N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Dim 21 Jan 2018 - 19:29


Certains apprivoisaient l'art de la sensorialité, quand d'autres se perfectionnaient dans l'art de se faire remarquer. Ryöhei aurait pu faire partie de cette deuxième branche, mais il avait dans l'idée de se focaliser sur quelque chose de plus personnel, et qui lui correspondait bien : l'art de la castagne.

Mais quel était donc cet étrange personnage, bicéphale en l'occurrence, considéré comme le plus vieux Genin de la Citadelle d'Iwagakure ? Il aimait à se faire surnommé par plusieurs matricules : le Red Rock ou le Chien Rouge. Son premier surnom reflétait bien sa robustesse et son entêtement : il était solide comme une carapace de tortue. Le deuxième reflétait son caractère : il était prêt à saisir toutes les opportunités, quitte à manger de la charogne, pour parvenir à ses fins.

Depuis toujours, le Jinmenju avait joué le jeu du roublard, du dur à cuir. Il avait essuyé quelques défaites et autres remontrances, mais il avait toujours tenu le coup. Ce n'était pas par hasard s'il était réputé pour ses fameuses armures de pierre. Elles étaient à son image : de la chair molle derrière une solide carapace. Car si d'apparence rien ne pouvait le bousculer, il s'avérait tout de même qu'il était irritable et sensible à la moindre petite agression. En l'occurrence, le Tsuchikage l'avait repris par deux fois, l'humiliant sans vergogne. C'est quelque chose qu'il n'oubliait pas, comme les cruelles remontrances de son ancienne cheffe d'équipe, Yu. Le Chien Rouge. Il en avait subi des coups, dans la vie, mais il se battait toujours. Cela dit, il était grand temps d'évoluer.
Il lui fallait étendre son panel, songeait-il, surtout depuis qu'il avait assisté à la promotion de Len et qu'il avait compris par là qu'il avait pris trop de retard. Il fallait se mettre en marche. Avancer, lui aussi.

Il était tenace, même pour son grade de genin finalement. Presque vingt ans à être considéré comme une petite frappe, que ce soit jadis au sein de son clan, puis au sein du village, depuis qu'Iwagakure était née. Cela ne lui correspondait plus. Ce rang était, somme toute, une carapace aussi, qu'il avait gardé trop longtemps. Elle lui avait permis de se défaire des responsabilités qu'il aurait dû prendre s'il était passé chunin. Une vie facile, débarrassée de ses périls. Un vaste reflet des différents traumatismes que le Jinmenju avait vécu sous l'oppression du Kamui. Il réalisa avec dégoût qu'il aurait dû prendre son envol dès que le village était sorti des cendres de l'Empire. Il s'était malheureusement conforté dans sa faiblesse. De la chair molle derrière une carapace, encore une fois.

A l'époque, il s'était séparé de son frère, suite à une discorde. Une crise traversée par bien des Jinmenju, puisque inévitablement la colocation organique donne lieu à des disputes de territoire. Ryö avait étouffé Hei plus que de nécessité : celui-là en avait eu assez et s'était émancipé, fuyant son propre frère. Le duo s'en était trouvé affaibli. Raison notoire de la faiblesse, jadis, des deux rouquins. Mais ils s'étaient réconciliés. Ils avaient retrouvé leur force.

Il était grand temps de changer, donc. De passer à l'offensive.

Il avait commencé ce travail en étant poussé par le Corbeau. Kosobayui Yu. Elle lui avait appris à se tenir droit, à ne négliger sous aucun prétexte sa préparation physique, ainsi que la nécessité de développer avec plus d'ardeur l'art du ninja. Depuis qu'il était dans la team Hiiro, il n'avait eu de cesse de monter en puissance. D'abord, il avait fait monter à un autre niveau toutes ses protections : c'était dans son idée. Pour survivre, il fallait pouvoir s'abriter, avant toute chose. Puis le Rock était devenu le Chien : agressif, rapide, puissant et opiniâtre. Il avait appris à attaquer. Il se voulait plus incisif, désormais. Jouer de ses crocs.

