N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 L'art de la sensorialité [Hiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: L'art de la sensorialité [Hiko] Lun 15 Jan 2018 - 23:39

Coucher au milieu du terrain d’entraînement j’attends l’arrivée de celui qui est censé m’apprendre deux trois trucs sur l’art qu’est la sensorialité. Ces assez drôles de penser que celui qui m’apprendra à mieux contrôler mon chakra et de ce fait être plus efficace dans ce domaine si important. Les mains derrière la tête je réfléchis à tout ce qui a pu m’arriver dernièrement, Chûnin, capitaine d’équipe... De simple Genin sans prétention me voilà lancé dans un ouragan de responsabilité arrivant de toute part. Le pire dans tout ça est la tête de mon équipe, difficile d’être le capitaine d’un groupe où chaque membre est plus doué que toi.

Faudrait peut-être que je sois plus sérieux . Avoir une apparence plus adulte qui forcerait les gens à me montrer un minimum de respect ? J’en sais rien à vrai dire, j’ai beau y penser au moment de le faire je me décourage complètement. La vie de Shinobi est épuisante, et si je retournais dans mon village natal et vivrais comme tout Bakushô n’appréciant pas le combat en tant que simples mineurs, j’ai déjà pratiqué ce métier après tout, l’idée est à mettre de coté.

Je pouvais entendre et ressentir des Genin autour du terrain d’entrainement s’énervant dû fait que je sois couché en plein milieu de leurs terrains de jeux. Laissez-moi en paix, aller vous entraîner ailleurs, vous entraînez pas... Rien à foutre, allez voir ailleurs, ou de préférence je ne suis pas.

« Bon les mioches cassez-vous de là, le terrain est occupé. »

Et dire que j’attends un gamin qui devrait être en prison à l’heure qu’il est. Si j’ai bien appris quelque chose lors de ses derniers mois, c’est bien qu’il faut accepter l’aide de n’importe qui et ainsi mis sa fierté de coter. Qu’il soit plus jeune que moi, un criminel ou quelqu’un qui est censé être sous mes ordres... Putain celui-là cumule ! Qu’il arrive vite, que je reparte vite. Que je finisse cette journée en train de boire dans un bar non loin de là, et que cette bande de gamins se tire de ce foutu terrain. Je demande pas grand-chose non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Mar 16 Jan 2018 - 17:22

Aujourd’hui allait être une bonne journée. Le jeune garçon aux cheveux blancs le sentait bien, car aujourd’hui… Il allait enseigner quelque chose à la personne qui était son responsable. Et cela, vous ne pouvez pas vous imaginer ô combien cela lui faisait plaisir, et surtout, cela allait le faire rire. Car oui, Bakûsho Len était venu lui demander de l’aide pour monter en compétences. Alors là, il n’allait pas se faire prier pour lui faire payer le fait de lui avoir attaché un collier d’explosifs autour du cou. Il avait de la mémoire le petit !

Ce fut donc plein d’entrain que notre petit héros aux cheveux blancs quitta son domicile en claquant joyeusement la porte derrière lui. Il croisa sa voisine, une vieille dame qui était souvent désagréable, et pourtant il la salua avec son plus beau sourire. Rien ne viendrait entacher son bonheur de la journée, il en était persuadé. Faisant un petit crochet par le magasin de bonbons, il acheta cinq paquets de friandises relativement chères. C’était jour de fête, profitons-en ! Une fois ses sucreries en poche, il était temps de se rendre au terrain d’entraînement.

Il n’était pas en avance, mais il voulait le faire poireauter un petit peu. Alors oui, il allait peut être le regretter un jour ou l’autre, mais il fallait profiter de ce genre de moment que la vie ne vous présentait qu’une fois tous les trente-six du mois ! Ce fut donc de son pas guilleret qu’il arriva aux abords du terrain d’entraînement. Il entendit tout d’abord des gamins qui semblaient manifester leur colère et leur désapprobation face à une situation qui leur semblait sans doute injuste. Et… Il fallait s’y attendre, Len était à l’origine de cette rancœur de la part des jeunes pousses du village. Hiko eut presque pitié d’eux, même s’il s’en fichait comme de l’an 40.

S’approchant du terrain, il vit alors Len allongé sur le sol, attendant sans doute que son élève ne le rejoigne sur le terrain d’entraînement. Cela fit sourire encore plus Hiko, il n’était pas sur ses gardes et il allait donc se faire surprendre par le petit stratagème du Sairyo. Se rendant invisible et indétectable au niveau du chakra, l’enfant aux cheveux blancs s’approcha alors discrètement de son chef d’équipe. Une fois arrivé au niveau de sa tête, il composa quelques mudras en silence et une grosse quantité d’eau se créa au-dessus du Bakûsho.

Pas le temps de réagir, l’eau était déjà tombée sur la tête de Len qui avait dû être réveillé pour le coup. Sans perdre de temps, Hiko s’éloigna et étouffa les sons de ses pas pour ne pas se faire repérer par le son. Puis, il prit la parole et annonça les règles du jeu.

- Salut chef ! J’espère que ça t’a réveillé. Car si tu veux t’améliorer en sensorialité, il faut que tu sois alerte. Du coup, la première étape sera de me retrouver et de me décrire mes faits et gestes. Après, ce ne sera pas facile car j’ai appliqué un camouflage… Du coup tu dois t’efforcer de ressentir mes mouvements. Plus tu réussiras, et plus je m’éloignerais ! Bonne chance chef !
Que le jeu commence. Len ferait mieux de se sortir les doigts du cul s’il ne voulait pas se recevoir des traitements pire que l’eau sur la tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Mer 17 Jan 2018 - 11:28

Bien que nous sommes en hiver le temps est plutôt agréable, je pourrais finalement passer la journée coucher ici à écouter les plaintes de cette bande de gamins pleurnichards. Je ferme les yeux un instant histoire de profiter d’un peu de temps à ne rien faire, mais ce laps de temps ne fut que de courte durée quand l’idiot membre de l’équipe Hiiro finit par arriver pour m’envoyer de l’eau à la tronche. Sympa... Le respect de ses supérieurs il ne connaît pas apparemment. Je me relève alors brusquement sous les rires des gamins toujours positionner aux abords du terrain d’entraînement, j’ai envie de les faire exploser juste pour s’être foutu de moi, malheureusement il faut paraît-il que je me montre adulte depuis ma promotion...

