N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Disciple et mentor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Disciple et mentor. Sam 27 Jan 2018 - 6:56

Depuis peu, j’étais devenu un Genin sans chef, sans équipe. Je ne savais pas réellement quoi ressentir pour le coup. D’un côté, je pouvais à nouveau me plonger dans mes études de médecine afin de poursuivre mon rêve, mais de l’autre… Je pouvais ressentir comme un manque dans ma vie, une sorte de solitude mais également d’ennui. Je ne pouvais pas réellement expliquer ceci, peut être était-ce les nombreux voyages pour mes missions hors du village, la sensation de pouvoir être utile à Suna dès maintenant sans devoir attendre que je passe mon diplôme… Ou juste l’envie de me sortir les idées des bouquins d’anatomie, peut-être.

Et au final, je n’avais pas réussi à tenir avec ce manque longtemps. Je pouvais m’apercevoir rapidement que ma concentration lors des cours ou de mes révisions se perdait à regarder la fenêtre, le monde extérieur, à chercher quoi faire. Je gardai le contact avec Kasuga de mon ancienne équipe, et elle m’avait annoncé qu’elle avait elle-même retrouvé un sensei qui pourrait l’aider à atteindre ses objectifs. J’étais content pour elle, mais je ne pouvais pas réellement la suivre, vu que le dit sensei, comment dire… N’était pas de mon goût ? Milly quant à elle avait finalement trouvé un autre mentor pour l’aider, et bien que l’idée de la rejoindre pour faire partie de la même équipe fût tentante, je me rendais bien compte qu’il fallait que chacun prenne son propre chemin. Me trouver mon propre sensei.

Si je voulais me retrouver un Shinobi en tant que professeur, je devais trouver quelqu’un qui puisse m’aider dans mes objectifs. Hélas, les miens ne sont pas ceux des militaires classiques hélas. Beaucoup souhaiteraient par exemple rejoindre les forces du Ryôdan, être envoyés à l’étranger pour des missions dangereuses ou que sais-je encore. Mais moi, je ne savais rien, mis à part mon envie de progresser dans les arts de la médecine. Autant me servir de cette base d’idée afin de rechercher un mentor.

Je ne m’étais pas rendu compte d’à quel point la tâche allait être ardue. Plusieurs Eisei-nin préféraient rester à l’hôpital de Suna pour soigner les blessés plutôt que de partir en mission, et les rares que je pouvais trouver n’étaient déjà plus disponibles. Pourtant, à force de recherche et de discussions avec les gens autour, un nom semble apparaître qui ne m’étais pas inconnu, même si je ne l’avais jamais réellement rencontré : Yamada Kioshi. Il était une figure du clan du soleil, avec une personnalité… relative, comme diraient certains ? Mais il était apparemment doué dans les arts de la médecine, et pas un amateur qui plus est, les rumeurs disant qu’il aurait même enseigné au seigneur du vent ! Une telle chance… Je ne pouvais pas la laisser échapper.

Après réflexion, je décidai finalement de contacter Kioshi-san par courrier, lui expliquant mon cas et lui disant que je voulais le rencontrer. Mon apprentissage de la médecine, mes talents de shinobi (qu’il devait deviner de par la proximité de nos clans) et ma volonté de progresser auprès de quelqu’un qui pourrait m’aider dans ces deux branches. Je lui avais laissé une date et heure ainsi qu’un lieu, une vaste étendue plane comme il y en avait tant à Suna. C’était dans ces lieux que j’attendais, espérant qu’il ait accepté au moins de me rencontrer, à défaut de m’accepter en tant que disciple. J’étais nerveux, oui, mais je pense surtout impatient de savoir qui était vraiment ce Yamada. Les gens disent beaucoup de lui : imprévisible est un terme qui lui irait bien. Mais s’il était aussi doué dans les soins qu’il était imprévisible… Peut-être qu’il était justement la personne qu’il me fallait ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor. Sam 3 Fév 2018 - 21:05

    Un courrier. Je m’attendais que ce soit de Kawaguchi Amano, qui me signalait avoir terminé son apprentissage théorique pour se tourner vers la pratique. Mais il semblerait que ce soit une autre personne désireuse de se tourner vers l’art de la médecine. La rumeur selon laquelle j’avais pris quelqu’un sous mon aile se propageait-elle ? Ou bien la nouvelle mode tendait vers l’altruisme au lieu du pouvoir ? Serait-ce le résultat des quatre années de paix suite à la rébellion contre l’Empire ? Le désir de combler le vide laissé par la guerre ? Peut-être. Chacun avait ses propres raisons d’emprunter cette voie.

