N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Un visage amical [PV Shingen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Un visage amical [PV Shingen] Dim 28 Jan 2018 - 23:45

Flashback : A la création de Konoha.

La vie était très compliquée, tous les jours Daiki luttait pour sa survie depuis l’attaque de son village à Tetsu il y a un an. Malgré le temps qui s’était écoulé, ses brûlures étaient toujours douloureuses, c’était psychique certainement mais il avait en permanence la sensation qui les flammes lui rongeaient encore le côté gauche du corps. Le natif du Fer ignorait où en était la guerre, il vivait dans les forêts de Hi depuis un moment maintenant, elles étaient bien plus accueillantes que les montagnes glacées de son pays d’origine.

Une année d’un solitude totale, accompagné seulement par la crainte constante de tomber face à des ninjas ou des criminels qui n’auraient aucun mal à lui ôter la vie. Daiki s’était fabriqué un camp de fortune dans une grotte au pied d’une falaise, il y avait stocké tous ses trésors récupérés pendant son errance, il s’était fabriqué un petit banc avec deux rondins de bois et des branches, il maintenait allumé un petit feu au fond de son abri pour garder une température agréable dans la grotte et il ne sortait que pour chercher à manger et faire ses besoins.

Petit à petit, la folie gagnait son esprit. Dans un état de mal nutrition sévère, les vêtements en lambeaux et tâchés de sang, de terre et d’autres substances non identifiées, Daiki n’allait plus tenir longtemps, ses muscles ne parvenaient presque plus à faire bouger son corps frêle et squelettique.
Un matin, alors que le forgeron se laissait dépérir au fond de son trou, il entendit des éclats de voix qui s’approchaient. En instant il se redressa, boosté par un shot d’adrénaline généré par la terreur qui lui muselait l’esprit. Tremblant, l’ermite s’extirpa de sa grotte pour voir qui pouvait passer si proche de son repaire.
C’était assez étrange, les éclats de voix étaient constants et enjoués… Des ninjas en guerre n’approcheraient pas en étant si peu discrets, c’était donc autre chose. Pétrifié, Daiki tendait l’oreille… Une chanson ! Ces gens chantaient et riaient… Les voix se faisaient de plus en plus claires, Le Tetsujin pouvait maintenant distinguer la voix de femmes et d’enfants, ils semblaient… Heureux ? Ce n’était pas la première fois depuis quelques jours que Daiki repérait ce genre de voyageurs, des familles qui marchaient les bras chargés de vivres et d’objets en direction du centre du pays.

Le Nobura jeta un regard vers sa grotte, il allait y mourir s’il restait quelques nuits de plus… En quelques instants il se décida, il allait suivre ces gens. Daiki attrapa ses affaires et les regroupa pour faire un baluchon qu’il hissa péniblement sur son épaule et il se mit en marche lui aussi, pieds nus et les joues creusées par la faim.

[…]

Animé par une force inconnue, Daiki trouva la force de suivre les voyageurs pendant presque une journée jusqu’à une zone du pays qu’il n’avait encore jamais approché. Au loin, au-dessus de la cime des arbres le forgeron pouvait voir des volutes de fumée s’élever vers le ciel, il approchait d’un village… Daiki accéléra, devant lui d’autres voyageurs jaillissaient de derrière les arbres, tous convergeaient vers ce village en pleine activité.

Encore quelques mètres… Lamentablement, Daiki avança vers les portes. Le village semblait encore en construction. De son seul œil valide, le survivant balaya la foule et son regard s’arrêta sur un homme. La posture droite, ses équipements… Sans peine, le Tetsujin reconnaissait l’attitude d’un samouraï de son pays.

« Je… Ai… Aidez… » - articula laborieusement Daiki en s’approchant du samouraï.

Cet homme était le seul qui attisait la confiance du natif du Fer. La bouche et la gorge très sèche, Daiki ne parvenait plus à parler. Épuisé il s’écroula à quelques pas de sa cible.

