N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1256
Rang : S

Message(#) Sujet: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Lun 12 Fév 2018 - 21:38

Cette nuit là, le vent soufflait fort à Iwa. Un vent froid et sec, tout droit descendu depuis les terres du Nord de Tsuchi. Les rues du villages encore bondée de monde à la tombée du jour, s'étaient rapidement vidées une fois la nuit venue. Les habitants du village s'étaient réfugiés chez eux, à l'abri et bien au chaud, pour la plupart près du feu.

Il devait être aux alentours de 23 heures lorsque l'une des portes du complexe scientifique, s'ouvrit afin d'y laisser sortir un homme emmitouflé à l'intérieur d'un long manteau bien chaud. Ce dernier semblait déterminé à affronter le froid et ce, même en dépit de l'heure déjà tardive. Il prit son courage à deux mains puis se dirigea malgré tout, vers l'axe principal, emprunté habituellement afin de joindre les différents niveaux de la citadelle.

Quelques minutes plus tard, l'Homme réapparu non loin des bas quartiers. Son corps s'était mieux habitué à la température extérieure, ce qui lui avait permit de rendre sa marche plus rapide. Lorgnant sur les façades des murs, les noms des trois adresses qu'il était en train de rechercher, l'homme finit par atteindre sa première destination.

Il s'agissait d'une petite maisonnette en bordure de route, somme toute assez simple. Rien ne venait la rendre plus singulière que ses voisines, pourtant l'homme s'arrêta brusquement devant elle, le temps de composer une brève série de mudras et de poursuivre sa route vers sa seconde destination. L'individu répéta le même procédé une fois à hauteur de la deuxième maison et de la troisième, puis repartit en direction du complexe scientifique comme si de rien était...

~ ~
~

Dans la nuit, Ayame, Kenjin et Yûichirô se réveilleraient en remarquant une légère odeur de cannèle dans leur appartement. Ils y trouveraient également un objet qui n'avait pas été là la veille. Un parchemin vierge et déjà déroulé sur la table ainsi qu'un vieux livre dont la couverture était orné d'un Fuinjutsu gravé.
De par leur curiosité naturelle, les trois ninjas d'Iwa auront sans doute dans l'idée de découvrir ce que contient leur grimoire. Et si leur curiosité venait à ne pas suffire, alors ils auraient peut être tôt fait de remarquer que quelque chose d'étrange était en train de se produire.
Finalement le livre ne contenait qu'une seule phrase : Je suis la plus grande richesse de l'homme, mais également sa plus grande perte. Qui suis-je ?

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Lun 19 Fév 2018 - 15:46

La nuit avait été bonne, alcool coulant à flot, rires et amusement étaient portés par une ambiance de folie, le genre de soirée où l'on profitait au maximum. De quoi bien décompresser après des missions de plus en plus ennuyantes. Les journées devenaient trop monotones pour moi, ce genre de coupure était donc la bienvenue. Savoir faire la différence entre boulot et vie privée était primordiale, ramenant comme à mon habitude une jolie demoiselle, cette fois-ci nous étions allés chez moi. Son père n'aimant pas les hommes de ma trempe, franchement, on ne trouvait pas mieux sur le marché à l'heure actuelle. Dans les bras de Morphée, je me réveillai au milieu de la nuit. Je n'avais pas l'habitude d'avoir les yeux ouverts alors que le soleil n'était pas encore levé. Il était toujours levé avant moi celui-là, il fallait croire que l'alcool pouvait créer des situations très cocasses.

Alors que je m'apprêtais à passer mon bras autour de ma copine d'un soir, je sentie comme une drôle d'odeur dans la pièce. Elle était assez envoûtante, mes papilles n'étant guère aiguisées, je n'arrivais pas à mettre un nom dessus. Malgré ça, cette odeur me tenait éveillé, en réalité j'avais plutôt le cerveau en train de réfléchir à toute allure. Je voulais à tout prix mettre un nom sur ce parfum, bougeant légèrement mon « amie », la réveiller pour qu'elle me donne la réponse était ma seule solution.

« Marie… Ho Marie réveil toi… Marie !!! »

J'avais l'impression de crier vu que nous étions au milieu de la nuit, mais rien ne la réveillait. Touchant son pouls, je pouvais entendre son cœur battre. La raison de son sommeil si profond restait un mystère pour moi, pas le choix, je devais en avoir le cœur net. Attrapant son bras, je la pinçai fortement. Aucune réaction, un vrai cadavre. Dire que j'avais couché avec un cadavre, cela devenait de plus en plus morbide. Dernière technique, le sceau d'eau en pleine tronche, rien de tel pour un réveil immédiat.Sortant du lit, je mis quelques habits pour ne pas attraper froid et fut attiré par ce livre sur ce qui me servais de bureau. Un objet non identifié, comme si j'amenais de la lecture chez moi. Feuilletant le livre, les pages étaient blanches. Une seule phrase était marquée.

Citation :
Je suis la plus grande richesse de l'homme, mais également sa plus grande perte. Qui suis-je ?

Un soupire sortie alors de ma bouche, alors que j'avais passé une soirée bien arrosée, voilà que l'entraînement était de retour. Un exercice de la sorte, cela ne pouvait venir que de mon professeur actuel.

« Putain… Hoheinheim sale bâtard… Un genjutsu à une heure pareille… Ta bien choisi ton moment !! »

Me voilà bloqué dans une illusion avec aucun moyen pour en sortir, j'étais vraiment mauvais dans ce domaine. Un parchemin vierge était posé juste à côté, il ressemblait étrangement à celui qu'il utilisait pour ces techniques de fuinjutsu, d'ailleurs j'utilisais les mêmes moi aussi. Un apprentissage de la sorte, il était bien le seul à avoir des idées aussi tordues. Un genjutsu, une illusion qui tournait rapidement au cauchemar, la seule différence, c'est que là, j'avais beau savoir que j'étais dans une illusion, je ne pouvais pas en sortir si facilement.

« Pfff… Je crois que l'exercice ne fais que commencer… »




Dernière édition par Hari Kenjin le Ven 9 Mar 2018 - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Eda Genin Kutsu no Rekishi
Messages : 295
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Dim 4 Mar 2018 - 14:38



D’illusions en désillusions
Hari Kenjin & Hoheinheim Van
Printemps de l'an 5

Cette nuit-là, le vent frappait fort et je voyais les fleurs des cerisiers quittent leur habitat pour rejoindre le sol. Je suis aller travailler et je suis rentrée assez tard le soir. A vrai dire, je n’avais même pas remarquer que j’avais un nouvel objet dans mon appartement. Je me suis couchée dés que je suis rentrée de ma soirée de travail. Bien sûr, j’avais toucher ma paie et je l’avais rangé à un endroit que je connaissais par cœur et je me disais que j’irais tout payer demain après une bonne nuit de sommeil. Autant dire que je ne mets pas longtemps à m’endormir. La journée a été longue pour moi et que la fatigue était bien présente. Je m’endors donc sans faire attention que quelque chose qui ne m’appartenait pas se trouvait là. Je rêve mais je ne me souviens jamais de quoi. Respirant calmement, je reste endormie quelques heures avant qu’une odeur vient me chatouiller le nez. Bien sûr, il me faut un moment pour réaliser qu’il s’agit de cannelle et je finis par m’étonner qu’une telle odeur se balade dans mon appartement. Arquant les sourcils, je suis en train de me demander si j’avais ça chez moi et si oui, où je l’ai mis. J’ai vraiment beaucoup de mal à me lever et je mets ma tête dans ma couette afin d’essayer de finir de dormir. Bordel, je veux dormir. Mais cette odeur m’accroche au nez comme si elle m’obligeait à me lever. Mais bordel, je veux pouvoir finir ma nuit… Je travaille demain matin et en plus, au « Puits de Savoir ». Je vais réellement ressemblé à un zombie. Je tourne alors un certain temps dans mon lit avant de me décider à me lever. Étant encore dans le gaz, je ne me remarque pas de suite les objets qui étaient là présents.

