N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya] Mar 6 Fév 2018 - 23:40

Le printemps ayant pointé le bout de son nez, les températures glaciales des dernières semaines redevenaient peu à peu supportables, et ceux pour le plus grand bonheur des deux jeunes gens sur le terrain d’entraînement. Bakushô Len et Jisetsu Aoi, tous deux Chûnin au sein du village Iwajin, ont décidé que ce jour serait le renaissance d'un petit rituel qu’ils n’ont pu faire depuis bien longtemps, pour cause de leurs nouvelles responsabilités qui malheureusement, leur empêchent de se voir aussi régulièrement qu’à l'époque où tous deux se trouvaient à l’académie Iwajin. Ce lieu a déjà eu le droit à énormément de combat entre ses deux-là, un plus ou un de moins, quelle différence.

- Le score est de combien déjà ?!
- Aucune importance, tu as eu de la chance...
- Cinquante neuf à quatre... C’est plus de la chance à ce niveau-là.
- Que veux-tu, je suis un gentleman. Je sais très bien que ça te fait plaisir de gagner.
- Tiens, je ne l’avais jamais entendu celle-là !

Finalement le score à beau être sans appel ce n’est pas comme-ci, celui-ci avait déjà compté pour l’un des deux protagonistes. Leurs combats n’avaient rien de bien violent et sont surtout là pour essayer de nouvelle technique, en parlant de nouvelle technique. Cela fait pas mal de temps que Len travaille sur quelque-chose, de finalement assez basique pour un Bakushô, mais asses compliqué à mettre en place. Surtout que bon, pour le borgne le design de sa créature à de l’importance.

Et voilà sa créature apparaître sur la zone de combat, un Bélier fait d’argile. Len est plutôt fier de son Bélier bien que quelques défauts physiques le gène un peu. S’il y a bien un seul domaine ou le Bakushô se montre perfectionniste c'est bien le modelage d’argile. Combattre oui, mais avec style !

- C’est donc ça le bouc dont tu me parles depuis des semaines...
- Quoi ?! C’est un bélier !
- Tu m’avais pourtant parler d’un bouc non ?
- Ouais, mais finalement le bélier est un peu plus effrayant...
- Si tu le dis...
- Attends ça ressemble vraiment à un bouc ?

Elle ne lui répondit pas, sachant pertinemment que cela l’énerverait au plus au point. Le doute s’installe dans l’esprit plus que simpliste du borgne, l’idée que son oeuvre soit ratée le frustre au plus aux points. Aoi profite alors de la situation afin d’envoyer un Kunai droit vers son adversaire et amis. Fort heureusement le duel ne se finira pas ainsi, le projectile étant parfaitement esquivé par le rouquin qui eut juste à faire un pas de coter pour laisser le Kunai se planter sur un arbre quelques mètres plus loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 10
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya] Sam 10 Fév 2018 - 11:15

Aujourd’hui était un jour important pour Taya…
Elle allait découvrir le centre de formation où les Shinobis venaient s’entraîner pour devenir les plus plus puissants et les plus doués.


Alors… Il me semble que j’ai cours avec Ta- ka- yu… Maki. Hm. Quel drôle de nom.
Est-ce qu’il sait que j’utilise le Shôton ? Est-ce que quelqu’un dans le village le sait ? Je ne pense pas, sinon l’on m’aurait déjà malmené. Je ne sais même pas si je peux avoir confiance en qui que ce soit ici. J’ai toujours vécu dans les Montagnes qui abritent mon clan de toutes les menaces, qu’elles soient impériales ou claniques. Entre les Samuis qui veulent nous réduire en poussière et les autres clans qui n’ont que du mépris pour notre art, j’avoue que je ne suis pas du tout à l’aise dans de village. Pour l’instant, je suis passée plutôt inaperçue, mais il va bien falloir que je me lance. Mais le Shôton ? Puis-je l’utiliser en toute sécurité ?

Le cours dura une trentaine de minutes. Il s’agissait de s’entraîner à marcher sur l’eau mouvementée.

Punaise, je ne suis vraiment pas douée pour infuser le chakra. J’étais l’une des seules à rater l’exercice. Heureusement, personne ne regarde les nuls. Tous les regards étaient tournés sur les trio qui réussissait tout. Et tant mieux. Bon, je ne peux pas rentrer chez moi sur une défaite aussi stupide. Je vais aller dans le centre extérieur, au moins je ne me sentirais pas claustrophobe, ni regardée. Et puis autant commencer à marcher sur des choses moins compliqués, qui ne bougent pas aussi. Au moins je n’ai pas eu à utiliser mon Shôton.

Arrivée au pied d’un arbre en extérieur, un événement traumatisant arriva.

AAAH !