Alors qu’Hiko m’explique les règles de mon entraînement j’en profite pour essorer le bandeau que je porte habituellement sur le front, mes cheveux alors détrempés me retombent sur le visage, mon cache-œil se barre à moitié. C’est la joie. Avec le froid ambiant, ça ne sert à rien de continuer d’essorer mes vêtements détrempés. Je jette alors mon bandeau sur le terrain et fit de même pour le cache-œil qui n’est plus assez stable pour l’heure. Pratiquement personne n'eut la chance de voir l’œil blanc laiteux se trouvant derrière. Entre les cicatrices entourant cet œil et la belle brûlure dont j’ai hérité autour du cou, ça devrait calmer les gamins pendant plusieurs secondes.

« Hiiiko !!! Tu t’en tireras pas comme ça... »

Dis-je alors en hurlant histoire d’être sûr qu’il m’entende. Les rire ambiant, ayant laissé place à des murmures incessants. Sûrement ne comprenant pas la situation actuelle, certains peut-être un peu au fond dû troue, après s’être rendu compte qu’être un Shinobi peut causer pas mal de blessure importante avec le temps. Quand tu as dix, douze ans difficiles de penser qu’un jour ils pourraient finir dans le même état.

Le trouver dans la zone alors qu’il est sous camouflage visuel ne devrait pas être bien compliqué s’il est si proche qu’il le dit, plus qu’à se concentrer un minimum. il n'y a pas mal de source de chakra aux alentours, mais toutes très faible. Celle qui m’intéresse et ne dix fois plus élever que le normal, après l’avoir croisé plusieurs fois je connais son chakra. Tsss... Il me prend vraiment pour un abroutis, à moins que cette bande d’enfants aient d’un coup développé des capacités exceptionnelles ma chère cible est actuellement en train de manger ses bonbons bien sagement dans ce groupe. J’ai dû mal a savoir ce qui m’énerve le plus... Le fait qu’il me prenne pour un con . Ou bien tout simplement qu’il soit dix fois plus fort que moi...

Me tournant alors vers la foule d’enfants je regarde dans la direction dans laquelle je pense qu’il se trouve. « Hiko... Bien que tu aies un physique d’enfant, ils restent toujours bien plus faibles que toi... Et évite les sucreries c’est mauvais pour les dents ! »

Ma marge d’erreur est assez faible du fait qu’il soit encore assez proche, l’entraînement ne fait que commencer. Les choses sérieuses devraient bientôt arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Ven 19 Jan 2018 - 15:29

En plus d’être un chef avec une marge de progression énorme, Len était en plus de ça un illettré. Enfin, c’était ce que laissait deviner son dernier post. À quoi cela servait-il de préciser qu’Hiko était camouflé aussi bien visuellement, qu’au niveau du chakra ! Bah oui quoi, faut lire jusqu’au bout mon petit Bakushô.

Ce fut donc sans surprise que Len désigna une position qui était totalement fausse lorsqu’il pointa son index dans la direction du groupe des jeunes enfants. Hiko ne réagit pas immédiatement et laissa planer le doute quelques secondes… Il voulait que Len se rende compte lui-même de son erreur. Mais apparemment, il tenait sa position et ne lâchait pas sa prise de décision… Il allait falloir sévir, eh oui… (Mal)Heureusement.

- Je n’aime pas perdre mon temps !
Enchaînant les paroles avec un coup de pied bien placé, Hiko se recula ensuite pour éviter une riposte à l’aveugle de la part du borgne (lol). Il se plaça à environ 5 mètres dans son angle mort, et il reprit alors la parole pour lui expliquer les raisons de son échec.
- Tu n’as pas encore le niveau pour passer mes camouflages de façon conventionnelle. Il faut donc que tu te concentres sur mes mouvements, il faut que tu ressentes ce qui t’entoure… Je vais te laisser quelques minutes pour te concentrer…
Respectant sa parole, l’enfant aux cheveux blancs s’assit alors en tailleur et commença à méditer. Il s’entraînait lui aussi, par la même occasion, à maintenir son niveau de camouflage de façon intense. Len avait besoin de trouver le calme en lui, sinon il ne percerait jamais les défenses du jeune garçon. Et malgré les paroles dures qu’il venait d’employer envers son chef, Hiko souhaitait réellement l’aider.

Il savait que chacun de ses faits et gestes étaient analysé, il devait donc être impeccable. Et en entraînant son chef d’équipe, il marquerait certainement des points. Il en était sûr et certain. Len devrait aussi sûrement faire un rapport sur son élève si particulier, car après tout… Il était en liberté conditionnelle et Hiko en était sûr, rien ne ferait plus plaisir à Kazuya que de venir lui casser d’autres doigts. Le sadique.

Se relevant après près de cinq minutes de méditation, Hiko commença alors à bouger en cercle autour de son chef d’équipe. Avant d’entamer sa ronde, il redit les consignes à son élève du jour ainsi que quelques conseils qu’on lui avait prodigués plus tôt dans son apprentissage.

- Je me répète donc. Il faut que tu te concentres sur les mouvements autour de toi. Ressens chaque mouvement présent dans ce terrain d’entraînement. Il faut qu’au final, tu sois capable de sentir le déplacement des insectes si tu le souhaites. Oublie la façon dont tu as appris à te repérer dans l’espace, il faut qu’avec ta concentration tu parvienne à développer une nouvelle façon de ressentir ton environnement.
Puis, il ne put s’empêcher de rajouter…
- Tu as deux minutes pour me dire dans quelle direction je me trouve… Si tu échoues, tu devras m’offrir un bonbon à la première erreur. Deux bonbons à la deuxième. Quatre à la troisième… Alors si tu tiens à ton salaire, t’as plutôt intérêt à te concentrer !
Bah oui, c’est pas marrant sinon !

Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Dim 21 Jan 2018 - 15:14

En prenant conscience que j’avais pris tout ceci à la légère je soupire. En effet j’étais loin d’avoir retrouvé la trace de mon élève loin de là je l’ai confondu avec quelqu’un n’ayant rien à voir. Les gamins rigole tout ce qu’ils savent, et sur le coup je ne peut leurs en vouloir. Il va falloir que je fasse mieux, que je me concentre afin de passé un palier dans mes capacités actuelles. J’écoute alors attentivement les explications de mon professeur du jour, ironique quand l’ont sait que je suis son responsable au sein de la citadelle.