A peine conscient, ses douleurs s'éteignirent pour la première fois depuis un an, ses cicatrices n'étaient plus douloureuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 369
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un visage amical [PV Shingen] Mer 31 Jan 2018 - 14:17

La guerre était finie et l’Empire était tombé comme une vulgaire bouse de vache. Il avait été battu par de simples rébellions, bien qu’il fallait admettre que la rébellion de Hi no Kuni n’aurait jamais suffit si les autres pays n’avaient pas rejoins le mouvement. Je n’avais pas participé à cette rébellion par conviction, à vraie dire le sort de Hi no kuni ne m’intéressait pas plus que ça. L’Empire, dans l’absolu, ne me dérangeait pas plus que ça non plus.

J’ai choisi le camp des rebelles pour une question de gloire, ni plus, ni moins. On pouvait dire que c’était bien le hasard qui avait fait que je m’étais retrouvé dans ce pays que j’aidais à présent, mais je n’avais guère envie de retourner à Tetsu. Mes problèmes avec mon clan faisait que je ne voulais guère y retourner, retrouver ce maudit clan me répugnait. J’avais besoin d’en prendre mes distances alors pourquoi ne pas rester ici ?

Le monde changeait et aujourd’hui le pays se dotait d’un village de Shinobi. Konoha grandissait progressivement et j’y voyais là une opportunité de gloire car qui disait village de shinobi, disait village militarisé. Il ne fallait pas douter que les autres pays allaient suivre un modèle similaire, en d’autres termes, il ne fallait pas douter que tôt ou tard les tensions entre les pays allaient apparaître et des guerres se présenteraient.

La paix durable n’était pas ce que je recherchais car mon but était la gloire par les armes et pour se faire, il fallait des guerres. Il fallait être capable de montrer ce que l’on valait dans le combat et être craint pour ses capacités martiales.

Le village en lui-même prenait rapidement forme et unissait autour de lui les gens de tous les horizons, il fallait espérer que cela suffise pour garder une cohésion et une paix interne. L’avenir allait nous dire ce que Konoha valait.

En tout cas pour l’heure je me baladais à travers ce qui devenait le village, observant son évolution et les nouvelles qui arrivaient encore et encore. Il fallait avouer que c’était impressionnant de voir l’évolution et surtout de pouvoir participer à un tel événement historique, peut importe si c’était un village shinobi ou non.

Néanmoins un homme m’interpella, il était vraiment dans un sale état et il semblait avoir besoin de l’aide. Que faisait-il ici ? Était-il un sans abri ? Difficile à dire à ce stade, ceci dit, je n’allais pas le laisser là à crever comme un chien tout en riant. Certes, je ne faisais pas dans la charité, mais ne fallait-il pas toujours aider les gens en besoin ? Du moins dans une certaine mesure.

Je me rapprochais de lui avant de me précipiter en sa direction pour essayer de le rattraper, il était très affaibli et étrangement il avait trouvé la force de venir jusqu’ici pour demander de l’aide.


Monsieur vous m’entendez ? Restez avec nous, vous pourrez dormir plus tard.

Il ne semblait pas blesser, juste fortement affaibli par le manque de nourriture et d’eau. Ceci dit, je n’étais guère un médecin non plus alors je ne pouvais juger. Je regardais les gens autours.

J’aurais besoin d’un peu d’eau et d’un médecin. Dépêchez vous ! On n’a pas toute la journée non plus !

Je l’ordonnais, ce n’était pas une demande. Même si je ne paniquais pas, il n’étais pas question de traîner pendant 3 ans le temps qu’ils se décident de bouger leurs fesses. Finalement un homme me ramena un verre eau que je pris, faisant boire un peu l’homme
.

Buvez, allez y doucement.


Je le laissais boire un peu, à son rythme.


Vous vous appelez comment ? Demandais-je d'abord, le laissant répondre avant de poursuivre. Vous venez d’où ?

Autant essayer de mener la discussion pour qu’il ne perde pas la conscience en attendant un médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Civil
Messages : 18
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Un visage amical [PV Shingen] Ven 2 Fév 2018 - 20:10

Sa vision devenait de plus en plus trouble alors qu’il s’approchait du samouraï. Au ralenti, Daiki se vit tomber en avant et alors qu’il attendait le choc, les bras du soldat le rattrapèrent et l’aidèrent à s’allonger en douceur. La respiration saccadée par la fatigue, Daiki ne pouvait plus prononcer un mot distinct. Ses mains tremblantes se posèrent sur le verre que lui tendait Shingen, avec une grande difficulté il porta le gobelet à ses lèvres desséchées. Après une première déglutition compliquée, l’ermite se redressa brutalement et avala toute l’eau d’une traite.