Je file donc à la cuisine prendre un verre de jus de fruit et je me prépare du thé. J’en ai besoin pour me réveiller un peu plus. Levant vers les yeux vers l’horloge, je remarque qu’il est quatre heure du matin… J’ai dormi que quatre heure trente. Génial… Et cela va encore être ma fête demain parce que je vais arrivée en retard. Bordel… Cela commence à me gonfler tout ça. Je reste un moment concentré sur mon thé avant de m’asseoir. Je ferme les yeux un moment et je me rendors jusqu’à entendre la théière siffler. L’eau semble chaude. Bon… Je me relève et je vais vers la théière chaude. Je prends ce qu’il faut et je verse le thé dans une tasse. Puis, je la pose quelque part où je pourrais me resservir par la suite. C’est à ce moment-là que je percute pour l’objet, le grimoire et le parchemin. Bien sûr, cela m’intrigue et je m’en approche avec surprise. Je m’approche de l’objet et je me demande ce que c’est. Cependant, je ne le touche pas. Après tout, on ne sait jamais ce dont il s’agit. Cela peut-être n’importe quoi… Je vois aussi le parchemin vierge et le vieux livre. Observant de plus près le vieux livre, je remarque la présence d’un schéma qui ressemble énormément à un fuin. Je lâche alors un soupir…

« - Non mais il est sérieux… Il veut vraiment que je m’entraîne à cette heure-ci de la nuit ? »

J’avais bien compris ce dont il s’agissait. Un fuin plus un parchemin vierge, il était clair que cela sentait une lubie de mon patron au « Puits de Savoir ». je suis pas vraiment motivée et je suis pas assez réveillée pour bien comprendre l’ensemble des runes qui sont présentes sur le vieux livre. Par curiosité, je regarde le dit grimoire et je ne vois aucun titre. Je le prends alors dans les mains et je ne vois rien sur la tranche et rien derrière. Tient… c’est assez étrange. Du coup, je le repose et je l’ouvre afin d’en savoir plus mais je ne trouve que des pages blanches avant de lire une inscription que je lis alors à voix haute avec un ton de réflexion.

« - Je suis la plus grande richesse de l’homme, mais également sa plus grande perte. Qui suis-je ? En voilà une devinette… »


C’est alors que je prends le grimoire et le parchemin avec moi et je me mets sur mon autre table où j’attrape une plume. Je commence à réfléchir à l’ensemble de l’énigme que je venais de lire. Je n’avais pas encore compris que j’étais enfermé dans un Genjutsu puisque pour le moment, tout me paraissait normal chez moi. Plume en main, je laisse le temps à mon cerveau de se réveiller puis je me mets à écrire sur le grimoire l’ensemble de mes réponses et de tout ce qui me passait par la tête…
La connaissance…
Le temps…
La fortune…
L’histoire…
La vie…
L’amour…
L’espoir…
La mémoire…
Les souvenirs…
L'amitié...

Autant dire que ce ne sont pas les réponses qui manquent surtout que je cherche des choses cohérentes. Pour une fois, je laisse mon cerveau me guider et je ne me pose pas de questions car je pense savoir qui est à l’origine de cette énigme. Mais bon sang, il aurait pu attendre demain. Je suis un peu longue car je ne suis pas encore réveillée. Une fois que j’ai fini d’exposer ma longue liste, je pose le parchemin vierge et je regarde de plus prés le fuin. Je bois ma tasse de thé en observant attentivement. J’aillais devoir le détailler pour mieux le comprendre. Venant du Directeur, je m’attends désormais à tout… Absolument à tout.




Botteuse de derrière & Motivatrice en Chef officielle d'Iwa
Carnet de Bord - Thème - PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Dim 4 Mar 2018 - 21:03

Cette nuit-là, je dormais. Les mains posées sur ma couverture, la tête relevée vers le plafond, je demeurais immobile dans mon lit plongé dans un sommeil profond. Je ne faisais aucun rêve, aucun cauchemar, j'étais simplement endormi. Je ne pensais à rien, je ne faisais rien, je savourais paisiblement la douceur de la nuit. C'était une sensation agréable comme une récompense bien méritée après une longue journée.

Cependant, un parfum inconnu vint perturber mon sommeil. Je me relevai machinalement de mon lit pour aller chercher l'origine de cet effluve. Il ressemblait à une douce odeur de cannelle, une épice utilisée dans les recettes de curry, mais que faisait-elle dans ma chambre à une heure si tardive ? Brusquement, je me réveillai de mon état de somnolence avec un visage ahuri.

Je me mis à renifler autour de moi, cherchant du regard quelque chose qui pourrait ressembler à un plat de cannelle. Intérieurement, je trouvais cette situation absurde. Se réveiller au beau milieu de la nuit par des hallucinations olfactives, c'était presque improbable. Pourtant, je ne voyais rien d'étrange dans ma chambre, elle était restée pareille. Rangée. Ordonnée. Organisée.

Cependant, tournant légèrement ma tête sur le côté, je remarquai la présence de deux éléments qui n'étaient pas sur ma table de nuit avant que je n'aille me coucher. Je commençais à me sentir légèrement mal à l'aise. C'était comme si quelqu'un s'était introduit chez moi durant mon sommeil. Pourtant, j'habitais dans les hauts quartiers du village, la sécurité de mon habitat était très élevé. Et mes parents dormaient également dans leur chambre. Peut-être devrais-je essayer de les réveiller ?

Après un instant de réflexion, je décidai d'ouvrir le parchemin et le grimoire. L'un était un rouleau vierge, l'autre possédait une énigme, mais aucun des deux ne semblait dangereux. Je lus dans ma tête l'inscription écrite dessus : Je suis la plus grande richesse de l'homme, mais également sa plus grande perte. Qui suis-je ?

« La connaissance. »

Je répondis à voix haute sans même avoir prit le temps de réfléchir, mais ce n'était pas la seule réponse possible, il existait également toutes les formes de pouvoir, de sentiments, de pensées. Mais était-ce supposé me donner un indice sur ma situation actuelle ? Au moins, une chose était certaine, quelqu'un était derrière toute cette mise en scène, mais qui ? Intérieurement, je commençais à ressentir de légers frissons dans le dos..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1256
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Lun 5 Mar 2018 - 19:33


@Hari Kenjin ~

Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !

La tonalité de l'horloge retentit un certain nombre de fois dans l'appartement de Kenjin. Le jeune Suzurane venait en effet tout juste de réaliser qu'il était piégé à l'intérieur d'une illusion. Une déduction somme toute assez évidente à ses yeux, surtout compte tenu de ses nombreuses tentatives échouées à essayer de réveiller sa belle au bois dormant.
Seul face à son grimoire et le parchemin vierge qui l'accompagnait, ses injures à l'égard du Lumineux ne trouvèrent aucune réponse. Il demeura assit sur sa chaise un long moment sans que rien ne se produise.

Puis juste avant que son impatience ne le fasse se relever d'un bond, Kenjin se verrait surprendre par la présence de Marie juste derrière lui. Silencieusement, la jeune femme s'était glissée subtilement dans son dos. Le plus étrange était que malgré le fait qu'elle se soit levée, son corps lui, était toujours bien endormi. Le doigt pointé sur le bouquin, cette dernière sembla tenter de lui faire comprendre quelque chose. Après quoi elle repartie se coucher dans le lit, prenant soin de se recouvrir avec la couette qu'elle avait mise de côté.

Une nouvelle phrase venait d'apparaître dans le grimoire...

Spoiler:
 

Bien sûr, trouver Cannelle ne sera pas aussi simple. Cannelle était en effet capable de dissimuler son corps à la vue de tous. En plus de cela son petit corps lui permettait également de se faufiler n'importe où et de trouver une cachette facilement. Finalement la seule chose qui pouvait la trahir était cette délicate odeur suave de cannelle, produite par son corps...

~ ~
~


@Takagami Ayame ~

Très studieuse, Ayame comprit relativement vite qu'il s'agissait d'un exercice élaboré par les soins du Lumineux. Le visage fatiguée, elle avait mit un peu de temps à sortir de sa torpeur. Malgré tout cette dernière n'hésita pas un seul instant à se prêter au jeu et à se saisir d'une plume. Elle écrivit sur le parchemin par la suite, toutes les idées de réponses pouvant lui passer par la tête. Lorsqu'elle en eut terminé, le parchemin se mit aussitôt à réagir à l'un des mots qu'elle avait inscrit. Tous les autres s'étaient tout simplement effacé, ne laissant au final plus que la réponse.

Très brillamment, Ayame venait de résoudre l'énigme du grimoire. Toutes ses idées avaient été très cohérentes et la réponse en faisait parti.
Le livre se mit même à scintiller d'une lueur vive et retenant l'attention de la jeune femme sur la couverture. La gravure du Fuinjutsu venait de recouvrer sa véritable forme.

??? ~ " Bravo ! Kch kch kch ! "

Sur la table à côté du grimoire venait d'apparaître un petit scorpion, vraisemblablement enjoué par la prestation d'Ayame. Il avait dissiper son camouflage et était redevenu visible.

Canel ~ " Je suis Canel et comme tu as réussi à trouver la réponse, voici ce que je peux te dire : .......... "

Claquant des pinces, Canel dandina sur la table après avoir révéler son secret à Ayame.

~ ~
~


@Jisetsu Yûichirô ~

Yûichirô était l'inconnu dans l'équation. Hoheinheim n'en connaissait pas plus à son sujet que ce qu'il avait lu dans ses fiches. Néanmoins et probablement de part ses capacités claniques et compétences dans le domaine du Fuinjutsu, le vieux Scientifique avait cru bon de mesurer ses capacités par lui même au travers d'une épreuve. Peut être qui sait, accepterait-il par la suite de songer à un avenir au sein du complexe et de devenir membre à part entière de l'unité que Van avait crée ?
En attendant et puisque le jeune garçon ne connaissait rien du Quinquagénaire, sa situation avait de quoi paraître complètement improbable et effrayante. De prime abord, le Jisetsu s'approcha du grimoire et prit connaissance de l'énigme. Il cria à voix haute la réponse qu'il pensa être bonne. Rien ne se produisit néanmoins, en dehors du même tintement de l'horloge qui s'était produit dans l'appartement de Kenjin.

Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !

L'obscurité commençait peu à peu à gagner la chambre de Yûichirô. Bizarrement la pièce était progressivement en train de plonger dans la pénombre. Aucune lumière ne ferait la différence ou ne repousserait les ténèbres en train de grandir.

Sur le grimoire apparue une nouvelle phrase...

Spoiler:
 

En réalité donc, seulement la vue du Jisetsu était en train de s'assombrir. Si ce dernier ne trouvait pas la réponse, alors il ne tarderait plus à ne rien voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Ven 9 Mar 2018 - 14:39

Me voilà coincé dans un genjutsu avec aucune chance de m'en sortir sans faire des efforts, même s'il n'y avait pas d'heure pour s'entraîner, il fallait vraiment que mon supérieur arrête ce genre d'exercice. Soupirant légèrement alors que je prenais place sur ma chaise, je relisais cette phrase en essayant de résoudre l'énigme mais rien ne venait. Il faut dire que je n'avais jamais été vraiment doué en philosophie, espérant que la réussite de ce test ne résidait pas à cette seule phrase.

Un son d'horloge retentit à plusieurs reprises dans ma chambre, à moins que ça soit seulement dans mes oreilles, peu importe. J'avais la confirmation que j'étais dans un genjutsu, me voilà bien avancé...

Alors que je commençais à désespérer, je fus pris d'un sursaut lorsque j'aperçus Marie se lever. Est-ce qu'elle était elle aussi prise dans le genjutsu ? Impossible, ça serait une véritable torture pour elle, Van n'était pas ce genre de shinobis... Réfléchissant quelques secondes, il n'avait pas hésité à me noyer en compagnie d'Ayame pour vérifier nos capacités. Il était tout à fait capable d'enfermer des innocents dans un sort pareil, observant ma charmante camarade, je compris vite que son âme était toujours dans les bras de Morphée. Il se servait donc d'elle pour me dire quoi faire, pointant du doigt mon livre, elle repartit se coucher aussitôt. Elle avait la belle vie celle-là. Me retournant je vis une nouvelle phrase s'afficher sur le grimoire, c'était reparti pour se creuser les méninges...

Un truc vivant, petit, qui parle et pique quand ça a peur... Je l'avais déjà vu à l'oeuvre avec des scorpions et cela me semblait parfaitement ressembler à la description. Il fallait donc que j'arrive à trouver cette bestiole sans lui faire peur, tout balancer n'importe où n'était donc pas la bonne solution. J'aurais dû me douter que mettre le feu à mon appartement ne pouvait me permettre de réussir ce test. Même si j'avais dû prêter attention à son nom « cannelle » je n'avais guère les méninges en place pour en faire la déduction.

* Bon... Comment je dois faire pour amadouer un scorpion... Les animaux ne m'ont jamais apprécié en plus... C'est pas du jeu... *

Assit devant mon grimoire, j'essayais de trouver une solution simple et efficace mais rien ne venait. Je pris soin de me lever pour me balader dans mon appartement cherchant avec dépits quelque chose qui pouvait l'attirer. A force de faire les 400 pas dans mon deux pièces, je finis par comprendre la signification de son nom. En effet une odeur spéciale venait précisément de la chambre et ce n'était certainement pas celle de Marie. Soupirant, je comprenais à quel point je n'étais pas un shinobis du soir, m'engouffrant dans la chambre, je laissais donc la suite à mon flaire. Si cette bête était visible, ça n'aurait aucun intérêt, avec seulement son odeur pour la retrouver, cela me donnait l'occasion de me concentrer davantage. Je ne savais pas vraiment pourquoi je devais la trouver, me recoucher pourrait peut-être briser l'illusion au bout d'un certain temps. Non, on parlait de Hoheinheim, il ferait tout pour que je passe une nuit en enfer si je ne faisais pas ce qu'il disait.

Parcourant la chambre à 4 pattes la plupart du temps, mon nez s'arrêta juste au niveau des chaussures de Marie. Aucune chance qu'il soit allé dans les miennes vues l'odeur qui en émanait. Ne voulant pas l'effrayer en essayant de l'attraper, je commençais un simple dialogue avec lui, après tout il était capable de parler donc autant s'en servir.


« Si tu es dans la chaussure droite de Marie, je suis juste à côté de toi... Mais ne voulant te faire peur, je préfère attendre que tu sortes toi-même... Puis les piqûres c'est pas trop mon truc en vérité... »




Dernière édition par Hari Kenjin le Jeu 22 Mar 2018 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Eda Genin Kutsu no Rekishi
Messages : 295
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Dim 18 Mar 2018 - 21:10



D’illusions en désillusions
Hari Kenjin & Hoheinheim Van
La récupération et la rééducation n’était pas simple mais même si j’étais encore « handicapée » depuis la mission qui m’a mise à pied du monde shinobi, je me débrouille pour « marcher » dans mon appartement. Bien sûr, il y avait aussi la fatigue qui jouait mais je place ça sur le compte du traitement qu’on m’avait refourguer pour ma jambe. Mais il va en falloir plus que ça pour mettre mon cerveau hors service. Même la nuit, je ne suis pas tranquille. J’avais donc laissé mon cerveau me donner toutes ses idées laissant ma main écrire tous les mots qui pouvaient servir de réponse à l’énigme. Je mets quand même plusieurs minutes avant de reposer la plume avec un sourire. On peut dire que ce ne sont pas les idées qui me manque à ce que je vois. Bordel, je suis mal réveillée mais mon cerveau est presque en ébullition. C’est alors qu’une lumière attire mon attention. Je referme donc le grimoire et j’observe ce qui se passait devant moi mais celle-ci augmente jusqu’à m’aveugler. Je place un de mes bras devant mes yeux afin que cela cesse et que je ne sois pas trop éblouie par cet éclairage soudain. Ce n’est pas souvent qu’on est réveillé par un lumière aussi vive que celle-ci.

Celui-ci se termine et je secoue ma tête pour reprendre mes esprits. Au moins, cela m’a réveillé il faut bien le reconnaître. C’est alors que j’entends une voix qui me fait sursauter et j’en recherche la provenance. C’est alors que je remarque la présence d’un petit scorpion et j’écarquille les yeux. Mais d’où il vient ? Je regarde le grimoire , ou plutôt sa couverture, et je me demande s’il vient du livre. Je reste dubitative devant le petit animal preuve que je ne suis pas complètement réveillée. Cependant, je ferme les yeux un moment et je souris en voyant le scorpion. Bien sûr, je continue à sentir l’odeur de cannelle qui se balade dans la pièce. Je respire cette odeur que j’apprécie et cela me permet de me détendre un peu. Entre temps, Canel m’avait révélé le fameux secret et je dois admettre que le Directeur tient vraiment à ce qu’on soit sur nos gardes en permanence. Restant debout, je finis par m’asseoir sur mon lit ressentant un peu de douleur dans ma jambe qui récupère. J’allonge ma jambe et j’observe le petit scorpion se dandiner sur la table.

« - C’est toi qui libère cette douce odeur de Cannelle ? »

Demande-je à la brave petite bête qui claquant des pinces non loin du grimoires. En fait, je ne sais pas si je peux m’en approcher. A mon avis oui puisque je dois analyser le fuin qui se trouve sur la couverture du livre. Bordel, il est tard et j’ai pas vraiment envie d’étudier ça maintenant. Par ailleurs, vu que c’est un Genjutsu, cela veut probablement dire aussi que je dois encore dormir dans mon lit en réalité. Vivement que je sorte de là afin que je finisse ma nuit pour être en forme demain. Surtout que je dois me lever pour aller au Puits demain. Grrrr… Je m’allonge un moment sur le lit et je laisse la lumière de la lune éclaire l’appartement tandis que j’avais besoin de mettre de l’ordre dans les idées. La nuit, je suis un peu flemmarde mais j’allais devoir m’y mettre. J’ai pas vraiment envie.

Prenant plusieurs grandes inspirations, je finis par me redresser et je « marche » vers la table pour me remettre assise. Je n’avais pas le choix. Levant ma jambe encore fragilisée vers quelque chose de haut que le sol, j’allais pouvoir m’y mettre. Attrapant le grimoire, je fais attention de ne pas bouger le petit scorpion ni de lui faire peur car je ne tiens pas à ce qu’il pique car même si c’est une illusion, il peut y avoir n’importe quoi durant ça. J’ai déjà assez avec mon ressenti de douleur dans ma jambe alors je pense qu’il n’y a pas besoin de plus. Le Lumineux tient vraiment à me tester… Je n’ai pas le choix même si je suis encore mal réveillée et surtout fatiguée.