Il faut que je me concentre, que j’arrête de me précipiter. Ce qui m’arrive souvent quand je souhaite montrer que je ne suis pas forcément faible, mais soyons honnêtes à côté de lui, je le suis. J’écoute alors ses explications attentivement, essayant tant bien que mal de reprendre ma concentration. Ressentir les mouvements qui m’entourent, dit-il... Tous les mouvements, allant des feuilles voguant au gré du vent aux insectes se déplacent discrètement sur le sol. Mais surtout et bien sûr lui... Si je souhaite boire encore quelques verres je préférais y arriver rapidement, je n'ai aucune idée de combien coûtent ses satanées friandises.

Je m’assieds donc au sol, avant de fermer les yeux. Je dois me concentrer sur les mouvements aux alentours, ce qui me sera bien plus simple si je reste totalement concentré et faire abstraction des sources de distraction qui m’entoure. Faisans le vide j’essaye de faire ce qu’il m'a demandé, ressentir le monde se mouvoir autour de moi, ce qui est comme je le redoutais loin d’être simple. Le bruit ambiant me déconcentre et mon esprit par penser à d'autres choses qui n’ont rien à voir, je suis trop dissipé.

« Merde... Si ce mioche sait le faire, c’est que ça n’a rien de compliquer ... »

Il est rare que je prête autant attention au monde qui m’entoure, mais pour aujourd’hui me voilà à déroger à ma règle. Bien que ce soit loin d’être facile j’arrive à ressentir quelques mouvements autour de moi rien de précis soit, mais c’est un début. Dans ses paroles il me disait que je pourrais aller jusqu’à ressentir des petits êtres comme des insectes, mais là j’en suis encore loin. Je pense pouvoir comprendre où se trouve mon professeur du jour, il tourne autour de moi cela ne fait aucun doute, mais je l’admets je suis encore de pouvoir donner une description précise de ses faits et geste.

Après environ les deux minutes d'écouler, me voilà plus où moins sûr d'où ils se trouvent, je me relève donc avant de lui dire d'une voix claire, mais moins énergique qu'à l'habitude. Cette technique est assez éprouvante je l'admets.

« Arf... Je dirais que tu te trouves actuellement derrière moi... Enfin tu tournes autour de moi depuis tout à l’heure... Ai-je bon ? »

Cette technique est bien plus gourmande qu'il n'y paraît que ce soit pour mon cerveau que pour mon chakra. Je ne crois pas avoir déjà dépensé autant de chakra en moins de deux minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Mar 23 Jan 2018 - 8:37

Len commençait à comprendre… Fini le temps où il s’énervait pour un rien, car cela était contre tout ce que représentait la sensorialité. Cet art, si l’on pouvait l’appeler ainsi, était basé sur une fluidité des sens et un calme à toute épreuve. Alors autant vous dire que le Bakushô ne partait pas avec des points d’avance. Malgré tout, Hiko croyait en lui. Il n’avait pas encore eu l’opportunité de voir quel genre de chef d’équipe il serait… Mais il avait un bon pressentiment.

Ce fut la raison pour laquelle il décida de l’aider à développer ses talents en sensorialité. Hiko s’y connaissait, il ne le cachait pas. Et s’il n’avait vu aucun potentiel en son chef d’équipe, alors il n’aurait jamais accepté de l’entraîner et aurait plutôt cherché à se débiner par n’importe quel moyen. Mais voilà, here he is !

Len avait fait le vide en soi en fermant les yeux. Enfin l’œil, pardon. Il commençait doucement à faire corps avec ce qui l’entourait, et Hiko le sentait… Len venait sans doute de comprendre une des ficelles essentielles à la sensorialité. Lorsqu’il fit son premier essai, il visa tout juste dans le mille et décrit à Hiko ce que ce dernier souhaitait entendre… La première étape était donc passée avec brio !

- Bien joué Len, c’est exactement ça ! Tiens, attrape !
Hiko envoya alors un paquet de bonbons à moitié entamé à son chef d’équipe, qui était aujourd’hui son élève du jour. Sans attendre une réaction de sa part, il enchaîna avec quelques paroles, avant de lui décrire en quoi consisterait la suite de l’entraînement.
- Il te faut du sucre, sinon tu ne tiendras pas longtemps. Apprendre une nouvelle technique est difficile et très consommant d’un point de vue du chakra. Nous allons donc nous accorder des temps de pause, sinon tu ne tiendras pas jusqu’à la fin de la seconde épreuve.
Len a dû le sentir… Hiko avait laissé son ton moqueur habituel au placard, et il avait utilisé son ton bienveillant. Il pensait chacune de ses paroles, et le fait d’imposer une pause n’était nullement un moyen de rabaisser le manieur d’argile, mais plutôt une façon de l’aider.

Se posant en tailleur, Hiko ouvrit un nouveau paquet de bonbons, et après en avoir englouti quelques-uns, il leva son index et donna les consignes pour la deuxième partie de l’entraînement.

- Bien. Désormais, tu as pu voir un déplacement d’un humain, ce qui est déjà très utile. Mais ce n’est pas comme cela que tu feras la différence face à un autre senseur. Il faut affiner ce ressenti, affiner ta perception. Du coup, dès que tu te sens près, j’aimerai que tu refermes les yeux. Ensuite, je vais effectuer des mudras, et je veux que tu me dises quel signe je viens de faire. Comme tout à l’heure, chaque erreur te coûtera un paquet de bonbons.
Un petit clin d’œil et l’enfant aux cheveux blancs attendit que Len ne ferme son œil valide et lui donne le go pour commencer les signes. Que la deuxième partie de l’entraînement commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Jeu 25 Jan 2018 - 9:00

Alors qu’il m’envoie son paquet de bonbons, je pus savoir que j’eus bon au premier test, mais aussi comme je m’en doutais, tout ceci n’est que le commencement de mon entraînement. Je ne peux m’empêcher d’être satisfait de cette première étape, espérant que ceci lui permettrait de se rendre compte que finalement je ne suis pas si faible que cela, il prit même le temps de faire une petite pause, le temps que je reprenne des forces, j’aimerais pouvoir dire que tout ceci n’est pas important que je pourrais enchaîner sans soucis toute la journée, mais ce n’est malheureusement pas le cas, mes réserves sont déjà pas mal entamées depuis le commencement de cet entraînement et un peu de sucre pourrait être une solution comme une autre pour un regain d’énergie.