    Et Akuzu Shin devait avoir les siennes. Devrais-je lui enseigner la médecine ? Voici la question qui me taraudait alors que je rejoignais le jeune homme sur le lieu du rendez-vous. Mes pieds nus avançaient tranquillement tandis que le soleil éclairait le chemin. Je posais sur l’Akuzu un regard doux et bienveillant. Je ne venais pas avec un apriori méfiant : ce n’était pas dans la nature des Yamada, mais surtout quelqu’un qui désirait apprendre à soigner ne pouvait être foncièrement mauvais.

    « Bonjour, je m’appelle Yamada Kioshi. Il s’avère que tu souhaites apprendre la médecine, c’est bien cela ? Pour cela, il me faut savoir où tu en es sur l’aspect théorique, l’apprentissage de l’anatomie et de la physiologie.
    Mais avant tout ça, il y a deux autres questions qui m’intéressent davantage : veux-tu te pencher vers la médecine offensive ou défensive ? Et aussi : pourquoi la médecine, tout simplement ? Cet enseignement prend bien plus de temps et d’effort que biens d’autres domaines qui pourraient te faire progresser plus rapidement dans ta carrière.
    Alors pourquoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor. Dim 25 Fév 2018 - 8:16

L’attente se faisait impatiente dans mon être, alors que les éventuels scénario de cette rencontre se jouaient dans ma tête. Les plus positifs me voyaient confrontés à un homme calme et tranquille, un peu bohème comme le clan auquel il appartient. D’autres le voyaient comme le « fou » que certains le décrivaient, excentrique au possible. Parfois ces scénarios partaient dans une direction bien plus déprimante, comme un refus catégorique de mon apprentissage, si ce n’était qu’une tournée au ridicule. C'était ça, attendre que l’inconnu vienne à notre rencontre. Mais pourtant, je me devais de rester à attendre et espérer. Sans ça, je ne pourrais pas avancer.

Mais après plusieurs minutes d’attente, une silhouette arriva enfin à ma rencontre. Une taille assez importante, des cheveux blonds comme le sable, des vêtements dignes des nomades du désert et… Les pieds nus ? Je savais que certains membres du désert, de mon clan compris, aimaient parfois sentir le sable sous leur plante de pied lorsqu’ils étaient en repos, mais de là à en faire son habit de tous les jours ? Mais bon, je ne devais pas juger, si ça se trouve, c’était un détail qui allait me coûter cher…
D’une manière générale, son apparence était donc du même style que lequel j’imaginais : un homme du désert avec une aura passive, limite accueillante. C’était un bon point, j’espérais ne pas tomber sur quelqu’un de dur pour mon enseignement. Mais je me demandais si au final, il serait malgré tout exigeant.

Se présentant pour confirmer ce que j’avais déjà devinais, Kioshi-san décida d’aller droit au but et de ne pas me laisser faire de la petite discussion. Me rappelant le pourquoi je voulais devenir son disciple, il décida de vérifier les connaissances que j’avais en médecine, chose à laquelle je m’attendais.


« - Bien entendu, Kioshi-san ! Actuellement, je suis divers cours à l’hôpital de Suna, comme beaucoup de souhaitant se verser dans la médecine. J’ai étudié le fonctionnement du corps humain et de son système immunitaire ainsi que la plupart des symptômes permettant de deviner la plupart des maladies. Au niveau des soins, j’ai appris à faire des traitements primaires et purement physique. Concernant les soins internes, et bien… »

L’hésitation se faisait dans ma voix, alors que je baissais le regard et posa ma main sur mon autre bras tendu.

