N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Entretien au palais [Yami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Message(#) Sujet: Entretien au palais [Yami] Sam 3 Fév 2018 - 12:00

La Seigneuresse Ketsueki m'avait répondu concernant ma demande à rejoindre sa garde personnelle. Un Medjay en l'occurrence. Sa réponse, plutôt positive, comportait des compliments à mon égard. En tout cas, j'en décelais, à échelle d'une Ketsueki de sa trempe. Notamment sur ma performance d'avoir ramené le poison, et mon efficacité en tant que shinobi du sable. Elle acceptait donc de me recevoir. Et dire qu'à une époque pas si lointaine, pendant les guerres impériales, je pouvais lui parler d'égal à égal sans qu'elle soit ma supérieure. Mais la position de seigneur du vent imposait le respect.

Dès le lendemain de la réception de la lettre, je trouvais un moment dans mon emploi du temps pour venir lui rendre visite au Palais Seigneurial. C'était bel et bien le bâtiment le plus impressionnant de Suna, et même de Kaze. Certaines ruines de civilisations anciennes pouvaient l'être aussi, mais elles n'étaient pas aussi prestigieuses et entretenues malheureusement... Face à l'édifice, qui ressemblait à un assemblage géométrique parfait de plusieurs bâtiments aux courbes maîtrisées, on se sentait petit et minable. Et pourtant, en tant que jônin, je m'y rendais souvent pour diverses affaires concernant mon travail.

Je pénétrais le palais, il était environ seize heure, et le soleil était légèrement plus faible qu'en milieu de journée. Néanmoins mes yeux mirent un petit moment à s'adapter à lumière plus faible à l'intérieur. Je me rendis à l'accueil "officiel" où quelque personnel administratif travaillait à accueillir, renseigner, et tenir parfaitement leur rôle. Ils étaient au moins trois ou quatre, permettant un flux rapide en cas de grande influence. Aujourd'hui j'eus de la chance, car il n'y avait pas d'attente.

- Bonjour, j'ai rendez-vous avec notre seigneuresse Ketsueki Yami s'il vous plaît. De la part de Yamada Tetsui. Elle m'a dit de me faire annoncer à l'accueil...

Je lui montrais mon bandeau ninja accroché à mon bras gauche. La dame eut la preuve que j'étais au moins jônin et que ma demande était sérieuse.

- Oui, patientez un instant. Je signale votre présence en haut. Vous pouvez allez attendre un peu sur les banquettes un peu plus loin.

Elle bidouilla quelque chose, et un télégramme fut envoyé directement dans les bureaux proches de la Ketsueki.
Cette dernière fut ainsi prévenue de ma présence, et je n'eus plus qu'à attendre.

- Merci.

Sur ces banquettes d'attente, bien confortables, je m'assis. Face à moi se trouvait une petite table basse de haut design, sur laquelle on trouvait quelques brochures et quelques revues. Une brochure " Tourisme à Suna " attira mon attention. Et je commençais à la feuilleter en attendant.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1451
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entretien au palais [Yami] Lun 12 Fév 2018 - 15:29


Il était seize heures. L'heure de la pause pour certains mais surtout pratiquement l'heure du début de l'activité au sein de Kaze.
La morsure du soleil était en effet si puissante, même pour les natifs, qu'il valait mieux démarrer de manière optimale la journée a partir de cet instant, alors que la déclinaison de l'astre diurne s'amorçait progressivement, rendant le tout plus confortable et moins pénible.
Tout étranger était sans doute perturbé par notre rythme de vie suivant celui du désert et bien différent du sien.
La nuit et sa fraîcheur, ici, annonçait le début de l'effervescence tandis qu'aux premières lueurs du jour, bons nombres en profitaient pour s'adonner à un sommeil réparateur plutôt que de luter contre une chaleur incandescente.

Personnellement, je m'attelais à la tâche de jour comme de nuit, étant entraînée comme tout bon shinobi à endurer les rayons meurtriers s'il ne pouvait être fait autrement. Et, malgré l'activité réduite en présence du soleil, certains demeuraient toujours à leurs postes, du plus fidèles protecteur du pays jusqu'au commerçant prolifique.
Tout le monde n'avait en effet pas la chance de jouir des capacités des Yamada. Celui que j'allais probablement recevoir sous peu avait sans doute amorcé sa journée bien avant la plupart des Kazejins.

Ayant quitté mon bureau depuis peu lors de son arrivée annoncée, délaissant les papiers et les demandes successives des différentes sections administratives ayant attrait à l'économie, la justice, les armées ou encore la santé, je m'étais rendue sur l'un des nombreux jardins suspendus en terrasse du Palais, offrant un cadre mirifique de part ses palmiers, sa végétation éparse ainsi que ses toiles triangulaires blanches tendues au dessus de ma tête sous le salon extérieur, protégeant une fois de plus des affres du soleil.
La salle d'audience n'aurait en effet pas été propice à cette réunion plus... personnelle. Il ne s'agissait pas de demande concernant le pays au sens propre mais pour intégrer ma garde rapprochée.
Les Medjaÿ seraient mes accompagnateurs quotidien dans mes déplacements, supérieurs aux autres gardes du palais : ils étaient l'élite. Des hommes en qui j'étais capable de placer une certaine confiance de part leurs capacités et caractère.

Bien que la demande de Tetsui m'avait surprise, j'en fus satisfaite et cela pour la principale raison que je le connaissais bien avant ma prise de poste. Il n'était pas de ces rats voulant se rapprocher de moi pour jouir de la montée dans les hautes sphères. Pour autant, il aurait été prématuré et erroné de dire que je lui allouais pleinement ma confiance. J'avais beau connaître également son frère - et cela étant peut-être justement le problème – que je ne me laisserais pas tromper ni aveuglée.
C'était en soi, justement parce que je possédais des liens avec les deux frères que j'avais conscience de leur haine sous-jacente à l'encontre des miens, l'aîné la contenant plus facilement que le second.
En effet, les Ketsueki avaient ralliés les Yamada à eux contre les Kawaguchi, lors de la grande guerre clanique, et cela sous la contrainte. Une donnée a prendre en considération dans le calcul du capital sympathie que je pouvais éprouver pour ces deux là, dans une certaine mesure.

Deux gardes à la peau halée et vêtus d'uniformes amples propre aux apparats locaux accompagnèrent Tetsui jusqu'au jardin suspendu, refermant la porte derrière eux en quittant les lieux et se remettant en poste devant elle, nous laissant seuls.

Assise sur l'un des fauteuils, vêtue d'une robe rouge ouverte sur le ventre, je lui désignais de la main le fauteuil adjacent au mien, tandis que, déjà, une servante vint me servir un thé et en proposer également à mon convive du jour.

« Cela fait longtemps, Tetsui. »

D'une main, j'attrapai la tasse fumante tandis que mon regard convergea vers la cité en contrebas de notre position dans les hauteurs. Au loin, il nous était même aisément possible d'apercevoir le désert par delà les remparts de la capitale.

« La vue n'est pas déplaisante n'est-ce pas ? C'est pour tout cela que je me bats chaque jour, et cela depuis bien avant mon titre de Seigneur. Vous aussi, et pourtant, vous m'avez fait part d'une demande pour faire parti de ma garde personnelle rapprochée... »

Mon regard écarlate chercha le sien alors qu'un sourire non dénué d'intérêt se dessina de mes lèvres.

« Pourquoi cela ? La vie sur le terrain vous a lassé ? Vous préférez désormais assurer la sécurité et être présent dans des cadres plus officiels ? »

Sirotant une gorgée de mon thé légère afin de le goûter pour être certaine qu'aucun malin n'aurait cru bon vouloir m'empoisonner de nouveau, je l'avisai de manière soutenue, marquant mon étonnement.

« Et comment se portent vos pachydermes ? Il me semblait avoir mentionné dans ma réponse que vous pouviez tout a fait venir avec l'un d'eux pour qu'il prenne part à la conversation. Vous êtes vous lassé de leur présence également … ? »




We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Entretien au palais [Yami] Lun 12 Fév 2018 - 18:16


Deux gardes vinrent me chercher pour m'accompagner jusqu'en haut. Au travers des couloirs et multiples escaliers, j'arrivais finalement à un endroit complètement différent d'une salle d'audience comme je m'y attendais. Il s'agissait de jardins en terrasse, avec des palmiers bien rangés et une végétation maîtrisée. Un salon d'extérieur parfaitement meublé pour les besoins du palais se trouvait là, et Ketsueki Yami m'y attendait. Sa tenue était bien différente en qualité de seigneur du vent que lorsque nous combattions l'Empire au sein de la rébellion. C'était la première chose que je remarquais, sachant pertinemment que l'habit ne faisait pas le moine. Je vins m'installer sur le fauteuil comme elle m'y invita.

« Oui ça fait longtemps, Yami. »

J'allais demandé à quoi était le thé fumant qui était servi sur la table mais me ravisai. C'était peut-être un peu trop familier à poser comme question. Ici j'étais un invité du palais, de sa seigneurie, pour parler de choses sérieuses. Je n'étais pas au salon de thé avec n'importe lequel de mes amis, ou un autre Yamada. Yami me montra la vue qui s'offrait à nous depuis la terrasse, mais je m'en fichais un peu. Je pris la peine de regarder tout de même ce paysage que je connaissais déjà en acquiesçant à sa remarque. Je ramenai ensuite la tasse jusqu'à mes lèvres et bus une gorgée qui passa tranquillement sans me brûler, tandis que ma supérieure hiérarchique embrayait sur ma demande pour rejoindre sa garde personnelle.
J'écoutais sa suite de questions en affichant un léger sourire. Je la laissais terminer entièrement.

