N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Dim 28 Jan 2018 - 17:11

Ordre de mission:
 

Suite à l'immense opération table rase, la citadelle eut la chance de récupérer un bâtiment dont la valeur stratégique est plus qu’évidente: le fort de la flèche. Suite à cela, bon nombre de Shinobi plus ou moins expérimenter fut convoquer afin de remettre en état le bâtiment, faire l’inventaire des différentes armes sur place, ainsi qu’une simulation d’escouade d’intervention. Dans mon cas, je fus choisie afin de m’occuper des armes présentes sur place, avec d’autres Shinobi bien entendu. Bien qu’ayant en effet participé à cette opération quand elle eut lieu, je n’ai pas mis les pieds dans ce fort qui apparemment se trouve asses impressionnant et fut le théâtre d’une bataille acharnée entre Iwa et les rebelles.

Lever tôt et largement dans les temps pour être à l'heure du commencement de la mission, je fis un rapide détour dans la forêt méridionale, lieu où j’ai moi-même combattu lors du Tabula Rasa, les lieux étaient encore recouverts de sang par endroits. Allant jusqu’à la clairière qui vus le Senritsu mourir sous une technique de Kosobayui Yu, je fis ensuite demi-tour. Cet endroit est le témoin de ma première réussite en tant que ninja de la roche.

Direction l’atlas central, j’arrive alors sur les lieux pile dans les temps. Le fort est finalement bien plus imposant que je l’aurais imaginé. Est-ce qu’un «ménage» a été effectué avant notre arrivée ? Ou devrais-je me trimbaler chercher des armes dans tout le bâtiment, je n'en sais foutrement rien. Faut dire que l’inventaire me motive pas tant que cela, j’espère au moins rencontrer des gens de je connais cela me rendra cette mission moins barbante.

« C’est donc ça, le fort de la flèche ! »

M’écriais-je en entrant dans la pièce regroupant ceux ayant la tâche de s’occuper de l’équipement sur place. Balayant rapidement l’assembler de mon seul œil valide, aucun visage familier. «Merde!» murmurais-je alors, cette journée sera donc bien chiante au possible. «Est-ce qu’ils s’en rendraient si je m’éclipse une heure ou deux ? » Probablement pas... Moi qui pensais faire des missions bien plus intéressantes lors de mon passage en tant que Chûnin, c’est raté.

« Bon les gars, je me propose pour superviser les opérations ! »

Dis-je alors assez fort pour que la totalité du groupe m’entende. Après tout quitte à remplir cette mission, autant en faire le moins possible. Superviser n’a rien de compliqué a par surveiller ce groupe composé sûrement à quatre vingt pour cent de genins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Dim 11 Fév 2018 - 9:25

« - Quoi ? Tu envoies plusieurs personnes en escouade pour traquer les derniers fuyards, et tu me fous dans le contage des armes ? Tu te fous de moi ?
- J’ai besoin de quelqu’un qui je sais s’amusera pas à foutre le merdier là-dedans pour assurer le taff, et vu ton niveau d’incompétence avec les armes, je suis rassuré.
- Mais c’est pas juste ! Je voulais montrer à quel point je suis une bonne traqueuse !
- Le problème est que ce n’est pas une traque… Mais une chasse.
- … Très bien, j’y vais… »

=============



Aaaaargh, il faisait chier Kazu’ à toujours me remettre au visage le fait que je refuse pertinemment de tuer ! Quoi, on peut pas être une Kunoïchi et faire en sorte de juste capturer sa cible sans la tuer ? Enfin bref, on va se dire que la mission n’allait pas être aussi chiante que l’on pourrait croire, hein ? M’enfin, je suppose que me plaindre toute seule ne changerait rien à ma situation, autant que je fonce en direction du fort pour en terminer le plus vite possible. Et qui sait, peut-être qu’il y aura de l’animation après tout… Quoi, on a le droit d’espérer ?

La bâtisse arriva rapidement à portée de vue, alors que je débarquai avec le convois qui nous avait amener jusque-là. Il fallait dire que rejoindre les terres hautes de l’Atlas Central sans le moindre moyen de transport était plutôt chiant… Maintenant que j’y pense, il me semble que c’était Kazu qui était en charge de la capture ? Je suis vraiment étonné qu’il n’ait pas réduit en cendre le bâtiment, sans doute qu’il tenait vraiment à cette promotion. Oh, pensez pas que je suis dupe, évidemment qu’il attendait quelque chose de cette opération, sinon il n’aurait même pas réfléchi deux fois et aurait fait sauter le bâtiment sans la moindre hésitation.

Sans perdre le moindre temps, je m’avançais dans le fort en essayant de retrouver le groupe en charge de l’inventaire. Plusieurs groupes étaient en charge des réparations causées par l’attaque du fort… Est-ce que c’est des barres de métal qui servaient de soutien qui sont au sol ? Mais qui est le crétin qui pensé à dé- Tu sais quoi, je sais et veux pas savoir. Soupirant un peu plus, je repères enfin le point de rendez-vous et décide de me hâter afin que nous puissions commencer. Cependant, alors que j’arrivai à porter, j’entendis une voix s’élever, voulant se déclarer comme étant le chef du groupe.