Si sa montée en puissance datait de plusieurs mois, il s'avérait toutefois que depuis plusieurs jours, il avait perfectionné quelques techniques. Mais l'une d'entre elles nécessitait une concentration toute particulière. Après un entretien avec l'Hydre, l'être le plus complexe et le plus respecté du peuple Jinmenju, il avait appris que l'assimilation n'était pas qu'une arme pour se protéger ; c'était aussi un moyen d'attaquer. De passer à travers les carapaces des autres, et de les détruire de l'intérieur. Les crocs du Chien. Cela demandait une grande maîtrise. Ryö avait encore quelques difficultés, mais il n'avait de cesse de vouloir se perfectionner. Hei, quant à lui, se montrait plus réceptif, plus rapide dans l'apprentissage. Il passait à travers son frère comme à travers une feuille, comme s'il était capable de lire à travers lui. Mais l'inverse était beaucoup plus difficile. Hei était presque imperméable. Insaisissable. Inaccessible.

Hei n'avait pas la même carapace que Ryö. Tous les traumatismes de la vie avaient glissé sur lui comme de l'huile. Il laissait tout passer, sans ressentir la moindre frustration, la moindre douleur, le moindre chagrin. C'était une éponge. Une éponge qui s'était engouffrée dans son frère pour se servir de lui comme d'un bouclier. Il en était ainsi du duo : en définitive, Hei était plus Jinmenju que son frère. Plus vicieux, plus incisif. Il n'avait pas besoin des mêmes défenses que lui : il était orienté vers la chasse.

Au bout de ses quelques jours, Ryö continuait de répéter sans cesse les mêmes combinaisons, de nourrir sans cesse la même technique : il était obstiné. Il attaqua son jumeau une énième fois, boostant sa frappe avec ses capacités pénétrantes : il allait passer à travers son frère une bonne fois pour toutes.



Dernière édition par Jinmenju Ryöhei le Mer 31 Jan 2018 - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Dim 21 Jan 2018 - 21:16

Ce n'était pas comme si j'avais à cœur l'idée de progresser dans les arts martiaux. Les entraînements n'étaient pour moi que des heures de souffrances perdues dans la douleur où chaque instant durait une éternité. Ma promotion au rang de genin m'avait permis de me débarrasser de toutes ces heures de torture qui figuraient dans l'apprentissage du centre de formation, mais c'était en réalité une illusion.

Certes, je n'avais plus ces heures d'entraînement au quotidien, j'avais rejoint une équipe qui organisait de la même façon des exercices pour nous former au combat. Bien que j'avais beaucoup moins d'heures par rapport à l'époque où j'allais tous les jours au centre de formation, une séance suffisait à en remplacer dix. C'était comme si la souffrance supposée être équitablement répartie sur plusieurs jours était réunie ensemble.

Chaque fois, j'avais l'impression de mourir. Chaque fois, j'avais envie de mourir. L'enfant malheureux que j'étais avait rejoins l'équipe du bras droit du Tsuchikge réputé pour ses entraînements sans limite. Poing dans la figure. Explosion dans la bouche. C'était comme une véritable hécatombe juste après un exercice. Même s'il voulait enchaîner les heures, la deuxième tout le monde était déjà mort. La simple pensée me donnait la chair de poule.

Néanmoins, si aujourd'hui je me rendais aux terrains d'entraînement, c'était à la demande d'un surveillant du centre de formation. J'ignorais ce dont pourquoi il m'avait convoqué, mais par respect pour son enseignement passé, je me rendis sur les lieux. Cependant, on me renvoya vers le septième terrain d'entraînement où il était en plein cours avec une nouvelle génération d'aspirants. Intérieurement, je poussais un soupire à l'idée de devoir parcourir une telle distance pour savoir pourquoi il avait demandé à me voir, mais à ma grande surprise..

« Ryöhei..? » M'exclamai-je étonné.

Je venais de croiser un visage familier peu rassurant. C'était un rouquin ou plus exactement deux rouquins qui s'entraînaient d'arrache-pied à une technique qui semblait assez violente. J'eus envie de me faire tout petit et passer mon chemin, mais j'avais déjà attiré leur attention sur moi que je n'osais plus m'éclipser par peur de paraître malpoli et de passer pour un espion.

