N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Premier contact [PV. Mamoru Eichiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki] Mer 24 Jan 2018 - 23:26

Daiki n’aurait jamais pensé qu’il était si difficile d’obtenir un emplacement pour ouvrir sa boutique dans le village. Aujourd’hui encore, comme tous les jours depuis une semaine, il avait arpenté les rues du centre-ville de Konoha à la recherche d’une boutique vide et à vendre ou à louer, habillé de son plus beau kimono vert pâle et d’une longue cape noire posée sur ses épaules.

Le forgeron ne pouvait pas choisir au hasard, il lui fallait de l’espace pour y installer du matériel imposant, une évacuation pour la fumée de la forge, un accès facile pour les livraisons de ressources qui pouvaient êtres lourdes et difficiles à déplacer comme des lingots de fer ou des bûches de bois. Daiki voulait aussi un endroit proche d’un axe important de circulation, il ne pouvait pas ouvrir une boutique dans le fond d’une ruelle où personne ne passe jamais. L’artisan voulait aussi pouvoir habiter à l’étage au-dessus de son commerce, probablement par nostalgie de l’époque où il vivait avec son père à Tetsu.

Mais aujourd’hui la chance semblait sourire au Nobura, un restaurant du centre-ville allait fermer ses portes, Daiki avait entendu cette rumeur dans un bar juste à côté. Il faudrait quelques aménagements mais l’endroit était parfait, c’est pourquoi le natif du Fer avait tout préparé pour le jour J. Les bras chargés de documents administratifs, Daiki revenait du palais de l’Hokage où une secrétaire lui avait fourni tous les formulaires nécessaires à son projet, la demande de location d’un bâtiment public, l’autorisation d’ouvrir un commerce, l’autorisation pour vendre des armes et des équipements pour les shinobis et pleins d’autres documents que Daiki n’avait pas encore lu.

Il devait être dix-neuf heures, le forgeron rentrait du Palais en direction de l’auberge où l’attendait sa petite chambre. Les yeux baissés sur la pile de documents qu’il portait à bout de bras, Daiki essayait de prendre de l’avance sur sa lecture, il esquivait de justesse les autres personnes autour lui. La lumière diminuant avec le coucher du soleil, le forgeron termina par heurter un homme de plein fouet,

« Humpfff » - s’étouffa l’artisan en trébuchant, sans manquer de faire tomber toute la paperasse sur le sol.

Aussitôt, Daiki se jeta à terre pour ramasser ses documents avant que l’humidité du sol ne les trempe et l’oblige à retourner faire la queue au palais pour obtenir des nouveaux exemplaires.

« Je suis vraiment désolé ! - se précipita-t-il de rajouter, paniqué. - Je suis vraiment maladroit ! »

Avec son seul œil valide, il n’avait qu’aperçu brièvement la personne qu’il venait de percuter. Un homme brun en pleine discussion avec deux femmes, ce n’était pas le moment de s’attirer des ennuis avec un gros bras du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki] Sam 27 Jan 2018 - 20:35

Il avait passé deux ans à peu près tranquille, était parvenu difficilement à se faire reconnaître comme Shinobi, d'ailleurs, il n'aurait sans doute jamais du passer ces épreuves. Mais, le démon ne l'aurait sans doute jamais laissé en paix s'il n'avait rien tenté. N'avait-il pas besoin d'un puissant intermédiaire pour satisfaire ses ambitions ?
Eikichi leva ses yeux vers le ciel sombre. Sans doute neigera-t-il aujourd'hui, à moins que la température soit trop douce. Levant l'une de ses mains devant lui, le Mamoru avançait sans prendre garde autour de lui aux passants, sauf à la gente féminine. Ne manquant pas une occasion de paraître serviable auprès des dames, il se fit rapidement accaparer par deux sœurs, tout juste plus jeune que lui à en croire leur physique, qui le supplièrent de les sauver des mains de leurs clients affreusement collant.
D'un sourire et d'un geste parfaitement sûr de lui qu'il ne savait avoir que pour ces dames, Eikichi s'avança avec sa frêle carrure vers les deux colosses baladant leurs mains partout sur les deux sœurs. Il afficha un sourire et en saisissant une tasse de café bien chaud, en saupoudra leur entrejambe, les faisant se lever. Oh, ils devaient bien faire une tête de plus que le brun et en muscle, le triple. Pourtant, les yeux gris et froid du Mamoru eurent raison de la rage des deux brutes épaisses. Il n'avait rien fait, rien dit, il était juste resté droit sans montrer sa peur et les avait fixé dans le blanc de l'oeil sans ciller. Son insigne à sa ceinture avait brillé le temps d'une seconde. Peut-être était-ce cela qui avait le plus dissuadé les hommes.