Observant le fuin, je commence à écrire sur le parchemin mes divers impressions et descriptions. Après tout, pour pouvoir l’apprendre et m’en servir par la suite, je devais être capable de le reproduire. Mais pour ça, je dois l’analyser de fond en comble. Malgré l’heure, je devais sortir de là et rapidement avant qu’un autre évènement ne vienne perturber ma concentration. Car il n’est pas à douter que le Directeur a encore inventé des stratagèmes pour savoir comment ses élèves réagissent en cas de stress intense ou autres situations demandant réaction immédiate. Je me plonge donc dans l’étude superficielle de ce fuinjutsu. Cela va me demander du temps et des heures de travail. Mais bon, avec un peu de chance, la nuit ne devrait pas être raccourcit… Ou pas… Nul ne sait ce qui peut se passer dans un Genjutsu…




Botteuse de derrière & Motivatrice en Chef officielle d'Iwa
Carnet de Bord - Thème - PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 431
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Jeu 22 Mar 2018 - 11:29

« AAAAAAAH ! »

Je sursautai en arrière comme pris par une frayeur. Instinctivement, je me mis à chercher du regard la source de ce tintement incessant qui résonnait dans ma chambre. Pourtant, j'avais beau regarder autour de moi, je ne voyais rien d'autre que le décor habituel de ma chambre. Je laissai échapper un léger rire nerveux pour cacher mon angoisse grandissante. Calmement, je repris la parole face au vide devant moi pour briser le silence.

« HaHa.. On dirait presque un rêve.. Je ne rêve tellement pas souvent que j'oublie presque la sensation que ça donne. Il faut dire que les seules fois où je rêve elles finissent par se transformer en cauchemars.. HaHa.. »

Soudainement, la pièce commença à s'assombrir. Petit à petit, la faible lumière de la lune se fit grignoter par les ombres grandissantes. Puis, sans que je ne puisse faire quoique ce soit face à ce phénomène, je finis par me retrouver complètement englouti par les ténèbres.

Aucune lumière, aucune chaleur, j'étais désormais seul plongé dans le noir. J'avais beau regarder autour de moi, j'avais beau chercher cette lumière, je ne voyais rien d'autre que du noir. J'étais complètement pris au piège, enfermé dans le néant. Un sentiment d'angoisse prenait peu à peu le contrôle de mon corps. Mon visage, qui paraissait encore relativement serein quelques instants plus tôt, devint complètement pétrifié par la peur.

« Ha.. Quel genre de malheur est-ce donc là ? »

Il ne m'arrivait que de mauvaises choses, aussi bien dans ma vie réel comme dans mes rêves, peu importe où je pouvais aller, je restais cet enfant maudit. Mon regard sur le grimoire. Il était le seul élément qui n'avait pas changé de place, le seul élément qui n'avait pas disparut dans les ténèbres. Me penchant dessus, je remarquai alors la présence de nouvelles inscriptions qui me laissèrent dubitatif.

« Aux yeux d'ors, les ténèbres de la cécité... Mh, si l'on considère que ces « yeux d'ors » font références à mes pupilles, ces « ténèbres » seraient en réalité une conséquence de ma perte de vue, alors je serais donc.. Aveugle ? »

Brusquement, je me redressai sur mes deux jambes pour chercher la sensation du toucher du bout du doigt. Peut-être allais-je trouver un interrupteur. Peut-être allais-je trouver un réveil. Peut-être allais-je trouver la sortie de ce cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1256
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Sam 24 Mar 2018 - 12:09

@Hari Kenjin

Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !

De nouveau, la cloche de l'horloge retentit successivement onze fois dans l'appartement de Kenjin. Visiblement le concept de l'épreuve échappait complètement à la bonne compréhension du Suzurane de nature beaucoup plus impulsive. Il paraissait évident à le voir faire les cent pas et sans trouver de solution à son énigme, que ce genre d'épreuves n'étaient pas son fort.
Une chance finalement que l'intervention propice de Marie,- bien que toujours en état de léthargie -, lui avait permit de déceler la nouvelle phrase apparue à l'intérieur du grimoire...

L'indice dont il prit connaissance lui révéla donc la présence d'un petit scorpion prénommé Cannelle, quelque part dans son deux pièces. Avec un minimum de bon sens, Kenjin fut tout de même capable de faire le rapprochement entre son nom et l'odeur présente dans son appartement depuis son réveil. Plus forte en direction de sa chambre, le Suzurane jugea spontanément ses chances de retrouver la petite arachnide, plus probables que celles de trouver la réponse à l'énigme. Il porta ses recherches sur tout ce qu'il pu, en veillant bien à ramper à quatre patte afin de ne pas effrayer Cannelle.

Son flair le mena tout droit vers l'une des chaussures de Marie, près de laquelle il prit le temps d'adresser quelques mots au scorpion avant d'agir. Kenjin venait de trouver Cannelle, qui lui apparue alors suspendue à son nez par l'une de ses pinces.

Cannelle ~ " Kch kch kch ! Bravo Kenjin ! Tu as réussi à me retrouver ! La réponse à l'énigme du Grimoire est le temps !. Tu aurais pu le trouver par toi même en faisant le lien avec l'horloge. Tu es en retard ! Mais voilà pour toi ton nouvel indice : Tu es dans une illusion dont le seul moyen d'en sortir et de te servir du fuinjutsu sur la couverture du grimoire ! "

Tout comme pour Ayame, le grimoire se mit alors à scintiller depuis le salon du Suzurane. Dégageant une forte lumière, Kenjin ne manquerait sans doute pas dés son retour, de remarquer que le Fuinjutsu sur la couverture avait légèrement changer de forme. Lorsqu'il se rapprocherait, Kenjin se retrouverait dans un tout autre endroit que son appartement.


~ ~
~

@Takagami Ayame

Canel ~ " Oui c'est bien moi ! Kch kch ! " répondit-il tout fier en agitant de nouveau ses pinces.

Le scorpion toujours présent semblait s'être entiché de la jeune nécromante. La voir faire l'amusait et le rendait joyeux. De son côté, Ayame avait d'ors et déjà débuter l'analyse de son Fuinjutsu depuis un moment. Légèrement en avance sur ses deux autres camarades piégés dans le Genjutsu, celle-ci avait clairement démontrer de biens meilleures capacités d'observation et de déduction. Il ne lui restait à présent plus qu'à parfaire son propre sceau afin de se sortir de l'illusion...


Mais brusquement, l'appartement autour d'elle se changea en une épaisse forêt de bois morts. Il y faisait sombre et froid. L'atmosphère y était soudainement devenu plus pesante et oppressante. Quelque chose de peu rassurant provenait de plus loin dans cette forêt.

Toujours assise sur son canapé et face à la table basse et son grimoire, Ayame se tenait à présent au beau milieu du sentier. Au loin, elle remarquerait la présence d'un bâtiment et de sa grande porte entre ouverte. Comme si l'endroit lui même était en train de l'inviter à continuer son chemin.

Canel ~ " Que faisons nous Ayame ? As-tu fini d'étudier le sceau ? "

~ ~
~

@Jisetsu Yûichirô

Distrait par les événements successifs qui s'étaient produits dans sa chambre, Yûichirô se détourna complètement de son interprétation de l'énigme. Tout autour de lui était matière à l'effrayer. Surprit par sa perte de vue progressive, le Jisetsu finit par conclure l'inévitable conséquence de son triste sort. Condamné à devoir se passer de la vue jusqu'à ce qu'il ne finisse par trouver la réponse à l'énigme, ce dernier commença à rechercher instinctivement quelque chose dans sa chambre. Sans la vue il en oublia presque l'odeur de cannelle pourtant si présente encore. Complètement paniqué, le Jisetsu avait d'ors et déjà perdu tout son sang froid...

Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !... Ding !

Le son de l'horloge retentit de nouveau le même nombre de fois que précédemment. A la différence que cette fois le jeune Jisetsu se retrouva transporté dans la même forêt morte que les deux autres. Déjà que sa situation n'arrangeait rien à son sentiment de peur, Yûichirô venait d'atteindre la deuxième phase de l'illusion sans ne rien avoir découvert.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Jeu 29 Mar 2018 - 15:53

Pour une fois, mon nez m'avait été très utile, me permettant de retrouver ce maudit scorpion assez rapidement. De toute façon, pas sûr que le temps s'écoule de manière cohérente dans une illusion, je n'avais aucune connaissance dans ce domaine. Suspendue au bout de mon nez, sa pince bien accroché, cannelle me donna la réponse à l'énigme : le temps.