« HaHa.. Vous vous ..entraînez à une nouvelle technique..? C'est impressionnant, hein.. Oui, impressionnant.. Bon, faites comme si je n'étais pas là.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Mar 23 Jan 2018 - 9:20


La frappe fut lancée avec une grande précision. Les muscles saillants du Jinmenju impétueux se nouèrent durant toute l'extension du bras : de ses épaules à ses phalanges, toutes les unités contractiles furent aussitôt gainées, plus puissantes qu'à l'accoutumée. Puis son poing rencontra l'obstacle. Toute une bande abdominale, gaînée elle aussi, affichée là comme un mur. Un mur à franchir. Il avait l'impression de voir le temps au ralenti. Sa peau se mélangea doucement à celle de son frère. Enfin, le heurt. Il rompît l'assimilation, ne pouvant aller plus loin. La rudesse de son poing se déchaîna. Toute une onde de choc capable de faire trembler le squelette de celui qu'il prenait pour cible. De répandre des dégâts internes, de le malmener.

Hei se plia. Son frère le regarda un long moment, jusqu'à ce qu'il se mette à toussoter. Son bras était toujours tendu, mais Hei avait eu un mouvement de recul suite à l'impact.

Ils se regardèrent.

Lorsque Hei se releva, il semblait malheureusement en pleine possession de ses moyens. La frappe l'avait un peu secoué, mais pas à l'intensité voulue. Il prit la parole.

"Echec, Ryö. Ca n'a pas passé l'épiderme."

En disant cela, il releva son t-shirt, laissant apparaître une rangée d'abdominaux taillés comme du marbre. Une grosse marque rouge apparaissait là où Ryö avait frappé. Ce dernier observa. S'il était aussi marqué, c'est que la technique avait encore une fois échoué. Normalement, les dégâts passaient à travers la peau : si cette dernière était marquée, c'est qu'il avait encore du pain sur la planche. Il afficha une mine déconfite. Pour bien maîtriser ce coup, il fallait jouer avec des flux chakra. Le répandre dans son membre, puis s'engouffrer dans celui de l'antagoniste. C'est un peu comme mettre de l'eau dans de l'eau, jusqu'à ce que ça déborde, lui répétait Hei. Jusqu'à la goutte d'eau qui fait déborder le vase, oui. Mais il ne faut pas trop en faire, sinon ce n'est plus un vase mais un vase communiquant : face à l'excès, le corps reprend ses droits et fait barrage. Ryö n'y entendait rien. Il déversait son chakra comme une brute. L'assimilation, c'est l'art de la finesse.

Soudain, une voix l'interpella. Une voix qui ne lui était pas inconnue. Mélange de courtoisie et de pudeur. Il reconnût Yuichirô.

Il arrivait là par hasard, innocent, un peu gêné. Etait-ce de la pitié, se questionna Ryö. De la pitié d'assister à l'échec d'un vieux loup. De la pitié de le voir dans une situation de faiblesse. Il se sentît humilié, raison pour laquelle il lui jeta des yeux de feu. Il le fixa un court instant, avant de lui répondre d'un air menaçant.

"Tu te fous de ma gueule ?"

Lui fit-il en écarquillant les paupières, comme s'il devenait un prédateur contre un autre prédateur. Son sang ne fit qu'un tour. Il le désigna du doigt de manière ferme, presque incisive, avant d'enchaîner sur un ton autoritaire et direct.

"Tu restes là ! Je vais te montrer en quoi consiste réellement cette technique, et tu vas me contempler jusqu'à ce que je la maîtrise !"

Derrière lui, son frère ne put s'empêcher de glousser. Avec un air enfantin, il avança jusqu'à son frère puis le dépassa, le regard plein de malice. Il adressa une mine enthousiaste à Yuichirô, heureux de le voir. Enfin, sur un ton jovial, il tenta de le rassurer.

"Ne t'inquiètes pas, jeune Jisetsu. Mon frère est juste un peu fâché ! Mais dis-moi, que dirais-tu de nous aider ? Peut-être tes yeux pourraient-ils se montrer utiles dans notre exercice ?"