« Hmmm… Encore un qui veut se la jouer au kikimeter… »

Ralentissant l’allure, je marchai tranquillement en contournant la scène pour observer par la droite le jeune homme qui venait de parler. Cheveux rouges en bataille, tenues noire et ample… Et un bandeau sur l’œil ? Hey hey hey… Voilà qui en est une chance. Le sourire malicieux, je profitais ainsi de son angle mort pour m’approcher tranquillement vers lui, avant de passer mon bras sur ses épaules et le prendre en tenaille, utilisant le peu de force dans mes petits bras pour l’abaisser, ricanant à pleine dent.

« - Et bien ! Il faut croire que certains veulent jouer les grands garçons ? Désolé mon gars, mais crois pas que tu vas tirer au flanc pendant que tous le monde bosse ! »

Relâchant ma prise sur lui, ricanant de l’avoir remis à sa place à ma façon, je le regardai l’assemblée et le rouquin un instant avant de placer un poing sur mes hanches, l’autre faisant un signe de salutation et de prendre la parole.

« - Yosh donc ! Comme vous le savez, on est là pour faire l’inventaire ! Croyez-moi, je sais que c’est chiant, mais faut qu’on le fasse pour éviter que, je sais pas, un Bakusho se relâche un peu et face sauter la poudre à canon ! »

L’idée de voir Kazu’ péter un câble, lâcher une petite créature d’argile pour se détendre et la faire sauter dans la réserve d’arme à feu était à la fois drôle, effrayante, mais surtout beaucoup trop réelle. Et il était bien plus détendu que la plupart de ceux de son clan…

« - Pour l’heure, essayons de nous répartir à travers la forteresse et de rameuter tous ce qu’on peut. Ils devaient avoir un hangar pour entreposer tout ce merdier, alors on aura qu’à tout caser dedans avant de compter tout ce qu’o a. Et on est motivé en faisant ça, Oooooooh ! »

Le poing levé, j’essayai de motiver les troupes avec un succès… Relatif, on va dire, car je regardai plus vraiment les foules. Non, à la place, j’avais fait une rotation du corps afin de me retrouver face au rouquin, le pointant du doigt toujours avec un sourire moqueur et affirmé.

« - Et pour qu’on s’assure que tous le monde bosse, tu vas venir avec moi, monsieur le Superviseur ! Au passage, je suis Meiko, Mamoru Meiko, Enchantée ! »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Mar 13 Fév 2018 - 10:17

La proposition n’eut pas l’effet escompté auprès du groupe de Shinobi charger de l’inventaire des armes de cet endroit fraîchement acquis par notre village. Il fallait s’en douter, j’ai voulu faire simple alors qu’un discours digne d’un chef de guerre aurait pu les décider. Ils font chier à ne pas me conforter dans ma fainéantise, moi qui me voyais déjà affaler dans un coin entrain de manger une grappe de raisin...

Puis une femme arriva sur ma droite, se coter dépourvut de vision. Je sentis alors que trop tard, son bras autour de ma nuque. Elle m’abaissa alors à son niveau. Je l’admets, bien que cela vienne de mon œil mort, je pouvais voir venir ce genre de chose au moins grâce à mon don pour la détection d’individu, mais ça se saurait si je me trouvais à être quelqu’un toujours sur le qui-vive, j’en suis loin pour être honnête.

Énervé contre moi-même de m’avoir fait avoir, puis remettre dans les rangs si facilement, je l’écoute gardant pour moi toute remarque déplacée. Inutile d’avoir l’air aigri après ce fiasco des plus totals. L’idée dont tout ceci soit afin que mon propre clan évite de tout faire sauter, n’arrange guère mon point de vue sur cette femme se prenant pour je ne sais qui avec son numéro grotesque.

« Mais bien sûr, c’est bien connus les Bakushô sont la cause de tout problème Iwajin. »

Dis-je à voix base ne cherchant pas vraiment à ce que d’autres m’entendent. La réputation des manieurs d’argile est la principale cause de ma volonté à gravir les échelons Iwajin et ainsi, à terme avoir une notoriété me permettant de faire changer les choses. C’est idyllique et peu probable que moi seul puisse changer quoi que-ce soit, mais c’est mon objectif et je ferais ce qu’il faut pour le compléter.

Une fois son petit discours fini, je pense me trouver dans la même incertitude que le reste de l’assemblée. Elle n’est pas un peu trop motivée pour ce genre de tâches . Elle nous donne l’impression que nous partons démanteler une organisation criminelle, alors que dans les faits c’est une tâche fastidieuse qui nous attend. Bien que quelques-uns d’entre eux semblent étrangement galvaniser par son discours, d’autres se trouvent totalement à la ramasse, je leur fis signe de la main gauche leurs faisant comprendre qu’ils doivent y aller.

« Elle voulait dire : plus vite le job sera fini, plus vite on se cassera de cet endroit ... »

Message revu à ma sauce je l’admets, mais il finit par eux aussi rejoindre le troupeau. Alors que je me tourne vers la brune m’ayant volé le contrôle des opérations, je fus surpris de la voir me pointer du doigt, j’ai l’impression qu’elle se fout de moi... Mais elle se présente, Mamoru Meiko donc... Bien que j’aie le sentiment d’avoir déjà entendu le nom Mamoru auparavant je ne saurais en dire davantage.