« - Je ne suis pas encore apte à utiliser mon chakra pour soigner. Je ne suis pas adepte du Ninjutsu à vrai dire… »

C’était l’un de mes principaux problèmes à l’heure actuelle, mais je comptais bien réussir à un jour utiliser directement mon chakra pour soigner les blessures. Cela demandait de grandes connaissances et un bon niveau de maîtrise, mais j’avais confiance en ma capacité d’apprentissage. De plus, s’il était aussi bon que les rumeurs disaient, j’espérais bien réussir à rattraper mon retard en pratique par rapport à d’autres.
La question suivante me fit hausser un sourcil. « Médecine offensive ou défensive » ? Que voulait-il dire par là ? Prenant le temps d’y réfléchir quelques secondes, je lâchai ma réponse.


« - Hmmm… Je suppose « défensive » ? Je veux me servir de la médecine comme soutien à mes compagnons de combat. Je ne vois pas vraiment ce que vous voulez dire par « offensive », mais si vous voulez dire utiliser mes talents en médecine pour faire des armes… Ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. »

Le serment d’Hippocrate était clair dessus, le savoir médical ne devait être utilisé à des fins nocives, et je comptais m’y tenir autant que possible… Même si en tant que Shinobi, je devrais être amené à combattre. Ce n’est pas quelque chose que j’apprécierais de devoir confronter un ennemi et le mettre hors d’état de nuire… Mais il fallait bien protéger la nation.
Vint enfin une question bien plus pertinente à mes yeux : ma motivation à devenir médecin. Cette histoire était assez peu connue de tous, car bien trop dure ou classique il fallait dire. Pourtant, je n’avais jamais de problème à la raconter. Soupirant un peu le temps de me reprendre, je pris la parole en observant la ville à l’horizon.


« - Dans le monde, la guerre et la violence sont effectivement la cause de nombreuses morts. Cependant, bien souvent, ce ne sont pas sur le coup que les gens meurent, mais parce que leurs blessures n’auront pas été suffisamment bien traitées pour leur permettre de survivre… Mon père est mort ainsi. Une infection survenue après avoir subi une lourde blessure, qui n’a pas été traitée convenablement. Je n’ai pas de haine envers les médecins qui l’ont soigné, ils ont fait ce qu’ils ont pu… Mais justement, c’était juste insuffisant. »

Les yeux brièvement fermés, je repensais à mes vœux, avant d’à nouveau échanger un regard avec le Yamada, bien plus déterminé que je ne l’ai été depuis cette rencontre.

« - Je veux apprendre à éviter cela. Je veux développer mes connaissances contre les maux et maladies. Je veux améliorer mes compétences de soins pour éviter que ce qui m’est arrivé puisse arriver à d’autres… Je veux devenir médecin juste pour aider des gens. »

Un faible silence se fit, alors que mes améthystes ne quittèrent les rubis du Yamada pour juger de ma réaction, avant que je ne quitte volontairement le regard pour raconter la suite.

« - Cependant, si je devais être honnête… Je pourrais tout simplement continuer mon apprentissage à l’école de médecine pour faire ça après tout, mais… Je veux en apprendre plus le plus rapidement possible. Et pour ça, il me faut des accréditations, des accès aux bibliothèques les plus techniques. Ce qui veut dire que je dois rapidement devenir un haut gradé pour ça. Et puis… Si je devais être honnête, la vie de Shinobi telle que je l’ai découverte est bien palpitante. Je mentirais en disant que partir en mission pour aider le village ne m’a pas déplu… C’est pourquoi en plus de développer mes talents en médecine, je souhaiterais également améliorer mes talents de Ninja pour Suna. »

Relevant la tête un instant, je courbai finalement l’échine simplement, émettant ma demande une nouvelle fois, de manière plus solennelle.

« - C’est pourquoi je me présente à vous aujourd’hui. Je, Akuzu Shin, souhaiterais devenir votre élève, Kioshi-san. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor. Mer 28 Fév 2018 - 23:28

    « Mes condoléances pour ton père, Akuzu Shin. »

    Une main délicate posée sur son épaule pour lui intimer mon empathie. Les Yamada avaient toujours été du genre tactile, et il était naturel d’au moins esquisser un geste quand l’on entendait ce genre de récit, quand bien même le regard de l’Akuzu ne vacilla pas.

    « Ta motivation est belle. Celle d’une innocente jeunesse qui n’a pas encore perdu ses rêves, ou au contraire de l’homme mûr dont les événements l’ont poussé à emprunter ce chemin. Qu’importe la raison, c’est un but bien louable.
    Cependant, je me dois de t’avertir dès le départ. »


    Ma main se fit plus insistante comme pour souligner l’importance des mots qui allaient suivre. Mais comprendra-t-il seulement mes mots ? Etait-il suffisamment mature pour faire la différence entre son rêve et la réalité qui l’attendrait ?