Il n'avait jamais vu Yuichirô en action, mais n'avait aucun doute sur le potentiel remarquable que possédait le Kinnegan. En digne héritier de cette pupille, le jeune garçon à la chevelure céruléenne devait certainement avoir plus d'une corde à son arc, offrant la possibilité au duo Jinmenju de parfaire leur technique. Mais derrière cette proposition, Hei camouflait aussi une intention plus maligne et vicieuse : il voulait en savoir plus sur cette pupille. Un jour ou l'autre, il serait amené à devoir faire avec, soit de manière complice, soit de manière antagoniste. Il devait en savoir plus sur ce dôjutsu. Le dompter, en quelque sorte. Le fait que Ryö maîtrise le boost d'assimilation l'inquiétait peu ou proue : il y avait surtout là une carte à jouer avec le jeune Yuichirô.

La réaction de son frère fut aussi spontanée qu'opportune : Ryö fonça droit vers le nouvel arrivant.

"En garde !"

Lui lança-t-il, prêt à lui asséner sa propre frappe. Yuichirô parviendrait-il à s'enfuir à temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Dim 28 Jan 2018 - 18:23

J'avais le sentiment d'avoir fait mon apparition au mauvais moment alors que l'entraînement des deux jumeaux battait son plein. Seulement, je n'avais point réfléchis sur l'instant même, ces remarques étaient sorties toutes seules de ma bouche et maintenant, je ressentais un léger regret. Moi-même je ne savais pas comment je faisais pour être aussi maladroit. Elles n'étaient pas seulement inutiles, elles venaient également de m'attirer de nouveaux ennuis. Il m'avait suffi d'à peine une seconde pour me mettre dans une mauvaise posture face à un lion enragé.

« Hein..? C-Ce n'est pas ce que tu crois.. Q-Quoi ? Comment ça, en garde ? Je ne suis pas sûr d'avoir tout saisi. Eh, a-a-attend ! Il n'y a pas une différence entre la dimension visuelle du "montrer" "contempler" et la dimension physique du "en garde" ? »

Je souriais légèrement paniqué devant la fureur grandissante du rouquin. Je n'eus à peine le temps de terminer ma phrase que je le voyais déjà se préparer à foncer dans ma direction. J'étais à deux doigts de me faire dessus, mon rythme cardiaque s'accélérait petit à petit à vitesse fulgurante, les gouttes de sueur se multipliaient sur mon visage, dégoulinant une à une depuis le haut de mon crâne comme s'il s'était mis à pleuvoir.

J'avais un très mauvais pressentiment, le stresse continuait de monter en moi malgré les paroles supposées rassurantes de son frère. Comment ça, mes yeux pourraient se montrer utiles dans cet exercice ? N'étaient-ce pas eux qui étaient supposés s'entraîner ? Que venais-je faire là-dedans ? Que venaient faire mes pupilles là-dedans ?

« HaHa.. A-A-Attend, mec.. Att-.. Je ne sais même pas maîtriser mes pup.. »

Trop tard, je le voyais arriver sur moi prêt m'assener un violant coup alors que je n'avais rien compris à la situation. J'avais simplement le sentiment que je venais de m'être fait embarquer pour une incroyable séance d'entraînement sans même avoir donné mon approbation. Je ne faisais pourtant que passer, comment étais-je devenu le sac à patates pour le corps-à-corps ?

Cependant, je n'avais plus le temps pour réfléchir. Si je continuais à rester planter comme un arbre de la sorte, je risquais de sentir son poing m'arriver en pleine figure. Instinctivement, j'entamai une course à une folle allure en même temps que j'hurlais de pleins poumons à travers tout le terrain.

Je n'étais pas suffisamment résistant pour encaisser une attaque aussi brute, mais j'étais incroyablement rapide lorsqu'il s'agissait de fuir. En moins de deux secondes, j'avais déjà traversé un quart du terrain. Ce n'était pas tellement quelque chose dont j'étais fier de me vanter, mais j'avais un esprit froussard qui me donnait facilement de la vitesse lorsque quelque chose me courrait derrière..



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Mar 6 Fév 2018 - 11:50


Ryö n'en avait cure. Si sa technique ne fonctionnait pas sur Hei, elle fonctionnerait peut-être sur Yuichirô. Ce dernier semblait perméable à la peur et cela confirma ses pensées : s'il n'avait pas réussi son attaque jusqu'à présent, c'était du fait que son frère était peu sensible à l'intrusion. Tout glissait sur lui comme de l'huile, et il était protégé par cette espèce d'aura de sagesse qui le défendait de toute forme de pénétrabilité sentimentale ou physique.