« T’es du genre à t’exciter pour un rien toi... Si tu souhaitais faire cette mission en ma compagnie fallait juste me le demander, pas besoins d’être aussi théâtral. »

Je lui rendis alors son sourire moqueur avant de commencer à me diriger vers les couloirs du fort afin de trouver les possibles armes abandonnées lors des affrontements ayant eu lieu ici même. Devant la sortie de cette pièce où il ne reste qu’à présent qu’elle et moi, je me retourne vers celle ce nommant Meiko....

« Qu’ai-je fait de mes bonnes manières ! Moi c’est Len et je viens du clan qui apparemment pourrait faire péter les décors par inadvertance... »

Sortant alors de la pièce je pars commencer cette mission qui nous ait confié et ceux en ayant sûrement sur le dos celle qui me surveillera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Lun 26 Fév 2018 - 10:26



« - Allons, une petite vanne en tacle glissé fait pas de mal. »

Il fallait croire que le chûnin qui se voulait être chef du jour n’était pas doté d’un sens de l’humour. Étrange, vu qu’il pensait pouvoir mener le monde à la baguette en se relaxant à rien foutre. Qu’est-ce que c’était drôle de penser qu’il s’en sortirait sans devoir se bouger les fesses… Toujours était-il que je me sentais tout aussi blasé d’être affecté à ce genre de tâche, comme tout le monde. Fallait pas croire, même si je me montrai joviale pour le coup, fallait avouer, on allait se faire chieeeeeer comme des rats morts. M’enfin, on sera beaucoup, y aura moyen de déconner !

Maintenant que nous étions tous répartis pour chercher aux alentours sans encombre, je me concentrais sur le rouquin qui allait être mon partenaire du jour. Selon lui, j’étais un peu trop enthousiaste pour ce genre d’exercice. Bon dieu, s’il savait à quel point je me faisais autant chier que lui, il me prendrait peut être un peu plus au sérieux dans mon job. Mais bon, ce serait peut-être trop demandé pour quelqu’un comme lui. Et voilà qu’il pense que je voulais spécifiquement partir avec lui. Des avances ? Non pas que je sois offensé, je m’en fous un peu, mais je pense qu’il faudrait le corriger sur le point.


« - Ne penses pas que c’est tes jolies yeux, ou plutôt ton joli œil, qui m’a fait venir vers toi. Kazuya m’a bien fait comprendre que si je dois participer à la mission, faut que j’y mettes du miens. Et je ne vois aucune raison pour laquelle tu n’y mettrais pas du tiens également ! »

Les échanges se faisant, nous nous avancions dans le couloir afin d’inspecter les lieux autour et trouver de quoi justifier notre paye. Les murs étaient fissurés ici et là, mais j’avais du mal à croire qu’il s’agissait simplement des répercussions de l’assaut mené par Kazu’, juste des constructions vieillottes qui ont un grand besoin de rénovation. Ce qui me mettait mal à l’aise en vrai, c’était plutôt l’odeur et les traces de sang qui traînaient ici et là. Comme d’habitude, il avait encore fait du zèle… Me mordant la langue afin d’éviter de recracher venin ou tripes, je soupirai alors que je fus interrompu par le borgne qui fini enfin par se présenter… Non sans ajouter une boutade qui me donna envie de répondre en souriant.

« - Ooooh, ne me dis pas que tu m’en veux pour ça ? Allons, même si tu sembles avoir une tête un peu mieux faite que la plupart des Bakushô, avoue que tes cousins sont pas tous des reposés. »

Et je ne disais pas ça comme si j’étais raciste ou quelque chose du genre. Je rappelle que mon mentor est un Bakushô des plus sanguins. Au sûr, il tente de se la jouer « Je suis sombre et posé », mais faut le voir quand il n’est pas capable de s’allumer une clope pour se détendre… En fait, non, vaut mieux pas le voir, sinon ça veut dire que vous êtes à portée pour vous en prendre une. Mais bon, ce genre de frisson d’horreur passé, il nous fallait continuer notre traque de matériaux et équipements.

Les minutes passèrent et nous enchaînions les trouvailles sans réelles valeurs à vrai dire. Des mousquets, des tonneaux de poudres, des sabres et armes de jet. Rien de bien exceptionnel à vrai dire, si bien que souvent, le rouquin pouvait m’entendre baver à force de m’ennuyer. Les allers-retours aux carrioles ne se faisaient qu’avec un entrain modéré que j’avais perdu au fur et à mesure du temps. Heureusement, la discussion avec le rouquin pouvait se faire pour essayer de rendre le moment moins chiant.


« - Alors ? Je suppose que t’es à la charge d’une équipe pour pouvoir te prétendre être notre leader ? Je dois avouer que j’aurais pas pu me proposer, vu que je suis tout aussi feignasse et que les gamins m’insupporte, ah ah ! Sans doute le point commun avec Kazu’ et pourtant il a des élèves, le pauvre… »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Mer 28 Fév 2018 - 11:38

Nous marchons dans les allées à la recherche d'armes possiblement oubliées. L'odeur nauséabonde des combats encore récents n'est guère agréable, que l'ont ais l'habitude ou non des combat et de ce genre de situation. Il n'y a rien à faire, il est totalement impossible de s'habituer à une pareille odeur. Meiko, cette Mamoru m'accompagnant me dit elle-même que c'est a contre cœur qu'elle participe à cette mission, missive ayant le même intérêt que faire sa vaisselle ou autre tâche du quotidien peu exaltante. La mission sera accomplie cela ne fais aucun doute, est-ce que je vais me montrer, motiver ou intéresser ? Que ce soit pour elle ou Kazuya, avec qui elle semble proche, ils peuvent rêver.

