritable échec. Il ne semblait pas être complice, même si tout ceci pouvait être une feinte, il serait un véritable acteur dans ce cas-là. Mon attention était donc en direction de ces deux hommes prêts à en découdre avec nous, ils étaient en infériorités numériques mais ne semblait pas avoir peur.


« Je pense que vous auriez dû passer directement à l'action au lieu d'essayer de négocier notre sortie, ça prouve bien que vous avez peur… Peur de vous faire exploser la gueule… Vous devriez commencer à vous chier dessus les mecs, parce qu'on n'est pas là pour rigoler. »


Je n'avais pas envie de négocier avec eux, de toute façon vu comment les choses se passaient, aucune chance qu'ils coopèrent sagement. Tout en me déplaçant légèrement vers la gauche, j'essayais d'avoir un angle satisfaisant sur le barman, on était jamais trop prudent.


« Bon je vous laisse vous en charger, on essaye de pas les tuer ok… On se retient un peu quand même, cette auberge est déjà dans un état pitoyable, alors autant ne pas en faire un mikado… »


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 241
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mer 24 Jan 2018 - 14:06

Nous y voilà enfin… De l’action !

Hiko n’avait pas entendu ce qu’avait dit le barman, mais il avait bien remarqué que l’un des gus qu’il était venu déranger avait prêté une oreille attentive. Et d’ailleurs, cela ne semblait pas vraiment lui plaire car il s’énerva d’un coup. Hiko ne s’y attendait pas vraiment, il fallait l’avouer. Il ne pensait pas que ces deux zigotos seraient assez bêtes pour se frotter à des shinobis d’Iwa. Mais bon, tant pis pour eux hein !

Hiko se retrouva donc dans tous les sens suite au jutsu effectué par l’un des deux gars. Ne s’attendant pas du tout à cette soudaine attaque, il ne put rien faire et fut balloter en même temps que la table se trouvant entre lui et les deux mendiants. Se retrouvant donc les quatre fers en l’air contre le bar, Hiko ne put s’empêcher de réprimer un petit soupir… Cela allait dégénérer. Il le savait. Le barman le savait. Tout le monde le savait.

Se relevant alors péniblement tel un petit vieux s’étant assis trop longtemps, l’enfant nettoya toute la poussière qu’il avait accumulée sur ses vêtements lors de sa glissage jusqu’au bar. Il l’enleva aussi de ses cheveux, même s’ils restaient d’une couleur relativement grisâtre. Ensuite, il commença à leur répondre, surenchérissant alors sur les propos de son chef d’équipe.

- C’est vrai. Vous faites les malignes mais au final, on sait très bien qu’on va vous mettre une raclée que vous ne serez pas prêt d’oublier. Vous voyez le mec là ? C’est mon chef d’équipe, et il est complètement cinglé ! Mais ce n’est pas lui que vous devriez le plus redouter, car le mec assis au comptoir là…
Il désigna alors Jotaro avec son index, en essayant de prendre une posture assez intimidante.
- Lui c’est mon pote, et on a le même senseï. Et je peux vous assurer que c’est pas un rigolo, et qu’il vous met la pâtée en deux secondes, montre en main. Quant à moi…
Hiko les regarda alors dans les yeux en n’affichant plus son sourire angélique. Il était le plus sérieux du monde.
- Je n’aurai aucun problème à vous tuer, les yeux fermés.
Bluff ou simple prévention ? Les deux quidams ne le sauraient sûrement jamais, du moins pas dans cette configuration. Car il fallait l’avouer, Hiko ne prenait pas de plaisir à ôter une vie. Il ne le faisait que lorsque c’était nécessaire. Et puis, ils n’en valaient pas la peine. Leur attaque était très faible, et même si ça n’était qu’un avertissement… S’ils étaient réellement doués, ils auraient flairé le danger de s’attaquer à ce trio. Ils n’étaient que des brebis, alors que Kenjin et son équipe s’apparentaient bien plus à des loups !

Lorsqu’il remarqua la posture d’un des gus, Hiko pensa tout de suite à un marionettiste. Il avait déjà croisé le fer avec l’un d’eux, et se faire prendre par ces fils pouvait être problématique. Ce fut pourquoi il s’agita dans tous les sens et s’assura qu’aucun fil ne soit relié à lui suite à l’attaque.

Bon… Ça avait l’air d’être bon pour le moment ! Hiko ne voulait alors pas perdre de temps, et il composa quelques mudras et une petite araignée de chewing-gum fut alors créée sur son épaule. Ni une, ni deux, elle envoya un fil en direction du duo de potentiels adversaires. Le fil n’était pas dangereux, et il cassait rapidement. Mais chaque contact avec le chewing-gum laissait des résidus…

- Hey Jotaro ! Au lieu de faire le caïd tu veux pas leur mettre une fessée ? J’aimerai bien voir ce dont tu es capable ! Et puis… Je sens que je vais bien rigoler en te voyant leur botter les fesses !
Cela paraissait être un ordre. Mais Hiko n’était qu’un membre. L’idée ici était de créer la confusion chez ses interlocuteurs… Amis ou ennemis.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Dim 28 Jan 2018 - 3:17

C’est chaud bordel ! Je suis en train de me brûler le gosier ! Mais qu’est-ce qui lui appris de prendre cette horrible chose. Je suis bien trop jeune pour boire de l’alcool, qui plus est quand il est chaud comme l’enfer ! Une fois de plus, je passais pour un bouffon dans cette auberge et surtout face à mon chef. J’étais vraiment un shinobi de pacotille… Pourquoi il me met toujours dans des situations comme celles-ci. Pourquoi ne pourait-il tout simplement pas m’aider au lieu d’être contre moi. Enfin, malheureusement, ce n’est pas quelque chose sur lequel j’ai un contrôle. Je vais devoir travailler tout ceci, car plus le temps passe et plus cela me joue des tours.

J’essayais tant bien que mal de me remémorer les paroles de l’aubergiste afin de les analyser à mon tours. Les informations transmisent par Iwa était donc vraie. Le criminel en question était bien présent dans cette taverne et il a laissé un souvenir macabre. Il aurait tué sans aucune pitié un pauvre client en utilisant une sorte de couteau afin d’éventrer l’habitué et répandre ses tripes par terres. Une bien ignoble façon d’interrompre la vie d’une personne, m’enfin que voulez-vous. Ce genre de personnage n’est plus doté de ce que l’on nomme la raison. Le barman semblait peut à peu perdre la sienne aussi. Il indiquait au chef de gentiment décarrer nos postérieurs de son échoppe. Apparemment, il n’a pas apprécié mes gesticulations et je ne peux pas lui en vouloir. Enfin, je suppose que nous allons tranquillement sortir de l’établissement afin de trouver peut-être d’autres témoins et dans tous les cas, explorer d’autres pistes, observers la ville pour y trouver peut-être de nouveaux indices.

Un bruit sourd me sortit de mes pensées. Je me retournai, langue pendante, afin de voir une table renversé et un Hiko non loin de mes pieds. Un vent assez violent avait fait virevolter le jeune bambin et il semblerait que les négociations avaient échouées. L’un des gars était vraiment en colère. Il voulait que nous partions tout de suite d’ici où clairement c’est la mort. Une proposition en soit tout à fait acceptable. Je pense que nous n’avons plus besoin de rester ici et que nous pouvons continuer notre enquête. Comment ? Chef-sama veut nous nous en chargions… Ah ! Bien, je vais laissez Hiko faire ça. Après tout, il a bien commencé en leur parlant mal. Le bougre me pointait du doigt pour essayer de les impressionner. Pas de chance pour toi Hiko, je tire la langue parce qu’elle en feu et j’ai les larmes aux yeux. Je pense pas impressionner pas grand chose avec ça. Néanmoins, le Sairyo semblait sérieux lorsqu’il parlait de pouvoir les tuer sans aucune difficulté. C’était flippant, mais comme je suis de son côté, ça me rassurait.

Finalement, Hiko décida de déléguer la tache à nul autre que moi. Il me demandait de corriger ces messieurs pour deux points bien distinct. Le premier étant qu’il voulait voir mes capacités et le deuxième était juste parce que c’était marrant. Je ne pouvais m'empêcher de soupirer, dans un premier temps pour refroidir un peu ma langue et dans un second temps pour bien montrer que je ne voulais pas en arriver là. Nous aurions pu partir tranquillement, mais bon, le chef en a décidé autrement. Du coup, je suppose que je dois faire comme eux et me lancer dans des provocations ? Avec une langue brûlée, je ne promets rien.

« Ze m’en charge Zhef-zama, Hiko ! Ze vais leur montrer toute la puizance des zinobis d’Iwa ! »

Comme prévu, c’était peu intimidant. Enfin, allons-y ! Je décidai de faire un effort en me concentrant pendant quelques secondes afin de le laisser prendre le relais. Il adore se batte après tout et puis, c’est un bon début pour entamer une sorte d’harmonie de mon esprit non ?

C’est un bon commencement oui, même si se brûler la langue est un comble pour un Gogyou de feu. Heureusement pour moi, je peux supporter cette pathétique douleur et me concentrer sur le principale à savoir pouvoir frapper la gueule de ces clodos… Voilà qui va me mettre de bonne humeur ! M’orientant vers le mec qui venait de balancer sa technique, je laissais les flammes se manifestaient autours de moi, laissant ainsi quelques parties de mon corps être parfaitement assimiler à mon élément.


« Je suis très heureux. Un utilisateur de l’élément du vent face à un maître des flammes… Ai-je besoin de te faire un petite leçon sur les affinités ou tu arrives à me suivre ? Non ? Je te sens perdu. Laisse moi résumer en quelques secondes pour ton faible et pathétique cerveau. »

Rapidement, j’exécutais une série de mudras, concentrant mon chakra dans ma bouche principalement. Je penchai ma tête en arrière avant de balancer une boule de feu assez massive qui se diriger vers l’utilisateur du Fûton. Cette première attaque allait me permettre de jauger la puissance du bonhomme et aussi de voir les potentiels capacités du spectateur à côté de lui. Que le spectacle commence !

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 75
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Dim 28 Jan 2018 - 8:24

Les deux hommes regardaient Kenjin parler. À leurs yeux, il ne se laissait pas impressionner. Le borgne plissa son œil pour vous observer quelques instants à tour de rôle, persuadé que la situation était à leur avantage malgré les adversaires en surnombre. Aux paroles de celui qui semblait être le chef du groupe, il renifla bruyamment.

- « J’vais pas l’redire, vous dégagez… C’tout. »

Les menaces des Iwajins sur le fait de ne pas les tuer ou de pouvoir le faire arracha un sourire au plus voûté des deux. Il regarda son compagnon du coin de l’œil, les deux échangeant un regard complice. Alors que Hiko s’agitait, le plus sale et voûté des deux, en position près de la table renversé crispa soudainement les mains. Un arc électrique claqua dans l’air en se dirigeant directement vers Hiko. L’araignée balançait un fil dans la direction de l’homme qui l’ignora superbement. Le fil de la petite bête sembla toucher son épaule, mais se contenta de retomber au sol, comme si le gaillard n’était pas là où il semblait être. Fermant les yeux en secouant la tête, découragé, il les ouvrit. Il leva la main, faisant signe à celui qu’il prenait pour cible d’approcher avec un sourire moqueur.

- « Arrête de te cacher derrière ta copine ! »

Pendant ce temps, une porte s’ouvre. Un homme surgit, torse nu, sans tatouage, enlevant les mains de sa ceinture fraîchement rattachée. Par la porte ouverte derrière lui se trouve une femme d’une quarantaine d’année se couvrant avec des draps malpropres. L’homme bondit au-devant de la boule de feu du Gogyou en décrivant des mûdras. Juste avant de toucher l’homme, un grand mur de pierre se met au travers du chemin, absorbant les flammes. Kenjin peut apercevoir, ainsi qu’Hiko, le nouveau venu, main tendue, touchant le mur de pierre qui a protéger son compatriote utilisateur du Fûton. Il fait un signe de la tête à son compagnon qui fait un pas de côté pour sortir de derrière le mur. Il fonce vers l’utilisateur de Katon, soudainement, en cours de course, un léger souffle de vent se fait sentir et il parcourt les derniers mètres avec une vitesse surprenante pour arriver à porter de son adversaire.

- « Je te tient ! Dis-moi, tu arrives à suivre, même si tu sens tes muscles s’engourdir ?! Tu ne tiens pas l’alcool ? »

Ses mains serrées autour de baguettes imaginaires, il frappe un coup dans ta direction, visant tes bras, plus précisément le biceps. C’est avec surprise que Jotaro constate que les paroles de l’homme sont vraies. L’œil de ton attaquant vers le verre qui t’a été servi fini de confirmer tes doutes. Heureusement que tu t’es brûlé, finalement. En attendant, sa charge a été efficace et il semble que l’utilisation du feu ne le dérange pas trop au contact.

Citation :
Étant donné que je suis vraiment pas un cador des combats et que je dois m’y remettre, s’il y a un problème, hésitez pas à me contacter par MP ou Skype avec Tsugeku Getaku ou l’Animateur.

Hiko : Alors, le fil de l’araignée manque l’homme, comme si tu avais visé à côté, mais tu es certains que ça aurait dû toucher. Et pendant que tu gesticules il essaie de te balancer un arc électrique.

Jotaro : La boule de feu est arrêtée par un troisième individu qui sort juste à temps en faisant un mur de pierre. L’utilisateur de Futon lui en profite pour faire une charge pour essayer de t’attaquer. S’il te touche considère que tu sens une douleur et un affaiblissement de ton bras, mais sans coupure. Malheureusement, les échange de regard du pauvre tavernier, c’était avec lui, visiblement, il a tenté de t’empoisonner. C’est un espèce d’engourdissement musculaire qui te ralentis, mais considère que tu as pas tout but.

Kenjin : Considère que pour le moment, ils te foutent la paix, mais il y a le troisième venu qui est là. Étant donné qu’il sortait de la pièce, il n’a posé qu’une action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 29 Jan 2018 - 16:01

Le combat était engagé et tout ne se passait pas vraiment comme prévu, à croire qu'on m'avait entouré de bon à rien. Premièrement, celui que j'avais idolâtré lorsqu'il était derrière les barreaux, semblait avoir loupé sa cible. Même si je n'étais pas au courant de toutes ces capacités, j'étais sûr que ce n'était pas un amateur, la distance n'était pas le facteur à mettre en doute. Cela venait bien de mon camarade, peut être que le stress avait raison de lui, un point faible comme un autre finalement.

Mon second et dernier coéquipier prenait du plaisir dans ce combat et commençait les hostilités avec une magnifique boule de feu. Mais celle-ci n'atteignais pas sa cible car un troisième adversaire sortait de derrière pour protéger son camarade. Un mur de pierre vint se former, finalement les complices sortaient de partout, est-ce que l'information de base était un piège ou bien était-ce leur quartier général ? Dans tous les cas nous étions au bon endroit pour récolter des informations, le plus difficile restait de ne pas trop abîmer les hommes devant nous. Torse nu, il venait de se vider correctement les bourses, mais au moins je pouvais savoir sans trop me fatiguer que ce mec-là n'était pas notre cible.