Le voilà maintenant en charmante compagnie depuis midi donc, arpentant les rues du village paisiblement sans chercher quoi faire en particulier. Tout ce qu'il souhaitait été éviter le plus possible qu'on lui confie une mission, alors se montrer occuper et nonchalant était la meilleure des solutions qu'il avait trouvé.
Bras dessus et bras dessous, ils mangèrent et burent ensemble, le brun écoutant toutes les histoires de ces deux demoiselles sans s'en lasser une seule seconde. Moins il parlait, sauf pour les complimenter, mieux il se portait. Ca lui permettait de rêver à d'autres temps, d'autres lieux.

Bien vite la fraîcheur de la nuit rattrapa le trio et, comme tout bon gentleman, Eikichi se proposa de les ramener. De nouveau à vadrouiller, lui tenant avec délicatesse les tailles de ses charmantes compagnies du jour, il n'avait d'yeux pour rien d'autre que le ciel s'assombrissant de seconde en seconde. Et les dames, trop heureuses de se trouver en galante compagnie, n'avaient d'yeux que pour lui.
Ce qui devait arriver arriva donc. Un choc, suivit d'un bruit de papiers s'écrasant au sol humide de neige et de l'humidité ambiante du soir.

Lâchant les courbes des deux sœurs, il se pencha à son tour et aida l'homme à ramasser toute sa paperasse.
Les filles gloussèrent puis Eikichi afficha un sourire pour tenter de rassurer le malheureux.

- C'est à moi de vous demander pardon. Nous ne regardions pas la route devant nous. Puis-je vous aider à transporter tous vos documents jusqu'à votre destinations et vous offrir un boisson chaude dans une taverne pour me faire pardonner ?

Soufflant sur les feuilles qu'il ramassait pour retirer la neige sans la faire s'imbiber dans le document, le Mamoru tendit sa main après s'être relevé pour aider son interlocuteur du soir.

- Yasashi Eikichi, enchanté.

Ses yeux gris ne portaient aucune attention envers les deux demoiselles qui n'avaient pas bougé depuis le début. Elles firent alors :

- Bon... on te laisse beau brun. Hésite pas à repasser quand tu veux, on t'offrira un coup à boire.

Sur un signe de tête de sa part, les sœurs se sauvèrent jusqu'à chez elles toutes guillerettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki] Sam 27 Jan 2018 - 22:06

« Vous êtes trop aimable… Ne vous tracassez pas… » - demanda Daiki alors qu’il ramassait les dernières feuilles sur le sol.

Heureusement les papiers n’étaient pas abimés, un soulagement qui se traduisit par un léger rire nerveux. Le forgeron attrapa alors la main de son interlocuteur pour se relever puis il la secoua fermement en guise de poignée de main, en espérant que le contact de sa peau mutilée n’allait pas dégouter le « beau brun ». Alors qu’il se relevait, l’artisan observa Eikichi et il remarqua l’insigne à sa ceinture, c’était donc un shinobi de Konoha.

« Merci beaucoup, je me nomme Nobura Daiki, j’espère ne pas avoir gâché votre soirée avec vos charmantes amies - dit-il en suivant de son œil pâle les deux jeunes femmes qui s’éloignaient. – Je pense ne pas être aussi séduisant que ces dames mais un saké serait le bienvenu. » - répondit alors le forgeron.

Daiki n’avait pas eu à réfléchir longtemps, faire la rencontre d’un shinobi était une chance qu’il se devait de saisir. D’abord parce qu’il n’était pas poli de décliner une invitation, parce qu’il devait faire connaissance avec des potentiels futurs clients et enfin parce qu’un saké ne serait pas de trop avec cette longue journée. L’artisan rangea les papiers pour faire une pile propre qu’il glissa sous son bras, il secoua son pantalon pour l’épousseter puis il arrangea son kimono.