Len » Tu n’as pas tord sur ce point, il est vrai que pas mal de Bakushô son trop impulsif ! D'ailleurs, tu as évoqué Kazuya un peu plus tôt, il est sûrement le maître en matière d'impulsivité.

Je ne l'ai jamais vraiment croisé, peut-être quelques fois aperçu, mais il n'est pas rare d'entendre ceux qui étaient à ses côtés parler de ce coéquipier plus que terrifiant et inconscient. Celui qui fonçait tête baissé dans les combats les plus intenses, et ce, sans sourcilier. C'est des fois à se demander comment il a bien pus faire pour survivre à de telles batailles de cette façon, et surtout, je n'ai pas eu vent qu'il est subit d'énorme blessure. Ce type est sûrement la plus grande fierté du clan Bakushô...

Suis-je en charge d'une équipe ... Et quelle équipe ! J'ai l'impression que l'on m'a collée les pires cas de toute la citadelle. Un mec ayant trouver légal de planter un simple civil sans prétention, un gamin aux cheveux blanchâtres capable de littéralement battre en un seul coup un Jônin Iwajin. Puis Jotaro que pour le moment, je n'ai pas vraiment eu la chance de vraiment connaître, bien qu'il soit bien plus fort que la moyenne...

Len » Une équipe... Disons plutôt une sorte de garderie, je ne sais pas pour quelle raison, mais le village à trouver drôle de me donner des Genins, comment dire... Asses spéciaux.. Ce n'est pas simple de se faire un minimum respecté par des types ayant dix fois mes capacités, pour être honnête le seul que je ne voie pas comme supérieur à moi-même, c'est un ancien coéquipier. Pour faire simple, imagine que Kazuya est Genin et que tu es sa cheffe d'équipe...

J'appuie sur l'idée qu'elle connaît le Bras droit de l'ombre de la terre. Nous pouvons facilement entendre l'équipe de rénovation s'activer à quelques pas de notre position. Eux aussi ne doivent pas passer une superbe journée. Qu'est-ce qui serais le pire entre réparer des murs ou ramasser des armes ? A priori, nous nous en tirons pas si mal avec l'inventaire des armes. En parlant d'armes, je vu un tas de Katana à même le sol, à première vue quelqu'un les à pousser sur le coter afin de libérer le passage, l'odeur du sang ainsi que les résidus d'argiles encore dans l'air laisse penser que le massacre fut orchestrer par un membre de mon clan. Un katana n'a rien d'inconnu à mes yeux, mais je l'admets n'avoir jamais essayé ne serait-ce que d'en utiliser un, n'ayant pas vraiment de grande qualités au corps-à-corps.

Je ramasse alors une de ces lames avec ma main dominante, étant la gauche. Avant de me retourner vers la Mamoru, qui comme moi essaye de rendre tout ceci moins barbant.

Len » Ces asses marrants, j'ai participé à quelques combats, fais des jours d'entraînement, et malgré tout, je n'ai jamais utilisé ce genre d'outils... Cela vient sûrement de mon clan, d'ailleurs le nom "Mamoru" ne me semble pas inconnu, est-ce un clan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Lun 26 Mar 2018 - 0:13


Je ne savais pas à quel point l’ennui pouvait se lire sur mon visage, mais bon, je faisais quand même en sorte de le cacher. Après tout, j’étais celle qui essayait de motiver les troupes, si de mon côté je ne me montrai pas moi-même « exaltée » par le boulot, ça allait foutre une ambiance bien pourrie. Enfin, toujours était-il que je pouvais trouver un peu de divertissement avec l’homme à mes côtés. Je sais pas, d’habitude je n’aimais pas les mâles pour… Des raisons que j’aimerais taire. Mais bon, lui c’était un bon gars… Ou alors, c’est l’odeur de l’argile si particulière aux Bakushô qu’il dégageait qui me mettait à l’aise, qui sait.
En parlant de ce détail, le voilà à essayer de soutirer des informations sur Kazu’. Evidemment, j’aurais dû m’y attendre, maintenant qu’il avait capté que je le connaissais.


« - Allons, allons, je ne dirais pas ça de lui… Je dis juste que tu ne veux pas te retrouver en face de lui quand il entend une mauvaise nouvelle en absence de Nicotine, voilà tout. »

Un ricanement ne put se retenir alors que je me rappelais des nombreuses fois où il avait poussé une gueulante pour un rien parce que le bureau de tabac du coin n’avait plus sa marque de clopes. Bon, après, la première fois où c’est arrivé, j’étais mal tombé… Mais bon, à force d’habitude, ça devient un vrai spectacle plutôt qu’autre chose.
Le voilà ensuite en train de décrire son équipe… Le pauvre, je le plaignais. Effectivement, Kazuya se plaignait beaucoup de ses élèves bon à rien, mais au moins, il avait une notion de contrôle assez bonne sur eux. Lui… Avoir Kazuya en élève ?... Non, c’était trop.