La bouche de la Kunoichi s’ouvrit en grand, mimant le cri de la surprise sans que sa voix ne dégage aucun son. Ses yeux étaient pris de surprise et d’une large peur qui s’était installée en un instant devant tout son corps. Son seul et unique réflexe fut de piéger son corps dans un bloc de cristal.

Oh. Le Kunaï s’est planté dans l’arbre.
Ah. Tiens, j’me sens stupide là tout de suite. Attends, pourquoi je bouge. Pourquoi ça bouge ! AAAaaaah !

Le bloc n’était pas stable, loin de là. Avec une rapidité croissante, le cristal piégeant le corps de Taya se pencha pour s’écraser au sol et s’éclater dans un son aïgu cristallin, libérant son étreinte sur le corps encore tremblant de l’adolescente. Cette dernière avait caché son visage dans ses bras pour éviter de se couper avec les milliers de morceaux de cristal.

Bakadesu ne…
J’espère que personne ne m’a vu… Même si quelqu’un a planté un kunaï dans l’arbre juste à côté de moi. Ahem.

Se relevant en évitant de poser ses mains sur des morceaux de cristal au sol, Taya épousseta ses vêtements tout en regardant autour d’elle.

Personne à l’hori-… Ah. Il y a des gens. Super l’entrée.
Allez, on va faire comme si de rien n’était ! Un petit sourire, un petit coucou de la main et on continue son chemin ma petite Taya !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya] Sam 10 Fév 2018 - 14:13

Le Kunai n’est pas passé loin du jeune femme, s’étant étrangement transformé en un bloc translucide. Bloc rappelant à peu de chose près la glace des Samui, une scène qui amusa Len à un tel point qu’il ne put s’empêcher de rire de vive voit. Pas forcément de la pauvre fille ayant pris peur, mais bien de son ami qui d’un coup, d’un seul s’en veut terriblement d’avoir été à deux doigts de blesser une pauvre enfant n’ayant sûrement rien demander de tel. Elle accourut auprès de la jeune fille essayant de partir comme-ci que rien n’était arrivé et n’hésitait pas une seconde à mettre une petite claque derrière la tête du rouquin, qui s’esclaffe encore et toujours.

Aoi finit par arriver auprès de la jeune fille, légèrement paniqué, mais surtout extrêmement désolé.

- Je suis désoler, j’espère que tu n’as rien ... Je n’ai pas vu que tu arrivais ...

D’un claquement de doigt le borgne fit disparaître son bélier, finalement pas si majestueux puis fini par s’approcher de la Jisetsu ainsi que de la fille capable de créer un cocon par pur réflexe. Il n’arrive pas à s’empêcher de penser que la fille est une Samui, ce genre de compétence n’est pas rare dans ce clan-ci et de ce fait il ne l’apprécie déjà pas.

Comment pourrait-il apprécier ce peuple si fier et hautain, il est simple de se rendre compte que le clan Bakushô est à l’opposer des valeurs du peuple des glaces.

- ça va, je suis sûr qu’elle n’a rien.
- Elle s’est peut-être fait mal en tombant, tout le monde n’est pas aussi insensible que toi.
- Arrête un peu, tu as vu comme moi qu’elle a créé une sorte de cocon... C’est donc une Kunoichi elle s'est endurée chute aussi banale.
- Laisse-moi vérifier si elle va bien au moins.
- Tss... Ont s’en fout c’est une Samui. Grommelle alors Len avant de s’éloigner de la Jisetsu ainsi que de la demoiselle.

Aoi soupire alors devant l’intolérance du rouquin, bien que cette aversion envers les Samui n'ait rien de nouveau, elle espérait que tout ceci s’adoucisse avec l’âge et les responsabilités, mais finalement loin de là. Le Bakushô se trouve à être toujours aussi borné et fermer d’esprit.

- Ne te préoccupe pas de lui, il est comment dire... Rustre par moments.

Aoi regarde alors la jeune fille dans l’espoir que tout aille bien, elle s'en voudrait réellement dans le cas contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 10
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya] Sam 10 Fév 2018 - 16:53

Raté ! La fille est entrain de courir vers moi, qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ! Bon, je suis déjà passée pour une idiote, je ne suis plus à ça près…

Taya esquissa un sourire et enchaîna un flot de mouvement de ses mains qui se résumait à : ce n’est pas grave, j’aurai dû faire plus attention. Pour les novices dans le langage des signes, cela devait être incompréhensible.

Bon, tout va bien, je peux y aller. Mais je crois que je vais rentrer chez moi. Je suis assez passée pour une stupide aujourd’hui.

Le regard de l’adolescente suivait la conversation que les deux autres avaient.

Faites comme si je n’étais pas juste devant vous, surtout. Ce n’est pas parce que ne parle pas que je n’existe pas, hein. Au moins, elle essaye de s’intéresser aux autres elle, quel bougre celui-là. Mais de quoi je me mêle, je n’ai pas à juger les autres non plus. Peut-être qu’il s’est levé du mauvais pied, ça arrive à tout le monde. Bref, partons avant que ça dégénère !