Mais tandis qu'il fonçait vers le Jisetsu, ignorant les remarques de ce dernier, il constata quelque chose d'étrange. Ce n'était pas la fuite du jeune homme - au contraire, cela lui paraissait naturel. C'était plutôt sa manière de fuir. Le froussard utilisait sans doute quelque chose de non anodin car, étrangement, il s'était mis hors de portée du vieux chien rouge avant même que ce dernier ait eu le temps de pousser un soupir. Mais il ne comptait pas en rester là. Le jeu du chat et de la souris venait de commencer. Ryö insuffla lui-même du chakra dans ses membres pour se rendre plus véloce. Si d'aventures il n'était pas aussi rapide que Yuichirô auparavant, il marquait avec ce boost une vélocité plus soutenue. Il continua de courir vers le Jisetsu.

Il l'aurait tôt ou tard.

En retrait, Hei observait la scène avec des yeux malins. Il remarqua la volonté de son frère de parvenir à ses fins, au point d'utiliser leur propre boost de vitesse. Mais il n'était pas dupe : cela restait insuffisant pour attraper Yuichirô. Comme le jeune Jisetsu était-il parvenu à devenir aussi rapide ? Il l'ignorait. Mais il était bien déterminé à trouver une réponse à cette question. Il s'adressa donc directement à son frère, qui demeurait le principal élément pour pouvoir tirer cette affaire au clair.

"Ryö, il va falloir que tu apprennes à accélérer davantage !"

Fit-il remarquer au vieux chien qui, déjà, préparait sa frappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Ven 9 Fév 2018 - 20:15

« Oy ! Ne l'encourage pas, bon sang.. Essaie plutôt de l'arrêter plutôt que de contempler le spectacle au loin. Aide-moi.. Comment ai-je fait pour devenir une petite sourie qui se fait courser par un chat..? Ah, pauvre de moi.. »

Affichant un visage désespéré, je sentais la petite larme me monter à l'œil. J'avais l'étrange sentiment d'être devenu le nouveau partenaire d'entraînement du vieux lion. Je ne faisais pourtant que passer dans les environs en tant que simple fantôme errant de passage, mais il fallait croire que la malchance me suivait partout depuis ma naissance. Même dans une situation des plus commune, je réussissais à me mettre dans une mauvaise posture entre la vie et la mort.

Intérieurement, je poussai un soupire. À peine eus-je le temps de lever les yeux en l'air que le vieux lion enragé se trouvait à deux doigts de me rattraper. Il était pourtant encore loin quelques instants auparavant, mais petit à petit, la distance qui nous séparait diminuait de plus en plus. Sa progression était incroyable, était-il un spécialiste du corps-à-corps ? Sa vitesse continuait d'augmenter comme si ses muscles ne connaissaient aucune limite, alors que la mienne ralentissait peu à peu à cause de mon manque d'endurance.

Néanmoins, en jetant un léger coup d'œil discret sur les jambes du rouquin, je finis par remarquer un léger détail. Calmement, je me laissai trébucher sur le premier caillou au sol et par une petite acrobatie, je me laissai glisser sous les jambes de mon adversaire, frôlant de quelques centimètres son poing qui s'apprêtait à atterrir dans mon visage. C'était de toute justesse que j'échappais à son attaque grâce à la rapidité de chacun de mes mouvements. Cependant, lorsque je croisai à nouveau le regard de mon adversaire, je sentais comme un léger frisson.