    « Un médecin, même s’il peut soigner les maux causés par les ninjas ou les guerres, demeure un homme malgré tout. Il n’est pas tout puissant. Hélas et heureusement. C’est la voie la plus complexe.
    Un ninja prend la vie d’autrui et il parvient à dormir la nuit, à se regarder dans le miroir. Il se dit que c’était une nécessité, que c’était tuer ou être tué.
    Le médecin ne prend pas la vie : il la sauve. Mais il lui arrive de ne pas être à la hauteur, ou de ne pas être arrivé à temps. Alors, et bien trop souvent, c’est comme s’il avait pris cette vie. Mais à la différence du ninja : ce n’était pas par nécessité. C’était parce qu’il était impuissant, trop faible, incapable, … Parce qu’il est simplement humain.
    Nous sommes beaucoup à l’oublier, et bien trop à perdre leurs rêves sitôt l’apprentissage terminé. Nous ne serons jamais capables de sauver tout le monde et cette réalité est dure à avaler. D’autant plus après plusieurs années sacrifiées dans le seul but que cela ne se reproduise plus : de pouvoir sauver des vies. Sauver le monde. Et alors tu auras du mal à te regarder dans le miroir. Bien plus qu’un ninja qui prend la vie. »


    De beaux rêves, une motivation parfaite, mais une bien triste réalité. Voilà ce qui attendait toute personne se lançant dans cette voie, et je me devais de le prévenir. Les cartes seraient alors entre ses mains et le reste ne dépendra donc que de lui-même.

    « Cela arrivera d’autant plus si tu souhaites prendre des raccourcies et aller vite. Ne pas maîtriser le Ninjutsu n’est pas problématique en soi : il existe des procédés via d’autres spécialités. Mais vouloir tabler sur la carrière de ninja, de médecin et vouloir monter en galon rapidement ne pourra t’apporter que plus de cas où tu te retrouveras impuissant face à la situation.
    Attention, je ne te dis pas de choisir entre les différentes voies. Il est bon pour un médecin de connaître aussi la réalité du terrain. Mais tu ne dois surtout pas te hâter. Prends le temps de vivre, de grandir et de murir. Car c’est en allant trop vite que tu te perdras. C’est un cycle très long et ta patience sera mise à rude épreuve.
    Avant Suna, du temps où nous étions nomades, nous devions monter notre tente chaque soir. Tous les matins, nous la démentions pour la rebâtir la nuit venue. A chaque fois la même chose. Mais si nous allions trop vite, la tente s’écroulait sur nous avant l’aube. Prends garde à ce que ta tente soit solidement ancrée avant de t’y installer. »


    Ma seconde main vint se poser sur l’autre épaule du jeune homme tandis que je poursuivais.

    « Akuzu Shin, as-tu pris le temps de monter ta tente avant de lui confier tes nuits ? N’aies pas peur d’exprimer tes craintes ou de faire marche arrière si tu le souhaites. Que la fierté ne t’empêche pas de rester honnête.
    Quel que soit ta réponse, tu n’auras pas à souffrir d’un jugement quelconque de ma part. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor. Lun 26 Mar 2018 - 0:01

Je pouvais sentir la candeur dans l’aura du Yamada. L’homme n’avait pas hésité à me transmettre sa compassion en apprenant mon passé, même si j’avais réussi à surmonter ça depuis longtemps. Il était vrai que mes ambitions paraissaient avec une base assez enfantine, mais je considérais que les raisons les plus simples étaient parfois les plus faciles à suivre pour nous permettre d’avancer. Je n’avais pas à m’aveugler dans une quête sans issus, je ne pensais pas aller dans certains extrèmes (ou du moins, j’essayais) ni même de m’écarter de mon chemin avec une idée aussi basique. Pour moi, c’était le plus simple et meilleur des plans.