« J'imagine qu'il va falloir passer à l'offensive, sinon ça va durer trop longtemps… »

Les actions s'enchaînaient rapidement de leur côté, des hommes qui avaient l'habitude de travailler ensemble, contrairement à notre groupe. Mais les individualités de chacun permettraient sûrement de finir vainqueur de cet affrontement. Voyant une décharge électrique se diriger vers Hiko, le troisième décida de passer au corps à corps pour affronter Jotaro. Une belle erreur qu'il payerait sans doute d'ici quelques secondes. Dans tous les cas il m'avait devancé dans mon idée, je pensais moi aussi allé au corps à corps mais je ne fis pas la même erreur. Attrapant une des bouteilles qui étaient tombé tout à l'heure à cause de la bourrasque de vent, j'apposai un sceau explosif dessus et la lança dans leur direction. J'essayais de viser au-dessus du mur de pierre pour à la fois toucher les deux hommes qui se trouvaient mais aussi pour que ça atténue l'explosion. Celle-ci pouvait être violente et déstabiliser mes propres compagnons.


*Je te dédie ce feu d'artifice Len *

Une technique que j'utilisais rarement mais qui avait office de faire des dégâts importants si elle était bien utilisée. Dans un endroit confiné comme celui-là avec ce mur de pierre, je ne voyais pas d'autres moyens pour les affaiblir. Comme prévu, les tuer n'était pas l'objectif, je comptais avant tous les mettre KO ou les épuiser pour que l'un de mes camarades ou moi-même puissions les neutraliser. Une manœuvre souvent complexe mais j'avais confiance en nos capacités.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 241
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 29 Jan 2018 - 19:18

Ça y est, ca commence ai vraiment devenir marrant !

Les gaillards semblaient vraiment vouloir en découdre, ils ne devaient sûrement pas savoir le niveau des shinobis qu’ils étaient en train de défier. Et cela, il fallait l’avouer, était vraiment stupide de leur part. Hiko n’avait quasiment jamais eu ce problème lors de sa vie de shinobi. Il avait toujours maitrisé la sensorialité et s’en était toujours sorti en évaluant correctement la puissance de ses adversaires. Et de ce qu’il pouvait ressentir jusqu’à maintenant, ils n’en feraient qu’une bouchée.

Mais le menu fretin ne les intéressait pas, ils voulaient plus. L’homme pour lequel ils s’étaient déplacés si loin de chez eux n’était pas encore rentré sur scène. Et nul doute que son niveau serait bien différent que les trois amuses bouches qu’on venait de leur servir. Même si, il fallait leur reconnaître une certaine pugnacité et une maîtrise du Ninjutsu plutôt aboutie. L’un maîtrisait le vent, celui qui avait envoyé valser Hiko. L’autre la pierre, il venait d’ailleurs de protéger le premier cité. Et le dernier ? Il maîtrisait l’affinité électrique. Quel beau pouvoir l’électricité...

- Oups, mauvaise pioche !
Souriant presque face à ce choix, le jeune garçon aux cheveux blancs malaxa rapidement son chakra avant d’exécuter avec soin ses mudras. Puis, un instant plus tard, une matière rose se matérialisa devant lui et forma un bouclier qui vint alors encaisser l’attaque Raiton sans problème. Hiko avait durci la matière pour en faire une protection solide. De plus, le chewing-gum était parfait contre l’électricité, et il le savait bien.

Mais avant de contre attaquer, Hiko se remémora alors ce qui venait de se passer. Son premier fil aurait dû toucher sa cible au premier coup. Cependant, il tomba par terre, à côté de l’homme. Ce n’était pas un problème en soit, mais cela le turlupinait. Il se demandait bien comment cela se faisait car il était certain que l’autre n’avait pas esquivé.

Prenant quelques instants, l’enfant aux cheveux blancs arriva alors à une conclusion laissant deux possibilités. La première était qu’il soit tombé dans un genjutsu, à un moment où a un autre. C’était peu probable, mais pas à écarter. Car oui, son adversaire aurait mieux fait de le laisser croire qu’il l’avait touché plutôt que de provoquer le doute en lui.
Restait donc une esquive trompant sa vision. Hiko avait les sens affûtés, et il aurait sans doute déterminé une esquive classique. L’autre solution pouvait être un pouvoir bien spécial... Pourquoi pas un Jisetsu ?

La question méritait d’être posée.

- Dis l’affreux... Tu aurais pas un pouvoir particulier qui te permet d’esquiver et remonter le temps 2 secondes par hasard ?
Honnêtement, il n’y croyait pas trop mais bon, le simple fait de demander pourrait le déstabiliser. Mais il lui en faudrait sûrement plus et Hiko le savait. C’est pourquoi il composa quelques mudras supplémentaires et créa une boule de chewing-gum de la taille d’un ballon. Il la soupesa avec un grand sourire puis regarda celui qui avait balancé l’arc Raiton.

Mais contre toute attente, l’enfant envoya le ballon sur l’homme qui était venu au contact avec Jotaro. Oui, il fallait concentrer ses attaques pour ne pas s’éparpiller. Hiko avait donc choisi de viser la cible de Jotaro, vu que les deux autres devaient déjà être occupés par la grenade envoyée par Kenjin. Et tout en gardant ses distances avec ses adversaires du jour, Hiko tenait aussi à l’œil le Tavernier qu’il interpela avec ces quelques paroles.

- Toi la chiffe molle, si je te vois bouger je ferai en sorte que tu ne puisse plus marcher jusqu’à la fin de tes jours... Compris ?!
Ils avaient déjà bien assez à faire avec trois adversaires, pas besoin qu’un quatrième se sente pousser des ailes.

Et alors qu’Hiko s’amusait comme un petit fou, son araignée s’était décalée et avait fait le tour de la scène. Une fois sa cible en vue, elle lança un nouveau fil vers le mec au Raiton. Cette attaque permettra alors à Hiko de savoir quel genre de subterfuge avait été utilisé...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Jeu 1 Fév 2018 - 2:15

Ma boule de feu était en train de fendre l’air pour se diriger directement dans la mouille de ce fameux manipulateur du vent. J’allais lui prendre déjà les bonnes manières. Il faut quand même respecter le mobilier de l’établissement, mais aussi le coéquipier Hiko qu’il a envoyé valser. Dans un second temps, il était de mon devoir de transmettre les connaissances que je possédais. Un petit rappel de mes années à l’académie où l’on apprend que le Katon est supérieur au Fûton et qui amplifie l'élément de feu. Le pauvre inculte allait l’apprendre à ses dépends. Cette journée au menu du jour, du décérébré à point !

Sauf que non. D’un seul coup, un troisième compère entra dans l’auberge et il n’était pas la pour beurrer les tartines. Il exécuta rapidement une série de mudras afin de faire jaillir un mur de terre au pied de ma cible. Dans un fracas sonore et visuel, ma boule de feu s’écrasa lamentablement sur cette masse rocheuse. Des flammes volèrent sur le sol et les murs redonnant un peu de lumière dans cette pièce lugubre. J’arrachai un rictus d’agacement. Je ne m’attendais pas à voir un troisième élément se greffer à ce combat, mais c’était une chose à prendre ne compte à partir de maintenant.

Alors que j’étais en tête de file pour ce combat, tout le monde avait décidé de rejoindre le mouvement. Hiko était la cible de l’autre homme qui maîtrisait la foudre, déferlant un arc électrique dans la direction du bambin. Il ne se laissa pas abattre et répliqua par un bouclier de sa confection. Le chef décida lui aussi de faire son entré en matière en bricolant une bombe artisanale qu’il lança dans la mêlé au loin. Ce qui était sûr, c’est que cette auberge allait finir en lambeaux. Néanmoins, ce n’était pas le plus inquiétant. Toutes ces personnes groupées à l’endroit où nous avions reçu l’information… Cela ne peut-être une coincidence. Ces personnes sont forcément liés à ce Suzurane et il nous faudra démêler le vrai du faux.

Ma cible décida finalement de sortir de sa cachette, inversant ainsi les rôles. Je devenais la proie du prédateur du vent. Ce dernier indiquait clairement ses intentions belliqueuses et c’est alors que quelque chose ne collait pas. Je sentais mon corps lourd et lent. Mon énergie était happé sous ma surprise et mon incompréhension. Le manipulateur du Fûton profita de cette avantage pour me foncer dessus et arriver très rapidement à mon corps à corps. Mon corps ne répondait plus et l’ennemi en profita pour me l’indiquait clairement, en montrant du regard le verre que j’avais ingéré. Ce n’était pas l’effet de l’alcool et la seule solution plausible était un empoisonnement… Cela reste à prouver, mais cette atonie musculaire n’est pas spontanée. Mon prédateur décida alors de de s’attaquer à mon bras que je ne pouvais malheureusement pas bouger. Le combat venait de débuter et je devais déjà utiliser ma capacité spéciale. Si je ne peux pas bouger, alors je vais simplement me dématérialiser. Mon bras visé se transforma alors en une flamme conservant la forme du bras, moyennement un coup en chakra. Le feu n’était pas chargé en chakra et de ce fait, ne brûlait pas l’attaquant. Cependant, la vitesse de l’exécution et l’immobilisation ont retardé ma défense, rendant ainsi l’assaut moins impactant, mais pas caduque. Mon bicep avait pris un léger choc qui allait me gêner, mais pas m’handicaper. Profitant de ce temps de pause, bref, je me permettais un petit retour de baton.


« Je vois que tu n’es pas très vif d’esprit. Tu sais que ça fait de l’alcool et du feu… BOOM ! »

Forçant sur mon bras non dématérialisé, je générais une flammes entourant mon poing afin d’asséner un coup à cet homme beaucoup trop arrogant. Du coin de l’oeil, je vis que mon coéquipier Hiko se concentra aussi sur mon assaillant afin de lui régler rapidement et efficacement son compte. Malheureusement pour moi, ma frappe allait être fortement diminué du fait de cette paralysie temporaire, je l’espère.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 75
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Dim 4 Fév 2018 - 20:43

Comment on était passé d’une simple discussion à un tel feu de joie ? Kenjin semblait avoir été « oublié », visiblement, les Shinobis prêtaient moins attention à lui. Il faut avouer que contrairement aux deux autres énergumènes, il avait su se montrer plus dans les mœurs et coutumes du coin. Lorsqu’il empoigna la bouteille, les deux hommes à la prise avec Hiko et Jotaro ne remarquèrent rien, le dernier homme, resté en retrait semblait déterminer à couvrir leurs arrières. Malheureusement, le mur de pierre semblait lui avoir bloqué partiellement la vue. Alors que la bouteille décrivait son arc pour s’écraser sur le mur, seul un souffle de vent tenta de la repousser, cherchant visiblement à l’éloigner de la zone d’impact ciblée. La bouteille dévia légèrement sur la droite, mais en se fracassant, le sifflement de précédent l’explosion se fit entendre. Les chandelles et le mobilier trembla.

L’homme derrière son mur fit un bond pour s’éloigner de l’explosion, mais pas assez. Il eut à peine le temps de se protéger le visage avec son bras, alors que le crépitement des filets accrochés au mur se faisait entendre. Après l’explosion, il y eu quelques secondes de flottement, les deux autres combattant jetant un regard en direction de celui qui les avait protégés. Pendant ce temps, l’utilisateur de Doton décrit des mûdras, semblant désigner des mains tendus la zone vers Kenjin, devenu sa cible sous l’effet de la colère. Autour de toi, tu sens un léger tremblement de la terre et des murs de pierre commence à se dresser autour de toi.

- « Laisse nous régler ça entre nous, espèce de débile ! »

L’homme sur lequel Hiko s’acharnait protégea avec le mur de pierre de l’explosion en se jetant de l’autre côté de celui qui l’avait protégé. Son arc électrique avait été bloqué. Le jeune homme n’arrêtait pas de parler avec ses questions idiotes. Visiblement agacé, son adversaire se contenta de renifler bruyamment. Le malpropre à la tignasse essayait de garder un œil sur la créature de matière collante non-identifié. Le tavernier se contentait de rester au sol, visiblement paniqué par la scène. Lorsqu’Hiko forma sa boule, il se contenta de sourire en coin, mais ses jambes se plièrent légèrement, prêt à réagir à l’assaut du jeune Iwajin.

- « Tu parles trop et tu t’éparpille... »

Il se préparait visiblement au choc. Soudainement, l’araignée tira et Hiko en profita pour changer de cible. Le crasseux utilisateur de Raïton se contenta d’ignorer la petite araignée, visiblement le fil de cette dernière sans effet sur lui. Il eu à peine le temps de former les mûdras pour invoquer une nouvelle fois son arc électrique, pendant que le jeune homme tirait sur son allié. Moins soucieux de la protection de son allié, il visait carrément Hiko. L’arc claqua avec un bruit sec et qui témoignait de sa puissance, une puissance assez grande pour que le bouclier précédemment utilisé soit juste suffisant.

L’homme qui semblait avoir pris en charge Jotaro arriva en frappant son adversaire. Il avait une joie sauvage sur son visage aalors que ses « baguettes invisibles » allait toucher le bicep de son adversaire. C’était sans compter sur les flamboyante capacité du Gogyou qui évita le coup en transformant une partie de son corps en feu. Malgré la technique, Jotaro pu sentir une force invisible qui s’attaquait à ses muscles sous sa peau, mais la transformation en feu évita la plupart des dommages qu’on aurait pu lui faire. Seul la désagréable sentiment d’avoir été tranché en surface se fit sentir. La lame invisible de son ennemi avait touché, mais pas suffisamment pour infliger des dommages internes aux muscles qui lui permettait de lever son bras.

Son adversaire semblait avoir un avantage non négligeable sur le Shinobi de Feu, mais s’était sans compter sur l’aide d’Hiko. L’utilisateur de Fûton pris une brève position, un flottement d’une seconde à peine, il sembla se contracter avant d’aller à l’encontre de son ennemi. La prochaine attaque allait être beaucoup plus forte. C’est à ce moment que la balle de chewing-gum frappa. Ses yeux s’écarquillèrent sous la douleur. Pendant un instant, le brigand perdit sa concentration, Jotaro pu même admirer un léger tremblement de sa jambe sous la douleur surprenante. Il en profita pour le frapper de plein fouet avec son poing de feu. L’homme, comme prévenu par un sixième sens, alors que le poing de Jotaro était à une trentaine de centimètres de lui, essaya de se ressaisirent en reculant d’un pas. L’esquive in extremis ne fut pas suffisante et il prit l’attaque partiellement, poussant un grognement insatisfait. Soudainement, au lieu de fuir, il fonça vers son adversaire, ses mouvements semblant beaucoup plus rapides que quelques secondes avant… Très rapide.