« A-Allons allons.. C-Calmes-toi.. Si tu es aussi enragé, tu risques de me casser une dent et je ne suis pas si sûr que ça puisse repousser après la vingtaine.. HaHa.. Si tu veux aller plus vite, il faut avant toute chose être plus souple dans tes mouvements, plutôt que de te concentrer seulement sur tes jambes.. »

J'avais comme l'impression qu'il essayait d'imiter mon mouvement. Soit, c'était tout ce que je pouvais donner comme conseil par pure sympathie. Bien qu'il s'agissait d'une simple petite blague pour détendre l'atmosphère, derrière ces mots se cachait une part de vérité. Sans être particulièrement doué dans le domaine, j'avais un bon sens de l'observation. Néanmoins, je ne savais pas si donner ces conseils allait être à mon avantage pour la suite..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Dim 11 Fév 2018 - 22:54


Viril et farouche, le pire des Jinmenju ne cessait de persécuter le jeune Yuichiro qui, malgré toute l'ardeur que pouvait y mettre son poursuivant, parvenait toujours à esquiver sa piste et la trajectoire de ses coups. Le jeune Jisetsu semblait être comme une colombe agitant ses ailes au-dessus d'un nid de vipères : si ces dernières pouvaient être venimeuses et agressives, il n'en demeurait pas moins qu'elles n'avaient aucune sorte d'ailes leur permettant de voler aussi haut dans l'azur que le bel oiseau de paix. Yuichiro se derobait à chaque coups, esquivait tous les cadrages, mettait de la distance chaque fois que le prédateur trentenaire tentait de lui mettre le grappin.

Ceci exceda rapidement son poursuivant qui, bien qu'étant spécialiste de l'exercice physique, commençait lui aussi à montrer des signes de fatigue. Pire, il accusa mal la petite pirouette du fugitif qui, agile comme un singe, se permit même de lui passer entre les jambes, avant de se permettre de lui donner quelques conseils qui, pourtant, étaient forts avisés : Ryo était effectivement trop raide pour pouvoir disputer le Jisetsu sur le champs de la vitesse.

"Tu viens de signer ton arrêt de mort."

Lui lança-t-il en le fixant avec des yeux de feu, avant de poursuivre sa traque inlassable.

Toujours aussi amusé face à cette situation, Hei continua d'être un simple spectateur de la petite chorégraphie qu'executaient devant lui les deux énergumènes. S'il y avait bien quelque chose qu'il fallait éviter dans ce genre de situations, c'était de faire la morale à son frère : si ce dernier était au stade de la rogne, il passait derechef à celui de la fureur. Il imaginait bien mal comment Ryo aurait pu se calmer après avoir essuyé un échec cuisant dans la maîtrise de sa technique, puis dans son jeu de chasse, et enfin en recevant ce genre de petits conseils qu'il détestait recevoir depuis longue date. Yuichiro venait effectivement de signer son arrêt de mort, et cela amusait d'autant plus le plus sage des deux Jinmenju qui, mine de rien, ne perdait pas le Nord.

"Je regrette, mais je n'ai jamais su arrêter mon frère une fois qu'il est dans cet état. Tu devrais utiliser tes pupilles !"

Fit-il sur un ton enjoué, constatant par ailleurs que bien que Ryo fasse la sourde oreille, il appliquait pourtant les conseils de Yuichiro : ses mouvements étaient effectivement de plus en plus souples et il s'en trouvait de plus en plus véloce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Lun 12 Fév 2018 - 19:42

« Ahahaha.. Si je savais utiliser mes pupilles, je les aurais utilisées depuis longtemps.. Mais il se trouve que j'en suis incapable et c'est bien pourquoi je suis actuellement en train de courir de toutes mes forces. »

Je sentais la sueur ruisseler sur mon visage. Si j'avais les capacités, je me serais déjà téléporté loin d'ici à l'aide d'un portail spatial. Cela m'aurait économiser des forces, mais malheureusement, je ne savais pas utiliser mon pouvoir héréditaire. Au lieu de cela, la fatigue me gagnait petit à petit et je ne pouvais que compter sur la force de mes jambes pour fuir telle une pauvre petite sourie poursuivie par un chat enragé.

Pourtant, je n'avais pas cherché à l'énerver, j'avais seulement essayé de lui donner un conseil pour l'aider à améliorer sa vitesse car il m'avait l'air de vouloir imiter mes mouvements. Je n'avais point imaginé que ma gentillesse puisse devenir des braises pour alimenter sa colère. Il n'avait qu'à simplement ignorer mes conseils s'il ne les aimait pas, mais j'oubliais par moment son sale caractère explosif.