« Si vous le souhaitez, je connais une auberge qui sert une liqueur excellente, j’habite juste à côté en plus. Et si vous n’êtes pas fan des alcools forts, il y a une carte très complète.» - dit-il avec un sourire.

En réalité, il habitait même dans une des chambres à l’étage. Naturellement, Daiki pris la tête de la marche pour guider le shinobi jusqu’à l’auberge, là-bas ils pourraient s’installer au bar et faire connaissance plus tranquillement plutôt qu’au milieu de la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki] Ven 2 Fév 2018 - 1:21

Il devait l'avouer, il n'avait pas du tout l'habitude de se préoccuper des autres comme ça mais, peut-être le regard des filles l'avait-il décider, peut-être simplement parce qu'il était de bonne humeur et qu'aujourd'hui on ne l'avait guère ennuyé. Toujours est-il que cette poignée de main somme toute formelle, lui laissa une étrange impression, comme celle de marquer la vie d'une personne.
A en juger par les papiers, il comptait entreprendre quelque chose de long, de fastidieux et peut-être même voué à l'échec s'il n'avait pas de soutiens ou de chance. Plongeant alors ses yeux dans le seul encore intact de cet homme, Eikichi le dévisagea enfin. Sa peau abîmée et son œil meurtri témoignait sans doute d'un passé douloureux. Non pas que le Mamoru s'y intéresse, mais cette déduction lui semblait la plus probable, un horrible traitement ou un manque de chance, du feu peut-être même.

- Je ne juge pas les personnes sur leur physique. Toute dame mérite d'être séduite, valorisée, tout homme mérite d'être respecté.

Son ton solennel avait très certainement refroidit l'atmosphère entre eux mais peu lui importait. Il agissait comme bon lui semblait et à celui à qui ça ne plaira pas, il n'aura qu'à passer son chemin et ne plus jamais croiser le sien.
Retenant le prénom de cet homme, rapidement sa voix suivit un geste simple, l'invitation à lui montrer le chemin d'un mouvement de bras.

- Je vous suis avec plaisir.

Quelle horreur, il allait devoir encore se trouver dans un lieu plein de monde, et qui disait plein de monde disait forcément plein d'occasion d'entendre son affreux compagnon invisible sauf pour lui s'amuser à titiller sa patience.
Enjoignant le pas lorsque le forgeron passa devant lui pour faire le guide, Eikichi leva ses yeux gris vers le ciel. L'hiver passait, bientôt les saisons plus douces arriveront et avec elles le lots de problèmes augmenteraient probablement. Pourquoi ? Parce que les fous hibernent presque tout le temps et le froid et la neige limitent beaucoup les actions et ce, pour tous.

L'auberge en vue, le brun était resté silencieux sur le trajet aussi long fusse-t-il. Hésitant à faire demi-tour, c'est en serrant discrètement son poing droit qu'il entra dans la bâtisse animée et chaleureuse. Sans quitter des yeux Daiki pour s'éviter de croiser des têtes qui le connaîtrait ou de la distraction sur le corps d'une femme, le Mamoru reprit la conversation après avoir passé commande au bar : un rhum blanc citron.

- Vous n'êtes pas shinobi n'est-ce pas ?

Ce n'était pas une réelle question, tout ninja, sauf certains rares, arboraient avec fierté le bandeau du village dans lequel il était.

- Alors, que cherchez-vous à faire avec tous ces papiers ?

Pourquoi voulait-il en savoir plus sur lui ? Peut-être que cet homme, ces mains, lui rappelait un peu les mains calleuses de son père adoptif. Une sorte d'encrage ici au village, une personne qui ne verrait pas trop de sang, une personne qui lui permettrait sans doute de rester en vie par tout ce qu'il ferait au sein de la communauté. Une des personnes les plus importantes, plus encore que les ninja. Que seraient-ils sans tous les artisans ? Probablement rien qu'une armée sans vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki] Dim 4 Fév 2018 - 20:44

Daiki mena le Mamoru à travers les rues de Konoha jusqu’à une auberge du centre-ville, celle-là même où le forgeron habitait en attendant que sa situation s’améliore. Eikichi semblait être un homme très correct, ses paroles à propos des jugements sur le physique étaient rassurantes et il semblait être une personne très respectueuse et bienséante. Une fois arrivés à l’auberge, les deux hommes s’installèrent au bar, Daiki salua le responsable des lieux qui était habitué à sa présence et après que le Mamoru ait commandé sa boisson, il fit de même en demandant un verre de saké chaud.

