N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sombre Confession [Shigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Sombre Confession [Shigo] Lun 5 Fév 2018 - 20:13


Il faisait nuit et les ruelles partiellement éclairée étaient presque silencieuses. Enfin, sauf pour lui. Tout lui semblait si bruyant et la nuit, il les voyait mieux, pas parce qu'ils se montraient, non, juste parce qu'il avait le temps d'y prêter attention, curieux.
Eikichi releva le col de son manteau et cacha le bas de son visage. Il faisait encore bien froid ce soir. Serrant ses mains gantées contre ses bras, il se frictionna ces derniers un instant pour tenter de se réchauffer un peu, en vain.

Sans savoir vers où le dirigeait son guide personnel, le brun flânait, prenait son temps puisqu'il ne le pressait pas. Au détour d'une ruelle il remarqua un lieu plus que spécifique. Paisible et loin de toute vie se dressait devant son regard d'argent le cimetière. Il passa la main sur la première pierre et souffla légèrement. Pourquoi diable ce démon le conduisait-il ici ?
Sans lui adresser le moindre signe ou le moindre mot, Akashita flottait allègrement devant lui, sans l'attendre. Continuant sa petite balade pendant quelques mètres, ils s'arrêtèrent devant une tombe assez récente. Là le démon de la foudre se retourna vers son « partenaire ».

- Utilise tes pouvoirs, je sais qu'un de mes confrères se trouvent ici, lié à cette tombe, mais il n'est pas encore venu.
- Attends... tu veux que j'invoque un démon ici ?
- Eikichi... tu es là pour ça non, nous ramener sur terre pour qu'on t'aide à te venger.
- Certes...


Sur ces mots, et sans doute pour la première fois de toute sa vie depuis qu'il vivait à Konoha, le Mamoru laissa libre court à ses pouvoirs claniques. Son regard brilla d'un rouge sanglant mais il ne le trouvait pas plus que son partenaire. Ce démon devait avoir filé, d'une manière ou d'une autre.

- Pourquoi veux-tu que je trouve celui-ci en particulier ?
- Oh parce que c'est un cousin éloigné... Eikichi, pour son pouvoir. Pour détruire les humains... ces créatures insignifiantes...
- Dois-je te rappeler que je suis l'un d'entre eux ?
- Non... tu n'es pas un humain, tu es bien pire...


Sur ces mots le démon s’esclaffa et fit un petit cercle autour de son compagnon d'infortune. Le brun soupira et et après un long cillement ses yeux retrouvèrent leur gris d'origine.
Effleurant la tombe de ses doigts, il vint à se pencher puis s'accroupir pour observer le nom. Un gamin au vue des dates gravées. Soufflant sur la pierre, il dessina du bout de l'index le nom de l'enfant mort et bien que ça ne lui rappelait rien, il en garderait une trace éternelle au fond de son esprit. L'enfant n'était pas d'un clan majeur, il devait appartenir à une petite famille mais suffisamment riche pour disposer d'une tombe.

- Akashita ?

Le démon se pencha en avant pour montrer son intérêt, de toute façon, il ne pouvait se faire entendre que son partenaire maintenant.

- Sais-tu comment est mort l'enfant ?

Ha, un enfant. Ca expliquait peut-être pourquoi le démon n'était pas encore arrivé ici. Son rire raisonna dans la seule tête du Mamoru alors qu'il lui répondit par la négative.
Se relevant, et toujours en pensant être seul, il continua.

- Je ne sais pas comment je vais retrouver ton cousin... mais s'il peut m'aider à être plus puissant, je le chercherais... Sais-tu seulement par où...

S'arrêtant en plein milieu de sa discussion, Eikichi observa Akashita qui pointait probablement quelqu'un dans son dos vue son rire. Agacé mais en gardant le contrôle, le Mamoru hésita à se retourner. Sa main quitta la pierre froide de la tombe de l'enfant et il la glissa dans sa poche de manteau. Tout de noir vêtu, il n'était pas si aisé de le voir dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 641
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Sombre Confession [Shigo] Mar 6 Fév 2018 - 0:21

    Voilà quatre années que la rébellion contre l’Empire s’était terminée sur la création de trois grands villages cachés. Ou plutôt, deux villages et une capitale, rassemblant divers clans en leur sein. Suna, Iwa et Konoha. C’était dans cette dernière que j’avais retrouvé refuge, mais je ne faisais pas parti de ces héros de la rébellion qui avaient combattu sur le champ de bataille. J’avais ma propre histoire, mon passé parallèle à ces événements et à un autre lieu du Yuukan.