Juste au moment où la Kunoichi allait prendre congée du duo, l’énergumène devant elle ne put être plus méchant dans ses propos envers Taya. Son regard fut noir et dirigé exclusivement vers l’homme.

Il est rustre par moment, oui, ça c’est sûr. Mais de me traiter de Samui, sans même me connaître ! Je vais t’apprendre à insulter les gens comme ça, moi.

Sans réfléchir, sous le coup de l’émotion, elle lança un kunaï à quelques centimètres des pieds de du jeune adolescent qui s’en allait, comme pour l’appeler. Toucher une cible n’était pas compliqué pour elle, qui autrefois aidait son clan durant les chasses. Là, c’était simplement un message d’avertissement. Sa paume devant elle, elle exécuta une série de mudras et fit apparaître un flocon de neige dans ses mains, qu’elle brisa instantanément sous les yeux du duo. Elle en jeta les débris au sol dans un geste de mépris total.


Si le message n’était pas assez clair, elle l’écrirait sur son front.

« Je ne suis pas une Samui. » finit-elle en langue des signes.

Et je n’en serai JAMAIS une. Je suis une Suishô, et fière d’appartenir à ce clan, qui survit depuis des années et qui n’a pas peur de donner sa vie pour sauver ceux qu’ils aiment.

Des larmes de colère commençaient à s’amonceler dans ses yeux.


Adieu.

Le visage rougit de colère, la jeune femme ramassa son cas qui était tombé à terre pendant la chute et s’apprêta à partir loin de cet épouvantable personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 251
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya] Sam 10 Fév 2018 - 19:44

La fille s’énerve alors en faisans des signes dans tous les sens, comme-ci qu’elle essaye de communiquer avec les deux Chûnin, bien que dans le cas d’Aoi elle comprit que ceci doit être la langue des signes, ayant lu quelques pages sur le sujet. Mais elle ne sait guère la parler, son numéro avec le flocon de neige qu’elle éclate était beau et asses impressionnant d’un point de vue technique, sur ce coup-là elle fit comprendre qu’elle n’est pas une Samui. Len n’est pas vraiment heureux de voir cette gamine le défier de la sorte en lui jetant un Kunai à ses pieds, mais leur aversion commune contre les Samui's se trouve être quelque chose de bien plus important pour le rouquin.

Len était ce qu’il est, une sorte d’imbécile heureux dont son irresponsabilité n’a d’égale que sa puissance naturelle, pose alors sa main gauche sur l’épaule de celle n’étant apparemment pas une Samui.

- MOI AUSSI J’AIME PAS LES SAMUIS

Dit-il en articulant un maximum comme-ci elle était à moitié sourde. Pour sa défense, Len a déjà croisé des personnes à l’ouïe fortement endommagée par les explosions perpétuelles des mines. Mais des personnes muettes, jamais. C’est alors qu’une nouvelle claque s’abat sur le crâne du roux.

- Elle est muette idiot ! Elle essayait de nous répondre, elle n’est sûrement pas sourde.

Aoi est toujours autant énervé de voir les incivilités de son camarade de promotion, c’est à se demander pourquoi ils se parlent encore en ayant pourtant des personnalités si éloignées.

- Tu devrais aller ramasser son Kunaï et montres toi plus sympas avec les jeunes ninjas.
- Tss... Elle pourrait lire sur les lèvres, puis aucun supérieur n'était sympa lorsque j’étais à l’académie...

Len partie alors, bien qu’à contre-cœur chercher le Kunai de la demoiselle. Plaçant son majeur à l’intérieur du cercle se trouvant au bout de ce dernier.

- Je suis sincèrement désolé pour son comportement, j’ai crû comprendre que tu ne portes pas dans ton cœur le clan de notre Tsuchikage, ça te fait un point commun avec lui.

Aoi dirigea sa tête en direction du bakushô, pour qu’elle comprenne de qui elle parle.

- Tu es inscrite à l’académie d’Iwa ? Nous avons aussi étudié là-bas il y a quelques années !

Elle parle trop, Aoi à l’habitude de vouloir sympathiser avec tout le monde. Bien le contraire de Len qui a surtout tendance à se faire des ennemies avec qui il finit par bien s’entendre... Un fonctionnement étrange, mais nous ne pouvons qu’admettre que le rouquin arrive plus ou moins à se faire quelques amis. Pendant ce temps, Len s’amuse avec le Kunai venant d’être ramassé, le faisan tourner autour de son majeur, comme s’il ne se rendait aucunement compte que ceci reste une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya]

Revenir en haut Aller en bas
 

Perpétuer la tradition - Duel n°63 [Taya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Centre de Formation-