Ce qui m’étonnait en premier lieu est son deuxième paquet de bonbons sorti de nul par, comme-ci, il avait prévu de passer la journée ici et à du coup préparer des réserves en conséquence, c’est humain de manger autant de sucrerie en une seule journée ? Si mon talon d’Achille est l’alcool, il y a de grande chance que le sien soit ceci : les sucreries. Finalement tout le monde a sûrement un défaut dans le genre, ce qui n’est guère étonnant, ceci dit mon addiction reste plus problématique que la sienne.

« Aaaahh, qu’est-ce que c’est compliqué ! »

Dis-je en soupirant avant que l’on entame la deuxième partie de l’entraînement, où je devrais découvrir les mundrâ qu’il fait sans pour autant pouvoir les voir. Je ferme à nouveau les yeux avant de lui donner mon signal pour reprendre là où nous nous étions arrêté.

« Allons-y »

En face d’Hiko, les yeux à nouveau fermés je reprends ma concentration, mes sens une nouvelle fois en éveille, je reprends la détection grâce au déplacement de l’air qui m’entoure. Ayant compris plus ou moins l’idée de base, la suite ne devrait pas être aussi compliqué que l’étape précédente, celle-ci n’est finalement qu’une simple amélioration, de ce que je faisais quelques minutes plus tôt. Être plus précis voilà les mots d'ordre.

Impossible que je puisse-ce trouver les mudrâ qu’il fait en utilisant exactement le même procéder qu’à l’instant, ceci ne m'avais permis une détection grossière de mon coéquipier, rien de plus. Afin de me rapprocher un peu de l’idée final d'un tel technique et ainsi m’améliorer d’une manière général, me voilà à me concentrer à nouveau afin de trouver quels signes il fera . Inutile d’y aller au pif, ce serait contre-productif et idiot, autant ce concentrer et voir jusqu’où je peux pousser cette technique qu’il essaye de m’enseigner.

Les déplacements de l’air son plus précis, plus compliqué de trouver ce que je cherche. Mais je vais finir par y arriver, mes connaissances en mudra ne sont pas si faibles que cela, les reconnaître ne sera donc qu’une formalité, il faut que je voie leurs formes, grâce à l’espace combler par ses mains jointes. J’ai l’impression de voir quelque chose, j’arrive à ressentir l’espace qui m’entoure, et l’espace est en partie comblé par Hiko et ses mudras. Alors que j’ai l’impression de les apercevoir, je prends les devants en citant ceux que j’arrive à identifier parfaitement.

« Coq, Sanglier, Chèvre ... Cheval ? ... Lièvre ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Dim 28 Jan 2018 - 16:30

Len avançait vite, il avait chopé le truc et cela faisait plaisir au jeune garçon aux cheveux blancs. Au départ, il avait vu Len comme un imposteur, comme une personne n’étant pas digne de recevoir son enseignement et il l’avait fait un peu à reculons. Cependant, il fallait l’avouer… Il avait apprécié apprendre ce jutsu à son chef d’équipe. Mais ce n’était pas terminé, et il lui restait encore une dernière étape à faire avant de pouvoir se vanter d’avoir réussi à maîtriser ce jutsu d’expert en sensorialité. Et cette dernière étape était de loin la plus difficile.
- Très bien, tu as bien vu tous les signes je te félicite. Tu as réussi les deux premières étapes, mais maintenant il va falloir que tu me donnes l’emplacement de cette petite araignée.
Hiko créa alors une petite araignée en chewing-gum. Elle avait la taille d’une main tout au plus, et serait donc difficile à localiser. Car ses mouvements n’étaient pas aussi francs que lorsqu’on faisait des mudras.
- Et bien sûr, pour ce faire… Il te faudra alors éviter dans le même temps mes attaques. Je n’irai pas fort, sûrement moins que tes potentiels adversaires… Mais ce sera déjà un début.
Puis, sans prendre le temps de savoir si Len avait bien compris la consigne… Hiko se mit au travail et commença à lui envoyer des kunais et des shurikens par vagues aléatoires. Il ne voulait pas imposer un rythme classique, et tentait de surprendre au plus son chef d’équipe, pour qu’il progresse réellement.

###

Hiko se trouvait assis en tailleur. Il était un peu épuisé, mais c’était sûrement rien comparé à ce que venait de subir Len. Le pauvre, il avait sûrement dû dépenser une bonne partie de son chakra total lors de cet entraînement… Il était donc temps d’arrêter pour lui, car il ne pourrait pas faire plus aujourd’hui.

- Tu as été plutôt doué aujourd’hui ! Franchement… Je te tire mon chapeau, car ce jutsu est un jutsu de niveau confirmé, et seuls une poignée des shinobis que j’ai pu rencontrer ont été capables de se hisser au niveau que tu as affiché tout à l’heure… C’était du très bon travail !
Hiko lui afficha alors son plus beau sourire. Il était réellement content pour Len, qu’il ait réussi à ce hisser à ce niveau en si peu de temps était impressionnant. Peut-être n’était-il pas si nul que ça après tout. Et alors que certains auraient pu quitter le RP de cette façon, Hiko avait une autre idée en tête. Il ne se cacha pas, et demanda donc au Bakushô son aide, cette fois-ci.
- Maintenant… C’est mon tour. J’ai besoin de toi pour élever mon niveau dans l’une de mes affinités… Quitte à mettre de côté les autres affinités. J’ai pour ambition de devenir un expert en Suiton, quitte à oublier tout ce que je sais en Futon. Peux-tu m’aider… Et m’éclairer sur comment faire ?
Puis, contre toute attente… Le jeune garçon rajouta ces quelques mots.
- S’il te plaît…
La bombe était lancée, et si Len ne voulait pas perdre l’estime qu’il venait de gagner… Il avait intérêt à trouver une solution au problème d’Hiko !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Dim 28 Jan 2018 - 19:07

Deuxième étape, complétée. Quand j’arrive à atteindre un certain niveau de concentration tout devient plus simple. Les mouvements qui m’entourent n’ont rien de bien compliqué à analyser. Hiko m’explique bien chaque étape de son entraînement, rien n’est plus simple quand cela se passe ainsi. La dernière étape semblait bien plus complexe, trouver un arachnide tout en essuyant des attaques répétées de mon professeur du jour. Moi qui dû fermer l’œil sur chacune des deux premières étapes, me voilà dans le grand bain. Ceci n’aura rien de simple, mais je me pense prêt à compléter cette dernière étape.