« - Pff, Hahahaha ! Ok, j’avoue, celle-là est bonne ! Mon pauvre, t’es vraiment mal tombé ! »

Le travail repris après coup, alors que nous rassemblions les armements les plus basiques des Shinobi, ainsi que de l’équipement plus conventionné pour les soldats lambda. Beaucoup utilisaient ces objets plus en terme de soutien qu’en arme principale, je ne parles même pas de ceux qui pouvaient tout simplement créer leurs propres armes, comme l’a souligné le Bakushô. Mes talents n’étaient pas vraiment faits pour le combat de base, donc évidemment que je devais bien un jour ou l’autre compter sur ces derniers afin de me défaire des dangers.
La discussion se divergea ensuite une nouvelle fois sur un autre sujet, celui de mon clan. Je n’étais jamais à l’aise avec ceci, pour plusieurs raisons. De base, je faisais partie d’un clan n’étant pas du village, donc niveau popularité, ça restait là. Et ensuite… Mes capacités n’étaient pas réellement des plus appréciables pour n’importe qui.


« - C’est en effet un clan, même si nous ne vivons pas tant que ça en communauté comme ceux du village… »

Je restais vague sur le sujet, clairement ayant pas envie de m’étendre sur le sujet, surtout que je n’ai plus réellement de contact avec d’autres Mamoru… Me mordant discrètement la lèvre en détournant du regard, j’essayai d’oublier cet époque et me reconcentrait un peu plus sur notre travail… Ainsi que sur les différentes choses qui m’étonnaient de voir dans cette pièce. Ou plutôt que je ne voyais pas. En effet, dans le local il y avait beaucoup d’armes blanches ici et là, mais aucune arme à feu ou de guerre comme des canons… Alors la question que je me posais était simple.

« - Dit… C’est normal la poudre qui se trouve là ? »

Pointant légèrement du doigt les traces que je voyais au sol, il pouvait ainsi voir un léger tas de poudre noire qui ne laissait aucun doute sur son utilité : de la poudre à canon. Cependant, encore une fois, il n’y avait ni armes à feu, ni tonneau qui servaient de conteneurs. La question était donc la suivante.

« - Si c’est pas là où l’on range les munitions… Pourquoi il y aurait une telle trainée de poudre ici ? »

Très vite, l’idée que ce tas fut placé ici volontairement me vint en tête, et sans doute aussi dans celle du Bakushô. Quelqu’un voulait répartir la poudre ici et là, et à moins que ce soit parce qu’il trouvait ça jolie et voulait faire de l’art contemporain… Cela ne laissait aucun réel bon signe. Il nous fallait fouiller un peu plus pour voir s’il n’y avait rien ailleurs.

« - On doit prévenir les autres, je pense que quelqu’un s’amuse trop à balader les tonneaux de poudre… »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Sam 31 Mar 2018 - 12:33

Finalement, la journée se passe étonnement bien, et ce bien que la mission à, a mes yeux toujours aucun intérêt, tant elle pourrait être confiée au plus incompétent des aspirants ninja. Ceci est en partie dû, au fait que je ne passe pas cette mission seul, mais avec une demoiselle qui je pense, a le même grade que moi. Pour ce qui est de sa force ? Aucune idée, mais si elle connaît réellement Kazuya, j’ose imaginer qu’elle doit être dotée de capacité aussi effrayante que le blondinet. Elle me dit, faire en effet partie d’un clan, bien que ce soit d’après ses dires bien différents que ce que l’ont peu voir dans notre village, le clan Mamoru ne serait pas fan des regroupements, mais plus un amas de solitaires partageant la même capacité. Il est intéressant de souligner que son mentor aurait trouvé plus facilement sa place dans ce genre de clan, tant il se montre si détacher des problèmes actuels du clan que nous partageons.

L’idée qu’un Bakushô puisse naître en dehors du clan, sans même avoir idée du danger de ses paumes… L’idée me fait froid dans le dos, surtout quand l’on sait que même avec les sermons du chef, nous finissons souvent par créer quelques désastres sur notre passage. Un grand pouvoir, implique de grandes responsabilités sans doute …

Nous finissons donc par arriver dans une pièce, endroit où se trouve entreposer énormément d’arme blanche. Rien de bien dangereux en somme, mais l’œil averti de Meiko remarqua quelque chose d’étonnant, un tas de poudre noire finissant en une fine ligne sortant de la pièce. Pour sûr, je n’aurais jamais eu la présence d’esprit de m’attarder sur un tel détaille, à moins que j’en vienne à glisser dessus.

Len » Hum … Les explosifs ont tendance à attirer les plus jeunes d’entre nous. Cela pourrait venir d’un genin, laisser sans surveillance qui ainsi souhaite faire un beau feu d’artifice. [Dis-je avec un brin de nostalgie] Malheureusement ce genre de chose mis dans les mains d’une personne peu voir pas habitué… Bah, c’est hyper dangereux, j’en parle en connaissance de cause.

Ceci annonce rien de bon, il y a énormément de monde dans le bâtiment en ce jour, et peu auront la présence d’esprit de ce protégé si cette traînée de poudre et là, a but terroriste. Il faut l'avouer aujourd’hui serait un jour idéal, énormément de Shinobi pas ou peu expérimenter sont présents, les pertes pourraient être énorme, si une personne arrive à réunir asses de poudre à des endroits précis, surtout que le bâtiment est déjà pas mal endommagé après avoir essuyé la rage de Kazuya.

Alors songeur, en contemplant ce tas de poudre, j’en viens à adopter un discours plus fataliste.