« Non le terrain ne m'a pas lassé, et je compte bien y retourner dès que nécessaire. Seulement je me suis dis que je ferais bien l'affaire en tant que Medjay et qu'il y avait pas meilleur candidat que moi. En plus, les shinobis trop puissants ne candidateront certainement jamais pour un poste pareil. »

Autant y aller à fond dans ce que je pensais plus ou moins.

« Mais plus sérieusement, avec les ennuis survenus à Suna dernièrement, j'ai envie de participer à votre sécurité. Si vous veniez à perdre votre rang ou votre vie, qui sait dans quelle situation politique se trouverait Suna et Kaze no Kuni. On assisterait alors à des guerres intestines entre les différents prétendants à la direction du pays... Enfin bref, je préfère m'éviter ce défilé de salopards en vous gardant en vie. Ainsi que des morts inutiles. »

Une légère pause.

« Je dois dire aussi, que je trouverais intéressant d'assister à des cadres plus officiels. »

Elle n'était pas au courant pour les éléphants.
Fallait-il que je lui dise maintenant ? Ou que je cache la vérité inutilement encore un moment ?
Le moment était venu, ils me l'avaient annoncé quelques jours plus tôt, mais je m'étais préparé à l'idée depuis un bon moment déjà. Après tout, n'était-ce pas le « contrat » que j'avais passé initialement avec eux ?

« Euh, pour les éléphants... Le pacte que j'ai passé avec eux s'est plus ou moins terminé. On peut parler de grande pause. Je possède encore le pacte, sur le papier ma signature de sang est toujours là. Mais c'est qu'à l'origine, lorsque j'ai signé le pacte avec eux, on s'était mis d'accord sur les termes du contrat : ils m'acceptaient comme leur maître pour aider à débarrasser Kaze no Kuni de l'Empire, et ils m'accordaient ensuite quelques années pour s'assurer qu'aucune autre menace de la taille de l'Empire ne revienne dans les parages. Aujourd'hui, il semble que pour eux le pacte n'a plus de raison d'être, et je n'ai rien à y redire. Ils prennent donc des vacances, et je les appelle plus. » terminai-je en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1451
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entretien au palais [Yami] Mer 28 Fév 2018 - 22:07

Son discours me fit étirer un sourire malgré ma surprise.
Le Yamada avait bien plus confiance en lui que je ne l'aurais cru, affirmant même qu'il n'y avait pas meilleur candidat que lui... Il était temps de le faire redescendre de son piédestal...

« Il y a assurément meilleur que soi quelque part puisque l'on ne peut, de toute évidence, pas être la perfection dans tous les domaines confondus. Même si certains s'en rapprochent... »

Je bus une nouvelle gorgée de mon thé à l'orange avant de reposer la tasse sur sa coupelle, trônant sur la table basse face à nous.

« De plus, les shinobis « trop puissants » comme vous le dites, auraient tout intérêt à postuler pour un poste « pareil ». Car cela leur offre des perspectives de relations internationales non négligeables dont ils ont pleinement conscience. Être au plus près du Seigneur, c'est certes assurer sa sécurité et donc perpétrer l'équilibre du Pays mais également se voir offrir de nombreuses places de choix lors des discussions diplomatiques ou inhérente à la vie du Pays. Être Medjay c'est devenir l'une des fines lames constituant la garde rapprochée de sa Seigneurie et dont tout le monde aura a loisir d'entendre parler. Les plus puissants, comme vous le dites, s'ils ne s'illustrent pas déjà par leur faits d'armes, ont la possibilité de le faire via cette place prestigieuse constituant une élite. »

Malgré tout, le Yamada marqua un point en s'accordant à dire que la stabilité actuelle du Pays dépendait de ma survie. Il affirmait ainsi reconnaître ma valeur en tant que dirigeante de Kaze, ce qui était somme toute assez essentiel pour postuler à cette place de Medjay mais aussi essentiel pour conserver littéralement sa tête sur ses épaules...
Le point tout juste marqué tendait cependant a s'envoler aussi vite qu'il était venu lorsqu'il argua ne plus posséder pleinement son pacte des éléphants...
Arquant un sourcil, je l'avisai d'un ton plein de doute, en quête d'informations :

« J'imagine que , avec votre puissance ainsi amoindrie, vous avez opté pour un nouvel entraînement pour combler cette perte ? »

Du moins, je l'espérais fortement pour lui.

« Voyez vous, je ne doute pas de vos compétences en tant que Yamada : j'ai plus d'une fois eu l'occasion de voir votre frère à l’œuvre ; mais plutôt de votre polyvalence. Vous possédez en quelque sorte le bon rôle puisque vous êtes le premier candidat que j'auditionne pour faire partie de ma garde rapprochée, mais je dois malgré tout créer un trio équilibré tout autant qu'efficace. Il n'est pas question que les derniers remparts entre les ennemis et moi même soient inaptes a faire face aux adversaires puissants ayant réussi à se frayer un chemin. »

Sans quoi autant me défendre seule plutôt qu'entourée d'une bande d'incapables...



We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Entretien au palais [Yami]

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien au palais [Yami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Palais Seigneurial-