Citation :
Kenjin est la cible d’un espèce de mur de pierre qui semble se dresser du sol autour de lui. Il a visiblement subi une partie de l’explosion, je considère que l’autre utilisateur qui lance de l’électricité s’est jeté derrière le mur, l’autre côté de celui qui a fait le mur, pour se protéger de l’explosion

Hiko, il te réattaque avec l’arc électrique pendant que tu essaie d’attaquer un autre adversaire. Ton fil ne touche toujours pas, même phénomène. Tu es certains qu’il n’a pas fait de mouvement pour esquiver.

Jotaro, considère que tu ne subis que des dommages superficiels, rien d’handicapant. Ton adversaire se prend une partie de ton attaque et de plein fouet celle de Hiko et ça fait mal. Il utilise une technique qui lui permet que partiellement d’éviter ton coup. Il est donc bien amoché, mais il semble avoir eu un boost de vitesse de rang A.

Désolé du retard, je me suis payé un petit détour hôpital qui m’a empêché de répondre. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mar 6 Fév 2018 - 11:44

L'explosion se fit bien entendre dans la pièce, provoquant un léger tremblement sans que cela ne pose de problème à mes alliés. J'avais sûrement réussi à en gérer un avec cela, l'autre s'était protégé grâce à ce mur. Celui-ci se brisait petit à petit, il n'avait pas survécu à l'explosion mais avait au moins servie de protection pour ce shinobis.

* Pfff, moi qui voulais faire une pierre deux coups… *

Un léger flottement eu lieu, le temps que chacun reprenne ces esprits et pensent à la prochaine attaque. Ne sachant pas vraiment si mon attaque avait parfaitement fonctionné, je ne fus que très légèrement surpris de le voir agiter ses mains tout en me ciblant. Monsieur avait encore de la ressource, je n'avais pas le temps de jeter un œil sur mes camarades, j'avais totalement confiance en leur force. De toute façon, ce n'est pas comme si on me laissait le choix. Vu qu'il pointait ses mains vers moi, je sentais que la prochaine attaque allait être pour ma poire. En même temps, je l'avais un peu amoché, logique qu'il essaye à son tour de m'éliminer.

La terre se mit légèrement à bouger autour de moi et des murs de pierre commençaient à sortir pour m'emprisonner. Juste pour le plaisir, j'avais envie de laisser tout cela se passer pour voir comment il allait en finir. Je n'avais que très peu de crainte car je savais déjà comment me sortir de cette prison. On allait encore me reprocher de jouer avec la mission et de la mettre en péril, j'étais le chef et devait montrer l'exemple. Si même moi je jouais avec la nourriture, aucune chance que ces deux-là soient sérieux.

Parcourant mon corps, mon chakra raiton se mit en marche au niveau de mes pieds pour augmenter ma vitesse et me permettre de me sortir là rapidement. D'un saut je sortie de ces murs de pierre, prit appuie sur l'un d'eux et me propulsa à toute vitesse vers ma cible. S'il voulait jouer, on allait s'amuser tous les deux. Comme il avait l'air de maîtriser le doton, j'avais un avantage certain avec ma foudre et allait tout faire pour que cela soit décisif.

Mon chakra de foudre venait à présent au niveau de mon poing, m'élançant rapidement vers lui, je visais clairement son visage pour lui laisser une belle trace sur sa joue. J'étais donc dans les airs, tel un super héros qui volait vers sa bien-aimée pour la sauver d'une mort certaine. Bon la comparaison était légèrement différente dans le sens ou, oui j'étais bien en train de voler, mais pour assommer mon adversaire et non lui faire un bisou. Au ralenti, j'avais la classe !!


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 241
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Ven 9 Fév 2018 - 13:48

Bon… Là ça commençait à bien faire quand même. Deux fois que la petite araignée lançait son fil, et deux fois qu’elle loupait sa cible. Enfin… Elle ne l’avait pas vraiment loupée mais elle ne l’avait pas atteinte non plus… Et ça, c’était très problématique ! Hiko ne trouvait pas d’explication logique à ce phénomène, mais cela le dérangeait fortement et il ne trouvait pas la clé à ce mystère.

Mais ce n’était nullement le temps de se poser trop de questions car de nombreuses choses étaient en train de se dérouler dans le même temps. Tout d’abord, Kenjin passait à l’offensive et se ruait sur l’utilisateur de Doton qui était torse nu. Le dernier venu allait donc avoir à faire avec le « Door Breaker ». Pauvre de lui, il n’en sortirait sûrement pas dans un très bel état. De l’autre côté, Jotaro était aux prises avec l’homme qui était venu au corps à corps. Et ce dernier avait encaissé l’attaque de l’enfant de plein fouet et une partie du poing enflammé envoyé par le manieur de flammes. Mais au lieu de battre en retraite pour panser ses blessures, une sorte de rage se déchaîna en lui et ses mouvements se firent beaucoup plus vifs…

- Attention ! C’est sûrement un Suzurane, si tu l’achèves pas rapidement tu risques de t’en mordre les doigts Jo’ !
Sympa ce petit surnom non… ? Ça fait un peu baroudeur.

Quoi qu’il en soit, Hiko n’avait pas le temps d’en dire bien plus car un nouvel arc électrique fonçait sur lui. Il n’était pas un maître dans le combat rapproché, mais pour tout ce qu’il y avait à distance, il n’avait pas d’égal. Formant donc quelques mudras rapidement, l’enfant forma une nouvelle fois une protection de chewing-gum durci pour venir stopper l’offensive adverse.

Ce combat n’allait sûrement pas se stopper avant que l’un des deux n’arrive à court de chakra. Une chance pour Hiko qui disposait d’une formidable quantité. Mais il n’allait pas non plus le gaspiller pour du menu fretin. Il était malin, et il se doutait bien que le but des trois abrutis devant lui était de les fatiguer afin que leur boss vienne achever les Iwajins facilement. Mais ça ne passera pas comme ça, paroles d’Hiko !

Formant quelques mudras, Hiko se mordit ensuite le pouce et aposa sa main par terre. Sans perdre une seconde, un nuage de fumée blanchâtre apparut dans l’auberge là où il avait posé la main, puis une vieille grenouille fit son apparition. Mais Hiko ne s’arrêta pas là, il recommença le processus et une deuxième invocation apparut juste à côté… Son mari !


Hiko les regarda alors en souriant, puis les deux invocations commencèrent à prendre la parole.

- Non mais tu te rends compte Fukasaku… Ce gamin croit qu’on est vraiment à sa botte et il nous invoque à chaque fois qu’il se fourre tout seul dans le pétrin.
- Je te trouve bien sévère aujourd’hui Shima… Est-ce parce que je viens de gagner trois fois de suite au Gô que tu…
Et voilà, ils étaient déjà partis à base d’engueulades et se fichaient complètement de ce qui se passait dans l’auberge. Hiko, quant à lui, se grattait le crâne en se demandant ce qui avait bien pu le pousser à passer un pacte d’invocateur avec ce genre d’animaux…

Quant à sa petite arraignée, elle tenta désormais d'atteindre le manipulateur de Doton que Kenjin avait pris en chasse.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 12 Fév 2018 - 1:51

Cette mission était très vite partie en cacahuettes comme j’aime dire. Nous étions passé d’une collecte d’information à un combat dantesque en quelques minutes à peine. L’endroit restraint freiné largement notre mobilité et nos capacités allant même avantagé les combattants au corps à corps. C’était un domaine où j’étais performant, mais pas avec du saké empoisonné dans le sang. Mon corps était réellement lourd et le moindre mouvement me demandait une quantité d’énergie trop importante. Malheureusement pour moi, rester clouer sur place n’était pas non plus une solution viable. Pour résumer, j’étais dans une situation que l’on peut juger de merdique. J’avais beau analyser le problème dans tous les sens, cet affrontement allait laissé des séquelles non négligeables. Quel choix faire ? Opter pour un mode défensif afin de temporiser l’effet du poison et laisser mes coéquipiers gérer en attendant ? Ne pas se préoccuper de ce corps flasque et mou et tout cramer sur dix kilomètres ? Les deux options se valaient, mais j’avais peur de ce que la deuxième pouvait engendrer.