Len » On ne peut pas nier le fais, que ceci est peut-être d’origine terroriste. Une dernière attaque des pro-empire. Mais ceci reste peu probable, le bâtiment est rempli d'iwajin, je vois mal comment ils pourraient détruire le fort sans croisé un membre d'Iwa. [Tournant la tète vers la Mamoru, je finis par me rendre compte que je réfléchissais à voix haute] Désoler, je parle tout seul ! Je serais pour éviter de trop en parler, la plupart risqueraient de paniquer à l’idée que le bâtiment soit proie à péter. Je serais pour, suivre les trace et voir où ça nous mène.

Je sors alors de la pièce prenant le choix de suivre jusqu’où les traces m’emmèneraient et avec un peu de chance, ce sera là où se trouve le coupable, en plus d’être là où sera les tonneaux de poudre, qui sont sans aucun doutes la première chose à retrouver.

Len » Tu peux m’accompagner ou choisir d’aller prévenir les autres. [Un soupir, puis je prends la route, disant alors blasé, ses quelques mots] Et moi qui souhaitais superviser et regarder les autres travaillés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Ven 13 Avr 2018 - 22:51


Comme j’avais pu le deviner, ce n’était pas du tout normal de voir ce genre d’étalage de poudre sur le sol, et encore moins rassurant sur l’identité de qui aurait pu faire ça… Si seulement ça avait été juste un tonneau qui a roulé et qui avait une fuite. Si seulement c’était un sac à patate à poudre foireux… Mais non, évidemment, c’était quelqu’un qui voulait se la jouer fifou à faire des feu-d’artifice. Génial, super, formidable. Laissant mes épaules tomber dans un long soupire, j’essayais de réfléchir aux différentes possibilités qui s’offraient à nous.

« - Bon, le gars doit pas être très loin non plus… Ca fait peu de temps que le fort a été investi, donc on est certains que le gars qui a la poudre ne s’est pas barré de la Flèche. »

Len était bien plus pessimiste que moi sur ce point, à suggérer malgré tout une potentielle attaque terroriste. Je ne voulais pas réellement songer à cette éventualité, car si jamais leur but était réellement de faire sauter le fort… Bah on était un peu dedans la forteresse, donc c’était pas le bon plan que de rester ici à ne rien faire. Il pensa également qu’il nous fallait prévenir les autres membres de l’équipe pour étendre de recherche, mais après, j’avais un doute.

« - Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Déjà pour éviter la panique et l’agitation de certains, mais aussi parce qu’on ne savait pas s’il s’agit de l’œuvre d’un traitre ou tout simplement d’un incident isolé. »

J’espérais réellement que ce ne soit pas le cas, je n’aime pas devoir traiter avec les membres de notre village, qu’ils soient des vrais amis ou alors des cibles à abattre. Cependant, il souleva aussi un autre point assez ennuyeux, car avouons-le, ce serait des plus difficile de trouver des informations sans compter sur l’aide des autres. Heureusement, j’avais une solution pour ça.

« - T’en fais pas, j’ai une idée pour trouver du monde pour nous aider. »

D’un simple clignement des yeux, les iris bruns de mes yeux passèrent à un bleu étincelant, me permettant ainsi l’accès au monde de l’au-delà. Rapidement, j’espérais trouver ainsi les esprits naturels autour, mais la chance n’était pas de mon côté. Les âmes errantes des soldats morts et enragés restaient autour, détestant de voir des Iwajin traîner dans le coin. Mais bon, je me devais de faire comme je pouvais. Usant de mon chakra, me voilà à donner mes ordres en imposant ma volonté.

« - Retrouvez-moi le responsable de cette poudre noir, maintenant. »

Un ton sec mais pas une voix menaçante. Un simple ordre pour être certain qu’ils allaient obéir. Soupirant et fermant les yeux pour me couper la vue un instant, je me tournais vers Len en ayant un léger sourire désolé pour ce qu’il s’est passé, les yeux encore de la couleur du ciel.

« - Désolé… Tu dois te dire que je suis folle maintenant. Mais bon, avec ça, on devrait avoir la meilleure aide pour résoudre cette affaire. Cherchons maintenant ensemble ! »

Je me devais bien de garder mes Tenseigan actives pour me tenir au courant de la situation, ce qui hélas voulait dire voir encore de ces âmes errantes sur notre route. Je savais que j’avais du mal à supporter ce genre de pression, mais bon, la mission avant tout. Me redressant plus fièrement, j’avançai donc avec le borgne à mes côtés, essayant d’ignorer les regards autour pour lui parler un peu, essayant de réfléchir avec lui.

« - Ne le prends pas mal hein, je ne veux pas faire d’amalgame… Mais tu penses que c’est un Bakushô qui aurait fait ça « juste » pour un petit spectacle pyrotechnique ? »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Mar 17 Avr 2018 - 22:43

Elle me rejoint sur l’idée que nous devrons gérer ça, sans pour autant inquiéter la foule. Plus que pessimiste quant à la suite des événements, je ne peux me sortir de la tête l’idée que tout ceci pourrait être l’œuvre, de l’un de ses rebelles impérialiste chasser d’ici il y a encore peu de temps. Quitte à ce qu’ils ne l’aient plus, autant œuvrer pour que personne d’autre ne l’ait, cela me paraît logique, tant je réagirais de la même façon dans une pareille situation. Mais cela voudrait aussi dire, que nous avons mal fais le boulot lors de cette gigantesque opération, et de se fais, quelques fidèles auraient réussi à prendre la fuite.