Comme si je pouvais espérer réfléchir si longuement face à cette situation, bref, je me rapprochais du grimoire qui s'illuminait de manière étrange. Le sceau avait changé depuis tout à l'heure, me rapprochant davantage, j'étais à présent dans un lieu bien différent. Encore un sale tour de la part de mon instructeur, celui-ci se faisait un malin plaisir de jouer avec mes nerfs. Pas le choix, je devais confectionner un sceau capable de réduire ce genjutsu en miette. L'écriture de celui-ci était bien différente de ceux que je connaissais, chaque sceau étant créé pour une technique bien précise. Je l'avais pris dans ma main en attendant de m'en servir.

Autour de moi l'atmosphère était devenue glaciale, un vieux temple était construit non loin de là, voilà une nouvelle épreuve que j'allais devoir rapidement passer pour retrouver mon lit. Il avait vraiment bien choisit son moment le bougre...

Avançant légèrement en direction du temple, j'aperçus sur ma droite un visage familier. Qui d'autre qu'Ayame pouvait être coincé avec moi dans une illusion de Van. Je devais me douter que ce fourbe de supérieur ne m'entraînerait pas seul ici, plus on est de fou plus on rit n'est-ce pas. Je pouvais assez facilement la rejoindre, préférant faire ça ensemble, quelque chose me disait que ça irait bien plus vite. Elle restait une femme intelligente, mais surtout son visage semblait bien plus réveillé que le mien, de quoi me redonner espoir de sortir d'ici.

D'un signe de la main, je lui fis signe pour voir si oui ou non elle me voyait. Après tout, la personne en face de moi n'était peut-être qu'une illusion pour me perturber, rien ne pouvait m'assurer que c'était la vraie Ayame. Il allait falloir jouer serré pour être sûr de son identité.


« Yo Ayame, alors comme ça toi aussi tu t'es fait avoir... Pour m'assurer que tu es bien la vraie je vais te poser une question, tu es la seule à avoir cette réponse... Par quelle lettre commence le trésor que je cherche ? »


Je n'étais pas certain de mon coup, elle avait peut-être oublié exactement l'objet que je cherchais, dans ce cas-là je devais prendre les mesures nécessaires pour m'en sortir tout seul. Je ne pouvais me fier à ce que Van mettait en face de mes yeux, ne sachant pas vraiment si je pouvais souffrir dans ce monde, j'attendais sa réponse.




Dernière édition par Hari Kenjin le Ven 6 Avr 2018 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Eda Genin Kutsu no Rekishi
Messages : 295
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Jeu 5 Avr 2018 - 22:55



☯️ ☯️
D’illusions en désillusions
Hari Kenjin, Jisetsu Yûichirô & Hoheinheim Van
Je m’étais plongée dans l’étude du sceau qui se trouvait sur le grimoire et je l’avais même reproduit mais cela ne p veut pas dire que j’avais terminé. Maintenant que je savais que je me trouvais dans un Genjutsu, je savais aussi que si je voulais sortir, je devais finir cette étude et le plus tôt sera le mieux. J’avais appris les bases du Genjutsu durant mes années au sein du Centre de Formation et je savais que plus on y restait et plus le retour à la réalité serait difficile. Parfois, lorsque cela commençait à m’agacer, je fermais les yeux et j’inspirais profondément afin de me laisser emporter par la délicate odeur de Cannelle que mon alliée scorpion dégageait. Cela me rappelle un peu la cuisine de ma mère lorsqu’elle faisait une comporte ou une tarte aux pommes. Elle a toujours mis de la cannelle et cela a le don de m’apaiser. Lorsque j’entends le petit scorpion confirme qu’il libère cette odeur, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Elle était si mignonne qu’elle donne envie de se faire porter mais elle reste un scorpion et elle peut piquer quand elle veut. Je dois juste faire attention à ne pas me faire piquer à mon tour et à ne pas lui faire peur. Je ne connais pas beaucoup de personne mais je savais que le Directeur avait la capacité d’en invoquer. Le rapprochement entre le grimoire, le genjutsu et lui était plus qu’évident maintenant. Enfin, pour moi en tout cas. Si j’ai fini au « Puits de Savoir », ce n’était pas par hasard.

Ne voyant pas le temps, je suis concentrée – ou j’essaye autant que possible- à travailler sur le sceau. Le reproduire est une chose mais je dois encore analyser en détail celui qui se trouve sur le grimoire comme par exemple, les runes qui s’y trouvent. Bien sûr, je sais très bien ce qu’elles signifient mais lorsqu’on travaille sur l’art des sceaux , on ne peut pas laisser la place au hasard… Pas lorsqu’on enseigne et qu’on apprend. Chaque rune avait sa signification et celle-ci pouvait changer en fonction de ces consœurs présentes au sein d’un sceau. Actuellement, je réalise que plusieurs d’entre elle ne semblent pas réellement compatibles. Sceptique, j’arque un sourcil avant de tester l’échange de chakra pour analyser. C’est alors que je réalise une seconde partie du sceau. Encore une fois, le Directeur ou son genjutsu tente de brouiller les pistes. Voilà qui est très intéressant. Mélangeant mon chakra et posant ma main sur le dit sceau, je me rends compte de la supercherie. Voilà qui est astucieux, je le reconnais avec plaisir. Après tout, je m’attends absolument à tout avec le Directeur. Gribouillant des notes sur mes croquis, je savais ce qu’il me restait à faire.

J’ignore combien de temps s’est écoulée mais je ne réalise même pas que j’avais quitté mon appartement et c’est le froid qui me sort de ma concentration. Je lève alors la tête avant de voir que je ne me trouvais plus dans mon appartement. Me levant de mon canapé, je me mets à regarder autour de moi. Les couleurs claires et généralement lumineuses de mon appartement avaient laissé place à un lieu beaucoup plus sombres et froids. Attrapant mon gilet qui se trouvait sur le canapé, je le mets sur mon dos tandis que je suis en tenue de nuit. Voilà que je risque d’attraper froid. Je vois la lune puis des troncs d’arbres et une petite brume à mes pieds. Maintenant que je regardais autour de moi, je commençais à ressentir une pression oppressante sur les épaules. Comme si… j’allais être enfermée dans un bocal ou quelque chose du genre.

Baissant alors les yeux, je remarque un sentier où je m’étais installée avec mon canapé et en suivant le chemin des yeux, je finis par remarquer un bâtiment un peu plus loin et surtout avec la porte ouverte. Mais qu’est ce que cela veut dire ? Serait-ce une seconde phase du Genjutsu dans lequel je suis enfermée ? J’entends alors Canel me demander ce qu’on faisait et si j’avais fini d’analyser le sceau. Je regarde ensuite le grimoire avant de soupirer.

« - J’ai pas encore fini… Mais je commence à me congeler… »

D’accord, on est dans un Genjutsu mais ce sont des sensations qui peuvent vite me dérouter si je reste ainsi dehors. En tenue de nuit, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. Mais pourtant, le fait de voir une porte ouverte m’intrigue et je me secoue la tête car je commence à comprendre le principe de ce genjutsu. Plus on restera plus celui-ci sera puissant et donc plus le sceau de libération devra suivre. Je ne dois donc pas traîner. C’est alors que je souris au petit scorpion et je lui tends ma main afin qu’il grimpe dessus jusqu’à mon épaule. Même s’il est peut-être lui aussi un Genjutsu, j’aime sa présence et je ne peux pas le laisser là. Puis, je me mets en route mais je finis par réaliser que je ne suis pas seule. Je m’aperçois qu’il y a comme des présences fantomatiques et l’une d’entre elle semble s’approcher de moi. Bien qu’au départ, je ne suis pas du tout rassurée, je me dis au fur et à mesure que je connais cette silhouette puis cette tête. Kenjin ? Lui aussi il est enfermé ?

Il me fait un signe de la main et je lui réponds avant de m’approcher un peu vers lui. Je ne suis donc pas seule dedans. Cela m’aurait sérieusement étonné de la part du Directeur. C’est là que je l’entends. Oui, je me suis fait aussi avoir sauf que j’ai quand même bien progressé sur le sceau. J’ignore où il en est dans sa progression mais j’ai su deviner la réponse de l’énigme et j’ai pu me pencher dessus directement sans me poser de question. En parlant de question, Kenjin décide de jouer aux devinettes et j’arque un sourcil en pensant la tête sur le coté. La lettre du trésor qu’il cherche ? Je reste silencieuse un long moment avant de lui dire avec un air interrogative.