« Et comment cela se fait-il que tu ne connaisses pas le mode d'emploi pour arrêter ton frère lorsqu'il est dans cet état ? Je veux dire, n'es-tu pas sa seconde moitié ? Comment fais-tu pour survivre ?? »

Cependant, jetant un coup d'œil derrière moi, je remarquai que le rouquin s'était mis à appliquer mes conseils à la lettre. Ses mouvements avaient changé, ils étaient devenus beaucoup plus agiles, beaucoup plus vivaces, beaucoup plus rapides. Le chakra qui partait de ses jambes se propageait à travers tout son corps et jusqu'au bout de ses doigts..

« C'est.. Une blague..? »

Le visage tout pâle, j'avais un léger sentiment de regret qui me pinçait le cœur. Si j'avais su que les évènements allaient prendre une telle tournure, je me serais retenu de donner un conseil car désormais, il se retournait contre moi. Le jeune homme prenait de plus en plus de vitesse et ne tardait plus à me rattraper, plus déterminé que jamais à me décocher un coup de poing en pleine face.

« Ahah... Pauvre de moi.. »

Je me mis à courir de toutes mes forces. Cette course aurait pu continuer encore longtemps, mais j'arrivais à bout de souffle à cause de mon cruel manque d'endurance. Je finis par trébucher sur un malheureux caillou avant de m'étaler au sol comme une vulgaire planche.

Je vis passer au dessus de ma tête la crinière flamboyante du vieux lion. Instinctivement, je vins placer mes deux bras face à mon visage tout en serrant fermement les dents pour m'apprêter à encaisser son poing. C'était comme la fin de cette course poursuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 270
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Mer 14 Fév 2018 - 10:51


Il avait capté le truc. Outre le manque de fluidité dans ses mouvements, Ryö avait également trop misé sur sa vitesse de jambes : en réalité, le chakra devait irradier tout son corps pour permettre d'aller à une vitesse supérieure. Il commençait à ressentir ce flux jusqu'au bout des doigts. Il se rendît compte à quelle point sa posture, le lancer de ses bras et son équilibre général jouaient en faveur de l'accélération. Ce n'était pas tant fournir une quantité plus importante de chakra : c'était trouver le bon dosage et se concentrer sur les bonnes choses. Petit à petit, il devint presque aussi rapide que le fuyard. Son talent naturel pour le Taijutsu et son expérience de vieux lion jouèrent inévitablement en faveur de cet apprentissage éclair : en fait, il se rendait compte qu'il maitrisait déjà cette technique, mais sous d'autres formes. Lorsqu'il chargeait, par exemple.

Aussi, nourri par cette nouvelle énergie, il finît par rompre la distance qui le séparait de Yuichiro. Le Jisetsu arrivait en bout de course, presque comme lui, à ceci près qu'il était plus difficile de fuir que de chasser, dans ce genre de situations. Le porteur du Kinnegan avait, en quelque sorte, le mauvais rôle, et cela jouait visiblement en faveur du fauve incandescent. Il décocha sa frappe, tandis que Yuichirô, étalé sur le sol, se protégeait le visage. Ridicule, songea la Jinmenju : sa frappe était faite pour passer à travers l'épiderme. Son poing pénétra l'épiderme, justement. Lorsqu'il sentît les muscles, il rompît l'assimilation et laissa déferler sa puissance dans l'organisme de son vis-à-vis.

"AAAAAAIIIIIIIIIIE !"

Surpris, il constata que son vis-à-vis avait changé de visage : il s'agissait, en l'occurrence, de son propre visage, mais sur un autre homme. Son frère.

Hei avait tout compris de ce boost. Comme énoncé plus haut, il maîtrisait déjà plus ou moins ce type d'accélération, et même mieux, comme lorsqu'il utilisait son attaque Strong Comet. Mais il était vrai qu'il n'avait jamais pris le temps, également, de se concentrer sur cette composante de la vitesse : cela devait maintenant enrichir son répertoire. Depuis qu'ils avaient conjointement décidé d'arrêter de se concentrer sur la fuite et la défense, Ryö et Hei avaient tout misé sur la force, négligeant un peu la nécessité de savoir faire les choses vite : et pourtant, ils connaissaient tous les secrets de l'exercice. Cette rencontre avec Yuichirô était donc une aubaine. Une révélation sur eux-mêmes. Le jeune Iwajin venait de leur permettre de se découvrir un peu plus.