Alors que me voilà en pleine réflexion sur le pourquoi d’une telle attaque, je pus observer un dojutsu, qui m’étais alors inconnu. Ses yeux deviennent d’un bleu vif, donnant l’impression qu’ils seraient visibles même une fois la nuit tombée. Mes particularités claniques font bien pâle figure au côté de tel pupilles, et bien que leurs capacités me sont inconnues, j’ose penser que leurs pouvoirs sont hors du commun. Par pure curiosité, j’utilise alors mes propres capacités sensorielles afin d’en savoir d’avantage sur ce qu’il se passe en face de moi, mais a pars ce sentiment que le temps s'est considérablement rafraîchi, je ne vois rien, ne sens rien d’inhabituel, tout semble banal et pourtant elle hausse la voix afin de faire obéir une sorte de créature invisible et sans source de chakra propre. À quel jeu joue-t-elle, au juste ?

Alors qu’elle s’adresse de nouveau à moi, me voilà légèrement perdu, ne comprenant aucunement ce qu’il vient de se passer et surtout ce qu’elle a fais. Alors qu’elle m’observe avec ses yeux saphir, j’essaye de me montrer rassurant quant à la façon dont je la voie, après ceci.

Len » Honnêtement ? Je ne sais pas si je dois considérer ce que tu viens de faire comme du génie, ou de la folie, mais si parler dans le vide te permet de retrouver plus rapidement notre amateur de poudre noire, je t’encourage dans cette voie.

Puis elle en vient au sujet sensible qui finalement ne m’étonnait guère, est-ce que tout cela pourrait être dû à un Bakushô un peu trop fan de feu d’artifice ? Sur le coup, je ne sais pas vraiment quoi dire, alors que je sourie lorsqu’elle posa cette question, finalement est-ce vraiment impossible ? Je ne sais pas.

Len » Les Bakushô ont pour passe-temps de faire péter le décor, sympas comme façon de penser. Plus sérieusement, cela m’étonnerait que ça vienne d’un Bakushô, après tout nos capacités nous permettent de ne pas avoir à utiliser de la poudre et tout autre produit explosif. Après si nous parlons d’une explosion à très grande échelle, c’est possible…

Il est temps pour nous de commencer nos recherches, en toute logique et surtout en attendant les soldats fantomatiques de Meiko, c’est tout naturellement qu’il nous fallait savoir jusqu’à où cette traînée de poudre s’arrête, bien que les chances que cela nous amène jusqu’à voleur de poudre noire soit peu probable, il est toujours possible de nous rapprocher de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Dim 20 Mai 2018 - 10:10


Bon, au moins le borgne n’était pas du genre à flipper pour n’importe quoi, c’était un truc qui allait me réconforter, d’une certaine manière. Je m’étais habitué à force à ce que les gens me regardent bizarrement quand je me mettais à parler aux esprits, et je pouvais les comprendre. Mon don ne s’était éveiller que très tard après tout, et si jamais il n’était pas du tout apparu, moi aussi je ferais un regard de merlan frit en observant quelqu’un qui parlait dans le vide. Mais bon, que voulez-vous, c’est comme ça. Certains sont capables de voir les courbures du temps et de l’espace dans l’infinité du moment… Moi je vois des fantômes et des Yôkai, chacun son truc.

Len semblait quelqu’un d’assez détaché à vrai dire. Pas forcément impliqué dans ce qu’il entreprenait, mais malgré tout s’arrangeant pour faire son taff. Légèrement surpris des phénomènes sortant de l’usuel, mais pour autant pas en panique complète. Une compagnie agréable donc en comparaison de la majeure partie des Bakushô au sang chaud (enfin, surtout de un en particulier…). En parlant du sujet sensible d’ailleurs, il prit la chose avec le recul suffisant pour m’expliquer en quoi c’était peu probable. Il était vrai que des gens capables de créer des explosions de manière « naturelle » n’avaient pas de réelle utilité à employer de la poudre.


« - Je vois le genre… Donc hélas, à moins que ce soit des gamins autres qui auraient voulu en piquer pour s’amuser, c’est une personne qui aurait des fins biens plus nocifs. »

Le ton était dit avec le même ton que lui, une sorte de monotonie calme, malgré l’urgence de la situation. Enfin, tu me diras, nous étions tous deux shinobis après tout. Si nous devions paniquer pour ce genre de choses, nous n’aurions pas fini de nous inquiéter, et par conséquent, d’inquiéter la population.

« - « Nous sommes une représentation de la paix pour les civils. Si nous flanchons, ils flancheront plus que nous. »… Ah, désolé, je pensais à voix haute. C’était quelque chose que m’avait apris Kazu’ il y a longtemps. Je repensais à ça parce que… Je me dis que pour les rebelles, il y aurait bien plus d’impact pour les Iwajin et Tsuchijin si nous tombions maintenant plutôt que si on avait foiré la prise du fort. »

C’était une explication comme une autre sur le pourquoi quelqu’un tenterait de foutre sa merde à un moment comme celui-ci. Au final, le responsable importerait peu. Ce qui comptait, c’était de faire passer le message qu’on n’était pas doués…
Mais bon, alors que je me perdais dans mes réflexions, l’un des spectres traversa un mur pour me stopper dans ma course, étant donné que j’étais la seule à pouvoir le voir. Bien qu’il avait encore un visage assez refrogné à vouloir m’aider, il me montra du doigt le mur d’où il venait, avant de partir. Décidant donc de faire confiance à cette piste, je désactivais mes Dôjutsu, dont l’effet et la fatigue commençaient à se faire sentir, et posa ma paume sur le mur qui se trouvait en face de nous, une main passant dans mes cheveux et caressant ma tête pour calmer mes faibles soupirs.