« - Je ne suis pas devin. Tu ne m’en a jamais parlé. Je ne peux donc pas répondre à ta question. La seule chose que je peux dire c’est qu’il figure sur la liste des Anciens Trésors. »

Il venait de me poser une colle et j’ai beau passer ma cervelle au peigne fin, je ne parviens pas à me rappeler du nom. Je ne me rappelle même pas qu’il me l’ai dit.. J’en avais réellement aucune idée et je suis sortie de ma réflexion par un immense frisson qui me parcourt le corps des pieds à la tête. Bien que je sois dans un genjutsu, je ressens bien le froid. Je le regarde avant de reprendre la parole. Je voulais savoir s’il avait progressé dans son enquête sur le genjutsu. J’ignore même si j’ai de l’avance mais je ne dois pas penser que tout est perdu. Je regarde tout autour de nous car je ressentais encore cette pression sur les épaules. Comme si on comptait sur nous pour un projet de la plus haute importance. C’est juste… étrange comme ressenti…

« - Tu en es où de ton coté ? »





Botteuse de derrière & Motivatrice en Chef officielle d'Iwa
Carnet de Bord - Thème - PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1256
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Ven 13 Avr 2018 - 11:16

Kenjin et Ayame finirent donc par se rencontrer dans l'illusion, à quelques mètres seulement de la porte du Temple restée entrouverte. Chacun voyait l'autre d'une façon peu claire et précise, comme si leur corps lui même était entouré d'un halo flouté. Étrangement leur voix paraissait provenir d'une autre dimension, et se perdait en écho dans le monde de l'autre, à l'image d'une voix fantomatique.. Tout portait ainsi à croire qu'ils n'étaient pas réellement présent dans le même Genjutsu, mais plutôt dans une illusion parallèle...

Puisqu'ils se connaissaient maintenant depuis un bon moment déjà, Ayame et Kenjin n'eurent aucun mal à se reconnaître. Suspicieux tout de même, chacun interrogea l'autre afin de s'assurer de sa réelle identité. Ils avaient déjà tout deux prit conscience, de s'être fait piégé par leur instructeur du Puits du Savoir. Pour s'en sortir ils décidèrent donc de mettre ce qu'ils avaient apprit jusqu'à présent en commun.

Ayame qui était légèrement plus en avance que son camarade, avait déjà pu prendre le temps d'aborder le sceau présent sur son grimoire. Une dizaine de minutes passèrent le temps pour eux de discuter de leurs découvertes. Après quoi Canel dans le monde d'Ayame et Cannelle dans celui de Kenjin, se retrouvèrent soudain épris de tremblements répétés et très virulents.

Canel et Cannelle ~ " JE... Je... COUUUUUUUUUUUURS ! "

La voix aiguë et fluette des petits scorpions laissa place à un hurlement roque, profond et grave. Aussitôt, Kenjin et Ayame se tournèrent alors vers leur petit scorpion respectif, qui était en train de subir une transformation des plus inquiétante. Tout chez eux semblait être en train de grandir de façon exponentielle. La métamorphose débuta par leurs pinces, leurs dard, puis enfin le reste de leur corps...

Spoiler:
 

Finalement Kenjin et Ayame n'auraient d'autre choix que de courir vers le Temple qu'ils avaient aperçu au bout du sentier dans la forêt. Combattre seul le scorpion devenu géant était une très mauvaise idée. Une évidence qui ne se révélerait cependant que si l'un d'eux décidait d'engager le combat contre son scorpion.
En s'approchant du Temple durant sa course, Kenjin se retrouverait envahi d'un sentiment familier. Le Suzurane était déjà venu dans cet endroit par le passé. Une certitude qu'il n'aurait néanmoins qu'une fois rentré à l'intérieur du Temple...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Ven 13 Avr 2018 - 17:59

« Les anciens trésors », est-ce que je pouvais accepter cette réponse ou bien devais-je vais voir ça comme une erreur de sa part. J'étais pourtant persuadé de lui avoir donné le nom exact, ma mémoire doit me jouer des tours, cette illusion commençait vraiment à me pourrir le cerveau. J'échangeais avec elle le peu d'information que j'avais, elle fit de même sans que j'en apprenne beaucoup plus. Elle semblait de bonne foi, je n'avais pas la certitude qu'il s'agissait bien d'elle, mais ma logique devait encore fonctionner.

« Ma mémoire doit me jouer des tours, on va partir du principe que tu es la vraie… Je vérifierais ça plus tard si ça ne te dérange pas. »

Alors que notre échange se terminait, nos deux scorpions commencèrent à radicalement changer de taille. Les pinces ainsi que tout le corps était à présent dans des proportions démesurées, autant dire qu'il était impossible d'affronter ces monstres ici. Nous étions dans une illusion contrôlé par leur maître, comment pourrais-je la protéger tout en me défendant. Un coup de pince et j'étais mis hors-jeu.

Par pur réflexe, je la pris par la main pour courir vers le temple qui nous tendait les bras. Cette petite course allait sûrement lui rappeler des souvenirs, dévalant les escaliers de la bibliothèque, nul doute qu'elle se sentirait dans le passé. Pour ma part, ce fut un autre sentiment qui m'envahit en approchant du temple en question. Je m'étais déjà rendu ici, une coïncidence pareille ne pouvait avoir lieu car c'est dans cet endroit que j'avais rencontré pour la première fois Hoheinheim. Tout était présent, de la grande statue au petit brasero allumé pour l'éclairer. Jouait-il avec mes souvenirs ou bien nous faisait-il vivre les siens ? Passé ou futur ? Le temps était bien l'intrigue principale de cet exercice.

Une fois à l'intérieur, je ne voyais pas les deux géants nous poursuivre, penser qu'ils aient abandonné si près du but serait une sottise. Nous étions coincés ici avec pour seule porte de sortie, ce sceau à résoudre. Deux experts comme nous devrions pouvoir réussir sans trop de problèmes, il fallait juste un peu de temps pour se concentrer.

Alors que je lâchais la main d'Ayame, je compris qu'elle était tout ce qu'il y avait de plus réel. Pour être sûr j'approchais mes mains de sa poitrine pour la toucher sans le moindre respect, une illusion si réaliste, cela tenait du prodige. Sentant déjà sa main se diriger vers mon visage, j'entendis un léger bruit sur le côté. En effet, nos deux scorpions étaient à présent en face de nous, de quoi me faire légèrement flipper.

J'avais donc à présent deux scorpions avec des pinces gigantesques prêtes à me découper en rondelle et une jeune fille énervée qui voulait que je disparaisse. Faisant une moue de réflexion, je me demandais lequel des deux dangers étaient le plus urgent.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Eda Genin Kutsu no Rekishi
Messages : 295
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Ven 20 Avr 2018 - 17:35



☯️ ☯️
D’illusions en désillusions
Hari Kenjin & Hoheinheim Van
J’avais pris Canel avec moi en pensant qu’elle serait capable de m’apporter un petit coup de main et j’étais loin d’imaginer qu’elle allait devenir un monstre assoiffé par la suite. Restant avec Kenjin, ou plutôt une espèce de fantôme si je puis dire, je l’écoute avec attention. Passant ma main vers son nombril, je fais un signe horizontal avant de m’apercevoir que ma main passe à travers. Hum… Je pense avoir compris mais il manque une chose à ma compréhension : le point de connexion entre chacune des illusions ou de son parallèle. On a exactement le même décor, le même scorpion et la même chose à faire et pourtant, je le vois de cette façon. Et si ? Quelque chose vient de me traverser l’esprit puis j’entends alors Canel qui me dit de courir ? Je regarde Canel un moment avant que Kenjin ne me prenne par la main et qu’on se met à courir. C’est Kenjin qui m’a attiré vers le temple. Je ne sais même pas ce qu’il représente et je cherche à comprendre. C’est alors que je tourne la tête vers Canel et je fronce les sourcil. Je venais de voir quelque chose qui me laisse perplexe. Serait-ce un sceau ou alors une des runes de ce sceau ? Il va falloir que je vérifie ça mais je le ferais après.

Puis, je me concentre sur Kenjin qui m’entraîne alors vers le bâtiment qui se trouvait en retrait. Sans attendre plus de cérémonie, on entre dans le dit temple et je tourne la tête afin de m’apercevoir que le scorpion géant qui se trouvait là ne semble plus être derrière moi. Quoi ? J’étais pourtant sûre qu’il me pourchassait. C’est alors que je suis ensuite Kenjin et j’observe autour de moi. Je ne connaissais pas cet endroit et rien ne m’est connu. Je m’approche de la statue et du brasero sans même réaliser qu’il était aussi vivant que moi et qu’il ne ressemble plus à un fantôme. Bien sûr, je mets un moment avant de percuter et de lui faire face. Bien sûr, avec sa délicatesse légendaire, il vient poser ses mains sur ma poitrine et je lui mets une sacré gifle. Il est vraiment pervers ? C’est incroyable quand même. Je m’apprêtais à dire quelque chose lorsque j’entends un bruit qui me fait sursauter. Tournant la tête, je remarque les deux scorpions et je ravale ma salive. Je devais trouver la solution.