Aussitôt posés, la discussion reprit,

« Non effectivement – répondit Daiki à la première question du ninja. – Je suis un simple habitant du village, je suis forgeron en fait. »

L’artisan fit glisser la pile de feuille posée devant lui jusqu’à Eikichi, des documents administratifs pour lui permettre d’ouvrir sa boutique, des autorisations en tout genre…

« J’ai pour projet d’ouvrir ma propre forge et d’y vendre de l’équipement pour les ninjas du village. Je suis arrivé à la création de Konoha, depuis je travaille à la forge de monsieur Yato, je n’y fabrique que des produits destinés aux civils mais ma spécialité c’est les armes et les armures. »

L’artisan avala une gorgée de saké, il s’essuya les lèvres avec un revers de la main puis son œil blanc se posa sur le visage d’Eikichi,

« Et vous ? J’ai deviné grâce à la plaque sur votre ceinture que vous êtes un ninja du village, d’où je viens nous n’avions pas la possibilité de devenir des maîtres du chakra, en fait je suis originaire de Tetsu alors bon… Comment se passe la vie d’un ninja ? » - demanda Daiki, assez curieux.

Comme il travaillait uniquement dans le secteur civil, le forgeron n’avait pas l’occasion de croiser beaucoup de shinobis ou alors quand ça arrivait il ne pouvait pas discuter assez longtemps avec eux pour faire leur connaissance. Pour lui cette rencontre était une chance et une opportunité à saisir, peut-être même qu’à l’issu de cette discussion il pourrait glisser à Eikichi un shuriken fabriqué par ses soins, histoire de montrer la qualité de son travail et se faire un peu de pub pour sa future boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki] Mar 6 Fév 2018 - 17:46

Quand son compagnon du soir précisa son travail, une étincelle de curiosité brilla dans le regard acier du brun qui écouta la suite avec intérêt. Soulevant le coin des feuilles lentement, non pas de peur de les abîmer mais pour avoir le temps de lire le plus gros de ce que les écrits contenaient, il tendit une oreille plus qu'attentive à Daiki.
Eikichi leva sa main droite et se la passa dans sa nuque en frottant fortement pour se détendre puis repoussa la pile de documents vers le forgeron avant de lui sourire gentiment. C'était étrange comme ceux qui ne croisaient pas les morts sur leur route pouvaient être différents.

- Vous savez que vous êtes ici depuis plus longtemps que moi ?

Il émit un rire amusé, léger, avant de remercier le barman d'un geste de la main lorsqu'il leur posa leur commande.

- La vie d'un shinobi ? Je ne suis peut-être pas le meilleur exemple qui soit. Tout ce que je peux vous dire est que la route pour en devenir un est longue et ardue. Je ne sais encore si ce chemin en vaudra la peine mais, il m'apporte au moins quelques réponses.

Tournant lentement son verre pour mélanger le rhum, Eikichi réfléchit une seconde avant de reprendre tendant son verre.

- A la vôtre ami forgeron. Puisse la chance vous sourire rapidement.


Buvant à la suite du geste retourné ou non une gorgée de sa boisson, son regard se plongea dedans. Non, il n'était pas le meilleur et il le savait. Il savait aussi qu'il évitait tout affrontement autant que possible comme il évitait en général de trop s'intéresser à la vie des autres pour ne pas avoir envie de chasser des démons mal intentionnés d'eux.

- Ce que je peux vous dire en revanche sur ma vie de shinobi c'est que je ne recherche pas les combats, je me sens mieux dans l'élaboration de stratégie même si je dois le reconnaître, je suis loin d'égaler les meilleurs.

Secouant lentement sa tête, Eikichi reporta son attention sur Daiki puis s'aventura :

- Je ne connais pas Tetsu, comment est-ce ?


Ce forgeron avait un petit quelque chose de vraiment intéressant. Il ne voulait rien de lui pour l'heure, plus tard peut-être et pourquoi l'aider dans ses requêtes à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Premier contact [PV. Mamoru Eichiki]

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier contact [PV. Mamoru Eichiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-