« - Apparemment, quelque chose se passerait derrière ce mur. Dans mes souvenirs, je ne crois pas avoir vu d’entrée pour passer de l’autre côté… Tu penses à un passage secret ? »

J’espérais qu’il n’avait pas remarqué la montée en ton de ma voix, parce que… J’adorais ce genre de choses ! Des passages secrets comme dans les romans policiers dans les manoirs ! Je me sentais gamine à me dire qu’il y avait sans doute un moyen de passer de l’autre côté. Comment, comment on fait ?! Lentement pour ne pas éveiller l’attention, je commençais à tapoter sur le murs en cherchant un moyen de passer… Avec malgré tout un entrain peu contrôlé.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 254
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement. Dim 27 Mai 2018 - 13:35

Bien que nous ayons des doutes, nous ne savons rien de celui, celle ou ce, ayant pu voler ces barils de poudre. Les possibilités son diverses, allant de l’innocent gamin voulant s’amuser un peu jusqu’à un groupe de fidèle à l’empereur déchu voulant d’une façon ou d’une autre montrer qu’ils sont encore bel et bien présents et une menace pour le régime actuel. Que ce soit le premier ou le second cas, notre finalité devra être la même retrouvée les barils et si possible toujours plein. L’idée que ce soit l’œuvre d’un groupe d’enfants se trouve étrangement la pire possibilité, pas pour les risques encourus par le fort dont pour être honnête, je me contrefous totalement. De par une enfance légèrement chaotique et intimement liée aux explosifs, je sais que trop bien les dégâts causés par un explosif non contrôlé et dans des mains inexpérimentées. J’en porte après tout encore les stigmates sur mon visage.

Nous sommes une représentation de paix pour les civils, si nous flanchons, ils flancheront…” Phrase presque typique pour un jeune Shinobi, moi-même, j’ai dû l’entendre quelques fois, bien que finalement, je n’adhère pas forcément à cette façon de voir notre rôle. Cela vient sûrement de mes dernières rencontres avec des civils en étant en mission, les événements au temple Gobi me laissent un goût amer à ce niveau-là.

Len » En effet, j’imagine que ça leur permettraient de passer un message, mais à mon sens, les personnes extérieures seraient bien idiotes de penser à un aveu de faiblesse si nous venions à essuyer une attaque aujourd’hui. Le fort n’est qu’en réparation pour l’heure, les dispositifs de protection sont loin d’être mis en place… Après, j’admets que l’opinion publique est souvent bien loin de la réalité, ça nous offrirait une mauvaise pub de se faire attaquer dès à présent.

Difficile de prédire ce que pourrait bien penser ce ne faisant pas partie de l’armée iwajin, ils ont tendance à voir ce qui les arrange, vos mieux être prudent et désamorcer cette attaque avant qu’elle ait lieu, là-dessus nous sommes tout deux d’accord. Va savoir si nous sommes capables de retrouver les voleurs avant que le pire ais lieu, un doute que se démantèle rapidement quand Meiko semble croire que quelque chose se trame de l’autre côté du mur. Encore une fois, je ne serais dire comment elle en vient à penser cela, mais viens à imaginer que ceci vient de ses pupilles plus qu’étrange. Elle fait allusion à un passage secret, idée saugrenue à mon sens, mais soit elle semble enthousiaste à cette idée et pour l’heure, ces notre seule piste.

Len » C’est plausible… // Dis-je en répondant à cette suggestion d’un passage secret. // Mais honnêtement je ne pense pas qu’en tapotant sur le mur on y arrive rapidement, profitons du fait qu’il y est des artisans pour rénover les lieux et faisons péter le mur.

Pas forcément la meilleure idée qui soit, exploser le mur d’une pièce renfermant des barils de poudre… Cela peut très rapidement se transformer en immense feu d’artifice, mais ayant une ouïe fortement endommagée par les explosions en chaîne faites dans les mines, j’admets me sentir que moyennement capable de trouver un quelconque passage secret en cherchant un endroit sonnant creux. Un œil en moins, une ouïe défectueuse, c’est à se demander comment je me suis spécialisé dans le domaine sensoriel.

Len » Et en admettant que l’on trouve une trappe, t’as un plan pour la suite ? Tu dois t’en douter, mais si j’en viens à utiliser mes capacités il y a des chances qu’il y est des dégâts collatéraux.

Les bras croisés, je la regarde s’amuser à jouer au détective, attendant simplement son signal pour éclater le mur et voir ce qu’il se cache derrière celui-ci. Par contre, ce que je ne sais pas encore, est qu’elle s’approche peu à peu du mécanisme de ce fameux passage secret, et oui elle a raison de se croire dans un roman policier. Ce que je n’avais pas pensé avec ma remarque est que le passage nous mènerait à un vieil escalier qui quant à lui, dirige dans une pièce visible sur aucun plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement.

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort de la Flèche : Inventaire de l'armement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Tsuchi no Kuni :: Atlas central-