« Me.. Merci.. » - dit-il en toussant.

Du revers de la main, le forgeron essuya la sueur sur son front en fixant son nouvel ami de son œil pâle. Il tendit le verre vide à l’homme qui l’avait rapporté au samouraï,

« Encore un… S’il vous plait… - demanda Daiki avant de se tourner à nouveau vers Shin. – Je me nomme Nobura Daiki… Sans craindre de me tromper, je peux dire que comme vous… Je viens du pays du Fer. » - continua le survivant, haletant.

C’était étrange de parler à nouveau avec quelqu’un après cette année d’isolement et d’errance. Daiki avait du mal à trouver ses mots, l’air perdu il regarda autour de lui, tous ces gens qui s’activaient à dresser poutres en bois pour des structures de maison, d’autres transportaient des briques en pierre, le natif du Fer n’avait encore jamais vu un chantier de cette envergure, lui qui n’avait jamais voyagé dans les plus grandes villes de Tetsu.

« Où sommes-nous ?... Comment vous vous appelez ? » - demanda Daiki dont la respiration ne semblait pas s'améliorer.

Le troisième homme apporta un nouveau verre d’eau au forgeron qui l’avala encore d’une traite. L’eau qui coulait dans sa gorge était une sensation tellement agréable après une si longue période de déshydratation sévère. Il ne manquait plus qu’un banquet pour que Daiki retrouve tout son aplomb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 369
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un visage amical [PV Shingen] Dim 4 Fév 2018 - 22:13

Tel un assoiffé l’homme vida le verre avant d’en redemander un autre, manifestement il n’avait plus beau depuis bien longtemps. Je n’allais guère être étonné s’il était affamé également, mais c’est un problème qu’on allait pouvoir régler un peu plus tard. Avant qu’il ne puisse avoir son second verre, il se présenta. J’étais étonné de voir un autre citoyen de Tetsu dans ce pays, mais peut-être était-ce pour cette raison qu’il avait survécu. Après tout, nous n’étions pas un peuple de fragiles. J’affichais un petit sourire.

Enchanté Daiki, je suis Taira Shingen. Je ne m’attendais pas à croiser une autre personne originaire de Tetsu ici, mais c’est certainement ce qui vous maintien en vie.


Il reçu son autre verre d’eau qu’il buvait, il semblait reprendre quelques forces. Manifestement il avait surtout besoin de boire et de manger un peu, voir même beaucoup en fait. Étrangement il ne semblait pas savoir ce qu’il foutait ici ni où il était réellement, mais il avait certainement sa raison.


Nous sommes à Hi no kuni, mais j’imagine que vous le savez. Le village en construction ici est Konoha, mais il est encore très jeune.


Je le laissais reprendre quelques forces.

Vous savez vous lever ? J’imagine que vous avez faim, je peux vous inviter pour manger quelque chose, je vais payer. Je ne vais pas vous laisser crever comme un chien non plus.

Je l’aidais à se relever avant de l’emmener à un des rares restaurants qui étaient déjà debout dans ce village. On ne pouvait leur en vouloir, après tout la priorité n’était pas un restaurant mais bien l’infrastructure de base. Il allait aussi falloir lui racheter quelques vêtements car on ne pouvait pas dire qu’il était présentable à ce stade, ainsi les gens éviteraient de se demander d’où il sort. Bien que les gens du restaurant semblaient plutôt étonné, ils ne disaient rien. J’étais là et j’allais payer, cela devait leur suffire et si non… Ils pouvaient bien aller se faire voir.

Prenant place dans le restaurant, je regardais ce qu’ils avaient à proposer.


Prenez ce que vous voulez, je vais tous payer.

Je doutais de toute façon qu’il avait quoi que se soit pour payer, ceci dit, j’étais curieux de son histoire. Cette cicatrice qu’il avait au visage sous-entendait qu’il en avait vécu des choses, mais il ne semblait pas être un combattant.

Parlez moi un peu de vous, j’imagine que vous n’êtes pas ici par pur plaisir de découvrir le paysage de Hi no kuni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un visage amical [PV Shingen]

Revenir en haut Aller en bas
 

Un visage amical [PV Shingen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks-