N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'homme de Kuro-sama [Seigneur du Vent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 261
Rang : B+

Message(#) Sujet: L'homme de Kuro-sama [Seigneur du Vent] Mer 31 Jan 2018 - 18:57

Contexte:
 

Je me laisse choir sur mon lit piteux, inspirant longuement. C’était une longue journée.

*Ne le sont-elles pas tous?* me dis-je, cynique.

Je me défais de mes bottes en les poussant avec mes pieds, grimaçant en se faisant puisqu’elles refusent d’obtempérer. Une fois libéré des chaussures, j’expire. Enfin, après l’entraînement, les règlements de comptes, la poursuite d’un compétiteur de Kuro-sama et la complétion d’une petite mission, je peux me détendre. Bientôt, je devrai aller rejoindre le Kanzetsu pour l’événement auquel nous a invité Ruri-sama, mais, entre temps, j’ai le loisir de quelques journées sans occupation.

Quelqu’un cogne à ma porte, me faisant grogner la cigarette au bec, le briquet à un centimètre. Je soupire et me lève d’un bloc, prêt à insulter celui ou celle qui ose me déranger durant les quelques heures de détentes que je me suis octroyé.

J’ouvre brusquement, affichant un air malveillant, et découvre un Shinobi revêtant son bandeau et sa pochette d’accessoires. Avant que je ne puisse l’envoyer paître, il prend la parole autoritairement.

« T’es convoqué au Palais. Le Seigneur du Vent veut reprendre votre rendez-vous. »

Évidemment, son tutoiement me fait tiquer. Par la suite, j’observe le messager pendant un moment, réfléchissant à la meilleure approche, puis, drastiquement, je me calme. Je ravale ma frustration en me disant qu'il faut que ça ait lieu.

« Bien, » dis-je, neutre. « Donnez-moi un instant. »

Je ferme la porte. J’allume la cigarette en enfilant mes bottes. Mon bandeau officiel de Ninja de Suna installé à mon bras comme un brassard militaire, je suis prêt à sortir et affronter l’armée du désert. Avant de sortir, j’ouvre l’armoire sous mon lavabo et lève le faux-mur. J’en retire plusieurs rouleaux de papiers. Ensuite, dans le tiroir, je prends une large enveloppe brune qui, habituellement, sert aux paiements et, après avoir déroulé et défroissé tous les papiers, je les glisse à l’intérieur et celle le tout avant de le glisser dans la manche de mon manteau. Je teste la stabilité du tout, m’assurant que l’enveloppe ne tombe pas, avant de rejoindre l’homme. J’attrape par automatisme les deux sabres se trouvant sur le coin du mur.

D’un hochement de tête commun, sans prononcer un seul mot, nous nous mettons en route. C’est une nuit fraîche – pour un climat désertique - et nous avons un bon chemin à faire avant d’atteindre le palais puisque le quartier résidentiel où se situe mon appartement miteux se trouve à l’opposé du village, plus loin encore que le Centre-Ville.

Durant tout le trajet, nous n’échangeons absolument aucun mot. J’entrevois certains criminels et partenaires d’affaires, du coin de l’œil, qui s’interrogent sur la nature de ma présence avec le Shinobi. En sortant du parc avec la Grande Fontaine, j’aperçois Nataro avec Tachimoro. Les deux hommes me sourient, connaissant mes liens avec l’ordre établi. Quoi qu’il en soit, je ne réagis pas à quelconque expression, propos ou action. Je reste de marbre. Il est certain que notre binôme est surveillé et suivi; je ne veux pas mettre en branle quelque chose que je ne peux pas contrôler.

*Je crois qu’elle me pavane. Il est possible que son objectif soit de voir qui réagit à ma présence. Elle veut peut-être que j’agisse ou que je réagisse. Là n’est pas le temps. Elle peut bien tirer les conclusions qu’elle veuille!*

Nous arrivons finalement au Palais où mes armes me sont confisquées, comme la dernière fois. Entouré de trois autres Shinobi, nous montons à l’étage où se trouve les bureaux du Seigneur du Vent. Le premier me demande respectueusement de patienter à quelques pas de la porte alors qu’un second cogne doucement et l’entrouvre.

« Buyuu Eiki présent pour sa convocation, votre altesse. Je le fais entrer? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
Suna
avatar
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1390
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: L'homme de Kuro-sama [Seigneur du Vent] Mer 7 Fév 2018 - 15:08


La clémence. Cette vertu dont je faisais preuve beaucoup trop souvent à mon goût.
Cette notion qui, une fois de plus, avait épargné un homme pourtant mis aux arrêts pour sa corruption et ses pieds traînant dans les affaires sinistres du pays. L'envers du décor. La face cachée de l'iceberg dont je voulais éradiquer la moindre particule.

Cependant, évidemment, mon pardon n'était en rien altruiste. Il avait eu beau purger sa peine, cela ne me satisfaisait aucunement qu'il puisse reprendre une vie de quiétude en oubliant ses frasques passées. Bien au contraire, je me servais depuis lors de son implication au sein du réseau noir pour mieux le démanteler. Il était mon infiltré et n'avait guère le choix.

Ce rendez-vous pour en fixer les règles et les limites, nous aurions déjà dû l'avoir il y avait quelque temps. Malheureusement, il avait été comme qui dirait repoussé a cause d'une attaque terroriste sur la capitale... J'ignorais si l'ancien détenu avait un quelconque lien avec ce dernier ou s'il était simplement du genre à se trouver au mauvais endroit au mauvais moment mais si la moindre chose perturbait notre rencontre du jour, je lui arracherais le cœur sans sommation, dans le doute.
Il était, de toute façon, déjà sous surveillance sans forcément le savoir et cela, depuis qu'il avait quitté les geôles. C'était quelque part désolant mais rien de suspect ou de malintentionné ne ressortait de ses actions pour l'heure...