Je connais l’attitude à avoir : Être calme, concentrer... Plus qu’à mettre tout cela en pratique.

Alors que je commence par suivre du regard l’araignée, une première salve de Kunai s’abat sur moi, me laissant juste le temps de sortir moi-même un Kunai afin d’en parée une partie et d’esquiver le reste. L’araignée n’est plus là où je l’ai laissé. Hum... Va falloir réellement réutilisé cette fameuse technique si je veux réussir à la retrouver à présent. Devant me concentrer sur deux fronts à la fois, je ne sais plus où donner de la tête. Mais fort heureusement les salves de Kunai's n’ont rien de bien compliqué à esquiver / stoppé. Me revoilà donc à tenter tant bien que mal à ressentir les mouvements d’aires qui m’entoure. Fort heureusement une bonne partie du public avait fini par se faire la malle, me laissant un endroit moins riche en mouvement. Donc plus facile a analysé.

Je finis par reconnaître l’anomalie dans le déplacement de l’air que je recherchais. La créature créée par Hiko se trouve à ma droite. Impossible de jeter un coup d’œil celle-ci ce trouvant sur le coter de mon œil invalide tourner la tête pourrait être dangereuse. J’ose imaginer recevoir un Kunai en plein visage. Faisans alors entièrement confiance en cette nouvelle technique que je m’efforce d’apprendre. Mon Kunai alors toujours en mains, fini par être jeter sur l’araignée qui fit transpercer avec une précision sans failles, ce qui m’étonne moi-même quand je pense que je n’ai même pas regardé histoire d’être sûr d’où viser.

Une bourrasque de vent me permit alors de me débarrasser des derniers projectiles m’arrivant dessus... La dernière étape, validée et je n’en suis pas peut fière. Même si cela n’est pas dans mes habitudes je me dois de le remercier pour cet enseignement.

« Hiko... Merci de m’avoir aidé. »

C’était sincère, il a pris de son temps pour m’apprendre ceci malgré une entrée en matière plus que limite et pour cela, je ne peux qu’être reconnaissant.

* * * * * * *

Nous prenons alors tous deux une pause amplement méritée, ou je me permis de fumer une cigarette, l’une de mes dernières addictions en date. Qu’est-ce que cela put être éprouvant... Plutôt heureux des compliments donné par Hiko, je me laisse imaginer que finalement il pourrait finir par m’accepter en tant que capitaine. Même s’il devrait être le plus dur des trois à convaincre d’après moi. Puis viens alors un moment étonnant, Hiko lui qui m'est supérieur en tout point a besoin de mon aide afin de développer une affinité, le Suiton. Ces asses marrant quand l’on sait que j’ai moi-même l’affinité Futon, celle qu’il est prêt à évincer afin d’atteindre un tout autre niveau dans le contrôle de l’eau. Il en vient même à cette formule de politesse, je dois bien l’admettre j’en attendais pas tant.

« Tu m'as aidé, il est donc logique que j’en fais de même... » Lui dis-je enthousiaste à l’idée de faire enfin mon rôle de capitaine d’équipe. « Si tu souhaites te consacrer totalement au Suiton j’ose penser que cela vient dû fait que tu es plus à l’aise avec... J’aimerais te faire passer un petit test fait chez les Bakushô pour connaître leur affinité primaire. »

Je me relève alors toujours la clope au bec, afin de créer de balle d’argile tenant facilement dans une main. Les balles avaient la particularité d’être vide, aucun chakra et renfermer à l’intérieur de celle-ci, c’est de l'argile la plus pure qui soit. J’en donne alors une au garçon aux cheveux blancs, tout en gardant l’autre dans ma main gauche.

« Je t’explique, vois cette balle comme une coquille vide que tu devras remplir de ton chakra... Ne te concentre pas sur l’affinité ou autres, ton affinité primaire se manifestera d’elle-même sans que tu t'en rendes compte. » Je fais alors moi-même une démonstration en insufflant du chakra dans ma balle, celle-ci réagis alors et finit par flotter dans les airs, due au futon en elle. « Ici tu peux voir la réaction de la balle face à du futon. Les autres cas sont tout aussi particuliers, dans le cas d’une réaction au Raiton elle s’effritera, pour le Katon elle brûlera, Dôton elle s’alourdira et enfin pour le suiton l’argile se ramollit jusqu’à devenir liquide. »

Il faut sûrement plusieurs mois pour qu’un enfant arrive à faire réagir sa balle, mais là nous parlons d’un Shinobi expérimenter n’ayant sûrement pas eu la chance de faire ce genre de test avant.

« Vois les choses ainsi : si ta balle réagie en se liquéfiant tu peux être certains qu’apprendre le futon n’étais pas forcément fait pour toi. C’est souvent contre nature d’apprendre plusieurs affinités primaires. »

Je souhaite logiquement savoir s’il souhaite bien s’améliorer dans une affinité qui lui est naturelle, dans le cas contraire jamais il pourra «oublier» le futon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Mar 30 Jan 2018 - 7:27

Len avait été impressionnant et avait réussi à maîtriser la technique en seulement quelques heures. Bien sûr, il faudrait encore qu’il affine ses compétences mais la base était là. C’était une petite victoire pour le Sairyo, car s’il devait se montrer honnête, il n’aurait pas parié sur la réussite de son chef d’équipe vu le tempérament de ce dernier. Et pourtant...

Mais cette victoire était aussi synonyme de réconciliation entre les deux garçons qui se défiaient à longueur de journée. L’un pour tenter de prouver qu’il pouvait tenir la route comme chef d’équipe, et l’autre pour lui rappeler qu’il n’avait pas besoin d’un chef pour accomplir les missions qu’on lui demandait. Chacun semblait avoir mis de l’eau dans son vin le temps de cet entraînement. Et, il fallait l’avouer, le jeune Sairyo avait apprécié partager ce moment avec Len.