Hiko et Kenjin étaient tous les deux bien occupé aussi dans cette histoire. Le chef de l’escouade était pleinement rentrer dans son combat et ses adversaires n’étaient pas là pour lui rendre la vie facile.Il était au prise avec les gars restant qui restaient à distance pour harceler le leader. J’observai rapidement tout ceci du coin de l’oeil et je pouvais voir le Suzurane s’élever dans les airs pour réduire la distance entre lui et ses ennemis de quoi les occuper pendant un bon moment.

L’aliéné qui avait osé se dresser face à moi était plutôt coriace. Sa première attaque avait légèrement lacéré mon biceps et même si cela n’était pas handicapant, la douleur était présente. Elle était accentuée par le poison qui rendait mon bras presque inutilisable dans ce contexte d’affrontement. Néanmoins, je préparais à orienter ma colère pour une riposte digne de ce nom. L’utilisateur du Fûton avait focalisé son attention sur moi et n’avait pas remarqué l’attaque sournoise du gamin à la crinière d’argent. Il se prit la masse collante en pleine poire, offrant l’occasion parfaite de frapper avec poing valide enrobé d’un manteau de flammes. Le bougre esquiva partiellement le coup ce qui amplifia quelque peu ma colère. Je me sentais trop faible pour rapidement déclencher une attaque qui allait en finir comme le suggérer Hiko. La défense était de mise pour l’instant, mais ce n’était que partie remise. Prenant une grande respiration je concentrerai mon attention et mon regard sur les mouvement de mon adversaire afin de les analyser et de prédire ses prochaines actions. Le bougre s’entêta sur ma personne et fonça à une vitesse prodigieuse. Il m’était impossible de prévoir sa prochaine attaque et pour pallier cela, je devais répondre en utilisant mon pouvoir. Tout mon corps se transforma en une flamme légèrement informe qui respectait encore ma silhouette humaine.

Essaye donc te frapper une flamme sale raclure !


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 75
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Mar 13 Fév 2018 - 23:48

La prison de pierre semblait se soulever autour de Kenjin.La pierre se formait assez lentement autour de lui, mais les murs épais qui la formaient en feraient une prison Presque ifnrachissable. Sans hésiter, le Shinobi d’Iwea parvient à éviter le danger en utilisant une vitesse nouvelle à son avantage. Dès qu’il le vit sortir, il changea de position, se doutant que l’Iwajin tenterait de profiter de la surprise pour le prendre. Ses pieds se mirent à battre le sol sur place. Une scène presque ridicule tellement elle rappelait celle d’un enfant capricieux. Si ça n’avait été de la terre qui se mit à trembler, semblant répondre à chacun de ses coups. Le centre de ce tremblement inopportuns, suffisant pour faire trembler les meubles et déstabiliser un adversaire, c’était l’utilisateur de Doton, son corps à moitié nu, qui ne portait d’ailleurs aucun tatouage sinon un crâne mal dessiné sur l’épaule.

Pourtant, malgré la technique, le brigand ne semblait plus aussi confiant. La sueur perlait sur son front, alors que la foudre projetait des éclats sur les gouttes de son front. Il releva les mains, pour décrire des mûdras. Quelques secondes avant l’impact, une fine couche de pierre se format à la surface pour lui. Une technique qui était plutôt un réflexe, sachant que l’élément de l’Iwajin perçait la défense Doton. Son adversaire serra des dents alors qu’il prenait presque de plein fouet la technique de son adversaire. Il prit une grande inspiration, tentant de souffler directement sur celui qui venait de le frapper durement. La technique était très similaire à celle de son allié un peu plus tôt. Le vent projeta le peu de meuble qui restait dans la direction, les faibles flammes résiduelles de l’explosions penchant dans cette direction. La technique était assez puissante pour soulever l’Iwajin, mais visiblement pas assez pour lui faire le moindre dommage. Alors qu’il essayait d’éloigner l’utilisateur de Raîton de lui, l’araignée discrète posa un fil sur lui.

De son côté, Hiko fit preuve d’une vitesse surprenante. Alors que la tignasse lui balançait un autre arc pendant qu’il attaquait l’allié au prise avec l’utilisateur du feu, il eut le temps de former un autre bouclier de la matière malléable et de se protéger une nouvelle fois. L’arc électrique laissa une marque fumante sur la protection. L’homme serra les dents et se contenta de fixer méchamment le jeune Shinobi. Ses lèvres découvrirent des dents mal entretenues quand il invoqua deux créatures. Il poussa un soupir dégoûté en jetant un regard vers ses compagnons.

- « Fait chier, petit con… »

Des planches arrachées sur le sol et entre les fentes, la terre sembla s’étirer vers les jambes du jeune Shinobi. Elle toucha ses pieds, menaçant de se saisir de ses jambes, comme une prise implacable. Les deux créatures invoquées ne firent pas un mouvement, sans prêter attention au sol, comme si de rien n’était. L’homme regarda en direction de son autre allié. Contrairement aux deux autres, il semblait moins épuisé, mais la manière de regarder autour semblait trahir l’absence de solutions. Il ferma les yeux une seconde, un instant si bref qu’il aurait pu passer pour un clignement de yeux. Il cracha ensuite au sol d’un coup.

- « Les gars, on peut dégager ! »
Au lieu de poursuivre l’attaque, il se contenta de reculer, surveillant de prêt le pauvre Hiko, alors que les deux invocations le regardaient en se demandant ce qu’il faisait. L’autre homme qui venait de tenter de souffler le vent et de protéger ses alliés de l’explosion hocha de la tête, mais visiblement incertain de la suite des évènements maintenant qu’il était au prise avec Kenjin. Le guerrier au prise avec l’homme de feu semblait particulièrement mal en point et l’homme à la tignasse semblait l’avoir remarqué, une inquiétude visible sur son visage.

Ce dernier était gravement blessé, ses tentatives pour s’en prendre à son flamboyant adversaire ne parvenait pas à toucher. Ce foutu Gogyou qui s’assimilait au feu pour éviter les coups. Malgré sa vigueur, à son teint blême indiquait que les attaques des autres Iwajins avaient été particulièrement efficace. Son acharnement ne payait définitivement pas. Profitant de la position défensive, le mercenaire se contenta de tourner les talons, rejoignant les autres, profitant de sa vitesse augmentée qui avait obliger le Gogyou à rester sur la défensive.

Citation :
Alors Kenjin, ton adversaire se prend pas mal toute ta technique. Il a essayé de ralentir ta charge, avec réussite, mais vu son élément, je considère que ça contre balance très peu. Finalement, il tente de te souffler, à toi de me dire si ça marche (technique rang C pour te repousser).

Hiko, ton araignée touche l’adversaire de Kenjin. Il semble avoir utiliser une technique pour te coincer les jambes, mais tes deux kuchy n’y réagissent pas du tout. Il semble utiliser une technique, puis décide de fuir, les autres réagissent en l’écoutant.