    Heureusement. Quatre années de paix où le manque de conflit aboutissait à une diminution des combats mortels. Ainsi, j’avais moi aussi moins de risque de perdre la vie, ce qui augmentait sensiblement mes chances de survie dans ce monde cruel. Je n’avais donc pas à m’en plaindre. Et pourtant…

    Malheureusement. Quatre années de paix où le manque de conflit aboutissait à une diminution des combats mortels. Et par conséquent : une diminution du nombre de morts. Alors, à cette époque où les disparitions et les trépas n’étaient plus monnaie courante, il était d’autant plus difficile de kidnapper ou d’assassiner quelqu’un sans éveiller de soupçons, de réclamations ou d’enquêtes.

    Hélas, où pouvais-je trouver des cobayes pour exploiter mes capacités à bon escient ? Là où l’apanage du Yamanaka est de piller le corps d’autrui en y implantant une idée, un sentiment ou notre âme, je me trouvais dans un village qui prônait l’intégrité et la sécurité de ses concitoyens.

    Alors, dans ces conditions, où pourrais-je trouver des sujets d’expérimentations ? Des corps d’emprunts pour toujours préserver le mien à l’abri de tout conflit ? Dans ce monde gouvernait par les grands, ils avaient le confort mais un risque de trépas plus élevé que la moyenne. Leurs soldats avaient un risque plus grand encore. Quant aux civils, cela dépendait du hasard. Alors quelle situation était la plus avantageuse ? L’ami des grands. Dans l’ombre. Prendre un corps d’emprunt qui soit l’ami des grands ? Mieux encore : pourquoi ne pas prendre un corps d’emprunt qui soit un grand ?

    Mais ce n’était encore que des chimères bien loin de ma portée, et je n’avais aucun corps à ma disposition pour sauvegarder le mien en développant de nouvelles identités… Alors me voici dans le seul lieu où l’on ne faisait plus vraiment attention aux corps : le cimetière. Enfin, je n’y étais pas véritablement. Pas en mon enveloppe propre.

    C’était sous le plumage d’un corbeau que je survolais les différentes tombes, faisant un tour de repérage avant d’atterrir sur celles qui me semblaient les moins visitées afin de marquer la pierre d’un discret coup de bec.

    Cependant, je remarquais très vite que le cimetière n’était pas aussi silencieux qu’il aurait dû l’être au milieu de la nuit. Un jeune homme semblait parler tout seul face à une tombe. Sans doute un proche du défunt ? Une mort récente ? Une blessure pas encore fermée ? D’un pathétique. Voilà pourquoi il ne fallait faire confiance à personne et ne surtout pas s’ouvrir aux autres : pour ne pas laisser l’opportunité à un poignard de se glisser jusqu’à notre cœur.

    Par simple curiosité, je m’envolais pour me poser sur une branche non loin de l’individu, afin de pouvoir mieux l’observer. Je voulais d’abord savoir ce qui se passerait si je tentais une transposition dans un cadavre, mais peut-être avais-je trouvé mon premier corps d’emprunt ? Tout dépendait : était-ce un orphelin qui pleurait la mort de ses parents ? Seul et sans entourage ? La victime idéale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombre Confession [Shigo] Mar 6 Fév 2018 - 18:06

Il n'y avait personne mais le regard attentif du démon par dessus son épaule le ferait presque frissonner. Le Mamoru avait à la fois l'envie et la peur de se tourner pour apprendre le fin mot de toute l'histoire. Dans ses yeux la haine envers le silence d'Akashita se lisait aisément.

Entre ses lèvres il siffla :

- Tu vas me dire ce qu'il se passe exactement ?

Trop heureux de cette angoisse qui grandissait dans son cœur, Eikichi n'obtint aucune espèce d'autre information que son visage immobile en direction du corbeau.

- BON SANG REPOND MOI !


Sa rage à peine contrôlée, le démon virevolta et se plaça dans le dos de son partenaire en lui soufflant à l'oreille de se retourner, chose qu'il fit, bien évidemment. Sans pouvoir voir quoi que se soit, il se demanda clairement s'il n'était pas en train de lui faire une mauvaise blague.