Le Yamada compris cependant que je pouvais hélas voir que le côté positif d’une telle voie. Que j’arriverais malgré tout à sauver tout le monde, ou du moins je le pensais. Il me rappela ainsi le paradoxe d’être un Eisenin, chose à laquelle j’évitais, je l’admettais, d’y penser : ils étaient à la fois shinobi et médecin. L’un se doit de se battre et utiliser la violence pour accomplir sa mission, quitte à tuer si nécessaire, alors que l’autre ne faisait que combattre les maux et maladies pour sauver les vies des patients à portée de main. Deux styles de vie aux ambitions plus qu’opposées donc. De quoi ne pas m’aider dans mon moral, évidemment…


« - Je suis bien au courant de l’impuissance que peut avoir le manque de compétences… »

L’attaque de Suna, l’enquête du bateau… Dans les deux cas, j’étais tellement précipité de trouver une solution que j’étais arrivé trop tard à chaque fois. Mon envie d’aller de l’avant avait ruiné les chances que j’avais en main de sauver des gens. Comment je pouvais encore prétendre être un médecin après autant de vie que je n’avais pas pu sauver, alors qu’elles étaient entre mes mains… Même en les regardant aujourd’hui, je pouvais voir du sang, celui des gens que je n’avais pas su aider.

Cependant, il y avait des points avec lesquelles j’avais du mal à être en accord avec lui. La seule raison qui me poussait à gagner en galon n’était pas pour devenir un médecin de renommé directement, mais seulement pour avoir accès aux connaissances les plus avancées le plus rapidement. Je devais parfaire mon savoir médical si je pouvais éviter de répéter les erreurs passées, c’est pour ça que je me battais. Mais après… Il me rappelait justement ma tendance à vouloir sauter le pas et passer à côté des choses que j’aurais du observer. Mes épaules se faisaient tombantes en voyant que même quelqu’un qui ne me connaissait pas a pu deviner mes défauts rien qu’en écoutant mon discours.

Après… il parti sur une métaphore sur les tentes. Hein ? Je le regardais un peu circonspect sur sa déclaration, parce que bien que je comprenais leur objectif… Bah j’étais un peu amusé de l’entendre en parler, surtout qu’effectivement, lui et moi étions tous les deux nomades, donc ce discours me paraissait approprié. Soupirant un peu le temps de réfléchir à comment répondre, je finis par laisser mes bras tombant en détournant un peu le regard.


« - … Je suis le premier à me rendre compte que souvent, je vais trop vite dans mes jugements. Je veux trouver les réponses rapidement, par peur que d’être trop lent, je n’arrive trop tard pour résoudre les problèmes. Cependant… A avancer trop vite, je pars dans la mauvaise direction, et fini par m’éloigner de la réponse. »

Le poing serré, j’étais frustré de ce constat, me rendant bien compte de mon problème. Mais comment je pouvais le résoudre, je voulais tout simplement être utile. Mais bon, malgré tout ça, malgré cet énervement, je ne pouvais malgré tout vouloir continuer. Relevant la tête pour échanger mon regard avec Kioshi, je concluais.

« - Cependant, je refuse d’abandonner cette voie. Je veux apprendre à aider ceux que je peux. Je veux devenir fort, non pas pour combattre mes ennemis, mais défendre mes amis. Je veux continuer d’apprendre pour devenir, non pas le meilleur médecin qui soit… Mais simplement quelqu’un capable de sauver des vies. »

Reculant d’un pas, je me mis à distance suffisante pour pouvoir me pencher en avant une nouvelle fois devant le grand blond.

« - Je vous le redemande alors : Prenez moi en élève, Kioshi-san. Je saurais vous montrer que mes motivations sont réelles. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor. Mer 28 Mar 2018 - 0:03

    La hâte et la précipitation étaient donc bien sa problématique. Dans certains cas, il s’agissait du contraire. La peur de mal faire les paralysait et ils n’agissaient donc pas assez rapidement alors qu’ils hésitaient sur la bonne réponse. Hélas, la véritable voie était un juste milieu entre les deux. Il s’agissait toujours du bon compromis. Tout est poison, c’est la dose qui fait le poison. N’importe quoi en surdose devenait néfaste. De même, en trop petite quantité, c’était inutile. Le compromis. Toujours le compromis.

