N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Rencontre nocturne [PV Shigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Rencontre nocturne [PV Shigo] Jeu 25 Jan 2018 - 21:10

En tant que civil, Daiki doit gagner sa vie tous les jours en travaillant à la forge de son employeur monsieur Yato, un vieil homme qui avait eu les moyens et les relations pour acheter un emplacement dans les rues du village pour y ouvrir un commerce. Même si le Nobura avait pour projet de créer sa propre boutique d’armes et d’équipements ninja, il devait continuer de travailler en attendant de concrétiser ses projets.

La forge de monsieur Yato n’était pas spécialisée dans les armes mais plutôt dans l’outillage et la métallurgie civile, des portails aux étendoirs à linge en passant par les fers à cheval. Du forgeage basique pour Daiki qui était habitué à battre l’acier pour produire des armes équilibrées et de qualité, c’était presque reposant pour lui de travailler dans cet atelier. Même si la paye n’était pas excellente elle permettait au borgne de rester en contact avec son art. Parfois, tard le soir quand la boutique était fermée et que le vieux Yato n’était pas là, le Nobura récupérait quelques lingots pour fabriquer des lames et perfectionner sa technique, même si l’acier n’était pas excellent ni d’une pureté parfaite, Daiki pouvait produire des projectiles et des lames d’une qualité convenable qui pourrait très bien correspondre à la gamme premier prix de son futur magasin.

Cette nuit ne faisait pas exception, l’artisan était resté plus tard que son patron pour forger quelques shurikens et tenter une nouvelle technique de moulage pour ces étoiles d’acier très appréciées par les ninjas, Daiki voulait trouver un moyen d’en produire beaucoup et rapidement sans perdre en qualité car ce genre de « produit » était très demandé par les shinobis.

Seul dans le magasin, éclairé par le foyer de la forge, Daiki frappait de son marteau un morceau d’acier rougeoyant placé sur l’enclume devant lui. Le forgeron frappait avec force et précision, ses coups produisait des gerbes d’étincelles scintillantes qui illuminaient d’avantage la pièce et le cri de l’acier résonnait jusque dans la rue déserte.

Pourtant, avec son seul œil valide, Daiki cru apercevoir une silhouette devant la façade du magasin pendant un énième flash lumineux. Est-ce qu’une personne était dérangée par le bruit et essayait d’entrer pour demander le silence ? Habillé de sa tenue de travail et d’un long tablier en cuir, Daiki accrocha son marteau à sa ceinture et il essuya la sueur qui perlait sur son front. Le forgeron était maintenant persuadé qu’une personne était devant la porte, à cette heure aussi tardive ce n’était pas normal.

L’artisan se dépêcha de rejoindre la porte et de l’ouvrir, pas encore habitué à l’obscurité, il n’arrivait pas à bien distinguer la personne plantée devant lui,

« Excusez-moi ? Peut-être qu’il est trop tard et que je fais trop de bruit ?
- demanda Daiki, son œil pâle pointée sur la silhouette mystérieuse. – Je suis Daiki, je travaille ici avec monsieur Yato… J'ai perdu la notion du temps » - rajouta le forgeron un peu mal à l'aise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Dim 28 Jan 2018 - 9:43

    Tuer ou être tué. Manger ou être mangé. Tel était la vie d’un ninja, et ceux qui avaient des problèmes de conscience partaient les premiers. Il ne restait, au final, que ceux qui acceptaient ce dogme, et qui étaient donc prêt à prendre la vie sans hésitation. Mais, lors d’un combat, il n’y a pas que la posture, la technicité, les spécialités et le talent du ninja qui entraient en compte, des paramètres inhérents à la personne elle-même, mais il y avait aussi des données extérieures comme la tenue, la qualité du vêtement qui viendrait dissimuler un parchemin ou ralentir un mouvement, et surtout les propriétés des armes et équipements choisis. Un kunai insuffisamment aiguisé, une targe non résistante, un sabre mal équilibré, … La moindre erreur pouvait coûter la vie à un ninja.

    Hélas, les ninjas ont leur devoir et leur travail. En cela, ils n’ont pas assez de temps à octroyer à l’art du forgeage. En conséquence : ce sont des civils qui s’occupent de fournir des armes à des personnes pour des combats dont ils ignorent tout de l’intensité. Comment savoir à l’avance si l’outil sera au niveau ?

    Les anciens forgerons qui s’adonnent au façonnage d’armes ninjas ne sont pas recommandés. Ils ont terminé leur apprentissage, et en cela ils ont cessé d’apprendre, de rechercher de nouveaux moyens, de nouvelles méthodes. Ils se basent sur leur acquis et ont, pour la plupart, une clientèle coutumière, ce qui ne les force donc pas à faire mieux pour gagner leur vie, tandis que l’art ninja ne cesse d’évoluer avec le temps et ce d’une personne à l’autre. Notamment depuis l’invention du Kinjutsu qui permet à tout ninja de sortir des sentiers battus habituelles de ses possibilités.

    Un forgeron est au meilleur de sa forme les dix années consécutives à la fin de sa formation initiale. Pourquoi ? Parce qu’il ne cesse d’apprendre les cinq premières années, et qu’il est au point les cinq suivantes. Ensuite, il n’est plus forcément à jour par rapport aux autres et se base sur ses acquis et son expérience personnelle uniquement, au lieu de poursuivre son apprentissage avec le savoir extérieur.

    Alors il fallait trouver un jeune forgeron suffisamment ouvert ou ambitieux pour accepter des défis de taille. Mais un forgeron qui possédait déjà des bases solides, car je ne confierais pas ma vie auprès d’un incapable. Voici la responsabilité d’un forgeron : porter la vie de ses clients. Mais en avaient-ils toujours conscience ?

    « Vous êtes le forgeron, c’est bien ça ? »

    J’ignorais totalement sa remarque sur le bruit et l’heure à laquelle nous étions. Je savais que Yato ne travaillait plus seul depuis quelques temps. Et bien qu’ils ne vendaient aucune arme dans cette boutique, je me devais de tenter ma chance. Si ce n’était pas lui, ce sera quelqu’un d’autre, tout simplement. De derrière le crâne qui tenait lieu de masque, mon unique œil scrutait le jeune homme de haut en bas. Sera-t-il le bon ?

    « Savez-vous forger des armes et des protections adéquats ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Dim 28 Jan 2018 - 19:44

« Heu… Oui ! » - répondit Daiki, hésitant.

Troublé par l’apparence de son interlocuteur, le forgeron n’était pas à l’aise. Le visage de l’homme face à lui était caché par un masque en acier qu’il avait eu du mal à distinguer dans l’obscurité. Pourquoi cacher son visage ? Pourquoi trainait-il ici aussi tard ? Beaucoup de questions traversaient l’esprit de l’artisan qui n’avait aucune idée de qui se tenait face à lui.

Mais l’inconnu lui demanda s’il était capable de forger des armes ou des projectiles, aborder le sujet de la forge gonfla Daiki de confiance, il se redressa après s’être voûté inconsciemment, probablement par inquiétude.

« Bien sûr que j’en suis capable. » - affirma-t-il avec conviction.

Daiki aurait pu rajouter que c’était même sa spécialité et qu’il comptait ouvrir sa propre forge. Il aurait pu parler de ses origines : Tetsu le berceau des samouraïs et de leurs sabres légendaires. Non seulement Daiki savait forger mais il savait entretenir et évaluer une arme, corriger les défauts d’une lame, réparer les armures, équilibrer les armes de jet en passant du shuriken à la flèche d’acier. Mais c’était beaucoup d’informations à dévoiler à un inconnu en pleine nuit.

Le borgne croisa les bras, réflexe défensif inconscient, il fronça les sourcils comme pour essayer de percer le masque de son interlocuteur uniquement grâce à la force de son regard.

« Je peux vous aider peut-être ? - demanda le forgeron. – Puis-je savoir qui vous êtes ? »

L’artisan ne pouvait pas officiellement proposer ses services, il n’était pas chez lui et la forge de monsieur Yato n’était pas censée servir à fabriquer des armes, pas en temps de paix en tout cas. Daiki espérait secrètement avoir en face de lui un shinobi, ou une personne influente dans le commerce des armes, il pourrait lui montrer son talent et se faire une bonne publicité pour l’avenir et sa future boutique.

Même si cette rencontre n'avait pour l'instant rien de rassurante, elle pourrait finalement être bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Mer 31 Jan 2018 - 0:34

    Il disait être capable de forger armes et protections avec la conviction d’un jeune passionné. Avait-il pris la question comme une insulte pour se rengorger autant ? Un apprenti qui pensait déjà tout connaître et tout savoir faire ? Un commerçant qui se vendait par réflexe ? Ou un professionnel qui disait la vérité ? Hélas, il était toujours plus simple de mentir sur ses capacités que d’en avouer l’absence.

    « Je recherche un forgeron de confiance à qui je pourrais confier toutes mes commandes sans la moindre crainte quant à la qualité de l’achat… »

    Sauf que la confiance était une chose très complexe dans mon cas. Pour ainsi dire : je ne faisais pas confiance aux gens. Une personne change et trompe. Par contre, je pouvais me fier à leurs aptitudes ou à un trait de caractère. A une spécificité et non à la globalité de l’individu. Dans son cas à lui, c’était la forge qui m’intéressait. Mais était-il seulement à la hauteur ? De l’un des plis de mes vêtements, je sortis un kunai qui avait l’air complètement neuf.

    « Saurez-vous trouver le défaut de cette arme ? »

    Un test essentiel : car s’il n’était pas capable d’évaluer un objet, comment pourrait-il savoir si sa création était bonne ? Je ne cherchais pas un homme qui se croyait tout puissant. Simplement quelqu’un sachant forger des outils de qualité. Qu’il soit humble ou vaniteux, je n’en avais que faire. Il devait seulement être doué dans son domaine, et uniquement ça.

    J’avais volontairement ignoré sa question sur mon identité, car ce n’était pas la priorité actuellement. Tout ce qu’il devait savoir était dit : j’étais un potentiel client dont la satisfaction et la loyauté dépendait directement de sa prochaine expertise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Ven 2 Fév 2018 - 19:48

« Pourquoi tant de mystères… » se demandait le forgeron. Volontairement, l’inconnu ignora la question sur son identité et il continua dans sa lancée an annonçant chercher un forgeron de confiance. Le souhait de Daiki s’était exaucé, il devait certainement s’agir d’un ninja du village bien qu’il ne portait pas de bandeau protecteur visible. L’homme mystère fit jaillir un kunai de ses vêtements et il le tendit à l’artisan en lui demandant de trouver le défaut de cette arme.

Un test, là au milieu de la nuit, sans prévenir… Daiki déglutit et attrapa le kunai avec précautions. Il l’observa sous tous les angles puis leva son regard vers l’homme masqué, la situation était très étrange. Cette personne froide et énigmatique commençait à le mettre mal à l’aise,

« Bien. » - répondit simplement le forgeron en reportant son attention sur l’arme.

De toute façon, il ne pouvait pas reculer, c’était le moment de faire ses preuves. Daiki prit le kunai du bout des doigts et il le pencha de droit à gauche, il passa l’extrémité de son pouce sur le fil de la lame pour vérifier le tranchant, il effleura toutes les surfaces du projectile avec son index et son majeur pour sentir des aspérités dans le métal et finalement son œil pâle se posa à nouveau sur le masque d’acier de l’inconnu.