Aussi, il était tout à fait naturel que Hei lui sauve la mise sur ce coup. Il s'était interposé in extremis entre son frère et le Jisetsu et, n'ayant pas eu le temps de se concentrer pour faire rempart à l'assimilation, il venait d'accuser de plein fouet l'attaque de son frère. Elle était fonctionnelle. Hei se plia de douleur.

"Yiiiiiihahahahahaaa ! Je l'ai !"

Hei souleva sous t-shirt : il n'y avait aucune marque, et pourtant, une infinie souffrance le paralysait sur toute la surface abdominale. Ryö n'y avait pas été de main morte : il songea que la frappe aurait pu être dévastatrice sur leur compère Jisetsu. Après un court moment pendant lequel il chercha sa respiration, il parvint enfin à toussoter pour reprendre son souffle. Il leva la tête pour observer son frère triomphant.

"Kof... je crois que ce sera bon aujourd'hui... kof, kof..."

Il tendît la main vers Ryö, qui s'en empara derechef : aussitôt, Hei s'assimila à lui, disparaissant aussi vite qu'une goutte de pluie dans une flaque d'eau. Il reposa ainsi dans son Yokai (corps leader des Jinmenju), tandis que ce dernier toisait le jeune Yuichirô avec des yeux prédateurs.

"Sympa, ta technique. Je t'apprendrais la mienne, un de ces quatre. Ca te ferait pâlir même le plus cinglé et le plus bronzé des Suzurane !"

Fit-il en affichant un sourire carnassier, excité par ces nouvelles maîtrises. Il allait casser des dents, pour sûr, et faire fondre des estomacs. Il avait déjà hâte des prochains décousus. Pour se calmer, il sortît son paquet de cigarettes et s'en grilla une, ses yeux fixant toujours le jeune homme. Il était peut-être temps de se dire au revoir, encore une fois. De toute façon, son destin semblait s'être mêlé directement à ce jeune homme : Yuichirô faisait partie de sa route, qu'il le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 385
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô Jeu 15 Fév 2018 - 19:16

Pile à la dernière seconde, celui qui s'était contenté jusqu'à présent du rôle de simple spectateur prit part au combat. Juste avant que le poing du rouquin n'atteigne ma mâchoire, il vint se dresser entre moi et mon adversaire encaissant à ma place l'attaque qui m'était initialement destinée.

Cependant, au lieu de se lamenter d'avoir frappé son jumeau, son frère s'écria de joie comme s'il venait de réussir un exploit.

« Mmmmmmmmh... »

Ébahis par la scène sous mes yeux, j'observais la discussion des deux jumeaux un regard de poisson mort perdu dans l'incompréhension. Comment Ryö pouvait-il être fier d'avoir réussi à asséner un coup à son propre frère ? Comment Hei pouvait-il être fier d'avoir encaissé une pareille attaque de plein fouet ?

Un élément échappait à ma compréhension. Ils semblaient avoir réussi quelque chose, une nouvelle technique ou une nouvelle capacité, mais je ne comprenais pas quelle était cette chose exactement.

Cependant, lorsqu'ils furent à nouveau réunis en un seul corps et vinrent s'adresser à moi, je sortis des vapes. Jetant quelques regards autour de moi, je remarquai que personne n'était présent en dehors de nous deux. Étirant un léger sourire gêné, je bégayai quelques remerciements.

« HaHaHa.. M-Merci, content d'avoir pu t'être utile. Peut-être que je viendrais te demander des conseils pour perfectionner mon niveau de corps-à-corps, HaHa.. »

À la fin de notre discussion, je finis par le saluer avant de disparaître vers le centre de formation, là où l'attendait le surveillant qui m'avait convoqué. J'étais content de m'en être sorti en un seul morceau, c'était un véritable soulagement pour moi.

En réalité, je n'étais pas très certain de vouloir le recroiser sur un terrain d'entraînement, maintenant que je savais à quel point il pouvait être effrayant lorsqu'il était enragé par la motivation de gagner, mais quelque chose me disait que ça n'allait pas être la dernière fois que j'allais le croiser par hasard..


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'art de la castagne | Apprentissage | ft Jisetsu Yuichirô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Centre de Formation-