Mais bon. Demain tout recommencerait, il le savait. Il tiendrait simplement Len un peu plus haut dans son estime... Enfin c’était l’idée. Mais leur journée n’était pas encore terminée, car Hiko venait de solliciter l’aide de son chef d’équipe pour s’améliorer dans sa maîtrise des jutsus Suiton. Il voulait franchir un cap, et pouvoir rivaliser avec les plus grands concernant la maîtrise de ce type de Ninjutsu. Quitte à en oublier comment envoyer une rafale de vent.

Ça vous semble bizarre hein ? En même temps je vous demande bien comment vous auriez justifier ce changement dans votre FT sans une manœuvre pareille. Et en bon chef d’équipe qu’il était, Len avait trouvé la solution parfaite ! Le coup des ballons ou on insuffle son chakra... Il fallait y penser !

- T’es en train de me dire qu’il ne faut pas que je me concentre sur telle ou telle affinité, mais qu’il faut simplement que j’expulse du chakra pur dans cette balle afin de découvrir mon affinité primaire c’est ça ? Ca me parait un peu tiré par les cheveux mais ok ! Je veux bien essayer.
Il avait l’air de savoir ce qu’il faisait, Hiko allait donc lui laisser le bénéfice du doute et voir ce que ça donnerait. Après tout, il n’avait rien à perdre. Saisissant donc la balle avec sa main droite, le jeune garçon la regarda avec un regard perplexe... Y croyait-I’m vraiment ? Pas vraiment... Mais il allait tenter sa chance, ça ne coûtait rien !

Hiko se concentra alors. Il était un maître en ce qui concernait de bien utiliser son chakra mais il préféra prendre son temps et sentir alors son chakra parcourir l’ensemble de ses méridiens. Il le sentait dans tout son corps, cette quantité de chakra qui ne demandait qu’à être relâchée. Cela lui prit quelques secondes avant de se sentir prêt. Il déversa alors son chakra vers la paume de sa main droite et l’expulsa alors de façon très fluide vers la boule. Et là, une réaction se produisit.

- C’est degueu...
Secouant la main dans tous les sens pour expulser de cette dernière ce qui ressemblait à de la boue, Hiko avait l’air d’un vrai gosse qui était dégoûté par cette matière peu alléchante et visqueuse.

Mais au moins, le test semblait avoir porté ses fruits... Son affinité primaire était le Suiton ! Et il avait hâte de voir la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Mar 30 Jan 2018 - 20:21

C’est avec un air écœurer que l’adolescent aux cheveux blancs découvre son affinité primaire. La balle s’étant liquéfié, le Suiton est donc bien ce qu’il lui est le plus recommander et sûrement la seule affinité qu’il lui sera capable d’amener au sommet. Il est vrai que la solution des balles, n’est pas la plus propre quand j’y repense surtout dans le cas de son affinité, pour le futon elle rend tellement bien, voir cette petite balle flotter après y avoir injecté son affinité... C’est tout de même bien plus sympathique à voir. Alors que je lui propose un chiffon afin de s’essuyer les mains, je réfléchis à la deuxième étape de ce petit entraînement improviser.

« Première étape validée ! » Lui dis-je alors souriant, content que ceci parte en la faveur des projets de mon nouveau compatriote. « Mais comme tu à pus le mentionner, va falloir que tu mettes de côté tes connaissances en matière de Futon, elles t’handicaperont plus qu’autre chose dans t’as maîtrise du suiton »

Après va savoir comment nous pourrions arriver à oublier toute une partie de ses connaissances. Cela paraît peu probable, voir impossible. Je réfléchis, qu’est-ce qui pourrait lui faire passer un cap en matière de contrôle de l’eau. J’y connais rien en Suiton... Certains pensent qu’un utilisateur du futon devient vraiment bon quand il arrive à modeler le vent comme il le souhaite... Mais pour l’eau ?

« J’imagine que l’accomplissement d’un utilisateur du suiton vient par le contrôle de l’eau... Importe d’où vient sa source... » J’en venais à penser au Yôgan que j’ues la mésaventure de croiser quelques mois plus tôt. « Par là je veux parler de l’humidité de l’air, des sources d’eau souterraines... »

Me voilà à lui balancer des idées sans réelle conviction d’où devrions-nous, nous diriger pour qu’il puisse devenir, meilleur ou du moins plus à l’aise avec son affinité primaire. C’est compliqué d’être professeur, d’autant plus quand l’on doit aiguiller quelqu’un dans une direction qui nous est inconnue. Mais j’y pense...

« Tu utilises une sorte de capacité unique à base de chewing-gum n’est-ce pas . » Je me souviens bien de ce moment où il l’a utilisé face au Jônin, ceux qu’il lui valut d’être ici. « Si cela fait comme moi et l’argile, ça doit être innée. L’aisance que tu as pour contrôler cette substance. Tu dois la retrouver dans l’eau, que ce soit plus instinctif... Vois le suiton, comme quelque chose qui fait corps avec toi, non comme un élément propre.... »

Après tout moi-même j’utilise l’argile de manière instinctive, ce qui n’est pas le cas du futon qui me demande plus de concentrations, de réflexion. Je fais qu’un avec l’art Bakushô, alors que je me sens pas aussi confiant avec le futon.

Il est vrai que pour le moment je lui donne quelques pistes. J'espère qu'il sera y réfléchir, voir en exploité une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Ven 2 Fév 2018 - 8:37

Len se faisait bien à son nouveau rôle de chef et d’instructeur. Il avait bien compris que l’enfant aux cheveux blancs avait besoin de lui, et de ses capacités qui avaient fait qu’il avait été promu chef d’équipe. Après tout, il ne l’avait pas trouvé dans une pochette surprise ce titre. Et aujourd’hui, il allait devoir le démontrer s’il ne souhaitait pas que l’enfant aux cheveux blancs ne lui manque de respect encore plus dans les semaines qui venaient.