Assise en terrasse du jardin suspendu du palais, je profitais de la clarté nocturne accentuée par quelques lampes diffuses. A mes pieds était couchée l'une des panthères issue de la portée née peu avant ma reprise du trône et qui avait déjà bien grandi. L'un de ses frères était d'ailleurs entre les mains d'Oniri désormais tandis que les deux autres vaquaient à leurs occupations dans l'enceinte Seigneurial.
Après tout, j'avais un lien particulier avec les chats... comme en témoignait mon pacte kuchiyose.

Profitant de la vue, surplombant tous les autres bâtiments de la capitale, un garde vint m'annoncer l'arriver de l'homme, le faisant entrer.
Nul bureau derrière cette porte, seulement quelques fauteuils abrités sous une toile blanche tendue en triangle au dessus de nos têtes pour se protéger du soleil en pleine journée : autant dire que son utilité devrait attendre quelques heures à la vue de l'astre nocturne déjà bien en place.

Mon regard convergea vers l'invité du jour, tout comme les pupilles ambrées à mes pieds, la panthère relevant doucement la tête face à ce nouveau venu. La gratifiant d'une légère caresse pour lui intimer que rien était a craindre, je désignai de la main l'un des fauteuils libres pour l'inviter à s'asseoir.

« Buyuu Eiki... J'ai tellement entendu parler de vous... Certainement un peu trop. »

L'avisant d'un léger sourire, les jambes croisées, je cherchais son regard.

« J'imagine que vous avez une idée sur la raison de votre venue ici, n'est-ce pas ? Voilà déjà quelques temps que vous êtes libéré sous conditions. Je souhaite en obtenir les résultats à présent. »


J'espérais pour lui qu'il n'était pas venu les mains vides. Malgré tout, un sourire s'étira de mes lèvres.

« Peut-être vous vaudront-ils davantage de liberté ou au contraire... plus aucune. »



We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 261
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: L'homme de Kuro-sama [Seigneur du Vent] Mar 13 Fév 2018 - 18:53

À ma grande surprise, lorsque l’homme me somme d’entrer, je découvre une nouvelle partie du Palais Seigneurial. Je fronce les sourcils, un instant, cherchant à comprendre comment j’ai pu perdre mon sens de l’orientation à ce point. L’image de l’endroit où j’ai affronté le flûtiste masqué me revient en tête.

*Non, ce n’était pas ici… Je crois,* pensé-je tout en chassant les images négatives de mon esprit en clignant rapidement des paupières.

Devant moi, il n’y a que le Seigneur du Vent et son grand félin. Les deux m’observent pendant un moment. Puis elle m’indique un endroit où m’installer. Je hoche de la tête, souris doucement et m’assoie alors qu’elle prend la parole, ayant une sorte de ton désobligeant et blessant. Évidemment, à mon habitude, je tique légèrement.

J’aurais dû m’attendre à ce genre d’accueil. Il est vrai que les Sunajins agissent souvent ainsi face à moi, avec arrogance ou avec xénophobie. Les seuls qui ne m’ont jamais jugé de la sorte ont été des brigands et des criminels.

Réalisant qu’elle cherche à me déstabiliser de son regard, je fixe mes yeux dans les siens.

« La menace est inutile, Seigneur, » lui dis-je, cherchant à cacher mon irritation.

Reprenant mon calme, je glisse ma main dans mon par-dessus, faisant signe avant l’autre qu’il n’y a rien à craindre.

« J’ai plusieurs noms, » continué-je en sortant un carnet de note de la poche intérieure. « Il m’en manque beaucoup parce que je suis encore tout en bas de la hiérarchie, malheureusement, mais vous pouvez déjà commencer à surveiller ceux-là. »

Je tapote le calepin et le dépose sur le bras du fauteuil, incertain du décorum ou de la marche à suivre.

« J’ai fait une liste de quelques bandes, partenaires, des noms des familles principales et de quelques-uns de leurs membres que j’ai pu confirmer. Je les ai classés sous forme d’organigramme. J’ai aussi documenté leur système, ça pourrait sûrement vous êtres utile. Pour tout ce qui est des détails comme de leurs descriptions physiques, cachettes et si certains ont des capacités spéciales, je n’ai pas pu confirmer quoi que ce soit. J’ai quand même laissé des notes sur les rumeurs qui courent. »

Je croise les bras, soutenant toujours l’intense regard de la dirigeante de Kaze.

« Je vous suggère humblement de ne pas frapper partout en même temps, car ça aura pour résultat de rendre plus compliqué mon travail, car tous les autres seront plus prudents et plus subtils encore, » continué-je en croisant la jambe sur mon autre. « C’est tout ce que j’ai découvert concernant l’organisation de Kuro-sama qui semble gouverner le monde de l’ombre de Kaze. Si vous voulez plus d’information, je devrai m’impliquer d’avantage. »

Je marque une pause d’une seconde, cherchant à dénicher la moindre émotion dans son regard écarlate.

« Vous vous doutez certainement de ce qu’une implication plus grande signifie, Seigneur du Vent-dono, » conclus-je en inclinant ma tête de quelques centimètres à peine en guise de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/crusifyx
 

L'homme de Kuro-sama [Seigneur du Vent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Palais Seigneurial-