    « Tu es déterminé. Nous verrons jusqu’où elle te mènera, Akuzu Shin. C’est d’accord.
    Mais redresse-toi nom d’Ichibi. Tu vas me donner l’impression d’être un vieillard si tu continues. »


    La majorité des Yamada n’était pas très portée sur les protocoles. Nous nous adaptions aux mœurs des autres, mais lorsque cela pouvait être évité ça nous arrangeait. Alors voir l’Akuzu s’incliner me mettait quelque peu mal à l’aise. Je n’étais aucunement supérieur à lui : nous étions tous deux des hommes.

    « Bien, à présent que ceci est fait, dis-moi par quoi souhaites-tu entamer ton apprentissage. Où en es-tu ? Le ninjutsu : est-ce la méthode que tu désires apprendre ou préfères-tu une autre voie ?
    Car, comme tu dois t’en douter, je n’ai pas de leçon toute faite sous le coude. Il va me falloir la préparer. Mais pour cela, il me faut quelques informations supplémentaires pour m’adapter au mieux à tes compétences, ainsi qu’à tes envies. »


    Une fois cet échange terminé, il me faudra prendre congé. Non pas uniquement pour préparer cette fameuse leçon, mais aussi parce que mon devoir m’appelait et que j’avais encore des tâches à effectuer.

    En tout cas, Shin n’était pas le premier à venir avec une telle requête. S’était-il produit quelque chose en particulier dans l’esprit de nos jeunes pousses pour qu’ils choisissent de se tourner vers la médecine activement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 164
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor. Ven 18 Mai 2018 - 18:02

Ma rencontre avec le Yamada semblait bien se passer pour l’heure. Enfin, c’était le point de vue que j’en ressortais. Je lui avais présenté mes ambitions et convictions, mais raisons et idéaux. J’espérais que si je n’avais pas les talents qu’il recherchait dans un apprenti, ma détermination puisse au moins faire preuve de compensation et d’assurance pour l’avenir. Je savais que mes connaissances en médecines n’étaient que ça, et que l’application de ces dernières restaient encore de l’ordre de la théorie, mais j’étais certains avec l’enseignement de Kioshi-san, je pourrais aisément rattraper mon retard, et ainsi, accomplir mes objectif.

Mais il fallait croire que l’homme tenait à une chose avant que nous puissions commencer : que je me détende un peu. Difficile à faire quand on me connait. Autant quand je ne suis pas sous le stress, je suis quelqu’un qui se laisse aller à suivre le mouvement de la fête, autant quand il s’agit de situation avec des conséquences assez importantes, je n’arrive que trop peu à garder mon sang froid… Mais bon, je suppose que vu que le plus dur est passé, je pourrais au moins détendre mes épaules, oui, faisons ça !
La question s’orienta ensuite sur ce que je pourrais apprendre à développer. Il était vrai que nous avions sans doute un panel de capacité bien différents, lui et moi, il aurait été donc plus intelligent de commencer à partir dessus.


« - Et bien… Je ne crois pas hélas que j’ai les capacités pour maîtriser un nouvel art aussi facilement. Je veux dire, pourquoi pas à l’avenir, mais pour l’heure je préfère me concentrer sur les deux arts que je maîtrise le mieux : le Taijutsu et le Fuinjutsu.
Concernant le Taijutsu, j’utilise majoritairement le style de combat de mon clan pour me battre, mais essaye peu à peu d’intégrer mon affinité élémentaire dedans, le Raiton. Pour ce qui est de l’art des sceaux… C’est clairement vers cette branche que je compte orienter ma maîtrise de la médecine.
»

Regardant mes mains, l’une d’elle avec un sceau encré dessus, je me remémorais les écrits que j’avais pu explorer et analyser.

« - Pour l’heure, je pense que j’aurais besoin d’une sorte de catalyseur pour effectuer les sorts de soins. Un sceau ou bien même une pilule, quelque chose qui puisse convertir mon chakra pour effectuer les actions que je souhaite, du moins, tant que je ne serais pas capable de le faire moi-même… »

Relevant la tête ainsi, je le regardai avec plein d’attentes, peut-être pas immédiates, mais au moins il saurait ce que je souhaitai de sa part.

« - Que ce soit en tant que médecin ou en tant que Shinobi du Sable, je compte ainsi sur vous pour m’aider, Kioshi-Sensei ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Disciple et mentor.

Revenir en haut Aller en bas
 

Disciple et mentor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Terrains d'entraînement-