« - Tu connais ce lieu, Kenjin ? »

On peut dire que la présence des scorpions m’ont refroidit et je devais trouver un moyen d’en mettre au moins un hors jeu afin que le second soit plus simple à annihiler. Bon sang, je devais prendre une grande respiration avant de remarquer une chose. Je tourne alors la tête vers le dard d’un des deux… Oh… je crois que j’ai compris. Sortant le grimoire, je regarde du coin de l’oeil et je tente de terminer mes travaux sur le fuinjutsu. Au vu des scorpions, je dois me dépêcher. Jouant sur la première rune que j’ai vu sur le dard de Canel, je tente de modifier le fuin en conséquence. Maintenant que le stress est là, je devrais pouvoir générer plus d’idées et je devais regarder dans mon environnement pour déterminer ce qui me manque. Bien entendu, je surveille les scorpions avec l’aide d’un œil. De toute façon, il faudra les affronter à un moment où un autre sauf si on trouve la clé du problème.

« - Bon sang… Qu’est ce qui doit changer pour en sortir ? »

Je n’oublie pas les scorpions et j’allais devoir me battre contre Canel et même si je me suis tout de même attachée à cette brave petite bête, je ne peux pas faire autrement. Posant alors le grimoire, je me tiens prête à agir si l’un des scorpions tentent de m’attaquer. D’un coté, ce serait logique vis qu’en théorie, je suis la plus faible et la plus fragile. Mais j’ignore encore qui les commande et je vais probablement devoir affronter le dard. Pas le choix. J’avais fait une tentative mais rien est encore terminé. Devions-nous nous battre pour avoir la réponse ? Et si cela annonçait l’étape suivante de ce satané genjutsu ? Levant la tête, je remarque alors qu’il y a une autre rune au-dessus de la statue en question. Je devais mémoriser cette rune car il n’est pas impossible qu’elle disparaisse par la suite.

« - Je crois qu’on a pas trop le choix ... »





Botteuse de derrière & Motivatrice en Chef officielle d'Iwa
Carnet de Bord - Thème - PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1256
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Ven 27 Avr 2018 - 12:29

Naturellement, les deux iwajins piégés dans l'illusion, s'étaient aussitôt mit à courir en direction des portes du Temple. Derrière eux les scorpions - soudain devenu sanguinaires - étaient toujours à leur poursuite et les chargeaient rapidement au rythme de leurs nombreuses pattes qui frappaient le sol. Ils traversèrent ainsi et sous la précipitation le sentier dans la forêt jusqu'à atteindre les portes de la bâtisse.
Lorsqu'ils arrivèrent finalement dans le grand hall du Temple de Taki, Kenjin eut tôt fait de reconnaître les lieux. Effectivement il s'agissait là pour lui du premier endroit où il avait pu rencontrer Hoheinheim. Malheureusement aucun indice spatio-temporelle ne semblait lui permettre de savoir avec certitude, si il ne s'agissait que d'une illusion ou bien d'un souvenir. La seule différence se situant plutôt à l'extérieur du Temple et qui n'était autre que cette mystérieuse forêt morte, qui ne l'était pas dans la réalité...

En tout cas il ne fallut que très peu de temps à Ayame et Kenjin pour comprendre qu'ils pouvaient désormais se toucher. Bien que la façon de s'en assurer du Suzurane lui ait valu une sacrée gifle, son intention avait clairement permit de leur faire réaliser que quelque chose dans le Temple, rompait la frontière entre leur illusion jusqu'ici parallèle.
Ayame se rendit compte de la présence d'une rune au dessus de la tête de la statue de la déesse Ao'. Elle venait de remarquer un premier indice, représentant en partie la forme du Fuinjutsu présent sur son propre grimoire. La forme divergeait néanmoins quelque peu par la présence d'autres symboles mêlés aux siens...

Par la suite les scorpions ne tardèrent plus à faire également leur arrivée dans le hall. Tout comme les deux shinobis de la roche, les monstres sur pattes étaient eux aussi devenus biens présents dans leur illusion. Pourtant un phénomène étrange s'était produit, leur taille paraissait légèrement avoir diminuer par rapport à l'extérieur.
En tout cas rien de leurs intentions bestiales envers les deux jeunes combattants n'avait changer. Canel et Cannelle faisaient claquer leurs pinces et darder leurs appendices au dessus de leur tête. Du poison s'écoulait de l'extrémité de leur dard et ne laissait rien présager de bon pour les deux membres du Puits du savoir...

Canel et Cannelle ~ " Mourrez !!! Kch kch kch ! "

Soudain les deux scorpions bondirent dans la direction d'Ayame et Kenjin. En sautant, peut être l'un des deux ninjas parviendraient-ils à apercevoir un drôle de dessin sur leur bas ventre. En tout cas les scorpions avaient la ferme intention de se battre avec les deux ninjas. L'un fit s'abattre ses lourdes pinces tandis que l'autre fit s'abattre son dard sur sa proie.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 348
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Lun 30 Avr 2018 - 16:11

Pas de doute, gérer Ayame était plus urgent que c'est scorpions à la noix, moi qui pensais passer une nuit tranquille, elle était devenu bien trop agité à mon goût. Comme prévu, la main de ma camarade vint se déposer à vitesse rapide sur ma joue, de quoi laisser une belle trace pendant quelques heures. Malheureusement cela n'eut aucun effet sur moi, j'étais toujours dans cette illusion qui devenait de plus en plus réel. Nos gentils scorpions de compagnie étaient devenus des monstres sur pattes avec la ferme intention de nous découper.

« Oui oui je connais cet endroit... C'est là qu'habitait Van quand je l'ai rencontré pour la première fois, un vrais taudis t'imagine même pas... »

Certains morceaux de ma mémoire me revenaient en tête, la statue, je ne pouvais clairement pas l'oublier. J'avais beau réfléchir je ne trouvais rien dans mon esprit qui me permettrait de former la rune en question. Est-ce qu'il avait choisi ce temple pour que je me rappelle de quelque chose ou bien simplement pour me déstabiliser. Notre instructeur avait un esprit beaucoup trop tordu pour essayer de le comprendre.

Le bruit des pinces me fit repenser au danger, faisant face à nos anciens compagnons, ils avaient légèrement rétrécis depuis tout à l'heure, du moins c'est ce que je trouvais. Finalement, ils étaient toujours bien plus grands que la moyenne des scorpions et leur force devait sans doute suivre. Je guettais Ayame qui semblait avancé à sa façon sur la rune à confectionner pour se sortir de cette illusion.


« Bon tu t'en sors... On va rapidement avoir un problème là et je suis pas sûr de pouvoir te protéger sans me faire embrocher... Bon je vais faire ce que je peux, débrouille toi pour résoudre cette énigme à la c**. »

Et évidemment tout ceci ne tarda pas, sa pince tentant de s'abattre sur moi comme si j'étais un vulgaire morceau de viande. Je n'étais pas vraiment ambiancé à me battre contre des animaux mais je préférais encore moins découvrir que tout ceci était la réalité. J'étais vraiment perdu.

Laissant parcourir mon chakra raiton dans mes pieds, j'esquivais la pince en partant sur la gauche, à l'opposer donc d'Ayame puis lançait sur l'autre scorpion un kunai enroulé d'un parchemin explosif. J'espérais pour attirer son attention ou au moins l'empêcher d'attaquer ma camarade, son cerveau était bien trop précieux pour être perdus.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Eda Genin Kutsu no Rekishi
Messages : 295
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Jeu 10 Mai 2018 - 23:58



☯️ ☯️
D’illusions en désillusions
Hari Kenjin & Hoheinheim Van
Je ne comprenais toujours pas ce qui s’était passé avec Canel mais je me rappelle qu’il peut se passer n’importe quoi vu qu’on est enfermé dans une illusion. Je ne connais pas encore son origine mais je le découvrirais dés que j’aurais trouvé la solution pour résoudre le fuinjutsu et surtout pouvoir l’utiliser à bon escient… Je devais trouver le moyen de nous sortir de là. Je ne devais pas oublier les deux scorpions qui se trouvaient là pour une bonne raison : probablement nous motiver. Mais sur le moment, je sens clairement le stress monter en flèche et je sais que même si on est dans un genjutsu. Nous avions couru et je ne connaissais pas cet endroit. Seulement, je n’ai pas le temps de m’attarder plus longtemps. Surtout vu l’arrivée des deux scorpions géants dans la même salles que nous. Bon sang, cela ne pouvait attendre quelques minutes de plus… J’avais besoin que de quelques minutes pour finir de déchiffrer ce satané fuin. Je ne pourrais donc jamais travaillé tranquillement ? Cela en est presque blasant mais je n’ai pas le temps de me lamenter.