« Ça me semble être une arme correcte, l’affutage a été bien réalisé. J’ai senti un léger impact sur le fil de la lame à la base. Ça peut être un point de faiblesse, en cas de choc violent elle pourrait casser. Je n’ai pas senti de déséquilibre trop important donc il n’y a pas eu de défaut dans le moulage de l’arme. Cependant, l’acier me semble un peu léger, la raideur et la dureté sont correctes mais la résilience risque de laisser à désirer. Je pense que la composition de l’acier est trop légère en carbone, mais je ne peux pas être plus précis. »

Sans un examen plus poussé, Daiki ne pouvait pas être plus précis. Mais globalement c’était une arme correcte mais en dessous de ses critères personnels de fabrication. L’artisan tendit l’arme à son propriétaire,

« C’est une arme standard, son seul défaut c’est de ne pas avoir reçu toute l’attention nécessaire de la part de son fabricant. Elle peut se montrer utile au combat mais peut-être faillira au pire moment… » - termina le forgeron, l’air très sérieux.

Daiki plongea sa main dans la poche ventrale de son tablier en cuir, du bout des doigts il tira un shuriken non aiguisé. Un de ceux qu’il avait fabriqué ce soir avec une nouvelle technique de moulage et une composition d’acier un peu différente.

« Tenez, je peux vous l’affuter et vous laisser l’emporter ce soir, vous me direz ce que vous en pensez ? Je travaille sur une nouvelle technique. J’ai changé la composition de mon acier et j’ai utilisé un nouveau traitement thermique. Je vais vous éviter tout ce charabia technique, il peut vous sembler plus léger mais croyez-moi, même à vitesse inférieure il pourra dévier plus gros et plus lourd que lui sans éclater en morceau, sans compter un fort pouvoir de pénétration dans la matière dure. Regardez et dites-moi si ça vous intéresse. »

L’étoile d’acier dans le creux de sa main mutilée, il tendit le bras devant lui pour l’offrir à son interlocuteur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Sam 3 Fév 2018 - 11:17

    Le forgeron semblait s’appliquer à l’exercice, et je n’en attendais pas moins de lui. Je le laissais donc procéder tout en gardant le silence. J’observais sa gestuelle, sa méthode et son savoir-faire. Il était concentré sur sa tâche et il prit son temps avant de me fournir une réponse. Soucieux de faire un examen complet ou parce qu’il avait dû mal à trouver quelque chose ?

    « Faillira au pire moment… Voilà ma problématique. Si le matériel faillit, cela peut signifier notre mort. Et s’il faillit mais que nous survivons, c’est le forgeron qui en paiera les frais dès notre retour. Alors je recherche quelqu’un capable de forger des outils qui ne failliront pas. Et d’en subir les conséquences le cas échéant ? »

    Il devait demeurer rigoureux dans chacune de ses tâches et ne pas relâcher son attention à la trois centième arme identique. Pas un seul défaut. Tout du moins, pas sur celles que je prendrais.

    Daiki me proposa un shuriken différent du matériel standard que je pourrais tester. Je remarquais alors les marques sur sa main, similaires à celles sur son visage. A Konoha, il était rare de voir ça. Mais ce n’était pas le cas sur l’île de la Cendre d’où je provenais. Je poursuivais donc comme si mon interlocuteur était physiquement normal : son histoire ne m’intéressait guère. Uniquement son talent de forgeron.

    « Nous pouvons essayer comme vous dites. Evidemment, je n’irais pas tester ce shuriken en mission. Pas tant que je n’aurais pas éprouvé votre savoir-faire jusqu’à y placer ma confiance. Ce sera donc dans le cadre d’un entraînement où votre shuriken en affrontera d’autres.
    Gardez cela à l’esprit tandis que vous l’affuterez.
    Et aussi, j’ai une autre question pour vous : saurez-vous renforcer un crâne humain pour qu’il puisse résister aux chocs sans perdre pour autant son… esthétique ? Car retrouver un autre crâne lorsque le précédent se brise devient de plus en plus ardu à Konoha. »


    Du temps de la rébellion contre l’Empire, il en pleuvait de toute part. Mais depuis, quatre années de paix s’étaient écoulés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Dim 4 Fév 2018 - 21:17

Payer les conséquences d’un produit défectueux… Daiki comprenait l’importance de la fiabilité de l’équipement pour les ninjas, après tout leurs vies étaient en jeu à chaque mission, chaque affrontement. Et ils devaient pouvoir compter sur leur matériel, ils ne pouvaient rien laisser au hasard.

« Naturellement, le forgeron est responsable de la qualité de ses produits, je ne me risquerais à vendre un produit dans lequel je n’ai pas confiance. » - répondit l’artisan.

Les « conséquences », « payer les frais » ... Ce n’était peut-être pas volontaire mais ces mots sonnaient plutôt menaçants, jusqu’où irait-il pour punir son fournisseur en cas de problème avec le matériel fourni ? Mais Daiki n’était pas du genre laxiste et négligeant dans son travail, il avait conscience que la vie de ses clients dépendait aussi de ses créations.

L’inconnu annonça qu’il acceptait la proposition de l’artisan, Daiki baissa le bras et rangea le shuriken dans sa poche pour l’aiguiser plus tard. Le shinobi il posa une nouvelle question, une question étrange qui résonna dans l’esprit du Nobura.

« Un crâne humain ? – répéta le forgeron. – Pour remplacer votre masque ? »

Daiki n’avait jamais eu à travailler sur ce genre de commande, il avait déjà vu des crânes métallisés pour décorer des armures pour les chevaux de certains samouraïs, techniquement il avait plusieurs idées sur la façon de procéder. Donc en théorie, oui il en était capable.

« Oui, avec un acier suffisamment liquide et une galvanisation à froid, je peux couvrir un crâne d’une mince couche d’acier protectrice et résistante. Mais je dois avouer que je n’ai jamais travaillé sur un tel support. - reprit le forgeron. – Venez s'il vous plaît.»

D’un geste de la tête, Daiki invita l’inconnu à le suivre dans la boutique. Il se rendit à la forge et il s’installa devant la meule et il tira de la poche de son tablier trois shurikens fraichement forgés.

« Pendant que j’y suis, avez-vous des armes à affûter sur vous ? Je peux m’en occuper maintenant si vous voulez… » - demanda Daiki.

Avec le contact de l’étoile d’acier contre la roue de pierre, une pluie d’étincelles jaillissait des mains du forgeron, avec d’infinies précautions il commençait à aiguiser les shurikens du ninja.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo] Jeu 8 Fév 2018 - 11:56

    Le forgeron semblait comprendre et accepter son devoir, ainsi que ses conséquences. Cependant, il ne fallait pas oublier qu’ils étaient artisans et commerçants. Lequel avait pris la parole ? L’artiste ou le désireux de se faire un nouveau client ? En tout cas, la question sur le masque le laissa perplexe quelques instants. Le temps de la réflexion probablement. Il n’avait jamais travaillé sur un tel support ? Cela ne m’étonnait guère :

    « Si tout le monde venait à en porter, son image perdrait de son effet. Mais c’est l’objet le plus commun et facile à trouver qui sied à la forme du visage tout en repoussant le regard des gens en leur intimant crainte ou dégoût. »

    Pourquoi ? Raisons personnelles mises à part, il y avait là un côté purement pratique : la survie. Qui se préoccupait du miséreux qui demandait son pain dans la rue ? L’affection attire les gens, mais aussi la jalousie. Le dégoût ne fait que repousser sans capter la moindre convoitise. Du riche bourgeois ou du mendient pouilleux, qui possède le plus d’ennemis ? Alors oui : un crâne humain. L’effet escompté pour un moindre coût.

    Nous nous retrouvions donc à la meule où Daiki se mit à aiguiser les shurikens qu’ils comptaient me laisser essayer.

    « Des armes à affutées ? Elles le sont toutes, aiguisées. Mais pas avec les mêmes moyens… »

    Lame contre lame, après chaque utilisation pour vérifier qu’elle n’avait pas été émoussée. Quelques couteaux et les classiques kunais et shurikens. Une majorité de petites armes que l’on pouvait dissimuler un peu n’importe où.

    « Dans un premier temps, je vais me contenter de vos shurikens. Si je suis satisfait, je reviendrais vous voir. Vous officiez souvent aussi tard dans la nuit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Rencontre nocturne [PV Shigo]

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre nocturne [PV Shigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Civils-