- Il n'y a personne, tu veux vraiment me faire avoir une crise cardiaque ?

Dans l'obscurité il n'avait pas vue le volatile sur sa branche l'épier. Pas plus qu'il ne retint ses yeux de briller rouge de colère et son démon de se faire voir. Ce dernier s'amusa d'ailleurs à le traverser par deux fois. Le bonheur d'être dans une enveloppe encore immatérielle.

- Eikichi, tu pense vraiment ce que tu dis ?
- Ce que je dis... ?
- Oui, tu crois qu'il n'y a vraiment personne ? Ha mais c'est vrai, tes yeux ne te servent pas à voir, j'avais oublié... tu n'es qu'un cloporte...
- Arrête...
- Infime grain de poussière que souffle le monde sans en avoir cure...
- Arrête !
- Vas-y... donne moi plus de colère.


Son rire dément tonna et donna un long frisson glaciale au Mamoru qui resserra ses bras contre lui-même. Inquiet, son regard se releva tout autour de lui jusqu'à croiser la pupille brillante du corbeau. Sans savoir ce que c'était, sans comprendre ce qui se passait tout autour de lui, il ne se doutait pas un seul instant que cet oiseau était en réalité sous le contrôle d'un shinobi qui devait se délecter de la scène.
Tournant la situation à mainte reprise dans sa tête, il ne parvenait pas à calmer la colère de son cœur à l'égard d'Akashita qui en profitait lui pour s'approcher du corbeau. Il ne pourrait rien lui faire, juste l'observer et s'amuser, faire angoisser son petit protéger. Car il devait bien l'avouer, Akashita avait une affection toute particulière pour ce jeune Mamoru. Sans doute parce qu'il ne l'avait pas repoussé à leur première rencontre malgré toute la peur qu'il avait ressentit en lui. Il lui avait parlé, il lui avait tendu la main. Levant l'une des siennes, le démon mima une caresse au plumage de l'oiseau sans pouvoir le toucher, sans vouloir provoquer de sensation désagréable à l'animal. Se retournant vers son partenaire, il l'observa, curieux. Qu'allait faire son petit humain maintenant qu'il l'avait fait sortir de ses gonds ? Et ce corbeau, que lui réservait-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 641
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Sombre Confession [Shigo] Ven 9 Fév 2018 - 21:52

    Le jeune homme semblait en proie à une crise d’hystérie. Il parlait tout seul. Pis encore : il s’énervait lui-même. Entendait-il des voix ? Avait-il des visions ? Etait-il drogué ? Peut-être voyait-il les fantômes de ses parents lui tendre les bras ? Un malade. Un misérable et pathétique bout d’homme. Même plus une personne. Pouvait-il servir ? Oui. Son mental était affecté, mais il n’y avait que son corps qui m’intéressait.

    Seulement, il me manquait encore des données. Devais-je regagner mon corps propre pour venir à son encontre et le kidnapper ? Non. J’ignorais s’il était bien un solitaire ou s’il avait un entourage susceptible de faire du bruit à cause de sa disparition. Il me fallait donc amasser davantage d’informations. Mais comment ? Lui proposer un verre paraîtrait étrange, en plus de devoir me coûter.

    Un jeune garçon qui parlait tout seul au milieu d’un cimetière… Euréka ! Il n’était sans doute pas à une voix près dans sa tête.

    « Une bien belle nuit pour me rendre visite, jeune homme. Mais qu’est-ce donc qui vous a poussé à venir me voir ? »

    La télépathie. Tout simplement.

    « Là-haut. Le maître corbeau sur son arbre perché. Mais sans le fromage. »

    Les corbeaux étaient des oiseaux d’augure de tout temps et de toute civilisation. J’incarnerais la vision qu’il aura de moi, tout simplement. Et ainsi, ma véritable identité demeurera à l’abri durant tout le temps de l’interrogatoire.