Bon, le premier point positif était que l’affinité primaire du jeune garçon était bien le suiton. Du coup, il ne faisait pas fause route en voulant renforcer sa maîtrise de ce premier. Et comme il le pensait, Len lui confirma qu’il ne fallait pas qu’il s’attarde sur le Futon, et qu’il pense uniquement grâce à son affinité liée à l’eau. Le reste était superflu et l’handicaperait plus qu’autre chose. Puis le borgne aborda un point auquel Hiko n’avait jamais pensé… L’eau était partout. Dans chacun d’entre nous, dans l’air ambiant, dans les plantes… Chaque être vivant comportait une quantité d’eau… Plus ou moins grande. Il devait en tirer parti, cela semblait logique !

- C’est pas bête… Je n’y avais jamais vraiment pensé…
Hiko était alors en pleine réflexion… Il se demandait bien comment il allait pouvoir tirer avantage de la proposition que venait de lui faire le borgne. Il avait raison dans l’absolu. Mais passer de la théorie à la pratique pouvait souvent se révéler être un véritable casse-tête. Hiko le savait bien.

Et alors que ça commençait à chauffer dans sa petite tête, l’enfant aux cheveux blancs fut alors interrompu dans ses pensées par Len qui lui proposa alors une solution à son problème du moment. Il fallait qu’il envisage l’eau comme il envisage le chewing-gum, comme quelque chose de très naturel faisant corps avec lui et qu’il n’aurait donc aucun mal à maîtriser à sa guise.

En soit, l’idée n’était pas mauvaise et Hiko sourit à cette réflexion, Len était perspicace. Plus qu’il ne le laissait penser au premier abord en tout cas.

- Ok… Je vais essayer !
Hiko s’éloigna alors un petit peu du Bakushô, il avait besoin d’espace pour pouvoir se concentrer. Afin de ne pas perdre de concentration inutile, Hiko ferma alors les yeux et commença à ressentir ce qui se passait autour de lui. Cela avait été comme une deuxième nature de se repérer via des moyens non conventionnels, et Hiko en avait pris le pli rapidement. Mais maintenant, il devait ressentir autre chose que du chakra… Il devait alors faire corps avec un élément de la Nature… L’eau !

Composant quelques mudras, il forma alors une petite boule d’eau qu’il fit flotter devant lui. La boule était petite, et cela n’était que le début de son plan pour s’entraîner. La volonté qu’il avait été de la faire grossir grâce à toute l’eau qu’il pouvait ressentir autour de lui. Se concentrant donc, il diffusa son chakra dans l’air ambiant et commença alors à se concentrer sur l’herbe à ses pieds. Elle était humide, en cette période d’hiver, et il y attacha alors son chakra.

L’exercice n’était pas simple, il le savait. Il voulait faire en sorte que les fines pellicules d’eau se détachent de l’herbe pour venir faire grossir la boule aqueuse. Il sentait qu’il commençait à y arriver, il ressentait toute l’humidité présente à ses pieds et sentit alors que l’eau s’en échappait progressivement. Cela lui demandait énormément de concentration, mais il avait l’impression d’y arriver.

Après quelques dizaines de secondes d’intenses concentration, il ouvrit alors les yeux tandis que sa respiration était haletante et qu’il suait à grosses gouttes. Le résultat fut sans appel, la boule aqueuse avait presque doublé de volume !

- Ok… Je pense que j’ai saisi le truc…
Dit-il tout en s’essuyant le front du revers de la main. Cela demandait une intense concentration, et Hiko puisait grandement dans ses réserves pour le moment ! Mais l’entraînement n’était pas terminé, Len lui réservait sans doute une dernière étape avant qu’il ne puisse affirmer être passer au niveau supérieur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Sam 3 Fév 2018 - 12:17

Alors que je le vois créer une boule faite d’eau, je pense qu’il comprit l’idée que je voulais lui transmettre. Il est habitué à faire des bulles avec son chewing-gum, faire donc quelque chose de la même forme avec le Suiton semble ne pas être une mauvaise idée afin de commencer à maîtriser cet élément. L’entraînement était au final qu’une série d’improvisation, pour le nouvellement Chûnin, Len retourne dans ses pensées un court instant afin d’imaginer un dernier test. Après avoir réuni différentes particules d’eau, le temps était donc venue de provoquer si je peux dire l’arrivée de l’eau. Dans le désert de Kaze aucun doute que simplement coller entre elles des particules ne suffiras pas.

« Tu apprends vite apparemment ... Voilà ce que je te propose pour finir, quand j’imagine un grand utilisateur du Suiton, j’en viens à penser qu’il serait capable d’influer sur les événements météorologiques. Tu as déjà sûrement entendu parler de ceux capables de provoquer la pluie afin de créer d’immense zone de détection ... »

Cela m’aura fait prendre conscience que finalement je mis connais pas trop mal en Ninjutsu, quand bien même cet entraînement précis est plus une sorte de mélange de comment j’ai pu apprendre à maîtriser le futon ou bien l’argile. L’important que l’on peut être considéré comme un vrai prodige dans un domaine élémentaire n’est pas de pouvoir expulser du chakra sous forme élémentaire, mais bien d’utiliser l’élément déjà présent autour de nous, créer d’immense zone de terre battue pour les utilisateurs du Doton, des cyclones pour le futon ou dans le cas présent des pluies torrentielles ou tsunami pour le Suiton.

Ceci sera donc mon dernier test, test qui a mon sens prouvera s'il peut se considérer comme un très bon utilisateur de l'élément aqueux

« Du coup tu la sûrement déjà compris, mais comme dernier test j’aimerais que tu fasses tomber la pluie sur le terrain d’entraînement. Une fois ceci fait, j’ose pensé que tu auras toutes les cartes en mains pour devenir un maître dans l’art du Suiton. »

Je m’éloigne alors de mon élève afin de récupérer les quelques vêtements jeter plus tôt après m’être retrouvé détrempé par celui aux cheveux blancs. Que ce soit l’épais bandeau ayant pour but de tenir mes cheveux en place, ou bien mon cache-œil. Rien n’avait séché en plus d’être à présent recouvert de poussière, quelle idée d’habiter dans un pays si poussiéreux ! Je place alors les deux vêtements dans ma sacoche accrochée à l’arrière de ma ceinture, avant de reprendre en plaçant mes cheveux encore mouillés hors de mon visage.