Jotaro, ton adversaire est vraiment mal, il poursuit son attaque que parce que tu restes sur la défensive. Il profite de ça pour tenter de fuir, profitant de son boost de vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Ven 16 Fév 2018 - 11:27

Le combat devenait de plus en plus sérieux, il allait bien falloir que l'un des deux côtés fassent une erreur pour qu'une ouverture apparaisse. Jouer à attaque-défense, ça allait bien pendant les premiers instants, mais maintenant, il fallait passer aux choses sérieuses.

Mon poing s'approchait rapidement de lui, je voyais bien qu'il n'était plus aussi serein que tout à l'heure, il préférait sans doute retourner en compagnie de sa copine de tout à l'heure. Une légère couche de roche apparut entre nous deux, mais celle-ci était bien trop fragile et fine pour espérer ralentir mon poing. De plus l'avantage du raiton sur le doton m'ouvrait une perspective bien plus intéressante. Perçant sa défense je le frappais donc au niveau de la mâchoire, pas de doute, je l'avais bien touché. Pour éviter toute autre technique de taijutsu de ma part, il sortit de sa bouche un puissant vent. Même si celui-ci était inoffensif, je ne pus continuer mon enchaînement et fut projeté plusieurs mètres en arrière. Pour être plus précis, je réussis à me rééquilibrer sur sa dernière technique qui avait tenté de m'emprisonner. Me voilà donc sur cette prison, un peu plus haut que la plupart des personnes présentes dans cette pièce.

Tournant la tête, je compris rapidement que mes deux camarades de mission avait eux aussi fait mouche. Voyant la retraite rapide de nos cibles, nul doute qu'ils en avaient pris pour leur grade. Laisser partir une si belle brochette de garnements n'étaient pas acceptable, ils étaient sans aucun doute des collègues proches de notre vraie cible. Un interrogatoire devait s'imposer, pour cela, je voulais vraiment les déstabiliser. Malheureusement je n'étais pas encore dans un état de puissance capable de le faire, parfois, je maudissais vraiment ce pouvoir. Je le trouvais de plus en plus horrible, ma nature se détachait petit à petit de mon clan, ma personnalité était vraiment différente. Malgré ça, j'avais des responsabilités et les laisser s'échapper n'était pas une option.


« Pas besoin de vous faire un dessin !! On ne les laisse pas partir !!! »


Tapant avec ma main sur mon bras, je fis apparaître un kunai sur lequel je déposais un sceau explosif. Même si cela était répétitif par rapport à mon attaque de tout à l'heure, je voulais avant tout que leurs attentions se focalisent sur moi, ainsi mes camarades pourraient les neutraliser plus facilement. Lançant mon kunai, j'attendis qu'il soit assez proche d'eux pour l'activer. Ils ne pouvaient pas disparaître aussi rapidement, je voulais qu'ils se protègent pour éviter toute retraite.

* Allé… Fais apparaître ton putain de mur de pierre pour te protéger, je sais qu'Hiko pourra tenter quelque chose après ça… Pardon les gars mais je ne pourrais pas vous être plus utile que ça pour le moment… *

J'étais dans une position gênante, être obligé de souffrir pour être utile à mes camarades, quel pouvoir bien stupide. Je ne le savais pas encore, mais cette traque allait être décisive dans ma vie. Des décisions claires allé être prise suite à cela, des décisions qui pourraient bien changer ma vie du tout au tout.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 241
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Ven 16 Fév 2018 - 15:45

Le combat était bien engagé, et Hiko venait de dévoiler deux de ses atouts les plus précieux. En effet, bien qu’était minuscules et peu rassurants, Shima et Fukasaku restaient deux batraciens capables de faire la différence lors d’un combat comme celui-ci. Ils avaient de l’expérience, et savaient exactement comment réagir lors de situations dangereuses, voire extrêmes. Chaque trio semblait avoir ses forces et ses faiblesses, mais pour le moment on pouvait dire que le combat était relativement équilibré. Sauf qu’en réalité… Une équipe forçait beaucoup moins que l’autre, et gardait des forces en réserves au cas où il y aurait de nouveaux dangers non attendus.

Mais bien que sur la réserve, Hiko n’avait aucunement l’intention de se laisser avoir facilement. Il ne laissait aucune fenêtre de tir à ses adversaires, et il n’était pas prêt à le faire. Cependant, il se fit rapidement surprendre… Car oui, l’homme l’attaqua avec une technique doton cette fois ci ! Décidément, quel répertoire technique ! En tapant le sol, il avait alors créer une attaque vive vers le jeune garçon qui sentit alors la panique monter en lui.

- Débarasse moi de ce fichu truc Fuka’ !
Bah oui, il ne les avait pas invités pour qu’ils se la coulent douce. Non mais oh, au boulot les vieux ! Hiko ne bougea donc pas, mais il vit alors que la grenouille le regardait d’un air bizarre et ne semblait pas vouloir réagir alors que la technique l’avait presque atteint. Hiko sursauta alors et recula d’un bond pour prendre du recul. Et cela mit la puce à l’oreille de Fukasaku qui se contenta d’une simple remarque.
- Tu es naïf gamin ! Tu es dans un genjutsu, débrouille toi tout seul idiot !
Bon… Au moins, ça avait le mérite d’être clair. Fukasaku ne le protégerait pas pour un rien. Mais malgré que sa remarque soit désagréable, Hiko comprit alors tout de suite pourquoi la grenouille n’avait pas bougé le petit doigt. Il était le seul à être entré dans un genjutsu. Arrêtant de gesticuler pour éviter la fausse attaque, il forma alors le signe du tigre tout en malaxant son chakra. Puis, il ferma alors les yeux tout en faisant sa technique.

En faisant cela, il loupa alors le moment où l’homme cracha par terre et ne remarqua même pas le crachat. Mais lorsqu’il rouvrit les yeux il vit alors que le sol était totalement intact et il fit alors un signe de la tête à son invocation, comme pour la remercier de sa sagesse.

- Ils s’affolent pour un rien les jeunes d’aujourd’hui…
Shima y allait de son petit commentaire… Comme d’habitude.

Et alors que les trois brigands semblaient vouloir battre en retraite, Kenjin se mit alors en action depuis son perchoir tandis que Jotaro s’était enflammé. Classe… Hiko analysa alors furtivement la situation, et il vit que son araignée avait touché le manipulateur du Doton au niveau de la cuisse gauche. Il sourit alors malicieusement… Il était temps de contre-attaquer. Il ne remarqua pas que le manipulateur de Fuuton avait aussi été touché, mais qu’il avait caché les marques de chewing-gum jusqu’alors.

- Que la contre-attaque commence !
Malaxant son chakra, le jeune garçon allait utiliser de son répertoire personnel. Il était le seul shinobi à utiliser ce genre de techniques à l’heure actuelle. Et il comptait bien démontrer que ses techniques n’avaient rien à envier à celles des autres. Il utilisa alors le minuscule bout de chewing-gum collé sur la cuisse du manipulateur de Doton pour faire en sorte qu’il s’élargisse très rapidement et lui englobe toute la cuisse de façon à ce qu’il ne puisse pas réagir à temps, occupé par le kunai explosif de Kenjin.

Puis, une fois que la cuisse fut rapidement enveloppée, l’étreinte se resserra alors et le chewing-gum joua sur son élasticité pour devenir de plus en plus tendu et solide. Et il vint alors compresser la cuisse de son adversaire jusqu’à ce que les craquements d’os se fassent entendre. Le but ici était de lui couper l’utilisation d’une de ses jambes pour empêcher sa fuite. L’attaque venait de soi-même, et l’esquiver était donc beaucoup plus difficile.