    « Je vous ai entendu parler jeune homme. Parler et bien d’autres choses… Voilà des semaines que je vous suis et vous observe. N’avez-vous donc personne vers qui vous tourner ? Personne de tangible j’entends ? »

    Soit il me contredirait, soit il approuverait. Dans les deux cas, j’en saurais plus sur son niveau de sociabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 26
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Sombre Confession [Shigo] Lun 12 Fév 2018 - 16:53

Il ne savait plus où se mettre, toute une scène, encore et toujours à cause de lui. Sa colère grimpa encore en lui mais quelque chose le perturba. Comment ça un corbeau qui parle.
Arquant un sourcil, Eikichi s'approche un peu plus de l'arbre et observe, curieux. Comment un oiseau pouvait parler ? Réfléchit. Regarde.
Ses iris se bloquèrent sur le volatile sombre. Son bec ne bougeait pas. C'était encore plus étrange, un corbeau lui parlait dans sa tête. Il devrait se renseigner les animaux disposaient d'une telle capacité.

Toujours est-il qu'il l'écouta sous le regard amusé du démon qui flottait allègrement. Ecoutant tout ce que ce corbeau avait à lui dire il se mit à réfléchir, hésita mais peu.

- Je ne suis pas venu vous chercher, à moins que vous ne soyez celui après qui je cours...

Restant à même le sol, il leva la tête et ne quitta pas l'oiseau noir des yeux, comme si ainsi il pourrait apprendre ce qu'il était. Redescendant vers lui, le démon ne savait pas ce qu'il se passait entre les deux, aussi de voir l'humain parler au corbeau l'amusa. Haaa, un télépathe. Mais il ne fit rien qui puisse aiguiller Eikichi. Il devait faire ses armes seul, grandir et être capable un jour de le matérialiser pour qu'il se délecte encore plus de sa haine, de sa peur.

- Un maître corbeau dites vous... je le saurais si un oiseau de votre trempe m'avait suivit depuis longtemps, d'une manière ou d'une autre.

Oui, il faisait confiance à son « ami » pour le prévenir dès que quelque chose digne d'intérêt arrivait, comme là ce soir.

- J'ai... quelques connaissances mais j'aime mieux rester seul... dites-moi... qui vous êtes... et surtout ce que vous me voulez...

Sa voix s'assombrit malgré lui et le frisson désagréable d'Akashita qui le traversait le fit froncer les sourcils. Il ne s'agissait clairement pas du démon qu'ils recherchaient alors qui ou quoi ? Croisant les bras sur son buste, il patienta, se demandant toujours comment un oiseau pouvait lui parler dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 641
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Sombre Confession [Shigo] Lun 12 Fév 2018 - 23:29

    « Qui je suis ? »

    Ne l’avais-je pas déjà dit ? Ce jeune homme semblait plus atteint que je ne le pensais.

    « Vous aimez mieux rester seul, vous parlez à vous-même, et vous n’écoutez pas ce qu’autrui vous dit. Pas étonnant que vous ne m’ayez jamais remarqué. Votre mal est bien plus profond qu’escompté.
    Qui je suis ? Je me souviens pourtant m’être présenté, et vous l’avez répété vous-même : je suis un maître corbeau.
    S’il faut appeler un chat un chat, pourquoi ne me nommerais-je point corbeau ? C’est bien vous autres, humains, qui avez choisi cette appellation, je me trompe ? »


    Il disait avoir quelques connaissances, bien qu’il semblait être un solitaire. Pouvais-je en faire ma proie ? Pouvais-je en faire l’une de mes enveloppes attitrées ? Même sans aller jusque-là, il y avait bien des expériences intéressantes à mener.

    « Celui après qui vous courrez ? Pourtant je ne vous ai vu que marcher. Bien que les deux procédés semblent bien lents à l’échelle aérienne. Mais dites-moi : après qui courrez-vous donc ? »

    Le corbeau prit son envol et se dirigea sans hostilité en direction du jeune homme pour se poser sur son épaule et fixer ses pupilles d’un noir sans fond dans les siens.

    « Qui ? Ou quoi ? Un fantôme ? Un souvenir ? Le deuil ? L’oubli ? Le repos ? Le pardon ? Il y a bien des choses que je puisse faire, et bien des choses que je puis vous donner. La rédemption ? Ne plus jamais avoir mal ? Souhaitez et peut-être exaucerais-je. Souhaitez et vous verrez ce qu’est un maître corbeau.
    Ou prenez-vous peur ? Vous êtes arrivé jusqu’ici déjà. Vous avez « couru » jusque-là. Il serait dommage de faire marche arrière aussi vite, ne croyez-vous pas ? Laissez-vous donc guider, et jamais vous ne le regretterez… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sombre Confession [Shigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-