« Dès que tu t’en sens capable tu peux y aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Dim 4 Fév 2018 - 12:16

L’apprentissage avançait à grands pas. Len se trouvait être à la hauteur de son rang, ce qui aurait été étonnant aux yeux du jeune garçon aux cheveux blancs dans un premier temps. Mais bon, il avait décidé de lui faire confiance pour réveiller son talent en suiton qui était encore inexploité. Et bien qu’ils n’aient pas encore fini l’entraînement, Hiko avait déjà saisi une subtilité. Il était passé à côté avant, et désormais il voyait clairement ce qu’il devait faire pour passer au niveau supérieur.

Len venait de lui dire qu’il devait influer sur la météo. Hiko savait à quel point cela pouvait s’avérer compliqué, mais il ne décourageait pas. Il avait toujours été couronné de succès lorsqu’il avait essayé d’apprendre de nouvelles techniques. Et il comptait bien continuer sur sa lancée, c’est donc pourquoi il accepta d’un petit hochement de la tête lorsque Len lui proposa la suite de l’entraînement.

- Ouais je vois le genre… Je vais essayer, mais tu devrais aller chercher un parapluie… Car si je réussis, tu seras trempé jusqu’aux os !
Un grand sourire affiché sur le visage, le jeune garçon fit un petit clin d’œil malicieux au Bakushô. Puis, son visage changea du tout et on put alors y lire toute la concentration qu’il pouvait réunir. Fini le jeune garçon innocent, il prenait maintenant sa casquette de shinobi expérimenté et il allait maintenant faire de son mieux afin de pouvoir réussir à passer au niveau supérieur concernant le suiton.

Fermant alors les yeux, il augmenta sa concentration. Puis, au fur et à mesure, il commença à déverser son chakra dans l’air ambiant. Il ressentait alors l’humidité ambiante et commençait à sentir toute l’humidité qui se trouvait autour de lui. Un peu comme lorsqu’il avait fait grossir la boule aqueuse qu’il avait créée. Mais désormais, il faudrait alors qu’il passe au niveau supérieur et qu’il arrive à concentrer massivement ces gouttes d’eau dans une forme de nuage.

Diffusant de plus en plus de chakra, Hiko essaya alors d’accrocher ses particules de chakra aux différentes gouttes qu’il pouvait trouver dans l’air ambiant, sur de l’herbe, dans les atomes d’hydrogène se trouvant dans l’air ambiant. Il commençait alors à ressentir une grande quantité d’informations et il décida alors de les faire monter vers le ciel, afin de les réunir à un endroit bien particulier. Il savait qu’il devait maintenir sa concentration à son maximum, et suait donc à grosses gouttes. Il se donnait beaucoup, et dépensait beaucoup de chakra, mais il sentait que cela commençait à porter ses fruits.

Un nuage commença alors à se former au dessus de Len, car c’était là qu’il voulait créer la pluie. Il avait concentré une énorme quantité d’humidité couplée avec une bonne quantité de chakra qu’il retenait au maximum pour le moment. Une fois qu’il pensa avoir réuni assez d’humidité, Hiko ouvrit les yeux et on put lire alors une certaine malice dans son regard lorsqu’il regarda Len et lui annonça.

- Voyons voir ce que ça donne !
Puis, sans attendre, Hiko relâcha alors sa concentration et dans un petit bruit sourd, la pluie commença à tomber. Une première grosse goutte tout d’abord, puis une deuxième… Puis la cadence accéléra et l’averse fut belle et intense. Elle trempa alors jusqu’aux os le Bakushô, mais Hiko ne se sentait aucunement désolé. Il affichait un grand sourire, et se contenta de juste le remercier.
- Je dois te remercier chef ! C’est grâce à toi que j’ai pu m’améliorer, et je te promets que la prochaine fois qu’on se voit… Je serai devenu un expert en Suiton ! Et tout ça… Grâce à toi !
Ramassant ensuite ses affaires, l’enfant quitta le terrain d’entraînement en faisant un dernier geste de la main au Bakushô signifiant… A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko] Mar 6 Fév 2018 - 16:05

Il réussit à nouveau, et de la plus belle des façons. Me ciblant avec son nuage de pluie, c’était trop tentant je suppose, et je lui en voudrais pas pour si peu. Finalement que ce soit lui ou moi nous aurons tous deux appris quelque chose aujourd’hui, je me contenterais de ce sentiment d’accomplissement pour l’heure. Ceci me fit même esquisser un sourire, j’ai réussi à l’aider et ceci me va très bien, en espérant pouvoir faire un jour de même avec Ryohei et Jotaro. J’ai beau ne pas être le professeur idéal, ni même le chef d’équipe qu’ils auraient aimé avoir, je ferais de mon mieux pour qu’in fine ils m’acceptent en tant que tel. Alors que je vois le gamin aux cheveux blancs partir au loin, je jette ma cigarette qui à présent se trouve détremper et de ce fait éteint.

La pluie ayant disparu à la vitesse dons elle apparus, je me rallumai une cigarette tout en regardant autour de moi. Les gamins attendaient toujours la libération du terrain d’entraînement et en ayant plus besoin je leur fis signe que la place était à nouveau disponible. Ils n’ont sûrement pas compris tout ce qu’il vient de se passer et comment leurs en vouloir . De leur place ceci devait ressembler à un gamin s’amusant avec de l’eau, un jour ou l’autre eux aussi comprendront et seront impressionnés par la facilité déconcertante qu’eut Hiko à apprendre le suiton, surtout vu les conseils assez évasifs que j’ai pu lui donner.

« N’acceptez jamais d’être en charge d’une équipe ... C’est vraiment chiant ... »

Dis-je en direction du groupe d’enfants prenant place sur le terrain. Comme-ci ils allaient m’écouter, alors que je sors des lieux, j’en viens à penser qu’après ceci Hiko pourrait possiblement se montrer plus compréhensif, ou pire encore... Je n’en sais rien, difficile à savoir avec ce type-là. Bien que tout ceci n’a pas duré longtemps me voilà épuiser et avec une étrange envie de manger quelque chose de sucré ... Allons plutôt boire un verre, histoire de fêter ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: L'art de la sensorialité [Hiko]

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art de la sensorialité [Hiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Centre de Formation-