J’avais donc refermer le grimoire et placé à la ceinture tandis que je fais probablement face à Canel, le petit scorpion qui m’avait aidé au début mais qui avait la soudaine envie de m’abattre maintenant. Que je hais les genjutsu… Je n’ai jamais aimé ça à vrai dire et lorsqu’on a étudié les bases au centre de formation, c’est peut-être l’un des pires souvenirs que j’ai de ce lieu académique. Avec le taijutsu, le genjutsu fait partie de mes faiblesses mais je dois composer avec et je dois faire front avec Kenjin pour essayer de sortir. Je voyais les mouvements de pince et leur dard avec la poison qui en sortait. Voilà qui ne me rassurait pas. J’arque un sourcil avant de remarquer qu’ils sont moins gros. Est-ce que… ? Quelque chose semble me passer par la tête… Est-ce qu’ils ont quelque chose que je n’avais pas vu sur le petit corps de Canel au départ ? Je secoue alors ma tête tandis que Canel et son compagnon nous menaçait fortement. C’est alors que le dard bouge et je me déplace sur la droite. Malheureusement pour moi, le dard pique dans le même sens et je me retrouve avec un dard dans la jambe. Libérant un cri de douleur, j’étais pourtant sûre que le dard n’allait pas attaquer par ici. Et merde. Me retrouvant immobile, je tombe au sol et je tente de bouger. Mes bras me répondent et je tente de bouger les jambes. La gauche me répond mais je sens une profonde gêne avec la jambe droite. Baissant la tête vers ma jambe, je remarque alors la blessure et je l’ai bien senti. Kenjin voulait que je résous l’énigme et il n’avait pas tord. De toute façon, je ne peux plus vraiment combattre comme ça. Cependant, quelque chose attire mon attention. Ou plutôt une couleur. C’est alors que j’entends une explosion et je remarque la réaction du scorpion. C’est alors que je me place sur le dos et je prépare mon chakra. Je devais tenter quelque chose avant de me mettre à l’abri.

Je reste calme malgré tout et dés lors que le sceau sur le bas ventre de Canel est à ma portée, je n’hésite pas un seul instant à me servir d’une technique que nous avais enseigné notre professeur. Autant qu’elle serve à quelque chose. Je dois admettre qu’elle peut servir. Surtout s’il s’avère être sous le joug d’un autre sceau. Je n’y avais pas penser tout de suite mais c’est maintenant que j’y pense. Bien sûr, j’avais mémoriser le sceau car je suis presque certaine que c’est un autre indice pour nous permettre de quitter le lieu rapidement avant que la troisième phase ne s’avance. Je ne devais pas trop traîner car il n’est pas impossible qu’elle arrive plus vie que je ne le pense. Heureusement que je peux compter sur ma mémoire photographique pour nous aider à sortir de ce problème. Si je tarde trop, on risque de ne plus pouvoir sortir. Du moins, si je me souviens bien de mes cours du Centre de Formation.

Dés que j’ai pu, j’ai appliqué la technique de blocage sur le sceau déjà présent qui se reflétait déjà. J’ignorais si cela allait suffire mais si cela peut le ralentir. Maintenant que Kenjin avait probablement attiré l’attention de Canel, j’allais pouvoir me débrouiller pour essayer de me mettre à l’abri. Sortant tant bien que mal des pattes de Canel, je devais me planquer et je savais déjà où. Prenant mon courage à deux mains, je pousse avec ma jambe gauche afin d’aller plus vite mais ma jambe droit rester comme un poids. Cela me faisait un mal de chien mais j’avais pris sur moi afin de m’occuper ce que j’ai à faire. Attrapant mon grimoire au passage, je finis par aller me planquer derrière la statue de la déesse où je cale mon dos à l’ombre de celle-ci. Je devais résoudre ce problème rapidement. Transpirant à grandes gouttes, j’avais chaud et je ressens toujours cette gène au niveau de ma jambe. Ne pouvant pas m’occuper pour le moment ; je devais me concentrer sur le fuinjutsu

« - Allez, Ayame, concentre-toi… »

Il s’agissait là d’un encouragement à moi-même. Je ne pouvais pas laisser Kenjin affronter les scorpions mais il fallait trouver la solution et c’est quelque chose qui s’avère être à ma portée. Il est vrai que je suis bien plus intellectuelle que brute. Je viens encore une fois de le prouver et cela ne fait que me consoler dans l’idée que je ne suis pas faite pour le terrain. Je secoue ma tête afin de ne pas me déconcentrer sur ce satané grimoire. Le posant sur mon genou, je me mets à rechercher le bon mélange et je mets un moment avant de découvrir comment je pouvais faire un mélange des sceaux que j’avais vu. Je reste dubitative jusqu’au moment où l’idée me vient…

« - Attends voir… »

Je modifie mon fuin de base afin d’en avoir un plus évolué et peut-être même plus adapté à notre situation. Je cherche toutes les possibilités mais il semblerait qu’il me manque quelque chose. M’inquiétant un peu pour Kenjin, j’ose sortir la tête de ma planque de fortune afin d’essayer de voir ce qui se passait. c’est alors que je vois le sceau sous le second scorpion. Merde, je dois m’en approcher. J’observe alors Kenjin avant de lui crier.

« - Kenjin, il y a un sceau au bas ventre du scorpion qui se trouve à ta gauche, est ce que tu peux être en mesure de me le décrire ? C’est peut-être le troisième élément dont j’ai besoin pour nous sortir de là… Dans le pire des cas, bloque le avec un blocage… Tu sais celui que Hoheinheim-dono nous a enseigné ! »


Je ne faisais qu’essayer de lui donner une solution afin de peut-être neutraliser un des deux. Je ne sais encore pas l’effet que cela a eu sur le mien puisque j’ignore la puissance du fuin qui se trouvait sur le bas ventre de Canel mais je ne serais pas étonnée qu’il ne fonctionne pas. Je reste à l’affût et je reste prête à enchaîner si besoin. Je devais être prête à tout… Y compris à me faire tuer par Canel… Même si je ne tiens pas vraiment à y laisser ma peau…




Botteuse de derrière & Motivatrice en Chef officielle d'Iwa
Carnet de Bord - Thème - PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1256
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi Lun 21 Mai 2018 - 12:15

Toujours prisonniers de leur illusion, Ayame et Kenjin engagent finalement le combat contre Canel et Cannelle à l'intérieur du Temple, avec la ferme intention de mettre un terme à toute cette histoire. En effet voilà maintenant plusieurs heures déjà que les deux membres du Puits, basculent d'une illusion à une autre, totalement impuissants et démunis, s'enfonçant toujours plus dans les méandres de l'irréel et du monde des rêves crée par les bons soins du Lumineux. Plus le temps passe, plus les illusions semblent s'incrémentées les unes aux autres, traduisant alors le rythme soutenu et imposé par l'épreuve, tout comme sa grande difficulté...

Lorsque les scorpions attaquèrent, Kenjin et Ayame eurent à prendre une décision. Finalement les invocations n'étaient là que pour les distraire et les empêcher d'atteindre leur objectif. Une intention paraissant clairement avoir été comprise par les deux membres du Puits, qui choisirent alors aussitôt de se répartir les tâches en fonction de leurs capacités respectives. Sage décision. Kenjin su brillamment esquiver l'assaut du premier scorpion, en le prenant de vitesse. La pince vint ainsi s'écraser sur le sol, manquant de peu sa cible qui en profita pour lancer un kunai explosif à l'autre ennemi, devant Ayame.

Faute de temps, le dard du second scorpion eut tout de même le temps d'effleurer la cuisse de sa cible. Après quoi le kunaï lancé par Kenjin explosa sur sa carapace, l'entraînant à émettre un mouvement de recul afin de se retourner vers le responsable. Les dégâts furent moindre en raison de la solide carapace naturelle, portée par les deux arachnides. Néanmoins la détonation su détourner l'attention du scorpion qui n'hésita pas un seul instant à vouloir rejoindre son semblable pour porter une nouvelle attaque commune sur Kenjin.

Malheureusement pour lui, ce bref moment d'inattention permit à Ayame de lui adresser un Fuinjutsu immobilisant. Le corps tout entier de la créature s'en retrouva totalement paralysé, permettant alors à la jeune femme de s'extirper de sa portée, puis de se trainer jusqu'à l'arrière de la statue. Cette manœuvre venait de faire gagner de précieuses minutes à la Genin, dont la jambe fut touchée par le poison. Elle avait aperçu le fuinjutsu sous le bas ventre de Cannelle ainsi que celui présent au dessus de la tête de la statue. Tous ces sceaux lui serviraient immanquablement à résoudre et à comprendre l'énigme de ce genjutsu. Le tout restait encore à trouver par quel moyen il faudrait s'y prendre... Peut-être que Ayame se rendrait compte que le fuinjutsu au dessus de la statue de la déesse, n'était finalement qu'un mélange entre tous les sceaux réunis...

De son côté Kenjin allait débuter son combat contre son propre scorpion. Tant que celui d'Ayame resterait piégé par l'immobilisation de la jeune femme, alors ce dernier n'aurait à gérer qu'un seul adversaire. Les pinces claquantes, le Kuchyose s'élança dans un nouvel assaut, se servant cette fois et de ses pinces, mais également et surtout de son dard, pour tenter de l'empoisonner. Kenjin allait-il réussir à fournir les sceaux manquant à Ayame ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi

Revenir en haut Aller en bas
 

D'illusions en désillusions ~ Team Rekishi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Satô :: Centre de Recherches-