Au même moment, les invocations du jeune garçon comprirent qu’il était temps pour eux d’agir.

- Allez mamie, on se bouge ! Empêchons les de fuir !
Sans attendre de confirmation, les deux grenouilles se mirent alors en action et commencèrent à former des mudras avec leurs doigts palmés. Après quelques secondes, ils placèrent chacun leur doigts devant leurs bouches et deux énormes boules d’huile furent alors jetées en direction de l’utilisateur Fuuton et de l’utilisateur Raiton qui était blessé. Les boules visaient les jambes, et si elles touchaient… Ils seraient alors immobilisés.

Mais aussi… L’huile était un amplificateur de flamme non ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Lun 19 Fév 2018 - 12:44

Ce combat me fatigue. Je suis bien au-dessus de tout ça et me voilà à corriger du traine savate. Il est beau le glorieux shinobi d’Iwa ayant participer à la guerre contre l’Empire. Toutes ses années de livreur ont ramollie le corps pathétique de ce Jotaro. Tout ceci est indigne de mon potentiel, mais hélas, je n’ai pas le choix. Je dois composer avec ce que j’ai et faire au mieux. Il faut cependant, reconnaître ses torts. Le saké empoisonné, c’est pour moi, je prends la faute pas de soucis. Pour une fois que ce n’est pas l’autre abruti qui fait n’importe quoi. Enfin bon, là aussi, on fait avec. Ce n’est pas parce que mon corps est empoisonné que je vais arrêter de mettre des taquets. D’ailleurs, j’ai la solution ultime pour ça. Quand votre corps devient inutilisable, débarrassez-vous-en ! Une petite assimilation à mon élément et le tour est joué ! Plus aucune sensation de malaître c’est incroyable. La contrepartie, c’est l’égo endommagé. Jamais je ne penserais utiliser une technique aussi forte contre ces bouseux et je dois vous avouer que cela ne fait que grandir la rage qui m’anime depuis que je suis dans cette auberge.

Profitant de ma forme immatérielle, j’observai mes homologues se battant bec et ongle face aux autres ahuris. Notre chef semblait gérer convenablement son affrontement même s’il se faisait un peu malmené par des bourrasques de vents. Rien de bien dangereux de son côté. L’étonnement était en direction du jeune bambin qui venait tout juste de se mordre le pouce pour invoquer deux grenouilles d’une taille absolument ridicule. Les deux batraciens déblatéraient des trucs dont tout le monde se foutait et ça avait tendance à m’énerver encore un peu plus. Cependant, malgré leur petite taille, les crapauds savaient se battre. Hiko enchaînait les attaques et il semblerait que nos ennemis décidèrent de battre en retraite. Ah ah ! Jamais de la vie. Je cramerais la moitié de Mizu no Kuni s’il faut, mais vous ne partirez pas vivant ! Je vais commencer par l’autre aliéné qui m’a blessé et…

Le gars était vraiment rapide et il avait échappé à ma surveillance. Il prenait lui aussi la fuite, profitant de ma forme immatérielle à but défensif. D’un coup d’œil, je remarquai les crapauds lançant de l’huile sur deux autres gars lambda. Il était temps de faire parler la poudre comme on dit. Très rapidement, je regagner le monde matériel et formait avec mes mains plusieurs séries de mudras. Prenant une grande inspiration, je balançais à la suite trois boules de feu conséquentes en direction d’abord des deux hommes aux jambes huilés et ensuite à l’autre couard qui s’enfuit comme un lâche ! Je ne sais pas ce que le tavernier à prévu pour le repas, mais aujourd’hui, la viande sera à point, vous pouvez me croire !


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Maître Animateur
Messages : 75
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur] Ven 23 Fév 2018 - 6:08

La situation n’était définitivement pas à leurs avantages et les brigands s’en rendraient compte. Celui qui avait utilisé le Genjutsu à l’encontre d’Hiko voyait bien que son tour de passe-passe ne tiendrait pas longtemps. Malheureusement pour eux, les Iwajins avaient mis le paquet sur ce dernier assaut et, ça, allait être le dernier pour le trio inopportun. La taverne avait bien subi, le sol avait été soulevé et els planches arrachés, l’explosion avait ravagé une partie des murs et des plafonds, les filets suspendus étaient percés de trous à cause des brûlures. Ce qui était une auberge miteuse était devenu quasiment un tas de ruines. Vu les gémissements plaintifs du tavernier, il semblait s’en être rendu compte. Après les marins batailleurs, le meurtre horrible dans son auberge, voilà que des Shinobis pétaient tout.

L’attaque toucha de plein fouet le brigand qui réussit à prendre un peu de distance avec Kenjin en soufflant. Il lui fallut quelques secondes pour se remettre du coup. Juste à temps, il put apercevoir Kenjin faire son petit manège. L’homme décrivit les mûdras pour se protéger de l’explosion, malheureusement, la technique d’Hiko se déclencha. Avec un mouvement de panique, il tenta de se dégager, mai seul le craquement horrible de sa jambe se fit entendre. Il leva les yeux, juste à temps pour voir le projectile qui explosa. Envoyant valser son corps à plusieurs mètres, visiblement mou comme une poupée de chiffon, inconscient ou pire encore. Les deux Iwajins n’y était pas aller de main morte on dirait.

L’utilisateur de Genjutsu tentait de se dégager du mauvais pas. En voyant valser le corps de son coéquipier, son visage s’étira dans une expression de peur. Il parvînt de justesse, comme animé d’un sixième sens, à se dégager de l’explosion, quelques seconds avants. Mais pas assez rapidement pour se prendre de plein fouet la technique des crapauds. Dérapant au contact du sol avec un grognement mécontent. Alors qu’il tentait de se relever, il se prit de plein fouet une boule de feu. Tentant de se protéger avec ses bras, il parvînt à épargner son visage… Mais pas l’huile qui le couvrait. La flamme pris en intensité, faisant presque fondre ses cheveux. IL commença alors à hurler en se jetant tant bien que mal au sol, une odeur crasseuse et entêtante de chaire brûlée remplissait la pièce en quelques secondes. Ses hurlements trahissaient un désespoir, son regard paniqué, mais plus fou que conscient. Finalement, il tenta de courir, droit vers la fenêtre, ignorant la porte, fixant la mer qui le narguait de beaucoup trop loin, trébuchant à cause du feu, hurlant comme un fou.

Le dernier homme à affronter le Gogyou se pris non seulement l’huile lui aussi, mais la flamme. Le choc fut beaucoup plus brutal pour lui, visiblement affaiblit par les multiples techniques qu’il s’était pris de plein fouet. Complètement concentré sur son adversaire, il ne fit pas l’huile qui manqua de le plaquer contre le comptoir, l’immobilisant presque, durant quelques secondes. Le Gogyou en profita pour l’enflamme. Non seulement le feu le fit pousser un hurlement, mais lorsque les flammes s’amplifièrent sous l’effet de l’huile, sa douleur se transforma en gémissement. Il tomba mollement au sol, alors que ses nerfs brûlaient vifs, il eut quelques soubresauts.

Un silence lourd retomba, lorsque els cri de l’homme se taisait pendant quelques fractions de secondes, le temps qu’il reprenne son souffle pour hurler de nouveau, sans parvenir à atteindre la fenêtre à cause de la désorientation et de la douleur. Les deux autres hommes étaient immobiles, l’un brûlant encore, l’odeur de chaire se répandaient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur]

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque criminelle: Zugaikotsu [Event Animateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Mizu no Kuni-